SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  28
Télécharger pour lire hors ligne
Gouvernance et Tableaux de Bord
2 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008
Gouvernance et Tableaux de bord
1. Le contexte de Generali
2.
3. Les réalisations coté Qualimétrie
Le contexte coté Informatique
1.Le contexte de Generali
4 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008
 3ème
assureur
européen et l’un des
10 premiers au monde
 Opère dans 70 pays
 3 grandes zones
d’activité :
 Europe
 Asie
 Amérique Latine
GENERALI aujourd’hui :
L’assureur sans frontières
5 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008
 6 millions d’assurés
et une clientèle de
560.000 professionnels et
entreprises
 8 000 collaborateurs
 L’un des réseaux de
distribution les plus
puissants et diversifiés
 64 Md€ d’actifs gérés
Un grand assureur dans l’Hexagone
6 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008
La transformation de Generali en France
Regroupement
géographiqueà St Denis
Statut social unifié
+
Fusions Juridiques
+
Croissances externes
réussies (C/Z)
Développement interne
supérieur au marché
+
Redressement des
fondamentaux techniques
Autofinancement de la
croissance interne
+
Une entreprise unique
Generali
Le 2ème assureur
généraliste sur le
marché
Une entreprise solide
et rentable







7 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008
14,2
13,4
12,1
8,5
2003 2004 2005 2006
9,5
C/Z : 1
+19% de progression annuelle moyenne
+19% de progression annuelle moyenne
Progression annuelle moyenne du marché : +10% entre 2003 et 2006
 Evolution du chiffre d’affaires du Groupe depuis 2003 (Mds
€)
Une stratégie de croissance moyenne
supérieure à celle du marché depuis 2003
2.Le contexte coté Informatique
9 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008
Situation avant 2001
3 grandes sociétés dans le groupe avec des modes
opératoires très divers
•GA, GPA, Fédération Continentale
Une informatique par compagnie sur des sites dispersés
Des développements non partagés
Des outils hétéroclites
Une absence de vision consolidée du budget
10 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008
Evolutions 2001 – 2006
Regroupement des 2 calculateurs chez IBM en 2001
Création de la Direction des Systèmes d’Information en
2003
Regroupement de l’informatique sur un site unique en
2004
Fusion des informatiques de Continent et Zurich dans
GENERALI en 2004-2005
Lancement des premiers projets de convergence
en 2005
11 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008
Des coûts maîtrisés
167 M€ 140 M€
1,8%
1,1%
2003 2005
Coûts Ratio coûts sur chiffre d'affaires
12 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008
Un ratio de coûts informatiques sur primes
dans le marché …
1,1%
1,3 %
2%
GENERALI
Moyenne France
Assureurs traditionnels
Ratio de coûts informatiques sur primes
13 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008
Mais avec un parc de 140 applications
majeures ...
Une mise en production d’une
dizaine d’applications par an
depuis 1998 …
… qui ne s’est pas toujours
accompagnée de l’arrêt des
anciennes applications
Parc applicatif
140 applications
majeures
33 applications
fusionnées
52 applications
mineures
14 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008
Et des technologies hétérogènes et complexes
Tant coté Etudes
4 langages de développement
6 technologies de gestion de bases de données
6 systèmes d’exploitation
Que coté infrastructure :
2 calculateurs Mainframe IBM
100 serveurs Unix
800 serveurs Windows
15 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008
Les objectifs 2007 - 2009
Construire le système
d’information d’une entreprise
multicanal … en favorisant la
convergence
Offrir une informatique au
service de la qualité de service
et de la productivité
Développer les nouvelles
technologies
Rationaliser les infrastructures et
consolider celles-ci au niveau
européen
16 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008
Le SI d’une entreprise multicanal … en
favorisant la convergence
⇒ Pour augmenter encore la part d’investissements nouveaux
140 applications
majeures
33 applications
fusionnées
52 applications
mineures
80 applications
majeures
20 applications
mineures
30 applications
fusionnées
Aujourd’hui Dans 3 à 5 ans
3.Les réalisations coté Qualimétrie
18 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008
Les enjeux de gouvernance dans ce contexte
de transformation
L’effectif de la DIO (études)
Constitué de plus de 700 personnes dont une moitié de prestataires,
Les projets sont un mélange entre Régie et Forfaits
Une hétérogénéité des outils et des méthodes
Le plan de transformation nécessite plusieurs changements
Le déploiement de nouveaux socles technologiques, avec une
standardisation des pratiques
La mise en TMA d’applications non critiques pour focaliser les
ressources internes sur les applications cibles
Le recours à des forfaits pour certains programmes de transformation
(migrations, …)
19 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008
Ce qui a été fait en 2007
Création de la direction architecture et innovation
Choix des technologies cibles (Cobol / Java), définition des standards,
des socles de développements et de l’outillage associé
• 24/7, Fil de l’eau, Choix outil EAI / Modèle Pivot
Création des centres de compétences correspondant
Avec la nécéssité de mesurer et d’homogénéiser
Création d’un centre de compétence qualimétrie
Choix d’un outil
Établissement du modèle qualimétrique
Premières séries d’analyse et validation sur des applications
représentatives Cobol et Java
20 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008
