"Ensemble créons de l'emploi à Bruxelles"
"Samen werk maken in Brussel"
Jobyourself
Autocréation
d’emploi
Test
d’activité
...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
3
SOMMAIREINTERVIEWS
6 	 LA TRIBUNE DES PRÉSIDENTS 	
8	 ZOOM SUR 2014 	
10	 LE GROUPE JYB EN CHIFFR...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
4
QUI SOMMES-NOUS ?
I Sensibilisation
Pour se rapprocher de son public cible et offrir des services...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
5
Mission Une histoire, quatre structures
Valeurs
JobYourself ASBL est née du rapprochement des deu...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
6
LA TRIBUNE DES PRÉSIDENTS
Comment qualifiez-vous le bilan de
l’année 2014 ?
Noël Van Robaeys, Co-...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
7
Administrateurs Membres de l’AG
Noël Van Robaeys Bruxelles-Emergences
Nicolas Janssen DEBUuT
Jean...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
8
ZOOM SUR 2014
Comment analysez-vous les résultats financiers
obtenus en 2014 ?
JobYourself (JYB) ...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
9
11
10
12
13
14
15
ADMIN
01
02
03
DIRECTION
07
08
BATICREA
04
05
06
COMPTABILITÉ
23
22
24
25
26
27...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
10
CANDIDATS-ENTREPRENEURS (CE) EN 2014 ÂGE
1343
258
548
302
199
126
Entrées en TEST
Entrées en PRE...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
11
SORTIES POSITIVES : 128
79
49
créations
d’entreprises
retours
au salariat
SECTEURS D’ACTIVITÉS
S...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
12
PRÉPA
PRÉPA
PRÉPA
Je produis et vends mes biens ou services
Je crée mon entreprise
Je prépare mo...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
13
PRÉPA
PRÉPA
PRÉPA PRÉPA PRÉPA
PITCH
SWOT
Simulation
entrepreneuriale
Se mettre dans la peau
d’un...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
14
I Un accompagnement global
Nos candidats bénéficient d’un ensemble de services dont les principa...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
15
Comment sont pris en charge les candidats entrepreneurs ? Quelle est l’offre
de services de JYB ...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
16
I La sensibilisation
Interview de Nathalie Jeudy, Adjointe de Direction
JobYourself(JYB) s’est p...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
17
En quoi l’accompagnement est-il spécifique ?
CL - D’une part, il est plus long, avec plus de ren...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
18
I La préparation de projet
La phase de préparation vue par François-Xavier
Randour, coach-mentor...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
19
Les groupes de soutien - « parce qu’il y a plus dans dix têtes que dans une »
Tina Donadieu, coa...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
20
I Le Test d’activité
Interview de Sophie Magner, coach-mentor
Quelles sont les particularités de...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
21
La procédure des projets prêts à facturer (PPF)
Interview de Julie Poncin, coach-mentor
Quelle e...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
22
LES TEMPS FORTS DE 2014
I THE FLEX – Plug  cowork
En chiffres
Ò	 9 partenaires fondateurs
Ò	 Ina...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
23
I Job Link
Peu de candidats-entrepreneurs sont issus des CPAS. Convaincu que l’auto­
création d’...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
24
NOS PARTENARIATS
I CoopAc
Les entrepreneurs ont besoin de se
rencontreretd’échangerdespratiques ...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
25
A partir de 2015, une série d’activités seront organisées aussi à Uccle, en
collaboration avec l...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
26
PERSPECTIVES 2015
I Nouveau Coaching Collectif
En 2014, JYB a entamé une réflexion sur
sa méthod...
RAPPORTD’ACTIVITÉS2014
27
I Start’essentials
En 2014, JYB a participé à un groupe de travail coordonné
par le département ...
Nos coopérateurs
Avec le soutien de
Editeurresponsable :Jean-OlivierCollinet–JobYourselfasbl7-11,rued’Alost,1000Bruxelles–...
Rapport d'activités 2014 de JobYourself ASBL - fr
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport d'activités 2014 de JobYourself ASBL - fr

546 vues

Publié le

En 2014, JobYourself a accompagné 309 candidats-entrepreneurs dans le développement de leur activité et compte 79 créations d'entreprises. Découvrez une année chez JobYourself dans le rapport d'activités détaillé.

Publié dans : Carrière
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
546
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
19
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport d'activités 2014 de JobYourself ASBL - fr

  1. 1. "Ensemble créons de l'emploi à Bruxelles" "Samen werk maken in Brussel" Jobyourself Autocréation d’emploi Test d’activité Accompagnement Coopération Réseau Création d’entreprise Rapport d’activités
  2. 2. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 3 SOMMAIREINTERVIEWS 6 LA TRIBUNE DES PRÉSIDENTS 8 ZOOM SUR 2014 10 LE GROUPE JYB EN CHIFFRES 12 NOTRE ACCOMPAGNEMENT 22 LES TEMPS FORTS DE 2014 24 NOS PARTENARIATS 26 PERSPECTIVES 2015 6 Noël Van Robaeys, Co-président de JobYourself et Président de DEBUuT Nicolas Janssen, Co-président de JobYourself et Président de Bruxelles-Emergences Emmanuel Everarts de Velp, Président de Baticrea 8 Jean-Olivier Collinet, Administrateur délégué 14 Filip Monbaliu, Directeur coaching-mentoring 6
  3. 3. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 4 QUI SOMMES-NOUS ? I Sensibilisation Pour se rapprocher de son public cible et offrir des services de proximité, JobYourself a développé des actions spécifiques de sensibilisation et d’accom- pagnement de chercheurs d’emploi à l’autocréation d’emploi dans la Région de Bruxelles-Capitale, notamment dans le cadre des Contrats de Quartier. I Accompagnement JobYourself soutient les porteurs de projets bruxellois. Son accompagnement intègre du coaching individuel et collectif, des formations, des groupes de soutien et un éventail de services liés à la création d’une entreprise ou à la réorientation socioprofessionnelle. I Test d’activités Grâce aux trois coopératives d’activités que regroupe JobYourself, les candidats- entrepreneurs peuvent tester leur projet entrepreneurial en grandeur nature durant un an et demi, dans un cadre légal et sécurisé qui leur permet de conserver leurs allocations sociales. I Coworking Nouveauté ! En 2014, JobYourself s’est associé à d’autres partenaires pour proposer l’espace de coworking THE FLEX. Cet espace de 120m² est situé au cœur de Bruxelles, dans le Centre d’entreprises Dansaert. Il est spécifiquement dédié aux chercheurs d’emploi inscrits chez Actiris, porteurs d’un projet et soutenus par une structure d’accompagnement bruxelloise. © Sigmas Vaya
  4. 4. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 5 Mission Une histoire, quatre structures Valeurs JobYourself ASBL est née du rapprochement des deux coopératives d’activités bruxelloises à finalité sociale, DEBUuT CVBA SO (créée en 2006) et Bruxelles-Emergences SCRL FS (lancée en 2008) : le 4 mai 2010, les dirigeants de ces deux structures ont décidé de réunir leurs forces et de mettre en commun leurs points forts, leurs compétences spécifiques, afin de créer une équipe unique, enrichie du partage des méthodologies de chacun. Depuis lors, JobYourself s’est encore élargie avec la création de Baticrea SCRL FS en 2013. Cette nouvelle coopérative d’activités est dédiée aux projets dans le secteur de l’(éco-)construction et de la rénovation des bâtiments. Le groupe JobYourself s’inscrit dans le cadre de l’écono- mie sociale et solidaire. Il invite ses collaborateurs à réaliser leurs missions en respectant les valeurs suivantes : La mission du groupe JobYourself est d’aider les chercheurs d’emploi et les allocataires sociaux bruxellois à développer un projet entrepreneurial, dans un cadre sécurisé, tout en veillant à garder un équilibre entre développement économique et développement personnel. JYB offre des services d’accompagnement et entreprend des actions dans le cadre : > de la sensibilisation à l’entrepreneuriat ; de l’activation à l’entrepreneuriat, qui permet de développer puis de tester un projet éco- nomique sur le marché en grandeur réelle et dans un cadre sécurisé. Coopération Respect Convivialité Autonomie Créativité Esprit d’entreprendre Solidarité
