SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  15
Télécharger pour lire hors ligne
BIJH 15/11/2015
Bureau d’investigation des jeunes historiens
Dossier 4 :Pourquoi ?
Ceci est un document de recherche pour des élèves de 3e
.
Responsable du groupe :
Groupe :
Dossier suivi par FJ.ROBYE
BIJH 15/11/2015
Consigne :
Que pensez-vous de cette histoire ? Sur quoi peut-elle vous faire
réfléchir ?
« Un enfant joue. Insouciant du danger. Il faut
l’imaginer très jeune, encore maladroit dans ses
mouvements.
Il joue sur la margelle d’un puits. Est-il parvenu à
y grimper seul ? En s’aidant d’une pierre, d’un
meuble ? Peu importe, il y est.
Le puits est profond, on n’en voit pas le fond. Un
faux pas, un mauvais geste, la tête qui se
penche…l’enfant risque de se précipiter, d’un coup,
vers la mort certaine.
Un passant, inconnu, anonyme, par hasard, voit la
scène. Il se précipite, agrippe l’enfant, le pose au
sol, le sauve.
C’est tout.
Cette brève histoire ne dit rien d’autres ».
Cette histoire est racontée par Mencius. Mencius un
penseur chinois confucianiste ayant vécu aux alentours de 380-289
av. J.-C , cité par Roger-Pol Droit, qu’est-ce qui nous unit ?,
Plon, 2015.
Comment peut-on expliquer que des gens vont commettre des actes
destructeurs, d’autres seront passif et enfin que d’autres vont
aider autrui ?
BIJH 15/11/2015
Pièce à conviction n°1 :
11 septembre 2001, World Trade center.
GEOPOLITIQUE ECONOMIES SOCIETES CULTURES
BIJH 15/11/2015
Pourquoi des gens deviennent-ils des tueurs ?
Le psychopathe.
Le fanatique.
Selon les ordres de Himmler, Auschwitz devint le plus grand centre
de tuerie de toute l’histoire. Lorsqu’il me donna personnellement
l’ordre, durant l’été 1941, de préparer un endroit pour les
liquidations de masse et de les mettre en œuvre, jamais je n’aurais
pu imaginer l’échelle qu’elles prendraient, ni quelles en seraient
les conséquences. Evidemment, cet ordre avait quelque chose
d’extraordinaire, de monstrueux. Toutefois, le raisonnement dont il
découlait me paraissait correct. A l’époque, je ne gâchai aucune
pensée à y réfléchir. J’avais reçu un ordre, je devais l’exécuter.
Je n’avais pas à me forger une opinion personnelle sur la question
de savoir si l’extermination des Juifs était nécessaire ou non. A ce
moment-là, c’était tout à fait hors de mon état d’esprit. Puisque le
Führer avait ordonné la « solution finale de la question juive », il
n’y avait pas d’interrogation pour le national-socialiste de longue
date, moins encore pour l’officier SS que j’étais. Le principe
« Führer vous ordonnez, nous obéissons », n’était pas une simple
phrase en l’air ou un slogan : il fallait le prendre au sérieux.
En tant que chef des SS, la personne de Himmler était sacrée ; ses
ordres, donnés au nom du Führer, étaient saints. Ils étaient
exécutés de façon impitoyable, quelles qu’en soient les
conséquences, même si cela signifiait mourir pour eux ».
R.Höss, le commandant d’Auschwitz parle, la découverte-essai, Paris,
1966, page 154.
BIJH 15/11/2015
Quelques éléments pour les événements de Paris :
BIJH 15/11/2015
BIJH 15/11/2015
BIJH 15/11/2015
Des gens normaux deviennent des monstres, pourquoi ?
L’autorité : l’expérience Milgram
L’effet groupe : Le 101 bataillon
La prison de Stanford.
La passivité : Kitty Genovese
La lâcheté : Stangl.
BIJH 15/11/2015
Pièce à conviction n°2 :
1989, Tian'anmen.
« Qu’auriez vous fait à ma place ? »
Giorgo Perlasca.
« Naturellement, entré, entré… »
André et Magda Trocmé, Chambon sur Lignon.
BIJH 15/11/2015
Quelques éléments :
L’homme est un être égoïste car il veut vivre. Et
pourtant, certains….
Altruisme : l’autre = soi-même, « Fais à autrui ce
que tu voudrais qu’il te fasse » Penser l’autre !
« Pour certaine personne, aider les autres dans la
détresse est aussi naturel que de se nourrir ».
Philip Hallie.
Des convictions fortes religieuses, humanistes,
ancrées : être en accord avec soi-même. Justice,
compassion, égalité…ÊTRE fidèle à ses convictions.
Aucune question, interrogation, normal, de le faire !
BIJH 15/11/2015
Pièce à conviction n°3 :
Nous, humain, qu’est-ce qui nous unit effectivement ?
BIJH 15/11/2015
Quelques éléments :
Nos échanges ;
Des valeurs, des principes ;
L’humanisme = être un homme vivant;
« Ce que nous défendons c’est notre patrie, mais
c’est bien plus que cela ce sont les valeurs
d’humanité »
F.Hollande, 14 novembre 2015 .
BIJH 15/11/2015
Pièce à conviction n°4 :
« Nous, citoyens, qu’est-ce qui nous
unit effectivement ? »
BIJH 15/11/2015
Le citoyen ; vivre ensemble dans une même démocratie,
une même république, une même constitution, un corps
de loi et un Etat de droit.
Indices : passeport identique, les couleurs du pays,
une fiscalité pour tous…
Des langues différentes,
Vivre avec la même loi ; DDH ;
Autorité du pouvoir de l’Etat :
- Arrestation, justice
- Lève l’impôt ;
- Réprime ou incite les comportements
- Mobilise en cas de guerre
- Administre des budgets, emplois des
fonctionnaires
- Exerce des contraintes et des protections ;
L’Etat ne se voit pas en clair et en os : on peut
juste voir ses représentants, ses signes et les
incarnations de sa puissance.
Pourtant les tensions existent : attirance pour la
vie commune et en même temps désir d’y échapper.
Chacun doit se soumettre à la loi sans exception pour
pouvoir vivre ensemble.
« Mais en même temps nous sommes des êtres sensibles,
passionnel, égoïste, chacun désire que son cas
particulier puisse être soustrait à la règle commune,
rêve d’une entorse, d’un privilège, d’un passe-droit
quelconque à son profit ».(R-P DROIT)
BIJH 15/11/2015
La civilisation = « de devenir citoyen », c’est-à-
dire l’idée d’être citoyen du monde, de vivre
ensemble sur la planète. Ce qui compte c’est de ne
pas imposer notre culture, nos idées, mais
d’échanger. Les valeurs d’humanité se font par le
respect des échanges
Bibliographie :
Roger-Pol Droit, qu’est-ce qui nous unit ? ,Plon,
2015.
Michel Terestchenko, un si fragile vernis d’humanité,
banalité du mal, banalité du bien, la
découverte/poche, 2007.
Merci à ces deux auteurs…

