Réussir	  sa	         structura5on	  touris5que	                    	                    	              Jean-­‐Luc	  BOULI...
L’office	  de	  tourisme	  du	  futur	  Cinq	  défis	  pour	  le	  réseau	  des	  offices	  de	  tourisme	  •      Le	  défi	  c...
Les	  échecs	  de	  la	  structura:on	  touris:que	  Quand	  :	  •  On	  ne	  parle	  que	  de	  la	  structure	  juridiqu...
Réussir	  la	  structura:on	  touris:que.	  	  Condi5on	  n°1	  :	  le	  jeu	  des	  5	  familles	  	               	     ...
Réussir	  la	  structura:on	  touris:que.	  	  Condi5on	  n°1	  :	  le	  jeu	  des	  5	  familles	  	                     ...
Réussir	  la	  structura:on	  touris:que.	  	  Condi5on	  n°1	  :	  le	  jeu	  des	  5	  familles	  	               	     ...
Réussir	  la	  structura:on	  touris:que.	  	  Condi5on	  n°1	  :	  le	  jeu	  des	  5	  familles	  	                	    ...
Réussir	  la	  structura:on	  touris:que.	  	  Condi5on	  n°1	  :	  le	  jeu	  des	  5	  familles	  	                     ...
Réussir	  la	  structura:on	  touris:que.	  	  5	  familles	  en	  main	  =	  jeu	  gagnant	  	                           ...
Réussir	  la	  structura:on	  touris:que.	  	  Condi5on	  n°2	  :	  un	  projet,	  pas	  un	  ou5l	  	  Parce	  que	  la	 ...
Réussir	  la	  structura:on	  touris:que.	  	          Se	  donner	  le	     Penser	  client,	                temps 	  	  ...
Réussir	  la	  structura:on	  touris:que.	  	  Condi5on	  n°3	  :	  ne	  pas	  confondre	  des5na5on(s)	  et	  territoire	...
Des5na5on	  voulue…	  	      	   	  	  Des5na5on	  vécue…	  
Des:na:on	  voulue	  • Selon	  les	  clientèles,	  la	  des5na5on	  perçue	  est	  différente	  	  • Selon	  l’éloignement	...
Des:na:on	  vécue	  Exemple	  	                       Jean-­‐Luc	  Boulin	  -­‐	  MOPA	     15	  
Des:na:on	  voulue	  /	  des:na:on	  vécue	                                     Photos	  Flickr	  sur	  Paris	  n Les	  v...
Exemple	  «	  Ma	  côte	  Basque	  »	  Le	  Pays	  Basque,	  une	  vraie	  «	  marque	  »	  en	  Aquitaine	  
Applica:ons	  et	  sites	  mobiles	  •  Une	  première	  ini:a:ve	  d’applica:on	  mobile	  à	     Saint	  Jean	  de	  Luz...
La	  bonne	  échelle	  de	  déambula:on	  touris:que	                                               Le	  pays	  touris:que...
La	  bonne	  échelle	  de	  déambula:on	  touris:que	  Ou	  plutôt	  la	  côte	  basque,	  territoire	  vécu	  par	  les	 ...
Une	  réalisa:on	  exemplaire	  L’applica:on	  officielle	  des	  offices	  de	  tourisme	  de	  la	  côte	  basque,	  doublée...
Bilan	  «	  ma	  côte	  basque	  »	  Première	                 Le	  terme	  «	  côte	  saison	  :	  forte	     basque	  »	...
Bilan	  «	  ma	  côte	  basque	  »	                               Depuis	  2010,	                               dans	  le	...
Le	  cycle	  du	  voyageur	  et	  la	  des:na:on	                     Marque	                                             ...
Réussir	  la	  structura:on	  touris:que.	  	  Condi5on	  n°4	  :	  un	  schéma	  local	  d’accueil	  Etudier	  les	  flux	...
Réflexion n°1 : l’office de                   tourisme du futur                                    	  •  2009	  :	  on	  c...
Réflexion n°1 : l’office de    tourisme du futur            	  2010	  :	  Office	  de	  tourisme	  du	  futur	  :	  les	  ou...
Réflexion n°2 : les                   regroupements                           	  Regroupement	                 Demande	  d...
Réflexion n°3 : le métier de                 conseiller en séjour•                                    	       Notre	  vira...