  5. 5. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 6 LA TRIBUNE DES PRÉSIDENTS Comment qualifiez-vous le bilan de l’année 2014 ? Noël Van Robaeys, Co-président de JobYourself et Président de DEBUuT 2014 a été une année porteuse de chan- gements, prémisses d’un tournant impor- tant dans nos services. Celui-ci se traduit par une évolution méthodologique et une adap­tation de notre métier aux réalités socioéconomiques de la Région bruxelloise : aller de plus en plus vers des personnes moins qualifiées et prioritairement les jeunes. Dans cette lignée, 2015 sera sans doute une année concluante en termes de résultats et d’impact sociétal pour JobYourself (JYB). Nicolas Janssen, Co-président de JobYourself et Président de Bruxelles-Emergences Pour moi, 2014 a constitué le symbole d’une collaboration plus forte avec le secteur privé, qui a fait le choix de soutenir significativement les efforts de notre groupe en matière d’autocréation d’emploi pour le public inscrit au chômage ou au CPAS. Cette reconnaissance et ce soutien de notre travail par le secteur privé annoncent le début d’une collaboration renforcée. Nous espérons que l’appui des structures privées augmentera les prochaines années afin de permettre à JobYourself d’accompagner toujours plus de candidats et de pouvoir répondre à leur demande croissante. Emmanuel Everarts de Velp, Président de Baticrea Cette année 2014 marque pour Baticrea une période de concrétisation d’un savoir-faire unique en matière d’autocréation d’emploi spécifique aux métiers de la construction. Cette première année entière d’activité a été le symbole d’un paradoxe significatif du tissu bruxellois : d’une part, un potentiel conséquent en termes de création de son propre emploi dans les métiers de la construction et, d’autre part, la difficulté à convaincre et à trouver des candidats-entre- preneurs dans ce secteur. Les défis des prochaines années sont donc de taille. Qui plus est, ils doivent être relevés dans un contexte de construction et de rénovation durables en Région bruxelloise. Si vous deviez retenir un événement ou un chiffre marquant de 2014 en regard de vos coopératives respectives, quel serait-il ? Le chiffre 30, pour le nombre de collaborateurs de JYB et ses trois coopératives, signe du renforcement de l’équipe. Noël Van Robaeys 5, comme les 5 antennes de notre coopérative qui ont permis de concrétiser nos actions de proximité, les symbolisent et portent leurs fruits. Nicolas Janssen Tout simplement 2014, qui a mis en perspective le potentiel d’une coopérative d’activités dans le secteur de la construction. Emmanuel Everarts de Velp
  6. 6. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 7 Administrateurs Membres de l’AG Noël Van Robaeys Bruxelles-Emergences Nicolas Janssen DEBUuT Jean-Olivier Collinet Jean-Olivier Collinet Janaki Decleire Janaki Decleire Annelore Isaac Jan Rottiers Philippe Duhamel Bernard Fornoville Annelore Isaac Joël Beeckman Administrateurs Coopérateurs Nicolas Janssen Centre Dansaert Jean-Olivier Collinet Citydev Janaki Decleire Credal Luc Piloy Euclides Pierre Reniers Mission locale de Forest Samuel Deroover Village Partenaire Marc Renson Eric De Keuleneer Joël Beeckman Michel de Wasseige Administrateurs Coopérateurs Noël Van Robaeys Credal Jean-Olivier Collinet De Overmolen Annelore Isaac Hefboom Marc Verhaeren Odisee Philippe Duhamel Syntra Brussels Sigurd Vangermeersch Trividend Walter Himpe Herwig Teugels Filip Monbaliu Françoise D’Hoine I Administrateurs, coopérateurs et membres au 31/12/2014 Administrateurs Coopérateurs Emmanuel Everarts de Velp Batigroupe Nicolas Janssen Bruxelles-Emergences Noël Van Robaeys DEBUuT Jean-Olivier Collinet Joël Beeckman Filip Monbaliu Jean-Olivier Collinet Jobyourself
  7. 7. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 8 ZOOM SUR 2014 Comment analysez-vous les résultats financiers obtenus en 2014 ? JobYourself (JYB) termine 2014 à l’équilibre. Les résultats sont, une fois encore, significatifs de l’évolution de ceux de nos candidats-entrepreneurs. Ils témoignent de notre et de leur valeur ajoutée au niveau du tissu économique de notre région. De manière globale, face à la réalité économique qui nécessite de faire des efforts et de coûter moins en insérant plus, notre groupe vise chaque jour à apporter des réponses plus concrètes aux problématiques du non-emploi. En 2014, JYB s’est développé à travers un autofinancement plus important. Que peut-on dire de la contribution des candidats-entrepreneurs ? Le chiffre d’affaires moyen par candidat-entrepreneur a augmenté. En 2014, ils ont nettement plus participé à l’effort coopératif que les autres années. Ils se sont entre autres montrés plus disponibles pour accompagner les nouveaux candidats. Cependant il reste encore à améliorer l’implication des candidats sortants dans le soutien de ceux qui entrent en accompagnement de projet. Que diriez-vous à vos partenaires privés et publics en retour de leur soutien pendant l’année 2014 ? Deux mots : merci et bravo. En effet, grâce à ces partenariats, nous avons réuni nos forces et nos spécificités pour créer ensemble toujours plus d’emplois à Bruxelles. Peut-on chiffrer la plus-value sociétale de JobYourself ? Le coût d’une personne non active est de 42 996€ (Bureau Fédéral du Plan 2010). En 2014, JYB comptabilise 128 créations d’entreprises et remises à l’emploi, ce qui correspond à une économie de plus 5 500 000€ pour l’Etat. Au-delà des chiffres, JYB apporte bien d’autres plus-values sociales comme l’autonomisation et la revalorisation de personnes éloignées du marché du travail, la confiance en soi, la dynamique entrepreneuriale dans un esprit coopératif et participatif, etc. Jean-Olivier Collinet, Administrateur délégué de JobYourself Quels arguments avancez-vous à vos partenaires et mécènes pour qu’ils poursuivent leur soutien à JYB ? Nos partenariats permettent de faciliter et de simplifier le parcours entrepre­ neurial des porteurs de projet. En 2014, cela s’est traduit par deux axes d’actions : renforcer les collaborations avec les partenaires existants et améliorer notre communication sur le parcours que nous proposons. L’espace de coworking THE FLEX en est un bon symbole. Il constitue un outil commun aux partenaires actifs dans l’accompagnement des candidats-entrepreneurs et une innovation sociale dans le domaine de l’entrepreneuriat. J’ajouterais que nos objectifs de création sont en croissance mais qu’il reste encore du chemin. D’une part, nous devons toucher plus de public, priori- tairement les jeunes, et d’autre part, il existe de nouveaux secteurs vecteurs d’emplois dans lesquels nous pouvons développer notre accompagnement. Nous l’avons déjà développé dans le secteur de la construction notamment, mais pourrions approcher d’autres niches également. La réinsertion professionnelle de chômeurs par l’autocréation d’emploi favorise non seulement l’épanouissement et la valorisation individuelle, mais contribue aussi à la croissance et la prospérité de la société. Pulse Foundation encourage JobYourself dans cette démarche. Paul Bosmans Directeur de Pulse Foundation « «
  8. 8. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 9 11 10 12 13 14 15 ADMIN 01 02 03 DIRECTION 07 08 BATICREA 04 05 06 COMPTABILITÉ 23 22 24 25 26 27 28 17 16 18 19 20 21 COACHES 09 THE FLEX DIRECTION 01 Jean-Olivier Collinet Administrateur délégué 02 Joël Beeckman Directeur général 03 Filip Monbaliu Directeur Coaching COMPTABILITÉ 04 Jeniffer Chumpitaz 05 Catherine Heyters 06 Ikram Merchani BATICREA 07 Barbara de Radiguès Coordinatrice 08 Alain Vandevelde Conseiller technique et métiers THE FLEX 09 Yaëlle Hildesheim Coordinatrice ADMIN 10 Nathalie Jeudy Adjointe de direction 11 Françoise Stas Ressources humaines 12 Julie Lecomte Chargée de communication 13 Lisbeth Aldana de la Paz Soutien admin 14 Katia Gomez Accueil 15 Cédrik Steuckers Soutien admin coaching COACHES-MENTORS 16 Solange Mattalon 17 Françoise D’Hoine 18 Tina Donadieu 19 Fatima Ftaich 20 Raphaël Guilbert 21 Claire Liebmann 22 Sophie Magner 23 Valentine Mauchard-Dumont 24 Nadine Minampala 25 Julie Poncin 26 François-Xavier Randour 27 Myriam Van Wesepoel 28 Stéphane Visentini I L’équipe
  9. 9. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 10 CANDIDATS-ENTREPRENEURS (CE) EN 2014 ÂGE 1343 258 548 302 199 126 Entrées en TEST Entrées en PREPA Inscrits en 90' PROFIL Inscrits en 150' FOCUS Inscrits en 120' INFO Inscrits en 20' PROJET 1517 258 548 302 199 126 Inscrits en 120' INFO (xx séances) Femmes Hommes 50 ans et plus 40-49 ans 30-39 ans 20-29 ans 9,1%19 9 37,5%68 48 35,6%61 49 17,8%32 23 LE GROUPE JYB EN CHIFFRES NIVEAU D’ÉTUDESSEXE 180 129 CESS* 27% CESI** 13%Baccalauréat 17% Master 20%Etudes à l’étranger et autres 23% *CESS : Certificat d’Enseignement Secondaire Supérieur **CESI : Certificat d’Enseignement Secondaire Inférieur
  10. 10. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 11 SORTIES POSITIVES : 128 79 49 créations d’entreprises retours au salariat SECTEURS D’ACTIVITÉS Services Services Services Services Services Artistes Services Santé/B Relation Para mé Horeca Consulta Construc Artisana 3% Artisanat 9% Construction 12% Consultance3% Horeca 9% Relation d’aide 9% Santé/Beauté/Bien-être 3% Paramédical 2% Services administratifs 2% Services aux enfants 3% Services d'entretien 2% Services informatiques 2% Services logistiques 3% Services techniques 26% Activités commerciales 1% Artistes EVOLUTION DU CHIFFRE D’AFFAIRES DES CE DEPUIS 2010 SECTEURS D’ACTIVITÉS 500.000 1.000.000 1.500.000 2.000.000 2.500.000 20142013201220112010 625.000€ 1.010.000€ 1.203.882€ 1.947.044€ 2.180.654€ 30%Bouche-à-oreille 28%Partenaires 16%Actiris 12%Internet 5%Presse, évents, salons PRESCRIPTEURS POUR LES 309 CE ACCOMPAGNÉS EN 2014 9%Autres
