SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  39
O T I T E S A I G U E S E T
C H R O N I Q U E S
D R . K H E T TA B
O C T O B R E 2 0 2 2
Ministère de la santé publique et de la réforme hospitalière
Etablissement public hospitalier Mohamed HACHEMI de
TIMIMOUN
Service de chirurgie générale
PLAN
• Définition
• Rappel anatomique, histologique et physiologique .
• Etiopathogénie
• Diagnostic positif :
Type de description : « L’otite externe aigue simple»
• Formes cliniques
• Diagnostic différentiel
• Conclusion
DÉFINITION
Otite : une inflammation de l’oreille .
Origine : Infectieuse
Non infectieuse
Siège : O Externe
O Moyenne
O Interne
RAPPEL ANATOMIQUE
Siège
Segments
Os temporal
A- Ecaille
B- Mastoïde
C- Os
tympanal
OE
OM
OI
RP
A
B C
Oreille externe ( pavillon 1 ,
conduite auditif
externe 2 )
Oreille moyenne ( osselets 5 ,
fenêtres ,
Trompe auditive 6)
Oreille interne ( Cochlée 8 /
Vestibule 7 et les canaux
semi circulaires 10 )
10
L’OREILLE EXTERNE
1-Pavillon : Cartilage
Graisse (lobule)
2-Conduit auditif externe :
Glande cérumineuse
Glandes sudoripares
Poiles
Orientation du CAE
LA MEMBRANE TYMPANIQUE
• Transparente : de couleur gris perlée.
• Divisée en 4 quadrants
Bourrelet de
Gerlach (sulcus )
Pars tensa
Pars flacida
Manche du
marteau
Triangle lumineux
Orientation : ENTONOIR autour de l’ombilic ou
parabole / triangle lumineux
Diamètre 1 cm2
Quadrants
Postéro
supérieur
Postéro
inferieur
Antéro
Supérieur
Antéro
inferieur
Ombilic
L’OREILLE MOYENNE
La chaine ossiculaire
située dans la caisse du tympan
communique avec l’oreille interne par les
deux fenêtres ovale (FO) et ronde (FR)
Et avec le rhinopharynx par l’orifice tubaire
(OT).
OT
Un épithélium de type respiratoire.
-Les battements des cilles
sont dirigés vers le rhinopharynx.
LA TROMPE AUDITIVE (TROMPE
D’EUSTACHE)
Elle fait communiquer l’oreille moyenne
avec le rhinopharynx (cavum) .
Courte et horizontale chez le nourrisson
.
Longue et oblique chez l’adulte .
Manœuvre de
Valsalva
consiste à expirer
de l'air vers les
trompes d'Eustache,
en ayant la bouche
fermée et le nez
pincé ;
L’OREILLE INTERNE
RAPPEL PHYSIOLOGIQUE
• ROLE DE L’OREILLE
AUDITION
EQUILIBRATION
ETIOPATHOGÉNIE
A-Oreille externe : la flore cutanée habituelle :
Staphilococcus aurus, Pseudomonas aeruginosa , Aspergillus nijer .
1-Pour l’otite externe bactérienne :
P. aeruginosa (60% des cas) et S. aureus (30% des cas)
2-Pour l’otite externe fongique :
Aspergillus Niger (60% des cas) et Candida albicans (40%)
B-Pour l’otite moyenne aigue :
Streptocoque pneumoniae 25-40%
Haemophilus influenzae 30-40%
Morexella catarrhalis 5-10%
Staphilococcus aurus 10%
Statistiques du Collège français d’orl
DIAGNOSTIC POSITIF
TDD: OTITE EXTERNE SIMPLE BACTERIENNE
Définition
L’otite externe est une inflammation de la peau du conduit auditif externe (CAE) causée par une
infection bactérienne.
Causes
Déséquilibre de la flore
Humidité
Traumatismes
Excès se sécrétion des glandes sébacées
Les soins locaux répétés
• Interrogatoire
• Examen clinique
Signes fonctionnels :
Otalgie ++ maitre symptôme
Otorrhée
Hypoacousie
Date d’apparition
Circonstances de survenue ( baignade )
Evolution
Antécédents médicaux, chirurgicaux
Antécédents de diabète +++++++
Antécédents otitiques
Traitement
Soins locaux
Pathologie cutanée générale ( eczéma )
2-Signes physiques
• 2-a-Inspection
Rougeur , œdème , sténose du conduit
auditif externe sécrétions ,
Inspection de la peau aux alentour à la
recherche d’une complication ( cellulite ,
périchondrite …)
• 2-b-Palpation
• Douleur provoquée a la palpation du
