SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  40
Télécharger pour lire hors ligne
Baromètre politique
Février 2023
LEVÉE D’EMBARGO : MARDI 28 FEVRIER 2023 À 5H00
Sondage réalisé avec et la
pour
Méthodologie
Recueil
Echantillon
Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet les 21 et 22 février 2023
Echantillon de 1 005 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge,
niveau de diplôme et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.
Réseaux sociaux
En plus de nos mesures par sondage, nous ajoutons, grâce à notre partenaire Mascaret (nouveau
nom de Dentsu Consulting), une analyse de ce qui s’est dit sur les réseaux sociaux à propos des
principales personnalités politiques.
Cette analyse supplémentaire nous permet d’apporter un éclairage qualitatif des résultats observés
sur nos données quantitatives.
Chaque sondage présente une incertitude statistique que l’on appelle marge d’erreur. Cette marge d’erreur signifie que le résultat
d’un sondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part et d’autre de la valeur observée. La marge d’erreur dépend de la
taille de l’échantillon ainsi que du pourcentage observé.
Si le pourcentage observé est de …
Taille de l’Echantillon 5% ou 95% 10% ou 90% 20% ou 80% 30% ou 70% 40% ou 60% 50%
200 3,1 4,2 5,7 6,5 6,9 7,1
400 2,2 3,0 4,0 4,6 4,9 5,0
500 1,9 2,7 3,6 4,1 4,4 4,5
600 1,8 2,4 3,3 3,7 4,0 4,1
800 1,5 2,5 2,8 3,2 3,5 3,5
900 1,4 2,0 2,6 3,0 3,2 3,3
1 000 1,4 1,8 2,5 2,8 3,0 3,1
1 500 1,1 1,5 2,0 2,3 2,4 2,5
2 000 1,0 1,3 1,8 2,1 2,2 2,2
3000 0,8 1,1 1,4 1,6 1,8 1,8
Précisions sur les marges d’erreur
Lecture du tableau : Dans un échantillon de 1000 personnes, si le pourcentage observé est de 20% la marge d’erreur est égale à 2,5% : le pourcentage
réel est donc compris dans l’intervalle [17,5 ; 22,5].
-4-
Une Première ministre de plus en plus impopulaire
Elisabeth Borne perd encore 2 points de bonnes opinions à 29%
QUESTIONS BAROMETREES
1) La Réforme des retraites continue d’enfoncer la popularité de la Première ministre, avec 29% de bonnes opinions, elle perd encore 2 points ce mois-ci.
2) Cote d’adhésion des personnalités : après son intervention-confession où il a notamment exposé sa maladie, Edouard Philippe reprend de l’allant. Alors
qu’il ne cessait de reculer depuis l’annonce de la réforme des retraites (qu’il soutient) il regagne 5 points en février pour atteindre 41% de cote d’adhésion et
conforter son titre de personnalité politique préférée des Français.
QUESTIONS D’ACTUALITE
1) Réforme des retraites :
- Les deux-tiers des Français (66%) sont toujours opposés à la réforme.
- 61% soutiennent la journée de mobilisation du 7 mars et 54% se disent même favorables à des grèves reconductibles qui iraient au-delà de cette
journée de blocage.
- 70% attendent des sénateurs qu’ils ne votent pas le texte avec le report de l’âge.
En revanche, toutes les solutions pourraient convenir aux opposants du moment que les 64 ans disparaissent bien. Ainsi, 57% souhaitent que les sénateurs
s’opposent à la totalité de la réforme proposée et 58% seraient d’accord pour que les sénateurs votent la réforme, mais sans les 64 ans (un quart des
opposants étant d’accord avec ces deux solutions).
2) Ukraine :
En France comme partout en Europe le soutien à l’Ukraine l’emporte encore nettement sur ses conséquences en termes d’inflation.
Mais alors que nos voisins sont de plus en plus nombreux à l’affirmer, les Français, eux, commencent à se lasser et sont 8 points de moins qu’en juin dernier
à le dire.
« L’œil du sondeur »
Principaux enseignements
-5-
Une Première ministre de plus en plus impopulaire
Elisabeth Borne perd encore 2 points de bonnes opinions à 29%
QUESTIONS BAROMETREES
1) La Réforme des retraites continue d’enfoncer la popularité de la Première ministre, avec 29% de bonnes opinions, elle perd encore 2
points ce mois-ci
Alors que le président s’est stabilisé à un très bas niveau de 36% (contre 41% en décembre), la Première ministre, elle, perd encore du
terrain dans l’opinion. Elle recule encore de deux points en février, en a perdu 7 depuis décembre et 14 depuis son investiture. Ce mois-ci,
la chef du gouvernement déçoit en particulier les sympathisants du parti dont elle a été longtemps proche, le PS : - 14 points. Elle avait
déjà lourdement chuté auprès d’eux à la rentrée de janvier : aujourd’hui, seuls 30% estiment que c’est une bonne Première ministre.
Depuis la création de notre baromètre en 2014, seul Manuel Valls a atteint ce point bas à l’été 2016, alors en proie à la contestation
sociale liée à la réforme du code du travail et à celle des « frondeurs ».
Pour Elisabeth Borne, c’est sans conteste la réforme des retraites, toujours aussi impopulaire, qui plombe son image.
2) Cote d’adhésion des personnalités : après son intervention-confession, Edouard Philippe reprend de l’allant et conforte son titre de
personnalité politique préférée des Français.
Pour l’ex Premier ministre, au contraire, cela va mieux. Son interview à BFM a été extrêmement reprise sur un point : son alopécie et son
évolution physique. Il a trouvé le ton juste, alors qu’il ne cessait de reculer depuis l’annonce de la réforme des retraites (qu’il soutient), le
potentiel « dauphin » d’Emmanuel Macron regagne 5 points en février pour atteindre 41% de cote d’adhésion et conforter son titre de
personnalité politique préférée des Français. C’est une figure assez consensuelle, qui plaît avant tout aux sympathisants Renaissance (90%
d’adhésion), aux sympathisants de la droite modérée (58%) et qui est loin d’être rejetée par la gauche modérée (45%).
Synthèse détaillée des résultats du sondage
(1/3)
-6-
Marine le Pen, 2ème, progresse aussi gagnant 2 points à 35% tandis que Jean-Luc Mélenchon recule, perdant notamment 6 points auprès
des sympathisants de gauche, malgré sa visibilité sur l’opposition à la réforme des retraites. En cote de rejet, il devance désormais de 13
points Marine le Pen.
Deux personnalités ne bénéficient pas de leur exposition médiatique et génèrent encore beaucoup d’indifférence :
Le ministre du Travail, Olivier Dussopt, est 20e sur 24 personnalités testées : 53% des Français ressentent de l’indifférence à son égard et il
suscite 35% de rejet contre seulement 10% d’adhésion.
Evincé de la vice-présidence de LR pour ses prises de position contre la réforme des retraites, Aurélien Pradié, 19e, n’en tire pour l’instant
pas de bénéfices : il est trois fois plus rejeté (31%) qu’apprécié (11%) et 57% des Français ressentent de l’indifférence à son égard.
QUESTIONS D’ACTUALITE
1) Réforme des retraites
Les deux-tiers des Français (66%) sont toujours opposés à la réforme
Le niveau d’opposition à la réforme est assez stable dans le temps, quels que soient les instituts qui le mesurent : 66% des Français s’y
disent opposés (dont 35% « très opposés »).
Dans les sondages, c’est la date butoir de 64 ans qui crée la crispation. Cette réforme est décryptée comme injuste, mais aussi inefficace
en termes financiers.
C’est à la France Insoumise que l’opposition atteint son niveau le plus élevé (86%) et au RN (82%).
Elle demeure très forte chez les salariés (71%) et est majoritaire, de peu, chez les retraités (53%).
Synthèse détaillée des résultats du sondage
(1/3)
-7-
61% soutiennent la journée de mobilisation du 7 mars et 54% se disent même favorables à des grèves reconductibles qui iraient au-delà de
cette journée de blocage.
Logiquement, les Français demeurent donc solidaires de la mobilisation contre le projet de loi. 61% soutiennent la journée de
mobilisation de mardi prochain, le 7 mars. Elle est acclamée par les soutiens des partis radicaux (87% chez LFI et 76% au RN), mais aussi
par les sympathisants d’EELV (82%).
L’idée de grèves reconductibles, qui entraîneraient nécessairement de nombreux désagréments pour les Français, plaît moins, mais une
majorité de 54% s’y dit tout de même favorables. Un niveau qui atteint 85% chez LFI. Les salariés sont sur ce point à front renversé avec
les retraités : 61% de soutien chez les premiers, 61% de rejet chez les seconds.
70% attendent des sénateurs qu’ils ne votent pas le texte avec le report de l’âge.
Place maintenant au Palais du Luxembourg dont les locataires vont examiner le projet sur les retraites. Après l’ambiance survoltée à
l’Assemblée nationale, les Français attendent des débats à fleuret moucheté : 87% d’entre eux attendent des sénateurs « des débats plus
dignes et apaisés que les députés ». Tous les Français le disent, y compris les sympathisants de LFI à 84%. Contrairement aux idées reçues,
les électeurs des partis radicaux attendent certes de la pugnacité de leurs représentants, mais ils abhorrent les invectives.
Sur le fond, toutes les solutions pourraient convenir aux opposants… du moment que les 64 ans disparaissent bien ! Ainsi, 57% souhaitent
que les sénateurs s’opposent à la totalité de la réforme proposée et 58% seraient d’accord pour que les sénateurs votent la réforme, mais
sans les 64 ans (un quart des opposants étant d’accord avec ces deux solutions).
2) Guerre d’Ukraine
En France comme chez nos voisins européens, le soutien à l’Ukraine l’emporte encore sur ses conséquences en termes d’inflation . Mais la
solidarité de la France baisse alors qu’elle progresse ailleurs.
Synthèse détaillée des résultats du sondage
(2/3)
-8-
Un an après le lancement de l’offensive russe, les Français et leurs voisins européens (Royaume-Uni, Espagne, Italie, Allemagne)
demeurent plus nombreux à dire « qu’il faut soutenir davantage l’Ukraine en durcissant les sanctions contre la Russie même si cela
augmente encore la hausse des prix en Europe » qu’à trouver « qu’il faut limiter voire stopper notre soutien à l’Ukraine et les sanctions
contre la Russie afin de faire baisser l’inflation en Europe ».
Mais alors que nos voisins sont 65% à vouloir en faire plus pour l’Ukraine et qu’ils sont de plus en plus nombreux à l’affirmer (entre +2 et
+ 5 points depuis juin dernier), les Français, eux, commencent à se lasser et sont 8 points de moins qu’en juin dernier à le dire. Nos
concitoyens sont désormais comme les Allemands 53% à vouloir plus d’aide pour l’Ukraine contre 44% qui veulent la limiter ou la stopper.
Les Français pourtant plus protégés qu’ailleurs de l’inflation, y sont structurellement beaucoup plus sensibles. D’ailleurs, ce sont bien les
