SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  41
Mario Deshaies
Health and Safety H&S Manager/Expert/Executive Advisor
strategy, leadership, culture and employee engagement
© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
A. Pourquoi est-il important de prévenir les TMS de manière
proactive?
B. Détection des premiers signes de TMS et intervention
préventive
C. Priorisation des interventions et analyse des risques
D. Recherche des déterminants et intervention
2© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Conséquences des TMS
3© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Conséquences des TMS
Pour l’employeur Pour le travailleur
 Augmentation des cotisations
à la CSST
 Formation d’un remplaçant
 Gestion du dossier d’accident
ou de maladie
 Retard dans la production
 Heures supplémentaires
 Répercussions sur les
relations de travail
 Publicité négative
 Souffrances physiques et
morales
 Traitements multiples
 Usure prématurée de
l’organisme
 Choix limité d’activités et de
loisirs
 Détérioration de la qualité de
vie
 Difficulté à trouver un emploi
convenable ou adapté
4© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Informer les employés
Encourager la déclaration des douleurs et malaises
Gérer les déclarations de douleurs et malaises
Reconnaître les signes de troubles musculo-squelettiques
Intervention préventive immédiate
Encourager les employés à proposer des changements
5© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Mettre les employés à contribution
 Les former sur les troubles musculo-squelettiques
 Les encourager à déclarer leurs douleurs et malaises
 Les encourager à proposer des changements
 Les faire participer au changement
6© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Informer- former les employés
 Il doivent être informés afin de prendre en charge leur
santé.
 Il doivent connaître
 Quels sont les signes de TMS?
 Quels sont les facteurs de risque propre à leur milieu?
 Comment contribuer à diminuer les risques?
7© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
 Tous les employés doivent être au courant et en connaître
les avantages.
 La personne qui recueille les déclarations
 doit être une personne en qui les employés ont confiance.
 n’est pas leur supérieur, est en position neutre
 Est infirmier, préventionniste, ergonome, etc.
 Doit écouter l’employé, ne pas sous estimer sa douleur
 Colliger toutes les données recueillies
 Prendre des mesures d’intervention rapide
 Considérer des mesures d’intervention durable
Encourager les employés à déclarer
leurs douleurs et malaises
8© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Déclaration des douleurs et malaises
 Excellents indicateurs de performance
 Les données doivent être normalisées
 Noter (dans un système informatisé, formulaire)
 L’intensité de la douleur (Échelle de Borg)
 Période de la journée où la douleur apparaît
 Le site de douleur ou de malaise (précis)
 Le type de douleur ou de malaise
 Sensation de chaleur de brûlure, picotement,
engourdissement
 Le(s) mouvement(s), opération(s), événement associés
 Essayer d’obtenir des informations précises
9© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Intensité de la douleur
Échelle de perception de la douleur (Borg 1982)
 Évaluez la perception de la
douleur pour 3 périodes
 Pendant le quart de travail
 Après le quart de travail
 Pendant la période de sommeil
 Si la douleur persiste après le
quart de travail, il faut agir
immédiatement. La douleur a
été déclarée trop tard.
 Si la douleur persiste la nuit, il
est probablement trop tard, une
visite chez le médecin s’impose
0 aucune
1 Très légère
2 Légère
3 Modérée
4
5 Forte
6
7 Très forte
8
9 très très sévère
10 Extrême
10© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Signes de TMS
 Inconfort
 Douleur
 Malaises persistants
 Engourdissements
 Mobilité réduite
 Gonflement ou enflure
 Les TMS se manifestent
habituellement de
manière progressive bien
qu’ils peuvent aussi
surgir subitement après
une période de travail
intense.
11© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Épicondylite Syndrome du tunnel carpien
Définition Inflammation des tendons
s’attachant à l’épicondyle
latérale.
Inflammation des tendons
dans le tunnel carpien
compressant le nerf médian
Symptômes Sensibilité de la face
externe du coude au
toucher, lors d’effort et de
la rotation de l’avant-bras.
Engourdissement, picotement
de la main, douleur, perte de
dextérité
Facteurs de
risque
Redressement des doigts,
extension et déviation
ulnaire du poignet,
supination de l’avant-bras,
mouvement saccadés
Mouvement répétitif des
doigts et du poignet
Position non-neutre du
poignet
Pression sur paume
Troubles musculo-squelettiques
12© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Maux de dos Bursite
Définition ligament étiré,
articulation irritée,
tendon enflammé,
spasme musculaire,
aplatissement et
dégénérescence des
disques intervertébraux
etc.