tragus et à la traction du pavillon de
l’oreille
• Adénopathies pré tragiennes , rétro
auriculaires ou sous-mandibulaires
satellites .
2-c-Otoscopie CAE
œdématié rougeâtre voir
sténosé + sécrétions.
L’OTITE EXTERNE
1-Douleur à la traction du pavillon ou à la pression du tragus .
2-Tympan intègre .
3-Il n’existe pas de syndrome général .
• Examens paracliniques
Prélèvement (écouvillonnage )+ antibiogramme
TDM des rochers en cas:
• Traitement
• Aspiration du pus
• Méchage de l’oreille
• Association de gouttes (Antibiotique + corticoïdes locaux)
• Antalgiques locaux et généraux .
• Eviction de l’eau
• Ajouter un traitement général si patient diabétique ou ID .
-Paralysie faciale
-Empâtement de l’articulation
temporo mandibulaire.
-Douleur insomniante (diabéte) .
-Rebelle au traitement antibiotique
local et général bien conduit .
Contre indication des AINS
Diabétique , femme enceinte, IR et ID
intérêt du traitement antibiotique général per os .
Au cours du diabète :
1-Quinolones : Ciprofloxacine per os 500 mg trois fois par jours avec surveillance du bilan rénal
2-Association :
Amoxicilline 3 gr par jours en 3 prises pendant 10 jours .
Gentamicine 80 mg 1 fois par jour pendant 5 jours .
Eviction de l’eau
Otite externe sur antécédents otitique :
Otoflox ou otocine en deux prises par jour pendant 10 jours .
Eviction de l’eau
Si l’otite externe ne réponds pas au traitement -1-Tumeur du conduit
auditif (polype/biopsie)
-2-Corps étranger intra
auriculaire
-3-Otite externes nécrosante
EVOLUTION ET COMPLICATIONS
1-Bonne évolution dans la majorités des cas .
2-Périchondrite: Douleur , chaleur , fièvre
• Traitement :
-Hospitalisation
-Bilan d’urgence
-Triple antibiothérapie en IV
-Céphalosporines de 3 éme génération
1 gr chaque 8 H / 3 fois par jour 15 jours
-Métronidazol 500 mg chaque 8 H 3 fois par jours en IVD durant 07 jours .
-Gentamicine 3-8mg par kg/jour 1 fois par jour pendant 05 jours .
-Traitement local ATB+CTC / aspiration et méchage auriculaire . Elle épargne le lobule de
l’oreille
3-Otite externe nécrosante
Une ostéomyélite de l’os temporal et de la base du crâne.
FDR : Diabète , Age avancé , ID, IR
Germe : « pseudomonas aeruginosa »
(Antibiogramme , anti fongigramme)
TDM des rochers +++++++
1-Otalgie sévère
surtout nocturne
2-Paralysie facial
3-Empâtement de
l’articulation TM
4-Résistance au
traitement .
OEM complique souvent l’otite externe mal
suivie du diabétique mal équilibré
Parfois le conduit auditif externe semble guérit
car l’infection a diffusé dans l’os ceci n’élimine
pas une infection osseuse en cours d’évolution ,
elle sera confirmé par la clinique , la biologie CRP
, et VS élevées et la TDM (ostéolyse) .
Traitement :
• Hospitalisation
• Bilans général avec bilan inflammatoire (CRP, VS ) , bilan rénal , hépatique
• Bi antibiothérapie sur preuve bactériologique +++++++++
Association Céphalosporine de 2 éme et de 3 éme génération durée de 6 à 8 semaines
(claforan°ciprolon°)
• Antalgique de Deuxième palier voir troisième palier
• Aspiration quotidienne / hygiène stricte/ Eviction de l’eau
• Lutte contre les comorbidités diabète (passage à l’insulinothérapie si malade sous ADO ).
• IR , HTA
• Autres formes cliniques:
1-Otite externe mycosique
Clinique :
Prurit maitre symptôme.
Hypoacousie .
Plénitude d’oreille .
Otorrhée minime blanchâtre/noirâtre .
R! Souvent bilatérale .
Fréquente chez le diabétique et la femme enceinte .
Traitement
Aspiration
En absence de perforation :
Antifongique local ( Econazol nitrate ou Pevaryl°
lait auriculaire ) durant 21 jours .
Pas d’interêt de traitement général .
