SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  48
Télécharger pour lire hors ligne
Ce livre blanc est celui d’un constat. Alors que les
ascenseurs font partie intégrante de nos vies (on prend
l’ascenseur à la maison comme au travail), nous n’en savons
que très peu sur eux. Même ceux qui confient les
ascenseurs des immeubles qu’ils gèrent à des entreprises –
parmi lesquelles Lifteo- peuvent se retrouver désarmés
quand on leur demande comment marche un ascenseur.
Or, connaître –au moins dans les grandes lignes- ce qu’est
un ascenseur permet d’avoir un œil plus critique sur le
travail de son prestataire. Réaliser ce livre blanc des
ascenseurs, c’est donc à la fois le symbole de notre volonté
de vous aider mais aussi un moyen de partager avec vous
notre passion. C’est enfin un défi : dans le cas où vous
nous choisiriez, nous devrons nous montrer à la hauteur de
vos attentes après lecture de ce petit guide.
Ce livre blanc des ascenseurs récapitule tout ce qu’il faut
savoir sur les ascenseurs : leur histoire, leur fonctionnement,
la législation en vigueur, les démarches à effectuer. Vous
pouvez le lire dans son intégralité ou en l’ouvrant au
chapitre de votre choix. Quel que soit votre mode de
lecture, n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires
et suggestions.
Bonne lecture !
Luc Liébel
Président de Lifteo
L’ascenseur en quelques dessins (et
chiffres)
La fabuleuse Histoire de l’ascenseur
Le fonctionnement magique des
ascenseurs
Comment mettre fin à la $£*! de
corvée de la gestion d’ascenseur
Avec Lifteo, pour plus de hauts et moins
de bas (OK, c’est la partie promotionnelle)
Les bonnes pratiques de l’ascenseur
Parlez vous treuil et Gearless ? Le
jargon pour décrypter le langage de
votre ascensoriste
Liens utiles
Source : Situation économique du secteur, Données sur le parc d’ascenseurs –
Février 2013 - Fédération des ascenseurs
ASCENSEUR
COMING
IS
Source : Où sont les ascenseurs les plus rapides du monde ? –
Janvier 2013 - Challenges
Source : Situation économique du secteur, Données sur le parc d’ascenseurs –
Février 2013 - Fédération des ascenseurs
Source : Situation économique du secteur, Données sur le parc d’ascenseurs –
Février 2013 - Fédération des ascenseurs
Source : 5 chiffres surprenants sur les ascenseurs en France –
Avril 2015 - Challenges
2 TWh D’ÉLECTRICITÉ
Source : 5 chiffres surprenants sur les ascenseurs en France –
Avril 2015 - Challenges
Source : 5 chiffres surprenants sur les ascenseurs en France –
Avril 2015 - Challenges
Une belle frise chronologique comme à l’école
Selon certaines théories. Les Égyptiens auraient
utilisé des treuils pour construire les
pyramides. Les esclaves auraient hissé des
pierres grâce à un système complexe de
levage : cordes pour attacher puis remonter
les pierres et contrepoids pour éviter les
accidents. L’invention officielle du treuil à bras
est cependant attribuée à Archimède des
centaines d’années plus tard.
En 236 avant JC (Jésus-
Christ, pas Jacques
Chirac), l’architecte romain
Vitruve décrit un appareil
élévateur fonctionnant
grâce à un treuil à bras
(utilisant donc la force
humaine).
L’ascenseur commence alors
officiellement son Histoire. Le
Palais de Néron, empereur
romain, en aurait été équipé. On
raconte alors qu’un coussin épais
d’un mètre servait de dispositif de
sécurité en cas de chute de
l’appareil.
Ce qui est sûr, c’est que douze
ascenseurs servaient le spectacle
du Colisée romain. Les fauves
arrivaient dans les arènes par ce
biais.
Dès le XIIe siècle, les ascenseurs sont
utilisés dans les mines de houille, une
variété de charbon. A l’époque, celle-ci
permettait de chauffer les chaumières
voire de faire cuire la viande. Des puits
prévus à la remontée de cette précieuse
matière première peuvent toujours être
aperçus dans les zones minières.
L’un des ascenseurs les plus célèbres
n’est autre que « la chaise volante »,
une sorte de cabine équipée d’un banc,
suspendue à une corde et équilibrée par
un contrepoids. Cet ascenseur,
commandé par Louis XV pour le
Château de Versailles, permettait de
transporter Madame de Pompadour, son
amante, de ses appartements jusqu’à la
chambre du Roi.
En 1847, l’ingénieur français Marchecourt
invente le « parachute », arrêtant la chute
de l’appareil en cas de rupture du câble.
Cette innovation a été déterminante pour
que le grand public ait plus confiance
dans les ascenseurs.
En 1887, Alexander Miles de Duluth du
Minnesota met au point un mécanisme
automatique de gestion de l’ouverture et
de fermeture des portes. En effet, à
l’époque, les cas de personnes tombées
en bas des cages d’ascenseurs étaient
légion. En cause : les usagers qui les
avaient précédés dans l’ascenseur et qui
avaient omis de fermer les portes.
En 1924, la sécurisation des ascenseurs
étant un acquis, l’une de ses figures
mythiques, le liftier, décline. Hormis
dans quelques hôtels de luxe, on n’en
trouvera plus. Le métier disparaît.
Le premier ascenseur mécanique
à usage public est installé à
Londres au Coliseum de
Regent’s Park en 1829.