Modèle Qualimétrique Generali
Définition du modèle
Participation au Club Qualimétrie Grands Comptes
 Air France, Peugeot, BNP Paribas, Banque de France, SNCF, …
 Generali se met au niveau des bonnes pratiques
Une étude indépendante de l’outil System Code
 Confiée au forfait à la société Qualixo, spécialisée dans
le domaine qualimétrie.
Le résultat de l’étude : 2 livrables
 Un modèle qualimétrique spécifique Generali avec calcul de notes
pour nos langages cibles JAVA et COBOL
 Un dossier méthodologie avec grille de contrôle des
développements qui pourra être inclus dans les appels d’offre
forfaits ou TMA.
21 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008
Modèle Qualimétrique Generali (1/2)
Schéma EventuelSchéma Eventuel
Les facteurs qualité représentent le point
de vue AMO/MOA, au sens large de la
qualité logicielle
Du point de vue Generali ils se situent au
niveau pilotage stratégique des projets
22 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008
Modèle Qualimétrique Generali (2/2)
5.6.7TousPratique "Utilisation du moteur de règles"
5.6.6TousPratique "Respect des normes d'échange "
5.6.5TousPratique "Respect des règles 24/7"
5.3.13TousPratique "Dossier d'architecture Générale" DAG
Urbanisation
5.6.4TousPratique "Respect des normes et standards- Squelettes "
5.6.3TousPratique "Respect de l'architecture en couche"
5.3.12TousPratique "correspondance entre couches et nommage"
Respect de
l'architecture
5.6.2ObjetPratique "Dépendance cyclique"
5.5.1ObjetPratique "Niveau d'abstraction et de stabilité"
5.3.11TousPratique "Découpage en couches"
Modularité de
l'architecture
5.3.10TousPratique "Dossier conception techniques" : sécurité
5.3.9TousPratique "Choix des technologies"
5.3.8TousPratique "Choix des mécanismes"
5.3.7TousPratique "Organisation générale du code"
5.3.6TousPratique "Dossier d'architecture techniques" DAT
Pertinence de
l'architecture
Architecture
§
Type de
langage
PratiquesCritèresFacteurs
23 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008
Modèle Qualimétrique Generali
Apport du Référentiel des Applications
La connaissance de notre Portefeuille d’Applications
Référentiel unique des informations (Etudes/Production)
Classement des Applications sous différents axes
Cible O/N, Majeure O/N, par Direction/Département/Portefeuille de Projets
Stockage centralisé de tous les indicateurs
Indicateurs Manuels :
•Indicateurs de gestion (Criticité, Contrat de service,…)
•Résultats d’Audits manuels (compléments des analyses automatiques)
Indicateurs calculés :
•A partir des informations du Référentiel (Flux par type, utilisation EAI,
utilisation Modèle Pivot, …)
•A partir d’imports d’outils Externes (Couverture de test, test auto, …)
24 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008
Modèle Qualimétrique Generali
Validation et réglage du modèle
Analyser 2 applications cibles nouveaux socles
 JAVA : RHS qui vient d’être mise en Production
 COBOL : TIGRE COBOL V2 qui est en Recette
Méthode de validation
 On utilise l’outil System Code pour le Cobol et open source pour
java, on récupère les métriques au niveau fichier pour Cobol,
classes et méthodes pour java
 Intégration automatisés dans un tableur Excel avec application des
règles du modèle
 Etude des résultats et adaptations
Assistance par la société Qualixo
 Nous fournit le tableur adapté qui leur sert pour leurs propres
audits et nous aide sur la validation
25 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008
Modèle Qualimétrique Generali
Choix du Portail Qualimétrie Generali
Pilotes sur 2 projets significatifs (JAVA & COBOL)
Avec validation par les Etudes (Juin - Juillet 2008)
•Par exemple Néo Retraite pour JAVA (GB2000 nouveau socle,
Apogée mixte nouveau socle, GAEL hors socle)
•Par exemple TIGRE pour COBOL (SEA ancienne normes, TIGRE
COBOL nouvelle normes, TIGRE JAVA pour IHM & CTG)
26 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008
Normalisation et enrichissement des règles pour le
rendre actionnable – exemple sur JAVA
Publication les Règles à respecter (PMD, Checkstyle,
Findbugs, System Code) avec valorisation du poids de
l’erreur (PMD et Checkstyle intégrés dans Eclipse)
Tableau de notation avec les seuils d’acceptation
EG : Erreurs Graves
E : Erreurs
WG : Avertissements Graves
W : Avertissements
I : Informations
IN : Informations Négligeables
1000950
500
0
900 990 995
EG E WG W I IN
1 2 30
Chaque source obtient une note entre 1 et 1000.
Note Globale = Somme(NoteChaqueSrc)/NbSrc
Avec la grille, on obtient la correspondance de validité du source ou de la
note globale.
La note 0 est éliminatoire.
Entre 0 et 1,5 l’application ne va pas en production,
Entre 1,6 et 2 l’application fait l’objet d’une étude
Entre 2,1 et 2,9 l’application peut aller en production mais doit évoluer
Si la note est 3, la mise en production de l’application est acceptée de fait.
27 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008
Suite du déploiement sur 2008
« On n’améliore pas ce que l’on ne mesure pas »
Généralisation des mesures sur l’intégralité du parc informatique
• Cobol et Java (60% du parc), Puis autres langages (VB, ASP, 4D, NatStar, …)
Préparation des références pour les projets mis en TMA et intégration
des standards sous forme contractuelle
Et pour que ce soit efficace, il est nécessaire de partager les fruits des
analyses le plus largement possible et le plus tôt possible
Intégration des cycles de validation au plus tôt dans les cycles de
développement
Publication des métriques dans l’intranet Architecture, en lien avec le
référentiel RADB/CMDB
Objectif : Le respect des standards au plus près du développeur
Questions

