Chambéry au XVIIIe
Les Charmettes, la maison de Jean-Jacques Rousseau
Jean-Jacques Rousseau
(1712-1778)
séjourne aux Charmettes près de
Chambéry de 1736 à 1742, maison de
campagne dans laquell...
L’oratoire et la chambre de Jean-Jacques
La chambre de Madame de Warens
Quelques visiteurs…
Le château des comtes et ducs de Savoie à Chambéry
Le comte Thomas Ier avait acheté la
cité de Chambéry en 1232 mais sans le
château-vieux de son seigneur qui sera
acquis pa...
Le carillon de 1937 avec ses 37 cloches…
… remplacé – dans la tour Yolande au dessus du chevet de la Sainte Chapelle – par...
La construction de la nouvelle
chapelle du château a commencé
au début du XVe sous Amédée
VIII
C’est dans celle-ci que le ...
Les verrières du milieu du XVIe et les voûtes du chœur en trompe-l’œil du XVIIe
L’autel date de 1727
L’aile occidentale du XIXe affectée au Conseil de Savoie et la tour Trésorerie
L’escalier d’honneur menant à la salle des délibérations et le décor de celle-ci
Périple dans la cité de Chambéry
Hôtel particulier de style Renaissance sur la place St Léger
La cathédrale
Saint François de Sales
Ancienne église d’un couvent
franciscain
Construite de 1420 à 1590
sur 30 000 piloti...
… parmi les 6 000 m2 de trompe-l’œil
réalisés au début du XIXe siècle
La Fontaine des Eléphants (« les quatre sans culs »)
élevée en 1838 à la gloire du général-comte de
Boigne (1751-1830) né ...
Monument élevé à la gloire des frères
de Maistre,
Joseph (1753-1821) écrivain, philosophe et
diplomate du roi de Piémont-S...
Périple dans la cité d’Annecy
L’église Saint François de Sales (dite des Italiens)
Construite au début du XVIIe, de style baroque.
A abrité les tombeaux de François de Sales et de Jeanne de Chantal
Croisière-repas sur le MS LIBELLULE…
Périple dans la cité médiévale de Conflans
L’église Notre-Dame (ou Saint-Grat) a
été reconstruite au début du XVIIIe
Le clocher démoli en 1794,
reconstruit en 1804
Le retable date de 1712
La tour Sarrazine
Chacun sait que Conflans-L’Hôpital a été le lieu de l’ultime victoire napoléonienne.
Le 28 juin 1815, une troupe de 1 800 ...
Notre dernière étape… le sanctuaire de Notre-Dame de Myans
Le culte marial à Myans existerait
depuis le XIe
Le 24 novembre 1248 la montagne du
Granier – à la suite de pluies
diluvie...
FIN
06/2014
Escapade dans les Savoie
Escapade dans les Savoie
Escapade dans les Savoie
Escapade dans les Savoie
Escapade dans les Savoie
Escapade dans les Savoie
Escapade dans les Savoie
Escapade dans les Savoie
Escapade dans les Savoie
Escapade dans les Savoie
Escapade dans les Savoie
Escapade dans les Savoie
Escapade dans les Savoie
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Escapade dans les Savoie

464 vues

Publié le

Diaporama de visites des Charmettes, de Chambéry (chateau et cathédrale), d'Annecy, de Conflans et de Myans

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
464
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Escapade dans les Savoie

