SPONSORING	
  SPORTIF	
  LES	
  VOILES	
  DU	
  CONSERVATEUR	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
Communiqué	
  d...
 	
  	
  	
  	
  SPONSORING	
  SPORTIF	
  LES	
  VOILES	
  DU	
  CONSERVATEUR	
  
	
  
	
  
L'épreuve	
  des	
  nerfs	
  
...
 	
  	
  	
  	
  SPONSORING	
  SPORTIF	
  LES	
  VOILES	
  DU	
  CONSERVATEUR	
  
	
  
	
  
Le	
  duo	
  à	
  la	
  barre	...
 	
  	
  	
  	
  SPONSORING	
  SPORTIF	
  LES	
  VOILES	
  DU	
  CONSERVATEUR	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
Créé	...
 	
  	
  	
  	
  SPONSORING	
  SPORTIF	
  LES	
  VOILES	
  DU	
  CONSERVATEUR	
  
	
  
VOS	
  CONTACTS	
  	
  
	
  
	
  Ag...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Transat Jacques Vabre 2015 - Le Pot au Noir dans le tableau arrière du Class40 LE CONSERVATEUR

343 vues

Publié le

Avec 318 milles d’avance sur son plus proche poursuivant, le Class40 LE CONSERVATEUR entrait le 7 novembre dernier dans cette contrée de l’ombre appelée Zone de Convergence Intertropicale, le pot au noir et ses obscures menaces de grande instabilité climatique.

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
343
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Transat Jacques Vabre 2015 - Le Pot au Noir dans le tableau arrière du Class40 LE CONSERVATEUR