Contenu connexe

Similaire à 20080610 02 - Gouvernance et tableaux de bord

Profluid infos Numéro 74 - Janvier 2016
Profluid infos Numéro 74 - Janvier 2016Profluid infos Numéro 74 - Janvier 2016
Profluid infos Numéro 74 - Janvier 2016PROFLUID
 
Agile Tour Paris 2014 : "La Contractualisation Agile C'est Possible" à La Pos...
Agile Tour Paris 2014 : "La Contractualisation Agile C'est Possible" à La Pos...Agile Tour Paris 2014 : "La Contractualisation Agile C'est Possible" à La Pos...
Agile Tour Paris 2014 : "La Contractualisation Agile C'est Possible" à La Pos...ENSIBS
 
Instrument PME : une opportunité de financement pour vos projets de R&D
Instrument PME : une opportunité de financement pour vos projets de R&DInstrument PME : une opportunité de financement pour vos projets de R&D
Instrument PME : une opportunité de financement pour vos projets de R&DLEYTON
 
Santé : accélérez avec la puissance du calcul intensif - GENCI
Santé : accélérez avec la puissance du calcul intensif - GENCISanté : accélérez avec la puissance du calcul intensif - GENCI
Santé : accélérez avec la puissance du calcul intensif - GENCIFrenchTechCentral
 
Contractualisation agile : Saison 2 (atm)
Contractualisation agile :  Saison 2 (atm)Contractualisation agile :  Saison 2 (atm)
Contractualisation agile : Saison 2 (atm)Michel Lejeune
 
Présentation 04 IHEC CARTHAGE COBIT.PPT
Présentation 04  IHEC CARTHAGE COBIT.PPTPrésentation 04  IHEC CARTHAGE COBIT.PPT
Présentation 04 IHEC CARTHAGE COBIT.PPTIbrahimNjeh2
 
Benchmark des solutions IoT et intégration d'une plateforme à un progiciel de...
Benchmark des solutions IoT et intégration d'une plateforme à un progiciel de...Benchmark des solutions IoT et intégration d'une plateforme à un progiciel de...
Benchmark des solutions IoT et intégration d'une plateforme à un progiciel de...Karim Gmir
 
comite_tactique_v2006_10_24.ppt
comite_tactique_v2006_10_24.pptcomite_tactique_v2006_10_24.ppt
comite_tactique_v2006_10_24.pptW T
 
Une révolution technologique à nos portes ; nos organisations sont-elles prêtes?
Une révolution technologique à nos portes ; nos organisations sont-elles prêtes?Une révolution technologique à nos portes ; nos organisations sont-elles prêtes?
Une révolution technologique à nos portes ; nos organisations sont-elles prêtes?IRSST
 
Etude de cas Casewise - La Poste Courrier
Etude de cas Casewise - La Poste CourrierEtude de cas Casewise - La Poste Courrier
Etude de cas Casewise - La Poste CourrierJean-Patrick Ascenci
 
Whitecape - Odoo - Offre ERP
Whitecape - Odoo - Offre ERPWhitecape - Odoo - Offre ERP
Whitecape - Odoo - Offre ERPSouheil Ladjimi
 
Think tank présentation
Think tank   présentationThink tank   présentation
Think tank présentationJacky Galicher
 
Infrastructure Géomatique Ouverte (IGO) au gouvernement du Québec
Infrastructure Géomatique Ouverte (IGO)  au gouvernement du QuébecInfrastructure Géomatique Ouverte (IGO)  au gouvernement du Québec
Infrastructure Géomatique Ouverte (IGO) au gouvernement du Québecigouverte
 
Infrastructure Géomatique Ouverte (IGO) au gouvernement du Québec
Infrastructure Géomatique Ouverte (IGO)  au gouvernement du QuébecInfrastructure Géomatique Ouverte (IGO)  au gouvernement du Québec
Infrastructure Géomatique Ouverte (IGO) au gouvernement du Québecigouverte
 
Contrôle fiscal des comptabilités informatisées et FEC: sujet d’actualité ou ...
Contrôle fiscal des comptabilités informatisées et FEC: sujet d’actualité ou ...Contrôle fiscal des comptabilités informatisées et FEC: sujet d’actualité ou ...
Contrôle fiscal des comptabilités informatisées et FEC: sujet d’actualité ou ...David Leclercq
 

Similaire à 20080610 02 - Gouvernance et tableaux de bord (20)

IT self assessment (ITSA) - Présentation de la méthode
IT self assessment (ITSA) - Présentation de la méthodeIT self assessment (ITSA) - Présentation de la méthode
IT self assessment (ITSA) - Présentation de la méthode
 
Profluid infos Numéro 74 - Janvier 2016
Profluid infos Numéro 74 - Janvier 2016Profluid infos Numéro 74 - Janvier 2016
Profluid infos Numéro 74 - Janvier 2016
 
Agile Tour Paris 2014 : "La Contractualisation Agile C'est Possible" à La Pos...
Agile Tour Paris 2014 : "La Contractualisation Agile C'est Possible" à La Pos...Agile Tour Paris 2014 : "La Contractualisation Agile C'est Possible" à La Pos...
Agile Tour Paris 2014 : "La Contractualisation Agile C'est Possible" à La Pos...
 
