SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  46
Télécharger pour lire hors ligne
‫اﻟﻣﻧﺎﻋﺔ‬ ‫ﺟﮭﺎز‬ ‫ﻓﻲ‬ ‫اﻟطﺑﻲ‬ ‫اﻟﺗﺣﻛم‬‫اﻟﻣﻧﺎﻋﺔ‬ ‫ﺟﮭﺎز‬ ‫ﻓﻲ‬ ‫اﻟطﺑﻲ‬ ‫اﻟﺗﺣﻛم‬
Les Interventions ImmunologiquesLes Interventions Immunologiques
‫ﺔ‬ ‫اﳌﻨﺎ‬ ‫ﻃﺐ‬ ‫دروس‬‫ﺔ‬ ‫اﳌﻨﺎ‬ ‫ﻃﺐ‬ ‫دروس‬
‫ﻃﺐ‬ ‫ﲣﺼﺺ‬ ‫اﻟﺜﺎﻟﺚ‬ ‫اﻟﺼﻒ‬‫ﻃﺐ‬ ‫ﲣﺼﺺ‬ ‫اﻟﺜﺎﻟﺚ‬ ‫اﻟﺼﻒ‬
--‫ﺮ‬‫ا‬‫ﺰ‬‫اﳉ‬‫ﺮ‬‫ا‬‫ﺰ‬‫اﳉ‬–– ‫ان‬‫ﺮ‬‫وﻫ‬ ‫ﳉﺎﻣﻌﺔ‬ ‫اﻟﻄﺐ‬ ‫ﳇﯿﺔ‬‫ان‬‫ﺮ‬‫وﻫ‬ ‫ﳉﺎﻣﻌﺔ‬ ‫اﻟﻄﺐ‬ ‫ﳇﯿﺔ‬
Dr. K. KERBOUADr. K. KERBOUA
ABONNERABONNER à cette PAGE pour recevoir les liens
de Quiz et du matériel pédagogique supplémentaireQuiz et du matériel pédagogique supplémentaire
DANS VOTRE MURDANS VOTRE MUR de facebook
Learning Objectives
A la fin de ce cours, Vous pouvez:
1. Discutez les différentes situations cliniquesdifférentes situations cliniques nécessitant de
l’intervention immunothérapeutique.
2. Comprendre les dessousles dessous des indications
immunothérapeutiques
3. Comparez les différentes approches de
l’immunomodulation en fonction de l’immunopathologie et
de la spécificité clinique du patient
A la fin de ce cours, Vous pouvez:
1. Discutez les différentes situations cliniquesdifférentes situations cliniques nécessitant de
l’intervention immunothérapeutique.
2. Comprendre les dessousles dessous des indications
immunothérapeutiques
3. Comparez les différentes approches de
l’immunomodulation en fonction de l’immunopathologie et
de la spécificité clinique du patient
Plan d'apprentissage
I.I. RenforcerRenforcer lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire
I. c. Immunité anti-infectieuse
I. d. Immunité des cancers
I.a. Construire le système immunitaire néonatal
I. b. Déficits Immunitaires
II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SSystèmeystème ImmunitaireImmunitaire
III. Manipuler le Système Immunitaire en transplantation
II. a. Maladies autoinflammatoires
II. b. Maladies autoimmunes
II. c. Maladies allergiques
IV. Manipuler le Système du Complément
a. Construire le système immunitaire néonatal
APRÈS LA NAISSANCE, le système immunitaire INTESTINAL entre dans un STADE DE
DÉVELOPPEMENT CRITIQUE, dans lequel apparaissent des CELLULES TOLOGÈNES et
PRO-INFLAMMATOIRES pour contribuer à la santé globale de l'hôte.
Le MICROBIOTE et les élements alimentaires FAÇONNENT le système immunitaire néonatal, qui
acquiert la capacité d'induire une tolérance contre les antigènes inoffensifs ou induisent des
réponses immunitaires pro-inflammatoires contre les agents pathogènes.
IgA
Microbiote
Glanes mammaires
Vésicules extracellulaire
Prébiotiques
Probiotiques
Cytokines
Antigenes
Cellules anticorps
ALLAITEMENT
Immunité des muqueuses de
l’enfant
MALT=400m2
Prébiotiques
cytokines
Caractéristiques cliniques:
Décits Immunitaires (IDD): résultent d'un défaut génétique ou problème de développement
embryonnaire ou par facteurs acquis dans le système immunitaire, et est un syndrome caractérisé
cliniquement par une infection (essentiellement).
1. Une susceptibilité accrue à l'infection, l'infection de pathogènes à faible virulence (opportunistes)
2. Augmentation de l'incidence de tumeurs malignes
3. Maladies auto-immune, hypersensibilité.
b. Déficits Immunitaires
I.I. RenforcerRenforcer lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire
Décits Immunitaires peutvent être divisés en deux types:
1. Décits Immunitaires primaires, (PIDD) résultats d'un facteur GÉNÉTIQUE.
2. Décits Immunitaires secondaires, (SIDD) résultats de facteurs ACQUIS.
Déficits Immunitaires Primitifs
De l’immunité Innée
“Humorale” “Combiné”
De l’immunité Adaptative
Complément Celulaire Celulaire
α1 α2 β γ
albumine globuline
2. Syndrome de Bruton= agammaglobulinémie liéeà l’X (XLA)
Analyse d'électrophorèse des protéines sériques
Traitement: injecter les Immunoglobulines
1. Le déficit sélectif en IgA:
l'immunodéficience la plus fréquente
Traitement: allaitement, peu d'entre eux
peuvent reprendre automatiquement la
capacité de produire des IgA.
prima
immuno
cienc
disea
“humor
1. Déficit de l’Immunité Humorale
incidence de 1 cas pour 700 individus
α1 α2 β γ
(a)
(b)
(c)
Traitement: injecter les Immunoglobulines
Ogden Carr Bruton
1908-2003
2. déficit de l' immunité cellulaire Ex: syndrome DiGeorge
Traitement: Le thymus est cultivé
pendant 12 à 21 jours avant la
transplantation dans le muscle
quadriceps du patient
3. déficits immunitaires combinés
22q11.2
Perte de l'immunité humorale et de l'immunité cellulaire en même temps.
1) Maladie d'immunodéficience combinée sévère liée à l'X (SCID lié à l'X, XSCID).
2) Maladies d'immunodéficience avec déficience enzymatique: adénosine déamines (ADA),
nucléoside phosphorylase purine (PNP).
Traitement: le remplacement de gènes défectueux, une
fois identifiés, dans les cellules souches du patient avec un
gène normal.
1. greffe de moelle osseuse.
2. Thérapie génique dans ses propres cellules
souches
3. Thérapie de remplacement enzymatique, par injection
intramusculaire hebdomadaire d'une forme modifiée de
protéine ADA.
Les deux enfants déficitaires en ADA fréquentent l'école
Perte de l'immunité humorale et de l'immunité cellulaire en même temps.
1) Maladie d'immunodéficience combinée sévère liée à l'X (SCID lié à l'X, XSCID).
2) Maladies d'immunodéficience avec déficience enzymatique: adénosine déamines (ADA),
nucléoside phosphorylase purine (PNP). Anderson and Blease
SYSTEME d’IMMUNO –SURVEILLANCE
Immunité adaptativeImmunité Innée
C. Immunité Anti-infectieuse
I.I. RenforcerRenforcer lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire
1. Immunothérapie Active La vaccination
Inflammation
TLR
Mémoire
HLA
Adjuvants
(excipients!!)
Antigènicité
Ag: Naïf ou recombinant
«Vaccination» peut entraîner une
augmentation de ces complexes immuns
destructeurs par des MILLIERS de fois.
VARIABILITÉ de la réaction inflammatoire
Vaccin disponible
Vaccin disponible partiellement effectif
Vaccin non disponible
L’agents infectieux n’est pas encore dans le corps (thérapie préventive)
C. Immunité Anti-infectieuse
1. Immunothérapie Active La vaccination
I.I. RenforcerRenforcer lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire
Emil Adolf von
Behring
Le 100eme anniversaire du décès (31 Mars 1917)
PREMIER PRIX NOBEL DE MÉDECINE
L’immunothérapie passive à base d’anticorps POLYCLONAUX équins:
L’agents infectieux ou la substance dangereuse est déjà dans le corps (thérapie corrective)
C. Immunité Anti-infectieuse
2. Immunothérapie Passive: sérum polyclonal xénogénique
I.I. RenforcerRenforcer lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire
1901
Se fixent sur la toxine bactérienne ou toxique pour former un complexe immun qui
sera clearé de la circulation dans le système réticuloendothélial
(II) Thérapie Active
(III) immunotherapie
IL-2
IFN
IL-15
IL-21
Vaccin Peptidique
Vaccin CD
Vaccin Genetique
CD40
TCR or
CAR
genetic
engineer
g
Approches générales pour l'immunothérapie contre le cancer
(I) Thérapie cibléeIgG1
d. Immunité des cancers
I.I. RenforcerRenforcer lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire
IL-2
IFN
IL-15
IL-21
TCR or
CAR
genetic
engineer
g
Vaccin de Immunité Non Spécifique “BCG”
Provocation de l’inflammation
Ex: BCG dans le cancer de la véssie
Ces agents déclenchent une réponse immunitaire innée à travers plusieurs
TLR, ce qui peut fournir à la fois une ACTIVITÉ TUMORICIDE DIRECTE et un
microenvironnement favorable au développement de l'immunité antitumorale.
Dr. William Coley
1894
Anticorps MONOCLONAUX (Biothérapies anti cancers et maladies de système):
1984
Georges KöhlerCésar Milstein
A. Thérapie ciblée
IgG1
d. Immunité des cancers
I.I. RenforcerRenforcer lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire
1984
Bloquer la proliférationBloquer la prolifération
MortMort
cellulairecellulaire
Cellule tumorale
Bloquer l’Bloquer l’angiogénèseangiogénèse
B; vaccin thérapeutique anti cancer
Ex: Sipuleucel –T
Sipuleucel –T
Provenge active les cellules
Immunes
d. Immunité des cancers
I.I. RenforcerRenforcer lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire
Cellule immune au repos Activation+ multiplication Attaquer cancers de la prostate
Sipuleucel –T
Provenge active les cellules
Immunes
Charger la CD au repos avec
du PAP et GMCSF
Antigen-HLA : TCR B7 : CD28 B7 : CTLA-4
Brake to
e
o
Phase de Priming
(Organes lymphoide IIaire)
Phase Effectrice
(Tissue peripherique)
Migration T-cell
Cellule Cancer
Cellule
Dendriticque T cell
C.C. BloquerBloquer les checkpointles checkpoint CTLACTLA--44 et PDet PD--11/L/L11
d. Immunité des cancers
I.I. RenforcerRenforcer lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire
Modified from Jedd Wolchock, Memorial Sloan Kettering Cancer Center.
Brake to
e
o
Ribas A. N Engl J Med. 2012;366:2517-2519.
Dendritic cell
T cell
MHC TCR
B7
CD28
CTLA-4
T cell
Cancer
cell
MHCTCR
PD-1
PD-L1
T cell
Cellule Cancer
Cellule
Dendriticque T cell
B7
Plan d'apprentissage
I.I. Renforcer le Système Immunitaire
II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire
I. c. Immunité anti-infectieuse
I. d. Immunité des cancers
I.a. Construire le système immunitaire néonatal
I. b. Déficits Immunitaires
II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire
III. Manipuler le Système Immunitaire en transplantation
II. a. Maladies autoinflammatoires
II. b. Maladies autoimmunes
II. c. Maladies allergiques
IV. Manipuler le Système du Complément
MODULERMODULER
Système ImmunitaireSystème Immunitaire
Maladies auto-
inflammatoires Pathologies de la tolérance du soi
Pathologies de la tolérance
De l’envirronement
AllergiesMaladies auto-immunes
1. Anticytokines
2. Anti protéines membranaires
3. Anti cytokine-Receptor
4. Les Ig IV
5. Les inhibiteurs de kinases
Immunothérapie active
Anti IgE
Anti cytokines (recepteurs)
1. Anticytokines
2. Anti-inflammation
Intolérance aux
protéines
alimentaires
cits
itaires
1. Anticytokines
2. Anti protéines membranaires
3. Anti cytokine-Receptor
4. Les Ig IV
