Formation du 31 mai 2007 « Animation du patrimoine et tourisme culturel »

     Raconteurs de Pays:une valorisation origin...
Formation du 31 mai 2007 « Animation du patrimoine et tourisme culturel »
Un voyage statique et sensoriel : une évocation ...
Formation du 31 mai 2007 « Animation du patrimoine et tourisme culturel »
Pour mieux connaître son territoire, il apparaît...
Formation du 31 mai 2007 « Animation du patrimoine et tourisme culturel »


 LA CHARTE DES RACONTEURS DE PAYS
Préambule

«...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les Raconteurs De Pays Bruno Larralde

1 004 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 004
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
38
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les Raconteurs De Pays Bruno Larralde

  1. 1. Formation du 31 mai 2007 « Animation du patrimoine et tourisme culturel » Raconteurs de Pays:une valorisation originale du patrimoine En 1996 un groupe de salariés et d'employeurs d'Offices de Tourisme des Pyrénées Atlantiques décident de professionnaliser la fonction d'accueil souvent assurée par des salariés sans formation et en contrat précaire. Le cabinet de conseil Recto Verso Formation crée une formation originale intitulée « Raconteurs de Pays » Le concept est né. En 1998 les 10 premiers Raconteurs de Pays, leurs employeurs et un collège de personnes ressources décident de se regrouper dans l'Association des Raconteurs de Pays pour rédiger leur charte, créer une marque et un logo qu'ils déposent à l'INPI. Le réseau couvre aujourd'hui le Pays Basque intérieur et le Béarn. Au total,fin 2007, 48 personnes auront suivi la formation « Raconteur de Pays » avec Recto Verso Formation: - 10 en 1996 - 9 en 1999 - 7 en 2000. - 9 en 2004 - 13 en 2006 Aujourd’hui, 15 personnes pratiquent au quotidien leur qualité de Raconteur de pays.(voir carte des Raconteurs) et une douzaine se préparent à rejoindre le groupe. Il faut préciser qu’un certain nombre de Raconteurs ont, pour diverses raisons (familiales ou professionnelles) quitté le territoire, évolué sur d’autres postes ou dans d’autres secteurs professionnels. Le rôle de l'Association des Raconteurs de Pays Elle ne se contente plus de promouvoir et défendre le label, elle produit des outils et prestations et participe activement à la formation des futurs Raconteurs. - Promotion Création d'outils de communication: Carte plaquette regroupant toutes les prestations des Raconteurs de Pays dans les PA. Site internet: www.raconteursdepays.com Relations avec les partenaires (association, institutions...) Essaimage:étude sur le transfert du label vers d'autres territoires de la région Aquitaine. - Défense du label: Veille sur l'utilisation du terme Raconteur de Pays, respect de la charte. Validation de la qualité de Raconteur de Pays au terme de la formation. - Productions collectives: Chemin Racontant... : C'est un carnet de balade dans le quel 15 Raconteurs de Pays ont compilé des itinéraires illustré par un texte et des images; reflet de la diversité des perceptions de nos pays. Visite radiodiffusée: chronique sur le musée de Basse Navarre à St Palais. Une visite du musée en épisodes hebdomadaires diffusés par la radio Xiberoko Botza. Balades vidéos : Illustration vidéos des balades bas navarraises du carnet Chemin Racontant sous formes de clips réalisés et diffusés avec la télé locale Kanaldude. 1
  2. 2. Formation du 31 mai 2007 « Animation du patrimoine et tourisme culturel » Un voyage statique et sensoriel : une évocation de la vie dans les vallées du haut Béarn basée sur des montages audio, des interventions de Raconteurs, des dégustations. Cette prestation est conçue pour les publics à mobilité réduite et non voyants. - Formation: L'Association des Raconteurs de Pays suit les groupes de stagiaires pour faciliter leur intégration au réseau. Elle organise des rencontres entre les stagiaires et Raconteurs en activité sur le terrains lors de visites ou en organisant des soirées d'échange sur les pratiques de chacun. L'animateur de l'Association intervient aussi sur des modules de formation en y incluant l'animation d'un projet. La session actuelle aura pour projet la création de l'évènement qui célébrera les 10 ans de l'Association en 2008. Les Projets Etude des scénarios de transfert du label et du concept dans d’autres départements pour élargir le réseau en Aquitaine Projet de mise en place de prestations pour publics handicapés Création de balades audio Organisation d’un événement pour les 10 ans de l’Association La formation Contenu La présentation de la formation en module ne se justifie que pour des raisons pratiques de compréhension de l’ensemble des contenus abordés et des domaines auxquels ils se réfèrent ; en réalité, et sur le terrain, l’appréhension des choses et leur traitement se fait dans la globalité en établissant des passerelles entre les connaissances. Module 1. Pour une approche du « paysage-territoire » : lecture et interprétation. Module 2. Découverte du patrimoine culturel et touristique local. Module 3. Des primitifs comme des modernes : pour une sensiblisation à l’art. Module 4. De la conception à la réalisation d’une prestation Raconteur. Module 5. Le raconteur en situation : conte, expression corporelle. Module 6. De l’objectif au subjectif : penser les outils de communication. Module 7. Accompagnement des projets, évaluations, bilans. Une méthode, un esprit…Pour une formation en mouvement Des productions personnelles et collectives tout au long de la formation : Ces démarches qui supposent un investissement de chacun sont essentielles pour s’assurer de la compréhension d’une méthode d’investigation, progresser sur la connaissance de son propre territoire, se situer en tant qu’acteur de sa formation… Ainsi, chaque formateur responsable de son propre module aura ses propres exigences. Pour dire… se dire… garder le souvenir de son cheminement, l’équipe des formateurs a imaginé un « Carnet de Route du Raconteur » (document remis à chacun en début de stage). 2
