SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  33
Télécharger pour lire hors ligne
LA METHODE S.M.E.D.
POUR REDUIRE LES TEMPS DE CHANGEMENT DE REFERENCE
I - ORIGINES ET JUSTIFICATION :
La plupart des responsables d’entreprises conviennent que la
diversité de la production, notamment les petites séries,
représente la principale difficulté rencontrée dans les entreprises.
En recherchant la cause de ces difficultés, on rencontre
généralement le nombre élevé de changements de fabrication et
les temps non productifs passée à ces changements.

Christophe CABERLON

1

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
POUR REDUIRE LES TEMPS DE CHANGEMENT DE REFERENCE
La méthode SMED
Méthodologie japonaise développée par
SHIGEO SHINGO

of

Single
Minute
Exchange
Die

1950 : Découverte à l'usine MAZDA des
phénomènes d'arrêt
liés aux changements de série.

1957 : Idée de transférer en temps masqué
Changement
de référence en
moins de 10 minutes

Christophe CABERLON

certaines opérations alors réalisées
pendant l'arrêt de la machine.
Depuis, adoption par TOYOTA, puis le japon
et même par le monde entier de cette méthode

2

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
I – 1 - LES ORIGINES :
LES COUTS FIXES :
L’existence de coûts fixes liés à la mise en fabrication de produits.
Une répartition de ces coûts de façon uniforme sur les produits.
Lancement de lots importants pour amortir ces coûts fixes.
LA QUANTITE ECONOMIQUE :
La formule de WILSON permet d’évaluer le lot économique à lancer.
Ses défauts :

Temps de changement de série = donnée fixe.
L’orientation va vers la recherche d’une taille de lot.

Christophe CABERLON

3

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
I – 2 - LES 2 APPROCHES DEVELOPPEES :
LES ANALYSES DE DEROULEMENT :
Formaliser,
simplifier,

les temps de préparation.

stabiliser

! ! OBJECTIFS DE GAINS MODESTES ! !
LA METHODE S.M.E.D. :
Intervention sur les actions internes et externes au processus.
Aucune limite à priori dans le raisonnement à mettre en œuvre.
Démarche itérative permettant de réaliser du progrès permanent

Christophe CABERLON

4

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
I – 3 - LES ENJEUX DU SYSTEME S.M.E.D. :
Réduction des temps de
préparation.

Ne produire que les quantités
d’articles dont on a besoin.

Augmentation de la capacité
disponible des machines.

Accroissement de la productivité
globale du système de production.

Amélioration des conditions
d’éxécution de changements.

Optimisation de l’ergonomie des
postes de travail.

Formulation d’un ensemble de
recommandations incluses dans
CdC machines.

Optimisation de la conception ou
de l’achat de nouveaux moyens
de production.

Christophe CABERLON

5

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE :
II – 1 - DEMARCHE ECONOMIQUE :
WILSON souvent décrié

MAIS

Dimension économique nécessaire.

Coût de lancement = donnée fixe

Coût de lancement = valeur à réduire

q0 =

Christophe CABERLON

2 V x Cl
Pu x i

V:
Cl :
Pu :
i:

6

Besoins pour une période
Coût fixe de lancement d’une série
Coût de revient unitaire du produit
Taux de possession des stocks

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE :
II – 1 - DEMARCHE ECONOMIQUE : suite
Quand Cl divisé par 2

q0 divisé par

40

35

35

30

30

25

25

Coûts

45

40

Coût

45

2

20

20

15

15

10

10

5

5
0

0

1

3

5

7

9 11 13 15 17 19 21 23 25 27 29 31 33 35

1

Quantité lancée

5

7

9 11 13 15 17 19 21 23 25 27 29 31 33 35
Quantité lancée

RECHERCHE DE L’OPTIMUM GLOBAL
Christophe CABERLON

3

7

Coût du changement de fabrication
Coût de possession du stock
Coût de gestion complet
La méthode SMED
Date fin de
la série

Série
précédente
Dé
m
Ev onta
a
Dé cuat ge
cla ion
Ev rati de
rn
a
o
Dé cuat n fic ière
m io h
p
Ev onta n sé e su ièce
ive
a
r
us
Ne cuat ge d ie
e
tto ion es
Tra yag de out
ils
s
n
e
Ap spor du p outil
p
s
t
Re ort n outil oste
mi ou s v
Ma se à vea ers
u
m
i
Att nten haut x ou aga
a
e
t
e
sin
Mo ntes nce ur d’ ils
d
o
n
Ré tage diver e mo utilla
g
g
n se y
Mo lage ouv s ens es
e
n
n
Ré tage ouve l out
il
g
Mo lage nouv l outi 1
e l
n
Ré tage nouv l ou 1
ti
e
g
Piè lage nouv l out l 2
ce no el o il 2
Aff de uve ut
ina ré l o il
. . ge d glag util n
.
n
es e
rég
lag
es

LA METHODE S.M.E.D.

II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE :

II – 2 – CONSTITUTION D’UN TEMPS DE CHANGEMENT DE SERIE :
Constats lors de changement de référence produite

Christophe CABERLON

Date début
de la série

8

Série
suivante

DUREE TOTALE DU CHANGEMENT DE LA SERIE
Date de changement officiel de référence produite
La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE :
II – 2 – CONSTITUTION D’UN TEMPS DE CHANGEMENT DE SERIE :
On peut considérer que la répartition des temps dans un changement
de série est approximativement celle relatée dans ce tableau.

OPERATIONS

% DU TEMPS

Préparation – démontage – vérification de la matière, des
outillages – outillages de contrôle . . . . .

30 %

Montage et démontage des outils

10 %

Centrages, réglage des dimensions et autres paramètres.

20 %

Pièces d’essais et ajustements

40 %

Christophe CABERLON

9

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE :
II – 3 – MOYENS ET OBJECTIFS :
Explosion des objectifs et des limites, OUI , mais aussi :
Actions menées conjointement avec le personnel de production :
Création d’un groupe regroupant les fonctions Méthodes,
Maintenance, Qualité. . ., et surtout l’opérateur conduisant la machine.
Utilisation de moyens vidéo pour le diagnostic :
Mise en évidence des dysfonctionnements
Possibilité de revisionner les séquences
Analyse plus fine des actions réalisées.

Christophe CABERLON

10

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE :
II – 3 – MOYENS ET OBJECTIFS : suite
Objectif visé :

La réduction du temps de changement de série.

Le temps d’arrêt de la machine ! ! et NON l’occupation des hommes ! !

Rappel : Le taux de M.O. est faible par rapport au coût d’un arrêt.
Il faut séparer :

- le taux horaire d’une machine,
- le coût d’un arrêt,
- le taux de la Main d’Oeuvre.

Un exemple :

Christophe CABERLON

L’ARRET AU STAND D’UNE FORMULE 1

11

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE :
II – 3 – MOYENS ET OBJECTIFS : suite

Classement des actions entreprises en 3 catégories
Niveau technique et niveau d’ investissement
Actions d’organisation : Gains de 40 à 50 % sur 3 mois :
Organisation du poste, synchro des opérations, travail en temps masqué . . .