Contenu connexe

Similaire à L'Homme : des justes, des passifs et des monstres, "qu'est-ce qui nous unit ?"

Le meutre de soi à l'adolescence 1
Le meutre de soi à l'adolescence 1Le meutre de soi à l'adolescence 1
Le meutre de soi à l'adolescence 1AmineBenjelloun
 
La Presse Nouvelle Magazine 253 fevrier mars 2008
La Presse Nouvelle Magazine 253 fevrier mars 2008La Presse Nouvelle Magazine 253 fevrier mars 2008
La Presse Nouvelle Magazine 253 fevrier mars 2008Tikoun38
 
La Presse Nouvelle Magazine numero 310 novembre 2013
La Presse Nouvelle Magazine numero 310  novembre 2013La Presse Nouvelle Magazine numero 310  novembre 2013
La Presse Nouvelle Magazine numero 310 novembre 2013Tikoun38
 
Consigne de lecture d’un livre
Consigne de lecture d’un livreConsigne de lecture d’un livre
Consigne de lecture d’un livregandibleuxmonia
 
La Presse Nouvelle Magazine 283 février 2011
La Presse Nouvelle Magazine 283 février 2011La Presse Nouvelle Magazine 283 février 2011
La Presse Nouvelle Magazine 283 février 2011Tikoun38
 
Palabre 32 engagement
Palabre 32 engagementPalabre 32 engagement
Palabre 32 engagementboprat
 
La Nouvelle Presse Magazine 262 janvier fevrier 2009
La Nouvelle Presse Magazine 262 janvier fevrier 2009La Nouvelle Presse Magazine 262 janvier fevrier 2009
La Nouvelle Presse Magazine 262 janvier fevrier 2009Tikoun38
 
