Dossier de production 
Partie 1: 
Groupe n°71 
1. BOTBOL Johana 
2. DURAND Louise 
3. LE POCREAU Justine 
4. STEINMYLLER C...
La socie te est implante e en France, a Paris, mais e galement dans sept pays d ’europe, puisque le 
concept de BlaBlacar ...
Plan 1: Introduction: Lancement du ge ne rique d’un journal te le vise en 2050 
Plan 2 : Lancement par le pre sentateur qu...
Partie 8 bis: 
- Avez-vous des concurrents trop puissants, souhaitez-vous les racheter ? 
- Pensez-vous étendre votre acti...
Description Pris Rendu 
Caméra Nikon D5300 14-11-2014 21-11-2014 
Microphone 14-11-2014 21-11-2014 
Trépied 14-11-2014 21-...
Partie 13 : Autorisation d’exploitation du droit à l’image 
Entre : ‘Noms des interviewés), 
Et : Groupe 71 Sustainable de...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dossier de production version finale

384 vues

Publié le

Quel avenir pour le transport vert ?

Publié dans : Environnement
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
384
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier de production version finale

  1. 1. Dossier de production Partie 1: Groupe n°71 1. BOTBOL Johana 2. DURAND Louise 3. LE POCREAU Justine 4. STEINMYLLER Charles 5. THARREAU Charles 6.TRIVERI Tessa Partie 2: Contenu du dossier: 6. Contenu A - Découpage du reportage B - Fiches journalistes 1. Organisation A - Fiche de contacts B - Fiche de poste C - Liste du matériel D - Planning de tournage Partie 3 : 1 – Contenu Sujet: L’aspect économique durable du covoiturage. Question centrale: Dans quelle mesure le covoiturage répond-il à une logique de performance économique durable ? Partie 4 : Public: Utilisateur de covoiturage Traitement: un scène d'introduction au sujet, une série de micro trottoirs, une interview, une autre série de micro trottoirs, une autre interview puis la scène finale. Résumé: BlaBlacar appele avant covoiturage.fr a e te cre e en 2004 par Fre de ric Mazzella. Le principe de BlaBlacar est de mettre en relation les particuliers : les conducteurs et les passagers souhaitant aller au me me endroit, et partageant ainsi les frais.
  2. 2. La socie te est implante e en France, a Paris, mais e galement dans sept pays d ’europe, puisque le concept de BlaBlacar s’e tend a plus de 12 pays. En 2011, le site recense de ja plus d’un million d’utilisateurs. En 2014 Fre de ric Mazzella annonce les 7 millions de membres dans 12 pays diffe rents. La start-up a leve en 2014, plus de 70 millions d’euros aupre s de fonds d’investissement europe ens et ame ricains. Cette dernie re a de sormais de quoi financer son expansion en France et e galement a l’e tranger ! Le concept veut e galement se de velopper au Bre sil et en Inde. On peut parler de BlaBlacar comme e tant un mode le exemplaire de socie te : en constante e volution, socie te prime e, embauche re gulie rement, et s’e tend a l’e tranger. La socie te ne cesse de s’ame liorer et de prendre des parts de marche s. Leader du covoiturage en France, des concurrents essayent de s’installer sur le marche , tel que easycovoiturage.com et 123envoiture.com mis en place par la SNCF. De plus, un des avantages majeurs de BlaBlacar, est que c’est une entreprise qui se pre occupe de ses clients et de l’environnement. La socie te a permis de re aliser une e conomie glo bale de 182 millions d'euros a ses usagers et a engendre pre s de 30 millions de rencontres humaines en voiture. Concernant l’environnement, l’objectif de BlaBlacar est de re duire les e missions de CO2. Depuis son de but De ja 700 000 tonnes de CO2 ont e te e conomise es gra ce aux covoiturages organise s par la communaute BlaBlaCar. Fre de ric Mazzella a suivi un parcours scolaire qu’on peut appeler brillant. Apre s avoir fait une classe pre paratoire e conomique a Henri VI a Paris, il a inte gre l’e cole de Normal Sup en en passant par l'universite ame ricaine Stanford et par la NASA. Il travaillait de l’e poque en tant qu’assistant des recherches a la NASA il s’est retrouve en pleine Californie la ou les start-up telles que Google et Yahoo se sont forme es. En paralle le il s’est lance dans covoiturage.fr suite a une anecdote : « Obligation de prendre le seul train disponible, a 5 heures du matin a la gare Montparnasse pour 115 euros. Je me suis dit : les trains sont pleins, les voitures sont vides. Il y a moyen de faire un truc qui, en plus, e viterait le gaspillage que je de teste. » Et s’est ainsi qu’est ne BlaBlacar. Partie 5 : A – Découpage du reportage Lancement du ge ne rique du journal te le vise . Le pre sentateur tout comme lors des JT introduit, puis lance le premier sujet annonçant la fin du covoiturage en France en 2050, le covoiturage n’a plus de raison d’e tre dans une socie te moderne individualiste et fie re de l’e tre ou l’acce s a l’automobile est de plus en plus simple (ton humoristique et rationnel). Puis retour en arrie re rapide de la vide o, pour revenir en 2014 sur le pre sentateur qui introduira alors la proble matique : « Face a l’essor du covoiturage, peut_on penser que ce phenome ne re pond a une logique de performance e conomique durable ». et tentera d’y re pondre gra ce au reportage. Puis lancement par le pre sentateur pour donner la parole a un correspondant qui interview des passants et un membre de la communication de BlaBlacar.
