Séminaire de la CAVAM

305 vues

Publié le

Les publics : mieux les connaître pour mieux les accompagner

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
305
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Séminaire de la CAVAM

  1. 1. Les publics : mieux les connaître pour mieux les accompagner Margency - 17 novembre 2015
  2. 2. Introduction générale : les enjeux Quelles bibliothèques aujourd’hui ? La fin d’un (seul) modèle ?
  3. 3. Introduction générale : les enjeux Quel(le)s bibliothécaires aujourd’hui ? La fin d’un (seul) modèle ?
  4. 4. Introduction générale : les enjeux Quels services aujourd’hui ? La fin d’un (seul) modèle ?
  5. 5. Introduction générale : les enjeux Quels publics aujourd’hui ? La fin d’un (seul) modèle ?
  6. 6. Introduction générale : la méthode ● Essentialisme (et réductionnisme) ● Adultocentrisme (et conflit de génération) ● Culturocentrisme (et légitimisme) Pour les sociologues, les écueils à éviter
  7. 7. Introduction générale : la méthode ● Le choix “démagogique” ● Le choix “idéologique” Les écueils à éviter, pour les bibliothécaires ? Évangélisme / Misérabilisme
  8. 8. Les pratiques culturelles (et les bibliothèques)
  9. 9. Pratiques culturelles : tendances
  10. 10. Pratiques culturelles : tendances Une génération hyperconnectée : « ATAWAD » (anytime, anywhere, any device) Différences de comportements et de styles cognitifs (tradition / modernité) : Ascétisme / Hédonisme Réception / Participation Raison / Intuition Expertise / Expérience Individuel / Collectif Centralisme / Distribution (logique de réseau : vertical / horizontal) Profondeur (linéarité) / Surface (dé-linéarisation) Professionnel-Créateur / Amateur Critique / Avis Humour / Ironie
  11. 11. Pratiques culturelles : tendances Que je vous cite un titre de Modiano ? Hummmm….
  12. 12. Pratiques numériques : tendances
  13. 13. Les mutations • Un nouveau rapport au temps –la consommation à la demande (VàD, podcasting, téléchargement, streaming) –La convergence des usages – sur le même écran d’ordinateur, ou encore la multi-activité • Un nouveau rapport aux objets culturels –l’éclectisme et l’omnivore • L’hybridation : –transfert d’un support à l’autre, chaînage culturel : adaptations multimédias de films (Arthur et les Minimoys), dérivés littéraires ultérieurs (fan fictions). • La mutation des modes de production –L’acteur (passif) est devenu producteur (actif)
  14. 14. Pratiques culturelles : tendances L’édition numérique : la voie royale pour les sciences humaines et sociales (juridique) ! Si on regarde l’offre PNB : littérature générale en priorité
  15. 15. Pratiques numériques : tendances
  16. 16. Pratiquer n’est pas maîtriser
  17. 17. 10 chiffres clés sur les pratiques numériques des jeunes (Sources : CREDOC, TNS-SOFRES, LEtudiant.fr, Ipsos) 99% des 12-17 ans se disent internautes 80% des moins de 5 ans utilisent Internet 1 fois par semaine 20% des 3 à 6 ans ont une pratique solitaire de l’Internet, sans connaissance ou contrôle des parents 70% des 13-17 ans disent mentir à leurs parents sur ce qu’ils dont en ligne 54% des 6-15 ans disent préférer demander à Google plutôt qu’à leurs parents quand ils ne savent pas 10% des 13-17 ans passent plus de 10h par jour en ligne 98% des lycéens on un compte Facebook 50% des 11-17 ans se connectent à Internet via leur ordiphone ou smartphone personnel 93% des lycéens ont un compte sur un réseau social sous leur vrai nom 76% des moins de 16 ans pensent que les infos de l’Internet ne sont pas toutes fiables