5. Les inhibiteurs de kinases
Immunothérapie active
Anti IgE
Anti cytokines (recepteurs)
Intensité de la réponse immune
État de l’ IMMUNE –SURVEILLANCE SYSTEM
Le fléau des MALADIES INFLAMMATOIRES CHRONIQUES
A1 — Urtica
inflammato
hydrocepha
— Papillede
B1 — Anter
cataract with
ichthyosis-li
C1 — Gener
interleukin-
Amplified im
D1 — Sagitt
weighted se
enhanceme
elbow joint
gangrenosum
Extensive le
lesion in PA
E — Genera
psoriasis (C
F1 — Erythe
chronic atyp
lipodystroph
(CANDLE)
arrows) and
CANDLE s
Spécificité de
ciblage
Les maladies autoinflammatoires sont caractérisées par une activation pathologique apparemment
NON PROVOQUÉE du système immunitaire inné EN L'ABSENCE D'AUTO-ANTICORPS
OU DE LYMPHOCYTES T AUTORÉACTIFS.
Petites molécules
Small moleculesTaille
II. a. Maladies auto-inflammatoires
II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire
A1 — Urtica
inflammato
hydrocepha
— Papillede
B1 — Anter
cataract with
ichthyosis-li
C1 — Gener
interleukin-
Amplified im
D1 — Sagitt
weighted se
enhanceme
elbow joint
gangrenosum
Extensive le
lesion in PA
E — Genera
psoriasis (C
F1 — Erythe
chronic atyp
lipodystroph
(CANDLE)
arrows) and
CANDLE s
Moduation de la réponse inflammatoire
Identification des maladies/genes
Thérapie
antiinflammatoire
Biothérapie
Complexité
Supplément
Supplément
Pat
es
tol
d
les approches rationnelles ciblent l'activation des lymphocytes et
l'inflammation subséquente
Bloquer la prolifération
de LT
Anti IL2R
Bloquer la signalisation
Les inhibiteurs de calcineurine, Jaks et
autres kinases
Bloquer la costimulation
Ig-CTLA4
II. B. Maladies auto-immunes
II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire
CPA
TNF, IL1, IL6
Bloquer l’inflammation
Anti IL1
Anti IL6R
Ig-TNFR
Bloquer la prolifération
de LT
Anti IL2R
LT
IL17A
IL12, IL23
(P40)
Bloquer l’inflammation
Anti IL17A
Bloquer les réponse TH1
et TH17: anti P40
INFLAMMATIONINFLAMMATION
Bloquer l’adhésion
Anti intégrine
Cytokines PYROGENES
Anticorps MONOCLONAUX (Biothérapies maladies de système):
Ces anticorps monoclonaux thérapeutiques se fixent sur la cytokines et assure sa clearance
1. thérapie Immunologique Ciblée
A. Thérapie anti-cytokines
II. b. Maladies auto-immunes
II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire
-zumab
Georges K
César Mils
Inhibiteurs du TNF Inhibiteurs IL6 Inhibiteurs P40 (TH17)Inhibiteurs de IL-1
Polyarthrite
Rhumatoïde Maladie de Crohn Polyarthrite Rhumatoïde Psoriasis
Forte Immunogénicité Faible Immunogénicité
Psoriais
En plus des anti TNFa précédents
Summa
biologic
treatme
psoriasi
L'ustekinumabustekinumab, un anticorps monoclonal
humain, fonctionne en inhibant la sous-
unité p40 similaire des protéines IL-12 et
IL-23.
Les protéines IL-12 et IL-23 sont
nécessaires pour activer une cascade de
médiateurs inflammatoires responsables de
la pathogenèse du psoriasis.
L'inhibition de l'Ustekinumab de la voie ILde la voie IL--
1212//2323 produit une suppression profonde de
la lignée cellulaire Th1 et Th17 des
cytokines et des chimiokines, ce qui
entraîne une diparition spectaculaire du
psoriasis.
ILIL1212 ILIL2323
1. thérapie Immunologique Ciblée
A. Thérapie anti-cytokines
II. b. Maladies auto-immunes
II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire
L'ustekinumabustekinumab, un anticorps monoclonal
humain, fonctionne en inhibant la sous-
unité p40 similaire des protéines IL-12 et
IL-23.
Les protéines IL-12 et IL-23 sont
nécessaires pour activer une cascade de
médiateurs inflammatoires responsables de
la pathogenèse du psoriasis.
L'inhibition de l'Ustekinumab de la voie ILde la voie IL--
1212//2323 produit une suppression profonde de
la lignée cellulaire Th1 et Th17 des
cytokines et des chimiokines, ce qui
entraîne une diparition spectaculaire du
psoriasis.
ustekinumabustekinumabustekinumabustekinumab
signalisation TH1
TNFa, IFNg, IL2
signalisation TH17
IL6, IL17, 21,22, TNFa, IFNg
PAS DE PAS DE
Le suffixe "nib" indique un inhibiteur de type
SMALL MOLÉCULE ("nib" est un acronyme
de "inhiber") des kinases.
Plus précisément,
B. Blocage de la signalisation cellulaire
le "tinib" est utilisé pour les inhibiteurs de la
TYROSINE KINASE,
"anib" pour les inhibiteurs de l'angiogenèse et
le rafenib pour les inhibiteurs de la
fibrosarcome (RAF) rapidement accélérés
1. thérapie Immunologique Ciblée
II. B. Maladies auto-immunes
II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire
Inhibiteur de JAK 1 et JAK 3 qui médient la
signalisation des récepteurs de cytokines
partageant LA CHAÎNE GAMMA telles que
IL-2, 4, 6, 7, 9, 15, 21 et gamma interféron
alpha
Tofacitinib
noyau
le "tinib" est utilisé pour les inhibiteurs de la
TYROSINE KINASE,
"anib" pour les inhibiteurs de l'angiogenèse et
le rafenib pour les inhibiteurs de la
fibrosarcome (RAF) rapidement accélérés
Polyarthrite rhumatoïde, MICI
bleble
s ofs of
arthritisarthritis
sis aresis are
n.n.
at are
arthritis
red,
s
soriasis
blue.
ficacy
herapy
C. Élimination des cellules Immunes
Ces anticorps monoclonaux thérapeutiques se fixent sur les cellules et les éliminent ou sur des
molécules pour neutraliser leurs fonctions
Sécretion des
autoanticorps
LB
plasmocyte
1. thérapie Immunologique Ciblée
II. b. Maladies auto-immunes
II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire
bleble
s ofs of
arthritisarthritis
sis aresis are
n.n.
at are
arthritis
red,
s
soriasis
blue.
ficacy
herapy
plasmocyte
D. Blocage de l’afflux cellulaire ”Les Anti intégrines”
Natalizumab: Activité contre l'intégrine Alpha4 avec
sa sous-unité beta1 ou beta7
Utilisations: sclérose en plaques, maladie de Crohn
Vedolizumab: Activité contre la sous-unité Alpha4
integrine beta7
Utilisation: maladie inflammatoire de l'intestin
oglobu
Activité
immuomodulatrice
Activité
antinflammatoire
Modulation de la fonction des
LB et LB et la production des
Acs
Neutralisation des pathogenes, toxines
bactériennes et superantigene
2. thérapie à base d’Immunoglobulines Intraveineuses
II. b. Maladies auto-immunes
II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire
IgIV
Modulation de la fonction des
LB et LB et la production des
Acs
Balance du réseau cytokinique
Bloque les allo et aut-
Acs et provoque un
blocage naturel des AcsInhibition des C3a, C5a
Induction de la production de
l’IL10, IL1RA et TNF RA
Intestin sain Intestin dysbiotique
Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI):
1. La maladie de crohn
2. La rectocolite ulcérative hémorragique (RCUH)
Les mécanismes de pathogénie doivent etre considétés
dans le contecte de l’environnement, le génome et le
microbiote
2009
II. b. Maladies auto-immunes
II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire
3. Transplantation de Microbiote fécale (FMT)
Intestin sain
Transplantation de Microbiote fécale (FMT)
Donneur sains
Traitement des formes résistantes des MICI
A. Immuno-thérapie
Extraits ou proteines recombinantes de l’allergene à des doses
croissantes en sublingual ou cutané pour dévier l’immunité
adaptative à produire des IgG4 anti allergene au lieu des IgE
TH2 spécifiques de
l’allergenes
II. C. Maladies Allergiques
II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire
CPA
LTCD4+
LTreg
Réduction de la production des
IgE spécifiques de l’allergene
TH2 spécifiques de
l’allergenes
Production des IgG4
spécifiques de l’allergene
Omalizumab
l'anti-IgE est un Anticorp monoclonal humanisé, :
Composé de 5% de séquences murines qui ont été greffées
sur un cadre IgG1κ humain
se Lie au domaine constant CH3 de la chaîne lourde de
l'IgE = Même site par lequel l'IgE se lie à FceRI
B. Les anti IgE
Niveau des IgE controle l'expression de FceRI
- FceRI non occupé par IgE a une demi-vie sur les mastocytes de 24 heures in vitro,
alors que les récepteurs liés aux IgE restent exprimés durant toute la vie de la cellule
- La densité de l'expression de FceRI sur les Basophiles humains correspond
directement aux taux d'IgE sériques, où la liaison de l'IgE stabilise le récepteur à la
surface de la cellule
se Lie au domaine constant CH3 de la chaîne lourde de
l'IgE = Même site par lequel l'IgE se lie à FceRI
Inflammatio
n allergique
plasmocyte
LB
Commutation
isotypique
(switch) vers IgE
Sécrétion d’IgE
Anticorps IgE Mastocyte/Basophile Libération de médiateurs solubles
Se fixe sur les
IgE libres et
diminue la
fixation cellulaire
Diminue
l’expréssion des
récepteurs de
haute affinité
Diminue la
libération de
médiateurs
Diminue l’inflammation
allergique
Prévient l’exacerbation de
l’asthme et réduit les
symptomes
L'intolérance alimentaire est extrêmement répandue et on estime que 45% de la population
pourrait être affectée.
Contrairement à la réaction immédiate de l'allergie alimentaire, les symptômes d'intolérance
alimentaire apparaissent souvent des heures ou même des jours plus tard.
L'allergie alimentaire est assez rare car seulement environ 2,5% de la population est
diagnostiquée. Les cas les plus courants d'allergie alimentaire sont les arachides, les noix
(amandes et brésil), les œufs, le lait, le poisson et les crustacés.
II. D. Intolérance aux protéines alimentaires
II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire
L'allergie alimentaire est assez rare car seulement environ 2,5% de la population est
diagnostiquée. Les cas les plus courants d'allergie alimentaire sont les arachides, les noix
(amandes et brésil), les œufs, le lait, le poisson et les crustacés.
Lorsque les aliments sont digérés, les protéines dans les aliments se décomposent en petits
fragments pour une absorption facile dans le corps. Parfois, des fragments plus importants
peuvent passer sans se décomposer, qui seront reconnus comme des corps étrangers, en les
attaquant à l'aide d'anticorps de type IgG.
Un diagnostic d'intolérance alimentaire ne doit jamais être basé uniquement de tests cutanés
ou bilan biologique.
la surveillance médicale minutieuse du régime
alimentaire et de son journal alimentaire
