Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Suivi Bocage de Chaunay (86) - 2018 - PCN

9 vues

Publié le

Les suivis menés en 2018 sur le site du Bocage de Chaunay ont pour objectif de mettre en évidence les conséquences de la gestion menée sur le site pour la compensation des espèces impactées. Les groupes concernés par ces suivis sont les Oiseaux et le Damier de la succise. Le présent rapport fait état des résultats issus de ces suivis.

Publié dans : Environnement
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Suivi Bocage de Chaunay (86) - 2018 - PCN

  1. 1. Rapport réalisé pour le compte de : 14 rue Jean Moulin 86240 Fontaine-le-Comte 05 49 88 99 23 pc.nature@laposte.net LGV SEA TOURS-BORDEAUX Bocage de Chaunay (86) Rapport de suivi – Résultats 2018
  2. 2. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 2 Poitou-Charentes Nature Bocage de Chaunay (86) Rapport de suivi – Résultats 2018 Type de rapport : Rapport de suivi Année 2018 Association(s) intervenante(s) Période d’intervention Vienne Nature LPO Poitou-Charentes 2018 Responsable(s) expert(s) Autre(s) intervenant(s) Samuel DUCEPT (Vienne Nature) Chloé DÉPRÉ (LPO Poitou-Charentes) Coordinateur PCN Moea LARTIGAU Destinataire(s) Date de transmission Marion GOURAUD (LISEA) V1 le 14/03/2019 V2 le 20/03/2019
  3. 3. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 Poitou-Charentes Nature 3 Sommaire 1. Contexte de l’étude ................................................................................................... 4 2. Localisation ............................................................................................................... 4 3. Suivi de l’avifaune ..................................................................................................... 7 3.1. Méthodologie.......................................................................................................................7 3.2. Analyse et interprétation de l’ensemble des données...............................................................8 3.3. Analyse et interprétation des données IPA ........................................................................... 10 4. Suivi de la population de Damier de la succise......................................................... 14 4.1. Le Damier de la succise ...................................................................................................... 14 4.1.1. Répartition 14 4.1.2. Période d’apparition 14 4.1.3. Menaces 14 4.2. Protocole de suivi............................................................................................................... 15 4.3. Résultats........................................................................................................................... 20 4.3.1. Parcelle U 11 20 4.3.2. Parcelle U 16 23 4.4. Discussion ......................................................................................................................... 24 5. Synthèse générale ................................................................................................... 27 5.1. Synthèse du suivi des Oiseaux ............................................................................................ 27 5.2. Synthèse du suivi du Damier de la succise............................................................................ 27 6. Bibliographie ........................................................................................................... 28 7. Annexes................................................................................................................... 29
  4. 4. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 4 Poitou-Charentes Nature Bocage de Chaunay (86) Rapport de suivi - Année 2018 1. Contexte de l’étude Dans le cadre de la construction de la LGV SEA Tours-Bordeaux, et en application des arrêtés ministériels et inter-préfectoraux des 24 février et 21 décembre 2012, portant dérogation à l’interdiction de destruction d’espèces et d’habitats d’espèces animales protégées et de destruction d’espèces végétales protégées, le maître d’ouvrage met en œuvre des mesures visant d’une part à atténuer les impacts du projet sur l’environnement et d’autre part à compenser l’impact sur les individus d’espèces protégées ou sur les habitats d’espèces protégées. Le maître d’ouvrage est donc tenu de mettre en place des mesures visant à compenser la perte d’espèces ou d’habitats d’espèces suite à la construction et l’exploitation de la ligne LGV. Pour cela, il doit réaliser une sécurisation foncière de sites de compensation, par acquisition ou par conventionnement. De plus, les sites sécurisés devront faire l'objet d'une gestion conservatoire pendant la durée de la concession. Les modalités de mise en œuvre de ces mesures sont décrites dans la section 4 des arrêtés ministériels et inter-préfectoraux du 24 février 2012 complétés par ceux du 21 décembre 2012. Conformément aux arrêtés sus-cités, le maître d’ouvrage est tenu d’assurer le suivi de mesures environnementales mises en œuvre, ainsi que le suivi des populations et des habitats d’espèces protégées impactées. Les suivis scientifiques des sites sécurisés (en conventionnement et en acquisition) doivent ainsi permettre d’évaluer l’efficacité de la gestion conservatoire mise en œuvre en faveur des espèces à compenser sur le site et d’apporter les éléments nécessaires à la réactualisation du plan de gestion. En outre, ces suivis permettent également de déterminer l’atteinte des objectifs fixés en termes de compensation. Les suivis menés en 2018 sur le site du Bocage de Chaunay ont pour objectif de mettre en évidence les conséquences de la gestion menée sur le site pour la compensation des espèces impactées. Les groupes concernés par ces suivis sont les Oiseaux et le Damier de la succise. Le présent rapport fait état des résultats issus de ces suivis. 2. Localisation Le site du Bocage de Chaunay s’étend sur 119 hectares, à l’extrême sud-ouest du département de la Vienne, à la limite du département des Deux-Sèvres. L’intérêt du site réside dans son aspect paysager et la biodiversité qu’il héberge. Ce bocage relictuel abrite en effet de nombreuses espèces dont l’état de conservation est défavorable (Amphibiens, végétation des zones humides, insectes protégés, Chiroptères…).
  5. 5. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 Poitou-Charentes Nature 5 Figure 1 : Localisation du Bocage de Chaunay (86).
  6. 6. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 6 Poitou-Charentes Nature Figure 2 : Photographie aérienne du Bocage de Chaunay (86). Le site de Chaunay est un bocage relictuel composé de mares, de haies, de friches herbacées et de prairies mésophiles à hygrophiles dont certaines présentent des caractères paratourbeux. La richesse biologique du site est liée à la juxtaposition de tous les éléments du bocage qui jouent un rôle fonctionnel pour de nombreuses espèces animales et végétales. Les bocages de Chaunay et de Pliboux (79), dont le paysage et le fonctionnement sont identiques, se caractérisent par la proximité d’une nappe phréatique perchée qui inonde les prairies par battement du sommet de la nappe en lien avec les apports pluviométriques. Ce fonctionnement hydrologique qui conditionne en grande partie le maintien de la richesse biologique du site, est fragile et peut être mis en péril dès lors que l’on va impacter le fonctionnement et le niveau de la nappe (opération de drainage, passage en déblai, etc). Ce bocage renferme les habitats naturels pour de nombreuses espèces dont une quantité non négligeable sont des espèces remarquables pour notre région (37 espèces patrimoniales dont le Gaillet boréal, le Damier de la succise, la Fauvette grisette, le Pouillot fitis, la Fauvette des jardins...). Une partie d’entre elles présente un statut de protection réglementaire au niveau régional, national ou européen et est concernée par les mesures compensatoires relatives à la construction de la ligne LGV-SEA qui coupe le bocage en deux selon un axe nord- sud.