  3. 3. Plan 1: Introduction: Lancement du ge ne rique d’un journal te le vise en 2050 Plan 2 : Lancement par le pre sentateur qui introduit un premier sujet, la fin du covoiturage en France suite a de nombreux proble mes et en raison de l’e volution de la socie te . Plan 3 : Flashback pour revenir sur le pre sentateur qui introduira alors notre re elle proble matique. Plan 4 : Prise de parole du consultant qui se trouve sur la voie publique et interroge les passants. Plan 5 : le pre sentateur est avec le repre sentant du groupe Blablacar qui sera interviewe . Plan 6 : Explication du responsable Plan 7 : Prise de parole du consultant Plan 8 : Explication du responsable Plan 9 : Le consultant rend l’antenne et remercie Plan 10 : Conclusion Partie 6 : B – Fiches journalistes Questions micro trottoirs: ⁃ Le covoiturage, effet de mode dû à la crise ou phénomène durable? ⁃ Faites-vous confiance à Blablacar, acceptez-vous de payer des commisions ? Partie 7 : Questions Interview du responsable communication Blablacar: ⁃ Pouvez vous nous présenter brièvement Blablacar ? (point clés qui s’affichent sur l’écran) ⁃ Quels sont les impacts de votre levée de fonds de 70 millions en terme de développement ? ⁃ Pouvez vous nous exposer votre vision stratégique? Partie 8 : Questions Interview micro trottoir: - Seriez-vous prêts à payer plus pour des services plus nombreux? - Seriez-vous intéressés par un système de covoiturage uniquement électrique ? - Que pensez-vous d’une plateforme Blabla étendue au logement et aux repas ?
  4. 4. Partie 8 bis: - Avez-vous des concurrents trop puissants, souhaitez-vous les racheter ? - Pensez-vous étendre votre activité à d’autres secteurs ? - Prévoyez-vous d’inciter vos utilisateurs à se tourner vers l’électrique ? Partie 9: 2 – Organisation A – Fiche de contacts PRENOM NOM TEL MAIL Johana BOTBOL 06 64 14 05 50 Johana.botbol@ske ma.edu Louise DURAND 06 81 58 49 25 louise.durand@ske ma.edu Justine LE POCREAU 06 60 53 13 03 Justine.lepocreau@ skema.edu Charles STEINMYLLER 06 19 21 37 42 Charles.steinmyller @skema.edu Charles THARREAU 06 38 93 88 97 Charles.tharreau@s kema.edu Tessa TRIVERI 06 88 94 98 00 Tessa.triveri@skem a.edu Partie 10 : B - Fiche de poste DESCRIPTION NOM Cadreur Tessa TRIVERI Son Tessa TRIVERI Chargé de production Charles THARREAU Journaliste Charles STEINMYLLER Making of (caméra) Justine LE POCREAU Making of (journaliste) Louise DURAND Photo Johanna BOTBOL Partie 11 : C - Liste du matériel
  5. 5. Description Pris Rendu Caméra Nikon D5300 14-11-2014 21-11-2014 Microphone 14-11-2014 21-11-2014 Trépied 14-11-2014 21-11-2014 Ordinateur - - éclairages 10-11-2014 - Partie 12 : Planning de tournage DATE HORAIRE LIEU DE RDV TOURNAGE 15/11/14 14h BlaBlacar, Paris 9ème Plan 5 15/11/14 16h BlaBlacar, Paris 9ème Plan 6 15/11/14 16h30 BlaBlacar, Paris 9ème Plan 7 15/11/14 17h BlaBlacar, Paris 9ème Plan 8 17/11/14 14h Grand Place, Lille Plans 2, 3, 4 17/11/14 14h30 Appartement de Johana, Tessa & Louise Plans 1 et 9
  6. 6. Partie 13 : Autorisation d’exploitation du droit à l’image Entre : ‘Noms des interviewés), Et : Groupe 71 Sustainable development SKEMA BUSINESS SCHOOL campus de Lille. Je, soussigné(e) (Nom des interviewés), autorise, sans réserve, le groupe 71 de Sustainable Development et sa société SKEMA BUSINESS SCHOOL campus de Lille: - à disposer pleinement et irrévocablement des images fixes ou en mouvement me représentant ainsi que des éléments sonores dont je suis l'émetteur, réalisés le(s) [date(s) des prises de vue]. - à utiliser mes nom et prénom à des fins d'exploitation, ci-dessous définies. Ces images et éléments sonores sont destinés à être reproduits, représentés et/ou adaptés, en tout ou partie, dans le cadre d’un reportage élaboré dans le cadre d’un cursus scolaire.. Cette autorisation gracieuse vaut pour le monde entier et sans limite de durée Par la présente, je reconnais ne pas prétendre à une réparation d'un préjudice quel qu'il soit du fait de l’utilisation de mon image. Fait pour servir et valoir ce que de droit. Fait à (Lieu), le (date) Lu et approuvé (Signature)

×