Réflexion n°4 : 9 touristes sur            dix…              	      Un	  touriste	  sur	  dix	  fréquente	             l’o...
Mettre en place un SADI                 	  •  Globaliser la mission d’accueil (mission n°1 de   l’office de tourisme)•  Pe...
Réussir	  la	  structura:on	  touris:que.	  	  Condi5on	  n°5	  :	  un	  projet	  travaillé	  et	  approprié	  par	  l’ens...
Réussir	  la	  structura:on	  touris:que.	  	  Condi5on	  n°6	  :	  aller	  voir	  ailleurs	  	  	  L’expèrience	  d’autre...
Réussir	  la	  structura:on	  touris:que.	  	  Condi5on	  n°7	  :	  Connaître	  pour	  faire	  confiance	  	  Chaque	  «	  ...
Réussir	  la	  structura:on	  touris:que.	  	  Messieurs	  et	  mesdames	  les	  techniciens	  des	  intercommunalités,	  ...
Réussir	  la	  structura:on	  touris:que.	  	  Condi5on	  n°8	  :	  expliquer	  les	  choses	  les	  plus	  simples	  :	  ...
Réussir	  la	  structura:on	  touris:que.	  	    Les	  «	  offices	  de	  tourisme	  »	  ne	  vont	  pas	                fer...
Réussir	  la	  structura:on	  touris:que.	  	  Condi5on	  n°9	  :	  un	  accompagnement	  au	  changement	  Sur	  les	  re...
Réussir	  la	  structura:on	  touris:que.	  	  Condi5on	  n°10	  :	  ne	  pas	  ahendre	  pour	  travailler	  ensemble…	  ...
Journée	  Regroupement	  mode	  d’emploi	                        	    Efficacité	                       Développement	      ...
Journée	  Regroupement	  mode	  d’emploi	                                	                            EFFICACITE	  Taille	...
Journée	  Regroupement	  mode	  d’emploi	                              	         DEVELOPPEMENT	                           ...
Journée	  Regroupement	  mode	  d’emploi	                               	     AUTOFINANCEMENT	  Seuil	  minimal	        Po...
Journée	  Regroupement	  mode	  d’emploi	                         	  3	  EXEMPLES	  PERTINENTS	        D’ORGANISATION	    ...
1	     • Barr	  Bernstein	  (Alsace)	  
1	        • Barr	  Bernstein	  (Alsace)	   UNE	  LONGUE	  HISTOIRE	  1997	  :	  embauche	  dun	  agent	  de	  développemen...
1	      • Barr	  Bernstein	  (Alsace)	         UNE	  LONGUE	  HISTOIRE	  2000	  :	  premières	  réflexions	  entre	  techni...
1	       • Barr	  Bernstein	  (Alsace)	   UNE	  LONGUE	  HISTOIRE	  2004	  :	  1er	  juin,	  créa:on	  de	  l’office	  de	  ...
1	         • Barr	  Bernstein	  (Alsace)	       INTERVIEW	  :	  Quelles	  ont	  été	  les	  étapes	  incontournables	  pou...
1	           • Barr	  Bernstein	  (Alsace)	  Quel	  a	  été	  le	  rôle	  et	  la	  plus	  value	  de	  lagent	  de	  déve...
1	          • Barr	  Bernstein	  (Alsace)	  Quels	  ont	  été	  les	  freins	  principaux?	                               ...
1	          • Barr	  Bernstein	  (Alsace)	  Aujourdhui,	  quelle	  est	  la	  différence	  entre	  lOT	  communautaire	  et...
1	          • Barr	  Bernstein	  (Alsace)	  Aujourdhui,	  quelle	  est	  la	  différence	  entre	  lOT	  communautaire	  et...
1	           • Barr	  Bernstein	  (Alsace)	  Les	  ex	  OTS	  et	  SI	  existent	  ils	  toujours?	  Sous	  quelle	  forme...
2	     • Vallée	  de	  la	  Dordogne	  (46)	  
2	      • Vallée	  de	  la	  Dordogne	  (46)	  AVANT	  •  Une	  en:té	  unique	  au	  lieu	  de	  trois	  sur	  un	     te...
2	       • Vallée	  de	  la	  Dordogne	  (46)	  •  2009	  :	  Communauté	  de	  Communes	  du	  Pays	  de	  Souillac	  –	 ...