plus faibles revenus qui demandent le plus une limitation ou un arrêt de l’aide (53% de ceux qui gagnent moins de 1 500€/mois sont sur
cette position) et le soutien progresse avec le revenu (62% chez ceux qui gagnent plus de 3 500€/mois). Politiquement, le soutien à
Volodymyr Zelensky fait consensus à part chez les sympathisants du RN qui sont 67% à demander qu’il soit limité, voire stoppé.
Céline Bracq, directrice générale d’Odoxa
Synthèse détaillée des résultats du sondage
(3/3)
-9-
« L’œil de l’expert » : Analyse des conversations au 24 février
Benjamin Grange – Yves Censi –
MASCARET (nouveau nom de Dentsu Consulting)
Emmanuel Macron impassible et silencieux face à la grogne sociale : une stratégie impopulaire et coûteuse pour lui et le
Gouvernement
La stratégie du président de la République se confirme : face à l’opposition à la réforme des retraites, il joue le fait
accompli. S’il en reste un symbole fort, il ne prend que peu la parole à ce sujet. Les mentions et engagements autour de
sa personnalité sont en forte baisse (-20% et -15% respectivement) et si ses pics de médiatisation se font autour de ce
projet controversé, c’est sans intervention de sa part. Afin de s’inscrire dans la continuité du président, Elisabeth Borne
et son gouvernement payent les pots cassés. Les déclarations de celle-ci sont très mal reçues : lorsqu’elle affirme que le
report de l’âge des retraites « n’est plus négociable », elle atteint un taux record de 80% de sentiment négatif ! Même
constat pour Olivier Dussopt, Olivier Véran ou Bruno Le Maire, qui ne sont pas épargnés par l’opinion et dont la forte
présence dans les médias ce mois-ci leur coûte cher. Exception faite d’un événement qui a beaucoup fait parler et qui a
su séduire l’opinion : la remise à Volodymyr Zelensky de la Légion d’honneur à l'Élysée le 9 février. Avec 120 000
mentions et presque un million d’engagements (likes, partages, commentaires, etc.), le moment a vivement fait réagir
sur les réseaux sociaux.
Face au Gouvernement, la montée en puissance d’une contestation « grassroots » (par la base) s’amplifie...
L’activité politique reprend en force : +47% de mentions en moyenne sur le mois et +135% d’engagements ! C’est-à-dire
que le personnel politique s’exprime plus, que les médias reprennent plus l’information politique, mais surtout que les
internautes s’emparent bien plus des débats, la réforme des retraites étant évidemment le sujet phare de ces
conversations.
-10-
« L’œil de l’expert » : Analyse des conversations au 24 février
Benjamin Grange – Yves Censi –
MASCARET (nouveau nom de Dentsu Consulting)
... Mais l’espoir de récupérer les fruits de la mobilisation anti-réforme s’éloigne de toutes les formations politiques
Qu’il s’agisse du Gouvernement ou de l’opposition, personne ne recueille de soutien populaire. Les opposants politiques
peinent à mobiliser : Marine Le Pen s’est tenue en retrait pour esquiver la venue de Volodymyr Zelensky à l’Élysée (voir
graphiques), tandis que Jean-Luc Mélenchon, qui aurait certainement souhaité incarner l’opposition à la réforme voit
son principal pic de mentions – et de loin, 77 000 mentions – concerner… une interview mouvementée sur BFM TV.
Face au journaliste Maxime Switek, il finit même par quitter le plateau.
LR : Eric Ciotti beaucoup plus critiqué pour son soutien à Emmanuel Macron qu’approuvé pour la cohérence idéologique
revendiquée du parti
De leur côté, Les Républicains sont pris dans le clivage qui a vu Aurélien Pradié être évincé de son poste de numéro 2 du
parti en raison de ses critiques de cette même réforme. Une décision d'Éric Ciotti que l’opinion n’a pas vraiment
approuvé.
Retrouvez l’analyse complète des réseaux sociaux à partir de la page 33
-11-
I - Popularité du président
de la République
-12-
Oui
36%
Non
64%
Diriez-vous qu’Emmanuel Macron est un bon président de la République ?
Popularité d’Emmanuel Macron
Crédits photos
E.Macron : Arno Mikkor (EU2017EE)
* Baromètre politique Odoxa – Mascaret pour Public Sénat, LCP Assemblée Nationale et la Presse Régionale, publié le 31/01/2023
-13-
20%
16%
21%
31%
26%
24%
21%
23%
22%
21%
22%
32%
27%
22%
20%
18%
17%
16%
16%
16%16%
17%
18%
20%
21%
22%
58%
44%
44%
45%
54%
49%
43%
47%
46%
41%
29%
33%
32%
27%
30%
32%
30%
32%
30%
36%
36%
35%
34%33%
36%
33%
38%
42%
35%
39%
38%
41%
43%
42%
40%
41%
39%38%
41%
39%
42%
40%
44%
39%
41%
46%
40%
44%
38%
41%
38% 38%
41%
36%
36%
80%
83%
78%
68%
73%
75%
78%
76%77%
67%
71%
78%
81% 83% 84%
82% 79%
78%
41%
56%
56%55%
46%
50%
57%
54%
53%
54%
59%
71%
66%
68%
73%
69%
68%
70%
67%
70%
64%
63%
65%67%
64%
66%
62%
58%
65%
61%
62%
58%57%
58%
60%
59%
61%
58%
61%
58%
60%
56%
61%
57%
54%
59%
56%
62%
59%
62%
62%
59%
63%
64%
oct-14
déc-14
févr-15
avr-15
juin-15
oct-15
déc-15
fev-16
avr-16
juin-16
oct-16
déc-16
févr-17
avr-17
juin-17
oct-17
déc-17
févr-18
avr-18
juin-18
oct-18
déc-18
févr-19
avr-19
juin-19
oct-19
déc-19
févr-20
avr-20
juin-20
oct-20
déc-20
févr-21
avr-21
juin-21
sept-21
nov-21
janv-22
mars-22
mai-22
sept-22
nov-22
janv-23
Oui Non
Diriez-vous que … est un bon président de la République ?
Évolution de la popularité du président de la République
Crédits photos
E.Macron : Arno Mikkor (EU2017EE)
F. Hollande : COP Paris
-14-
Diriez-vous qu’Emmanuel Macron est un bon président de la République ?
Popularité d’Emmanuel Macron
selon la proximité partisane
36%
16%
50%
40%
92%
39%
10%
64%
84%
50%
60%
8%
60%
90%
1%
Ensemble
Sympathisants LFI
Sympathisants PS
Sympathisants EELV
Sympathisants Renaissance
Sympathisants LR
Sympathisants RN
Oui Non (NSP)
EVOLUTION DEPUIS JANVIER *
=
-6
+4
+10
-3
-5
+3
* Baromètre politique Odoxa – Mascaret pour Public Sénat, LCP Assemblée Nationale et la Presse Régionale, publié le 31/01/2023
-15-
II - Popularité de la Première ministre
-16-
Diriez-vous qu’Elisabeth Borne est une bonne Première ministre ?
Popularité d’Elisabeth Borne
Crédits photos
E. Borne : EU2017EE Présidence estonienne
Oui
29%
Non
69%
(NSP)
2%
-2 pts depuis janvier*
-7 pts depuis décembre
-14 pts depuis son entrée en fonction
* Baromètre politique Odoxa – Mascaret pour Public Sénat, LCP Assemblée Nationale et la Presse Régionale, publié le 31/01/2023
% Oui
-17-
37%
45%
53%
47%
41%
39%
41%
36%
36%
36%
43%
40%
35% 35%
31% 29%
26%
24%
27%
28%
31% 38%
41%
40%
42%
39%
57%
46%
45%
46%
57%
50%
43%
45%
46%
48%
40%
35%
37% 36%
31%
32%
33%
34%
34%
37%
38%
37%
35%
36%
35%
41%
46%
48% 40%
37%
35%
37%
35%
36%
34% 35%
35%
40%
38%
40%
37%
41% 42%
36%
38%39%
35%
43%
33%
41%
35%
36%
36%
31% 29%
61%
61%
54%
46%
52%
58%
60%
58%
62%62%
62%
56%
60%
64%
64%
68%
70%
73%75%
72%
71%
68% 61%
58%
59%
58%
61%
43%
41%
53%
54%
53%
42%
49%
56% 54%
53%
51%
59%
64%
62%
63%
68%
67%
66%
65%
64%
65%
62%
61%
62%
64%65%
63%
64%
58%
53% 51%
59%
60%
63%
61%
64%
63%
65%
65%
63%
59%
61%
59%
62%
58%
56%
63%
60%
58%
63%
55%
65%
57%
63%
62%63%
66% 69%
Oui Non
Évolution de la popularité
du Premier ministre / de la Première ministre
Diriez-vous que … est un(e) bon(ne) Premier(e) ministre ?
Crédits photos
E. Borne : EU2017EE Présidence estonienne J. Castex : Florian DAVID
E. Philippe : Georges Biard B. Cazneuve : Jérémy Barande
M. Valls : Kommunikation BMW Stiftung - Photographe : Lorenz Böck
55%
-18-
Popularité d’Elisabeth Borne
selon la proximité partisane
Diriez-vous qu’Elisabeth Borne est une bonne Première ministre ?
29%
13%
30%
19%
88%
42%
8%
69%
87%
68%
74%
11%
56%
91%
2%
2%
7%
1%
2%
1%
Ensemble
Sympathisants LFI
Sympathisants PS
Sympathisants EELV
Sympathisants Renaissance
Sympathisants LR
Sympathisants RN
Oui Non (NSP)
EVOLUTION DEPUIS JANVIER *
-2
+3
-14
-3
+5
-5
+1
* Baromètre politique Odoxa – Mascaret pour Public Sénat, LCP Assemblée Nationale et la Presse Régionale, publié le 31/01/2023
-19-
III - Cotes d’adhésion et de rejet
des personnalités politiques
-20-
+5
+2
+2
+1
+1
+4
+1
+3
-1
=
-1
+2
+1
=
+1
=
+1
+1
Non testé
-2
=
-1
+1
=
1
2
3
4
-
6
7
-
9
10
11
12
13
14
-
16
17
18
19
20
-
22
-
24
41%
35%
28%
25%
25%
24%
23%
23%
22%
21%
20%
19%
18%
17%
17%
14%
13%
12%
11%
10%
10%
8%
8%
7%
Pour chacune des personnalités politiques suivantes, dites-nous si vous la soutenez, si vous éprouvez de la
sympathie pour elle, si vous ressentez de l’indifférence à son égard ou si vous la rejetez.
Palmarès de l’adhésion
Les personnalités politiques suscitant le plus de soutien ou de sympathie
13%
17%
8%
5%
11%
7%
6%
4%
9%
5%
4%
4%
6%
4%
7%
3%
3%
2%
2%
2%
4%
3%
2%
1%
28%
18%
20%
20%
14%
17%
17%
19%
13%
16%
16%
15%
12%
13%
10%
11%
10%
10%
9%
8%
6%
5%
6%
6%
Edouard Philippe
Marine Le Pen
Bruno Le Maire
Olivier Véran
Jordan Bardella
Gérald Darmanin
Gabriel Attal
Fabien Roussel
Jean-Luc Mélenchon
Xavier Bertrand
François Bayrou
Laurent Wauquiez
François Ruffin
Yannick Jadot
Éric Zemmour
Gérard Larcher
Éric Ciotti
Olivier Faure
Aurélien Pradié
Sandrine Rousseau
Olivier Dussopt
Adrien Quatennens
Yaël Braun-Pivet
Marine Tondelier
Vous la soutenez Vous éprouvez de la sympathie pour elle
Rang Evolution*
* Baromètre politique Odoxa –
Mascaret pour Public Sénat, LCP
Assemblée Nationale et la Presse
Régionale, publié le 31/01/2023
Adhésion
-21-
Palmarès de l’adhésion
selon la proximité partisane
Sympathisants de gauche et d’extrême gauche
dont : Lutte Ouvrière, NPA, La France insoumise, le PCF, le Parti socialiste et Europe Ecologie Les Verts
Sympathisants de droite et d’extrême droite
dont : l’UDI, Les Républicains, Debout la France, le Rassemblement National et Reconquête
Pour chacune des personnalités politiques suivantes, dites-nous si vous la soutenez, si vous éprouvez de la
sympathie pour elle, si vous ressentez de l’indifférence à son égard ou si vous la rejetez.
50%
38%
37%
35%
35%
26%
26%
22%
21%
20%
Jean-Luc Mélenchon
Yannick Jadot
Fabien Roussel
Edouard Philippe
François Ruffin
Olivier Véran
Olivier Faure
Sandrine Rousseau
François Bayrou
Bruno Le Maire
1
2
3
76%
56%
41%
36%
29%
28%
24%
23%
20%
20%
Marine Le Pen
Jordan Bardella
Éric Zemmour
Edouard Philippe
Xavier Bertrand
Laurent Wauquiez
Bruno Le Maire
Éric Ciotti
Gérald Darmanin
Gérard Larcher
1
2
3
% Adhésion % Adhésion
-6
+1
-2
+3
=
+3
=
-5
-2
-1
=
-1
-1
+4
-1
+2
+2
-3
+5
+2
Evolution* Evolution*
* Baromètre politique Odoxa – Mascaret pour Public Sénat, LCP Assemblée Nationale et la Presse Régionale, publié le 31/01/2023
-22-
=
+2
+2
+4
=
-2
=
+3
-2
+1
+1
+1
+4
