SlideShare une entreprise Scribd logo

Chauffage et climatisation

exposé

1  sur  92
Télécharger pour lire hors ligne
Chauffage et climatisation


UNIVERSITE AMMAR THELIDJI LAGHOUAT
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE
MODULE ATELIER
4 emeANNEE
2009/2010
Plan de travail
Introduction
A.CHAUFFAGE
1- Historique
2- Classification des installations de chauffage :
3- Les déférentes systèmes de chauffage
3-1- Chauffage centrale:
3-1-1- eau chaude
3-1-2- Chauffages a vapeur
3-1-3Chauffage a air chaude
3-1-4 Chauffage électrique
4- Source de chaleur
B- CLIMATISATION
B-1- LA VENTILATION
B-1-1- SYSTEME A : ventilation
naturelle
B-1-2- SYSTEME B : ou simple flux
avec pulsion mécanique)
B-1-3- SYSTEME C : ou simple flux
avec extraction mécanique)
B-1-4- SYSTEME D : (ou double
flux)
B-2- LA CLIMATISATIN
B-2-1- Les caractéristiques et
technique
B-2-2- Les différents systèmes de
climatisation
B-2-3- Le renouvellement d'air
B-2-4- les types des climatiseurs
B-2-5- La climatisation fixe sans
groupe extérieur
B-2-6-Armoire de climatisation
b-2-7-Unité de toiture - "roof top"
B-2-8-Régulation
conclusion
Le corps humain est un organisme qui nécessite physiologiquement une
température constante intérieur de 37°C, c'est le bien-être autrement dit le
confort. L'utilisation de chauffage a pour but de compenser les pertes
calorifiques du corps humain pendant la saison froide en réchauffant son
environnement de façon à réaliser un équilibre entre production de chaleur
et déperdition, et assurer aussi le bien- être de l'être humain.
Chauffage et climatisation

Recommandé

Climatisation et ventilation
Climatisation et ventilationClimatisation et ventilation
Climatisation et ventilationSami Sahli
 
Chauffage climatisation ventilation et isolaion thermique et accoustique
Chauffage climatisation ventilation et isolaion thermique et accoustiqueChauffage climatisation ventilation et isolaion thermique et accoustique
Chauffage climatisation ventilation et isolaion thermique et accoustiqueSami Sahli
 
La ventilation dans les batiments
La ventilation dans les batimentsLa ventilation dans les batiments
La ventilation dans les batimentsconductriceTB
 
La ventilation naturelle dans les longements
La ventilation naturelle dans les longementsLa ventilation naturelle dans les longements
La ventilation naturelle dans les longementsYahia El Hadj Billal
 

Contenu connexe

Tendances

Confort thermique 02
Confort thermique 02Confort thermique 02
Confort thermique 02Sami Sahli
 
Bilan thermique d’un bâtiment
Bilan thermique d’un bâtimentBilan thermique d’un bâtiment
Bilan thermique d’un bâtimentSami Sahli
 
Climatisation 3
Climatisation 3Climatisation 3
Climatisation 3rabahrabah
 
Cprps d'etat secondaire
Cprps d'etat secondaireCprps d'etat secondaire
Cprps d'etat secondaireSami Sahli
 
L’effet de la conception Architecturale sur la thermique du bâtiment et vice ...
L’effet de la conception Architecturale sur la thermique du bâtiment et vice ...L’effet de la conception Architecturale sur la thermique du bâtiment et vice ...
L’effet de la conception Architecturale sur la thermique du bâtiment et vice ...Mȉss ArćhiťeĉtuƦā
 
Isolation thermique
Isolation thermiqueIsolation thermique
Isolation thermiqueSami Sahli
 
Confort en architecture
Confort en architectureConfort en architecture
Confort en architectureSami Sahli
 
Plombrie saniatire & gaz 01
Plombrie saniatire & gaz 01Plombrie saniatire & gaz 01
Plombrie saniatire & gaz 01Sami Sahli
 
Confort thermique et l'habitât
Confort thermique et l'habitâtConfort thermique et l'habitât
Confort thermique et l'habitâtSami Sahli
 
Plomberie sanitaire
Plomberie sanitairePlomberie sanitaire
Plomberie sanitaireSami Sahli
 
Confort et ensoleiillement
Confort et ensoleiillementConfort et ensoleiillement
Confort et ensoleiillementSami Sahli
 
La serre dans le batiment
La serre dans le batimentLa serre dans le batiment
La serre dans le batimentInes SOltani
 

Tendances (20)

Principes de base_chauffage
Principes de base_chauffagePrincipes de base_chauffage
Principes de base_chauffage
 
Confort thermique 02
Confort thermique 02Confort thermique 02
Confort thermique 02
 
Bilan thermique d’un bâtiment
Bilan thermique d’un bâtimentBilan thermique d’un bâtiment
Bilan thermique d’un bâtiment
 
Climatisation 3
Climatisation 3Climatisation 3
Climatisation 3
 
Cprps d'etat secondaire
Cprps d'etat secondaireCprps d'etat secondaire
Cprps d'etat secondaire
 
L’effet de la conception Architecturale sur la thermique du bâtiment et vice ...
L’effet de la conception Architecturale sur la thermique du bâtiment et vice ...L’effet de la conception Architecturale sur la thermique du bâtiment et vice ...
L’effet de la conception Architecturale sur la thermique du bâtiment et vice ...
 
