Diaporama de la veillée de noël du 24 décembre 2014

10 833 vues

Publié le

Diaporama de la veillée de noël du 24 décembre 2014
Année B

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
10 833
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6 719
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Diaporama de la veillée de noël du 24 décembre 2014

  1. 1. VEILLÉE DE NOËL 24 décembre 2014 année B préparée par les jeunes de l’aumônerie de Boën
  2. 2. LA VEILLÉE DE NOËL
  3. 3. Ce soir, nos yeux sont fixés sur la lumière de Bethléem. Alors, permettez-moi, en regardant l’enfant de la crèche, de vous raconter une histoire.
  4. 4. Nous sommes en famille, un soir de Noël. Toute la maisonnée parle et rit pendant qu’un enfant se glisse dans la salle à manger et s’approche de la table décorée.
  5. 5. Au milieu des décorations, l’enfant remarque quatre belles bougies dont les flammes brillantes dansent et semble tenir conversation…
  6. 6. « Moi, je suis la lumière de la paix, et je me demande pourquoi je brûle ? Qui croit encore en la paix ?
  7. 7. Regardez ces guerres partout…. Ces gens innocents qui meurent…. Regardez ces violences à l’école… Regardez ces disputes à la maison…
  8. 8. Je suis la lumière de la paix et je ne sers à rien ! Personne ne désire plus m’accueillir ou me protéger… »
  9. 9. En disant ces mots, la première flamme, celle de la paix s’éteignit.
  10. 10. « Moi, je suis la lumière de l’amour et je me demande aussi si je vais continuer à brûler.
  11. 11. Aujourd’hui, les gens s’enferment et ne pensent qu’à eux…. Leur seule lucarne, c’est l’écran de télé !
  12. 12. Là, ils voient bien qu’il y a plein d’enfants qui n’ont pas à manger ou qui souffrent ;
  13. 13. ils voient tout cela mais ils restent assis dans leurs fauteuils… Ils ne font rien… Ils ne bougent pas le petit doigt.
  14. 14. Et moi, je vis pour être donnée, pour être partagée.. Alors à quoi bon vivre, à quoi bon continuer à brûler ? »
  15. 15. En disant ces mots, la deuxième flamme, celle de l’amour s’éteignit.
  16. 16. Moi, je suis la lumière de la foi. Cela fait des années que je dis : « Ayez confiance en Dieu ! Il est là avec nous ! »
  17. 17. Il peut nous accompagner, nous épauler, nous porter… »
  18. 18. Mais qui croit en ses paroles ? Qui a confiance en Dieu ? Qui s’appuie sur lui ?
  19. 19. Je crois que je suis moi aussi inutile… Les gens n’ont plus besoin de moi… »
  20. 20. Et, la troisième flamme, celle de la foi s’éteignit.
  21. 21. Il ne restait plus qu’une flamme et l’enfant était devenu triste parce que la belle table de Noël était presque dans l’obscurité.
  22. 22. Alors l’enfant demande à la quatrième bougie : « Alors, toi aussi tu vas t’éteindre ? »
  23. 23. « Non ! Je vais continuer à briller ! Toujours ! Je suis la lumière de l’espérance…
  24. 24. C’est moi qui vous permets de tenir pendant les moments de tristesse, de découragement.…
  25. 25. Je suis la lumière qui jaillit dans la nuit, dans le doute, dans le froid pour illuminer les terres humaines.
  26. 26. Je suis le petit enfant de Bethléem qui sème et qui sème encore, et qui rallume toutes les vies éteintes…
  27. 27. Et je serai toujours là ! »
  28. 28. L’enfant médita un instant ces paroles… Il comprit que la flamme espérance pouvait redonner vie à toutes les autres flammes.
  29. 29. Il prit alors entre ses mains la petite lueur et ralluma bien vite les trois autres mèches : celles de la paix, de l’amour et de la foi.
  30. 30. Et toutes ces flammes brillèrent d’un si grand feu qu’elles illuminèrent fortement le cœur de tous les convives !