Instrument PME : une opportunité de financement pour vos projets de R&D
Instrument PME : une opportunité de financement pour vos projets de R&DInstrument PME : une opportunité de financement pour vos projets de R&D
Instrument PME : une opportunité de financement pour vos projets de R&D
 
Santé : accélérez avec la puissance du calcul intensif - GENCI
Santé : accélérez avec la puissance du calcul intensif - GENCISanté : accélérez avec la puissance du calcul intensif - GENCI
Santé : accélérez avec la puissance du calcul intensif - GENCI
 
Contractualisation agile : Saison 2 (atm)
Contractualisation agile :  Saison 2 (atm)Contractualisation agile :  Saison 2 (atm)
Contractualisation agile : Saison 2 (atm)
 
Présentation 04 IHEC CARTHAGE COBIT.PPT
Présentation 04  IHEC CARTHAGE COBIT.PPTPrésentation 04  IHEC CARTHAGE COBIT.PPT
Présentation 04 IHEC CARTHAGE COBIT.PPT
 
Benchmark des solutions IoT et intégration d'une plateforme à un progiciel de...
Benchmark des solutions IoT et intégration d'une plateforme à un progiciel de...Benchmark des solutions IoT et intégration d'une plateforme à un progiciel de...
Benchmark des solutions IoT et intégration d'une plateforme à un progiciel de...
 
comite_tactique_v2006_10_24.ppt
comite_tactique_v2006_10_24.pptcomite_tactique_v2006_10_24.ppt
comite_tactique_v2006_10_24.ppt
 
Une révolution technologique à nos portes ; nos organisations sont-elles prêtes?
Une révolution technologique à nos portes ; nos organisations sont-elles prêtes?Une révolution technologique à nos portes ; nos organisations sont-elles prêtes?
Une révolution technologique à nos portes ; nos organisations sont-elles prêtes?
 
Introduction à TOGAF
Introduction à TOGAFIntroduction à TOGAF
Introduction à TOGAF
 
Etude de cas Casewise - La Poste Courrier
Etude de cas Casewise - La Poste CourrierEtude de cas Casewise - La Poste Courrier
Etude de cas Casewise - La Poste Courrier
 
Opensource pitch 2008
Opensource pitch 2008Opensource pitch 2008
Opensource pitch 2008
 
Cci 92 - Club Nelson - Alten - Big data et usages numériques
Cci 92 - Club Nelson - Alten - Big data et usages numériquesCci 92 - Club Nelson - Alten - Big data et usages numériques
Cci 92 - Club Nelson - Alten - Big data et usages numériques
 
Whitecape - Odoo - Offre ERP
Whitecape - Odoo - Offre ERPWhitecape - Odoo - Offre ERP
Whitecape - Odoo - Offre ERP
 
Think tank présentation
Think tank   présentationThink tank   présentation
Think tank présentation
 
Infrastructure Géomatique Ouverte (IGO) au gouvernement du Québec
Infrastructure Géomatique Ouverte (IGO)  au gouvernement du QuébecInfrastructure Géomatique Ouverte (IGO)  au gouvernement du Québec
Infrastructure Géomatique Ouverte (IGO) au gouvernement du Québec
 
Infrastructure Géomatique Ouverte (IGO) au gouvernement du Québec
Infrastructure Géomatique Ouverte (IGO)  au gouvernement du QuébecInfrastructure Géomatique Ouverte (IGO)  au gouvernement du Québec
Infrastructure Géomatique Ouverte (IGO) au gouvernement du Québec
 
Contrôle fiscal des comptabilités informatisées et FEC: sujet d’actualité ou ...
Contrôle fiscal des comptabilités informatisées et FEC: sujet d’actualité ou ...Contrôle fiscal des comptabilités informatisées et FEC: sujet d’actualité ou ...
Contrôle fiscal des comptabilités informatisées et FEC: sujet d’actualité ou ...
 