2	        • Vallée	  de	  la	  Dordogne	  (46)	  •  Septembre	  2010	  :	  Gramat	  intègre	  le	  Syndicat	  Mixte	  –	  ...
2	     • Vallée	  de	  la	  Dordogne	  (46)	  AUJOURD’HUI	  :	  •  Un	  office	  de	  tourisme	  de	  19	  salariés	  •  Des...
2	     • Vallée	  de	  la	  Dordogne	  (46)	  AUJOURD’HUI	  :	  •  Les	  difficultés	  de	  convic:on	  du	  départ	  sont	 ...
3	     • Médoc	  Océan	                     •    Lacanau,	  Carcans-­‐Maubuisson,	  Hour:n	  (3	  offices	                  ...
3	      • Médoc	  Océan	  •  Regroupement	  des	  trois	  offices	  de	  tourisme	  •  Créa:on	  d’un	  office	  de	  tourisme...
3	     • Médoc	  Océan	  •  10	  salariés	  •  1	  000	  000	  d’euros	  de	  budget,	  sans	  subven:on	     publique	  (...
3	     • Médoc	  Océan	  •  Anima:on	  numérique	  de	  territoire	  •  Schéma	  local	  d’accueil,	  physique	  et	     n...
3	     • Médoc	  Océan	  •  Schéma	  local	  d’accueil,	  physique	  et	     numérique	  
Merci	  de	  votre	  ahen5on	                          	          Jean-­‐Luc	  Boulin	  -­‐	  MOPA	  mopa          Journée...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Réussir sa structuration touristique

4 261 vues

Publié le

A l'occasion de la journée "regroupement mode d'emploi" à Périgueux le 11 avril 2013, organisée par la MOPA et l'UDOTSI Dordogne, intervention de Jean-Luc Boulin présentant des conseils pour réussir le regroupement des offices de tourisme sur un territoire. Présentation de trois exemples de structuration réussie

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 261
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 612
Actions
Partages
0
Téléchargements
58
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Réussir sa structuration touristique

  1. 1. Réussir  sa   structura5on  touris5que       Jean-­‐Luc  BOULIN  -­‐  MOPA  mopa Journée  Regroupement  mode  d’emploi  
  2. 2. L’office  de  tourisme  du  futur  Cinq  défis  pour  le  réseau  des  offices  de  tourisme  •  Le  défi  culturel  •  Le  défi  numérique  •  Le  défi  des  ressources  internes  •  Le  défi  de  la  qualité  et  du  développement  durable  •  Le  défi  de  la  mise  en  réseau  des  acteurs        
  3. 3. Les  échecs  de  la  structura:on  touris:que  Quand  :  •  On  ne  parle  que  de  la  structure  juridique  •  On  ne  prend  pas  en  compte  les  iden:tés  locales  •  On  ne  pas  prend  pas  en  compte  le  personnel,  les   habitants  ambassadeurs  •  On  s’éloigne  trop  du  terrain   RISQUE  D’ECHEC  
  4. 4. Réussir  la  structura:on  touris:que.    Condi5on  n°1  :  le  jeu  des  5  familles       ü Dé:ennent  la  clé  de  la  décision   Les  élus   ü Cherchent  le  consensus  mais     souhaitent  maitriser  la  stratégie       ü Ont  beaucoup  d’autres     dossiers  :  ques:on  de  priorité…   Jeu  des  5  familles  
  5. 5. Réussir  la  structura:on  touris:que.    Condi5on  n°1  :  le  jeu  des  5  familles       ü Voient  leur  posi:on  évoluer   Les  Adminis-­‐ ü Souhaitent  l’évolu:on  et  la   trateurs   performance  de  leur  structure     ü Ne  perçoivent  pas  toujours  ce     qu’ils  vont  gagner  au   Jeu  des  5  familles   regroupement…  
  6. 6. Réussir  la  structura:on  touris:que.    Condi5on  n°1  :  le  jeu  des  5  familles       ü Sont  mo:vés  par  l’évolu:on   Les  salariés   ü …  Mais  se  demandent  à  quelle     sauce  ils  vont  être  mangés       ü Souhaitent  être  associés  au     processus  de  regroupement   Jeu  des  5  familles  
