SlideShare une entreprise Scribd logo
2
FIFIGROT, LE FESTIVAL GROLANDAIS
QUI S’ASSOIT SUR LES CONVENTIONS
¢ PARTENAIRE OFFICIEL DU FESTIVAL
INTERNATIONAL DU FILM GROLANDAIS DE TOULOUSE.
¢ s’engage pour que le cinéma le plus barré
et le plus engagé puisse voir le jour.
3
ÉDITOS
VIVE LA DICTATURE!
Assez! Assez! De dieu inexistant! De fausse démocratie! Du capitalisme
injuste! Et même de l’anarchisme puéril. Il nous fallait du vrai, du fort, de
l’adulte que diable! Pourquoi les Grolandais ne mériteraient-ils pas un sort
aussi enviable que celui de leurs voisins chinois, américains et russes, qui tous
ont choisi un despote plus ou moins malade?
Notre Présipauté, avec son Président auto-élu à vie, n’avait-elle pas la première
montré la voie, donnant une fois de plus l’exemple à un monde totalement
perdu? N’est-ce pas ce que les individus, devenus chacun petit dictateur d’eux-
mêmes en régnant sans pitié sur leur petit Face Book, sont en droit d’attendre,
soit un dictateur à la hauteur de leurs mégalomanies réunies? Si fait.
Le Festival International du Film Grolandais de Toulouse a tenu compte de ses spectateurs devenus fous,
rageux et impatients. Cette année, plus de jury. Plus de discussions interminables, de débats inutiles, de
verbiages vaseux. Le choix de l’Amphore d’Or sera le caprice d’un seul. Celui de Notre Dictateur du Jury.
Jean Dujardin a accepté cette charge avec enthousiasme, et, je crois, avec une certaine dose de sadisme.
Il va nous faire payer toutes ces années de tergiversations. C’est lui qui a tenu à cette thématique
sur les dictateurs fous, mais aussi à celle de cul intitulée «Nazis dans le rétro», tout comme à vanter
la poésie servile. Ce qui n’empêchera pas un gros focus sur Desproges, un éloge de l’éthylisme, une
thématique Inélastique surréaliste avec Buñuel et Trouille, des découvertes d’encore jeunes réalisateurs
comme Fabrice Du Welz, Sébastien Marnier ou Johannes Nyholm, et des performances, des expos, du
théâtre, des rencontres littéraires, des projections dans les bars… Oui. On peut être un dictateur éclairé.
Jusqu’à la fin des temps, que la lumière du fou unique soit!
Benoît Delépine
EN LIBRAIRIE LE 31 OCTOB' 2019
En jouin 2019, les héritiers de Papi Trompette
découvrent dans sa cave, caché sous un amon-
cellement de bouteilles vides d’alcool de pneu,
un album souvenir plein de poésie. Celui qui
conclut toutes les émissions de Groland depuis
des lustres s’y révèle un vrai passionné de son
pays, de sa culture, de ses héros.
Avant de partir saoûl et serein, il avait collec-
tionné toutes les photos, articles de presse et
prospectus venus de sa chère Présipauté. Ses
enfants, très touchés, ont préféré tout léguer
à leur tour et vite fait aux Archives Nationales
Grolandaises.
C’est cet album, intact, que vous allez décou-
vrir (attention, il tâche un peu).
Au menu: les portraits de 1993 à 2018
+ les cartes du Groland+ les personnages illustres
de la Présipauté + la science grolandaise
+ le convertisseur Eugro...
4
Le Festival international du film grolandais de Toulouse s’est installé dans la ville rose en 2012. Il y
rencontre un succès croissant!
La Région Occitanie porte une ambitieuse politique de soutien à la culture et à sa diffusion sur
l’ensemble du territoire. L’axe central est de favoriser l’accès à la culture pour tous et partout. Car la
culture constitue pour moi un pilier fondamental de l’action démocratique et citoyenne. La culture, c’est
l’ouverture aux autres, aux différences et à l’enrichissement individuel et collectif. La programmation de
cette 8e
édition du FIFIGROT s’inscrit pleinement dans cet esprit.
Je m’associe au public, toujours plus nombreux, pour féliciter les organisateurs pour la qualité de
leur travail et les beaux moments de musique, de cinéma et de littérature qu’ils nous permettent de
partager… toujours dans l’esprit grolandais : mordant, utopique et humaniste!
Je souhaite à toutes et à tous un très bon FIFIGROT 2019!
Carole Delga | Présidente de la région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée
ÉDITOS
L’imagination est à l’art ce qu’elle doit être aussi à la Cité. Dans cette perspective, chacune des éditions du Festival
Fifigrot ne peut que nous enrichir de son regard décalé sur le monde qui nous entoure.
Plus que jamais, il nous faut donner aux acteurs culturels la possibilité de mettre la culture au service de l’esprit
critique, du savoir, de l’imagination et de l’émancipation de toutes et tous. Amener la culture au plus près des
haut-garonnaises et haut-garonnais, c’est alors notre ambition au Conseil départemental et nous la concrétisons
notamment en augmentant, chaque année, le budget dédié.
Avec son originalité caractéristique, le Festival Fifigrot contribue à renouveler les codes et à propager nos valeurs
communes. Je me réjouis de cette nouvelle invitation faite aux haut-garonnaises et haut-garonnais. Belle édition
2019 à toutes et tous!
Georges Méric | Président du Conseil départemental de la Haute-Garonne
Comme chaque année, le Fifigrot revient nous réjouir en Septembre avec son cocktail habituel
d’événements aussi farfelus qu’artistiques.
La venue de Jean Dujardin nous permettra de compenser l’absence regrettée de notre Président à vie
désormais au ciel.
Coma cada annada, lo Fifigrot nos tòrna regaudir en setembre amb son mescladís costumièr d’eveniments
tant fantasieiroses qu’artistics.
La venguda de Jean Dujardin nos permetrà de compensar l’abséncia regretada de nòstre President a vida,
d’ara enlà al cèl.
Jean-Michel Lattes | 1er
Adjoint au Maire de Toulouse
Vice-Président de Toulouse-Métropole | Président de Tisséo Collectivités
5
SOMMAIRE
LA COMPÈTE
LES TEMPS FORTS
ET AUSSI…
ET ET AUSSI…
LES INFOS
Invité·e·s du festival p.06
Rencontres p.43
Bar-bars fait son Groland p.46
Ciné bistrots p.46
Le Dictateur du jury p.10
Les Amphores p.10
Gro Before Drive-in & Concerts p.07
Nazis dans le rétro p.17
S. Craig Zahler p.34
Le Dictateur p.18
Johannes Nyholm p.35
Éloge de l’éthylisme p.19
Carte blanche à L’Infini détail p.35
Desproges p.20
Le Radeau p.36
Gro L’art p.22
Fassbinder au Goethe p.36
Le Rien p.24
Midnight movies p.37
Lucha libre p.26
Dernière zéance p.37
Gro’Zical p.28
Reprises grolandaises p.39
Fabrice Du Welz p.30
Hors les murs p.41
Mondo p.27
Amphores 2018 p.38
Made in ici p.29
Les Présipautés à côté p.40
Les Dictateurs fous p.16
Sébastien Marnier p.32
Le programme jour par jour p.56
Infos pratiques/Tarifs p.62
Compète Gro Courts p.14
Clôture du festival p.08
Fifigropen air p.09
Expos p.42
Gro’Prix littéraire p.44
Au Gro’Village p.54
Les Groz’Apéros-Concerts p.52
Aprèm’ Sales Gosses p.54
Gro’Concert de clôture p.53
Compète officielle p.11
Ouverture officielle p.08
Organisation: Association à Côté | admin@fifigrot.com
Programmation cinéma: Maxime Lachaud, Guillaume Louradour, Benoît Delépine, Jiho, Gérard Trouilhet, Manu Jardin
Programmation musique: Muriel Justis, Claire Ganczarczyk
Programmation Ciné Bistrots: Léa Striffling, Olivier Brulais, Muriel Justis
Programmation littéraire: Gérard Trouilhet, Manu Jardin, Claire Ganczarczyk
Programmation des expositions: Association à Côté avec la coordination de Matthieu Sanguinède.
Mais aussi avec Isabelle Etcheverry, Nelly Seguier, Hugo Trouilhet, Jacques Rochefort, Julien Lacoste, Nadja Fiori,
Julie Guéret et Baptiste Vignaud
Coordination éditoriale: Muriel Justis | Mise en page et graphisme: Julie Ramond
Ont participé à la rédaction et aux relectures: Maxime Lachaud, Gérard Trouilhet, Jiho, Jacques Rochefort, Manu Jardin,
Guillaume Louradour, Isabelle Etcheverry et Baptiste Vignaud | Photos: DR | Imprimerie: Imprimerie Capitouls
Relations presse: Muriel Justis | communication@fifigrot.com | Administration, partenariats: Gérard Trouilhet
Un grand merci à tous les bénévoles du festival qui ont survécu et à l’ensemble de nos partenaires,
mécènes et sponsors qui rendent cet événement possible.
6
INVITÉ·E·S
JEAN DUJARDIN
acteur
GAËTAN LIEKENS
réalisateur
Music Hole
PERRINE
DESPROGES
DAVID MUTZENMACHER
réalisateur
Music Hole
CHRISTOPHE DUCHIRON
réalisateur Desproges,
une plume dans le culte
WIM WILLAERT
acteur
Music Hole
CLAUDE SCHMITZ
réalisateur
Braquer Poitiers
MÉRYL FORTUNAT-ROSSI
réalisateur
La Grand-messe
FABRICE DU WELZ
réalisateur
JOHANNES NYHOLM
réalisateur
BORIS MITIC
réalisateur
L’Éloge du rien
BENOIT FORGEARD
réalisateur
Yves
PACÔME
THIELLEMENT
THOMAS
BERTAY
OLIVER GALLMEISTER
éditeur
Gallmeister
QUENTIN LAZZAROTTO
réalisateur
Man Ray
DIDIER POURCEL
réalisateur
Trouille
PATRICK VIRET
réalisateur
Théâtre du radeau
XAVIER DELAGNES
réalisateur
Notre dame de la zad
JEAN-GABRIEL PÉRIOT
réalisateur
Nos défaites
AUDE CHEVALIER
BEAUMEL
MARCELO
BARBOSA
SÉBASTIEN MARNIER
réalisateur
COSMIC
NEMAN
ETIENNE
JAUMET
DOC
SCHÖNBERG
BENOÎT DELÉPINE
Mickael Kael
réalisateur
FRANCIS KUNTZ
réalisateur
Henry
NOËL GODIN
entarteur, agitateur
anarcho-humoristique
JEAN-PIERRE BOUYXOU
réalisateur, acteur,
journaliste
Venez échanger avec les nombreux invités présents
à l’issue des séances ou au coin du bar dans le Gro’Village !
Ainsi que: Marc Bihan (alias Monsieur Morbak) expo ZARMA | Thibault Gendreau, éditions Gallmeister | Jean-Marie Laclavetine et Patrick Raynal
| Micron et sa Brigitte | Luc Weissmuller, majordome Groland | Guillaume Banniard, rédacteur en chef Infini Détail | Gérard Courant, cinéaste |
Michel Froidevaux, éditions Humus | Nils Bouaziz, Potemkine | Nils Bertho, Mondo Cannibalis | Sébastien Marqueteau, réalisateur | Nicolas Monfort,
réalisateur | Matthieu Moerlen, réalisateur | Marc Riso, comédien | Martin Darondeau, réalisateur | Guillaume Chevalier, réalisateur | Viktor Konwicki,
réalisateur | Jean-Do, réalisateur | Mathias Antonietti, réalisateur | Michael Jasari, réalisateur | Vincent Varée, réalisateur | Alexandre Triaca, réalisateur
| L’équipe de la Projo des Petits Grégory | Baptiste Drapeau, réalisateur | Raphaël Guillemot, réalisateur | Delphine Corrard…
Et sous réserve : Blanche Gardin et Thomas Bidegain, Selfie | Marina de Van | Jean-Luc Ormières | Catherine Siné | Alain Guyard …
musiciens Zombie Zombie
LE DICTATEUR
COMPÈTE
DESPROGES
FABRICE DU WELZ
JOHANNES NYHOLM
LE RIEN
REPRISES GRO'ZICAL S. CRAIG ZAHLERGRO L'ART
LE RADEAU LUCHA LIBRE
SÉBASTIEN MARNIER
GROLAND CINÉ BISTROTMEMBRES À VIE
réalisatrice & réalisateur Indianara
réalisateurs Stupor Mundi
TEMPS FORTS
GRO’BEFORE
DRIVE-IN + CONCERTS
SADI 14/09 DÈS 19H30
7
Bon,OK,nouzotreàGroland,onestpar-
tisans du before (avant), ou Gro’before
(Groavant). Alors on voit déjà les com-
mentaires Facebook truffés de fautes
d’orthographe et de syntaxe: «Ouiiii
cé quoi se truc? dabor on dit after, pas
bifort, c’est nimportenawak Groland,
cété mieut avent» . Alors une bonne
fois pour toute, nouzotre on fait avant,
tout simplement parce qu’on n'est pas
certains d’être en état de le faire après.
Point barre et final.
DRIVE-IN DE 20H30 À 22H
Avec ou sans ta voiture, à pied ou à vélo, dans ton hamac ou sur ta chaise de camping…
Viens te plonger dans l’univers des mythiques Drive-in des années 1950! N’oublie pas ta radio!
Au programme, une sélection de courts-métrages, grolandais et barrés à souhait, petites pépites piochées
dans chacune des thématiques de l’année : éloge de l’éthylisme, le rien, lucha libre, gro l’art, gro zical, les
dictateurs fous… Un avant-goût condensé de ce qui vous attend sur le grand cru Fifigrot 2019…
GRO CONCERTS DE 22H À 2H30
VOLGANE Performance-concert
Telle une éruption sous-marine: incontrôlée et naturelle, une musique qui fascine,
accompagnée par une projection en 35 mm de pellicules grattées…
BOUCAN avec Piero Pépin (trompettiste -Tigre des Platanes), Bruno Izarn alias
Kestekop, (rockeur aux quinze guitares) et Mathias Imbert (et sa contrebasse)
Les trois troublions de ce groupe au nom auto-dérisoire à souhait, aux airs de punks
mal rasés, sont tout sauf des apôtres de la cacophonie. Trois univers singuliers pour
une expérience musicale nouvelle, originale.
BUSTIC PLASTER Trio groove dub électro-fou-traque
Bass musique, guitare, synthé, voix et un show qui vous réchauffera le cœur!
Ces déglingués vous emmènent dans leur Psychiatric Cosmic Show, un décor planté
aux airs de steam punk et de récup. De quoi bien danser et se marrer!
DOCTEUR VINCE [STUPEFLIP] DJ set electro rap rock
Dj des mythiques Stupeflip, officiant aussi aux côtés de Gérard Baste (Svinkels), il puise
sans vergogne dans un infini catalogue de tueries rarissimes, exhumées avec le flair d’un
sniper. Des années d'expérience au service d'un DJ set énergique et pointu, où les meilleures
galettes électro, rap viennent percuter les classiques rock et roots du bon Docteur.
Infos pratiques: Installation des voitures de 19h30 à 20h15 | Restauration avec Bonjour Monsieur Patate & buvette sur place
Animaux et boissons alcoolisées interdits à l’entrée (verres, canettes, bouteilles…)
8
AVANT-PREMIÈRE
TEMPS FORTS
OUVERTURE | Lendi 16 septemb’ dès 17h30
CLÔTURE | Gromanche 22 septemb’ à 16h à l’ABC
17H30-18H15: GRANDE MARCHE GROLANDO-MILITO-PROCESSIONNAIRE
de la place du Capitole au Gro’Village !
Accompagnée par la fanfare punk officielle du Fifigrot: HOUBA
18H30: INAUGURATION POMPEUSE DU GRO’VILLAGE (56 rue du Taur)
En présence de toutes les huiles et plus encore, suivie d’un concert sur la «grande scène» de HOUBA
20H30: FILM D’OUVERTURE À L’AMERICAN COSMOGRAPH
IT MUST BE HEAVEN d'Elia SULEIMAN (Palestine/France, 2019, 1h37)
avec Elia Suleiman, Tarik Kopty, Kareen Ghneim, Grégoire Colin, Vincent Maraval, Gael Garcia Bernal
Mention spéciale du jury Cannes 2019 | Séances supplémentaires - Voir P40-41
Fuyant la Palestine, Suleiman cherche une nouvelle terre d'accueil à Paris puis New York. Il part avec l'idée
de faire financer son prochain film mais cette quête se transforme vite en une comédie de l'absurde qui le
renvoie sans cesse à ses origines. À mi-chemin entre l'humour burlesque de Buster Keaton/Jacques Tati et
les saynètes satiriques de Roy Andersson, It must be heaven questionne l'identité et l'appartenance, tout
en offrant le portrait d'un monde sous tension, paranoïaque et ultra sécuritaire.
AVANT-PREMIÈRE
REMISE DES AMPHORES sous le patronage du dictateur Jean Dujardin,
en présence de Benoît Delépine et de nombreux invités du festival.
SUIVIE DE LA PROJECTION DE:
BACURAU de Kleber MENDONÇA FILHO, Juliano DORMELLES (Brésil/France, 2019, 2h12, VOSTFR)
avec Barbara Colen, Sônia Braga, Udo Kier | Séances supplémentaires - Voir P40-41
Dans un futur proche... Le village de Bacurau au Brésil est menacé d’une coupure d’eau générale à cause d’un
barrage bloqué. Les villageois remarquent quelques jours plus tard que Bacurau a disparu de la carte. Habité par
des chefs de gangs fantasques, des putes lanceuses d’alerte, des miliciens énigmatiques, Bacurau sombre peu à
peu dans une chasse à l’homme endiablée. Cette dystopie furibonde co-réalisée par Kleber Mendonça Filho (Les
bruits de Recife, Aquarius) tend vers la fable politique sous acide, métaphore anamorphosée de l’ère Bolsonaro.
9
SOIRÉE FIFIGROPEN AIR
Dredi 20 septemb’ | Ouverture des portes dès 19h
Port Viguerie - Quai de l’Exil Républicain espagnol (quartier Saint-Cyprien – Face à la Daurade)
Participation libre et nécessaire | Buvette & petite restauration sur place
©CALLINSCHERRER
20H30: THÉÂTRE DE RUE
CROISSANCE REVIENS! Cie Triple AAA (durée: 50 min)
Mise en scène: Aurélien Ambach Albertini
avec Aurélien Ambach Albertini, Cardinal Triple A et Alessandro Di Giuseppe, PAP’40
Croissance Reviens! est une M€$$€ pour penser à ceux qui souffrent
le plus: les plus riches de la planète! Le PAP’40 de l’€glise de la Très
Sainte Consommation, accompagné de son fidèle assistant le Cardi-
nal Triple A, envoûte l’audience pour célébrer le Dieu Argent avec des
prières et des chants, faire revenir la croissance, exorciser les vilains
écolos et sauver les riches!
Au nom du pèze, du fric et du saint crédit. Amen... Ton Pèze!
«À mi-chemin entre l’œuvre des Monty Python, d’un punk à chien sous acide, et de Pierre Gattaz. Jouissif et sans
entraves.» C’est Guillaume Meurice qui le dit.
«Plus que du théâtre: une grand-messe, un happening, une vengeance rigolarde.» C’est le Canard Enchaîné qui l’écrit!
22H: PROJECTION EN PLEIN AIR
LE GRAND SOIR Benoît DELÉPINE, Gustave KERVERN (France, 2012, 1h32)
avec Benoît Poelvoorde, Albert Dupontel, Brigitte Fontaine
Un Certain Regard Prix Spécial du Jury Festival de Cannes 2012
Les Bonzini tiennent le restaurant «La Pataterie» dans une zone commer-
ciale. Leur fils aîné, Not, est le plus vieux punk à chien d'Europe. Son frère,
Jean-Pierre, est vendeur dans un magasin de literie. Quand Jean-Pierre
est licencié, les deux frères se retrouvent. Le Grand Soir, c'est l'histoire
d'une famille qui décide de faire la révolution... à sa manière.
Viendez revoir ce conte social drôlatique, comédie loufoque au casting
explosif, portrait à la fois juste, drôle et amer de la France d'aujourd'hui.
EN PRÉSENCE DE BENOÎT DELÉPINE
AMPHORE D’OR
En toute partialité, Jean Dujardin, notre dictateur de l’année, remettra l’Amphore d’Or au réalisateur du plus
grolandais des films de la sélection.
AMPHORE DU PEUPLE | En partenariat avec TISSÉO
Que l’on pourrait appeler «Amphore des opprimés», sera la seule et unique occasion pour notre public de célébrer
le film le plus grolandais à leurs yeux.
AMPHORE DES ÉTUDIANTS DE L’ENSAV | En partenariat avec la MAE
Le jury composé d’étudiants de l’École Nationale Supérieure d’Audiovisuel de Toulouse, remettra cette Amphore
au réalisateur du plus grolandais des films en compétition.
AMPHORETTE
Cette nano amphore sera décernée en toute impartialité par les spectateurs et les familles des réalisateurs
de la sélection courts-métrages.
PRIX MICHAEL KAEL | En partenariat avec Benoît Delépine
Ce prix que le monde du cinéma nous envie sera remis à l’issue d’un vote réunissant Michael Kael
et Benoît Delépine.
JEAN DUJARDIN,
DICTATEUR DU JURY
Dévoilé par la troupe de café-théâtre Nous Ç Nous et la série
télé à succès Un gars, une fille, Jean Dujardin débute sa carrière
au cinéma en tant que Brice de Nice, truculent surfeur casseur.
C’est avec Michel Hazanavicius qu’il déploie toute sa popularité
en interprétant l’anti-héros Hubert Bonisseur de la Bath dans
les deux premiers épisodes d’OSS 117. Sa carrière est ensuite
portée par des rôles éclectiques, avec un goût prononcé pour la
comédie: chez Jan Kounen dans 99 francs, Bertrand Blier dans
Le Bruit des glaçons, Cédric Jimenez dans La French, Kervern
et Delépine dans I feel good, Laurent Tirard dans Le Retour du
héros, Quentin Dupieux dans Le Daim…
Sans oublier évidemment sa consécration internationale avec
The Artist, réalisé par son camarade Hazanavicius, qui l’a pro-
pulsé sur le devant de la scène internationale en décrochant
l’Oscar du meilleur acteur en 2012.
Jean Dujardin estime ne pas avoir pris la grosse tête, mais son rôle de dictateur du Fifigrot risque de saper
tous ses efforts à paraître normal. À bien y réfléchir, ce self made man à la française qui a commencé
dans les cafés-théâtres, risque de finir la plupart de ses soirées dans les bars partenaires du Fifigrot: nous
pouvons dire que la boucle est bouclée.
Bienvenue au Groland, cher Jean Dujardin!
AMPHORES
10
11
COMPÈTE OFFICIELLE
BRAQUER POITIERS
DOGS DON’T WEAR PANTS
de Claude SCHMITZ
(France, 2019, 1h30)
avec Wilfrid Ameuille, Francis Soetens,
Thomas Depas
de J-P VALKEAPÄÄ
(Finlande/République Tchèque/Lettonie,
2018, 1h45, VOSTFR)
avec Pekka Strang, Krista Kosonen
En sélection Quinzaine des réalisateurs, Cannes 2019
Davantage pieds nickelés que bandits, Francis
et Thomas prennent en otage Wilfrid, propriétaire d’une station de lavage auto, source de quelques poi-
gnées d’euros quotidiennes. Syndrome de Stockholm à l’œuvre chez Wilfrid, le voilà qui prend aussitôt
goût à la situation, qu’il se plaît même à théoriser amplement, tandis que l’incertitude gagne les deux
compères rejoints par leurs amies venues du Sud.
Sorte de parodie des films estivaux de Rohmer (on pense aussi à L’Enlèvement de Michel Houellebecq de
Guillaume Nicloux), Braquer Poitiers, c’est aussi la découverte du comédien Wilfrid Ameuille (qui s’oc-
cupe d’une station de lavage dans la vraie vie), dans la peau de ce personnage intello-flegmatique tout
à fait truculent. Du grolandais pur jus!
Juha a perdu son épouse, victime d’une noyade.
Incapable de surmonter cette tragédie, il vit replié sur lui-même. Mais sa rencontre avec Mona, une
dominatrice SM, va modifier le cours de son existence. Lorsque Mona lui lance: «Les chiens ne portent
pas de pantalon», Juha s’exécute docilement et prend goût à la cravache. Dans cette quête effrénée
pour tutoyer la mort (qui le rapproche de sa femme disparue), Juha entame son processus de guérison.
Le film n’est pas à mettre entre toutes les mains (mais gantées de préférence!), avec ce subtil mélange
des genres: une comédie noire profondément sentimentale, normalisant des pratiques que certains juge-
raient underground, portée par une mise en scène très stylisée et un comédien inoubliable. Déjà cul...te!
Môrdi 17/09 à 18h
Dredi 20/09 à 19h45 | ABC
Môrdi 17/09 à 22h | Sadi 21/09 à 13h30
American Cosmograph
AVANT-PREMIÈREINÉDIT
EN PRÉSENCE DE L’ÉQUIPE DU FILM LE DREDI
12
COMPÈTE OFFICIELLE
FIRST LOVE
LE MIRACLE
DU SAINT INCONNU
de Takashi MIIKE
(Japon/Grande-Bretagne, 2019, 1h48, VOSTFR)
avec Masataka Kubota, Nao Ohmori,
Shôta Sometani
d’Alaa EDDINE ALJEM
(Maroc/France, 2019, 1h40, VOSTFR)
avec Younes Bouab, Salah Bensalah,
Bouchaib Essamak, Anas El Baz
Tokyo, la nuit. Leo est un jeune boxeur, il tombe
sous le charme de Monica, une call-girl toxicomane et vierge, et impliquée dans un trafic de drogue. Les
tourtereaux vont être poursuivis par un policier corrompu, un yakuza et une femme-assassine envoyée
par des groupes chinois.
Takashi Miike, cinéaste prolifique dont les films arrivent peu jusqu’à nous, retrouve ici une maîtrise
formelle réjouissante. Traversé par une galerie de personnages idiots, de fulgurances humoristiques et
avec son goût prononcé pour la violence burlesque, First Love côtoie le grotesque pour finalement rentrer
dans les rangs de la romance et du conte moral. Takashi Miike regagne toutes ses lettres de noblesse
dans un film inventif et déjanté!
La police aux trousses, Amine enterre le butin
dérobé dans une tombe bricolée au milieu du désert. Au sortir de sa peine de prison, il découvre que la
colline est devenue un lieu de culte et un mausolée au Saint Inconnu a été construit à l’emplacement
même de son magot. Pour le récupérer, Amine va s’installer au village et partager le quotidien de ses
habitants excentriques.
Film choral et fable burlesque, Le Miracle du Saint Inconnu pioche autant dans le western, le cartoon que
dans l’humour des frères Coen. Pour son premier long-métrage, Alaa Eddine Aljem propose une vraie sa-
tire de la crédulité, qui ne se moque jamais de ses personnages, mais qui souligne l’absurde derrière toute
croyance dans une communauté où l’ennui est tellement fort que tout événement devient spectaculaire.
Lendi 16/09 à 21h30
Sadi 21/09 à 16h | ABC
Lendi 16/09 à 20h30 | Castelia (Castelginest)
Credi 18/09 à 21h15 | Dredi 20/09 à 17h
Sadi 21/09 à 17h15 | Cratère
AVANT-PREMIÈREAVANT-PREMIÈRE
13
MUSIC HOLE
SELFIE
de David MUTZENMACHER et Gaëtan LIEKENS
( Belgique, 2019, 1h23)
avec Wim Willaert, Vanessa Guide, Jason Chicandier,
Tom Audenaert, Laurence Oltuski, Mourade Zeguendi,
Sacha Bourdo, Hande Kodja, Kody Kim, Naima Rodric,
Mounir Ait Hamou, Frédéric Imberty, Pierre Ligot,
Bénédicte Philippon, Guy Staumont, Marijke Pinoy
de Tristan AUROUET, Thomas BIDEGAIN,
Marc FITOUSSI, Cyril GELBLAT
et Vianney LEBASQUE
(France, 2019, 1h47)
avec Blanche Gardin, Sébastien Chassagne,
Max Boublil, Elsa Zylberstein, Estéban, Manu Payet,
Alma Jodorowsky, Haroun, Finnegan Oldfield
En proie à des soucis conjugaux avec Martine, son
épouse, Francis, qui travaille dans un cabaret mi-
teux, se frite avec elle. Un matin, dans son congé-
lateur, il découvre… une mauvaise nouvelle !
Tel est le point de départ loufoque et macabre de ce film, sorte de polar burlesque, parfumé de gueuze
bien fraîche, de musique tzigane, sur fond de déni de la désagrégation du couple, où vont se croiser
toutes les variétés de névroses et de folie. David Mutzenmacher : « En plus du burlesque et des rebondis-
sements, on tente de raconter quelque chose derrière, en traitant de sujets un peu compliqués. Avec de
la caricature, de l’absurde et de l’humour. » Une comédie noire déjantée.
Dans un monde où la technologie numérique a
envahi nos vies, certains d’entre nous finissent par
craquer. Addict ou technophobe, au travail ou dans
les relations amoureuses, Selfie raconte les destins comiques d’Homo Numericus au bord de la crise de nerfs…
Film à sketches écrit et réalisé à plusieurs (et un énorme casting avec notamment l’excellente Blanche Gar-
din), Selfie est la rencontre entre les questionnements de la série à succès Black Mirror et la cruauté du film
Les Nouveaux Sauvages de Damián Szifrón (Amphore d’Or en 2014). Les différents segments, reliés entre eux
grâce à une savante narration, entraînent le spectateur dans les méandres obscurs des réseaux sociaux, des
égos démesurés, des rencontres d’un soir et de la barbarie 2.0. Férocement drôle !
Joudi 19/09 à 19h15 | Gromanche 22/09 à 11h15
American Cosmograph
Joudi 19/09 à 20h30 | l’Entract’ (Grenade)
Credi 18/09 à 16h30 | Sadi 21/09 à 20h
Gaumont
INÉDITAVANT-PREMIÈRE
EN PRÉSENCE DE L’ÉQUIPE DU FILM
À L’AMERICAN COSMOGRAPH
EN PRÉSENCE DE L’ÉQUIPE DU FILM LE SADI
14
COMPÈTE GROCOURTS
LIFE GOES ON de Nicolas MONFORT (Belgique, 2019, 11’04)
«Alors tu tournes à gauche… à gauche! L’autre gauche!!! Voiiilà!!»
Un fauteuil roulant à moteur, guidé par un invalide, déboule lors d’une fête en son honneur.
Il ne parle pas, c’est un miraculé qui se présente face à ses amis pour un retour quasi triomphal.
LA MANGEUSE D’HOMME de Baptiste DRAPEAU (France, 2019, 16’56)
Jeanne, une gendarme incorruptible et ambitieuse, va se retrouver entraînée dans une sombre
magouille entre son supérieur, l’adjudant-chef Paul Belmart, et les frères Gutowski, des tocards
de la mafia vosgienne qui viennent de dérober cinquante mille francs.
MICROFILMS de Raphaël GUILLEMOT (France, 2019, 21’53)
Film à sketches.
DEUX OISEAUX d’Antoine ROBERT (France, 2019, 11’30, animation)
Le petit Jean découvre la vie aux champs à la fin des années soixante. Des vacances initiatiques
entre tendresse et brutalité avec de vrais morceaux de poésie absurde.
JUDITH HÔTEL de Charlotte LE BON (France, 2019, 16’04)
Dormir pour toujours, c’est le rêve de Rémi. Insomniaque depuis huit ans, la vie est devenue pour lui
un calvaire. En réservant une chambre au Judith Hôtel, un établissement très prisé, il s’offre la possibilité
d’un nouveau départ.
CACHE-CASH de Enya BAROUX et Martin DARONDEAU (France, 2019, 15’)
Jacques, 58 ans, a fait un AVC. À son réveil à l’hôpital, deux hommes prétendent être ses amis,
avoir braqué un bar-tabac avec lui, et être là pour récupérer leur part du butin. Selon eux, Jacques
est le seul à savoir où se trouve l’argent. Seulement, Jacques ne se souvient plus de rien.
PROGRAMME 1 | 1h30
Môrdi 17/09 à 20h15 | Joudi 19/09 à 16h15
à l’ENSAV
EN SA PRÉSENCE
EN PRÉSENCE
DE MEMBRES DE L’ÉQUIPE
EN PRÉSENCE DE L’ÉQUIPE DU FILM
EN PRÉSENCE DE
L’ÉQUIPE DU FILM
15
TIGRE de Delphine DELOGET (France, 2019, 21’38)
Sabine et Natacha ont 22 ans. Elles vivent ici, dans un trou paumé, l’une en face de l’autre.
Un jour, Natacha a une opportunité : partir là-bas et laisser Sabine seule ici. La trahison lui sera fatale.
DOUCE NUIT de Jérôme STEINBERG (France, 2019, 3’43)
La nuit de Noël à un arrêt de bus, un homme essaie de communiquer avec un bébé dans un landau.
LE SILENCE DES POISSONS MOURANTS de Vasilis KEKATOS (Grèce, 2019, 19’35)
Makis travaille dans une exploitation piscicole. Un matin, alors qu’il part travailler, on l’informe qu’il
est mort. Il tente vainement de prouver qu’il est bien vivant, pour finalement accepter sa situation.
LES JOUVENCELLES de Delphine CORRARD (France, 2019, 19’36)
Laurenne est une vieille dame en maison de retraite. Discrète et disciplinée, Laurenne déprime
sans faire de bruit. Jusqu’à ce qu’elle rencontre Sylvie, la bonne quarantaine, fraîchement embauchée
dans l’établissement. Alors qu’elles se lient d’amitié, Laurenne découvre enfin l’audace.
HYPERSENSIBLE de Lewis EIZYKMAN (France, 2019, 6’)
Greg aborde Lola dans la rue, persuadé d’avoir rendez-vous avec elle.
Mais manifestement, ce n’est pas le cas.
VIHTA de François BIERRY (Belgique, 2019, 20’58)
Serge et ses quatre collègues sont salariés d’une petite entreprise, fraîchement rachetée par un grand
groupe. Comme cadeau de bienvenue, ils sont conviés par leur nouvel employeur à une journée détente
dans un centre thermal.
PROGRAMME 2 | 1h30
Credi 18/09 à 20h15 | Dredi 20/09 à 16h30
à l’ENSAV
EN PRÉSENCE DE LA RÉALISATRICE
16
LES DICTATEURS FOUS
COMMENT J’AI APPRIS À SURMONTER MA PEUR ET À AIMER ARIEL SHARON
ÉCHOS D’UN SOMBRE EMPIRE
GÉNÉRAL IDI AMIN DADA: AUTOPORTRAIT
Avi Mograbi a souhaité faire un film sur son ennemi juré, Ariel
Sharon. Le réalisateur veut montrer la bête qui sommeille der-
rière l’homme politique. Mais ce dernier se montre plus sympa-
thique qu’il ne l’aurait cru. Ce film n’est ni un portrait ni une
diatribe militante, mais plutôt une comédie tragicomique sur comment approcher le monstre sans se perdre
soi-même. Un jeu subversif et humoristique, où réalité et fiction se mêlent dans un dispositif malicieux.
Sa majesté l’empereur Bokassa est l’archétype du dictateur
complètement fêlé, mythomane, paranoïaque et sanguinaire.
Herzog raconte la descente aux enfers d’un journaliste anglais
soudainement arrêté par la police de l’empereur pour des ac-
tivités supposées d’espionnage. Prison sans procès, mise au
secret et tortures des plus violentes seront son quotidien durant des années. À travers cette histoire, un
décryptage du système sanguinaire jusqu’à l’anthropophagie d’un bouffon et de l’horreur du pouvoir.
Dirigeant de l’Ouganda, le général Amin Dada est suivi par
une équipe de télévision. Du moins, c’est ce qu’il croit, tentant
de se faire passer pour un être jovial et sympathique. Au fil de
l’interview, le dictateur potache, mégalomane, psychopathe,
révèle les idées les plus folles. Il se met en scène naïvement
sans se douter de l’ironie subtile de Barbet Shroeder. Summum du film: la séquence du conseil des
ministres et le concours de traversée de piscine, où toute la démence de ce clown effroyable apparaît.
de Avi MOGRABI (Israël, 1997, 1h01, VOSTFR, documentaire)
avec Avi Mograbi, Ariel Sharon
de Werner HERZOG (Allemagne, 1990, 1h31, documentaire)
de Barbet SCHROEDER (Suisse/France, 1974, 1h32, documentaire)
Joudi 19/09 à 21h15 | Cratère
Joudi 19/09 à 18h45 | Sadi 21/09 à 15h30 | Cratère
Dredi 20/09 à 18h50 | Gromanche 22/09 à 16h45 | Cratère
L’IGNOMINIE HUMAINE TRAITÉE AVEC IRONIE
PHILOSOPHIE FORAINE: Sadi 21/09 à 19h | Gro’Village | Entrée libre
PEUT-ON BOURRER LE MOU COMME ON BOURRE LES URNES? par Alain GUYARD
NAZIS DANS LE RÉTRO
17
SONO TORNATO
IRON SKY 2
75 ans après sa mort, Benito Mussolini revient pour reconquérir
le peuple italien. Mais comment y parvenir dans ce monde mo-
derne ? Les Italiens ont changé mais jusqu’à quel point? Cette
comédie grinçante a fait polémique dans son pays. Sous l’angle de la caricature bouffonne, Miniero nous
montre un monde des médias et des réseaux sociaux complice d’une possible renaissance fasciste.
L’Humanité a trouvé refuge dans l’ancienne base nazie sur la Lune.
La Terre a été dévastée par une guerre nucléaire. Dans ses entrailles
se cache une puissance qui pourrait sauver les derniers humains.
Encore plus what the fuck que le premier opus avec Hitler à dos de dinosaure, une secte vénérant Steve Jobs et
le revival barré de figures telles que Staline ou même Ben Laden. On nage en plein délire sous acide!
de Luca MINIERO (Italie, 2018, 1h40, VOSTFR)
avec Massimo Popolizio, Frank Matano, Stefania Rocca
de Timo VUORENSOLA (Finlande/Allemagne/Belgique, 2019, 1h33, VOSTFR)
avec Lara Rossi, Vladimir Burlakov, Udo Kier
Sadi 21/09 à 12h | Gaumont
Môrdi 17/09 à 19h | Sadi 21/09 à 18h15 | Gaumont
SOIRÉE SPÉCIALE
INTERDIT AUX MOINS DE 16 ANS
Dredi 20/09 à partir de 19h30 à l’American Cosmograph Tarif pour la soirée complète: 9€
SALON KITTY de Tinto BRASS (Italie/France/Allemagne, 1976, 2h09, 35mm, VF)
