SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  31
Télécharger pour lire hors ligne
‫ﺔ‬ ‫اﳌﻨﺎ‬ ‫ﻃﺐ‬ ‫دروس‬
‫اﻟﺜﺎﻧﻴﺔ‬‫اﻟﺤﺎﻻت‬‫اﻟﺜﺎﻧﻴﺔ‬‫اﻟﺤﺎﻻت‬‫و‬‫و‬‫اﻟﺜﺎﻟﺜﺔ‬‫اﻟﺜﺎﻟﺜﺔ‬
*‫ﻃﺐ‬ ‫ﲣﺼﺺ‬ ‫اﻟﺜﺎﻟﺚ‬ ‫اﻟﺼﻒ‬*
‫اﻟﻄﺒﯿﺔ‬ ‫ﻠﻌﻠﻮم‬ ‫اﻟﻌﺎﱄ‬ ‫اﻟﻮﻃﲏ‬ ‫اﳌﻌﻬﺪ‬
‫اﻟﺜﺎﻧﻴﺔ‬‫اﻟﺤﺎﻻت‬‫اﻟﺜﺎﻧﻴﺔ‬‫اﻟﺤﺎﻻت‬‫و‬‫و‬‫اﻟﺜﺎﻟﺜﺔ‬‫اﻟﺜﺎﻟﺜﺔ‬
THÉORIE DE L’IMMUNITÉ ACQUISE
DESCRI
clinique
Variole
Contrair
d'autres
Il indiqu
égaleme
sujets q
guérisse
maladie
longue
Abu Bakr Mohammad Ibn Zakariya
Al-Razi
(865-925)
e du
С * -
tivation
e ТН
essing)
n de
Durant le premier trimestre nous avons vu
ensemble les différentes composantes du
système immunitaire et leur fonctionnement,
depuis les premiers concepts du Médecin Arabo-
Musulman Al-Razi aux derniers Nobélistes
DESCRI
clinique
Variole
Contrair
d'autres
Il indiqu
égaleme
sujets q
guérisse
maladie
longuecellules
es
es
es
e du
С * -
tivation
e ТН
lala plusplus récenterécente
Fonctionnement déficitaire Fonctionnement normale Fonctionnement exagéré
Toute situation clinique nécessitant de l’INVESTIGATION immunobiologique et/ou de
l’INTERVENTION thérapeutique sur le système immunitaire
En ce deuxième trimestre nous allons voir ensemble
Immunité de la transplantation
Réaction du rejet de transplantation.
-Réactions d’hypersensibilité
-maladies AUTOMMUNES et ALLERGIQUES
-Syndromes de DÉFICITS immunitaire
primaires et secondaires.
-CANCERS
1. Savoir identifier le probleme
2. Connaitre l’approche de l’exploration
3. Maitiser l’intervention thérapeutique
Fonctionnement déficitaire Fonctionnement normale Fonctionnement exagéré
En 1963,
coédité a
Aspects o
compren
bien con
allergiqu
aux tissu
d'hypers
Phas
diabo
DÉFINITION:
L'HYPERSENSIBILITÉ (ou allergie) est une réponse Immune ADAPTATIVE EXAGÉRÉE à la
PROVOCATION ANTIGÉNIQUE, NUISIBLE À L'ORGANISME LUI-MÊME.
60 ans après…..
1963Mot Ana-phylaxie forgé par Charles Richeten
1902 à partir du grec ancien aná « inverse »
et phulaxis « garde, protection »
Robert Royston Amos
(Robin) COOMBS
Philip GELL (1914–2001)
la classification de
Gell et Coombs
reste la méthode
la plus valable et
la plus utile pour
comprendre
l'hypersensibilité.
1913hase
ngéli
ue
Phas
diabo
1963
Paul Portier
Dr. Richet
Les antigènes responsables des hypersensibilités II, III et IV
ExogenesEndogenes Haptenes ExogenesEndogenes
La réponse immunitaire contre ses propres tissus est la même que contre les agents pathogènes
La présence CONTINUE d'auto-antigènes maintient l'activation de l’autoimmunité
 Inflammation chronique
La destruction des tissus surpasse la régénération des tissus
Les réponses auto-immunes peuvent être catégorisées en réactions
d'hypersensibilité de type II, III ou IV
Maladies Auto-immunes
Haptenes
Exogenes qui se lient aux endogenes
(ex:Médicament)
Maladies Autoimmunes Maladies Infectieuses
Allergies aux Médicaments
Maladies Professionnelles
Contrairement aux réactions de type I, l'hypersensibilité de type II est causée par des lésions
CELLULAIRES DIRECTES PAR ANTICORPS.
Les mécanismes qui sous-tendent la destruction cellulaire sont multiples:
HYPERSENSIBILITEHYPERSENSIBILITE DE TYPE IIDE TYPE II
Intravas
hemoly
Ab Ab
complem
Intravas
hemoly
hemoly
RBC sen
complem
phagocy
spleen o
Cellule
Cible
NK
Fc
Cellule
Cible
Anticorps
C
Cellule
Cible
C
Des Ac de type IgG ou IgM liés à des Ag de SURFACE CELLULAIRE ou de TISSU
Anticorps Cytotoxiques
Intravas
hemoly
hemoly
RBC sen
complem
phagocy
spleen o
Intravas
hemoly
hemoly
cascade
→ RBC l
Action Cytotoxique (ADCC)
Cellule
Cible
NK
Cell-surface Ag
IgG
Cellule
Cible
Lyse Médiée par le omplément
C
Phagocyte
CR
Cellule
Cible
IgG
1 2 3
4
Anticorps Non Cytotoxiques: Bloqueur ou Stimulateur
C
La réaction prend
des heures à un jour
une dégradation des globules rouges dépendante de l'anticorps se produit, par exemple en
résultat de la liaison d'anticorps à la membrane des globules rouges qui ne parviennent pas à
activer le complément MAIS favorisent l’opsonisation aux macrophages et la dégradation des
RBC. Ceci se produit par exemple dans LA MALADIE HÉMOLYTIQUE DU NOUVEAU-NÉ (MHN)
provoquée par l'incompatibilité de Rh.
‫اﻟﺻﻔﺎﺋﺢ‬
Haptene
(ex:médicament)
MECHANISMES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE II
1. Lyse dépendante du complément
2. Phagocytose (Opsonisation)
a- RÉACTIONS HÉMOLYTIQUE DE TRANSFUSION: la lyse des globules rouges dépendante du
complément suite à des provoquées par une incompatibilité d'ABO et par d'autres formes
d'anémies hémolytiques.
b- Thrombopénie médicamenteuses:
1 2 3 4
une dégradation des globules rouges dépendante de l'anticorps se produit, par exemple en
résultat de la liaison d'anticorps à la membrane des globules rouges qui ne parviennent pas à
activer le complément MAIS favorisent l’opsonisation aux macrophages et la dégradation des
RBC. Ceci se produit par exemple dans LA MALADIE HÉMOLYTIQUE DU NOUVEAU-NÉ (MHN)
provoquée par l'incompatibilité de Rh.
2. Phagocytose (Opsonisation)
retirés de la
circulation fœtale
par les
macrophages de
la rate et du foie.
une cytotoxicité à médiation cellulaire dépendante d'anticorps (ADCC), qui se produit lorsque
des anticorps cytotoxiques se fixent à la surface de la cible de et la liaison ultérieure des
lymphocytes NK induit une lyse cellulaire médiée par les granzymes et la perforine.
Cellule ciblepores
‫اﻟﻣوت‬ ‫ﻗﺑﻠﺔ‬
Cytoto
Target
cell
3. Cytotoxicité dépendante des Autoanticorps (ADCC)
autoanticorps IgG dirigés contre les récepteurs de surface cellulaire
‫اﻟﻣوت‬ ‫ﻗﺑﻠﺔ‬ NK
3. Autoanticorps Non Cytotoxiques:
ANEMIE INDUITE DE MÉDICAMENTS
Noyau β-lactam
La liason réactive
La pénicilline
Se fixe à la transpeptidase bactérienne pour l’inactiver Mais elle peut se fixer à d’autres
protéine et les modifier (néo-épitope)
EXEMPLES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE II
Se fixe à la transpeptidase bactérienne pour l’inactiver Mais elle peut se fixer à d’autres
protéine et les modifier (néo-épitope)
Lyse par le complémentPhagocytose
1. Le rejet hyperaigue : se produit immédiatement en quelques minutes à quelques heures de
la transplantation, causé par des Ac PRÉ-formés (non détectés avant la transplantation)
une réponse immunitaire humorale qui active le complément
LE REJET HUMORALE
EXEMPLES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE II
2. Le rejet humorale aigue et/ou chronique: causé par des Ac NÉO-formés suite à la libération
du gréffon des antigenes HLA
Activation du complément Inflamation Thrombose la nécrose
le blocage de la perfusion
tissulaire et la nécrose du
greffon.
Antigene A/B
Antigene HLA
Complexe d’attaque
Membranaire
Cytokines pro-
inflamatoires
Enzymes
lytiques
Plaquettes
Cellules endothéliales du gréffon
la coagulation
intravasculaire
Von Willerand dans les corps de Weibel-Palades
SYNDROME DE GOODPASTURE
Ernest William Goodpasture, M.D.
EXEMPLES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE II
Poumon Normal Poumon Malade
l’ultrafiltration sanguine : l’Alvéole et Glomérule
Production d'auto-anticorps contre le collagène
de type IV de la membrane basale
Provoquant une inflammation et des lésions
tissulaires dans les reins et les poumons
atteinte rénale, la glomérulonéphrite à dépôts
linéaires d’IgG, et une atteinte pulmonaire,
l’hémoptysie..
Maladie autoimmune localisée / spécifique des
tissus
Diagnostic: recherche et dosage des
Auto-anticorps anti-membrane basale
Glomérulaire (Anti-MBG)
Rein Normal Rein Malade
Production d'auto-anticorps contre le collagène
de type IV de la membrane basale
Provoquant une inflammation et des lésions
tissulaires dans les reins et les poumons
atteinte rénale, la glomérulonéphrite à dépôts
linéaires d’IgG, et une atteinte pulmonaire,
l’hémoptysie..
Maladie autoimmune localisée / spécifique des
tissus
SYNDROME DE GOODPASTURE est une
