L Y
PEYRACHON Romane
FABRE Romain
UFRAPS LYON 1
L1A
J.C.WECKERLE
Jeu au filet :
Lift Romane
Contre-amorti Revers
Lift Romain
Rush
Le pied raquette est dans
l’axe du volant
Le début du
mouvement de
fente se caractérise
par une forte
poussée sur la
jambe...
Le bras n’est pas armé, le coude est bas donc la
raquette aussi. Le volant sera donc frappé bas et la
fixation est impossi...
Le pied raquette est dans
l’axe du volant, il attaquera le
sol par le talon.
Le coude n’est pas assez
haut donc le volant ...
On remarque que le
pied raquette est au
sol bien avant la
frappe.
Lors de cette préparation le coude est haut contrairemen...
Frappes mi-court :
Défense
Service long Revers
Block
Service court coup droit
La raquette est basse car le
volant est relevé.
La reprise d’appuis est ici défensive et
simultané a la frappe de l’advers...
Le volant arrive dans la zone mi-court, le joueur n’a pas le temps de se
replacer pour frapper et il dois éviter de prendr...
Les deux pieds touchent le sol, le
service est donc réglementaire.
Le pied raquette est devant
car c’est un service revers...
Le bras est levé
se qui permet
d’accélérer la
tête de raquette
Le corps est perpendiculaire au filet et le placement
et pr...
Frappes en
fond de court :
Reverse slice
Revers de fond de court
Smash dans le retard
Smash
Le bras gauche est levé pour
viser le volant.
Le bras raquette n’est pas
armé, le coude est collé au
corps et la raquette ...
La raquette est + ou – bien armée puisque le coude reste bas.
L’armée n’est donc pas très fort . Le bras gauche vise le vo...
Le corps est dos au filet
La raquette est armée dès
le début du déplacement
Extension du coude simultanée
avec l’avancée d...
Le déplacement s’effectue
en pas chassés se qui lui
permet d’arriver sur son bon
pied pour frapper.
Le corps est perpendic...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Analyse technique peyrachon romane et fabre romain

1 405 vues

Publié le

Description technique

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 405
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
853
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Analyse technique peyrachon romane et fabre romain