L'isolation thermique
L'isolation thermiqueL'isolation thermique
L'isolation thermique
 
Isolation thermique
Isolation thermiqueIsolation thermique
Isolation thermique
 
Ventilation
VentilationVentilation
Ventilation
 
La climatisation
La climatisationLa climatisation
La climatisation
 
Confort en architecture
Confort en architectureConfort en architecture
Confort en architecture
 
Confort thérmique
Confort thérmiqueConfort thérmique
Confort thérmique
 
Plombrie saniatire & gaz 01
Plombrie saniatire & gaz 01Plombrie saniatire & gaz 01
Plombrie saniatire & gaz 01
 
Confort thermique et l'habitât
Confort thermique et l'habitâtConfort thermique et l'habitât
Confort thermique et l'habitât
 
Confort 03
Confort 03Confort 03
Confort 03
 
Plomberie sanitaire
Plomberie sanitairePlomberie sanitaire
Plomberie sanitaire
 
Confort et ensoleiillement
Confort et ensoleiillementConfort et ensoleiillement
Confort et ensoleiillement
 
Expose dlimi (1)
Expose dlimi (1)Expose dlimi (1)
Expose dlimi (1)
 
La serre dans le batiment
La serre dans le batimentLa serre dans le batiment
La serre dans le batiment
 
L'isolation thermique
L'isolation thermiqueL'isolation thermique
L'isolation thermique
 

En vedette

08 confort acoustique
08 confort acoustique08 confort acoustique
08 confort acoustiqueLäm Oússà
 
Végétation & confort
Végétation & confortVégétation & confort
Végétation & confortSami Sahli
 
Acoustique architecturale & isolation phonique
Acoustique architecturale & isolation phoniqueAcoustique architecturale & isolation phonique
Acoustique architecturale & isolation phoniqueSami Sahli
 
Acoustique et isolation phonique
Acoustique et isolation phoniqueAcoustique et isolation phonique
Acoustique et isolation phoniqueSami Sahli
 
Gaz aep assainissement
Gaz aep assainissementGaz aep assainissement
Gaz aep assainissementSami Sahli
 
Plombrie saniatire & gaz 03
Plombrie saniatire & gaz 03Plombrie saniatire & gaz 03
Plombrie saniatire & gaz 03Sami Sahli
 
Alimentation en eau potable1
Alimentation en eau potable1Alimentation en eau potable1
Alimentation en eau potable1Hiba Architecte
 

En vedette (7)

08 confort acoustique
08 confort acoustique08 confort acoustique
08 confort acoustique
 
Végétation & confort
Végétation & confortVégétation & confort
Végétation & confort
 
Acoustique architecturale & isolation phonique
Acoustique architecturale & isolation phoniqueAcoustique architecturale & isolation phonique
Acoustique architecturale & isolation phonique
 
Acoustique et isolation phonique
Acoustique et isolation phoniqueAcoustique et isolation phonique
Acoustique et isolation phonique
 
Gaz aep assainissement
Gaz aep assainissementGaz aep assainissement
Gaz aep assainissement
 
Plombrie saniatire & gaz 03
Plombrie saniatire & gaz 03Plombrie saniatire & gaz 03
Plombrie saniatire & gaz 03
 
Alimentation en eau potable1
Alimentation en eau potable1Alimentation en eau potable1
Alimentation en eau potable1
 

Similaire à Chauffage et climatisation

Conception et calcul des chaudières
Conception et calcul des chaudièresConception et calcul des chaudières
Conception et calcul des chaudièresghoust
 
Geothermie V3.pptx
Geothermie V3.pptxGeothermie V3.pptx
Geothermie V3.pptxAbdouradi
 
Energie geothermique
Energie  geothermiqueEnergie  geothermique
Energie geothermiqueSami Sahli
 
Synthèse géothermie
Synthèse géothermieSynthèse géothermie
Synthèse géothermiearleuein
 
Découvrez les travaux de rénovation thermique les plus efficaces : changer le...
Découvrez les travaux de rénovation thermique les plus efficaces : changer le...Découvrez les travaux de rénovation thermique les plus efficaces : changer le...
Découvrez les travaux de rénovation thermique les plus efficaces : changer le...Travauxlib
 
Tout ce que vous devez savoir sur les pompes à chaleur géothermiques.docx
Tout ce que vous devez savoir sur les pompes à chaleur géothermiques.docxTout ce que vous devez savoir sur les pompes à chaleur géothermiques.docx
Tout ce que vous devez savoir sur les pompes à chaleur géothermiques.docxSamsonJeremie
 
POMPE A CHALEUR.pdf
POMPE A CHALEUR.pdfPOMPE A CHALEUR.pdf
POMPE A CHALEUR.pdfCheiimae
 
Les puits canadiens
Les puits canadiensLes puits canadiens
Les puits canadiensssuser042434
 
110509 ibam chauffage
110509 ibam chauffage110509 ibam chauffage
110509 ibam chauffagemaithassou
 
Assises des EnR en milieu urbain 2012 - Réhabilitation de la Maison de Radio ...
Assises des EnR en milieu urbain 2012 - Réhabilitation de la Maison de Radio ...Assises des EnR en milieu urbain 2012 - Réhabilitation de la Maison de Radio ...
Assises des EnR en milieu urbain 2012 - Réhabilitation de la Maison de Radio ...Pôle Réseaux de Chaleur - Cerema
 
Achoura sarra production thermique
Achoura sarra production thermiqueAchoura sarra production thermique
Achoura sarra production thermiqueSarra Achoura
 
Guide pratique - Installer une pompe à chaleur - Ademe
Guide pratique - Installer une pompe à chaleur - AdemeGuide pratique - Installer une pompe à chaleur - Ademe
Guide pratique - Installer une pompe à chaleur - AdemeBuild Green
 