quotidien et hebdomadaire est nécessaire avant
de procéder à l’éviction de l’aliment incriminé
Supplément
Plan d'apprentissage
I.I. Renforcer le Système Immunitaire
II.II. Modiler (Freiner ou Dévier) le Système Immunitaire
I. c. Immunité anti-infectieuse
I. d. Immunité des cancers
I.a. Construire le système immunitaire néonatal
I. b. Déficits Immunitaires
II.II. Modiler (Freiner ou Dévier) le Système Immunitaire
III. ManipulerManipuler lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire en transplantationen transplantation
II. a. Maladies autoinflammatoires
II. b. Maladies autoimmunes
II. c. Maladies allergiques
IV. Manupuler le Système du Complément
A.A. Les patientsLes patients immunisésimmunisés::
CDC- AHG
ELISA
Cytometry de Flux
DSA par Luminex
1. Déficition d’un patient sensiblisé:
> 1 . Panel Reactive Activity (PRA) Positif
o to 10 % IgG Non Immunisé
11 to 84% IgG Sensibilisé (immunisé)
85 to 100 % IgG Hypesensibilisé (hyperimmunisé)
2. Cross Match Positif ( Prospective, virtuel or Retrospective )
I. en pré transplantation
III. ManipulerManipuler lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire en transplantationen transplantation
CDC- AHG
ELISA
Cytometry de Flux
DSA par Luminex
2. Treatment Menu
Thérapies d'attaque Thérapies d’entretien
•Fortes Doses de Immunoglobulines en IV (IVIG)
•Plasmapherese et faible Dose IVIG
•Immunoabsorptionà Protein A
•Splenectomie
•Anti-CD20
•FK 506, Rapa, MMF, Steroids
•. Eculizumab , Bortezomib
Entre 5 et 10% des patients en attente d'une transplantation rénale sont fortement sensibilisés
(PRA d'IgG ≥85%)
Les patients dialysés sensibilisés attendent plus longtemps un donneur avec cross match négatif
par rapport aux patients non sensibilisés
1. Immunodéplétion:
Immunothérapie passive (sérum polyclonal anti lymphoctes- thymoglobuline de
lapin)
Anticorps monoclonal anti LB (anti CD20)
Immunoadsorption
Emil Adolf von Behring
Les glucocorticoïdes sont les modulateurs naturels les plus puissants de
la réponse immunitaire et ont des effets profonds à la plupart des
niveaux et à la plupart des composants. En plus de leur action
hormonale directe sur le trafic et la fonction des cellules immunitaires,
les stéroïdes ont une influence importante sur la synthèse des cytokines,
ce qui a également un effet indirect puissant.
A.A. Les patientsLes patients immunisésimmunisés::
I. en pré transplantation
III. ManipulerManipuler lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire en transplantationen transplantation
Georges KöhlerCésar Milstein
1984
1901
anti CD20
Les glucocorticoïdes sont les modulateurs naturels les plus puissants de
la réponse immunitaire et ont des effets profonds à la plupart des
niveaux et à la plupart des composants. En plus de leur action
hormonale directe sur le trafic et la fonction des cellules immunitaires,
les stéroïdes ont une influence importante sur la synthèse des cytokines,
ce qui a également un effet indirect puissant.
2. Les Immunoglobulines IV
Préparé chez au moins 1000 donneurs sains
À forte dose diminue le taux des anticorps anti HLA
(utilisé pour désensibilisation)
Activité
immuomodulatrice
Activité
antinflammatoire
Modulation de la fonction des LT
et LB et la production des Acs
Neutralisation des pathogenes, toxines
bactériennes et superantigene
A.A. Les patientsLes patients immunisésimmunisés::
I. en pré transplantation
III. ManipulerManipuler lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire en transplantationen transplantation
IgIV
Balance du réseau cytokinique
Bloque les allo et aut-
Acs et provoque un
blocage naturel des AcsInhibition des C3a, C5a
Induction de la production de
l’IL10, IL1RA et TNF RA
La transplantation rénale à travers la barrière du groupe sanguin ABO a longtemps été considérée
comme une contre-indication pour la transplantation, maismais face à LA PÉNURIE DESLA PÉNURIE DES
DONNEURSDONNEURS, des schémas spécifiques pour la transplantation ABO-incompatible (ABOi) ont été
développés.
B. Transplantation ABOB. Transplantation ABO--incompatibleincompatible ((ABOiABOi))
TauxTauxdesAcantiA/BdesAcantiA/B
Anti CDAnti CD2020
((RituximabRituximab))
aphérèseaphérèse
TRANSPLANTATIONTRANSPLANTATION
IMMUNOSUPPRESSION DEIMMUNOSUPPRESSION DE
MAINTIENMAINTIEN
I. en pré transplantation
III. ManipulerManipuler lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire en transplantationen transplantation
De nombreux PROTOCOLES DE DÉSENSIBILISATION comprennent une dose unique de rituximab
suivie d'un cours d'aphérèse de pré-implantation pour obtenir des titres cibles prédéfinis d'anticorps anti-A / B.
IMMUNOSUPPRESSION DE MAINTIEN avec ou sans déplétion des anticorps
TempsTemps
NiveauNiveau
dede départdépart
NiveauNiveau
cibléciblé
TauxTauxdesAcantiA/BdesAcantiA/B
IMMUNOSUPPRESSION DEIMMUNOSUPPRESSION DE
MAINTIENMAINTIEN
Les immunosupprésseurs peuvent être divisés en catégories :
((Immunosuppréssion des 4 signaux)
Antiinflammatoire puissant (corticosteroid): prednisone
Médicaments cytotoxiques:Azathioprine -Cyclophosphamide
Dérivés fungiques et bactériens: Cyclosporine A -FK506 -Rapamycin
1. Immnosupprésseur chimiques
2. Anticorps monoclonal
Anti IL2R (anti CD25)
Anti CD52
Anti CD40L
3
II- Post-Transplantation
III. ManipulerManipuler lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire en transplantationen transplantation
A. Cibler le chef d’Orchestre: le LTA. Cibler le chef d’Orchestre: le LT
2. Anticorps monoclonal
Anti IL2R (anti CD25)
Anti CD52
Anti CD40L
1
2
3
4
Médicaments immunosuppresseurs communement utilisés
médicament Mecanisme d’action
Cyclosporine & FK 506 Bloque la production des cytokines de LT
Rapamycin Inhibe la signalization de l’IL2 et donc la
prolifération des lymphocytes
II- Post-Transplantation
III. ManipulerManipuler lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire en transplantationen transplantation
A. Cibler le chef d’Orchestre: le LTA. Cibler le chef d’Orchestre: le LT
Inhibe la signalization de l’IL2 et donc la
prolifération des lymphocytes
Corticosteroids Réduit l’inflammation par l’inhibition de la
sécrétion de cytokines par les
macrophages
Anti IL-2 receptor Inhibit la proliferation T cell par le blocage
de la fixation de l’IL-2
Anti-CD40 ligand Inhibit l’activation cellulaire par blocage
de la costimulation
Monoclonal Ab contre les marqueurs de
surfaces de LT
Depletion of T cells
B. AntibodyB. Antibody mediated rejection(AMRmediated rejection(AMR))
L'AMR est DÉFINIE PAR LA TRIADE impliquant
1. la présence de DSA (Anticorps Spécifique du Donneur) ,
2. une coloration C4d positive sur la biopsie et
3. des signes histopathologiques de lésions induites par des anticorps (glomérulite, capillarite
péritubulaire et artérite)
OptionsOptions ThérapeutiquesThérapeutiques::
II- Post-Transplantation
III. ManipulerManipuler lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire en transplantationen transplantation
OptionsOptions ThérapeutiquesThérapeutiques::
Un certain nombre de modalités de traitement ont été utilisées pour le traitement de l'AMR
comme décrit ci-dessous.
1. Elimination/ neutralisation d'anticorps: plasmaphérèse, immunoadsorption, immunoglobuline
intraveineuse et splénectomie.
2. Thérapies Anti B-Cell: Mycophenolate Mofetil, anti CD20 (Rituximab), IVIG et splénectomie.
3. Thérapie antiplasmocyte: Bortezomib.
4. Thérapies anti-lymphocytes T: agents déplétant les cellules T tels que la globuline antithymocyte
(ATG).Conversion aux protocoles à base de tacrolimus.
5. Inhibiteur de voie terminale du complément : Eculizumab
NB:NB: Le suffixe "zomib" est la désignation d'inhibiteurs de protease ou de protéasome
Les mibs sont de petites molécules qui fonctionnent à l'intérieur des cellules cancéreuses pour ralentir la prolifération et augmenter l'apoptose
(mort cellulaire)
Plan d'apprentissage
I.I. Renforcer le Système Immunitaire
II.II. Moduler (Freiner ou Dévier) le Système Immunitaire
I. c. Immunité anti-infectieuse
I. d. Immunité des cancers
I.a. Construire le système immunitaire néonatal
I. b. Déficits Immunitaires
II.II. Moduler (Freiner ou Dévier) le Système Immunitaire
III. Manipuler le Système Immunitaire en transplantation
II. a. Maladies autoinflammatoires
II. b. Maladies autoimmunes
II. c. Maladies allergiques
IV. ManipulerManipuler lele SystèmeSystème dudu ComplémentComplément
‘Com
e'
1. déficits avec infections à répititions
2. déficits avec autoinflamation (thromboinflammation)
3. déficits à autoimmunité
4. les 3 en meme temps: autoinflammation provoqué par autoimmuité associée à
des infections
IV. ManipulerManipuler lele SystèmeSystème dudu ComplémentComplément
Déficit en Complément est le PROTOTYPE des Autoimmune Immune Related Diseases (AID)
Non Inclus
dans le cours
de médecine
‘Com
e'
Non Inclus
dans le cours
de médecine
IV. ManipulerManipuler lele SystèmeSystème dudu ComplémentComplément
Non Inclus
dans le cours
de médecine
Non Inclus
dans le cours
de médecine
Le fléau du siècle
Supplément
Maladies inflammatoires chroniques
Représentent un défi majeur tant pour la recherche clinique que pour les soins aux patients,
et les preuves indiquent que ces troubles se développent à la suite d'interactions complexes
génétique-environnementales. Une meilleure compréhension de leur relation de cause à
effet est la base de NOUVELLES PROPOSITIONS DE THÉRAPIE ET DE PRÉVENTION.
Maladies inflammatoires chroniques
Le fléau du siècle
Supplément
Sur une échelle de 10
Est-ce que vous pensez que la méthode
d’enseignement du Dr kerboua est bénéfique pour
retenir l’immunologie; OUI ou NON ?
notez votre appréciation à la méthode
d’enseignement du Dr kerboua !
Notez votre motivation pour les cours du
Dr. Kerboua
Sur une échelle de 10
N’oubliez pas de me suivre sur Slide
Share pour recevoir les nouvelles
publications de cours et de Quiz
N’hésitez pas à me contacter par
Messenger si vous trouvez des difficultés

