DECOUVERTE DU WEBDOCUMENTAIRE

1 522 vues

Publié le

Formation découverte du webdocumentaire à destination des professeurs documentalistes du bassin nord de Montpellier.
Le webdocumentaire comme contenu pédagogique pour la classe et le webdocumentaire comme objet produit par les élèves.

Publié dans : Formation
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 522
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
248
Actions
Partages
0
Téléchargements
44
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Ou conflits

    C’est la façon la plus classique de raconter une histoire
    Il n’y a qu’une histoire possible dans un ordre prédéfini par l’auteur

    +
    Facile à concevoir, documentaire classique avec des pages, des chapitres thématiques
    Plus facile pour transmettre des émotions à l’utilisateur

    Très peu interactif, peu impliquant
    l’interaction ne fait pas partie de l’histoire
    chaque utilisateur à la même expérience
  • Un des auteurs de Prison Valley dit :
    « Pour nous, il était primordial de respecter les principes de la narration, avec un début, des rebondissements, une fin, justifie David Dufresne. Une fois à l'intérieur, on retrouve sa liberté, on découvre différents modules qui sont des webdocs à eux tout seuls. »


    Un histoire centrale avance de manière linéaire mais on peut régulièrement effectuer des décrochages avec des sujets annexes

    +
    Structure narrative assez forte car presque linéaire
    Bon compromis interactif

    -
    Proximité avec structure linéaire peut donner une impression de pansement sur une jambe de bois
    Quand on prend une arrête, on s’éloigne. Pas évident de retourner dans le message du linéaire
  • http://www.web-documentaire.org/oeuvres-webdocumentaires-webdocs/77-voyage-au-bout-du-charbon.html

    Histoire propose à l’utilsateur de faire un choix entre plusieurs possibilités. Type un documentaire dont vous êtes le héros
    À un certain moment dans la narration, il doit décider de ce qu’il va faire ou voir puis le doc se déroule jusqu’au prochain nœud de décision

    +
    Interactivité potentiellement élevé. Très grand choix, une vraie impression de liberté.
    L’utilisateur est impliqué par ces choix, il ne perd pas le fil de l’histoire qu’il souhaite qu’on lui raconte

    -
    Coût de production : 2 choix = 4 histoires, 3 choix = 8 histoires….
    Frustration de l’auteur car une part ne sera jamais vu mais il faut penser que dans la masse de personne, il y aura assez de personnes qui regarderont un peu partout donc tout.
  • Le récit est organisé autour de certains nœuds, des passages vus par l’internaute quelles que soient ses décisions. Proche du linéaire.

    +
    Interactivité relativement élevée. Impression de liberté est limitée par des passages obligés mais reste plus haute que dans des formes plus classiques
    Utilisateur impliqué dans le choix. Il a le sentiment que quoique qu’il arrive, il ne ratera rien d’important


    c’est une histoire linéaire déguisée décevant pour l’utilisateur épris de liberté
    On peut avoir des passages obligés contextuels qui varient suivant la provenance de l’utilisateur

  • Forme très employée dans les webdoc
    L’utilisateur accède à un centre qui peut avoir différentes représentations formelles (cartes, mosaïque, liste…) et il consulte les différents modules comme il veut et dans l’ordre qu’il veut.

    +
    Simplicité apparente
    Liberté apparente
    Passibilité de classer des contenus pas forcément homogènes en grandes thématiques.

    -
    Risque de dilution, voire de disparition de la place de l’auteur
    L’utilisateur se retrouve seul et doit faire preuve d’une grande motivation pour consulter un webdoc
  • Il s’agit de raconter une histoire selon les points de vue différents. C’est une « narration  parallèle à plusieurs », dans laquelle les différentes histoires peuvent se recouper partiellement. Elles peuvent aussi être totalement indépendantes.

    +
    Expérience utilisateur peut potentiellement être assez grisante, très expressive.
    Plusieurs histoires peuvent être racontées en même temps, dans une sorte de pulp fiction interactive.
    Idéalement, l’utilisateur a accès aux différentes parties de la narration, et peut avancer de liane en liane dans l’ordre qui plaît.