Geo climatisation TotalEcoEnergy
Geo climatisation TotalEcoEnergyGeo climatisation TotalEcoEnergy
Geo climatisation TotalEcoEnergyAzi Col
 
Vitopend 100 w-whkb
Vitopend 100 w-whkbVitopend 100 w-whkb
Vitopend 100 w-whkbCoolio666
 
Cosseco présentation du batiment ruida, chatel st denis, fribourg
Cosseco présentation du batiment ruida, chatel st denis, fribourgCosseco présentation du batiment ruida, chatel st denis, fribourg
Cosseco présentation du batiment ruida, chatel st denis, fribourgpguiolc
 

Similaire à Chauffage et climatisation (20)

Conception et calcul des chaudières
Conception et calcul des chaudièresConception et calcul des chaudières
Conception et calcul des chaudières
 
Tst cm1 presentation
Tst cm1 presentationTst cm1 presentation
Tst cm1 presentation
 
Geothermie V3.pptx
Geothermie V3.pptxGeothermie V3.pptx
Geothermie V3.pptx
 
Energie geothermique
Energie  geothermiqueEnergie  geothermique
Energie geothermique
 
Géothermie
GéothermieGéothermie
Géothermie
 
Synthèse géothermie
Synthèse géothermieSynthèse géothermie
Synthèse géothermie
 
Découvrez les travaux de rénovation thermique les plus efficaces : changer le...
Découvrez les travaux de rénovation thermique les plus efficaces : changer le...Découvrez les travaux de rénovation thermique les plus efficaces : changer le...
Découvrez les travaux de rénovation thermique les plus efficaces : changer le...
 
Tout ce que vous devez savoir sur les pompes à chaleur géothermiques.docx
Tout ce que vous devez savoir sur les pompes à chaleur géothermiques.docxTout ce que vous devez savoir sur les pompes à chaleur géothermiques.docx
Tout ce que vous devez savoir sur les pompes à chaleur géothermiques.docx
 
POMPE A CHALEUR.pdf
POMPE A CHALEUR.pdfPOMPE A CHALEUR.pdf
POMPE A CHALEUR.pdf
 
Les puits canadiens
Les puits canadiensLes puits canadiens
Les puits canadiens
 
110509 ibam chauffage
110509 ibam chauffage110509 ibam chauffage
110509 ibam chauffage
 
Assises des EnR en milieu urbain 2012 - Réhabilitation de la Maison de Radio ...
Assises des EnR en milieu urbain 2012 - Réhabilitation de la Maison de Radio ...Assises des EnR en milieu urbain 2012 - Réhabilitation de la Maison de Radio ...
Assises des EnR en milieu urbain 2012 - Réhabilitation de la Maison de Radio ...
 
Achoura sarra production thermique
Achoura sarra production thermiqueAchoura sarra production thermique
Achoura sarra production thermique
 
Rapport thématique terrain g8
Rapport thématique terrain   g8Rapport thématique terrain   g8
Rapport thématique terrain g8
 
Géothermie 101
Géothermie 101Géothermie 101
Géothermie 101
 
Guide pratique - Installer une pompe à chaleur - Ademe
Guide pratique - Installer une pompe à chaleur - AdemeGuide pratique - Installer une pompe à chaleur - Ademe
Guide pratique - Installer une pompe à chaleur - Ademe
 
Geo climatisation TotalEcoEnergy
Geo climatisation TotalEcoEnergyGeo climatisation TotalEcoEnergy
Geo climatisation TotalEcoEnergy
 
Vitopend 100 w-whkb
Vitopend 100 w-whkbVitopend 100 w-whkb
Vitopend 100 w-whkb
 
Cosseco présentation du batiment ruida, chatel st denis, fribourg
Cosseco présentation du batiment ruida, chatel st denis, fribourgCosseco présentation du batiment ruida, chatel st denis, fribourg
Cosseco présentation du batiment ruida, chatel st denis, fribourg
 
Constitution réseau de chaleur
Constitution réseau de chaleurConstitution réseau de chaleur
Constitution réseau de chaleur
 

Dernier

Dynamique d’infection et gestion de la coccidiose chez la chevrette
Dynamique d’infection et gestion de la coccidiose chez la chevretteDynamique d’infection et gestion de la coccidiose chez la chevrette
Dynamique d’infection et gestion de la coccidiose chez la chevretteInstitut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire - INOSYS Réseaux d'élevage Bovins Viande - Partie 1
Webinaire - INOSYS Réseaux d'élevage Bovins Viande - Partie 1 Webinaire - INOSYS Réseaux d'élevage Bovins Viande - Partie 1
Webinaire - INOSYS Réseaux d'élevage Bovins Viande - Partie 1 Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire - INOSYS Réseaux d'élevage Bovins Viande - Partie 2
Webinaire - INOSYS Réseaux d'élevage Bovins Viande - Partie 2Webinaire - INOSYS Réseaux d'élevage Bovins Viande - Partie 2
Webinaire - INOSYS Réseaux d'élevage Bovins Viande - Partie 2Institut de l'Elevage - Idele
 
Dépistage des Mycoplasmoses Caprines sur laits de tank
Dépistage des Mycoplasmoses Caprines sur laits de tankDépistage des Mycoplasmoses Caprines sur laits de tank
Dépistage des Mycoplasmoses Caprines sur laits de tankInstitut de l'Elevage - Idele
 
Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les él...
Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les él...Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les él...
Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les él...Institut de l'Elevage - Idele
 

Dernier (7)

Dynamique d’infection et gestion de la coccidiose chez la chevrette
Dynamique d’infection et gestion de la coccidiose chez la chevretteDynamique d’infection et gestion de la coccidiose chez la chevrette
Dynamique d’infection et gestion de la coccidiose chez la chevrette
 