Urgence Diagnostique et thérapeutique
MYASTHENIE GRAVIS
Autoanticorps contre les
récepteurs de l’Acétylcholine
dans la jonction neuromusculaire
INHIBANT la transmission des
impulsions nerveuses aux muscles
MALADIE DE GRAVES
Autoanticorps contre les
récepteurs de la TSH sur les
cellules thyroïdiennes provoquant
LA STIMULATION et la
surproduction des hormones
thyroïdiennes
EXEMPLES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE II
Faiblesse musculaire progressive
Hyperthyroïdie, goitre, protrusion des
globes oculaires
ANÉMIE PERNICIEUSE
bloquant l'absorption de la vitamine B12
TROUBLE DE LA FERTILITÉ
contre les spermatozoïdes ou les ovocytes
EXEMPLES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE II
1) Réaction de transfusion due à l'incompatibilité ABO
2) Incompatibilité Rhésus: (maladie hémolytique du nouveau-né)
4) Maladies auto-immunes
a) Le mécanisme de lésion tissulaire est une réaction cytotoxique par exemple. Le lupus,
l'anémie hémolytique auto-immune, le purpura thrombocytopénique idiopathique, la
myasthénie grave, la thyroïdite de Hashimoto, pemphigus
b) Une hypersensibilité de type II non cytotoxique: la maladie de Graves: Une forme de
thyroditits dans laquelle des anticorps sont produits contre le récepteur de surface de
TSH, Cela conduit à imiter l'effet de la TSH et à stimuler les cellules à surproduire les
hormones thyroïdiennes
3) Réaction aux médicaments:
La pénicilline peut s'attacher comme haptène aux globules rouges et Induire des anticorps
qui sont cytotoxiques pour Cellule-médicament conduisant à l'hémolyse
La quinine peut s'attacher aux plaquettes et les anticorps Provoque la destruction des
plaquettes et le Purpura thrombocytopénie
Ne pas
apprendre par
cœur
4) Maladies auto-immunes
a) Le mécanisme de lésion tissulaire est une réaction cytotoxique par exemple. Le lupus,
l'anémie hémolytique auto-immune, le purpura thrombocytopénique idiopathique, la
myasthénie grave, la thyroïdite de Hashimoto, pemphigus
b) Une hypersensibilité de type II non cytotoxique: la maladie de Graves: Une forme de
thyroditits dans laquelle des anticorps sont produits contre le récepteur de surface de
TSH, Cela conduit à imiter l'effet de la TSH et à stimuler les cellules à surproduire les
hormones thyroïdiennes
5) Réactions cytotoxiques par rejet de greffe:
Dans le cas d'un rejet hyperagré, le receveur a déjà effectué un anticorps contre le greffon
6) Infectieuses Agglutinines froides qui sont des auto-anticorps anti- érythrocytaires transitoires
d'origine post-infectieuse ex: Mycoplasma pneumoniae
Confirmation initiale du mécanisme immunitaire par la Démonstration de l'attachement de l'Ac ou du
complément aux globules rouges du patient (Le test de Coombs direct )
Test de Coombs Direct
lavage
Test de Coombs :
EXPLORATION de l’HYPERSENSIBILITE TYPE II
Recherche et dosage des Anticorps ou Auto-anticorps spécifiques:
Immunoenzymatique (ELISA), Immunofluoréscence
Anémie hémolytique Auto-Immune (AHAI)
Des érythrocytes couverts d’Ac in vivo
Ajouter des anti-IgG (AGH) Les anti-IgG provoque
l’HÉMAGLUTINATIONTest de Coombs Indirect
Réactif
(erythrocytes)
Serum du patient
contenant des Ac
Le test de Coombs indirect détecte les anticorps dans le sérum (par exemple, anti-D).
Maladie hémolytique du nouveau-né
Rx:
ant
i-
infl
am
ma
tor
y +
im
mu
no
su
pp
res
siv
e
ag
ent
s
Quiz
L’autoimmunité peut etre
1. De l’ hypersensibilité de type I
2. De l’ hypersensibilité de typeII
3. De l’ hypersensibilité de type III
4. De l’ hypersensibilité de type IV
Les mécanismes de l’hypersensibilité de type II sont
1. La lyse complément dépendante
2. La cytotoxicité anticorps dépendante
3. Les mastocytes activés par les IgE
4. La phagocytose
5. Des anticorps stimulateurs
Rx:
ant
i-
infl
am
ma
tor
y +
im
mu
no
su
pp
res
siv
e
ag
ent
s
Les mécanismes de l’hypersensibilité de type II sont
1. La lyse complément dépendante
2. La cytotoxicité anticorps dépendante
3. Les mastocytes activés par les IgE
4. La phagocytose
5. Des anticorps stimulateurs
L’Immunologie Clinique se définit par l’INVESTIGATION immunobiologique et/ou de
l’INTERVENTION thérapeutique sur le système immunitaire lors de
1. Fonctionnement déficitaire
2. Fonctionnement exagéré
3. Fonctionnement normale dans la transplantation
HYPERSENSIBILITE TYPE IIIHYPERSENSIBILITE TYPE III
Les anticorps se liant à des antigènes
SOLUBLES formant de PETITS complexes
immuns circulants qui sont DÉPOSÉS dans
divers tissus
HYPERSENSIBILITE TYPE IIIHYPERSENSIBILITE TYPE III
Les anticorps se liant à des antigènes
SOLUBLES formant de PETITS complexes
immuns circulants qui sont DÉPOSÉS dans
divers tissus
Dépend de:
Taille des complexes immuns
Rapport antigène-anticorps
Affinité de l'anticorps
Isotype de l'anticorps
Il existe des FORMES SYSTÉMIQUES de réactions d'hypersensibilité de type III,
Comme la maladie sérique, une maladie qui est maintenant d'un intérêt dans l’imunothérapie
PASSIVE par le sérum anti venin, (elle était fréquente chez les patients recevant des injections
répétées de sérum de cheval antidyptère ) et dans lequel des dépôts de complexes immuns se
produisaient dans divers tissus et organes conduisant à de la fièvre, une vascularite généralisée
Avec l'oedème et l'erhytema, l'arthrite et la glomérulonéphrite.
Il existe également des FORMES LOCALES de maladies complexes immuns, Tels que le
phénomène Arthus
FORMES DE L’HYPERSENSIBILITÉ DE TYPE III
Il existe également des FORMES LOCALES de maladies complexes immuns, Tels que le
phénomène Arthus
Dans les formes systémiques et locales des réactions d'hypersensibilité de type III, l'ÉMERGENCE
ainsi que LA RÉSOLUTION des lésions tissulaires et les symptômes cliniques SUIVENT
STRICTEMENT LA FORMATION DES COMPLEXES IMMUNS, cause des lésions tissulaires.
Le principal mécanisme responsable des lésions tissulaires dues au dépôt de complexes immuns
est provoqué par des composants du complément, principalement LES ANAPHYLOTOXINES C3a
et C5a, qui attirent les phagocytes et les mastocytes et, après liaison aux récepteurs du
complément à la surface de ces cellules, conduisent à DÉGRANULATION provoquant une
réaction inflammatoire locale (vasodilatation, perméabilité vasculaire accrue, etc.).
Poussés
Pourqu
implicat
MAC?
HypersensibitéHypersensibité de Type IIIde Type III SystémiqueSystémique
Maladie Sérique
Vascularite localisée ou généralisée
L'application thérapeutique de sérum XÉNOgénique-cheval-
(antisérum au venin de serpent)
Création de complexes immuns et leur dépots dans les parois des
vaisseaux de différents organes
Manifestations cliniques: urticaire, arthralgie, myalgie
(horse
heria,
tanus
e used
diseases
ted the
metime
une
ition
terized
by
h,
itis and
se
r snake
HypersensibitéHypersensibité de Type IIIde Type III Locale (Locale (RéactionRéaction d’Arthusd’Arthus))
Emil Adolf von Behring
1901
Avant le
antibiot(horse
heria,
tanus
e used
diseases
ted the
metime
une
ition
terized
by
h,
itis and
se
r snake
AlvéoliteAlvéolite AAllergiquellergique EExogènexogène::
1. Le poumon de fermier
2. Les éleveurs d’oiseaux
l'exposition prolonge aux SPORES d'actinomycètes thermophiles qui poussent dans le foin.
HypersensibitéHypersensibité de Type IIIde Type III Locale (Locale (RéactionRéaction d’Arthusd’Arthus))
Les réactions d'hypersensibilité de type III sont provoquées par des complexes anticorps-
antigène. Lorsque des quantités significatives de tels COMPLEXES IMMUNITAIRES sont formés,
ils peuvent se déposer dans les tissus et conduire à une réaction tissulaire qui est déclenchée
par ACTIVATION du COMPLEMENT et conduit à une DEGRANULATION de mastocytes, des
leucocytes, principalement des neutrophiles, CHEMOTAXIQUES et REACTIONS
INFLAMMATOIRES causées par l'activation de ces cellules (Libération d'enzymes protéolytiques