La société « Tecs » est intégrée
à « Lifteo ». L’entreprise propose
une gamme de services non
seulement pour ascenseurs mais
aussi –et surtout- pour leurs
usagers et leurs gestionnaires.
Ils ont notamment sorti un
superbe livre blanc des
ascenseurs très utile.
Les ascenseurs sont si pratiques qu’on peut les retrouver partout.
Ils peuvent être classés selon leur fonction. En voici une liste non
exhaustive :
A Paris, il y avait même un monte-vaches
qui transportaient ces animaux vers l’endroit
où elles se repaissaient.
Il existe d’autres systèmes de traction mais ceux-ci ne sont employés que dans
des cas exceptionnels. Parmi eux, nous pouvons cités : les ascenseurs à vis,
les appareils à pignon et crémaillère ou encore les systèmes à chaîne guidée.
Il existe trois sous-types d’ascenseurs électriques : l’ascenseur électrique à
adhérence, l’ascenseur à tambour et l’ascenseur sans treuil (ou « gearless »).
Dans l’ascenseur à tambour, il n’y a pas de contrepoids.
*Le contrepoids a un poids équivalent à celui de la cabine + la moitié
de sa charge maximale. Il sert notamment à réduire la force que le
moteur doit mettre en œuvre pour remonter la cabine et ses occupants.
*
Contrairement aux idées reçues, si des usagers
restent bloqués des heures durant, ils ne
manqueront pas d’air pour autant. Les cabines
d’ascenseur sont aérées et laissent passer l’air en
contenu. Il n’y a donc aucun risque d’asphyxie.
Sortir de la cabine pour se retrouver
dans la gaine est probablement l’une des
pires choses à faire. Si la machine se
remet en route, cela peut faire très très
mal. Quoi qu’il arrive, vous êtes plus en
sécurité dans la cabine.
Mauvaise idée, lors des chutes, la gravité
est telle lors d’une chute d’ascenseur que
votre corps ne pourrait le supporter. Il
vaut mieux se coucher sur le sol afin de
répartir la force de l’impact sur tout le
corps.
Les copropriétaires se réunissent en Assemblée pour élire leur conseil syndical
de copropriété. L’assemblée des copropriétaires est également appelée à statuer
quand le conseil syndical envisage des travaux dont le coût dépasse un
montant préalablement défini.
Le syndic de copropriété est chargé d’administrer l’immeuble.
Il doit s’assurer de sa conservation, de son entretien voire de
son amélioration. Il s’occupe notamment des appels d’offres
pour des prestations de travaux et de services.
C’est le professionnel qui entretient et répare
l’ascenseur. Il passe toutes les six semaines
effectuer des visites de contrôle des installations
et intervient en cas de panne.
Les constructeurs fabriquent les pièces
qui composent les ascenseurs.. S’ils
proposent souvent des services de
maintenance, ils sont tenus de fournir
les indépendants.
Les bureaux d’études assistent les personnes qui ont en
charge la gestion d’un ou plusieurs immeubles. Ils s’assurent
que les prestataires remplissent bien leurs contrats et que le
travail effectué est bien conforme aux normes en vigueur.
Le contrôle technique quinquennal est l’un des moments
privilégiés pour vérifier que l’ascenseur a bien été entretenu.
Il joue le rôle d’intermédiaire entre les copropriétaires et le syndic de
copropriété. A ce titre, il veille à la bonne gestion de l’immeuble par
le syndic et tient informé les copropriétaires des actions entreprises.
Un carnet d’entretien de l’immeuble tu
tiendras (article 78 de la loi SRU).
Une partie ascenseur il contiendra. Il y
sera mentionné la nature du contrat
(type, date de signature, conditions de
renouvellement, nom du prestataire) ainsi
que les travaux effectués (nature, année
de réalisation, etc.) (décret du 30 mai
2001).
I.
II.
Ton peuple tu consulteras (article 81 de
la loi SRU).
Tu organiseras un vote des
copropriétaires pour définir un montant
des marchés et contrats à partir duquel
la mise en concurrence est obligatoire.
Un ascenseur tu prévoiras dans tout
immeuble neuf de plus de trois étages
(article R111-5 du CCH (Code de la
Construction et de l’Habitation)).
III.
Ton ascenseur tu entretiendras (article
L125-2-2 du CCH). Tu souscriras un
contrat de maintenance chez un
ascensoriste et t’assureras que ton
installation restera aux normes de
sécurité.
IV.
Le Code de la Construction et de l’Habitation puis la loi dite Chatel prévoient les
conditions relatives à la durée du contrat qui lient l’ascensoriste et son client.
Source : Légifrance
Durée minimale du contrat : Un contrat de maintenance ne peut prévoir une durée inférieure à un an hors
manquement grave de l’une des deux parties signataires ou condition spécifique prévue (article R125-2-1-b du CCH).
Clause de résiliation : Cette clause obligatoire prévoit dans quels cas l’une des parties pourra résilier son contrat. En-
dehors des manquements graves, un client pourra résilier son contrat en cas de travaux importants réalisés par un
autre prestataire, selon les conditions nécessairement renseignées dans le contrat et après avoir respecté un délai
légal de trois mois (article R125-2-1 du CCH).
Reconduction tacite et loi Chatel : Le contrat doit prévoir les modalités de reconduction de celui-ci. Il est important
de noter que si vous optez pour la reconduction tacite, l’entreprise est tenue -dans le cadre de la loi Chatel- de
rappeler au client que s’il ne veut pas renouveler le contrat, il doit se manifester avant telle date. Si l’ascensoriste
n’a pas rempli cette obligation légale au plus tôt trois mois avant, au plus tard un mois avant la date limite pour la
résiliation dudit contrat, alors le client pourra résilier à tout moment (article L136-1 du Code de la Consommation).
Responsable des dommages : L’entreprise ayant en charge la maintenance des ascenseurs est la seule responsable
des dommages que l’exécution de ses prestations peut causer dans la limite de ses obligations contractuelles (article
5 de l’arrêté du 18 novembre 2004).
Couverture des risques : L’entreprise doit avoir souscrit un contrat d’assurance en cours de validité garantissant les
conséquences pécuniaires de la responsabilité civile qu’elle peut encourir en cas de dommages corporels ou
matériels. Elle doit produire, à toute demande de la personne signataire du contrat une attestation de son assureur
(article 5 de l’arrêté du 18 novembre 2004).
Conformité : Selon le décret n° 2000-810 du 24/08/2000, les pièces et équipements utilisés pour réaliser et
pérenniser les installations doivent être conformes aux normes en rigueur et être estampillés CE (Communauté
Européenne).
Interdiction sauf mention contraire : La sous-traitance de tout ou partie de la maintenance d’ascenseurs est interdite
sans l’autorisation écrite du propriétaire. En cas d’accord de ce dernier, la responsabilité de l’entreprise reste entière
vis-à-vis des activités sous-traitées (article 6 de l’arrêt du 18 novembre 2004).
Le décret et l’arrêté sur l’entretien des ascenseurs, respectivement du 9 septembre et
du 18 novembre 2004, définissent clairement l’ascensoriste comme responsable en
cas de dommages. Celle-ci doit répondre aux normes en vigueur et disposer d’une
assurance.
Source : Légifrance
Révision transparente : Le contrat doit expliciter la formule détaillée de révision des prix : par exemple, il pourra y
être mentionné une partie fixe et une partie variable basée sur le coût du travail, sur l’inflation, etc. Dans tous les
cas, un exemple sera donné à titre indicatif (article 10 de l’arrêté du 18 novembre 2004).
Clause de pénalité : Le décret du 9 septembre 2004 exige que le contrat de maintenance contienne une clause
prévoyant les pénalités en cas d’inexécution ou de mauvaise exécution des prestations prévues.
Clause de règlement des litiges : Chaque contrat devra envisager la procédure par laquelle les litiges éventuels
pourront être réglés. Cela peut être, par exemple; la nomination d’un expert commun, ou d’un expert par partie
(article R125-2-1-f du CCH).
Le décret et l’arrêté sur l’entretien des ascenseurs, respectivement du 9 septembre et
du 18 novembre 2004, prévoient dans quels cas les prestations pourront être
facturées en sus du contrat de base et obligent l’ascensoriste à inscrire la façon
dont les litiges seront réglés.
Source : Légifrance
Prestations non prises en charge : D’après l’article 9 de l’arrêté du 18 novembre 2004, sont considérés hors contrat
« de base » le remplacement de toutes pièces dégradées suite au vandalisme, à la corrosion en ambiances
spécifiques, aux accidents indépendants de l’action de l’entreprise d’entretien. Ne sont également pas pris en compte
les interventions nécessitées par les travaux ou aménagements d’autres entreprises (qu’elles soient en lien avec
l’ascenseur ou non), le nettoyage de certaines parties des installations (intérieur cabine, vantaux, seuils de porte
cabine, palières, parties vitrées, cabine et gaine). Les travaux de modernisation ou de mise en conformité de l’appareil
ne font pas non plus partie de ces contrats.
Remplacement des pièces : L’entreprise doit renseigner les conditions de remplacement des pièces de rechange. Il
faut donc mentionner leur délai de disponibilité et de fourniture ainsi que le délai durant lequel leur remplacement
est garanti (article R125-2-1-c du CCH).
Disponibilité du carnet d’entretien : Le carnet d’entretien régulièrement mis à jour par l’ascensoriste doit être laissé en
permanence à disposition du propriétaire de l’appareil sous une forme (papier, dématérialisé) et dans un lieu précisés
dans le contrat (article 11 de l’arrêté du 18 novembre 2004).
Le Code de la Construction et de l’Habitation fait de l’information du client la base
de la relation contractuelle qui le lie à son prestataire. Ce dernier doit de fait tenir
régulièrement au courant son client de l’état de son installation.
Source : Légifrance
Initial et sortant : L’état des lieux initial était déjà monnaie courante lors d’un changement de prestataire. Dorénavant,
si le propriétaire en fait la demande lors de la signature du contrat, il est obligatoire pour l’ascensoriste de prévoir
un état des lieux sortant, dans les deux mois précédant l’échéance du contrat ou sa résiliation (article R125-2-1-k du
CCH).
Annotations : L’ascensoriste doit renseigner lors de chaque visite son nom, la date, les heures d’arrivée et de départ
et signer (article 11 de l’arrêté et article R125-2-1° du CCH). Il doit de plus y mentionner ses observations, ses
travaux, modifications et remplacements. Lors d’un incident, il y notifie la cause et les réparations effectuées.
Rapport Annuel : L’entreprise doit fournir au client un rapport annuel qui regroupe l’ensemble des interventions et
dysfonctionnements durant la période concernée (article R125-2-1-III du CCH).
Planning des interventions : Le décret du 12 mai 2012 demande à l’entreprise de spécifier dans le contrat par quels
moyens elle tiendra informé le client du passage du technicien afin qu’un représentant de la copropriété puisse être
présent lors de l’entretien.
La loi encadre le travail de l’ascensoriste. Un certain nombre de prestations sont
considérées comme minimales et doivent être menées à des échéances régulières.
Source : Légifrance
Visites de maintenance : La loi impose aux ascensoristes la vérification d’un certain nombre de pièces et dispositifs
parmi lesquels les serrures, les porte-palières. Le délai entre chaque visite ne peut excéder six semaines (article R125-
2-1°a et b du CCH).
Examen semestriel : Tous les six mois, les câbles des ascenseurs doivent être contrôlés afin de s’assurer de leur bon
fonctionnement (article R125-2-1°c du CCH).
Contrôle annuel : Le parachute, dispositif d’arrêt d’urgence de l’ascenseur en cas de chute, doit être vérifié tous les
ans. De plus, la cuvette de l’installation, le toit de cabine et le local des machines doivent faire l’objet d’un nettoyage
annuel (article R125-2-1°d du CCH).
Compris dans la maintenance : En plus d’un certain nombre de pièces définies comme relevant nécessairement du
contrat de maintenance de base (voir plus loin), la réparation ou le remplacement des petites pièces de l’installation
présentant des signes d’usure excessive et les mesures d’entretien spécifiques destinées à supprimer ou atténuer les
défauts présentant un danger pour la sécurité des personnes, défauts repérés lors du contrôle technique sont
compris comme des prestations à la charge de l’entreprise (article R125-2-2°a et b du CCH).
Désincarcération 24/7 : En cas d’incident, la désincarcération des personnes bloquées et le dépannage de l’appareil
sont obligatoires, quels que soient le jour et l’horaire de celui-ci (article R125-2-2°c du CCH).
Voici la liste des éléments qui doivent obligatoirement être réparés ou remplacés
dans le cadre de n’importe quel contrat de maintenance d’ascenseur.
Source : Légifrance
Boutons de commande y compris dans leur signalisation lumineuse et sonore, paumelles de portes, contacts de
porte, ferme-porte automatique de porte battante, coulisseaux de cabine y compris garnitures, galets de suspension
et contact de porte, interface usager d’appel de secours (boutons avec leurs signalisations, haut parleur), dispositif
mécanique de réouverture de porte
Ferme-porte automatique de porte battante, serrures, contacts de porte, paumelles de portes, galets de suspension,
patins de guidage des portes et boutons d’appel y compris voyants lumineux, contrepoids ou ressort de fermeture
des portes palières
Balais du moteur, tous les fusibles
Coulisseaux de contrepoids
Ampoules cabines, machinerie et gaine, éclairage de secours (batteries, piles, accumulateurs)
- Notice d’instructions nécessaires à l’entretien
- Dernière étude spécifique de sécurité (faite par votre ascensoriste)
- Carnet d’entretien
- Dernier rapport annuel d’activité de votre ascensoriste
- Rapport du précédent contrôle technique
Droit à l’information : Alors que le contrôleur technique doit informer le propriétaire de l’immeuble au moins
quinze jours avant la date et la durée du contrôle quinquennal, ce dernier doit à son tour informer les habitants
de l’immeuble de l’indisponibilité de l’appareil par un affichage sur la cabine de l’ascenseur.
Contrôle contradictoire : Le contrôleur technique peut exiger la présence de l’ascensoriste chargé de l’entretien
(article R. 125-2-5-k du CCH).
Remontées d’informations : Le bureau d’études est tenu de transmettre les informations issues de ses contrôles
techniques au Ministère en charge des questions relatives aux ascenseurs (Logement) afin de disposer d’une base
statistique fiable sur le domaine.
Mise à l’arrêt de l’appareil : L’obligation de contrôle technique n’est remplie qu’une fois que tous les tests ont pu
être effectués. Si, pour une raison ou pour une autre, ceux-ci n’ont pas pu être faits dans leur intégralité, le
contrôleur technique a toute latitude pour mettre hors service l’ascenseur (arrêté du 7 août 2012).
Contrôle technique quinquennal : La loi prévoit que tous les ascenseurs subissent un contrôle technique tous les
5 ans. Ce dernier fait le point sur le fonctionnement de l’appareil, sa sécurité (notamment les risques d’incendie)
et sa conformité avec les normes en vigueur (décret du 9 septembre 2004).
Le bureau d’études a lui aussi un certain nombre d’obligations, définies dans
différents textes. En voici quelques unes.
Source : Légifrance
TOP10
NOUS
NOUS SOMMES LES SPÉCIALISTES DES ASCENSEURS
CHEZ LIFTEO, CHAQUE ASCENSORISTE
SUIT UN MAXIMUM DE 80 ASCENSEURS.
NOUS PENSONS QUE LES COPROPRIÉTAIRES
PAIENT TROP CHER.
*Sur présentation du contrat de maintenance en cours. Offre réservée aux copropriétés situées dans les régions où Lifteo officie.
NOUS SOMMES D’AILLEURS PRÊTS À VOUS OFFRIR
UNE CAISSE DE CHAMPAGNE SI NOUS SOMMES
INCAPABLES DE VOUS PROPOSER MIEUX .
*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération !
SI VOUS N’ÊTES PAS SATISFAITS DE NOS SERVICES,
VOUS POURREZ RÉSILIER À TOUT MOMENT
DURANT LES SIX PREMIERS MOIS .
*Offre sans condition donc astérisque inutile.
LIFTEO, DES SERVICES POUR ASCENSEURS
MAIS AUSSI DES SERVICES POUR LEURS USAGERS.
VOUS SAVEZ PRÉCISÉMENT OÙ VOUS EN ÊTES. UNE PME FRANÇAISE SUR UN MARCHÉ
DOMINÉ PAR LES MULTINATIONALES.
EN TROIS ANS,
NOUS AVONS DIVISÉ PAR TROIS
LE NOMBRE DE RÉCLAMATIONS.