  11. 11. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 12 PRÉPA PRÉPA PRÉPA Je produis et vends mes biens ou services Je crée mon entreprise Je prépare mon projet 6 mois 18 mois MAX NOTRE ACCOMPAGNEMENT
  12. 12. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 13 PRÉPA PRÉPA PRÉPA PRÉPA PRÉPA PITCH SWOT Simulation entrepreneuriale Se mettre dans la peau d’un entrepreneur. Idée de projet Envie d’entreprendre ? Information Quels services sont offerts par JYB ? Réseau Cadre collectif de réussite. Pitch Votre projet en 30 sec.  Swot Forces, faiblesses, opportunités et menaces liées au projet. Etude de marché Ouvrir les yeux, consulter, anticiper,… Coaching individuel Votre coach-mentor, votre allié. Coaching individuel Votre coach-mentor, votre allié. E-Coaching Conseils reçu via une plateforme Internet. Organisation Bien planifier, la clé du succès ! Etude de marché Ouvrir les yeux, consulter, anticiper,… Formation Développement des compétences. Groupe de soutien Groupe d’intelligence collective. Business Model Canvas Les 10 axes centraux de votre projet en une page. Boîte à outils S’en inspirer à tout moment. Prospection clients Téléphone, emails, porte-à- porte, tous les moyens sont bons… Financement Trouver un organisme de microcrédit approprié. Réseau Cadre collectif de réussite. Coaching individuel Votre coach-mentor, votre allié. Formation Développement des compétences. Produire Production de biens ou services. Vendre Vente de biens ou services. Facturation Utilisation du n° de TVA d’une coopérative. Comptabilité Prise en charge par une coopérative. Prospection clients Téléphone, emails, porte- à-porte, tous les moyens sont bons… Coworking - THE FLEX Espace de travail et de partage ! Groupe de soutien Groupe d’intelligence collective. Création d’entreprise En route vers la grande aventure ! Club des Entrepreneurs Soirées de réseautage ! Projets non-accompagnés  : • Les projets de commerces qui nécessitent la signature d’un bail commercial ; • Les projets HORECA sauf traiteur à domicile ; • Les programmes d’import-export nécessitant des moyens financiers importants ; • Les projets nécessitant des stocks et des investissements importants ; • Les métiers pour lesquels l’ordre professionnel ne l’autorise pas : comptables, avocats,.... Conditions : • Être inscrit(e) comme chercheur(se) d’emploi chez Actiris* ; • Être domicilé(e) dans la Région de Bruxelles-Capitale ou vouloir développer son activité au sein de celle-ci ; • Avoir l’accès à la gestion ou s’engager à suivre une formation afin de l’obtenir ; • Avoir l’accès à la profession. Conditions : • Chômeur(se) de - de 50 ans : minimum 156 jours de chômage complet indem- nisé dans les 18 mois qui précèdent l’entrée en test ; • Chômeur(se) de 50 ans et + : au moins 78 jours de chômage complet indemni- sé dans les 9 mois qui précèdent l’entrée en test ; • Allocataires du CPAS : bénéficier d’une aide depuis au moins 1 jour. Quel statut juridique choisir ? • Indépendant personne physique ; • SPRL; • SA ; • Coopérative ; • Coopérative d’emploi ; • … *Voir Arrêté Royal du 15 juin 2009
  13. 13. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 14 I Un accompagnement global Nos candidats bénéficient d’un ensemble de services dont les principaux sont l’accompagnement et le test d’activité sans risques, qui reste le moteur principal pour entrer chez nous. A ces services s’ajoute un réseau d’entrepreneurs qui se soutiennent les uns les autres. Pour ceux dont le projet n’évolue pas positivement, nous offrons une réorientation dynamique vers une recherche d’emploi ainsi qu’un bilan de compétences s’ils le souhaitent. Regards croisés de Filip Monbaliu, Directeur coaching-mentoring et Solange Mattalon, Adjointe de Direction coaching-mentoring Comment décririez-vous l’accompagnement de JYB ? Filip Monbaliu (FM) – Il s’agit d’un accompagnement entrepreneurial de projets économiques en vue d’aboutir à l’autocréation d’emploi. La spécificité de notre accompagnement se situe au niveau du test grandeur nature. Il ne s’agit pas de fabriquer son projet dans un laboratoire, de suivre des formations ou d’écrire un business plan. Le coaching est orienté vers l’action sur le terrain, dont le résultat fait l’objet de réflexion et d’apprentissage. Le rôle du coach-mentor est d’induire chez le candidat-entrepreneur un autre regard, de débloquer les freins, de soutenir et d’aider à structurer le projet, à garder le juste focus. Le coach vise l’autonomisation et essaie d’amener le candidat-entrepreneur vers l’auto-coaching pour que l’impact sociétal de JobYourself soit durable. Solange Mattalon (SM) – Notre coaching est très particulier car nous devons toujours garder l’équilibre entre le développement personnel et celui, purement entrepreneurial, des projets des personnes que nous accompagnons. Notre accompagnement est centré sur l’aspect économique mais l’aspect humain reste central. Par ailleurs, nous suivons les candidats pendant une longue période et leur parcours, toujours parsemé d’obstacles, de doutes, de remises en question, a comme objectif final leur autonomisation, ce qui est très ambitieux ! Quelles sont les particularités de l’accompagnement de JYB, ses spécificités ? FM – Notre accompagnement autour du test économique du projet et la dimension intégrale de notre méthodologie. SM - La combinaison entre l’accompagnement individuel et collectif. Nous sommes parmi les rares structures à donner une place centrale à la dimension collective dans le coaching. Que peut-on dire de l’année 2014 vue sous l’angle de l’accompagnement ? FM – Il s’agit d’une année de changement. Nous avons entamé une refonte de notre méthodologie d’accompagnement pour aller vers une méthodologie collective. A l’issue d’une première rencontre de groupe de trois heures (le 180’ Focus, qui remplace le 150’ Profil), nous orientons vers différents types de parcours en fonction des profils et de l’avancement des projets : projets prêts à facturer, candidats qui souhaitent travailler en auto-coaching, coaching collectif, coaching renforcé avec accompagnement individuel pour les candi- dats plus fragilisés. Nous offrons aussi une réorientation vers d’autres structures aux personnes qui ne rentrent pas dans les conditions d’accès ou dont le profil ne colle pas avec celui d’un indépendant. Cette dynamique collective a démarré fin 2014 et va se déployer pleinement en 2015. En 2015, la majorité des candidats entrera dans le parcours de coaching collectif. En parallèle, des groupes de soutien sont animés par un coach qui crée le cadre pour que les entrepreneurs apprennent à se prendre de plus en plus en charge eux-mêmes. Ce parcours de coaching collectif est proposé en préparation au parcours test, qui reste, quant à lui, principalement individuel. Filip Monbaliu Les séances d’information sont la porte d’entrée chez JYB. Elles se déroulent dans les antennes Actiris et les Maisons de l’Emploi. C’est en effet là que se trouve la majorité de notre public cible. En amont de ces séances, les relais sont les conseillers Actiris, nos partenaires à l’autocréation d’emploi, le bouche-à-oreille, la recherche individuelle, les CPAS et notre communication. Depuis 2012, nous organisons aussi les 20’ PROJET. Il s’agit d’une rencontre individuelle avec l’un de nos coaches pour répondre à des questions précises, guider et, éventuellement, réorienter des personnes qui hésitent à entrer chezJYB. Nathalie Jeudy, Adjointe de Direction. Solange Mattalon