    -
    Compliqué de ne pas perdre l’utilisateur
    Les liens entre les histoires ne sont pas toujours clairs. Il faut faire des feedbacks et des objectifs.
    Complexité de narration : séquences entremêlées. Il ne faut pas dévoiler les infos trop tôt.
  • Intro
    Travail en groupe classe entière ou par groupe ou individuel.
    Pédagogie différenciée

    Resistance comme évaluation
    _________________________________________________
    Autres exemples de fiche de lecture : https://docs.google.com/document/d/1mX_bcAbJm4mbiOj12LLh4xzjHIrNK9LW0wkC_F9X5d8/edit
    ________________________________________________
    Caractéristiques externes
    Titre : Fini de rire
    Sous-titre : Une cartographie de la liberté d'expression des dessinateurs de presse à travers le monde
    Auteurs : Olivier Malvoisin et Donatien Huet
    Partenaires : Le Soir, Courrier international, Le nouvel observateur, Cartooning for peace
    Société de production : Plexus productions, MDW productions et ARTE GEIE
    Diffuseur : Arte.tv
    Caractéristiques internes
    Résumé : La liberté d'expression dans le monde au travers du regard de 40 dessinateurs de presse, qui évoquent les tabous et les entraves liés à leur métier.
    Structure :
    Navigation à partir d'une carte : soit par dessinateur, soit pas thème.
    Chaque portrait de dessinateur se décline sur le mode : biographie et contexte (texte), témoignage (vidéo), galerie (dessin), partager (liens facebook, Twitter, Google+)
    Possibilité de laisser des commentaires
    Avis : Ce webdocumentaire, qui est la déclinaison d'un documentaire diffusé sur Arte, est facile à appréhender en terme de navigation. Riche et bien construit, il peut aisément être utilisé en classe, même de façon partielle.
  • Intro
    Travail en groupe classe entière ou par groupe ou individuel.
    Pédagogie différenciée

    Resistance comme évaluation
    _________________________________________________
    Autres exemples de fiche de lecture : https://docs.google.com/document/d/1mX_bcAbJm4mbiOj12LLh4xzjHIrNK9LW0wkC_F9X5d8/edit
    ________________________________________________
    Caractéristiques externes
    Titre : Fini de rire
    Sous-titre : Une cartographie de la liberté d'expression des dessinateurs de presse à travers le monde
    Auteurs : Olivier Malvoisin et Donatien Huet
    Partenaires : Le Soir, Courrier international, Le nouvel observateur, Cartooning for peace
    Société de production : Plexus productions, MDW productions et ARTE GEIE
    Diffuseur : Arte.tv
    Caractéristiques internes
    Résumé : La liberté d'expression dans le monde au travers du regard de 40 dessinateurs de presse, qui évoquent les tabous et les entraves liés à leur métier.
    Structure :
    Navigation à partir d'une carte : soit par dessinateur, soit pas thème.
    Chaque portrait de dessinateur se décline sur le mode : biographie et contexte (texte), témoignage (vidéo), galerie (dessin), partager (liens facebook, Twitter, Google+)
    Possibilité de laisser des commentaires
    Avis : Ce webdocumentaire, qui est la déclinaison d'un documentaire diffusé sur Arte, est facile à appréhender en terme de navigation. Riche et bien construit, il peut aisément être utilisé en classe, même de façon partielle.
  • Intro
    Travail en groupe classe entière ou par groupe ou individuel.
    Pédagogie différenciée