Le revenu des exploitations bovins viande - 2023
Le revenu des exploitations bovins viande - 2023Le revenu des exploitations bovins viande - 2023
Le revenu des exploitations bovins viande - 2023
 
Webinaire - INOSYS Réseaux d'élevage Bovins Viande - Partie 1
Webinaire - INOSYS Réseaux d'élevage Bovins Viande - Partie 1 Webinaire - INOSYS Réseaux d'élevage Bovins Viande - Partie 1
Webinaire - INOSYS Réseaux d'élevage Bovins Viande - Partie 1
 
Dépistage CAEV sur lait de tank en Bretagne
Dépistage CAEV sur lait de tank en BretagneDépistage CAEV sur lait de tank en Bretagne
Dépistage CAEV sur lait de tank en Bretagne
 
Webinaire - INOSYS Réseaux d'élevage Bovins Viande - Partie 2
Webinaire - INOSYS Réseaux d'élevage Bovins Viande - Partie 2Webinaire - INOSYS Réseaux d'élevage Bovins Viande - Partie 2
Webinaire - INOSYS Réseaux d'élevage Bovins Viande - Partie 2
 
Dépistage des Mycoplasmoses Caprines sur laits de tank
Dépistage des Mycoplasmoses Caprines sur laits de tankDépistage des Mycoplasmoses Caprines sur laits de tank
Dépistage des Mycoplasmoses Caprines sur laits de tank
 
Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les él...
Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les él...Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les él...
Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les él...
 