Si perforation=acide boriqué .
Eviction stricte de l’eau .
Si otites a
répétions
rechercher un
diabète :Glycémie
veineuse a jeun et
taux d’HB1C
ECZÉMA DU CAE
Atopie
Sécheresse
Hypoacousie
PRURIT
Pas d’otalgie
C’est FDR d’otite externe à répétition4
Traitement local :
corticoïdes locaux a faible dose
Eviction hydrique (hygiène de vie )
2-Otites moyennes aigues
3-Otites chroniques
3-1- Otite séromuqueuse
3-2- La poche de rétraction
3-3-OMC non cholestéatomateuse
3-3-a- La poche de rétraction
3-3-b- La perforation simple séquellaire
3-3-c- L’otite fibro-adhésive
3-4-OMC cholestéatomateuses OSM, OMC non C , OMCC .
OTITE MOYENNE AIGUE
Deux situations
Triade:
Otalgie
Fièvre
Otorrhée
+/- EMC d’orl OMA
FACTEURS FAVORISANTS
• Age Avant 4 ans ( pic entre 6 mois et 12 mois )
• Végétations adénoïdiennes
• Histoire familiales d’OMA
• Rhinite allergique
• Malformation faciale (trisomie 21, fentes vélaire , vélo palatine )
• RGO
• Anémie par carence martiale
• Dyskinésie ciliaire
• Tabagisme des parents
Réservoir bactérien
Nasofibroscopie
TRAITEMENT
Chez l’enfant
• Antibiotique
• per os Amoxicilline
• Adulte et enfant de plus de 40 kg 1gr 3 fois par jour
• Nourrisson 40-90mg /kg/jr 3 fois par jour
• Antalgique paracétamol per os ou suppositoire
• Gouttes antibiotiques : en cas d’otorrhée ciprofloxacine goutte trois fois par jour.
Scanner en urgence
À la recherche de
complication cérébro-
méningées
Complication de l’OMA
Traitement (médico-
chirurgical )
Antibiotique
Ponction puis drainage
Les otites
chroniques
L’OTITE SÉRO MUQUEUSE
Apanage de l’enfant
Clinique
Les symptômes sont bilatéraux.
Hypoacousie
Otalgie récidivantes
Episodes d’otorrhées au cours des infections des VAS .
Recherche un foyer de végétations adénoïdes
Paracliniques
audiogramme
impédancemétrie
Indication opératoire si :
OMA à répétition
Retentissement scolaire de l’hypoacousie
Trouble du langage
Audiogramme perte de plus de 30 DB
Msie en place Aérateurs trans
tympanique +/- Adénoïdectomie
Présence d’un exsudat dans l’oreille moyenne
• OSM unilatérale
• Recherche un cancer des VADS surtout le cancer
du cavum
• Nasofibroscopie
COMPLICATIONS TARDIVES DE L’OSM
Otite atéléctasique
Otite adhésive
Otite chronique simple
Otite
cholestéatomateuse
OTITE MOYENNE CHRONIQUE NON CHOLESTEATOMATEUSE
La poussée de réchauffement
OMC simple
TYMPANOPLASTIE
La perforation tympanique n’est pas une fatalité !
Greffe de
cartilage
Avant Après
OTITE MOYENNE CHRONIQUE CHOLESTEATOMATEUSE
Le cholestéatome : présence d'épiderme
à l'intérieur des cavités de l'oreille
moyenne.
L’audiogramme
TDM des rochers sont systématiques .
Le traitement est chirurgical
Gueule de four
Squames
d’épiderme
DIAGNOSTIC DIFFERENCIEL
• Les méningite
• Les corps étrangers intra auriculaires
• Tumeurs de l’oreille
• Une cellulite au niveau du pavillon de l'oreille
• Une infection des voies respiratoires supérieures
• Une angine aigue
• une infection à herpes zoster (Syndrome de Ramsay-Hunt) ou VZV (zona auriculaire )
• Cancer du nasopharynx ( otalgie reflexe)
COMPLICATIONS
Périchondrite ,
Adénite ,
Cellulite ,
Ostéomyélite de la base du crane (otite maligne externe) .
Mastoïdite aigue
Paralysie faciale périphérique .
Vertiges ,
Paralysie faciale périphérique,
Cophose .
CONCLUSION
• Motif de consultation fréquent en médecine générale .
• Faire le diagnostic précoce .
• Recherchez des facteurs de prédisposition , étiologie .
• Evitant la survenue des complications dont la surdité
• Le handicape social le plus répandu dans le monde .
Les otites aigues et chroniques .pptx