Changement de paradigme - Comprendre un monde en plein changement
Changement de paradigme - Comprendre un monde en plein changementChangement de paradigme - Comprendre un monde en plein changement
Changement de paradigme - Comprendre un monde en plein changementXavier Denoël
 
Palabre 33 individu
Palabre 33 individuPalabre 33 individu
Palabre 33 individuboprat
 
Ado péï n°3
Ado péï n°3Ado péï n°3
Ado péï n°3JPayetDoc
 
Ecoute petit homme!
Ecoute petit homme!Ecoute petit homme!
Ecoute petit homme!ssusera957cd
 
Bulletin Coordination Nationale Familles Disparus Algerie N2 2006
Bulletin Coordination Nationale Familles Disparus Algerie N2 2006Bulletin Coordination Nationale Familles Disparus Algerie N2 2006
Bulletin Coordination Nationale Familles Disparus Algerie N2 2006Sais Abdelkrim
 
L’adolescent est elle difficile
L’adolescent est elle  difficileL’adolescent est elle  difficile
L’adolescent est elle difficileAmineBenjelloun
 
Action Universitaire avril 2012
Action Universitaire avril 2012Action Universitaire avril 2012
Action Universitaire avril 2012Olivier Vial
 
La Presse Nouvelle Magazine N°311 décembre 2013
La Presse Nouvelle Magazine N°311  décembre 2013La Presse Nouvelle Magazine N°311  décembre 2013
La Presse Nouvelle Magazine N°311 décembre 2013Tikoun38
 
Cahiers pour une morale
Cahiers pour une moraleCahiers pour une morale
Cahiers pour une moraleDébola Yira
 
Jaures - Jaures
Jaures - Jaures Jaures - Jaures
Jaures - Jaures BlogGES
 

Similaire à L'Homme : des justes, des passifs et des monstres, "qu'est-ce qui nous unit ?" (20)

Le meutre de soi à l'adolescence 1
Le meutre de soi à l'adolescence 1Le meutre de soi à l'adolescence 1
Le meutre de soi à l'adolescence 1
 
La Presse Nouvelle Magazine 253 fevrier mars 2008
La Presse Nouvelle Magazine 253 fevrier mars 2008La Presse Nouvelle Magazine 253 fevrier mars 2008
La Presse Nouvelle Magazine 253 fevrier mars 2008
 
La Presse Nouvelle Magazine numero 310 novembre 2013
La Presse Nouvelle Magazine numero 310  novembre 2013La Presse Nouvelle Magazine numero 310  novembre 2013
La Presse Nouvelle Magazine numero 310 novembre 2013
 
Consigne de lecture d’un livre
Consigne de lecture d’un livreConsigne de lecture d’un livre
Consigne de lecture d’un livre
 
La Presse Nouvelle Magazine 283 février 2011
La Presse Nouvelle Magazine 283 février 2011La Presse Nouvelle Magazine 283 février 2011
La Presse Nouvelle Magazine 283 février 2011
 
Palabre 32 engagement
Palabre 32 engagementPalabre 32 engagement
Palabre 32 engagement
 
La Nouvelle Presse Magazine 262 janvier fevrier 2009
La Nouvelle Presse Magazine 262 janvier fevrier 2009La Nouvelle Presse Magazine 262 janvier fevrier 2009
La Nouvelle Presse Magazine 262 janvier fevrier 2009
 
Charlie Héros
Charlie Héros Charlie Héros
Charlie Héros
 
Boris Cyrulnik
Boris CyrulnikBoris Cyrulnik
Boris Cyrulnik
 
Changement de paradigme - Comprendre un monde en plein changement
Changement de paradigme - Comprendre un monde en plein changementChangement de paradigme - Comprendre un monde en plein changement
Changement de paradigme - Comprendre un monde en plein changement
 
Palabre 33 individu
Palabre 33 individuPalabre 33 individu
Palabre 33 individu
 
Ado péï n°3
Ado péï n°3Ado péï n°3
Ado péï n°3
 
Ecoute petit homme!
Ecoute petit homme!Ecoute petit homme!
Ecoute petit homme!
 