  7. 7. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 Poitou-Charentes Nature 7 3. Suivi de l’avifaune 3.1. Méthodologie Lors du suivi initial effectué en 2012-2013, un parcours systématique de la zone avait été mis en place. En complément, des suivis spécifiques étaient réalisés pour les pics, les rapaces nocturnes et diurnes. En 2017, le protocole a été adapté afin de pouvoir évaluer le site d’une année sur l’autre et d’obtenir les éléments nécessaires, notamment pour connaitre la richesse spécifique et l’abondance des espèces nicheuses. Afin de réaliser des comparaisons interannuelles, ce même protocole sera réalisé pour l’ensemble de la période de suivi prévue. Pour cela, 8 IPA de 10 minutes ont été placés de façon homogène sur les parcelles d’acquisition (Figure 3). Ils sont répartis de façon à englober la majorité des haies présentes sur la zone bocagère. Tous les oiseaux vus ou entendus dans un rayon de 200 mètres ont été localisés. Le protocole suit celui indiqué par Frochot (2001) avec un code attribué à chaque contact d’oiseau : - Pour chaque mâle chanteur, couple ou famille : attribuer 1 - Pour un oiseau isolé, vu ou entendu criant : attribuer 0,5 Les individus en vol de transit ne sont pas pris en compte lors de l’analyse des IPA. Après report de toutes les espèces sur la fiche IPA, la liste définitive des abondances pour chaque point est obtenue. Ce résultat peut être comparé d’une année sur l’autre. Au total, deux passages ont été réalisés en période de nidification : le 20.04.2018 et le 31.05.2018. Il est recommandé d’effectuer les deux passages entre 4 et 6 semaines d’intervalle avec des conditions météorologiques favorables. Afin de pourvoir établir des comparaisons inter-annuelles, il est préférable que les deux passages soient effectués aux mêmes dates pour les années suivantes, à quelques jours près en gardant le même intervalle. L’ensemble des relevés ont été réalisés entre 1 et 4 heures après le lever du soleil, en évitant le chorus matinal. En complément de cette méthode, le site a été parcouru à pied ou en voiture et toutes les espèces vues ou entendues étaient notées et localisées sur la carte. Ce type de méthode permet d’obtenir un suivi le plus exhaustif possible dans le bocage et de contacter de nouvelles espèces qui n’auraient pas été détectées lors des points d’écoute. De plus, les données issues de notre base de données locale sont utilisées pour compléter celles récoltées sur le terrain. Figure 3 : Répartition des IPA sur le bocage de Chaunay.
  8. 8. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 8 Poitou-Charentes Nature 3.2. Analyse et interprétation de l’ensemble des données Figure 4 : Localisation des espèces patrimoniales visées par les mesures compensatoires au bocage de Chaunay en 2018.
  9. 9. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 Poitou-Charentes Nature 9 Depuis les données historiques datant de 2011, ce sont au total 94 espèces qui fréquentent le site et ses alentours immédiats, dont 62 espèces nicheuses (39 espèces nicheuses possibles, 16 probables et 7 certaines). En 2018, 42 de ces espèces ont été contactées. Une nouvelle espèce a été contactée cette année, la Pie bavarde, certainement déjà présente sur le site mais jamais notée auparavant. Tableau 1 : Liste des espèces ciblées par la compensation qui ont été observées en 2018 sur le site d’acquisition ou à proximité immédiate Accenteur mouchet Fauvette à tête noire Mésange à longue queue Pouillot véloce Bergeronnette grise Fauvette grisette Mésange bleue Rossignol philomèle Bergeronnette printanière Gobemouche gris Mésange charbonnière Rougegorge familier Bruant jaune Grimpereau des jardins Pic épeiche Tarier pâtre Bruant zizi Hypolaïs polyglotte Pic vert Troglodyte mignon Buse variable Linotte mélodieuse Pie-grièche écorcheur* Verdier d’Europe Coucou gris Loriot d’Europe Pinson des arbres Faucon crécerelle Martinet noir Pipit des arbres * Espèce pour laquelle l’échelle de compensation élargie est la petite région agricole. Espèces en gras : non contactées en 2017 mais revues en 2018 sur le site d’étude ou à proximité. Photo 1 : Quelques espèces ciblées par la compensation qui ont été observées en 2018 sur le site d’acquisition ou à proximité immédiate Légende des photos : En haut à gauche : Pie-grièche écorcheur mâle © Jean-Guy Couteau, en haut à droite : Bruant jaune © Jean-Guy Couteau ; en bas à gauche Fauvette grisette © Alain Boullah ; en bas à droite : Linotte mélodieuse © Morgane Revol
  10. 10. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 10 Poitou-Charentes Nature Grâce aux inventaires de 2018, 29 espèces bénéficiant des mesures compensatoires ont été contactées, dont 4 qui n’avaient pas été revues l’année précédente sur le site : l’Accenteur mouchet, le Coucou gris, le Faucon crécerelle et la Mésange à longue queue (Tableau 1). En revanche, 4 autres espèces n’ont pas été revues en 2018 alors qu’elles avaient été contactées en 2017 : le Bruant proyer, la Fauvette des jardins, l’Hirondelle rustique et la Sitelle torchepot. Certaines peuvent être assez discrètes et ne sont pas forcément détectées lors des deux passages (Fauvette des jardins). D’autres utilisent le site pour s’alimenter (Hirondelle rustique) et ne sont pas toujours présentes lors des passages. Le suivi a confirmé la présence de nombreuses espèces patrimoniales associées aux zones de bocages et/ou de boisements sur le site d’étude dont la mise en place de mesures de gestion peut constituer une plus-value pour leur alimentation, leur nidification ou leur hivernage (Figure 4). Un busard indéterminé a été contacté cette année mais n’a malheureusement pas pu être identifié précisément en raison de conditions d’observation difficile. Le site est susceptible d’être utilisé par ces espèces lors de leur recherche de nourriture. Lors du suivi réalisé en 2012-2013, la présence de la Pie-grièche écorcheur avait été supposée et la gestion proposée dans le DAGC était considérée comme apportant une plus-value à l’espèce. En 2017, un mâle de Pie- grièche écorcheur a été détecté au niveau du point n°6. En effet, la gestion des haies et des zones enherbées sur le site du bocage de Chaunay favorise la présence de l’espèce en période de nidification. Un individu avait déjà été repéré en 2015 plus au nord de la zone, entre les points IPA 2, 3 et 4. En 2018, deux mâles différents ont été contactés : l’un au niveau du point IPA 2 lors du second passage et le deuxième lors du cheminement entre deux IPA à proximité du point n°6. Ainsi, le bocage de Chaunay constitue un milieu favorable pour la nidification de cette espèce concernée par les mesures compensatoires. En 2019, le suivi global de la zone ainsi qu’une recherche spécifique de cette espèce sera réalisé afin d’estimer plus précisément sa densité au sein du bocage. Contrairement à la Pie-grièche écorcheur, d’autres espèces comme la Huppe fasciée, la Rousserolle effarvatte, la Fauvette des jardins n’ont pas été observées lors du suivi de 2018. Cette espèce est pourtant considérée comme bénéficiant des mesures de gestion proposées. Les inventaires prévus pour les prochaines années permettront d’évaluer l’absence ou présence d’espèces non recontactées en fonction de l’évolution du milieu. 3.3. Analyse et interprétation des données IPA Dans le Tableau 2 ci-dessous les espèces ont été classées en fonction de leur abondance relative puis de leur fréquence. Avec une abondance relative de plus de 8,4 %, c’est l’Alouette des champs qui est l’espèce la plus abondante contactée lors des points d’écoute. En 2017, elle était seulement 7ème au classement. Cette dernière a devancé le Pinson des arbres (premier en 2017), avec une abondance relative en 2018 de 8,1%. Contrairement à 2017, le top 5 des espèces les plus abondantes ne correspond pas qu’à des espèces ubiquistes (Pinson des arbres, Pouillot véloce et Merle noir). En effet, deux d’entre-elles sont moins présentes sur l’ensemble du territoire : l’Alouette des champs et le Pipit des arbres. Le bocage de Chaunay correspond tout à fait à leur milieu de nidification mais il est tout de même remarquable de noter de telles abondances, notamment pour le Pipit des arbres.