Contenu connexe

Tendances

26. infections et plaies de la main
26. infections et plaies de la main26. infections et plaies de la main
26. infections et plaies de la main
Hela Mtir
 
Traitement anti-tuberculeux
Traitement anti-tuberculeuxTraitement anti-tuberculeux
Traitement anti-tuberculeux
belaibzino
 
Anatomie pathologique de la TBC
Anatomie pathologique de la TBCAnatomie pathologique de la TBC
Anatomie pathologique de la TBC
Dr. Kerfah Soumia
 
La colique nephretique
La  colique  nephretiqueLa  colique  nephretique
La colique nephretique
killua zoldyck
 
Les dermatoses chez l’enfant
Les dermatoses chez l’enfantLes dermatoses chez l’enfant
Les dermatoses chez l’enfant
killua zoldyck
 

Tendances (20)

Epistaxis.pptx
Epistaxis.pptxEpistaxis.pptx
Epistaxis.pptx
 
26. infections et plaies de la main
26. infections et plaies de la main26. infections et plaies de la main
26. infections et plaies de la main
 
appendicite aiguë
appendicite aiguëappendicite aiguë
appendicite aiguë
 
Déshydratation aiguë du nourrisson
Déshydratation aiguë du nourrissonDéshydratation aiguë du nourrisson
Déshydratation aiguë du nourrisson
 
Le kyste hydatique du poumon
Le kyste hydatique du poumonLe kyste hydatique du poumon
Le kyste hydatique du poumon
 
Le syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaireLe syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaire
 
Traitement anti-tuberculeux
Traitement anti-tuberculeuxTraitement anti-tuberculeux
Traitement anti-tuberculeux
 
Anatomie pathologique de la TBC
Anatomie pathologique de la TBCAnatomie pathologique de la TBC
Anatomie pathologique de la TBC
 
Fracture des 2 os de la jambe
 Fracture des 2 os de la jambe Fracture des 2 os de la jambe
Fracture des 2 os de la jambe
 
Staphylococcies pleuro pulmonaires
Staphylococcies  pleuro pulmonairesStaphylococcies  pleuro pulmonaires
Staphylococcies pleuro pulmonaires
 
Adénopathies Cervico Faciales Orl
Adénopathies Cervico Faciales OrlAdénopathies Cervico Faciales Orl
Adénopathies Cervico Faciales Orl
 
La colique nephretique
La  colique  nephretiqueLa  colique  nephretique
La colique nephretique
 
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halimaDermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
 
Candidose buccal
Candidose buccalCandidose buccal
Candidose buccal
 
CAT devant une occlusion intestinale aigue
CAT devant une occlusion intestinale aigueCAT devant une occlusion intestinale aigue
CAT devant une occlusion intestinale aigue
 
Occlusions intestinales-aiguës
Occlusions intestinales-aiguësOcclusions intestinales-aiguës
Occlusions intestinales-aiguës
 
Les dermatoses chez l’enfant
Les dermatoses chez l’enfantLes dermatoses chez l’enfant
Les dermatoses chez l’enfant
 
Hydatidose
HydatidoseHydatidose
Hydatidose
 
La miliaire tuberculeuse
La miliaire tuberculeuseLa miliaire tuberculeuse
La miliaire tuberculeuse
 
Semiologie
SemiologieSemiologie
Semiologie
 

Similaire à Les otites aigues et chroniques .pptx

conduite a tenir devant un malade atteint de GUN et/ou PUN
conduite a tenir devant un malade atteint de GUN et/ou PUNconduite a tenir devant un malade atteint de GUN et/ou PUN
conduite a tenir devant un malade atteint de GUN et/ou PUN
DR. ZERAIBI N
 
www.leblogdentaire.com
www.leblogdentaire.comwww.leblogdentaire.com
www.leblogdentaire.com
mohammed sadek
 
Brulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophageBrulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophage
Hana Hanouna
 

Similaire à Les otites aigues et chroniques .pptx (20)

Black Esophagus
Black EsophagusBlack Esophagus
Black Esophagus
 
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptxDiagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
 
Otites Moyennes Chroniques
Otites Moyennes ChroniquesOtites Moyennes Chroniques
Otites Moyennes Chroniques
 
CAT_angines_Pr Amourache_2021.pptx
CAT_angines_Pr Amourache_2021.pptxCAT_angines_Pr Amourache_2021.pptx
CAT_angines_Pr Amourache_2021.pptx
 
DIAGNOSTIC D’UNE DYSPHAGIE.pptx
DIAGNOSTIC D’UNE DYSPHAGIE.pptxDIAGNOSTIC D’UNE DYSPHAGIE.pptx
DIAGNOSTIC D’UNE DYSPHAGIE.pptx
 
Ed2 prat med, orl, pulm
Ed2 prat med, orl, pulmEd2 prat med, orl, pulm
Ed2 prat med, orl, pulm
 
conduite a tenir devant un malade atteint de GUN et/ou PUN
conduite a tenir devant un malade atteint de GUN et/ou PUNconduite a tenir devant un malade atteint de GUN et/ou PUN
conduite a tenir devant un malade atteint de GUN et/ou PUN
 