Contenu connexe

Tendances

Tendances (20)

Lecture 1 Introduction to Dental & Oral Immunology
Lecture 1 Introduction to Dental & Oral ImmunologyLecture 1 Introduction to Dental & Oral Immunology
Lecture 1 Introduction to Dental & Oral Immunology
 
INTRODUCTION A L’IMMUNOLOGIE EN MEDECINE DENTAIRE
INTRODUCTION A L’IMMUNOLOGIE EN MEDECINE DENTAIREINTRODUCTION A L’IMMUNOLOGIE EN MEDECINE DENTAIRE
INTRODUCTION A L’IMMUNOLOGIE EN MEDECINE DENTAIRE
 
Cours hypersensibilité ii et iii medecine 2017
Cours hypersensibilité ii et iii medecine 2017Cours hypersensibilité ii et iii medecine 2017
Cours hypersensibilité ii et iii medecine 2017
 
Cours complement pharmacie 2016
Cours complement pharmacie 2016Cours complement pharmacie 2016
Cours complement pharmacie 2016
 
Quizz HS type III les Maladies à Complexes Immuns
Quizz HS type III les Maladies à Complexes ImmunsQuizz HS type III les Maladies à Complexes Immuns
Quizz HS type III les Maladies à Complexes Immuns
 
Quizz Thérapeutiques Immunologiques
Quizz Thérapeutiques ImmunologiquesQuizz Thérapeutiques Immunologiques
Quizz Thérapeutiques Immunologiques
 
Cour 5 les cytokines , les antigènes
Cour 5 les cytokines , les antigènes  Cour 5 les cytokines , les antigènes
Cour 5 les cytokines , les antigènes
 
Cours Hypersensibilité de Type III harmacie 2017
Cours Hypersensibilité de Type III harmacie 2017Cours Hypersensibilité de Type III harmacie 2017
Cours Hypersensibilité de Type III harmacie 2017
 
Lecture 5 quizzes 2017 phagocytes DMD Students
Lecture 5 quizzes 2017 phagocytes DMD Students Lecture 5 quizzes 2017 phagocytes DMD Students
Lecture 5 quizzes 2017 phagocytes DMD Students
 
Lecture 5 Phagocyte Cells Neutrophils and Macrophages for DMD Students
Lecture 5 Phagocyte Cells Neutrophils and Macrophages for DMD StudentsLecture 5 Phagocyte Cells Neutrophils and Macrophages for DMD Students
Lecture 5 Phagocyte Cells Neutrophils and Macrophages for DMD Students
 
Cours complement medecine 2015
Cours complement medecine 2015 Cours complement medecine 2015
Cours complement medecine 2015
 
Reproductive immunology modèles expérimentaux d’immunologie de la gestation
Reproductive immunology modèles expérimentaux d’immunologie de la gestationReproductive immunology modèles expérimentaux d’immunologie de la gestation
Reproductive immunology modèles expérimentaux d’immunologie de la gestation
 
Cours 8 LES ÉTATS D’HYPERSENSIBILITÉS
Cours 8 LES ÉTATS D’HYPERSENSIBILITÉSCours 8 LES ÉTATS D’HYPERSENSIBILITÉS
Cours 8 LES ÉTATS D’HYPERSENSIBILITÉS
 
Cours les cytokines médecine 2016 quizz
Cours les cytokines médecine 2016 quizzCours les cytokines médecine 2016 quizz
Cours les cytokines médecine 2016 quizz
 
Cours complement medecine dentaire universite oran 2015
Cours complement medecine dentaire universite oran 2015 Cours complement medecine dentaire universite oran 2015
Cours complement medecine dentaire universite oran 2015
 
Lecture Immune Therapy Quiz MD Students 2017
Lecture Immune Therapy Quiz MD Students  2017Lecture Immune Therapy Quiz MD Students  2017
Lecture Immune Therapy Quiz MD Students 2017
 
Quizzes lecture HS type I IgE mediated Allergy
Quizzes lecture HS type I IgE mediated AllergyQuizzes lecture HS type I IgE mediated Allergy
Quizzes lecture HS type I IgE mediated Allergy
 
Lecture 6 Quizzes Cellules Dendritiques & Antigenes en Médecine Dentaire
Lecture 6 Quizzes Cellules Dendritiques & Antigenes en Médecine DentaireLecture 6 Quizzes Cellules Dendritiques & Antigenes en Médecine Dentaire
Lecture 6 Quizzes Cellules Dendritiques & Antigenes en Médecine Dentaire
 
Lecture 2 Quiz Complement System for 2nd Year DMD Students
Lecture 2 Quiz Complement System for 2nd Year DMD StudentsLecture 2 Quiz Complement System for 2nd Year DMD Students
Lecture 2 Quiz Complement System for 2nd Year DMD Students
 
Immunologie
ImmunologieImmunologie
Immunologie
 

Similaire à Lecture:Immune Therapy for 3rd year MD Students

PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptx
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptxPRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptx
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptxGloriaMupoyi
 
How to optimise cattle vaccination Dépêche Vet april 2015
How to optimise cattle vaccination Dépêche Vet april 2015How to optimise cattle vaccination Dépêche Vet april 2015
How to optimise cattle vaccination Dépêche Vet april 2015Laurent MASCARON
 
Courspni 160321150924
Courspni 160321150924Courspni 160321150924
Courspni 160321150924Jalal Chafiq
 
Programme national d'immunisation
Programme national d'immunisationProgramme national d'immunisation
Programme national d'immunisationMehdi Razzok
 
Diapos Cours IMMUNO 2022-2023.pdf
Diapos Cours IMMUNO 2022-2023.pdfDiapos Cours IMMUNO 2022-2023.pdf
Diapos Cours IMMUNO 2022-2023.pdfJeanLucKonan4
 
Vaccin pré-érythocytaire et moustiquaires imprégnées même combat?
Vaccin pré-érythocytaire et moustiquaires imprégnées même combat?Vaccin pré-érythocytaire et moustiquaires imprégnées même combat?
Vaccin pré-érythocytaire et moustiquaires imprégnées même combat?Institut Pasteur de Madagascar
 
Immunité Acquise : réponse protectrice et recherche vaccinale
Immunité Acquise : réponse protectrice et recherche vaccinaleImmunité Acquise : réponse protectrice et recherche vaccinale
Immunité Acquise : réponse protectrice et recherche vaccinaleInstitut Pasteur de Madagascar
 
Quels sont les vaccins envisageables dans la lutte contre le paludisme?
Quels sont les vaccins envisageables dans la lutte contre le paludisme?Quels sont les vaccins envisageables dans la lutte contre le paludisme?
Quels sont les vaccins envisageables dans la lutte contre le paludisme?Institut Pasteur de Madagascar
 
LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE/ UNIVERSITE DE GOMA (UNIGOM)
LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE/ UNIVERSITE DE GOMA (UNIGOM)LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE/ UNIVERSITE DE GOMA (UNIGOM)
LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE/ UNIVERSITE DE GOMA (UNIGOM)William A. MAHAZI
 