+2
=
+1
-1
+2
+1
-1
Non testé
-3
+1
-3
1
2
3
4
5
6
7
8
-
10
-
-
13
14
15
-
-
-
-
20
-
22
-
24
Pour chacune des personnalités politiques suivantes, dites-nous si vous la soutenez, si vous éprouvez de la
sympathie pour elle, si vous ressentez de l’indifférence à son égard ou si vous la rejetez.
Palmarès du rejet
Les personnalités politiques suscitant le plus de rejet
62%
55%
51%
48%
43%
42%
41%
39%
39%
36%
36%
36%
35%
33%
32%
32%
32%
32%
32%
31%
31%
30%
30%
26%
Éric Zemmour
Jean-Luc Mélenchon
Adrien Quatennens
Sandrine Rousseau
Éric Ciotti
Marine Le Pen
Jordan Bardella
Olivier Véran
Gérald Darmanin
Gabriel Attal
Laurent Wauquiez
Yannick Jadot
Olivier Dussopt
François Bayrou
Bruno Le Maire
Xavier Bertrand
François Ruffin
Gérard Larcher
Marine Tondelier
Yaël Braun-Pivet
Aurélien Pradié
Olivier Faure
Fabien Roussel
Edouard Philippe
Vous la rejetez
Rang Evolution*
* Baromètre politique Odoxa –
Mascaret pour Public Sénat, LCP
Assemblée Nationale et la Presse
Régionale, publié le 31/01/2023
-23-
IV – Questions d’actualité
Réforme des retraites et guerre en Ukraine
-24-
Au global, diriez-vous que vous êtes favorable ou opposé(e) à la réforme des retraites telle que proposée par le
gouvernement ?
Approbation de la réforme de retraites
Très favorable : 7%
Plutôt favorable
26%
Plutôt opposé(e)
31%
Très opposé(e)
35%
(NSP)
1%
% Favorable : 33%
% Opposé(e) : 66%
-25-
Au global, diriez-vous que vous êtes favorable ou opposé(e) à la réforme des retraites telle que proposée par le
gouvernement ?
Approbation de la réforme de retraites
selon la proximité partisane
% Favorable % Opposé(e)
33% 66%
7%
7%
1%
2%
23%
6%
3%
26%
7%
32%
17%
58%
51%
14%
31%
25%
36%
39%
12%
20%
34%
35%
61%
31%
42%
5%
23%
48%
1%
2%
1%
Ensemble des Français
Symp. LFI
Symp. PS
Symp.EELV
Symp. Renaissance
Symp. LR
Symp. RN
Très favorable Plutôt favorable Plutôt opposé(e) Très opposé(e) (NSP)
14% 86%
33% 67%
19% 81%
81% 17%
57% 43%
17% 82%
-26-
Une nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites est prévue le 7 mars.
Vous personnellement, quelle est votre attitude à ce sujet ?
Soutien à la mobilisation contre la réforme des retraites
61%
54%
39%
45% 1%
Vous soutenez cette journée de mobilisation du 7 mars
Vous seriez favorable à des grèves reconductibles au-delà
du 7 mars
Oui Non (NSP)
Vous seriez favorable à des grèves reconductibles
au-delà du 7 mars
-27-
Une nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites est prévue le 7 mars.
Vous personnellement, quelle est votre attitude à ce sujet ?
Soutien à la mobilisation contre la réforme des retraites
selon la proximité partisane
61%
54%
Vous seriez favorable
à des grèves reconductibles
au-delà du 7 mars
Vous soutenez
cette journée de
mobilisation du 7 mars
LFI PS EELV Renaissance LR RN
87% 59% 82% 17% 37% 76%
85% 50% 75% 8% 34% 69%
% Oui
-28-
La réforme des retraites va désormais être examinée par le Sénat, qu’attendez-vous de la part des Sénateurs… ?
Qu’ils mènent des débats plus dignes et apaisés que les députés
Attentes concernant les Sénateurs
87%
84%
89%
87%
97%
86%
90%
12%
16%
11%
13%
3%
14%
10%
1%
Ensemble des Français
Symp. LFI
Symp. PS
Symp.EELV
Symp. Renaissance
Symp. LR
Symp. RN
Oui Non (NSP)
-29-
La réforme des retraites va désormais être examinée par le Sénat, qu’attendez-vous de la part des Sénateurs… ?
Attentes concernant les Sénateurs
Non
70%
Oui
29%
(NSP)
1%
Qu’ils votent la réforme des retraites avec le report
de l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans
58%
57%
42%
43%
Oui Non (NSP)
Qu’ils votent la réforme des
retraites mais sans le report
de l’âge légal de départ à la
retraite à 64 ans
Qu’ils s’opposent à la
totalité des mesures de la
réforme des retraites
24% sont favorables à ce que les Sénateurs votent la réforme des
retraites mais sans le report de l’âge légal de départ à 64 ans, et que les
Sénateurs s’opposent à la totalité des mesures de cette réforme
(« oui » aux deux propositions)
Résultats présentés auprès des Français
étant opposés à ce que les Sénateurs votent
la réforme des retraites avec le report de
l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans
-30-
La guerre en Ukraine et ses conséquences ont déjà eu un impact important sur le niveau de l’inflation en Europe.
Les sanctions prises contre la Russie pourraient encore renforcer ces conséquences sur l’inflation.
Vous personnellement, pensez-vous plutôt… ?
Regard porté sur le soutien à l’Ukraine
EUROPE
(hors France)
Qu’il faut soutenir
davantage l’Ukraine
en durcissant les
sanctions contre la
Russie même si cela
augmente encore la
hausse des prix en
Europe
65%
Qu’il faut limiter voire
stopper notre soutien
à l’Ukraine et les
sanctions contre la
Russie afin de faire
baisser l’inflation en
Europe
32%
(NSP)
3%
ENSEMBLE DES FRANÇAIS
Qu’il faut soutenir
davantage l’Ukraine
en durcissant les
sanctions contre la
Russie même si cela
augmente encore la
hausse des prix en
Europe
53%
Qu’il faut limiter voire
stopper notre soutien
à l’Ukraine et les
sanctions contre la
Russie afin de faire
baisser l’inflation en
Europe
44%
(NSP)
3%
* Observatoire « conso 360 » Odoxa pour la FG2A et Europe 1, publié le 30 juin 2022
-31-
La guerre en Ukraine et ses conséquences ont déjà eu un impact important sur le niveau de l’inflation en Europe.
Les sanctions prises contre la Russie pourraient encore renforcer ces conséquences sur l’inflation.
Vous personnellement, pensez-vous plutôt… ?
Regard porté sur le soutien à l’Ukraine
Comparaison européenne
77%
72%
58%
53%
53%
20%
25%
40%
44%
44%
3%
3%
2%
3%
3%
Royaume-Uni
Espagne
Italie
Allemagne
France
Qu’il faut soutenir davantage
l’Ukraine en durcissant les
sanctions contre la Russie
même si cela augmente encore
la hausse des prix en Europe
Qu’il faut limiter voire stopper
notre soutien à l’Ukraine et les
sanctions contre la Russie afin
de faire baisser l’inflation en
Europe
(NSP)
+5 pts*
+4 pts*
+5 pts*
+2 pts*
-8 pts*
* Observatoire « conso 360 » Odoxa pour la FG2A et Europe 1, publié le 30 juin 2022
-32-
La guerre en Ukraine et ses conséquences ont déjà eu un impact important sur le niveau de l’inflation en Europe.
Les sanctions prises contre la Russie pourraient encore renforcer ces conséquences sur l’inflation.
Vous personnellement, pensez-vous plutôt… ?
Regard porté sur le soutien à l’Ukraine
selon la proximité partisane
53%
63%
59%
73%
80%
56%
32%
44%
34%
39%
26%
16%
42%
66%
3%
3%
2%
1%
4%
2%
2%
Ensemble des Français
Symp. LFI
Symp. PS
Symp.EELV
Symp. Renaissance
Symp. LR
Symp. RN
Qu’il faut soutenir davantage l’Ukraine en durcissant les sanctions contre la Russie même si cela augmente encore la hausse des prix en Europe
Qu’il faut limiter voire stopper notre soutien à l’Ukraine et les sanctions contre la Russie afin de faire baisser l’inflation en Europe
(NSP)
-33-
V – Analyse des réseaux sociaux
-34-
Méthodologie
Résonance sur les réseaux sociaux
Mascaret, nouveau nom de Dentsu Consulting, est un cabinet de conseil en communication
indépendant incarnant la convergence entre le métier du conseil en stratégie d’entreprise
et celui de la communication pour les dirigeants.
Les données sont collectées par Mascaret et son équipe spécialiste de l’analyse de
l’opinion en ligne à l’aide des conversations et propos tenus sur Internet.
Ces analyses sont réalisées au moyen de Talkwalker, outil de veille pour suivre les
conversations pertinentes des médias en ligne en temps réel.
http://www.talkwalker.com/fr/social-media-intelligence/
Tous les médias sont intégrées à l’analyse : sites d’actualité en ligne liés aux médias radios,
TV et de presse écrite, Twitter, pages ouvertes de Facebook, Instagram, YouTube, Google+,
blog, forum, site internet, …
-35-
Mentions et engagements des
personnalités au 24 février 2023
Source : Talkwalker au 24
février 2023. France.
• En gris, les membres du
gouvernement
• Les mentions représentent
le nombre de fois que la
personnalité est citée dans
la période de temps, tous
médias Internet confondus
• L’engagement expriment la
manière dont les propos des
personnalités sont repris
par d’autres
Source : Talkwalker / Mascaret (nouveau nom de Dentsu Consulting)
-36-
Volume des mentions
Tentative de concorde autour de V. Zelensky…
Source : Talkwalker / Mascaret (nouveau nom de Dentsu Consulting)
26 janvier 2022 – 24 février 2023. Mention des personnalités tous médias digitaux confondus en France.
Elisabeth Borne, Olivier Dussopt, Olivier Véran
et Bruno Le Maire : tant d’exemples de
soutiens du président qui interrompent leurs
communications le temps de la remise de la
Légion d’honneur par Emmanuel Macron à
Volodymyr Zelensky le 9 février.
-37-
Volume des mentions
…mais l’opposition s’empare de l’accalmie...
Source : Talkwalker / Mascaret (nouveau nom de Dentsu Consulting)
Jean-Luc Mélenchon, Adrien Quatennens, Sandrine
Rousseau, François Asselineau et tant d’autres opposants
de tous bords ont profité de ce moment de silence du
gouvernement pour tenter de reprendre la une médiatique
sur les sujets sociaux, rencontrant un succès mitigé.
26 janvier 2022 – 24 février 2023. Mention des personnalités tous médias digitaux confondus en France.
-38-
Volume des mentions
…exception faite du Rassemblement National
Source : Talkwalker / Mascaret (nouveau nom de Dentsu Consulting)
Le Rassemblement National, Marine Le Pen et Jordan
Bardella en tête, reste en retrait lors de la cérémonie de
réception de V. Zelensky à l'Élysée. Il s’agit là d’un sujet
qui leur a déjà cher dans l’opinion par le passé.
26 janvier 2022 – 24 février 2023. Mention des personnalités tous médias digitaux confondus en France.
-39-
Source : Twitter / Mascaret (nouveau nom de Dentsu Consulting).
Sentiment
Troubles chez LR, l’opinion favorise A. Pradié
Au sein du parti Les Républicains, Aurélien Pradié a
eu le vent en poupe en s’opposant à certains points
de la réforme des retraites. Cependant, cela a abouti
à son éviction du poste de numéro deux par Éric
Ciotti, une décision plutôt mal vue par l’opinion.
-40-
Source : Twitter / Mascaret (nouveau nom de Dentsu Consulting).
Sentiment
Troubles chez LR, l’opinion favorise A. Pradié
Sur les 15 publications avec le plus d’engagement autour des mentions d'Éric Ciotti ou d’Aurélien Pradié, 10 prennent position en
faveur de ce dernier. Les 5 autres concernent d’autres événements ou altercations à l’Assemblée Nationale.