  18. 18. Les publics
  19. 19. Petite enfance : la dépendance ? - -
  20. 20. Tout se joue avant… quoi ? (...) L’enfant avant 2 ans 5. Toutes les études montrent que les écrans non interactifs (télévision et DVD) devant lesquels le bébé est passif n’ont aucun effet positif, mais qu’ils peuvent au contraire avoir des effets négatifs 6. Les tablettes visuelles et tactiles peuvent être utiles au développement sensori-moteur du jeune enfant, même si elles présentent aussi le risque de l’écarter d’autres activités physiques et socio-émotionnelles multiples, indispensables à cet âge L’enfant entre 2 et 6 ans 7. De 2 à 3 ans, l’exposition passive et prolongée des enfants à la télévision, sans présence humaine, interactive et éducative, est déconseillée 8. À partir de 3 ans, le développement des diverses formes de jeux symboliques invitant l’enfant à « faire semblant » l’éduque à distinguer le réel du virtuel 9. À partir de 4 ans, les ordinateurs et consoles de salon peuvent être un support occasionnel de jeu en famille, voire d’ apprentissages accompagnés (...) Extraits de l’avis de l’Académie des sciences, 2013
  21. 21. Nouvelles cultures ? Comment gérer le rapport aux écrans (cf. Serge Tisseron) ? Au-delà des écrans, comment prendre en compte les nouvelles postures vis-à-vis de la culture ?
  22. 22. Forcément “captifs” ACCES (Actions Culturelles Contre les Exclusions et les Ségrégations) : quelle évaluation ?
  23. 23. La sortie de la petite enfance : un début d’ autonomie ? - Précocité dans “l’ autonomisation culturelle” - Multiplication des écrans - Diffusion massive des contenus culturels et médiatiques - Quel encadrement des médiateurs ? - Quel encadrement parental? - Quels contenus (divertissement, médias, marques, etc.) ?
  24. 24. Les débats sur l’apprentissage de la lecture
  25. 25. PISA 2012
  26. 26. Pré-ados-ados (observations en bibliothèques)
  27. 27. L’évolution du lectorat de romans « Citez le titre du dernier livre que vous avez lu » (en dehors des BD et des livres pour l’école) Christine Détrez, « Les adolescents et la lecture, quinze ans après », BBF n°5, 2011 En 1993 à 15 ans : ● Jamais sans ma fille ● Germinal ● Les dix petits nègres ● La gloire de mon père ● Le grand Meaulnes ● Le horla ● Vipère au poing ● Un sac de billes ● Croc blanc En 1995 à 17 ans : ● Candide ● L’Étranger ● Germinal ● Le rouge et le noir ● La peste ● Madame Bovary ● Les fleurs du mal En 2006 à 15 ans : ● Harry Potter ● Da Vinci Code ● Eragon ● Le monde de Narnia ● Quatre filles et un jean ● Le journal d’Anne Franck ● Chair de poule ● Le seigneur des anneaux ● Les orphelins Baudelaire En 2008 à 17 ans : ● Harry Potter ● La littérature classique ● Eragon ● Gossip girl ● Le parfum ● L’Étranger ● Ensemble, c’est tout ● Hésitation ● Les chevaliers d’émeraude ● Mary Higgins-Clark
  28. 28. Données complémentaires sur la lecture L’enfance des loisirs, S. Octobre, C. Détrez, P. Mercklé, N. Berthomier, MCC/DEPS, 2010 Enquête longitudinale portant sur 4000 enfants interrogés de 2002 à à 2008 • 14,5% de non-lecteurs de livres à 11 ans → 46,5% à 17 ans • 20% de non-lecteurs de BD à 11 ans → 60% à 17 ans • Filles/Garçons : - à 11 ans… 10,5% des filles ne lisent jamais de livres → 18,5% des garçons 37,5% en lisent tous les jours ou presque → 30% des garçons - à 17 ans… 33,5% des filles ne lisent jamais de livres → 59,5% des garçons 12,5% des filles en lisent tous les jours → 6% des garçons
