SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  1
Télécharger pour lire hors ligne
16 |MERCREDI 11 MARS 2015| LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ
THONON-LES-BAINS
P
resque l’effet d’une bom-
be dans le milieu plutôt
conservateur du fret rou-
tier… Six entreprises, dont
deux haut-savoyardes, Ma-
gnin à Perrignier et Mége-
vand Frères à Sillingy, ont dé-
cidé d’expérimenter le biogaz
en lieu et place du bon vieux
gasoil. Cette révolution de ve-
loursdanslesréservoirsnere-
lève pas d’une douce utopie,
mais d’une double constata-
tion. D’abord, un déficit de
rentabilité qui conduit à un
« effritement continuel et à
une limite sur la baisse des
coûts », explique Pascal Mé-
gevanddel’entrepriseépony-
me qui a porté ce projet. Sans
oublier la concurrence du
transport low-cost, mais qui a
aussi ses limites, sachant que
les transporteurs des pays qui
lepratiquent« augmententde
10 % les salaires, ce qui se ré-
percutesurleursprix ».
Ensuite, la réelle volonté de
sortir du circuit de l’énergie
fossile « parce que, finale-
ment, nous respirons tous le
mêmeair ».
Lafilièrebois,source
d’inspiration
Ce fameux gasoil qui repré-
sente30%descoûtspourune
entreprise présente « une ca-
pacité inflationniste très im-
portante que l’on ne contrôle
pas ».
Déjà en 2009, Magnin, Mé-
gevand, Prabel et Marmeth
s’étaient regroupées pour ali-
gner une même offre aux
clients.« Mais,celan’apasété
suffisant », rapporte Pascal
Mégevand.
C’estens’inspirantdelafiliè-
re bois, notamment la produc-
tiondegranuléspourlechauf-
fage, que ce chef d’entreprise
estarrivéàimaginerunealter-
nativeaugasoil,« uneénergie
qui, de toute façon, va coûter
de plus en plus chère ». Et
d’ajouter : « Le gaz naturel ne
pose pas de problème sur le
plan de l’approvisionnement.
D’ailleurs,c’estaussiunesolu-
tion pour réinjecter de la con-
currence entre les différentes
énergies », soutient Pascal
Mégevand. Le défi est auda-
cieux et relevé par des PME à
l’image des transports Ma-
gnin à Perrignier tandis que
l’on trouve à l’opposé deux
gros groupes, Transalliance et
JackyPerrenot(lireci-contre).
Pour être pris très aux sé-
rieux, les transporteurs impli-
qués s’appuient sur une mé-
thodescientifique.
Lecoût :100000euros
parentreprise
« Pour le moment, nous som-
mesdanslaphasededéploie-
ment », relève Pascal Mége-
vand. Pour l’heure, une dizai-
n e d e p o i d s l o u r d s
fonctionnant au gaz naturel
-soit entre un ou deux véhicu-
les par entreprise- sont en
cours d’acquisition. L’investis-
sementétantde100 000€par
entreprise. Ces véhicules se-
ront équipés d’instruments de
mesures de précisions capa-
bles d’enregistrer les taux de
CO2 et de NOx, la pollution
produite et la consommation.
« Ceci dans une utilisation
quotidienne », assure le chef
d’entreprise. Cette première
étapedevraitprendre18mois,
plus 12 mois supplémentaires
pour l’analyse des résultats.
Une approche scientifique
« pour être crédibles », tant
vis-à-vis des partenaires que
des confrères, ceux plus réti-
centsàselancerdanscetteex-
périence.
Car ce sont des partenaires
de tailles à l’image de l’indus-
triel Gazier GNVert (Groupe
GDF-Suez), mais aussi l’opé-
rateur de l’État, l’Agence de
l’environnement et de la maî-
trisedel’énergie(Ademe),qui
suivent de très près ce projet
Équilibre. Pour ainsi dire, au
microscope.
Jean-JacquesBERCHEMIN
À Sillingy, l’entreprise de transport Mégevand Frères s’est lancée dans l’expérience du biogaz. Comme Magnin à Perrignier. Photo DR.
L’INFOEN +
SIX ENTREPRISES
Mégevand Frères dont le
siège est à Sillingy : 18
salariés, 12 camions et un
CA de 2,2 M€.
Sotradel à Sainte-
Euphémie (Ain) : 150
salariés, 40 camions et un
CA de 21 M€.
Magnin à Perrignier : 40
salariés, 30 camions et un
CA de 5M€.
Prabel à Saint-Pierre-en-
Faucigny : 37 salariés, 30
camions, et un CA de 5 M€.
Transalliance à Paris :
4000 salariés, 2 200
camions et un CA de
600 M€.
Jacky Perrenot à Saint-
Donat-sur-l’Herbasse
(Drôme) : 4 000 salariés,
2 800 camions et un CA de
500 M€.
GNVert : 100 stations, 40
salariés et un CA de 31 M€.
ENVIRONNEMENT | Dans le cadre du projet Équilibre, six transporteurs veulent passer à l’énergie propre pour en démontrer la faisabilité
Des routiers testent le biogaz selon une
méthode scientifique pour être crédibles
Le biométhane pour réduire
les émissions à effet de serre
Le biométhane est une source d’énergie alternative, re-
nouvelable et propre. Il contribuera à porter à 23 % la
part des énergies renouvelables dans la consommation
totale d’énergie, objectif que s’est fixé la France pour 2020.
Ilestdirectementissudesdéchetsprésentssurunterritoire.
Produit à partir de la fermentation de déchets agricoles,
ménagers, industriels ou encore des boues de station
d’épuration, le biométhane est un biogaz épuré jusqu’à la
qualitédugaznaturel.Unefoisodorisé,contrôlé,compté,et
sa pression régulée, il est injecté dans le réseau de distribu-
tion. La production de biométhane s’inscrit dans un cycle
vertueux dans lequel les déchets deviennent des ressour-
ces pour produire une énergie locale et renouvelable qui se
substitue aux énergies conventionnelles. L’objectif est de
réduire les émissions de gaz à effet de serre : les déchets
organiques produisent naturellement du méthane en se
dégradant. La collecte et le traitement des déchets évitent
ces émissions dans la nature et les transforment en énergie
propre. Le bilan d’émissions de gaz à effet de serre à
l’utilisation de cette énergie est donc quasiment neutre car
le CO2 produit par la valorisation du biométhane a préala-
blement été capté par les matières organiques dégradées.
Source : GrDF
Terragr’Eau sur le plateau de Gavot :
le biogaz produit sera directement injecté dans le réseau de ville
Verra-t-on un jour des ca-
mions roulés avec du
biogaz produit par le mé-
thaniseur qui sera installé
sur le plateau de Gavot ?
Pourquoi pas ? Si cette
éventualité n’est pas enco-
re devenue réalité, le projet
Terrag’Eau avance à grand
pas.
Ainsi, les travaux de-
vraient débuter cette an-
née, cette structure de pro-
tection de l’environnement