avec Helmut Berger, Ingrid Thulin, Teresa Ann Savoy, Tina Aumont
GRETCHEN SANS UNIFORME d’Erwin C. DIETRICH (Suisse, 1973, 1h36, 35mm, VF)
avec Carl Möhner, Birgit Bergen, Helmut Förnbacher
Durant la Seconde Guerre Mondiale, le IIIe
Reich s’empare du Salon Kitty,
luxueux bordel. Le directeur y engage des prostituées, espionnes totalement
dévouées au parti, jusqu’à ce que l’une d’elles se rebelle.
Chef d’œuvre de la Nazisploitation, genre érotique le plus fou des années 1970,
le transgressif Salon Kitty pourrait être la rencontre entre la décadence des
Damnés de Visconti et le baroque de Fellini.
Des jeunes femmes, entraînées pour faire partie des SS, se soumettent à de
«rigoureux» examens afin d’intégrer le corps d’élite des officiers. Une rareté,
adaptée d’un roman de gare à succès où une allemande contracte une maladie
vénérienne pour contaminer les soldats américains.
Dietrich, pape du cinéma d’exploitation, en tire une comédie sexy qui évite
le trash mais porte un regard naïf plutôt dérangeant sur ces personnages qui
aiment le cul et Hitler.
19H30
22H15
INÉDITINÉDITENSALLES
En partenariat avec Artus Films
GRETCHEN SANS UNIFORME d’Erwin C. DIETRICH (Suisse, 1973, 1h36, 35mm, VF)
avec Carl Möhner, Birgit Bergen, Helmut Förnbacher
Des jeunes femmes, entraînées pour faire partie des SS, se soumettent à de
«rigoureux» examens afin d’intégrer le corps d’élite des officiers. Une rareté,
adaptée d’un roman de gare à succès où une allemande contracte une maladie
vénérienne pour contaminer les soldats américains.
Dietrich, pape du cinéma d’exploitation, en tire une comédie sexy qui évite
le trash mais porte un regard naïf plutôt dérangeant sur ces personnages qui
aiment le cul et Hitler.
22H15
+ SURPRISES ET CADEAUX
PROJECTION ANNULÉE
18
LE DICTATEUR
JEAN DUJARDIN PRÉSENTE… SON ŒUVRE
Cher Petit Père du peuple grolandais, c'est avec une infinie dévotion que l'équipe du Fifigrot a
exaucé votre ordonnance: «Tous les festivals du Groland se doivent de diffuser sur grand écran mon
image, capturée par les cinéastes ayant eu l'honneur de fixer mon reflet». Et quel privilège de vous
accueillir, Ô grand Jean, pour chacune de ces séances.
DOUBLE PROGRAMME OSS 117 Joudi 19/09 à partir de 20h15 | Gaumont
Tarif spécial soirée: 9€ les 2 séances
OSS 117 LE CAIRE NID D'ESPIONS
de Michel HAZANAVICIUS (France, 2006, 1h39) avec Jean Dujardin, Bérénice Bejo, Aure Atika, François Damiens
Égypte, 1955, le Caire est un véritable nid d’espions. Le Président de la République française envoie son arme maî-
tresse mettre de l’ordre dans cette pétaudière au bord du chaos: Hubert Bonisseur de la Bath, dit OSS 117 – inter-
prété par l’excellentissime Jean Dujardin dans un film considéré comme le mètre étalon de la comédie à la française.
OSS 117 RIO NE RÉPOND PLUS
de Michel HAZANAVICIUS (France, 2009, 1h40) avec Jean Dujardin, Louise Monot, Alex Lutz
Lancé sur les traces d’un microfilm compromettant pour l’État français, OSS 117, le plus
célèbre de nos agents, va devoir faire équipe avec la plus séduisante des lieutenants-colonels
du Mossad pour capturer un nazi maître chanteur.
22H10
20H15
I FEEL GOOD de Gustave KERVERN et Benoît DELÉPINE (France, 2018, 1h43)
avec Jean Dujardin, Yolande Moreau, Jean-Benoit Ugeux, Xavier Mathieu et les compagnons
du village Emmaüs de Lescar-Pau.
LE DAIM de Quentin DUPIEUX (France/Belgique, 2019, 1h17)
avec Jean Dujardin, Adèle Haenel, Albert Delpy
EN PRÉSENCE DE
BENOÎT DELÉPINE ET JEAN DUJARDIN
EN PRÉSENCE DE JEAN DUJARDIN AU CRATÈRE
EN PRÉSENCE DE JEAN DUJARDIN
Dredi 20/09 à 20h | Utopia Borderouge
Joudi 19/09 à 21h | Le Central (Colomiers) | Sadi 21/09 à 20h45 | Cratère
Monique dirige une communauté Emmaüs près de Pau. Après plusieurs années d’absence, elle voit débar-
quer son frère, Jacques, un bon à rien qui n’a qu’une obsession: trouver l’idée qui le rendra riche.
Le duo grolandais déploie une nouvelle fois sa subversion joyeuse, dans une France macroniste qui ne
semble pas emprunter qu’à la fiction.
Georges quitte tout pour s’acheter un blouson hors de prix: un 100% daim à franges. Son fétichisme narcissique
va le faire plonger dans la folie. Il n’a plus qu’une idée en tête: supprimer tous les autres blousons. Avec un goût
pour l’absurde intact, Quentin Dupieux nous livre un autoportrait sous les atours d’une comédie bis unique alors
que Dujardin, en matérialiste solitaire, joue ce sociopathe avec un naturel désarmant.
©ATELIERDEPRODUCTION
19
ÉLOGE DE L'ÉTHYLISME
GRABBERS
LE DERNIER PUB
AVANT LA FIN DU MONDE
GOLDEN GLOVE
de Jon WRIGHT
(Grande-Bretagne/Irlande, 2012, 1h34, VOSTFR)
avec Richard Coyle, Ruth Bradley, Russell Tovey
de Edgar WRIGHT
(États-Unis/Grande-Bretagne/Japon, 2013, 1h49, VOSTFR)
avec Simon Pegg, Nick Frost, Martin Freeman
de Fatih AKIN (Allemagne, 2019, 1h50, VOSTFR)
avec Jonas Dassler, Margarete Tiesel, Hark Bohm
Dredi 20/09 à 20h15 | ENSAV
Sadi 21/09 à 22h15 | Gaumont
Môrdi 17/09 à 20h45
Sadi 21/09 à 16h | Gaumont
Des pêcheurs disparaissent sur les côtes d’Erin Island, petit bled irlandais. Des baleines échouent sur la plage,
mutilées. Seul un ivrogne du coin a échappé aux créatures assoiffées de sang. Les villageois vont en déduire
que la seule façon de survivre, c’est de boire jusqu’à plus soif.
Un délire horrifico-comique à faire exploser l’éthylomètre. Au menu: pochtrons, pintes, monstres, effets spé-
ciaux, second degré et quelques scènes d’anthologie bien imbibées.
Cinq quarantenaires se retrouvent dans la petite ville anglaise dont ils sont originaires. Ils sont devenus adultes,
vivent des vies bien rangées, à l’exception de celui qui fut un jour leur meneur. Le défi qu’il leur lance: une nuit,
douze pubs, et au moins une bière dans chaque. L’objectif: parvenir au dernier pub sur la liste: The World’s End.
Mais la fin du monde approche... Un buddy movie hilarant, le film de chevet de tou·te·s les grolandais·es.
Farce macabre sur la misère sociale de l’Allemagne post-nazie, Golden Glove se base sur des faits réels.
Hambourg, années 1970, Fritz Honka ne semble être qu’un loser traînant dans un bar miteux à la recherche
de femmes seules. Mais il se révèle être un véritable monstre… Au-delà du portrait d’un tueur en série
alcoolique, impuissant, amateur de pop teutonne et de vieilles édentées, cette comédie noire nous plonge
dans les odeurs de corps, de saucisses et de gnôle, présentant une humanité en loques à qui il ne reste que
le schnaps pour se raccrocher à la vie.
À BOIRE, À BOIRE, À BOIRE…
INTERDIT AUX MOINS DE 16 ANS
20
DESPROGES
Pierre Desproges (1939-1988) était un artisan du
verbe: le sens du raccourci, les gros mots accolés à
un vocabulaire distingué faisait son charme. Pierre
Desproges ne connait pas d'absence... Son œuvre
lui survit: pièces de théâtre, colloques, livres... Un
voyage dans son univers cynico-sarcastique.
LE MAÎTRE DE L’HUMOUR NOIR
Môrdi 17/09 à 18h | Librairie Floury Frères
Môrdi 17/09 à 19h30 | American Cosmograph
RENCONTRE PERRINE DESPROGES
UNE SOIRÉE AVEC (LES) DESPROGES
Une rencontre et signature avec Perrine Desproges, co-auteure du livre Desproges par Desproges.
Perrine Desproges est la fille cadette de Pierre et Hélène Desproges et la co-fondatrice des éditions du Courroux.
Venez découvrir ou redécouvrir le travail de Pierre Desproges en compagnie de Chistophe Duchiron,
réalisateur du documentaire et Perrine Desproges, co-auteure. Présenté par Noël Godin.
?
DESPROGES: PAS TRÈS CATHODIQUE
PIERRE DESPROGES: UNE PLUME DANS LE CULTE
QUIZZ DESPROGES
Du «Petit rapporteur», aux «Minute nécessaire de Monsieur Cyclopède», Pierre Desproges se livra pen-
dant deux décennies à un dynamitage en règle des conventions de la télé, ouvrant la voie à d’estimés
glougloupants héritiers. Venez découvrir ou redécouvrir sur grand écran un florilège de ses sketches TV
les plus drôlatiquement borderline.
Si l’on veut comprendre comment Pierre est devenu Desproges, il faut se pencher sur son goût de l’écriture
et son talent de plume. À coups de saillies verbales, d’aphorismes dévastateurs, de digressions sauvages et
d’imparfaits du subjonctif, Desproges a composé des chroniques, des textes de scène, des réquisitoires, des
flagrants délires, des minutes nécessaires, un roman, des chansons.
Chez Desproges l’écriture est une arme au moyen de laquelle il dézingue les imbéciles, les notables, les
corporations, la mort, le cancer, l’hypocrisie… «La langue, disait-il, est la seule chose que je respecte.»
Laissant une large place à la parole de Pierre Desproges à travers les images d’archives, le film s’appuie sur
des documents rares ou inédits et sur le témoignage de proches qui se sont peu ou pas exprimés.
Savez-vous comment faire cuire des carottes sans sortir de son lit,
ou qui est Priscilla?
Venez tester vos connaissances desprogiennes, avec à la clé, livres et goodies à gagner.
de Christophe DUCHIRON (France, 2018, 0h52, INA / PMP Productions)
Auteurs: Perrine Desproges, Christophe Duchiron, Cécile Thomas
Archives INA,
1970-1984
En partenariat
avec l’INA
21
VIALATTE VS DESPROGES QUAND L’ÉLÈVE DÉPASSE LE MAÎTRE
DEUX PIÈCES DE THÉÂTRE
Délectation à entendre claquer les mots virtuoses et cinglants d’un auteur à la plume cise-
lée. Avocat et partie civile, et « trop amoureux de l’humanité pour la supporter médiocre… »,
cet « impertinent » explore avec une fausse naïveté le comportement pour le moins bizarre de
cet animal pensant qu’est l’homme d’aujourd’hui. L’homme est simplement ridicule et mérite
mieux… Pierre Desproges aurait préféré fêter son cancer plutôt que sa mort. Malgré cela, il est
resté sur scène jusqu’au bout. Même s’il n’en aurait certainement « rien à secouer ».
Pierre Desproges adorait Alexandre Vialatte. L’inverse est moins vrai. Vialatte est décédé en
1971, il n’a pas eu l’heur de découvrir à quel point son esprit poétique et fantaisiste avait pu
inspirer avec bonheur son cadet.
Une soirée, deux spectacles, pour rendre hommage à deux maîtres de l’absurde le plus ravageur.
Credi 18/09 | 19h et 21h | Cave Poésie 55 min chaque spectacle | 6 > 13€ | Cave et Foyer
MON CADAVRE SERA PIÉGÉ21H
Compagnie : Emmanuel Matte | Genre : Desproges après l’heure
Texte : Pierre Desproges | Montage : Julia Vidit et Emmanuel Matte
Jeu : Emmanuel Matte | Mise en scène : Julia Vidit
Un homme d’âge mûr se sent vieillir : « l’âge mûr précède l’âge pour-
ri ». Il s’interroge : la mort est inévitable, la vie est courte, pourquoi
alors agissons-nous de façon absurde ? Ce questionnement fait de
lui un misanthrope et définit ainsi l’objet de sa haine : la connerie
des hommes, celle des autres mais aussi la sienne.
L’HOMME EST LE SEUL ANIMAL QUI PORTE DES BRETELLES
C’EST CE QUI LE DISTINGUE NETTEMENT DU BOA19H
Compagnie : Compagnie 11h11 | Genre : Desproges avant l’heure
Jeu : Marc Compozieux et Alexis Gorbatchevsky
Deux personnages en bretelles et charentaises font irruption
sur scène. Ils semblent jumeaux ou, du moins, ils sont reliés l’un
à l’autre. Un Alexandre et un Vialatte. L’un dit, l’autre écoute.
L’un commence, l’autre finit.
Ils donnent vie à des animaux étonnants pour mieux nous par-
ler de l’homme qui remonte, selon l’auteur, « à la plus haute
antiquité ».
Vous êtes chez Monsieur Vialatte, vous voilà prévenu·es…
©FRANÇOIS-SOULAT
22
GRO L'ART
INÉLASTIQUE SURRÉALISTE
LIBERTÉS FORMELLES ET HÉRITAGE SURRÉALISTE
BLACK MOON
LES FUNÉRAILLES DES ROSES
de Louis MALLE
(France/Allemagne, 1975, 1h40, VOSTFR)
avec Cathryn Harrison, Alexandra Stewart,
Joe Dallessandro, Thérèse Giehse
de Toshio MATSUMOTO
(Japon, 1969, 1h48, VOSTFR)
avec Peter, Osama Ogasawara, Yoshio Tsuchiya
Joudi 19/09 à 14h | Gromanche 22/09 à 12h
Gaumont
Môrdi 17/09 à 13h40 | Credi 18/09 à 17h30
American Cosmograph
Alors qu’une guerre des sexes fait rage, une
jeune fille, Lily, fuit au volant d’une voiture. Elle se refugie dans la forêt où elle rencontre une licorne qui
la conduit à une étrange demeure.
Hommage à Alice au pays des merveilles, Black Moon oscille entre conte surréaliste, bestiaire fasci-
nant et allégorie sur l’éveil sexuel. Certaines images, superbement rendues par le directeur de la photo
d’Ingmar Bergman, vous cloueront sur place. À (re)découvrir d’urgence.
Tokyo. Eddie, jeune drag-queen, est la favorite
de Gonda, propriétaire du bar Genet. Cette re-
lation provoque la jalousie de la maîtresse de Gonda, Leda, drag-queen plus âgée et matrone du bar.
Incontournable de la culture LGBT, ce film nous plonge dans la contre-culture gay du quartier de Shin-
juku, là où les jeunes des sixties se retrouvaient autour des drogues, du cinéma underground et d’un ac-
tivisme révolutionnaire. Entre surréalisme et approche documentaire, une réécriture insolente du mythe
d’Œdipe. Un joyau !
INÉDITÀTOULOUSE
LE FANTÔME DE LA LIBERTÉ
Luis BUÑUEL (Italie/France, 1974, 1h44)
avec Michael Lonsdale, Adolfo Celi, Michel Piccoli
Jean-Claude Brialy, Jean Rochefort et Monica Vitti
Môrdi 17/09 à 16h15 | Gromanche 22/09 à 18h
Gaumont
Ce film de Luis Buñuel interroge sur le sens de
la liberté et sur le rapport à la réalité. Où est le
vrai, où est le faux? Tout semble être de l’ordre du simulacre et toutes les valeurs sont renversées. Toutes
les conventions sont relatives et toutes les hypothèses ouvrent vers de nouveaux espaces de liberté. La
méthode surréaliste est utilisée pour construire un film qui restera parmi les chefs-d’œuvre du cinéma.
VERSIONRESTAURÉE
INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS
23
TROUILLE
de Didier POURCEL
(France, 2019, 1h21, animation)
Lendi 16/09 à 20h15 | Sadi à 17h15 | ENSAV
Clovis Trouille est le plus Grolandais des surréa-
listes. Ses tableaux sont peuplés d’évêques libidineux, de Christs en porte-jarretelles, de zombies maquil-
lés et autres sorcières à mantille.
Ce film d’animation est une plongée dans cet univers iconoclaste irréel et onirique. Un voyage à l’inté-
rieur de l’œuvre de Clovis Trouille à ne manquer sous aucun prétexte.
EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR
MAN RAY ET LES ÉQUATIONS
SHAKESPEARIENNES
À LA RENCONTRE DES MATHÉMATIQUES
ET DU SURRÉALISME
Produit par l’Institut Poincaré | Réalisé par Quentin LAZZAROTTO
(France, 2019, 1h20, documentaire)
Joudi 19/09 à 20h15 | Sadi 21/09 à 15h15 | ENSAV
EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR LE SADI
Dans les années 1920, Man Ray découvre la collection des objets mathématiques conservés à
l’Institut Poincaré. Telle la rencontre fortuite sur une table de dissection d’une machine à coudre
et d’un parapluie, cette rencontre entre le surréalisme et les mathématiques feront émerger de
l’appareil photo de Man Ray la beauté pure et le questionnement entre le réel et l’abstrait. Un film
magnifique et un témoignage rare.
Loin du didactisme ou de la vulgarisation, ce film propose un voyage dialogué entre l’art et la
science vers l’imaginaire.
INÉDIT
AVANT-PREMIÈRE
LE RIEN
L’ÉLOGE DU RIEN (IN PRAISE OF NOTHING)
MA NUDITÉ NE SERT À RIEN
«Un jour, le rien se met en fuite, las d’être mal compris. Il tra-
verse 8 montagnes et 8 mers...» Ainsi commence la narration
d’Iggy Pop, grand pape du punk, qui ici incarne le Néant, grand
incompris qui s’adresse à nous pour une dernière fois.
Filmé dans 70 pays par 62 directeurs de la photo sur plus de huit ans, ce documentaire immersif, d’une
ambition proche du travail de Godfrey Reggio et Ron Fricke, se fait l’équivalent cinématographique du
texte satirique d’Érasme, L’Éloge de la folie, au son de la musique de Pascal Comelade et Tiger Lillies.
Une expérience d’universalité filmée, poétique, drôle et profonde.
Le grand retour de Marina de Van partage de nombreux points
communs avec son film culte Dans ma peau (2002) qui ques-
tionnait déjà le corps, l’identité et le désir.
Avec cet autoportrait d’une artiste quarantenaire face à la crise de créativité, au vieillissement et au vide à
remplir dans sa propre vie, la réalisatrice se met à nu et offre un documentaire singulier, où la limite avec
la fiction est tout aussi mystérieuse que cette enveloppe charnelle qu’elle scrute avec curiosité. Une mise
en scène de l’intime et du banal à l’ère des sites de rencontres, qui évite tout voyeurisme pour nous mener
ailleurs avec sensibilité et autodérision.
de Boris MITIC
(Serbie/France/Croatie/Suisse, 2019, 1h18, VOSTFR, documentaire)
avec Iggy Pop
de Marina DE VAN
(France, 2019, 1h25)
avec Marina de Van, Juliana de Van, Rachel Arditi, Serge Chojnowski
Credi 18/09 à 21h30 | American Cosmograph
Dredi 20/09 à 18h | Gaumont
COMMENT FILMER LE NÉANT, LE VIDE, LE BANAL
AVEC HUMOUR ET DISTANCE?
INÉDITAVANT-PREMIÈRE
EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR
EN PRÉSENCE DE
LA RÉALISATRICE (SOUS RÉSERVE) ET DU PRODUCTEUR
CONFÉRENCE FILMER LE RIEN avec Boris Mitic, réalisateur de L’Éloge du rien
Joudi 19/09 à 14h | ENSAV Entrée libre
24
LA GRAND-MESSE
LE CERCLE DES HOMMES ENNUYEUX
Des Ardennes au col d’Izoard, le long des départementales et
sur les sentiers escarpés, une nuée de camping-cars célèbre
le Tour de France. Soleil, transats et copains : c’est l’été, la
grand-messe commence !
Un regard drôle, attendrissant et poignant sur ces passionnés de la plus grande course du monde. Un
bijou documentaire entre Jacques Tati et Strip-Tease.
de Méryl FORTUNAT-ROSSI et Valéry ROSIER
(France, 2018, 1h10, documentaire)
de Andy OXLEY et Joshua GAUNT (Royaume-Uni, 2015, 15’03, VOSTFR)
Joudi 19/09 à 18h | Gromanche 20h | Gaumont
EN PRÉSENCE DE
MÉRYL FORTUNAT-ROSSI
LE GROMANCHE
PRÉCÉDÉ DU COURT-MÉTRAGE :
PERFORMANCE
PORTRAIT D’UN AIR DANCER :
DE HENRI MICHAUX À 2 UNLIMITED
« No, no, no, no, no, no, no, no, no, no, no, no there’s no limit.
No, no limits, we’ll reach for the sky ».
L’introspection d’une baudruche publicitaire de 4 mètres
hantée par un tube d’eurodance qui s’agite au gré du vent.
Après le minigolf humain bavarois, la nouvelle folie
de la performeuse-comédienne-contorsionniste
Helena Patricio !
SÉANCE DU JOUDI PRÉCÉDÉE DE LA PERFORMANCE
DE HIBERT & BOUTONNIER
25
Profiter des choses simples, assis sur un banc. S’extasier devant des boîtes aux lettres et les photogra-
phier, collectionner des bouteilles de lait, ou des briques ; voire contempler des ronds-points. On peut
même apprécier des promenades en escalator. Le banal devient une ascèse !
Digne héritier de l'esprit des Lumières et de la déflagration
DADA, le duo Hibert et Boutonnier entend renouveler de fond en
comble la pensée européenne dans un geste badin, équivoque,
inachevé mais terrestre.
Sadi 21/09 à 15h | Gro’ Village (cour de l’ENSAV) Entrée libre
INÉDIT
©PIERRE-JEANGRATTENOIS
26
LUCHA LIBRE
INDIANARA
NOS DÉFAITES
NOTRE DAME DE LA ZAD
Révolutionnaire hors norme, Indianara mène avec sa bande un com-
bat pour la survie des personnes transgenres au Brésil. Face aux at-
taques de son parti politique et à la menace totalitaire qui plane sur
le pays, elle rassemble ses forces pour un dernier acte de résistance.
Nos défaites dresse un portrait du rapport à la politique par un jeu
de réinterprétation par des lycéens d’extraits issus du cinéma post-
68, associé à des interviews de ces jeunes acteurs. Cette génération
semble naviguer entre vide intellectuel et émergence d’une nou-
velle conscience politique affranchie des luttes passées.
Jean-Gabriel Périot signe un film (désabusé?) au titre coup de poing, dans une approche nihiliste simi-
laire à Hitler... connais pas! de Bertrand Blier, en prenant le pouls d’une époque et les aspirations d’une
certaine jeunesse. Au grand dam de leurs aînés?
Dans une petite église de campagne, Camille, une jeune femme,
vient trouver le jeune Père Gabriel, curé de la paroisse. Elle aurait
vu la Vierge Marie. Mais où? Pas loin, en plein cœur de la ZAD, lieu d’occupation militante contre la
construction d’une autoroute. Le jeune curé décide d’aller voir.
Prenez un zeste de zadistes illuminés, une pincée de flics débiles, ajoutez-y un soupçon de religion mira-
culeuse et vous obtenez ce film savoureux et décalé.
de Aude CHEVALIER-BEAUMEL et Marcelo BARBOSA
(Brésil, 2019, 1h24, documentaire, VOSTFR)
de Jean-Gabriel PÉRIOT
(France, 2018, 1h34, documentaire)
de Xavier DELAGNES
(France, 2018, 0h47) | Production soutenue par la Région Occitanie
avec Tiphaine Daviot, Antoine Gouy, Philippe Duclos
Dredi 20/09 à 14h | Gromanche 22/09 à 19h | ABC
Sadi 21/09 à 17h | American Cosmograph
Sadi 21/09 à 14h | Cratère
EN PRÉSENCE DES RÉALISATEURS LE GROMANCHE
EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR
EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR
PROJECTION EN AVANT-PREMIÈRE DE FILMS MILITANTS
ET RENCONTRES AVEC LES ÉQUIPES
27
MONDO
SOIRÉE MONDO
Sadi 21 septemb’ à partir de 20h à l’ABC Tarif spécial soirée: 9€ les deux séances
EXPOSITION
MONDO CANNIBALIS
60 artistes internationaux rassemblés autour d'un hommage au cinéma Mondo,
ces faux-documentaires qui compilaient des images recueillies aux quatre coins
du monde, parfois tragiques, parfois comiques, souvent choquantes et absurdes.
En s'inspirant des affiches, visuels et musiques de cette grande époque du cinéma
d'exploitation des années 60/70, cette Mondo-exposition plongera avec imagina-
tion et humour dans un véritable freakshow graphique, faisant la part belle aux
reporters de l'innommable.
En collaboration avec la galerie Le Mat | Commissaire: Nils Bertho
Galerie des publics | Les Abattoirs, musée-Frac Occitanie | 18 au 21 septemb’
Vernissage Sadi 21/09 à 12h30
L’AMÉRIQUE INTERDITE de Romano VANDERBES
(États-Unis, 1980, 1h42, 35 mm, VF)
LA FRANCE INTERDITE de Gilles DELANNOY,
Jean-Pierre IMBROHORIS et Jean-Pierre GARNIER
(France, 1984, 1h27, 35 mm)
Le second volet de la trilogie This is America, L’Amérique interdite, est sûrement
le plus fun de tous ces documentaires, mêlant vrai et faux. Passant du coq à
l’âne avec une voix off toujours emphatique, cette exploration de la face cachée
de l’Amérique anticipe l’humour grolandais. Nonnes karatékas, gogo danseurs,
rats géants, bordels canins, prêtres cocaïnomanes, entarteurs super-héros et pu-
nks/politiciens sont rassemblés dans cette fête hédoniste, chaotique et jouissive
jusqu’à la perte d’innocence. Ami·e·s du bon goût, passez votre chemin !
Le Mondo a connu de beaux jours en France des années 1960 jusqu’aux années
1980. Exploration des dessous d’une France libertine, païenne et déviante, La
France interdite est devenu mythique, notamment grâce à sa BO électronique si-
gnée André Georget. L’aspect reportage et pseudo intello n’a au bout du compte
qu’un but: montrer de la fesse! Soirées privées, clubs gay, auditions pour film X,
orgies satanistes et pratiques rurales plus incongrues, pour un condensé libertaire
teinté de kitsch et de ridicule. Racoleur et désopilant. Un vrai plaisir coupable.
INTERDIT AUX MOINS DE 16 ANS
INTERDIT AUX MOINS DE 16 ANS
20H
22H
28
GRO'ZICAL
LORDS OF CHAOS
UN SAMEDI SOIR EN PROVINCE
STUPOR MUNDI LIVRE 3
LA PLUS DANGEREUSE RENCONTRE
En Norvège, Euronymous fonde le groupe Mayhem et devient l’épi-
centre de la nouvelle scène black metal du début des années 1990.
Sa rencontre avec Varg Vikernes, l’homme derrière le projet musical
Burzum, va précipiter les membres de son cercle dans une surenchère
criminelle. Ce biopic, adapté du livre culte de Michael Moynihan et
Didrik Soderlind, plonge dans ce mythe sanglant, fait de réalités et de
mythes. Fanatisme, mégalomanie, églises incendiées, suicide, meurtre.
Une escalade jusqu’au tréfonds de la folie.
Alors que nous entrons dans les années 1990, la première Guerre du Golfe
fait remonter tout un pan oublié de l’Histoire contemporaine: la naissance
de la géopolitique, la chute de l’Empire Ottoman, les accords Sykes-Picot,
le pacte du Quincy... Et l’Occident moderne fait la guerre au Moyen-Orient
tandis que l’Orient traditionnel s’impose dans la musique moderne. Si Frank Zappa reste un guide jusqu’au
milieu de la décennie, alors que la Mort s’invite dans sa vie, d’autres musiciens sont déjà là pour, à leur tour,
faire résonner la Grande Note dans les Temps de la Fin. Troisième volet de la tétralogie Stupor Mundi, dont
nous avions diffusé les deux premiers chapitres au Fifigrot 2016.
de Jonas AKERLUND (Suède/Grande-Bretagne, 2019, 1h57, VOSTFR)
avec Rory Culkin, Emory Cohen, Jack Kilmer, Sky Ferreira
de Jean MICHEL-DESTANG (France, 1995, 52’)
Reportage à La Châtre, dans l’Indre (36), sur la manière dont s’occupent
les jeunes le samedi soir en province.
de Thomas BERTAY et Pacôme THIELLEMENT (France, 2019, 0h53, VOSTFR)
avec la musique de Secret Chiefs 3
EN PRÉSENCE DES RÉALISATEURS
Credi 18/09 à 16h30
Gromanche 22/09 à 18h25
Cratère
Ciné Bistrot C’est la fête! > Credi 18/09 à 20h30 | Moloko voir p.47
Joudi 19/09 à 17h
American Cosmograph
INTERDIT AUX MOINS DE 16 ANS
PRÉCÉDÉ DE
AVANT-PREMIÈRE
LA GUERRE DE L’ÂME (LE DISPOSITIF - ÉPISODE 51) de Thomas BERTAY et Pacôme THIELLEMENT
(France, 2003, 26’48)
Le Dispositif est une œuvre faite d’images d’archives, et de
montages audiovisuels. Magma carnavalesque et jouissif.
Avec des témoignages rares.
29
MADE IN ICI
LA FORÊT DE L’ESPACE
Des hommes envoyés sur la Lune pour la végétaliser at-
tendent l’arrivée des terriens. Au milieu de la forêt qu’ils
ont fait grandir, ils racontent les souvenirs de leurs vies sur
Terre et le monde dans lequel ils aimeraient pouvoir vivre.
Un film mi-fantastique, mi-documentaire qui évoque l’in-
différence de la société face aux invisibles, aux oubliés.
de Victor MISSUD (France, 2019, 0h30)
CHUTES LIBRES
Libre suite de Faut savoir se contenter de beaucoup, avec
le tandem Jean-Marc Rouillan/Noël Godin et leurs ca-
marades de luttes subversives: Bob Siné, Jan Bucquoy,
Ron Augustin...
de Jean-Henri MEUNIER (France, 2019, 0h39)
avec Jean-Marc Rouillan, Noël Godin
AMOR
Quand le soleil se couche, que le monde s’endort, Vanessa
commence à travailler. Son boulot n’est pas commun, elle
est chargée de localiser les victimes de son associé Pierre,
un tueur à gages. Un film hypnotique et stylisé, avec une
magnifique photographie évoquant Nicolas Winding Refn.
de Steve COSSÉ (France, 2019, 0h17)
avec Louise Guillaume-Bert, Simon Giesbert
Films écrits, réalisés ou produits par des cinéastes du cru.
En Occitanie, on n’a pas de pétrole, mais on a des idées !
PROGRAMME DE 3 COURTS-MÉTRAGES
Credi 18/09 à 16h | Sadi 21/09 à 13h | ENSAV EN PRÉSENCE DES ÉQUIPES
30
FABRICE DU WELZ
Fabrice Du Welz (Belgique, 1972) a réalisé de nombreux films Super 8 avant de se faire connaître.
Macabre et décalé, son court Quand on est amoureux c'est merveilleux (1999) remporte le grand
prix du festival de Gérardmer. Son premier long-métrage, Calvaire (2004), toujours aussi noir et
caustique, continue à explorer le manque d'amour et ses conséquences et révélera son talent au
grand public. Un univers trouble, aux lisières du fantastique (Vinyan, 2008), où les passions se
tâchent de sang (Alléluia, 2014). Après une expérience américaine (Message From The King, 2017),
il clôt la Trilogie Ardennaise avec son nouveau film Adoration.
TOUTES LES SÉANCES SONT EN SA PRÉSENCE
ADORATION de Fabrice DU WELZ (Belgique / France, 2019, 1h38)
avec Thomas Gioria, Fantine Harduin,
Benoît Poelvoorde, Laurent Lucas
CALVAIRE de Fabrice DU WELZ (France / Belgique / Luxembourg, 2004, 1h30)
avec Laurent Lucas, Jackie Berroyer, Philippe Nahon,
Brigitte Lahaie, Jo Prestia
Paul, jeune garçon de 14 ans, un peu simplet, vit avec sa mère au milieu de la forêt.
Quand il rencontre Gloria, une adolescente schizophrène qui s’est enfuie d’une clinique
psychiatrique, il décide de l’aider à tout prix. De cette cavale au sein de la nature va
naître un amour fou, loin du monde des adultes, qui les mènera peut-être vers un « havre
de paix ». Le sixième film de Du Welz capte les émotions de deux enfants à la dérive, avec
un sens de l’atmosphère magnifié par le travail photo de Manu Dacosse.
Marc tombe en panne au milieu de nulle part. M. Bartel, un aubergiste psychologique-
ment fragile depuis que son épouse Gloria l’a quitté, le recueille. Mais cet ancien artiste
humoriste voit en Marc l’incarnation de son ex-femme et les villageois sont persuadés
qu’elle est rentrée au pays. À la fois film d’horreur déviant, conte au sein de paysages
hallucinés et hommage à l’univers poisseux et sexuellement dégénéré de Délivrance et
Massacre à la tronçonneuse, ce premier long-métrage est un coup de maître et mérite
amplement son statut de film-culte.
Joudi 19/09 à 21h45 | American Cosmograph
Dredi 20/09 à 12h | Gaumont
AVANT-PREMIÈRE
INTERDIT AUX MOINS DE 16 ANS
NOUVELLE
RESTAURATION
31
PRÉCÉDÉ DE
DES COWBOYS ET DES INDIENS: LE CINÉMA DE PATAR ET AUBIER
de Fabrice DU WELZ (Belgique, 2018, 1h10)
avec Vincent Patar, Stéphane Aubier
Portait intimiste du tandem Patar et Aubier, ovnis du monde de l’animation. Il narre
l’histoire de leur rencontre, du collectif qui a créé une marque de fabrique et de leur
cinéma, de Panique au village à Ernest et Célestine, au travers d’anecdotes. Réunissant
toute la joyeuse tribu, gros son, amitié, coiffure banane, héros punks, sincères et fé-
roces… Vous n’allez pas vous ennuyer avec cette histoire d’amour et d’amitié, témoin
d’une époque riche du cinéma belge !
Joudi 19/09 à 16h | ABC
INÉDITÀTOULOUSE
LA FOIRE AGRICOLE
de Vincent PATAR et Stéphane AUBIER (Belgique/France, 2019, 26’)
POUR TOI J’AI TUÉ (CRISS CROSS) de Robert SIODMAK
(États-Unis, 1948, 1h27, VOSTFR, NB, 35mm)
avec Burt Lancaster, Yvonne De Carlo, Dan Duryea
DÉSIR MEURTRIER de Shôhei IMAMURA
(Japon, 1964, 2h30, VOSTFR, NB, 35mm)
avec Masumi Harukawa, Kô Nishimura, Shigeru Tsuyuguchi
«Sommet du film noir américain, Criss Cross est un chassé croisé démentiel
d’intrigues, de flash back et de manipulations. L’histoire d’une âme damnée
(Burt Lancaster), ravagée par un amour obsessionnel et inexorable pour une
femme (Yvonne De Carlo) trouble et troublante… Sous le regard génial de
Robert Siodmak qui réussit ici un film cauchemar, sublime, réel et abstrait
à la fois.» F. Du Welz
«Adapté d’une nouvelle de Shinji Fujiwara, le cinéma de Imamura a toujours
questionné le désir féminin. Dans Désir Meurtrier, cette recherche va plus loin
puisqu’il nous donne à voir l’évolution sociale et psychologique d’une femme
mal aimée et victime de viols… Un film sublime entre le documentaire et la
fantasmagorie. Froid et clinique et pourtant traversé d’une poésie folle et sor-
dide. Une merveille.» F. Du Welz
Dredi 20/09 à 19h
La Cinémathèque de Toulouse
Dredi 20/09 à 21h
La Cinémathèque de Toulouse
À FABRICE DU WELZ
CARTE BLANCHE
MASTERCLASS avec Fabrice DU WELZ | Dredi 20/09 à 14h30 à l’ENSAV Entrée libre
32
SÉBASTIEN MARNIER
Après des études en arts appliqués et en cinéma, où il s’intéresse notamment aux films porno
du début du XXe
siècle, Sébastien Marnier (France, 1979) se fait d’abord connaître en tant que
romancier avant de développer un style à la croisée des genres avec ses longs-métrages. Il porte
son regard acerbe sur le monde contemporain, en mêlant angoisse, humour et critique sociale.
Un univers fort que le Fifigrot est très heureux d’explorer en sa compagnie.
TOUTES LES SÉANCES À TOULOUSE SONT EN PRÉSENCE DE SÉBASTIEN MARNIER
ET DU TRIO ELECTRO ZOMBIE ZOMBIE, COMPOSITEUR DE SES FILMS
SOIRÉE SPÉCIALE
L’HEURE DE LA SORTIE de Sébastien MARNIER (France, 2019, 1h43)
avec Laurent Lafitte, Emmanuelle Bercot,
Pascal Greggory, Grégory Montel, Thomas Scimeca
IRRÉPROCHABLE de Sébastien MARNIER (France, 2016, 1h43)
avec Marina Foïs, Jérémie Elkaïm, Benjamin Biolay, Jospéhine Japy
POLISSONS ET GALIPETTES de Michel REILHAC (France, 2002, 1h15)
Lorsque Pierre intègre le prestigieux collège Saint Joseph, il décèle, chez les 3e
1, une
hostilité diffuse et une violence sourde. Est-ce parce que leur professeur de français
vient de se jeter par la fenêtre en plein cours ? Parce qu’ils sont une classe pilote d’en-
fants surdoués ? Parce qu’ils semblent avoir perdu tout espoir en l’avenir ?
Avec cette adaptation du roman de Christophe Dufossé, Marnier affirme ses obses-
sions, distillant une ambiance trouble plus ouvertement politique et fantastique.
Sans emploi, Constance revient dans sa ville natale quand elle apprend qu’un poste se
libère dans l’agence immobilière où elle a démarré sa carrière. Mais on lui préfère une
autre candidate, plus jeune. Constance est alors prête à tout pour récupérer la place
qu’elle estime être la sienne. Le portrait d’une sociopathe incarnée avec brio par Marina
Foïs, drôle et effrayante, qui renvoie au déséquilibre plus global d’une société malade.
Premier travail cinématographique de Sébastien Marnier, alors étudiant-chercheur de
