L’impact de la loi NOTRe
sur l’organisation locale
du tourisme
Photo Edgaras Madelskis
Jean-Luc Boulin
Directeur
@jeanlucboulin
www.aquitaine-mopa.fr
La loi NOTRe
Loi
N
O
T
R
e
 Votée le 16 juillet 2015
 Entrera en vigueur en janvier 2017
 L’article 21 concerne plus
pr...
Article 21
2° L’article L. 134-2 est ainsi rédigé :
« Art. L. 134-2. – Les communautés de communes et les communautés
d’ag...
Article 21
Article 21
II. – Le code du tourisme est ainsi modifié :
1° A L’article L. 133-1 est complété par un alinéa ain...
La Loi NOTRe
Loi
N
O
T
R
e
• La compétence tourisme sera donc bien communautaire à la
promulgation de la loi qui entre en ...
La Loi NOTRe
Loi
N
O
T
R
e
Les offices de tourisme qui subsistent dans les communes :
• La compétence étant communautaire,...
La Loi NOTRe – Cas de figure
Loi
N
O
T
R
e
La Loi NOTRe – Cas de figure
Loi
N
O
T
R
e
La Loi NOTRe – Cas de figure
Loi
N
O
T
R
e
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'impact de la loi NOTRe sur les offices de tourisme

20 469 vues

Publié le

Premiers éléments de réflexion sur l'impact de la loi NOTRe pour les offices de tourisme. Dans les communautés de communes, mais également dans les stations classées ou dans les communes représentant une marque territoriale protégée

Publié dans : Voyages

L'impact de la loi NOTRe sur les offices de tourisme

  1. 1. L’impact de la loi NOTRe sur l’organisation locale du tourisme Photo Edgaras Madelskis
  2. 2. Jean-Luc Boulin Directeur @jeanlucboulin www.aquitaine-mopa.fr
  3. 3. La loi NOTRe Loi N O T R e  Votée le 16 juillet 2015  Entrera en vigueur en janvier 2017  L’article 21 concerne plus précisément l’organisation locale du tourisme
  4. 4. Article 21 2° L’article L. 134-2 est ainsi rédigé : « Art. L. 134-2. – Les communautés de communes et les communautés d’agglomération exercent de plein droit, en lieu et place des communes membres, la compétence en matière de promotion du tourisme, dont la création d’offices de tourisme, au sens du 2° du I de l’article L. 5214-16 et du 1° du I de l’article L. 5216-5 du code général des collectivités territoriales. « À l’occasion du transfert de cette compétence aux communautés de communes et aux communautés d’agglomération, les offices de tourisme des communes touristiques et des stations classées de tourisme sont transformés en bureaux d’information de l’office de tourisme intercommunal, sauf lorsqu’ils deviennent le siège de cet office. L’organe délibérant de l’établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre peut cependant décider, au plus tard trois mois avant l’entrée en vigueur du transfert de la compétence, de maintenir des offices de tourisme distincts pour des stations classées de tourisme, en définissant les modalités de mutualisation des moyens et des ressources des offices de tourisme intercommunaux existant sur son territoire. » ; Loi N O T R e
  5. 5. Article 21 Article 21 II. – Le code du tourisme est ainsi modifié : 1° A L’article L. 133-1 est complété par un alinéa ainsi rédigé : « Lorsque coexistent sur le territoire d’une même commune ou d’un même établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre plusieurs marques territoriales protégées distinctes par leur situation, leur appellation ou leur mode de gestion, la commune est autorisée à créer un office de tourisme pour chacun des sites disposant d’une marque territoriale protégée. » ; Loi N O T R e
  6. 6. La Loi NOTRe Loi N O T R e • La compétence tourisme sera donc bien communautaire à la promulgation de la loi qui entre en vigueur fin 2016. • Mais est donc établie la possibilité de faire subsister des offices de tourisme communaux dans les stations classées et pour les sites ayant des marques territoriales protégées (donc déposées à l'INPI). Ce dernier cas de figure (les marques territoriales) peuvent concerner par exemple la même commune qui aurait deux stations de ski sur son territoire.
  7. 7. La Loi NOTRe Loi N O T R e Les offices de tourisme qui subsistent dans les communes : • La compétence étant communautaire, il s'agira donc d'offices de tourisme communautaires à compétence territoriale communale. • Ce qui impliquera : – une gouvernance avec des conseillers communautaires dans l'organe délibérant, – un budget alloué par l'intercommunalité. • Reste la question des “compétences facultatives” des offices de tourisme comme la gestion d’équipement, par exemple.
  8. 8. La Loi NOTRe – Cas de figure Loi N O T R e
  9. 9. La Loi NOTRe – Cas de figure Loi N O T R e
  10. 10. La Loi NOTRe – Cas de figure Loi N O T R e

×