Chauffage et climatisation

  • 2. Plan de travail Introduction A.CHAUFFAGE 1- Historique 2- Classification des installations de chauffage : 3- Les déférentes systèmes de chauffage 3-1- Chauffage centrale: 3-1-1- eau chaude 3-1-2- Chauffages a vapeur 3-1-3Chauffage a air chaude 3-1-4 Chauffage électrique 4- Source de chaleur
  • 3. B- CLIMATISATION B-1- LA VENTILATION B-1-1- SYSTEME A : ventilation naturelle B-1-2- SYSTEME B : ou simple flux avec pulsion mécanique) B-1-3- SYSTEME C : ou simple flux avec extraction mécanique) B-1-4- SYSTEME D : (ou double flux)
  • 4. B-2- LA CLIMATISATIN B-2-1- Les caractéristiques et technique B-2-2- Les différents systèmes de climatisation B-2-3- Le renouvellement d'air B-2-4- les types des climatiseurs B-2-5- La climatisation fixe sans groupe extérieur B-2-6-Armoire de climatisation b-2-7-Unité de toiture - "roof top" B-2-8-Régulation conclusion
  • 5. Le corps humain est un organisme qui nécessite physiologiquement une température constante intérieur de 37°C, c'est le bien-être autrement dit le confort. L'utilisation de chauffage a pour but de compenser les pertes calorifiques du corps humain pendant la saison froide en réchauffant son environnement de façon à réaliser un équilibre entre production de chaleur et déperdition, et assurer aussi le bien- être de l'être humain.
  • 7. - 1- Historique Depuis qu'il a domestiqué le feu : l'homme sait réchauffer son lieu de vie.  Il a d'abord utilisé le bois, les mousses et autres végétaux secs. En cas de pénurie de bois, les déjections d'animaux herbivores peut remplacer le bois. Depuis l'antiquité, le charbon de bois et le charbon extrait de la terre, ont avantageusement remplacés le bois sec.
  • 8. Sous la Révolution, Il existait des chauffages à crottin d'animaux ruraux (cheval, vache). Le début du 20ème siècle est marqué par la maîtrise de la technologie vapeur et les premières chaudières vapeur viennent équiper les immeubles d'habitation. L'énergie primaire du bois puis du charbon plus industrialisé, est remplacée par les énergies fossiles comme le fioul et le gaz qui marqueront fortement le 20ème siècle. Les systèmes de chauffage central (à eau chaude) remplaceront petit à petit les chauffages utilisant la vapeur.
  • 9. 2-classification des installations de chauffage: Les installations de chauffage sont classifiées d'après les caractéristiques suivantes:  L'emplacement du générateur de chaleur (chauffage central). le type d'énergie (chauffage au charbon, au gaz, au fuel, électrique, solaire, par pompe a chaleur). le fluide caloporteur (chauffage à eau chaude, à eau surchauffée, à vapeur, à air chaud). le mode d'émission de chaleur (chauffage par convection, rayonnement ou combine).
  • 10. chauffages a vapeur les traditionnellesles traditionnelles les chaudières à condensation les chaudières à condensation les brûleurs fuelles brûleurs fuel les brûleurs gazles brûleurs gaz les radiateursles radiateurs le chauffage par le solle chauffage par le sol Chauffage a air chaude à EAU CHAUDE Chauffage electrique 3-Les déférentes systèmes de chauffage
  • 11.  Avantages des chauffages centraux: - Le nombre de foyer et des conduites de fumée est diminue. Pollution atmosphérique moins importante. - Les transports de combustible et de cendres dans les habitations sont supprimés. - Le rendement de la combustion est élevé. - Volume occupé par les corps de chauffe est réduit. - Maintenance minimale.  Inconvénients: - Les frais d'installations, d'entretien et de conduite sont élevés. Difficulté de répartition des frais de chauffage entre les appartements. 3.1- Chauffage centrale:
  • 12. Ce type de chauffage utilise l'eau chaude comme fluide caloporteur. et On distingue deux modes de chauffage à eau chaude: a)-les chauffages a circulation accélérée. b)-les chauffages à circulation naturelle (par gravité ou par thermosiphon).
  • 13. Si l'on devait classer les chaudières en fonction de leur efficacité énergétique, on obtiendrait le résultat suivant :  les chaudières gaz à condensation,  les chaudières traditionnelles gaz ou fuel à brûleur pulsé et les chaudières gaz à brûleur à prémélange modulant,  les chaudière gaz atmosphériques.
  • 14. A- Chaudières gaz ou fuel à brûleur pulsé Les chaudières à brûleur pulsé sont des chaudières dont le brûleur est choisi indépendamment de la chaudière. Celui-ci peut fonctionner au gaz ou au fuel. Chaudière à foyer pressurisé sans et avec son brûleur
  • 15. B- Chaudières gaz atmosphériques Les chaudières gaz atmosphériques sont des chaudières dont le brûleur ne possède pas de ventilateur. Chaudière gaz à brûleur gaz atmosphérique à prémélange.
  • 16. C- Les Chaudières Gaz à condensation: La technique des chaudières à condensation consiste à récupérer la chaleur de vaporisation des fumées en les refroidissant au contact des parois froides d'un échangeur.
  • 17. Chaudière gaz à condensation à équiper d'un brûleur pulsé traditionnel . Chaudière gaz à condensation avec brûleur modulant à prémélange et aspiration d'air le long du foyer en fonte d'aluminium
  • 19. Types de radiateur Les radiateurs émettent leur chaleur par rayonnement et par convection. La répartition entre ces deux modes d'émission dépend du type de radiateur.
  • 20. Ces radiateurs sont composés de tôles d'acier profilées assemblées 2 à 2 pour former des panneaux creux parcourus par l'eau chaude. Un radiateur peut être composé de 1, 2, 3 voire 4 panneaux. Les panneaux peuvent être équipés de déflecteurs ou ailettes. Les radiateurs à panneaux
  • 21. Ils se composent d'éléments identiques juxtaposés, en nombre suffisant pour obtenir la puissance nécessaire. Radiateurs à panneaux en acier. D'une manière générale, les radiateurs à éléments ont des performances d'émission moindre. Radiateur à éléments en fonte. Les éléments peuvent aussi être en acier. Dans ce cas c'est la part de rayonnement qui est faible. Les radiateurs à éléments
  • 22. Il s'agit généralement de radiateurs décoratifs. L'aluminium permet en effet d'obtenir des foules plus élégante par coulée sous pression ou par extrusion. Ces radiateurs sont cependant très sensible à la corrosion. Les radiateurs en aluminium
  • 24. Le chauffage par le sol •Principe général •Intégration dans le plancher •Tuyaux pour chauffage par le sol •Régulation
