Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.
Pourquoi intégrer la newsletter et le mail à une stratégie digitale
gagnante
Comment faire pour produire des newsletters e...
L'IMPACT DE LA NEWSLETTER
La newsletter et le mail, des médias de contenu et d'image au service de la
marque et de sa perf...
… ET CÔTÉ MISE EN ŒUVRE ET R.O.I. ?
Elle contribue au succès d'une stratégie marketing et d’un dispositif global où
la mar...
le territoire de marque
le centre d'intérêt commun
la marque
ses engagements
ses produits
mise
en
action
je suis dans mon ...
INTERET
CONNAISSANCE ADHESION ACTION
UNE CONSTRUCTION ÉDITORIALE ET GRAPHIQUE PENSÉE
@SCOOPITONE
DES CONTENUS A VALEUR AJOUTÉE
@SCOOPITONE
avec une valeur d'usage
informatifs
engageants
jouant sur la proximité
utiles
en...
À chaque degré de maturité d’une communauté correspond une incitation.
Avec un objectif clair : adhérer, pousser à l’achat...
DES ESPACES CLÉS
Tous les webmails affichent a minima l'identité de l'émetteur et l'objet. Beaucoup permettent de voir le ...
délivrabilité ouvertureexposition
l'expéditeur
l'objet
le début du
message
 à bannir : l'adresse type contac@ ou acronyme...
CRITÈRES DE CHOIX D'UNE SOLUTION DE GESTION
Il existe de très nombreux outils, en cloud ou sur serveur, gratuits, en freem...
@SCOOPITONE
taux de délivrabilité taux d'ouverture
taux de click taux de viralité
D'autres indicateurs peuvent être mis en...
Vous aimez cette lettre d'information ?
Fa ites-la suivre à voscollègues.
Inscrip tion à la newsletter
Focus: L'éditeur, u...
UN EXEMPLE DE
NEWSLETTER MÉDIA BTOB
@SCOOPITONE
Support communautaire au service de la
promotion et de la pratique de la p...
animation des clients
web & store
 sur fichier clients et abonnés
Facebook
double animation locale et
nationale
 en rela...
@SCOOPITONE
UN EXEMPLE DE
NEWSLETTER BTOC
DES EXEMPLES DE MAILS
lancement d'un programme
de fidélisation pour une
banque
 clients sociétaires
 managers
 collabor...
Marc-Philippe Dubreuil
mpdubreuil@scoopitone.com | 06 84 33 00 51
Jean-François Moruzzi
jfmoruzzi@scoopitone.com | 06 27 7...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

newsletters et emailing : les clés du succés

337 vues

Publié le

Pourquoi intégrer la newsletter et le mail à une stratégie digitale gagnante.
Comment faire pour produire des newsletters et des mails efficaces