- protéases neutres et collagénase, enzymes formant des kinines, protéines polycationiques et
intermédiaires réactifs oxygènés et azotés)
MECHANISMES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE III
PETITS complexes immuns CIRCULANTS
Antigene
Anticorpscomplexes immuns
Intermédiares
Grands complexes
immuns C1
FcγR
Granules Lysosome
Enzymes, radicaux libres toxiques
(1)Dépôt de
Complexes
Immuns
(2)Activation du Complément
(3) Chimiotactisme des
PNN
(5) Dégranulation des PNN
Dégranulation
des mastocytes
Concentrationsplasmatiques
Anticorps
Complexe Immuns
(CI)
Hypersensibilite
de type III
Anticorps Libre
DÉPOT des CI dans les endroits où la
FILTRATION PLASMA prend lieu.
1. Membrane basale des
vaisseaux sanguins - Vascularite
2. Membrane basale glomérulaire-
Glomérulonéphrite
3. Membrane Synoviale - Arthrite
MECHANISMES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE III
Antigene Libre
Ac + Ag [Ac-Ag]
Svante A
Arrheni
immuno
mie
Temps
Concentrationsplasmatiques
Anticorps
DÉPOT des CI dans les endroits où la
FILTRATION PLASMA prend lieu.
1. Membrane basale des
vaisseaux sanguins - Vascularite
2. Membrane basale glomérulaire-
Glomérulonéphrite
3. Membrane Synoviale - Arthrite
Les PETITES FORMES de CI solubles
(L'excès d'antigène )- NE SONT PAS
facilement phagocytées
RELARGAGE DU CONTENU
TOXIQUE DES PNN
(Enzymes, médiateurs…)
Complexes immuns, selon la quantité et la
structure: Sont éliminés par des phagocytes
SINON se déposent dans des tissus ..
Clinique:
08 -14 jr
après
Il ya peu d‘Ac et
EXCÈS SUR L‘AG
la quantité comparable d‘Ag et d‘Ac il ya de grandes
quantités d‘Acs et peu
d‘Ag
Mais….. Comment se faitMais….. Comment se fait--il que ces CI arrivent à se déposer dans les tissus !!!!il que ces CI arrivent à se déposer dans les tissus !!!!
Ou est ce qu’il est le système du complément et les Globules Rouges???Ou est ce qu’il est le système du complément et les Globules Rouges???
Au début de la réponse Aux stades intermédiaires de la réponse Tard dans la réponse
MECHANISMES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE III
Exposition
CONTINUE d’Ag
= EXCES d’Ag
De PETITS complexes immuns
sont formés qui N’activent PAS
efficacement le complément
et ne sont pas éliminés de la
circulation
De grands complexes immuns
sont formés qui activent
efficacement le complément et
sont éliminés de la circulation
Des complexes immuns de
taille moyenne sont formés
qui activent efficacement le
complément et sont éliminés
de la circulation
Exposition
CONTINUE d’Ag
= EXCES d’Ag
Il faut DEUX IgG dans un complexe immun pour activer LE COMPLÉMENT
Les IgG sont les Ac PRÉCIPITANTS
Phase I Phase II Phase III
FORMATION
de complexes Immuns
DÉPOSITION
de complexes Immuns
INFLAMATION
provoquée par complexes Immuns
pe III
,
rteritis
ococcal
nephrit
ction
ness
MECHANISMES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE III
LB Plasmocyte
Complexes Ac-Ag
Endothélium
Complexes Ac-Ag
Complément
Vascularite
Enzymes Lysosomales des PNN
pe III
,
rteritis
ococcal
nephrit
ction
ness
Agrégation des plaquettes Libération de facteurs de coagulation Formation de Microthrombi Necrose
Chimiotactisme
INFLAMATION
C'est une réaction aux endotoxines libérées par la mort d'un organisme. Il se produit
parce que LA LIBÉRATION d'endotoxines ou de lipoprotéines d'organismes se produit
PLUS RAPIDEMENT QUE L’ÉLIMINATION par le système immunitaire. Il ressemble à la
septicémie bactérienne.
Le scénario habituel serait l'apparition des symptômes quelques heures après
l'administration d'AGENTS ANTIMICROBIENS tels que la PÉNICILLINE ou la
TÉTRACYCLINE pour le traitement de LA SYPHILIS (ou d'autres microorganismes -
spirochètes, boréolioses).
Les sign
symptô
compre
Hypoten
mal de t
Tachyca
fièvre
Froid / r
Hyperve
on
Vasodila
(rinçage
Myalgie
Exacerb
des lésio
cutanée
Reaction Jarisch-Herxheimer
EXEMPLES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE III
C'est une réaction aux endotoxines libérées par la mort d'un organisme. Il se produit
parce que LA LIBÉRATION d'endotoxines ou de lipoprotéines d'organismes se produit
PLUS RAPIDEMENT QUE L’ÉLIMINATION par le système immunitaire. Il ressemble à la
septicémie bactérienne.
Le scénario habituel serait l'apparition des symptômes quelques heures après
l'administration d'AGENTS ANTIMICROBIENS tels que la PÉNICILLINE ou la
TÉTRACYCLINE pour le traitement de LA SYPHILIS (ou d'autres microorganismes -
spirochètes, boréolioses).
Prophylaxie et traitement avec des agents anti-
inflammatoires
Les sign
symptô
compre
Hypoten
mal de t
Tachyca
fièvre
Froid / r
Hyperve
on
Vasodila
(rinçage
Myalgie
Exacerb
des lésio
cutanée
Des complexes immuns « Ac-EndotoxinesEndotoxines » se
déposent dans les tissus et provoquent de
l’inflammation
LUPUS ERYTHEMATOSUS SYSTEMIQUE (LES)
AutoanticorpsAutoanticorps antianti--nucléaires (nucléaires (ANAANA)),, autoanticorpsautoanticorps antianti-- ADNADN boublebouble brins (brins (dsDNAdsDNA))
EXEMPLES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE III
Des complexes immuns « Ac-dsDNAdsDNA » se déposent dans les vaisseaux de la peau
et provoquent de l’inflammation
Lésion dermique caractéristique
chez les patients atteints de
lupus est l’éruption malaire ou
éruption papillaire
Figure microscopique
fluorescente de dépôts immun-
complexes à la jonction dermo-
épidermique
INSUFFISANCE RENALE DANS LES MALADIES A
COMPLEXES IMMUNES
EXEMPLES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE III
Ceci e
de s
SLE.
dans
capilla
rose
sorte
capilla
voir
Des complexes immuns « Ac-dsDNAdsDNA » se déposent dans le Glomérule
et provoquent de l’inflammation
Glomérule d'un individu sain. Des
espaces relativement larges entre
les boucles capillaires.
Une des complications craintes des
maladies auto-immunes systémiques
est L'INSUFFISANCE RÉNALE.
Glomérule d'un individu atteint de
lupus
Ceci e
de s
SLE.
dans
capilla
rose
sorte
capilla
voir
LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDE
(type III et IV)
EXEMPLES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE III
Des complexes immuns « Ac-IgGIgG »» (Facteur Rhumatoide)
se déposent dans Membrane Synoviale
et provoquent de l’inflammation
LA POLYARTHRITE
RHUMATOÏDE est surtout de
type IV: Réponse immunitaire
cellulaire contre les membranes
synoviales des articulations (CD4+,
CD8+, /plasmocyte, neutrophile,
Macrophages
Elle est de type III: grâce au Facteur
Rheumatoide qui est un anticorps
spécifiques anti-Fc des IgG.
Donc les complexes immuns sont
constitués d’ Ac fixé sur des IgG
LA POLYARTHRITE
RHUMATOÏDE est surtout de
type IV: Réponse immunitaire
cellulaire contre les membranes
synoviales des articulations (CD4+,
CD8+, /plasmocyte, neutrophile,
Macrophages
EXEMPLES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE III
Maladie auto-immune
1. Lupus érythémateux Sustémique
2. La polyarthrite rhumatoïde
3. Erythema Nodosum
4. Polyarteritis nodosa
Médicaments
1. Pénicilline
2. Sulphonamides
Maladie infectieuse
1. Glomérulonéphrite post-
streptococcique
2. Reaction d’ Arthus (maladie des
éleveurs d’oiseaux)
3. Reaction Jarisch-Herxheimer
4. Elephantiasis (reaction de
Wuchereria bancrofti)
5. Hépatite B
Ne pas
apprendre par
cœur
Immunofluorescence des biopsies tissulaires
Exemple-glomérules dans la glomérulonéphrite
EXPLORATION de l’HYPERSENSIBILITE TYPE III
Recherche et dosage des Anticorps ou Auto-anticorps spécifique:
1. Technique d’immunoprécipitation: Ouchterlony
2. ELISA, Immunofluoréscence
‫أﺧﻰ‬‫اﻟﻌﻠﻢ‬‫ﺗﻨﺎل‬ ‫ﻟﻦ‬‫ﺑﺴﺘﺔ‬ ‫إﻻ‬
"‫ﺑ‬‫ﺬﻛﺎء‬‫و‬‫ﺣﺮص‬‫و‬‫ﻏﺮﺑﺔ‬
‫و‬‫ﺗﻮاﺿﻊ‬‫و‬‫أﺳﺘﺎذ‬‫ﺗﻤﻜﻴﻦ‬
‫و‬‫ﻋﻤﺮ‬ ‫ﻃﻮل‬."
‫أﺧﻰ‬‫اﻟﻌﻠﻢ‬‫ﺗﻨﺎل‬ ‫ﻟﻦ‬‫ﺑﺴﺘﺔ‬ ‫إﻻ‬
"‫ﺑ‬‫ﺬﻛﺎء‬‫و‬‫ﺣﺮص‬‫و‬‫ﻏﺮﺑﺔ‬
‫و‬‫ﺗﻮاﺿﻊ‬‫و‬‫أﺳﺘﺎذ‬‫ﺗﻤﻜﻴﻦ‬
‫و‬‫ﻋﻤﺮ‬ ‫ﻃﻮل‬."
Hypersensibilité de Type IV
Prochain Cours