LES GENS PARLENT DE NOUS ET
ON EN EST PLUTÔT FIERS À CHAQUE FOIS.
CONTACTEZ-NOUS
Pour Paris et l’Ile-de-France* : 01.56.03.55.77
Pour Lille et le Nord-Pas-de-Calais : 03.20.61.10.73
info@lifteo.com
*A Paris, vous devriez tomber sur Isabelle ou Christelle.
Oublié
mon
pantalon…
Tellement de
choses à dire et si
peu de temps…
Un ascenseur respecté par ces usagers = moins de temps perdu par l’ascensoriste = plus
de temps consacré à la maintenance « légitime » = moins de pannes
Sinon la cabine va tomber et vous allez mourir...
Non en réalité, vous allez juste être bloqués dans
l’ascenseur.
1
2 Il peut arriver que l’ascenseur ne s’arrête pas
exactement au niveau du palier. Ayez donc le
réflexe de vérifier le niveau du sol avant d’entrer
ou de sortir d’un appareil non modernisé avec
une variation de fréquence: sinon vous pourriez
faire une méchante chute.
3 Vous risqueriez de vous retrouver entre deux
niveaux et non seulement vous seriez bien
avancé, mais en plus cela pourrait être dangereux
en cas de redémarrage de l’appareil.
4
5
6
Ne laissez pas un enfant prendre l’ascenseur tout
seul. Il ne saura pas forcément quoi faire en cas de
panne. Et même sans panne, c’est une question de
bon sens.
Un ascenseur n’est pas une poubelle. De plus, même
les plus petits éléments peuvent entraver leur bon
fonctionnement, en se mettant par exemple dans la
gaine. Les liens pour attacher les sacs poubelles sont
notamment particulièrement gênants.
En cas d’incident, rien ne sert de paniquer ou de
crier. Utilisez simplement le bouton d’alarme pour
être mis en relation avec les services de
désincarcération.
8
9
7 10
11
12
…et pas avec une laisse extensible si possible.
Donnez peu de « mou » à la laisse pour éviter qu’il
puisse sortir à un autre arrêt que celui auquel vous
descendez car si les portes se refermaient, cela
serait dramatique.
Déjà parce que ce n’est pas bon pour la santé.
Ensuite, car cela n’est pas très sympa pour les gens
qui passeront après vous. Enfin, car cela peut
entraîner des dysfonctionnements voire des incidents
(pour ne pas dire incendies) si du papier se trouve
dans la gaine de l’ascenseur.
Il ne (re)partira pas plus vite, ce sera même l’inverse
si vous provoquez un nouveau dysfonctionnement.
Qui plus est, frapper quelque chose qui nous rend
service n’est pas faire preuve de bon sens.
Le propriétaire peut interdire d’utiliser l’ascenseur
pour déménagement. Cette restriction vaut en général
pour les meubles. Si c’est autorisé, fixez des bâches
protectrices pour éviter d’éventuelles détériorations
ou rayures et veillez à ce que les objets ne voyagent
pas sans présence humaine. Enfin, respectez la
charge maximale de l’appareil.
Les limiteurs de vitesse peuvent être sensibles aux
variations soudaines d’allure. Un mouvement brusque
peut déclencher le parachute et donc le blocage de
l’appareil.
Si on parle bien de cabine dans les deux cas, une
cabine d’ascenseur n’est pas une cabine de toilette.
Veuillez s’il-vous-plait ne pas faire vos besoins dans
l’appareil (si si, c’est déjà arrivé), ni laisser faire votre
animal. La personne qui nettoie pourrait avoir envie
de mettre ce qu’il a « récolté » dans votre boite aux
lettres 
Amortisseur
Organe qui constitue une butée déformable située en fin de course
et comportant un système de freinage par fluide, ressort ou autre
dispositif analogue.
Armoire de manœuvre ou contrôleur de manœuvre
Cerveau de l’ascenseur qui regroupe l’ensemble des informations
nécessaires au bon fonctionnement de l’appareil. Il transmet les
ordres de départ, d’accélération, de ralentissement et d’arrêt.
Ascenseur
Appareil élévateur installé à demeure, desservant des niveaux définis,
comportant une cabine, dont les dimensions et la constitution
permettent manifestement l’accès des personnes, se déplaçant au
moins partiellement le long de guides verticaux, ou dont l’inclinaison
sur la verticale est inférieure à 15 degrés.
Batterie (d’ascenseurs)
Groupe d’ascenseurs dont les ordres d’appels sont enregistrés et
gérés en permanence pour optimiser les conditions du trafic.
Boite à boutons
Plaque de commande comprenant les boutons d’appel et d’éventuels
éléments de signalisation et d’information, qui se trouve dans la
cabine ou sur chaque palier.
Cabine ou benne
Les normes imposent des dimensions minimales et maximales de
superficie afin d’éviter des appréhensions de claustrophobie si la
cabine est trop petite et des problèmes de surcharge si elle est trop
grande. La surface est calculée en fonction de la charge à
transporter. Pour un ascenseur d’une capacité de 3 personnes, la
surface devra être comprise entre 0.60m² et 0.70m². La hauteur
minimale de la baie cabine est fixée à 2m.
Câble de traction
La cabine et le contrepoids sont suspendus par au moins deux
câbles de traction (en acier, diamètre minimal de 8 millimètres). Les
câbles de traction sont vérifiés tous les six mois dans le cadre du
contrat d’entretien.
Câble limiteur de vitesse
Le câble limiteur de vitesse est un câble fixé à la cabine destiné à
déclencher le parachute en cas d’accélération anormale de
l’ascenseur en descente.
Câble souple ou pendentif
Câble constitué de nombreux fils électriques. Il assure la liaison de
la cabine avec un point fixe situé à mi-course : c’est un peu le «
cordon ombilical » de l’ascenseur.
Centrale hydraulique (elle est en fait oléo-électrique)
Ensemble constitué d’un réservoir d’huile, d’une pompe, d’un moteur
et d’électrovannes de commande.
Charge nominale
Charge pour laquelle l’appareil a été conçu. Elle s’exprime en
kilogrammes et en nombre de personnes.
Contrepoids
Organe mobile de l’ascenseur ou du monte-charge circulant le long
de guides verticaux ou faiblement inclinés sur la verticale et
constitué par une masse pesante dont le poids contrebalance celui
de la cabine et d’une partie de la charge.
Coulisseaux
Pièces fixées sur l’étrier de cabine ou de contrepoids afin d’assurer
la liaison avec les guides.
Course
Distance entre le niveau desservi le plus bas et le niveau desservi le
plus haut.
Cuvette ou fond de fosse
Partie de la gaine située en contrebas du niveau d’arrêt inférieur
desservie par la cabine.
Duplex
Batterie de deux appareils. On définirait de même les termes Triplex,
Quadruplex, etc. comme étant des batteries de 3,4 appareils ou plus.
Etrier
Ossature métallique portant la cabine ou le contrepoids, attelée aux
organes de suspension. Cette ossature peut faire partie intégrante de
la cabine elle-même.
Frein
Organe de sécurité assurant le freinage mécanique avant l’arrêt ou
une position de blocage à l’arrêt dans le cas de freinage électrique.
Gaine ou trémie
Volume dans lequel se déplacent la cabine et le contrepoids (s’il
existe). Ce volume est matériellement délimité par le fond de la
cuvette, les parois et le plafond.
Gearless
Terme anglais désignant une machine sans réducteur. La poulie de
traction est directement montée sur l'arbre de sortie du moteur.
L'atout principal de ce type de machine est, qu'elle permet un
déplacement très rapide de la cabine.
Guides ou rails
Organes assurant le guidage de l’étrier de la cabine ou du
contrepoids, s’il en existe un.
Limiteur de vitesse
Organe qui, en cas de survitesse de la cabine, commande l’arrêt du
moteur et, si nécessaire, déclenche le parachute qui bloquera la
cabine sur les guides.
Local de machine ou machinerie
Local rassemblant les organes de l’ascenseur. Il doit être fermé à
clef. Aucune canalisation étrangère à l’ascenseur ne doit traverser ce
local.
Manœuvre à blocage
Manœuvre permettant l’enregistrement d’un seul ordre et interdisant
l’enregistrement de tout appel ou envoi pendant la commande
satisfaisant le premier.
Manœuvre collective
Manœuvre permettant l’enregistrement de certains ordres d’appel ou
d’envoi à quelque instant que ce soit.
Manœuvre sélective
Manœuvre conjuguant rationnellement l’action de deux appareils au
moins disposés en batterie. Une manœuvre sélective peut être ou
non collective.
Monte-charge
Appareil élévateur installé à demeure, desservant des niveaux définis,
comportant une cabine inaccessible aux personnes par ses
dimensions et sa constitution, se déplaçant au moins partiellement le
long de guides verticaux ou dont l’inclinaison sur la verticale est
inférieure à 15 degrés.
Parachute
Organe mécanique destiné à arrêter et à maintenir à l’arrêt la
cabine (ou le contrepoids) sur ses guides, en cas de survitesse ou
de rupture des organes de suspension. Ce système est vérifié une
fois par an dans le cadre du contrat d’entretien.
Porte de cabine
Porte obturant les baies de cabine, afin d’éviter les accidents. Toutes
les cabines d’ascenseurs doivent en être équipées ; les ascenseurs à
paroi lisses sont interdits.
Porte palières
Porte obturant à chaque niveau (donc fixes) les ouvertures dans la
gaine qui servent d’accès à la cabine d’ascenseur. Afin d’éviter les
chutes de personnes dans la gaine, leur ouverture n’est possible
qu’en présence de la cabine.
Précision d’arrêt
Différence en plus ou en moins entre le niveau du plancher de la
cabine et celui du palier desservi à l’arrêt de l’appareil. Elle est
exprimée en millimètres.
Pylône
Ouvrage en général en serrurerie dans le cas des cages d’escalier.
Réserves
Distances disponibles en haut et en bas de la course
Serrures
Système de sécurité électromécanique verrouillant les portes palières
en l’absence de la cabine. Les serrures constituent la base de la
sécurité pour les usagers.
Surface utile
Surface de la cabine mesurée à 1 mètre au-dessus du sol sans tenir
compte des barres d’appui éventuelles que peuvent occuper les
passagers et les charges pendant le fonctionnement de l’ascenseur.
Tambour
Cylindre fileté sur lequel s’enroulent et sont fixés les câbles de
cabine et éventuellement de contrepoids.
Télésurveillance
Si les systèmes de téléalarme ne transmettent que les appels des
usagers bloqués en cabine, les systèmes de télésurveillance assurent
en plus une surveillance permanente du fonctionnement de plusieurs
composants de l’ascenseur : ils transmettent en effet
automatiquement toute information permettant d’agir avant ou dès
l’apparition d’un dysfonctionnement de l’installation.
Treuil
Ensemble du mécanisme d’entraînement des câbles ou chaînes de
suspension de la cabine. Il se compose essentiellement :
• d’un moteur et de son accouplement,
• d’un système de freinage,
• d’un réducteur de vitesse actionnant soit une poulie motrice, un
tambour, ou un pignon.
Tous ces organes peuvent être assemblés sur un bâti.
Vitesse
Vitesse de déplacement vertical de la cabine, exprimée en mètres
par seconde.
Quelques sources (et merci à elles) : Lexique SODIMAS, Lexique AAC,
Fédération des ascenseurs, Ouvrage Guide Pratique Ascenseur & sécurité
de Bernard Quignard (éditions Eyrolles, 2005)
Lifteo est une PME indépendante française spécialisée dans les
services pour ascenseurs (création, rénovation, maintenance,
dépannage, mise en conformité). Elle est basée à Paris et à
Villeneuve d’Ascq. A ce titre, elle officie dans les régions
francilienne et lilloise. C’est elle qui est à l’origine du Livre Blanc
que vous avez dans les mains ou sur votre écran .
 www.lifteo.com
 01.56.03.55.77
 info@lifteo.com
Pour avoir accès à tous les textes de lois en vigueur.
 http://www.legifrance.gouv.fr/
L’association des PME d’ascenseurs (Lifteo en est membre)..
 http://www.anpa-ascenseurs.fr/presentation/
La fédération des ascenseurs.
 http://www.ascenseurs.fr/
Un blog de référence (bien qu’aujourd’hui daté) sur les
ascenseurs.
 http://ascenseurs.free.fr/
Mentions légales
Août 2015 - © Tous droits réservés à Lifteo
Lifteo est une Société par Actions Simplifiées (SAS). Son siège social est situé au
19 rue Martel 75010 PARIS. Son capital social s’élève à 54 110€.
Lifteo est enregistrée au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS).
Son immatriculation est la suivante : 498 708 361 R.C.S. à Paris.
info@lifteo.com