  29. 29. L’évolution des pratiques
  30. 30. Ados - - - - -
  31. 31. Pré-ados-ados en bibliothèque Généralités : Parcours juvéniles en bibliothèque en 3 temps ● Le temps de « l’intérêt désintéressé », dans l’enfance ● Le temps du désintérêt, au moment de la préadolescence et de l’adolescence ● Le temps du retour éventuel intéressé vers la fin de l’adolescence et dans les premiers temps de l’âge adulte
  32. 32. UTILISATION DES BIBLIOTHEQUES (L’enfance des loisirs, S. Octobre, C. Détrez, P. Mercklé, N. Berthomier, MCC/DEPS, 2010) A 11 ans, 45% des enfants vont à la BM au moins 1 fois/mois → 21,5% à 17 ans Activités pratiquées à la bibliothèque par les fréquentants… 11 ans (2002) 13 ans (2004) 15 ans (2006) 17 ans (2008) Lire sur place ou emprunte livres, magazines, etc. 92 86,5 81,5 73 Écouter sur place ou emprunter des CD, etc. 11 15,5 20,5 22 Regarder sur place ou emprunter DVD, vidéos 5,5 12,5 12,5 13 Rencontrer des copains 8,5 14,5 17 14,5 Faire ses devoirs 8,5 29,5 36,5 49
  33. 33. « Quand tu as une recherche à faire pour ton travail scolaire, d’abord tu… » Source : Tosca Consultant, BS Consultants, Étude sur les 11- 18 ans et les bibliothèques municipales, 2008 phase quantitative Lille et Toulouse
  34. 34. Jeunes adultes Études, premier emploi et “mise en couple” : recul et allongement de la jeunesse Le mythe “Tanguy” à déconstruire “L’âge moyen d’entrée dans la vie active est de 23 ans et ne cesse de reculer. Celui du premier CDI, lui, est de 28 ans. Et la situation empire encore en fonction de l’origine sociale et géographique” Olivier Galland, Lecture Jeune, mars 2011
  35. 35. Mobiles Le smartphone est devenu le premier terminal culturel des adolescents et jeunes adultes. Les jeunes regardent toujours la télévision, mais sur leur ordinateur ou leur téléphone. Les blogs, forums et chaînes musicales remplacent les radios, qui s'écoutent en podcast. La presse également est consommée essentiellement sur Internet. Seuls les magazines spécialisés ou thématiques résistent à cette tendance, comme ceux consacrés au sport ou à un chanteur. Aujourd'hui, les premiers pourvoyeurs d'info sont les réseaux sociaux. Un adolescent que j'ai rencontré lors d'une enquête m'a dit, très justement : « S'il y avait la guerre, je l'apprendrais sur Facebook. » Sylvie Octobre à l’occasion de la sortie de son livre Deux pouces et des neurones, Ministère de la culture, « Question de culture », 2014
  36. 36. Diplôme vs “Do it Yourself”
  37. 37. Valeur de l’information vs Valeur du partage
  38. 38. Solution vs Contribution
  39. 39. Adultes
  40. 40. Adultes
  41. 41. Source : B. Maresca, Les bibliothèques municipales en France après le tournant Internet
  42. 42. Bibliothèques : les freins à la fréquentation Inscrits non inscrits Ex usagers Non usagers Ensemble Le manque de temps 28 47 44 32 38 Le manque d’habitude 7,5 24 42,5 44 33 Les jours et horaires d’ ouverture 26 18 16 7 16 Trop de choses ne m’ intéressent pas 2 4,5 9 25 12 Source : B. Maresca, Les bibliothèques municipales en France après le tournant Internet
  43. 43. Tous égaux ?
