Dossier B - Le dépistage précoce de l'autisme

1 368 vues

Publié le

Notre projet consiste à réaliser un flyer permettant de résumer les signes précoces de l'autisme, afin de sensibiliser les parents à cette maladie. Le but est de contribuer à une prise en charge plus rapide améliorant par la suite la vie de l'enfant puis adulte.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 368
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
26
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier B - Le dépistage précoce de l'autisme

  1. 1. L’AUTISME : Le Dépistage Précoce Concours MNH 2013DANES Mathilde GRAL Aurélie LEGRAND Laëtitia WOLTER Alexia
  2. 2. • Nous savons que plus l’autisme est dépisté tard moins l’évolution de la maladie est favorable. • Notre projet a donc pour objectif de sensibiliser les parents aux premiers signes orientant vers un trouble autistique pour un dépistage précoce. • Notre population cible est représentée essentiellement par les parents ayant des enfants de 0 à 3 ans.
  3. 3. Nous distribuerons un flyer (en 3 volet) en vue d’améliorer le dépistage précoce de l’autisme Avec ce flyer nous visons deux préventions : -Primaire : elle sensibilise et éduque les parents sur les signes précoces de l’autisme. -Secondaire : elle facilite le dépistage en vue d’une prise en charge précoce.
  4. 4. • Nous avons choisi comme bassin d’étude la ville de Limoges • Lieu de dépôt des brochures : ▫ Salle d’attente des généralistes (391) ▫ Salle d’attente des pédiatres (11) Auparavant, une lettre d’autorisation et de présentation du projet sera envoyée à chaque praticien. • Nombre de brochures distribuées par praticien et par mois est fixé à 50 pour limiter le coût. Un bilan de l’étude sera réalisé au bout de 3 mois. Selon le résultat, l’étude sera prolongée ou arrêtée. Nombre total de brochures : 60 300 = nombre de praticiens (402) x nombre de brochures par mois (50) x nombre de mois (3) L’étude est estimée à environ 18 600 €
  5. 5. • Un questionnaire est associé au flyer afin d’évaluer la clarté et la compréhension de notre outil. • Il est composé de 6 questions quottées en fonction de leur importance. • La question 1 est non notée et éliminatoire. • Le deuxième point de la question 2 : « Non » vaut +3, « Oui » vaut 0 • La première partie de la question 3 : « Oui » vaut +5, « Non » vaut -5 • La deuxième partie de la question 3 nous servira à améliorer qualitativement notre brochure. • La question 4 est non notée • La question 5 : « Oui » vaut +5, « Non » vaut -5. • La question 6 est non notée mais servira comme la question 3 à établir une amélioration qualitative de notre brochure. • NB : les questions 1 et 4 nous permettent de vérifier que la population ayant répondu à notre questionnaire correspond à la population cible de départ (parents avec enfants de 0 à 3 ans)
  6. 6. • Interprétation de l’indicateur Si pour + de 50 % de l’effectif total des réponses collectées, les résultats obtenus sont : • - 5 ≥ x ≥ -10 alors abandon du projet • 1,5 ≥ x > -5 alors projet non pertinent : à améliorer • x > 1,5 alors bonne pertinence du projet La conclusion de ces résultats nous permettra de dire si nous continuerons l’étude ou si nous y mettrons fin au bout de 3 mois. • 2 critères sont nécessaires pour une bonne interprétation de l’indicateur : ▫ Le taux de brochures prises sur le nombre de déposées. Ce critère nous permet d’évaluer l’intérêt des participants pour la brochure. ▫ Le taux de questionnaires récoltés sur le nombre de brochures prises. Ce critère nous permet d’évaluer l’intérêt des parents pour le questionnaire. • Il faut pour cela que chaque taux soit supérieur ou égal à 50%. • Cependant il existe un biais interprétation, puisqu’une brochure lue peut ne pas être prise.
  7. 7. Conclusion • L’autisme est une maladie grave cependant des solutions existent. • Notre projet a pour but d’améliorer le dépistage et donc une prise en charge plus précoce, pour ainsi faciliter l’intégration dans la société des enfants autistes. • L’utilité de notre action pourrait être objectivée par une enquête auprès des praticiens, visant : ▫ À connaître le nombre de consultations supplémentaires de parents ayant lu notre brochure ▫ À connaître suite à ces consultations, le nombre de comportements autistiques suspectés
  8. 8. Conclusion • L’autisme est une maladie grave cependant des solutions existent. • Notre projet a pour but d’améliorer le dépistage et donc une prise en charge plus précoce, pour ainsi faciliter l’intégration dans la société des enfants autistes. • L’utilité de notre action pourrait être objectivée par une enquête auprès des praticiens, visant : ▫ À connaître le nombre de consultations supplémentaires de parents ayant lu notre brochure ▫ À connaître suite à ces consultations, le nombre de comportements autistiques suspectés

×