2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés
Banques : Comment lutter avec une plus grande
efficacité contre la fraude ?
Av...
2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés
Le poids des pertes financières dans ce domaine et les contraintes réglementai...
2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés
Quelques éclairages sur les nouvelles solutions de lutte contre la
fraude
On n...
2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés
Toutes ces nouvelles solutions offrent aussi de nouvelles opportunités :
1 - P...
2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés
Cette transformation pour être efficace doit être aussi méthodique
Quelles son...
2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés
 En conclusion, il s’agit d’aborder cette transformation par un pilotage glob...
2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés
Pour plus d’informations, contactez :
Jean-Marc Sépio
Associé emoveo
jmsepio@e...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Banque : Comment lutter avec une plus grande efficacité contre la fraude ?

590 vues

Publié le

Le poids des pertes financières dans ce domaine et les contraintes réglementaires font de la lutte contre la fraude un problème incontournable à traiter.


En matière de lutte contre la fraude (Interne ou externe), les établissements financiers sont confrontés aux difficultés suivantes :
> Des solutions de détection parfois fragmentées.
> Un déficit de communication entre les experts sécurité, les Métiers et la technique.
> Des coûts d’investissement et de fonctionnement qui deviennent des postes financiers importants.
> La nécessité de conserver une relation fluide et simple avec les clients tout en intégrant des étapes de sécurité supplémentaires.

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
590
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
325
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Banque : Comment lutter avec une plus grande efficacité contre la fraude ?