    Resistance comme évaluation
    _________________________________________________
    Autres exemples de fiche de lecture : https://docs.google.com/document/d/1mX_bcAbJm4mbiOj12LLh4xzjHIrNK9LW0wkC_F9X5d8/edit
    ________________________________________________
    Caractéristiques externes
    Titre : Fini de rire
    Sous-titre : Une cartographie de la liberté d'expression des dessinateurs de presse à travers le monde
    Auteurs : Olivier Malvoisin et Donatien Huet
    Partenaires : Le Soir, Courrier international, Le nouvel observateur, Cartooning for peace
    Société de production : Plexus productions, MDW productions et ARTE GEIE
    Diffuseur : Arte.tv
    Caractéristiques internes
    Résumé : La liberté d'expression dans le monde au travers du regard de 40 dessinateurs de presse, qui évoquent les tabous et les entraves liés à leur métier.
    Structure :
    Navigation à partir d'une carte : soit par dessinateur, soit pas thème.
    Chaque portrait de dessinateur se décline sur le mode : biographie et contexte (texte), témoignage (vidéo), galerie (dessin), partager (liens facebook, Twitter, Google+)
    Possibilité de laisser des commentaires
    Avis : Ce webdocumentaire, qui est la déclinaison d'un documentaire diffusé sur Arte, est facile à appréhender en terme de navigation. Riche et bien construit, il peut aisément être utilisé en classe, même de façon partielle.
  • Grille de lecture possible :
    Y a-t-il une introduction ? Une conclusion ?
    Quelle a été votre part d’action ?
    Avez-vous été plus intéressé ou moins que par le premier reportage ?

    Le plus-value
    Le blog dans le webdoc. ☺
    Sur le plan des contenus (plus riche)
    Sur la démarche d’apprentissage (progression dans l’acquisition de la connaissance, non identique pour chaque élève)
    Sur la posture de l’enseignant (groupe, individuel)
    Sur l’évaluation (le rôle des quizz)
    Sur la maîtrise, l’utilisation des outils numériques

    Quelques webdocumentaires
    https://www.mindmeister.com/fr/401236674/le-webdocumentaire-b-formet-formation-de-formateurs-clemi-17-04-14
    http://webdoc.fr/
  • Intérêt :
    http://www.cndp.fr/agence-usages-tice/temoignages/un-webdocumentaire-en-classe-de-cycle-3-1256.htm
    Le travail collaboratif est essentiel
    Sur la démarche d’apprentissage (progression dans l’acquisition de la connaissance, non identique pour chaque élève)
    Sur la posture de l’enseignant (groupe, individuel)
    Sur l’évaluation (le rôle des quizz)
    Travail sur les repères (espace, temps), travail artistique (image, son)
    Travail sur l’écriture, sur la mise en voie, sur l’oralisation (à travers une interview)
    Sur la maîtrise, l’utilisation des outils numériques. produire un document numérique (textes, images, sons, vidéos), effectuer des recherches documentaires par voie numérique, connaître les principes et règles de diffusion numérique (notion d’auteur, éditeur, administrateur, droits d’image), maîtriser les enjeux de communication liés à la diffusion du projet sur internet.
    Dans le cadre d’un concours
    ___________________________________________________________________________________________________________________
    Présenter le scenario sous forme de carte heuristique afin de permettre de tisser les liens entre les différentes parties et les différents médias.
    Penser au parcours du spectateur.
    La lecture du webdocumentaire n’est pas forcément linéaire. Les étapes sont proposées à l’utilisateur internaute, qui va composer son parcours, l’ordre de lecture n’est pas imposé. L’architecture à partir de la page d’accueil et la possibilité de retour vers cette page sont donc importantes. Il est possible de multiplier les parcours en fonction des entrées choisies. Dans l’exemple d’un webdocumentaire sur une ville il est envisageable de proposer des parcours en fonction : - des média (ex: Voir toutes les vidéos ) ; - de mots clés (ex: sites historiques) ; - de catégories (ex: interviews)
    Le scénario du webdoc est LA pièce maîtresse. La préparation en amont des différentes interviews, prises de vues, enregistrements est essentielle. Il faut tout écrire avant, tout préparer, passer du temps à cette préparation, c’est gagner du temps pour la mise en production finale.
    ______________________________________________________________________________________________________
    Recours à l’interactivité pour
    Faire passer des émotions
    - inciter l’utilisateur à explorer, à fouiller le moindre recoin. Lui faire ressentir une progression, un voyage
    Mettre une relation signifiant-signifié
    Défier, stimuler et titiller l’utilisateur