  31. 31. Tous en chœur, ils se mirent debout et chantèrent la gloire de Dieu : « Gloria in excelsis Déo ! »
  32. 32. Glooooooo oooooo ooooooria, in excelsis Deo Glooooooo oooooo ooooooria, in excelsis Deo
  33. 33. Les anges dans nos campagnes Ont entonné l'Hymne des cieux Et l'écho de nos montagnes Redit ce chant mélodieux.
  34. 34. Glooooooo oooooo ooooooria, in excelsis Deo Glooooooo oooooo ooooooria, in excelsis Deo
  35. 35. Ils annoncent la naissance Du libérateur d'Israël Et pleins de reconnaissance Chantent ce jour solennel.
  36. 36. Glooooooo oooooo ooooooria, in excelsis Deo Glooooooo oooooo ooooooria, in excelsis Deo
  37. 37. Jésus, qui nous réjoint en notre humanité, fait lever sur nos vies une lumière d’espérance. Voici un témoignage :
  38. 38. Un brave cordonnier appelé Siméon se trouvait seul, un soir de Noël. Il n’avait pas d’enfants et sa femme l’avait quitté pour d’autres cieux.
  39. 39. Il était occupé à ranger son atelier quand tout à coup, une lumière étincelante envahit la pièce et il entendit une voix lui dire :
  40. 40. « Siméon !... Siméon !... Je suis Dieu, et ce soir, je viens chez toi. »
  41. 41. Tout ébahi, le cordonnier se dit : « Dieu… ? Chez moi ! Quel honneur ! … »
  42. 42. Et il se mit à nettoyer sa cuisine, à préparer une belle table et un repas plus copieux et savoureux que d’habitude. Bientôt, on frappe à la porte.
  43. 43. Siméon se dit : « Le voilà qui arrive ! » et il court ouvrir. Hélas ! C’était un enfant qui pleurait.
  44. 44. Siméon : « Pourquoi pleures-tu mon bonhomme ? » L’enfant : « J’ai perdu mon chemin et maman va s’inquiéter ». Siméon : « Ne t’inquiète pas, je vais te ramener chez toi »,
  45. 45. A peine de retour, voilà qu’on frappe de nouveau à sa porte. Il se précipite… Oh non ! C’était une vieille dame toute transie de froid.
  46. 46. Siméon lui dit : « Entrez, chère dame, vous n’allez pas rester dehors avec ce temps ! Venez prendre une tasse de café bien chaud, cela vous réchauffera. »
  47. 47. Une fois réconfortée, la vieille dame le remercia et repartit. Le temps passait et le petit cordonnier commençait à s’inquiéter. Tout à coup, on frappe à la porte.
  48. 48. Siméon se dit : « Cette fois-ci, c’est lui, j’en suis sûr ! »
  49. 49. Mais quelle surprise ! C’était un mendiant, et dans quel état ! Sale, avec de vieux habits tout rapiécés et des chaussures trouées.
  50. 50. Siméon lui dit : « Entrez, mon ami, il se fait tard, j’attendais un invité de marque et il n’est pas venu. Nous allons partager ensemble le repas que j’ai préparé. »
  51. 51. Lorsqu’ils eurent fini de manger le mendiant le remercia chaleureusement et fit mine de partir.
  52. 52. Siméon lui dit : « Vous n’allez pas repartir comme ça dans cet état. Tenez, prenez ce manteau, il n’est pas tout neuf mais il vous tiendra chaud, et mettez ces chaussures que j’ai terminées cet après-midi. »
  53. 53. Puis, il le ramena à la porte et revint tout triste de n’avoir pas vu le visiteur annoncé. Fatigué par une si longue journée, Siméon s’endormit sur la table.