par méthanisation devant
être opérationnelle en
2016.
9,3 millions d’euros
Son objectif : rendre com-
patible l’activité agricole
avec la préservation de la
qualité des eaux d’infiltra-
tion du plateau qui compte
35 captages pour l’alimen-
tation en eau potable et
l’impluvium du gisement
hydrominéral.
Ce méthaniseur produira
une énergie renouvelable à
partir de la dégradation des
déchets organiques. Ce
biogaz, résultat de cette
transformation, sera injecté
directement dans le réseau
du gaz de ville.
Terragr’Eau prévoit éga-
lement une unité de com-
postage à proximité de la
déchetterie de Vinzier. Ain-
si, l’installation sera capa-
ble de traiter 30000 tonnes
de déchets par an, issus des
effluents d’élevage, des dé-
chets de la filière fromagè-
re et des déchets verts.
Coût estimé : 9,3 millions
d’euros (M€) qui seront fi-
nancés par l’Ademe, la Ré-
gion, le Département, le
délégataire Serpol et les
partenaires, Danone et la
communauté de commu-
nes du Pays d’Évian (CC-
PE).
J.-J.B. avec C.B.
Le choix du délégataire de service public s’est porté en novembre 2014 sur le groupement
Serpol/Biovalis/Methanergy qui assurera l’exploitation pour une durée de 15 ans. Photo CCPE.
Un budget global de 800000€
Pour mener à bien ce projet,
le groupe GNVert va cons-
truire trois stations publiques
de distribution du gaz acces-
sibles à tous les usagers. Ces
trois points de vente sont pré-
vus à Saint-Pierre-en-Fauci-
gny (ouverture en septem-
bre),àNîmesetdanslarégion
lyonnaise. « Pour autant, ce
n’est pas parce que nous rou-
lerons au gaz naturel que
nous baisserons les prix de
nos prestations », souligne
Pascal Mégevand. D’une
part, les transporteurs concer-
nés ne peuvent pas aller en
deçà des prix pratiqués ac-
tuellement eu égard à la con-
currencelow-costetauxchar-
ges auxquelles ils sont sou-
mis ; d’autre part, le budget
global de 800 000 €, même si
une partie sera subvention-
née, représente une côte part
pesante dans la trésorerie
d’une petite entreprise. Sur
ces800 000€,l’Étatdoitinter-
venir à hauteur de 400 000 €,
le reste étant partagés entre
les partenaires privés et les
professionnels du transport.
Pour l’heure, 600 projets de
ce type sont prêts à sortir des
tiroirs. « De sorte que l’on
pourrait faire circuler 200 000
camions au gaz sur toute la
France », relève Pascal Mé-
gevand. Reste que si la distri-
bution apparaît technique-
ment simple, la décision de
construire l’est moins. Il faut
au minimum une flotte de 15
camions pour que le gazier
sorte de terre cet équipement
qui coûte un million d’euros.
Le projet fait appel aussi à
l’Institut français du pétrole et
des énergies nouvelles (If-
pen), le Centre de recherche
en machine thermique (CR-
MT), l’Institut français des
sciences et technologies des
transports, de l’aménage-
mentetdesréseaux(Ifsttar)et
le Laboratoire d’économie
des transports (Let).
J.-J.B.
David Proisy, artisan dans le bâtiment :
« D’abord réduire la consommation en pétrole »
À Champanges, David
Proisy gère une PME spé-
cialiséedanslaCharpente,la
couverture et la ferblanterie.
Il utilise au quotidien deux
voituresettroiscamionsdont
un poids lourd. S’il trouve
l’expérience biogaz conduite
parlesentreprises« trèsinté-
ressante »,ilavoueuncertain
scepticisme quant à la renta-
bilité. « Cela reste une expé-
rience scientifique. Sur le
plandelaconnaissancetech-
nologique actuelle, je vois
malcommentonpourraituti-
lisercetteénergiesanssepo-
serlaquestiondelarentabili-
té »,relève-t-il.
Pourtant d’accord pour le
développementdesénergies
renouvelables, ce chef d’en-
treprise préfère pour le mo-
ment « privilégier la techni-
que visant à réduire la con-
sommation des moteurs à
essence. »
Et d’ajouter : « Dans 40 ans,
les gisements de pétrole se-
ront épuisés. Il faut donc ré-
duire notre consommation
pour laisser du temps aux
chercheursdetravaillersurle
gaz naturel. Aujourd’hui, les
déchets que produit l’Être
humainnesontpassuffisants
pour généraliser l’utilisation
du gaz naturel. Ce qui signi-
fie que l’on devrait sacrifier
des terres cultivables pour y
planterparexempleducolza.
Le résultat serait catastrophi-
que et aurait des répercus-
sions sur l’alimentation, sa-
chant que la démographie
augmente. »
Sans oublier l’aspect finan-
cier : « Si je voulais équiper
mon matériel d’un système
detransitiongasoil/gaz,ilme
faudrait débourser entre
6000 et 8000 € par véhicule.
Pour le moment, ce n’est pas
rentable. D’ailleurs, nous ne
récupérons pas la TVA sur le
gaz ».
J.-J.B.
David Proisy. Photo Le DL/J.-J.B.
» Près de 1 200 athlètes vétérans ont pris part aux championnats de France indoor qui
se sont disputés au Palais des sports de Nantes le week-end dernier. Parmi eux,
Bernard Mermet au saut en longueur chez les plus de 60 ans et Jean-Pierre Metz à la
hauteur catégorie M50. Blessé au tendon d’Achille lors de son premier essai à 1,68 m,
Jean-Pierre Metz n’a pu défendre ses chances comme il le souhaitait. Il réalise
néanmoins un saut à 1,65 m qui lui offre la médaille de bronze dans sa catégorie.
De son côté, Bernard Mermet remporte le concours à son ultime essai mesuré à 4,73 m.
Ce qui lui offre et le titre et la médaille d’or dans sa catégorie. Les deux vétérans vont
préparer maintenant les championnats d’Europe qui se dérouleront fin mars en Pologne.
IATHLÉTISMEI
De l’or et du bronze pour les vétérans
IFOOTBALLI
Les jeunes de l’ETG sont efficaces
» AprèsleuréliminationsurlefilenCoupeGambardellafaceàMonaco,lesmoinsde19ansdel’ETG
reprenaientlechampionnatdimancheavecundéplacementdélicatàDijon.Pasdanslecoup,les
Rosessesontinclinés3-0faceauxBourguignons.Aprèsdeuxvictoiresderangdepuislareprise,à
StrasbourgpuiscontreÉpinal,l’équipeU19eststoppéedanssonélanetreculeàla10e placedu
classementdugroupeBdeNationalU19.Lesautreséquipesdejeunesengagéesenchampionnat
régionalsesontenrevancheimposées :lesmoinsde15ansÉliteontgagné5-1contreBourg-
Péronnasalorsquel’équipe2estallées’imposer6-1àVillefranche,l’équipeAdesmoinsde17ansl’a
emporté3-0contreAnnecyFCetl’équipeBagagné2-1àOyonnax.Enfin,ducôtédesseniors3,
grossevictoiresurlescorede5-2àCruseilles.