    Recours à la participation du public
    Choisir l’histoire et choisir la cible
    par le biais de réseau social, de forums, de débat

    _______________________________________________________________________
    Créer un webdocumentaire avec ses élèves :
    https://www.mindomo.com/fr/mindmap/map_89d63c3621074e1395bfa2c0f42831eb
    Le scénario du webdoc est LA pièce maîtresse. La préparation en amont des différentes interviews, prises de vues, enregistrements est essentielle. Il faut tout écrire avant, tout préparer, passer du temps à cette préparation, c’est gagner du temps pour la mise en production finale.
    La production et la sélection des contenus : répartition des rôles par groupes d’élèves ou par élèves, qui fait quoi, qui prend en charge quoi (enregistrements audio, vidéo, montage, retouches, dessins, rédaction des textes, mise en place dans Klynt).
    Le travail collaboratif est essentiel, c’est la base de la réussite du webdoc.
    Production du webdoc : s’obliger à définir des règles pour arriver à travailler ensemble efficacement (par exemple, tout bêtement, les règles de nommage des fichiers…)

    ____________________________________________________________________________________________

    Recours au multimédia
    Attention aux droits, aux formats

    Recours à l’interactivité pour
    Faire passer des émotions
    - inciter l’utilisateur à explorer, à fouiller le moindre recoin. Lui faire ressentir une progression, un voyage
    Mettre une relation signifiant-signifié
    Défier, stimuler et titiller l’utilisateur

    Recours à la participation du public
    Choisir l’histoire et choisir la cible
    par le biais de réseau social, de forums, de débat
  • Attention : si le webdocumentaire comporte des ressources externes, se pose bien sûr la question de la validité des liens, des droits d’auteurs, de la citation des sources et de leur durée de vie (mise à jour, compte supprimé).

    _______________________________________________________________________
    La production et la sélection des contenus :
    Le scénario du webdoc est LA pièce maîtresse. La préparation en amont des différentes interviews, prises de vues, enregistrements est essentielle. Il faut tout écrire avant, tout préparer, passer du temps à cette préparation, c’est gagner du temps pour la mise en production finale.Le travail collaboratif est essentiel, c’est la base de la réussite du webdoc.
    S’obliger à définir des règles pour arriver à travailler ensemble efficacement (par exemple, tout bêtement, les règles de nommage des fichiers…)

    À la limite, le travail dans Klynt peut très bien ne se faire qu’au dernier moment si on prépare tout son projet avant (storyboard, carte mentale, préparation et organisation des contenus, etc.)
    Il faut vraiment penser “séquences” et organisation de ces séquences. Une séquence est un élément de base dans Klynt. Une séquence, c’est d’abord du temps… Une séquence, c’est déjà une écriture préalable, elle est autonome. On va les lier dans Klynt.
    Le travail dans Klynt s’apparente à du montage audio-visuel.

    ____________________________________________________________________________________________

    Recours au multimédia
    Attention aux droits, aux formats

    Recours à l’interactivité pour
    Faire passer des émotions
    - inciter l’utilisateur à explorer, à fouiller le moindre recoin. Lui faire ressentir une progression, un voyage
    Mettre une relation signifiant-signifié
    Défier, stimuler et titiller l’utilisateur

    Recours à la participation du public
    Choisir l’histoire et choisir la cible
    par le biais de réseau social, de forums, de débat
  • Attention : si le webdocumentaire comporte des ressources externes, se pose bien sûr la question de la validité des liens, des droits d’auteurs, de la citation des sources et de leur durée de vie (mise à jour, compte supprimé).