  7. 7. Réussir  la  structura:on  touris:que.    Condi5on  n°1  :  le  jeu  des  5  familles       ü Ont  de  nombreux  dossiers  à  gérer   Les   ü Ne  connaissent  pas  forcément  le   monde  associa:f,  et  le  monde  du   techniciens   tourisme   de  l’interco   ü Ont  un  impact  souvent  décisif     dans  l’organisa:on  du     Jeu  des  5  familles   regroupement  
  8. 8. Réussir  la  structura:on  touris:que.    Condi5on  n°1  :  le  jeu  des  5  familles       ü Sont  souvent  peu  concernés  par  le   Les   regroupement  des  offices  de   prestataires   tourisme     ü Se  posent  la  ques:on  :  «  qu’est-­‐ce     que  cela  peut  m’apporter  ?  »     ü Cons:tuent  la  fonda:on  de   Jeu  des  5  familles   l’économie  touris:que  locale…  
  9. 9. Réussir  la  structura:on  touris:que.    5  familles  en  main  =  jeu  gagnant             Les   Les   Les   s     Les  élu Adminis-­‐ salariés   technici en de  l’inte s   Le   trateurs     rco   prest s   ataire         s             milles   Jeu  des  5  familles   Jeu  des       Jeu  des  5  fa 5  f amilles   f a mi l l e s   Jeu  d   Jeu  des  5   es  5  fam illes   Donne  minimum  =  3  familles  mo:vées  par  le  regroupement  
  10. 10. Réussir  la  structura:on  touris:que.    Condi5on  n°2  :  un  projet,  pas  un  ou5l    Parce  que  la  structura2on  est  un  moyen,  pas  un  but.  Construire  un  projet  de  développement  local  touris2que  avant  de  réfléchir  à  la  ques2on  «  alors,  EPIC  ou  asso  »?  
  11. 11. Réussir  la  structura:on  touris:que.     Se  donner  le   Penser  client,   temps     usager   PROJET   STRATEGIE  
  12. 12. Réussir  la  structura:on  touris:que.    Condi5on  n°3  :  ne  pas  confondre  des5na5on(s)  et  territoire  d’organisa5on  Le  territoire  d’organisa2on  sera  celui  de  la  collec2vité,  rarement  celui  de  la  des2na2on  vécue  par  le  client      
  13. 13. Des5na5on  voulue…          Des5na5on  vécue…  
  14. 14. Des:na:on  voulue  • Selon  les  clientèles,  la  des5na5on  perçue  est  différente    • Selon  l’éloignement  des  clientèles,  la  des5na5on  perçue  est  différente  • Selon  la  cible  de  clientèle,  la  des5na5on  sera  perçue  différemment  
  15. 15. Des:na:on  vécue  Exemple     Jean-­‐Luc  Boulin  -­‐  MOPA   15  
  16. 16. Des:na:on  voulue  /  des:na:on  vécue   Photos  Flickr  sur  Paris  n Les  visiteurs   En  bleu,  les  photos  prises  par  les   habitants  décident  donc  de  la   En  rouge  par  les  touristes  des:na:on  n Leurs  usages,  notamment  numériques  dessinent  de  nouveaux  contours  
  17. 17. Exemple  «  Ma  côte  Basque  »  Le  Pays  Basque,  une  vraie  «  marque  »  en  Aquitaine  
  18. 18. Applica:ons  et  sites  mobiles  •  Une  première  ini:a:ve  d’applica:on  mobile  à   Saint  Jean  de  Luz   Problème  d’échelle  de  déambula:on  touris:que….  
  19. 19. La  bonne  échelle  de  déambula:on  touris:que   Le  pays  touris:que   «  Terre  et  Côte   Basque  »,  qui   regroupe  une  bonne   par:e  de  la  côte   basque?  
  20. 20. La  bonne  échelle  de  déambula:on  touris:que  Ou  plutôt  la  côte  basque,  territoire  vécu  par  les  visiteurs,  mais  pas  organisé  administra:vement?  