Contenu connexe

Tendances

Mission et attribution du responsable HSE
Mission et attribution du responsable HSE Mission et attribution du responsable HSE
Mission et attribution du responsable HSE hammani bachir
 
M04 approche globale et environnement de lentreprise
M04 approche globale et environnement de lentrepriseM04 approche globale et environnement de lentreprise
M04 approche globale et environnement de lentrepriseMarouane Rajjâa
 
Présentation Norme iso 45001
Présentation Norme iso 45001Présentation Norme iso 45001
Présentation Norme iso 45001Cécile Ménard
 
Etude de danger environnement . HAMMANI BACHIR BLIDA/DZ
Etude de danger environnement . HAMMANI BACHIR BLIDA/DZ Etude de danger environnement . HAMMANI BACHIR BLIDA/DZ
Etude de danger environnement . HAMMANI BACHIR BLIDA/DZ hammani bachir
 
Prévention des risques chimiques
Prévention des  risques chimiques   Prévention des  risques chimiques
Prévention des risques chimiques hammani bachir
 
Guide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdW
Guide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdWGuide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdW
Guide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdWHani sami joga
 
Prevention des risques de chutes de hauteur
Prevention des risques de chutes de hauteurPrevention des risques de chutes de hauteur
Prevention des risques de chutes de hauteurFFSNW Formation
 
RISQUES DANS LE BATIMENT.PPT
RISQUES DANS LE BATIMENT.PPTRISQUES DANS LE BATIMENT.PPT
RISQUES DANS LE BATIMENT.PPTWaTaib
 
Manutention de charges
Manutention de chargesManutention de charges
Manutention de chargesFred Andre
 
Ingénierie de la sécurité incendie
Ingénierie de la sécurité incendieIngénierie de la sécurité incendie
Ingénierie de la sécurité incendieProfesseur Falloul
 
Vdocuments.site cours de-structurepdf
Vdocuments.site cours de-structurepdfVdocuments.site cours de-structurepdf
Vdocuments.site cours de-structurepdfBlerivinci Vinci
 
L’identification, l’analyse et l’évaluation des risques selon l’ISO 31000 : l...
L’identification, l’analyse et l’évaluation des risques selon l’ISO 31000 : l...L’identification, l’analyse et l’évaluation des risques selon l’ISO 31000 : l...
L’identification, l’analyse et l’évaluation des risques selon l’ISO 31000 : l...PECB
 
52 les-niveaux-de-maintenance
52 les-niveaux-de-maintenance52 les-niveaux-de-maintenance
52 les-niveaux-de-maintenanceBenjamin TINAUGUS
 
430816305 pompes-centrifuges
430816305 pompes-centrifuges430816305 pompes-centrifuges
430816305 pompes-centrifugesoussamaannouqra
 

Tendances (20)

Log 2 2-slidshare
Log 2 2-slidshareLog 2 2-slidshare
Log 2 2-slidshare
 
Mission et attribution du responsable HSE
Mission et attribution du responsable HSE Mission et attribution du responsable HSE
Mission et attribution du responsable HSE
 
M04 approche globale et environnement de lentreprise
M04 approche globale et environnement de lentrepriseM04 approche globale et environnement de lentreprise
M04 approche globale et environnement de lentreprise
 
Risques généraux
Risques généraux Risques généraux
Risques généraux
 
Présentation Norme iso 45001
Présentation Norme iso 45001Présentation Norme iso 45001
Présentation Norme iso 45001
 
Etude de danger environnement . HAMMANI BACHIR BLIDA/DZ
Etude de danger environnement . HAMMANI BACHIR BLIDA/DZ Etude de danger environnement . HAMMANI BACHIR BLIDA/DZ
Etude de danger environnement . HAMMANI BACHIR BLIDA/DZ
 