[2]bis
[2]bis[2]bis
[2]bis
 

Plus de LeClubQualiteLogicielle

20171122 03 - Les tests de performance en environnement DevOps
20171122 03 - Les tests de performance en environnement DevOps20171122 03 - Les tests de performance en environnement DevOps
20171122 03 - Les tests de performance en environnement DevOpsLeClubQualiteLogicielle
 
20171122 04 - Automatisation - formation et certifications
20171122 04 - Automatisation - formation et certifications20171122 04 - Automatisation - formation et certifications
20171122 04 - Automatisation - formation et certificationsLeClubQualiteLogicielle
 
20171122 01 - REX : Intégration et déploiement continu chez Engie
20171122 01 - REX : Intégration et déploiement continu chez Engie20171122 01 - REX : Intégration et déploiement continu chez Engie
20171122 01 - REX : Intégration et déploiement continu chez EngieLeClubQualiteLogicielle
 
20171122 02 - Engage developers to use better coding practices
20171122 02 - Engage developers to use better coding practices20171122 02 - Engage developers to use better coding practices
20171122 02 - Engage developers to use better coding practicesLeClubQualiteLogicielle
 
20171122 - Accueil Club Qualité Logicielle
20171122 - Accueil Club Qualité Logicielle 20171122 - Accueil Club Qualité Logicielle
20171122 - Accueil Club Qualité Logicielle LeClubQualiteLogicielle
 
20151013 - Crédit Mutuel ARKEA : mise en place d'une traçabilité outillée des...
20151013 - Crédit Mutuel ARKEA : mise en place d'une traçabilité outillée des...20151013 - Crédit Mutuel ARKEA : mise en place d'une traçabilité outillée des...
20151013 - Crédit Mutuel ARKEA : mise en place d'une traçabilité outillée des...LeClubQualiteLogicielle
 
20151013 - Agirc arrco : Behavior driven development
20151013 - Agirc arrco : Behavior driven development20151013 - Agirc arrco : Behavior driven development
20151013 - Agirc arrco : Behavior driven developmentLeClubQualiteLogicielle
 
20151013 - Réduire les coûts des tests de performance ?
20151013 - Réduire les coûts des tests de performance ?20151013 - Réduire les coûts des tests de performance ?
20151013 - Réduire les coûts des tests de performance ?LeClubQualiteLogicielle
 
20151013 - Accueil Club Qualité Logicielle
20151013 - Accueil Club Qualité Logicielle 20151013 - Accueil Club Qualité Logicielle
20151013 - Accueil Club Qualité Logicielle LeClubQualiteLogicielle
 
20151013 - DevOps et qualification continue
20151013 - DevOps et qualification continue20151013 - DevOps et qualification continue
20151013 - DevOps et qualification continueLeClubQualiteLogicielle
 
20140410 - Cartographie applicative multi-technologies et analyse d'impact
20140410 - Cartographie applicative multi-technologies et analyse d'impact20140410 - Cartographie applicative multi-technologies et analyse d'impact
20140410 - Cartographie applicative multi-technologies et analyse d'impactLeClubQualiteLogicielle
 
20140410 - Implémentation de squash TM-TA - Architecture et méthodologie
20140410 - Implémentation de squash TM-TA - Architecture et méthodologie20140410 - Implémentation de squash TM-TA - Architecture et méthodologie
20140410 - Implémentation de squash TM-TA - Architecture et méthodologieLeClubQualiteLogicielle
 
20140410 - Gestion des identités, traçabilité des accés - Analogie avec la qu...
20140410 - Gestion des identités, traçabilité des accés - Analogie avec la qu...20140410 - Gestion des identités, traçabilité des accés - Analogie avec la qu...
20140410 - Gestion des identités, traçabilité des accés - Analogie avec la qu...LeClubQualiteLogicielle
 
20140410 - Choisir et implanter un outil de test
20140410 - Choisir et implanter un outil de test20140410 - Choisir et implanter un outil de test
20140410 - Choisir et implanter un outil de testLeClubQualiteLogicielle
 
20130113 02 - TMMI, un modèle pour rentabiliser une organisation de test et a...
20130113 02 - TMMI, un modèle pour rentabiliser une organisation de test et a...20130113 02 - TMMI, un modèle pour rentabiliser une organisation de test et a...
20130113 02 - TMMI, un modèle pour rentabiliser une organisation de test et a...LeClubQualiteLogicielle
 
20130113 06 - Travaux de recherche sur la corrélation entre qualité du code e...
20130113 06 - Travaux de recherche sur la corrélation entre qualité du code e...20130113 06 - Travaux de recherche sur la corrélation entre qualité du code e...
20130113 06 - Travaux de recherche sur la corrélation entre qualité du code e...LeClubQualiteLogicielle
 
20130113 05 - Inspection continue et roadmap 2013
20130113 05 - Inspection continue et roadmap 201320130113 05 - Inspection continue et roadmap 2013
20130113 05 - Inspection continue et roadmap 2013LeClubQualiteLogicielle
 
20130113 04 - Tests d'integration et virtualisation - La vision IBM
20130113 04 - Tests d'integration et virtualisation - La vision IBM20130113 04 - Tests d'integration et virtualisation - La vision IBM
20130113 04 - Tests d'integration et virtualisation - La vision IBMLeClubQualiteLogicielle
 
20130523 06 - The mathematics the way algorithms think / the mathematics the ...
20130523 06 - The mathematics the way algorithms think / the mathematics the ...20130523 06 - The mathematics the way algorithms think / the mathematics the ...
20130523 06 - The mathematics the way algorithms think / the mathematics the ...LeClubQualiteLogicielle
 

Plus de LeClubQualiteLogicielle (20)

20171122 03 - Les tests de performance en environnement DevOps
20171122 03 - Les tests de performance en environnement DevOps20171122 03 - Les tests de performance en environnement DevOps
20171122 03 - Les tests de performance en environnement DevOps
 