Infections et immunodépression.Dr.S.ADDOUN.pptx
Infections et immunodépression.Dr.S.ADDOUN.pptxInfections et immunodépression.Dr.S.ADDOUN.pptx
Infections et immunodépression.Dr.S.ADDOUN.pptxMedAnes1
 
infection à répétition
infection à répétition infection à répétition
infection à répétition Nasreddine Saidi
 

Similaire à Lecture:Immune Therapy for 3rd year MD Students (20)

Approches vaccinologiques
Approches vaccinologiquesApproches vaccinologiques
Approches vaccinologiques
 
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptx
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptxPRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptx
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptx
 
How to optimise cattle vaccination Dépêche Vet april 2015
How to optimise cattle vaccination Dépêche Vet april 2015How to optimise cattle vaccination Dépêche Vet april 2015
How to optimise cattle vaccination Dépêche Vet april 2015
 
La réponse immunitaire cellulaire: la théorie
La réponse immunitaire cellulaire: la théorieLa réponse immunitaire cellulaire: la théorie
La réponse immunitaire cellulaire: la théorie
 
Courspni 160321150924
Courspni 160321150924Courspni 160321150924
Courspni 160321150924
 
Programme national d'immunisation
Programme national d'immunisationProgramme national d'immunisation
Programme national d'immunisation
 
Les mécanismes de la réponse immunitaire innée
Les mécanismes de la réponse immunitaire innéeLes mécanismes de la réponse immunitaire innée
Les mécanismes de la réponse immunitaire innée
 
Diapos Cours IMMUNO 2022-2023.pdf
Diapos Cours IMMUNO 2022-2023.pdfDiapos Cours IMMUNO 2022-2023.pdf
Diapos Cours IMMUNO 2022-2023.pdf
 
Immunologie
ImmunologieImmunologie
Immunologie
 
Immunologie
ImmunologieImmunologie
Immunologie
 
Immunité du paludisme: bien naître ou apprendre ?
Immunité du paludisme: bien naître ou apprendre ?Immunité du paludisme: bien naître ou apprendre ?
Immunité du paludisme: bien naître ou apprendre ?
 
Vaccin pré-érythocytaire et moustiquaires imprégnées même combat?
Vaccin pré-érythocytaire et moustiquaires imprégnées même combat?Vaccin pré-érythocytaire et moustiquaires imprégnées même combat?
Vaccin pré-érythocytaire et moustiquaires imprégnées même combat?
 
Immunité Acquise : réponse protectrice et recherche vaccinale
Immunité Acquise : réponse protectrice et recherche vaccinaleImmunité Acquise : réponse protectrice et recherche vaccinale
Immunité Acquise : réponse protectrice et recherche vaccinale
 
Vaccins 2017
Vaccins 2017Vaccins 2017
Vaccins 2017
 
A Icours2011
A Icours2011A Icours2011
A Icours2011
 
Quels sont les vaccins envisageables dans la lutte contre le paludisme?
Quels sont les vaccins envisageables dans la lutte contre le paludisme?Quels sont les vaccins envisageables dans la lutte contre le paludisme?
Quels sont les vaccins envisageables dans la lutte contre le paludisme?
 
Lecture 7 Hypersensitivity Reactions Dental Medicine 2017
Lecture 7 Hypersensitivity Reactions Dental Medicine 2017Lecture 7 Hypersensitivity Reactions Dental Medicine 2017
Lecture 7 Hypersensitivity Reactions Dental Medicine 2017
 
LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE/ UNIVERSITE DE GOMA (UNIGOM)
LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE/ UNIVERSITE DE GOMA (UNIGOM)LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE/ UNIVERSITE DE GOMA (UNIGOM)
LES REACTIONS D'HYPERSENSIBILITE/ UNIVERSITE DE GOMA (UNIGOM)
 
Infections et immunodépression.Dr.S.ADDOUN.pptx
Infections et immunodépression.Dr.S.ADDOUN.pptxInfections et immunodépression.Dr.S.ADDOUN.pptx
Infections et immunodépression.Dr.S.ADDOUN.pptx
 
infection à répétition
infection à répétition infection à répétition
infection à répétition
 

Plus de Clinical Immunology Laboratory, HMRUO, Oran.

Plus de Clinical Immunology Laboratory, HMRUO, Oran. (16)

Réaction inflammatoire version étudiants.pdf
Réaction inflammatoire version étudiants.pdfRéaction inflammatoire version étudiants.pdf
Réaction inflammatoire version étudiants.pdf
 
Lecture 5 Lymphoide organs T lymphocytes NK Cells
Lecture 5 Lymphoide organs    T lymphocytes     NK CellsLecture 5 Lymphoide organs    T lymphocytes     NK Cells
Lecture 5 Lymphoide organs T lymphocytes NK Cells
 
Lecture 8 "B lymphocytes"
Lecture 8 "B lymphocytes"Lecture 8 "B lymphocytes"
Lecture 8 "B lymphocytes"
 
Lecture 7 Immunoglobulins
Lecture 7 ImmunoglobulinsLecture 7 Immunoglobulins
Lecture 7 Immunoglobulins
 
Lecture 6 Dendritic Cells & Antigens
Lecture 6 Dendritic Cells & AntigensLecture 6 Dendritic Cells & Antigens
Lecture 6 Dendritic Cells & Antigens
 
Lymphocytes B 2017
Lymphocytes  B 2017Lymphocytes  B 2017
Lymphocytes B 2017
 
Lecture 4 Cytokines
Lecture 4 CytokinesLecture 4 Cytokines
Lecture 4 Cytokines
 
Lecture 3 Phagocytic Cells
Lecture 3 Phagocytic CellsLecture 3 Phagocytic Cells
Lecture 3 Phagocytic Cells
 
Lecture 2 The Complement System
Lecture 2 The Complement SystemLecture 2 The Complement System
Lecture 2 The Complement System
 
List of-iraqi-academics-assassinated-november-2013
List of-iraqi-academics-assassinated-november-2013List of-iraqi-academics-assassinated-november-2013
List of-iraqi-academics-assassinated-november-2013
 
Quizz Hypersensibilité de type II
Quizz Hypersensibilité de  type IIQuizz Hypersensibilité de  type II
Quizz Hypersensibilité de type II
 
Lecture 7 Quizzes Hypersensitivity Reactions Dental Medicine
Lecture 7 Quizzes Hypersensitivity Reactions Dental MedicineLecture 7 Quizzes Hypersensitivity Reactions Dental Medicine
Lecture 7 Quizzes Hypersensitivity Reactions Dental Medicine
 
Lecture 6 Dendritic Cells & Antigens DMD Students 2017
Lecture 6 Dendritic Cells & Antigens DMD Students 2017Lecture 6 Dendritic Cells & Antigens DMD Students 2017
Lecture 6 Dendritic Cells & Antigens DMD Students 2017
 
Lecture Historical Facts Ar-Razi the Father of Immunology
Lecture Historical Facts Ar-Razi the Father of ImmunologyLecture Historical Facts Ar-Razi the Father of Immunology
Lecture Historical Facts Ar-Razi the Father of Immunology
 
Lecture 1 Quiz Introduction to Dental & Oral immunology
Lecture 1 Quiz  Introduction to Dental & Oral immunologyLecture 1 Quiz  Introduction to Dental & Oral immunology
Lecture 1 Quiz Introduction to Dental & Oral immunology
 
Cours Hypersensibilité de Type IV Pharmacie 2017
Cours Hypersensibilité de Type IV Pharmacie 2017Cours Hypersensibilité de Type IV Pharmacie 2017
Cours Hypersensibilité de Type IV Pharmacie 2017
 

Dernier

Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxModule 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxOuedraogoSoumaila3
 
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitementSyndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitementKhadija Moussayer
 
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024benj_2
 
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfAnatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfssuser4a70ad1
 
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxCHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxKawTar253413
 
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Aymen Masri
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》rnrncn29
 

Dernier (7)

Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxModule 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
 
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitementSyndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
 
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
 
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfAnatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
 
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxCHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
 