  11. 11. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 Poitou-Charentes Nature 11 Tableau 2 : Espèces contactées lors des IPA, abondances et fréquences. Nom français Nom latin 1 2 3 4 5 6 7 8 %Fréquence1 Abondance2 Abondance moyenne3 Abondance relative4 Alouette des champs Alauda arvensis 3 2 0 0 2 2 3,5 2 75 14,5 1,81 8,4% Pinson des arbres Fringilla coelebs 2 3 2 2 2 1 0 2 87,5 14 1,75 8,1% Pipit des arbres Anthus trivialis 1 1 2 2 2 2 2 0,5 100 12,5 1,56 7,3% Pouillot véloce Phylloscopus collybita 0 0 3 4 2 1 0 1 62,5 11 1,38 6,4% Merle noir Turdus merula 2 0 1 1,5 0 1 2 2 75 9,5 1,19 5,5% Bruant zizi Emberiza cirlus 4 1 0 1 1 1 0 1 75 9 1,13 5,2% Mésange charbonnière Parus major 1 0 1 1 1 2 1 1 87,5 8 1,00 4,7% Rougegorge familier Erithacus rubecula 0 1 1 1 2 1 0 1 75 7 0,88 4,1% Fauvette à tête noire Sylvia atricapilla 2 1 1 0 2 0 0 1 62,5 7 0,88 4,1% Tourterelle des bois Streptopelia turtur 1 1 1,5 0 1 1 1 0 75 6,5 0,81 3,8% Pigeon ramier Columba palumbus 1,5 0 2 0 0 1 1 1 62,5 6,5 0,81 3,8% Mésange bleue Parus caeruleus 0 2 2 0 1 0 0 1 50 6 0,75 3,5% Rossignol philomèle Luscinia megarhynchos 0,5 1 1 0 1 1 1 0 75 5,5 0,69 3,2% Grimpereau des jardins Certhia brachydactyla 0 0 1 1 0 2 0 1 50 5 0,63 2,9% Linotte mélodieuse Linaria cannabina 0 2 0 0 1 0 1 1 50 5 0,63 2,9% Mésange à longue queue Aegithalos caudatus 0 5 0 0 0 0 0 0 12,5 5 0,63 2,9% Bruant jaune Emberiza citrinella 1 1 0 0 0 1 1 0 50 4 0,50 2,3% Coucou gris Cuculus canorus 0 1 0 1 1 0 1 0 50 4 0,50 2,3% Fauvette grisette Sylvia communis 1 0 1 0 1 1 0 0 50 4 0,50 2,3% Grive musicienne Turdus philomelos 0 0 0 1 1 1 0 1 50 4 0,50 2,3% Geai des chênes Garrulus glandarius 0,5 0 0,5 0 0,5 1 0 1 62,5 3,5 0,44 2% Loriot d'Europe Oriolus oriolus 0 0 1 0 1 0 1 0 37,5 3 0,38 1,7% Verdier d'Europe Carduelis chloris 2 0 1 0 0 0 0 0 25 3 0,38 1,7% Corneille noire Corvus corone 0 0 1 0 0,5 0 1 0 37,5 2,5 0,31 1,5% Hypolaïs polyglotte Hippolais polyglotta 0 1 0 0 1 0 0 0 25 2 0,25 1,2% Pic vert Picus viridis 0 0 0 0 1 1 0 0 25 2 0,25 1,2% Canard colvert Anas platyrhynchos 0,5 0 0,5 0 0 0 0 0 25 1 0,13 0,6%
  12. 12. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 12 Poitou-Charentes Nature Nom français Nom latin 1 2 3 4 5 6 7 8 %Fréquence1 Abondance2 Abondance moyenne3 Abondance relative4 Accenteur mouchet Prunella modularis 0 0 1 0 0 0 0 0 12,5 1 0,13 0,6% Pic épeiche Dendrocopos major 0 0 0 0 0 0 0 1 12,5 1 0,13 0,6% Pie-grièche écorcheur Lanius collurio 0 1 0 0 0 0 0 0 12,5 1 0,13 0,6% Troglodyte mignon Troglodytes troglodytes 0 0 1 0 0 0 0 0 12,5 1 0,13 0,6% Bergeronnette printanière Motacilla flava 0 0 0 0 0 0 0,5 0 12,5 0,5 0,06 0,3% Busard cendré/Saint- Martin Circus sp 0 0 0 0,5 0 0 0 0 12,5 0,5 0,06 0,3% Buse variable Buteo buteo 0 0 0 0 0,5 0 0 0 12,5 0,5 0,06 0,3% Etourneau sansonnet Sturnus vulgaris 0 0 0 0 0 0,5 0 0 12,5 0,5 0,06 0,3% Martinet noir Apus apus 0 0 0 0 0 0,5 0 0 12,5 0,5 0,06 0,3% Tarier pâtre Saxicola rubicola 0 0 0 0 0 0,5 0 0 12,5 0,5 0,06 0,3% Abondance par point5 23 24 25,5 16 25,5 22,5 17 18,5 Abondance moyenne6 21,5 Abondance totale7 172 Richesse spécifique8 15 15 20 11 21 20 13 16 Richesse spécifique moyenne9 16,4 Richesse spécifique totale10 37 Légende : 1 Fréquence: pourcentage de points où l’espèce est présente; 2 Abondance par espèce: nombre de contact additionné sur tous les points pour une espèce donnée; 3 Abondance moyenne: nombre de contact moyen sur l’ensemble des points pour une espèce donnée; 4 Abondance relative: pourcentage que représente l’abondance par espèce par rapport à l’abondance totale ; 5 Abondance par points: nombre de contacts par points, toutes espèces confondues; 6 Abondance moyenne: nombre moyen de contacts par points, toutes espèces confondues; 7 Abondance totale: total des contacts sur l’ensemble des points, toutes espèces confondues; 8 Richesse spécifique: nombre d’espèce par points; 9 Richesse spécifique moyenne: nombre moyen d’espèce par points; 10 Richesse spécifique totale: nombre d’espèce total sur l’ensemble des points.
  13. 13. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 Poitou-Charentes Nature 13 La structure paysagère constituant le site, avec des cultures et prairies morcelées parmi le bocage représente un milieu majeur pour la nidification de certaines espèces. Les 3 points regroupant une abondance plus importante sont respectivement les points 3 (idem en 2017), 5 et 2. Ils sont situés sur des zones plus ouvertes et à la lisière du bocage. Mais au vu du milieu plutôt homogène à l’échelle de la zone d’étude, ceci ne justifie pas une telle différence d’abondance avec les autres points. En revanche, les points 4 et 7 (idem en 2017) regroupent les abondances et les richesses spécifiques les plus faibles. Ceci peut s’expliquer pour le point 7 par une différence de milieu assez bien marquée. En effet, ce point est situé majoritairement en plaine et est excentré de la zone bocagère, contrairement aux autres IPA localisés en lisière ou au cœur du bocage. Cependant le point 4 est plutôt semblable aux autres types de milieux présents sur la zone d’étude. Le suivi des prochaines années permettra d’identifier les zones du site d’étude les plus attractives et fréquentées par les espèces visées par les mesures compensatoires. Cela pourrait permettre de cibler certaines actions de gestion sur ces secteurs. Les résultats des IPA 2018 confirment et renforcent les données récoltées lors de la première année de suivi de 2017. Des premières comparaisons peuvent être établies. Ainsi, la richesse spécifique pour l’ensemble des points d’écoute était de 30 espèces en 2017 à 37 en 2018 avec une abondance moyenne de 17,25 sur les huit points d’écoute en 2017 et 21,5 en 2018. Il semble donc que les résultats soient à la hausse mais il faut cependant rester prudent car il peut y avoir de fortes variations interannuelles. Ainsi, il sera intéressant d’analyser les résultats du suivi de 2019 pour confirmer ou non cette tendance.