  14. 14. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 15 Comment sont pris en charge les candidats entrepreneurs ? Quelle est l’offre de services de JYB ? SM - L’entrée commune est le 120’ INFO, une séance d’information sur le fonc- tionnement de JYB et des coopératives d’activités, ainsi que sur les conditions d’accès. Elle est obligatoire et importante pour que les personnes comprennent les particularités des coopéra- tives d’activités et évaluent si cet outil est adapté à leur situation. Avant le test, le candidat tra- vaille sur le développement théorique de son projet durant une phase de préparation. Une fois qu’il a une clientèle clairement identifiée et des demandes de celle-ci, il peut entrer en test. Cette étape de développement du projet se déroule de manière logique, de commun accord entre le coach et le can­didat. L’accompagnement se poursuit tout au long de la phase de test. Notre accompagnement intègre éga­lement des formations, des groupes de soutien, des outils de coaching en ligne, du networking, du coworking des bilans de compétences et, bien entendu, un service comptable conséquent. Vers quoi amenez-vous les candidats-entrepreneurs? FM - L’objectif principal est d’auto-créer son emploi sous un statut d’indé­ pendant en personne physique ou en créant une société. Cet objectif peut changer en cours de route : le candidat peut, par exemple, trouver un emploi de salarié et continuer à développer le projet initial en tant qu’indépendant complémentaire. Tous les candidats en test ne finiront pas en tant qu’indé- pendants, certains d’entre eux trouveront un emploi grâce à la dynamique de construction de projet dans laquelle ils se sont investis. Certains resteront au chômage mais auront beaucoup appris sur eux-mêmes, changé leur regard, amélioré leurs compétences. JYB leur offre en tout cas une expérience riche qui les marquera pour le reste de leur vie. © Sigmas Vaya Zoom sur le Business Model Canvas Au centre de notre méthodologie de coaching depuis 2014, cet outil permet à l’entrepreneur de construire son business model à partir d’hypothèses qu’il valide en continu sur le terrain. Par rapport à un Business Plan classique, le Business Model Canvas offre une vision plus globale de l’ensemble des 9 axes centraux de développement d’une entreprise. Grâce à cette approche, le porteur de projet est plus conscient de la réalité de son marché et de ses clients potentiels. En parallèle au coaching, JYB offre, en partenariat avec Groupe One, des workshops spécifiques pour permettre aux candidats de se former à l’outil, ainsi que des « BMC Café », moments d’échanges et de travail en intelli- gence collective pour approfondir son BMC. 6674 heures de coaching
  15. 15. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 16 I La sensibilisation Interview de Nathalie Jeudy, Adjointe de Direction JobYourself(JYB) s’est positionné sur des Contrats de Quartier. Pourquoi et comment cela se concrétise-t-il ? Nous sommes sans cesse à la recherche d’actions locales pour nous rapprocher du citoyen. C’est dans cette optique que JYB s’est inscrit dans les CQD. Mais notre accompagnement classique ne semblait pas adapté au public plus fragilisé de ces périmètres. Nous avons dès lors mis en place des actions pour le sensibiliser et éveiller en lui des questions telles que « Comment puis-je entreprendre ma vie ? », « Qu’est-ce que je peux faire ? », « Comment accéder à l’entrepreneuriat ? ». Par ailleurs, nous avons constaté que certains avaient une image erronée de l’en- trepreneuriat. Nous avons donc créé des animations pour clarifier et démystifier celui-ci. Quels sont les CQD dans lesquels JYB est présent ? En 2014, JYB a agi dans trois Contrats de Quartier : Bockstael, Jardin Aux Fleurs (1000 Bruxelles) et Koekelberg. Quelle est la valeur ajoutée pour JYB ? S’orienter plus vers une partie du public cible qui n’était pas atteinte. Faire acte de solidarité en allant vers des personnes plus précarisées. Notre public « habi- tuel », est constitué de candidats entrepreneurs qui ont souvent terminé leurs études secondaires, voire supérieures. Avec le public des CQD, notre mission sociale s’est renforcée. Quelle est la plus-value de JYB par rapport à d’autres services actifs dans l’insertion socioprofessionnelle (ISP) ? Notre sensibilisation est orientée vers l’entrepreneuriat. Nous agissons en com- plémentarité des structures ISP. Chacun oriente les personnes en fonction de leurs profils et de leurs besoins. Nous travaillons beaucoup en partenariat avec les autres organismes établis au sein des CQD. Regards croisés de Claire Liebmann etRaphaëlGuilbert,coaches-mentors actifs dans les Contrats de Quartier Durables. Comment décrivez-vous nos actions de sensibilisation dans les CQD? Raphaël Guilbert (RG) – Elles se regroupent dans le parcours « Booster ma vie » que nous avons créé pour nous adapter au public des CQD. La majorité de ces can- didats a un horizon de vie professionnelle à plus court terme. Or, ils ont besoin d’un accompagnement de deux, voire trois ans, pour développer un projet entrepreneurial. Nous avons donc créé un trajet divisé en étapes courtes pour que ces personnes puissent se projeter chaque fois vers l’étape suivante. Ils ont moins l’impression d’être dans du long terme alors qu’en réalité ils y sont. Claire Liebmann (CL) - La porte d’entrée consiste en une journée d’animation avec notre jeu de simulation entrepreneuriale, le Turbobizz. Il vise à faire découvrir aux participants les compétences nécessaires pour se lancer dans l’entrepre- neuriat, à vérifier s’ils les ont et comment les acquérir, à identifier les étapes pour monter un projet et à démontrer en quoi JYB peut les aider. RG - Le Turbobizz offre une approche très ludique et interactive de l’entrepre- neuriat. L’air de rien, à travers le jeu, les participants acquièrent une meilleure image d’eux-mêmes. Ils prennent conscience de leur savoir-faire, de leur potentiel et ils font l’expérience du coaching collectif. CL - Suite à cette 1ère journée, si les participants sont tentés, ils peuvent bénéficier d’une formation gratuite donnée par notre partenaire YouthStart, durant laquelle ils montent un business plan fictif qu’ils défendent devant un jury en fin de formation. Cette présentation valorise les candidats qui reçoivent en outre un diplôme. En fin de formation, nous leur propo- sons d’entrer en préparation de projet, spécifique au CQ. Ò 2012 : 1ère année de JYB dans les Contrats de Quartier Durables (CQD) Ò 2013 : adaptation de nos actions au public cible des CQD Ò 2014 : projets CQ en vitesse de croisière Raphaël Guilbert Claire Liebmann Nathalie Jeudy
  16. 16. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 17 En quoi l’accompagnement est-il spécifique ? CL - D’une part, il est plus long, avec plus de rendez-vous individuels. D’autre part, nous aidons les candidats à acquérir les compétences techniques nécessaires, avec, entre autres, des partenaires de formation pour les compétences métier, autant que possible dans des métiers où l’ONEM a identifié une pénurie. Par ailleurs, il s’agit souvent de personnes sans connais- sances informatiques ni accès à Internet. Nous collaborons donc avec les espaces publics numériques de leur commune, qui proposent des formations basées sur les besoins liés à leurs projets. Quelle est la place des partenariats dans les CQD? RG – Vu que le public est différent de celui que nous accompagnons habituellement, nous avons ressenti le besoin de créer des ponts et de nouer des contacts avec une série de partenaires parmi lesquels la Centrale de l’Emploi, les Missions locales, Groupe One et YouthStart. Ce dernier a d’ailleurs accepté de transformer son programme pour coller à la réalité du public de JYB. Le partenariat avec YouthStart s’est encore consolidé en 2014. CL - Pour le CQ de Koekelberg, un partenariat très riche s’est développé avec le Service Emploi. Nous organisons des événements en commun et il nous met en contact avec son public. A Bockstael, la Mission locale est aussi un parte- naire très actif pour nous mettre en lien avec le public et des prescripteurs potentiels. Quel regard portez-vous sur 2014 ? RG - Nous sommes arrivés à la bonne formule. Nous pouvons encore progres- ser sur la fréquentation, tout en sachant que les périmètres des CQD restent restreints. Cependant, si l’on considère l’importance du caractère communau- taire de certains quartiers, la réussite d’un membre de la communauté peut rapidement gagner du terrain. CL – Les candidats qui ne poursuivent pas jusqu’au test ont trouvé un emploi (souvent grâce au travail sur leur projet) ou ont été réorientés vers une formation dans des métiers en pénurie. Pour JYB, ce sont donc des sorties positives. Focus sur la campagne de promotion « Booster ma vie » dans le CQD Jardin aux Fleurs Ò 3 émissions sur la WEB Radio avec des témoi- gnages de candidats. Ò 2 campagnes d’affichage. Ò 4 mailings aux habitants du quartier. Ò 102 personnes contactées par phoning. Ò Mobilisation de YouthStart, Groupe One, l’ASBL BRAVVO viason projet « Kick off » adressé à des jeunes marginalisés, la Mission locale de Bruxelles-Ville via son programme Green- Job et la Centrale de l’Emploi au travers de la formation « Référent-Emploi-Formation » Ò Engagement, par JYB, d’une sensibilisatrice habitante du quartier et ayant suivi le parcours. Ils témoignent J’ai suivi l’intégralité du parcours « Booster ma vie » qui m’a beaucoup aidé et je suis maintenant en train de réaliser mon rêve. Grâce à l’accompagne- ment de JobYourself et à un financement de Credal, je suis sur le point de lancer mon propre projet « HAMOUDA SAHRAOUI », un service de livraison et de messagerie vers le Maroc. Mohamed Merraky, père de famille, musicien, arrivé en Belgique en 2000. « Booster ma vie » m’a permis de développer ma confiance en moi. Il m’a appris qu’il n’y a pas de raison de craindre l’échec car il n’y en a pas, il n’y a que des expériences. Il s’agit d’une opportunité extraordinaire pour toute personne qui souhaite se lancer et devenir son propre patron. Je suis maintenant en phase de test avec mon projet « YcomuniK » qui vise à aider les indépendants en période de lancement à mettre en place leurs outils communicationnels - www.ycomunik.com Yassine Kharchaf, 30 ans. « Booster ma vie m’a apporté de l’assurance. La route est longue mais je sais que je vais y arriver. » Jean-Marc « Avant je cherchais du travail, maintenant je veux créer mon projet. » Virginia « Cela m’a permis de travailler sur mon rêve, à le rendre plus concret et m’a apporté confiance en moi. Ça rend mon rêve possible. » Catherine VOUS AUSSI, TESTEZ VOTRE PROJET! Grâce à JobYourself, créez votre job sans risque et lancez votre entreprise grâce à du coaching individuel et collectif, des formations et le maintien de vos allocations. www.jyb.be 02/256 20 74 Pour tous les porteurs de projet, chercheurs d’emploi ou allocataires du CPAS résidant à Bruxelles-Ville ou dans le quartier Jardin aux Fleurs qui veulent se lancer comme indépendants. Intéressé(e) ? Participez à une séance d’information collective. Jobyourself