Contenu connexe

Tendances

efficycle effinews déchets n°100
 efficycle effinews déchets n°100 efficycle effinews déchets n°100
efficycle effinews déchets n°100david zentao
 
efficycle effinews déchets n°69
efficycle effinews déchets n°69efficycle effinews déchets n°69
efficycle effinews déchets n°69david zentao
 
Présentation par l'AFGNV du déploiement infrastructures et véhicules gaz
Présentation par l'AFGNV du déploiement infrastructures et véhicules gazPrésentation par l'AFGNV du déploiement infrastructures et véhicules gaz
Présentation par l'AFGNV du déploiement infrastructures et véhicules gazInterconsulaire 909
 
Présentation du développement du transport roulant au gaz par GRDF
Présentation du développement du transport roulant au gaz par GRDFPrésentation du développement du transport roulant au gaz par GRDF
Présentation du développement du transport roulant au gaz par GRDFInterconsulaire 909
 
Transporteurs routiers - laver vos camions à l'eau de pluie même en période d...
Transporteurs routiers - laver vos camions à l'eau de pluie même en période d...Transporteurs routiers - laver vos camions à l'eau de pluie même en période d...
Transporteurs routiers - laver vos camions à l'eau de pluie même en période d...Cédric FONTAINE
 
Flyer rencontre écotech 2015 pour forum
Flyer rencontre écotech 2015 pour forumFlyer rencontre écotech 2015 pour forum
Flyer rencontre écotech 2015 pour forumPEXE
 
Etat des lieux des énergies renouvelables dans les nouvelles régions
Etat des lieux des énergies renouvelables dans les nouvelles régionsEtat des lieux des énergies renouvelables dans les nouvelles régions
Etat des lieux des énergies renouvelables dans les nouvelles régionsPEXE
 
Moquette : la planète au bout du rouleau
Moquette : la planète au bout du rouleau Moquette : la planète au bout du rouleau
Moquette : la planète au bout du rouleau Zero Waste France, Cniid
 
Etude "La vente en vrac - pratiques & perspectives" réalisée avec l'Ademe
Etude "La vente en vrac - pratiques & perspectives" réalisée avec l'AdemeEtude "La vente en vrac - pratiques & perspectives" réalisée avec l'Ademe
Etude "La vente en vrac - pratiques & perspectives" réalisée avec l'AdemeGraines de Changement
 