Publié dans : Marketing
  • Identifiez-vous pour voir les commentaires

  • Soyez le premier à aimer ceci

newsletters et emailing : les clés du succés

  1. 1. Pourquoi intégrer la newsletter et le mail à une stratégie digitale gagnante Comment faire pour produire des newsletters et des mails efficaces @SCOOPITONE
  2. 2. L'IMPACT DE LA NEWSLETTER La newsletter et le mail, des médias de contenu et d'image au service de la marque et de sa performance.  Elle fédère une communauté autour d'un centre d'intérêt, d'un besoin ou d'une attente dont la marque en devient le centre et l'animateur.  Elle établit un lien fort entre la marque et son environnement (clients, prescripteurs/ambassadeurs, partenaires, collaborateurs).  Elle renforce l'image et contribue directement à la performance commerciale par une incitation à l'action.  Elle porte une récurrence qui cimente une relation trop souvent fragmentée et atomisée.  Elle crée un point de contact supplémentaire avec le marché et les clients.  Elle permet d'assurer à la marque une présence sur le "dark social" (messageries, mail…), relais des réseaux sociaux. @SCOOPITONE
  3. 3. … ET CÔTÉ MISE EN ŒUVRE ET R.O.I. ? Elle contribue au succès d'une stratégie marketing et d’un dispositif global où la marque a :  La maîtrise et le contrôle de sa (ses) cible(s) : on sait précisément à qui l'on parle, contrairement aux réseaux sociaux.  L'assurance d'une diffusion et d'un adressage quand le "reach" des réseaux sociaux baisse et que la présence des messages sur les timelines est contrainte.  La possibilité d'adresser des messages ciblés "one to one", selon des comportements (attractivité) ou des postures (typologie d'acheteur), en utilisant les données récoltées (segmentation).  Une connaissance de la performance par une analyse a posteriori : taux d'ouverture, zones cliquées, viralité / engagement, taux de conversion.  Une maîtrise des coûts (planification budgétaire). @SCOOPITONE
  4. 4. le territoire de marque le centre d'intérêt commun la marque ses engagements ses produits mise en action je suis dans mon univers je suis en confiance je découvre je suis séduit je décide j'agis UNE ARCHITECTURE TOURNÉE VERS L'EFFICACITÉ Pas de la promotion mais une architecture éditoriale en 3 séquences pour engager. @SCOOPITONE
  5. 5. INTERET CONNAISSANCE ADHESION ACTION UNE CONSTRUCTION ÉDITORIALE ET GRAPHIQUE PENSÉE @SCOOPITONE
  6. 6. DES CONTENUS A VALEUR AJOUTÉE @SCOOPITONE avec une valeur d'usage informatifs engageants jouant sur la proximité utiles en cohérence avec les valeurs rendre simple ce qui est compliqué qui respectent fiables non promotionnels vivants fédérateurs et communautaires
  7. 7. À chaque degré de maturité d’une communauté correspond une incitation. Avec un objectif clair : adhérer, pousser à l’achat, susciter l’attention, éveiller l’intérêt ou se faire connaître. Il faut donc le bon message dans sa forme pour convertir la bonne cible. appel à actiontexte et photo la promesse  descriptif et incitatif = comme un titre de Une de presse  idéalement 50 caractères maximum  engageant mais attention à pouvoir tenir la promesse, pas racoleur ni promotionnel l'engagement  précis, clair, descriptif, déculpabilisant et sans interrogations possibles  choix multiples l'offre et les bénéfices  clair et structuré = titres et paragraphes  hiérarchisé  ton adapté à la cible et à sa proximité objet du mail À CHAQUE ESPACE SON UTILITÉ ET SA CONTRIBUTION émetteur l'adhésion  de la proximité entre l'émetteur et le destinataire dépendra l'intérêt…et la lecture  expéditeur identifié = signé @SCOOPITONE
  8. 8. DES ESPACES CLÉS Tous les webmails affichent a minima l'identité de l'émetteur et l'objet. Beaucoup permettent de voir le haut du message. D'où l'importance de soigner leur contenu. Le haut du mail, visible dans la plupart des webemials est aussi à soigner : accroches, sommaire, photo… @SCOOPITONE