  1. 1.          SPONSORING  SPORTIF  LES  VOILES  DU  CONSERVATEUR             Communiqué  de  presse  n°10   Paris,  mardi  10  novembre  2015         Transat  Jacques  Vabre  2015     L’enfer  du  Pot  au  Noir     dans  le  tableau  arrière  du  Class40  LE  CONSERVATEUR     Avec   318   milles   d’avance   sur   son   plus   proche   poursuivant,   le   Class40   LE   CONSERVATEUR   entrait  le  7  novembre  dernier  dans  cette  contrée  de  l’ombre  appelée  Zone  de  Convergence   Intertropicale,  le  pot  au  noir  et  ses  obscures  menaces  de  grande  instabilité  climatique.  Trois   jours   proprement   infernaux   plus   tard,   Yannick   Bestaven   et   Pierre   Brasseur   parviennent   enfin   à   desserrer   l’étreinte   de   ce   monstre   météo   qui   les   aura   accompagnés   avec   une   rare   obstination   sur   plus   de   300   milles.    Leur   matelas   d’avance,   d’apparence   si   confortable,   a   fondu  comme  neige  au  soleil  et  les  deux  marins  ont  le  sentiment  qu’à  2  000  milles  d’Itajaí,  un   nouveau  départ  vient  d’être  donné.  En  lice,  le  redoutable  V  and  B  du  duo  Manuard-­‐Sorel,  et   les  étonnants  normands  Louis  Duc  et  Christophe  Lebas  à  bord  de  Carac  Advanced  Energies.   Renforcés   par   l’épreuve   nerveuse   traversée,   Yannick   et   Pierre   font   table   rase   des   jours   passés,  et  attaquent  la  longue  descente  vers  les  côtes  Brésiliennes  avec  un  appétit  de  victoire   que  décuple  l’esprit  de  revanche  sur  un  sort  tellement  défavorable.    
  2. 2.          SPONSORING  SPORTIF  LES  VOILES  DU  CONSERVATEUR       L'épreuve  des  nerfs   Enfin   l’alizé   de   sud-­‐est  !   Espéré,   appelé   avec   tant   d’ardeur   par   les   marins   du   Class40       LE  CONSERVATEUR,  ce  flux  émanant  de  l’anticyclone  de  Sainte  Hélène  a  enfin  consenti  à  gonfler  les   voiles  trop  longtemps  inertes  du  monocoque  de  Yannick  et  Pierre.  «  Nous  avons  pour  l’heure  une   quinzaine  de  nœuds  de  vent  »  confiait  ce  matin  un  Pierre  Brasseur  à  l’évidence  soulagé.  «  Cet  alizé   devrait  se  renforcer  ces  prochaines  48  heures,  avant  d’adonner,  c’est  à  dire  de  tourner  sur  l’arrière   du  bateau  à  l’approche  de  la  corne  du  Brésil.  »  Leurs  nerfs  et  leur  volonté  cruellement  mis  à  rude   épreuve  trois  jours  durant,  à  lutter  sur  un  océan  déserté  par  le  vent,  en  multipliant  les  changements   de  voiles  et  de  bords,  les  deux  hommes  ont  simplement  décidé  d’oublier  ces  interminables  heures   de  veille,  à  guetter  une  risée  qui  jamais  ne  vient,  pour  ne  plus  se  consacrer  qu’à  un  seul  mot  d’ordre,   la  vitesse.   48  heures  de  vitesse  pure  en  route  directe   «  Nous  avons  48  heures  de  vitesse  pure  devant  nous  »  précise  Pierre,  «  sur  un  seul  bord  bâbord  amure,   vent   venant   de   la   gauche,   sur   une   mer   un   peu   hachée,   avec   la   priorité   portée   aux   réglages   et   à   la   trajectoire.  »   Une   configuration   de   course   naturellement   partagée   par   leurs   plus   proches   adversaires.  «  Ils  vont  très  vite,  mais  nous  sommes  confiants  car  lors  de  notre  bord  à  bord  au  large  du   Portugal  en  début  de  course,  nous  avions  parfaitement  tiré  notre  épingle  du  jeu.  »  Mais  cette  longue   course  de  vitesse  ne  soldera  en  rien  l’issue  de  cette  Transat  à  rebondissements.  «  Passé  le  cap  Frio   qui  marque  l’entrée  dans  l’immense  baie  de  Rio,  la  situation  va  se  compliquer  et  ouvrir  quelque  peu  le   jeu  »  insiste  Pierre.  «  Plateformes  pétrolières,  orages,  fronts  dépressionnaires…  les  derniers  500  milles   laissent  ouverts  tous  les  scenarii  de  course.  »   Un  moral  à  toute  épreuve     Cette   laborieuse   traversée     du   «  pot   de   l’enfer  »   a   marqué   les   deux   marins   du   Class40       LE  CONSERVATEUR.  