Supplément spécial TRIA 2017 - la lettre API
Supplément spécial TRIA 2017 - la lettre APISupplément spécial TRIA 2017 - la lettre API
Supplément spécial TRIA 2017 - la lettre APIInterconsulaire 909
 
Innov'eco 2016
Innov'eco 2016Innov'eco 2016
Innov'eco 2016PEXE
 
Panorama des cleantech en France 2016
Panorama des cleantech en France 2016Panorama des cleantech en France 2016
Panorama des cleantech en France 2016GreenUnivers.com
 
Cfbp barometre-novembre-2014
Cfbp barometre-novembre-2014Cfbp barometre-novembre-2014
Cfbp barometre-novembre-2014VITOGAZ FRANCE
 
Programme ccipdl rdv_2021_economie_circulaire_vf
Programme ccipdl rdv_2021_economie_circulaire_vfProgramme ccipdl rdv_2021_economie_circulaire_vf
Programme ccipdl rdv_2021_economie_circulaire_vfInterconsulaire 909
 
Panorama des cleantech 2016
Panorama des cleantech 2016 Panorama des cleantech 2016
Panorama des cleantech 2016 PEXE
 
Agriculture et énergie
Agriculture et énergieAgriculture et énergie
Agriculture et énergiePatrick GILLES
 

Tendances (18)

efficycle effinews déchets n°100
 efficycle effinews déchets n°100 efficycle effinews déchets n°100
efficycle effinews déchets n°100
 
efficycle effinews déchets n°69
efficycle effinews déchets n°69efficycle effinews déchets n°69
efficycle effinews déchets n°69
 
Présentation par l'AFGNV du déploiement infrastructures et véhicules gaz
Présentation par l'AFGNV du déploiement infrastructures et véhicules gazPrésentation par l'AFGNV du déploiement infrastructures et véhicules gaz
Présentation par l'AFGNV du déploiement infrastructures et véhicules gaz
 
Présentation du développement du transport roulant au gaz par GRDF
Présentation du développement du transport roulant au gaz par GRDFPrésentation du développement du transport roulant au gaz par GRDF
Présentation du développement du transport roulant au gaz par GRDF
 
Transporteurs routiers - laver vos camions à l'eau de pluie même en période d...
Transporteurs routiers - laver vos camions à l'eau de pluie même en période d...Transporteurs routiers - laver vos camions à l'eau de pluie même en période d...
Transporteurs routiers - laver vos camions à l'eau de pluie même en période d...
 
Flyer rencontre écotech 2015 pour forum
Flyer rencontre écotech 2015 pour forumFlyer rencontre écotech 2015 pour forum
Flyer rencontre écotech 2015 pour forum
 
Etat des lieux des énergies renouvelables dans les nouvelles régions
Etat des lieux des énergies renouvelables dans les nouvelles régionsEtat des lieux des énergies renouvelables dans les nouvelles régions
Etat des lieux des énergies renouvelables dans les nouvelles régions
 
Moquette : la planète au bout du rouleau
Moquette : la planète au bout du rouleau Moquette : la planète au bout du rouleau
Moquette : la planète au bout du rouleau
 
Etude "La vente en vrac - pratiques & perspectives" réalisée avec l'Ademe
Etude "La vente en vrac - pratiques & perspectives" réalisée avec l'AdemeEtude "La vente en vrac - pratiques & perspectives" réalisée avec l'Ademe
Etude "La vente en vrac - pratiques & perspectives" réalisée avec l'Ademe
 
Supplément spécial TRIA 2017 - la lettre API
Supplément spécial TRIA 2017 - la lettre APISupplément spécial TRIA 2017 - la lettre API
Supplément spécial TRIA 2017 - la lettre API
 
Prostock
ProstockProstock
Prostock
 
Innov'eco 2016
Innov'eco 2016Innov'eco 2016
Innov'eco 2016
 
Anne connan texte pdf
Anne connan texte pdfAnne connan texte pdf
Anne connan texte pdf
 
Panorama des cleantech en France 2016
Panorama des cleantech en France 2016Panorama des cleantech en France 2016
Panorama des cleantech en France 2016
 
Cfbp barometre-novembre-2014
Cfbp barometre-novembre-2014Cfbp barometre-novembre-2014
Cfbp barometre-novembre-2014
 
Programme ccipdl rdv_2021_economie_circulaire_vf
Programme ccipdl rdv_2021_economie_circulaire_vfProgramme ccipdl rdv_2021_economie_circulaire_vf
Programme ccipdl rdv_2021_economie_circulaire_vf
 
Panorama des cleantech 2016
Panorama des cleantech 2016 Panorama des cleantech 2016
Panorama des cleantech 2016
 
Agriculture et énergie
Agriculture et énergieAgriculture et énergie
Agriculture et énergie
 

Similaire à Des routiers testent le bio gnv

GrDF 2030, le reseau Gaz vecteur de la transition énergétique
GrDF 2030, le reseau Gaz vecteur de la transition énergétiqueGrDF 2030, le reseau Gaz vecteur de la transition énergétique
GrDF 2030, le reseau Gaz vecteur de la transition énergétiqueVincent Gailhaguet
 
Présentation projet BIOVALSAN aux 16e Assises de l'Energie, Bordeaux 28-01-2015
Présentation projet BIOVALSAN aux 16e Assises de l'Energie, Bordeaux 28-01-2015Présentation projet BIOVALSAN aux 16e Assises de l'Energie, Bordeaux 28-01-2015
Présentation projet BIOVALSAN aux 16e Assises de l'Energie, Bordeaux 28-01-2015Olaf LUTHER
 