  14. 14. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 14 Poitou-Charentes Nature 4. Suivi de la population de Damier de la succise 4.1. Le Damier de la succise 4.1.1. Répartition Dans la Vienne, l’espèce occupe essentiellement le Montmorillonnais, le Loudunais et les forêts de la Guerche et de la Groie. Une petite population subsiste autour de la vallée de la Boivre dans l’ouest du département ainsi que dans le secteur de Chaunay. 4.1.2. Période d’apparition En fonction des conditions météorologiques printanières, cette espèce monovoltine vole entre mi-avril et mi-juillet en Poitou-Charentes. Après l’éclosion, les chenilles vivent groupées dans un nid de soie autour de la plante nourricière jusqu’à la fin de l’été où elles entrent en diapause. Les chenilles et leurs nids étant caractéristiques, c’est la période idéale pour recenser les populations d’E. aurinia connues pour présenter de fortes variations interannuelles, et identifier les plantes-hôtes. À la fin de l’hivernage, fin mars, les chenilles se dispersent, partageant leur temps entre bains de soleil et alimentation jusqu’à leur métamorphose 4.1.3. Menaces L’isolement des noyaux dû à la fragmentation ou la disparition des habitats naturels représente une cause prépondérante de déclin pour l’espèce, notamment pour les métapopulations évoluant aujourd’hui sur pelouses sèches. Son faible rayon de dispersion la rend particulièrement sensible à la fragmentation de ses habitats. Il est à ce titre protégé en France et inscrit à l’Annexe 2 de la Directive Habitat-Faune-Flore. Il est par ailleurs déterminant pour la désignation des ZNIEFF et inscrit « vulnérable » sur la Liste Rouge des papillons de jour menacés du Poitou- Charentes. Le maintien d’un réseau de sites favorables distants de moins d’un kilomètre doit ainsi être garanti pour assurer les échanges et la pérennité de l’espèce. Dans les secteurs encore favorables, il faut particulièrement veiller à protéger sa plante-hôte en évitant la fertilisation intensive des prairies, leur fauchage excessif notamment à des hauteurs trop faibles (inférieures à 20 cm), le surpâturage ou le gyrobroyage sévère des layons et clairières forestières qui détruisent les pontes ou les nids. Photo 2 : Damier de la succise adulte. Photo 3 : Chenille de Damier de la succise au dernier stade.
  15. 15. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 Poitou-Charentes Nature 15 4.2. Protocole de suivi Le suivi de la population de Damier de la succise est basé sur le comptage exhaustif des pieds de plante-hôte larvaire (Succisia pratensis) et le dénombrement des nids communautaires de chenilles sur des placettes de 4 m² matérialisées par un quadrat de 2 mètres de côté (Photo 4). Chaque parcelle abritant le Damier de la succise bénéficie de ce protocole. Les placettes sont tirées aléatoirement sous SIG et sont au minimum de 30 par parcelle. L’objectif est de viser 10% de recouvrement dans la parcelle. Pour les grandes unités parcellaires, un maximum de 70 placettes par site sera défini. Le protocole détaillé est disponible en Annexe 2. Il s’agit du protocole D14-b issu de la note méthodologique et protocoles de suivi coordonné par la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO, 2015). Sur le site de Chaunay, deux parcelles (Figure 5), correspondant aux unités de gestion U16 (Photo 5) et U11 (Photo 6) du Document d’Actions et de Gestion Concertée (Conservatoire Régional d’Espaces Naturels de Poitou-Charentes, 2017), ont été ciblées car elles accueillent une population de Damier de la succise. Sur chacune de ces parcelles, 70 quadrats ont été tirés au sort et prospectés exhaustivement (Figure 6 et Figure 7). Photo 4 : Quadrat utilisé pour le dénombrement des succises et des nids de chenilles.
  16. 16. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 16 Poitou-Charentes Nature Photo 5 : Parcelle U16 suivie pour le Damier de la succise. Photo 6 : Parcelle U11 suivie pour le Damier de la succise.
  17. 17. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 Poitou-Charentes Nature 17 Figure 5 : Parcelles suivies pour la Damier de la succise en 2018.
  18. 18. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 18 Poitou-Charentes Nature Figure 6 : Localisation des quadrats suivis dans la parcelle U11 en 2018.
  19. 19. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 Poitou-Charentes Nature 19 Figure 7 : Localisation des quadrats suivis dans la parcelle U16 en 2018.
  20. 20. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 20 Poitou-Charentes Nature 4.3. Résultats 4.3.1. Parcelle U 11 Au moment des relevés effectués en août 2018, la parcelle est divisée en trois entités de gestion (Photo 7) : - la moitié nord n’est pas fauchée, la végétation est composée de graminées dont les tiges sèches atteignent au plus haut environ 80 cm de hauteur, - un petit triangle à l’extrême sud de la parcelle est géré de cette même manière, - la moitié sud, à l’exception du triangle cité ci-dessus, est fauchée. Les résidus de fauche sont exportés et la végétation en place atteint péniblement les 10 cm de hauteur. Dans ce contexte, 70 placettes de relevés ont été inventoriées et deux placettes, au sud de la parcelle (Figure 8), se révèlent positives à la présence de la Succise des prés. La Succise est ici en contexte d’ourlet, à proximité immédiate de la haie et se situe dans une zone non fauchée. La plante semble en effet n’être présente que dans ce secteur de la parcelle et également dans le petit triangle qui n’était pas fauché. Il s’agit donc d’une densité relativement faible, présente uniquement à l’extrême sud de la prairie. Photo 7 : Illustration des différentes hauteurs de végétation sur la parcelle U 11. Étant donné la répartition de la plante-hôte, les espoirs de trouver des nids de chenille étaient réduits. Malgré tout, deux nids communautaires ont été notés dans le quadrat à l’extrême sud de la parcelle (Figure 9) où 10 pieds de succise ont été comptabilisés.
  21. 21. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 Poitou-Charentes Nature 21 Figure 8 : Densité de Succise des prés sur la parcelle U 11.
  22. 22. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 22 Poitou-Charentes Nature Figure 9 : Densité de nids de Damier de la succise sur la parcelle U 11.
  23. 23. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 Poitou-Charentes Nature 23 4.3.2. Parcelle U 16 La parcelle U 16 a fait l’objet d’un mode de gestion différent de la parcelle précédente. En effet, l’encombrement important par des ligneux et notamment des ronces et des pousses de frênes a motivé une gestion par pâturage équin. Il en résulte de nombreuses zones de refus (enchevêtrement de ronces) et des zones où la végétation a été pâturée et est devenue très rase avec une hauteur inférieure à 5 cm (Photo 8 ; Photo 9). Par ailleurs, une densité très importante de crottin est constatée, couvrant partiellement les secteurs à Succise des prés (Photo 10). Photo 8 : Végétation rase suite au pâturage. Photo 9 : Succise des prés épargnée par le pâturage. Photo 10 : Zone de forte densité de crottin dans les secteurs à Succise des prés.