  • 25. Le chauffage par le sol consiste à chauffer l'entièreté de la surface de plancher à une température maximale de 29°C. La transmission de chaleur vers l'ambiance se fait par rayonnement et convection. Chauffage par le sol électrique. Chauffage par le sol à eau chaude. Principe général Deux sources d'énergies peuvent être utilisées : •L'électricité, par exemple sous la forme d'une "feuille chauffante . •L'eau chaude, sous forme d'une conduite qui parcourt la chape de plancher.
  • 27. On distingue :  Le chauffage par le sol au mouillé dans lequel les tuyaux de chauffage sont entièrement noyés dans la chape de béton.  Ce système est a priori le moins cher. C'est celui qui présente le plus d'inertie thermique. Chauffage par le sol noyé dans la chape. Intégration dans le plancher
  • 28. •Le chauffage par le sol demi sec dans lequel les tuyaux de chauffage sont posés sur un isolant . Un treillis de protection est placé par dessus. Celui-ci sert aussi de distributeur de chaleur. Un chape est coulée par dessus. Ce système permet une meilleure diffusion de la chaleur et un durée de vie plus importante des conduites. Conduit de chauffage disposé entre plots
  • 29. •Le chauffage par le sol à sec. Les tuyaux de chauffage sont disposés dans un isolant préformé. Des profilés métalliques sont placés au-dessus et en dessous des tuyaux et des plaques en acier recouvrent l'ensemble. Ce système peut être considéré comme le meilleur, car il permet une dilatation sans contraintes des tuyaux et présente une inertie thermique réduite. Chauffage par le sol d'une salle de sport
  • 30. Une pompe à chaleur (PAC) est une machine dont le but est de valoriser la chaleur gratuite présente dans l’environnement : celle présente dans l’air extérieur, les rivières, le sol. En effet, tout corps, même "froid" contient une quantité importante d’énergie qui peut être récupérée. Le chauffage par pompe à chaleur
  • 31.  Avantages de chauffage a eau chaude: • Température d'eau variante suivante une régulation au niveau de central. • Corrosion réduite par traitement d'eau. donc la durée de vie est longue.  Inconvénients: - Grande inertie, et par conséquent mise en régime lente. - Grande dépense d'installation. Danger de gel.
  • 32. -Dans le chauffage à vapeur, on utilise la vapeur comme fluide caloporteur.La vapeur produite dans la chaudière et véhiculée par des canalisation jusqu'aux corps de chauffe ou elle se condense en cèdent sa chaleur, puis l'eau condensée revient a la chaudière ou le cycle recommence. -Nous distinguons deux types principaux d'installation: -Le système à vapeur basse pression.(pour les services<0.5 bar ,pour l’habitation=0.2bar). -Le système à vapeur haute pression (>0.5 bar). 3-1-2-chauffages a vapeur
  • 33.  Avantages: -Dégâts limites en cas de gel. -Installation moins coûteuse que sel d'eau chaude, surface chauffante plus petite Faible inertie, par suite, mise en régime rapide.  Inconvénients: -Réglage central compliqué. -Pertes de chaleur importantes Avantages ET Inconvénients:
  • 34. -Dans ce mode de chauffage c'est l'air qu'on utilise comme fluide caloporteur; l'air est réchauffé dans un générateur et ensuit il est envoyée dans les locaux a chauffer par l'intermédiaire de conduite. -La température diminue, puis retourne au générateur ou le cycle recommence. -L'air peut être pulsé ou non, il peut aussi recevoir un traitement particulier (humidification, séchage, azonisation). -Les installations à air chaud peuvent être subdivisées: -chauffage à circulation naturelle. -chauffage par air chaud pulsé.
  • 36. Chaudière en fonte : Avantages : -Résistance à la corrosion -Facilement à transporter ou démonter
  • 37. Chaudière en acier :  Avantages : -Elle donne de grande liberté dans la conception -Faible sensibilité a l’entartrage -Un faible poids  Inconvénients : -Une faible résistance a la corrosion
  • 38. 4)Disposition des chaudières : -La hauteur sous plafond : moins 2.2 m petites installation et de 2.5m pour celles de plus 30000Kcal/h. - Il ménager derrière chaudière un espace libre 15.2 m ,il faut que les registres du fumées et les tubulaires -d’eau condensée restent accessibles , il faut éclairé la chaufferie par la lumière du jour et par la lumière artificielle n’éblouissant pas
  • 39. Les convecteurs et ventilo-convecteurs Les convecteurs sont des appareils de chauffage direct dont l'émission de chaleur se fait essentiellement par air chaud, soit par: -Convection naturelle, - soit par Convection forcée par ventilateur. 3-1-4-Chauffage électrique
  • 40. Ventilo-convecteurs Dans les ventilo-convecteurs, le flux d'air chaud est généré par un ventilateur axial ou centrifuge. Aérotherme industriel électrique.
  • 41. Les appareils à rayonnement Les appareils à rayonnement émettent au moins 50 % de leur puissance de chauffe sous forme de rayonnement. Une classification des appareils à rayonnement peut être faite en fonction de la température de l'élément chauffant.
  • 42. Panneaux radiants Il s'agit d'appareils dont la face avant fait fonction de surface rayonnante. Radiateurs infrarouges Ces appareils sont composés d'un élément chauffant apparent (résistance portée à 500 ...1 000°C, .
  • 43. Chauffage direct par le sol Domaine d'application : comme chauffage principal de maisons ou chauffage de base pour des pièces telles que salles de bains, etc. Le chauffage direct par le sol se différencie du chauffage à accumulation par le sol uniquement par une couche de béton plus fine et une répartition plus rapide de la chaleur produite. Plafond chauffant Le système se compose d'un élément chauffant, essentiellement sous forme de film souple, placé entre un isolant thermique et un parement . 1.Recouvrement du plafond 2.Elément chauffant 3.Elément constitutif du plafond 4.Isolation thermique 5.Voliges
  • 44. 5-Source de chaleur D-2-1)chauffage au mazout: -Il est avec le gaz et l'électricité, l'un des types de chauffage les plus répandus encore actuellement. Il utilise du fuel léger
  • 45.  Avantages: -Plus faible coût de combustible (comparé au gaz environ 10 à 25%). -Indépendant du réseau d'approvisionnement public. -Facilement réglable. -Coût important pour le stockage et l'installation d'une cuve.
  • 46.  Inconvénients: -Dans les maisons de rapport, il en résulte une perte des intérêts locatifs dues à l'espace de stockage du combustible . -Possible seulement en respectant les directives strictes dans les zones de protection . -contre les eaux et dans les zones dangereuses à hautes eaux. Soumis à des consignes d'implantation pour la cuve.
