Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Contribution au Cercle Les Echos

38 vues

Publié le

Pourquoi l'e-commerce transforme-t-il les villes ?
50 ans après le développement des hypermarchés, le commerce fait face à une seconde révolution.

Publié dans : Commerce de détail
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Contribution au Cercle Les Echos

  1. 1. ACCUE|t (n ID�ES. D�BATS (HTTPS://Www.LESEcHoS.FR/IDEES.DEBATS/INDEx.PHP) LE cERcLE Pourquoi l'e-commerce transforme-t-il les villes ? JEROME LIBESKIt{D {HTTPS:/rttlirW.LESECHOS.FR/IDEES-DEBATS/CERCTETAUTEURS/IilDEX.PHP?tD=78642} / expert en logistique urbaine et e-commerce - Logicit�s I Le 12101 � 06:57 50 ans apr�s le d�veloppement des hypermarch�s, le commerce fait face � une seconde r�volution, celle de l'e-commerce. Quels sont les enjeux ? Le plan du gouvernement mis en place pour revitaliser [es centres-ville constitue un grand pas. Depuis des ann�es, nous constatons que les centres-ville se vident de leurs habitants, de [eurs commerces, de leur richesse. Dans le pass�, les centres-vi[[e rassemblaient bureaux, commerces, souvent [es quartiers d'habitation les ptus ais�s, administrations et services. Dans de nombreuses villes, notamment les villes moyennes, la richesse de ['agglom�ration s'est d�plac�e en p�riph�rie. Le territoire de I'agglom�ration s'est �tendu de plus en plus loin en accompagnant les mouvements de population, en d�veloppant des zones commerciales qui constituent souvent de nouvelles polarit�s en p�riph�rie des viltes. Les services publics eux-m�mes ont souvent quitt� les centres-ville pour s'installer dans des locaux plus modernes, autour de ces nouvelles polarit�s. Tous les 10 ans, c'est ['�quivalent d'un d�partement fran�ais qui est consomm� en urbanisation. Mais cette situation, qui est maintenant bien connue, y compris ses causes, cache en fait une seconde r�volution territoriale, cetle de I'e-commerce et de [a digitalisation. Essayer de redynamiser [es centres-vilte en stabilisant [e commerce et en freinant la diminution de [a vacance commerciale est n�cessaire, mais insuffisant par rapport � la profonde transformation du commerce que nous a[[ons conna�tre. 50 ans apr�s les premiers hypermarch�s, quisont plus de 2000 en France, c'est une nouve[le r�volution commerciale qui appara�t. Des secteurs entiers de ['�conomie se digitalisent : la banque, les assurances, le courrier, [a musique, [e livre, autant de commerces physiques qui auront de moins en moins de raison d'�tre. L'e-commerce ne repr�sente que 8 o/o de la consommation en France, mais d�j� te doubte aux �tats-Unis, au Royaume-Uni et en Chine. Sa croissance de pr�s de 15 o/o ne s'arr�tera pas, car l'e-commerce correspond � un besoin et � une r�atit�. Aujourd'hui, les secteurs touch�s par I'e-commerce sont les produits culturels, I'habillement, [a chaussure, la d�coration. Demain, ce sera les opticiens, les pharmacies, ['a[[mentaire quotidien. Autant de secteurs qui, s'ils ne se transforment pas, souffriront autant que lors du d�vetoppement effr�n� des zones commerciales p�riph�riques que nous avons connu. ll est d'ailleurs probable que les zones p�riph�riques elles-m�mes seront au moins aussi atteintes par cette transformation que les centres-ville. Mais l'e-commerce aura besoin du commerce physique, car ilapporte une proximit� des produits permettant de livrer plus vite, d'essayer, de retourner, de retirer des commandes en click & collect, de cr�er des �v�nements. Le commerce physique se transformera en accuei[]ant des clients de fa�on diff�rente, avec des espaces adapt�s � [a technologie et � l'omnicana[. Ces commerces ne seront plus les m�mes et le m�tier de commer�ant se transformera �galement. Globalement, nous n'aurons toutefois probabtement ptus besoin d'autant de commerces que dans [e pass�. Se poseront alors deux sujets essentiets :
  2. 2. Tout d'abord, ilfaudra imaginer des solutions de r�utilisation des surfaces commerciales qui se lib�reront, en centre-ville, mais aussi en p�riph�rie. L'action publique sera vraisemblablement n�cessaire. Par ailleurs, appara�tra in�vitablement la probl�matique de [a logistique urbaine, visant � mieux optimiser les flux de marchandises dans les vitles et r�duire les externalit�s n�gatives induites. Sujet souvent oubli�, ['�talement urbain r�duit ['efficacit� de [a livraison des marchandises et participe � un bilan environnementaln�gatif. La transformation du commerce doit ainsi s'accompagner d'une vaste politique de recentrage de ta ville, de ses habitants, de ses services, afin de [a rendre plus efficace, plus propre, plus durable. Dans t'imm�diat, arr�ter l'�talement urbain, partout en France, tant de ['habitat que du commerce, est une n�cessit�, mais il faudra aussi trouver les moyens d'engager un parcours inverse, visant � recentrer [a ville et � [a densifier. @ Libeski ndJerome ( https://twitter.com/Libeski ndJerome) Vous aussi, partagez vos id�es avec les lecteurs des Echos JE CONTRIBUE (HTTP:l/LECERCLE.LESECHOS.FR/CONTRIBUTION)

×