Evolution technique des moyens : Gains de 15 à 25 % sur 6 mois :
Aménagements techniques, avec des investissements limités.

Développement de l’automatisation : Gains de 5 à 10 % sur 1 an :
Compléments de gains rarement mis en œuvre car nécessitant de gros
investissements.
Christophe CABERLON

12

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE :
II – 3 – MOYENS ET OBJECTIFS : suite

LE FILM VIDEO
1 - Le film vidéo est un support à un travail en groupe.
2 - L'animateur doit fixer une date précise pour le film et réaliser ou faire réaliser
le film.
3 - Les horaires de prise de vidéo sont communiqués suffisament à l'avance aux
opérateurs.
4 - Le film est réalisé dans les conditions de tous les jours sur postes habituels.
5 - Le périmètre du film est :
- Fin de la fabrication d'une série (dernière pièce terminée)
- Début de fabrication de la série suivante (edébut première pièce)

Fixer un objectif clair au groupe
Christophe CABERLON

13

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE :
II – 4 – LA DEMARCHE S.M.E.D. :
La démarche repose essentiellement sur la distinction qui doit
Être faite entre les opérations internes et les opérations externes
Opérations internes :
Opérations devant être réalisées obligatoirement machine arrêtée.
Opérations externes :
Opérations pouvant être réalisées lorsque la machine est en marche.

La démarche d’étude et de recherche de solutions
se déroule en 4 étapes
Christophe CABERLON

14

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE :
II – 4 – LA DEMARCHE S.M.E.D. :

3

0

REDUIRE

IDENTIFIER

2

CONVERTIR

Christophe CABERLON

15

1

SEPARER

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE :
II – 4 – LA DEMARCHE S.M.E.D. :

Les 6 actions principales de la méthode SMED
1 - Recensement des dysfonctionnements liés aux changements de séries.
2 - Relever les informations de chronologie, durée, aléas, liées aux changements;
3 - Réaliser un PARETO pour prioriser les actions.
4 - Dissocier les opérations de réglages internes des opérations de réglages externes.
5 - Réduire au minimum, les opérations de réglages externes.
6 - Réduire au minimum, les opérations de réglages internes

Identifier les
différentes
opérations
Christophe CABERLON

Séparer les
opérations
INT et EXT

Transformer les
opérations
INT en EXT
16

Rationaliser les
opérations
INTERNES

Rationaliser les
opérations
EXTERNES
La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE :
II – 4 – LA DEMARCHE S.M.E.D. :

A PARTIR DU FILM :

3

REDUIRE

0

- Lister les opérations réalisées.

IDENTIFIER

- Décrire précisement ces opérations.

2

CONVERTIR

1

- Quantifier chacune des opérations.

SEPARER

- Les classer selon un PARETO.
- Identifier les différents points à
traîter facilement.

Christophe CABERLON

17

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE :
II – 4 – LA DEMARCHE S.M.E.D. :

A PARTIR DU FILM :

3

REDUIRE

2

CONVERTIR

0

- Les membres du groupe parcourent
et analysent les différentes
opérations.

IDENTIFIER

1

- Pour extraire celles réalisables en
externe normalement.

SEPARER

PAS DE RECHERCHE DE
SOLUTIONS D’AMELIORATION

Christophe CABERLON

18

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE :
II – 4 – LA DEMARCHE S.M.E.D. :

A PARTIR DU FILM :

3

REDUIRE

2

CONVERTIR

Christophe CABERLON

0

Les membres du groupe

IDENTIFIER

- analysent plus finement les
opérations internes et recherchent
des solutions.

1

SEPARER

- pour convertir ces opérations en
opérations externes.

19

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE :
II – 4 – LA DEMARCHE S.M.E.D. :

3

REDUIRE

2

CONVERTIR

Recherche de solutions pour réduire
les opérations internes non
convertibles :
- Taches simultanées
- Standardisation d’outillages
- Blocages rapides
- Travail en équipes . . .

0

IDENTIFIER

1

SEPARER

- Approfondir l’étude pour réduire,
voir éliminer les essais et réglages.
- Idem sur les tâches externes.

Christophe CABERLON

20

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
III - LA CONDUITE D’UNE ACTION S.M.E.D. :
La conduite d’une action S.M.E.D. se fait au travers des 4 étapes vues
précedemment, mais il faut prendre en compte :
un certain nombre de préalables,
des moyens à mettre en œuvre,
une certaine préparation avant d’étudier le processus en groupe.

Les solutions seront ensuite

- chiffrées,
- affectées de priorités,
- impérativement planifiées.

Christophe CABERLON

21

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
III - LA CONDUITE D’UNE ACTION S.M.E.D. :
III – 1 – LES PREALABLES :
Avant d’engager une action S.M.E.D., il est indispensable de :
Choisir un sujet bien entendu,
Informer le personnel de la maîtrise et de l’atelier,
Obtenir l’accord des opérateurs concernés,
Constituer le groupe de travail et le former si nécessaire,

Christophe CABERLON

22

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
III - LA CONDUITE D’UNE ACTION S.M.E.D. :
III – 1 – LES PREALABLES : suite

Le choix du sujet pourra être déterminé en fonction de :
L’incidence des différents postes sur le flux,
Ceux qui présentent les temps les plus importants et répétitifs,
Ceux qui sont la cause principale de séries importantes et de
surstocks récurents
La recherche de capacités notament pour des postes goulets,
La faculté de reproduire les solutions apportées à d’autres moyens
de production similaires ou ressemblants.
Christophe CABERLON

23

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
III - LA CONDUITE D’UNE ACTION S.M.E.D. :
III – 1 – LES PREALABLES : suite

L’ information des membres du personnel est essentielle.
Elle concerne :

- Les cadres,
- les techniciens,
- la maîtrise,
- les opérateurs.

Elle portera sur :

- Les enjeux,
- les objectifs poursuivis,
- les moyens employés.

Attention, l’information est très délicate : RISQUE DE REJET
Christophe CABERLON

24

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
III - LA CONDUITE D’UNE ACTION S.M.E.D. :
III – 1 – LES PREALABLES : suite

L’ accord des opérateurs doit être obtenu notamment pour :
L’utilisation de moyens vidéo,
Moyen avantageux

- pour mettre en évidence les défauts

Inconvénient majeur

- on n’aime pas sa propre image en vidéo,

L’exploitation des résultats,
Sensibiliser les opérateurs sur les avantages pour eux ( pénibilité…)
Ne pas hésiter à montrer les gains pour l’entreprise

Christophe CABERLON

25

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
III - LA CONDUITE D’UNE ACTION S.M.E.D. :
III – 1 – LES PREALABLES : suite

Le groupe de travail pourra être constitué de 4 à 6 personnes :
celles connaissant le fonctionnement du poste :
- Opérateur

- agent de méthodes

- Préparateur

- Technicien de maintenance

- Outilleur

- Contrôleur qualité

celles ayant pouvoir de décision pour valider le décisions prises :
- Chef de service

- Responsable hiérarchique

un animateur :
- Agent de méthode par exemple, formé à la méthode S.M.E.D.
Christophe CABERLON

26

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
III - LA CONDUITE D’UNE ACTION S.M.E.D. :
III – 1 – LES PREALABLES : suite

Une formation à la méthode devra être dispensée au groupe :
Cette formation :
- ne devra pas éxéder une journée,
- sera si possible réalisée par le futur animateur du groupe.
Le programme comprendra :
- une partie théorique consacrée à la méthode elle-même,
- une application sous forme de cas réaliste
- des supports de formation propres à la méthode S.M.E.D.