Simone Veil
Simone VeilSimone Veil
Simone Veil
 
Bulletin Coordination Nationale Familles Disparus Algerie N2 2006
Bulletin Coordination Nationale Familles Disparus Algerie N2 2006Bulletin Coordination Nationale Familles Disparus Algerie N2 2006
Bulletin Coordination Nationale Familles Disparus Algerie N2 2006
 
L’adolescent est elle difficile
L’adolescent est elle  difficileL’adolescent est elle  difficile
L’adolescent est elle difficile
 
Action Universitaire avril 2012
Action Universitaire avril 2012Action Universitaire avril 2012
Action Universitaire avril 2012
 
La Presse Nouvelle Magazine N°311 décembre 2013
La Presse Nouvelle Magazine N°311  décembre 2013La Presse Nouvelle Magazine N°311  décembre 2013
La Presse Nouvelle Magazine N°311 décembre 2013
 
Cahiers pour une morale
Cahiers pour une moraleCahiers pour une morale
Cahiers pour une morale
 
Jaures - Jaures
Jaures - Jaures Jaures - Jaures
Jaures - Jaures
 

Dernier

Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"tachakourtzineb
 
Gestion des flux de trésorerie dans les entreprises
Gestion des flux de trésorerie dans les entreprisesGestion des flux de trésorerie dans les entreprises
Gestion des flux de trésorerie dans les entreprisesHamdConseil
 
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les ÉcolesEL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les ÉcolesSOLIANAEvelyne
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024frizzole
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptxTxaruka
 
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en AlgériePrésentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en AlgérieSeifTech
 
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Technologia Formation
 
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...zidani2
 
Comment enseigner la langue française en Colombie?
Comment enseigner la langue française en Colombie?Comment enseigner la langue française en Colombie?
Comment enseigner la langue française en Colombie?sashaflor182
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Pedago Lu
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsTechnologia Formation
 

Dernier (11)

Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
 
Gestion des flux de trésorerie dans les entreprises
Gestion des flux de trésorerie dans les entreprisesGestion des flux de trésorerie dans les entreprises
Gestion des flux de trésorerie dans les entreprises
 
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les ÉcolesEL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en AlgériePrésentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
 
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
 
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
 
Comment enseigner la langue française en Colombie?
Comment enseigner la langue française en Colombie?Comment enseigner la langue française en Colombie?
Comment enseigner la langue française en Colombie?
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
 

L'Homme : des justes, des passifs et des monstres, "qu'est-ce qui nous unit ?"