  54. 54. Lentement la pendule égrena les douze coups de minuit. Une lumière aveuglante de nouveau l’envahit, et la même voix ce fit entendre :
  55. 55. Le Seigneur : « Siméon ! Siméon ! » Siméon : « Mais, Seigneur, pourquoi n’es-tu pas venu ? »
  56. 56. Siméon : « Je t’ai attendu toute la soirée. Pour toi, j’avais tout rangé, mis une belle nappe et préparé un bon repas. Mais dis-moi, pourquoi n’es-tu pas venu ? »
  57. 57. Le Seigneur: « Mais, je suis venu ! le petit garçon qui pleurait, c’était moi. La vielle dame toute transie, c’était moi. Le mendiant affamé, c’était encore moi. ! Siméon, je te remercie de m’avoir accueilli » .
  58. 58. « Il est venu chez les siens et les siens ne l’ont pas reçu, mais à ceux qui l’ont accueilli il a donné le pouvoir de devenir enfant de Dieu. » (St Jean)
  59. 59. 1er TEMPS DE LA MESSE : l’accueil
  60. 60. Nous avons un peu mieux compris que Noël, c'est comme une lumière qu'il faut faire rayonner autour de nous. Nous vivons dans un monde dur. En venant à l'église, nous accueillons le Christ Sauveur qui veut faire de nous des messagers d'espérance. Pour toutes les fois où notre cœur s’est fermé à nos frères, demandons pardon.
  61. 61. Je confesse à Dieu tout puissant, Je reconnais devant mes frères, que j’ai péché en pensée, en parole, par action et par omission ; Oui, j’ai vraiment péché.
  62. 62. C’est pourquoi je supplie la Vierge Marie, les anges et tous les saints, et vous aussi, mes frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.  LE PRÊTRE DIT : Que Dieu tout-puissant nous fasse miséricorde, qu’il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle.  ON RÉPOND : AMEN
  63. 63. Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime ! Gloire à Dieu au plus haut des cieux. Gloire, Gloire, Gloire à Dieu !
  64. 64. Nous te louons, nous te bénissons, nous t’adorons, nous te glorifions et nous te rendons grâce pour ton immense gloire.
  65. 65. Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime ! Gloire à Dieu au plus haut des cieux. Gloire, Gloire, Gloire à Dieu !
  66. 66. Seigneur Dieu le Père tout puissant, Seigneur fils unique Jésus Christ, Seigneur Agneau de Dieu le fils du Père.
  67. 67. Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime ! Gloire à Dieu au plus haut des cieux. Gloire, Gloire, Gloire à Dieu !
  68. 68. Toi qui enlèves tous les péchés, sauve nous du mal, Prends pitié, assis auprès du Père, écoute nos prières.
  69. 69. Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime ! Gloire à Dieu au plus haut des cieux. Gloire, Gloire, Gloire à Dieu !
  70. 70. Car toi seul es Saint et Seigneur, Toi seul es le Très Haut Jésus Christ Avec le Saint Esprit dans la gloire du Père.
  71. 71. Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime ! Gloire à Dieu au plus haut des cieux. Gloire, Gloire, Gloire à Dieu !
  72. 72. 2ème TEMPS DE LA MESSE : LA PAROLE
  73. 73. Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ;
  74. 74. et sur les habitants du pays de l’ombre, une lumière a resplendi.
  75. 75. Tu as prodigué la joie, tu as fait grandir l’allégresse : ils se réjouissent devant toi, comme on se réjouit de la moisson, comme on exulte au partage du butin.
  76. 76. Car ce joug qui pesait sur lui, la barre qui meurtrissait son épaule, le bâton du tyran, tu les as brisés comme au jour de Madiane.
  77. 77. Et les bottes qui frappaient le sol, et les manteaux couverts de sang, les voilà tous brûlés : le feu les a dévorés.
  78. 78. Oui, un enfant nous est né, un fils nous a été donné !
  79. 79. Sur son épaule est le signe du pouvoir ; son nom est proclamé : « Conseiller-merveilleux, Dieu-Fort, Père-à-jamais, Prince-de-la-Paix. »
  80. 80. Et le pouvoir s’étendra, et la paix sera sans fin pour le trône de David et pour son règne qu’il établira, qu’il affermira sur le droit et la justice dès maintenant et pour toujours.