  24. 24. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 24 Poitou-Charentes Nature Les densités de Succise des prés sont très importantes dans la zone centrale de la parcelle où plus de 40 pieds par quadrat ont été comptabilisés (Figure 10). La plante s’y trouve en contexte relativement fermé, souvent enserré par des massifs de ronces au travers desquels les bouquets de feuilles et de fleurs jaillissent. La répartition de la plante est donc concentrée au centre de la parcelle pour les plus fortes densités puis, plus ponctuellement, dans la partie nord-ouest où les pieds sont plus disséminés. La partie sud de la parcelle, très ombragée, ne compte que très peu voire aucun pied de Succise des prés. Malgré la très forte densité de Succises, seul un nid communautaire de chenilles de Damier de la succise a été observé dans un quadrat au cœur de la parcelle (Figure 11). Il s’agit donc là encore d’une faible population mais le potentiel est important au vu de la disponibilité des succises. 4.4. Discussion Bien qu’il s’agisse ici de la première année de mise en place du suivi des densités de Succise des prés et des nids communautaires de chenilles de Damier de la succise, il est important d’apporter quelques remarques liées aux observations de terrain, notamment sur la gestion des parcelles. La biologie particulière du Damier de la succise et notamment de ses chenilles, impose que des supports soient disponibles pour l’hivernage des nids communautaires à partir de la fin d’été. La gestion pratiquée dans les unités de gestion U11 et U16 nous semble, à l’heure actuelle, peu appropriée à leur maintien. La parcelle U11 fait l’objet de fauches tardives par tiers (2/3 de la parcelle à partir du 31/07 et le tiers restant après le 15/09) tournants d’une année sur l’autre. La hauteur de coupe nous semble relativement basse et il est évident que les nids de chenilles seront ramassés pendant les travaux agricoles. Il faudrait, dans la mesure du possible, porter la hauteur de coupe à 15 cm au minimum voire 20 cm dans l’idéal. La parcelle U16 a quant à elle fait l’objet de travaux de broyage avec exportation en 2016 puis de deux années de pâturage équin (2017 et 2018). Les animaux en place à cette occasion ont enrichi le sol de manière importante en matières azotées (crottin) ce qui a conforté l’installation des ronces au cœur de la parcelle, recouvrant ainsi les massifs de succises. La gestion envisagée par la suite s’oriente vers une fauche biennale avec exportation de matière à partir du 01/10. L’état avancé d’enfrichement de la parcelle dans la partie centrale (zone à succises) nous pose question quant à son évolution et au maintien de la population de Damier de la succise. Il est probable que d’autres travaux de débroussaillage soient nécessaires pour maintenir la population. L’idée d’une fauche annuelle avec exportation pourrait être envisagée. Parcelle U 11 Parcelle U 16 Superficie 9 544 m² 3 454 m² Nombre de placettes 70 70 Nombre de pieds de succise 11 435 Nombre de nids de Damier 2 1 Tableau 3 : Synthèse des suivis du Damier de la succise dans deux prairies en 2018.
  25. 25. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 Poitou-Charentes Nature 25 Figure 10 : Densité de Succise des prés sur la parcelle U 16.
  26. 26. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 26 Poitou-Charentes Nature Figure 11 : Densité de nids de Damier de la succise sur la parcelle U 16.
  27. 27. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 Poitou-Charentes Nature 27 5. Synthèse générale Le site du Bocage de Chaunay est connu pour être un haut lieu de conservation d’espèces rares et menacées. Après la mise en place de travaux d’ouverture de parcelles (défrichement, débroussaillage), les premiers suivis d’espèces à compenser ont été menés. La saison 2018 a été consacrée au suivi des Oiseaux et au suivi du Damier de la succise. 5.1. Synthèse du suivi des Oiseaux Cette deuxième année de suivi confirme la présence d’espèces patrimoniales ou d’intérêt visées par les mesures compensatoires. En complément, les espèces contactées en dehors des IPA permettront d’établir une liste globale de la diversité avifaunistique présente et de repérer des espèces plus discrètes. En 2019, suite aux trois années de suivis réalisés, des premières conclusions seront émises qui permettront au Conservatoire des Espaces Naturels de Poitou-Charentes de renouveler leur Document d’Actions et de Gestion concertée. De plus, une recherche plus spécifique sur la Pie-grièche écorcheur permettra d’évaluer la densité de cette espèce nicheuse dans la zone d’étude et de suivre les tendances de l’espèce dans le temps. Ainsi, l’ensemble des résultats de suivis par points d’écoutes et les recherches spécifiques Pie-grièche écorcheur combinées aideront à évaluer à moyen terme les mesures de gestions mises en place à l’échelle de la zone d’étude sur les haies buissonnantes et les prairies dans le bocage de Chaunay. Ainsi, au fil des années, la liste des espèces présentes sera complétée et renseignée le plus exhaustivement possible. Les suivis lors des prochaines années permettront d’obtenir des tendances sur l’apparition/disparition d’espèces et à terme sur l’abondance des espèces nicheuses présentes sur le site. 5.2. Synthèse du suivi du Damier de la succise La première année de mise en place du suivi des succises et des nids communautaires de Damier de la succise a permis de confirmer la présence de ce papillon patrimonial sur deux parcelles. La recherche des succises par quadrat met en évidence une disparité importante pour ce qui est des densités de la plante : - 11 pieds de succise dénombrés sur 70 quadrats aléatoires (surface totale de 280 m²) dans la parcelle U11 et 2 nids de chenilles inventoriés, - 435 pieds de succise dénombrés sur 70 quadrats aléatoires (surface totale de 280 m²) dans la parcelle U16 et seulement 1 nid de chenilles inventorié. Les prochains suivis permettront de juger de l’évolution des densités de succise et de nids de chenille de Damier de la succise et permettront d’apprécier la gestion pratiquée. À l’heure actuelle, la population est de petite taille mais le potentiel d’accueil est important dans la parcelle U16 à condition que l’envahissement par les ronces et autres ligneux soit contenu.
  28. 28. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 28 Poitou-Charentes Nature 6. Bibliographie Conservatoire Régional d’Espaces Naturels de Poitou-Charentes (CREN), 2017. Document d’actions et de gestion concertée – V2. Le Bocage de Chaunay. MAJ juillet 2017. 62 p Frochot B., 2001 – La méthode des Indices Ponctuels d’Abondance (IPA). Poitou-Charentes Nature, Vienne Nature, 2018. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86). Année 2017. Fontaine-le-Comte, 51 p. Poitou-Charentes Nature, 2018. Liste rouge régionale des oiseaux nicheurs du Poitou-Charentes. Dossier électronique (http://www.nouvelle-aquitaine.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/validation_csrpn- uicn_lrr_oiseauxnicheurs_pc-2.pdf). Poitou-Charentes Nature (coord.), 2015. Propositions de suivi des mesures environnementales liées à la construction et l’exploitation de la ligne LGV-SEA Tours-Bordeaux. Note méthodologique et protocoles de suivi, 173 p. UICN FRANCE, MNHN, LPO, SEOF & ONCFS (2016) – La Liste rouge des espèces menacées en France – Chapitre Oiseaux nicheurs de France métropolitaine. Dossier électronique (http://www.uicn.fr/Liste-rouge-oiseaux- nicheurs.html). Vienne Nature, 2013. Le Bocage de Chaunay – Diagnostic écologique. Fontaine-le-Comte, 132 p.
