Honorables Députés et Sénateurs,
Madame la Conseillère duChef de l’Etat en matière de violence sexuelles,
Excellence Madam...
Aussile 9 décembre 2013, le Pacte National de lutte Contre la Corruption a été
signé et ce en présence du Premier Ministre...
J’ai dernièrement entendu, et vous aussipeut être que : « Le Congolais est
culturellement corrompu ».
Je suis personnellem...
Discours_Journée Int. Lutte Contre la corruption 9.12.2016
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Discours_Journée Int. Lutte Contre la corruption 9.12.2016

14 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
14
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Discours_Journée Int. Lutte Contre la corruption 9.12.2016

  1. 1. Honorables Députés et Sénateurs, Madame la Conseillère duChef de l’Etat en matière de violence sexuelles, Excellence Madame, Monsieur les Ambassadeurs et MembresduCorps diplomatiques Mes Dames, Messieursenvos titres et qualités respectifs, Bonjour, Je me permets au nom de l’Initiative Anti-Corruption du Secteur Privéque je préside, de vous souhaiter la bienvenue, et surtoutvous remercier pour votre présence. Avanttoute chose, permettez-moi de vous présenter succinctementnotre Initiative. Elle existe depuis 2010, grâceà la FEC, l’Ethics South Africa, l’USIP (US Institutefor Peace) et l’AICC (African Institutefor CorporateCitizenship). Après plusieurs réunions et séminaires des Entreprises du Secteur Privé et les institutions citées ci-dessus, sans oublier la participation de plusieurs régies publiques, et le soutien du Ministère de la Justice de l’époque, Nous avons décidé de créer cette Initiativeet avons élaboré un Code de Conduite. Ce Code véhicule quatre valeurs clés : L’intégrité, La Bonne Gouvernance, Le Respect et la Transparence. Mon Collègue vous en parlera plus longuement. Après l’élaboration de ce Code, en décembre 2012, la Primature va demander à l’Initiative Anti-Corruption et à l’Ethics SA d’organiser des séminaires afin d’élaborer un Pacte National de Lutte Contre la Corruption. Ce travail s’estfait avec la participation très active de la Société Civile et du Secteur Public.
  2. 2. Aussile 9 décembre 2013, le Pacte National de lutte Contre la Corruption a été signé et ce en présence du Premier Ministre, des Ministres, des Ambassadeurs du Royaume Uni et du Canada. Malheureusement, son implémentation fait encore défaut. Son effectivité, pourtant, permettrait une grandeavancée dans la Lutte contre la Corruption en RDC. Avantd’aller plus loin dans ce discours, permettez-moide m’acquitter d’un agréable devoir, celui de remercier particulièrement l’Ambassadeur Britannique et tous ses prédécesseurs ainsique Mme l’Ambassadeur du Canada, qui nous ont toujours accompagné, depuis 2010, etils ont toujours soutenu cette Initiative. Depuis plus de deux ans, chaque 9 décembre, nous célébrons la Journée Internationalede la Lutte contre la corruption. Nous saisissons cetteopportunité afin de fustiger ce fléau qui gangrène la vie sociale et par là même l’économie de tout pays où elle s’estincrustée, y compris en RDC. Le thème décrété cette année par les Nations Unies est : Unis Contre la Corruptionenfaveur du développement, de lapaix et de la sécurité. Plus que jamais, ce thème correspond au contexte Congolais actuel. Que peut faire le Secteur privé, pour contribuer à la lutte contre la corruption, participer au développement du pays et ainsicontribuer à pacifier son environnement opérationnel ? Comme nous le savons tous, le secteur privé, lorsqu’ilévolue dans un bon climat des affaires, estun vecteur de développement économique, et in fine, entrainera des retombées positives sur le bien-être de la population. Ces retombées vontréduire assurémentles tensions et les pressions sociales et vont engendrer un environnementpaisible.
  3. 3. J’ai dernièrement entendu, et vous aussipeut être que : « Le Congolais est culturellement corrompu ». Je suis personnellement en désaccord avec des tels propos. Je ne crois pas que le mot « corruption » ait été inventé que pour le Congo ou les Congolais. Tous les corrompus ou les corrupteurs dans le monde ne sontpas tous des Congolais. Cependant l’une des constatations que j’ai pu faire en RDC ainsique dans certains autres pays Africains, est le manque de compréhensions ou de volonté de comprendrela définition de la corruption et surtoutj’insisterais sur l’absencede sanction. La corruption s’opèreau vue et au su de tous. Cela nous amène à penser que le Secteur privé a un véritable rôle à jouer, mais à ses côtés, l’Etat doit jouer son rôle de régulateur au travers des Institutions législatives et son rôle répressif au travers de ses appareils judiciaires. Si chacun joue son rôle l’environnement économique deviendra plus sain. Finalement, nous retiendrons quelques actions qui favoriseraientla baissede la corruption en RDC : 1 La sensibilisation aux méfaits de la corruption dès les études primaires pour permettre d’inverser ces valeurs négatives. 2 L’implémentation des valeurs éthiques dans toutes les petites, moyennes et grandes entreprises, du top management à l’employé le moins gradé. 3 Des lois modernes et faciles á appliquer. 4 Favoriser les paiements bancaires. 5 Et enfin un systèmede sanctions positives et négatives non défaillant Nous pensons que c’estensemble, Secteur Public, Société Civile et Secteur Privé que nous pouvons combattrela Corruption, pour permettre à la RDC de devenir une destination d’investissement attrayante, aussibien pour les Congolais que les Etrangers. Je vous remercie.

×