21 ans, Polissons et galipettes compile douze films porno réalisés clandestinement
entre 1905 et 1930 à destination de la clientèle des bordels hauts de gamme. Humo-
ristiques, anticléricales et hautement subversives, ces bobines alignent les fantasmes
avec candeur et sans limites.
Môrdi 17/09 à partir de 20h | ABC Tarif spécial à 9€ pour les deux séances
Môrdi 17/09 à 19h45 | ABC
Sadi 21/09 à 21h | Le Lumière (L’Union)
Môrdi 17/09 à 21h45 | ABC
Môrdi 17/09 à 16h | ENSAV
INTERDIT AUX MOINS DE 18 ANS
33
Credi 18/09 à 14h | ENSAV Entrée libre
À SÉBASTIEN MARNIER
À ZOMBIE ZOMBIE
CARTE BLANCHE
ET AUSSI:
CARTE BLANCHE
LES NOCES ROUGES de Claude CHABROL (France, 1973, 1h30)
avec Stéphane Audran, Michel Piccoli, Claude Piéplu
LA COURSE À LA MORT DE L’AN 2000 de Paul BARTEL (États-Unis, 1975, 1h24, 35mm, VF)
avec David Carradine, Sylvester Stallone, Simone Griffeth, Roberta Collins
«Dans Les Noces Rouges, Chabrol met en scène une passion destructrice où
Piéplu, Piccoli et l’impériale Stéphane Audran forment un trio au bord du pré-
cipice; l’un des chefs-d’œuvre méconnus du cinéaste, où la tragédie se dessine
dans chaque recoin de plan et se distille comme un poison dans les veines de
chacun. Fascination absolue pour la séquence du lac.» Sébastien Marnier
«On rigole bien pendant cette course à la mort, pourtant sous ses airs de série B,
ce film dénonce la toute puissante société du spectacle. La télé-réalité est de-
venue une sorte d’exutoire social pour contrôler les masses. À la manière des
jeux romains antiques, une course automobile annuelle est organisée où les
concurrents sont encouragés à écraser impunément le maximum de personnes
en chemin. On y retrouve les acteurs David Carradine et Sylvester Stallone
jeune dans des rôles complètement dingues au service d’un film aussi farfelu
que visionnaire.» Etienne Jaumet/Zombie Zombie
Credi 18/09 à 16h30 | ABC
Credi 18/09 à 18h30 | ABC
TABLE RONDE CINÉMA ET MUSIQUE
DJ SET MUSIQUES DE FILMS AVEC ZOMBIE ZOMBIE
En compagnie de Sébastien Marnier, Zombie Zombie (Etienne Jaumet, Cosmic Neman, Doc Schönberg
aka Jérôme Lorichon) et Nils Bouaziz (Potemkine Films).
Ces deux jours en compagnie de Sébastien Marnier et Zombie
Zombie se concluront par un mix DJ orienté musiques de films,
assuré par les Zombie Zombie en personne.
Credi 18/09 dès 21h au DAda bar Participation libre et nécessaire
34
S. CRAIG ZAHLER
S. Craig Zahler (États-Unis, 1973) est à la fois cinéaste, scénariste, écrivain et musicien heavy
metal ! Il s’est avant tout affirmé comme un auteur hors normes, encensé par Walter Hill, Joe
R. Lansdale ou Jack Ketchum, embrassant les genres populaires : western, horreur, science-fic-
tion, polar. Ses romans sont publiés chez Gallmeister : Une assemblée de chacals, Les Spectres
de la terre brisée, Exécutions à Victory. Il mettra cette folie débridée et son humour noir en
images avec son premier long, Bone Tomahawk (2016), suivi par Section 99 (2017) et Traîné sur le
bitume (2019) qui l’amèneront à scénariser le dernier Puppet Master : The Littlest Reich (2019).
Avant qu’Hollywood le vampirise, le Fifigrot a choisi de revenir sur un parcours foisonnant.
BONE TOMAHAWK de S. Craig ZAHLER (États-Unis, 2016, 2h12, VOSTFR)
avec Kurt Russell, Patrick Wilson, Matthew Fox
TRAINÉ SUR LE BITUME (DRAGGED ACROSS CONCRETE)
de S. Craig ZAHLER (États-Unis / Canada, 2019, 2h39, VOSTFR)
avec Mel Gibson, Jennifer Carpenter, Vince Vaughn
1850 - Quelque part entre le Texas et le Nou-
veau Mexique. Dans la paisible ville de Bright Hope, une mystérieuse horde d’Indiens
en quête de vengeance kidnappe plusieurs personnes. Le shérif local, accompagné
de quelques hommes, se lance alors à leur poursuite pour tenter de les sauver.
Pour son premier long-métrage, Grand prix du festival de Gérardmer en 2016, Zahler
livre un western cannibale époustouflant de maîtrise, qui pourra rappeler le Vorace
d’Antonia Bird. Grands espaces, casting cinq étoiles, dialogues cinglants et gore
primal. À voir impérativement sur grand écran.
Deux policiers sont suspendus pour usage abusif de la force après une arrestation
musclée. À court d’argent, ces deux représentants de l’ordre basculent de l’autre
côté de la loi pour s’arroger une compensation.
Zahler s’attaque au film de ripoux, aux accents de Sidney Lumet, disséquant les
rapports occultes entre la pègre et les flics, dans un film résolument explosif et
transgressif, porté par la prestation jubilatoire du duo Gibson / Vaughn.
Le Fifigrot sera l’unique occasion de découvrir le film sur grand écran, qu’on se le dise !
Credi 18/09 à 11h
Gromanche 22/09 à 14h | Gaumont
Credi 18/09 à 21h
Dredi 20/09 à 14h30 | Gaumont
INÉDIT
ÀTOULOUSEINÉDIT EN SALLES
RENCONTRE AUTOUR DE S. CRAIG ZAHLER AVEC L’ÉDITEUR GALLMEISTER
Credi 18/09 à 18h30 à la Librairie Floury Frères Entrée libre
©SHUTTERSTOCK
Maison d'édition créée en 2006, Gallmeister se spécialise dans la littérature américaine dans toute sa di-
versité, avec des collections aujourd'hui incontournables comme Nature Writing et Néonoir. En 2010, ils se
lancent dans le livre de poche avec Totem. On trouve dans leur catalogue des noms aussi marquants que Larry
McMurtry, Edward Abbey, David Vann, Rick Bass, Larry Brown, James Dickey, Katherine Dunn, Pete Fromm et
des grands classiques comme James Fenimore Cooper, Edgar Allan Poe et H.D. Thoreau.
JOHANNES NYHOLM
À L'INFINI DÉTAIL
CARTE BLANCHE
CANICULE de Yves BOISSET (France, 1984, 1h41) avec Lee Marvin, Miou-Miou, Jean Carmet, Victor Lanoux,
Bernadette Lafont
Traque improbable où un gangster joué par
Lee Marvin trouve refuge dans une ferme au fin fond de la campagne française. Il y
fait la rencontre de deux hommes bien décidés à récupérer son butin, sans compter la
présence d’une nymphomane qui complique davantage ses projets! Comédie solaire
et survival bizarre, Canicule est la rencontre du héros des 12 salopards et du héros de
À bout portant avec celui de Louis la Brocante.
Gromanche 22/09 à 14h30 | Cratère
Magazine de cinéma 100% indépendant né dans le sud de la France, L'Infini Détail vient
de sortir son premier numéro papier. Pour l'occasion, ces joyeux dégénérés s'associent
au Fifigrot le temps d'une carte blanche consacrée à Canicule de Yves Boisset.
SÉANCE PRÉSENTÉE PAR GUILLAUME BANNIARD,
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION DE L’INFINI DÉTAIL
Après trois courts-métrages très remarqués au festival de Cannes, Johannes Nyholm (Suède,
1974) s’affirme, avec ses deux premiers longs, The Giant et Koko-di koko-da, comme l’une des
voix émergeantes les plus originales de Scandinavie. Son univers délirant, sorte de contes pour
adultes conjuguant humour, drame et surréalisme, a forcément interpellé l’équipe du Fifigrot
qui est très fière de recevoir ce déjà grand du septième art.
LES SÉANCES DU JOUDI SONT EN SA PRÉSENCE
THE GIANT de Johannes NYHOLM (Suède, 2016, 1h26, VOSTFR)
avec Christian Andren, Johan Kylen, Anna Bjelkerud
KOKO-DI KOKO-DA de Johannes NYHOLM (Suède, 2019, 1h26, VOSTFR)
avec Peter Belli, Leif Edlund, Ylva Gallon
Autiste et difforme, Rikard a été enlevé à sa mère à la naissance. Trente ans plus tard, il
veut regagner son amour en remportant les championnats scandinaves de pétanque. Rien
ne l’arrêtera, ni les moqueries, ni le rejet des autres. Ce qui pourrait ressembler à une réé-
criture loufoque d’Elephant Man nous plonge dans un conte touchant, à mi-chemin entre
fantasy et réalité documentaire.
Une simple histoire de couple qui part faire du camping. Leur rencontre avec trois éner-
gumènes grotesques issus d’un cirque niché au milieu des bois. Le trauma des époux
se révèle alors. Leurs comportements deviennent de plus en plus irrationnels, absurdes,
nous menant dans un film-trip immersif, où les états hypnagogiques soulignent une
relation qui s’effrite. Un second film onirique et viscéral à la fois.
Joudi 19/09 à 18h30 | ABC
Joudi 19/09 à 20h30 | Sadi 21/09 à 13h45 | ABC
INÉDITAVANT-PREMIÈRE
35
FASSBINDER AU GOETHE
GOETHE INSTITUT
HUIT HEURES NE FONT PAS UN JOUR
de Rainer Werner FASSBINDER (Allemagne, 1972, 1h41 (1er
épisode),
1h19 (2e
épisode), 1h31 (3e
épisode), 1h28 (4e
épisode), 1h28 (5e
épisode))
Huit heures ne font pas un jour est une série réalisée pour la télévision
par Rainer Werner Fassbinder en 1972. Cinq épisodes qui racontent le
quotidien d’une famille populaire dans une société bloquée et gangré-
née par le système capitaliste. Chaque épisode s’attache à montrer à
travers des membres de la famille comment se mettent en place toutes
les stratégies de lutte et de fraternité qui permettront de retrouver la
dignité et la liberté.
Véritable catalogue des formes de subversions joyeuses et une critique
jouissive de toutes les formes d’aliénation. Le travail de restauration
par la Fondation Fassbinder nous permet de voir ces films qui n’ont
plus été projetés depuis leur passage à la télévision en 1972.
Môrdi 17/09 à 18h Épisode 1 | à 20h Épisode 2
Credi 18/09 à 19h Épisode 3 | à 20h50 Épisode 4
Joudi 19/09 à 14h30 Épisode 5
36
©1972WDR/©2017RAINERWERNERFASSBINDERFOUNDATIONPOURLAVERSIONRESTAURÉE.TOUSDROITSRÉSERVÉS.
LE RADEAU
SOIRÉE ÉVÉNEMENT Dredi 20 septemb’ à 20h au Théâtre Garonne Tarif unique : 5€
THÉÂTRE DU RADEAU,
TRIPTYQUE 60’
de Patrick VIRET (France, 2018, 1h)
produit par Les films du Viaduc et Le Théâtre du Radeau
En 1988, Patrick Viret collaborait aux représen-
tations du Jeu de Faust à la Cartoucherie de
Vincennes. Le dispositif scénique contraignant les comédiens à passer par le bois pour aller de la cour au
jardin lui donna l’idée d’un premier film très court en profitant d’une représentation en matinée, ce qui
permettait ainsi de saisir comme des épluchures du spectacle.
En 1992, il accompagna la tournée du Chant du Bouc en Norvège et en Italie et articula ce tournage sur
le journal de l’un des comédiens, Jean Rochereau, en mélangeant quelques extraits du spectacle avec le
quotidien des comédiens.
En 2017, à l’occasion de la création de Soubresaut, il pénètre enfin dans «la salle des machines» du Radeau
en se confrontant à l’énergie d’une création telle que les répétitions la révèlent avec une abondance
d’images «sacrifiées» qu’il sera peut-être le seul à voir, en tout cas le premier à montrer.
En 2019, nous vous invitons à découvrir ces images dans un des rares lieux en France ayant partagé dès la
première heure cette odyssée artistique et humaine hors du commun: le théâtre Garonne, qui accueillera
par ailleurs la nouvelle création du Radeau, du 10 au 13 juin 2020.
UN FILM COMMENCÉ IL Y A TRENTE ANS
ET TERMINÉ AVANT-HIER
MIDNIGHT MOVIES
Le Fifigrot renoue avec cette vieille tradition des Midnight movies !
Deux films en avant-première, diffusés à une heure où les poules
ont sombré depuis longtemps dans un sommeil profond.
KNIVES & SKIN
THE LIGHTHOUSE
La disparition d’une adolescente dans une petite ville tranquille
de l’Illinois affecte toute une communauté. Un trauma collectif
qui va révéler peurs et secrets bien gardés.
Des dialogues bien sentis, une esthétique stylisée comme un giallo, un discours féministe sans lourdeur,
une mère au comportement tragicomique inattendu et des tee-shirts qui parlent, tout cela pourrait
annoncer un futur film culte. Insolite et maîtrisé.
Robert Eggers, cinéaste à l’origine du chef-d’œuvre d’horreur The
Witch, nous fait ici le récit hypnotique et hallucinant de deux
gardiens de phare sur une île reculée et mystérieuse de la Nou-
velle-Angleterre dans les années 1890.
Avec son format carré, son noir et blanc crasseux tourné en 35mm, The Lighhouse lorgne du côté de
l’expressionnisme allemand. Une puissance visuelle qui n’a d’égal que l’interprétation magistrale de
W. Dafoe et R. Pattinson. Quinzaine des réalisateurs, Cannes 2019
de Jennifer REEDER (États-Unis, 2019, 1h51, VOSTFR)
avec Kate Arrington, Tim Hopper, Marika Engelhardt
de Robert EGGERS (États-Unis/Canada, 2019, 1h50, VOSTFR)
avec Willem Dafoe, Robert Pattinson
Lendi 16/09 à 21h | Dredi 20/09 à 21h45 | Gaumont
Dredi 20/09 à 23h59 | Sadi 21/09 à 22h | American Cosmograph
AVANT-PREMIÈREAVANT-PREMIÈRE
37
TOUS LES DIEUX DU CIEL
Simon travaille à l’usine et vit reclus dans une ferme décrépite, en
charge de sa sœur, lourdement handicapée à la suite d’un jeu qui
a mal tourné dans leur enfance. Simon garde l’espoir de la sauver en la libérant de la pesanteur terrestre.
Ce film est une véritable bombe dans le paysage du cinéma de genre en France. Viscéral, anxiogène
et barré, il brise les codes et les attentes, entre tragédie familiale, étrangeté fantastique et audaces
visuelles bien dérangeantes.
de QUARXX (France, 2019, 1h42) avec Jean-Luc Couchard,
Mélanie Gaydos, Thierry Frémont, Albert Delpy, Sebastian Barrio
Gromanche 22/09 à 21h30 | American Cosmograph
INÉDITÀTOULOUSE
INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS
DERNIÈRE ZÉANCE
EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR
38
AMPHORES 2018
PIG
LES INVISIBLES
DANS LA TERRIBLE JUNGLE
Hassan, célèbre cinéaste figurant sur une liste noire du gouvernement,
déplore de voir sa muse et magnifique actrice se faire débaucher par son
plus grand rival. Pendant ce temps, un tueur en série décapite un à un
les réalisateurs les plus populaires du pays. Hassan, jusque-là épargné,
plonge alors dans une dépression qui va l’amener à se questionner: pourquoi n’est-il pas devenu lui aussi
la cible de ce serial killer?
Le bonheur de voir un film irrévérencieux qui nous rappelle que le rire et la transgression sont les meil-
leurs remèdes à tous les obscurantismes.
Suite à une décision municipale, l’Envol, centre d’accueil pour femmes
SDF, va fermer. Il ne reste plus que trois mois aux travailleuses sociales
pour réinsérer coûte que coûte les femmes dont elles s’occupent: falsi-
fications, pistons, mensonges… Désormais, tout est permis!
Un hymne à ces femmes invisibles et délaissées au bord du chemin qui vont retrouver un peu de dignité.
Une formidable troupe, comédiennes professionnelles ou non, est au service de ce pamphlet un brin
libertaire, d’où émane une sincérité à la fois drôle et bouleversante.
La Pépinière est un institut qui accueille une dizaine d’adolescents at-
teints d’un handicap. Ils sont insoumis, francs et spontanés.
Terrain d’expérimentations poétiques, amoureuses, philosophiques et musi-
cales, le centre prend un caractère d’exutoire, devenant lieu de confidences
et également révélateur d’un tiraillement entre deux mondes: l’extraordinaire et la quête de la normalité.
Constitué de saynètes burlesques, flirtant habilement entre le documentaire et la fiction, Dans la terrible
jungle dresse des portraits d’une drôlerie et d’une humanité sans faille.
de Mani HAGHIGHI (Iran, 2018, 1h48, VOSTFR)
avec Hasan Ma’juni, Leila Hatami, Ali Bagheri
de Louis-Julien PETIT (France, 2018, 1h42)
avec Audrey Lamy, Corinne Masiero, Sarah Suco, Pablo Pauly, Deborah Lukumuena,
Noémie Lvovsky et une bande de comédiennes non-professionnelles
de Caroline CAPELLE et Ombline LEY (France, 2018, 1h21)
avec Ophélie Lefebvre, Léa Lenoir, Médéric Sergott
Môrdi 17/09 à 18h30 | Credi 18/09 à 14h30 | Cratère
Dredi 20/09 à 20h30 | Cratère
Môrdi 17/09 à 20h30 | Cratère
AMPHORE D’OR
AMPHORE DU PEUPLE
DES ÉTUDIANTS DE L’ENSAV
AMPHORE
39
REPRISES GROLANDAISES
YVES
ASSASSINATION NATION
NE COUPEZ PAS!
Jérem s’installe dans la maison de sa mémé pour y composer son premier disque. Il y
fait la rencontre de So, mystérieuse enquêtrice pour le compte de la start-up Digital
Cool. Elle le persuade de prendre à l’essai Yves, un réfrigérateur intelligent, censé lui
simplifier la vie... Yves est un bijou de poésie décalée, réflexion plausible et fantasque
sur les nouvelles technologies intelligentes qui irriguent peu à peu notre quotidien.
Un Forgeard (Réussir sa vie, Gaz de France) au sommet de son art.
Salem, de nos jours. Quatre copines vivent dans une réalité dictée par Instagram,
les selfies et les sextos. Mais quand un piratage massif rend publique la vie de la
moitié des habitants de la ville, la communauté tombe dans l’hystérie collective:
lynchages, humiliations, la population veut du sang…
Satire impitoyable sur le puritanisme américain et un monde dominé par les
réseaux sociaux, Assassination Nation dynamite le teen movie pour créer sa
propre grammaire cinématographique, pop et enragée à la fois.
Le tournage d’un DTV horrifique dans une usine désaffectée. Techniciens blasés,
acteurs pas vraiment concernés, seul le réalisateur semble investi de l’énergie
nécessaire pour donner vie à un énième film de zombies à petit budget. Mais le
tournage est perturbé par l’irruption d’authentiques morts-vivants...
Comédie à la Shaun of the Dead virant au burlesque, satire de la télévision et
plongée dans les secrets de tournage d’une série B, Ne coupez pas! manipule
le spectateur jusqu’au bout et son ingéniosité en a fait le plus gros succès de
l’histoire du cinéma indépendant japonais.
de Benoît FORGEARD (France, 2019, 1h47)
avec William Lebghil, Doria Tillier, Philippe Katerine
de Sam LEVINSON (États-Unis, 2018, 1h48, VOSTFR)
avec Odessa Young, Suki Waterhouse, Hari Nef, Abra, Bella Thorne, Bill Skarsgard
de Shin’ichiro UEDA (Japon, 2019, 1h36, VOSTFR)
avec Takayuki Hamatsu, Yuzuki Akiyama, Harumi Shuhama
Môrdi 17/09 à 21h | Utopia Borderouge | Credi 18/09 à 18h40 | Cratère
Joudi 19/09 à 18h30 | Dredi 20/09 à 18h30 | Le Central (Colomiers)
Môrdi 17/09 à 16h30 | Gromanche 22/09 à 20h30 | Cratère
Joudi 19/09 à 17h | Sadi 21/09 à 19h05 | Cratère
EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR POUR LES SÉANCES À TOULOUSE
LE MEILLEUR GROLANDAIS DE L’ANNÉE
40
LES PRÉSIPAUTÉS D'À CÔTÉ
FENOUILLET
TOURNEFEUILLE
INAUGURATION DE LA RUE
CHRISTOPHE SALENGRO
Gromanche 22 septemb’ à 11h30 à Fenouillet…
Il vous faudra encore trouver la rue !
HommagesolennelàNot’PrésidentChristopheSalengro.
Attribution d’une voie à son nom dans la Présipauté de
Fenouillet !
Afin de célébrer l’honneur que nous fait cette pré-
sipauté, le président Micron, le dictateur du festival
Jean Dujardin, Benoît Delépine et Pap 40 de l’Église
de la Très Sainte Consommation seront présents aux
côtés du Maire de la ville.
RDV sur www.fifigrot.com
pour en connaître les détails.
UTOPIA WWW.CINEMAS-UTOPIA.ORG/TOULOUSE
IT MUST BE HEAVEN
d’Elia SULEIMAN (Palestine/France, 2019, 1h37)
avec Elia Suleiman, Tarik Kopty, Kareen Ghneim, Grégoire Colin,
Vincent Maraval, Gael Garcia Bernal
Mention spéciale du jury | Cannes 2019
BACURAU
de Kleber MENDONÇA FILHO et Juliano DORMELLES
(Brésil/France, 2019, 2h12, VOSTFR)
avec Barbara Colen, Sônia Braga, Udo Kier
AVANT-
PREMIÈRE
AVANT-
PREMIÈRE
SÉANCE PRÉCÉDÉE D'UN CONCERT AVEC
LE TRIO CHARQ GHARB (Trio féministe palestinien) Môrdi 17/09 à 20h
Joudi 19/09 à 20h
Voir p.8
Voir p.8
EN PRÉSENCE D’ASSOCIATIONS BRÉSILIENNES,
DU CONSUL DU BRÉSIL ET DU RÉALISATEUR PAR SKYPE
41
HORS LES MURS
FIRST LOVE de Takashi MIIKE (Japon/Grande-Bretagne, 2019, 1h48, VOSTFR)
avec Masataka Kubota, Nao Ohmori, Shôta Sometani
Lendi 16/09 à 20h30 AVANT-PREMIÈRE
LE DAIM de Quentin DUPIEUX (France/Belgique, 2019, 1h17)
avec Jean Dujardin, Adèle Haenel, Albert Delpy
Joudi 19/09 à 21h | Gromanche 22/09 à 20h30
IT MUST BE HEAVEN d’Elia SULEIMAN (Palestine/France, 2019, 1h37)
avec Elia Suleiman, Tarik Kopty, Kareen Ghneim, Grégoire Colin, Vincent Maraval, Gael Garcia Bernal
AVANT-PREMIÈRE Dredi 18/09 à 20h30
L’HEURE DE LA SORTIE de Sébastien MARNIER (France, 2019, 1h43)
avec Laurent Lafitte, Emmanuelle Bercot, Pascal Greggory, Grégory Montel, Thomas Scimeca
Sadi 21/09 à 21h
YVES de Benoît FORGEARD (France, 2019, 1h47)
avec William Lebghil, Doria Tillier, Philippe Katerine
Joudi 19/09 à 18h30 | Dredi 20/09 à 18h30
SOIRÉE SPÉCIALE Joudi 19/09 Apéro offert à 20h, entre les deux séances
MUSIC HOLE de Gaëtan LIEKENS et David MUTZENMACHER (France/Belgique, 2019, 1h23)
avec Wim Willaert, Vanessa Guide, Laurence Oltuski, Mourade Zeguendi,
Mounir Ait Hamou, Kody, Steve D’Addario
AVANT-PREMIÈRE Joudi 19/09 à 20h30
BACURAU de Kleber MENDONÇA FILHO et Juliano DORMELLES
(Brésil/France, 2019, 2h12, VOSTFR) avec Barbara Colen, Sônia Braga, Udo Kier
AVANT-PREMIÈRE Gromanche 22/09 à 18h
BACURAU de Kleber MENDONÇA FILHO et Juliano DORMELLES
(Brésil/France, 2019, 2h12, VOSTFR) avec Barbara Colen, Sônia Braga, Udo Kier
AVANT-PREMIÈRE Sadi 21/09 à 21h
CASTELGINEST LE CASTELIA www.veocinemas.fr/castelginest-castelia
COLOMIERS LE CENTRAL www.ville-colomiers.fr
GRENADE L’ENTRACT’ www.grenadecinema.fr
MURET VÉO MURET www.veocinemas.fr/veo-muret
L’UNION LE LUMIÈRE www.ville-lunion.fr/sortir-bouger/cinema
Voir p.12
Voir p.18
Voir p.8
Voir p.32
Voir p.39
Voir p.13
Voir p.8
Voir p.8
LES EXPOS
SINÉ
A4 PUTEVIE
MONDO CANNIBALIS
ZARMA
Made in | 16 au 22 septemb’ Vernissage joudi 19 septemb’ à 18h
Cinéma ABC | 16 au 30 septemb’ Vernissage môrdi 17 septemb’ à 17h
Maison de l’Occitanie | 16 au 22 septemb’
Une expo Siné à Toulouse. Sans déconner, et sur le jazz en plus. Enfin plus exacte-
ment sur sa vision du jazz. Des blanches, des noires, des croches, des à poil, des pas
à poil, Siné prouve qu’il aime et comprend cette musique et surtout, il transmet
son amour pour cet art majeur en se tenant les côtes. Beaucoup de dessinateurs
envient l’efficacité de son trait. C’est à chaque fois un coup de poing dans la
gueule, ou un crochet du droit. Ça marque et ça fait du bien où ça fait mal.
Portraitiste d’une civilisation crépusculaire, A4 putevie fait le pont entre anthro-
pologie et autopsie; quand la fantaisie le dispute au grotesque. Trait affûté et
couleurs stridentes, il fait office de dessinateur-légiste de la vanité humaine. Une
expression viscérale, souvent crue, qui rejoint la fulgurance du dessin de presse.
Avec une énergie frénétique, il produit donc inlassablement de véritables images
iconiques, collisions poétiques, assaisonnées de salves de mots, jetées comme au-
tant de haikus tragiques.
60 artistes internationaux rassemblés autour d’un hommage au cinéma Mondo,
ces faux-documentaires qui compilaient des images recueillies aux quatre coins
du monde, parfois tragiques, parfois comiques, souvent choquantes et absurdes.
En collaboration avec la galerie Le Mat. Commissaire: Nils Bertho.
Découvrez ZARMA, le journal satirique breton, édité par Marc Bihan alias Mr Morbak
au travers des couvertures du journal, des dessins, des détournements photogra-
phiques et autres romans photos.
«Tombé dans une barrique de Chouchen étant petit, Mr Morbak est le fils illégitime
et spirituel du Prof Choron et de la mère Denis qui l’ont élevé dans le plus pur esprit
de contradiction. Dès son plus jeune âge, il décidera de devenir fouteur de merde
et consacrera le reste de sa vie à la déconne. Il profitera de ses rares moments de
sobriété pour lancer ses propres magazines (Furax puis KAMIKAZE), et enfin ZARMA
qui sera son enfant chéri…» Extrait d’une interview de Marc Bihan.
42
Galerie des publics | Les Abattoirs, musée-Frac Occitanie | 18 au 21 septemb’
Ouvert du credi au sadi de 12h à 18h Vernissage Sadi 21/09 à 12h30
EN PRÉSENCE DE JEAN-PIERRE BOUYXOU ET DE CATHERINE SINÉ (SOUS RÉSERVE)
43
RENCONTRES
Credi 18/09 à 14h | ENSAV
Dredi 20/09 à 14h30 | ENSAV
Môrdi 17/09 à 18h | Librairie Floury Frères
Credi 18/09 à 18h30 | Librairie Floury Frères
Joudi 19/09 à 14h | ENSAV
Dredi 20/09 à 16h30 | Gro’Village
Sadi 21/09 à 17h | Gro’Village
Sadi 21/09 à 19h | Gro’Village
TABLE RONDE CINÉMA ET MUSIQUE
En compagnie de Sébastien Marnier, Zombie Zombie (Etienne Jaumet, Cosmic Neman,
Doc Schönberg aka Jérôme Lorichon) et Nils Bouaziz (Potemkine Films)
MASTERCLASS AVEC FABRICE DU WELZ
RENCONTRE AVEC PERRINE DESPROGES
Une rencontre et signature avec Perrine Desproges, co-auteure du livre Desproges par Desproges
RENCONTRE AUTOUR DES OUVRAGES DE CRAIG ZAHLER
AVEC L’ÉDITEUR GALLMEISTER
CONFÉRENCE FILMER LE RIEN AVEC BORIS MITIC, réalisateur de L’éloge du rien
dans le cadre de la section Le rien: comment filmer le néant, le vide, le banal avec distance et humour?
DISCUSSION AUTOUR DE LA SÉLECTION DES LIVRES DU GRO PRIX LITTÉRAIRE
avec des membres du comité de sélection des ouvrages et du jury
SÉANCE DE DÉDICACES AVEC ALAIN GUYARD
Auteur de Natchave (Le Dilettante, 2019), en compétition Gro Prix littéraire 2019
PHILOSOPHIE FORAINE: PEUT-ON BOURRER LE MOU COMME ON BOURRE LES URNES ?
PAR ALAIN GUYARD
Voir p.33
Voir p.31
Voir p.20
Voir p.34
Voir p.24
RENCONTRES LITTÉRAIRES, MASTERCLASS,
TABLE RONDE, CONFÉRENCE…
SOIRÉE LÈCHE BOTTES,
BROSSE À RELUIRE ET POÉSIE
Môrdi 17/09 à 19h30 | Cave Poésie Participation libre et nécessaire
S'il est une tradition bien établie, c'est celle de la poésie ser-
vile qui, de César à Mao, en passant par Napoléon, chantait
les louanges des puissants, des rois, des empereurs et autres
outres pleines de vide qui nous dirigent.
Sous le joug de notre dictateur, rendons hommage à la poésie
servile ! Durant cette soirée, trois comédiens nous présente-
ront un florilège de textes tous plus flagorneurs et lamen-
tables les uns que les autres.
Lectures de textes: Aurélie Vadepied, Florian Pantallarich,
Deborah Bessolles Llaves
Accompagnement musical: Tristan Charles Alfred, Serena Nikly
ENTRÉE LIBRE POUR TOUTES LES RENCONTRES
44
GRO'PRIX LITTÉRAIRE
Quatorze œuvres de critique sociale, joyeuses et impertinentes concourent pour les GroPrix de littérature
grolandaise 2019: GroPrix fiction et GroPrix essais et témoignages.
Membres du jury littéraire: Jean-Marie Laclavetine, Déborah Bessoles, Benoît Delépine, Noël Godin,
Jean-Pierre Bouyxou, Manu Jardin, Claire Ganczarczyk, Gérard Trouilhet.
Conseiller littéraire du dictateur: Patrick Raynal
DISCUSSION AUTOUR DE LA SÉLECTION DES LIVRES DU GRO PRIX LITTÉRAIRE
En présence de membres de la sélection et du jury | Dredi 21/09 à 16h30 | Gro’Village
LESFICTIONS
LE DISCOURS de Fabrice CARO | Éditions Sygne Gallimard
Lors d’un rituel repas de famille, Adrien est agité par un long mo-
nologue intérieur, obsédé d’une part, par une non-réponse à un
SMS envoyé à Sonia qui lui a imposé une pause affective et par la
demande de discours pour le mariage de sa sœur.
NUITS APPALACHES
de Chris OFFUTT
Éditions Gallmeister
Tucker, démobilisé de la guerre en Corée,
rentre dans son Kentucky natal. Au fil du
temps, pour faire survivre sa nombreuse fa-
mille «détraquée», il devient trafiquant de
gnôle, seul emploi possible.
NOVEMBER ROAD
de Lou BERNE | Éditions Harper Collins noir
1963, Kennedy vient d’être as-
sassiné, l’Amérique est en deuil.
Trois personnes prennent la Route
66: Franck, témoin gênant d’un
meurtre est poursuivi par un tueur, Barone ; et
Charlotte qui s’ennuie et rêve d’un avenir meilleur
que son quotidien frustrant.
L’ENFER DES MASQUES
de Jacques BARBÉRI | Éditions La Volte
Barbéri nous entraîne dans un futur
proche, terrifiant dans une spirale
sans fin entre le virtuel et le réel.
LES FURTIFS de Alain DAMASIO | Éditions La Volte
Ils sont là parmi nous, jamais où tu regardes, à circuler dans les angles morts de la vision
humaine. On les appelle les furtifs. Des fantômes? Plutôt l’exact inverse. Ce nouveau roman
de Damasio va au bout des dérives de notre société, une dystopie terrifiante. Et si la lecture
de ce livre était un acte de résistance?
LORD GWYNPLAINE
de Patrick RAYNAL et Jean-Bernard POUY
Éditions Albin Michel
Monte Cristo remis au goût du jour. En
renouant avec la tradition du feuille-
ton et du roman populaire, les auteurs
nous entraînent dans les magouilles
les plus crasses et les plus crédibles.
45
ESSAIS,TÉMOIGNAGES
ALFRED JARRY de Alastair BROTCHIE | Les Presses du réel
Magnifique biographie de l’inventeur de la Pataphysique,
science des solutions imaginaires, mais pas seulement auteur
d’une œuvre littéraire incontournable dont le point culmi-
nant est la saga du Père Ubu et du Professeur Faustroll.
SÉROTONINE
de Michel HOUELLEBECQ | Éditions Flammarion
L’anti-héros fuit sa vie, professionnelle et person-
nelle, calamiteuse. Son errance le conduit à par-
courir les routes normandes, évocation d’un amour
perdu, et l’amène aussi aux retrouvailles avec un
ami, étendard du désespoir et de la colère des éle-
veurs laitiers.
STONEBURNER
de William GAY
Éditions Gallimard
Histoire de deux vétérans du Viet-
nam. Thibodeau, sa rencontre ha-
sardeuse avec un paquet de bil-
lets verts et sa cavale avec Cathy.
Stoneburner engagé pour récupérer
cet argent et la fille, leur poursuite
en Cadillac sur les routes du Sud.
IRRÉCUPÉRABLE
de Lenny BRUCE | Éditions Tristram
Lenny Bruce était un Grolandais pur jus.
Acteur et humoriste américain, il a enchaî-
né les provocations et les assauts contre
l’Amérique hypocrite et puritaine.
MÉMOIRES DE SINÉ
LES CAHIERS DESSINÉS
Bob Siné est cher au cœur du Fifigrot,
Les cahiers dessinés viennent de ré-
éditer ses mémoires dans un magni-
fique coffret. Avec sa verve inimitable,
Siné retrace sa vie et son œuvre sans
tabou et sans contrainte.
PIRANHAS de Roberto SAVIANO | Éditions Gallimard
La naissance et la domination d’une « parenza », ter-
ritoire d’un baby-gang napolitain, des gamins entre
10 et 18 ans. Sa création passera par la conquête
de la ville à qui ils imposent violence et criminalité
pour devenir riches et puissants tout de suite.
NATCHAVE
de Alain GUYARD
Éditions Le Dilettante
« La profondeur de la pensée est fonction
de l’usure des semelles ». Voilà le postulat
de cet essai en partie autobiographique.
Alors la philosophie prend la route et part à la rencontre
de lieux inhabituels (la prison, la psychiatrie, l’hôpital, la
ferme...). Elle devient populaire et rend hommage à ses
compagnons de chemin, les Roms, les vagabonds.
WOBBLIES
de Paul BUHLE
et Nicole SCHULMAN
Éditions Nada
Une histoire graphique pour raconter la
création en 1905 à Chicago d’une union
syndicale réunissant pour la première
fois tous les exploités, femmes, hommes,
enfants, américains, immigrés ; puis son
évolution jusqu’à nos jours.
Dédicace du livre
sadi 21/09 à 17h au Gro’Village
46
BAR-BARS
FAIT SON GROLAND
Le collectif culture Bar-bars se fait grolandais
toute la semaine avec ciné bistrots, concerts et quizz !
Toutes les séances sont gratuites !
LENDI 16 SEPTEMB’
LENDI 16 SEPTEMB’
20H30
20H30
LE DELICATESSEN (SE) FAIRE DES FILMS
21 JUIN de Antoine PEREZ (France, 2018, 10’42)
Il a rendez-vous à New York pour boire un café avec Emma Watson.
CHRIS & LUC’ LA NOUVELLE VOIX DU DOCUMENTAIRE CONTESTATAIRE (ÉPISODE 2) de Mathieu BERTHON
(France, 2019, 4’25) - Ils ont filmé Thierry Virache, premier clubber blanc à avoir été adoubé par la scène créole
underground parisienne...
F.A.R.T. de Anthony MASSON et Guillaume CHOLLET (France, 2019, 3’)
Un réalisateur est en difficulté pour trouver qui interprétera le rôle principal de son film. Il recueille Guillaume.
Une grande amitié va naître entre les deux hommes que tout oppose.
PAULINE ASSERVIE de Charline BOURGEOIS-TACQUET (France, 2018, 24’)
Pauline n’a aucune nouvelle de son amant Bruce. Elle va passer tout son séjour à attendre… un texto.
En sélection à la Semaine Internationale de la Critique au Festival de Cannes 2018
CHRIS & LUC’ LA NOUVELLE VOIX DU DOCUMENTAIRE CONTESTATAIRE (ÉPISODE 3) de Mathieu BERTHON
(France, 2019, 4’25) - Ils nous parlent de la genèse de leur second film, «Rire Cantoniais»…
FIN DE RÈGNE de Théo COMBY LEMAITRE (France, 2019, 20’59)
Les vacances s’écoulent paisiblement. Les mâles dominants s’amusent et les femmes semblent être des proies faciles.
Ô BOUDU PONT L’AMOUR VACHE
PETITE AVARIE de Leo HARDT et Manon ALIROL (France, 2018, 19’51)
Elle lui annonce qu’elle a un cancer. Il la quitte... Ça se fait pas!
COCU de Pierre AMSTUTZ ROCH (France, 2017, 2’34)
Il menace l’amant de sa femme, qu’il croit!
LA TRACTION DES PÔLES de Marine LEVEEL (France, 2019, 22’52)
Paysan cherche l’amour 2.0 ou pas...
À EN PERDRE LA RAISON de Kam DUV (France, 2019, 5’30)
Ça fait 50 ans qu’elle lui demande de ne plus pisser dans le lavabo.
SI J’ÉTAIS SEUL de Sébastien MARQUETEAU (France, 2019, 1’05)
AHHhhhhh... Mon mariage!
WAR FOR KEYBOARD WARRIORS de Can-Zhao LAM (Chine, 2019, 2’27)
Combat de claviers.
LE CŒUR DE PIERRE de Olivier BINDER (France, 2019, 19’15)
Changer de vie…
PASQUALE-JE T’AIME LE LUNDI de Nicolas MONFORT (France, 2017, 2’51)
Il l’aime…
CINÉ BISTROTS
LE CINÉMA SORT DES SALLES ET ENVAHIT LES BISTROTS TOULOUSAINS…
EN PRÉSENCE DE
MEMBRES DE L’ÉQUIPE DU FILM
EN SA PRÉSENCE
Fifigrot 2019
Fifigrot 2019
Fifigrot 2019
Fifigrot 2019
Fifigrot 2019
Fifigrot 2019
Fifigrot 2019
Fifigrot 2019
Fifigrot 2019
Fifigrot 2019
Fifigrot 2019
Fifigrot 2019
Fifigrot 2019
Fifigrot 2019
Fifigrot 2019
Fifigrot 2019
Fifigrot 2019
Fifigrot 2019