  • 1. BIJH 15/11/2015 Bureau d’investigation des jeunes historiens Dossier 4 :Pourquoi ? Ceci est un document de recherche pour des élèves de 3e . Responsable du groupe : Groupe : Dossier suivi par FJ.ROBYE
  • 2. BIJH 15/11/2015 Consigne : Que pensez-vous de cette histoire ? Sur quoi peut-elle vous faire réfléchir ? « Un enfant joue. Insouciant du danger. Il faut l’imaginer très jeune, encore maladroit dans ses mouvements. Il joue sur la margelle d’un puits. Est-il parvenu à y grimper seul ? En s’aidant d’une pierre, d’un meuble ? Peu importe, il y est. Le puits est profond, on n’en voit pas le fond. Un faux pas, un mauvais geste, la tête qui se penche…l’enfant risque de se précipiter, d’un coup, vers la mort certaine. Un passant, inconnu, anonyme, par hasard, voit la scène. Il se précipite, agrippe l’enfant, le pose au sol, le sauve. C’est tout. Cette brève histoire ne dit rien d’autres ». Cette histoire est racontée par Mencius. Mencius un penseur chinois confucianiste ayant vécu aux alentours de 380-289 av. J.-C , cité par Roger-Pol Droit, qu’est-ce qui nous unit ?, Plon, 2015. Comment peut-on expliquer que des gens vont commettre des actes destructeurs, d’autres seront passif et enfin que d’autres vont aider autrui ?
  • 3. BIJH 15/11/2015 Pièce à conviction n°1 : 11 septembre 2001, World Trade center. GEOPOLITIQUE ECONOMIES SOCIETES CULTURES
  • 4. BIJH 15/11/2015 Pourquoi des gens deviennent-ils des tueurs ? Le psychopathe. Le fanatique. Selon les ordres de Himmler, Auschwitz devint le plus grand centre de tuerie de toute l’histoire. Lorsqu’il me donna personnellement l’ordre, durant l’été 1941, de préparer un endroit pour les liquidations de masse et de les mettre en œuvre, jamais je n’aurais pu imaginer l’échelle qu’elles prendraient, ni quelles en seraient les conséquences. Evidemment, cet ordre avait quelque chose d’extraordinaire, de monstrueux. Toutefois, le raisonnement dont il découlait me paraissait correct. A l’époque, je ne gâchai aucune pensée à y réfléchir. J’avais reçu un ordre, je devais l’exécuter. Je n’avais pas à me forger une opinion personnelle sur la question de savoir si l’extermination des Juifs était nécessaire ou non. A ce moment-là, c’était tout à fait hors de mon état d’esprit. Puisque le Führer avait ordonné la « solution finale de la question juive », il n’y avait pas d’interrogation pour le national-socialiste de longue date, moins encore pour l’officier SS que j’étais. Le principe « Führer vous ordonnez, nous obéissons », n’était pas une simple phrase en l’air ou un slogan : il fallait le prendre au sérieux. En tant que chef des SS, la personne de Himmler était sacrée ; ses ordres, donnés au nom du Führer, étaient saints. Ils étaient exécutés de façon impitoyable, quelles qu’en soient les conséquences, même si cela signifiait mourir pour eux ». R.Höss, le commandant d’Auschwitz parle, la découverte-essai, Paris, 1966, page 154.
  • 5. BIJH 15/11/2015 Quelques éléments pour les événements de Paris :
  • 8. BIJH 15/11/2015 Des gens normaux deviennent des monstres, pourquoi ? L’autorité : l’expérience Milgram L’effet groupe : Le 101 bataillon La prison de Stanford. La passivité : Kitty Genovese La lâcheté : Stangl.
  • 9. BIJH 15/11/2015 Pièce à conviction n°2 : 1989, Tian'anmen. « Qu’auriez vous fait à ma place ? » Giorgo Perlasca. « Naturellement, entré, entré… » André et Magda Trocmé, Chambon sur Lignon.
  • 10. BIJH 15/11/2015 Quelques éléments : L’homme est un être égoïste car il veut vivre. Et pourtant, certains…. Altruisme : l’autre = soi-même, « Fais à autrui ce que tu voudrais qu’il te fasse » Penser l’autre ! « Pour certaine personne, aider les autres dans la détresse est aussi naturel que de se nourrir ». Philip Hallie. Des convictions fortes religieuses, humanistes, ancrées : être en accord avec soi-même. Justice, compassion, égalité…ÊTRE fidèle à ses convictions. Aucune question, interrogation, normal, de le faire !
  • 11. BIJH 15/11/2015 Pièce à conviction n°3 : Nous, humain, qu’est-ce qui nous unit effectivement ?
  • 12. BIJH 15/11/2015 Quelques éléments : Nos échanges ; Des valeurs, des principes ; L’humanisme = être un homme vivant; « Ce que nous défendons c’est notre patrie, mais c’est bien plus que cela ce sont les valeurs d’humanité » F.Hollande, 14 novembre 2015 .
  • 13. BIJH 15/11/2015 Pièce à conviction n°4 : « Nous, citoyens, qu’est-ce qui nous unit effectivement ? »
  • 14. BIJH 15/11/2015 Le citoyen ; vivre ensemble dans une même démocratie, une même république, une même constitution, un corps de loi et un Etat de droit. Indices : passeport identique, les couleurs du pays, une fiscalité pour tous… Des langues différentes, Vivre avec la même loi ; DDH ; Autorité du pouvoir de l’Etat : - Arrestation, justice - Lève l’impôt ; - Réprime ou incite les comportements - Mobilise en cas de guerre - Administre des budgets, emplois des fonctionnaires - Exerce des contraintes et des protections ; L’Etat ne se voit pas en clair et en os : on peut juste voir ses représentants, ses signes et les incarnations de sa puissance. Pourtant les tensions existent : attirance pour la vie commune et en même temps désir d’y échapper. Chacun doit se soumettre à la loi sans exception pour pouvoir vivre ensemble. « Mais en même temps nous sommes des êtres sensibles, passionnel, égoïste, chacun désire que son cas particulier puisse être soustrait à la règle commune, rêve d’une entorse, d’un privilège, d’un passe-droit quelconque à son profit ».(R-P DROIT)
  • 15. BIJH 15/11/2015 La civilisation = « de devenir citoyen », c’est-à- dire l’idée d’être citoyen du monde, de vivre ensemble sur la planète. Ce qui compte c’est de ne pas imposer notre culture, nos idées, mais d’échanger. Les valeurs d’humanité se font par le respect des échanges Bibliographie : Roger-Pol Droit, qu’est-ce qui nous unit ? ,Plon, 2015. Michel Terestchenko, un si fragile vernis d’humanité, banalité du mal, banalité du bien, la découverte/poche, 2007. Merci à ces deux auteurs…