Economie circulaire et gestion des déchets, des solutions pour la croissance
Economie circulaire et gestion des déchets, des solutions pour la croissanceEconomie circulaire et gestion des déchets, des solutions pour la croissance
Economie circulaire et gestion des déchets, des solutions pour la croissanceORESYS_Energy_Utilities
 
Les collectivités démunies face à l’explosion du coût de traitement des déche...
Les collectivités démunies face à l’explosion du coût de traitement des déche...Les collectivités démunies face à l’explosion du coût de traitement des déche...
Les collectivités démunies face à l’explosion du coût de traitement des déche...IsabelleBRUNEAU
 
Biogaz, biomethane, quelle valorisation dans les territoires
Biogaz, biomethane, quelle valorisation dans les territoiresBiogaz, biomethane, quelle valorisation dans les territoires
Biogaz, biomethane, quelle valorisation dans les territoiresmairie2000
 
La Fondation LISEA Carbone soutient l’amélioration de la performance énergéti...
La Fondation LISEA Carbone soutient l’amélioration de la performance énergéti...La Fondation LISEA Carbone soutient l’amélioration de la performance énergéti...
La Fondation LISEA Carbone soutient l’amélioration de la performance énergéti...LISEA
 
Le BioMéthane, energie renouvelable d'avenir en France
Le BioMéthane, energie renouvelable d'avenir en FranceLe BioMéthane, energie renouvelable d'avenir en France
Le BioMéthane, energie renouvelable d'avenir en FranceVincent Gailhaguet
 
140930 Présentation GRDF projets de méthanisation et stockage d'énergie
140930 Présentation GRDF projets de méthanisation et stockage d'énergie140930 Présentation GRDF projets de méthanisation et stockage d'énergie
140930 Présentation GRDF projets de méthanisation et stockage d'énergieInterconsulaire 909
 
Une filière laitière tournée vers l’avenir : créer de la valeur, investir dan...
Une filière laitière tournée vers l’avenir : créer de la valeur, investir dan...Une filière laitière tournée vers l’avenir : créer de la valeur, investir dan...
Une filière laitière tournée vers l’avenir : créer de la valeur, investir dan...Institut de l'Elevage - Idele
 
Sauver la planète ? Yes you can !
Sauver la planète ? Yes you can !Sauver la planète ? Yes you can !
Sauver la planète ? Yes you can !Florent Vairet
 
Supplément Echos START Spécial Impact (Avril 2021)
Supplément Echos START Spécial Impact (Avril 2021)Supplément Echos START Spécial Impact (Avril 2021)
Supplément Echos START Spécial Impact (Avril 2021)Julia Lemarchand
 
Green Business Conference By Cleantech Republic
Green Business Conference By Cleantech RepublicGreen Business Conference By Cleantech Republic
Green Business Conference By Cleantech RepublicPaul Perdrieu
 
Cleantech Republic at Green Business Conference (IDC-La Tribune)
Cleantech Republic at Green Business Conference (IDC-La Tribune)Cleantech Republic at Green Business Conference (IDC-La Tribune)
Cleantech Republic at Green Business Conference (IDC-La Tribune)Stephane Parpinelli
 
2014 06-19 présentation projet ecologie industrielle-la carene
2014 06-19 présentation projet ecologie industrielle-la carene2014 06-19 présentation projet ecologie industrielle-la carene
2014 06-19 présentation projet ecologie industrielle-la careneInterconsulaire 909
 
L'actu des éco responsables n° 16
L'actu des éco responsables n° 16L'actu des éco responsables n° 16
L'actu des éco responsables n° 16Mathieu Monsel
 
Les énergies renouvelables en copropriété
Les énergies renouvelables en copropriétéLes énergies renouvelables en copropriété
Les énergies renouvelables en copropriétéAparisClimat
 
La Nouvelle France Industrielle
La Nouvelle France IndustrielleLa Nouvelle France Industrielle
La Nouvelle France IndustrielleDenis Gaumondie
 

Similaire à Des routiers testent le bio gnv (20)

GrDF 2030, le reseau Gaz vecteur de la transition énergétique
GrDF 2030, le reseau Gaz vecteur de la transition énergétiqueGrDF 2030, le reseau Gaz vecteur de la transition énergétique
GrDF 2030, le reseau Gaz vecteur de la transition énergétique
 
Lettre api tria2019_energie
Lettre api tria2019_energieLettre api tria2019_energie
Lettre api tria2019_energie
 
Présentation projet BIOVALSAN aux 16e Assises de l'Energie, Bordeaux 28-01-2015
Présentation projet BIOVALSAN aux 16e Assises de l'Energie, Bordeaux 28-01-2015Présentation projet BIOVALSAN aux 16e Assises de l'Energie, Bordeaux 28-01-2015
Présentation projet BIOVALSAN aux 16e Assises de l'Energie, Bordeaux 28-01-2015
 
Economie circulaire et gestion des déchets, des solutions pour la croissance
Economie circulaire et gestion des déchets, des solutions pour la croissanceEconomie circulaire et gestion des déchets, des solutions pour la croissance
Economie circulaire et gestion des déchets, des solutions pour la croissance
 
Les collectivités démunies face à l’explosion du coût de traitement des déche...
Les collectivités démunies face à l’explosion du coût de traitement des déche...Les collectivités démunies face à l’explosion du coût de traitement des déche...
Les collectivités démunies face à l’explosion du coût de traitement des déche...
 