Contenu connexe

Tendances

Mimos17 plaquette
Mimos17 plaquetteMimos17 plaquette
Mimos17 plaquette
GuillaumeMahieux1
 
Gazette-Festival-Mardi
Gazette-Festival-MardiGazette-Festival-Mardi
Gazette-Festival-Mardi
InfocomLeRoche
 
Press Book Mathilde Durieux
Press Book Mathilde DurieuxPress Book Mathilde Durieux
Press Book Mathilde DurieuxMathilde Durieux
 
Gazette3-jeudi
Gazette3-jeudiGazette3-jeudi
Gazette3-jeudi
InfocomLeRoche
 
New Box Magazine # 132
New Box Magazine # 132New Box Magazine # 132
New Box Magazine # 132
Newboxmagazine
 
Programmation du 15 octobre au 21 novembre 2013
Programmation du 15 octobre au 21 novembre 2013Programmation du 15 octobre au 21 novembre 2013
Programmation du 15 octobre au 21 novembre 2013
Ciné-Club Atmosphères
 
Sorties ciné n°7
Sorties ciné n°7Sorties ciné n°7
Sorties ciné n°7
Claudie Merlet
 
Gazette-4-vendredi
Gazette-4-vendrediGazette-4-vendredi
Gazette-4-vendredi
InfocomLeRoche
 
Sorties ciné n°8
Sorties ciné n°8Sorties ciné n°8
Sorties ciné n°8
Claudie Merlet
 

Tendances (9)

Mimos17 plaquette
Mimos17 plaquetteMimos17 plaquette
Mimos17 plaquette
 
Gazette-Festival-Mardi
Gazette-Festival-MardiGazette-Festival-Mardi
Gazette-Festival-Mardi
 
Press Book Mathilde Durieux
Press Book Mathilde DurieuxPress Book Mathilde Durieux
Press Book Mathilde Durieux
 
Gazette3-jeudi
Gazette3-jeudiGazette3-jeudi
Gazette3-jeudi
 
New Box Magazine # 132
New Box Magazine # 132New Box Magazine # 132
New Box Magazine # 132
 
Programmation du 15 octobre au 21 novembre 2013
Programmation du 15 octobre au 21 novembre 2013Programmation du 15 octobre au 21 novembre 2013
Programmation du 15 octobre au 21 novembre 2013
 
Sorties ciné n°7
Sorties ciné n°7Sorties ciné n°7
Sorties ciné n°7
 
Gazette-4-vendredi
Gazette-4-vendrediGazette-4-vendredi
Gazette-4-vendredi
 
Sorties ciné n°8
Sorties ciné n°8Sorties ciné n°8
Sorties ciné n°8
 

Similaire à Fifigrot 2019

Riding motorbikes in country side 29
Riding motorbikes in country side 29Riding motorbikes in country side 29
Riding motorbikes in country side 29
RDM-ROW history
 