Contenu connexe

Similaire à Réforme des retraites : l’opposition des Français ne faiblit pas, selon le baromètre Odoxa-Mascaret

La cote d’Emmanuel Macron continue de couler avec la réforme des retraites, s...
La cote d’Emmanuel Macron continue de couler avec la réforme des retraites, s...La cote d’Emmanuel Macron continue de couler avec la réforme des retraites, s...
La cote d’Emmanuel Macron continue de couler avec la réforme des retraites, s...Jihel1976
 
Jordan Bardella et Raphaël Glucksmann, révélations des prochaines européennes ?
Jordan Bardella et Raphaël Glucksmann, révélations des prochaines européennes ?Jordan Bardella et Raphaël Glucksmann, révélations des prochaines européennes ?
Jordan Bardella et Raphaël Glucksmann, révélations des prochaines européennes ?Jihel1
 
L'Observatoire politique - Novembre 2023
L'Observatoire politique - Novembre 2023L'Observatoire politique - Novembre 2023
L'Observatoire politique - Novembre 2023contact Elabe
 
L'Observatoire politique - Octobre 2022
L'Observatoire politique - Octobre 2022L'Observatoire politique - Octobre 2022
L'Observatoire politique - Octobre 2022contact Elabe
 
ELABE pour BFMTV - Sortie du « grand débat national » : le scepticisme progre...
ELABE pour BFMTV - Sortie du « grand débat national » : le scepticisme progre...ELABE pour BFMTV - Sortie du « grand débat national » : le scepticisme progre...
ELABE pour BFMTV - Sortie du « grand débat national » : le scepticisme progre...contact Elabe
 
La cote d’Emmanuel Macron connaît une timide embellie, selon le baromètre Odo...
La cote d’Emmanuel Macron connaît une timide embellie, selon le baromètre Odo...La cote d’Emmanuel Macron connaît une timide embellie, selon le baromètre Odo...
La cote d’Emmanuel Macron connaît une timide embellie, selon le baromètre Odo...Jihel1976
 
Temps de chien sur la popularité d’Élisabeth Borne, selon le baromètre Odoxa-...
Temps de chien sur la popularité d’Élisabeth Borne, selon le baromètre Odoxa-...Temps de chien sur la popularité d’Élisabeth Borne, selon le baromètre Odoxa-...
Temps de chien sur la popularité d’Élisabeth Borne, selon le baromètre Odoxa-...Jihel1
 
L'Observatoire politique - Janvier 2017 / Sondage ELABE pour LES ECHOS, L'INS...
L'Observatoire politique - Janvier 2017 / Sondage ELABE pour LES ECHOS, L'INS...L'Observatoire politique - Janvier 2017 / Sondage ELABE pour LES ECHOS, L'INS...
L'Observatoire politique - Janvier 2017 / Sondage ELABE pour LES ECHOS, L'INS...contact Elabe
 
L'observatoire politique - Novembre 2020
L'observatoire politique - Novembre 2020L'observatoire politique - Novembre 2020
L'observatoire politique - Novembre 2020contact Elabe
 
L'Observatoire politique - Mars 2021
L'Observatoire politique - Mars 2021L'Observatoire politique - Mars 2021
L'Observatoire politique - Mars 2021contact Elabe
 
Sondage ELABE pour BFMTV / Les Français et la réforme des retraites / Vague 7
Sondage ELABE pour BFMTV / Les Français et la réforme des retraites / Vague 7Sondage ELABE pour BFMTV / Les Français et la réforme des retraites / Vague 7
Sondage ELABE pour BFMTV / Les Français et la réforme des retraites / Vague 7contact Elabe
 
L'Observatoire politique Janvier 2020 / Baromètre ELABE pour Les Echos et Rad...
L'Observatoire politique Janvier 2020 / Baromètre ELABE pour Les Echos et Rad...L'Observatoire politique Janvier 2020 / Baromètre ELABE pour Les Echos et Rad...
L'Observatoire politique Janvier 2020 / Baromètre ELABE pour Les Echos et Rad...contact Elabe
 
Les Français, Elisabeth Borne et le climat politique
Les Français, Elisabeth Borne et le climat politiqueLes Français, Elisabeth Borne et le climat politique
Les Français, Elisabeth Borne et le climat politiquecontact Elabe
 
L'Observatoire politique - Juillet 2021
L'Observatoire politique - Juillet 2021L'Observatoire politique - Juillet 2021
L'Observatoire politique - Juillet 2021contact Elabe
 
L’Observatoire politique mai 2020 / Baromètre ELABE pour Les Echos et Radio C...
L’Observatoire politique mai 2020 / Baromètre ELABE pour Les Echos et Radio C...L’Observatoire politique mai 2020 / Baromètre ELABE pour Les Echos et Radio C...
L’Observatoire politique mai 2020 / Baromètre ELABE pour Les Echos et Radio C...contact Elabe
 
Les Républicains : une dynamique en panne / Sondage ELABE pour BFMTV - L'Opin...
Les Républicains : une dynamique en panne / Sondage ELABE pour BFMTV - L'Opin...Les Républicains : une dynamique en panne / Sondage ELABE pour BFMTV - L'Opin...
Les Républicains : une dynamique en panne / Sondage ELABE pour BFMTV - L'Opin...contact Elabe
 
Les Français et la mobilisation contre la réforme des retraites / Sondage ELA...
Les Français et la mobilisation contre la réforme des retraites / Sondage ELA...Les Français et la mobilisation contre la réforme des retraites / Sondage ELA...
Les Français et la mobilisation contre la réforme des retraites / Sondage ELA...contact Elabe
 
La confiance à l’égard de l’exécutif reste stable
La confiance à l’égard de l’exécutif reste stableLa confiance à l’égard de l’exécutif reste stable
La confiance à l’égard de l’exécutif reste stablecontact Elabe
 
Baromètre politique (avril 2019) : fin de la rémontée pour l'exécutif / ELABE...
Baromètre politique (avril 2019) : fin de la rémontée pour l'exécutif / ELABE...Baromètre politique (avril 2019) : fin de la rémontée pour l'exécutif / ELABE...
Baromètre politique (avril 2019) : fin de la rémontée pour l'exécutif / ELABE...contact Elabe
 
L'Observatoire politique - Février 2023
L'Observatoire politique - Février 2023L'Observatoire politique - Février 2023
L'Observatoire politique - Février 2023contact Elabe
 

Similaire à Réforme des retraites : l’opposition des Français ne faiblit pas, selon le baromètre Odoxa-Mascaret (20)

La cote d’Emmanuel Macron continue de couler avec la réforme des retraites, s...
La cote d’Emmanuel Macron continue de couler avec la réforme des retraites, s...La cote d’Emmanuel Macron continue de couler avec la réforme des retraites, s...
La cote d’Emmanuel Macron continue de couler avec la réforme des retraites, s...
 
