Les familles               du Petit            Chaperon Rouge                    Jeu de cartes                         199...
-   Madame Ludmila Marchyshyn pour la transcription du conte russe en       ukrainien.   -   Filippa La Loggia, enseignant...
-    Enfin, à l’école, sur le plan pédagogique, les contes sont comme des portes       d’entrée sur de multiples activités...
Le même jeu peut se transformer en «Chevalier noir » si l’on retire une carte auhasard. Le perdant étant le joueur qui n’a...
Exploitations possibles
Eléments bibliographiques1. Recueil de contes    •   BLOCH, Muriel. 365 contes. Hatier, 1985.    •   BLOCH, Muriel. Contes...
Chaperon
Chaperon
Chaperon
Chaperon
Chaperon
Chaperon
Chaperon
Chaperon
Chaperon
Chaperon
Chaperon
Chaperon
Chaperon
Chaperon
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Chaperon

524 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
524
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Chaperon

  1. 1. Les familles du Petit Chaperon Rouge Jeu de cartes 1999PrésentationDans le cadre de la convention entre le Fonds d’action sociale pour les travailleursimmigrés et leurs familles de Lorraine-Champagne-Ardenne et le Rectorat del’Académie de Nancy-Metz, l’ensemble des actions de formation continue proposéeset conduites par le CEFISEM en direction des enseignants du 1 et 2nd degrés erpeuvent accueillir des animateurs d’associations organisant des Activités EducativesPériscolaires (AEPS).Le présent jeu a été élaboré au cours d’un stage intitulé : « Le conte et sesvariations en situation interculturelle », animé par Eva Danysz, formateur auCEFISEM.L’équipe du CEFISEM remercie vivement les enseignants de Meurthe-et-Moselle,Meuse et Moselle et les animateurs pour leur implication dans ce projet devantpermettre la mise e place d’activités multiples (scolaires et périscolaires) à partir ndes voyages du « Petit Chaperon Rouge » dans divers pays d’Europe et d’ailleurs.Un remerciement chaleureux à : - Inter Service Migrants (ISM-Est) pour les nombreux documents mis à notre disposition.
  2. 2. - Madame Ludmila Marchyshyn pour la transcription du conte russe en ukrainien. - Filippa La Loggia, enseignante italienne de Langue et Culture d’Origine (ELCO). - Notre dévoué appelé du Contingent Yann Kehl pour la saisie des textes de ce petit livret. « … Je suis persuadé que les contes anciens et nouveaux peuvent contribuer à éduquer l’esprit. Le conte est le lieu de rencontre de toutes les hypothèses : il peut nous fournir des clés pour entrer dans la réalité par des voies nouvelles, il peut aider l’enfant à connaître le monde. » Gianni Rodari.Les objectifs du jeuA l’heure d’une éducation ouverte sur l’Europe et sur le monde, le conte offrel’avantage de mettre à la portée de tous et dès le plus jeune âge, une bibliothèqueinternationale.De plus, le conte est un matériau éducatif privilégié. Il favorise : - l’éducation à la parole - la sollicitation de l’imaginaire et de la fonction symbolique - la transmission des normes de comportement d’un groupe - la médiation culturelle ; en effet le conte contribue à établir des liens entre l’espace familial et l’espace scolaire - la transculturalité : il existe des contes partout, suffisamment universels et spécifiques pour dire les ressemblances, comme les différences, pour dire l’origine et en même temps l’intégrer dans un système ouvert de transformation. Il favorise ainsi une éducation aux Droits de l’Homme.