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
 

Lecture:Immune Therapy for 3rd year MD Students

  • 1. ‫اﻟﻣﻧﺎﻋﺔ‬ ‫ﺟﮭﺎز‬ ‫ﻓﻲ‬ ‫اﻟطﺑﻲ‬ ‫اﻟﺗﺣﻛم‬‫اﻟﻣﻧﺎﻋﺔ‬ ‫ﺟﮭﺎز‬ ‫ﻓﻲ‬ ‫اﻟطﺑﻲ‬ ‫اﻟﺗﺣﻛم‬ Les Interventions ImmunologiquesLes Interventions Immunologiques ‫ﺔ‬ ‫اﳌﻨﺎ‬ ‫ﻃﺐ‬ ‫دروس‬‫ﺔ‬ ‫اﳌﻨﺎ‬ ‫ﻃﺐ‬ ‫دروس‬ ‫ﻃﺐ‬ ‫ﲣﺼﺺ‬ ‫اﻟﺜﺎﻟﺚ‬ ‫اﻟﺼﻒ‬‫ﻃﺐ‬ ‫ﲣﺼﺺ‬ ‫اﻟﺜﺎﻟﺚ‬ ‫اﻟﺼﻒ‬ --‫ﺮ‬‫ا‬‫ﺰ‬‫اﳉ‬‫ﺮ‬‫ا‬‫ﺰ‬‫اﳉ‬–– ‫ان‬‫ﺮ‬‫وﻫ‬ ‫ﳉﺎﻣﻌﺔ‬ ‫اﻟﻄﺐ‬ ‫ﳇﯿﺔ‬‫ان‬‫ﺮ‬‫وﻫ‬ ‫ﳉﺎﻣﻌﺔ‬ ‫اﻟﻄﺐ‬ ‫ﳇﯿﺔ‬ Dr. K. KERBOUADr. K. KERBOUA
  • 2. ABONNERABONNER à cette PAGE pour recevoir les liens de Quiz et du matériel pédagogique supplémentaireQuiz et du matériel pédagogique supplémentaire DANS VOTRE MURDANS VOTRE MUR de facebook
  • 3. Learning Objectives A la fin de ce cours, Vous pouvez: 1. Discutez les différentes situations cliniquesdifférentes situations cliniques nécessitant de l’intervention immunothérapeutique. 2. Comprendre les dessousles dessous des indications immunothérapeutiques 3. Comparez les différentes approches de l’immunomodulation en fonction de l’immunopathologie et de la spécificité clinique du patient A la fin de ce cours, Vous pouvez: 1. Discutez les différentes situations cliniquesdifférentes situations cliniques nécessitant de l’intervention immunothérapeutique. 2. Comprendre les dessousles dessous des indications immunothérapeutiques 3. Comparez les différentes approches de l’immunomodulation en fonction de l’immunopathologie et de la spécificité clinique du patient
  • 4. Plan d'apprentissage I.I. RenforcerRenforcer lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire I. c. Immunité anti-infectieuse I. d. Immunité des cancers I.a. Construire le système immunitaire néonatal I. b. Déficits Immunitaires II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SSystèmeystème ImmunitaireImmunitaire III. Manipuler le Système Immunitaire en transplantation II. a. Maladies autoinflammatoires II. b. Maladies autoimmunes II. c. Maladies allergiques IV. Manipuler le Système du Complément
  • 5. a. Construire le système immunitaire néonatal APRÈS LA NAISSANCE, le système immunitaire INTESTINAL entre dans un STADE DE DÉVELOPPEMENT CRITIQUE, dans lequel apparaissent des CELLULES TOLOGÈNES et PRO-INFLAMMATOIRES pour contribuer à la santé globale de l'hôte. Le MICROBIOTE et les élements alimentaires FAÇONNENT le système immunitaire néonatal, qui acquiert la capacité d'induire une tolérance contre les antigènes inoffensifs ou induisent des réponses immunitaires pro-inflammatoires contre les agents pathogènes. IgA Microbiote Glanes mammaires Vésicules extracellulaire Prébiotiques Probiotiques Cytokines Antigenes Cellules anticorps ALLAITEMENT Immunité des muqueuses de l’enfant MALT=400m2 Prébiotiques cytokines
  • 6. Caractéristiques cliniques: Décits Immunitaires (IDD): résultent d'un défaut génétique ou problème de développement embryonnaire ou par facteurs acquis dans le système immunitaire, et est un syndrome caractérisé cliniquement par une infection (essentiellement). 1. Une susceptibilité accrue à l'infection, l'infection de pathogènes à faible virulence (opportunistes) 2. Augmentation de l'incidence de tumeurs malignes 3. Maladies auto-immune, hypersensibilité. b. Déficits Immunitaires I.I. RenforcerRenforcer lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire Décits Immunitaires peutvent être divisés en deux types: 1. Décits Immunitaires primaires, (PIDD) résultats d'un facteur GÉNÉTIQUE. 2. Décits Immunitaires secondaires, (SIDD) résultats de facteurs ACQUIS. Déficits Immunitaires Primitifs De l’immunité Innée “Humorale” “Combiné” De l’immunité Adaptative Complément Celulaire Celulaire
  • 7. α1 α2 β γ albumine globuline 2. Syndrome de Bruton= agammaglobulinémie liéeà l’X (XLA) Analyse d'électrophorèse des protéines sériques Traitement: injecter les Immunoglobulines 1. Le déficit sélectif en IgA: l'immunodéficience la plus fréquente Traitement: allaitement, peu d'entre eux peuvent reprendre automatiquement la capacité de produire des IgA. prima immuno cienc disea “humor 1. Déficit de l’Immunité Humorale incidence de 1 cas pour 700 individus α1 α2 β γ (a) (b) (c) Traitement: injecter les Immunoglobulines Ogden Carr Bruton 1908-2003
  • 8. 2. déficit de l' immunité cellulaire Ex: syndrome DiGeorge Traitement: Le thymus est cultivé pendant 12 à 21 jours avant la transplantation dans le muscle quadriceps du patient 3. déficits immunitaires combinés 22q11.2 Perte de l'immunité humorale et de l'immunité cellulaire en même temps. 1) Maladie d'immunodéficience combinée sévère liée à l'X (SCID lié à l'X, XSCID). 2) Maladies d'immunodéficience avec déficience enzymatique: adénosine déamines (ADA), nucléoside phosphorylase purine (PNP). Traitement: le remplacement de gènes défectueux, une fois identifiés, dans les cellules souches du patient avec un gène normal. 1. greffe de moelle osseuse. 2. Thérapie génique dans ses propres cellules souches 3. Thérapie de remplacement enzymatique, par injection intramusculaire hebdomadaire d'une forme modifiée de protéine ADA. Les deux enfants déficitaires en ADA fréquentent l'école Perte de l'immunité humorale et de l'immunité cellulaire en même temps. 1) Maladie d'immunodéficience combinée sévère liée à l'X (SCID lié à l'X, XSCID). 2) Maladies d'immunodéficience avec déficience enzymatique: adénosine déamines (ADA), nucléoside phosphorylase purine (PNP). Anderson and Blease
  • 9. SYSTEME d’IMMUNO –SURVEILLANCE Immunité adaptativeImmunité Innée C. Immunité Anti-infectieuse I.I. RenforcerRenforcer lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire 1. Immunothérapie Active La vaccination Inflammation TLR Mémoire HLA Adjuvants (excipients!!) Antigènicité Ag: Naïf ou recombinant
  • 10. «Vaccination» peut entraîner une augmentation de ces complexes immuns destructeurs par des MILLIERS de fois. VARIABILITÉ de la réaction inflammatoire
  • 11. Vaccin disponible Vaccin disponible partiellement effectif Vaccin non disponible L’agents infectieux n’est pas encore dans le corps (thérapie préventive) C. Immunité Anti-infectieuse 1. Immunothérapie Active La vaccination I.I. RenforcerRenforcer lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire
  • 12. Emil Adolf von Behring Le 100eme anniversaire du décès (31 Mars 1917) PREMIER PRIX NOBEL DE MÉDECINE L’immunothérapie passive à base d’anticorps POLYCLONAUX équins: L’agents infectieux ou la substance dangereuse est déjà dans le corps (thérapie corrective) C. Immunité Anti-infectieuse 2. Immunothérapie Passive: sérum polyclonal xénogénique I.I. RenforcerRenforcer lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire 1901 Se fixent sur la toxine bactérienne ou toxique pour former un complexe immun qui sera clearé de la circulation dans le système réticuloendothélial
  • 13. (II) Thérapie Active (III) immunotherapie IL-2 IFN IL-15 IL-21 Vaccin Peptidique Vaccin CD Vaccin Genetique CD40 TCR or CAR genetic engineer g Approches générales pour l'immunothérapie contre le cancer (I) Thérapie cibléeIgG1 d. Immunité des cancers I.I. RenforcerRenforcer lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire IL-2 IFN IL-15 IL-21 TCR or CAR genetic engineer g Vaccin de Immunité Non Spécifique “BCG” Provocation de l’inflammation Ex: BCG dans le cancer de la véssie Ces agents déclenchent une réponse immunitaire innée à travers plusieurs TLR, ce qui peut fournir à la fois une ACTIVITÉ TUMORICIDE DIRECTE et un microenvironnement favorable au développement de l'immunité antitumorale. Dr. William Coley 1894
  • 14. Anticorps MONOCLONAUX (Biothérapies anti cancers et maladies de système): 1984 Georges KöhlerCésar Milstein A. Thérapie ciblée IgG1 d. Immunité des cancers I.I. RenforcerRenforcer lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire 1984 Bloquer la proliférationBloquer la prolifération MortMort cellulairecellulaire Cellule tumorale Bloquer l’Bloquer l’angiogénèseangiogénèse
  • 15. B; vaccin thérapeutique anti cancer Ex: Sipuleucel –T Sipuleucel –T Provenge active les cellules Immunes d. Immunité des cancers I.I. RenforcerRenforcer lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire Cellule immune au repos Activation+ multiplication Attaquer cancers de la prostate Sipuleucel –T Provenge active les cellules Immunes Charger la CD au repos avec du PAP et GMCSF
  • 16. Antigen-HLA : TCR B7 : CD28 B7 : CTLA-4 Brake to e o Phase de Priming (Organes lymphoide IIaire) Phase Effectrice (Tissue peripherique) Migration T-cell Cellule Cancer Cellule Dendriticque T cell C.C. BloquerBloquer les checkpointles checkpoint CTLACTLA--44 et PDet PD--11/L/L11 d. Immunité des cancers I.I. RenforcerRenforcer lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire Modified from Jedd Wolchock, Memorial Sloan Kettering Cancer Center. Brake to e o Ribas A. N Engl J Med. 2012;366:2517-2519. Dendritic cell T cell MHC TCR B7 CD28 CTLA-4 T cell Cancer cell MHCTCR PD-1 PD-L1 T cell Cellule Cancer Cellule Dendriticque T cell B7
  • 17. Plan d'apprentissage I.I. Renforcer le Système Immunitaire II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire I. c. Immunité anti-infectieuse I. d. Immunité des cancers I.a. Construire le système immunitaire néonatal I. b. Déficits Immunitaires II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire III. Manipuler le Système Immunitaire en transplantation II. a. Maladies autoinflammatoires II. b. Maladies autoimmunes II. c. Maladies allergiques IV. Manipuler le Système du Complément
  • 18. MODULERMODULER Système ImmunitaireSystème Immunitaire Maladies auto- inflammatoires Pathologies de la tolérance du soi Pathologies de la tolérance De l’envirronement AllergiesMaladies auto-immunes 1. Anticytokines 2. Anti protéines membranaires 3. Anti cytokine-Receptor 4. Les Ig IV 5. Les inhibiteurs de kinases Immunothérapie active Anti IgE Anti cytokines (recepteurs) 1. Anticytokines 2. Anti-inflammation Intolérance aux protéines alimentaires cits itaires 1. Anticytokines 2. Anti protéines membranaires 3. Anti cytokine-Receptor 4. Les Ig IV 5. Les inhibiteurs de kinases Immunothérapie active Anti IgE Anti cytokines (recepteurs) Intensité de la réponse immune État de l’ IMMUNE –SURVEILLANCE SYSTEM Le fléau des MALADIES INFLAMMATOIRES CHRONIQUES