    _______________________________________________________________________
    La production et la sélection des contenus :
    Le scénario du webdoc est LA pièce maîtresse. La préparation en amont des différentes interviews, prises de vues, enregistrements est essentielle. Il faut tout écrire avant, tout préparer, passer du temps à cette préparation, c’est gagner du temps pour la mise en production finale.Le travail collaboratif est essentiel, c’est la base de la réussite du webdoc.
    S’obliger à définir des règles pour arriver à travailler ensemble efficacement (par exemple, tout bêtement, les règles de nommage des fichiers…)

    À la limite, le travail dans Klynt peut très bien ne se faire qu’au dernier moment si on prépare tout son projet avant (storyboard, carte mentale, préparation et organisation des contenus, etc.)
    Il faut vraiment penser “séquences” et organisation de ces séquences. Une séquence est un élément de base dans Klynt. Une séquence, c’est d’abord du temps… Une séquence, c’est déjà une écriture préalable, elle est autonome. On va les lier dans Klynt.
    Le travail dans Klynt s’apparente à du montage audio-visuel.

    ____________________________________________________________________________________________

    Recours au multimédia
    Attention aux droits, aux formats

    Recours à l’interactivité pour
    Faire passer des émotions
    - inciter l’utilisateur à explorer, à fouiller le moindre recoin. Lui faire ressentir une progression, un voyage
    Mettre une relation signifiant-signifié
    Défier, stimuler et titiller l’utilisateur

    Recours à la participation du public
    Choisir l’histoire et choisir la cible
    par le biais de réseau social, de forums, de débat
  • Attention : si le webdocumentaire comporte des ressources externes, se pose bien sûr la question de la validité des liens, des droits d’auteurs, de la citation des sources et de leur durée de vie (mise à jour, compte supprimé).

    _______________________________________________________________________
    La production et la sélection des contenus :
    Le scénario du webdoc est LA pièce maîtresse. La préparation en amont des différentes interviews, prises de vues, enregistrements est essentielle. Il faut tout écrire avant, tout préparer, passer du temps à cette préparation, c’est gagner du temps pour la mise en production finale.Le travail collaboratif est essentiel, c’est la base de la réussite du webdoc.
    S’obliger à définir des règles pour arriver à travailler ensemble efficacement (par exemple, tout bêtement, les règles de nommage des fichiers…)

    À la limite, le travail dans Klynt peut très bien ne se faire qu’au dernier moment si on prépare tout son projet avant (storyboard, carte mentale, préparation et organisation des contenus, etc.)
    Il faut vraiment penser “séquences” et organisation de ces séquences. Une séquence est un élément de base dans Klynt. Une séquence, c’est d’abord du temps… Une séquence, c’est déjà une écriture préalable, elle est autonome. On va les lier dans Klynt.
    Le travail dans Klynt s’apparente à du montage audio-visuel.

    ____________________________________________________________________________________________

    Recours au multimédia
    Attention aux droits, aux formats

    Recours à l’interactivité pour
    Faire passer des émotions
    - inciter l’utilisateur à explorer, à fouiller le moindre recoin. Lui faire ressentir une progression, un voyage
    Mettre une relation signifiant-signifié
    Défier, stimuler et titiller l’utilisateur

    Recours à la participation du public
    Choisir l’histoire et choisir la cible
    par le biais de réseau social, de forums, de débat
  • DECOUVERTE DU WEBDOCUMENTAIRE