  1. 1. Chambéry au XVIIIe
  2. 2. Les Charmettes, la maison de Jean-Jacques Rousseau
  3. 3. Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) séjourne aux Charmettes près de Chambéry de 1736 à 1742, maison de campagne dans laquelle demeure Madame de Warens (1699-1762). Celle-ci – qu’il appelle « Maman » - sera à la fois sa tutrice et son éducatrice sentimentale... En dehors de son travail au cadastre de Chambéry, il a aimé flâner et étudier la nature près « d’une maison isolée au penchant d’un vallon ». Il qualifiera cet espace dans ses Confessions de « lieu du bonheur et de l’innocence »…
  4. 4. L’oratoire et la chambre de Jean-Jacques
  5. 5. La chambre de Madame de Warens
  6. 6. Quelques visiteurs…
  7. 7. Le château des comtes et ducs de Savoie à Chambéry
  8. 8. Le comte Thomas Ier avait acheté la cité de Chambéry en 1232 mais sans le château-vieux de son seigneur qui sera acquis par Amédée V en 1295. Il commence à le rénover pour en faire une résidence digne d’une cour princière. Ses successeurs durant le XIVe et XVe siècles poursuivront les travaux. Le site hébergera également une grande partie de l’administration des Etats de Savoie après qu’elle soit codifiée par les fameux Statuts de Savoie promulgués par le premier duc Amédée VIII en 1430.
  9. 9. Le carillon de 1937 avec ses 37 cloches… … remplacé – dans la tour Yolande au dessus du chevet de la Sainte Chapelle – par un autre de 70 cloches
  10. 10. La construction de la nouvelle chapelle du château a commencé au début du XVe sous Amédée VIII C’est dans celle-ci que le Saint Suaire est entreposé (à partir de 1502) après son achat (à la Champenoise Marguerite de Charny) par le duc Louis Ier en 1453 : elle devient ainsi la Sainte Chapelle. Elle est restaurée – chœur et nef - par la duchesse Christine de France (fille d’Henri IV) qui lui flanque cette somptueuse façade de style baroque. Quant au Saint Suaire il sera transféré en 1578 dans une chapelle de la cathédrale de Turin… il y est toujours !
  11. 11. Les verrières du milieu du XVIe et les voûtes du chœur en trompe-l’œil du XVIIe
  12. 12. L’autel date de 1727
  13. 13. L’aile occidentale du XIXe affectée au Conseil de Savoie et la tour Trésorerie
  14. 14. L’escalier d’honneur menant à la salle des délibérations et le décor de celle-ci
  15. 15. Périple dans la cité de Chambéry Hôtel particulier de style Renaissance sur la place St Léger
  16. 16. La cathédrale Saint François de Sales Ancienne église d’un couvent franciscain Construite de 1420 à 1590 sur 30 000 pilotis de mélèze Cathédrale depuis 1779 Façade très sobre de style gothique flamboyant Nef à 6 travées et 2 niveaux
  17. 17. … parmi les 6 000 m2 de trompe-l’œil réalisés au début du XIXe siècle
  18. 18. La Fontaine des Eléphants (« les quatre sans culs ») élevée en 1838 à la gloire du général-comte de Boigne (1751-1830) né Benoit Leborgne à Chambéry. Après avoir fait fortune aux Indes comme militaire et administrateur il distribuera une partie de sa fortune en œuvres de bienfaisance et à la rénovation de sa ville natale
  19. 19. Monument élevé à la gloire des frères de Maistre, Joseph (1753-1821) écrivain, philosophe et diplomate du roi de Piémont-Sardaigne Charles-Emmanuel IV. Reconnu comme un fieffé réactionnaire car défenseur d’un système monarchique divin absolutiste et comme un adversaire acharné de la démocratie. Personnage certainement brillant mais faisant partie de ces aristocrates qui ont traversé la Révolution en ayant « rien appris, rien oublié » Xavier (1763-1852) écrivain et militaire Il est connu par son livre Voyage autour de ma chambre (écrit à Turin en 1794 durant les 42 jours d’arrêts qui lui sont infligés pour un duel contre un autre officier piémontais) et pour sa participation – le 6 mai 1784 – au premier vol effectué en montgolfière à Chambéry.
  20. 20. Périple dans la cité d’Annecy
  21. 21. L’église Saint François de Sales (dite des Italiens)
  22. 22. Construite au début du XVIIe, de style baroque. A abrité les tombeaux de François de Sales et de Jeanne de Chantal
  23. 23. Croisière-repas sur le MS LIBELLULE…
  24. 24. Périple dans la cité médiévale de Conflans
  25. 25. L’église Notre-Dame (ou Saint-Grat) a été reconstruite au début du XVIIIe
  26. 26. Le clocher démoli en 1794, reconstruit en 1804 Le retable date de 1712
  27. 27. La tour Sarrazine
  28. 28. Chacun sait que Conflans-L’Hôpital a été le lieu de l’ultime victoire napoléonienne. Le 28 juin 1815, une troupe de 1 800 hommes sous les ordres du colonel Bugeaud repousse 4 000 Austro-Sardes commandés par le major-général von Trenk. Combat pour la gloire puisque… 10 jours après Waterloo !
  29. 29. Notre dernière étape… le sanctuaire de Notre-Dame de Myans
  30. 30. Le culte marial à Myans existerait depuis le XIe Le 24 novembre 1248 la montagne du Granier – à la suite de pluies diluviennes - s’effondre faisant près de 5 000 victimes mais préserve la chapelle Notre-Dame dans laquelle trône la fameuse vierge noire. Ce signe du Ciel entraîne l’essor d’un pèlerinage… qui perdure encore aujourd’hui. Les 2 églises superposées datent de la fin du XVe « Notre-Dame de Myans, veillez sur la Savoie, protégez nos familles… » (Notons qu’il s’agit encore d’une mystérieuse Vierge noire dont l’origine ne s’explique pas encore aujourd’hui…)
  31. 31. FIN 06/2014

×