Christophe CABERLON

27

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
III - LA CONDUITE D’UNE ACTION S.M.E.D. :
III – 2 – LES MOYENS NECESSAIRES :
L’animateur est responsable de l’ensemble des moyens à mettre en œuvre
et veillera à les réunir avant la première réunion.
un camescope pour créer le support de travail,
un magnétoscope permettant de visualiser plusieurs fois le support,
des documents de dépouillement et des tableaux,
un moyen de calcul pour des calculs de temps et diverses simulations,
une salle de travail à proximité du moyen étudié

Christophe CABERLON

28

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
III - LA CONDUITE D’UNE ACTION S.M.E.D. :
III – 3 – LA PREPARATION DU TRAVAIL EN GROUPE :

Il est nécessaire d’effectuer un dépouillement du film avant la
première réunion de travail :
par un spécialiste de la méthode,
pour créer la liste des tâches et temps associés,
pour récapituler les temps par catégories.

Si la durée du film est trop importante :
préparer une version allégée, limitée à 2 heures de projection,
par un spécialiste de la méthode.

Christophe CABERLON

29

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
III - LA CONDUITE D’UNE ACTION S.M.E.D. :
III – 4 – APPLICATION DE LA METHODE PAR LE GROUPE :

Intervention sur les actions internes et externes au processus.
Aucune limite à priori dans le raisonnement à mettre en œuvre.
Démarche itérative permettant de réaliser du progrès permanent

Christophe CABERLON

30

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
III - LA CONDUITE D’UNE ACTION S.M.E.D. :
III – 5 – PLANNING TYPE D’UNE ACTION S.M.E.D. :
ETAPES
Préalables
Informations
Constitution du groupe
Formation
Réalisation vidéo
Dépouillement
Etude S.M.E.D.
Phase 0 à 4
Synthèse
Décisions

S1

S2

S3

S4

M2

X

M3

M4

M5

M6

X

X

M7

M8

M9 M10 M11 M12

X
X
X

X
X

X

X

X
X
X
X
X

Actions
Organisation
Evolution des moyens
Automatisation
Christophe CABERLON

X

31

X
X

X

X

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
POUR REDUIRE LES TEMPS DE CHANGEMENT DE REFERENCE
Les résultats potentiels des actions SMED
1 - Augmentation de la capacité à produire
2 - Réduction ( voire élimination ) des erreurs liées à de mauvais réglage
3 - Augmentation de la flexibilité
4 - Réduction des coûts
5 - Amélioration de la sécurité
6 - Meilleure productivité et rentabilité
7 - Diminution des délais
8 - Diminution des en-cours
9 - Augmentation de la motivation
10 - Amélioration de la qualité

Christophe CABERLON

32

La méthode SMED
LA METHODE S.M.E.D.
III - LA CONDUITE D’UNE ACTION S.M.E.D. :
III – 6 – LES EVOLUTIONS :

Lorsque des résultats satisfaisants ont été obtenus, Shigéo
SHINGO, le précurseur de S.M.E.D. propose de ne pas
interrompre la démarche et de pousser plus loin :
A quoi servent les vis et les boulons
Ne peut on pas imaginer des mises en bridages
automatiques, en un seul geste :
« LA METHODE O.T.E.D. ».
Christophe CABERLON

33

La méthode SMED

Contenu connexe

Tendances

Présentation PFE | Eolane | Amélioration de la productivité de l'atelier CMS
Présentation PFE | Eolane | Amélioration de la productivité de l'atelier CMSPrésentation PFE | Eolane | Amélioration de la productivité de l'atelier CMS
Présentation PFE | Eolane | Amélioration de la productivité de l'atelier CMSZouhair Boufakri
 
Rapport projet fin d'études SALAH EDDINE GHANDRI
Rapport projet fin d'études SALAH EDDINE GHANDRI Rapport projet fin d'études SALAH EDDINE GHANDRI
Rapport projet fin d'études SALAH EDDINE GHANDRI Salah Eddine Ghandri
 
Les muda (7 gaspillages)
Les muda (7 gaspillages)Les muda (7 gaspillages)
Les muda (7 gaspillages)herve62400
 
Le gaspillage dans l'entreprise
Le gaspillage dans l'entreprise Le gaspillage dans l'entreprise
Le gaspillage dans l'entreprise Aboubakr Moubarak
 
Les outils de base du Lean
Les outils de base du LeanLes outils de base du Lean
Les outils de base du LeanXL Groupe
 
Lean Manufacturing sur une ligne de conditionnement pharmaceutique
Lean Manufacturing sur une ligne de conditionnement pharmaceutiqueLean Manufacturing sur une ligne de conditionnement pharmaceutique
Lean Manufacturing sur une ligne de conditionnement pharmaceutiqueMouhcine Nahal
 
Déploiement du Lean Management au sein de l’entreprise SITEX
Déploiement du Lean Management au sein de l’entreprise SITEX Déploiement du Lean Management au sein de l’entreprise SITEX
Déploiement du Lean Management au sein de l’entreprise SITEX Rahma Karmani
 
Presentation LEONI
Presentation LEONIPresentation LEONI
Presentation LEONIThe2289King
 
Présentation kaizen
Présentation kaizenPrésentation kaizen
Présentation kaizenLafargeHolcim
 
Soutenance PFE : Mise en place du lean manufacturing au sein d'une unite de p...
Soutenance PFE : Mise en place du lean manufacturing au sein d'une unite de p...Soutenance PFE : Mise en place du lean manufacturing au sein d'une unite de p...
Soutenance PFE : Mise en place du lean manufacturing au sein d'une unite de p...Noura BELAID
 
Standardisation, maitrise et optimisation du système de pilotage de la perfor...
Standardisation, maitrise et optimisation du système de pilotage de la perfor...Standardisation, maitrise et optimisation du système de pilotage de la perfor...
Standardisation, maitrise et optimisation du système de pilotage de la perfor...oumaimazizi
 
Exemple projet amdec
Exemple projet amdecExemple projet amdec
Exemple projet amdecSal Ma
 
Etude de cas_vsm_2013_imi
Etude de cas_vsm_2013_imiEtude de cas_vsm_2013_imi
Etude de cas_vsm_2013_imiasalmi4
 