  1. 1. 2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés Banques : Comment lutter avec une plus grande efficacité contre la fraude ? Avril 2016
  2. 2. 2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés Le poids des pertes financières dans ce domaine et les contraintes réglementaires font de la lutte contre la fraude un problème incontournable à traiter. En matière de lutte contre la fraude (Interne ou externe), les établissements financiers sont confrontés aux difficultés suivantes :  Des solutions de détection parfois fragmentées.  Un déficit de communication entre les experts sécurité, les Métiers et la technique.  Des coûts d’investissement et de fonctionnement qui deviennent des postes financiers importants.  La nécessité de conserver une relation fluide et simple avec les clients tout en intégrant des étapes de sécurité supplémentaires. Les opportunités offertes par les solutions technologiques adaptées à la fraude Les établissements financiers délaissent les systèmes de détection de fraudes classiques au profit de nouvelles solutions qui intègrent le Big Data, l’évaluation prédictive et des outils de gestion avancée de type Enterprise Fraud Management. Ces dernières apparaissent comme un levier d’amélioration de la performance et de la réduction des coûts. Elles sont souvent présentées comme des solutions aptes à pouvoir :  Accélérer la détection de la fraude avec des fonctionnalités en temps réel.  Etablir le lien entre des données ou des relations cachées voire de détecter les tendances frauduleuses.  Concaténer les informations en intégrant des sources d’informations disparates (Rapports, commentaires, messages …).  Surveiller les transactions ou comportements en exploitant un ensemble de données. Pour autant est-ce que la seule réponse efficace réside dans le nouvel arsenal de plus en en plus sophistiqué ?
  3. 3. 2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés Quelques éclairages sur les nouvelles solutions de lutte contre la fraude On ne cesse de le répéter et de lire quasiment partout. La fraude cause des pertes financières importantes. Mais les derniers chiffres sont plutôt impressionnants, selon une récente étude publiée par Association of Certified Fraud Examiners, les pertes mondiales commises en entreprise s’élèvent à plus de 3 700 milliards de dollars1. C’est la raison pour laquelle, les établissements financiers se tournent désormais vers :  Des solutions applicatives ainsi que des fonctionnalités en temps réel assurant la sécurité de son système d’information.  La mise en place de solutions d’évaluation prédictive des risques intégrant les Big Data et des outils d’analyse avancée (Exemple : Le Crédit Suisse vient d’ailleurs d’annoncer un joint- venture avec le leader de cette technologie, Palantir Technologies).  La réflexion ou des premiers travaux sur de nouvelles solutions offrant une plus grande sécurisation, mais qu’elles ne peuvent intégrer faute de cadre réglementaire (exemple : Blockchain). 1 Association of Certified Fraud Examiners – 2016 global study – Report to the Nation on Occupational fraud and abuse.
  4. 4. 2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés Toutes ces nouvelles solutions offrent aussi de nouvelles opportunités : 1 - Professionnalise la sécurité au sein des établissements financiers Elles permettent d’intégrer de nouvelles compétences aptes à gérer ces solutions comme les expertises en charge d’édicter des règles de leur fonctionnement et de leur contrôle. 2 - Maximise l’information disponible et permet d’approfondir la connaissance de la fraude Elles permettent d’intégrer des sources de données disparates pour renforcer la crédibilité des informations et permettent d’avoir plus de visibilité sur l’exposition au risque de fraude, quels que soient les canaux. 3- Étoffe la gamme des services proposés par les établissements financiers Au travers de nouvelles solutions de paiement, elles offrent des services de sécurisation les transactions sur internet pour les commerçants comme pour l’acheteur (exemple : authentification forte, et peut-être demain le blockchain). Elles permettront à terme aux établissements financiers, d’offrir une solution d’hébergement, sécurisée et évolutive, des données les plus sensibles, aux entreprises et aux particuliers qui ne seront plus en mesure d’assurer leur propre sécurisation. Une intégration de nouvelles solutions rendue nécessaire par les exigences règlementaires et le risque de réputation Ces nouvelles solutions permettent de préserver les établissements financiers sur les 3 domaines suivants : Impacts sur … Les enjeux opérationnels La situation financière La solvabilité. La liquidité. La responsabilité Le prononcé d’avertissement ou de blâme. Les sanctions financières en cas de manquement. Les restrictions d’activité pouvant viser l’établissement financier ou les dirigeants. La réputation L’établissement financier, touché dans son cœur de métier, devient vulnérable. Ce qui se traduit par : La perte de confiance des clients, des investisseurs ou des actionnaires. Un contrôle renforcé des superviseurs.
  5. 5. 2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés Cette transformation pour être efficace doit être aussi méthodique Quelles sont les principales règles à respecter ? Nous en retiendrons trois qui nous semblent majeures :  Investir dans ces solutions, constitue une avancée certaine, mais encore faut-il faire évoluer en parallèle le dispositif classique de lutte contre la fraude mis en place par les établissements financiers. Ce dernier a tout autant son rôle à jouer pour compléter ce nouvel arsenal, notamment pour compléter la professionnalisation des Métiers au sein des établissements financiers. C’est aussi un moyen de répondre « aux superviseurs qui attendent une approche globale des risques et un renforcement de la culture du risque » comme le précise Frédéric VISNOVSKY, Secrétaire général adjoint au sein de l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution2.  Ne pas s’engager dans une refonte soudaine et totale, mais mener une transformation étape par étape. Les étapes de ce chantier doivent donc s’accompagner d’une phase préalable :  Évaluation des besoins et des adaptations du dispositif existant de lutte contre la fraude afin de répondre aux attentes réglementaires.  Étude des nouvelles opportunités de prévention et de lutte contre la Fraude : Adéquation aux besoins, les coûts financiers en investissement et en exploitation, le ROI, les possibilités d’étoffer la gamme des services aux clients des établissements financiers. Elle s’accompagne d’un pilotage apte à assurer :  La priorisation des actions.  La communication efficace entre les experts sécurité des établissements financiers, les Métiers et la technique.  Le suivi et l’évaluation des résultats.  Ne pas perdre de vue que cette transformation peut prendre plusieurs années pour un grand nombre d’établissements financiers, c’est la raison pour laquelle il faut privilégier une approche pluridisciplinaire et échelonnée, offrant des résultats à chaque étape. 2 Les principaux enjeux pour les banques et les assurances - Frédéric VISNOVSKY – Janvier 2016 – Montpellier.
  6. 6. 2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés  En conclusion, il s’agit d’aborder cette transformation par un pilotage global qui recouvre les principaux domaines réglementaires : Domaines Objectifs Gouvernance Véhiculer les apports de cette transformation. Impliquer les dirigeants tout au long du projet. Appétit aux risques de fraude Combiner les solutions technologiques et le système classique de lutte. Favoriser au travers de cette transformation l’appropriation de la culture du risque. Mesures des risques de fraude Favoriser la transparence et au dialogue entre les systèmes, sur les fraudes avérées et potentielles. Mettre en œuvre une approche combinée sur les risques peu ou mal régulés. Reporting sur les risques de fraude Tirer tous les enseignements des dysfonctionnements. Mettre en place des systèmes d’incitation fondés sur la maîtrise des risques de fraude.
  7. 7. 2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés Pour plus d’informations, contactez : Jean-Marc Sépio Associé emoveo jmsepio@emoveo.fr A propos d’emoveo : Cabinet de conseil en Stratégie et Transformation d’entreprises et d’organisations fondé en 2008 par des associés ayant 20 ans d’expérience dans le conseil et l’opérationnel, emoveo aide ses clients à construire leur vision stratégique, à mener leurs projets de transformation, à améliorer la performance opérationnelle de leur entreprise, à conduire efficacement les changements. emoveo revendique un style de travail qui lui est propre, le « Side Management ® », qui repose sur un engagement fort et place le capital humain au cœur de la création de valeur. emoveo accompagne ses clients en France et à l’International depuis 3 bureaux : Paris, Lyon, Toulouse (siège social). A propos de notre pôle Banque & Assurance : Nos consultants spécialisés dans les métiers de la banque et de l’assurance interviennent dans 4 domaines : - Conformité et management des risques. - Efficience opérationnelle et lean service. - Digitalisation et nouveaux business modèles. - Pilotage de projets complexes de transformation.

×