Contenu connexe

Tendances

Immunologie et immunité
Immunologie et immunitéImmunologie et immunité
Immunologie et immunitéS/Abdessemed
 
IMMUNOPATHOLOGIE: LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE/ UNIVERSITE DE GOMA
IMMUNOPATHOLOGIE: LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE/ UNIVERSITE DE GOMAIMMUNOPATHOLOGIE: LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE/ UNIVERSITE DE GOMA
IMMUNOPATHOLOGIE: LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE/ UNIVERSITE DE GOMAWilliam A. MAHAZI
 
Système Immunitaire
Système ImmunitaireSystème Immunitaire
Système ImmunitaireMehdi Razzok
 

Tendances (20)

Lecture 2 The Complement System
Lecture 2 The Complement SystemLecture 2 The Complement System
Lecture 2 The Complement System
 
Lecture 4 Cytokines
Lecture 4 CytokinesLecture 4 Cytokines
Lecture 4 Cytokines
 
Les mécanismes de la réponse immunitaire innée
Les mécanismes de la réponse immunitaire innéeLes mécanismes de la réponse immunitaire innée
Les mécanismes de la réponse immunitaire innée
 
Cour 5 les cytokines , les antigènes
Cour 5 les cytokines , les antigènes  Cour 5 les cytokines , les antigènes
Cour 5 les cytokines , les antigènes
 
Lecture 3 Phagocytic Cells
Lecture 3 Phagocytic CellsLecture 3 Phagocytic Cells
Lecture 3 Phagocytic Cells
 
Cours 4 cellules dendritiques et LNK 2016
Cours 4 cellules dendritiques et LNK 2016Cours 4 cellules dendritiques et LNK 2016
Cours 4 cellules dendritiques et LNK 2016
 
Cours 8 - Dysimmunité
Cours 8 - DysimmunitéCours 8 - Dysimmunité
Cours 8 - Dysimmunité
 
Lecture 8 "B lymphocytes"
Lecture 8 "B lymphocytes"Lecture 8 "B lymphocytes"
Lecture 8 "B lymphocytes"
 
Lecture 6 Dendritic Cells & Antigens
Lecture 6 Dendritic Cells & AntigensLecture 6 Dendritic Cells & Antigens
Lecture 6 Dendritic Cells & Antigens
 
Lecture 1 Welcome to Immunology
Lecture 1 Welcome to ImmunologyLecture 1 Welcome to Immunology
Lecture 1 Welcome to Immunology
 
L'inflammation
L'inflammationL'inflammation
L'inflammation
 
Lecture 7 Quizzes Hypersensitivity Reactions Dental Medicine
Lecture 7 Quizzes Hypersensitivity Reactions Dental MedicineLecture 7 Quizzes Hypersensitivity Reactions Dental Medicine
Lecture 7 Quizzes Hypersensitivity Reactions Dental Medicine
 
Cours complément 4 eme année pharmacie Oran 2015
Cours complément  4 eme année pharmacie Oran 2015 Cours complément  4 eme année pharmacie Oran 2015
Cours complément 4 eme année pharmacie Oran 2015
 
Cours Hypersensiblité de Type II Pharmacie 2017
Cours Hypersensiblité de Type II Pharmacie 2017Cours Hypersensiblité de Type II Pharmacie 2017
Cours Hypersensiblité de Type II Pharmacie 2017
 
Immunologie et immunité
Immunologie et immunitéImmunologie et immunité
Immunologie et immunité
 
Cours 7 - Immunité
Cours 7 - ImmunitéCours 7 - Immunité
Cours 7 - Immunité
 
IMMUNOPATHOLOGIE: LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE/ UNIVERSITE DE GOMA
IMMUNOPATHOLOGIE: LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE/ UNIVERSITE DE GOMAIMMUNOPATHOLOGIE: LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE/ UNIVERSITE DE GOMA
IMMUNOPATHOLOGIE: LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE/ UNIVERSITE DE GOMA
 
Cours 6 organes lymphoïdes et lymphocytes T
Cours 6 organes lymphoïdes et lymphocytes TCours 6 organes lymphoïdes et lymphocytes T
Cours 6 organes lymphoïdes et lymphocytes T
 
Lymphocytes B 2017
Lymphocytes  B 2017Lymphocytes  B 2017
Lymphocytes B 2017
 
Système Immunitaire
Système ImmunitaireSystème Immunitaire
Système Immunitaire
 

Similaire à Cours hypersensibilité ii et iii medecine 2017

LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE/ UNIVERSITE DE GOMA (UNIGOM)
LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE/ UNIVERSITE DE GOMA (UNIGOM)LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE/ UNIVERSITE DE GOMA (UNIGOM)
LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE/ UNIVERSITE DE GOMA (UNIGOM)William A. MAHAZI
 
IMMUNOPATHOLOGIE: LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE
IMMUNOPATHOLOGIE: LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITEIMMUNOPATHOLOGIE: LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE
IMMUNOPATHOLOGIE: LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITESamuelKubuyakubwirwa
 
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptx
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptxPRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptx
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptxGloriaMupoyi
 
7. Purpura thrombopénique auto-immun.pptx
7. Purpura thrombopénique auto-immun.pptx7. Purpura thrombopénique auto-immun.pptx
7. Purpura thrombopénique auto-immun.pptxThizmaithKadi
 
03-ifm. csrvrcrececccecececzrfrevervr sdv ppt
03-ifm.  csrvrcrececccecececzrfrevervr sdv   ppt03-ifm.  csrvrcrececccecececzrfrevervr sdv   ppt
03-ifm. csrvrcrececccecececzrfrevervr sdv pptDjacemBelmokre
 
Les Interactions Cellulaires Et Moléculaires Lors de la Réponse Immunitaire à...
Les Interactions Cellulaires Et Moléculaires Lors de la Réponse Immunitaire à...Les Interactions Cellulaires Et Moléculaires Lors de la Réponse Immunitaire à...
Les Interactions Cellulaires Et Moléculaires Lors de la Réponse Immunitaire à...MOHAME AMINE SOUIDI
 
Etiopathogénie de la sclérose en plaques
Etiopathogénie de la sclérose en plaquesEtiopathogénie de la sclérose en plaques
Etiopathogénie de la sclérose en plaquessaddek khellaf
 
DIAGNOSTIC SEROLOGIQUE .pptx
DIAGNOSTIC SEROLOGIQUE .pptxDIAGNOSTIC SEROLOGIQUE .pptx
DIAGNOSTIC SEROLOGIQUE .pptxDounyaBenyelles
 
cours d'hématologie
cours d'hématologiecours d'hématologie
cours d'hématologiemohammed douz
 
Biothérapies et maladies autoimmunes-systémiques 2022.pdf
Biothérapies et maladies autoimmunes-systémiques 2022.pdfBiothérapies et maladies autoimmunes-systémiques 2022.pdf
Biothérapies et maladies autoimmunes-systémiques 2022.pdfSoMezouar
 
Tp d’anapath sur_la_traduction_du_choc[1]
Tp d’anapath sur_la_traduction_du_choc[1]Tp d’anapath sur_la_traduction_du_choc[1]
Tp d’anapath sur_la_traduction_du_choc[1]Dieumerci Kalasini
 

