Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

Published_Article French_Psoriasique DrJZ

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Prochain SlideShare
Dystrophies cornéennes
Dystrophies cornéennes
Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 1 Publicité
Publicité

Plus De Contenu Connexe

Similaire à Published_Article French_Psoriasique DrJZ (20)

Publicité

Published_Article French_Psoriasique DrJZ

  1. 1. 563 arrêtsurimage LA REVUE DU PRATICIEN MÉDECINE GÉNÉRALE I TOME 28 I N° 925 I SEPTEMBRE 2014 … ou psoriasique ? Marie, 91 ans, est traitée pour un psoriasis. Sa fille est inquiète car elle a constaté que la lésion, au niveau de la joue droite, augmente de volume depuis 3 mois (figure). Ce placard, bien limité, a un aspect croûteux de couleur jaune-gris et une base érythémateuse. Une biopsie est effectuée. Ã Diagnostic Kératose actinique Par Pierre Frances, médecin généraliste, 66650 Banyuls-sur-Mer. frances.pierre@wanadoo.fr Meriem Allali, interne en médecine générale, Montpellier. Jorge Zafra, interne en médecine générale, programme Hippokrates, Barcelone, Espagne. Affection très fréquente, elle touche surtout les sujets de plus de 40 ans s’étant beaucoup exposés au soleil. Les lésions sont souvent multiples chez les personnes ayant un phototype I ou II. Elles se manifestent au départ sous forme de zones érythémateuses ou télangiectasiques, localisées au niveau de la tête, du cou, du visage ou du dos des mains. Avec le temps, apparaissent des squames fines, adhérentes, transparentes ou jaunâtres, qui peuvent ensuite former une corne cutanée. Leur évolution est lente mais potentiellement maligne. Il semble que près de 10 % se transforment, après plusieurs années, en carcinome épidermoïde. Dans le cas de cette patiente, il est difficile de distinguer cette lésion d’un psoriasis avec composante kératosique ou d’un carcinome épidermoïde. La biopsie montre un épiderme désordonné, ainsi que des atypies kératinocytaires caractéristiques, confirmant le diagnostic. Le traitement préventif repose sur une protection solaire appropriée (écrans solaires et vêtements protecteurs). La méthode la plus courante d’ablation (surtout pour les atteintes superficielles) est la destruction par azote liquide ; des topiques locaux (5-FU ou imiquimod) sont parfois proposés. Compte tenu de l’âge de la patiente et de la faible évolutivité de ces atteintes, l’abstention thérapeutique est de mise. l PouR en savoir plus – Senet P. Carcinomes et lésions cutanées bénignes du sujet âgé. Rev Prat Med Gen 2012;26:507-12. !563!_MG925_ASI-frances 2.indd 563 4/09/14 12:15:11 TOUS DROITS RESERVES LA REVUE DU PRATICIEN - MEDECINE GENERALE

×