  21. 21. Une  réalisa:on  exemplaire  L’applica:on  officielle  des  offices  de  tourisme  de  la  côte  basque,  doublée  d’un  site  web  mobile  
  22. 22. Bilan  «  ma  côte  basque  »  Première   Le  terme  «  côte  saison  :  forte   basque  »  consulta:on  du   correspond  à  la  site  mobile   des:na:on  depuis  les  PC   voulue  
  23. 23. Bilan  «  ma  côte  basque  »   Depuis  2010,   dans  le  top  25   des  apps   tourisme   Poursuite  de  la   mutualisa:on  
  24. 24. Le  cycle  du  voyageur  et  la  des:na:on   Marque   Avant  le   séjour   Pendant  Marque  et   Après  le   Découverte  d’un   le   territoire  et  de  sa  territoire   séjour   culture   séjour  
  25. 25. Réussir  la  structura:on  touris:que.    Condi5on  n°4  :  un  schéma  local  d’accueil  Etudier  les  flux  touris2ques,  les  différents  modes  d’accueil  et  de  diffusion  de  l’informa2on.  Prendre  en  compte  les  comportements  d’aujourd’hui  et  de  demain   Schéma  d’Accueil  et  de  Diffusion  de   l’Informa:on  (S.A.D.I)  
  26. 26. Réflexion n°1 : l’office de tourisme du futur  •  2009  :  on  constate  une  baisse  de   fréquenta:on  dans  les  offices  de  tourisme,  où   on  cherche  à  gérer  les  flux  •  De  merveilleux  ou:ls  sortent  sur  le  marché.  •  Comment  u:liser  cene  manne  technologique   dans  les  locaux  d’accueil?  
  27. 27. Réflexion n°1 : l’office de tourisme du futur  2010  :  Office  de  tourisme  du  futur  :  les  ou:ls,  les   ou:ls   2011  :  Accueil  numérique  :  les  ou:ls  au  service   de  l’accueil   2013  :  Stratégie  d’accueil  dans  son  office  de   tourisme    
  28. 28. Réflexion n°2 : les regroupements  Regroupement   Demande  de   On  garde  en  l’état   d’offices  de   «  retour  sur   les  locaux  et  les  tourisme  sur  un   intercommunalité   horaires  existants,   territoire   des  élus  »     en  B.I.T  
  29. 29. Réflexion n°3 : le métier de conseiller en séjour•    Notre  virage  numérique  n’a-­‐t-­‐il  pas  laissé  de  coté   une  catégorie  de  personnel?  •  Quelle  mo:va:on  pour  des  personnels   «  condamnés  »  à  des  tâches  répé::ves  d’accueil?  •  Ne  devons-­‐nous  pas  évoluer  dans  les  forma:ons   pour  les  Conseillers  en  Séjour?   –     APEX,  pour  «  Accueil  par  Excellence  »  
  30. 30. Réflexion n°4 : 9 touristes sur dix…   Un  touriste  sur  dix  fréquente   l’office  de  tourisme…   Que  fait-­‐t-­‐on  des  neuf  autres?  
  31. 31. Mettre en place un SADI  •  Globaliser la mission d’accueil (mission n°1 de l’office de tourisme)•  Penser accueil dans l’office de tourisme, mais aussi chez les prestataires, dans les lieux publics, le mobilier urbain, les évènements, etc.•  Un contenu d’information adapté au séjour (Internet de séjour) –  Penser dans les murs / hors les murs
  32. 32. Réussir  la  structura:on  touris:que.    Condi5on  n°5  :  un  projet  travaillé  et  approprié  par  l’ensemble  des  acteurs    U2liser  des  méthodes  d’anima2on  collec2ves.  La  collec2vité  impulse,  les  acteurs  par2cipent  S’appuyer  sur  des  ressources  externes  
  33. 33. Réussir  la  structura:on  touris:que.    Condi5on  n°6  :  aller  voir  ailleurs      L’expèrience  d’autres  territoires  permet  de  se  projeter  Prendre  le  temps  de  construire  son  projet  ensemble,  en  dehors  du  territoire  
  34. 34. Réussir  la  structura:on  touris:que.    Condi5on  n°7  :  Connaître  pour  faire  confiance    Chaque  «  famille  »  ne  connaît  pas  forcément  l’univers  de  l’autre!  Chaque  acteur  ne  sait  pas  comment  fonc2onnera  demain  le  regroupement…  
  35. 35. Réussir  la  structura:on  touris:que.    Messieurs  et  mesdames  les  techniciens  des  intercommunalités,  connaissez-­‐vous  le  travail  quo:dien  d’un  office  de  tourisme?  Mesdames  et  Messieurs  les  Présidents,  connaissez-­‐vous  les  contraintes  budgétaires  de  l’interco?  Mesdames  et  Messieurs  les  Prestataires,  connaissez-­‐vous  les  services  que  peuvent  vous  apporter  votre  office  de  tourisme?    