Similaire à Cours hypersensibilité ii et iii medecine 2017 (20)

hypersensibilite2.pptx
hypersensibilite2.pptxhypersensibilite2.pptx
hypersensibilite2.pptx
 
LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE/ UNIVERSITE DE GOMA (UNIGOM)
LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE/ UNIVERSITE DE GOMA (UNIGOM)LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE/ UNIVERSITE DE GOMA (UNIGOM)
LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE/ UNIVERSITE DE GOMA (UNIGOM)
 
IMMUNOPATHOLOGIE: LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE
IMMUNOPATHOLOGIE: LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITEIMMUNOPATHOLOGIE: LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE
IMMUNOPATHOLOGIE: LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE
 
A Icours2011
A Icours2011A Icours2011
A Icours2011
 
INTRODUCTION A L’IMMUNOLOGIE EN MEDECINE DENTAIRE
INTRODUCTION A L’IMMUNOLOGIE EN MEDECINE DENTAIREINTRODUCTION A L’IMMUNOLOGIE EN MEDECINE DENTAIRE
INTRODUCTION A L’IMMUNOLOGIE EN MEDECINE DENTAIRE
 
Cahier N°3.pdf
Cahier N°3.pdfCahier N°3.pdf
Cahier N°3.pdf
 
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptx
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptxPRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptx
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptx
 
7. Purpura thrombopénique auto-immun.pptx
7. Purpura thrombopénique auto-immun.pptx7. Purpura thrombopénique auto-immun.pptx
7. Purpura thrombopénique auto-immun.pptx
 
03-ifm. csrvrcrececccecececzrfrevervr sdv ppt
03-ifm.  csrvrcrececccecececzrfrevervr sdv   ppt03-ifm.  csrvrcrececccecececzrfrevervr sdv   ppt
03-ifm. csrvrcrececccecececzrfrevervr sdv ppt
 
Les Interactions Cellulaires Et Moléculaires Lors de la Réponse Immunitaire à...
Les Interactions Cellulaires Et Moléculaires Lors de la Réponse Immunitaire à...Les Interactions Cellulaires Et Moléculaires Lors de la Réponse Immunitaire à...
Les Interactions Cellulaires Et Moléculaires Lors de la Réponse Immunitaire à...
 
Lecture:Immune Therapy for 3rd year MD Students
Lecture:Immune Therapy for 3rd year MD StudentsLecture:Immune Therapy for 3rd year MD Students
Lecture:Immune Therapy for 3rd year MD Students
 
Etiopathogénie de la sclérose en plaques
Etiopathogénie de la sclérose en plaquesEtiopathogénie de la sclérose en plaques
Etiopathogénie de la sclérose en plaques
 
DIAGNOSTIC SEROLOGIQUE .pptx
DIAGNOSTIC SEROLOGIQUE .pptxDIAGNOSTIC SEROLOGIQUE .pptx
DIAGNOSTIC SEROLOGIQUE .pptx
 
cours d'hématologie
cours d'hématologiecours d'hématologie
cours d'hématologie
 
Inflammation cours de residanat
Inflammation cours de residanatInflammation cours de residanat
Inflammation cours de residanat
 
Lecture Immune Therapy PharmD 2017
Lecture Immune Therapy PharmD 2017Lecture Immune Therapy PharmD 2017
Lecture Immune Therapy PharmD 2017
 
Biothérapies et maladies autoimmunes-systémiques 2022.pdf
Biothérapies et maladies autoimmunes-systémiques 2022.pdfBiothérapies et maladies autoimmunes-systémiques 2022.pdf
Biothérapies et maladies autoimmunes-systémiques 2022.pdf
 
Tp d’anapath sur_la_traduction_du_choc[1]
Tp d’anapath sur_la_traduction_du_choc[1]Tp d’anapath sur_la_traduction_du_choc[1]
Tp d’anapath sur_la_traduction_du_choc[1]
 
Autoimmunité Cours 2015
Autoimmunité Cours 2015Autoimmunité Cours 2015
Autoimmunité Cours 2015
 
Immunité anti virale
Immunité anti viraleImmunité anti virale
Immunité anti virale
 

Plus de Clinical Immunology Laboratory, HMRUO, Oran.

Plus de Clinical Immunology Laboratory, HMRUO, Oran. (17)

Réaction inflammatoire version étudiants.pdf
Réaction inflammatoire version étudiants.pdfRéaction inflammatoire version étudiants.pdf
Réaction inflammatoire version étudiants.pdf
 
Lecture 5 Lymphoide organs T lymphocytes NK Cells
Lecture 5 Lymphoide organs    T lymphocytes     NK CellsLecture 5 Lymphoide organs    T lymphocytes     NK Cells
Lecture 5 Lymphoide organs T lymphocytes NK Cells
 
Lecture 7 Immunoglobulins
Lecture 7 ImmunoglobulinsLecture 7 Immunoglobulins
Lecture 7 Immunoglobulins
 
List of-iraqi-academics-assassinated-november-2013
List of-iraqi-academics-assassinated-november-2013List of-iraqi-academics-assassinated-november-2013
List of-iraqi-academics-assassinated-november-2013
 
Quizz Thérapeutiques Immunologiques
Quizz Thérapeutiques ImmunologiquesQuizz Thérapeutiques Immunologiques
Quizz Thérapeutiques Immunologiques
 
Quizzes IV Hypersensitivity Type IV
Quizzes IV Hypersensitivity Type IVQuizzes IV Hypersensitivity Type IV
Quizzes IV Hypersensitivity Type IV
 
Quizzes lecture HS type I IgE mediated Allergy
Quizzes lecture HS type I IgE mediated AllergyQuizzes lecture HS type I IgE mediated Allergy
Quizzes lecture HS type I IgE mediated Allergy
 
Lecture 6 Quizzes Cellules Dendritiques & Antigenes en Médecine Dentaire
Lecture 6 Quizzes Cellules Dendritiques & Antigenes en Médecine DentaireLecture 6 Quizzes Cellules Dendritiques & Antigenes en Médecine Dentaire
Lecture 6 Quizzes Cellules Dendritiques & Antigenes en Médecine Dentaire
 
Lecture 6 Dendritic Cells & Antigens DMD Students 2017
Lecture 6 Dendritic Cells & Antigens DMD Students 2017Lecture 6 Dendritic Cells & Antigens DMD Students 2017
Lecture 6 Dendritic Cells & Antigens DMD Students 2017
 
Lecture 5 quizzes 2017 phagocytes DMD Students
Lecture 5 quizzes 2017 phagocytes DMD Students Lecture 5 quizzes 2017 phagocytes DMD Students
Lecture 5 quizzes 2017 phagocytes DMD Students
 
Lecture 5 Phagocyte Cells Neutrophils and Macrophages for DMD Students
Lecture 5 Phagocyte Cells Neutrophils and Macrophages for DMD StudentsLecture 5 Phagocyte Cells Neutrophils and Macrophages for DMD Students
Lecture 5 Phagocyte Cells Neutrophils and Macrophages for DMD Students
 
Lecture Historical Facts Ar-Razi the Father of Immunology
Lecture Historical Facts Ar-Razi the Father of ImmunologyLecture Historical Facts Ar-Razi the Father of Immunology
Lecture Historical Facts Ar-Razi the Father of Immunology
 
Lecture Immune Therapy Quiz MD Students 2017
Lecture Immune Therapy Quiz MD Students  2017Lecture Immune Therapy Quiz MD Students  2017
Lecture Immune Therapy Quiz MD Students 2017
 
Lecture 2 Complement System for 2nd Year DMD Students
Lecture 2 Complement System for 2nd Year DMD StudentsLecture 2 Complement System for 2nd Year DMD Students
Lecture 2 Complement System for 2nd Year DMD Students
 
Lecture 2 Quiz Complement System for 2nd Year DMD Students
Lecture 2 Quiz Complement System for 2nd Year DMD StudentsLecture 2 Quiz Complement System for 2nd Year DMD Students
Lecture 2 Quiz Complement System for 2nd Year DMD Students
 
Lecture 1 Quiz Introduction to Dental & Oral immunology
Lecture 1 Quiz  Introduction to Dental & Oral immunologyLecture 1 Quiz  Introduction to Dental & Oral immunology
Lecture 1 Quiz Introduction to Dental & Oral immunology
 
Lecture 1 Introduction to Dental & Oral Immunology
Lecture 1 Introduction to Dental & Oral ImmunologyLecture 1 Introduction to Dental & Oral Immunology
Lecture 1 Introduction to Dental & Oral Immunology
 