Jordan Bardella et Raphaël Glucksmann, révélations des prochaines européennes ?
Jordan Bardella et Raphaël Glucksmann, révélations des prochaines européennes ?Jordan Bardella et Raphaël Glucksmann, révélations des prochaines européennes ?
Jordan Bardella et Raphaël Glucksmann, révélations des prochaines européennes ?
 
L'Observatoire politique - Novembre 2023
L'Observatoire politique - Novembre 2023L'Observatoire politique - Novembre 2023
L'Observatoire politique - Novembre 2023
 
L'Observatoire politique - Octobre 2022
L'Observatoire politique - Octobre 2022L'Observatoire politique - Octobre 2022
L'Observatoire politique - Octobre 2022
 
ELABE pour BFMTV - Sortie du « grand débat national » : le scepticisme progre...
ELABE pour BFMTV - Sortie du « grand débat national » : le scepticisme progre...ELABE pour BFMTV - Sortie du « grand débat national » : le scepticisme progre...
ELABE pour BFMTV - Sortie du « grand débat national » : le scepticisme progre...
 
La cote d’Emmanuel Macron connaît une timide embellie, selon le baromètre Odo...
La cote d’Emmanuel Macron connaît une timide embellie, selon le baromètre Odo...La cote d’Emmanuel Macron connaît une timide embellie, selon le baromètre Odo...
La cote d’Emmanuel Macron connaît une timide embellie, selon le baromètre Odo...
 
Temps de chien sur la popularité d’Élisabeth Borne, selon le baromètre Odoxa-...
Temps de chien sur la popularité d’Élisabeth Borne, selon le baromètre Odoxa-...Temps de chien sur la popularité d’Élisabeth Borne, selon le baromètre Odoxa-...
Temps de chien sur la popularité d’Élisabeth Borne, selon le baromètre Odoxa-...
 
L'Observatoire politique - Janvier 2017 / Sondage ELABE pour LES ECHOS, L'INS...
L'Observatoire politique - Janvier 2017 / Sondage ELABE pour LES ECHOS, L'INS...L'Observatoire politique - Janvier 2017 / Sondage ELABE pour LES ECHOS, L'INS...
L'Observatoire politique - Janvier 2017 / Sondage ELABE pour LES ECHOS, L'INS...
 
L'observatoire politique - Novembre 2020
L'observatoire politique - Novembre 2020L'observatoire politique - Novembre 2020
L'observatoire politique - Novembre 2020
 
L'Observatoire politique - Mars 2021
L'Observatoire politique - Mars 2021L'Observatoire politique - Mars 2021
L'Observatoire politique - Mars 2021
 
Sondage ELABE pour BFMTV / Les Français et la réforme des retraites / Vague 7
Sondage ELABE pour BFMTV / Les Français et la réforme des retraites / Vague 7Sondage ELABE pour BFMTV / Les Français et la réforme des retraites / Vague 7
Sondage ELABE pour BFMTV / Les Français et la réforme des retraites / Vague 7
 
L'Observatoire politique Janvier 2020 / Baromètre ELABE pour Les Echos et Rad...
L'Observatoire politique Janvier 2020 / Baromètre ELABE pour Les Echos et Rad...L'Observatoire politique Janvier 2020 / Baromètre ELABE pour Les Echos et Rad...
L'Observatoire politique Janvier 2020 / Baromètre ELABE pour Les Echos et Rad...
 
Les Français, Elisabeth Borne et le climat politique
Les Français, Elisabeth Borne et le climat politiqueLes Français, Elisabeth Borne et le climat politique
Les Français, Elisabeth Borne et le climat politique
 
L'Observatoire politique - Juillet 2021
L'Observatoire politique - Juillet 2021L'Observatoire politique - Juillet 2021
L'Observatoire politique - Juillet 2021
 
L’Observatoire politique mai 2020 / Baromètre ELABE pour Les Echos et Radio C...
L’Observatoire politique mai 2020 / Baromètre ELABE pour Les Echos et Radio C...L’Observatoire politique mai 2020 / Baromètre ELABE pour Les Echos et Radio C...
L’Observatoire politique mai 2020 / Baromètre ELABE pour Les Echos et Radio C...
 
Les Républicains : une dynamique en panne / Sondage ELABE pour BFMTV - L'Opin...
Les Républicains : une dynamique en panne / Sondage ELABE pour BFMTV - L'Opin...Les Républicains : une dynamique en panne / Sondage ELABE pour BFMTV - L'Opin...
Les Républicains : une dynamique en panne / Sondage ELABE pour BFMTV - L'Opin...
 
Les Français et la mobilisation contre la réforme des retraites / Sondage ELA...
Les Français et la mobilisation contre la réforme des retraites / Sondage ELA...Les Français et la mobilisation contre la réforme des retraites / Sondage ELA...
Les Français et la mobilisation contre la réforme des retraites / Sondage ELA...
 
La confiance à l’égard de l’exécutif reste stable
La confiance à l’égard de l’exécutif reste stableLa confiance à l’égard de l’exécutif reste stable
La confiance à l’égard de l’exécutif reste stable
 
Baromètre politique (avril 2019) : fin de la rémontée pour l'exécutif / ELABE...
Baromètre politique (avril 2019) : fin de la rémontée pour l'exécutif / ELABE...Baromètre politique (avril 2019) : fin de la rémontée pour l'exécutif / ELABE...
Baromètre politique (avril 2019) : fin de la rémontée pour l'exécutif / ELABE...
 
L'Observatoire politique - Février 2023
L'Observatoire politique - Février 2023L'Observatoire politique - Février 2023
L'Observatoire politique - Février 2023
 

Réforme des retraites : l’opposition des Français ne faiblit pas, selon le baromètre Odoxa-Mascaret