  • 47. - Utilisation du gaz naturel pour le chauffage de plus en plus importante  Avantages: -Pas de frais de stockage. -Plus faible dépense d'entretien. -Paiement après consommation. -Utilisable dans les zones de protection contre les eaux. -Facilité de réglage. -Plus important rendement annuel. -Utilisable pour le chauffage d'appartements individuels ou de pièces individuelles (chaudière au gaz). -Faible charge sur l'environnement. -Dépendant du réseau d'approvisionnement. 5-1-chauffage au gaz:
  • 48.  Inconvénients: -Plus haut coût d'énergie. -Peur d'explosion du gaz. -Une rénovation de la cheminée est nécessaire lors du passage du mazout
  • 51. Chauffage a eau chaude
  • 54. B-1- LA VENTILATION : La ventilation est l'action qui consiste à créer un renouvellement de l'air, par déplacement dans un lieu clos. Un lieu où l'oxygène risque de manquer où des polluants, substances indésirables risquent de s'accumuler en l'absence de ventilation tunnel routier, atelier industriel, mine..).
  • 55. Dans de nombreux, pays, un système de ventilation contrôlé est obligatoire dans tout lieu clos accueillant du public. Une réglementation spécifique pour chaque type de bâtiments et usages définit les moyens à mettre en œuvres. Généralement un système de renouvellement à aspiration type VMC grande échelle est la base de la ventilation de ces lieux. Elle intègre généralement la climatisation (chauffage et refroidissement). Pour satisfaire aux prescriptions réglementaires en matière de sécurité, on lui associe, lors de la rénovation ou la construction du bâtiment, un système indépendant de ventilation opérationnelle de grande puissance permettant d'aspirer les fumées d'un d'incendie. Ce système annexe est directement et exclusivement contrôlé par les sapeurs-pompiers lorsqu'il se rendent sur place.
  • 56. La configuration générale de la ventilation des zones d'hébergement est : -d'amener de l'air neuf dans les locaux dits "secs" (séjour, chambres, ...), -de le transférer à travers des locaux à pollution épisodique (circulations, ...) -et de l'évacuer dans les locaux dits "humides" (sanitaires, cuisines collectives, salle de bain, buanderie, ...).
  • 57. Pour mettre en oeuvre cette configuration , les normes de bases propose quatre systèmes de ventilation simplifiés : B-1-1-Système A ou ventilation naturelle Amenée d'air naturelle Evacuation d'air naturelle
  • 58. Chaque chambre représente un ensemble autonome composé de 3 zones : •la chambre . •la salle d'eau . •l'entrée donnant accès aux deux premières zones et au couloir commun à toutes les chambres. Disposition habituelle de chambres individuelles A A Chambres et sanitaires individuels
  • 59. COUPE A-A une gaine technique dessert les sanitaires contigus.
  • 60. Ventilation naturelle   -La ventilation entièrement naturelle ne demande aucune consommation électrique -Elle est en ce sens économique et réduit l'impact du bâtiment sur l'environnement. Avantages et inconvénients
  • 61. B-1-2 - Système B (ou simple flux avec pulsion mécanique) Pour le chauffage, la solution la plus simple consiste à placer des corps de chauffe alimentés en eau chaude. Si, pour des raisons de confort, la ventilation est intégrée dans le corps de chauffe (grille dans le mur en façade . Combinaison chauffage/ventilation Amenée d'air mécanique Evacuation d'air naturelle
  • 62. B-1-3- Système C (ou simple flux avec extraction mécanique) Amenée d'air naturelle Evacuation d'air mécanique
  • 64. Si le bâtiment est important, on le découpera préalablement en zones de ventilation distinctes. Voici quelques exemples :  Amenée d'air Transfert Evacuation bureaux couloirs  sanitaires, cafétéria  chambre d'hôtel    sanitaires  salle de sports couloirs  vestiaires  salle de restaurant    cuisine collective, zone  fumeurs 
  • 65. Ventilation de bureaux    •Des grilles sont prévues dans les châssis ou derrière les corps de chauffe. •Des extractions complémentaires peuvent être disposées dans les couloirs si le débit recommandé des sanitaires est inférieur à celui des bureaux. •Pour un hôtel ou un hôpital, chaque chambre avec sanitaire est autonome au niveau de sa ventilation (extraction dans chaque sanitaire). Exemples
  • 66. Ventilation d'une cuisine collective •L'air est extrait dans la cuisine par une hotte au-dessus des appareils de cuisson. •L'air est introduit naturellement dans le restaurant .
  • 67. Avantages -La ventilation par simple extraction d'air est simple, et peu coûteuse àl'exploitation. -Elle demande peu de place utile dans les locaux techniques -La ventilation par simple extraction d'air n'est pas adaptée aux bâtiments profonds et de grande hauteur. Inconvénients -On rejette directement vers l'extérieur de l'air aux conditions extérieures, ce qui induit des pertes énergétiques importantes.
  • 68. B-1-4- Système D (ou double flux) Amenée d'air mécanique Evacuation d'air mécanique
  • 70. Exemple : ventilation double flux des bureaux -Une gaine de pulsion est prévue dans le faux-plafond des couloirs.
  • 71. -C'est un système très "maîtrisable". Quelles que soient les conditions climatiques extérieures (vent, température), Avantages -il permet la récupération de la chaleur (et éventuellement du froid en été) -C'est un système coûteux à l'investissement.  Inconvénients -La pulsion de l'air dans les locaux peut engendrer du bruit
  • 72. B-2-Climatisation La climatisation est la technique qui consiste à modifier, contrôler et réguler les conditions climatiques (température, humidité, niveau de poussières, etc.) d’un local pour des raisons de confort (bureaux, maisons individuelles) ou pour des raisons techniques (laboratoires médicaux, locaux de fabrication de composants électroniques, blocs opératoires, salles informatiques).
  • 73. Les principales caractéristiques modifiées, contrôlées ou régulées sont : •le degré de pollution de l'air ambiant (local à traiter) : renouvellement, soit par extraction forcée de l’air hors du local, soit par introduction forcée d'air neuf (air extérieur) dans le local, soit par renouvellement partiel de l'air ambiant pollué (adjonction d'un caisson de mélange). •la température de l'air : modification en fonction des saisons (chauffer ou refroidir), B-2-1-Les caractéristiques ET TECHNIQUES
  • 74. le degré d'hygrométrie de l’air traité : humidification ou déshumidification, la teneur en poussières de l’air : traitement par filtration de l'air soufflé ou repris, le maintien permanent des conditions intérieures (la régulation).