  3. 3. Formation du 31 mai 2007 « Animation du patrimoine et tourisme culturel » Pour mieux connaître son territoire, il apparaît judicieux de faire quelques détours par les territoires voisins ; c’est ainsi l’occasion de partager une culture (pyrénéenne, béarnaise, basque…), de se retrouver autour des mêmes thèmes (St Jacques de Compostelle, le petit patrimoine rural, ou la découverte d’un milieu…). Pour répondre à ces objectifs, itinérance oblige… La formation chemine ainsi sur les sites des Raconteurs. Evaluation et validation de la qualité de Raconteur Il est essentiel de valider la qualité de Raconteur de Pays en termes de compétences (techniques, organisationnelles, humaines et sociales) acquises en formation et exploitées en situation de travail. Cette reconnaissance est aussi indispensable pour conforter le développement du réseau des Raconteurs, dans le respect de la Charte. Aussi, la validation de la démarche relève de Recto Verso Formation et de l’Association Départementale des Raconteurs de Pays des Pyrénées Atlantiques. Le dispositif d’évaluation se décline donc en deux parties : -Une évaluation formative en cours et en fin de formation (travaux personnels et mises en situation) réalisée par l’équipe des formateurs, -une validation de la qualité de Raconteur de pays, au terme de la formation par les membres de l’Association Départementale. Les Raconteurs de Pays sont à l'heure actuelle intégrés au paysage touristique des Pyrénées Atlantiques. Ils accompagnent les visiteurs sur des circuits autocar, des visites de villages et d'écomusées. Ils approfondissent la connaissance de leur territoires et grâce au caractère itinérant de la formation connaissent aussi le reste du département pour mieux informer les visiteurs. L'Association est en train de devenir une référence pour les institutions qui font appel à elle pour créer des intinéraires, ou animer un centre d'évocation mais aussi des acteurs touristiques comme des auto caristes pour la création de prestations, des entreprises pour l'organisation de stages de connaissance du millieu rural, des hébergeurs soucieux de se démarquer en proposant aussi de transmettre à leurs hôtes la mémoire des pays. Association Départementale des Raconteurs de Pays OT de Basse Navarre 64120 St Palais Contact: Bruno Larralde 06 87 41 11 25 info@raconteursdepays,com 3
  4. 4. Formation du 31 mai 2007 « Animation du patrimoine et tourisme culturel » LA CHARTE DES RACONTEURS DE PAYS Préambule « …Il y a deux manières de voyager : celle qui consiste à parcourir des centaines de paysages avec le même regard celle qui consiste à regarder un paysage avec cent regards différents… » C’est dans ce second regard que le Raconteur de Pays se situe pour mieux répondre à l’attente du visiteur : une véritable rencontre avec le Pays d’accueil. Déontologie 1 – Raconteur de Pays n’est pas un métier à part entière, mais plutôt une qualité et un complément d’activité pour des personnes qui exercent dans un Office de tourisme, une association culturelle, pour un agriculteur ayant une activité d’accueil … Quel que soit le métier d’accueil, tous les Raconteurs de Pays ont en commun une culture locale, la passion et la volonté de partager leur Pays. 2 – Le Raconteur de Pays intervient en milieu rural, sur le pays où il vit et où il travaille, le pays qu’il partage au quotidien, dont il peut être le témoin, « l’éclaireur »… 3 – Raconter c’est d’abord parler, dire avec des mots simples des choses essentielles que l’on puisera dans la vie des hommes et des femmes de son pays… 4 – Raconter c’est aussi accompagner, cheminer un moment avec le voyageur pour l’aider à regarder autrement, comprendre, aimer… 5 – Raconter son Pays c’est redonner du sens et de la valeur aux choses du quotidien : le petit patrimoine rural (un pont, une fontaine, un lavoir, un pigeonnier …), l’architecture locale (la forme des toits, les matériaux utilisés…), les outils anciens et modernes, tout ce qui fait la vie, l’histoire et les histoires… 6 – Raconter son pays, c’est donner les clefs pour comprendre une culture, une organisation sociale, une façon d’être… Ces clefs sont contenues dans les rites et les symboles, les règles, les croyances, les mythes… 7 – Plus il y aura de voix pour raconter le Pays, plus l’histoire sera belle… Trait d’union entre les communautés rurales et les visiteurs, le Raconteur facilite la rencontre avec le berger, le paysan, l’artisan, le passionné, le « spécialiste de la question »… Autant de témoignages, de moments d’émotion à partager, de possibilités d’échange entre l’ici et l’ailleurs… 8 – Raconter c’est faire parler les hommes, mais aussi les choses : les pierres qui peuvent raconter un chemin, les paysages façonnés par l’histoire de la terre et des hommes, témoins vivants pour qui sait repérer les traces et les empreintes, les indices et les signes… 9 – Raconter son Pays, c’est aussi faire acte de transmission du patrimoine : participer à une collecte d’informations sur les savoirs et savoir-faire en passe de disparaître, et les transmettre à la population locale… Raconteurs de pays est une marque déposée appartenant à l'Association des Raconteurs de Pays 4

×