Biogaz, biomethane, quelle valorisation dans les territoires
Biogaz, biomethane, quelle valorisation dans les territoiresBiogaz, biomethane, quelle valorisation dans les territoires
Biogaz, biomethane, quelle valorisation dans les territoires
 
La Fondation LISEA Carbone soutient l’amélioration de la performance énergéti...
La Fondation LISEA Carbone soutient l’amélioration de la performance énergéti...La Fondation LISEA Carbone soutient l’amélioration de la performance énergéti...
La Fondation LISEA Carbone soutient l’amélioration de la performance énergéti...
 
Le BioMéthane, energie renouvelable d'avenir en France
Le BioMéthane, energie renouvelable d'avenir en FranceLe BioMéthane, energie renouvelable d'avenir en France
Le BioMéthane, energie renouvelable d'avenir en France
 
Inf'ose janvier 2019
Inf'ose janvier 2019Inf'ose janvier 2019
Inf'ose janvier 2019
 
140930 Présentation GRDF projets de méthanisation et stockage d'énergie
140930 Présentation GRDF projets de méthanisation et stockage d'énergie140930 Présentation GRDF projets de méthanisation et stockage d'énergie
140930 Présentation GRDF projets de méthanisation et stockage d'énergie
 
Une filière laitière tournée vers l’avenir : créer de la valeur, investir dan...
Une filière laitière tournée vers l’avenir : créer de la valeur, investir dan...Une filière laitière tournée vers l’avenir : créer de la valeur, investir dan...
Une filière laitière tournée vers l’avenir : créer de la valeur, investir dan...
 
dossier de presse - projet AGU
dossier de presse - projet AGUdossier de presse - projet AGU
dossier de presse - projet AGU
 
Sauver la planète ? Yes you can !
Sauver la planète ? Yes you can !Sauver la planète ? Yes you can !
Sauver la planète ? Yes you can !
 
Supplément Echos START Spécial Impact (Avril 2021)
Supplément Echos START Spécial Impact (Avril 2021)Supplément Echos START Spécial Impact (Avril 2021)
Supplément Echos START Spécial Impact (Avril 2021)
 
Green Business Conference By Cleantech Republic
Green Business Conference By Cleantech RepublicGreen Business Conference By Cleantech Republic
Green Business Conference By Cleantech Republic
 
Cleantech Republic at Green Business Conference (IDC-La Tribune)
Cleantech Republic at Green Business Conference (IDC-La Tribune)Cleantech Republic at Green Business Conference (IDC-La Tribune)
Cleantech Republic at Green Business Conference (IDC-La Tribune)
 
2014 06-19 présentation projet ecologie industrielle-la carene
2014 06-19 présentation projet ecologie industrielle-la carene2014 06-19 présentation projet ecologie industrielle-la carene
2014 06-19 présentation projet ecologie industrielle-la carene
 
L'actu des éco responsables n° 16
L'actu des éco responsables n° 16L'actu des éco responsables n° 16
L'actu des éco responsables n° 16
 
Les énergies renouvelables en copropriété
Les énergies renouvelables en copropriétéLes énergies renouvelables en copropriété
Les énergies renouvelables en copropriété
 
La Nouvelle France Industrielle
La Nouvelle France IndustrielleLa Nouvelle France Industrielle
La Nouvelle France Industrielle
 