  36. 36. Réussir  la  structura:on  touris:que.    Condi5on  n°8  :  expliquer  les  choses  les  plus  simples  :  pédagogie  de  la  répé55on  Parce  que  tous  les  acteurs  du  territoire  ne  suivent  pas  le  projet  Parce  que  il  vaut  mieux  expliquer  deux  fois  Parce  qu’il  y  a  beaucoup  d’idées  reçues    
  37. 37. Réussir  la  structura:on  touris:que.     Les  «  offices  de  tourisme  »  ne  vont  pas   fermer  :  ce  seront  des  B.I.T   Des  associa:ons   Les  salariés  garderont  leur  emploi   locales  peuvent   subsister   Une  associa:on  est   Une  structure   Le  bénévolat  n’est   aussi  transparente   publique  est  aussi   pas  mort   qu’une  structure   efficiente  qu’une   publique   structure  privée  
  38. 38. Réussir  la  structura:on  touris:que.    Condi5on  n°9  :  un  accompagnement  au  changement  Sur  les  ressources  humaines  An2ciper  l’évolu2on,  accompagner  les  équipes,  définir  un  plan  de  forma2on.  Ges2on  Prévisionnelle  Emploi  et  Compétences  
  39. 39. Réussir  la  structura:on  touris:que.    Condi5on  n°10  :  ne  pas  ahendre  pour  travailler  ensemble…  Ac2ons  collec2ves  en  réseau  d’offices  de  tourisme  Habitudes  de  travail  en  commun  Bonne  connaissance  des  iden2tés       Facilitent  le  regroupement…  
  40. 40. Journée  Regroupement  mode  d’emploi     Efficacité   Développement   REGROUPER   Visibilité   Autofinancement  
  41. 41. Journée  Regroupement  mode  d’emploi     EFFICACITE  Taille  cohérente   Spécialisa:on   Professionnalisa:on  
  42. 42. Journée  Regroupement  mode  d’emploi     DEVELOPPEMENT   Accompagnement  Projet  de  territoire   des  professionnels  
  43. 43. Journée  Regroupement  mode  d’emploi     AUTOFINANCEMENT  Seuil  minimal   Possibilité  de   Avec  le  même   de   développer   argent  public,  financement   des  sources  de   augmenter  le  public  aneint   financement   budget  
  44. 44. Journée  Regroupement  mode  d’emploi    3  EXEMPLES  PERTINENTS   D’ORGANISATION   TOURISTIQUE  
  45. 45. 1   • Barr  Bernstein  (Alsace)  
  46. 46. 1   • Barr  Bernstein  (Alsace)   UNE  LONGUE  HISTOIRE  1997  :  embauche  dun  agent  de  développement  tourisme  par  les  2  communautés  de  communes  du  pays  de  Barr    1998  :  créa:on  dune  "marque"  (Pays  de  Barr  et  du  Bernstein)  dune  iden:té  graphique  (logo,  papier  à  en-­‐tête)  et  des  premières  brochures  intercommunales  qui  cohabitent  avec  les  édi:ons  des  4  offices  de  tourisme    existants.    
  47. 47. 1   • Barr  Bernstein  (Alsace)   UNE  LONGUE  HISTOIRE  2000  :  premières  réflexions  entre  techniciens    2001  :  édi:on  des  premières  édi:ons  communes,  avec  harmonisa:on  des  tarifs  dinser:on  et  de  co:sa:on    2002/2003  :  diagnos:c  touris:que  réalisé  par  le  CDT  (ADT  67)  qui  préconise  le  regroupement  des  structures  touris:ques  existantes  (4  OT  et  3  SI  sur  un  territoire  de  20  communes)    2003  :  suite  aux  conclusions  du  diagnos:c  de  lADT67,  poursuite  de  la  réflexion  avec  l’UDOTSI,  puis  un  consultant  pour  abou:r  à  la  créa:on  de  l’office  de  tourisme  intercommunautaire.  