  81. 81. Il fera cela, l’amour jaloux du Seigneur de l’univers.
  82. 82. Aujourd’hui, un Sauveur nous est né : C’est le Christ, le Seigneur.
  83. 83. Chantez au Seigneur un chant nouveau Chantez au Seigneur, terre entière, Chantez au Seigneur et bénissez son nom !
  84. 84. Aujourd’hui, un Sauveur nous est né : C’est le Christ, le Seigneur.
  85. 85. De jour en jour, proclamez son salut Racontez à tous les peuples sa gloire, A toute les nations ses merveilles !
  86. 86. Aujourd’hui, un Sauveur nous est né : C’est le Christ, le Seigneur.
  87. 87. Joie au ciel ! Exulte la terre Les masses de la mer mugissent La campagne tout entière est en fête.
  88. 88. Aujourd’hui, un Sauveur nous est né : C’est le Christ, le Seigneur.
  89. 89. Les arbres des forêts dansent de joie. Devant la face du Seigneur, car il vient, Pour gouverner le monde avec justice.
  90. 90. Aujourd’hui, un Sauveur nous est né : C’est le Christ, le Seigneur.
  91. 91. Bien-aimé, la grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous les hommes.
  92. 92. Elle nous apprend à renoncer à l’impiété et aux convoitises de ce monde,
  93. 93. et à vivre dans le temps présent de manière raisonnable, avec justice et piété,
  94. 94. attendant que se réalise la bienheureuse espérance :
  95. 95. la manifestation de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur, Jésus- Christ.
  96. 96. Car il s’est donné pour nous afin de nous racheter de toutes nos fautes,
  97. 97. et de nous purifier pour faire de nous son peuple,
  98. 98. un peuple ardent à faire le bien.
  99. 99. Alleluuia, alleluuia, A- LLELUIA A-LLELUIA A LLE LUIA A LLE LUIA ALLELUIA ALLELUIA (bis)
  100. 100. Je vous annonce une grande joie : Aujourd’hui vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur.
  101. 101. Alleluuia, alleluuia, A- LLELUIA A-LLELUIA A LLE LUIA A LLE LUIA ALLELUIA ALLELUIA (bis)
  102. 102. En ce jour là, parut un édit de l’empereur Auguste, ordonnant de recenser toute la terre.
  103. 103. Ce premier recensement eut lieu lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie.
  104. 104. Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville d’origine.
  105. 105. Joseph, lui aussi, monta de Galilée, depuis la ville de Nazareth, vers la Judée,
  106. 106. jusqu’à la ville de David appelée Bethléem.
  107. 107. Il était en effet de la maison et de la lignée de David.
  108. 108. Il venait se faire recenser avec Marie, qui lui avait été accordée en mariage et qui était enceinte.
  109. 109. Or, pendant qu’ils étaient là, le temps où elle devait enfanter fut accompli.
  110. 110. Et elle mit au monde son fils premier-né,
  111. 111. Elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire,
  112. 112. Car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune.
  113. 113. Dans la même région, il y avait des bergers qui vivaient dehors et passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux.
  114. 114. L’ange du Seigneur se présenta devant eux, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière.
  115. 115. Ils furent saisis d’une grande crainte. Alors l’ange leur dit :
  116. 116. « Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple.
  117. 117. Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur.
  118. 118. Et voici le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire ».
  119. 119. Et soudain, il eut avec l’ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu, en disant :
  120. 120. « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’IL aime ».
  121. 121. Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre.
  122. 122. Et en Jésus-Christ son Fils unique notre Seigneur
  123. 123. qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie,
  124. 124. a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli,
  125. 125. est descendu aux enfers *; enfers * : le monde des morts
  126. 126. le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux,
  127. 127. est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
  128. 128. d’où il viendra juger les vivants et les morts.
  129. 129. Je crois en l’Esprit Saint, à la sainte Église catholique, à la communion des saints
  130. 130. à la rémission* des péchés, rémission* : pardon des péchés
  131. 131. à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. AMEN
  132. 132. A Noël, la Bonne Nouvelle est annoncée au monde entier. Christ est né. Mais partout les hommes continuent de se chamailler en oubliant qu'ils sont tous et chacun aimés de Dieu.