20171122 04 - Automatisation - formation et certifications
20171122 04 - Automatisation - formation et certifications20171122 04 - Automatisation - formation et certifications
20171122 04 - Automatisation - formation et certifications
 
20171122 01 - REX : Intégration et déploiement continu chez Engie
20171122 01 - REX : Intégration et déploiement continu chez Engie20171122 01 - REX : Intégration et déploiement continu chez Engie
20171122 01 - REX : Intégration et déploiement continu chez Engie
 
20171122 02 - Engage developers to use better coding practices
20171122 02 - Engage developers to use better coding practices20171122 02 - Engage developers to use better coding practices
20171122 02 - Engage developers to use better coding practices
 
20171122 - Accueil Club Qualité Logicielle
20171122 - Accueil Club Qualité Logicielle 20171122 - Accueil Club Qualité Logicielle
20171122 - Accueil Club Qualité Logicielle
 
20151013 - Crédit Mutuel ARKEA : mise en place d'une traçabilité outillée des...
20151013 - Crédit Mutuel ARKEA : mise en place d'une traçabilité outillée des...20151013 - Crédit Mutuel ARKEA : mise en place d'une traçabilité outillée des...
20151013 - Crédit Mutuel ARKEA : mise en place d'une traçabilité outillée des...
 
20151013 - Agirc arrco : Behavior driven development
20151013 - Agirc arrco : Behavior driven development20151013 - Agirc arrco : Behavior driven development
20151013 - Agirc arrco : Behavior driven development
 
20151013 - Réduire les coûts des tests de performance ?
20151013 - Réduire les coûts des tests de performance ?20151013 - Réduire les coûts des tests de performance ?
20151013 - Réduire les coûts des tests de performance ?
 
20151013 - Accueil Club Qualité Logicielle
20151013 - Accueil Club Qualité Logicielle 20151013 - Accueil Club Qualité Logicielle
20151013 - Accueil Club Qualité Logicielle
 
20151013 - DevOps et qualification continue
20151013 - DevOps et qualification continue20151013 - DevOps et qualification continue
20151013 - DevOps et qualification continue
 
20140410 - Cartographie applicative multi-technologies et analyse d'impact
20140410 - Cartographie applicative multi-technologies et analyse d'impact20140410 - Cartographie applicative multi-technologies et analyse d'impact
20140410 - Cartographie applicative multi-technologies et analyse d'impact
 
20140410 - Implémentation de squash TM-TA - Architecture et méthodologie
20140410 - Implémentation de squash TM-TA - Architecture et méthodologie20140410 - Implémentation de squash TM-TA - Architecture et méthodologie
20140410 - Implémentation de squash TM-TA - Architecture et méthodologie
 
20140410 - Gestion des identités, traçabilité des accés - Analogie avec la qu...
20140410 - Gestion des identités, traçabilité des accés - Analogie avec la qu...20140410 - Gestion des identités, traçabilité des accés - Analogie avec la qu...
20140410 - Gestion des identités, traçabilité des accés - Analogie avec la qu...
 
20140410 - Choisir et implanter un outil de test
20140410 - Choisir et implanter un outil de test20140410 - Choisir et implanter un outil de test
20140410 - Choisir et implanter un outil de test
 
20130113 02 - TMMI, un modèle pour rentabiliser une organisation de test et a...
20130113 02 - TMMI, un modèle pour rentabiliser une organisation de test et a...20130113 02 - TMMI, un modèle pour rentabiliser une organisation de test et a...
20130113 02 - TMMI, un modèle pour rentabiliser une organisation de test et a...
 
20130113 06 - Travaux de recherche sur la corrélation entre qualité du code e...
20130113 06 - Travaux de recherche sur la corrélation entre qualité du code e...20130113 06 - Travaux de recherche sur la corrélation entre qualité du code e...
20130113 06 - Travaux de recherche sur la corrélation entre qualité du code e...
 
20130113 05 - Inspection continue et roadmap 2013
20130113 05 - Inspection continue et roadmap 201320130113 05 - Inspection continue et roadmap 2013
20130113 05 - Inspection continue et roadmap 2013
 
20130113 04 - Tests d'integration et virtualisation - La vision IBM
20130113 04 - Tests d'integration et virtualisation - La vision IBM20130113 04 - Tests d'integration et virtualisation - La vision IBM
20130113 04 - Tests d'integration et virtualisation - La vision IBM
 
20130523 06 - The mathematics the way algorithms think / the mathematics the ...
20130523 06 - The mathematics the way algorithms think / the mathematics the ...20130523 06 - The mathematics the way algorithms think / the mathematics the ...
20130523 06 - The mathematics the way algorithms think / the mathematics the ...
 