Des routiers testent le bio gnv

  • 1. 16 |MERCREDI 11 MARS 2015| LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ THONON-LES-BAINS P resque l’effet d’une bom- be dans le milieu plutôt conservateur du fret rou- tier… Six entreprises, dont deux haut-savoyardes, Ma- gnin à Perrignier et Mége- vand Frères à Sillingy, ont dé- cidé d’expérimenter le biogaz en lieu et place du bon vieux gasoil. Cette révolution de ve- loursdanslesréservoirsnere- lève pas d’une douce utopie, mais d’une double constata- tion. D’abord, un déficit de rentabilité qui conduit à un « effritement continuel et à une limite sur la baisse des coûts », explique Pascal Mé- gevanddel’entrepriseépony- me qui a porté ce projet. Sans oublier la concurrence du transport low-cost, mais qui a aussi ses limites, sachant que les transporteurs des pays qui lepratiquent« augmententde 10 % les salaires, ce qui se ré- percutesurleursprix ». Ensuite, la réelle volonté de sortir du circuit de l’énergie fossile « parce que, finale- ment, nous respirons tous le mêmeair ». Lafilièrebois,source d’inspiration Ce fameux gasoil qui repré- sente30%descoûtspourune entreprise présente « une ca- pacité inflationniste très im- portante que l’on ne contrôle pas ». Déjà en 2009, Magnin, Mé- gevand, Prabel et Marmeth s’étaient regroupées pour ali- gner une même offre aux clients.« Mais,celan’apasété suffisant », rapporte Pascal Mégevand. C’estens’inspirantdelafiliè- re bois, notamment la produc- tiondegranuléspourlechauf- fage, que ce chef d’entreprise estarrivéàimaginerunealter- nativeaugasoil,« uneénergie qui, de toute façon, va coûter de plus en plus chère ». Et d’ajouter : « Le gaz naturel ne pose pas de problème sur le plan de l’approvisionnement. D’ailleurs,c’estaussiunesolu- tion pour réinjecter de la con- currence entre les différentes énergies », soutient Pascal Mégevand. Le défi est auda- cieux et relevé par des PME à l’image des transports Ma- gnin à Perrignier tandis que l’on trouve à l’opposé deux gros groupes, Transalliance et JackyPerrenot(lireci-contre). Pour être pris très aux sé- rieux, les transporteurs impli- qués s’appuient sur une mé- thodescientifique. Lecoût :100000euros parentreprise « Pour le moment, nous som- mesdanslaphasededéploie- ment », relève Pascal Mége- vand. Pour l’heure, une dizai- n e d e p o i d s l o u r d s fonctionnant au gaz naturel -soit entre un ou deux véhicu- les par entreprise- sont en cours d’acquisition. L’investis- sementétantde100 000€par entreprise. Ces véhicules se- ront équipés d’instruments de mesures de précisions capa- bles d’enregistrer les taux de CO2 et de NOx, la pollution produite et la consommation. « Ceci dans une utilisation quotidienne », assure le chef d’entreprise. Cette première étapedevraitprendre18mois, plus 12 mois supplémentaires pour l’analyse des résultats. Une approche scientifique « pour être crédibles », tant vis-à-vis des partenaires que des confrères, ceux plus réti- centsàselancerdanscetteex- périence. Car ce sont des partenaires de tailles à l’image de l’indus- triel Gazier GNVert (Groupe GDF-Suez), mais aussi l’opé- rateur de l’État, l’Agence de l’environnement et de la maî- trisedel’énergie(Ademe),qui suivent de très près ce projet Équilibre. Pour ainsi dire, au microscope. Jean-JacquesBERCHEMIN À Sillingy, l’entreprise de transport Mégevand Frères s’est lancée dans l’expérience du biogaz. Comme Magnin à Perrignier. Photo DR. L’INFOEN + SIX ENTREPRISES Mégevand Frères dont le siège est à Sillingy : 18 salariés, 12 camions et un CA de 2,2 M€. Sotradel à Sainte- Euphémie (Ain) : 150 salariés, 40 camions et un CA de 21 M€. Magnin à Perrignier : 40 salariés, 30 camions et un CA de 5M€. Prabel à Saint-Pierre-en- Faucigny : 37 salariés, 30 camions, et un CA de 5 M€. Transalliance à Paris : 4000 salariés, 2 200 camions et un CA de 600 M€. Jacky Perrenot à Saint- Donat-sur-l’Herbasse (Drôme) : 4 000 salariés, 2 800 camions et un CA de 500 M€. GNVert : 100 stations, 40 salariés et un CA de 31 M€. ENVIRONNEMENT | Dans le cadre du projet Équilibre, six transporteurs veulent passer à l’énergie propre pour en démontrer la faisabilité Des routiers testent le biogaz selon une méthode scientifique pour être crédibles Le biométhane pour réduire les émissions à effet de serre Le biométhane est une source d’énergie alternative, re- nouvelable et propre. Il contribuera à porter à 23 % la part des énergies renouvelables dans la consommation totale d’énergie, objectif que s’est fixé la France pour 2020. Ilestdirectementissudesdéchetsprésentssurunterritoire. Produit à partir de la fermentation de déchets agricoles, ménagers, industriels ou encore des boues de station d’épuration, le biométhane est un biogaz épuré jusqu’à la qualitédugaznaturel.Unefoisodorisé,contrôlé,compté,et sa pression régulée, il est injecté dans le réseau de distribu- tion. La production de biométhane s’inscrit dans un cycle vertueux dans lequel les déchets deviennent des ressour- ces pour produire une énergie locale et renouvelable qui se substitue aux énergies conventionnelles. L’objectif est de réduire les émissions de gaz à effet de serre : les déchets organiques produisent naturellement du méthane en se dégradant. La collecte et le traitement des déchets évitent ces émissions dans la nature et les transforment en énergie propre. Le bilan d’émissions de gaz à effet de serre à l’utilisation de cette énergie est donc quasiment neutre car le CO2 produit par la valorisation du biométhane a préala- blement été capté par les matières organiques dégradées. Source : GrDF Terragr’Eau sur le plateau de Gavot : le biogaz produit sera directement injecté dans le réseau de ville Verra-t-on un jour des ca- mions roulés avec du biogaz produit par le mé- thaniseur qui sera installé sur le plateau de Gavot ? Pourquoi pas ? Si cette éventualité n’est pas enco- re devenue réalité, le projet Terrag’Eau avance à grand pas. Ainsi, les travaux de- vraient débuter cette an- née, cette structure de pro- tection de l’environnement par méthanisation devant être opérationnelle en 2016. 