Cours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.ppt
Cours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.pptCours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.ppt
Cours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.ppt
 
Stomatite ulcéreuse chez le chien - ADVETIA
Stomatite ulcéreuse chez le chien - ADVETIAStomatite ulcéreuse chez le chien - ADVETIA
Stomatite ulcéreuse chez le chien - ADVETIA
 
fichier_produit_3030.pdf
fichier_produit_3030.pdffichier_produit_3030.pdf
fichier_produit_3030.pdf
 
Urgences en ophtalmologie
Urgences en ophtalmologieUrgences en ophtalmologie
Urgences en ophtalmologie
 
HEPATITE MEDICAMENTEUSE (foie, médicaments, plantes, compléments alimentaires)
HEPATITE MEDICAMENTEUSE (foie, médicaments, plantes, compléments alimentaires)HEPATITE MEDICAMENTEUSE (foie, médicaments, plantes, compléments alimentaires)
HEPATITE MEDICAMENTEUSE (foie, médicaments, plantes, compléments alimentaires)
 
Urgences pédiatriques
Urgences pédiatriquesUrgences pédiatriques
Urgences pédiatriques
 
Dg-Pc.pptx
Dg-Pc.pptxDg-Pc.pptx
Dg-Pc.pptx
 
RAA Diagnostic et PEC Pr ATMANI Samir.pdf
RAA Diagnostic et PEC Pr ATMANI Samir.pdfRAA Diagnostic et PEC Pr ATMANI Samir.pdf
RAA Diagnostic et PEC Pr ATMANI Samir.pdf
 
La goute 2
La goute 2La goute 2
La goute 2
 
www.leblogdentaire.com
www.leblogdentaire.comwww.leblogdentaire.com
www.leblogdentaire.com
 
orl6an-sinusites2022medjedoub.pptx
orl6an-sinusites2022medjedoub.pptxorl6an-sinusites2022medjedoub.pptx
orl6an-sinusites2022medjedoub.pptx
 
orl6an-sinusites2022medjedoub.pptx
orl6an-sinusites2022medjedoub.pptxorl6an-sinusites2022medjedoub.pptx
orl6an-sinusites2022medjedoub.pptx
 
Brulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophageBrulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophage
 