Les coûts de maintenance
Les coûts de maintenanceLes coûts de maintenance
Les coûts de maintenanceMouhcine Nahal
 
Rapport de Stage PFE FSTBM /BAHTAT Ayoub
Rapport de Stage PFE FSTBM /BAHTAT AyoubRapport de Stage PFE FSTBM /BAHTAT Ayoub
Rapport de Stage PFE FSTBM /BAHTAT AyoubAyoub BAHTAT
 
6 Sigma Suite - DMAIC Méthodologie
6 Sigma Suite - DMAIC Méthodologie 6 Sigma Suite - DMAIC Méthodologie
6 Sigma Suite - DMAIC Méthodologie sarah Benmerzouk
 
Maintenance préventive de la machine « savonicc »
Maintenance préventive de la machine « savonicc »Maintenance préventive de la machine « savonicc »
Maintenance préventive de la machine « savonicc »sarah Benmerzouk
 
Gestion de la maintenance
Gestion de la maintenanceGestion de la maintenance
Gestion de la maintenanceKhadija Kannoun
 

Tendances (20)

Présentation PFE | Eolane | Amélioration de la productivité de l'atelier CMS
Présentation PFE | Eolane | Amélioration de la productivité de l'atelier CMSPrésentation PFE | Eolane | Amélioration de la productivité de l'atelier CMS
Présentation PFE | Eolane | Amélioration de la productivité de l'atelier CMS
 
Rapport projet fin d'études SALAH EDDINE GHANDRI
Rapport projet fin d'études SALAH EDDINE GHANDRI Rapport projet fin d'études SALAH EDDINE GHANDRI
Rapport projet fin d'études SALAH EDDINE GHANDRI
 
Les muda (7 gaspillages)
Les muda (7 gaspillages)Les muda (7 gaspillages)
Les muda (7 gaspillages)
 
Le gaspillage dans l'entreprise
Le gaspillage dans l'entreprise Le gaspillage dans l'entreprise
Le gaspillage dans l'entreprise
 
Les outils de base du Lean
Les outils de base du LeanLes outils de base du Lean
Les outils de base du Lean
 
Lean Manufacturing sur une ligne de conditionnement pharmaceutique
Lean Manufacturing sur une ligne de conditionnement pharmaceutiqueLean Manufacturing sur une ligne de conditionnement pharmaceutique
Lean Manufacturing sur une ligne de conditionnement pharmaceutique
 
Déploiement du Lean Management au sein de l’entreprise SITEX
Déploiement du Lean Management au sein de l’entreprise SITEX Déploiement du Lean Management au sein de l’entreprise SITEX
Déploiement du Lean Management au sein de l’entreprise SITEX
 
Presentation LEONI
Presentation LEONIPresentation LEONI
Presentation LEONI
 
Présentation kaizen
Présentation kaizenPrésentation kaizen
Présentation kaizen
 
Soutenance PFE : Mise en place du lean manufacturing au sein d'une unite de p...
Soutenance PFE : Mise en place du lean manufacturing au sein d'une unite de p...Soutenance PFE : Mise en place du lean manufacturing au sein d'une unite de p...
Soutenance PFE : Mise en place du lean manufacturing au sein d'une unite de p...
 
Standardisation, maitrise et optimisation du système de pilotage de la perfor...
Standardisation, maitrise et optimisation du système de pilotage de la perfor...Standardisation, maitrise et optimisation du système de pilotage de la perfor...
Standardisation, maitrise et optimisation du système de pilotage de la perfor...
 
Exemple projet amdec
Exemple projet amdecExemple projet amdec
Exemple projet amdec
 
Etude de cas_vsm_2013_imi
Etude de cas_vsm_2013_imiEtude de cas_vsm_2013_imi
Etude de cas_vsm_2013_imi
 
Les coûts de maintenance
Les coûts de maintenanceLes coûts de maintenance
Les coûts de maintenance
 
Rapport de Stage PFE FSTBM /BAHTAT Ayoub
Rapport de Stage PFE FSTBM /BAHTAT AyoubRapport de Stage PFE FSTBM /BAHTAT Ayoub
Rapport de Stage PFE FSTBM /BAHTAT Ayoub
 
6 Sigma Suite - DMAIC Méthodologie
6 Sigma Suite - DMAIC Méthodologie 6 Sigma Suite - DMAIC Méthodologie
6 Sigma Suite - DMAIC Méthodologie
 
juste-à-temps
 juste-à-temps juste-à-temps
juste-à-temps
 
Maintenance préventive de la machine « savonicc »
Maintenance préventive de la machine « savonicc »Maintenance préventive de la machine « savonicc »
Maintenance préventive de la machine « savonicc »
 
Le Toyotisme
Le ToyotismeLe Toyotisme
Le Toyotisme
 
Gestion de la maintenance
Gestion de la maintenanceGestion de la maintenance
Gestion de la maintenance
 

En vedette

Lean Manufacturing SMED
Lean Manufacturing SMEDLean Manufacturing SMED
Lean Manufacturing SMEDLean Sigma
 
c 'est tres important Page de gard
c 'est tres important Page de gardc 'est tres important Page de gard
c 'est tres important Page de gardIbtissem Benbelgacem
 
Rapport se stage LEONI BSK
Rapport se stage LEONI BSKRapport se stage LEONI BSK
Rapport se stage LEONI BSKChàimaà Mhjr
 
poka yoké, knban , kaizen
poka yoké, knban , kaizenpoka yoké, knban , kaizen
poka yoké, knban , kaizenZakaria Rhoulben
 
Final year project report on Value stream mapping and Smed
Final year project report on Value stream mapping and SmedFinal year project report on Value stream mapping and Smed
Final year project report on Value stream mapping and SmedUmar Yazdani
 
E11 1 intro to operational-excellence_final-web
E11 1 intro to operational-excellence_final-webE11 1 intro to operational-excellence_final-web
E11 1 intro to operational-excellence_final-webDir Jan
 
SMED for non-manufacturing sectors - Revised
SMED for non-manufacturing sectors - RevisedSMED for non-manufacturing sectors - Revised
SMED for non-manufacturing sectors - RevisedVIVEK NERURKAR
 
PresentacióN S.M.E.D
PresentacióN S.M.E.DPresentacióN S.M.E.D
PresentacióN S.M.E.DBieito.o
 
SMED or Single Minute Exchange of Dies and Set-up Reduction Process
SMED or Single Minute Exchange of Dies and Set-up Reduction ProcessSMED or Single Minute Exchange of Dies and Set-up Reduction Process
SMED or Single Minute Exchange of Dies and Set-up Reduction ProcessW3 Group Canada Inc.
 