Semaine des cinémas étrangers 2017
Semaine des cinémas étrangers 2017Semaine des cinémas étrangers 2017
Semaine des cinémas étrangers 2017
FICEP - Forum des Instituts Culturels Étrangers à Paris
 
Livret Mois du Doc 2013
Livret Mois du Doc 2013Livret Mois du Doc 2013
Livret Mois du Doc 2013
tchokendoc
 
New box Magazine 131 2016
New box Magazine 131 2016New box Magazine 131 2016
New box Magazine 131 2016
Gilles Rolland
 
Tract prisioneros a4
Tract prisioneros a4Tract prisioneros a4
Tract prisioneros a4jpflahaut
 
New Box Magazine #143
New Box Magazine #143New Box Magazine #143
New Box Magazine #143
Newboxmagazine
 
Gazette du 12 Janvier au 23 Février 2010
Gazette du 12 Janvier au 23 Février 2010Gazette du 12 Janvier au 23 Février 2010
Gazette du 12 Janvier au 23 Février 2010
Ciné-Club Atmosphères
 
Gazette 5 - Samedi et Dimanche. Festival international du film 2016
Gazette 5 - Samedi et Dimanche. Festival international du film 2016Gazette 5 - Samedi et Dimanche. Festival international du film 2016
Gazette 5 - Samedi et Dimanche. Festival international du film 2016
olivier
 
Gazette du 12 octobre au 18 novembre 2010
Gazette du 12 octobre au 18 novembre 2010Gazette du 12 octobre au 18 novembre 2010
Gazette du 12 octobre au 18 novembre 2010
Ciné-Club Atmosphères
 
Le bon
Le bonLe bon
Le bonbois
 
L’Echo des Rizières Avril 2013
L’Echo des Rizières Avril 2013L’Echo des Rizières Avril 2013
L’Echo des Rizières Avril 2013
afvsaigon
 
New Box Magazine #137
New Box Magazine #137New Box Magazine #137
New Box Magazine #137
Gilles Rolland
 
Saison Culturelle MPT Monplaisir
Saison Culturelle MPT MonplaisirSaison Culturelle MPT Monplaisir
Saison Culturelle MPT Monplaisir
MPTMonplaisir
 
Programme de scènes de rue du 17 au 20 juillet
Programme de scènes de rue   du 17 au 20 juilletProgramme de scènes de rue   du 17 au 20 juillet
Programme de scènes de rue du 17 au 20 juillet
Bâle Région Mag
 
Nbm 125 web
Nbm 125 webNbm 125 web
Nbm 125 web
Newboxmagazine
 
Fundamental Monodrama Festival Programme 2019
Fundamental Monodrama Festival Programme 2019 Fundamental Monodrama Festival Programme 2019
Fundamental Monodrama Festival Programme 2019
Newsatdelano1
 
Gazette 1 Festival international du film. 2016
Gazette 1 Festival international du film. 2016Gazette 1 Festival international du film. 2016
Gazette 1 Festival international du film. 2016
olivier
 
La Nuit de la littérature 2017
La Nuit de la littérature 2017La Nuit de la littérature 2017
Nbm134 web
Nbm134  webNbm134  web
Nbm134 web
Gilles Rolland
 
Gazette du 15 fevrier au 24 mars 2011
Gazette du 15 fevrier au 24 mars 2011Gazette du 15 fevrier au 24 mars 2011
Gazette du 15 fevrier au 24 mars 2011
Ciné-Club Atmosphères
 

Similaire à Fifigrot 2019 (20)

Riding motorbikes in country side 29
Riding motorbikes in country side 29Riding motorbikes in country side 29
Riding motorbikes in country side 29
 
Semaine des cinémas étrangers 2017
Semaine des cinémas étrangers 2017Semaine des cinémas étrangers 2017
Semaine des cinémas étrangers 2017
 
Livret Mois du Doc 2013
Livret Mois du Doc 2013Livret Mois du Doc 2013
Livret Mois du Doc 2013
 
New box Magazine 131 2016
New box Magazine 131 2016New box Magazine 131 2016
New box Magazine 131 2016
 
Tract prisioneros a4
Tract prisioneros a4Tract prisioneros a4
Tract prisioneros a4
 
New Box Magazine #143
New Box Magazine #143New Box Magazine #143
New Box Magazine #143
 
Gazette du 12 Janvier au 23 Février 2010
Gazette du 12 Janvier au 23 Février 2010Gazette du 12 Janvier au 23 Février 2010
Gazette du 12 Janvier au 23 Février 2010
 
Gazette 5 - Samedi et Dimanche. Festival international du film 2016
Gazette 5 - Samedi et Dimanche. Festival international du film 2016Gazette 5 - Samedi et Dimanche. Festival international du film 2016
Gazette 5 - Samedi et Dimanche. Festival international du film 2016
 
Gazette du 12 octobre au 18 novembre 2010
Gazette du 12 octobre au 18 novembre 2010Gazette du 12 octobre au 18 novembre 2010
Gazette du 12 octobre au 18 novembre 2010
 
Le bon
Le bonLe bon
Le bon
 
L’Echo des Rizières Avril 2013
L’Echo des Rizières Avril 2013L’Echo des Rizières Avril 2013
L’Echo des Rizières Avril 2013
 
New Box Magazine #137
New Box Magazine #137New Box Magazine #137
New Box Magazine #137
 
Saison Culturelle MPT Monplaisir
Saison Culturelle MPT MonplaisirSaison Culturelle MPT Monplaisir
Saison Culturelle MPT Monplaisir
 
Programme de scènes de rue du 17 au 20 juillet
Programme de scènes de rue   du 17 au 20 juilletProgramme de scènes de rue   du 17 au 20 juillet
Programme de scènes de rue du 17 au 20 juillet
 
Nbm 125 web
Nbm 125 webNbm 125 web
Nbm 125 web
 
Fundamental Monodrama Festival Programme 2019
Fundamental Monodrama Festival Programme 2019 Fundamental Monodrama Festival Programme 2019
Fundamental Monodrama Festival Programme 2019
 
Gazette 1 Festival international du film. 2016
Gazette 1 Festival international du film. 2016Gazette 1 Festival international du film. 2016
Gazette 1 Festival international du film. 2016
 
La Nuit de la littérature 2017
La Nuit de la littérature 2017La Nuit de la littérature 2017
La Nuit de la littérature 2017
 
Nbm134 web
Nbm134  webNbm134  web
Nbm134 web
 
Gazette du 15 fevrier au 24 mars 2011
Gazette du 15 fevrier au 24 mars 2011Gazette du 15 fevrier au 24 mars 2011
Gazette du 15 fevrier au 24 mars 2011
 