  48. 48. 1   • Barr  Bernstein  (Alsace)   UNE  LONGUE  HISTOIRE  2004  :  1er  juin,  créa:on  de  l’office  de  tourisme  de  Barr  Bernstein  (office  de  tourisme  intercommunautaire)    2013  :  regroupement  des  deux  communautés  de  communes.  L’office  de  tourisme  devient  communautaire      
  49. 49. 1   • Barr  Bernstein  (Alsace)   INTERVIEW  :  Quelles  ont  été  les  étapes  incontournables  pour  réussir  le   regroupement?   ü la  collabora:on  ini:ale  entre  les  techniciens,     ü le  diagnos:c  de  lADT67,   ü linterven:on  de  personnes  extérieures,  représentant  des   structures  de  proximité  reconnues  et  "bienveillantes"     ü mais  avant  tout  une  volonté  poli:que  des  2  communautés  de  Anne  Meyer,   communes  dabou:r  à  une  organisa:on  mieux  iden:fiée  et  plus  directrice   professionnelle.  
  50. 50. 1   • Barr  Bernstein  (Alsace)  Quel  a  été  le  rôle  et  la  plus  value  de  lagent  de  développement?   ü Rôle  :  être  un  lien  (notamment  entre  les  techniciens   des  différentes  structures),  force  de  proposi:on  compte   tenu  des  connaissances  du  terrain  et  des  acteurs,  la   cheville  ouvrière  "technique"  de  la  démarche.     ü Plus  value  :  avoir  une  vision  territoriale  plutôt  quune  Anne  Meyer,   vision  communale  directrice  
  51. 51. 1   • Barr  Bernstein  (Alsace)  Quels  ont  été  les  freins  principaux?   ü La  peur  de  la  perte  diden:té  de  la  part  des   communes,     ü La  frustra:on  des  présidents  des  OT  qui  se  sont  vus   dans  lobliga:on  de  changer  les  statuts  de  leurs   Anne  Meyer,   associa:ons  (missions,  dénomina:on)  et  dont  le   directrice   personnel  allait  être  repris  par  lOT  intercommunal.  
  52. 52. 1   • Barr  Bernstein  (Alsace)  Aujourdhui,  quelle  est  la  différence  entre  lOT  communautaire  et  les  4  ex-­‐OTS  et  3  SI?       Personnel     idem,  sauf  que  depuis  la  créa:on  de  l’OT  intercommunal   nous  respectons  la  nouvelle  conven:on  collec:ve  (ce  qui   n’était  pas  le  cas  précédemment)   Budget     il  correspond  largement  aux  budgets  cumulés  des   «  anciens  »  OT,  mais  il  a  également  permis  de  développer   Anne  Meyer,   des  services  nouveaux  à  l’échelle  du  territoire  (carte   directrice   d’hôtes  par  exemple)    
  53. 53. 1   • Barr  Bernstein  (Alsace)  Aujourdhui,  quelle  est  la  différence  entre  lOT  communautaire  et  les  4  ex-­‐OTS  et  3  SI?       Ac5ons     l’OT  communautaire  a  pu  développer  de  nouveaux   services  pour  les  prestatairesnotamment  :  informa:ons   sur  les  disponibilités,  mise  à  disposi:on  de  vitrines,  mise   en  place  d’une  carte  d’hôtes,  etc.   Locaux,     Nouveaux  aménagements  (en  2013)   Anne  Meyer,   Heures  douverture   directrice   dans  un  premier  temps  :  respect  des  horaires  pra:qués   précédemment  puis  adapta:on  progressive  selon  les   fréquenta:ons  touris:ques  enregistrées  et  les   manifesta:ons  organisées  
  54. 54. 1   • Barr  Bernstein  (Alsace)  Les  ex  OTS  et  SI  existent  ils  toujours?  Sous  quelle  forme?  Quel  est  leur  rôle?           Les  associa:ons  existent  toujours  (sous  forme  de  comités     d’anima:on  et  comité  des  fêtes).     Ces  structures  se  concentrent  sur  l’anima:on  locale.     Le  CA  de  l’OT  Barr  Bernstein  est  composé  de  3  collèges  :   -­‐  collège  des  membres  de  droit  :  élus  communautaires   -­‐  collège  des  membres  ac:fs  :  représentant  les   Anne  Meyer,   prestataires   directrice   -­‐  collège  des  membres  associés  :  représentant  les   associa:ons  :  au  sein  de  ce  collège,  5  places  sur  7  sont   réservées  aux  anciens  OT-­‐SI  