Les otites aigues et chroniques .pptx

  • 1. O T I T E S A I G U E S E T C H R O N I Q U E S D R . K H E T TA B O C T O B R E 2 0 2 2 Ministère de la santé publique et de la réforme hospitalière Etablissement public hospitalier Mohamed HACHEMI de TIMIMOUN Service de chirurgie générale
  • 2. PLAN • Définition • Rappel anatomique, histologique et physiologique . • Etiopathogénie • Diagnostic positif : Type de description : « L’otite externe aigue simple» • Formes cliniques • Diagnostic différentiel • Conclusion
  • 3. DÉFINITION Otite : une inflammation de l’oreille . Origine : Infectieuse Non infectieuse Siège : O Externe O Moyenne O Interne
  • 4. RAPPEL ANATOMIQUE Siège Segments Os temporal A- Ecaille B- Mastoïde C- Os tympanal OE OM OI RP A B C Oreille externe ( pavillon 1 , conduite auditif externe 2 ) Oreille moyenne ( osselets 5 , fenêtres , Trompe auditive 6) Oreille interne ( Cochlée 8 / Vestibule 7 et les canaux semi circulaires 10 ) 10
  • 5. L’OREILLE EXTERNE 1-Pavillon : Cartilage Graisse (lobule) 2-Conduit auditif externe : Glande cérumineuse Glandes sudoripares Poiles Orientation du CAE
  • 6. LA MEMBRANE TYMPANIQUE • Transparente : de couleur gris perlée. • Divisée en 4 quadrants Bourrelet de Gerlach (sulcus ) Pars tensa Pars flacida Manche du marteau Triangle lumineux Orientation : ENTONOIR autour de l’ombilic ou parabole / triangle lumineux Diamètre 1 cm2 Quadrants Postéro supérieur Postéro inferieur Antéro Supérieur Antéro inferieur Ombilic
  • 7. L’OREILLE MOYENNE La chaine ossiculaire située dans la caisse du tympan communique avec l’oreille interne par les deux fenêtres ovale (FO) et ronde (FR) Et avec le rhinopharynx par l’orifice tubaire (OT). OT Un épithélium de type respiratoire. -Les battements des cilles sont dirigés vers le rhinopharynx.
  • 8. LA TROMPE AUDITIVE (TROMPE D’EUSTACHE) Elle fait communiquer l’oreille moyenne avec le rhinopharynx (cavum) . Courte et horizontale chez le nourrisson . Longue et oblique chez l’adulte . Manœuvre de Valsalva consiste à expirer de l'air vers les trompes d'Eustache, en ayant la bouche fermée et le nez pincé ;
  • 10. RAPPEL PHYSIOLOGIQUE • ROLE DE L’OREILLE AUDITION EQUILIBRATION
  • 11.
  • 12. ETIOPATHOGÉNIE A-Oreille externe : la flore cutanée habituelle : Staphilococcus aurus, Pseudomonas aeruginosa , Aspergillus nijer . 1-Pour l’otite externe bactérienne : P. aeruginosa (60% des cas) et S. aureus (30% des cas) 2-Pour l’otite externe fongique : Aspergillus Niger (60% des cas) et Candida albicans (40%) B-Pour l’otite moyenne aigue : Streptocoque pneumoniae 25-40% Haemophilus influenzae 30-40% Morexella catarrhalis 5-10% Staphilococcus aurus 10% Statistiques du Collège français d’orl
  • 13. DIAGNOSTIC POSITIF TDD: OTITE EXTERNE SIMPLE BACTERIENNE Définition L’otite externe est une inflammation de la peau du conduit auditif externe (CAE) causée par une infection bactérienne. Causes Déséquilibre de la flore Humidité Traumatismes Excès se sécrétion des glandes sébacées Les soins locaux répétés
  • 14. • Interrogatoire • Examen clinique Signes fonctionnels : Otalgie ++ maitre symptôme Otorrhée Hypoacousie Date d’apparition Circonstances de survenue ( baignade ) Evolution Antécédents médicaux, chirurgicaux Antécédents de diabète +++++++ Antécédents otitiques Traitement Soins locaux Pathologie cutanée générale ( eczéma )
  • 15. 2-Signes physiques • 2-a-Inspection Rougeur , œdème , sténose du conduit auditif externe sécrétions , Inspection de la peau aux alentour à la recherche d’une complication ( cellulite , périchondrite …) • 2-b-Palpation • Douleur provoquée a la palpation du tragus et à la traction du pavillon de l’oreille • Adénopathies pré tragiennes , rétro auriculaires ou sous-mandibulaires satellites . 2-c-Otoscopie CAE œdématié rougeâtre voir sténosé + sécrétions.
  • 16. L’OTITE EXTERNE 1-Douleur à la traction du pavillon ou à la pression du tragus . 2-Tympan intègre . 3-Il n’existe pas de syndrome général .
  • 17. • Examens paracliniques Prélèvement (écouvillonnage )+ antibiogramme TDM des rochers en cas: • Traitement • Aspiration du pus • Méchage de l’oreille • Association de gouttes (Antibiotique + corticoïdes locaux) • Antalgiques locaux et généraux . • Eviction de l’eau • Ajouter un traitement général si patient diabétique ou ID . -Paralysie faciale -Empâtement de l’articulation temporo mandibulaire. -Douleur insomniante (diabéte) . -Rebelle au traitement antibiotique local et général bien conduit . Contre indication des AINS
  • 18. Diabétique , femme enceinte, IR et ID intérêt du traitement antibiotique général per os . Au cours du diabète : 1-Quinolones : Ciprofloxacine per os 500 mg trois fois par jours avec surveillance du bilan rénal 2-Association : Amoxicilline 3 gr par jours en 3 prises pendant 10 jours . Gentamicine 80 mg 1 fois par jour pendant 5 jours . Eviction de l’eau Otite externe sur antécédents otitique : Otoflox ou otocine en deux prises par jour pendant 10 jours . Eviction de l’eau Si l’otite externe ne réponds pas au traitement -1-Tumeur du conduit auditif (polype/biopsie) -2-Corps étranger intra auriculaire -3-Otite externes nécrosante
  • 19. EVOLUTION ET COMPLICATIONS 1-Bonne évolution dans la majorités des cas . 2-Périchondrite: Douleur , chaleur , fièvre • Traitement : -Hospitalisation -Bilan d’urgence -Triple antibiothérapie en IV -Céphalosporines de 3 éme génération 1 gr chaque 8 H / 3 fois par jour 15 jours -Métronidazol 500 mg chaque 8 H 3 fois par jours en IVD durant 07 jours . -Gentamicine 3-8mg par kg/jour 1 fois par jour pendant 05 jours . -Traitement local ATB+CTC / aspiration et méchage auriculaire . Elle épargne le lobule de l’oreille