  3. 3. - Enfin, à l’école, sur le plan pédagogique, les contes sont comme des portes d’entrée sur de multiples activités à perspective interculturelle et transdisciplinaire.Règle du jeuCe jeu est composé de 48 cartes pour 3 à 5 joueurs.Le but du jeu est de regrouper les 6 cartes qui composent une famille et del’annoncer aux autres joueurs en retournant ces 6 cartes sur la table.Pour cela, il faut procéder de la façon suivante : - distribuer 8 cartes à chaque joueur, le reste constitue la pioche. - Demander à un joueur de son choix la carte qui manque dans une des 8 familles. - Si le joueur a la carte, il doit la donner au premier joueur qui peut alors demander une autre carte au même joueur ou à un autre jusqu’à ce qu’il se trompe. - Si le joueur n’a pas la carte demandée, le premier joueur devra piocher une carte. Si la carte piochée est la bonne, il pourra à nouveau questionner qui il veut. En cas de mauvaise pioche c’est le joueur interrogé en dernier qui prend sa place.Le gagnant est celui qui, à la fin du jeu, a le plus grand nombre de famillescomplètes.
  4. 4. Le même jeu peut se transformer en «Chevalier noir » si l’on retire une carte auhasard. Le perdant étant le joueur qui n’aura pas pu constituer la famille complète. - Au cycle 1 et au cycle 2 on peut aussi demander aux enfants de trier les cartes. Faire émerger les critères retenus. - Demander aux enfants de reconstituer un conte (français ou autre) à partir de la série donnée en désordre, puis de le raconter. (1 ou 2 enfants). - Une série complète ou quelques cartes de la série sont proposées. Des cartes appartenant à d’autres séries ont été ajoutées. Il s’agit de recomposer la série dans l’ordre. - Avec toute la classe et une carte par élève, on pourra travailler l’attention et la prise d’indices. Le meneur de jeu donne, par exemple, l’indication d’un drapeau, les enfants possédant une carte illustrant le conte correspondant se lèvent.Les cartes Construire le jeu du petit chaperon rouge
  5. 5. Exploitations possibles
  6. 6. Eléments bibliographiques1. Recueil de contes • BLOCH, Muriel. 365 contes. Hatier, 1985. • BLOCH, Muriel. Contes de tous les pays. Albin Michel jeunesse, 1989. • SOUPAULT, Philippe, SOUPAULT, Ré.- Histoires merveilleuses des cinq continents . Seghers, 1989. • GOUGAUD, Henri. L’arbre à soleils : légendes du monde entier. Seuil, 1979. • GRIMM, Jacob, GRIMM, Wilhelm. Contes choisis. Gallimard, s.d. • GRIMM, Jacob, GRIMM, Wilhelm. Le Petit Chaperon Rouge. Nord-Sud, 1993. • POURRAT, Henri. Le trésor des contes. Gallimard, 1948-1962. • POURRAT, Henri. Contes du vieux temps. Gallimard, 1975. • PERRAULT, Charles. Contes. Marabout, 1986. • DECOURT, Nadine. La vache des orphelins : conte et immigration. PUL, 1992. • BELAMRI, Rabah. L’oiseau du grenadier : contes d’Algérie. Castor poche, 1986.2. Versions étrangèresAllemand • GRIMM, Jacob, GRIMM, Wilhelm. Kinder und Hausmärchen. Vol 1 & 2. Reclam, 1983.Anglais • Favorite Tales Little Red Riding Hood. Ladybird, 1993.Polonais • Czevony kapturek. Kama, 1996.Italien • C’era una volta – Capuccetto Rosso, Agostini ragazzi, 1997Kabyle • AMROUCHE, Marguerite Taos. Le grain magique :contes, poèmes et proverbes berbères de Kabylie. Maspéro, 1971. • BOUBEKER, Hamsi. Contes de Kabylie. Disques 33T. Média Animation.3. Etudes théoriques et analyses • VELAY-VALLANTIN, Catherine. L’histoire des contes. Fayard, 1992. • GOROG-KARADY, Veronika. D’un conte… à l’autre, la variabilité dans la littérature orale. CNRS, 1990. • SELLES-MILLIE, J. Paraboles et contes d’Afrique du Nord. Maisonneuve & Larose, 1982. • CRUYENAIRE, Jean-Pol de, DEZUTTER, Olivier . Le conte : anthologie et vade-mecum du professeur de français. 2 vol. Didier, 1990. • MARTIN, Michel. Jeux pour écrire. Hachette, 1995. • DENIZOT, Jean-Claude. Structures de contes et pédagogie. CRDP de Bourgogne, 1995. • LACOSTE-DUJARDIN, Camille. Le conte kabyle : étude ethnologique. La Découverte, 1970. • DECOURT, Nadine, LOUALI-RAYNAL, Naïma. Contes maghrébins en situation interculturelle. Karthala, 1995. • BOUHDIBA, Abdelwahab. L’imaginaire maghrébin : étude de 10 contes pour enfants. Cérès, 1994.4. Jeux • DEBYSER, François. Le tarot des 1001 contes. L’Ecole, 1977. • Atelier des contes. Nathan, 1990 . • ever ending stories. Eveil Jeux.

×