  55. 55. 2   • Vallée  de  la  Dordogne  (46)  
  56. 56. 2   • Vallée  de  la  Dordogne  (46)  AVANT  •  Une  en:té  unique  au  lieu  de  trois  sur  un   territoire  de  75  communes  et  51  000   habitants,  8  communautés  de  communes  •  50%  de  l’offre  touris:que  du  département  •  9  offices  de  tourisme,  dont  des  «  poids   lourds  »  comme  Rocamadour  
  57. 57. 2   • Vallée  de  la  Dordogne  (46)  •  2009  :  Communauté  de  Communes  du  Pays  de  Souillac  –   Office  de  Tourisme  du  Pays  de  Souillac  •  Janvier  2010  :  ROCAMADOUR  REJOINT  LA  COMMUNAUTÉ   DE  COMMUNES  DE  SOUILLAC  –  Office  de  Tourisme  Souillac   Rocamadour  •  Février  2010  :  CRÉATION  DU  SYNDICAT  MIXTE  TOURISTIQUE   VALLÉE  DE  LA  DORDOGNE  –  Office  de  Tourisme  Souillac   Rocamadour  Padirac  
  58. 58. 2   • Vallée  de  la  Dordogne  (46)  •  Septembre  2010  :  Gramat  intègre  le  Syndicat  Mixte  –  Office  de   Tourisme  Souillac  Rocamadour  Padirac  Gramat    •  4  autres  communautés  de  communes  rejoignent  le  Syndicat   Mixte  Vallée  de  la  Dordogne    •   Créa:on  en  2011  du  nouvel  Office  de  Tourisme  de  la  Vallée   de  la  Dordogne  en  EPIC  pour  affirmer  la  mission  de  service   public  et  afficher  la  volonté  des  collec:vités  de  conduire  la   poli:que  touris:que  du  territoire  en  y  associant  les   socioprofessionnels  
  59. 59. 2   • Vallée  de  la  Dordogne  (46)  AUJOURD’HUI  :  •  Un  office  de  tourisme  de  19  salariés  •  Des  responsables  de  pôle  anciens  directeurs   d’offices  de  tourisme  (accueil,  promo:on,   moyens  généraux,  etc.)  •  Spécialisa:on  des  missions  des  agents  (conseil   en  séjour  +  mission  complémentaire)  •  Embauche  d’un  développeur  digital  
  60. 60. 2   • Vallée  de  la  Dordogne  (46)  AUJOURD’HUI  :  •  Les  difficultés  de  convic:on  du  départ  sont   loin  !  
  61. 61. 3   • Médoc  Océan   •  Lacanau,  Carcans-­‐Maubuisson,  Hour:n  (3  offices   de  tourisme  3  étoiles)   •  60  000  ha  de  territoire   •  50  km  de  plages  océanes   •  7  700  ha  de  lacs   •  30  000  ha  de  forêt  protégée     •  Prés  de  75  000  lits  touris:ques   •  20%  des  lits  marchands  de  la  Gironde  
  62. 62. 3   • Médoc  Océan  •  Regroupement  des  trois  offices  de  tourisme  •  Créa:on  d’un  office  de  tourisme  en  EPIC  •  Fermeture  des  deux  points  d’informa:ons  hors   saison  •  Toute  l’équipe  travaille  au  siège  en  hors  saison  •  10  salariés  •  1  000  000  d’euros  de  budget,  sans  subven:on   publique  (Taxe  de  séjour  et  autofinancement)  •  Schéma  local  d’accueil,  physique  et  numérique  
  63. 63. 3   • Médoc  Océan  •  10  salariés  •  1  000  000  d’euros  de  budget,  sans  subven:on   publique  (Taxe  de  séjour  et  autofinancement)  •  Marke:ng  de  service  avec  les  prestataires  
  64. 64. 3   • Médoc  Océan  •  Anima:on  numérique  de  territoire  •  Schéma  local  d’accueil,  physique  et   numérique  
  65. 65. 3   • Médoc  Océan  •  Schéma  local  d’accueil,  physique  et   numérique  
  66. 66. Merci  de  votre  ahen5on     Jean-­‐Luc  Boulin  -­‐  MOPA  mopa Journée  Regroupement  mode  d’emploi  

×