Single Minute Exchange of Dies (SMED)
Single Minute Exchange of Dies (SMED)Single Minute Exchange of Dies (SMED)
Single Minute Exchange of Dies (SMED)Pramod A
 
Tp2 - OPEN ERP (2)
Tp2 - OPEN ERP (2)Tp2 - OPEN ERP (2)
Tp2 - OPEN ERP (2)Lilia Sfaxi
 

En vedette (20)

Lean Manufacturing SMED
Lean Manufacturing SMEDLean Manufacturing SMED
Lean Manufacturing SMED
 
SMED Training
SMED Training SMED Training
SMED Training
 
c 'est tres important Page de gard
c 'est tres important Page de gardc 'est tres important Page de gard
c 'est tres important Page de gard
 
SMED-Observation Training
SMED-Observation TrainingSMED-Observation Training
SMED-Observation Training
 
Rapport se stage LEONI BSK
Rapport se stage LEONI BSKRapport se stage LEONI BSK
Rapport se stage LEONI BSK
 
poka yoké, knban , kaizen
poka yoké, knban , kaizenpoka yoké, knban , kaizen
poka yoké, knban , kaizen
 
Final year project report on Value stream mapping and Smed
Final year project report on Value stream mapping and SmedFinal year project report on Value stream mapping and Smed
Final year project report on Value stream mapping and Smed
 
E11 1 intro to operational-excellence_final-web
E11 1 intro to operational-excellence_final-webE11 1 intro to operational-excellence_final-web
E11 1 intro to operational-excellence_final-web
 
Sdvs cadre stratégique groupe ls 3 at_cr
Sdvs cadre stratégique groupe ls 3 at_crSdvs cadre stratégique groupe ls 3 at_cr
Sdvs cadre stratégique groupe ls 3 at_cr
 
SMED for non-manufacturing sectors - Revised
SMED for non-manufacturing sectors - RevisedSMED for non-manufacturing sectors - Revised
SMED for non-manufacturing sectors - Revised
 
Tìm hiểu Smed và qco ( bkls team)
Tìm hiểu Smed và qco ( bkls team)Tìm hiểu Smed và qco ( bkls team)
Tìm hiểu Smed và qco ( bkls team)
 
ppt
pptppt
ppt
 
The SMED Method by CLT Services
The SMED Method by CLT ServicesThe SMED Method by CLT Services
The SMED Method by CLT Services
 
PresentacióN S.M.E.D
PresentacióN S.M.E.DPresentacióN S.M.E.D
PresentacióN S.M.E.D
 
Smed smpl 1
Smed smpl 1Smed smpl 1
Smed smpl 1
 
SMED or Single Minute Exchange of Dies and Set-up Reduction Process
SMED or Single Minute Exchange of Dies and Set-up Reduction ProcessSMED or Single Minute Exchange of Dies and Set-up Reduction Process
SMED or Single Minute Exchange of Dies and Set-up Reduction Process
 
Single Minute Exchange of Dies (SMED)
Single Minute Exchange of Dies (SMED)Single Minute Exchange of Dies (SMED)
Single Minute Exchange of Dies (SMED)
 
Smed
SmedSmed
Smed
 
Do you SMED?
Do you SMED?Do you SMED?
Do you SMED?
 
Tp2 - OPEN ERP (2)
Tp2 - OPEN ERP (2)Tp2 - OPEN ERP (2)
Tp2 - OPEN ERP (2)
 

Similaire à Smed

jeu stratégie de maintenance
jeu stratégie de maintenancejeu stratégie de maintenance
jeu stratégie de maintenanceCIPE
 
amelioration de disponibilité.pdf
amelioration de disponibilité.pdfamelioration de disponibilité.pdf
amelioration de disponibilité.pdfGhizlaneLam
 
Jeu premium distanciel
Jeu premium distancielJeu premium distanciel
Jeu premium distancielCIPE
 
La_pratique_du_SMED_Obtenir_des_gains_im.pdf
La_pratique_du_SMED_Obtenir_des_gains_im.pdfLa_pratique_du_SMED_Obtenir_des_gains_im.pdf
La_pratique_du_SMED_Obtenir_des_gains_im.pdfnoyeho2034
 
Diaporama SMED.ppt
Diaporama SMED.pptDiaporama SMED.ppt
Diaporama SMED.pptSou Tibon
 
AMDEC produit et process
AMDEC produit et processAMDEC produit et process
AMDEC produit et processEric Métais
 
Jeu de la maintenance stratégie
Jeu de la maintenance stratégieJeu de la maintenance stratégie
Jeu de la maintenance stratégieCIPE
 
jeu dispersion 6 sigma
jeu dispersion 6 sigmajeu dispersion 6 sigma
jeu dispersion 6 sigmaCIPE
 
Présentation pp pour soutenance 2
Présentation pp pour soutenance 2Présentation pp pour soutenance 2
Présentation pp pour soutenance 2morganloch
 
Jeu lean construction management 2017
Jeu lean construction management 2017Jeu lean construction management 2017
Jeu lean construction management 2017Nadia Gharbi
 
Jeu gestion de projet agile 2019
Jeu gestion de projet agile 2019Jeu gestion de projet agile 2019
Jeu gestion de projet agile 2019CIPE
 
Catalogue de formations AFPI LOIRE 2019
Catalogue de formations AFPI LOIRE 2019Catalogue de formations AFPI LOIRE 2019
Catalogue de formations AFPI LOIRE 2019schaudy
 
SMED : comment réduire la taille des lots vers le flux tendu
SMED : comment réduire la taille des lots vers le flux tenduSMED : comment réduire la taille des lots vers le flux tendu
SMED : comment réduire la taille des lots vers le flux tenduJoel DUFLOT
 
Etude de la maintenance préventif
Etude de la maintenance préventifEtude de la maintenance préventif
Etude de la maintenance préventifNajlae Zaim
 
La Totale Productive Maintenance, TPM, Sa mise en place
La Totale Productive Maintenance, TPM, Sa mise en placeLa Totale Productive Maintenance, TPM, Sa mise en place
La Totale Productive Maintenance, TPM, Sa mise en placeJoel DUFLOT
 

Similaire à Smed (20)

Application de la methode SMED
Application de la methode SMEDApplication de la methode SMED
Application de la methode SMED
 
jeu stratégie de maintenance
jeu stratégie de maintenancejeu stratégie de maintenance
jeu stratégie de maintenance
 
amelioration de disponibilité.pdf
amelioration de disponibilité.pdfamelioration de disponibilité.pdf
amelioration de disponibilité.pdf
 
Chapitre_2.pdf
Chapitre_2.pdfChapitre_2.pdf
Chapitre_2.pdf
 
Jeu premium distanciel
Jeu premium distancielJeu premium distanciel
Jeu premium distanciel
 
La_pratique_du_SMED_Obtenir_des_gains_im.pdf
La_pratique_du_SMED_Obtenir_des_gains_im.pdfLa_pratique_du_SMED_Obtenir_des_gains_im.pdf
La_pratique_du_SMED_Obtenir_des_gains_im.pdf
 
Diaporama SMED.ppt
Diaporama SMED.pptDiaporama SMED.ppt
Diaporama SMED.ppt
 
AMDEC produit et process
AMDEC produit et processAMDEC produit et process
AMDEC produit et process
 