Cours hypersensibilité ii et iii medecine 2017

  • 1. ‫ﺔ‬ ‫اﳌﻨﺎ‬ ‫ﻃﺐ‬ ‫دروس‬ ‫اﻟﺜﺎﻧﻴﺔ‬‫اﻟﺤﺎﻻت‬‫اﻟﺜﺎﻧﻴﺔ‬‫اﻟﺤﺎﻻت‬‫و‬‫و‬‫اﻟﺜﺎﻟﺜﺔ‬‫اﻟﺜﺎﻟﺜﺔ‬ *‫ﻃﺐ‬ ‫ﲣﺼﺺ‬ ‫اﻟﺜﺎﻟﺚ‬ ‫اﻟﺼﻒ‬* ‫اﻟﻄﺒﯿﺔ‬ ‫ﻠﻌﻠﻮم‬ ‫اﻟﻌﺎﱄ‬ ‫اﻟﻮﻃﲏ‬ ‫اﳌﻌﻬﺪ‬ ‫اﻟﺜﺎﻧﻴﺔ‬‫اﻟﺤﺎﻻت‬‫اﻟﺜﺎﻧﻴﺔ‬‫اﻟﺤﺎﻻت‬‫و‬‫و‬‫اﻟﺜﺎﻟﺜﺔ‬‫اﻟﺜﺎﻟﺜﺔ‬
  • 2. THÉORIE DE L’IMMUNITÉ ACQUISE DESCRI clinique Variole Contrair d'autres Il indiqu égaleme sujets q guérisse maladie longue Abu Bakr Mohammad Ibn Zakariya Al-Razi (865-925) e du С * - tivation e ТН essing) n de Durant le premier trimestre nous avons vu ensemble les différentes composantes du système immunitaire et leur fonctionnement, depuis les premiers concepts du Médecin Arabo- Musulman Al-Razi aux derniers Nobélistes DESCRI clinique Variole Contrair d'autres Il indiqu égaleme sujets q guérisse maladie longuecellules es es es e du С * - tivation e ТН
  • 4. Fonctionnement déficitaire Fonctionnement normale Fonctionnement exagéré Toute situation clinique nécessitant de l’INVESTIGATION immunobiologique et/ou de l’INTERVENTION thérapeutique sur le système immunitaire En ce deuxième trimestre nous allons voir ensemble Immunité de la transplantation Réaction du rejet de transplantation. -Réactions d’hypersensibilité -maladies AUTOMMUNES et ALLERGIQUES -Syndromes de DÉFICITS immunitaire primaires et secondaires. -CANCERS 1. Savoir identifier le probleme 2. Connaitre l’approche de l’exploration 3. Maitiser l’intervention thérapeutique Fonctionnement déficitaire Fonctionnement normale Fonctionnement exagéré
  • 5. En 1963, coédité a Aspects o compren bien con allergiqu aux tissu d'hypers Phas diabo DÉFINITION: L'HYPERSENSIBILITÉ (ou allergie) est une réponse Immune ADAPTATIVE EXAGÉRÉE à la PROVOCATION ANTIGÉNIQUE, NUISIBLE À L'ORGANISME LUI-MÊME. 60 ans après….. 1963Mot Ana-phylaxie forgé par Charles Richeten 1902 à partir du grec ancien aná « inverse » et phulaxis « garde, protection » Robert Royston Amos (Robin) COOMBS Philip GELL (1914–2001) la classification de Gell et Coombs reste la méthode la plus valable et la plus utile pour comprendre l'hypersensibilité. 1913hase ngéli ue Phas diabo 1963 Paul Portier Dr. Richet
  • 6. Les antigènes responsables des hypersensibilités II, III et IV ExogenesEndogenes Haptenes ExogenesEndogenes La réponse immunitaire contre ses propres tissus est la même que contre les agents pathogènes La présence CONTINUE d'auto-antigènes maintient l'activation de l’autoimmunité  Inflammation chronique La destruction des tissus surpasse la régénération des tissus Les réponses auto-immunes peuvent être catégorisées en réactions d'hypersensibilité de type II, III ou IV Maladies Auto-immunes Haptenes Exogenes qui se lient aux endogenes (ex:Médicament) Maladies Autoimmunes Maladies Infectieuses Allergies aux Médicaments Maladies Professionnelles
  • 7. Contrairement aux réactions de type I, l'hypersensibilité de type II est causée par des lésions CELLULAIRES DIRECTES PAR ANTICORPS. Les mécanismes qui sous-tendent la destruction cellulaire sont multiples: HYPERSENSIBILITEHYPERSENSIBILITE DE TYPE IIDE TYPE II Intravas hemoly Ab Ab complem Intravas hemoly hemoly RBC sen complem phagocy spleen o Cellule Cible NK Fc Cellule Cible Anticorps C Cellule Cible C Des Ac de type IgG ou IgM liés à des Ag de SURFACE CELLULAIRE ou de TISSU Anticorps Cytotoxiques Intravas hemoly hemoly RBC sen complem phagocy spleen o Intravas hemoly hemoly cascade → RBC l Action Cytotoxique (ADCC) Cellule Cible NK Cell-surface Ag IgG Cellule Cible Lyse Médiée par le omplément C Phagocyte CR Cellule Cible IgG 1 2 3 4 Anticorps Non Cytotoxiques: Bloqueur ou Stimulateur C La réaction prend des heures à un jour
  • 8. une dégradation des globules rouges dépendante de l'anticorps se produit, par exemple en résultat de la liaison d'anticorps à la membrane des globules rouges qui ne parviennent pas à activer le complément MAIS favorisent l’opsonisation aux macrophages et la dégradation des RBC. Ceci se produit par exemple dans LA MALADIE HÉMOLYTIQUE DU NOUVEAU-NÉ (MHN) provoquée par l'incompatibilité de Rh. ‫اﻟﺻﻔﺎﺋﺢ‬ Haptene (ex:médicament) MECHANISMES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE II 1. Lyse dépendante du complément 2. Phagocytose (Opsonisation) a- RÉACTIONS HÉMOLYTIQUE DE TRANSFUSION: la lyse des globules rouges dépendante du complément suite à des provoquées par une incompatibilité d'ABO et par d'autres formes d'anémies hémolytiques. b- Thrombopénie médicamenteuses: 1 2 3 4 une dégradation des globules rouges dépendante de l'anticorps se produit, par exemple en résultat de la liaison d'anticorps à la membrane des globules rouges qui ne parviennent pas à activer le complément MAIS favorisent l’opsonisation aux macrophages et la dégradation des RBC. Ceci se produit par exemple dans LA MALADIE HÉMOLYTIQUE DU NOUVEAU-NÉ (MHN) provoquée par l'incompatibilité de Rh. 2. Phagocytose (Opsonisation) retirés de la circulation fœtale par les macrophages de la rate et du foie.
  • 9. une cytotoxicité à médiation cellulaire dépendante d'anticorps (ADCC), qui se produit lorsque des anticorps cytotoxiques se fixent à la surface de la cible de et la liaison ultérieure des lymphocytes NK induit une lyse cellulaire médiée par les granzymes et la perforine. Cellule ciblepores ‫اﻟﻣوت‬ ‫ﻗﺑﻠﺔ‬ Cytoto Target cell 3. Cytotoxicité dépendante des Autoanticorps (ADCC) autoanticorps IgG dirigés contre les récepteurs de surface cellulaire ‫اﻟﻣوت‬ ‫ﻗﺑﻠﺔ‬ NK 3. Autoanticorps Non Cytotoxiques:
  • 10. ANEMIE INDUITE DE MÉDICAMENTS Noyau β-lactam La liason réactive La pénicilline Se fixe à la transpeptidase bactérienne pour l’inactiver Mais elle peut se fixer à d’autres protéine et les modifier (néo-épitope) EXEMPLES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE II Se fixe à la transpeptidase bactérienne pour l’inactiver Mais elle peut se fixer à d’autres protéine et les modifier (néo-épitope) Lyse par le complémentPhagocytose
  • 11. 1. Le rejet hyperaigue : se produit immédiatement en quelques minutes à quelques heures de la transplantation, causé par des Ac PRÉ-formés (non détectés avant la transplantation) une réponse immunitaire humorale qui active le complément LE REJET HUMORALE EXEMPLES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE II 2. Le rejet humorale aigue et/ou chronique: causé par des Ac NÉO-formés suite à la libération du gréffon des antigenes HLA Activation du complément Inflamation Thrombose la nécrose le blocage de la perfusion tissulaire et la nécrose du greffon. Antigene A/B Antigene HLA Complexe d’attaque Membranaire Cytokines pro- inflamatoires Enzymes lytiques Plaquettes Cellules endothéliales du gréffon la coagulation intravasculaire Von Willerand dans les corps de Weibel-Palades
  • 12. SYNDROME DE GOODPASTURE Ernest William Goodpasture, M.D. EXEMPLES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE II Poumon Normal Poumon Malade l’ultrafiltration sanguine : l’Alvéole et Glomérule Production d'auto-anticorps contre le collagène de type IV de la membrane basale Provoquant une inflammation et des lésions tissulaires dans les reins et les poumons atteinte rénale, la glomérulonéphrite à dépôts linéaires d’IgG, et une atteinte pulmonaire, l’hémoptysie.. Maladie autoimmune localisée / spécifique des tissus Diagnostic: recherche et dosage des Auto-anticorps anti-membrane basale Glomérulaire (Anti-MBG) Rein Normal Rein Malade Production d'auto-anticorps contre le collagène de type IV de la membrane basale Provoquant une inflammation et des lésions tissulaires dans les reins et les poumons atteinte rénale, la glomérulonéphrite à dépôts linéaires d’IgG, et une atteinte pulmonaire, l’hémoptysie.. Maladie autoimmune localisée / spécifique des tissus SYNDROME DE GOODPASTURE est une Urgence Diagnostique et thérapeutique