9,3 millions d’euros Son objectif : rendre com- patible l’activité agricole avec la préservation de la qualité des eaux d’infiltra- tion du plateau qui compte 35 captages pour l’alimen- tation en eau potable et l’impluvium du gisement hydrominéral. Ce méthaniseur produira une énergie renouvelable à partir de la dégradation des déchets organiques. Ce biogaz, résultat de cette transformation, sera injecté directement dans le réseau du gaz de ville. Terragr’Eau prévoit éga- lement une unité de com- postage à proximité de la déchetterie de Vinzier. Ain- si, l’installation sera capa- ble de traiter 30000 tonnes de déchets par an, issus des effluents d’élevage, des dé- chets de la filière fromagè- re et des déchets verts. Coût estimé : 9,3 millions d’euros (M€) qui seront fi- nancés par l’Ademe, la Ré- gion, le Département, le délégataire Serpol et les partenaires, Danone et la communauté de commu- nes du Pays d’Évian (CC- PE). J.-J.B. avec C.B. Le choix du délégataire de service public s’est porté en novembre 2014 sur le groupement Serpol/Biovalis/Methanergy qui assurera l’exploitation pour une durée de 15 ans. Photo CCPE. Un budget global de 800000€ Pour mener à bien ce projet, le groupe GNVert va cons- truire trois stations publiques de distribution du gaz acces- sibles à tous les usagers. Ces trois points de vente sont pré- vus à Saint-Pierre-en-Fauci- gny (ouverture en septem- bre),àNîmesetdanslarégion lyonnaise. « Pour autant, ce n’est pas parce que nous rou- lerons au gaz naturel que nous baisserons les prix de nos prestations », souligne Pascal Mégevand. D’une part, les transporteurs concer- nés ne peuvent pas aller en deçà des prix pratiqués ac- tuellement eu égard à la con- currencelow-costetauxchar- ges auxquelles ils sont sou- mis ; d’autre part, le budget global de 800 000 €, même si une partie sera subvention- née, représente une côte part pesante dans la trésorerie d’une petite entreprise. Sur ces800 000€,l’Étatdoitinter- venir à hauteur de 400 000 €, le reste étant partagés entre les partenaires privés et les professionnels du transport. Pour l’heure, 600 projets de ce type sont prêts à sortir des tiroirs. « De sorte que l’on pourrait faire circuler 200 000 camions au gaz sur toute la France », relève Pascal Mé- gevand. Reste que si la distri- bution apparaît technique- ment simple, la décision de construire l’est moins. Il faut au minimum une flotte de 15 camions pour que le gazier sorte de terre cet équipement qui coûte un million d’euros. Le projet fait appel aussi à l’Institut français du pétrole et des énergies nouvelles (If- pen), le Centre de recherche en machine thermique (CR- MT), l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménage- mentetdesréseaux(Ifsttar)et le Laboratoire d’économie des transports (Let). J.-J.B. David Proisy, artisan dans le bâtiment : « D’abord réduire la consommation en pétrole » À Champanges, David Proisy gère une PME spé- cialiséedanslaCharpente,la couverture et la ferblanterie. Il utilise au quotidien deux voituresettroiscamionsdont un poids lourd. S’il trouve l’expérience biogaz conduite parlesentreprises« trèsinté- ressante »,ilavoueuncertain scepticisme quant à la renta- bilité. « Cela reste une expé- rience scientifique. Sur le plandelaconnaissancetech- nologique actuelle, je vois malcommentonpourraituti- lisercetteénergiesanssepo- serlaquestiondelarentabili- té »,relève-t-il. Pourtant d’accord pour le développementdesénergies renouvelables, ce chef d’en- treprise préfère pour le mo- ment « privilégier la techni- que visant à réduire la con- sommation des moteurs à essence. » Et d’ajouter : « Dans 40 ans, les gisements de pétrole se- ront épuisés. Il faut donc ré- duire notre consommation pour laisser du temps aux chercheursdetravaillersurle gaz naturel. Aujourd’hui, les déchets que produit l’Être humainnesontpassuffisants pour généraliser l’utilisation du gaz naturel. Ce qui signi- fie que l’on devrait sacrifier des terres cultivables pour y planterparexempleducolza. Le résultat serait catastrophi- que et aurait des répercus- sions sur l’alimentation, sa- chant que la démographie augmente. » Sans oublier l’aspect finan- cier : « Si je voulais équiper mon matériel d’un système detransitiongasoil/gaz,ilme faudrait débourser entre 6000 et 8000 € par véhicule. Pour le moment, ce n’est pas rentable. D’ailleurs, nous ne récupérons pas la TVA sur le gaz ». J.-J.B. David Proisy. Photo Le DL/J.-J.B. » Près de 1 200 athlètes vétérans ont pris part aux championnats de France indoor qui se sont disputés au Palais des sports de Nantes le week-end dernier. Parmi eux, Bernard Mermet au saut en longueur chez les plus de 60 ans et Jean-Pierre Metz à la hauteur catégorie M50. Blessé au tendon d’Achille lors de son premier essai à 1,68 m, Jean-Pierre Metz n’a pu défendre ses chances comme il le souhaitait. Il réalise néanmoins un saut à 1,65 m qui lui offre la médaille de bronze dans sa catégorie. De son côté, Bernard Mermet remporte le concours à son ultime essai mesuré à 4,73 m. Ce qui lui offre et le titre et la médaille d’or dans sa catégorie. Les deux vétérans vont préparer maintenant les championnats d’Europe qui se dérouleront fin mars en Pologne. IATHLÉTISMEI De l’or et du bronze pour les vétérans IFOOTBALLI Les jeunes de l’ETG sont efficaces » AprèsleuréliminationsurlefilenCoupeGambardellafaceàMonaco,lesmoinsde19ansdel’ETG reprenaientlechampionnatdimancheavecundéplacementdélicatàDijon.Pasdanslecoup,les Rosessesontinclinés3-0faceauxBourguignons.Aprèsdeuxvictoiresderangdepuislareprise,à StrasbourgpuiscontreÉpinal,l’équipeU19eststoppéedanssonélanetreculeàla10e placedu classementdugroupeBdeNationalU19.Lesautreséquipesdejeunesengagéesenchampionnat régionalsesontenrevancheimposées :lesmoinsde15ansÉliteontgagné5-1contreBourg- Péronnasalorsquel’équipe2estallées’imposer6-1àVillefranche,l’équipeAdesmoinsde17ansl’a emporté3-0contreAnnecyFCetl’équipeBagagné2-1àOyonnax.Enfin,ducôtédesseniors3, grossevictoiresurlescorede5-2àCruseilles.