Fifigrot 2019

  • 1.
  • 2. 2 FIFIGROT, LE FESTIVAL GROLANDAIS QUI S’ASSOIT SUR LES CONVENTIONS ¢ PARTENAIRE OFFICIEL DU FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM GROLANDAIS DE TOULOUSE. ¢ s’engage pour que le cinéma le plus barré et le plus engagé puisse voir le jour.
  • 3. 3 ÉDITOS VIVE LA DICTATURE! Assez! Assez! De dieu inexistant! De fausse démocratie! Du capitalisme injuste! Et même de l’anarchisme puéril. Il nous fallait du vrai, du fort, de l’adulte que diable! Pourquoi les Grolandais ne mériteraient-ils pas un sort aussi enviable que celui de leurs voisins chinois, américains et russes, qui tous ont choisi un despote plus ou moins malade? Notre Présipauté, avec son Président auto-élu à vie, n’avait-elle pas la première montré la voie, donnant une fois de plus l’exemple à un monde totalement perdu? N’est-ce pas ce que les individus, devenus chacun petit dictateur d’eux- mêmes en régnant sans pitié sur leur petit Face Book, sont en droit d’attendre, soit un dictateur à la hauteur de leurs mégalomanies réunies? Si fait. Le Festival International du Film Grolandais de Toulouse a tenu compte de ses spectateurs devenus fous, rageux et impatients. Cette année, plus de jury. Plus de discussions interminables, de débats inutiles, de verbiages vaseux. Le choix de l’Amphore d’Or sera le caprice d’un seul. Celui de Notre Dictateur du Jury. Jean Dujardin a accepté cette charge avec enthousiasme, et, je crois, avec une certaine dose de sadisme. Il va nous faire payer toutes ces années de tergiversations. C’est lui qui a tenu à cette thématique sur les dictateurs fous, mais aussi à celle de cul intitulée «Nazis dans le rétro», tout comme à vanter la poésie servile. Ce qui n’empêchera pas un gros focus sur Desproges, un éloge de l’éthylisme, une thématique Inélastique surréaliste avec Buñuel et Trouille, des découvertes d’encore jeunes réalisateurs comme Fabrice Du Welz, Sébastien Marnier ou Johannes Nyholm, et des performances, des expos, du théâtre, des rencontres littéraires, des projections dans les bars… Oui. On peut être un dictateur éclairé. Jusqu’à la fin des temps, que la lumière du fou unique soit! Benoît Delépine EN LIBRAIRIE LE 31 OCTOB' 2019 En jouin 2019, les héritiers de Papi Trompette découvrent dans sa cave, caché sous un amon- cellement de bouteilles vides d’alcool de pneu, un album souvenir plein de poésie. Celui qui conclut toutes les émissions de Groland depuis des lustres s’y révèle un vrai passionné de son pays, de sa culture, de ses héros. Avant de partir saoûl et serein, il avait collec- tionné toutes les photos, articles de presse et prospectus venus de sa chère Présipauté. Ses enfants, très touchés, ont préféré tout léguer à leur tour et vite fait aux Archives Nationales Grolandaises. C’est cet album, intact, que vous allez décou- vrir (attention, il tâche un peu). Au menu: les portraits de 1993 à 2018 + les cartes du Groland+ les personnages illustres de la Présipauté + la science grolandaise + le convertisseur Eugro...
  • 4. 4 Le Festival international du film grolandais de Toulouse s’est installé dans la ville rose en 2012. Il y rencontre un succès croissant! La Région Occitanie porte une ambitieuse politique de soutien à la culture et à sa diffusion sur l’ensemble du territoire. L’axe central est de favoriser l’accès à la culture pour tous et partout. Car la culture constitue pour moi un pilier fondamental de l’action démocratique et citoyenne. La culture, c’est l’ouverture aux autres, aux différences et à l’enrichissement individuel et collectif. La programmation de cette 8e édition du FIFIGROT s’inscrit pleinement dans cet esprit. Je m’associe au public, toujours plus nombreux, pour féliciter les organisateurs pour la qualité de leur travail et les beaux moments de musique, de cinéma et de littérature qu’ils nous permettent de partager… toujours dans l’esprit grolandais : mordant, utopique et humaniste! Je souhaite à toutes et à tous un très bon FIFIGROT 2019! Carole Delga | Présidente de la région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée ÉDITOS L’imagination est à l’art ce qu’elle doit être aussi à la Cité. Dans cette perspective, chacune des éditions du Festival Fifigrot ne peut que nous enrichir de son regard décalé sur le monde qui nous entoure. Plus que jamais, il nous faut donner aux acteurs culturels la possibilité de mettre la culture au service de l’esprit critique, du savoir, de l’imagination et de l’émancipation de toutes et tous. Amener la culture au plus près des haut-garonnaises et haut-garonnais, c’est alors notre ambition au Conseil départemental et nous la concrétisons notamment en augmentant, chaque année, le budget dédié. Avec son originalité caractéristique, le Festival Fifigrot contribue à renouveler les codes et à propager nos valeurs communes. Je me réjouis de cette nouvelle invitation faite aux haut-garonnaises et haut-garonnais. Belle édition 2019 à toutes et tous! Georges Méric | Président du Conseil départemental de la Haute-Garonne Comme chaque année, le Fifigrot revient nous réjouir en Septembre avec son cocktail habituel d’événements aussi farfelus qu’artistiques. La venue de Jean Dujardin nous permettra de compenser l’absence regrettée de notre Président à vie désormais au ciel. Coma cada annada, lo Fifigrot nos tòrna regaudir en setembre amb son mescladís costumièr d’eveniments tant fantasieiroses qu’artistics. La venguda de Jean Dujardin nos permetrà de compensar l’abséncia regretada de nòstre President a vida, d’ara enlà al cèl. Jean-Michel Lattes | 1er Adjoint au Maire de Toulouse Vice-Président de Toulouse-Métropole | Président de Tisséo Collectivités
  • 5. 5 SOMMAIRE LA COMPÈTE LES TEMPS FORTS ET AUSSI… ET ET AUSSI… LES INFOS Invité·e·s du festival p.06 Rencontres p.43 Bar-bars fait son Groland p.46 Ciné bistrots p.46 Le Dictateur du jury p.10 Les Amphores p.10 Gro Before Drive-in & Concerts p.07 Nazis dans le rétro p.17 S. Craig Zahler p.34 Le Dictateur p.18 Johannes Nyholm p.35 Éloge de l’éthylisme p.19 Carte blanche à L’Infini détail p.35 Desproges p.20 Le Radeau p.36 Gro L’art p.22 Fassbinder au Goethe p.36 Le Rien p.24 Midnight movies p.37 Lucha libre p.26 Dernière zéance p.37 Gro’Zical p.28 Reprises grolandaises p.39 Fabrice Du Welz p.30 Hors les murs p.41 Mondo p.27 Amphores 2018 p.38 Made in ici p.29 Les Présipautés à côté p.40 Les Dictateurs fous p.16 Sébastien Marnier p.32 Le programme jour par jour p.56 Infos pratiques/Tarifs p.62 Compète Gro Courts p.14 Clôture du festival p.08 Fifigropen air p.09 Expos p.42 Gro’Prix littéraire p.44 Au Gro’Village p.54 Les Groz’Apéros-Concerts p.52 Aprèm’ Sales Gosses p.54 Gro’Concert de clôture p.53 Compète officielle p.11 Ouverture officielle p.08 Organisation: Association à Côté | admin@fifigrot.com Programmation cinéma: Maxime Lachaud, Guillaume Louradour, Benoît Delépine, Jiho, Gérard Trouilhet, Manu Jardin Programmation musique: Muriel Justis, Claire Ganczarczyk Programmation Ciné Bistrots: Léa Striffling, Olivier Brulais, Muriel Justis Programmation littéraire: Gérard Trouilhet, Manu Jardin, Claire Ganczarczyk Programmation des expositions: Association à Côté avec la coordination de Matthieu Sanguinède. Mais aussi avec Isabelle Etcheverry, Nelly Seguier, Hugo Trouilhet, Jacques Rochefort, Julien Lacoste, Nadja Fiori, Julie Guéret et Baptiste Vignaud Coordination éditoriale: Muriel Justis | Mise en page et graphisme: Julie Ramond Ont participé à la rédaction et aux relectures: Maxime Lachaud, Gérard Trouilhet, Jiho, Jacques Rochefort, Manu Jardin, Guillaume Louradour, Isabelle Etcheverry et Baptiste Vignaud | Photos: DR | Imprimerie: Imprimerie Capitouls Relations presse: Muriel Justis | communication@fifigrot.com | Administration, partenariats: Gérard Trouilhet Un grand merci à tous les bénévoles du festival qui ont survécu et à l’ensemble de nos partenaires, mécènes et sponsors qui rendent cet événement possible.
  • 6. 6 INVITÉ·E·S JEAN DUJARDIN acteur GAËTAN LIEKENS réalisateur Music Hole PERRINE DESPROGES DAVID MUTZENMACHER réalisateur Music Hole CHRISTOPHE DUCHIRON réalisateur Desproges, une plume dans le culte WIM WILLAERT acteur Music Hole CLAUDE SCHMITZ réalisateur Braquer Poitiers MÉRYL FORTUNAT-ROSSI réalisateur La Grand-messe FABRICE DU WELZ réalisateur JOHANNES NYHOLM réalisateur BORIS MITIC réalisateur L’Éloge du rien BENOIT FORGEARD réalisateur Yves PACÔME THIELLEMENT THOMAS BERTAY OLIVER GALLMEISTER éditeur Gallmeister QUENTIN LAZZAROTTO réalisateur Man Ray DIDIER POURCEL réalisateur Trouille PATRICK VIRET réalisateur Théâtre du radeau XAVIER DELAGNES réalisateur Notre dame de la zad JEAN-GABRIEL PÉRIOT réalisateur Nos défaites AUDE CHEVALIER BEAUMEL MARCELO BARBOSA SÉBASTIEN MARNIER réalisateur COSMIC NEMAN ETIENNE JAUMET DOC SCHÖNBERG BENOÎT DELÉPINE Mickael Kael réalisateur FRANCIS KUNTZ réalisateur Henry NOËL GODIN entarteur, agitateur anarcho-humoristique JEAN-PIERRE BOUYXOU réalisateur, acteur, journaliste Venez échanger avec les nombreux invités présents à l’issue des séances ou au coin du bar dans le Gro’Village ! Ainsi que: Marc Bihan (alias Monsieur Morbak) expo ZARMA | Thibault Gendreau, éditions Gallmeister | Jean-Marie Laclavetine et Patrick Raynal | Micron et sa Brigitte | Luc Weissmuller, majordome Groland | Guillaume Banniard, rédacteur en chef Infini Détail | Gérard Courant, cinéaste | Michel Froidevaux, éditions Humus | Nils Bouaziz, Potemkine | Nils Bertho, Mondo Cannibalis | Sébastien Marqueteau, réalisateur | Nicolas Monfort, réalisateur | Matthieu Moerlen, réalisateur | Marc Riso, comédien | Martin Darondeau, réalisateur | Guillaume Chevalier, réalisateur | Viktor Konwicki, réalisateur | Jean-Do, réalisateur | Mathias Antonietti, réalisateur | Michael Jasari, réalisateur | Vincent Varée, réalisateur | Alexandre Triaca, réalisateur | L’équipe de la Projo des Petits Grégory | Baptiste Drapeau, réalisateur | Raphaël Guillemot, réalisateur | Delphine Corrard… Et sous réserve : Blanche Gardin et Thomas Bidegain, Selfie | Marina de Van | Jean-Luc Ormières | Catherine Siné | Alain Guyard … musiciens Zombie Zombie LE DICTATEUR COMPÈTE DESPROGES FABRICE DU WELZ JOHANNES NYHOLM LE RIEN REPRISES GRO'ZICAL S. CRAIG ZAHLERGRO L'ART LE RADEAU LUCHA LIBRE SÉBASTIEN MARNIER GROLAND CINÉ BISTROTMEMBRES À VIE réalisatrice & réalisateur Indianara réalisateurs Stupor Mundi
  • 7. TEMPS FORTS GRO’BEFORE DRIVE-IN + CONCERTS SADI 14/09 DÈS 19H30 7 Bon,OK,nouzotreàGroland,onestpar- tisans du before (avant), ou Gro’before (Groavant). Alors on voit déjà les com- mentaires Facebook truffés de fautes d’orthographe et de syntaxe: «Ouiiii cé quoi se truc? dabor on dit after, pas bifort, c’est nimportenawak Groland, cété mieut avent» . Alors une bonne fois pour toute, nouzotre on fait avant, tout simplement parce qu’on n'est pas certains d’être en état de le faire après. Point barre et final. DRIVE-IN DE 20H30 À 22H Avec ou sans ta voiture, à pied ou à vélo, dans ton hamac ou sur ta chaise de camping… Viens te plonger dans l’univers des mythiques Drive-in des années 1950! N’oublie pas ta radio! Au programme, une sélection de courts-métrages, grolandais et barrés à souhait, petites pépites piochées dans chacune des thématiques de l’année : éloge de l’éthylisme, le rien, lucha libre, gro l’art, gro zical, les dictateurs fous… Un avant-goût condensé de ce qui vous attend sur le grand cru Fifigrot 2019… GRO CONCERTS DE 22H À 2H30 VOLGANE Performance-concert Telle une éruption sous-marine: incontrôlée et naturelle, une musique qui fascine, accompagnée par une projection en 35 mm de pellicules grattées… BOUCAN avec Piero Pépin (trompettiste -Tigre des Platanes), Bruno Izarn alias Kestekop, (rockeur aux quinze guitares) et Mathias Imbert (et sa contrebasse) Les trois troublions de ce groupe au nom auto-dérisoire à souhait, aux airs de punks mal rasés, sont tout sauf des apôtres de la cacophonie. Trois univers singuliers pour une expérience musicale nouvelle, originale. BUSTIC PLASTER Trio groove dub électro-fou-traque Bass musique, guitare, synthé, voix et un show qui vous réchauffera le cœur! Ces déglingués vous emmènent dans leur Psychiatric Cosmic Show, un décor planté aux airs de steam punk et de récup. De quoi bien danser et se marrer! DOCTEUR VINCE [STUPEFLIP] DJ set electro rap rock Dj des mythiques Stupeflip, officiant aussi aux côtés de Gérard Baste (Svinkels), il puise sans vergogne dans un infini catalogue de tueries rarissimes, exhumées avec le flair d’un sniper. Des années d'expérience au service d'un DJ set énergique et pointu, où les meilleures galettes électro, rap viennent percuter les classiques rock et roots du bon Docteur. Infos pratiques: Installation des voitures de 19h30 à 20h15 | Restauration avec Bonjour Monsieur Patate & buvette sur place Animaux et boissons alcoolisées interdits à l’entrée (verres, canettes, bouteilles…)
  • 8. 8 AVANT-PREMIÈRE TEMPS FORTS OUVERTURE | Lendi 16 septemb’ dès 17h30 CLÔTURE | Gromanche 22 septemb’ à 16h à l’ABC 17H30-18H15: GRANDE MARCHE GROLANDO-MILITO-PROCESSIONNAIRE de la place du Capitole au Gro’Village ! Accompagnée par la fanfare punk officielle du Fifigrot: HOUBA 18H30: INAUGURATION POMPEUSE DU GRO’VILLAGE (56 rue du Taur) En présence de toutes les huiles et plus encore, suivie d’un concert sur la «grande scène» de HOUBA 20H30: FILM D’OUVERTURE À L’AMERICAN COSMOGRAPH IT MUST BE HEAVEN d'Elia SULEIMAN (Palestine/France, 2019, 1h37) avec Elia Suleiman, Tarik Kopty, Kareen Ghneim, Grégoire Colin, Vincent Maraval, Gael Garcia Bernal Mention spéciale du jury Cannes 2019 | Séances supplémentaires - Voir P40-41 Fuyant la Palestine, Suleiman cherche une nouvelle terre d'accueil à Paris puis New York. Il part avec l'idée de faire financer son prochain film mais cette quête se transforme vite en une comédie de l'absurde qui le renvoie sans cesse à ses origines. À mi-chemin entre l'humour burlesque de Buster Keaton/Jacques Tati et les saynètes satiriques de Roy Andersson, It must be heaven questionne l'identité et l'appartenance, tout en offrant le portrait d'un monde sous tension, paranoïaque et ultra sécuritaire. AVANT-PREMIÈRE REMISE DES AMPHORES sous le patronage du dictateur Jean Dujardin, en présence de Benoît Delépine et de nombreux invités du festival. SUIVIE DE LA PROJECTION DE: BACURAU de Kleber MENDONÇA FILHO, Juliano DORMELLES (Brésil/France, 2019, 2h12, VOSTFR) avec Barbara Colen, Sônia Braga, Udo Kier | Séances supplémentaires - Voir P40-41 Dans un futur proche... Le village de Bacurau au Brésil est menacé d’une coupure d’eau générale à cause d’un barrage bloqué. Les villageois remarquent quelques jours plus tard que Bacurau a disparu de la carte. Habité par des chefs de gangs fantasques, des putes lanceuses d’alerte, des miliciens énigmatiques, Bacurau sombre peu à peu dans une chasse à l’homme endiablée. Cette dystopie furibonde co-réalisée par Kleber Mendonça Filho (Les bruits de Recife, Aquarius) tend vers la fable politique sous acide, métaphore anamorphosée de l’ère Bolsonaro.
  • 9. 9 SOIRÉE FIFIGROPEN AIR Dredi 20 septemb’ | Ouverture des portes dès 19h Port Viguerie - Quai de l’Exil Républicain espagnol (quartier Saint-Cyprien – Face à la Daurade) Participation libre et nécessaire | Buvette & petite restauration sur place ©CALLINSCHERRER 20H30: THÉÂTRE DE RUE CROISSANCE REVIENS! Cie Triple AAA (durée: 50 min) Mise en scène: Aurélien Ambach Albertini avec Aurélien Ambach Albertini, Cardinal Triple A et Alessandro Di Giuseppe, PAP’40 Croissance Reviens! est une M€$$€ pour penser à ceux qui souffrent le plus: les plus riches de la planète! Le PAP’40 de l’€glise de la Très Sainte Consommation, accompagné de son fidèle assistant le Cardi- nal Triple A, envoûte l’audience pour célébrer le Dieu Argent avec des prières et des chants, faire revenir la croissance, exorciser les vilains écolos et sauver les riches! Au nom du pèze, du fric et du saint crédit. Amen... Ton Pèze! «À mi-chemin entre l’œuvre des Monty Python, d’un punk à chien sous acide, et de Pierre Gattaz. Jouissif et sans entraves.» C’est Guillaume Meurice qui le dit. «Plus que du théâtre: une grand-messe, un happening, une vengeance rigolarde.» C’est le Canard Enchaîné qui l’écrit! 22H: PROJECTION EN PLEIN AIR LE GRAND SOIR Benoît DELÉPINE, Gustave KERVERN (France, 2012, 1h32) avec Benoît Poelvoorde, Albert Dupontel, Brigitte Fontaine Un Certain Regard Prix Spécial du Jury Festival de Cannes 2012 Les Bonzini tiennent le restaurant «La Pataterie» dans une zone commer- ciale. Leur fils aîné, Not, est le plus vieux punk à chien d'Europe. Son frère, Jean-Pierre, est vendeur dans un magasin de literie. Quand Jean-Pierre est licencié, les deux frères se retrouvent. Le Grand Soir, c'est l'histoire d'une famille qui décide de faire la révolution... à sa manière. Viendez revoir ce conte social drôlatique, comédie loufoque au casting explosif, portrait à la fois juste, drôle et amer de la France d'aujourd'hui. EN PRÉSENCE DE BENOÎT DELÉPINE
  • 10. AMPHORE D’OR En toute partialité, Jean Dujardin, notre dictateur de l’année, remettra l’Amphore d’Or au réalisateur du plus grolandais des films de la sélection. AMPHORE DU PEUPLE | En partenariat avec TISSÉO Que l’on pourrait appeler «Amphore des opprimés», sera la seule et unique occasion pour notre public de célébrer le film le plus grolandais à leurs yeux. AMPHORE DES ÉTUDIANTS DE L’ENSAV | En partenariat avec la MAE Le jury composé d’étudiants de l’École Nationale Supérieure d’Audiovisuel de Toulouse, remettra cette Amphore au réalisateur du plus grolandais des films en compétition. AMPHORETTE Cette nano amphore sera décernée en toute impartialité par les spectateurs et les familles des réalisateurs de la sélection courts-métrages. PRIX MICHAEL KAEL | En partenariat avec Benoît Delépine Ce prix que le monde du cinéma nous envie sera remis à l’issue d’un vote réunissant Michael Kael et Benoît Delépine. JEAN DUJARDIN, DICTATEUR DU JURY Dévoilé par la troupe de café-théâtre Nous Ç Nous et la série télé à succès Un gars, une fille, Jean Dujardin débute sa carrière au cinéma en tant que Brice de Nice, truculent surfeur casseur. C’est avec Michel Hazanavicius qu’il déploie toute sa popularité en interprétant l’anti-héros Hubert Bonisseur de la Bath dans les deux premiers épisodes d’OSS 117. Sa carrière est ensuite portée par des rôles éclectiques, avec un goût prononcé pour la comédie: chez Jan Kounen dans 99 francs, Bertrand Blier dans Le Bruit des glaçons, Cédric Jimenez dans La French, Kervern et Delépine dans I feel good, Laurent Tirard dans Le Retour du héros, Quentin Dupieux dans Le Daim… Sans oublier évidemment sa consécration internationale avec The Artist, réalisé par son camarade Hazanavicius, qui l’a pro- pulsé sur le devant de la scène internationale en décrochant l’Oscar du meilleur acteur en 2012. Jean Dujardin estime ne pas avoir pris la grosse tête, mais son rôle de dictateur du Fifigrot risque de saper tous ses efforts à paraître normal. À bien y réfléchir, ce self made man à la française qui a commencé dans les cafés-théâtres, risque de finir la plupart de ses soirées dans les bars partenaires du Fifigrot: nous pouvons dire que la boucle est bouclée. Bienvenue au Groland, cher Jean Dujardin! AMPHORES 10
  • 11. 11 COMPÈTE OFFICIELLE BRAQUER POITIERS DOGS DON’T WEAR PANTS de Claude SCHMITZ (France, 2019, 1h30) avec Wilfrid Ameuille, Francis Soetens, Thomas Depas de J-P VALKEAPÄÄ (Finlande/République Tchèque/Lettonie, 2018, 1h45, VOSTFR) avec Pekka Strang, Krista Kosonen En sélection Quinzaine des réalisateurs, Cannes 2019 Davantage pieds nickelés que bandits, Francis et Thomas prennent en otage Wilfrid, propriétaire d’une station de lavage auto, source de quelques poi- gnées d’euros quotidiennes. Syndrome de Stockholm à l’œuvre chez Wilfrid, le voilà qui prend aussitôt goût à la situation, qu’il se plaît même à théoriser amplement, tandis que l’incertitude gagne les deux compères rejoints par leurs amies venues du Sud. Sorte de parodie des films estivaux de Rohmer (on pense aussi à L’Enlèvement de Michel Houellebecq de Guillaume Nicloux), Braquer Poitiers, c’est aussi la découverte du comédien Wilfrid Ameuille (qui s’oc- cupe d’une station de lavage dans la vraie vie), dans la peau de ce personnage intello-flegmatique tout à fait truculent. Du grolandais pur jus! Juha a perdu son épouse, victime d’une noyade. Incapable de surmonter cette tragédie, il vit replié sur lui-même. Mais sa rencontre avec Mona, une dominatrice SM, va modifier le cours de son existence. Lorsque Mona lui lance: «Les chiens ne portent pas de pantalon», Juha s’exécute docilement et prend goût à la cravache. Dans cette quête effrénée pour tutoyer la mort (qui le rapproche de sa femme disparue), Juha entame son processus de guérison. Le film n’est pas à mettre entre toutes les mains (mais gantées de préférence!), avec ce subtil mélange des genres: une comédie noire profondément sentimentale, normalisant des pratiques que certains juge- raient underground, portée par une mise en scène très stylisée et un comédien inoubliable. Déjà cul...te! Môrdi 17/09 à 18h Dredi 20/09 à 19h45 | ABC Môrdi 17/09 à 22h | Sadi 21/09 à 13h30 American Cosmograph AVANT-PREMIÈREINÉDIT EN PRÉSENCE DE L’ÉQUIPE DU FILM LE DREDI
  • 12. 12 COMPÈTE OFFICIELLE FIRST LOVE LE MIRACLE DU SAINT INCONNU de Takashi MIIKE (Japon/Grande-Bretagne, 2019, 1h48, VOSTFR) avec Masataka Kubota, Nao Ohmori, Shôta Sometani d’Alaa EDDINE ALJEM (Maroc/France, 2019, 1h40, VOSTFR) avec Younes Bouab, Salah Bensalah, Bouchaib Essamak, Anas El Baz Tokyo, la nuit. Leo est un jeune boxeur, il tombe sous le charme de Monica, une call-girl toxicomane et vierge, et impliquée dans un trafic de drogue. Les tourtereaux vont être poursuivis par un policier corrompu, un yakuza et une femme-assassine envoyée par des groupes chinois. Takashi Miike, cinéaste prolifique dont les films arrivent peu jusqu’à nous, retrouve ici une maîtrise formelle réjouissante. Traversé par une galerie de personnages idiots, de fulgurances humoristiques et avec son goût prononcé pour la violence burlesque, First Love côtoie le grotesque pour finalement rentrer dans les rangs de la romance et du conte moral. Takashi Miike regagne toutes ses lettres de noblesse dans un film inventif et déjanté! La police aux trousses, Amine enterre le butin dérobé dans une tombe bricolée au milieu du désert. Au sortir de sa peine de prison, il découvre que la colline est devenue un lieu de culte et un mausolée au Saint Inconnu a été construit à l’emplacement même de son magot. Pour le récupérer, Amine va s’installer au village et partager le quotidien de ses habitants excentriques. Film choral et fable burlesque, Le Miracle du Saint Inconnu pioche autant dans le western, le cartoon que dans l’humour des frères Coen. Pour son premier long-métrage, Alaa Eddine Aljem propose une vraie sa- tire de la crédulité, qui ne se moque jamais de ses personnages, mais qui souligne l’absurde derrière toute croyance dans une communauté où l’ennui est tellement fort que tout événement devient spectaculaire. Lendi 16/09 à 21h30 Sadi 21/09 à 16h | ABC Lendi 16/09 à 20h30 | Castelia (Castelginest) Credi 18/09 à 21h15 | Dredi 20/09 à 17h Sadi 21/09 à 17h15 | Cratère AVANT-PREMIÈREAVANT-PREMIÈRE
  • 13. 13 MUSIC HOLE SELFIE de David MUTZENMACHER et Gaëtan LIEKENS ( Belgique, 2019, 1h23) avec Wim Willaert, Vanessa Guide, Jason Chicandier, Tom Audenaert, Laurence Oltuski, Mourade Zeguendi, Sacha Bourdo, Hande Kodja, Kody Kim, Naima Rodric, Mounir Ait Hamou, Frédéric Imberty, Pierre Ligot, Bénédicte Philippon, Guy Staumont, Marijke Pinoy de Tristan AUROUET, Thomas BIDEGAIN, Marc FITOUSSI, Cyril GELBLAT et Vianney LEBASQUE (France, 2019, 1h47) avec Blanche Gardin, Sébastien Chassagne, Max Boublil, Elsa Zylberstein, Estéban, Manu Payet, Alma Jodorowsky, Haroun, Finnegan Oldfield En proie à des soucis conjugaux avec Martine, son épouse, Francis, qui travaille dans un cabaret mi- teux, se frite avec elle. Un matin, dans son congé- lateur, il découvre… une mauvaise nouvelle ! Tel est le point de départ loufoque et macabre de ce film, sorte de polar burlesque, parfumé de gueuze bien fraîche, de musique tzigane, sur fond de déni de la désagrégation du couple, où vont se croiser toutes les variétés de névroses et de folie. David Mutzenmacher : « En plus du burlesque et des rebondis- sements, on tente de raconter quelque chose derrière, en traitant de sujets un peu compliqués. Avec de la caricature, de l’absurde et de l’humour. » Une comédie noire déjantée. Dans un monde où la technologie numérique a envahi nos vies, certains d’entre nous finissent par craquer. Addict ou technophobe, au travail ou dans les relations amoureuses, Selfie raconte les destins comiques d’Homo Numericus au bord de la crise de nerfs… Film à sketches écrit et réalisé à plusieurs (et un énorme casting avec notamment l’excellente Blanche Gar- din), Selfie est la rencontre entre les questionnements de la série à succès Black Mirror et la cruauté du film Les Nouveaux Sauvages de Damián Szifrón (Amphore d’Or en 2014). Les différents segments, reliés entre eux grâce à une savante narration, entraînent le spectateur dans les méandres obscurs des réseaux sociaux, des égos démesurés, des rencontres d’un soir et de la barbarie 2.0. Férocement drôle ! Joudi 19/09 à 19h15 | Gromanche 22/09 à 11h15 American Cosmograph Joudi 19/09 à 20h30 | l’Entract’ (Grenade) Credi 18/09 à 16h30 | Sadi 21/09 à 20h Gaumont INÉDITAVANT-PREMIÈRE EN PRÉSENCE DE L’ÉQUIPE DU FILM À L’AMERICAN COSMOGRAPH EN PRÉSENCE DE L’ÉQUIPE DU FILM LE SADI
  • 14. 14 COMPÈTE GROCOURTS LIFE GOES ON de Nicolas MONFORT (Belgique, 2019, 11’04) «Alors tu tournes à gauche… à gauche! L’autre gauche!!! Voiiilà!!» Un fauteuil roulant à moteur, guidé par un invalide, déboule lors d’une fête en son honneur. Il ne parle pas, c’est un miraculé qui se présente face à ses amis pour un retour quasi triomphal. LA MANGEUSE D’HOMME de Baptiste DRAPEAU (France, 2019, 16’56) Jeanne, une gendarme incorruptible et ambitieuse, va se retrouver entraînée dans une sombre magouille entre son supérieur, l’adjudant-chef Paul Belmart, et les frères Gutowski, des tocards de la mafia vosgienne qui viennent de dérober cinquante mille francs. MICROFILMS de Raphaël GUILLEMOT (France, 2019, 21’53) Film à sketches. DEUX OISEAUX d’Antoine ROBERT (France, 2019, 11’30, animation) Le petit Jean découvre la vie aux champs à la fin des années soixante. Des vacances initiatiques entre tendresse et brutalité avec de vrais morceaux de poésie absurde. JUDITH HÔTEL de Charlotte LE BON (France, 2019, 16’04) Dormir pour toujours, c’est le rêve de Rémi. Insomniaque depuis huit ans, la vie est devenue pour lui un calvaire. En réservant une chambre au Judith Hôtel, un établissement très prisé, il s’offre la possibilité d’un nouveau départ. CACHE-CASH de Enya BAROUX et Martin DARONDEAU (France, 2019, 15’) Jacques, 58 ans, a fait un AVC. À son réveil à l’hôpital, deux hommes prétendent être ses amis, avoir braqué un bar-tabac avec lui, et être là pour récupérer leur part du butin. Selon eux, Jacques est le seul à savoir où se trouve l’argent. Seulement, Jacques ne se souvient plus de rien. PROGRAMME 1 | 1h30 Môrdi 17/09 à 20h15 | Joudi 19/09 à 16h15 à l’ENSAV EN SA PRÉSENCE EN PRÉSENCE DE MEMBRES DE L’ÉQUIPE EN PRÉSENCE DE L’ÉQUIPE DU FILM EN PRÉSENCE DE L’ÉQUIPE DU FILM
  • 15. 15 TIGRE de Delphine DELOGET (France, 2019, 21’38) Sabine et Natacha ont 22 ans. Elles vivent ici, dans un trou paumé, l’une en face de l’autre. Un jour, Natacha a une opportunité : partir là-bas et laisser Sabine seule ici. La trahison lui sera fatale. DOUCE NUIT de Jérôme STEINBERG (France, 2019, 3’43) La nuit de Noël à un arrêt de bus, un homme essaie de communiquer avec un bébé dans un landau. LE SILENCE DES POISSONS MOURANTS de Vasilis KEKATOS (Grèce, 2019, 19’35) Makis travaille dans une exploitation piscicole. Un matin, alors qu’il part travailler, on l’informe qu’il est mort. Il tente vainement de prouver qu’il est bien vivant, pour finalement accepter sa situation. LES JOUVENCELLES de Delphine CORRARD (France, 2019, 19’36) Laurenne est une vieille dame en maison de retraite. Discrète et disciplinée, Laurenne déprime sans faire de bruit. Jusqu’à ce qu’elle rencontre Sylvie, la bonne quarantaine, fraîchement embauchée dans l’établissement. Alors qu’elles se lient d’amitié, Laurenne découvre enfin l’audace. HYPERSENSIBLE de Lewis EIZYKMAN (France, 2019, 6’) Greg aborde Lola dans la rue, persuadé d’avoir rendez-vous avec elle. Mais manifestement, ce n’est pas le cas. VIHTA de François BIERRY (Belgique, 2019, 20’58) Serge et ses quatre collègues sont salariés d’une petite entreprise, fraîchement rachetée par un grand groupe. Comme cadeau de bienvenue, ils sont conviés par leur nouvel employeur à une journée détente dans un centre thermal. PROGRAMME 2 | 1h30 Credi 18/09 à 20h15 | Dredi 20/09 à 16h30 à l’ENSAV EN PRÉSENCE DE LA RÉALISATRICE
  • 16. 16 LES DICTATEURS FOUS COMMENT J’AI APPRIS À SURMONTER MA PEUR ET À AIMER ARIEL SHARON ÉCHOS D’UN SOMBRE EMPIRE GÉNÉRAL IDI AMIN DADA: AUTOPORTRAIT Avi Mograbi a souhaité faire un film sur son ennemi juré, Ariel Sharon. Le réalisateur veut montrer la bête qui sommeille der- rière l’homme politique. Mais ce dernier se montre plus sympa- thique qu’il ne l’aurait cru. Ce film n’est ni un portrait ni une diatribe militante, mais plutôt une comédie tragicomique sur comment approcher le monstre sans se perdre soi-même. Un jeu subversif et humoristique, où réalité et fiction se mêlent dans un dispositif malicieux. Sa majesté l’empereur Bokassa est l’archétype du dictateur complètement fêlé, mythomane, paranoïaque et sanguinaire. Herzog raconte la descente aux enfers d’un journaliste anglais soudainement arrêté par la police de l’empereur pour des ac- tivités supposées d’espionnage. Prison sans procès, mise au secret et tortures des plus violentes seront son quotidien durant des années. À travers cette histoire, un décryptage du système sanguinaire jusqu’à l’anthropophagie d’un bouffon et de l’horreur du pouvoir. Dirigeant de l’Ouganda, le général Amin Dada est suivi par une équipe de télévision. Du moins, c’est ce qu’il croit, tentant de se faire passer pour un être jovial et sympathique. Au fil de l’interview, le dictateur potache, mégalomane, psychopathe, révèle les idées les plus folles. Il se met en scène naïvement sans se douter de l’ironie subtile de Barbet Shroeder. Summum du film: la séquence du conseil des ministres et le concours de traversée de piscine, où toute la démence de ce clown effroyable apparaît. de Avi MOGRABI (Israël, 1997, 1h01, VOSTFR, documentaire) avec Avi Mograbi, Ariel Sharon de Werner HERZOG (Allemagne, 1990, 1h31, documentaire) de Barbet SCHROEDER (Suisse/France, 1974, 1h32, documentaire) Joudi 19/09 à 21h15 | Cratère Joudi 19/09 à 18h45 | Sadi 21/09 à 15h30 | Cratère Dredi 20/09 à 18h50 | Gromanche 22/09 à 16h45 | Cratère L’IGNOMINIE HUMAINE TRAITÉE AVEC IRONIE PHILOSOPHIE FORAINE: Sadi 21/09 à 19h | Gro’Village | Entrée libre PEUT-ON BOURRER LE MOU COMME ON BOURRE LES URNES? par Alain GUYARD