Prévention des risques chimiques
Prévention des  risques chimiques   Prévention des  risques chimiques
Prévention des risques chimiques
 
habilitations 2009
 habilitations 2009 habilitations 2009
habilitations 2009
 
Guide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdW
Guide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdWGuide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdW
Guide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdW
 
Prevention des risques de chutes de hauteur
Prevention des risques de chutes de hauteurPrevention des risques de chutes de hauteur
Prevention des risques de chutes de hauteur
 
RISQUES DANS LE BATIMENT.PPT
RISQUES DANS LE BATIMENT.PPTRISQUES DANS LE BATIMENT.PPT
RISQUES DANS LE BATIMENT.PPT
 
Formation incendie
Formation incendieFormation incendie
Formation incendie
 
Leroy somer miv
Leroy somer mivLeroy somer miv
Leroy somer miv
 
Manutention de charges
Manutention de chargesManutention de charges
Manutention de charges
 
Ingénierie de la sécurité incendie
Ingénierie de la sécurité incendieIngénierie de la sécurité incendie
Ingénierie de la sécurité incendie
 
Vdocuments.site cours de-structurepdf
Vdocuments.site cours de-structurepdfVdocuments.site cours de-structurepdf
Vdocuments.site cours de-structurepdf
 
L’identification, l’analyse et l’évaluation des risques selon l’ISO 31000 : l...
L’identification, l’analyse et l’évaluation des risques selon l’ISO 31000 : l...L’identification, l’analyse et l’évaluation des risques selon l’ISO 31000 : l...
L’identification, l’analyse et l’évaluation des risques selon l’ISO 31000 : l...
 
52 les-niveaux-de-maintenance
52 les-niveaux-de-maintenance52 les-niveaux-de-maintenance
52 les-niveaux-de-maintenance
 
430816305 pompes-centrifuges
430816305 pompes-centrifuges430816305 pompes-centrifuges
430816305 pompes-centrifuges
 
Plan hse pedagogique
Plan hse pedagogiquePlan hse pedagogique
Plan hse pedagogique
 

En vedette

Logiciel controle technique ascenseur check lift 1.6
Logiciel controle technique ascenseur check lift 1.6Logiciel controle technique ascenseur check lift 1.6
Logiciel controle technique ascenseur check lift 1.6CHECKLIFT
 
Expose de l ascenseur
Expose de l ascenseurExpose de l ascenseur
Expose de l ascenseurSami Sahli
 
Presentation pfe
Presentation pfePresentation pfe
Presentation pfezinebcher
 
Ma présentation PFE : Application Android & Site Web
Ma présentation PFE : Application Android & Site WebMa présentation PFE : Application Android & Site Web
Ma présentation PFE : Application Android & Site WebHarrathi Mohamed
 
présentation soutenance PFE.ppt
présentation soutenance PFE.pptprésentation soutenance PFE.ppt
présentation soutenance PFE.pptMohamed Ben Bouzid
 

En vedette (12)

Logiciel controle technique ascenseur check lift 1.6
Logiciel controle technique ascenseur check lift 1.6Logiciel controle technique ascenseur check lift 1.6
Logiciel controle technique ascenseur check lift 1.6
 
Expose de l ascenseur
Expose de l ascenseurExpose de l ascenseur
Expose de l ascenseur
 
Ascenseur
AscenseurAscenseur
Ascenseur
 
L' ascenseur
L' ascenseurL' ascenseur
L' ascenseur
 
Rapport projet pfe
Rapport projet pfeRapport projet pfe
Rapport projet pfe
 
Presentation pfe
Presentation pfePresentation pfe
Presentation pfe
 
Ma présentation PFE : Application Android & Site Web
Ma présentation PFE : Application Android & Site WebMa présentation PFE : Application Android & Site Web
Ma présentation PFE : Application Android & Site Web
 
Grafcet
GrafcetGrafcet
Grafcet
 
Présentation grafcet
Présentation grafcetPrésentation grafcet
Présentation grafcet
 
Ascenseur Spatial
Ascenseur SpatialAscenseur Spatial
Ascenseur Spatial
 
Rapport PFE - B.Sc IT
Rapport PFE -  B.Sc ITRapport PFE -  B.Sc IT
Rapport PFE - B.Sc IT
 
présentation soutenance PFE.ppt
présentation soutenance PFE.pptprésentation soutenance PFE.ppt
présentation soutenance PFE.ppt
 