  9. 9. délivrabilité ouvertureexposition l'expéditeur l'objet le début du message  à bannir : l'adresse type contac@ ou acronyme@  personnaliser l'expéditeur pour rassurer (cf. call centers) : un mail c'est toujours du one to one  court : 5-7 mots, avec un artifice graphique comme un picto, une image ou un logo (ne pas en abuser)  sur la forme d'une accroche / titre, avec une promesse et/ou incitation  avec le nom de la marque s'il n'est pas dans l'expéditeur : image et mémorisation (top of mind)  un texte introductif qui, à l'instar du chapô en presse, résume le contenu du mail  contient les éléments de forme comme le ton, le vocabulaire (mots clés)...  il peut être très visuel : photo, typo, illustration... le destinataire  son nom ou son adresse  attention, pas de destinataires en Cc ni avec l'adresse de l'expéditeur mais le nom du destinataire ou son adresse © Scoopitone action L'EFFICACITÉ CACHÉE DES MAILS
  10. 10. CRITÈRES DE CHOIX D'UNE SOLUTION DE GESTION Il existe de très nombreux outils, en cloud ou sur serveur, gratuits, en freemium ou SAS. Tous ont plus ou moins les mêmes fonctionnalités et les différences se font sur l'ergonomie, les capacités de traitement des volumes, les options, l'automatisation de tâches (moment d'envoi, lots, tests A/B…), les outils de pilotage, la granularité des infos de data et le coût. Ils ont trois fonctions majeures. Le choix se fera à partir d'un cahier des charges mettant en avant les fonctionnalités prépondérantes. préparer  recueillir de l'information  récupérer des fichiers (issus du CRM, de réseaux sociaux ou de bdd) et les enrichir  collecter des adresses (opérations) créer  définir les templates  incorporer le contenu (CMS)  préparer les envois (temps, volume)  agréger et dédupliquer les sources d'adresses opérer  distribuer sans rejets (spam)  remonter des informations (KPI) et les analyser (tableau de bord)  utiliser les informations (mise à jour des fichiers, catégorisation)
  11. 11. @SCOOPITONE taux de délivrabilité taux d'ouverture taux de click taux de viralité D'autres indicateurs peuvent être mis en place, Ils sont en relation avec l'activité et les objectifs assignés à la newsletter ou au mail :  le nb de VU du site  le nombre d'appels à un call center ou le nombre de demandes d'informations  le chiffe d'affaires généré  etc. NON MESURABLE taux d'exposition* * la newsletter et le mail sont visibles partiellement (au moins l'objet) dans le webmail du destinataire  il y a donc une exposition à la marque ou au message DES INDICATEURS DE RÉUSSITE …
  12. 12. Vous aimez cette lettre d'information ? Fa ites-la suivre à voscollègues. Inscrip tion à la newsletter Focus: L'éditeur, un rôle clé au cœ ur même de chaque manuel Vous ne conna issez généra lement p a sson nom et sa nsd oute p a sson rôle. Et p ourta nt… l’éd iteur est à l’origine d e tout p rojet d ’éd ition. Vérita b le chef d ’orchestre d e nomb reux métiers, l’éd iteur exerce un rôle clé d a nsla réa lisa tion d ’un ma nuel scola ire, d e la concep tion jusq u’à la va lid a tion d e tousles élémentsà imp rimer... Lire la suite Focus: Lesbudgets d'acquisition Une d ota tion d e 150 millionsd ’euros est p révue p our l’a cha t d e nouvea ux ma nuelsp a r les éta b lissementsscola ires p ub licset p rivés, soit un nomb re d e 3 à 4 ma nuelsp a r élève selon le nivea u. Pour la rentrée 2016, cela rep résente (d a nslescollèges p ub lics) une d ota tion p a r élève d e 54,30€. Pour mémoire, en 2015 cette d ota tion p a r élève n’éta it q ue d e 7,54€... Vous avez manqué le premiernuméro de "La Fabrique des manuels"? Vous p ouvezretrouver l'intégra lité d e la série d e rep orta gessur le site d e "La Fa b riq ue d esMa nuels"d eséd itionsBelin ! Numéro précédent : Bienvenue d a nsla fa b riq ue. Lesmétiers - 5 p ointsclésd e la réforme > Consulter Cette semaine : L'a uteur d e ma nuel scola ire - L'éd iteur - Les b ud gets d 'a cq uisition Parrainez un collègue Je parraine ! Restons en contact Ilsvousconseillent p our vosp rojets, vousinforment et font remonter vos p ra tiq ues, vosb esoinsa ux éq uip esq ui éla b orent le ma tériel p éd a gogiq ue. Ils sont vosp