Immobilier des Villes en novembre 2014
Vitry le François – Le Mans – Montpellier – Nancy
Marne : l'immobilier est en panne...
aussi que des biens stagnent sur le marché durant de longues années, à cause de prix de
vente élevés. Les propriétaires tr...
aisés, de leur côté, recherchent de belles maisons bourgeoises, situées dans des quartiers
prisés du Mans. Cette clientèle...
Les atouts à mettre en avant pour vendre un bien à Montpellier
Les quartiers centraux de Montpellier sont toujours recherc...
Les prix immobiliers à Nancy, dès 1.650 € par mètre carré
Au centre-ville de Nancy, les beaux appartements bien placés et ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Immobilier des Villes en Novembre 2014 : Vitry le François – Le Mans – Montpellier – Nancy

309 vues

Publié le

Découvrez notre dossier sur l'immobilier des villes Novembre 2014 :
Marne : l'immobilier est en panne à Vitry-le-François
Le marché immobilier se stabilise au Mans
Le marché de l'immobilier s'effrite à Montpellier
A Nancy, l'immobilier est dans les mains des acheteurs
Pour plus d'information sur l'achat ou la vente immobilière 100% entre particuliers : 0.800.14.11.60
www.partenaire-europeen.fr

Publié dans : Immobilier
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
309
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Immobilier des Villes en Novembre 2014 : Vitry le François – Le Mans – Montpellier – Nancy