  • 1. Baromètre politique Février 2023 LEVÉE D’EMBARGO : MARDI 28 FEVRIER 2023 À 5H00 Sondage réalisé avec et la pour
  • 2. Méthodologie Recueil Echantillon Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet les 21 et 22 février 2023 Echantillon de 1 005 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Réseaux sociaux En plus de nos mesures par sondage, nous ajoutons, grâce à notre partenaire Mascaret (nouveau nom de Dentsu Consulting), une analyse de ce qui s’est dit sur les réseaux sociaux à propos des principales personnalités politiques. Cette analyse supplémentaire nous permet d’apporter un éclairage qualitatif des résultats observés sur nos données quantitatives.
  • 3. Chaque sondage présente une incertitude statistique que l’on appelle marge d’erreur. Cette marge d’erreur signifie que le résultat d’un sondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part et d’autre de la valeur observée. La marge d’erreur dépend de la taille de l’échantillon ainsi que du pourcentage observé. Si le pourcentage observé est de … Taille de l’Echantillon 5% ou 95% 10% ou 90% 20% ou 80% 30% ou 70% 40% ou 60% 50% 200 3,1 4,2 5,7 6,5 6,9 7,1 400 2,2 3,0 4,0 4,6 4,9 5,0 500 1,9 2,7 3,6 4,1 4,4 4,5 600 1,8 2,4 3,3 3,7 4,0 4,1 800 1,5 2,5 2,8 3,2 3,5 3,5 900 1,4 2,0 2,6 3,0 3,2 3,3 1 000 1,4 1,8 2,5 2,8 3,0 3,1 1 500 1,1 1,5 2,0 2,3 2,4 2,5 2 000 1,0 1,3 1,8 2,1 2,2 2,2 3000 0,8 1,1 1,4 1,6 1,8 1,8 Précisions sur les marges d’erreur Lecture du tableau : Dans un échantillon de 1000 personnes, si le pourcentage observé est de 20% la marge d’erreur est égale à 2,5% : le pourcentage réel est donc compris dans l’intervalle [17,5 ; 22,5].
  • 4. -4- Une Première ministre de plus en plus impopulaire Elisabeth Borne perd encore 2 points de bonnes opinions à 29% QUESTIONS BAROMETREES 1) La Réforme des retraites continue d’enfoncer la popularité de la Première ministre, avec 29% de bonnes opinions, elle perd encore 2 points ce mois-ci. 2) Cote d’adhésion des personnalités : après son intervention-confession où il a notamment exposé sa maladie, Edouard Philippe reprend de l’allant. Alors qu’il ne cessait de reculer depuis l’annonce de la réforme des retraites (qu’il soutient) il regagne 5 points en février pour atteindre 41% de cote d’adhésion et conforter son titre de personnalité politique préférée des Français. QUESTIONS D’ACTUALITE 1) Réforme des retraites : - Les deux-tiers des Français (66%) sont toujours opposés à la réforme. - 61% soutiennent la journée de mobilisation du 7 mars et 54% se disent même favorables à des grèves reconductibles qui iraient au-delà de cette journée de blocage. - 70% attendent des sénateurs qu’ils ne votent pas le texte avec le report de l’âge. En revanche, toutes les solutions pourraient convenir aux opposants du moment que les 64 ans disparaissent bien. Ainsi, 57% souhaitent que les sénateurs s’opposent à la totalité de la réforme proposée et 58% seraient d’accord pour que les sénateurs votent la réforme, mais sans les 64 ans (un quart des opposants étant d’accord avec ces deux solutions). 2) Ukraine : En France comme partout en Europe le soutien à l’Ukraine l’emporte encore nettement sur ses conséquences en termes d’inflation. Mais alors que nos voisins sont de plus en plus nombreux à l’affirmer, les Français, eux, commencent à se lasser et sont 8 points de moins qu’en juin dernier à le dire. « L’œil du sondeur » Principaux enseignements
  • 5. -5- Une Première ministre de plus en plus impopulaire Elisabeth Borne perd encore 2 points de bonnes opinions à 29% QUESTIONS BAROMETREES 1) La Réforme des retraites continue d’enfoncer la popularité de la Première ministre, avec 29% de bonnes opinions, elle perd encore 2 points ce mois-ci Alors que le président s’est stabilisé à un très bas niveau de 36% (contre 41% en décembre), la Première ministre, elle, perd encore du terrain dans l’opinion. Elle recule encore de deux points en février, en a perdu 7 depuis décembre et 14 depuis son investiture. Ce mois-ci, la chef du gouvernement déçoit en particulier les sympathisants du parti dont elle a été longtemps proche, le PS : - 14 points. Elle avait déjà lourdement chuté auprès d’eux à la rentrée de janvier : aujourd’hui, seuls 30% estiment que c’est une bonne Première ministre. Depuis la création de notre baromètre en 2014, seul Manuel Valls a atteint ce point bas à l’été 2016, alors en proie à la contestation sociale liée à la réforme du code du travail et à celle des « frondeurs ». Pour Elisabeth Borne, c’est sans conteste la réforme des retraites, toujours aussi impopulaire, qui plombe son image. 2) Cote d’adhésion des personnalités : après son intervention-confession, Edouard Philippe reprend de l’allant et conforte son titre de personnalité politique préférée des Français. Pour l’ex Premier ministre, au contraire, cela va mieux. Son interview à BFM a été extrêmement reprise sur un point : son alopécie et son évolution physique. Il a trouvé le ton juste, alors qu’il ne cessait de reculer depuis l’annonce de la réforme des retraites (qu’il soutient), le potentiel « dauphin » d’Emmanuel Macron regagne 5 points en février pour atteindre 41% de cote d’adhésion et conforter son titre de personnalité politique préférée des Français. C’est une figure assez consensuelle, qui plaît avant tout aux sympathisants Renaissance (90% d’adhésion), aux sympathisants de la droite modérée (58%) et qui est loin d’être rejetée par la gauche modérée (45%). Synthèse détaillée des résultats du sondage (1/3)
  • 6. -6- Marine le Pen, 2ème, progresse aussi gagnant 2 points à 35% tandis que Jean-Luc Mélenchon recule, perdant notamment 6 points auprès des sympathisants de gauche, malgré sa visibilité sur l’opposition à la réforme des retraites. En cote de rejet, il devance désormais de 13 points Marine le Pen. Deux personnalités ne bénéficient pas de leur exposition médiatique et génèrent encore beaucoup d’indifférence : Le ministre du Travail, Olivier Dussopt, est 20e sur 24 personnalités testées : 53% des Français ressentent de l’indifférence à son égard et il suscite 35% de rejet contre seulement 10% d’adhésion. Evincé de la vice-présidence de LR pour ses prises de position contre la réforme des retraites, Aurélien Pradié, 19e, n’en tire pour l’instant pas de bénéfices : il est trois fois plus rejeté (31%) qu’apprécié (11%) et 57% des Français ressentent de l’indifférence à son égard. QUESTIONS D’ACTUALITE 1) Réforme des retraites Les deux-tiers des Français (66%) sont toujours opposés à la réforme Le niveau d’opposition à la réforme est assez stable dans le temps, quels que soient les instituts qui le mesurent : 66% des Français s’y disent opposés (dont 35% « très opposés »). Dans les sondages, c’est la date butoir de 64 ans qui crée la crispation. Cette réforme est décryptée comme injuste, mais aussi inefficace en termes financiers. C’est à la France Insoumise que l’opposition atteint son niveau le plus élevé (86%) et au RN (82%). Elle demeure très forte chez les salariés (71%) et est majoritaire, de peu, chez les retraités (53%). Synthèse détaillée des résultats du sondage (1/3)
  • 7. -7- 61% soutiennent la journée de mobilisation du 7 mars et 54% se disent même favorables à des grèves reconductibles qui iraient au-delà de cette journée de blocage. Logiquement, les Français demeurent donc solidaires de la mobilisation contre le projet de loi. 61% soutiennent la journée de mobilisation de mardi prochain, le 7 mars. Elle est acclamée par les soutiens des partis radicaux (87% chez LFI et 76% au RN), mais aussi par les sympathisants d’EELV (82%). L’idée de grèves reconductibles, qui entraîneraient nécessairement de nombreux désagréments pour les Français, plaît moins, mais une majorité de 54% s’y dit tout de même favorables. Un niveau qui atteint 85% chez LFI. Les salariés sont sur ce point à front renversé avec les retraités : 61% de soutien chez les premiers, 61% de rejet chez les seconds. 70% attendent des sénateurs qu’ils ne votent pas le texte avec le report de l’âge. Place maintenant au Palais du Luxembourg dont les locataires vont examiner le projet sur les retraites. Après l’ambiance survoltée à l’Assemblée nationale, les Français attendent des débats à fleuret moucheté : 87% d’entre eux attendent des sénateurs « des débats plus dignes et apaisés que les députés ». Tous les Français le disent, y compris les sympathisants de LFI à 84%. Contrairement aux idées reçues, les électeurs des partis radicaux attendent certes de la pugnacité de leurs représentants, mais ils abhorrent les invectives. Sur le fond, toutes les solutions pourraient convenir aux opposants… du moment que les 64 ans disparaissent bien ! Ainsi, 57% souhaitent que les sénateurs s’opposent à la totalité de la réforme proposée et 58% seraient d’accord pour que les sénateurs votent la réforme, mais sans les 64 ans (un quart des opposants étant d’accord avec ces deux solutions). 2) Guerre d’Ukraine En France comme chez nos voisins européens, le soutien à l’Ukraine l’emporte encore sur ses conséquences en termes d’inflation . Mais la solidarité de la France baisse alors qu’elle progresse ailleurs. Synthèse détaillée des résultats du sondage (2/3)
  • 8. -8- Un an après le lancement de l’offensive russe, les Français et leurs voisins européens (Royaume-Uni, Espagne, Italie, Allemagne) demeurent plus nombreux à dire « qu’il faut soutenir davantage l’Ukraine en durcissant les sanctions contre la Russie même si cela augmente encore la hausse des prix en Europe » qu’à trouver « qu’il faut limiter voire stopper notre soutien à l’Ukraine et les sanctions contre la Russie afin de faire baisser l’inflation en Europe ». Mais alors que nos voisins sont 65% à vouloir en faire plus pour l’Ukraine et qu’ils sont de plus en plus nombreux à l’affirmer (entre +2 et + 5 points depuis juin dernier), les Français, eux, commencent à se lasser et sont 8 points de moins qu’en juin dernier à le dire. Nos concitoyens sont désormais comme les Allemands 53% à vouloir plus d’aide pour l’Ukraine contre 44% qui veulent la limiter ou la stopper. Les Français pourtant plus protégés qu’ailleurs de l’inflation, y sont structurellement beaucoup plus sensibles. D’ailleurs, ce sont bien les plus faibles revenus qui demandent le plus une limitation ou un arrêt de l’aide (53% de ceux qui gagnent moins de 1 500€/mois sont sur cette position) et le soutien progresse avec le revenu (62% chez ceux qui gagnent plus de 3 500€/mois). Politiquement, le soutien à Volodymyr Zelensky fait consensus à part chez les sympathisants du RN qui sont 67% à demander qu’il soit limité, voire stoppé. Céline Bracq, directrice générale d’Odoxa Synthèse détaillée des résultats du sondage (3/3)