Ils  ont  puisé  très  loin  dans  leur  volonté  la  force  de  rester  sereins,  concentrés  et   positifs,  pour  déboucher  aujourd’hui  dans  l’alizé,  animés  d’une  soif  de  victoire  décuplée.  «  On  a  su   rester   optimistes   et   soudés   dans   ces   moments   terribles  »   explique   Brasseur.   «  La   bonne   humeur,   l’humour  même,  nous  ont  aidés  à  franchir  l’épreuve.  Nous  nous  consacrons  désormais  à  la  marche  du   bateau,  en  donnant  en  alternance  le  meilleur  de  nous  même.  »     Retrouvez  tous  les  classements  sur  le  site  officiel  de  la  transat     http://www.transat-­‐jacques-­‐vabre.com/fr/classement#class40     Ainsi  que  la  cartographie  actualisée  toutes  les  30  minutes  :   http://tracking.transat-­‐jacques-­‐vabre.com/fr/            
  3. 3.          SPONSORING  SPORTIF  LES  VOILES  DU  CONSERVATEUR       Le  duo  à  la  barre  du  Class40  LE  CONSERVATEUR  en  2015     Yannick  Bestaven,  skipper  42  ans  –  La  Rochelle  –  Deux  enfants  –  Codirigeant  de   WATT&SEA     Palmarès  (non  exhaustif)       2015  :  2ème  Normandy  Channel    Race  avec  Pierre  Brasseur  (Class40)   2015  :  1er  Les  Sables-­‐Horta  –Les  Sables  avec  Pierre  Brasseur  (Class40)   2014  :  4ème  (reclassé  7ème  après  décision  du  jury)  de  la  Route  du  Rhum  (Class40)     2013  :  4ème  de  La  Transat  Jacques  Vabre  (Class40)     2011  :  1er  de  La  Transat  Jacques  Vabre  (Class40)     2009  :  1er  Record  SNSM  avec  Marc  Guillemot  sur  Safran  (Imoca)     2008  :  2ème  de  la  Transat  Québec  Saint-­‐Malo;  Vendée  Globe  (abandon)  (Imoca)     2001  :  1er  de  la  Transat  6,50  (Mini  6,50)         Pierre  Brasseur,  co-­‐skipper  35  ans  –  Lorient  (originaire  d’Amiens)  –  Deux  enfants     Palmarès  (non  exhaustif)     2015  :  2ème  Normandy  Channel    Race  avec  Yannick  Bestaven  (Class40)   2015  :  1er  Les  Sables-­‐Horta  –Les  Sables  avec  Yannick  Bestaven  (Class40)   2014  :  5ème  Route  du  Rhum  (Class40)       2014  :  1er  Mini  Fastnet  (6,50)           2013  :  3ème  Transat  Jacques  Vabre  (Class40)       2013  :  1er  Normandy  Chanel  Race  (Class40)       2013  :  9ème  championnat  de  France  Match  Racing         2012  :  4ème  Mini  Fastnet  (6,50)       2012  :  3ème  Mondial  (Class40)         2011  :  2ème  Transat  6.50     2011  :  Vainqueur  de  courses  majeures  en  Mini  :  la  Sélect  6,50,  l’Open  demi-­‐clé,   l’UK  Fastnet              
  4. 4.          SPONSORING  SPORTIF  LES  VOILES  DU  CONSERVATEUR                 Créé   en   1844,   Le   Conservateur,   groupe   mutualiste   indépendant,   propose   une   gamme   de   produits   diversifiés   en   assurance-­‐vie,   prévoyance,   épargne   retraite,   placements  financiers  et  un  produit  très  singulier  sur  lequel  il  a  bâti  sa  réputation   et  son  développement  :  la  Tontine.     S’appuyant  sur  une  politique  de  gestion  éprouvée,  Le  Conservateur  propose  à  ses   clients  de  les  accompagner  dans  la  gestion  de  leur  patrimoine.     Avec  ses  190  000  sociétaires  et  plus  de  820  millions  d’euros  de  chiffres  d’affaires,   Le  Conservateur  est  aujourd’hui  un  acteur  référent  du  marché  français.               SUIVEZ  LES  VOILES  DU  CONSERVATEUR     Retrouvez  toute  l’actualité  de  Yannick  Bestaven  et  des  Voiles  du  Conservateur   sur  :   -­‐  www.yannickbestaven.fr   -­‐  http://www.conservateur.fr   -­‐  https://www.facebook.com/lesvoilesduconservateur            
  5. 5.          SPONSORING  SPORTIF  LES  VOILES  DU  CONSERVATEUR     VOS  CONTACTS        Agence  de  presse  SHAN  pour  Le  Conservateur       Brigitte  MICHAUT  -­‐    Tél  :  01  44  50  51  78     Courriel  :  brigitte.michaut@shan.fr      Agence  de  presse  BAMBOO  RP  pour  Yannick  Bestaven  et  Pierre  Brasseur   Caroline  MULLER  –  Tél  :  06  83  00  83  83  -­‐     Courriel  :  caroline@linkup-­‐communication.com      Agence  HICKORY  –  management  du  projet  sportif   Anne  COMBIER  –  Tél  :  06  07  69  23  63  -­‐     Courriel  :  annec@hickory.fr  

×