  1. 1. Immobilier des Villes en novembre 2014 Vitry le François – Le Mans – Montpellier – Nancy Marne : l'immobilier est en panne à Vitry-le-François Le marché de l’immobilier est au point mort dans la commune située à 80km de Reims Le marché immobilier est bloqué à Vitry-le-François, malgré des prix en baisse Le marché immobilier de Vitry-le-François, dans la Marne, peine à respirer. Pourtant sur le papier, la situation semble avantageuse pour les acheteurs! Les prix à la baisse et les taux immobiliers historiquement bas ne suffisent pas à injecter de l'oxygène sur le secteur. Les professionnels, de leur côté, affirment que c’est le moment idéal pour devenir propriétaire. Vous recherchez un bien à acheter dans cette commune située à 80km de Reims ? Pourquoi les ventes ne reprennent-elles pas à Vitry-le-François ? Nombre d'acquéreurs en baisse, ventes au ralenti, 2014 n'est pas une bonne année pour le marché de l'immobilier à Vitry-le-François. La morosité ambiante a une explication selon les professionnels: le manque de visibilité sur le futur dans un climat de crise. Le spectre du chômage rend les ménages frileux à l'idée de s'engager dans un prêt sur de longues années. Les taxes foncières et d’habitation très élevées dans la commune feraient elles aussi fuir les acquéreurs, qui préfèrent se tourner vers les localités des alentours. Vitry-le-François : des prix en baisse Le coût du mètre carré moyen à Vitry-le-François s'élève aujourd'hui à 1200 € pour les maisons et à 1300 € pour les appartements. Si l'état du logement laisse à désirer et que des travaux sont inéluctables, le prix peut chuter jusqu'à moins de 780 € le mètre carré! Il arrive
  2. 2. aussi que des biens stagnent sur le marché durant de longues années, à cause de prix de vente élevés. Les propriétaires trop gourmands ne parviennent pas à se défaire de leur bien au tarif escompté! Le marché immobilier se stabilise au Mans L’immobilier manceau à la loupe Immobilier au Mans: les vendeurs ont accepté de baisser leurs tarifs Les acheteurs reviennent doucement sur le marché immobilier du Mans. Depuis janvier, ce dernier redémarre peu à peu, après trois années difficiles. Un grand nombre de propriétaires plaçaient en effet leurs biens à des prix de vente trop élevés, entraînant un blocage du marché immobilier. Or depuis début 2014, les vendeurs acceptent enfin de faire des concessions. Les prix de l'immobilier se stabilisent au Mans Ainsi, les prix de l'immobilier sont en phase de stabilisation dans la ville du Mans, d'après Capital.fr. En 2014, la baisse moyenne devrait avoisiner les 2 à 3%. Durant les trois années au ralenti, les tarifs avaient baissé de 5 à 7% par an. Aujourd'hui, les biens rénovés se vendent sans négociation! Par contre, les acquéreurs marchandent toujours les prix des biens en moins bon état. Ils rechignent à acheter des pavillons datant des années 70 ou 80, à l'allure vieillotte, ou des appartements aux cuisines et salles de bain datant des années 60. Le Mans: les primo-accédants sont de retour sur le marché Actuellement, les primo-accédants achètent surtout des appartements. Ceux-ci se négocient à un tarif moyen compris entre 1.200 et 1.600 euros le mètre carré. Ils s'intéressent aussi à des maisons à rénover, avec un budget inférieur à 150.000 euros en moyenne. Les ménages
  3. 3. aisés, de leur côté, recherchent de belles maisons bourgeoises, situées dans des quartiers prisés du Mans. Cette clientèle prend le temps de se décider, et dispose d'un budget dépassant les 400.000 euros. Le marché de l'immobilier s'effrite à Montpellier Seuls les biens au prix du marché trouvent facilement preneur dans la préfecture de l’Hérault Le marché immobilier de Montpellier d'humeur maussade en 2014 À Montpellier, le marché immobilier reste globalement morne, même si quelques quartiers s'en sortent mieux que d'autres. D'après un article du journal économique Capital, la baisse d'activité s’est accentuée en 2014. Les acquéreurs ont notamment délaissé les grands appartements au profit des petites surfaces. Or le vent tourne, et depuis la rentrée de septembre, les transactions semblent repartir doucement dans la préfecture du Languedoc- Roussillon. Montpellier: le repli des prix permet de redonner du souffle au marché immobilier Qu'est-ce qui a changé depuis la rentrée? Il semblerait que les vendeurs acceptent enfin de s'adapter au repli des prix, situé entre 5 et 10% à Montpellier. Les propriétaires acceptant les concessions réussissent ainsi à céder leur bien dans un délai raisonnable, d'un mois en moyenne. Les autres, ceux qui refusent de corriger leurs tarifs, voient leurs biens s'éterniser sur le marché immobilier.
  4. 4. Les atouts à mettre en avant pour vendre un bien à Montpellier Les quartiers centraux de Montpellier sont toujours recherchés par les acquéreurs. Les grands studios et les deux-pièces s’y vendent entre 150.000 et 170.000 euros. Par ailleurs, le prix du mètre carré se maintient autour de 2.500 euros dans les quartiers de l'est de la ville bien desservis par les transports. Dans l'Écusson, le prix du mètre carré est descendu entre 2.500 et 2.900 euros. Malgré cela, les acheteurs potentiels restent très exigeants sur la qualité des biens. A Nancy, l'immobilier est dans les mains des acheteurs Les prix des biens immobiliers baissent dans la préfecture de Meurthe-et-Moselle Nancy : un petit nombre d'acheteurs sur un marché immobilier plutôt terne Cela fait deux ans que le marché immobilier de Nancy tourne au ralenti. Les tarifs ont baissé dans quasiment tous les quartiers, même ceux où la demande est encore présente. Les acquéreurs sont non seulement peu nombreux, mais attentistes. Dans ce contexte morose, et pour éviter aux particuliers de se retrouver en difficulté, les notaires conseillent de vendre avant d’acheter. Immobilier à vendre: Les stocks augmentent à Nancy Les acheteurs prennent leur temps avant de conclure une vente, et n'hésitent pas à visiter de nombreux biens avant d'arrêter leur choix. Les beaux appartements du centre-ville partent assez vite, mais globalement, les stocks ont tendance à augmenter à Nancy. Les investisseurs s'intéressent plutôt à de petits logements, en particulier des studios. Dans l'hyper-centre, les petites surfaces s'en sortent donc mieux que le reste.
  5. 5. Les prix immobiliers à Nancy, dès 1.650 € par mètre carré Au centre-ville de Nancy, les beaux appartements bien placés et rénovés se monnaient autour de 2.400 et 2.500 euros le mètre carré. Les prix sont inférieurs à ceux pratiqués il y a deux ans, où ces logements de caractère pouvaient atteindre les 3.000 euros. Pour les appartements du début du XXe siècle, il faut compter entre 1.800 et 2.000 euros le mètre carré. Des prix qui peuvent chuter à 1.650 euros si le logement a un défaut! L'absence d'ascenseur dans l'immeuble fait ainsi diminuer les prix, au grand dam des propriétaires.

×