Livre Blanc des Ascenseurs par Lifteo

  • 1.
  • 2. Ce livre blanc est celui d’un constat. Alors que les ascenseurs font partie intégrante de nos vies (on prend l’ascenseur à la maison comme au travail), nous n’en savons que très peu sur eux. Même ceux qui confient les ascenseurs des immeubles qu’ils gèrent à des entreprises – parmi lesquelles Lifteo- peuvent se retrouver désarmés quand on leur demande comment marche un ascenseur. Or, connaître –au moins dans les grandes lignes- ce qu’est un ascenseur permet d’avoir un œil plus critique sur le travail de son prestataire. Réaliser ce livre blanc des ascenseurs, c’est donc à la fois le symbole de notre volonté de vous aider mais aussi un moyen de partager avec vous notre passion. C’est enfin un défi : dans le cas où vous nous choisiriez, nous devrons nous montrer à la hauteur de vos attentes après lecture de ce petit guide. Ce livre blanc des ascenseurs récapitule tout ce qu’il faut savoir sur les ascenseurs : leur histoire, leur fonctionnement, la législation en vigueur, les démarches à effectuer. Vous pouvez le lire dans son intégralité ou en l’ouvrant au chapitre de votre choix. Quel que soit votre mode de lecture, n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires et suggestions. Bonne lecture ! Luc Liébel Président de Lifteo
  • 3. L’ascenseur en quelques dessins (et chiffres) La fabuleuse Histoire de l’ascenseur Le fonctionnement magique des ascenseurs Comment mettre fin à la $£*! de corvée de la gestion d’ascenseur Avec Lifteo, pour plus de hauts et moins de bas (OK, c’est la partie promotionnelle) Les bonnes pratiques de l’ascenseur Parlez vous treuil et Gearless ? Le jargon pour décrypter le langage de votre ascensoriste Liens utiles
  • 4. Source : Situation économique du secteur, Données sur le parc d’ascenseurs – Février 2013 - Fédération des ascenseurs
  • 5. ASCENSEUR COMING IS Source : Où sont les ascenseurs les plus rapides du monde ? – Janvier 2013 - Challenges
  • 6. Source : Situation économique du secteur, Données sur le parc d’ascenseurs – Février 2013 - Fédération des ascenseurs Source : Situation économique du secteur, Données sur le parc d’ascenseurs – Février 2013 - Fédération des ascenseurs
  • 7. Source : 5 chiffres surprenants sur les ascenseurs en France – Avril 2015 - Challenges 2 TWh D’ÉLECTRICITÉ
  • 8.
  • 9. Source : 5 chiffres surprenants sur les ascenseurs en France – Avril 2015 - Challenges
  • 10. Source : 5 chiffres surprenants sur les ascenseurs en France – Avril 2015 - Challenges
  • 11.
  • 12. Une belle frise chronologique comme à l’école Selon certaines théories. Les Égyptiens auraient utilisé des treuils pour construire les pyramides. Les esclaves auraient hissé des pierres grâce à un système complexe de levage : cordes pour attacher puis remonter les pierres et contrepoids pour éviter les accidents. L’invention officielle du treuil à bras est cependant attribuée à Archimède des centaines d’années plus tard. En 236 avant JC (Jésus- Christ, pas Jacques Chirac), l’architecte romain Vitruve décrit un appareil élévateur fonctionnant grâce à un treuil à bras (utilisant donc la force humaine). L’ascenseur commence alors officiellement son Histoire. Le Palais de Néron, empereur romain, en aurait été équipé. On raconte alors qu’un coussin épais d’un mètre servait de dispositif de sécurité en cas de chute de l’appareil. Ce qui est sûr, c’est que douze ascenseurs servaient le spectacle du Colisée romain. Les fauves arrivaient dans les arènes par ce biais. Dès le XIIe siècle, les ascenseurs sont utilisés dans les mines de houille, une variété de charbon. A l’époque, celle-ci permettait de chauffer les chaumières voire de faire cuire la viande. Des puits prévus à la remontée de cette précieuse matière première peuvent toujours être aperçus dans les zones minières. L’un des ascenseurs les plus célèbres n’est autre que « la chaise volante », une sorte de cabine équipée d’un banc, suspendue à une corde et équilibrée par un contrepoids. Cet ascenseur, commandé par Louis XV pour le Château de Versailles, permettait de transporter Madame de Pompadour, son amante, de ses appartements jusqu’à la chambre du Roi.
  • 13. En 1847, l’ingénieur français Marchecourt invente le « parachute », arrêtant la chute de l’appareil en cas de rupture du câble. Cette innovation a été déterminante pour que le grand public ait plus confiance dans les ascenseurs. En 1887, Alexander Miles de Duluth du Minnesota met au point un mécanisme automatique de gestion de l’ouverture et de fermeture des portes. En effet, à l’époque, les cas de personnes tombées en bas des cages d’ascenseurs étaient légion. En cause : les usagers qui les avaient précédés dans l’ascenseur et qui avaient omis de fermer les portes. En 1924, la sécurisation des ascenseurs étant un acquis, l’une de ses figures mythiques, le liftier, décline. Hormis dans quelques hôtels de luxe, on n’en trouvera plus. Le métier disparaît. Le premier ascenseur mécanique à usage public est installé à Londres au Coliseum de Regent’s Park en 1829.  La société « Tecs » est intégrée à « Lifteo ». L’entreprise propose une gamme de services non seulement pour ascenseurs mais aussi –et surtout- pour leurs usagers et leurs gestionnaires. Ils ont notamment sorti un superbe livre blanc des ascenseurs très utile.
  • 14. Les ascenseurs sont si pratiques qu’on peut les retrouver partout. Ils peuvent être classés selon leur fonction. En voici une liste non exhaustive : A Paris, il y avait même un monte-vaches qui transportaient ces animaux vers l’endroit où elles se repaissaient.
  • 15. Il existe d’autres systèmes de traction mais ceux-ci ne sont employés que dans des cas exceptionnels. Parmi eux, nous pouvons cités : les ascenseurs à vis, les appareils à pignon et crémaillère ou encore les systèmes à chaîne guidée.
  • 16. Il existe trois sous-types d’ascenseurs électriques : l’ascenseur électrique à adhérence, l’ascenseur à tambour et l’ascenseur sans treuil (ou « gearless »). Dans l’ascenseur à tambour, il n’y a pas de contrepoids. *Le contrepoids a un poids équivalent à celui de la cabine + la moitié de sa charge maximale. Il sert notamment à réduire la force que le moteur doit mettre en œuvre pour remonter la cabine et ses occupants. *
  • 17.
  • 18.
  • 19.
  • 20. Contrairement aux idées reçues, si des usagers restent bloqués des heures durant, ils ne manqueront pas d’air pour autant. Les cabines d’ascenseur sont aérées et laissent passer l’air en contenu. Il n’y a donc aucun risque d’asphyxie. Sortir de la cabine pour se retrouver dans la gaine est probablement l’une des pires choses à faire. Si la machine se remet en route, cela peut faire très très mal. Quoi qu’il arrive, vous êtes plus en sécurité dans la cabine. Mauvaise idée, lors des chutes, la gravité est telle lors d’une chute d’ascenseur que votre corps ne pourrait le supporter. Il vaut mieux se coucher sur le sol afin de répartir la force de l’impact sur tout le corps.
  • 21. Les copropriétaires se réunissent en Assemblée pour élire leur conseil syndical de copropriété. L’assemblée des copropriétaires est également appelée à statuer quand le conseil syndical envisage des travaux dont le coût dépasse un montant préalablement défini. Le syndic de copropriété est chargé d’administrer l’immeuble. Il doit s’assurer de sa conservation, de son entretien voire de son amélioration. Il s’occupe notamment des appels d’offres pour des prestations de travaux et de services. C’est le professionnel qui entretient et répare l’ascenseur. Il passe toutes les six semaines effectuer des visites de contrôle des installations et intervient en cas de panne. Les constructeurs fabriquent les pièces qui composent les ascenseurs.. S’ils proposent souvent des services de maintenance, ils sont tenus de fournir les indépendants. Les bureaux d’études assistent les personnes qui ont en charge la gestion d’un ou plusieurs immeubles. Ils s’assurent que les prestataires remplissent bien leurs contrats et que le travail effectué est bien conforme aux normes en vigueur. Le contrôle technique quinquennal est l’un des moments privilégiés pour vérifier que l’ascenseur a bien été entretenu. Il joue le rôle d’intermédiaire entre les copropriétaires et le syndic de copropriété. A ce titre, il veille à la bonne gestion de l’immeuble par le syndic et tient informé les copropriétaires des actions entreprises.
  • 22. Un carnet d’entretien de l’immeuble tu tiendras (article 78 de la loi SRU). Une partie ascenseur il contiendra. Il y sera mentionné la nature du contrat (type, date de signature, conditions de renouvellement, nom du prestataire) ainsi que les travaux effectués (nature, année de réalisation, etc.) (décret du 30 mai 2001). I. II. Ton peuple tu consulteras (article 81 de la loi SRU). Tu organiseras un vote des copropriétaires pour définir un montant des marchés et contrats à partir duquel la mise en concurrence est obligatoire. Un ascenseur tu prévoiras dans tout immeuble neuf de plus de trois étages (article R111-5 du CCH (Code de la Construction et de l’Habitation)). III. Ton ascenseur tu entretiendras (article L125-2-2 du CCH). Tu souscriras un contrat de maintenance chez un ascensoriste et t’assureras que ton installation restera aux normes de sécurité. IV.
  • 23. Le Code de la Construction et de l’Habitation puis la loi dite Chatel prévoient les conditions relatives à la durée du contrat qui lient l’ascensoriste et son client. Source : Légifrance Durée minimale du contrat : Un contrat de maintenance ne peut prévoir une durée inférieure à un an hors manquement grave de l’une des deux parties signataires ou condition spécifique prévue (article R125-2-1-b du CCH). Clause de résiliation : Cette clause obligatoire prévoit dans quels cas l’une des parties pourra résilier son contrat. En- dehors des manquements graves, un client pourra résilier son contrat en cas de travaux importants réalisés par un autre prestataire, selon les conditions nécessairement renseignées dans le contrat et après avoir respecté un délai légal de trois mois (article R125-2-1 du CCH). Reconduction tacite et loi Chatel : Le contrat doit prévoir les modalités de reconduction de celui-ci. Il est important de noter que si vous optez pour la reconduction tacite, l’entreprise est tenue -dans le cadre de la loi Chatel- de rappeler au client que s’il ne veut pas renouveler le contrat, il doit se manifester avant telle date. Si l’ascensoriste n’a pas rempli cette obligation légale au plus tôt trois mois avant, au plus tard un mois avant la date limite pour la résiliation dudit contrat, alors le client pourra résilier à tout moment (article L136-1 du Code de la Consommation).