  • 9. -9- « L’œil de l’expert » : Analyse des conversations au 24 février Benjamin Grange – Yves Censi – MASCARET (nouveau nom de Dentsu Consulting) Emmanuel Macron impassible et silencieux face à la grogne sociale : une stratégie impopulaire et coûteuse pour lui et le Gouvernement La stratégie du président de la République se confirme : face à l’opposition à la réforme des retraites, il joue le fait accompli. S’il en reste un symbole fort, il ne prend que peu la parole à ce sujet. Les mentions et engagements autour de sa personnalité sont en forte baisse (-20% et -15% respectivement) et si ses pics de médiatisation se font autour de ce projet controversé, c’est sans intervention de sa part. Afin de s’inscrire dans la continuité du président, Elisabeth Borne et son gouvernement payent les pots cassés. Les déclarations de celle-ci sont très mal reçues : lorsqu’elle affirme que le report de l’âge des retraites « n’est plus négociable », elle atteint un taux record de 80% de sentiment négatif ! Même constat pour Olivier Dussopt, Olivier Véran ou Bruno Le Maire, qui ne sont pas épargnés par l’opinion et dont la forte présence dans les médias ce mois-ci leur coûte cher. Exception faite d’un événement qui a beaucoup fait parler et qui a su séduire l’opinion : la remise à Volodymyr Zelensky de la Légion d’honneur à l'Élysée le 9 février. Avec 120 000 mentions et presque un million d’engagements (likes, partages, commentaires, etc.), le moment a vivement fait réagir sur les réseaux sociaux. Face au Gouvernement, la montée en puissance d’une contestation « grassroots » (par la base) s’amplifie... L’activité politique reprend en force : +47% de mentions en moyenne sur le mois et +135% d’engagements ! C’est-à-dire que le personnel politique s’exprime plus, que les médias reprennent plus l’information politique, mais surtout que les internautes s’emparent bien plus des débats, la réforme des retraites étant évidemment le sujet phare de ces conversations.
  • 10. -10- « L’œil de l’expert » : Analyse des conversations au 24 février Benjamin Grange – Yves Censi – MASCARET (nouveau nom de Dentsu Consulting) ... Mais l’espoir de récupérer les fruits de la mobilisation anti-réforme s’éloigne de toutes les formations politiques Qu’il s’agisse du Gouvernement ou de l’opposition, personne ne recueille de soutien populaire. Les opposants politiques peinent à mobiliser : Marine Le Pen s’est tenue en retrait pour esquiver la venue de Volodymyr Zelensky à l’Élysée (voir graphiques), tandis que Jean-Luc Mélenchon, qui aurait certainement souhaité incarner l’opposition à la réforme voit son principal pic de mentions – et de loin, 77 000 mentions – concerner… une interview mouvementée sur BFM TV. Face au journaliste Maxime Switek, il finit même par quitter le plateau. LR : Eric Ciotti beaucoup plus critiqué pour son soutien à Emmanuel Macron qu’approuvé pour la cohérence idéologique revendiquée du parti De leur côté, Les Républicains sont pris dans le clivage qui a vu Aurélien Pradié être évincé de son poste de numéro 2 du parti en raison de ses critiques de cette même réforme. Une décision d'Éric Ciotti que l’opinion n’a pas vraiment approuvé. Retrouvez l’analyse complète des réseaux sociaux à partir de la page 33
  • 11. -11- I - Popularité du président de la République
  • 12. -12- Oui 36% Non 64% Diriez-vous qu’Emmanuel Macron est un bon président de la République ? Popularité d’Emmanuel Macron Crédits photos E.Macron : Arno Mikkor (EU2017EE) * Baromètre politique Odoxa – Mascaret pour Public Sénat, LCP Assemblée Nationale et la Presse Régionale, publié le 31/01/2023
  • 13. -13- 20% 16% 21% 31% 26% 24% 21% 23% 22% 21% 22% 32% 27% 22% 20% 18% 17% 16% 16% 16%16% 17% 18% 20% 21% 22% 58% 44% 44% 45% 54% 49% 43% 47% 46% 41% 29% 33% 32% 27% 30% 32% 30% 32% 30% 36% 36% 35% 34%33% 36% 33% 38% 42% 35% 39% 38% 41% 43% 42% 40% 41% 39%38% 41% 39% 42% 40% 44% 39% 41% 46% 40% 44% 38% 41% 38% 38% 41% 36% 36% 80% 83% 78% 68% 73% 75% 78% 76%77% 67% 71% 78% 81% 83% 84% 82% 79% 78% 41% 56% 56%55% 46% 50% 57% 54% 53% 54% 59% 71% 66% 68% 73% 69% 68% 70% 67% 70% 64% 63% 65%67% 64% 66% 62% 58% 65% 61% 62% 58%57% 58% 60% 59% 61% 58% 61% 58% 60% 56% 61% 57% 54% 59% 56% 62% 59% 62% 62% 59% 63% 64% oct-14 déc-14 févr-15 avr-15 juin-15 oct-15 déc-15 fev-16 avr-16 juin-16 oct-16 déc-16 févr-17 avr-17 juin-17 oct-17 déc-17 févr-18 avr-18 juin-18 oct-18 déc-18 févr-19 avr-19 juin-19 oct-19 déc-19 févr-20 avr-20 juin-20 oct-20 déc-20 févr-21 avr-21 juin-21 sept-21 nov-21 janv-22 mars-22 mai-22 sept-22 nov-22 janv-23 Oui Non Diriez-vous que … est un bon président de la République ? Évolution de la popularité du président de la République Crédits photos E.Macron : Arno Mikkor (EU2017EE) F. Hollande : COP Paris
  • 14. -14- Diriez-vous qu’Emmanuel Macron est un bon président de la République ? Popularité d’Emmanuel Macron selon la proximité partisane 36% 16% 50% 40% 92% 39% 10% 64% 84% 50% 60% 8% 60% 90% 1% Ensemble Sympathisants LFI Sympathisants PS Sympathisants EELV Sympathisants Renaissance Sympathisants LR Sympathisants RN Oui Non (NSP) EVOLUTION DEPUIS JANVIER * = -6 +4 +10 -3 -5 +3 * Baromètre politique Odoxa – Mascaret pour Public Sénat, LCP Assemblée Nationale et la Presse Régionale, publié le 31/01/2023
  • 15. -15- II - Popularité de la Première ministre
  • 16. -16- Diriez-vous qu’Elisabeth Borne est une bonne Première ministre ? Popularité d’Elisabeth Borne Crédits photos E. Borne : EU2017EE Présidence estonienne Oui 29% Non 69% (NSP) 2% -2 pts depuis janvier* -7 pts depuis décembre -14 pts depuis son entrée en fonction * Baromètre politique Odoxa – Mascaret pour Public Sénat, LCP Assemblée Nationale et la Presse Régionale, publié le 31/01/2023 % Oui
  • 17. -17- 37% 45% 53% 47% 41% 39% 41% 36% 36% 36% 43% 40% 35% 35% 31% 29% 26% 24% 27% 28% 31% 38% 41% 40% 42% 39% 57% 46% 45% 46% 57% 50% 43% 45% 46% 48% 40% 35% 37% 36% 31% 32% 33% 34% 34% 37% 38% 37% 35% 36% 35% 41% 46% 48% 40% 37% 35% 37% 35% 36% 34% 35% 35% 40% 38% 40% 37% 41% 42% 36% 38%39% 35% 43% 33% 41% 35% 36% 36% 31% 29% 61% 61% 54% 46% 52% 58% 60% 58% 62%62% 62% 56% 60% 64% 64% 68% 70% 73%75% 72% 71% 68% 61% 58% 59% 58% 61% 43% 41% 53% 54% 53% 42% 49% 56% 54% 53% 51% 59% 64% 62% 63% 68% 67% 66% 65% 64% 65% 62% 61% 62% 64%65% 63% 64% 58% 53% 51% 59% 60% 63% 61% 64% 63% 65% 65% 63% 59% 61% 59% 62% 58% 56% 63% 60% 58% 63% 55% 65% 57% 63% 62%63% 66% 69% Oui Non Évolution de la popularité du Premier ministre / de la Première ministre Diriez-vous que … est un(e) bon(ne) Premier(e) ministre ? Crédits photos E. Borne : EU2017EE Présidence estonienne J. Castex : Florian DAVID E. Philippe : Georges Biard B. Cazneuve : Jérémy Barande M. Valls : Kommunikation BMW Stiftung - Photographe : Lorenz Böck 55%
  • 18. -18- Popularité d’Elisabeth Borne selon la proximité partisane Diriez-vous qu’Elisabeth Borne est une bonne Première ministre ? 29% 13% 30% 19% 88% 42% 8% 69% 87% 68% 74% 11% 56% 91% 2% 2% 7% 1% 2% 1% Ensemble Sympathisants LFI Sympathisants PS Sympathisants EELV Sympathisants Renaissance Sympathisants LR Sympathisants RN Oui Non (NSP) EVOLUTION DEPUIS JANVIER * -2 +3 -14 -3 +5 -5 +1 * Baromètre politique Odoxa – Mascaret pour Public Sénat, LCP Assemblée Nationale et la Presse Régionale, publié le 31/01/2023
  • 19. -19- III - Cotes d’adhésion et de rejet des personnalités politiques
  • 20. -20- +5 +2 +2 +1 +1 +4 +1 +3 -1 = -1 +2 +1 = +1 = +1 +1 Non testé -2 = -1 +1 = 1 2 3 4 - 6 7 - 9 10 11 12 13 14 - 16 17 18 19 20 - 22 - 24 41% 35% 28% 25% 25% 24% 23% 23% 22% 21% 20% 19% 18% 17% 17% 14% 13% 12% 11% 10% 10% 8% 8% 7% Pour chacune des personnalités politiques suivantes, dites-nous si vous la soutenez, si vous éprouvez de la sympathie pour elle, si vous ressentez de l’indifférence à son égard ou si vous la rejetez. Palmarès de l’adhésion Les personnalités politiques suscitant le plus de soutien ou de sympathie 13% 17% 8% 5% 11% 7% 6% 4% 9% 5% 4% 4% 6% 4% 7% 3% 3% 2% 2% 2% 4% 3% 2% 1% 28% 18% 20% 20% 14% 17% 17% 19% 13% 16% 16% 15% 12% 13% 10% 11% 10% 10% 9% 8% 6% 5% 6% 6% Edouard Philippe Marine Le Pen Bruno Le Maire Olivier Véran Jordan Bardella Gérald Darmanin Gabriel Attal Fabien Roussel Jean-Luc Mélenchon Xavier Bertrand François Bayrou Laurent Wauquiez François Ruffin Yannick Jadot Éric Zemmour Gérard Larcher Éric Ciotti Olivier Faure Aurélien Pradié Sandrine Rousseau Olivier Dussopt Adrien Quatennens Yaël Braun-Pivet Marine Tondelier Vous la soutenez Vous éprouvez de la sympathie pour elle Rang Evolution* * Baromètre politique Odoxa – Mascaret pour Public Sénat, LCP Assemblée Nationale et la Presse Régionale, publié le 31/01/2023 Adhésion
  • 21. -21- Palmarès de l’adhésion selon la proximité partisane Sympathisants de gauche et d’extrême gauche dont : Lutte Ouvrière, NPA, La France insoumise, le PCF, le Parti socialiste et Europe Ecologie Les Verts Sympathisants de droite et d’extrême droite dont : l’UDI, Les Républicains, Debout la France, le Rassemblement National et Reconquête Pour chacune des personnalités politiques suivantes, dites-nous si vous la soutenez, si vous éprouvez de la sympathie pour elle, si vous ressentez de l’indifférence à son égard ou si vous la rejetez. 50% 38% 37% 35% 35% 26% 26% 22% 21% 20% Jean-Luc Mélenchon Yannick Jadot Fabien Roussel Edouard Philippe François Ruffin Olivier Véran Olivier Faure Sandrine Rousseau François Bayrou Bruno Le Maire 1 2 3 76% 56% 41% 36% 29% 28% 24% 23% 20% 20% Marine Le Pen Jordan Bardella Éric Zemmour Edouard Philippe Xavier Bertrand Laurent Wauquiez Bruno Le Maire Éric Ciotti Gérald Darmanin Gérard Larcher 1 2 3 % Adhésion % Adhésion -6 +1 -2 +3 = +3 = -5 -2 -1 = -1 -1 +4 -1 +2 +2 -3 +5 +2 Evolution* Evolution* * Baromètre politique Odoxa – Mascaret pour Public Sénat, LCP Assemblée Nationale et la Presse Régionale, publié le 31/01/2023