  • 19. A1 — Urtica inflammato hydrocepha — Papillede B1 — Anter cataract with ichthyosis-li C1 — Gener interleukin- Amplified im D1 — Sagitt weighted se enhanceme elbow joint gangrenosum Extensive le lesion in PA E — Genera psoriasis (C F1 — Erythe chronic atyp lipodystroph (CANDLE) arrows) and CANDLE s Spécificité de ciblage Les maladies autoinflammatoires sont caractérisées par une activation pathologique apparemment NON PROVOQUÉE du système immunitaire inné EN L'ABSENCE D'AUTO-ANTICORPS OU DE LYMPHOCYTES T AUTORÉACTIFS. Petites molécules Small moleculesTaille II. a. Maladies auto-inflammatoires II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire A1 — Urtica inflammato hydrocepha — Papillede B1 — Anter cataract with ichthyosis-li C1 — Gener interleukin- Amplified im D1 — Sagitt weighted se enhanceme elbow joint gangrenosum Extensive le lesion in PA E — Genera psoriasis (C F1 — Erythe chronic atyp lipodystroph (CANDLE) arrows) and CANDLE s Moduation de la réponse inflammatoire Identification des maladies/genes Thérapie antiinflammatoire Biothérapie Complexité Supplément
  • 21. Pat es tol d les approches rationnelles ciblent l'activation des lymphocytes et l'inflammation subséquente Bloquer la prolifération de LT Anti IL2R Bloquer la signalisation Les inhibiteurs de calcineurine, Jaks et autres kinases Bloquer la costimulation Ig-CTLA4 II. B. Maladies auto-immunes II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire CPA TNF, IL1, IL6 Bloquer l’inflammation Anti IL1 Anti IL6R Ig-TNFR Bloquer la prolifération de LT Anti IL2R LT IL17A IL12, IL23 (P40) Bloquer l’inflammation Anti IL17A Bloquer les réponse TH1 et TH17: anti P40 INFLAMMATIONINFLAMMATION Bloquer l’adhésion Anti intégrine
  • 22. Cytokines PYROGENES Anticorps MONOCLONAUX (Biothérapies maladies de système): Ces anticorps monoclonaux thérapeutiques se fixent sur la cytokines et assure sa clearance 1. thérapie Immunologique Ciblée A. Thérapie anti-cytokines II. b. Maladies auto-immunes II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire -zumab Georges K César Mils Inhibiteurs du TNF Inhibiteurs IL6 Inhibiteurs P40 (TH17)Inhibiteurs de IL-1 Polyarthrite Rhumatoïde Maladie de Crohn Polyarthrite Rhumatoïde Psoriasis Forte Immunogénicité Faible Immunogénicité
  • 23. Psoriais En plus des anti TNFa précédents Summa biologic treatme psoriasi L'ustekinumabustekinumab, un anticorps monoclonal humain, fonctionne en inhibant la sous- unité p40 similaire des protéines IL-12 et IL-23. Les protéines IL-12 et IL-23 sont nécessaires pour activer une cascade de médiateurs inflammatoires responsables de la pathogenèse du psoriasis. L'inhibition de l'Ustekinumab de la voie ILde la voie IL-- 1212//2323 produit une suppression profonde de la lignée cellulaire Th1 et Th17 des cytokines et des chimiokines, ce qui entraîne une diparition spectaculaire du psoriasis. ILIL1212 ILIL2323 1. thérapie Immunologique Ciblée A. Thérapie anti-cytokines II. b. Maladies auto-immunes II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire L'ustekinumabustekinumab, un anticorps monoclonal humain, fonctionne en inhibant la sous- unité p40 similaire des protéines IL-12 et IL-23. Les protéines IL-12 et IL-23 sont nécessaires pour activer une cascade de médiateurs inflammatoires responsables de la pathogenèse du psoriasis. L'inhibition de l'Ustekinumab de la voie ILde la voie IL-- 1212//2323 produit une suppression profonde de la lignée cellulaire Th1 et Th17 des cytokines et des chimiokines, ce qui entraîne une diparition spectaculaire du psoriasis. ustekinumabustekinumabustekinumabustekinumab signalisation TH1 TNFa, IFNg, IL2 signalisation TH17 IL6, IL17, 21,22, TNFa, IFNg PAS DE PAS DE
  • 24. Le suffixe "nib" indique un inhibiteur de type SMALL MOLÉCULE ("nib" est un acronyme de "inhiber") des kinases. Plus précisément, B. Blocage de la signalisation cellulaire le "tinib" est utilisé pour les inhibiteurs de la TYROSINE KINASE, "anib" pour les inhibiteurs de l'angiogenèse et le rafenib pour les inhibiteurs de la fibrosarcome (RAF) rapidement accélérés 1. thérapie Immunologique Ciblée II. B. Maladies auto-immunes II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire Inhibiteur de JAK 1 et JAK 3 qui médient la signalisation des récepteurs de cytokines partageant LA CHAÎNE GAMMA telles que IL-2, 4, 6, 7, 9, 15, 21 et gamma interféron alpha Tofacitinib noyau le "tinib" est utilisé pour les inhibiteurs de la TYROSINE KINASE, "anib" pour les inhibiteurs de l'angiogenèse et le rafenib pour les inhibiteurs de la fibrosarcome (RAF) rapidement accélérés Polyarthrite rhumatoïde, MICI
  • 25. bleble s ofs of arthritisarthritis sis aresis are n.n. at are arthritis red, s soriasis blue. ficacy herapy C. Élimination des cellules Immunes Ces anticorps monoclonaux thérapeutiques se fixent sur les cellules et les éliminent ou sur des molécules pour neutraliser leurs fonctions Sécretion des autoanticorps LB plasmocyte 1. thérapie Immunologique Ciblée II. b. Maladies auto-immunes II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire bleble s ofs of arthritisarthritis sis aresis are n.n. at are arthritis red, s soriasis blue. ficacy herapy plasmocyte D. Blocage de l’afflux cellulaire ”Les Anti intégrines” Natalizumab: Activité contre l'intégrine Alpha4 avec sa sous-unité beta1 ou beta7 Utilisations: sclérose en plaques, maladie de Crohn Vedolizumab: Activité contre la sous-unité Alpha4 integrine beta7 Utilisation: maladie inflammatoire de l'intestin
  • 26. oglobu Activité immuomodulatrice Activité antinflammatoire Modulation de la fonction des LB et LB et la production des Acs Neutralisation des pathogenes, toxines bactériennes et superantigene 2. thérapie à base d’Immunoglobulines Intraveineuses II. b. Maladies auto-immunes II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire IgIV Modulation de la fonction des LB et LB et la production des Acs Balance du réseau cytokinique Bloque les allo et aut- Acs et provoque un blocage naturel des AcsInhibition des C3a, C5a Induction de la production de l’IL10, IL1RA et TNF RA
  • 27. Intestin sain Intestin dysbiotique Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI): 1. La maladie de crohn 2. La rectocolite ulcérative hémorragique (RCUH) Les mécanismes de pathogénie doivent etre considétés dans le contecte de l’environnement, le génome et le microbiote 2009 II. b. Maladies auto-immunes II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire 3. Transplantation de Microbiote fécale (FMT) Intestin sain Transplantation de Microbiote fécale (FMT) Donneur sains Traitement des formes résistantes des MICI
  • 28. A. Immuno-thérapie Extraits ou proteines recombinantes de l’allergene à des doses croissantes en sublingual ou cutané pour dévier l’immunité adaptative à produire des IgG4 anti allergene au lieu des IgE TH2 spécifiques de l’allergenes II. C. Maladies Allergiques II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire CPA LTCD4+ LTreg Réduction de la production des IgE spécifiques de l’allergene TH2 spécifiques de l’allergenes Production des IgG4 spécifiques de l’allergene
  • 29. Omalizumab l'anti-IgE est un Anticorp monoclonal humanisé, : Composé de 5% de séquences murines qui ont été greffées sur un cadre IgG1κ humain se Lie au domaine constant CH3 de la chaîne lourde de l'IgE = Même site par lequel l'IgE se lie à FceRI B. Les anti IgE Niveau des IgE controle l'expression de FceRI - FceRI non occupé par IgE a une demi-vie sur les mastocytes de 24 heures in vitro, alors que les récepteurs liés aux IgE restent exprimés durant toute la vie de la cellule - La densité de l'expression de FceRI sur les Basophiles humains correspond directement aux taux d'IgE sériques, où la liaison de l'IgE stabilise le récepteur à la surface de la cellule se Lie au domaine constant CH3 de la chaîne lourde de l'IgE = Même site par lequel l'IgE se lie à FceRI Inflammatio n allergique plasmocyte LB Commutation isotypique (switch) vers IgE Sécrétion d’IgE Anticorps IgE Mastocyte/Basophile Libération de médiateurs solubles Se fixe sur les IgE libres et diminue la fixation cellulaire Diminue l’expréssion des récepteurs de haute affinité Diminue la libération de médiateurs Diminue l’inflammation allergique Prévient l’exacerbation de l’asthme et réduit les symptomes
  • 30. L'intolérance alimentaire est extrêmement répandue et on estime que 45% de la population pourrait être affectée. Contrairement à la réaction immédiate de l'allergie alimentaire, les symptômes d'intolérance alimentaire apparaissent souvent des heures ou même des jours plus tard. L'allergie alimentaire est assez rare car seulement environ 2,5% de la population est diagnostiquée. Les cas les plus courants d'allergie alimentaire sont les arachides, les noix (amandes et brésil), les œufs, le lait, le poisson et les crustacés. II. D. Intolérance aux protéines alimentaires II.II. ModulerModuler ((FreinerFreiner ouou DévierDévier) le) le SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire L'allergie alimentaire est assez rare car seulement environ 2,5% de la population est diagnostiquée. Les cas les plus courants d'allergie alimentaire sont les arachides, les noix (amandes et brésil), les œufs, le lait, le poisson et les crustacés. Lorsque les aliments sont digérés, les protéines dans les aliments se décomposent en petits fragments pour une absorption facile dans le corps. Parfois, des fragments plus importants peuvent passer sans se décomposer, qui seront reconnus comme des corps étrangers, en les attaquant à l'aide d'anticorps de type IgG. Un diagnostic d'intolérance alimentaire ne doit jamais être basé uniquement de tests cutanés ou bilan biologique. la surveillance médicale minutieuse du régime alimentaire et de son journal alimentaire quotidien et hebdomadaire est nécessaire avant de procéder à l’éviction de l’aliment incriminé Supplément