  29. 29. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 Poitou-Charentes Nature 29 7. Annexes Annexe 1 : Liste des espèces d’oiseaux contactées sur le site d’étude et aux alentours immédiats du 01/01/2011 au 31/12/2018. Annexe 2 : Protocole de suivi du Damier de la succise Annexe 3 : Résultats des comptages de succises et de nids de Damier par placettes
  30. 30. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 30 Poitou-Charentes Nature Annexe 1 : Liste des espèces d’oiseaux contactées sur le site d’étude et aux alentours immédiats du 01/01/2011 au 31/12/2018. Nom français Nom scientifique Nb de données Statut nicheur 1 Dernière année d'obs 2 DO 3 Statut juridique France 4 LRN 5 LRR 6 ZNIEFF PC 7 Accenteur mouchet Prunella modularis 6 Possible 2018 P LC LC Alouette des champs Alauda arvensis 66 Possible 2018 2 C3 NT VU Balbuzard pêcheur Pandion haliaetus 1 2013 1 P VU Bécassine des marais Gallinago gallinago 1 2015 2 C2 CR CR Bergeronnette des ruisseaux Motacilla cinerea 2 2013 P LC LC Bergeronnette grise Motacilla alba 12 Probable 2018 P LC LC Bergeronnette printanière Motacilla flava 7 2018 P LC LC X Bruant jaune Emberiza citrinella 38 Probable 2018 P VU NT Bruant proyer Emberiza calandra 10 Possible 2017 P LC VU Bruant zizi Emberiza cirlus 27 Probable 2018 P LC LC Busard des roseaux Circus aeruginosus 1 2013 1 P NT VU X Busard Saint-Martin Circus cyaneus 7 Possible 2016 1 P LC NT X Buse variable Buteo buteo 23 Probable 2018 P LC LC Canard colvert Anas platyrhynchos 9 2018 2 C2 LC LC X Chardonneret élégant Carduelis carduelis 6 2017 P VU NT Chevalier culblanc Tringa ochropus 2 2013 P LC Chevalier gambette Tringa totanus 1 2012 2 C2 LC VU X Chevêche d'Athéna Athene noctua 1 2015 P LC NT X Chouette hulotte Strix aluco 2 Possible 2015 P LC LC Corbeau freux Corvus frugilegus 3 Certain 2017 2 P5C1N LC LC Corneille noire Corvus corone 14 Possible 2018 2 P5C1N LC LC Coucou gris Cuculus canorus 4 Possible 2018 P LC LC Courlis cendré Numenius arquata 5 Probable 2013 2 C2 VU EN X Effraie des clochers Tyto alba 1 2012 P LC VU Épervier d'Europe Accipiter nisus 4 Probable 2013 p4B LC LC Étourneau sansonnet Sturnus vulgaris 11 Certain 2018 2 p5 C N LC LC Faisan de Colchide Phasianus colchicus 3 Possible 2017 2 p5 C LC Faucon crécerelle Falco tinnunculus 4 Possible 2018 P NT NT Fauvette à tête noire Sylvia atricapilla 47 Certain 2018 P LC LC Fauvette des jardins Sylvia borin 3 Possible 2017 P NT NT Fauvette grisette Sylvia communis 34 Probable 2018 P LC NT Gallinule poule-d'eau Gallinula chloropus 3 Probable 2018 2 C2 LC NT Geai des chênes Garrulus glandarius 20 Probable 2018 2 p5 C1 N LC LC Gobemouche gris Muscicapa striata 3 Possible 2018 P NT NT X Gobemouche noir Ficedula hypoleuca 2 2013 P VU RE Grand Cormoran Phalacrocorax carbo 2 2013 p2 LC VU Grimpereau des jardins Certhia brachydactyla 14 Possible 2018 P LC LC Grive draine Turdus viscivorus 11 Possible 2013 2 C3 LC NT Grive litorne Turdus pilaris 6 2013 2 C3 LC Grive mauvis Turdus iliacus 4 2013 2 C3 LC
  31. 31. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 Poitou-Charentes Nature 31 Nom français Nom scientifique Nb de données Statut nicheur 1 Dernière année d'obs 2 DO 3 Statut juridique France 4 LRN 5 LRR 6 ZNIEFF PC 7 Grive musicienne Turdus philomelos 27 Possible 2018 2 C3 LC LC Grosbec casse-noyaux Coccothraustes coccothraustes 3 Possible 2013 P LC NT X Héron cendré Ardea cinerea 8 Possible 2017 P LC LC X Hibou moyen-duc Asio otus 1 Certain 2015 P LC LC Hirondelle de fenêtre Delichon urbicum 3 2013 P NT NT Hirondelle rustique Hirundo rustica 12 Probable 2017 P NT NT Huppe fasciée Upupa epops 3 Possible 2015 P LC LC X Hypolaïs polyglotte Hippolais polyglotta 4 Possible 2018 P LC LC Linotte mélodieuse Linaria cannabina 14 Probable 2018 P VU NT Loriot d'Europe Oriolus oriolus 22 Possible 2018 P LC LC Martinet noir Apus apus 2 2018 P NT NT Merle noir Turdus merula 63 Probable 2018 2 C3 LC LC Mésange à longue queue Aegithalos caudatus 7 Certain 2018 P LC LC Mésange bleue Cyanistes caeruleus 19 Possible 2018 P LC LC Mésange charbonnière Parus major 28 Possible 2018 P LC LC Mésange nonnette Poecile palustris 2 Possible 2014 P LC VU X Milan noir Milvus migrans 4 Possible 2016 1 P LC LC X Milan royal Milvus milvus 1 2017 1 P VU Moineau domestique Passer domesticus 1 Certain 2017 p2 LC NT Oedicnème criard Burhinus oedicnemus 2 Possible 2013 1 P LC NT X Oie cendrée Anser anser 1 2013 2 C2 VU NA X Perdrix rouge Alectoris rufa 1 2017 2 p5 C LC DD Pic épeiche Dendrocopos major 10 Possible 2018 P LC LC Pic épeichette Dryobates minor 4 Possible 2013 P VU NT Pic noir Dryocopus martius 1 2011 1 P LC VU X Pic vert Picus viridis 18 Probable 2018 P LC LC Pie bavarde Pica pica 1 2018 p5 C1 N LC LC Pie-grièche écorcheur Lanius collurio 4 Possible 2018 1 P NT NT X Pigeon colombin Columba oenas 3 2013 2 C3 LC EN X Pigeon ramier Columba palumbus 50 Possible 2018 2 p5 C3 N LC LC Pinson des arbres Fringilla coelebs 78 Possible 2018 P LC LC Pinson du Nord Fringilla montifringilla 2 2013 P Pipit des arbres Anthus trivialis 54 Certain 2018 P LC LC Pipit farlouse Anthus pratensis 13 2018 P VU EN X Pluvier doré Pluvialis apricaria 1 2013 1+2 C2 LC X Pouillot de Bonelli Phylloscopus bonelli 1 Possible 2016 P LC NT X Pouillot fitis Phylloscopus trochilus 5 Possible 2013 P NT CR X Pouillot véloce Phylloscopus collybita 46 Possible 2018 P LC LC Roitelet à triple bandeau Regulus ignicapilla 3 2013 P LC LC Roitelet huppé Regulus regulus 1 2012 P NT VU X Rossignol philomèle Luscinia megarhynchos 29 Possible 2018 P LC LC Rougegorge familier Erithacus rubecula 26 Possible 2018 P LC LC