    1. 1. LE WEBDOCUMENTAIRE reseau-canope.fr Canopé académie de Montpellier 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    2. 2. Le webdocumentaire reseau-canope.fr - Vers une définition - Découverte de quelques webdocumentaires - Le webdocumentaire pédagogique - Réaliser un webdocumentaire en classe - Travaux pratiques - La production - Les structures narratives - La conception - Le webdoc comme contenu - Le webdoc comme objet - Les outils 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    3. 3. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Vers une définition Généralement multimédia, souvent interactifs, voire participatifs, les webdocumentaires sont toujours une nouvelle écriture. Fraîchement arrivés dans le monde de du journalisme et l’édition, ils sont encore souvent au stade expérimental. C’est pourquoi ils n’obéissent à aucune règle ou convention précise et sont parfois difficiles à définir. 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    4. 4. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Vers une définition Multimédia Cross-média Transmédia 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    5. 5. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Vers une définition Multimédia Il désigne un support ou une technologie capable d'enregistrer, de restituer ou de transmettre une combinaison de textes, de sons, d'images fixes et de vidéo. Mais il faut encore ajouter à cette notion de diversité d'informations celle d'interactivité apportée par l'informatique : la possibilité pour l'utilisateur de "naviguer" à sa guise d'une information à l'autre. 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    6. 6. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Vers une définition Cross-média Le Crossmédia est bien antérieur au web puisqu’il consiste à transposer un même contenu narratif sur différents médias. 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    7. 7. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Vers une définition Cross-média 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    8. 8. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Vers une définition Transmédia Le transmédia est plus récent et à vraiment pris toute son ampleur avec l’apparition des contenus interactifs et surtout avec l’interconnexion des médias entre eux. L’écriture transmédia consiste à concevoir un contenu avec plusieurs fils narratifs imbriqués. Chaque fil narratif ou chaque objet multimédia est pensé comme une histoire dans l’histoire et est destiné à être diffusé via un canal spécifique. L’ensemble des contenus forme un univers cohérent mais qui peut être appréhendé même si on n’a qu’une connaissance partielle de tous les contenus disponibles. Plus encore que pour le cross-média, les contenus sont optimisés pour exploiter au mieux les caractéristiques des canaux auxquels ils sont destinés. 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    9. 9. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Vers une définition Transmédia 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    10. 10. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Vers une définition Transmédia -> Combinaison ou fragmentation Cross-média -> Déclinaison ou reproduction 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    11. 11. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Quelques exemples http://prisonvalley.arte.tv/?lang=fr 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    12. 12. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Quelques exemples http://gaza-sderot.arte.tv/fr/ 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    13. 13. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Quelques exemples http://cathedrale.arte.tv/ 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    14. 14. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Quelques exemples http://education.francetv.fr/education-civique/troisieme/webdoc/jour-de-vote-le-webdocufiction 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    15. 15. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Quelques exemples https://www.google.fr/webhp?sourceid=chrome-instant&ion=1&espv=2&ie=UTF-8#q=defense%20d%27afficher
    16. 16. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Quelques exemples http://espe-formation.unistra.fr/webdocs/ci/ 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    17. 17. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Quelques exemples http://cite-orientee.francetveducation.fr/ 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    18. 18. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Vers une définition - Wikipedia Le web-documentaire est un documentaire conçu pour être interactif – en associant texte, photos, vidéos, sons et animations – et produit pour être diffusé sur le Web. - L’Internaute Reportage intégrant son, photo, vidéo et éléments interactifs, conçu pour une utilisation sur Internet. - Raconte ta ville (Réseau Canopé Le webdocumentaire est une narration interactive multimédia dont la diffusion se fait par le Web. 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    19. 19. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Les caractéristiques - Narration délinéarisée - Immersif - Expérientiel - Intéractif - Raconter une vérité, une réalité - Collaboratif - Social - Numérique - Gamifié 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    20. 20. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Les structures narratives 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    21. 21. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Narration linéaire Exemple : In situ, un webdocumentaire d’Antoine Viviani sur l’espace urbain en Europe à travers différentes expériences artistiques. http://insitu.arte.tv/fr/#/home 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    22. 22. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Exemple : Prison valley de David Dufresne et Philippe Brault. Une ville-prison où même ceux qui vivent dehors vivent dedans. Une plongée dans ce qui pourrait bien être le monde futur. Narration en arrête de poisson 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    23. 23. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Exemple : Voyage au bout du charbon, réalisé par le photographe Samuel Bollendorff et Abel Ségrétin. Films sur la face cachée du “miracle économique” du charbon en Chine. http://www.lemonde.fr/asie- pacifique/visuel/2008/11/17/voyage-au-bout-du- charbon_1118477_3216.html Narration à embranchement 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    24. 24. Narrations parallèles Le webdocumentaire reseau-canope.fr Exemple : Thanatorama de Maria Jésus. http://www.thanatorama.com/docu/?#/accueil/ 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    25. 25. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Exemple : Iron curtain diaries sous la direction de Matteo Scanni. Entre 1989-2009, une exploration le long du mur de Berlin. http://www.theironcurtaindiaries.org/map.html Narration concentrique 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    26. 26. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Exemple : Amour 2.0, réalisé par Auberi Edler et Cédric Delport http://www.francetv.fr/amour/#/fr/home Narration en canaux 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    27. 27. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Le webdocumentaire comme contenu Le webdocumentaire comme objet Le webdocumentaire pédagogique 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    28. 28. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Le webdocumentaire comme contenu http://magellan.arte.tv/fr/ 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    29. 29. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Exploitation pédagogique, quelques pistes… Conditions matérielles : une salle informatique / classe mobile ou des tablettes Utilisation du webdocumentaire dans son ensemble > Fiche de lecture Lien : Fini de rire, Une cartographie de la liberté d’expression des dessinateurs de presse à travers le monde. http://cartoons.arte.tv/?nointro=1 Caractéristiques externes : Titre , Sous-titre, Auteurs, Partenaires, Société de production, Diffuseur Caractéristiques internes : Résumé, Structure, Avis Utilisation d’une partie du webdocumentaire en fonction du choix de l’enseignant Lien : Atome hotel (quizz) http://education.francetv.fr/atome-hotel No es una crisis http://www.noesunacrisis.com/ 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    30. 30. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Exploitation pédagogique, quelques pistes… Interagir avec le webdocumentaire > commentaire Lien : Fini de rire, Une cartographie de la liberté d’expression des dessinateurs de presse à travers le monde. http://cartoons.arte.tv/?nointro=1 Comment caractérisez-vous la plus-value d’un webdocumentaire ? Exemple : sur la censure en Birmanie Webdocumentaire : Happy world http://www.happy-world.com/fr/ Article en ligne http://www.mediapart.fr/journal/international/190713/birmanie-45-le-pays-de-la- censure-reapprend-parler 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    31. 31. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Le webdocumentaire comme objet http://stains-beaupays.nouvelles-ecritures.francetv.fr/ 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    32. 32. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Le webdocumentaire comme objet L’industrie, clichés et réalités 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    33. 33. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Réaliser un webdocumentaire en classe : 2 phases : - Conception - Production 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    34. 34. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Les étapes (1/2) Pourquoi un webdocumentaire ? interview Choisir un projet. Regarder et présenter des webdocs pour donner envie aux élèves. Ecrire le scénario, définir le contenu. Effectuer des recherches documentaires avec allers- retours avec le scénario. Etablir un retro-planning. Définir les médias. Définir le lien entre les différentes parties et les médias, présenter le scenario sous forme de carte heuristique. Penser au parcours du spectateur : ajouter de l’interactivité. Concevoir un webdocumentaire en classe 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    35. 35. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Les étapes (2/2) Produire et/ou sélectionner le contenu multimédia : vidéo, diapositives/galerie photos, sons, cartes, illustrations, interview… Attention aux droits. Répartir des rôles par groupes d’élèves ou par élèves, qui fait quoi, qui prend en charge quoi (enregistrements audio, vidéo, montage, retouches, dessins, rédaction des textes, mise en place dans Klynt). Produire le webdocumentaire Diffuser en ligne Concevoir un webdocumentaire en classe 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    36. 36. Le webdocumentaire reseau-canope.fr -Un CMS (Wordpress, Joomla, Drupal…) -Scénarii (webmedia) -Zeega -Tumult Hype -PopcornMaker -Adventr -Racontr - Klynt Les outils 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    37. 37. Le webdocumentaire reseau-canope.fr -Klynt Les outils 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    38. 38. Le webdocumentaire reseau-canope.fr Travaux pratiques Constitution de groupe de 3 à 4 personnes. Choisir un thème Concevoir un scénario Recherche des médias Intégration dans Klynt Interactivité Rendu 08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit
    39. 39. Le webdocumentaire reseau-canope.fr08 octobre 2015 Séverine Chevé / Jean-Paul Fillit

    ×