  • 20. 3-Otite externe nécrosante Une ostéomyélite de l’os temporal et de la base du crâne. FDR : Diabète , Age avancé , ID, IR Germe : « pseudomonas aeruginosa » (Antibiogramme , anti fongigramme) TDM des rochers +++++++ 1-Otalgie sévère surtout nocturne 2-Paralysie facial 3-Empâtement de l’articulation TM 4-Résistance au traitement . OEM complique souvent l’otite externe mal suivie du diabétique mal équilibré Parfois le conduit auditif externe semble guérit car l’infection a diffusé dans l’os ceci n’élimine pas une infection osseuse en cours d’évolution , elle sera confirmé par la clinique , la biologie CRP , et VS élevées et la TDM (ostéolyse) .
  • 21. Traitement : • Hospitalisation • Bilans général avec bilan inflammatoire (CRP, VS ) , bilan rénal , hépatique • Bi antibiothérapie sur preuve bactériologique +++++++++ Association Céphalosporine de 2 éme et de 3 éme génération durée de 6 à 8 semaines (claforan°ciprolon°) • Antalgique de Deuxième palier voir troisième palier • Aspiration quotidienne / hygiène stricte/ Eviction de l’eau • Lutte contre les comorbidités diabète (passage à l’insulinothérapie si malade sous ADO ). • IR , HTA
  • 22. • Autres formes cliniques: 1-Otite externe mycosique Clinique : Prurit maitre symptôme. Hypoacousie . Plénitude d’oreille . Otorrhée minime blanchâtre/noirâtre . R! Souvent bilatérale . Fréquente chez le diabétique et la femme enceinte . Traitement Aspiration En absence de perforation : Antifongique local ( Econazol nitrate ou Pevaryl° lait auriculaire ) durant 21 jours . Pas d’interêt de traitement général . Si perforation=acide boriqué . Eviction stricte de l’eau . Si otites a répétions rechercher un diabète :Glycémie veineuse a jeun et taux d’HB1C
  • 23. ECZÉMA DU CAE Atopie Sécheresse Hypoacousie PRURIT Pas d’otalgie C’est FDR d’otite externe à répétition4 Traitement local : corticoïdes locaux a faible dose Eviction hydrique (hygiène de vie )
  • 24. 2-Otites moyennes aigues 3-Otites chroniques 3-1- Otite séromuqueuse 3-2- La poche de rétraction 3-3-OMC non cholestéatomateuse 3-3-a- La poche de rétraction 3-3-b- La perforation simple séquellaire 3-3-c- L’otite fibro-adhésive 3-4-OMC cholestéatomateuses OSM, OMC non C , OMCC .
  • 25. OTITE MOYENNE AIGUE Deux situations Triade: Otalgie Fièvre Otorrhée +/- EMC d’orl OMA
  • 26. FACTEURS FAVORISANTS • Age Avant 4 ans ( pic entre 6 mois et 12 mois ) • Végétations adénoïdiennes • Histoire familiales d’OMA • Rhinite allergique • Malformation faciale (trisomie 21, fentes vélaire , vélo palatine ) • RGO • Anémie par carence martiale • Dyskinésie ciliaire • Tabagisme des parents Réservoir bactérien Nasofibroscopie
  • 27. TRAITEMENT Chez l’enfant • Antibiotique • per os Amoxicilline • Adulte et enfant de plus de 40 kg 1gr 3 fois par jour • Nourrisson 40-90mg /kg/jr 3 fois par jour • Antalgique paracétamol per os ou suppositoire • Gouttes antibiotiques : en cas d’otorrhée ciprofloxacine goutte trois fois par jour.
  • 28. Scanner en urgence À la recherche de complication cérébro- méningées Complication de l’OMA Traitement (médico- chirurgical ) Antibiotique Ponction puis drainage
  • 30. L’OTITE SÉRO MUQUEUSE Apanage de l’enfant Clinique Les symptômes sont bilatéraux. Hypoacousie Otalgie récidivantes Episodes d’otorrhées au cours des infections des VAS . Recherche un foyer de végétations adénoïdes Paracliniques audiogramme impédancemétrie Indication opératoire si : OMA à répétition Retentissement scolaire de l’hypoacousie Trouble du langage Audiogramme perte de plus de 30 DB Msie en place Aérateurs trans tympanique +/- Adénoïdectomie Présence d’un exsudat dans l’oreille moyenne
  • 31. • OSM unilatérale • Recherche un cancer des VADS surtout le cancer du cavum • Nasofibroscopie
  • 32. COMPLICATIONS TARDIVES DE L’OSM Otite atéléctasique Otite adhésive Otite chronique simple Otite cholestéatomateuse
  • 33. OTITE MOYENNE CHRONIQUE NON CHOLESTEATOMATEUSE La poussée de réchauffement OMC simple
  • 34. TYMPANOPLASTIE La perforation tympanique n’est pas une fatalité ! Greffe de cartilage Avant Après
  • 35. OTITE MOYENNE CHRONIQUE CHOLESTEATOMATEUSE Le cholestéatome : présence d'épiderme à l'intérieur des cavités de l'oreille moyenne. L’audiogramme TDM des rochers sont systématiques . Le traitement est chirurgical Gueule de four Squames d’épiderme
  • 36. DIAGNOSTIC DIFFERENCIEL • Les méningite • Les corps étrangers intra auriculaires • Tumeurs de l’oreille • Une cellulite au niveau du pavillon de l'oreille • Une infection des voies respiratoires supérieures • Une angine aigue • une infection à herpes zoster (Syndrome de Ramsay-Hunt) ou VZV (zona auriculaire ) • Cancer du nasopharynx ( otalgie reflexe)
  • 37. COMPLICATIONS Périchondrite , Adénite , Cellulite , Ostéomyélite de la base du crane (otite maligne externe) . Mastoïdite aigue Paralysie faciale périphérique . Vertiges , Paralysie faciale périphérique, Cophose .
  • 38. CONCLUSION • Motif de consultation fréquent en médecine générale . • Faire le diagnostic précoce . • Recherchez des facteurs de prédisposition , étiologie . • Evitant la survenue des complications dont la surdité • Le handicape social le plus répandu dans le monde .