  1. 1. L Y PEYRACHON Romane FABRE Romain UFRAPS LYON 1 L1A J.C.WECKERLE
  2. 2. Jeu au filet : Lift Romane Contre-amorti Revers Lift Romain Rush
  3. 3. Le pied raquette est dans l’axe du volant Le début du mouvement de fente se caractérise par une forte poussée sur la jambe arrière. Il n’y à pas d’antépulsion de l’épaule, donc le bras est semi-fléchi mais la raquette est vers le bas. Donc l’armé n’est pas fort. Le talon touchera le sol en premier puis le pied sera déroulé Le buste reste droit Le bras gauche commence son extension pour un meilleur équilibre. L’angle entre le bras et l’avant bras fait environ 130° néanmoins l’avant bras n’est pas en supination donc la raquette reste verticale et non horizontale comme lors d’un contre amorti donc la préparation ne masque pas correctement le coup Le pied est décollé du a la bascule du buste vers l’avant Le genou est au dessus du pied pour permettre de repartir en pas chassées Le volant est frappé relativement bas alors qu’il était possible de le prendre plus haut Le buste n’est plus droit mais vers l’avant ce qui fait que le bras gauche ne suffi plus a compenser le poids du corps, le replacement sera donc plus dur. Le poids du corps est encore soutenu parla jambe raquette, le pied arrière décolle du sol, il y a donc déséquilibre vers l’avant qu’il va falloir compenser avant le replacement, il y a donc perte de temps
  4. 4. Le bras n’est pas armé, le coude est bas donc la raquette aussi. Le volant sera donc frappé bas et la fixation est impossible Le déplacement est effectué grâce à une poussée sur la jambe arrière, on voit ici le déplacement pour faire une fente avant. Le pied raquette est dans l’axe du volant La raquette est basse, on peu supposer que c’est pour avoir plus de puissance lors de la frappe, le lift n’est donc pas masqué. On remarque que le bras gauche n’est pas utilisé pour s ’équilibrer. Le talon se pose en premier puis le pied et déroulé Le genou ne dépasse pas le pied pour éviter de s’affaisser. La frappe s’effectue grâce a la rotation de l’avant bras mais également le bras, on remarque que le coude est plus haut que sur l’image précédente. Le buste reste droit il n’y a pas de bascule vers l’avant bien que le bras gauche ne sois pas positionner pour assurer un meilleur équilibre, donc l’équilibre est assuré par les muscle de la cuisse et parce que le genou ne dépasse pas la cheville.
  5. 5. Le pied raquette est dans l’axe du volant, il attaquera le sol par le talon. Le coude n’est pas assez haut donc le volant va être frappé relativement bas Le bras gauche est en extension pour maintenir l’équilibre. Le déplacement se fait grâce a une fente avant, ici le buste est bien dos au filet. Le pied arrière se décolle du sol Le genou ne dépasse pas le pied raquette. La frappe s’effectue grâce a la rotation de l’avant-bras. Le buste est trop penché en avant puisque le pied arrière se soulève, Le corps est dos au filet. La jambe arrière revient devant pour permettre l’arrêt du mouvement . Cela témoigne du déséquilibre causé par l’affaissement du tronc. Le tronc s’affaisse vers l’avant donc le mouvement n’est pas équilibré et arrêté.
  6. 6. On remarque que le pied raquette est au sol bien avant la frappe. Lors de cette préparation le coude est haut contrairement a la raquette, néanmoins l’avant-bras est parallèle au sol, on peu donc supposer qu’il frappera le volant grâce a une rotation de l’avant bras, cependant le rush ne se joue pas avec une rotation de celui-ci. L’avancée se fait parallèlement au filet, cependant les jambe sont croisées il y a donc perte d’équilibre. Le corps reste droit et gainé, néanmoins il est de profil, or il devrait être face au filet afin d’avancé vers celui-ci. On observe la rotation de l’avant-bras qui est maintenant en extension totale. Le regard est sur le volant et celui-ci est frappé au dessus du filet. On remarque qu’il y a également une abduction du bras, ce qui fait que le mouvement a une grande amplitude, or un rush se fait avec une prise rebond et par simple flexion du poignet. Cette trop grande amplitude explique que le volant de soit pas piqué et finisse « out ».
  7. 7. Frappes mi-court : Défense Service long Revers Block Service court coup droit
  8. 8. La raquette est basse car le volant est relevé. La reprise d’appuis est ici défensive et simultané a la frappe de l’adversaire. Les pieds sont écartés et les jambes légèrement fléchies. La raquette est levée pour préparer la frappe, or le volant a une trajectoire descendante et le coude est collé au corps se qui n’est pas bon sur la défense d’un smash Les appuis n’ont quasiment pas bougés car le volant arrive dans le centre de jeu. Il est donc impossible de faire une fente pour aller chercher le volant, la frappe aura donc une faible amplitude. Les appuis ne bougent pas car la frappe doit être réalisée uniquement avec la rotation de l’avant-bras. La chaîne musculaire est donc courte ainsi il est plus dur de fournir de la puissance pour renvoyer le volant au fond On a une extension du coude puis une rotation de l’avant- bras néanmoins il y aura tout de même un mouvement parasite à la fin de la frappe. Les appuis n’ont toujours pas bougés ce qui témoigne qu’il n’y a ni transfert de poids ni rotation du bassin. Il ne devrait pas y avoir de rotation de l’épaule donc le geste n’est pas maitrisé. Le membre supérieur entier a participé a la frappe.
  9. 9. Le volant arrive dans la zone mi-court, le joueur n’a pas le temps de se replacer pour frapper et il dois éviter de prendre le volant dos au filet c’est-à-dire avec un revers fond de court, il n’y a pas de préparation car il va juste placer sa raquette sur la trajectoire du volant. Le pied gauche est juste décaler pour permettre de couper la trajectoire du volant. Il n’y a pas de rotation des hanches, du buste, de l’épaule ou de l’avant- bras, la raquette est simplement placée sur la trajectoire et le volant sera renvoyé grâce a la vitesse qu’il avait reçu lors de la frappe de l’adversaire. La répulsion permet d’envoyer le volant juste derrière le filet.