  • 31. Plan d'apprentissage I.I. Renforcer le Système Immunitaire II.II. Modiler (Freiner ou Dévier) le Système Immunitaire I. c. Immunité anti-infectieuse I. d. Immunité des cancers I.a. Construire le système immunitaire néonatal I. b. Déficits Immunitaires II.II. Modiler (Freiner ou Dévier) le Système Immunitaire III. ManipulerManipuler lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire en transplantationen transplantation II. a. Maladies autoinflammatoires II. b. Maladies autoimmunes II. c. Maladies allergiques IV. Manupuler le Système du Complément
  • 32. A.A. Les patientsLes patients immunisésimmunisés:: CDC- AHG ELISA Cytometry de Flux DSA par Luminex 1. Déficition d’un patient sensiblisé: > 1 . Panel Reactive Activity (PRA) Positif o to 10 % IgG Non Immunisé 11 to 84% IgG Sensibilisé (immunisé) 85 to 100 % IgG Hypesensibilisé (hyperimmunisé) 2. Cross Match Positif ( Prospective, virtuel or Retrospective ) I. en pré transplantation III. ManipulerManipuler lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire en transplantationen transplantation CDC- AHG ELISA Cytometry de Flux DSA par Luminex 2. Treatment Menu Thérapies d'attaque Thérapies d’entretien •Fortes Doses de Immunoglobulines en IV (IVIG) •Plasmapherese et faible Dose IVIG •Immunoabsorptionà Protein A •Splenectomie •Anti-CD20 •FK 506, Rapa, MMF, Steroids •. Eculizumab , Bortezomib Entre 5 et 10% des patients en attente d'une transplantation rénale sont fortement sensibilisés (PRA d'IgG ≥85%) Les patients dialysés sensibilisés attendent plus longtemps un donneur avec cross match négatif par rapport aux patients non sensibilisés
  • 33. 1. Immunodéplétion: Immunothérapie passive (sérum polyclonal anti lymphoctes- thymoglobuline de lapin) Anticorps monoclonal anti LB (anti CD20) Immunoadsorption Emil Adolf von Behring Les glucocorticoïdes sont les modulateurs naturels les plus puissants de la réponse immunitaire et ont des effets profonds à la plupart des niveaux et à la plupart des composants. En plus de leur action hormonale directe sur le trafic et la fonction des cellules immunitaires, les stéroïdes ont une influence importante sur la synthèse des cytokines, ce qui a également un effet indirect puissant. A.A. Les patientsLes patients immunisésimmunisés:: I. en pré transplantation III. ManipulerManipuler lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire en transplantationen transplantation Georges KöhlerCésar Milstein 1984 1901 anti CD20 Les glucocorticoïdes sont les modulateurs naturels les plus puissants de la réponse immunitaire et ont des effets profonds à la plupart des niveaux et à la plupart des composants. En plus de leur action hormonale directe sur le trafic et la fonction des cellules immunitaires, les stéroïdes ont une influence importante sur la synthèse des cytokines, ce qui a également un effet indirect puissant.
  • 34. 2. Les Immunoglobulines IV Préparé chez au moins 1000 donneurs sains À forte dose diminue le taux des anticorps anti HLA (utilisé pour désensibilisation) Activité immuomodulatrice Activité antinflammatoire Modulation de la fonction des LT et LB et la production des Acs Neutralisation des pathogenes, toxines bactériennes et superantigene A.A. Les patientsLes patients immunisésimmunisés:: I. en pré transplantation III. ManipulerManipuler lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire en transplantationen transplantation IgIV Balance du réseau cytokinique Bloque les allo et aut- Acs et provoque un blocage naturel des AcsInhibition des C3a, C5a Induction de la production de l’IL10, IL1RA et TNF RA
  • 35. La transplantation rénale à travers la barrière du groupe sanguin ABO a longtemps été considérée comme une contre-indication pour la transplantation, maismais face à LA PÉNURIE DESLA PÉNURIE DES DONNEURSDONNEURS, des schémas spécifiques pour la transplantation ABO-incompatible (ABOi) ont été développés. B. Transplantation ABOB. Transplantation ABO--incompatibleincompatible ((ABOiABOi)) TauxTauxdesAcantiA/BdesAcantiA/B Anti CDAnti CD2020 ((RituximabRituximab)) aphérèseaphérèse TRANSPLANTATIONTRANSPLANTATION IMMUNOSUPPRESSION DEIMMUNOSUPPRESSION DE MAINTIENMAINTIEN I. en pré transplantation III. ManipulerManipuler lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire en transplantationen transplantation De nombreux PROTOCOLES DE DÉSENSIBILISATION comprennent une dose unique de rituximab suivie d'un cours d'aphérèse de pré-implantation pour obtenir des titres cibles prédéfinis d'anticorps anti-A / B. IMMUNOSUPPRESSION DE MAINTIEN avec ou sans déplétion des anticorps TempsTemps NiveauNiveau dede départdépart NiveauNiveau cibléciblé TauxTauxdesAcantiA/BdesAcantiA/B IMMUNOSUPPRESSION DEIMMUNOSUPPRESSION DE MAINTIENMAINTIEN
  • 36. Les immunosupprésseurs peuvent être divisés en catégories : ((Immunosuppréssion des 4 signaux) Antiinflammatoire puissant (corticosteroid): prednisone Médicaments cytotoxiques:Azathioprine -Cyclophosphamide Dérivés fungiques et bactériens: Cyclosporine A -FK506 -Rapamycin 1. Immnosupprésseur chimiques 2. Anticorps monoclonal Anti IL2R (anti CD25) Anti CD52 Anti CD40L 3 II- Post-Transplantation III. ManipulerManipuler lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire en transplantationen transplantation A. Cibler le chef d’Orchestre: le LTA. Cibler le chef d’Orchestre: le LT 2. Anticorps monoclonal Anti IL2R (anti CD25) Anti CD52 Anti CD40L 1 2 3 4
  • 37. Médicaments immunosuppresseurs communement utilisés médicament Mecanisme d’action Cyclosporine & FK 506 Bloque la production des cytokines de LT Rapamycin Inhibe la signalization de l’IL2 et donc la prolifération des lymphocytes II- Post-Transplantation III. ManipulerManipuler lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire en transplantationen transplantation A. Cibler le chef d’Orchestre: le LTA. Cibler le chef d’Orchestre: le LT Inhibe la signalization de l’IL2 et donc la prolifération des lymphocytes Corticosteroids Réduit l’inflammation par l’inhibition de la sécrétion de cytokines par les macrophages Anti IL-2 receptor Inhibit la proliferation T cell par le blocage de la fixation de l’IL-2 Anti-CD40 ligand Inhibit l’activation cellulaire par blocage de la costimulation Monoclonal Ab contre les marqueurs de surfaces de LT Depletion of T cells
  • 38. B. AntibodyB. Antibody mediated rejection(AMRmediated rejection(AMR)) L'AMR est DÉFINIE PAR LA TRIADE impliquant 1. la présence de DSA (Anticorps Spécifique du Donneur) , 2. une coloration C4d positive sur la biopsie et 3. des signes histopathologiques de lésions induites par des anticorps (glomérulite, capillarite péritubulaire et artérite) OptionsOptions ThérapeutiquesThérapeutiques:: II- Post-Transplantation III. ManipulerManipuler lele SystèmeSystème ImmunitaireImmunitaire en transplantationen transplantation OptionsOptions ThérapeutiquesThérapeutiques:: Un certain nombre de modalités de traitement ont été utilisées pour le traitement de l'AMR comme décrit ci-dessous. 1. Elimination/ neutralisation d'anticorps: plasmaphérèse, immunoadsorption, immunoglobuline intraveineuse et splénectomie. 2. Thérapies Anti B-Cell: Mycophenolate Mofetil, anti CD20 (Rituximab), IVIG et splénectomie. 3. Thérapie antiplasmocyte: Bortezomib. 4. Thérapies anti-lymphocytes T: agents déplétant les cellules T tels que la globuline antithymocyte (ATG).Conversion aux protocoles à base de tacrolimus. 5. Inhibiteur de voie terminale du complément : Eculizumab NB:NB: Le suffixe "zomib" est la désignation d'inhibiteurs de protease ou de protéasome Les mibs sont de petites molécules qui fonctionnent à l'intérieur des cellules cancéreuses pour ralentir la prolifération et augmenter l'apoptose (mort cellulaire)
  • 39. Plan d'apprentissage I.I. Renforcer le Système Immunitaire II.II. Moduler (Freiner ou Dévier) le Système Immunitaire I. c. Immunité anti-infectieuse I. d. Immunité des cancers I.a. Construire le système immunitaire néonatal I. b. Déficits Immunitaires II.II. Moduler (Freiner ou Dévier) le Système Immunitaire III. Manipuler le Système Immunitaire en transplantation II. a. Maladies autoinflammatoires II. b. Maladies autoimmunes II. c. Maladies allergiques IV. ManipulerManipuler lele SystèmeSystème dudu ComplémentComplément
  • 40. ‘Com e' 1. déficits avec infections à répititions 2. déficits avec autoinflamation (thromboinflammation) 3. déficits à autoimmunité 4. les 3 en meme temps: autoinflammation provoqué par autoimmuité associée à des infections IV. ManipulerManipuler lele SystèmeSystème dudu ComplémentComplément Déficit en Complément est le PROTOTYPE des Autoimmune Immune Related Diseases (AID) Non Inclus dans le cours de médecine ‘Com e' Non Inclus dans le cours de médecine
  • 41. IV. ManipulerManipuler lele SystèmeSystème dudu ComplémentComplément Non Inclus dans le cours de médecine Non Inclus dans le cours de médecine
  • 42. Le fléau du siècle Supplément Maladies inflammatoires chroniques
  • 43. Représentent un défi majeur tant pour la recherche clinique que pour les soins aux patients, et les preuves indiquent que ces troubles se développent à la suite d'interactions complexes génétique-environnementales. Une meilleure compréhension de leur relation de cause à effet est la base de NOUVELLES PROPOSITIONS DE THÉRAPIE ET DE PRÉVENTION. Maladies inflammatoires chroniques Le fléau du siècle Supplément
  • 44. Sur une échelle de 10 Est-ce que vous pensez que la méthode d’enseignement du Dr kerboua est bénéfique pour retenir l’immunologie; OUI ou NON ? notez votre appréciation à la méthode d’enseignement du Dr kerboua ! Notez votre motivation pour les cours du Dr. Kerboua Sur une échelle de 10
  • 45. N’oubliez pas de me suivre sur Slide Share pour recevoir les nouvelles publications de cours et de Quiz
  • 46. N’hésitez pas à me contacter par Messenger si vous trouvez des difficultés