  17. 17. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 18 I La préparation de projet La phase de préparation vue par François-Xavier Randour, coach-mentor. Chez JYB, on prend le temps d’écouter et de réorienter si nécessaire. Certains n’ont pas le profil de l’entrepre- neur. Le repérage grâce au 90’ PROFIL permet d’éviter des écueils. Nous accompagnons vers l’autonomie. Le coach-mentor est là pour outiller les candidats afin qu’ils développent eux-mêmes leur projet. Quel regard portes-tu sur ton coaching ? À la fin du premier rendez-vous, tous mes candidats disent la même chose : « on est passé dans une machine à laver ». Mais, en même temps, ils sont contents car je les confronte à la réalité de manière bienveillante. Quels sont les grands points d’attention pendant cette phase ? J’essaie de détecter les blocages et freins éventuels, et je vois avec le candidat comment les lever. Je suis honnête avec eux mais je veille aussi à ne pas les démolir. Il s’agit de chômeurs de longue durée qui peuvent être fragilisés en termes de confiance en eux. Il est important qu’ils sortent d’une séance de coaching avec un esprit positif. Que dirais-tu des candidats de JYB de manière globale ? Leur point commun est de ne pas en avoir. Il y a de l’unicité, de la multiplicité de profils et de projets. JYB considère toute personne comme unique. Peu importe le type de projet, je repars à zéro avec chaque candidat. Quel regard portes-tu sur l’année 2014 ? Par rapport à mon coaching : enrichi d’année en année. Par rapport à la structure : une année d’ajustements internes. 2014, une année de développement pour Baticrea - Interview d’Alain Vandevelde, conseiller technique et métiers Baticrea accompagne des candidats-entrepreneurs qui veulent se lancer dans un des métiers manuels de la construction. Avec une équipe qui garde un pied dans le secteur à côté de son travail dans la coopérative et une série d’en- trepreneurs qui se rendent disponibles si des conseils techniques, visites sur chantier, sous-traitance, etc. sont nécessaires. Une belle illustration de l’esprit de collaboration que Baticrea veut insuffler chez ses candidats. Quelle sont les spécificités de l’accompagnement Baticrea ? Les candidats-entrepreneurs arrivent avec un projet souvent assez précis vu qu’ils visent la mise en application de leur métier. Nous développons un coaching « métier » en essayant de sensibiliser ou d’orienter les personnes vers l’écoconstruction. Les profils de nos candidats sont plus pragmatiques que ceux des deux autres coopératives d’activités, nous allons rapidement vers les éléments concrets nécessaires pour entrer en test. En 2014, quelles sont les métiers principaux des candidats-entrepreneurs de Baticrea ? Principalement des métiers dits en pénurie : chauffagistes et électriciens. Leurs connaissances techniques leur permettent de mieux résister au dumping qui PRÉPA PRÉPA François-Xavier Randour Témoignage d’Aurélie Labarge – Sortie positive avec création de la coopérative « Poids gourmand » - www.poids-gourmand.be Le fait que cette possibilité de tester son projet existe est fabuleux en soi. L’accompagnement constitue la cerise sur le gâteau. J’attendais un soutien sur des aspects de gestion et de comp- tabilité. Or, l’accompagnement de JYB est plutôt d’ordre psychologique. Il nous pousse vers une réelle autonomie. Le volet collectif de la coopé- rative permet de tisser des liens entrepreneuriaux. Entre la préparation et les 18 mois de test, on a réellement le temps de poser les bases de son entreprise.
  18. 18. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 19 Les groupes de soutien - « parce qu’il y a plus dans dix têtes que dans une » Tina Donadieu, coach-mentor Pendant leur parcours de préparation et au début du test, JYB propose aux candidats de constituer des groupes de dix personnes, qui vont se retrouver durant six séances, une fois par mois. Ces groupes fonctionnent en intelligence collective, inspirée de la sociocratie. Dans la pratique, les parti- cipants travaillent sur des cas concrets, des problématiques qu’ils amènent au groupe. Ces moments d’échanges permettent de sortir de l’isolement, de dénouer des nœuds, de lever le nez du guidon et d’ouvrir le champ des possibles. L’animateur agit en tant que facilitateur de cette intelligence collective et est le garant du cadre. L’objectif est de valoriser l’autonomie du groupe pour permettre qu’il se poursuive à terme, même après la sortie de JYB, sans la présence du facilitateur. Les groupes de soutien apportent une dynamique, préservent la motivation et, surtout, offrent de l’entraide, de nouvelles ouvertures, des idées. Nadia Cornelis, candidate en test de projet « Nadia Translate » www.nadiatranslates.be Workshops « Comment gérer mes comptes ? » - Françoise D’Hoine, coach-mentor Ce workshop est symbolique dans le parcours du candidat-entrepreneur au sein de la coopérative car il marque son entrée en test. Sa vie d’en- trepreneur va commencer : il va vendre, prester, facturer, dépenser, lire et comprendre un compte de résultat, un bilan. Il aura pour support de ces actions, des documents proposés par les coopératives. Lors de ce workshop, je décris l’ensemble de ces documents. Je tente de le rendre interactif et je travaille sur des cas concrets. Pour les candidats, ce workshop est le démar- rage d’un processus d’apprentissage en vue d’établir des relations claires et transparentes avec leurs clients et fournisseurs, avec le service comp- tabilité de JYB et, plus tard, avec leur futur comptable. Ils acquièrent une discipline et une rigueur qui les rendront autonomes par la suite. « Préparation à l’examen de gestion de base » - Françoise Stas, Ressources humaines Nous offrons ce workshop à nos candidats qui n’ont pas leur gestion de base. J’utilise divers outils pédagogiques pour transmettre une matière, relativement complexe à des personnes qui n’ont pas suivi une scolarité complète. Je mets donc tout en œuvre pour le rendre agréable et je donne des exercices pratiques, des schémas récapitulatifs, des représentations imagées, en faisant des liens avec ce qu’ils connaissent déjà de la vie d’un indépendant et avec ce qu’ils apprennent chez JYB. 228 candidats en parcours prépa 50 rencontres en groupes de soutien 235 participants aux workshops Témoignage de Samuel De Smedt – Projet « Chauffage et sanitaire De Smedt » en phase de préparation - www.csds.be Baticrea offre un bon encadrement, il y a une relation de confiance qui s’instaure. Le coach nous met sur la voie, nous donne des outils mais nous devonsporternotreprojetnous-mêmes. Il y a un bon équilibre entre accom- pagnement et autonomie. La phase de préparation permet de prendre le temps de se mettre en place. J’ai hâte d’entrer en phase de test mais cette impatience se mêle à la question des clients et garder un carnet de commandes actif. Mais grâce au 18 mois de test, le risque est limité. mine le secteur de la construction. Il y a aussi des peintres et des menuisiers dont l’activité requiert précision et soin, ce que recherche une clientèle exigeante. Tous les candidats ont une caractéristique commune : le courage. Lancer son entreprise n’est pas simple dans un monde qui incite peu à l’entrepreneuriat et le secteur de la construction n’est pas tendre. Il faut beaucoup d’énergie et de persévérance. La coopérative se veut un cadre rassurant et stimulant pour dépasser les débuts difficiles. Comment s’intègre le volet « construction durable » dans l’accompagnement ? C’est là tout l’apport de Batigroupe au projet Baticrea : sensibiliser à l’éco- construction est devenu une nécessité absolue. C’est notre credo. De façon pragmatique, la maîtrise des techniques de construction durable permet clairement à nos candidats de se différencier sur un marché extrêmement compétitif. Nous leur recommandons des formations spécifiques. L’accompagnement est également orienté en ce sens et nous accentuerons encore cet aspect en 2015.