Notes de l'éditeur

  1. L’oreille est situé dans l’os temporal ( os du crane) ce dernier est fait de ,,,,,,,, Sur l’image
  2. La forme du pavillon est faite pour recueillir le son et protéger contre les objets externes L’ORIENTAION DU PAVILLON TRACTION LORS DE L’EXAMEN OTOSCOPIQUE Le conduit auditif externe est courbé dans les deux sens antéro supérieur de l’exterieur vers l’interieur Comment examiner (traction )
  3. Pars tensa : 3 couches Par flacida 2 couches Particularité lors des perforations / cicatrisation Le manche du marteau est incrusté entre els couches moyenne et profonde de la membrane tympanique
  4. NERF FACIAL EN ORANGE
  5. Remontée rétrograde des germes du rhinopharynx vers l’oreille moyenne d’où la fréquence des associations RHINOPHARRYNGITE AIGUE ET OTITE MOYENNE AIGUE chez le NRS ) Equilibre des pressions OM/ trompe d'Eustache Aération de l’oreille moyenne Elle s’ouvre spontanément 2-3 fois par jour . et volontairement avec la manœuvre de Valsalva( déglutition avec nez fermé ) .
  6. Liquide
  7. La trompe d’Eustache (TE) ou trompe auditive n’est pas un simple tuyau reliant l’oreille moyenne au nasopharynx. Elle a un rôle de protection immunitaire et mécanique, un rôle d’équipression agissant à la façon d’une valve.
  8. Le son est récolté au niveau du pavillon de l’oreille transporté par l’air au tympan puis le marteau incrusté le transmet au reste de la chaine ossiculaire L’étrier fais bouger la fenêtres ovale et le liquide contenu dans la cochlée d’où mouvement de la membrane tectoriale et mouvement des cils vers les terminaisons nerveuses qui se récolte dans le nerf auditif
  9. De part le mondes les épidémiologies on remarquer qu’avec la vaccination obligatoire anti pneumococcique a diminuer l’incidence des OMA
  10. L’otite externe constitue partout dans le monde1-3 la cause la plus fréquente de consultation en ORL. Elle représente de 20 à 35% des consultations d’urgence. 
  11. Pathologie générale eczéma
  12. Une image vaut milles dicours
  13. Tulle gras
  14. Car pas de cartilage au niveau du lobule (juste de la graisse )
  15. Pas de traitement probabiliste
  16. Le malade se présente dans 2 cas de figures
  17. dans le cadre des maladies d’adaptation immunitaires) Trissomie 21 trompe deustache courte
  18. Oto entrite c’est la mastoidite du NRS
  19. SIGNE DE JACK Une tuméfaction fluctuante rétro auriculaire qui comble et efface le sillon, avec décollement du pavillon vers le bas et vers l'avant (Signe de Jack). La peau est enflammée et rose. La palpation est douloureuse, on retrouve une zone fluctuante.
  20. Hémosidérine Différents aspects OMA a répétition ABSENCE DE SYMPTOMES AIGUS
  21. C’est une maladie qui évolue a son propre compte
  22. Paralysie faciale périphérique 2 éme portion du nerf facial passe par l’oreille moyenne Cophose par atteinte de l’oreille interne