  • 13. MYASTHENIE GRAVIS Autoanticorps contre les récepteurs de l’Acétylcholine dans la jonction neuromusculaire INHIBANT la transmission des impulsions nerveuses aux muscles MALADIE DE GRAVES Autoanticorps contre les récepteurs de la TSH sur les cellules thyroïdiennes provoquant LA STIMULATION et la surproduction des hormones thyroïdiennes EXEMPLES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE II Faiblesse musculaire progressive Hyperthyroïdie, goitre, protrusion des globes oculaires ANÉMIE PERNICIEUSE bloquant l'absorption de la vitamine B12 TROUBLE DE LA FERTILITÉ contre les spermatozoïdes ou les ovocytes
  • 14. EXEMPLES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE II 1) Réaction de transfusion due à l'incompatibilité ABO 2) Incompatibilité Rhésus: (maladie hémolytique du nouveau-né) 4) Maladies auto-immunes a) Le mécanisme de lésion tissulaire est une réaction cytotoxique par exemple. Le lupus, l'anémie hémolytique auto-immune, le purpura thrombocytopénique idiopathique, la myasthénie grave, la thyroïdite de Hashimoto, pemphigus b) Une hypersensibilité de type II non cytotoxique: la maladie de Graves: Une forme de thyroditits dans laquelle des anticorps sont produits contre le récepteur de surface de TSH, Cela conduit à imiter l'effet de la TSH et à stimuler les cellules à surproduire les hormones thyroïdiennes 3) Réaction aux médicaments: La pénicilline peut s'attacher comme haptène aux globules rouges et Induire des anticorps qui sont cytotoxiques pour Cellule-médicament conduisant à l'hémolyse La quinine peut s'attacher aux plaquettes et les anticorps Provoque la destruction des plaquettes et le Purpura thrombocytopénie Ne pas apprendre par cœur 4) Maladies auto-immunes a) Le mécanisme de lésion tissulaire est une réaction cytotoxique par exemple. Le lupus, l'anémie hémolytique auto-immune, le purpura thrombocytopénique idiopathique, la myasthénie grave, la thyroïdite de Hashimoto, pemphigus b) Une hypersensibilité de type II non cytotoxique: la maladie de Graves: Une forme de thyroditits dans laquelle des anticorps sont produits contre le récepteur de surface de TSH, Cela conduit à imiter l'effet de la TSH et à stimuler les cellules à surproduire les hormones thyroïdiennes 5) Réactions cytotoxiques par rejet de greffe: Dans le cas d'un rejet hyperagré, le receveur a déjà effectué un anticorps contre le greffon 6) Infectieuses Agglutinines froides qui sont des auto-anticorps anti- érythrocytaires transitoires d'origine post-infectieuse ex: Mycoplasma pneumoniae
  • 15. Confirmation initiale du mécanisme immunitaire par la Démonstration de l'attachement de l'Ac ou du complément aux globules rouges du patient (Le test de Coombs direct ) Test de Coombs Direct lavage Test de Coombs : EXPLORATION de l’HYPERSENSIBILITE TYPE II Recherche et dosage des Anticorps ou Auto-anticorps spécifiques: Immunoenzymatique (ELISA), Immunofluoréscence Anémie hémolytique Auto-Immune (AHAI) Des érythrocytes couverts d’Ac in vivo Ajouter des anti-IgG (AGH) Les anti-IgG provoque l’HÉMAGLUTINATIONTest de Coombs Indirect Réactif (erythrocytes) Serum du patient contenant des Ac Le test de Coombs indirect détecte les anticorps dans le sérum (par exemple, anti-D). Maladie hémolytique du nouveau-né
  • 16. Rx: ant i- infl am ma tor y + im mu no su pp res siv e ag ent s Quiz L’autoimmunité peut etre 1. De l’ hypersensibilité de type I 2. De l’ hypersensibilité de typeII 3. De l’ hypersensibilité de type III 4. De l’ hypersensibilité de type IV Les mécanismes de l’hypersensibilité de type II sont 1. La lyse complément dépendante 2. La cytotoxicité anticorps dépendante 3. Les mastocytes activés par les IgE 4. La phagocytose 5. Des anticorps stimulateurs Rx: ant i- infl am ma tor y + im mu no su pp res siv e ag ent s Les mécanismes de l’hypersensibilité de type II sont 1. La lyse complément dépendante 2. La cytotoxicité anticorps dépendante 3. Les mastocytes activés par les IgE 4. La phagocytose 5. Des anticorps stimulateurs L’Immunologie Clinique se définit par l’INVESTIGATION immunobiologique et/ou de l’INTERVENTION thérapeutique sur le système immunitaire lors de 1. Fonctionnement déficitaire 2. Fonctionnement exagéré 3. Fonctionnement normale dans la transplantation
  • 17. HYPERSENSIBILITE TYPE IIIHYPERSENSIBILITE TYPE III Les anticorps se liant à des antigènes SOLUBLES formant de PETITS complexes immuns circulants qui sont DÉPOSÉS dans divers tissus HYPERSENSIBILITE TYPE IIIHYPERSENSIBILITE TYPE III Les anticorps se liant à des antigènes SOLUBLES formant de PETITS complexes immuns circulants qui sont DÉPOSÉS dans divers tissus Dépend de: Taille des complexes immuns Rapport antigène-anticorps Affinité de l'anticorps Isotype de l'anticorps
  • 18. Il existe des FORMES SYSTÉMIQUES de réactions d'hypersensibilité de type III, Comme la maladie sérique, une maladie qui est maintenant d'un intérêt dans l’imunothérapie PASSIVE par le sérum anti venin, (elle était fréquente chez les patients recevant des injections répétées de sérum de cheval antidyptère ) et dans lequel des dépôts de complexes immuns se produisaient dans divers tissus et organes conduisant à de la fièvre, une vascularite généralisée Avec l'oedème et l'erhytema, l'arthrite et la glomérulonéphrite. Il existe également des FORMES LOCALES de maladies complexes immuns, Tels que le phénomène Arthus FORMES DE L’HYPERSENSIBILITÉ DE TYPE III Il existe également des FORMES LOCALES de maladies complexes immuns, Tels que le phénomène Arthus Dans les formes systémiques et locales des réactions d'hypersensibilité de type III, l'ÉMERGENCE ainsi que LA RÉSOLUTION des lésions tissulaires et les symptômes cliniques SUIVENT STRICTEMENT LA FORMATION DES COMPLEXES IMMUNS, cause des lésions tissulaires. Le principal mécanisme responsable des lésions tissulaires dues au dépôt de complexes immuns est provoqué par des composants du complément, principalement LES ANAPHYLOTOXINES C3a et C5a, qui attirent les phagocytes et les mastocytes et, après liaison aux récepteurs du complément à la surface de ces cellules, conduisent à DÉGRANULATION provoquant une réaction inflammatoire locale (vasodilatation, perméabilité vasculaire accrue, etc.). Poussés Pourqu implicat MAC?
  • 19. HypersensibitéHypersensibité de Type IIIde Type III SystémiqueSystémique Maladie Sérique Vascularite localisée ou généralisée L'application thérapeutique de sérum XÉNOgénique-cheval- (antisérum au venin de serpent) Création de complexes immuns et leur dépots dans les parois des vaisseaux de différents organes Manifestations cliniques: urticaire, arthralgie, myalgie (horse heria, tanus e used diseases ted the metime une ition terized by h, itis and se r snake HypersensibitéHypersensibité de Type IIIde Type III Locale (Locale (RéactionRéaction d’Arthusd’Arthus)) Emil Adolf von Behring 1901 Avant le antibiot(horse heria, tanus e used diseases ted the metime une ition terized by h, itis and se r snake AlvéoliteAlvéolite AAllergiquellergique EExogènexogène:: 1. Le poumon de fermier 2. Les éleveurs d’oiseaux l'exposition prolonge aux SPORES d'actinomycètes thermophiles qui poussent dans le foin. HypersensibitéHypersensibité de Type IIIde Type III Locale (Locale (RéactionRéaction d’Arthusd’Arthus))
  • 20. Les réactions d'hypersensibilité de type III sont provoquées par des complexes anticorps- antigène. Lorsque des quantités significatives de tels COMPLEXES IMMUNITAIRES sont formés, ils peuvent se déposer dans les tissus et conduire à une réaction tissulaire qui est déclenchée par ACTIVATION du COMPLEMENT et conduit à une DEGRANULATION de mastocytes, des leucocytes, principalement des neutrophiles, CHEMOTAXIQUES et REACTIONS INFLAMMATOIRES causées par l'activation de ces cellules (Libération d'enzymes protéolytiques - protéases neutres et collagénase, enzymes formant des kinines, protéines polycationiques et intermédiaires réactifs oxygènés et azotés) MECHANISMES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE III PETITS complexes immuns CIRCULANTS Antigene Anticorpscomplexes immuns Intermédiares Grands complexes immuns C1 FcγR Granules Lysosome Enzymes, radicaux libres toxiques (1)Dépôt de Complexes Immuns (2)Activation du Complément (3) Chimiotactisme des PNN (5) Dégranulation des PNN Dégranulation des mastocytes