  19. 19. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 20 I Le Test d’activité Interview de Sophie Magner, coach-mentor Quelles sont les particularités de l’accompagnement en test ? Ce test d’activité, en grandeur nature, avec le numéro de TVA de l’une des coopératives d’activités et une dispense de l’ONEM ou l’accord du CPAS, constitue l’une de nos particularités. Le processus intègre un accompagnement individuel par un coach-mentor qui continue à travailler sur l’identification des ressources des candidats (internes et externes), sur les processus commerciaux et la réorientation de projet si besoin. C’est le moment de tester la réalité de terrain avec le filet de sécurité du maintien des indemnités. JYB amène aussi une dynamique de réseautage. Quel regard portes-tu sur ton coaching lors de cette phase test ? L’objectif est que le candidat puisse évaluer son activité et gagner en autonomie. Comme il y a une partie de mentoring, le coach peut prendre sa casquette de mentor pour faire plus que des suggestions, donner des conseils, des pistes à explorer. Il ne s’agit pas d’un accompagnement linéaire mais à la demande, avec des points d’attention (finance, marketing, prospection...). Sophie Magner PRÉPA Je pourrais comparer cette phase à une gestation avant la naissance de l’indé- pendant. A terme, le but d’un coaching est que la personne n’aie plus besoin de coaching. Quels sont les grands points d’attention pendant cette phase ? La réaction du marché à l’offre, la mise en confiance et la comptabilité : on gère une croissance de revenus de zéro jusqu’à une totale autonomie. Il y a une montée en puissance des activités et des revenus associés, une recherche de rentabilité. Quels points communs ont les candidats en test chez JYB ? Ils ont un profil entrepreneurial qui s’est confirmé pendant la phase de pré­ paration. Ils ont l’enthousiasme de voir leur activité se concrétiser mais ils vivent, par ailleurs, des bouleversements car ils sont en même temps acteurs et spectateurs de leur développement entrepreneurial. Les candidats se trouvent confrontés à des phases très différentes, avec des hauts et des bas, le regard rivé sur la sortie. Témoignage : Nathalie Benjamin sortie en 2014 avec la création de son projet d’accueil de la petite enfance « Jardin du soleil ». Elle est accueillante ONE. Le bienfait de l’accompagnement de JYB se ressent surtout après, lorsqu’on est sorti. Une fois li- vrée à moi-même, je savais où aller pour avoir les renseignements exacts. On apprend à se poser les bonnes questions. L’accompagnement m’a vraiment donné une assurance et beaucoup de confiance en moi. Seule avec deux enfants, j’ai trouvé chez JYB un soutien énorme. Je dirais que ma coach a été la personne qui manquait à mes côtés dans le privé. Tout en mettant des limites et en restant professionnelle, elle s’est montrée très humaine, très à l’écoute. A la sortie de test, j’étais sûre de la réussite de mon projet. Et c’est le cas. Tout se passe bien et je suis même en évolution, avec une augmentation de ma capacité d’accueil grâce à du co-accueil. © Sigmas Vaya
  20. 20. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 21 La procédure des projets prêts à facturer (PPF) Interview de Julie Poncin, coach-mentor Quelle est la particularité de cette procédure ? Les personnes qui entrent via cette procédure ont déjà des possibilités d’activités et ont besoin d’une solution de facturation rapide. Comment se juge la pertinence d’entrer directement en TEST sans passer par la phase de préparation ? Outre l’esprit d’entreprise de la personne, ses capacités et compétences entrepreneuriales, on se base surtout sur les chiffres. Il faut vérifier que ce qu’elle a dans le pipe-line de ses commandes va correspondre à la courbe d’évolution attendue dans une phase de test. On lui demande une projection à 6 mois avec des produits et des clients concrets. Vu que la durée du test est limitée à 18 mois et que l’on ne peut y recourir qu’une seule fois dans sa vie, nos attentes en termes de résultats visent à ce que le porteur de projet ne perde pas des mois inutilement. Que dirais-tu des candidats qui entrent en PPF chez JYB ? Ce sont majoritairement des candidats déjà autonomes, qui ont un début de clientèle. Les prévisions budgétaires de la plupart d’entre eux doivent être revues à la baisse. Certaines personnes ont mis la charrue avant les bœufs et ont saisi quelques opportunités sans tenir compte du long terme. Elles doivent du coup assurer à la fois les prestations auxquelles elles se sont engagées et construire leur projet. Pour certains, c’est la 1ère fois que quelqu’un les confronte. Le fait d’avoir un coach leur offre une « caisse de résonnance ». Ils oublient parfois qu’entrer dans une coopérative d’activités implique le respect d’un cadre, avec des aspects légaux, une temporalité et des con- traintes auxquels ils n’avaient pas pensé. Ceux qui ont suivi la phase prépa sont mieux préparés à ces contraintes. La rigueur exigée est utile car elle les prépare à celle qu’ils devront avoir par la suite en tant qu’indépendants. Julie Poncin Le service comptable, centre névralgique des coopé­ratives d’activités – Interview de Jeniffer Chumpitaz, coordinatrice du service Quelle est la place du service comptable dans l’accompagnement de JYB ? Centrale et importante, car la comptabilité va tenter de refléter au mieux l’évolution de l’activité de chaque candidat. Nous sommes aussi là pour répondre à des questions techniques et pratiques sur la comptabilité. Quelles sont les particularités du service ? Nous transmettons un enseignement aux candidats. Ils apprennent à lire leur comptabilité et à savoir comment la gérer. A la différence d’une fiduciaire clas- sique, nous leur communiquons l’état de leurs comptes deux fois par semaine. Chez JYB, ils peuvent presque suivre leur comptabilité au jour le jour. Nous avons une grande disponibilité et sommes à l’écoute, avec un regard assez général sur le projet du candidat. Quel est ton regard sur 2014 ? A mon arrivée, chaque membre de l’équipe comptable gérait une des coopératives sans s’occuper des autres. Mon entrée en tant que coordinatrice constitue une nouveauté. J’ai misé en priorité sur la polyvalence. En 2014, j’ai donc changé le fonctionnement et veillé à ce que chaque membre de l’équipe puisse passer d’un dossier à l’autre, sache tout faire et tout gérer. Que dirais-tu des candidats JYB vu d’un œil comptable ? Beaucoup ont des bases de comptabilité très limitées. En sortant de chez JYB, leurs compétences auront réellement été renforcées. Des indépendants « classiques » négligent souvent leur comptabilité, la laissent entre les mains de leur comptable sans s’en soucier. Ici, l’accompagnement est tel que le candidat ne peut pas la négliger ; il doit s’impliquer. Jeniffer Chumpitaz 88 candidats entrés en PPF 181 Nombre de candidats en test au 31/12/2014
  21. 21. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 22 LES TEMPS FORTS DE 2014 I THE FLEX – Plug cowork En chiffres Ò 9 partenaires fondateurs Ò Inauguration le 30 avril 2014 Ò 65 coworkers en 2014 THE FLEX constitue le premier espace de coworking pour chercheurs d’emploi en création de projet soutenus par une struc- ture d’accompagnement bruxelloise. Son objectif est de sortir de l’isolement les candidats à l’entrepreneuriat, leur fournir un lieu professionnel, collaboratif, et un réseau, facteur clé de réussite. Ce projet rassemble neuf partenaires fondateurs, dont JYB. Une multitude d’activités et de formations sont propo- sées au sein de l’espace pour renforcer les actions de collaboration entre les partenaires fondateurs. Plusieurs personnalités ont marqué leur soutien par leur présence à la confé- rence de presse pour l’inauguration. Citons parmi elles la Ministre de l’Emploi, Céline Frémault et Marion Lemesre, Echevine de l’emploi de Bruxelles-Ville. Témoignage : Marina, porteuse du projet « Cobâtir » - www.cobatir.com THE FLEX est avant tout un espace convivial. Il offre l’occasion de partager, d’avoir des discus- sions ouvertes avec d’autres porteurs de projet sans concurrence ni compétition. Le coworking me permet de trouver une régularité dans mon travail, de me mettre un cadre et, surtout, de séparer le travail du domicile, de distinguer le privé du professionnel. L’auto-construction accompagnée COBATIR I Wikipreneurs Wikipreneurs fait partie des grandes nou- veautés de l’accompagnement de JYB en 2014. Il s’agit d’un outil CRM (Customer Relationship Management) fait sur mesure. Il nous donne une vision globale de l’accompagnement de nos candidats- entrepreneurs, permet un meilleur suivi de leurs actions (événements, entretiens, agenda, etc.) et nous offre un gain de temps en termes d’encodage. I Baticrea développe sa communication Afin de mettre en avant sa spécificité, Baticrea a développé une commu- nication ciblée pour les personnes actives dans le secteur de la construc- tion : 120’ INFO spécial construction ; sensibilisation du secteur par une présence dans des commerces de matériaux et des salons ; journées de sensibilisation du grand public avec le bus de l’emploi de la Ville de Bruxelles, en partenariat avec l’EFP, site Internet www.baticrea.be. Grâce à ce déploiement, davantage de candidats- entrepreneurs du secteur de la construction se sont tournés vers Baticrea pour se lancer ; la notoriété de la coopérative d’activités augmente dans le secteur et auprès des acteurs de l’emploi. En parallèle, l’équipe de Baticrea s’est renforcée afin d’augmenter encore la qualité de l’accompagnement. I Nouvelle antenne En 2014, JobYourself a noué un nouveau partenariat avec le CPAS de Watermael-Boitsfort. Celui-ci a permis d’ouvrir une antenne locale en plus des quatre déjà existantes à Woluwe-saint-Pierre, Forest, Saint-Gilles et Ixelles.