Jeu de la maintenance stratégie
Jeu de la maintenance stratégieJeu de la maintenance stratégie
Jeu de la maintenance stratégie
 
jeu dispersion 6 sigma
jeu dispersion 6 sigmajeu dispersion 6 sigma
jeu dispersion 6 sigma
 
Upc
UpcUpc
Upc
 
Juste à temps (Just in time)
Juste à temps (Just in time)Juste à temps (Just in time)
Juste à temps (Just in time)
 
Présentation pp pour soutenance 2
Présentation pp pour soutenance 2Présentation pp pour soutenance 2
Présentation pp pour soutenance 2
 
Jeu lean construction management 2017
Jeu lean construction management 2017Jeu lean construction management 2017
Jeu lean construction management 2017
 
mrpii2002.ppt
mrpii2002.pptmrpii2002.ppt
mrpii2002.ppt
 
Jeu gestion de projet agile 2019
Jeu gestion de projet agile 2019Jeu gestion de projet agile 2019
Jeu gestion de projet agile 2019
 
Catalogue de formations AFPI LOIRE 2019
Catalogue de formations AFPI LOIRE 2019Catalogue de formations AFPI LOIRE 2019
Catalogue de formations AFPI LOIRE 2019
 
SMED : comment réduire la taille des lots vers le flux tendu
SMED : comment réduire la taille des lots vers le flux tenduSMED : comment réduire la taille des lots vers le flux tendu
SMED : comment réduire la taille des lots vers le flux tendu
 
Etude de la maintenance préventif
Etude de la maintenance préventifEtude de la maintenance préventif
Etude de la maintenance préventif
 
La Totale Productive Maintenance, TPM, Sa mise en place
La Totale Productive Maintenance, TPM, Sa mise en placeLa Totale Productive Maintenance, TPM, Sa mise en place
La Totale Productive Maintenance, TPM, Sa mise en place
 