  • 24. Responsable des dommages : L’entreprise ayant en charge la maintenance des ascenseurs est la seule responsable des dommages que l’exécution de ses prestations peut causer dans la limite de ses obligations contractuelles (article 5 de l’arrêté du 18 novembre 2004). Couverture des risques : L’entreprise doit avoir souscrit un contrat d’assurance en cours de validité garantissant les conséquences pécuniaires de la responsabilité civile qu’elle peut encourir en cas de dommages corporels ou matériels. Elle doit produire, à toute demande de la personne signataire du contrat une attestation de son assureur (article 5 de l’arrêté du 18 novembre 2004). Conformité : Selon le décret n° 2000-810 du 24/08/2000, les pièces et équipements utilisés pour réaliser et pérenniser les installations doivent être conformes aux normes en rigueur et être estampillés CE (Communauté Européenne). Interdiction sauf mention contraire : La sous-traitance de tout ou partie de la maintenance d’ascenseurs est interdite sans l’autorisation écrite du propriétaire. En cas d’accord de ce dernier, la responsabilité de l’entreprise reste entière vis-à-vis des activités sous-traitées (article 6 de l’arrêt du 18 novembre 2004). Le décret et l’arrêté sur l’entretien des ascenseurs, respectivement du 9 septembre et du 18 novembre 2004, définissent clairement l’ascensoriste comme responsable en cas de dommages. Celle-ci doit répondre aux normes en vigueur et disposer d’une assurance. Source : Légifrance
  • 25. Révision transparente : Le contrat doit expliciter la formule détaillée de révision des prix : par exemple, il pourra y être mentionné une partie fixe et une partie variable basée sur le coût du travail, sur l’inflation, etc. Dans tous les cas, un exemple sera donné à titre indicatif (article 10 de l’arrêté du 18 novembre 2004). Clause de pénalité : Le décret du 9 septembre 2004 exige que le contrat de maintenance contienne une clause prévoyant les pénalités en cas d’inexécution ou de mauvaise exécution des prestations prévues. Clause de règlement des litiges : Chaque contrat devra envisager la procédure par laquelle les litiges éventuels pourront être réglés. Cela peut être, par exemple; la nomination d’un expert commun, ou d’un expert par partie (article R125-2-1-f du CCH). Le décret et l’arrêté sur l’entretien des ascenseurs, respectivement du 9 septembre et du 18 novembre 2004, prévoient dans quels cas les prestations pourront être facturées en sus du contrat de base et obligent l’ascensoriste à inscrire la façon dont les litiges seront réglés. Source : Légifrance Prestations non prises en charge : D’après l’article 9 de l’arrêté du 18 novembre 2004, sont considérés hors contrat « de base » le remplacement de toutes pièces dégradées suite au vandalisme, à la corrosion en ambiances spécifiques, aux accidents indépendants de l’action de l’entreprise d’entretien. Ne sont également pas pris en compte les interventions nécessitées par les travaux ou aménagements d’autres entreprises (qu’elles soient en lien avec l’ascenseur ou non), le nettoyage de certaines parties des installations (intérieur cabine, vantaux, seuils de porte cabine, palières, parties vitrées, cabine et gaine). Les travaux de modernisation ou de mise en conformité de l’appareil ne font pas non plus partie de ces contrats. Remplacement des pièces : L’entreprise doit renseigner les conditions de remplacement des pièces de rechange. Il faut donc mentionner leur délai de disponibilité et de fourniture ainsi que le délai durant lequel leur remplacement est garanti (article R125-2-1-c du CCH).
  • 26. Disponibilité du carnet d’entretien : Le carnet d’entretien régulièrement mis à jour par l’ascensoriste doit être laissé en permanence à disposition du propriétaire de l’appareil sous une forme (papier, dématérialisé) et dans un lieu précisés dans le contrat (article 11 de l’arrêté du 18 novembre 2004). Le Code de la Construction et de l’Habitation fait de l’information du client la base de la relation contractuelle qui le lie à son prestataire. Ce dernier doit de fait tenir régulièrement au courant son client de l’état de son installation. Source : Légifrance Initial et sortant : L’état des lieux initial était déjà monnaie courante lors d’un changement de prestataire. Dorénavant, si le propriétaire en fait la demande lors de la signature du contrat, il est obligatoire pour l’ascensoriste de prévoir un état des lieux sortant, dans les deux mois précédant l’échéance du contrat ou sa résiliation (article R125-2-1-k du CCH). Annotations : L’ascensoriste doit renseigner lors de chaque visite son nom, la date, les heures d’arrivée et de départ et signer (article 11 de l’arrêté et article R125-2-1° du CCH). Il doit de plus y mentionner ses observations, ses travaux, modifications et remplacements. Lors d’un incident, il y notifie la cause et les réparations effectuées. Rapport Annuel : L’entreprise doit fournir au client un rapport annuel qui regroupe l’ensemble des interventions et dysfonctionnements durant la période concernée (article R125-2-1-III du CCH). Planning des interventions : Le décret du 12 mai 2012 demande à l’entreprise de spécifier dans le contrat par quels moyens elle tiendra informé le client du passage du technicien afin qu’un représentant de la copropriété puisse être présent lors de l’entretien.
  • 27. La loi encadre le travail de l’ascensoriste. Un certain nombre de prestations sont considérées comme minimales et doivent être menées à des échéances régulières. Source : Légifrance Visites de maintenance : La loi impose aux ascensoristes la vérification d’un certain nombre de pièces et dispositifs parmi lesquels les serrures, les porte-palières. Le délai entre chaque visite ne peut excéder six semaines (article R125- 2-1°a et b du CCH). Examen semestriel : Tous les six mois, les câbles des ascenseurs doivent être contrôlés afin de s’assurer de leur bon fonctionnement (article R125-2-1°c du CCH). Contrôle annuel : Le parachute, dispositif d’arrêt d’urgence de l’ascenseur en cas de chute, doit être vérifié tous les ans. De plus, la cuvette de l’installation, le toit de cabine et le local des machines doivent faire l’objet d’un nettoyage annuel (article R125-2-1°d du CCH). Compris dans la maintenance : En plus d’un certain nombre de pièces définies comme relevant nécessairement du contrat de maintenance de base (voir plus loin), la réparation ou le remplacement des petites pièces de l’installation présentant des signes d’usure excessive et les mesures d’entretien spécifiques destinées à supprimer ou atténuer les défauts présentant un danger pour la sécurité des personnes, défauts repérés lors du contrôle technique sont compris comme des prestations à la charge de l’entreprise (article R125-2-2°a et b du CCH). Désincarcération 24/7 : En cas d’incident, la désincarcération des personnes bloquées et le dépannage de l’appareil sont obligatoires, quels que soient le jour et l’horaire de celui-ci (article R125-2-2°c du CCH).
  • 28. Voici la liste des éléments qui doivent obligatoirement être réparés ou remplacés dans le cadre de n’importe quel contrat de maintenance d’ascenseur. Source : Légifrance Boutons de commande y compris dans leur signalisation lumineuse et sonore, paumelles de portes, contacts de porte, ferme-porte automatique de porte battante, coulisseaux de cabine y compris garnitures, galets de suspension et contact de porte, interface usager d’appel de secours (boutons avec leurs signalisations, haut parleur), dispositif mécanique de réouverture de porte Ferme-porte automatique de porte battante, serrures, contacts de porte, paumelles de portes, galets de suspension, patins de guidage des portes et boutons d’appel y compris voyants lumineux, contrepoids ou ressort de fermeture des portes palières Balais du moteur, tous les fusibles Coulisseaux de contrepoids Ampoules cabines, machinerie et gaine, éclairage de secours (batteries, piles, accumulateurs)
  • 29. - Notice d’instructions nécessaires à l’entretien - Dernière étude spécifique de sécurité (faite par votre ascensoriste) - Carnet d’entretien - Dernier rapport annuel d’activité de votre ascensoriste - Rapport du précédent contrôle technique Droit à l’information : Alors que le contrôleur technique doit informer le propriétaire de l’immeuble au moins quinze jours avant la date et la durée du contrôle quinquennal, ce dernier doit à son tour informer les habitants de l’immeuble de l’indisponibilité de l’appareil par un affichage sur la cabine de l’ascenseur. Contrôle contradictoire : Le contrôleur technique peut exiger la présence de l’ascensoriste chargé de l’entretien (article R. 125-2-5-k du CCH). Remontées d’informations : Le bureau d’études est tenu de transmettre les informations issues de ses contrôles techniques au Ministère en charge des questions relatives aux ascenseurs (Logement) afin de disposer d’une base statistique fiable sur le domaine. Mise à l’arrêt de l’appareil : L’obligation de contrôle technique n’est remplie qu’une fois que tous les tests ont pu être effectués. Si, pour une raison ou pour une autre, ceux-ci n’ont pas pu être faits dans leur intégralité, le contrôleur technique a toute latitude pour mettre hors service l’ascenseur (arrêté du 7 août 2012). Contrôle technique quinquennal : La loi prévoit que tous les ascenseurs subissent un contrôle technique tous les 5 ans. Ce dernier fait le point sur le fonctionnement de l’appareil, sa sécurité (notamment les risques d’incendie) et sa conformité avec les normes en vigueur (décret du 9 septembre 2004). Le bureau d’études a lui aussi un certain nombre d’obligations, définies dans différents textes. En voici quelques unes. Source : Légifrance
  • 31. NOUS SOMMES LES SPÉCIALISTES DES ASCENSEURS CHEZ LIFTEO, CHAQUE ASCENSORISTE SUIT UN MAXIMUM DE 80 ASCENSEURS.
  • 32. NOUS PENSONS QUE LES COPROPRIÉTAIRES PAIENT TROP CHER. *Sur présentation du contrat de maintenance en cours. Offre réservée aux copropriétés situées dans les régions où Lifteo officie. NOUS SOMMES D’AILLEURS PRÊTS À VOUS OFFRIR UNE CAISSE DE CHAMPAGNE SI NOUS SOMMES INCAPABLES DE VOUS PROPOSER MIEUX . *L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération !
  • 33. SI VOUS N’ÊTES PAS SATISFAITS DE NOS SERVICES, VOUS POURREZ RÉSILIER À TOUT MOMENT DURANT LES SIX PREMIERS MOIS . *Offre sans condition donc astérisque inutile. LIFTEO, DES SERVICES POUR ASCENSEURS MAIS AUSSI DES SERVICES POUR LEURS USAGERS.
  • 34. VOUS SAVEZ PRÉCISÉMENT OÙ VOUS EN ÊTES. UNE PME FRANÇAISE SUR UN MARCHÉ DOMINÉ PAR LES MULTINATIONALES.
  • 35. EN TROIS ANS, NOUS AVONS DIVISÉ PAR TROIS LE NOMBRE DE RÉCLAMATIONS.          LES GENS PARLENT DE NOUS ET ON EN EST PLUTÔT FIERS À CHAQUE FOIS.
  • 36. CONTACTEZ-NOUS Pour Paris et l’Ile-de-France* : 01.56.03.55.77 Pour Lille et le Nord-Pas-de-Calais : 03.20.61.10.73 info@lifteo.com *A Paris, vous devriez tomber sur Isabelle ou Christelle.
  • 38. Tellement de choses à dire et si peu de temps…
  • 39. Un ascenseur respecté par ces usagers = moins de temps perdu par l’ascensoriste = plus de temps consacré à la maintenance « légitime » = moins de pannes