  22. 22. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 23 I Job Link Peu de candidats-entrepreneurs sont issus des CPAS. Convaincu que l’auto­ création d’emploi pouvait aussi être une piste pour ces personnes, JYB a lancé le projet « Job Link », grâce au soutien du SPP Intégration Sociale. Le projet s’est développé autour de deux axes : une clarification du cadre législatif et une sensibilisation à l’entrepreneuriat du personnel des CPAS et des allocataires sociaux. Sur le premier axe, JYB a développé une interprétation du cadre législatif qui a été approuvée par le SPP.Intégration Sociale. Sur le deuxième axe, une communication a été lancée vers l’ensemble des CPAS de la Région pour faire connaître les coopératives d’activités. Par ailleurs, des partenariats plus étroits ont été noués avec certains CPAS comme ceux d’Uccle, d’Ixelles et de Watermael-Boitsfort. En interne, une personne unique de contact pour les CPAS a été identifiée afin de fluidifier les informations et de faciliter les relations avec les CPAS. I Les Business Apero Brussels – BAB En 2014, JYB et Impulse.brussels ont col- laboré au renouveau de notre Club des Entrepreneurs. De cette collaboration sont nés les Business Apero Brussels, qui s’adressent tant à des entrepre- neurs installés qu’à de jeunes ou futurs entrepreneurs issus du réseau des partenaires de l’accompagnement à l’entrepreneuriat. Les partenariats se sont élargis et concrétisés, et Impulse.brussels a repris la coordination du projet. Trois soirées ont eu lieu en 2014 avec un public de plus en plus nombreux. Les BAB offrent de belles occasions de réseautage et de partage d’expériences d’entrepreneurs témoins, dans une ambiance de convivialité avec, à chaque fois, la découverte d’un lieu de prestige de la Région. I Contrat de Quartier Bockstael Grâce au nouveau Contrat de Quartier Bockstael, JYB propose des actions de sensibilisation et d’accompagnement à l’entrepreneuriat au niveau local, notamment, à travers sa présence au sein de l’antenne de quartier. Faciliter le réseautage entre entrepreneurs et conseillers du réseau d’aide bruxellois est un défi passionnant. Collaborer avec JobYourself sur ce challenge enrichit nos actions et participe grandement au succès de cette initiative. Nathalie Fabry, conseillère chez Impulse.brussels 37343 visiteurs uniques sur le site www.jyb.be Communication Les portraits du mois en 2014 Maxime Carette Gunnar Germeys Anja Van Geert Anne Thiebauld Sarah Roland Sebastien Bondroit Grégory Knuets Emilie Christoyannopoulos Isabelle Franses Florian Leonard Lara Denil www.emiliechristoyannopoulos.be www.boostyouup.be www.smooththerapy.bewww.herbae-online.comwww.equireliance.be www.belexperience.be www.lesvinsducolonel.com www.gregoryknuets.com www.solutionsid.be www.mimensis.bewww.madeinkit.be
  23. 23. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 24 NOS PARTENARIATS I CoopAc Les entrepreneurs ont besoin de se rencontreretd’échangerdespratiques ; c’est le cas aussi pour les coopératives d’activités. Ainsi, JYB est membre depuis 2004 de la Coopac, la fédération des coopératives d’activités belges (www.coopac.be).PourJYB,laCoopAc constitue une ressource de mutuali- sation des expériences, une source d’inspiration pour sa méthodologie, une force de représentation pour des partenaires structurels et les instances publiques. Cette fédération permet aux coopératives d’activités belges d’atteindre une masse critique pour introduire des projets en commun, bénéfi- cier de formations conjointes, démarcher ensemble des fournisseurs, etc. En s’inscrivant dans cette fédération, JYB vise quatre grands objectifs : 1. augmenter son poids vis-à-vis des instances publiques ; 2. rester au courant des évolutions au niveau du paysage de l’autocréation d’emploi dans les trois régions ; 3. échanger sur les nouvelles tendances dans la société et mutualiser les apprentissages, s’inspirer des valeurs respectives d’innovation sociale ; 4. faire partie de partenariats aux côtés de structures représentées sur l’ensemble du territoire belge. I Une étude de marché avec Odisee Pour la quatrième année consécutive, JYB propose à quelques candidats-entrepreneurs d’approfondir leur étude de marché en collaboration avec des groupes d’étudiants d’Odisee (ancien- nement HUB). Pour ces candidats, il s’agit d’une belle opportunité : un bon projet se construit sur base d’une exploration approfondie du marché. Les étudiants qui s’y impliquent apprécient le côté vivant de ce projet et l’autonomie qui l’accompagne. Ils peuvent appliquer leurs connaissances de manière créative, en concertation avec l’entrepreneur. I Plateforme 1190CreateYourJob JYB est membre fondateur de cette plateforme créée en 2013. Elle réunit une dizaine d’acteurs de l’entrepreneuriat, qui se sont associés pour fédérer leurs actions et mettre en valeur leurs complémentarités. Ensemble, ils proposent une série d’activités à l’attention des chercheurs d’emploi souhaitant créer leur propre job. L’objectif est de mieux les orienter parmi l’ensemble des services liés à l’entrepreneuriat et de leur faire bénéficier d’un parcours intégré mettant en valeur les spécificités de chacun des partenaires. I L’efp, partenaire formations En 2013, nous avions pris la décision stratégique de ne plus organiser de formations nous-mêmes vu le temps et les ressources qu’elles mobilisaient et le fait qu’elles ne consti- tuaient pas notre métier principal. Nous avons donc externalisé la majorité des formations thématiques vers certains partenaires. Dans cette lignée, nous avons mené en 2014 une collaboration fructueuse avec l’efp, qui propose les formations « Passeport Réussite », bien adaptées à ce que recherchent nos candidats-entrepreneurs. En contrepartie, nous leur envoyons notre public. Cette collaboration nous permet de relayer l’offre d’un large catalogue de formations axées sur l’entrepreneuriat. I Les Guichets d’Economie Locale (GEL) Depuis 2013, JobYourself et les GEL collaborent pour offrir un meilleur encadrement aux candidats-entrepreneurs à certains moments-clés de leur parcours et/ou lorsqu’ils quittent la coopérative pour se lancer comme indépendants. Par ailleurs, JYB recommande les GEL aux chercheurs d’emploi qui ne rem- plissent pas les conditions d’accessibilité aux coopératives. De leur côté, les GEL orientent des candidats qu’ils accompagnent vers les coopératives d’activités.