  • 17. NAZIS DANS LE RÉTRO 17 SONO TORNATO IRON SKY 2 75 ans après sa mort, Benito Mussolini revient pour reconquérir le peuple italien. Mais comment y parvenir dans ce monde mo- derne ? Les Italiens ont changé mais jusqu’à quel point? Cette comédie grinçante a fait polémique dans son pays. Sous l’angle de la caricature bouffonne, Miniero nous montre un monde des médias et des réseaux sociaux complice d’une possible renaissance fasciste. L’Humanité a trouvé refuge dans l’ancienne base nazie sur la Lune. La Terre a été dévastée par une guerre nucléaire. Dans ses entrailles se cache une puissance qui pourrait sauver les derniers humains. Encore plus what the fuck que le premier opus avec Hitler à dos de dinosaure, une secte vénérant Steve Jobs et le revival barré de figures telles que Staline ou même Ben Laden. On nage en plein délire sous acide! de Luca MINIERO (Italie, 2018, 1h40, VOSTFR) avec Massimo Popolizio, Frank Matano, Stefania Rocca de Timo VUORENSOLA (Finlande/Allemagne/Belgique, 2019, 1h33, VOSTFR) avec Lara Rossi, Vladimir Burlakov, Udo Kier Sadi 21/09 à 12h | Gaumont Môrdi 17/09 à 19h | Sadi 21/09 à 18h15 | Gaumont SOIRÉE SPÉCIALE INTERDIT AUX MOINS DE 16 ANS Dredi 20/09 à partir de 19h30 à l’American Cosmograph Tarif pour la soirée complète: 9€ SALON KITTY de Tinto BRASS (Italie/France/Allemagne, 1976, 2h09, 35mm, VF) avec Helmut Berger, Ingrid Thulin, Teresa Ann Savoy, Tina Aumont GRETCHEN SANS UNIFORME d’Erwin C. DIETRICH (Suisse, 1973, 1h36, 35mm, VF) avec Carl Möhner, Birgit Bergen, Helmut Förnbacher Durant la Seconde Guerre Mondiale, le IIIe Reich s’empare du Salon Kitty, luxueux bordel. Le directeur y engage des prostituées, espionnes totalement dévouées au parti, jusqu’à ce que l’une d’elles se rebelle. Chef d’œuvre de la Nazisploitation, genre érotique le plus fou des années 1970, le transgressif Salon Kitty pourrait être la rencontre entre la décadence des Damnés de Visconti et le baroque de Fellini. Des jeunes femmes, entraînées pour faire partie des SS, se soumettent à de «rigoureux» examens afin d’intégrer le corps d’élite des officiers. Une rareté, adaptée d’un roman de gare à succès où une allemande contracte une maladie vénérienne pour contaminer les soldats américains. Dietrich, pape du cinéma d’exploitation, en tire une comédie sexy qui évite le trash mais porte un regard naïf plutôt dérangeant sur ces personnages qui aiment le cul et Hitler. 19H30 22H15 INÉDITINÉDITENSALLES En partenariat avec Artus Films GRETCHEN SANS UNIFORME d’Erwin C. DIETRICH (Suisse, 1973, 1h36, 35mm, VF) avec Carl Möhner, Birgit Bergen, Helmut Förnbacher Des jeunes femmes, entraînées pour faire partie des SS, se soumettent à de «rigoureux» examens afin d’intégrer le corps d’élite des officiers. Une rareté, adaptée d’un roman de gare à succès où une allemande contracte une maladie vénérienne pour contaminer les soldats américains. Dietrich, pape du cinéma d’exploitation, en tire une comédie sexy qui évite le trash mais porte un regard naïf plutôt dérangeant sur ces personnages qui aiment le cul et Hitler. 22H15 + SURPRISES ET CADEAUX PROJECTION ANNULÉE
  • 18. 18 LE DICTATEUR JEAN DUJARDIN PRÉSENTE… SON ŒUVRE Cher Petit Père du peuple grolandais, c'est avec une infinie dévotion que l'équipe du Fifigrot a exaucé votre ordonnance: «Tous les festivals du Groland se doivent de diffuser sur grand écran mon image, capturée par les cinéastes ayant eu l'honneur de fixer mon reflet». Et quel privilège de vous accueillir, Ô grand Jean, pour chacune de ces séances. DOUBLE PROGRAMME OSS 117 Joudi 19/09 à partir de 20h15 | Gaumont Tarif spécial soirée: 9€ les 2 séances OSS 117 LE CAIRE NID D'ESPIONS de Michel HAZANAVICIUS (France, 2006, 1h39) avec Jean Dujardin, Bérénice Bejo, Aure Atika, François Damiens Égypte, 1955, le Caire est un véritable nid d’espions. Le Président de la République française envoie son arme maî- tresse mettre de l’ordre dans cette pétaudière au bord du chaos: Hubert Bonisseur de la Bath, dit OSS 117 – inter- prété par l’excellentissime Jean Dujardin dans un film considéré comme le mètre étalon de la comédie à la française. OSS 117 RIO NE RÉPOND PLUS de Michel HAZANAVICIUS (France, 2009, 1h40) avec Jean Dujardin, Louise Monot, Alex Lutz Lancé sur les traces d’un microfilm compromettant pour l’État français, OSS 117, le plus célèbre de nos agents, va devoir faire équipe avec la plus séduisante des lieutenants-colonels du Mossad pour capturer un nazi maître chanteur. 22H10 20H15 I FEEL GOOD de Gustave KERVERN et Benoît DELÉPINE (France, 2018, 1h43) avec Jean Dujardin, Yolande Moreau, Jean-Benoit Ugeux, Xavier Mathieu et les compagnons du village Emmaüs de Lescar-Pau. LE DAIM de Quentin DUPIEUX (France/Belgique, 2019, 1h17) avec Jean Dujardin, Adèle Haenel, Albert Delpy EN PRÉSENCE DE BENOÎT DELÉPINE ET JEAN DUJARDIN EN PRÉSENCE DE JEAN DUJARDIN AU CRATÈRE EN PRÉSENCE DE JEAN DUJARDIN Dredi 20/09 à 20h | Utopia Borderouge Joudi 19/09 à 21h | Le Central (Colomiers) | Sadi 21/09 à 20h45 | Cratère Monique dirige une communauté Emmaüs près de Pau. Après plusieurs années d’absence, elle voit débar- quer son frère, Jacques, un bon à rien qui n’a qu’une obsession: trouver l’idée qui le rendra riche. Le duo grolandais déploie une nouvelle fois sa subversion joyeuse, dans une France macroniste qui ne semble pas emprunter qu’à la fiction. Georges quitte tout pour s’acheter un blouson hors de prix: un 100% daim à franges. Son fétichisme narcissique va le faire plonger dans la folie. Il n’a plus qu’une idée en tête: supprimer tous les autres blousons. Avec un goût pour l’absurde intact, Quentin Dupieux nous livre un autoportrait sous les atours d’une comédie bis unique alors que Dujardin, en matérialiste solitaire, joue ce sociopathe avec un naturel désarmant. ©ATELIERDEPRODUCTION
  • 19. 19 ÉLOGE DE L'ÉTHYLISME GRABBERS LE DERNIER PUB AVANT LA FIN DU MONDE GOLDEN GLOVE de Jon WRIGHT (Grande-Bretagne/Irlande, 2012, 1h34, VOSTFR) avec Richard Coyle, Ruth Bradley, Russell Tovey de Edgar WRIGHT (États-Unis/Grande-Bretagne/Japon, 2013, 1h49, VOSTFR) avec Simon Pegg, Nick Frost, Martin Freeman de Fatih AKIN (Allemagne, 2019, 1h50, VOSTFR) avec Jonas Dassler, Margarete Tiesel, Hark Bohm Dredi 20/09 à 20h15 | ENSAV Sadi 21/09 à 22h15 | Gaumont Môrdi 17/09 à 20h45 Sadi 21/09 à 16h | Gaumont Des pêcheurs disparaissent sur les côtes d’Erin Island, petit bled irlandais. Des baleines échouent sur la plage, mutilées. Seul un ivrogne du coin a échappé aux créatures assoiffées de sang. Les villageois vont en déduire que la seule façon de survivre, c’est de boire jusqu’à plus soif. Un délire horrifico-comique à faire exploser l’éthylomètre. Au menu: pochtrons, pintes, monstres, effets spé- ciaux, second degré et quelques scènes d’anthologie bien imbibées. Cinq quarantenaires se retrouvent dans la petite ville anglaise dont ils sont originaires. Ils sont devenus adultes, vivent des vies bien rangées, à l’exception de celui qui fut un jour leur meneur. Le défi qu’il leur lance: une nuit, douze pubs, et au moins une bière dans chaque. L’objectif: parvenir au dernier pub sur la liste: The World’s End. Mais la fin du monde approche... Un buddy movie hilarant, le film de chevet de tou·te·s les grolandais·es. Farce macabre sur la misère sociale de l’Allemagne post-nazie, Golden Glove se base sur des faits réels. Hambourg, années 1970, Fritz Honka ne semble être qu’un loser traînant dans un bar miteux à la recherche de femmes seules. Mais il se révèle être un véritable monstre… Au-delà du portrait d’un tueur en série alcoolique, impuissant, amateur de pop teutonne et de vieilles édentées, cette comédie noire nous plonge dans les odeurs de corps, de saucisses et de gnôle, présentant une humanité en loques à qui il ne reste que le schnaps pour se raccrocher à la vie. À BOIRE, À BOIRE, À BOIRE… INTERDIT AUX MOINS DE 16 ANS
  • 20. 20 DESPROGES Pierre Desproges (1939-1988) était un artisan du verbe: le sens du raccourci, les gros mots accolés à un vocabulaire distingué faisait son charme. Pierre Desproges ne connait pas d'absence... Son œuvre lui survit: pièces de théâtre, colloques, livres... Un voyage dans son univers cynico-sarcastique. LE MAÎTRE DE L’HUMOUR NOIR Môrdi 17/09 à 18h | Librairie Floury Frères Môrdi 17/09 à 19h30 | American Cosmograph RENCONTRE PERRINE DESPROGES UNE SOIRÉE AVEC (LES) DESPROGES Une rencontre et signature avec Perrine Desproges, co-auteure du livre Desproges par Desproges. Perrine Desproges est la fille cadette de Pierre et Hélène Desproges et la co-fondatrice des éditions du Courroux. Venez découvrir ou redécouvrir le travail de Pierre Desproges en compagnie de Chistophe Duchiron, réalisateur du documentaire et Perrine Desproges, co-auteure. Présenté par Noël Godin. ? DESPROGES: PAS TRÈS CATHODIQUE PIERRE DESPROGES: UNE PLUME DANS LE CULTE QUIZZ DESPROGES Du «Petit rapporteur», aux «Minute nécessaire de Monsieur Cyclopède», Pierre Desproges se livra pen- dant deux décennies à un dynamitage en règle des conventions de la télé, ouvrant la voie à d’estimés glougloupants héritiers. Venez découvrir ou redécouvrir sur grand écran un florilège de ses sketches TV les plus drôlatiquement borderline. Si l’on veut comprendre comment Pierre est devenu Desproges, il faut se pencher sur son goût de l’écriture et son talent de plume. À coups de saillies verbales, d’aphorismes dévastateurs, de digressions sauvages et d’imparfaits du subjonctif, Desproges a composé des chroniques, des textes de scène, des réquisitoires, des flagrants délires, des minutes nécessaires, un roman, des chansons. Chez Desproges l’écriture est une arme au moyen de laquelle il dézingue les imbéciles, les notables, les corporations, la mort, le cancer, l’hypocrisie… «La langue, disait-il, est la seule chose que je respecte.» Laissant une large place à la parole de Pierre Desproges à travers les images d’archives, le film s’appuie sur des documents rares ou inédits et sur le témoignage de proches qui se sont peu ou pas exprimés. Savez-vous comment faire cuire des carottes sans sortir de son lit, ou qui est Priscilla? Venez tester vos connaissances desprogiennes, avec à la clé, livres et goodies à gagner. de Christophe DUCHIRON (France, 2018, 0h52, INA / PMP Productions) Auteurs: Perrine Desproges, Christophe Duchiron, Cécile Thomas Archives INA, 1970-1984 En partenariat avec l’INA
  • 21. 21 VIALATTE VS DESPROGES QUAND L’ÉLÈVE DÉPASSE LE MAÎTRE DEUX PIÈCES DE THÉÂTRE Délectation à entendre claquer les mots virtuoses et cinglants d’un auteur à la plume cise- lée. Avocat et partie civile, et « trop amoureux de l’humanité pour la supporter médiocre… », cet « impertinent » explore avec une fausse naïveté le comportement pour le moins bizarre de cet animal pensant qu’est l’homme d’aujourd’hui. L’homme est simplement ridicule et mérite mieux… Pierre Desproges aurait préféré fêter son cancer plutôt que sa mort. Malgré cela, il est resté sur scène jusqu’au bout. Même s’il n’en aurait certainement « rien à secouer ». Pierre Desproges adorait Alexandre Vialatte. L’inverse est moins vrai. Vialatte est décédé en 1971, il n’a pas eu l’heur de découvrir à quel point son esprit poétique et fantaisiste avait pu inspirer avec bonheur son cadet. Une soirée, deux spectacles, pour rendre hommage à deux maîtres de l’absurde le plus ravageur. Credi 18/09 | 19h et 21h | Cave Poésie 55 min chaque spectacle | 6 > 13€ | Cave et Foyer MON CADAVRE SERA PIÉGÉ21H Compagnie : Emmanuel Matte | Genre : Desproges après l’heure Texte : Pierre Desproges | Montage : Julia Vidit et Emmanuel Matte Jeu : Emmanuel Matte | Mise en scène : Julia Vidit Un homme d’âge mûr se sent vieillir : « l’âge mûr précède l’âge pour- ri ». Il s’interroge : la mort est inévitable, la vie est courte, pourquoi alors agissons-nous de façon absurde ? Ce questionnement fait de lui un misanthrope et définit ainsi l’objet de sa haine : la connerie des hommes, celle des autres mais aussi la sienne. L’HOMME EST LE SEUL ANIMAL QUI PORTE DES BRETELLES C’EST CE QUI LE DISTINGUE NETTEMENT DU BOA19H Compagnie : Compagnie 11h11 | Genre : Desproges avant l’heure Jeu : Marc Compozieux et Alexis Gorbatchevsky Deux personnages en bretelles et charentaises font irruption sur scène. Ils semblent jumeaux ou, du moins, ils sont reliés l’un à l’autre. Un Alexandre et un Vialatte. L’un dit, l’autre écoute. L’un commence, l’autre finit. Ils donnent vie à des animaux étonnants pour mieux nous par- ler de l’homme qui remonte, selon l’auteur, « à la plus haute antiquité ». Vous êtes chez Monsieur Vialatte, vous voilà prévenu·es… ©FRANÇOIS-SOULAT
  • 22. 22 GRO L'ART INÉLASTIQUE SURRÉALISTE LIBERTÉS FORMELLES ET HÉRITAGE SURRÉALISTE BLACK MOON LES FUNÉRAILLES DES ROSES de Louis MALLE (France/Allemagne, 1975, 1h40, VOSTFR) avec Cathryn Harrison, Alexandra Stewart, Joe Dallessandro, Thérèse Giehse de Toshio MATSUMOTO (Japon, 1969, 1h48, VOSTFR) avec Peter, Osama Ogasawara, Yoshio Tsuchiya Joudi 19/09 à 14h | Gromanche 22/09 à 12h Gaumont Môrdi 17/09 à 13h40 | Credi 18/09 à 17h30 American Cosmograph Alors qu’une guerre des sexes fait rage, une jeune fille, Lily, fuit au volant d’une voiture. Elle se refugie dans la forêt où elle rencontre une licorne qui la conduit à une étrange demeure. Hommage à Alice au pays des merveilles, Black Moon oscille entre conte surréaliste, bestiaire fasci- nant et allégorie sur l’éveil sexuel. Certaines images, superbement rendues par le directeur de la photo d’Ingmar Bergman, vous cloueront sur place. À (re)découvrir d’urgence. Tokyo. Eddie, jeune drag-queen, est la favorite de Gonda, propriétaire du bar Genet. Cette re- lation provoque la jalousie de la maîtresse de Gonda, Leda, drag-queen plus âgée et matrone du bar. Incontournable de la culture LGBT, ce film nous plonge dans la contre-culture gay du quartier de Shin- juku, là où les jeunes des sixties se retrouvaient autour des drogues, du cinéma underground et d’un ac- tivisme révolutionnaire. Entre surréalisme et approche documentaire, une réécriture insolente du mythe d’Œdipe. Un joyau ! INÉDITÀTOULOUSE LE FANTÔME DE LA LIBERTÉ Luis BUÑUEL (Italie/France, 1974, 1h44) avec Michael Lonsdale, Adolfo Celi, Michel Piccoli Jean-Claude Brialy, Jean Rochefort et Monica Vitti Môrdi 17/09 à 16h15 | Gromanche 22/09 à 18h Gaumont Ce film de Luis Buñuel interroge sur le sens de la liberté et sur le rapport à la réalité. Où est le vrai, où est le faux? Tout semble être de l’ordre du simulacre et toutes les valeurs sont renversées. Toutes les conventions sont relatives et toutes les hypothèses ouvrent vers de nouveaux espaces de liberté. La méthode surréaliste est utilisée pour construire un film qui restera parmi les chefs-d’œuvre du cinéma. VERSIONRESTAURÉE INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS
  • 23. 23 TROUILLE de Didier POURCEL (France, 2019, 1h21, animation) Lendi 16/09 à 20h15 | Sadi à 17h15 | ENSAV Clovis Trouille est le plus Grolandais des surréa- listes. Ses tableaux sont peuplés d’évêques libidineux, de Christs en porte-jarretelles, de zombies maquil- lés et autres sorcières à mantille. Ce film d’animation est une plongée dans cet univers iconoclaste irréel et onirique. Un voyage à l’inté- rieur de l’œuvre de Clovis Trouille à ne manquer sous aucun prétexte. EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR MAN RAY ET LES ÉQUATIONS SHAKESPEARIENNES À LA RENCONTRE DES MATHÉMATIQUES ET DU SURRÉALISME Produit par l’Institut Poincaré | Réalisé par Quentin LAZZAROTTO (France, 2019, 1h20, documentaire) Joudi 19/09 à 20h15 | Sadi 21/09 à 15h15 | ENSAV EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR LE SADI Dans les années 1920, Man Ray découvre la collection des objets mathématiques conservés à l’Institut Poincaré. Telle la rencontre fortuite sur une table de dissection d’une machine à coudre et d’un parapluie, cette rencontre entre le surréalisme et les mathématiques feront émerger de l’appareil photo de Man Ray la beauté pure et le questionnement entre le réel et l’abstrait. Un film magnifique et un témoignage rare. Loin du didactisme ou de la vulgarisation, ce film propose un voyage dialogué entre l’art et la science vers l’imaginaire. INÉDIT AVANT-PREMIÈRE
  • 24. LE RIEN L’ÉLOGE DU RIEN (IN PRAISE OF NOTHING) MA NUDITÉ NE SERT À RIEN «Un jour, le rien se met en fuite, las d’être mal compris. Il tra- verse 8 montagnes et 8 mers...» Ainsi commence la narration d’Iggy Pop, grand pape du punk, qui ici incarne le Néant, grand incompris qui s’adresse à nous pour une dernière fois. Filmé dans 70 pays par 62 directeurs de la photo sur plus de huit ans, ce documentaire immersif, d’une ambition proche du travail de Godfrey Reggio et Ron Fricke, se fait l’équivalent cinématographique du texte satirique d’Érasme, L’Éloge de la folie, au son de la musique de Pascal Comelade et Tiger Lillies. Une expérience d’universalité filmée, poétique, drôle et profonde. Le grand retour de Marina de Van partage de nombreux points communs avec son film culte Dans ma peau (2002) qui ques- tionnait déjà le corps, l’identité et le désir. Avec cet autoportrait d’une artiste quarantenaire face à la crise de créativité, au vieillissement et au vide à remplir dans sa propre vie, la réalisatrice se met à nu et offre un documentaire singulier, où la limite avec la fiction est tout aussi mystérieuse que cette enveloppe charnelle qu’elle scrute avec curiosité. Une mise en scène de l’intime et du banal à l’ère des sites de rencontres, qui évite tout voyeurisme pour nous mener ailleurs avec sensibilité et autodérision. de Boris MITIC (Serbie/France/Croatie/Suisse, 2019, 1h18, VOSTFR, documentaire) avec Iggy Pop de Marina DE VAN (France, 2019, 1h25) avec Marina de Van, Juliana de Van, Rachel Arditi, Serge Chojnowski Credi 18/09 à 21h30 | American Cosmograph Dredi 20/09 à 18h | Gaumont COMMENT FILMER LE NÉANT, LE VIDE, LE BANAL AVEC HUMOUR ET DISTANCE? INÉDITAVANT-PREMIÈRE EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR EN PRÉSENCE DE LA RÉALISATRICE (SOUS RÉSERVE) ET DU PRODUCTEUR CONFÉRENCE FILMER LE RIEN avec Boris Mitic, réalisateur de L’Éloge du rien Joudi 19/09 à 14h | ENSAV Entrée libre 24
  • 25. LA GRAND-MESSE LE CERCLE DES HOMMES ENNUYEUX Des Ardennes au col d’Izoard, le long des départementales et sur les sentiers escarpés, une nuée de camping-cars célèbre le Tour de France. Soleil, transats et copains : c’est l’été, la grand-messe commence ! Un regard drôle, attendrissant et poignant sur ces passionnés de la plus grande course du monde. Un bijou documentaire entre Jacques Tati et Strip-Tease. de Méryl FORTUNAT-ROSSI et Valéry ROSIER (France, 2018, 1h10, documentaire) de Andy OXLEY et Joshua GAUNT (Royaume-Uni, 2015, 15’03, VOSTFR) Joudi 19/09 à 18h | Gromanche 20h | Gaumont EN PRÉSENCE DE MÉRYL FORTUNAT-ROSSI LE GROMANCHE PRÉCÉDÉ DU COURT-MÉTRAGE : PERFORMANCE PORTRAIT D’UN AIR DANCER : DE HENRI MICHAUX À 2 UNLIMITED « No, no, no, no, no, no, no, no, no, no, no, no there’s no limit. No, no limits, we’ll reach for the sky ». L’introspection d’une baudruche publicitaire de 4 mètres hantée par un tube d’eurodance qui s’agite au gré du vent. Après le minigolf humain bavarois, la nouvelle folie de la performeuse-comédienne-contorsionniste Helena Patricio ! SÉANCE DU JOUDI PRÉCÉDÉE DE LA PERFORMANCE DE HIBERT & BOUTONNIER 25 Profiter des choses simples, assis sur un banc. S’extasier devant des boîtes aux lettres et les photogra- phier, collectionner des bouteilles de lait, ou des briques ; voire contempler des ronds-points. On peut même apprécier des promenades en escalator. Le banal devient une ascèse ! Digne héritier de l'esprit des Lumières et de la déflagration DADA, le duo Hibert et Boutonnier entend renouveler de fond en comble la pensée européenne dans un geste badin, équivoque, inachevé mais terrestre. Sadi 21/09 à 15h | Gro’ Village (cour de l’ENSAV) Entrée libre INÉDIT ©PIERRE-JEANGRATTENOIS
  • 26. 26 LUCHA LIBRE INDIANARA NOS DÉFAITES NOTRE DAME DE LA ZAD Révolutionnaire hors norme, Indianara mène avec sa bande un com- bat pour la survie des personnes transgenres au Brésil. Face aux at- taques de son parti politique et à la menace totalitaire qui plane sur le pays, elle rassemble ses forces pour un dernier acte de résistance. Nos défaites dresse un portrait du rapport à la politique par un jeu de réinterprétation par des lycéens d’extraits issus du cinéma post- 68, associé à des interviews de ces jeunes acteurs. Cette génération semble naviguer entre vide intellectuel et émergence d’une nou- velle conscience politique affranchie des luttes passées. Jean-Gabriel Périot signe un film (désabusé?) au titre coup de poing, dans une approche nihiliste simi- laire à Hitler... connais pas! de Bertrand Blier, en prenant le pouls d’une époque et les aspirations d’une certaine jeunesse. Au grand dam de leurs aînés? Dans une petite église de campagne, Camille, une jeune femme, vient trouver le jeune Père Gabriel, curé de la paroisse. Elle aurait vu la Vierge Marie. Mais où? Pas loin, en plein cœur de la ZAD, lieu d’occupation militante contre la construction d’une autoroute. Le jeune curé décide d’aller voir. Prenez un zeste de zadistes illuminés, une pincée de flics débiles, ajoutez-y un soupçon de religion mira- culeuse et vous obtenez ce film savoureux et décalé. de Aude CHEVALIER-BEAUMEL et Marcelo BARBOSA (Brésil, 2019, 1h24, documentaire, VOSTFR) de Jean-Gabriel PÉRIOT (France, 2018, 1h34, documentaire) de Xavier DELAGNES (France, 2018, 0h47) | Production soutenue par la Région Occitanie avec Tiphaine Daviot, Antoine Gouy, Philippe Duclos Dredi 20/09 à 14h | Gromanche 22/09 à 19h | ABC Sadi 21/09 à 17h | American Cosmograph Sadi 21/09 à 14h | Cratère EN PRÉSENCE DES RÉALISATEURS LE GROMANCHE EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR PROJECTION EN AVANT-PREMIÈRE DE FILMS MILITANTS ET RENCONTRES AVEC LES ÉQUIPES
  • 27. 27 MONDO SOIRÉE MONDO Sadi 21 septemb’ à partir de 20h à l’ABC Tarif spécial soirée: 9€ les deux séances EXPOSITION MONDO CANNIBALIS 60 artistes internationaux rassemblés autour d'un hommage au cinéma Mondo, ces faux-documentaires qui compilaient des images recueillies aux quatre coins du monde, parfois tragiques, parfois comiques, souvent choquantes et absurdes. En s'inspirant des affiches, visuels et musiques de cette grande époque du cinéma d'exploitation des années 60/70, cette Mondo-exposition plongera avec imagina- tion et humour dans un véritable freakshow graphique, faisant la part belle aux reporters de l'innommable. En collaboration avec la galerie Le Mat | Commissaire: Nils Bertho Galerie des publics | Les Abattoirs, musée-Frac Occitanie | 18 au 21 septemb’ Vernissage Sadi 21/09 à 12h30 L’AMÉRIQUE INTERDITE de Romano VANDERBES (États-Unis, 1980, 1h42, 35 mm, VF) LA FRANCE INTERDITE de Gilles DELANNOY, Jean-Pierre IMBROHORIS et Jean-Pierre GARNIER (France, 1984, 1h27, 35 mm) Le second volet de la trilogie This is America, L’Amérique interdite, est sûrement le plus fun de tous ces documentaires, mêlant vrai et faux. Passant du coq à l’âne avec une voix off toujours emphatique, cette exploration de la face cachée de l’Amérique anticipe l’humour grolandais. Nonnes karatékas, gogo danseurs, rats géants, bordels canins, prêtres cocaïnomanes, entarteurs super-héros et pu- nks/politiciens sont rassemblés dans cette fête hédoniste, chaotique et jouissive jusqu’à la perte d’innocence. Ami·e·s du bon goût, passez votre chemin ! Le Mondo a connu de beaux jours en France des années 1960 jusqu’aux années 1980. Exploration des dessous d’une France libertine, païenne et déviante, La France interdite est devenu mythique, notamment grâce à sa BO électronique si- gnée André Georget. L’aspect reportage et pseudo intello n’a au bout du compte qu’un but: montrer de la fesse! Soirées privées, clubs gay, auditions pour film X, orgies satanistes et pratiques rurales plus incongrues, pour un condensé libertaire teinté de kitsch et de ridicule. Racoleur et désopilant. Un vrai plaisir coupable. INTERDIT AUX MOINS DE 16 ANS INTERDIT AUX MOINS DE 16 ANS 20H 22H
  • 28. 28 GRO'ZICAL LORDS OF CHAOS UN SAMEDI SOIR EN PROVINCE STUPOR MUNDI LIVRE 3 LA PLUS DANGEREUSE RENCONTRE En Norvège, Euronymous fonde le groupe Mayhem et devient l’épi- centre de la nouvelle scène black metal du début des années 1990. Sa rencontre avec Varg Vikernes, l’homme derrière le projet musical Burzum, va précipiter les membres de son cercle dans une surenchère criminelle. Ce biopic, adapté du livre culte de Michael Moynihan et Didrik Soderlind, plonge dans ce mythe sanglant, fait de réalités et de mythes. Fanatisme, mégalomanie, églises incendiées, suicide, meurtre. Une escalade jusqu’au tréfonds de la folie. Alors que nous entrons dans les années 1990, la première Guerre du Golfe fait remonter tout un pan oublié de l’Histoire contemporaine: la naissance de la géopolitique, la chute de l’Empire Ottoman, les accords Sykes-Picot, le pacte du Quincy... Et l’Occident moderne fait la guerre au Moyen-Orient tandis que l’Orient traditionnel s’impose dans la musique moderne. Si Frank Zappa reste un guide jusqu’au milieu de la décennie, alors que la Mort s’invite dans sa vie, d’autres musiciens sont déjà là pour, à leur tour, faire résonner la Grande Note dans les Temps de la Fin. Troisième volet de la tétralogie Stupor Mundi, dont nous avions diffusé les deux premiers chapitres au Fifigrot 2016. de Jonas AKERLUND (Suède/Grande-Bretagne, 2019, 1h57, VOSTFR) avec Rory Culkin, Emory Cohen, Jack Kilmer, Sky Ferreira de Jean MICHEL-DESTANG (France, 1995, 52’) Reportage à La Châtre, dans l’Indre (36), sur la manière dont s’occupent les jeunes le samedi soir en province. de Thomas BERTAY et Pacôme THIELLEMENT (France, 2019, 0h53, VOSTFR) avec la musique de Secret Chiefs 3 EN PRÉSENCE DES RÉALISATEURS Credi 18/09 à 16h30 Gromanche 22/09 à 18h25 Cratère Ciné Bistrot C’est la fête! > Credi 18/09 à 20h30 | Moloko voir p.47 Joudi 19/09 à 17h American Cosmograph INTERDIT AUX MOINS DE 16 ANS PRÉCÉDÉ DE AVANT-PREMIÈRE LA GUERRE DE L’ÂME (LE DISPOSITIF - ÉPISODE 51) de Thomas BERTAY et Pacôme THIELLEMENT (France, 2003, 26’48) Le Dispositif est une œuvre faite d’images d’archives, et de montages audiovisuels. Magma carnavalesque et jouissif. Avec des témoignages rares.
  • 29. 29 MADE IN ICI LA FORÊT DE L’ESPACE Des hommes envoyés sur la Lune pour la végétaliser at- tendent l’arrivée des terriens. Au milieu de la forêt qu’ils ont fait grandir, ils racontent les souvenirs de leurs vies sur Terre et le monde dans lequel ils aimeraient pouvoir vivre. Un film mi-fantastique, mi-documentaire qui évoque l’in- différence de la société face aux invisibles, aux oubliés. de Victor MISSUD (France, 2019, 0h30) CHUTES LIBRES Libre suite de Faut savoir se contenter de beaucoup, avec le tandem Jean-Marc Rouillan/Noël Godin et leurs ca- marades de luttes subversives: Bob Siné, Jan Bucquoy, Ron Augustin... de Jean-Henri MEUNIER (France, 2019, 0h39) avec Jean-Marc Rouillan, Noël Godin AMOR Quand le soleil se couche, que le monde s’endort, Vanessa commence à travailler. Son boulot n’est pas commun, elle est chargée de localiser les victimes de son associé Pierre, un tueur à gages. Un film hypnotique et stylisé, avec une magnifique photographie évoquant Nicolas Winding Refn. de Steve COSSÉ (France, 2019, 0h17) avec Louise Guillaume-Bert, Simon Giesbert Films écrits, réalisés ou produits par des cinéastes du cru. En Occitanie, on n’a pas de pétrole, mais on a des idées ! PROGRAMME DE 3 COURTS-MÉTRAGES Credi 18/09 à 16h | Sadi 21/09 à 13h | ENSAV EN PRÉSENCE DES ÉQUIPES
  • 30. 30 FABRICE DU WELZ Fabrice Du Welz (Belgique, 1972) a réalisé de nombreux films Super 8 avant de se faire connaître. Macabre et décalé, son court Quand on est amoureux c'est merveilleux (1999) remporte le grand prix du festival de Gérardmer. Son premier long-métrage, Calvaire (2004), toujours aussi noir et caustique, continue à explorer le manque d'amour et ses conséquences et révélera son talent au grand public. Un univers trouble, aux lisières du fantastique (Vinyan, 2008), où les passions se tâchent de sang (Alléluia, 2014). Après une expérience américaine (Message From The King, 2017), il clôt la Trilogie Ardennaise avec son nouveau film Adoration. TOUTES LES SÉANCES SONT EN SA PRÉSENCE ADORATION de Fabrice DU WELZ (Belgique / France, 2019, 1h38) avec Thomas Gioria, Fantine Harduin, Benoît Poelvoorde, Laurent Lucas CALVAIRE de Fabrice DU WELZ (France / Belgique / Luxembourg, 2004, 1h30) avec Laurent Lucas, Jackie Berroyer, Philippe Nahon, Brigitte Lahaie, Jo Prestia Paul, jeune garçon de 14 ans, un peu simplet, vit avec sa mère au milieu de la forêt. Quand il rencontre Gloria, une adolescente schizophrène qui s’est enfuie d’une clinique psychiatrique, il décide de l’aider à tout prix. De cette cavale au sein de la nature va naître un amour fou, loin du monde des adultes, qui les mènera peut-être vers un « havre de paix ». Le sixième film de Du Welz capte les émotions de deux enfants à la dérive, avec un sens de l’atmosphère magnifié par le travail photo de Manu Dacosse. Marc tombe en panne au milieu de nulle part. M. Bartel, un aubergiste psychologique- ment fragile depuis que son épouse Gloria l’a quitté, le recueille. Mais cet ancien artiste humoriste voit en Marc l’incarnation de son ex-femme et les villageois sont persuadés qu’elle est rentrée au pays. À la fois film d’horreur déviant, conte au sein de paysages hallucinés et hommage à l’univers poisseux et sexuellement dégénéré de Délivrance et Massacre à la tronçonneuse, ce premier long-métrage est un coup de maître et mérite amplement son statut de film-culte. Joudi 19/09 à 21h45 | American Cosmograph Dredi 20/09 à 12h | Gaumont AVANT-PREMIÈRE INTERDIT AUX MOINS DE 16 ANS NOUVELLE RESTAURATION
  • 31. 31 PRÉCÉDÉ DE DES COWBOYS ET DES INDIENS: LE CINÉMA DE PATAR ET AUBIER de Fabrice DU WELZ (Belgique, 2018, 1h10) avec Vincent Patar, Stéphane Aubier Portait intimiste du tandem Patar et Aubier, ovnis du monde de l’animation. Il narre l’histoire de leur rencontre, du collectif qui a créé une marque de fabrique et de leur cinéma, de Panique au village à Ernest et Célestine, au travers d’anecdotes. Réunissant toute la joyeuse tribu, gros son, amitié, coiffure banane, héros punks, sincères et fé- roces… Vous n’allez pas vous ennuyer avec cette histoire d’amour et d’amitié, témoin d’une époque riche du cinéma belge ! Joudi 19/09 à 16h | ABC INÉDITÀTOULOUSE LA FOIRE AGRICOLE de Vincent PATAR et Stéphane AUBIER (Belgique/France, 2019, 26’) POUR TOI J’AI TUÉ (CRISS CROSS) de Robert SIODMAK (États-Unis, 1948, 1h27, VOSTFR, NB, 35mm) avec Burt Lancaster, Yvonne De Carlo, Dan Duryea DÉSIR MEURTRIER de Shôhei IMAMURA (Japon, 1964, 2h30, VOSTFR, NB, 35mm) avec Masumi Harukawa, Kô Nishimura, Shigeru Tsuyuguchi «Sommet du film noir américain, Criss Cross est un chassé croisé démentiel d’intrigues, de flash back et de manipulations. L’histoire d’une âme damnée (Burt Lancaster), ravagée par un amour obsessionnel et inexorable pour une femme (Yvonne De Carlo) trouble et troublante… Sous le regard génial de Robert Siodmak qui réussit ici un film cauchemar, sublime, réel et abstrait à la fois.» F. Du Welz «Adapté d’une nouvelle de Shinji Fujiwara, le cinéma de Imamura a toujours questionné le désir féminin. Dans Désir Meurtrier, cette recherche va plus loin puisqu’il nous donne à voir l’évolution sociale et psychologique d’une femme mal aimée et victime de viols… Un film sublime entre le documentaire et la fantasmagorie. Froid et clinique et pourtant traversé d’une poésie folle et sor- dide. Une merveille.» F. Du Welz Dredi 20/09 à 19h La Cinémathèque de Toulouse Dredi 20/09 à 21h La Cinémathèque de Toulouse À FABRICE DU WELZ CARTE BLANCHE MASTERCLASS avec Fabrice DU WELZ | Dredi 20/09 à 14h30 à l’ENSAV Entrée libre
  • 32. 32 SÉBASTIEN MARNIER Après des études en arts appliqués et en cinéma, où il s’intéresse notamment aux films porno du début du XXe siècle, Sébastien Marnier (France, 1979) se fait d’abord connaître en tant que romancier avant de développer un style à la croisée des genres avec ses longs-métrages. Il porte son regard acerbe sur le monde contemporain, en mêlant angoisse, humour et critique sociale. Un univers fort que le Fifigrot est très heureux d’explorer en sa compagnie. TOUTES LES SÉANCES À TOULOUSE SONT EN PRÉSENCE DE SÉBASTIEN MARNIER ET DU TRIO ELECTRO ZOMBIE ZOMBIE, COMPOSITEUR DE SES FILMS SOIRÉE SPÉCIALE L’HEURE DE LA SORTIE de Sébastien MARNIER (France, 2019, 1h43) avec Laurent Lafitte, Emmanuelle Bercot, Pascal Greggory, Grégory Montel, Thomas Scimeca IRRÉPROCHABLE de Sébastien MARNIER (France, 2016, 1h43) avec Marina Foïs, Jérémie Elkaïm, Benjamin Biolay, Jospéhine Japy POLISSONS ET GALIPETTES de Michel REILHAC (France, 2002, 1h15) Lorsque Pierre intègre le prestigieux collège Saint Joseph, il décèle, chez les 3e 1, une hostilité diffuse et une violence sourde. Est-ce parce que leur professeur de français vient de se jeter par la fenêtre en plein cours ? Parce qu’ils sont une classe pilote d’en- fants surdoués ? Parce qu’ils semblent avoir perdu tout espoir en l’avenir ? Avec cette adaptation du roman de Christophe Dufossé, Marnier affirme ses obses- sions, distillant une ambiance trouble plus ouvertement politique et fantastique. Sans emploi, Constance revient dans sa ville natale quand elle apprend qu’un poste se libère dans l’agence immobilière où elle a démarré sa carrière. Mais on lui préfère une autre candidate, plus jeune. Constance est alors prête à tout pour récupérer la place qu’elle estime être la sienne. Le portrait d’une sociopathe incarnée avec brio par Marina Foïs, drôle et effrayante, qui renvoie au déséquilibre plus global d’une société malade. Premier travail cinématographique de Sébastien Marnier, alors étudiant-chercheur de 21 ans, Polissons et galipettes compile douze films porno réalisés clandestinement entre 1905 et 1930 à destination de la clientèle des bordels hauts de gamme. Humo- ristiques, anticléricales et hautement subversives, ces bobines alignent les fantasmes avec candeur et sans limites. Môrdi 17/09 à partir de 20h | ABC Tarif spécial à 9€ pour les deux séances Môrdi 17/09 à 19h45 | ABC Sadi 21/09 à 21h | Le Lumière (L’Union) Môrdi 17/09 à 21h45 | ABC Môrdi 17/09 à 16h | ENSAV INTERDIT AUX MOINS DE 18 ANS