  10. 10. Les deux pieds touchent le sol, le service est donc réglementaire. Le pied raquette est devant car c’est un service revers, il n’y a donc pas de transfert de poids. La frappe n’implique que la rotation de l’avant-bras Le volant est tenu loin devant le corps par la jupe. Le coude du bras raquette est décollé du corps. La raquette est tenue par une prise revers et près de la tige pour plus de maniabilité. La hauteur du tamis est inférieur à celle du poignet est du bassin. Placement près de la ligne centrale et a environ 70cm de la ligne de service. Le talon du pied gauche reste soulevé mais il n’y a ni glissement et le pied touche encore le sol, le service est toujours réglementaire. Le buste reste droit. Le coude effectue une flexion pour que la raquette parcours une plus grande distance permettant une plus grande puissance, Le volant est lâché et non lancé ainsi il tombe verticalement. La frappe est réalisé grâce a la rotation de l’avant-bras seule, il est donc plus difficile d’envoyer le volant très haut et au fond car la chaîne musculaire impliqué dans la réalisation du mouvement est courte.
  11. 11. Le bras est levé se qui permet d’accélérer la tête de raquette Le corps est perpendiculaire au filet et le placement et proche des lignes centrale et de service. Le pied raquette est derrière pour permettre le transfert de poids. On remarque qu’il n’est pas parallèle au filet, le pied gauche est devant et perpendiculaire au filet. Le volant est lâché devant soi et non lancé On observe le début de la rotation de la hanche qui sera suivi par celle du buste puis de l’épaule et enfin de l’avant-bras. Le talon du pied arrière se soulève se qui montre un transfert de poids vers l’avant. * Cette préparation est la même que pour un service long. Le corps est maintenant face au filet suite à la rotation centrale. Le volant est frappé en dessous de hanche pour que le service soi réglementaire. Le mouvement de l’avant-bras est ralenti au dernier moment pour ne pas donner d’informations sur la frappe.
  12. 12. Frappes en fond de court : Reverse slice Revers de fond de court Smash dans le retard Smash
  13. 13. Le bras gauche est levé pour viser le volant. Le bras raquette n’est pas armé, le coude est collé au corps et la raquette est basse. Le déplacement vers l’arrière se fait en pas chassés, la ligne d’appuis est perpendiculaire au filet. La positon est de profil par rapport au filet. Le bras raquette est armé. Le coude reste a la hauteur des épaule pour permettre une meilleur rotation du buste. La poussée sur la jambe avant (gauche) permet l’exécution du saut ciseaux , les jambes échangent de place grâce a la rotation centrale du corps. Il y a une extension de l’épaule et du coude suite a une rotation du bassin et du buste en raison du saut ciseaux. Nous remarquons que le volant n’est pas frappé au dessus du corps mais légèrement a droite. La notion de pied de frappe est respectée, néanmoins le transfert de poids ne se fait pas correctement puisque le poids et encore sur l’arrière au moment de la frappe alors que nous devrions être entrain d’avancer. Le transfert de poids n’est pas efficace, le poids est encore sur l’arrière ce qui handicape le replacement. Il y a rotation de l’avant-bras, le tamis est a la verticale, le volant a été brossé afin de réalisé un reverse slice.
  14. 14. La raquette est + ou – bien armée puisque le coude reste bas. L’armée n’est donc pas très fort . Le bras gauche vise le volant. Alors que c’est un coup droit le buste est dos au filet. On peu donc supposer qu’il va vouloir frapper fort et que cette force va être apporté par la grande rotation du buste. Le déplacement s’est effectué en pas croisés ce qui lui permet d’arriver sur le bon pied et ainsi effectuer un transfère de poids. Le pied raquette est en direction du volant. Le regard est fixé sur le volant Le coude se lève à ce moment or il aurait pu l’être bien plus tôt, un armé fort au début du déplacement permet de gagné du temps et de masqué sont coup. Le joueur est a côté du volant et non en dessous, on peut donc supposer qu’il est en retard, or le temps requis était suffisamment élevé pour se décaler davantage. La frappe s’effectue grâce a la rotation du tronc, de l’épaule et de l’avant-bras. Le volant est frappé a hauteur d’épaule. Le pied frappe n’est pas respecté ainsi on peu voir que le déplacement n’est pas arrêté, le pied gauche se soulève. Il continue donc de reculé se qui le déséquilibre et lui fait perdre en précision. Bien que le volant est terminé dans le filet on peut voir que le déplacement prend fin alors que le volant serait dans le terrain adverse. Cela signifie que le non-respect du pied frappe impact sur le replacement. On peut supposer que le volant termine dans le filet car il a était frappé un peu trop bas ou a cause du déséquilibre vers l’arrière qui peu modifier l’impact raquette/volant
  15. 15. Le corps est dos au filet La raquette est armée dès le début du déplacement Extension du coude simultanée avec l’avancée de la jambe raquette, on peu voir que le coude est haut. Le volant est frappé haut mais pas au dessus du corps pour permettre la rotation de l’avant-bras. On remarque que la frappe est simultanée à la pose du pied raquette
  16. 16. Le déplacement s’effectue en pas chassés se qui lui permet d’arriver sur son bon pied pour frapper. Le corps est perpendiculaire au filet, le bras gauche est levé mais pourrait être davantage en extension. La tête est levé comme c’est un service long ainsi le joueur perd quelques repère spatiaux. La raquette est armée mais le coude n’est pas décollé du corps, l’armé pourrait être plus fort. Le bras gauche est abaissé pour faire balancier. On peu observer le début de la rotation centrale du corps, d’abord le bassin, puis le buste, l’épaule et enfin l’avant-bras. La rotation commence grâce a une poussée de la jambe raquette qui était derrière, ce qui permet le transfert de poids vers l’avant. La rotation du bassin est insuffisante, la jambe raquette devrait être passé devant lors de l’impact car le smash se fait en avançant. Le volant est frappé le plus haut possible et devant le joueur, le plan de frappe est donc plus avancé que pour un dégagement. La frappe se termine grâce à la rotation de l’avant- bras qui fini la chaîne musculaire mobilisée pour effectuer un smash. La prise de la raquette était basse afin d’agrandir l’angle de la frappe ainsi que la puissance. Le buste est penché en avant mais il n’y a pas eu rotation entre la jambe avant et arrière. Le smash pourrait être plus puissant si le corps avançait.

×