Inflammation des bourses
séreuses situées entre les
tendons et les os. (les bourses
séreuses permettent de réduire
la friction lors de mouvement)
Symptômes Douleur, raideur,
engourdissement
Perte de mobilité, sensation de
raideur
Facteurs de
risque
Posture statique, non
neutre, effort excessif,
maintien d'une posture
assise prolongée
Mouvement répétitif,
compression mécanique
Troubles musculo-squelettiques
13© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Intervention immédiate
 les douleurs peuvent se transformer en lésions si la situation de travail reste la
même.
 Déplacer l’employé
 Attention: le remplaçant est lui aussi exposé au risque
 Occuper un nouveau poste peut être stressant, l’employé est moins habitué
donc moins efficace, il dépense plus d’énergie et se repose moins.
 Suggérer la rotation
 Assignation à un travail léger
 Dans tous les cas, le nouveau poste assigné ne doit pas comporter le facteur de
risque à l’origine de la douleur.
 Amener l’employé à se trouver une autre méthode de travail.
 Ce ne sont pas des solutions à long terme, l’employé est éloigné du risque qui
est toujours présent.
 Visite chez le médecin
 Repos
 L'inactivité prolongée est généralement néfaste pour le processus de guérison
d'une personne souffrant de TMS.
 Toujours effectuer un suivi
14© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Encourager les employés à
proposer des changements
 La valorisation : les superviseurs reconnaissent l'utilité des
initiatives des travailleurs pour améliorer le niveau de santé-
sécurité au travail
 Le support organisationnel : capacité du personnel
hiérarchique et du sous-système de prévention à faire un suivi
efficace des demandes et suggestions initiées par les
travailleurs
 la qualité des relations entre les travailleurs au sein des
collectifs de travail : la cohésion interne aux groupes de travail
favorise un processus de collectivisation de priorisation des
initiatives individuelles de travailleurs.
 Il sont les mieux placés pour relever les problèmes et trouver les
solutions.
Source: Processus organisationnels et psycho-sociaux favorisant la participation des travailleurs en santé
et en sécurité du travail. Marcel Simard, Marie-Claire Carpentier-Roy, Alain Marchand et François
Ouellet; Université de Montréal.
15© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Proposition de changement
 Écouter
 Interroger sur les raisons
 Demander des détails de son idée (notes, croquis)
 Évaluer la proposition
 Le changement va-t-il vraiment régler le problème?
 Le changement pourrait-il nuire à d’autres personnes?
 Interroger les autres employés au poste de travail?
 Le changement est-t-il faisable? (coût, délais, etc.)
 Mettre en action le projet
 Faire participer l’employé
16© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Statistiques de déclaration de douleur
Indicateurs de performances ou les statistiques de lésion
Analyse des facteurs de risque
Outils d’analyse des facteurs de risques
17© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Priorisation des interventions
 Utiliser les statistiques de déclaration de douleur
 À quel poste y a-t-il eu le plus de déclarations de douleur?
 À quel poste les douleurs étaient les plus intenses?
 Ex: 5 déclarations, échelle de Borg: 5, 4, 3, 7, 2, donc un score de 21.
 Quel site de douleur revient le plus souvent?
 Utiliser les données de productivité et de qualité
 Parfois, si les employés n’arrivent pas à faire leur travail selon les
exigences de qualités et de productivité, cela peut être dû à un
problème d’ergonomie
 Éplucher les dossiers de lésions professionnelles
18© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Indicateurs de performances
 Coûts et pertes
 Coûts directs
 Nombre de réclamations (par heures de travail totales)
 Coût des réclamations
 Coûts indirects
 TMS
 Nombre de déclaration de douleur (par mois)
 Nombre de déclaration de TMS diagnostiqué (par heures de
travail totales)
 Taux de gravité (par heures de travail totales)
 Nombre d’heures en assignation temporaire
19© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Analyse des facteurs de rique
 Quels sont les facteurs de risque de TMS?
20© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Analyse des facteurs de risque
Posture
Mouvement
Durée
Effort
Vibration
Stress
21© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Facteurs de risque
Posture non neutre
 Posture neutre
 position détendue du corps à la
verticale où les bras pendent
confortablement sur les côtés.
 Posture non neutre
 augmente la pression qui
s’exerce sur le système musculo-
squelettique.
 réduit le débit sanguin dans les
muscles sollicités
 accroisse l’effet de levier (plus le
levier est long, plus grande est
la force nécessaire).
 Moins la posture est neutre
(grande amplitude articulaire),
plus importants sont les effets.
22© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Facteurs de risque
Facteurs psychosociaux
 facteur le plus significatif: la qualité de la relation avec
le supérieur.