Smed

  • 1. LA METHODE S.M.E.D. POUR REDUIRE LES TEMPS DE CHANGEMENT DE REFERENCE I - ORIGINES ET JUSTIFICATION : La plupart des responsables d’entreprises conviennent que la diversité de la production, notamment les petites séries, représente la principale difficulté rencontrée dans les entreprises. En recherchant la cause de ces difficultés, on rencontre généralement le nombre élevé de changements de fabrication et les temps non productifs passée à ces changements. Christophe CABERLON 1 La méthode SMED
  • 2. LA METHODE S.M.E.D. POUR REDUIRE LES TEMPS DE CHANGEMENT DE REFERENCE La méthode SMED Méthodologie japonaise développée par SHIGEO SHINGO of Single Minute Exchange Die 1950 : Découverte à l'usine MAZDA des phénomènes d'arrêt liés aux changements de série. 1957 : Idée de transférer en temps masqué Changement de référence en moins de 10 minutes Christophe CABERLON certaines opérations alors réalisées pendant l'arrêt de la machine. Depuis, adoption par TOYOTA, puis le japon et même par le monde entier de cette méthode 2 La méthode SMED
  • 3. LA METHODE S.M.E.D. I – 1 - LES ORIGINES : LES COUTS FIXES : L’existence de coûts fixes liés à la mise en fabrication de produits. Une répartition de ces coûts de façon uniforme sur les produits. Lancement de lots importants pour amortir ces coûts fixes. LA QUANTITE ECONOMIQUE : La formule de WILSON permet d’évaluer le lot économique à lancer. Ses défauts : Temps de changement de série = donnée fixe. L’orientation va vers la recherche d’une taille de lot. Christophe CABERLON 3 La méthode SMED
  • 4. LA METHODE S.M.E.D. I – 2 - LES 2 APPROCHES DEVELOPPEES : LES ANALYSES DE DEROULEMENT : Formaliser, simplifier, les temps de préparation. stabiliser ! ! OBJECTIFS DE GAINS MODESTES ! ! LA METHODE S.M.E.D. : Intervention sur les actions internes et externes au processus. Aucune limite à priori dans le raisonnement à mettre en œuvre. Démarche itérative permettant de réaliser du progrès permanent Christophe CABERLON 4 La méthode SMED
  • 5. LA METHODE S.M.E.D. I – 3 - LES ENJEUX DU SYSTEME S.M.E.D. : Réduction des temps de préparation. Ne produire que les quantités d’articles dont on a besoin. Augmentation de la capacité disponible des machines. Accroissement de la productivité globale du système de production. Amélioration des conditions d’éxécution de changements. Optimisation de l’ergonomie des postes de travail. Formulation d’un ensemble de recommandations incluses dans CdC machines. Optimisation de la conception ou de l’achat de nouveaux moyens de production. Christophe CABERLON 5 La méthode SMED
  • 6. LA METHODE S.M.E.D. II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE : II – 1 - DEMARCHE ECONOMIQUE : WILSON souvent décrié MAIS Dimension économique nécessaire. Coût de lancement = donnée fixe Coût de lancement = valeur à réduire q0 = Christophe CABERLON 2 V x Cl Pu x i V: Cl : Pu : i: 6 Besoins pour une période Coût fixe de lancement d’une série Coût de revient unitaire du produit Taux de possession des stocks La méthode SMED
  • 7. LA METHODE S.M.E.D. II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE : II – 1 - DEMARCHE ECONOMIQUE : suite Quand Cl divisé par 2 q0 divisé par 40 35 35 30 30 25 25 Coûts 45 40 Coût 45 2 20 20 15 15 10 10 5 5 0 0 1 3 5 7 9 11 13 15 17 19 21 23 25 27 29 31 33 35 1 Quantité lancée 5 7 9 11 13 15 17 19 21 23 25 27 29 31 33 35 Quantité lancée RECHERCHE DE L’OPTIMUM GLOBAL Christophe CABERLON 3 7 Coût du changement de fabrication Coût de possession du stock Coût de gestion complet La méthode SMED
  • 8. Date fin de la série Série précédente Dé m Ev onta a Dé cuat ge cla ion Ev rati de rn a o Dé cuat n fic ière m io h p Ev onta n sé e su ièce ive a r us Ne cuat ge d ie e tto ion es Tra yag de out ils s n e Ap spor du p outil p s t Re ort n outil oste mi ou s v Ma se à vea ers u m i Att nten haut x ou aga a e t e sin Mo ntes nce ur d’ ils d o n Ré tage diver e mo utilla g g n se y Mo lage ouv s ens es e n n Ré tage ouve l out il g Mo lage nouv l outi 1 e l n Ré tage nouv l ou 1 ti e g Piè lage nouv l out l 2 ce no el o il 2 Aff de uve ut ina ré l o il . . ge d glag util n . n es e rég lag es LA METHODE S.M.E.D. II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE : II – 2 – CONSTITUTION D’UN TEMPS DE CHANGEMENT DE SERIE : Constats lors de changement de référence produite Christophe CABERLON Date début de la série 8 Série suivante DUREE TOTALE DU CHANGEMENT DE LA SERIE Date de changement officiel de référence produite La méthode SMED
  • 9. LA METHODE S.M.E.D. II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE : II – 2 – CONSTITUTION D’UN TEMPS DE CHANGEMENT DE SERIE : On peut considérer que la répartition des temps dans un changement de série est approximativement celle relatée dans ce tableau. OPERATIONS % DU TEMPS Préparation – démontage – vérification de la matière, des outillages – outillages de contrôle . . . . . 30 % Montage et démontage des outils 10 % Centrages, réglage des dimensions et autres paramètres. 20 % Pièces d’essais et ajustements 40 % Christophe CABERLON 9 La méthode SMED
  • 10. LA METHODE S.M.E.D. II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE : II – 3 – MOYENS ET OBJECTIFS : Explosion des objectifs et des limites, OUI , mais aussi : Actions menées conjointement avec le personnel de production : Création d’un groupe regroupant les fonctions Méthodes, Maintenance, Qualité. . ., et surtout l’opérateur conduisant la machine. Utilisation de moyens vidéo pour le diagnostic : Mise en évidence des dysfonctionnements Possibilité de revisionner les séquences Analyse plus fine des actions réalisées. Christophe CABERLON 10 La méthode SMED
  • 11. LA METHODE S.M.E.D. II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE : II – 3 – MOYENS ET OBJECTIFS : suite Objectif visé : La réduction du temps de changement de série. Le temps d’arrêt de la machine ! ! et NON l’occupation des hommes ! ! Rappel : Le taux de M.O. est faible par rapport au coût d’un arrêt. Il faut séparer : - le taux horaire d’une machine, - le coût d’un arrêt, - le taux de la Main d’Oeuvre. Un exemple : Christophe CABERLON L’ARRET AU STAND D’UNE FORMULE 1 11 La méthode SMED
  • 12. LA METHODE S.M.E.D. II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE : II – 3 – MOYENS ET OBJECTIFS : suite Classement des actions entreprises en 3 catégories Niveau technique et niveau d’ investissement Actions d’organisation : Gains de 40 à 50 % sur 3 mois : Organisation du poste, synchro des opérations, travail en temps masqué . . . Evolution technique des moyens : Gains de 15 à 25 % sur 6 mois : Aménagements techniques, avec des investissements limités. Développement de l’automatisation : Gains de 5 à 10 % sur 1 an : Compléments de gains rarement mis en œuvre car nécessitant de gros investissements. Christophe CABERLON 12 La méthode SMED
  • 13. LA METHODE S.M.E.D. II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE : II – 3 – MOYENS ET OBJECTIFS : suite LE FILM VIDEO 1 - Le film vidéo est un support à un travail en groupe. 2 - L'animateur doit fixer une date précise pour le film et réaliser ou faire réaliser le film. 3 - Les horaires de prise de vidéo sont communiqués suffisament à l'avance aux opérateurs. 4 - Le film est réalisé dans les conditions de tous les jours sur postes habituels. 5 - Le périmètre du film est : - Fin de la fabrication d'une série (dernière pièce terminée) - Début de fabrication de la série suivante (edébut première pièce) Fixer un objectif clair au groupe Christophe CABERLON 13 La méthode SMED
  • 14. LA METHODE S.M.E.D. II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE : II – 4 – LA DEMARCHE S.M.E.D. : La démarche repose essentiellement sur la distinction qui doit Être faite entre les opérations internes et les opérations externes Opérations internes : Opérations devant être réalisées obligatoirement machine arrêtée. Opérations externes : Opérations pouvant être réalisées lorsque la machine est en marche. La démarche d’étude et de recherche de solutions se déroule en 4 étapes Christophe CABERLON 14 La méthode SMED
  • 15. LA METHODE S.M.E.D. II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE : II – 4 – LA DEMARCHE S.M.E.D. : 3 0 REDUIRE IDENTIFIER 2 CONVERTIR Christophe CABERLON 15 1 SEPARER La méthode SMED