  133. 133. Toi Jésus Christ, donne-nous ton Esprit de paix et d'amour.
  134. 134. A Noël, la Bonne Nouvelle est annoncée au monde entier. Christ est vivant. Mais partout la faim, le froid, la sécheresse, les intempéries, les catastrophes, les mauvaises conditions de vie font souffrir des millions de pauvres gens.
  135. 135. Toi Jésus Christ, donne-nous ton Esprit de partage et d'accueil.
  136. 136. A Noël, la Bonne Nouvelle est annoncée au monde entier: Christ est parmi nous! Mais partout les hommes, trop préoccupés par leurs soucis de vivre à fond la vie, oublient de regarder vers le ciel.
  137. 137. Toi, Jésus Christ, donne-nous ton Esprit de patience et d'écoute.
  138. 138. A Noël, la Bonne Nouvelle est annoncée au monde entier: Christ est là à jamais! Mais partout la tristesse se lit sur trop de visages. Il n'y a qu'à regarder nos têtes.
  139. 139. Sommes-nous si sûrs de la présence de Dieu aujourd'hui, ici, maintenant ?
  140. 140. Toi Jésus Christ, donne-nous ton Esprit de joie et d'espérance.
  141. 141. 3ème TEMPS DE LA MESSE : L’eucharistie
  142. 142. Accepte, Seigneur, notre sacrifice en cette nuit de Noël ; et dans un prodigieux échange, nous deviendrons semblables à ton Fils en qui notre nature est unie à la tienne. Lui qui règne avec toi pour les siècles des siècles. On répond : AMEN
  143. 143. Vraiment, il est juste et bon de te rendre gloire, de t’offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à toi, Père très saint, Dieu éternel et tout-puissant.
  144. 144. Dans le mystère de la Nativité, celui qui par nature est invisible se rend visible à nos yeux ; engendré avant le temps, il entre dans le cours du temps.
  145. 145. Faisant renaître en lui la création déchue, IL RESTAURE TOUTE CHOSE et remet l’homme égaré sur le chemin de ton Royaume.
  146. 146. Père, nous te disons merci, nous te rendons grâce.
  147. 147. C’est toi qui nous as créés ; et nous appelles à vivre pour toi, à nous aimer les uns les autres.
  148. 148. Nous pouvons nous rencontrer, parler ensemble.
  149. 149. Grâce à toi, nous pouvons partager nos difficultés et nos joies.
  150. 150. A cause de tout cela, Dieu, notre Père, nous sommes heureux de te rendre grâce tous ensemble.
  151. 151. Avec ceux qui croient en toi, avec les saints et les anges, Nous te louons en chantant :
  152. 152. Saint le Seigneur Alléluia (x3) Saint, Saint, Saint Le Ciel et la terre sont remplis de ta gloire Bénis soit celui qui vient au nom du Seigneur
  153. 153. Oui, Dieu, tu es saint. Tu es bon pour tous les hommes.
  154. 154. Nous te disons MERCI, et nous voulons surtout te rendre grâce à cause de Jésus, ton Fils.
  155. 155. Il est venu chez les hommes qui se détournent de toi et n’arrivent pas à s’entendre.
  156. 156. Par l’Esprit Saint, il ouvre nos yeux et nos oreilles. Il change nos cœurs :
  157. 157. Alors nous arrivons à nous aimer, et nous reconnaissons que tu es Père et que nous sommes tes enfants.
  158. 158. C’est lui, Jésus, le Christ, qui nous rassemble maintenant autour de cette table où nous apportons notre offrande.
  159. 159. Sanctifie, Père très bon, ce pain et ce vin : Ils deviendront pour nous le corps et le sang de Jésus, ton Fils,
  160. 160. qui nous dit de faire à notre tour ce qu’il a fait lui-même la veille de sa Passion.