  • 40. Sinon la cabine va tomber et vous allez mourir... Non en réalité, vous allez juste être bloqués dans l’ascenseur. 1 2 Il peut arriver que l’ascenseur ne s’arrête pas exactement au niveau du palier. Ayez donc le réflexe de vérifier le niveau du sol avant d’entrer ou de sortir d’un appareil non modernisé avec une variation de fréquence: sinon vous pourriez faire une méchante chute. 3 Vous risqueriez de vous retrouver entre deux niveaux et non seulement vous seriez bien avancé, mais en plus cela pourrait être dangereux en cas de redémarrage de l’appareil. 4 5 6 Ne laissez pas un enfant prendre l’ascenseur tout seul. Il ne saura pas forcément quoi faire en cas de panne. Et même sans panne, c’est une question de bon sens. Un ascenseur n’est pas une poubelle. De plus, même les plus petits éléments peuvent entraver leur bon fonctionnement, en se mettant par exemple dans la gaine. Les liens pour attacher les sacs poubelles sont notamment particulièrement gênants. En cas d’incident, rien ne sert de paniquer ou de crier. Utilisez simplement le bouton d’alarme pour être mis en relation avec les services de désincarcération.
  • 41. 8 9 7 10 11 12 …et pas avec une laisse extensible si possible. Donnez peu de « mou » à la laisse pour éviter qu’il puisse sortir à un autre arrêt que celui auquel vous descendez car si les portes se refermaient, cela serait dramatique. Déjà parce que ce n’est pas bon pour la santé. Ensuite, car cela n’est pas très sympa pour les gens qui passeront après vous. Enfin, car cela peut entraîner des dysfonctionnements voire des incidents (pour ne pas dire incendies) si du papier se trouve dans la gaine de l’ascenseur. Il ne (re)partira pas plus vite, ce sera même l’inverse si vous provoquez un nouveau dysfonctionnement. Qui plus est, frapper quelque chose qui nous rend service n’est pas faire preuve de bon sens. Le propriétaire peut interdire d’utiliser l’ascenseur pour déménagement. Cette restriction vaut en général pour les meubles. Si c’est autorisé, fixez des bâches protectrices pour éviter d’éventuelles détériorations ou rayures et veillez à ce que les objets ne voyagent pas sans présence humaine. Enfin, respectez la charge maximale de l’appareil. Les limiteurs de vitesse peuvent être sensibles aux variations soudaines d’allure. Un mouvement brusque peut déclencher le parachute et donc le blocage de l’appareil. Si on parle bien de cabine dans les deux cas, une cabine d’ascenseur n’est pas une cabine de toilette. Veuillez s’il-vous-plait ne pas faire vos besoins dans l’appareil (si si, c’est déjà arrivé), ni laisser faire votre animal. La personne qui nettoie pourrait avoir envie de mettre ce qu’il a « récolté » dans votre boite aux lettres 
  • 42.
  • 43. Amortisseur Organe qui constitue une butée déformable située en fin de course et comportant un système de freinage par fluide, ressort ou autre dispositif analogue. Armoire de manœuvre ou contrôleur de manœuvre Cerveau de l’ascenseur qui regroupe l’ensemble des informations nécessaires au bon fonctionnement de l’appareil. Il transmet les ordres de départ, d’accélération, de ralentissement et d’arrêt. Ascenseur Appareil élévateur installé à demeure, desservant des niveaux définis, comportant une cabine, dont les dimensions et la constitution permettent manifestement l’accès des personnes, se déplaçant au moins partiellement le long de guides verticaux, ou dont l’inclinaison sur la verticale est inférieure à 15 degrés. Batterie (d’ascenseurs) Groupe d’ascenseurs dont les ordres d’appels sont enregistrés et gérés en permanence pour optimiser les conditions du trafic. Boite à boutons Plaque de commande comprenant les boutons d’appel et d’éventuels éléments de signalisation et d’information, qui se trouve dans la cabine ou sur chaque palier. Cabine ou benne Les normes imposent des dimensions minimales et maximales de superficie afin d’éviter des appréhensions de claustrophobie si la cabine est trop petite et des problèmes de surcharge si elle est trop grande. La surface est calculée en fonction de la charge à transporter. Pour un ascenseur d’une capacité de 3 personnes, la surface devra être comprise entre 0.60m² et 0.70m². La hauteur minimale de la baie cabine est fixée à 2m. Câble de traction La cabine et le contrepoids sont suspendus par au moins deux câbles de traction (en acier, diamètre minimal de 8 millimètres). Les câbles de traction sont vérifiés tous les six mois dans le cadre du contrat d’entretien. Câble limiteur de vitesse Le câble limiteur de vitesse est un câble fixé à la cabine destiné à déclencher le parachute en cas d’accélération anormale de l’ascenseur en descente. Câble souple ou pendentif Câble constitué de nombreux fils électriques. Il assure la liaison de la cabine avec un point fixe situé à mi-course : c’est un peu le « cordon ombilical » de l’ascenseur. Centrale hydraulique (elle est en fait oléo-électrique) Ensemble constitué d’un réservoir d’huile, d’une pompe, d’un moteur et d’électrovannes de commande. Charge nominale Charge pour laquelle l’appareil a été conçu. Elle s’exprime en kilogrammes et en nombre de personnes. Contrepoids Organe mobile de l’ascenseur ou du monte-charge circulant le long de guides verticaux ou faiblement inclinés sur la verticale et constitué par une masse pesante dont le poids contrebalance celui de la cabine et d’une partie de la charge. Coulisseaux Pièces fixées sur l’étrier de cabine ou de contrepoids afin d’assurer la liaison avec les guides. Course Distance entre le niveau desservi le plus bas et le niveau desservi le plus haut.
  • 44. Cuvette ou fond de fosse Partie de la gaine située en contrebas du niveau d’arrêt inférieur desservie par la cabine. Duplex Batterie de deux appareils. On définirait de même les termes Triplex, Quadruplex, etc. comme étant des batteries de 3,4 appareils ou plus. Etrier Ossature métallique portant la cabine ou le contrepoids, attelée aux organes de suspension. Cette ossature peut faire partie intégrante de la cabine elle-même. Frein Organe de sécurité assurant le freinage mécanique avant l’arrêt ou une position de blocage à l’arrêt dans le cas de freinage électrique. Gaine ou trémie Volume dans lequel se déplacent la cabine et le contrepoids (s’il existe). Ce volume est matériellement délimité par le fond de la cuvette, les parois et le plafond. Gearless Terme anglais désignant une machine sans réducteur. La poulie de traction est directement montée sur l'arbre de sortie du moteur. L'atout principal de ce type de machine est, qu'elle permet un déplacement très rapide de la cabine. Guides ou rails Organes assurant le guidage de l’étrier de la cabine ou du contrepoids, s’il en existe un. Limiteur de vitesse Organe qui, en cas de survitesse de la cabine, commande l’arrêt du moteur et, si nécessaire, déclenche le parachute qui bloquera la cabine sur les guides. Local de machine ou machinerie Local rassemblant les organes de l’ascenseur. Il doit être fermé à clef. Aucune canalisation étrangère à l’ascenseur ne doit traverser ce local. Manœuvre à blocage Manœuvre permettant l’enregistrement d’un seul ordre et interdisant l’enregistrement de tout appel ou envoi pendant la commande satisfaisant le premier. Manœuvre collective Manœuvre permettant l’enregistrement de certains ordres d’appel ou d’envoi à quelque instant que ce soit. Manœuvre sélective Manœuvre conjuguant rationnellement l’action de deux appareils au moins disposés en batterie. Une manœuvre sélective peut être ou non collective. Monte-charge Appareil élévateur installé à demeure, desservant des niveaux définis, comportant une cabine inaccessible aux personnes par ses dimensions et sa constitution, se déplaçant au moins partiellement le long de guides verticaux ou dont l’inclinaison sur la verticale est inférieure à 15 degrés. Parachute Organe mécanique destiné à arrêter et à maintenir à l’arrêt la cabine (ou le contrepoids) sur ses guides, en cas de survitesse ou de rupture des organes de suspension. Ce système est vérifié une fois par an dans le cadre du contrat d’entretien. Porte de cabine Porte obturant les baies de cabine, afin d’éviter les accidents. Toutes les cabines d’ascenseurs doivent en être équipées ; les ascenseurs à paroi lisses sont interdits.
  • 45. Porte palières Porte obturant à chaque niveau (donc fixes) les ouvertures dans la gaine qui servent d’accès à la cabine d’ascenseur. Afin d’éviter les chutes de personnes dans la gaine, leur ouverture n’est possible qu’en présence de la cabine. Précision d’arrêt Différence en plus ou en moins entre le niveau du plancher de la cabine et celui du palier desservi à l’arrêt de l’appareil. Elle est exprimée en millimètres. Pylône Ouvrage en général en serrurerie dans le cas des cages d’escalier. Réserves Distances disponibles en haut et en bas de la course Serrures Système de sécurité électromécanique verrouillant les portes palières en l’absence de la cabine. Les serrures constituent la base de la sécurité pour les usagers. Surface utile Surface de la cabine mesurée à 1 mètre au-dessus du sol sans tenir compte des barres d’appui éventuelles que peuvent occuper les passagers et les charges pendant le fonctionnement de l’ascenseur. Tambour Cylindre fileté sur lequel s’enroulent et sont fixés les câbles de cabine et éventuellement de contrepoids. Télésurveillance Si les systèmes de téléalarme ne transmettent que les appels des usagers bloqués en cabine, les systèmes de télésurveillance assurent en plus une surveillance permanente du fonctionnement de plusieurs composants de l’ascenseur : ils transmettent en effet automatiquement toute information permettant d’agir avant ou dès l’apparition d’un dysfonctionnement de l’installation. Treuil Ensemble du mécanisme d’entraînement des câbles ou chaînes de suspension de la cabine. Il se compose essentiellement : • d’un moteur et de son accouplement, • d’un système de freinage, • d’un réducteur de vitesse actionnant soit une poulie motrice, un tambour, ou un pignon. Tous ces organes peuvent être assemblés sur un bâti. Vitesse Vitesse de déplacement vertical de la cabine, exprimée en mètres par seconde. Quelques sources (et merci à elles) : Lexique SODIMAS, Lexique AAC, Fédération des ascenseurs, Ouvrage Guide Pratique Ascenseur & sécurité de Bernard Quignard (éditions Eyrolles, 2005)
  • 46. Lifteo est une PME indépendante française spécialisée dans les services pour ascenseurs (création, rénovation, maintenance, dépannage, mise en conformité). Elle est basée à Paris et à Villeneuve d’Ascq. A ce titre, elle officie dans les régions francilienne et lilloise. C’est elle qui est à l’origine du Livre Blanc que vous avez dans les mains ou sur votre écran .  www.lifteo.com  01.56.03.55.77  info@lifteo.com Pour avoir accès à tous les textes de lois en vigueur.  http://www.legifrance.gouv.fr/ L’association des PME d’ascenseurs (Lifteo en est membre)..  http://www.anpa-ascenseurs.fr/presentation/ La fédération des ascenseurs.  http://www.ascenseurs.fr/ Un blog de référence (bien qu’aujourd’hui daté) sur les ascenseurs.  http://ascenseurs.free.fr/
  • 47. Mentions légales Août 2015 - © Tous droits réservés à Lifteo Lifteo est une Société par Actions Simplifiées (SAS). Son siège social est situé au 19 rue Martel 75010 PARIS. Son capital social s’élève à 54 110€. Lifteo est enregistrée au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). Son immatriculation est la suivante : 498 708 361 R.C.S. à Paris.