  • 22. -22- = +2 +2 +4 = -2 = +3 -2 +1 +1 +1 +4 +2 = +1 -1 +2 +1 -1 Non testé -3 +1 -3 1 2 3 4 5 6 7 8 - 10 - - 13 14 15 - - - - 20 - 22 - 24 Pour chacune des personnalités politiques suivantes, dites-nous si vous la soutenez, si vous éprouvez de la sympathie pour elle, si vous ressentez de l’indifférence à son égard ou si vous la rejetez. Palmarès du rejet Les personnalités politiques suscitant le plus de rejet 62% 55% 51% 48% 43% 42% 41% 39% 39% 36% 36% 36% 35% 33% 32% 32% 32% 32% 32% 31% 31% 30% 30% 26% Éric Zemmour Jean-Luc Mélenchon Adrien Quatennens Sandrine Rousseau Éric Ciotti Marine Le Pen Jordan Bardella Olivier Véran Gérald Darmanin Gabriel Attal Laurent Wauquiez Yannick Jadot Olivier Dussopt François Bayrou Bruno Le Maire Xavier Bertrand François Ruffin Gérard Larcher Marine Tondelier Yaël Braun-Pivet Aurélien Pradié Olivier Faure Fabien Roussel Edouard Philippe Vous la rejetez Rang Evolution* * Baromètre politique Odoxa – Mascaret pour Public Sénat, LCP Assemblée Nationale et la Presse Régionale, publié le 31/01/2023
  • 23. -23- IV – Questions d’actualité Réforme des retraites et guerre en Ukraine
  • 24. -24- Au global, diriez-vous que vous êtes favorable ou opposé(e) à la réforme des retraites telle que proposée par le gouvernement ? Approbation de la réforme de retraites Très favorable : 7% Plutôt favorable 26% Plutôt opposé(e) 31% Très opposé(e) 35% (NSP) 1% % Favorable : 33% % Opposé(e) : 66%
  • 25. -25- Au global, diriez-vous que vous êtes favorable ou opposé(e) à la réforme des retraites telle que proposée par le gouvernement ? Approbation de la réforme de retraites selon la proximité partisane % Favorable % Opposé(e) 33% 66% 7% 7% 1% 2% 23% 6% 3% 26% 7% 32% 17% 58% 51% 14% 31% 25% 36% 39% 12% 20% 34% 35% 61% 31% 42% 5% 23% 48% 1% 2% 1% Ensemble des Français Symp. LFI Symp. PS Symp.EELV Symp. Renaissance Symp. LR Symp. RN Très favorable Plutôt favorable Plutôt opposé(e) Très opposé(e) (NSP) 14% 86% 33% 67% 19% 81% 81% 17% 57% 43% 17% 82%
  • 26. -26- Une nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites est prévue le 7 mars. Vous personnellement, quelle est votre attitude à ce sujet ? Soutien à la mobilisation contre la réforme des retraites 61% 54% 39% 45% 1% Vous soutenez cette journée de mobilisation du 7 mars Vous seriez favorable à des grèves reconductibles au-delà du 7 mars Oui Non (NSP) Vous seriez favorable à des grèves reconductibles au-delà du 7 mars
  • 27. -27- Une nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites est prévue le 7 mars. Vous personnellement, quelle est votre attitude à ce sujet ? Soutien à la mobilisation contre la réforme des retraites selon la proximité partisane 61% 54% Vous seriez favorable à des grèves reconductibles au-delà du 7 mars Vous soutenez cette journée de mobilisation du 7 mars LFI PS EELV Renaissance LR RN 87% 59% 82% 17% 37% 76% 85% 50% 75% 8% 34% 69% % Oui
  • 28. -28- La réforme des retraites va désormais être examinée par le Sénat, qu’attendez-vous de la part des Sénateurs… ? Qu’ils mènent des débats plus dignes et apaisés que les députés Attentes concernant les Sénateurs 87% 84% 89% 87% 97% 86% 90% 12% 16% 11% 13% 3% 14% 10% 1% Ensemble des Français Symp. LFI Symp. PS Symp.EELV Symp. Renaissance Symp. LR Symp. RN Oui Non (NSP)
  • 29. -29- La réforme des retraites va désormais être examinée par le Sénat, qu’attendez-vous de la part des Sénateurs… ? Attentes concernant les Sénateurs Non 70% Oui 29% (NSP) 1% Qu’ils votent la réforme des retraites avec le report de l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans 58% 57% 42% 43% Oui Non (NSP) Qu’ils votent la réforme des retraites mais sans le report de l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans Qu’ils s’opposent à la totalité des mesures de la réforme des retraites 24% sont favorables à ce que les Sénateurs votent la réforme des retraites mais sans le report de l’âge légal de départ à 64 ans, et que les Sénateurs s’opposent à la totalité des mesures de cette réforme (« oui » aux deux propositions) Résultats présentés auprès des Français étant opposés à ce que les Sénateurs votent la réforme des retraites avec le report de l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans
  • 30. -30- La guerre en Ukraine et ses conséquences ont déjà eu un impact important sur le niveau de l’inflation en Europe. Les sanctions prises contre la Russie pourraient encore renforcer ces conséquences sur l’inflation. Vous personnellement, pensez-vous plutôt… ? Regard porté sur le soutien à l’Ukraine EUROPE (hors France) Qu’il faut soutenir davantage l’Ukraine en durcissant les sanctions contre la Russie même si cela augmente encore la hausse des prix en Europe 65% Qu’il faut limiter voire stopper notre soutien à l’Ukraine et les sanctions contre la Russie afin de faire baisser l’inflation en Europe 32% (NSP) 3% ENSEMBLE DES FRANÇAIS Qu’il faut soutenir davantage l’Ukraine en durcissant les sanctions contre la Russie même si cela augmente encore la hausse des prix en Europe 53% Qu’il faut limiter voire stopper notre soutien à l’Ukraine et les sanctions contre la Russie afin de faire baisser l’inflation en Europe 44% (NSP) 3% * Observatoire « conso 360 » Odoxa pour la FG2A et Europe 1, publié le 30 juin 2022
  • 31. -31- La guerre en Ukraine et ses conséquences ont déjà eu un impact important sur le niveau de l’inflation en Europe. Les sanctions prises contre la Russie pourraient encore renforcer ces conséquences sur l’inflation. Vous personnellement, pensez-vous plutôt… ? Regard porté sur le soutien à l’Ukraine Comparaison européenne 77% 72% 58% 53% 53% 20% 25% 40% 44% 44% 3% 3% 2% 3% 3% Royaume-Uni Espagne Italie Allemagne France Qu’il faut soutenir davantage l’Ukraine en durcissant les sanctions contre la Russie même si cela augmente encore la hausse des prix en Europe Qu’il faut limiter voire stopper notre soutien à l’Ukraine et les sanctions contre la Russie afin de faire baisser l’inflation en Europe (NSP) +5 pts* +4 pts* +5 pts* +2 pts* -8 pts* * Observatoire « conso 360 » Odoxa pour la FG2A et Europe 1, publié le 30 juin 2022
  • 32. -32- La guerre en Ukraine et ses conséquences ont déjà eu un impact important sur le niveau de l’inflation en Europe. Les sanctions prises contre la Russie pourraient encore renforcer ces conséquences sur l’inflation. Vous personnellement, pensez-vous plutôt… ? Regard porté sur le soutien à l’Ukraine selon la proximité partisane 53% 63% 59% 73% 80% 56% 32% 44% 34% 39% 26% 16% 42% 66% 3% 3% 2% 1% 4% 2% 2% Ensemble des Français Symp. LFI Symp. PS Symp.EELV Symp. Renaissance Symp. LR Symp. RN Qu’il faut soutenir davantage l’Ukraine en durcissant les sanctions contre la Russie même si cela augmente encore la hausse des prix en Europe Qu’il faut limiter voire stopper notre soutien à l’Ukraine et les sanctions contre la Russie afin de faire baisser l’inflation en Europe (NSP)
  • 33. -33- V – Analyse des réseaux sociaux
  • 34. -34- Méthodologie Résonance sur les réseaux sociaux Mascaret, nouveau nom de Dentsu Consulting, est un cabinet de conseil en communication indépendant incarnant la convergence entre le métier du conseil en stratégie d’entreprise et celui de la communication pour les dirigeants. Les données sont collectées par Mascaret et son équipe spécialiste de l’analyse de l’opinion en ligne à l’aide des conversations et propos tenus sur Internet. Ces analyses sont réalisées au moyen de Talkwalker, outil de veille pour suivre les conversations pertinentes des médias en ligne en temps réel. http://www.talkwalker.com/fr/social-media-intelligence/ Tous les médias sont intégrées à l’analyse : sites d’actualité en ligne liés aux médias radios, TV et de presse écrite, Twitter, pages ouvertes de Facebook, Instagram, YouTube, Google+, blog, forum, site internet, …
  • 35. -35- Mentions et engagements des personnalités au 24 février 2023 Source : Talkwalker au 24 février 2023. France. • En gris, les membres du gouvernement • Les mentions représentent le nombre de fois que la personnalité est citée dans la période de temps, tous médias Internet confondus • L’engagement expriment la manière dont les propos des personnalités sont repris par d’autres Source : Talkwalker / Mascaret (nouveau nom de Dentsu Consulting)
  • 36. -36- Volume des mentions Tentative de concorde autour de V. Zelensky… Source : Talkwalker / Mascaret (nouveau nom de Dentsu Consulting) 26 janvier 2022 – 24 février 2023. Mention des personnalités tous médias digitaux confondus en France. Elisabeth Borne, Olivier Dussopt, Olivier Véran et Bruno Le Maire : tant d’exemples de soutiens du président qui interrompent leurs communications le temps de la remise de la Légion d’honneur par Emmanuel Macron à Volodymyr Zelensky le 9 février.
  • 37. -37- Volume des mentions …mais l’opposition s’empare de l’accalmie... Source : Talkwalker / Mascaret (nouveau nom de Dentsu Consulting) Jean-Luc Mélenchon, Adrien Quatennens, Sandrine Rousseau, François Asselineau et tant d’autres opposants de tous bords ont profité de ce moment de silence du gouvernement pour tenter de reprendre la une médiatique sur les sujets sociaux, rencontrant un succès mitigé. 26 janvier 2022 – 24 février 2023. Mention des personnalités tous médias digitaux confondus en France.
  • 38. -38- Volume des mentions …exception faite du Rassemblement National Source : Talkwalker / Mascaret (nouveau nom de Dentsu Consulting) Le Rassemblement National, Marine Le Pen et Jordan Bardella en tête, reste en retrait lors de la cérémonie de réception de V. Zelensky à l'Élysée. Il s’agit là d’un sujet qui leur a déjà cher dans l’opinion par le passé. 26 janvier 2022 – 24 février 2023. Mention des personnalités tous médias digitaux confondus en France.
  • 39. -39- Source : Twitter / Mascaret (nouveau nom de Dentsu Consulting). Sentiment Troubles chez LR, l’opinion favorise A. Pradié Au sein du parti Les Républicains, Aurélien Pradié a eu le vent en poupe en s’opposant à certains points de la réforme des retraites. Cependant, cela a abouti à son éviction du poste de numéro deux par Éric Ciotti, une décision plutôt mal vue par l’opinion.
  • 40. -40- Source : Twitter / Mascaret (nouveau nom de Dentsu Consulting). Sentiment Troubles chez LR, l’opinion favorise A. Pradié Sur les 15 publications avec le plus d’engagement autour des mentions d'Éric Ciotti ou d’Aurélien Pradié, 10 prennent position en faveur de ce dernier. Les 5 autres concernent d’autres événements ou altercations à l’Assemblée Nationale.