  161. 161. Au cours du dernier repas qu’il partageait avec ses disciples, Jésus prit le pain. Il le rendit grâce.
  162. 162. Il partagea le pain et le donna à ses amis en leur disant :
  163. 163. « Prenez, et mangez en tous : Ceci est mon corps, livré pour vous. »
  164. 164. Il prit aussi la coupe de vin. Il te rendit grâce. il donna la coupe à ses amis en leur disant :
  165. 165. « Prenez, et buvez en tous, Car ceci est la coupe de mon sang, le sang de l’Alliance nouvelle et éternelle,
  166. 166. qui sera versé pour vous et pour la multitude en rémission des péchés. »
  167. 167. Il leur dit aussi : « Vous ferez cela, en mémoire de moi. »
  168. 168. Voilà pourquoi nous sommes ici, rassemblés devant toi, Père, et tout remplis de joie,
  169. 169. nous rappelons ce que Jésus a fait pour nous sauver. Dans cette offrande qu’il a confiée à l’Église,
  170. 170. nous célébrons sa mort et sa résurrection ; Père du ciel, accueille-nous avec ton Fils bien-aimé.
  171. 171. Pour nous, Jésus a voulu donner sa vie. Toi tu l’as ressuscité. Nous t’acclamons.
  172. 172. Dieu est la source de ma joie. (4 fois) Anamnèse
  173. 173. Je chanterai en tout temps sa bonté, Je chanterai en tout temps sa sainteté. (2 fois)
  174. 174. Il vit maintenant près de toi. Il est avec nous toujours et partout.
  175. 175. Dieu est la source de ma joie. (4 fois)
  176. 176. Un jour, il viendra dans la gloire du Royaume. Il n’y aura plus de gens tristes, malades ou malheureux.
  177. 177. Dieu est la source de ma joie. (4 fois)
  178. 178. Je chanterai ses bienfaits à jamais, sa bienveillance et sa paix à tout jamais. (2 fois)
  179. 179. Père, nous allons recevoir à cette table, dans la joie de l’Esprit Saint, le corps et le sang du Christ :
  180. 180. Que cette communion nous rende capables de vivre comme Jésus, entière- ment donné à toi et aux autres.
  181. 181. Viens en aide, Seigneur, à notre pape François, à notre évêque Dominique et à tous les évêques.
  182. 182. Accorde-nous et à tous les disciples de Jésus Christ, d’être de ceux qui font la paix et le bonheur autour d’eux.
  183. 183. Et puis donne-nous un jour d’être près de toi avec la Vierge Marie, la Mère de Dieu,
  184. 184. avec saint Joseph son époux, et avec les saints du ciel, tous ensemble, dans le Christ.
  185. 185. Par lui, avec lui et en lui, à toi, Dieu le Père tout-puissant, dans l’unité du Saint-Esprit tout honneur et toute gloire. On répond : AMEN Doxologie
  186. 186. Notre Père, NOTRE PÈRE Qui es aux cieux, QUI ES AUX CIEUX Que ton nom, QUE TON NOM Soit sanctifié, SOIT SANCTIFIÉ Que ton règne, QUE TON RÈGNE Vienne, VIENNE
  187. 187. Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel, COMME AU CIEL Donne- nous, DONNE- NOUS Notre pain, NOTRE PAIN Aujourd’hui, AUJOURD’HUI Et demain, ET DEMAIN
  188. 188. Pardonne- nous, PARDONNE- NOUS Nos offenses, NOS OFFENSES Comme nous les pardonnons, COMME NOUS LES PARDONNONS A tous ceux qui nous ont offensés
  189. 189. Pardonne- nous, PARDONNE- NOUS Nos offenses, NOS OFFENSES Comme nous les pardonnons, COMME NOUS LES PARDONNONS A tous ceux qui nous ont offensés
  190. 190. Ne nous soumet pas à la tentation mais délivre nous du mal, NE NOUS SOUMET PAS À LA TENTATION MAIS DÉLIVRE NOUS DU MAL
  191. 191. Car c’est à toi qu’appartiennent pour les siècles des siècles le règne la puissance et la gloire Le règne, LE RÈGNE La puissance, LA PUISSANCE
  192. 192. Le règne la puissance et la gloire LE RÈGNE LA PUISSANCE ET LA GLOIRE LE RÈGNE LA PUISSANCE ET LA GLOIRE Aamen
  193. 193. Immolé par amour Tu nous redonnes vie Tu promets le retour Du jour après la nuit.