  32. 32. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 32 Poitou-Charentes Nature Nom français Nom scientifique Nb de données Statut nicheur 1 Dernière année d'obs 2 DO 3 Statut juridique France 4 LRN 5 LRR 6 ZNIEFF PC 7 Rougequeue à front blanc Phoenicurus phoenicurus 1 Possible 2013 P LC LC X Rougequeue noir Phoenicurus ochruros 3 Possible 2017 P LC LC Rousserolle effarvatte Acrocephalus scirpaceus 1 Possible 2013 P LC VU X Sarcelle d'hiver Anas crecca 1 2013 2 C2 VU EN X Serin cini Serinus serinus 1 2016 P VU NT Sittelle torchepot Sitta europaea 3 Possible 2017 P LC LC Tarier des prés Saxicola rubetra 1 2013 P VU CR X Tarier pâtre Saxicola rubicola 9 Probable 2018 P NT NT Tourterelle des bois Streptopelia turtur 31 Probable 2018 C3 VU VU Troglodyte mignon Troglodytes troglodytes 14 Possible 2018 P LC LC Vanneau huppé Vanellus vanellus 3 2017 2 C2-3 NT VU X Verdier d'Europe Chloris chloris 13 Probable 2018 P VU NT Légende : 1 : Statut de nidification de l’espèce dans la zone d’étude : possible, probable ou certain. 2 : Année la plus récente pour laquelle l’espèce a été observée dans la zone d’étude. 3 : Espèces inscrites à l’annexe I de la Directive européenne 2009/147/CE dite « Oiseaux ». L'annexe 1 énumère les espèces les plus menacées de la Communauté qui doivent faire l'objet de mesures de préservation spéciales concernant leur habitat, afin d’assurer leur survie et leur reproduction dans leur aire de distribution. En annexe 2 il s’agit de la liste des espèces autorisées à la chasse dans le cadre de la législation nationale, en raison de leur niveau de population, de leur distribution géographique et de leur taux de reproductivité dans la Communauté, tout en veillant à ne pas compromettre les efforts de conservation entrepris dans leur aire de distribution. 4 : Statut Juridique France : P : Espèce intégralement protégée ; p2 : Espèce partiellement protégée - destruction et enlèvement des individus, des œufs et des nids peuvent être autorisés ; p3 : Espèce partiellement protégée sur tout le territoire sauf Midi-Pyrénées ; p4B : Espèce partiellement protégée - prélèvement possible d'un poussin au nid ; p5 : Espèce commercialisable ; C : Gibier autorisé à la chasse ; C1 : Gibier sédentaire ; C2 : Gibier d'eau ; C3 : Gibier de passage ; N : Espèce classée nuisible ; (m) Gibier dont seul le mâle adulte est autorisé à la chasse. 5 : Liste rouge nationale des oiseaux nicheurs, selon UICN, MHNH, LPO, SEOF et ONCFS (2016). 6 : Liste rouge régionale des oiseaux nicheurs, selon LPO, GODS et Charente Nature (Poitou-Charentes Nature, 2018). Pour 3 et 4 : RE : espèce disparue de la zone géographique considérée ; CR : en danger critique d’extinction ; EN : en danger ; VU : vulnérable ; NT : quasi menacée ; LC : préoccupation mineure ; DD : données insuffisantes ; NE : non évalué, espèce non encore confrontée aux critères de la Liste Rouge ; NA : non applicable, espèce non soumise à évaluation car : a introduite après l’année 1500, b présente de manière occasionnelle ou marginale et non observée chaque année en métropole, c régulièrement présente en métropole en hivernage ou en passage mais ne remplissant pas les critères d’une présence significative, d régulièrement présente en métropole en hivernage ou en passage mais pour laquelle le manque de données disponibles ne permet pas de confirmer que les critères d’une présence significative sont remplis. 7 : Espèce nicheuse déterminante pour les ZNIEFF en Poitou-Charentes (JOURDE, 2001).
  33. 33. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 Poitou-Charentes Nature 33 Annexe 2 : Protocole de suivi du Damier de la succise D14-b D14-b - SUIVI DU DAMIER DE LA SUCCISE SUR LES SITES DE COMPENSATION (MC ‘PRAIRIES HUMIDES’ET ‘MEGAPHORBIAIES’) Suivi des mesures compensatoires 1-FINALITE Taxon(s) concerné(s) Damier de la Succise (Euphydryas aurinia) Contexte réglementaire Ce suivi s'inscrit dans le cadre de l'article 23 des arrêtés inter-préfectoraux des 24 février et 21 décembre 2012 : "Un suivi des populations et des habitats d'espèces protégées impactées par la construction et l'exploitation de la Ligne à Grande Vitesse Tours-Bordeaux devra être réalisé pendant la durée de la concession." "Les protocoles de suivi pour les mesures de compensation [...][seront] fondés notamment sur des indicateurs biologiques [...]." Objectif(s) Le suivi du Damier de la Succise vise les objectifs suivants : → Evaluer l'efficacité de la gestion conservatoire (cahiers des charges) mise en œuvre, notamment pour cette espèce → Evaluer l'état de conservation et le potentiel de restauration des habitats préférentiels de l'espèce → Déterminer l'évolution de la population de Damier de la Succise sur le site suivi Hypothèse(s) de départ Les mesures de gestion mises en œuvre sur les sites de compensation permettent de maintenir et/ou améliorer l'état de conservation des communautés de Damier de la Succise. Indicateurs de suivi → Nombre de pieds de Succise des prés (Succisa pratensis) pondus → Nombre d'œufs pondus/pied de Succise Zone géographique Secteurs de compensation 'Prairies' et 'mégaphorbiaies'. 2-MODALITES DE MISE EN ŒUVRE Maîtrise d’ouvrage LISEA/COSEA Opérateur(s) SEPANT - Vienne Nature - Deux-Sèvres Nature Environnement - Charente Nature - Nature Environnement 17 - CEN Aquitaine Partenaires / Synergies et mise en réseau d’actions / 3-MODALITES OPERATIONNELLES Echantillonnage Suivi exhaustif de l'ensemble des sites de compensation où l'espèce est présente (un échantillonnage pourra être réalisé si le nombre de sites de compensation devient trop important).