  • 16. LA METHODE S.M.E.D. II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE : II – 4 – LA DEMARCHE S.M.E.D. : Les 6 actions principales de la méthode SMED 1 - Recensement des dysfonctionnements liés aux changements de séries. 2 - Relever les informations de chronologie, durée, aléas, liées aux changements; 3 - Réaliser un PARETO pour prioriser les actions. 4 - Dissocier les opérations de réglages internes des opérations de réglages externes. 5 - Réduire au minimum, les opérations de réglages externes. 6 - Réduire au minimum, les opérations de réglages internes Identifier les différentes opérations Christophe CABERLON Séparer les opérations INT et EXT Transformer les opérations INT en EXT 16 Rationaliser les opérations INTERNES Rationaliser les opérations EXTERNES La méthode SMED
  • 17. LA METHODE S.M.E.D. II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE : II – 4 – LA DEMARCHE S.M.E.D. : A PARTIR DU FILM : 3 REDUIRE 0 - Lister les opérations réalisées. IDENTIFIER - Décrire précisement ces opérations. 2 CONVERTIR 1 - Quantifier chacune des opérations. SEPARER - Les classer selon un PARETO. - Identifier les différents points à traîter facilement. Christophe CABERLON 17 La méthode SMED
  • 18. LA METHODE S.M.E.D. II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE : II – 4 – LA DEMARCHE S.M.E.D. : A PARTIR DU FILM : 3 REDUIRE 2 CONVERTIR 0 - Les membres du groupe parcourent et analysent les différentes opérations. IDENTIFIER 1 - Pour extraire celles réalisables en externe normalement. SEPARER PAS DE RECHERCHE DE SOLUTIONS D’AMELIORATION Christophe CABERLON 18 La méthode SMED
  • 19. LA METHODE S.M.E.D. II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE : II – 4 – LA DEMARCHE S.M.E.D. : A PARTIR DU FILM : 3 REDUIRE 2 CONVERTIR Christophe CABERLON 0 Les membres du groupe IDENTIFIER - analysent plus finement les opérations internes et recherchent des solutions. 1 SEPARER - pour convertir ces opérations en opérations externes. 19 La méthode SMED
  • 20. LA METHODE S.M.E.D. II – LES CARACTERISTIQUES DE LA METHODE : II – 4 – LA DEMARCHE S.M.E.D. : 3 REDUIRE 2 CONVERTIR Recherche de solutions pour réduire les opérations internes non convertibles : - Taches simultanées - Standardisation d’outillages - Blocages rapides - Travail en équipes . . . 0 IDENTIFIER 1 SEPARER - Approfondir l’étude pour réduire, voir éliminer les essais et réglages. - Idem sur les tâches externes. Christophe CABERLON 20 La méthode SMED
  • 21. LA METHODE S.M.E.D. III - LA CONDUITE D’UNE ACTION S.M.E.D. : La conduite d’une action S.M.E.D. se fait au travers des 4 étapes vues précedemment, mais il faut prendre en compte : un certain nombre de préalables, des moyens à mettre en œuvre, une certaine préparation avant d’étudier le processus en groupe. Les solutions seront ensuite - chiffrées, - affectées de priorités, - impérativement planifiées. Christophe CABERLON 21 La méthode SMED
  • 22. LA METHODE S.M.E.D. III - LA CONDUITE D’UNE ACTION S.M.E.D. : III – 1 – LES PREALABLES : Avant d’engager une action S.M.E.D., il est indispensable de : Choisir un sujet bien entendu, Informer le personnel de la maîtrise et de l’atelier, Obtenir l’accord des opérateurs concernés, Constituer le groupe de travail et le former si nécessaire, Christophe CABERLON 22 La méthode SMED
  • 23. LA METHODE S.M.E.D. III - LA CONDUITE D’UNE ACTION S.M.E.D. : III – 1 – LES PREALABLES : suite Le choix du sujet pourra être déterminé en fonction de : L’incidence des différents postes sur le flux, Ceux qui présentent les temps les plus importants et répétitifs, Ceux qui sont la cause principale de séries importantes et de surstocks récurents La recherche de capacités notament pour des postes goulets, La faculté de reproduire les solutions apportées à d’autres moyens de production similaires ou ressemblants. Christophe CABERLON 23 La méthode SMED
  • 24. LA METHODE S.M.E.D. III - LA CONDUITE D’UNE ACTION S.M.E.D. : III – 1 – LES PREALABLES : suite L’ information des membres du personnel est essentielle. Elle concerne : - Les cadres, - les techniciens, - la maîtrise, - les opérateurs. Elle portera sur : - Les enjeux, - les objectifs poursuivis, - les moyens employés. Attention, l’information est très délicate : RISQUE DE REJET Christophe CABERLON 24 La méthode SMED
  • 25. LA METHODE S.M.E.D. III - LA CONDUITE D’UNE ACTION S.M.E.D. : III – 1 – LES PREALABLES : suite L’ accord des opérateurs doit être obtenu notamment pour : L’utilisation de moyens vidéo, Moyen avantageux - pour mettre en évidence les défauts Inconvénient majeur - on n’aime pas sa propre image en vidéo, L’exploitation des résultats, Sensibiliser les opérateurs sur les avantages pour eux ( pénibilité…) Ne pas hésiter à montrer les gains pour l’entreprise Christophe CABERLON 25 La méthode SMED
  • 26. LA METHODE S.M.E.D. III - LA CONDUITE D’UNE ACTION S.M.E.D. : III – 1 – LES PREALABLES : suite Le groupe de travail pourra être constitué de 4 à 6 personnes : celles connaissant le fonctionnement du poste : - Opérateur - agent de méthodes - Préparateur - Technicien de maintenance - Outilleur - Contrôleur qualité celles ayant pouvoir de décision pour valider le décisions prises : - Chef de service - Responsable hiérarchique un animateur : - Agent de méthode par exemple, formé à la méthode S.M.E.D. Christophe CABERLON 26 La méthode SMED
  • 27. LA METHODE S.M.E.D. III - LA CONDUITE D’UNE ACTION S.M.E.D. : III – 1 – LES PREALABLES : suite Une formation à la méthode devra être dispensée au groupe : Cette formation : - ne devra pas éxéder une journée, - sera si possible réalisée par le futur animateur du groupe. Le programme comprendra : - une partie théorique consacrée à la méthode elle-même, - une application sous forme de cas réaliste - des supports de formation propres à la méthode S.M.E.D. Christophe CABERLON 27 La méthode SMED
  • 28. LA METHODE S.M.E.D. III - LA CONDUITE D’UNE ACTION S.M.E.D. : III – 2 – LES MOYENS NECESSAIRES : L’animateur est responsable de l’ensemble des moyens à mettre en œuvre et veillera à les réunir avant la première réunion. un camescope pour créer le support de travail, un magnétoscope permettant de visualiser plusieurs fois le support, des documents de dépouillement et des tableaux, un moyen de calcul pour des calculs de temps et diverses simulations, une salle de travail à proximité du moyen étudié Christophe CABERLON 28 La méthode SMED
  • 29. LA METHODE S.M.E.D. III - LA CONDUITE D’UNE ACTION S.M.E.D. : III – 3 – LA PREPARATION DU TRAVAIL EN GROUPE : Il est nécessaire d’effectuer un dépouillement du film avant la première réunion de travail : par un spécialiste de la méthode, pour créer la liste des tâches et temps associés, pour récapituler les temps par catégories. Si la durée du film est trop importante : préparer une version allégée, limitée à 2 heures de projection, par un spécialiste de la méthode. Christophe CABERLON 29 La méthode SMED
  • 30. LA METHODE S.M.E.D. III - LA CONDUITE D’UNE ACTION S.M.E.D. : III – 4 – APPLICATION DE LA METHODE PAR LE GROUPE : Intervention sur les actions internes et externes au processus. Aucune limite à priori dans le raisonnement à mettre en œuvre. Démarche itérative permettant de réaliser du progrès permanent Christophe CABERLON 30 La méthode SMED
  • 31. LA METHODE S.M.E.D. III - LA CONDUITE D’UNE ACTION S.M.E.D. : III – 5 – PLANNING TYPE D’UNE ACTION S.M.E.D. : ETAPES Préalables Informations Constitution du groupe Formation Réalisation vidéo Dépouillement Etude S.M.E.D. Phase 0 à 4 Synthèse Décisions S1 S2 S3 S4 M2 X M3 M4 M5 M6 X X M7 M8 M9 M10 M11 M12 X X X X X X X X X X X X Actions Organisation Evolution des moyens Automatisation Christophe CABERLON X 31 X X X X La méthode SMED
  • 32. LA METHODE S.M.E.D. POUR REDUIRE LES TEMPS DE CHANGEMENT DE REFERENCE Les résultats potentiels des actions SMED 1 - Augmentation de la capacité à produire 2 - Réduction ( voire élimination ) des erreurs liées à de mauvais réglage 3 - Augmentation de la flexibilité 4 - Réduction des coûts 5 - Amélioration de la sécurité 6 - Meilleure productivité et rentabilité 7 - Diminution des délais 8 - Diminution des en-cours 9 - Augmentation de la motivation 10 - Amélioration de la qualité Christophe CABERLON 32 La méthode SMED
  • 33. LA METHODE S.M.E.D. III - LA CONDUITE D’UNE ACTION S.M.E.D. : III – 6 – LES EVOLUTIONS : Lorsque des résultats satisfaisants ont été obtenus, Shigéo SHINGO, le précurseur de S.M.E.D. propose de ne pas interrompre la démarche et de pousser plus loin : A quoi servent les vis et les boulons Ne peut on pas imaginer des mises en bridages automatiques, en un seul geste : « LA METHODE O.T.E.D. ». Christophe CABERLON 33 La méthode SMED