  194. 194. Agneau de Dieu Agneau de Dieu Seigneur prends pitié de nous Agneau de Dieu, Agneau de Dieu Seigneur prends pitié de nous.
  195. 195. Tu fais pour nous merveille Tu es notre espérance Et nos yeux s’émerveillent Devant ton cœur immense.
  196. 196. Agneau de Dieu Agneau de Dieu Seigneur prends pitié de nous Agneau de Dieu, Agneau de Dieu Seigneur prends pitié de nous.
  197. 197. Notre oui est petit Comme un balbutiement Toi tu le multiplies Tu lui donnes l’élan.
  198. 198. Agneau de Dieu Agneau de Dieu Seigneur donne-nous ta paix Agneau de Dieu, Agneau de Dieu.
  199. 199. Voici le corps et le sang du Seigneur. La coupe du salut et le pain de la vie Dieu immortel se donne en nourriture Pour que nous ayons la vie éternelle.
  200. 200. Au moment de passer vers le Père, Le Seigneur prit du pain et du vin Pour que soit accompli le mystère Qui apaise à jamais notre faim.
  201. 201. Voici le corps et le sang du Seigneur. La coupe du salut et le pain de la vie Dieu immortel se donne en nourriture Pour que nous ayons la vie éternelle.
  202. 202. Dieu se livre lui- même en partage Par amour pour son peuple affamé Il nous comble de son héritage Afin que nous soyons rassasiés.
  203. 203. Voici le corps et le sang du Seigneur. La coupe du salut et le pain de la vie Dieu immortel se donne en nourriture Pour que nous ayons la vie éternelle.
  204. 204. C’est la foi qui nous fait reconnaitre Dans ce pain et ce vin consacrés La présence de Dieu notre Maitre Le Seigneur Jésus ressuscité.
  205. 205. Voici le corps et le sang du Seigneur. La coupe du salut et le pain de la vie Dieu immortel se donne en nourriture Pour que nous ayons la vie éternelle.
  206. 206. Que nos langues sans cesse proclament La merveille que Dieu fait pour nous Aujourd’hui, il allume une flamme Afin que nous l’aimions jusqu’au bout.
  207. 207. Voici le corps et le sang du Seigneur. La coupe du salut et le pain de la vie Dieu immortel se donne en nourriture Pour que nous ayons la vie éternelle.
  208. 208. 4ème TEMPS DE LA MESSE : l’envoi
  209. 209. Que la route s'ouvre à ton approche, Que le vent souffle toujours dans ton dos, Que le soleil inonde et réchauffe ton visage,
  210. 210. Que la pluie ruisselle dans tes champs, Que jusqu'à notre prochaine rencontre, Dieu te garde dans la paume de ses mains !
  211. 211. Il est né le divin enfant, jour de fête aujourd'hui sur terre. Il est né le divin enfant, chantons tous son avènement !
  212. 212. Le Sauveur que le monde attend pour tout homme est la vraie lumière. Le Sauveur que le monde attend est clarté pour tous les vivants.
  213. 213. Il est né le divin enfant, jour de fête aujourd'hui sur terre. Il est né le divin enfant, chantons tous son avènement !
  214. 214. De la crèche au crucifiement, Dieu nous livre un profond mystère. De la crèche au crucifiement, Il nous aime inlassablement.
  215. 215. Il est né le divin enfant, jour de fête aujourd'hui sur terre. Il est né le divin enfant, chantons tous son avènement !
  216. 216. Qu'il revienne à la fin des temps nous conduire à la joie du Père. Qu'il revienne à la fin des temps Et qu'il règne éternellement !

×