a rtena iresb ienveilla nts: Zied Chaibi Votre c ontac t pour v os demandes de spéc imens Lui écrire Filippo Silva Votre délégué pédagogique OUEST Lui écrire Magali Titus Votre délégué pédagogique EST Lui écrire Pour toute informa tion, d ema nd e d e rend ez-vous, d 'offres sp écifiq uesp our votre éta b lissement, conta ctez-nousa u 01 55 42 84 00 ou écrivez-nousà enseigna nts@ed itions-b elin.fr 8 rue Férou 75278 Paris Cedex 6 Pour ne plus recevoir la lettre La Fabrique des m anu des Editions Belin, cliquez sur ce lien. Pour ne plus recevoir aucune inform ation de la part des Editions Belin, cliquez sur ce lien. © Editions Belin 2016 Voir en ligne Sommaire 1. Interview d'un auteur de manuel 2. Focus : L'éditeur, un rôle clé au cœ ur de chaque manuel 3. Focus : Les budgets d'acquisition de l'Etat 4. Vos contacts Au fil des emails, nous vous proposons une série inédite de reportages et d’entretiens. Il vous permettent de mieux connaître tous les métiers de la chaîne de fabrication des manuels que vous allez prochainement recevoir et que vous utilisez chaque jour. Aujourd’hui, partons à la rencontre de Gaëlle Brodhag, professeur et auteur de manuel Belin. "Je me suis basée sur mon expérience de la classe " Ga ëlle Brod ha g, a uteur d e ma nuels scola ires d e collège p our les Ed itions Belin est d ’a b ord enseigna nte en collège, à Amiens. Elle nousexp liq ue comment elle a tra va illé p our créer d escontenusréellement en a d éq ua tion a vec la p ra tiq ue d e l’enseignement, en a ccord a vec la réforme. Vous êtes auteur de manuels scolairespour les éditionsBelin, mais vous êtes avant tout enseignante. N'est-ce pas ? Gaëlle Brodhag : oui, je suisProfesseur d e lettrescla ssiq ues, Fra nça iset La tin, d ep uisd ix a nsa u collège Arthur Rimb a ud , à Amiens. Un éta b lissement situé d a ns le q ua rtier nord , cla ssé en REP+ (Résea u d ’éd uca tion p riorita ire) d a nsleq uel une ma jorité d e jeunesissus d e milieux confrontésà d esd ifficultésimp orta ntes, côtoie a ussi une certa ine mixité socia le. C'est un collège étonna nt, où l’intérêt p our la p éd a gogie et la q ua lité d e l’enseignement nousp ermettent d ’ob tenir d esrésulta tsvra iment encoura gea nts. Voir en ligne “Renouveler l'approche pédagogique, c'est une véritable aventure ” Lire la suite UN EXEMPLE DE NEWSLETTER BTOBACCROCHE "promesse" SOMMAIRE mots clés ARTICLE INTERVIEW ILLUSTRÉE info et proximité NEWS ET DOSSIERS expertise et partage ENGAGEMENT ET ACTION adhésion lancement d'une collection de manuels scolaires  enseignants prescripteurs  en appui d'un site évènementiel  en complément d'une page Facebook et d'un community management @SCOOPITONE
  13. 13. UN EXEMPLE DE NEWSLETTER MÉDIA BTOB @SCOOPITONE Support communautaire au service de la promotion et de la pratique de la psychométrie  professionnels de santé confrontés à l'évaluation de la personne : psychologues, orthophonistes…  informations, pratique et retour d'expérience  Autonome : pas de lins vers autre support (à suivre…) SIGNATURE ET IDENTIFICATION EXPERT TRAITEMENT TYPE UNE avec sommaire et photo / texte lecture directe sans ouverture
  14. 14. animation des clients web & store  sur fichier clients et abonnés Facebook double animation locale et nationale  en relais du Club Phox  dans une logique cross canal  alertes sur page facebook pour création d'audience et recrutement UN EXEMPLE DE NEWSLETTER BTOC @SCOOPITONE
  15. 15. @SCOOPITONE UN EXEMPLE DE NEWSLETTER BTOC
  16. 16. DES EXEMPLES DE MAILS lancement d'un programme de fidélisation pour une banque  clients sociétaires  managers  collaborateurs siège  collaborateurs terrain * mails présentés sans enrichissement graphique promotion d'une offre de services pour une mutuelle  adhérents  4 vagues de 4 mails @SCOOPITONE
  17. 17. Marc-Philippe Dubreuil mpdubreuil@scoopitone.com | 06 84 33 00 51 Jean-François Moruzzi jfmoruzzi@scoopitone.com | 06 27 74 52 99 blog et newsletter @scoopitone #scoopitone www.scoopitone.com PARIS|ROUEN NOUS CONTACTER NOUS SUIVRE

×