20130523 05 - Cyclomatic complexity
20130523 05 - Cyclomatic complexity20130523 05 - Cyclomatic complexity
20130523 05 - Cyclomatic complexity
 

20080610 02 - Gouvernance et tableaux de bord

  • 2. 2 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008 Gouvernance et Tableaux de bord 1. Le contexte de Generali 2. 3. Les réalisations coté Qualimétrie Le contexte coté Informatique
  • 3. 1.Le contexte de Generali
  • 4. 4 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008  3ème assureur européen et l’un des 10 premiers au monde  Opère dans 70 pays  3 grandes zones d’activité :  Europe  Asie  Amérique Latine GENERALI aujourd’hui : L’assureur sans frontières
  • 5. 5 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008  6 millions d’assurés et une clientèle de 560.000 professionnels et entreprises  8 000 collaborateurs  L’un des réseaux de distribution les plus puissants et diversifiés  64 Md€ d’actifs gérés Un grand assureur dans l’Hexagone
  • 6. 6 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008 La transformation de Generali en France Regroupement géographiqueà St Denis Statut social unifié + Fusions Juridiques + Croissances externes réussies (C/Z) Développement interne supérieur au marché + Redressement des fondamentaux techniques Autofinancement de la croissance interne + Une entreprise unique Generali Le 2ème assureur généraliste sur le marché Une entreprise solide et rentable       
  • 7. 7 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008 14,2 13,4 12,1 8,5 2003 2004 2005 2006 9,5 C/Z : 1 +19% de progression annuelle moyenne +19% de progression annuelle moyenne Progression annuelle moyenne du marché : +10% entre 2003 et 2006  Evolution du chiffre d’affaires du Groupe depuis 2003 (Mds €) Une stratégie de croissance moyenne supérieure à celle du marché depuis 2003
  • 8. 2.Le contexte coté Informatique
  • 9. 9 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008 Situation avant 2001 3 grandes sociétés dans le groupe avec des modes opératoires très divers •GA, GPA, Fédération Continentale Une informatique par compagnie sur des sites dispersés Des développements non partagés Des outils hétéroclites Une absence de vision consolidée du budget
  • 10. 10 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008 Evolutions 2001 – 2006 Regroupement des 2 calculateurs chez IBM en 2001 Création de la Direction des Systèmes d’Information en 2003 Regroupement de l’informatique sur un site unique en 2004 Fusion des informatiques de Continent et Zurich dans GENERALI en 2004-2005 Lancement des premiers projets de convergence en 2005
  • 11. 11 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008 Des coûts maîtrisés 167 M€ 140 M€ 1,8% 1,1% 2003 2005 Coûts Ratio coûts sur chiffre d'affaires
  • 12. 12 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008 Un ratio de coûts informatiques sur primes dans le marché … 1,1% 1,3 % 2% GENERALI Moyenne France Assureurs traditionnels Ratio de coûts informatiques sur primes
  • 13. 13 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008 Mais avec un parc de 140 applications majeures ... Une mise en production d’une dizaine d’applications par an depuis 1998 … … qui ne s’est pas toujours accompagnée de l’arrêt des anciennes applications Parc applicatif 140 applications majeures 33 applications fusionnées 52 applications mineures
  • 14. 14 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008 Et des technologies hétérogènes et complexes Tant coté Etudes 4 langages de développement 6 technologies de gestion de bases de données 6 systèmes d’exploitation Que coté infrastructure : 2 calculateurs Mainframe IBM 100 serveurs Unix 800 serveurs Windows
  • 15. 15 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008 Les objectifs 2007 - 2009 Construire le système d’information d’une entreprise multicanal … en favorisant la convergence Offrir une informatique au service de la qualité de service et de la productivité Développer les nouvelles technologies Rationaliser les infrastructures et consolider celles-ci au niveau européen
  • 16. 16 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008 Le SI d’une entreprise multicanal … en favorisant la convergence ⇒ Pour augmenter encore la part d’investissements nouveaux 140 applications majeures 33 applications fusionnées 52 applications mineures 80 applications majeures 20 applications mineures 30 applications fusionnées Aujourd’hui Dans 3 à 5 ans
  • 18. 18 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008 Les enjeux de gouvernance dans ce contexte de transformation L’effectif de la DIO (études) Constitué de plus de 700 personnes dont une moitié de prestataires, Les projets sont un mélange entre Régie et Forfaits Une hétérogénéité des outils et des méthodes Le plan de transformation nécessite plusieurs changements Le déploiement de nouveaux socles technologiques, avec une standardisation des pratiques La mise en TMA d’applications non critiques pour focaliser les ressources internes sur les applications cibles Le recours à des forfaits pour certains programmes de transformation (migrations, …)
  • 19. 19 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008 Ce qui a été fait en 2007 Création de la direction architecture et innovation Choix des technologies cibles (Cobol / Java), définition des standards, des socles de développements et de l’outillage associé • 24/7, Fil de l’eau, Choix outil EAI / Modèle Pivot Création des centres de compétences correspondant Avec la nécéssité de mesurer et d’homogénéiser Création d’un centre de compétence qualimétrie Choix d’un outil Établissement du modèle qualimétrique Premières séries d’analyse et validation sur des applications représentatives Cobol et Java