  24. 24. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 25 A partir de 2015, une série d’activités seront organisées aussi à Uccle, en collaboration avec la Commune et l’ALE. La présence locale de JYB offre une réelle valeur ajoutée. D’abord, en termes de proximité, ensuite, en termes de visibilité et de communication. Elle donne la possibilité de mieux faire connaître les services de JYB localement et de créer des synergie avec les acteurs locaux pour offrir un parcours intégré vers l’emploi. Zoom sur Ixelles – Témoignage de Nadine Minampala, coach-mentor Après quatre années de fonctionnement à Ixelles, l’ancrage du projet a bien évolué par rapport aux partenaires locaux, suite à un travail de sensibilisation et d’information auprès de ceux-ci. Nous avons saisi l’opportunité de proposer différentes activités de JYB qui s’imbriquent bien avec le projet local « Start création », un service de 1ère ligne d’accom- pagnement de jeunes entrepreneurs d’origine migrante. A la Maison de l’Emploi, il y a une vraie expertise en matière de recherche active d’emploi et des contacts possibles pour les volets administratifs liés à l’ONEM. Notons aussi le projet « Emergences Ixelles », un centre de réinsertion socioprofes- sionnelle, qui met à disposition une salle pour les coachings collectifs et qui développera sans doute d’autres liens avec JYB dans le futur. Citons encore la collaboration avec l’espace public numérique, qui offre un réel soutien à certains candidats-entrepreneurs. L’ancrage avec ces partenaires se traduit dans les résultats : nous avons eu cinq créations d’entreprises en 2014. Laurence Bastin, en test d’activité « Coach me if you can » www.coachmeifyoucan.be Daphne Hertsens a créé son activité de professeur de yoga www.maitriyoga.info Nadine Minampala I Partenariats communaux JYB a développé des partenariats avec plusieurs communes. Ceux-ci permettent d’agir au niveau local et d’offrir des services de proximité aux habitants. Ils se traduisent : Ò à Bruxelles-Ville, par l’espace de coworking THE FLEX ; Ò à Ixelles, par des actions d’accompagnement à l’entrepreneuriat ; Ò à Woluwe-Saint-Pierre, Watermael-Boitsfort, Forest et Saint-Gilles, par la présence d’antennes. Forest Saint-Gilles Koekelberg Bruxelles-ville (Centre) Bruxelles-ville (Bockstael) Siège social de JobYourself Woluwe-Saint-Pierre Ixelles Watermael-Boitsfort
  25. 25. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 26 PERSPECTIVES 2015 I Nouveau Coaching Collectif En 2014, JYB a entamé une réflexion sur sa méthodologie de coaching, avec pour objectif de pouvoir accompagner plus de candidats. Dans la pratique, cela s’est traduit dès la fin 2014, par une refonte de l’accompagnement du parcours de préparation. Cette phase se déroule à présent principalement en coaching collectif, combiné à des sessions de groupes de soutien. Ce système permet d’autonomiser davantage les candidats-entrepreneurs. Par ailleurs, les coaches-mentors sont à présent répartis en deux équipes. L’une est centrée sur l’accompagnement en préparation et l’autre, sur celui en phase de test, qui lui reste individuel. I microStart JYB développe un partenariat avec l’organisme de microcré- dit « microStart », en vue, de combiner l’accompagnement de projet aux as- pects de financement, pour aider les candidats qui ont besoin d’investissements de départ. A terme, JYB souhaite que des porteurs de projets accompagnés par des organismes de microcrédit puissent, sous certaines conditions, tester leur pro- jet au sein d’une des coopératives d’activités. Concrètement, ils continueraient à être suivis par microStart pour le développement de leur projet et ils bénéficie- raient de l’accompagnement administratif et comptable de JobYourself. I Appel à projets FEDER Dans le cadre de l’appel à projets du Programme FEDER (Fonds Européen de Développement Régional) 2014-2020 de la Région de Bruxelles- Capitale, JobYourself a remis 2 dossiers de candidature, en partenariat avec divers partenaires : • « Start your job », qui allie accompagnement et financement. • « Start Support », qui vise à apporter un soutien administratif, comptable et commercial en post-création. I Le pôle de volontaires Toujours dans l’esprit de mieux ac­com­­ pagner les candidats-entrepreneurs et de réduire la liste d’attente, JYB cherche à s’adjoin­dre des ressources supplémentaires au niveau de l’accompagnement. En 2015, JYB souhaite pouvoir renforcer son équipe de volontaires. Il s’agirait d’experts dans des domaines spécifiques liés à l’entrepreneuriat. Ce développement fait partie des axes stratégiques prioritaires. 1. Claude Absalon 2. Diane Mbarushimana 3. Martin Teller 4. Crystel Croeisaerdt 5. Pierre Charpantier 6. Sandrine Carloni 7. Sarbani Sen 8. Séverine Fox I Actiris Depuis 2011, JYB est partenaire d’Actiris dans le cadre de ses actions d’accom- pagnement à la création de son emploi (ACE). Grâce à ce partenariat, JYB peut offrir un soutien plus poussé à des porteurs de projets peu ou semi qualifiés, ainsi qu’aux personnes fragilisées pour d’autres raisons (problèmes de santé, judiciaires, CPAS,…). Des outils complémentaires à l’accompagnement général sont proposés, tels qu’un suivi individuel plus intense, des cours de gestion de base ou de la réorientation dynamique. Ce projet sera reconduit dès 2015 pour une durée de 5 ans. « Intéressé(e) ? Contactez-nous ! » 2 1 3 4 5 6 7 8 VOLONTAIRES EN 2014
  26. 26. RAPPORTD’ACTIVITÉS2014 27 I Start’essentials En 2014, JYB a participé à un groupe de travail coordonné par le département Information Réseaux d’impulse.brus- sels, en vue d’harmoniser l’offre de workshops à destination des candidats-entrepreneurs et des entrepreneurs bruxellois. Ce groupe rassemble différentes structures actives dans l’accompagnement à l’entrepreneuriat et a abouti à la création des « Start’essentials », un cata- logue de séances d’information sur neuf thématiques liées à l’entrepreneuriat, comme l’étude de marché, les techniques de vente, les aspects légaux, etc. La première session démarrera le 1er trimestre 2015. I Un axe jeunes Etant donné le nombre important de jeunes chercheurs d’emploi en Région de Bruxelles-Capitale, JobYourself a décidé d’accentuer ses démarches à l’attention de ce public. JYB souhaite que l’entrepreneuriat fasse son chemin plus tôt dans les esprits et que les jeunes de demain envisagent cette possibilité avant 30 ans, voire même, dès la fin de leur parcours scolaire. Concrètement, il s’agira d’actions de sensibilisation et de proximité, en collaboration avec d’autres acteurs, dont Crédal. Dans cette lignée, JYB a été invité, en novembre 2014, à un séminaire organi- sé par SaltoYouth Erasmus+ à Istanbul, afin d’y apporter son expertise en matière d’accompagnement à l’autocréa- tion d’emploi et dans le but de développer l’entrepreneuriat chez les jeunes au niveau européen. I Un nouveau Contrat de Quartier JYB a obtenu une réponse positive à l’appel à projets lancé pour un nouveau Contrat de Quartier Durable, Jonction, situé à Bruxelles- Ville. JYB pourra ainsi, dès 2015, y développer des actions de sensibilisation et d’activation à l’autocréation d’emploi en partenariat avec le Centre d’entreprises « Les Ateliers des Tanneurs » et le Guichet d’Economie Locale (GEL). Des synergies seront aussi mises en place avec la Mission locale et le CPAS de Bruxelles-Ville – Passerelle autocréation d’emploi. Ce nouveau Contrat de Quartier constitue pour JYB une 5ème expérience en tant qu’acteur du développement socioéconomique au sein des Contrats de Quartier Durables. Exonération fiscale pour dons Grâce à l’agrément fiscal obtenu par JobYourself, tout don ponctuel ou mensuel de minimum 40€ peut faire l’objet d’une déduction fiscale. En nous soutenant et en devenant ainsi un partenaire de JobYourself, vous nous per- mettez de poursuivre nos actions en faveur de l’entrepreneuriat et du déve- loppement socio-économique durable de notre Région. Si vous êtes intéressé, prenez contact avec Nathalie Jeudy : njeudy@jyb.be ou 02/256.20.74
  27. 27. Nos coopérateurs Avec le soutien de Editeurresponsable :Jean-OlivierCollinet–JobYourselfasbl7-11,rued’Alost,1000Bruxelles–nepasjetersurlavoiepublique-GraphicDesigner :LaurenceLefebvre JobYourself asbl I Bruxelles-Emergences I DEBUuT I Baticrea 7-11, rue d’Alost I 1000 Bruxelles I Tél : 02/256.20.74 I info@jyb.be I www.jyb.be Ensemble créons de l'emploi à Bruxelles Samen werk maken in Brussel Jobyourself

×