  • 21. Concentrationsplasmatiques Anticorps Complexe Immuns (CI) Hypersensibilite de type III Anticorps Libre DÉPOT des CI dans les endroits où la FILTRATION PLASMA prend lieu. 1. Membrane basale des vaisseaux sanguins - Vascularite 2. Membrane basale glomérulaire- Glomérulonéphrite 3. Membrane Synoviale - Arthrite MECHANISMES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE III Antigene Libre Ac + Ag [Ac-Ag] Svante A Arrheni immuno mie Temps Concentrationsplasmatiques Anticorps DÉPOT des CI dans les endroits où la FILTRATION PLASMA prend lieu. 1. Membrane basale des vaisseaux sanguins - Vascularite 2. Membrane basale glomérulaire- Glomérulonéphrite 3. Membrane Synoviale - Arthrite Les PETITES FORMES de CI solubles (L'excès d'antigène )- NE SONT PAS facilement phagocytées RELARGAGE DU CONTENU TOXIQUE DES PNN (Enzymes, médiateurs…) Complexes immuns, selon la quantité et la structure: Sont éliminés par des phagocytes SINON se déposent dans des tissus .. Clinique: 08 -14 jr après
  • 22. Il ya peu d‘Ac et EXCÈS SUR L‘AG la quantité comparable d‘Ag et d‘Ac il ya de grandes quantités d‘Acs et peu d‘Ag Mais….. Comment se faitMais….. Comment se fait--il que ces CI arrivent à se déposer dans les tissus !!!!il que ces CI arrivent à se déposer dans les tissus !!!! Ou est ce qu’il est le système du complément et les Globules Rouges???Ou est ce qu’il est le système du complément et les Globules Rouges??? Au début de la réponse Aux stades intermédiaires de la réponse Tard dans la réponse MECHANISMES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE III Exposition CONTINUE d’Ag = EXCES d’Ag De PETITS complexes immuns sont formés qui N’activent PAS efficacement le complément et ne sont pas éliminés de la circulation De grands complexes immuns sont formés qui activent efficacement le complément et sont éliminés de la circulation Des complexes immuns de taille moyenne sont formés qui activent efficacement le complément et sont éliminés de la circulation Exposition CONTINUE d’Ag = EXCES d’Ag Il faut DEUX IgG dans un complexe immun pour activer LE COMPLÉMENT Les IgG sont les Ac PRÉCIPITANTS
  • 23. Phase I Phase II Phase III FORMATION de complexes Immuns DÉPOSITION de complexes Immuns INFLAMATION provoquée par complexes Immuns pe III , rteritis ococcal nephrit ction ness MECHANISMES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE III LB Plasmocyte Complexes Ac-Ag Endothélium Complexes Ac-Ag Complément Vascularite Enzymes Lysosomales des PNN pe III , rteritis ococcal nephrit ction ness Agrégation des plaquettes Libération de facteurs de coagulation Formation de Microthrombi Necrose Chimiotactisme INFLAMATION
  • 24. C'est une réaction aux endotoxines libérées par la mort d'un organisme. Il se produit parce que LA LIBÉRATION d'endotoxines ou de lipoprotéines d'organismes se produit PLUS RAPIDEMENT QUE L’ÉLIMINATION par le système immunitaire. Il ressemble à la septicémie bactérienne. Le scénario habituel serait l'apparition des symptômes quelques heures après l'administration d'AGENTS ANTIMICROBIENS tels que la PÉNICILLINE ou la TÉTRACYCLINE pour le traitement de LA SYPHILIS (ou d'autres microorganismes - spirochètes, boréolioses). Les sign symptô compre Hypoten mal de t Tachyca fièvre Froid / r Hyperve on Vasodila (rinçage Myalgie Exacerb des lésio cutanée Reaction Jarisch-Herxheimer EXEMPLES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE III C'est une réaction aux endotoxines libérées par la mort d'un organisme. Il se produit parce que LA LIBÉRATION d'endotoxines ou de lipoprotéines d'organismes se produit PLUS RAPIDEMENT QUE L’ÉLIMINATION par le système immunitaire. Il ressemble à la septicémie bactérienne. Le scénario habituel serait l'apparition des symptômes quelques heures après l'administration d'AGENTS ANTIMICROBIENS tels que la PÉNICILLINE ou la TÉTRACYCLINE pour le traitement de LA SYPHILIS (ou d'autres microorganismes - spirochètes, boréolioses). Prophylaxie et traitement avec des agents anti- inflammatoires Les sign symptô compre Hypoten mal de t Tachyca fièvre Froid / r Hyperve on Vasodila (rinçage Myalgie Exacerb des lésio cutanée Des complexes immuns « Ac-EndotoxinesEndotoxines » se déposent dans les tissus et provoquent de l’inflammation
  • 25. LUPUS ERYTHEMATOSUS SYSTEMIQUE (LES) AutoanticorpsAutoanticorps antianti--nucléaires (nucléaires (ANAANA)),, autoanticorpsautoanticorps antianti-- ADNADN boublebouble brins (brins (dsDNAdsDNA)) EXEMPLES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE III Des complexes immuns « Ac-dsDNAdsDNA » se déposent dans les vaisseaux de la peau et provoquent de l’inflammation Lésion dermique caractéristique chez les patients atteints de lupus est l’éruption malaire ou éruption papillaire Figure microscopique fluorescente de dépôts immun- complexes à la jonction dermo- épidermique
  • 26. INSUFFISANCE RENALE DANS LES MALADIES A COMPLEXES IMMUNES EXEMPLES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE III Ceci e de s SLE. dans capilla rose sorte capilla voir Des complexes immuns « Ac-dsDNAdsDNA » se déposent dans le Glomérule et provoquent de l’inflammation Glomérule d'un individu sain. Des espaces relativement larges entre les boucles capillaires. Une des complications craintes des maladies auto-immunes systémiques est L'INSUFFISANCE RÉNALE. Glomérule d'un individu atteint de lupus Ceci e de s SLE. dans capilla rose sorte capilla voir
  • 27. LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDE (type III et IV) EXEMPLES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE III Des complexes immuns « Ac-IgGIgG »» (Facteur Rhumatoide) se déposent dans Membrane Synoviale et provoquent de l’inflammation LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDE est surtout de type IV: Réponse immunitaire cellulaire contre les membranes synoviales des articulations (CD4+, CD8+, /plasmocyte, neutrophile, Macrophages Elle est de type III: grâce au Facteur Rheumatoide qui est un anticorps spécifiques anti-Fc des IgG. Donc les complexes immuns sont constitués d’ Ac fixé sur des IgG LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDE est surtout de type IV: Réponse immunitaire cellulaire contre les membranes synoviales des articulations (CD4+, CD8+, /plasmocyte, neutrophile, Macrophages
  • 28. EXEMPLES de l’HYPERSENSIBILITE TYPE III Maladie auto-immune 1. Lupus érythémateux Sustémique 2. La polyarthrite rhumatoïde 3. Erythema Nodosum 4. Polyarteritis nodosa Médicaments 1. Pénicilline 2. Sulphonamides Maladie infectieuse 1. Glomérulonéphrite post- streptococcique 2. Reaction d’ Arthus (maladie des éleveurs d’oiseaux) 3. Reaction Jarisch-Herxheimer 4. Elephantiasis (reaction de Wuchereria bancrofti) 5. Hépatite B Ne pas apprendre par cœur
  • 29. Immunofluorescence des biopsies tissulaires Exemple-glomérules dans la glomérulonéphrite EXPLORATION de l’HYPERSENSIBILITE TYPE III Recherche et dosage des Anticorps ou Auto-anticorps spécifique: 1. Technique d’immunoprécipitation: Ouchterlony 2. ELISA, Immunofluoréscence
  • 30. ‫أﺧﻰ‬‫اﻟﻌﻠﻢ‬‫ﺗﻨﺎل‬ ‫ﻟﻦ‬‫ﺑﺴﺘﺔ‬ ‫إﻻ‬ "‫ﺑ‬‫ﺬﻛﺎء‬‫و‬‫ﺣﺮص‬‫و‬‫ﻏﺮﺑﺔ‬ ‫و‬‫ﺗﻮاﺿﻊ‬‫و‬‫أﺳﺘﺎذ‬‫ﺗﻤﻜﻴﻦ‬ ‫و‬‫ﻋﻤﺮ‬ ‫ﻃﻮل‬." ‫أﺧﻰ‬‫اﻟﻌﻠﻢ‬‫ﺗﻨﺎل‬ ‫ﻟﻦ‬‫ﺑﺴﺘﺔ‬ ‫إﻻ‬ "‫ﺑ‬‫ﺬﻛﺎء‬‫و‬‫ﺣﺮص‬‫و‬‫ﻏﺮﺑﺔ‬ ‫و‬‫ﺗﻮاﺿﻊ‬‫و‬‫أﺳﺘﺎذ‬‫ﺗﻤﻜﻴﻦ‬ ‫و‬‫ﻋﻤﺮ‬ ‫ﻃﻮل‬."
  • 31. Hypersensibilité de Type IV Prochain Cours