  • 33. 33 Credi 18/09 à 14h | ENSAV Entrée libre À SÉBASTIEN MARNIER À ZOMBIE ZOMBIE CARTE BLANCHE ET AUSSI: CARTE BLANCHE LES NOCES ROUGES de Claude CHABROL (France, 1973, 1h30) avec Stéphane Audran, Michel Piccoli, Claude Piéplu LA COURSE À LA MORT DE L’AN 2000 de Paul BARTEL (États-Unis, 1975, 1h24, 35mm, VF) avec David Carradine, Sylvester Stallone, Simone Griffeth, Roberta Collins «Dans Les Noces Rouges, Chabrol met en scène une passion destructrice où Piéplu, Piccoli et l’impériale Stéphane Audran forment un trio au bord du pré- cipice; l’un des chefs-d’œuvre méconnus du cinéaste, où la tragédie se dessine dans chaque recoin de plan et se distille comme un poison dans les veines de chacun. Fascination absolue pour la séquence du lac.» Sébastien Marnier «On rigole bien pendant cette course à la mort, pourtant sous ses airs de série B, ce film dénonce la toute puissante société du spectacle. La télé-réalité est de- venue une sorte d’exutoire social pour contrôler les masses. À la manière des jeux romains antiques, une course automobile annuelle est organisée où les concurrents sont encouragés à écraser impunément le maximum de personnes en chemin. On y retrouve les acteurs David Carradine et Sylvester Stallone jeune dans des rôles complètement dingues au service d’un film aussi farfelu que visionnaire.» Etienne Jaumet/Zombie Zombie Credi 18/09 à 16h30 | ABC Credi 18/09 à 18h30 | ABC TABLE RONDE CINÉMA ET MUSIQUE DJ SET MUSIQUES DE FILMS AVEC ZOMBIE ZOMBIE En compagnie de Sébastien Marnier, Zombie Zombie (Etienne Jaumet, Cosmic Neman, Doc Schönberg aka Jérôme Lorichon) et Nils Bouaziz (Potemkine Films). Ces deux jours en compagnie de Sébastien Marnier et Zombie Zombie se concluront par un mix DJ orienté musiques de films, assuré par les Zombie Zombie en personne. Credi 18/09 dès 21h au DAda bar Participation libre et nécessaire
  • 34. 34 S. CRAIG ZAHLER S. Craig Zahler (États-Unis, 1973) est à la fois cinéaste, scénariste, écrivain et musicien heavy metal ! Il s’est avant tout affirmé comme un auteur hors normes, encensé par Walter Hill, Joe R. Lansdale ou Jack Ketchum, embrassant les genres populaires : western, horreur, science-fic- tion, polar. Ses romans sont publiés chez Gallmeister : Une assemblée de chacals, Les Spectres de la terre brisée, Exécutions à Victory. Il mettra cette folie débridée et son humour noir en images avec son premier long, Bone Tomahawk (2016), suivi par Section 99 (2017) et Traîné sur le bitume (2019) qui l’amèneront à scénariser le dernier Puppet Master : The Littlest Reich (2019). Avant qu’Hollywood le vampirise, le Fifigrot a choisi de revenir sur un parcours foisonnant. BONE TOMAHAWK de S. Craig ZAHLER (États-Unis, 2016, 2h12, VOSTFR) avec Kurt Russell, Patrick Wilson, Matthew Fox TRAINÉ SUR LE BITUME (DRAGGED ACROSS CONCRETE) de S. Craig ZAHLER (États-Unis / Canada, 2019, 2h39, VOSTFR) avec Mel Gibson, Jennifer Carpenter, Vince Vaughn 1850 - Quelque part entre le Texas et le Nou- veau Mexique. Dans la paisible ville de Bright Hope, une mystérieuse horde d’Indiens en quête de vengeance kidnappe plusieurs personnes. Le shérif local, accompagné de quelques hommes, se lance alors à leur poursuite pour tenter de les sauver. Pour son premier long-métrage, Grand prix du festival de Gérardmer en 2016, Zahler livre un western cannibale époustouflant de maîtrise, qui pourra rappeler le Vorace d’Antonia Bird. Grands espaces, casting cinq étoiles, dialogues cinglants et gore primal. À voir impérativement sur grand écran. Deux policiers sont suspendus pour usage abusif de la force après une arrestation musclée. À court d’argent, ces deux représentants de l’ordre basculent de l’autre côté de la loi pour s’arroger une compensation. Zahler s’attaque au film de ripoux, aux accents de Sidney Lumet, disséquant les rapports occultes entre la pègre et les flics, dans un film résolument explosif et transgressif, porté par la prestation jubilatoire du duo Gibson / Vaughn. Le Fifigrot sera l’unique occasion de découvrir le film sur grand écran, qu’on se le dise ! Credi 18/09 à 11h Gromanche 22/09 à 14h | Gaumont Credi 18/09 à 21h Dredi 20/09 à 14h30 | Gaumont INÉDIT ÀTOULOUSEINÉDIT EN SALLES RENCONTRE AUTOUR DE S. CRAIG ZAHLER AVEC L’ÉDITEUR GALLMEISTER Credi 18/09 à 18h30 à la Librairie Floury Frères Entrée libre ©SHUTTERSTOCK Maison d'édition créée en 2006, Gallmeister se spécialise dans la littérature américaine dans toute sa di- versité, avec des collections aujourd'hui incontournables comme Nature Writing et Néonoir. En 2010, ils se lancent dans le livre de poche avec Totem. On trouve dans leur catalogue des noms aussi marquants que Larry McMurtry, Edward Abbey, David Vann, Rick Bass, Larry Brown, James Dickey, Katherine Dunn, Pete Fromm et des grands classiques comme James Fenimore Cooper, Edgar Allan Poe et H.D. Thoreau.
  • 35. JOHANNES NYHOLM À L'INFINI DÉTAIL CARTE BLANCHE CANICULE de Yves BOISSET (France, 1984, 1h41) avec Lee Marvin, Miou-Miou, Jean Carmet, Victor Lanoux, Bernadette Lafont Traque improbable où un gangster joué par Lee Marvin trouve refuge dans une ferme au fin fond de la campagne française. Il y fait la rencontre de deux hommes bien décidés à récupérer son butin, sans compter la présence d’une nymphomane qui complique davantage ses projets! Comédie solaire et survival bizarre, Canicule est la rencontre du héros des 12 salopards et du héros de À bout portant avec celui de Louis la Brocante. Gromanche 22/09 à 14h30 | Cratère Magazine de cinéma 100% indépendant né dans le sud de la France, L'Infini Détail vient de sortir son premier numéro papier. Pour l'occasion, ces joyeux dégénérés s'associent au Fifigrot le temps d'une carte blanche consacrée à Canicule de Yves Boisset. SÉANCE PRÉSENTÉE PAR GUILLAUME BANNIARD, SECRÉTAIRE DE RÉDACTION DE L’INFINI DÉTAIL Après trois courts-métrages très remarqués au festival de Cannes, Johannes Nyholm (Suède, 1974) s’affirme, avec ses deux premiers longs, The Giant et Koko-di koko-da, comme l’une des voix émergeantes les plus originales de Scandinavie. Son univers délirant, sorte de contes pour adultes conjuguant humour, drame et surréalisme, a forcément interpellé l’équipe du Fifigrot qui est très fière de recevoir ce déjà grand du septième art. LES SÉANCES DU JOUDI SONT EN SA PRÉSENCE THE GIANT de Johannes NYHOLM (Suède, 2016, 1h26, VOSTFR) avec Christian Andren, Johan Kylen, Anna Bjelkerud KOKO-DI KOKO-DA de Johannes NYHOLM (Suède, 2019, 1h26, VOSTFR) avec Peter Belli, Leif Edlund, Ylva Gallon Autiste et difforme, Rikard a été enlevé à sa mère à la naissance. Trente ans plus tard, il veut regagner son amour en remportant les championnats scandinaves de pétanque. Rien ne l’arrêtera, ni les moqueries, ni le rejet des autres. Ce qui pourrait ressembler à une réé- criture loufoque d’Elephant Man nous plonge dans un conte touchant, à mi-chemin entre fantasy et réalité documentaire. Une simple histoire de couple qui part faire du camping. Leur rencontre avec trois éner- gumènes grotesques issus d’un cirque niché au milieu des bois. Le trauma des époux se révèle alors. Leurs comportements deviennent de plus en plus irrationnels, absurdes, nous menant dans un film-trip immersif, où les états hypnagogiques soulignent une relation qui s’effrite. Un second film onirique et viscéral à la fois. Joudi 19/09 à 18h30 | ABC Joudi 19/09 à 20h30 | Sadi 21/09 à 13h45 | ABC INÉDITAVANT-PREMIÈRE 35
  • 36. FASSBINDER AU GOETHE GOETHE INSTITUT HUIT HEURES NE FONT PAS UN JOUR de Rainer Werner FASSBINDER (Allemagne, 1972, 1h41 (1er épisode), 1h19 (2e épisode), 1h31 (3e épisode), 1h28 (4e épisode), 1h28 (5e épisode)) Huit heures ne font pas un jour est une série réalisée pour la télévision par Rainer Werner Fassbinder en 1972. Cinq épisodes qui racontent le quotidien d’une famille populaire dans une société bloquée et gangré- née par le système capitaliste. Chaque épisode s’attache à montrer à travers des membres de la famille comment se mettent en place toutes les stratégies de lutte et de fraternité qui permettront de retrouver la dignité et la liberté. Véritable catalogue des formes de subversions joyeuses et une critique jouissive de toutes les formes d’aliénation. Le travail de restauration par la Fondation Fassbinder nous permet de voir ces films qui n’ont plus été projetés depuis leur passage à la télévision en 1972. Môrdi 17/09 à 18h Épisode 1 | à 20h Épisode 2 Credi 18/09 à 19h Épisode 3 | à 20h50 Épisode 4 Joudi 19/09 à 14h30 Épisode 5 36 ©1972WDR/©2017RAINERWERNERFASSBINDERFOUNDATIONPOURLAVERSIONRESTAURÉE.TOUSDROITSRÉSERVÉS. LE RADEAU SOIRÉE ÉVÉNEMENT Dredi 20 septemb’ à 20h au Théâtre Garonne Tarif unique : 5€ THÉÂTRE DU RADEAU, TRIPTYQUE 60’ de Patrick VIRET (France, 2018, 1h) produit par Les films du Viaduc et Le Théâtre du Radeau En 1988, Patrick Viret collaborait aux représen- tations du Jeu de Faust à la Cartoucherie de Vincennes. Le dispositif scénique contraignant les comédiens à passer par le bois pour aller de la cour au jardin lui donna l’idée d’un premier film très court en profitant d’une représentation en matinée, ce qui permettait ainsi de saisir comme des épluchures du spectacle. En 1992, il accompagna la tournée du Chant du Bouc en Norvège et en Italie et articula ce tournage sur le journal de l’un des comédiens, Jean Rochereau, en mélangeant quelques extraits du spectacle avec le quotidien des comédiens. En 2017, à l’occasion de la création de Soubresaut, il pénètre enfin dans «la salle des machines» du Radeau en se confrontant à l’énergie d’une création telle que les répétitions la révèlent avec une abondance d’images «sacrifiées» qu’il sera peut-être le seul à voir, en tout cas le premier à montrer. En 2019, nous vous invitons à découvrir ces images dans un des rares lieux en France ayant partagé dès la première heure cette odyssée artistique et humaine hors du commun: le théâtre Garonne, qui accueillera par ailleurs la nouvelle création du Radeau, du 10 au 13 juin 2020. UN FILM COMMENCÉ IL Y A TRENTE ANS ET TERMINÉ AVANT-HIER
  • 37. MIDNIGHT MOVIES Le Fifigrot renoue avec cette vieille tradition des Midnight movies ! Deux films en avant-première, diffusés à une heure où les poules ont sombré depuis longtemps dans un sommeil profond. KNIVES & SKIN THE LIGHTHOUSE La disparition d’une adolescente dans une petite ville tranquille de l’Illinois affecte toute une communauté. Un trauma collectif qui va révéler peurs et secrets bien gardés. Des dialogues bien sentis, une esthétique stylisée comme un giallo, un discours féministe sans lourdeur, une mère au comportement tragicomique inattendu et des tee-shirts qui parlent, tout cela pourrait annoncer un futur film culte. Insolite et maîtrisé. Robert Eggers, cinéaste à l’origine du chef-d’œuvre d’horreur The Witch, nous fait ici le récit hypnotique et hallucinant de deux gardiens de phare sur une île reculée et mystérieuse de la Nou- velle-Angleterre dans les années 1890. Avec son format carré, son noir et blanc crasseux tourné en 35mm, The Lighhouse lorgne du côté de l’expressionnisme allemand. Une puissance visuelle qui n’a d’égal que l’interprétation magistrale de W. Dafoe et R. Pattinson. Quinzaine des réalisateurs, Cannes 2019 de Jennifer REEDER (États-Unis, 2019, 1h51, VOSTFR) avec Kate Arrington, Tim Hopper, Marika Engelhardt de Robert EGGERS (États-Unis/Canada, 2019, 1h50, VOSTFR) avec Willem Dafoe, Robert Pattinson Lendi 16/09 à 21h | Dredi 20/09 à 21h45 | Gaumont Dredi 20/09 à 23h59 | Sadi 21/09 à 22h | American Cosmograph AVANT-PREMIÈREAVANT-PREMIÈRE 37 TOUS LES DIEUX DU CIEL Simon travaille à l’usine et vit reclus dans une ferme décrépite, en charge de sa sœur, lourdement handicapée à la suite d’un jeu qui a mal tourné dans leur enfance. Simon garde l’espoir de la sauver en la libérant de la pesanteur terrestre. Ce film est une véritable bombe dans le paysage du cinéma de genre en France. Viscéral, anxiogène et barré, il brise les codes et les attentes, entre tragédie familiale, étrangeté fantastique et audaces visuelles bien dérangeantes. de QUARXX (France, 2019, 1h42) avec Jean-Luc Couchard, Mélanie Gaydos, Thierry Frémont, Albert Delpy, Sebastian Barrio Gromanche 22/09 à 21h30 | American Cosmograph INÉDITÀTOULOUSE INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS DERNIÈRE ZÉANCE EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR
  • 38. 38 AMPHORES 2018 PIG LES INVISIBLES DANS LA TERRIBLE JUNGLE Hassan, célèbre cinéaste figurant sur une liste noire du gouvernement, déplore de voir sa muse et magnifique actrice se faire débaucher par son plus grand rival. Pendant ce temps, un tueur en série décapite un à un les réalisateurs les plus populaires du pays. Hassan, jusque-là épargné, plonge alors dans une dépression qui va l’amener à se questionner: pourquoi n’est-il pas devenu lui aussi la cible de ce serial killer? Le bonheur de voir un film irrévérencieux qui nous rappelle que le rire et la transgression sont les meil- leurs remèdes à tous les obscurantismes. Suite à une décision municipale, l’Envol, centre d’accueil pour femmes SDF, va fermer. Il ne reste plus que trois mois aux travailleuses sociales pour réinsérer coûte que coûte les femmes dont elles s’occupent: falsi- fications, pistons, mensonges… Désormais, tout est permis! Un hymne à ces femmes invisibles et délaissées au bord du chemin qui vont retrouver un peu de dignité. Une formidable troupe, comédiennes professionnelles ou non, est au service de ce pamphlet un brin libertaire, d’où émane une sincérité à la fois drôle et bouleversante. La Pépinière est un institut qui accueille une dizaine d’adolescents at- teints d’un handicap. Ils sont insoumis, francs et spontanés. Terrain d’expérimentations poétiques, amoureuses, philosophiques et musi- cales, le centre prend un caractère d’exutoire, devenant lieu de confidences et également révélateur d’un tiraillement entre deux mondes: l’extraordinaire et la quête de la normalité. Constitué de saynètes burlesques, flirtant habilement entre le documentaire et la fiction, Dans la terrible jungle dresse des portraits d’une drôlerie et d’une humanité sans faille. de Mani HAGHIGHI (Iran, 2018, 1h48, VOSTFR) avec Hasan Ma’juni, Leila Hatami, Ali Bagheri de Louis-Julien PETIT (France, 2018, 1h42) avec Audrey Lamy, Corinne Masiero, Sarah Suco, Pablo Pauly, Deborah Lukumuena, Noémie Lvovsky et une bande de comédiennes non-professionnelles de Caroline CAPELLE et Ombline LEY (France, 2018, 1h21) avec Ophélie Lefebvre, Léa Lenoir, Médéric Sergott Môrdi 17/09 à 18h30 | Credi 18/09 à 14h30 | Cratère Dredi 20/09 à 20h30 | Cratère Môrdi 17/09 à 20h30 | Cratère AMPHORE D’OR AMPHORE DU PEUPLE DES ÉTUDIANTS DE L’ENSAV AMPHORE
  • 39. 39 REPRISES GROLANDAISES YVES ASSASSINATION NATION NE COUPEZ PAS! Jérem s’installe dans la maison de sa mémé pour y composer son premier disque. Il y fait la rencontre de So, mystérieuse enquêtrice pour le compte de la start-up Digital Cool. Elle le persuade de prendre à l’essai Yves, un réfrigérateur intelligent, censé lui simplifier la vie... Yves est un bijou de poésie décalée, réflexion plausible et fantasque sur les nouvelles technologies intelligentes qui irriguent peu à peu notre quotidien. Un Forgeard (Réussir sa vie, Gaz de France) au sommet de son art. Salem, de nos jours. Quatre copines vivent dans une réalité dictée par Instagram, les selfies et les sextos. Mais quand un piratage massif rend publique la vie de la moitié des habitants de la ville, la communauté tombe dans l’hystérie collective: lynchages, humiliations, la population veut du sang… Satire impitoyable sur le puritanisme américain et un monde dominé par les réseaux sociaux, Assassination Nation dynamite le teen movie pour créer sa propre grammaire cinématographique, pop et enragée à la fois. Le tournage d’un DTV horrifique dans une usine désaffectée. Techniciens blasés, acteurs pas vraiment concernés, seul le réalisateur semble investi de l’énergie nécessaire pour donner vie à un énième film de zombies à petit budget. Mais le tournage est perturbé par l’irruption d’authentiques morts-vivants... Comédie à la Shaun of the Dead virant au burlesque, satire de la télévision et plongée dans les secrets de tournage d’une série B, Ne coupez pas! manipule le spectateur jusqu’au bout et son ingéniosité en a fait le plus gros succès de l’histoire du cinéma indépendant japonais. de Benoît FORGEARD (France, 2019, 1h47) avec William Lebghil, Doria Tillier, Philippe Katerine de Sam LEVINSON (États-Unis, 2018, 1h48, VOSTFR) avec Odessa Young, Suki Waterhouse, Hari Nef, Abra, Bella Thorne, Bill Skarsgard de Shin’ichiro UEDA (Japon, 2019, 1h36, VOSTFR) avec Takayuki Hamatsu, Yuzuki Akiyama, Harumi Shuhama Môrdi 17/09 à 21h | Utopia Borderouge | Credi 18/09 à 18h40 | Cratère Joudi 19/09 à 18h30 | Dredi 20/09 à 18h30 | Le Central (Colomiers) Môrdi 17/09 à 16h30 | Gromanche 22/09 à 20h30 | Cratère Joudi 19/09 à 17h | Sadi 21/09 à 19h05 | Cratère EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR POUR LES SÉANCES À TOULOUSE LE MEILLEUR GROLANDAIS DE L’ANNÉE
  • 40. 40 LES PRÉSIPAUTÉS D'À CÔTÉ FENOUILLET TOURNEFEUILLE INAUGURATION DE LA RUE CHRISTOPHE SALENGRO Gromanche 22 septemb’ à 11h30 à Fenouillet… Il vous faudra encore trouver la rue ! HommagesolennelàNot’PrésidentChristopheSalengro. Attribution d’une voie à son nom dans la Présipauté de Fenouillet ! Afin de célébrer l’honneur que nous fait cette pré- sipauté, le président Micron, le dictateur du festival Jean Dujardin, Benoît Delépine et Pap 40 de l’Église de la Très Sainte Consommation seront présents aux côtés du Maire de la ville. RDV sur www.fifigrot.com pour en connaître les détails. UTOPIA WWW.CINEMAS-UTOPIA.ORG/TOULOUSE IT MUST BE HEAVEN d’Elia SULEIMAN (Palestine/France, 2019, 1h37) avec Elia Suleiman, Tarik Kopty, Kareen Ghneim, Grégoire Colin, Vincent Maraval, Gael Garcia Bernal Mention spéciale du jury | Cannes 2019 BACURAU de Kleber MENDONÇA FILHO et Juliano DORMELLES (Brésil/France, 2019, 2h12, VOSTFR) avec Barbara Colen, Sônia Braga, Udo Kier AVANT- PREMIÈRE AVANT- PREMIÈRE SÉANCE PRÉCÉDÉE D'UN CONCERT AVEC LE TRIO CHARQ GHARB (Trio féministe palestinien) Môrdi 17/09 à 20h Joudi 19/09 à 20h Voir p.8 Voir p.8 EN PRÉSENCE D’ASSOCIATIONS BRÉSILIENNES, DU CONSUL DU BRÉSIL ET DU RÉALISATEUR PAR SKYPE
  • 41. 41 HORS LES MURS FIRST LOVE de Takashi MIIKE (Japon/Grande-Bretagne, 2019, 1h48, VOSTFR) avec Masataka Kubota, Nao Ohmori, Shôta Sometani Lendi 16/09 à 20h30 AVANT-PREMIÈRE LE DAIM de Quentin DUPIEUX (France/Belgique, 2019, 1h17) avec Jean Dujardin, Adèle Haenel, Albert Delpy Joudi 19/09 à 21h | Gromanche 22/09 à 20h30 IT MUST BE HEAVEN d’Elia SULEIMAN (Palestine/France, 2019, 1h37) avec Elia Suleiman, Tarik Kopty, Kareen Ghneim, Grégoire Colin, Vincent Maraval, Gael Garcia Bernal AVANT-PREMIÈRE Dredi 18/09 à 20h30 L’HEURE DE LA SORTIE de Sébastien MARNIER (France, 2019, 1h43) avec Laurent Lafitte, Emmanuelle Bercot, Pascal Greggory, Grégory Montel, Thomas Scimeca Sadi 21/09 à 21h YVES de Benoît FORGEARD (France, 2019, 1h47) avec William Lebghil, Doria Tillier, Philippe Katerine Joudi 19/09 à 18h30 | Dredi 20/09 à 18h30 SOIRÉE SPÉCIALE Joudi 19/09 Apéro offert à 20h, entre les deux séances MUSIC HOLE de Gaëtan LIEKENS et David MUTZENMACHER (France/Belgique, 2019, 1h23) avec Wim Willaert, Vanessa Guide, Laurence Oltuski, Mourade Zeguendi, Mounir Ait Hamou, Kody, Steve D’Addario AVANT-PREMIÈRE Joudi 19/09 à 20h30 BACURAU de Kleber MENDONÇA FILHO et Juliano DORMELLES (Brésil/France, 2019, 2h12, VOSTFR) avec Barbara Colen, Sônia Braga, Udo Kier AVANT-PREMIÈRE Gromanche 22/09 à 18h BACURAU de Kleber MENDONÇA FILHO et Juliano DORMELLES (Brésil/France, 2019, 2h12, VOSTFR) avec Barbara Colen, Sônia Braga, Udo Kier AVANT-PREMIÈRE Sadi 21/09 à 21h CASTELGINEST LE CASTELIA www.veocinemas.fr/castelginest-castelia COLOMIERS LE CENTRAL www.ville-colomiers.fr GRENADE L’ENTRACT’ www.grenadecinema.fr MURET VÉO MURET www.veocinemas.fr/veo-muret L’UNION LE LUMIÈRE www.ville-lunion.fr/sortir-bouger/cinema Voir p.12 Voir p.18 Voir p.8 Voir p.32 Voir p.39 Voir p.13 Voir p.8 Voir p.8
  • 42. LES EXPOS SINÉ A4 PUTEVIE MONDO CANNIBALIS ZARMA Made in | 16 au 22 septemb’ Vernissage joudi 19 septemb’ à 18h Cinéma ABC | 16 au 30 septemb’ Vernissage môrdi 17 septemb’ à 17h Maison de l’Occitanie | 16 au 22 septemb’ Une expo Siné à Toulouse. Sans déconner, et sur le jazz en plus. Enfin plus exacte- ment sur sa vision du jazz. Des blanches, des noires, des croches, des à poil, des pas à poil, Siné prouve qu’il aime et comprend cette musique et surtout, il transmet son amour pour cet art majeur en se tenant les côtes. Beaucoup de dessinateurs envient l’efficacité de son trait. C’est à chaque fois un coup de poing dans la gueule, ou un crochet du droit. Ça marque et ça fait du bien où ça fait mal. Portraitiste d’une civilisation crépusculaire, A4 putevie fait le pont entre anthro- pologie et autopsie; quand la fantaisie le dispute au grotesque. Trait affûté et couleurs stridentes, il fait office de dessinateur-légiste de la vanité humaine. Une expression viscérale, souvent crue, qui rejoint la fulgurance du dessin de presse. Avec une énergie frénétique, il produit donc inlassablement de véritables images iconiques, collisions poétiques, assaisonnées de salves de mots, jetées comme au- tant de haikus tragiques. 60 artistes internationaux rassemblés autour d’un hommage au cinéma Mondo, ces faux-documentaires qui compilaient des images recueillies aux quatre coins du monde, parfois tragiques, parfois comiques, souvent choquantes et absurdes. En collaboration avec la galerie Le Mat. Commissaire: Nils Bertho. Découvrez ZARMA, le journal satirique breton, édité par Marc Bihan alias Mr Morbak au travers des couvertures du journal, des dessins, des détournements photogra- phiques et autres romans photos. «Tombé dans une barrique de Chouchen étant petit, Mr Morbak est le fils illégitime et spirituel du Prof Choron et de la mère Denis qui l’ont élevé dans le plus pur esprit de contradiction. Dès son plus jeune âge, il décidera de devenir fouteur de merde et consacrera le reste de sa vie à la déconne. Il profitera de ses rares moments de sobriété pour lancer ses propres magazines (Furax puis KAMIKAZE), et enfin ZARMA qui sera son enfant chéri…» Extrait d’une interview de Marc Bihan. 42 Galerie des publics | Les Abattoirs, musée-Frac Occitanie | 18 au 21 septemb’ Ouvert du credi au sadi de 12h à 18h Vernissage Sadi 21/09 à 12h30 EN PRÉSENCE DE JEAN-PIERRE BOUYXOU ET DE CATHERINE SINÉ (SOUS RÉSERVE)
  • 43. 43 RENCONTRES Credi 18/09 à 14h | ENSAV Dredi 20/09 à 14h30 | ENSAV Môrdi 17/09 à 18h | Librairie Floury Frères Credi 18/09 à 18h30 | Librairie Floury Frères Joudi 19/09 à 14h | ENSAV Dredi 20/09 à 16h30 | Gro’Village Sadi 21/09 à 17h | Gro’Village Sadi 21/09 à 19h | Gro’Village TABLE RONDE CINÉMA ET MUSIQUE En compagnie de Sébastien Marnier, Zombie Zombie (Etienne Jaumet, Cosmic Neman, Doc Schönberg aka Jérôme Lorichon) et Nils Bouaziz (Potemkine Films) MASTERCLASS AVEC FABRICE DU WELZ RENCONTRE AVEC PERRINE DESPROGES Une rencontre et signature avec Perrine Desproges, co-auteure du livre Desproges par Desproges RENCONTRE AUTOUR DES OUVRAGES DE CRAIG ZAHLER AVEC L’ÉDITEUR GALLMEISTER CONFÉRENCE FILMER LE RIEN AVEC BORIS MITIC, réalisateur de L’éloge du rien dans le cadre de la section Le rien: comment filmer le néant, le vide, le banal avec distance et humour? DISCUSSION AUTOUR DE LA SÉLECTION DES LIVRES DU GRO PRIX LITTÉRAIRE avec des membres du comité de sélection des ouvrages et du jury SÉANCE DE DÉDICACES AVEC ALAIN GUYARD Auteur de Natchave (Le Dilettante, 2019), en compétition Gro Prix littéraire 2019 PHILOSOPHIE FORAINE: PEUT-ON BOURRER LE MOU COMME ON BOURRE LES URNES ? PAR ALAIN GUYARD Voir p.33 Voir p.31 Voir p.20 Voir p.34 Voir p.24 RENCONTRES LITTÉRAIRES, MASTERCLASS, TABLE RONDE, CONFÉRENCE… SOIRÉE LÈCHE BOTTES, BROSSE À RELUIRE ET POÉSIE Môrdi 17/09 à 19h30 | Cave Poésie Participation libre et nécessaire S'il est une tradition bien établie, c'est celle de la poésie ser- vile qui, de César à Mao, en passant par Napoléon, chantait les louanges des puissants, des rois, des empereurs et autres outres pleines de vide qui nous dirigent. Sous le joug de notre dictateur, rendons hommage à la poésie servile ! Durant cette soirée, trois comédiens nous présente- ront un florilège de textes tous plus flagorneurs et lamen- tables les uns que les autres. Lectures de textes: Aurélie Vadepied, Florian Pantallarich, Deborah Bessolles Llaves Accompagnement musical: Tristan Charles Alfred, Serena Nikly ENTRÉE LIBRE POUR TOUTES LES RENCONTRES
  • 44. 44 GRO'PRIX LITTÉRAIRE Quatorze œuvres de critique sociale, joyeuses et impertinentes concourent pour les GroPrix de littérature grolandaise 2019: GroPrix fiction et GroPrix essais et témoignages. Membres du jury littéraire: Jean-Marie Laclavetine, Déborah Bessoles, Benoît Delépine, Noël Godin, Jean-Pierre Bouyxou, Manu Jardin, Claire Ganczarczyk, Gérard Trouilhet. Conseiller littéraire du dictateur: Patrick Raynal DISCUSSION AUTOUR DE LA SÉLECTION DES LIVRES DU GRO PRIX LITTÉRAIRE En présence de membres de la sélection et du jury | Dredi 21/09 à 16h30 | Gro’Village LESFICTIONS LE DISCOURS de Fabrice CARO | Éditions Sygne Gallimard Lors d’un rituel repas de famille, Adrien est agité par un long mo- nologue intérieur, obsédé d’une part, par une non-réponse à un SMS envoyé à Sonia qui lui a imposé une pause affective et par la demande de discours pour le mariage de sa sœur. NUITS APPALACHES de Chris OFFUTT Éditions Gallmeister Tucker, démobilisé de la guerre en Corée, rentre dans son Kentucky natal. Au fil du temps, pour faire survivre sa nombreuse fa- mille «détraquée», il devient trafiquant de gnôle, seul emploi possible. NOVEMBER ROAD de Lou BERNE | Éditions Harper Collins noir 1963, Kennedy vient d’être as- sassiné, l’Amérique est en deuil. Trois personnes prennent la Route 66: Franck, témoin gênant d’un meurtre est poursuivi par un tueur, Barone ; et Charlotte qui s’ennuie et rêve d’un avenir meilleur que son quotidien frustrant. L’ENFER DES MASQUES de Jacques BARBÉRI | Éditions La Volte Barbéri nous entraîne dans un futur proche, terrifiant dans une spirale sans fin entre le virtuel et le réel. LES FURTIFS de Alain DAMASIO | Éditions La Volte Ils sont là parmi nous, jamais où tu regardes, à circuler dans les angles morts de la vision humaine. On les appelle les furtifs. Des fantômes? Plutôt l’exact inverse. Ce nouveau roman de Damasio va au bout des dérives de notre société, une dystopie terrifiante. Et si la lecture de ce livre était un acte de résistance? LORD GWYNPLAINE de Patrick RAYNAL et Jean-Bernard POUY Éditions Albin Michel Monte Cristo remis au goût du jour. En renouant avec la tradition du feuille- ton et du roman populaire, les auteurs nous entraînent dans les magouilles les plus crasses et les plus crédibles.
  • 45. 45 ESSAIS,TÉMOIGNAGES ALFRED JARRY de Alastair BROTCHIE | Les Presses du réel Magnifique biographie de l’inventeur de la Pataphysique, science des solutions imaginaires, mais pas seulement auteur d’une œuvre littéraire incontournable dont le point culmi- nant est la saga du Père Ubu et du Professeur Faustroll. SÉROTONINE de Michel HOUELLEBECQ | Éditions Flammarion L’anti-héros fuit sa vie, professionnelle et person- nelle, calamiteuse. Son errance le conduit à par- courir les routes normandes, évocation d’un amour perdu, et l’amène aussi aux retrouvailles avec un ami, étendard du désespoir et de la colère des éle- veurs laitiers. STONEBURNER de William GAY Éditions Gallimard Histoire de deux vétérans du Viet- nam. Thibodeau, sa rencontre ha- sardeuse avec un paquet de bil- lets verts et sa cavale avec Cathy. Stoneburner engagé pour récupérer cet argent et la fille, leur poursuite en Cadillac sur les routes du Sud. IRRÉCUPÉRABLE de Lenny BRUCE | Éditions Tristram Lenny Bruce était un Grolandais pur jus. Acteur et humoriste américain, il a enchaî- né les provocations et les assauts contre l’Amérique hypocrite et puritaine. MÉMOIRES DE SINÉ LES CAHIERS DESSINÉS Bob Siné est cher au cœur du Fifigrot, Les cahiers dessinés viennent de ré- éditer ses mémoires dans un magni- fique coffret. Avec sa verve inimitable, Siné retrace sa vie et son œuvre sans tabou et sans contrainte. PIRANHAS de Roberto SAVIANO | Éditions Gallimard La naissance et la domination d’une « parenza », ter- ritoire d’un baby-gang napolitain, des gamins entre 10 et 18 ans. Sa création passera par la conquête de la ville à qui ils imposent violence et criminalité pour devenir riches et puissants tout de suite. NATCHAVE de Alain GUYARD Éditions Le Dilettante « La profondeur de la pensée est fonction de l’usure des semelles ». Voilà le postulat de cet essai en partie autobiographique. Alors la philosophie prend la route et part à la rencontre de lieux inhabituels (la prison, la psychiatrie, l’hôpital, la ferme...). Elle devient populaire et rend hommage à ses compagnons de chemin, les Roms, les vagabonds. WOBBLIES de Paul BUHLE et Nicole SCHULMAN Éditions Nada Une histoire graphique pour raconter la création en 1905 à Chicago d’une union syndicale réunissant pour la première fois tous les exploités, femmes, hommes, enfants, américains, immigrés ; puis son évolution jusqu’à nos jours. Dédicace du livre sadi 21/09 à 17h au Gro’Village
  • 46. 46 BAR-BARS FAIT SON GROLAND Le collectif culture Bar-bars se fait grolandais toute la semaine avec ciné bistrots, concerts et quizz ! Toutes les séances sont gratuites ! LENDI 16 SEPTEMB’ LENDI 16 SEPTEMB’ 20H30 20H30 LE DELICATESSEN (SE) FAIRE DES FILMS 21 JUIN de Antoine PEREZ (France, 2018, 10’42) Il a rendez-vous à New York pour boire un café avec Emma Watson. CHRIS & LUC’ LA NOUVELLE VOIX DU DOCUMENTAIRE CONTESTATAIRE (ÉPISODE 2) de Mathieu BERTHON (France, 2019, 4’25) - Ils ont filmé Thierry Virache, premier clubber blanc à avoir été adoubé par la scène créole underground parisienne... F.A.R.T. de Anthony MASSON et Guillaume CHOLLET (France, 2019, 3’) Un réalisateur est en difficulté pour trouver qui interprétera le rôle principal de son film. Il recueille Guillaume. Une grande amitié va naître entre les deux hommes que tout oppose. PAULINE ASSERVIE de Charline BOURGEOIS-TACQUET (France, 2018, 24’) Pauline n’a aucune nouvelle de son amant Bruce. Elle va passer tout son séjour à attendre… un texto. En sélection à la Semaine Internationale de la Critique au Festival de Cannes 2018 CHRIS & LUC’ LA NOUVELLE VOIX DU DOCUMENTAIRE CONTESTATAIRE (ÉPISODE 3) de Mathieu BERTHON (France, 2019, 4’25) - Ils nous parlent de la genèse de leur second film, «Rire Cantoniais»… FIN DE RÈGNE de Théo COMBY LEMAITRE (France, 2019, 20’59) Les vacances s’écoulent paisiblement. Les mâles dominants s’amusent et les femmes semblent être des proies faciles. Ô BOUDU PONT L’AMOUR VACHE PETITE AVARIE de Leo HARDT et Manon ALIROL (France, 2018, 19’51) Elle lui annonce qu’elle a un cancer. Il la quitte... Ça se fait pas! COCU de Pierre AMSTUTZ ROCH (France, 2017, 2’34) Il menace l’amant de sa femme, qu’il croit! LA TRACTION DES PÔLES de Marine LEVEEL (France, 2019, 22’52) Paysan cherche l’amour 2.0 ou pas... À EN PERDRE LA RAISON de Kam DUV (France, 2019, 5’30) Ça fait 50 ans qu’elle lui demande de ne plus pisser dans le lavabo. SI J’ÉTAIS SEUL de Sébastien MARQUETEAU (France, 2019, 1’05) AHHhhhhh... Mon mariage! WAR FOR KEYBOARD WARRIORS de Can-Zhao LAM (Chine, 2019, 2’27) Combat de claviers. LE CŒUR DE PIERRE de Olivier BINDER (France, 2019, 19’15) Changer de vie… PASQUALE-JE T’AIME LE LUNDI de Nicolas MONFORT (France, 2017, 2’51) Il l’aime… CINÉ BISTROTS LE CINÉMA SORT DES SALLES ET ENVAHIT LES BISTROTS TOULOUSAINS… EN PRÉSENCE DE MEMBRES DE L’ÉQUIPE DU FILM EN SA PRÉSENCE