  34. 34. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 34 Poitou-Charentes Nature Protocole Comptage des pieds de plante hôte (Succise des prés) : Des placettes de suivi de 2x2 m sont tirées aléatoirement chaque année sur le site et sont délimitées sous SIG. L'échantillonnage aléatoire permet ainsi de couvrir à la fois des habitats favorables et non favorables chaque année et d'observer des tendances sur le long terme. Un point GPS est pris au centre de chaque placette. Un minimum de 30 placettes est à prévoir quelle que soit la taille du site. Pour les sites d'une grande superficie, le nombre de placettes est à définir au cas par cas par l'expert intervenant en visant un objectif de suivi de 10 % de la surface totale du site dans la mesure du possible. Un maximum de 70 placettes est fixé. Le comptage du nombre de pieds de plante hôte est exhaustif sur ces placettes. Il est réalisé lors d'un passage fin août/début septembre, en même temps que le comptage des nids. Comptage des nids de chenille : Le dénombrement exhaustif des nids de chenilles est réalisé au sein des placettes, en fin d'été (fin août/début septembre). Matériel Paire de jumelles à mise au point rapprochée - Filets à papillons - GPS - Quadrat Période annuelle de mise en œuvre J F M A M J J A S O N D Durée et fréquence Sur la durée du conventionnement ou de l'acquisition. N-1 (N= 1ère année des travaux de gestion), N+1, tous les 3 ans entre N+4 et N+20, puis tous les 5 ans à partir de N+20. Contraintes et points de vigilance Accessibilité de la zone d'étude et immuabilité des stations de suivi. Conditions climatiques favorables (pluie, vent, nébulosité, température). Procédures administratives Autorisation préfectorale de capture à des fins scientifiques d'espèce protégée au titre de l'article L. 411-1 Evaluation du temps Evaluation du temps par année de suivi pour 30 placettes de prairie et mégaphorbiaie avec présence du Damier de la Succise (à ajouter au temps prévu pour le suivi des Rhopalocères) : --> Préparation de l'échantillonnage (tirage des placettes) : 0,5 → Relevés des pieds de plante hôte et comptage des nids de chenilles : 1 j → Saisie des données, cartographie, synthèse et analyse : 1 j
  35. 35. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 Poitou-Charentes Nature 35 Annexe 3 : Résultats des comptages de succises et de nids de Damier par placettes Suivi Damier de la succise - Chaunay Parcelle 6 - UG 11 Quadrat X Y Succises Nids Quadrat X Y Succises Nids 6.1 479325,20 6569631,78 0 0 6.36 479210,10 6569612,32 0 0 6.2 479325,80 6569629,20 0 0 6.37 479214,96 6569599,89 0 0 6.3 479304,94 6569646,66 0 0 6.38 479216,83 6569599,12 0 0 6.4 479300,03 6569648,68 0 0 6.39 479220,63 6569609,90 0 0 6.5 479301,22 6569678,24 0 0 6.40 479225,15 6569609,89 0 0 6.6 479291,51 6569675,39 0 0 6.41 479229,76 6569599,02 0 0 6.7 479278,92 6569675,17 0 0 6.42 479233,90 6569595,68 0 0 6.8 479283,19 6569689,90 0 0 6.43 479230,34 6569605,85 0 0 6.9 479283,92 6569672,99 0 0 6.44 479239,68 6569604,44 0 0 6.10 479282,93 6569670,12 0 0 6.45 479240,43 6569610,94 0 0 6.11 479286,33 6569665,25 0 0 6.46 479255,01 6569603,10 0 0 6.12 479276,07 6569661,11 0 0 6.47 479253,02 6569605,31 0 0 6.13 479270,79 6569653,51 0 0 6.48 479258,13 6569606,09 0 0 6.14 479273,52 6569651,25 0 0 6.49 479254,68 6569610,87 0 0 6.15 479274,98 6569653,00 0 0 6.50 479249,40 6569614,05 0 0 6.16 479287,18 6569640,87 0 0 6.51 479247,85 6569612,57 0 0 6.17 479292,18 6569641,02 0 0 6.52 479250,50 6569618,72 0 0 6.18 479303,49 6569641,77 0 0 6.53 479249,41 6569629,11 0 0 6.19 479301,80 6569623,78 0 0 6.54 479250,76 6569630,27 0 0 6.20 479297,65 6569623,10 0 0 6.55 479262,82 6569623,55 0 0 6.21 479288,23 6569626,74 0 0 6.56 479290,95 6569580,00 0 0 6.22 479286,33 6569628,85 0 0 6.57 479290,86 6569589,33 0 0 6.23 479287,16 6569627,35 0 0 6.58 479287,86 6569594,35 0 0 6.24 479285,16 6569633,06 0 0 6.59 479279,31 6569584,71 0 0 6.25 479281,40 6569640,90 0 0 6.60 479275,06 6569587,24 0 0 6.26 479246,35 6569658,71 0 0 6.61 479261,00 6569586,90 0 0 6.27 479240,57 6569654,63 0 0 6.62 479261,45 6569592,67 1 0 6.28 479225,03 6569665,65 0 0 6.63 479263,72 6569596,49 0 0 6.29 479222,05 6569651,13 0 0 6.64 479267,14 6569601,68 0 0 6.30 479231,02 6569642,96 0 0 6.65 479268,02 6569601,28 0 0 6.31 479240,71 6569642,99 0 0 6.66 479275,01 6569598,31 0 0 6.32 479250,47 6569643,58 0 0 6.67 479288,43 6569593,46 0 0 6.33 479243,11 6569635,01 0 0 6.68 479268,01 6569568,61 0 0 6.34 479239,44 6569629,40 0 0 6.69 479266,92 6569554,15 0 0 6.35 479220,53 6569628,48 0 0 6.70 479262,54 6569555,66 10 2
  36. 36. Bocage de Chaunay (86) – Mars 2019 36 Poitou-Charentes Nature Suivi Damier de la succise - Chaunay Parcelle 3 - UG 16 Quadrat X Y Succises Nids Quadrat X Y Succises Nids 3.1 479245,64 6599484,85 0 0 3.36 479188,69 6599477,01 0 0 3.2 479247,31 6599481,10 0 0 3.37 479191,94 6599478,49 1 0 3.3 479245,42 6599479,09 0 0 3.38 479194,23 6599460,83 3 0 3.4 479243,55 6599486,01 0 0 3.39 479197,39 6599460,95 0 0 3.5 479241,95 6599482,72 0 0 3.40 479198,96 6599461,69 20 0 3.6 479236,94 6599488,42 0 0 3.41 479208,57 6599467,88 44 0 3.7 479235,38 6599487,83 0 0 3.42 479209,92 6599474,43 32 0 3.8 479227,49 6599491,56 0 0 3.43 479196,14 6599439,93 25 0 3.9 479221,02 6599489,97 0 0 3.44 479204,91 6599441,70 0 0 3.10 479218,56 6599494,79 0 0 3.45 479200,49 6599452,56 13 0 3.11 479210,95 6599505,14 0 0 3.46 479202,46 6599455,90 1 0 3.12 479184,01 6599505,69 0 0 3.47 479203,00 6599457,16 3 0 3.13 479203,57 6599491,57 2 0 3.48 479204,18 6599462,06 17 1 3.14 479196,74 6599485,33 2 0 3.49 479207,93 6599464,25 32 0 3.15 479202,21 6599487,15 5 0 3.50 479207,25 6599467,79 27 0 3.16 479204,82 6599487,77 0 0 3.51 479205,34 6599467,46 18 0 3.17 479201,44 6599488,69 0 0 3.52 479204,59 6599471,00 31 0 3.18 479212,48 6599479,63 15 0 3.53 479201,16 6599468,85 27 0 3.19 479218,99 6599474,99 0 0 3.54 479180,58 6599467,83 0 0 3.20 479219,32 6599477,03 0 0 3.55 479180,04 6599463,64 0 0 3.21 479220,36 6599474,45 0 0 3.56 479171,61 6599444,09 0 0 3.22 479222,20 6599475,57 0 0 3.57 479174,37 6599493,21 0 0 3.23 479219,64 6599479,01 0 0 3.58 479175,33 6599438,01 0 0 3.24 479216,14 6599479,37 1 0 3.59 479171,90 6599435,26 0 0 3.25 479214,32 6599480,37 3 0 3.60 479167,22 6599425,75 0 0 3.26 479219,05 6599482,28 0 0 3.61 479163,10 6599424,67 0 0 3.27 479221,03 6599481,49 0 0 3.62 479164,11 6599419,36 0 0 3.28 479228,58 6599476,02 1 0 3.63 479179,01 6599431,90 0 0 3.29 479236,04 6599473,41 0 0 3.64 479181,70 6599433,00 0 0 3.30 479235,93 6599467,50 0 0 3.65 479186,42 6599433,95 0 0 3.31 479180,24 6599469,01 2 0 3.66 479188,74 6599443,90 17 0 3.32 479182,68 6599468,62 4 0 3.67 479195,47 6599447,62 33 0 3.33 479186,84 6599463,31 7 0 3.68 479193,10 6599443,27 27 0 3.34 479191,47 6599471,83 0 0 3.69 479203,16 6599446,33 2 0 3.35 479190,08 6599472,20 17 0 3.70 479208,56 6599448,31 3 0

×