  • 75. Technique • La climatisation est un mode de confort thermique adapté lorsque la température extérieure est élevée. La climatisation apporte le confort thermique d'été, d'intersaisons, mais également en hiver par utilisation du même système pour chauffer les locaux. Le confort en hygrométrie est également pris en compte pour apporter une humidité ambiante contrôlée par les actions d'humidification et de déshumidification. Une climatisation est essentiellement une pompe à chaleur d'une taille adaptée à l'usage (comparable à un réfrigérateur pour climatiser une voiture, mais beaucoup plus gros pour un bâtiment)
  • 76. • Le principe de fonctionnement d'un climatiseur est expliqué sur le schéma suivant.
  • 77. B-2-2Les différents systèmes de climatisation Il existe dans le domaine du génie climatique plusieurs types de systèmes que l'on peut classer en trois catégories: – les centrales unizones. – les centrales multizones, – les systèmes autonomes.
  • 78. Le renouvellement d'air d'un local est assuré par de l'air neuf hygiénique extérieur, non pollué et avec un pourcentage d'oxygène intact. Cet air neuf aura donc pour but de :  maintenir constante la teneur en oxygène de l'air des locaux  de limiter la concentration en CO2 rejeté par la respiration  d'éliminer l'humidité et les odeurs.   B-2-3- Le renouvellement d'air
  • 80. Ces climatiseurs en deux parties ("split system") conviennent aussi bien aux locaux tertiaires (restaurants, bureaux) qu'aux locaux résidentiels (séjour) d'une surface maximum de 70 m².
  • 81. Les Muraux Leur unité intérieure est posée au sol ou suspendue en partie basse du mur. Elle peut remplacer avantageusement un radiateur sans accessoire complémentaire. Les Plafonniers Elle peut aussi être installée en plafonnier. Leur unité intérieure s'installe en hauteur le long d'un mur. Très compacts, ils libèrent l'espace au sol.
  • 83. • Ce système permet de climatiser / chauffer plusieurs pièces à partir d'une seule unité extérieure. L'unité installée à l'extérieur est reliée à chaque unité située à l'intérieur de la pièce à climatiser par un réseau de tuyauteries de faibles diamètres. Ce système évite la multiplication des unités extérieures quand on installe la climatisation dans plusieurs pièces en même temps. Polyvalence d'installation en résidentiel ou en tertiaire et flexibilité (variété de combinaisons : de 2,7 à 4 kW, unité intérieure murale ou cassette).
  • 84. GAINABLES Cette gamme de climatisation gainable est le confort en puissance, on peut traiter un ensemble jusqu’à 200 m2. Avec une unité intérieure " Split gainable " et un réseau de gaines installés dans les combles on peut climatiser plusieurs pièces. Ce système de climatisation gainable appelé aussi " Pompe à chaleur centralisée air/air " présente l’avantage d’être très discret, car seules les grilles de diffusion et de reprise sont apparentes en plafond.Relié à son groupe de condensation, on utilisera cet appareil en version froid seul, réversible ou réversible inverter. (Existe en plusieurs puissances selon le type).
  • 85. Un climatiseur fixe sans groupe extérieur est facile à installer et simple à utiliser pour toutes les exigences. B-1-5- La climatisation fixe sans groupe extérieur:
  • 86. B-2-6- Armoire de climatisation -Un apport de froid est donné dans le local via un échangeur intégré dans une armoire (ici, échangeur raccordé sur une boucle d'eau glacée). -la distribution de l'air se fait directement dans le local ou via un faux plancher.
  • 87. B-2-7-Unité de toiture - "roof-top" -Elle est déposée sur la toiture. Eventuellement un réseau de gainages améliore la distribution de l'air dans le local. -Suivant son niveau d'équipement, on peut le voir comme un caisson de traitement d'air monogaine, ou comme un gros climatiseur de local... Le principe est de fournir une installation monobloc, entièrement montée d'usine, capable de gérer totalement le traitement d'air du hall.
  • 88. Ce système de climatisation fixe sans groupe extérieur permet de s'équiper lorsque des contraintes techniques ou d'autres impossibilités (appartements dans des centres historiques classés....) interdisent le positionnement d'un groupe à l'extérieur. Le climatiseur fixe permet de transformer n'importe quelle pièce, en peu de temps, en un îlot de bien être et de relaxation. La climatisation fixe sans groupe extérieur est idéale pour les bureaux, les cabinets professionnels, les cabinets médicaux, les maisons de vacances, les appartements dans les sites classés, les maisons préfabriquées.... Avantages et inconvénients
  • 89. B-2-8-Régulation • Le système permet de réguler la température pièce par pièce en toute saison. Les registres motorisés détectent automatiquement la température de l'air soufflé par le climatiseur et la compare à la température de consigne du thermostat situé dans la pièce. Ils s'ouvrent ou se ferment pour ajuster le débit d'air afin de maintenir la pièce à la température souhaitée. • En mode chauffage, la température de la télécommande du climatiseur doit toujours être réglée sur une valeur supérieure ou égale à celles souhaitées dans les différentes pièces (et inversement, en mode refroidissement). • Très performants même par basses températures, ils assurent confort et silence en toute saison grâce à leur technologie DC Inverter.
  • 90. Avantages • Faible épaisseur pour installation en faux plafonds (27 cm pour taille 25-30- 36-45) Montage en allège ou en plafonnier des petits modèles (12 et 18) Forte pression statique disponible (modèles 25 à 90 uniquement) Pilotage d'un chauffage électrique additionnel (modèles 25 à 45 uniquement) Gamme complète d'accessoires : plénum, grilles, conduits,...
  • 91. CONCLUSION Il serait prétentieux de prétendre énoncer en quelques lignes tous les critères constituant la démarche conceptuelle qui conduit au choix d'un système de chauffage et climatisation d'un immeuble. La solution résulte en effet de la concertation étroite entre le Maître de l'Ouvrage, l'Architecte, l'Ingénieur de bureau d'études et tous les partenaires qui forment l'équipe de projet. Cette concertation se situe à la fin de la phase d'avant-projet de l'étude du bâtiment et résulte du meilleur compromis entre critères parfois contradictoires : -coût d'investissement et d'exploitation, -optimalisation de l'usage des surfaces, -mobilité aux variations de programme, -esthétique externe et interne (le bâtiment doit être beau à voir et à vivre !), -confort au sens large (climatique, acoustique, visuel,...), ETC