  44. 44. Adultes Illectronisme Fracture numérique >> Accès à l’emploi >> Accompagnement dans la formation continue >> Accès et développement des compétences >> Accès à une diversité de ressources existantes
  45. 45. Adultes
  46. 46. Les séniors numériques “Si tel a pu être le cas au début de l’Internet grand public au milieu des années 1990, il n’y a aujourd’hui aucune fracture générationnelle dans l’accès au numérique. Selon Serge Guérin, les différences d’usage de l’Internet, du mobile ou des réseaux sociaux s’expliquent moins par l’ âge, que par des questions sociales, géographiques, économiques et culturelles. Ce qui compte dans la pratique ou non des nouveaux outils numériques, c’est l’envie et non l’âge de ses artères !” Serge Guérin est un sociologue, spécialiste des questions liées au vieillissement au sein de la société.
  47. 47. Quelques axes spécifiques
  48. 48. Médiations numériques et pratiques en bibliothèques 1. Mise à disposition de matériels (tablettes, jeux vidéos) avec des sélections de contenus éditorialisés 2. Ateliers de découvertes des contenus en passant par les pratiques traditionnelles (heure du conte numérique) 3. Ateliers de créations de contenus (plus rares) Retours d’expériences >> Sans médiation individuelle les tablettes n’ont pas de valeur ajoutée >> Les équipes ne sont pas suffisamment formées. L'auto-didactisme et l’intérêt personnel priment sur la formation continue >> Pas suffisamment de réflexion globale sur le numérique et les politiques d’établissements (Communication/Outils/Ressources /Médiation) >> Les FabLabs et ateliers “à la pointe” font basculer les bibliothèques dans des questions techniques et non pas tournées vers des problématiques culturelles >> Les liseuses touchent un public déjà acquis
  49. 49. Acheter ou valoriser des ressources ?
  50. 50. Éduquer aux médias ou proposer des tablettes ?
  51. 51. Faire ou s’associer
  52. 52. Conclusion(s) ?
  53. 53. Sylvie Octobre lors des Rencontres numériques (décembre 2014) >> L'éclectisme juvénile crée de nouvelles inégalités beaucoup plus difficiles à désenclaver >> D’après Sylvie Octobre, l’évolution d’un modèle de stock à un modèle de flux “remet” en question Bourdieu et la consommation culturelle proportionnelle aux diplômes acquis >> La médiation est déjà à l’oeuvre dans les pratiques des publics mais il y a rupture entre les différents univers culturels et une nécessité pour les bibliothèques d’être des espaces de (re)médiations ? >> Cultures de genres ? >> Nouveaux liens entre connaître et aimer (likes). “Aimer c’est connaître”, cela pose la question des réflexions à mener sur la “culture savante” >> Eclectisme juvénile croissant et si la culture populaire est accessible à tous (séries TV, par ex.) ce n’est pas le cas des cultures savantes
  54. 54. Sociétés et bibliothèques : enjeux
  55. 55. Quelles missions pour les bibliothèques ? Revenir aux fondamentaux ? Manifeste de l'UNESCO sur la bibliothèque publique (extrait) 1. créer et renforcer l'habitude de lire chez les enfants dès leur plus jeune âge; 2. soutenir à la fois l'auto-formation ainsi que l'enseignement conventionnel à tous les niveaux ; 3. fournir à chaque personne les moyens d'évoluer de manière créative ; 4. stimuler l'imagination et la créativité des enfants et des jeunes ; 5. développer le sens du patrimoine culturel, le goût des arts, des réalisations et des innovations scientifiques ; 6. assurer l'accès aux différentes formes d'expression culturelle des arts du spectacle ; 7. développer le dialogue inter-culturel et favoriser la diversité culturelle ; 8. soutenir la tradition orale ; 9. assurer l'accès des citoyens aux informations de toutes catégories issues des collectivités locales ; 10. fournir aux entreprises locales, aux associations et aux groupes d'intérêt les services d'information adéquats ; 11. faciliter le développement des compétences de base pour utiliser l'information et l'informatique ; 12. soutenir les activités et les programmes d'alphabétisation en faveur de toutes les classes d'âge, y participer, et mettre en oeuvre de telles activités, si nécessaire.

×