  • 20. 20 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008 Modèle Qualimétrique Generali Définition du modèle Participation au Club Qualimétrie Grands Comptes  Air France, Peugeot, BNP Paribas, Banque de France, SNCF, …  Generali se met au niveau des bonnes pratiques Une étude indépendante de l’outil System Code  Confiée au forfait à la société Qualixo, spécialisée dans le domaine qualimétrie. Le résultat de l’étude : 2 livrables  Un modèle qualimétrique spécifique Generali avec calcul de notes pour nos langages cibles JAVA et COBOL  Un dossier méthodologie avec grille de contrôle des développements qui pourra être inclus dans les appels d’offre forfaits ou TMA.
  • 21. 21 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008 Modèle Qualimétrique Generali (1/2) Schéma EventuelSchéma Eventuel Les facteurs qualité représentent le point de vue AMO/MOA, au sens large de la qualité logicielle Du point de vue Generali ils se situent au niveau pilotage stratégique des projets
  • 22. 22 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008 Modèle Qualimétrique Generali (2/2) 5.6.7TousPratique "Utilisation du moteur de règles" 5.6.6TousPratique "Respect des normes d'échange " 5.6.5TousPratique "Respect des règles 24/7" 5.3.13TousPratique "Dossier d'architecture Générale" DAG Urbanisation 5.6.4TousPratique "Respect des normes et standards- Squelettes " 5.6.3TousPratique "Respect de l'architecture en couche" 5.3.12TousPratique "correspondance entre couches et nommage" Respect de l'architecture 5.6.2ObjetPratique "Dépendance cyclique" 5.5.1ObjetPratique "Niveau d'abstraction et de stabilité" 5.3.11TousPratique "Découpage en couches" Modularité de l'architecture 5.3.10TousPratique "Dossier conception techniques" : sécurité 5.3.9TousPratique "Choix des technologies" 5.3.8TousPratique "Choix des mécanismes" 5.3.7TousPratique "Organisation générale du code" 5.3.6TousPratique "Dossier d'architecture techniques" DAT Pertinence de l'architecture Architecture § Type de langage PratiquesCritèresFacteurs
  • 23. 23 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008 Modèle Qualimétrique Generali Apport du Référentiel des Applications La connaissance de notre Portefeuille d’Applications Référentiel unique des informations (Etudes/Production) Classement des Applications sous différents axes Cible O/N, Majeure O/N, par Direction/Département/Portefeuille de Projets Stockage centralisé de tous les indicateurs Indicateurs Manuels : •Indicateurs de gestion (Criticité, Contrat de service,…) •Résultats d’Audits manuels (compléments des analyses automatiques) Indicateurs calculés : •A partir des informations du Référentiel (Flux par type, utilisation EAI, utilisation Modèle Pivot, …) •A partir d’imports d’outils Externes (Couverture de test, test auto, …)
  • 24. 24 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008 Modèle Qualimétrique Generali Validation et réglage du modèle Analyser 2 applications cibles nouveaux socles  JAVA : RHS qui vient d’être mise en Production  COBOL : TIGRE COBOL V2 qui est en Recette Méthode de validation  On utilise l’outil System Code pour le Cobol et open source pour java, on récupère les métriques au niveau fichier pour Cobol, classes et méthodes pour java  Intégration automatisés dans un tableur Excel avec application des règles du modèle  Etude des résultats et adaptations Assistance par la société Qualixo  Nous fournit le tableur adapté qui leur sert pour leurs propres audits et nous aide sur la validation
  • 25. 25 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008 Modèle Qualimétrique Generali Choix du Portail Qualimétrie Generali Pilotes sur 2 projets significatifs (JAVA & COBOL) Avec validation par les Etudes (Juin - Juillet 2008) •Par exemple Néo Retraite pour JAVA (GB2000 nouveau socle, Apogée mixte nouveau socle, GAEL hors socle) •Par exemple TIGRE pour COBOL (SEA ancienne normes, TIGRE COBOL nouvelle normes, TIGRE JAVA pour IHM & CTG)
  • 26. 26 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008 Normalisation et enrichissement des règles pour le rendre actionnable – exemple sur JAVA Publication les Règles à respecter (PMD, Checkstyle, Findbugs, System Code) avec valorisation du poids de l’erreur (PMD et Checkstyle intégrés dans Eclipse) Tableau de notation avec les seuils d’acceptation EG : Erreurs Graves E : Erreurs WG : Avertissements Graves W : Avertissements I : Informations IN : Informations Négligeables 1000950 500 0 900 990 995 EG E WG W I IN 1 2 30 Chaque source obtient une note entre 1 et 1000. Note Globale = Somme(NoteChaqueSrc)/NbSrc Avec la grille, on obtient la correspondance de validité du source ou de la note globale. La note 0 est éliminatoire. Entre 0 et 1,5 l’application ne va pas en production, Entre 1,6 et 2 l’application fait l’objet d’une étude Entre 2,1 et 2,9 l’application peut aller en production mais doit évoluer Si la note est 3, la mise en production de l’application est acceptée de fait.
  • 27. 27 I Generali – Politique du Système d’information I avril 2008 Suite du déploiement sur 2008 « On n’améliore pas ce que l’on ne mesure pas » Généralisation des mesures sur l’intégralité du parc informatique • Cobol et Java (60% du parc), Puis autres langages (VB, ASP, 4D, NatStar, …) Préparation des références pour les projets mis en TMA et intégration des standards sous forme contractuelle Et pour que ce soit efficace, il est nécessaire de partager les fruits des analyses le plus largement possible et le plus tôt possible Intégration des cycles de validation au plus tôt dans les cycles de développement Publication des métriques dans l’intranet Architecture, en lien avec le référentiel RADB/CMDB Objectif : Le respect des standards au plus près du développeur