 Confrontation plutôt que de collaboration
 Rémunération au rendement
 Rythme de travail imposé
 Manque d’autonomie
23© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Facteurs de risque
Posture ou travail statique
Augmentation de la pression à l’intérieur du muscle
+ Compression mécanique des vaisseaux sanguins
= Blocage partiel ou total de la circulation sanguine (diminution
de l’apport d’oxygène, augmentation des déchets)
= Fatigue musculaire rapide
24
Maintien de posture ou de charge pendant une période prolongée
© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
 Exemple
25
Facteurs de risque
Posture ou travail statique
© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Facteurs de risque
 Répétitivité
 Le travail est considéré
comme étant répétitif
lorsqu’il n’y a pas ou peu de
relâchement musculaire
entre les mouvements.
 Le travail répétitif a un effet
semblable au travail
statique.
 Durée
 Durée du quart de travail
 Si rotation (attention, les 2 postes peuvent comporter les
mêmes risques)
26© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Facteurs de risque
 Effort
 Effort au dos, épaules, bras, poignet, doigts
 Distance de la charge du centre de gravité
 Vibration
 Locale: outil électrique, pneumatique
 Générale: véhicule
 Compression mécanique
 appuis ou serrement prolongé d’objet dure, pointue ou
comportant des arêtes vives.
27© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Test!
 Quels sont les
facteurs de risque?
 Comment tente-t-il
de réduire le risque?
 Qu’est-ce qu’on peut
faire?
28© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Outils d’analyse des risques
 Il en existe plusieurs, pour plusieurs situations: manutention de
charge, travail répétitif, cycle court, etc.
 OSHA, QEC, OCRA, OWAS, RULA, REBA, OREGE
 Manutention de charge: NIOSH, Moore-Garg, Snook
 Avantages
 Simplifie le travail
 Assure une analyse égale pour chaque poste
 Permet d’obtenir un score pour comparer les postes
 Peut en faire des indicateurs de performances
 Inconvénients
 Ne considère pas tous les facteurs de risques
 Difficile à utiliser pour des situations le moindrement complexes
 Parfois laborieux
29© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Check-list OSHA révisée
Données générales reportées
Poste Nettoyage des chaudières
Description des tâches réalisées ou des poste occupés
Comprend l'ouverture de la trappe, le nettoyage, la fermeture de la trappe et le scellage de la trappe.
Travailleur 1 Travailleur 2 Travailleur 3
Nom Roger Richard Bernard
Date, heure 18/02/2001, 11h25 18/02/2001, 14h25 19/02/2001, 09h10
Check-list OSHA révisée
Évaluation des facteurs de risque relatifs aux membres supérieurs et au dos
Facteurs Critère figurant le facteur de risque Durée. Pour plus de 8
heures, ajouter 0,5
pour chaque heure
supplémentaire
Inscrire le
pointage
Moyenne Notes
T1 T2 T3
Répétitivité
(mouvement
des doigts, du
poignet, du
coude, de
l'épaule ou du
cou)
1. Mouvements identiques ou comparables effectués à intervalle de
quelques secondes. Mouvements ou gestes répétés toutes les 15
secondes ou moins (pour l'utilisation d'un clavier, voir point 2)
2 à 4 heures: 1 point
4+ à 8 heures: 3 points
1 1 1 1,0
2. Frappe intensive sur un clavier 2 à 4 heures: 1 point
4+ à 8 heures: 3 points
0 0 0 0,0
3. Frappe intermitente sur un clavier (25% à 50% du temps) 2 à 4 heures: 0 point
4+ à 8 heures: 1 point
0 0 0 0,0
Effort manuel
(répété ou
maintenu)
1. Tenir un objet pesant plus de 5 kg ou serrer fortement avec la main
dans une préhension puissante.
2 à 4 heures: 1 point
4+ à 8 heures: 3 points
3 3 3 3,0 À corriger
2. Prise digitale avec un effort de plus de 1 kg 2 à 4 heures: 2 points
4+ à 8 heures: 3 points
0 0 0 0,0
30© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Check-list OSHA révisée
Posture
contraignante
1. Dos: Torsion du tronc de plus de 45°, extension de plus de
10°, flexion de plus de 45°, latéroflexion de plus de 30°
2 à 4 heures: 2 points
4+ à 8 heures: 3 points
3 3 3 3,0 À corriger
2. Cou: Rotation du cou d'un côté de plus de 20° ou
extension vers l'arrière de plus de 5° latéroflexion du cou de
plus de 30°
2 à 4 heures: 1 point
4+ à 8 heures: 2 points
0 0 1 0,3
3. Épaules: membres supérieurs sans appui ou coude plus
haut que le milieu du torse. Le membre supérieur est sans
appui s'il n'a pas d'accoudoir pour des travaux de précision
des doigts ou lorsque le coude est plus haut que le milieu du
tronc. Ou mouvement du bras vers l'arrière (extension)
2 à 4 heures: 2 points
4+ à 8 heures: 3 points
3 3 3 3,0
4. Avant-bras: mouvement rapide, mouvement de rotation
de l'avant bras ou résistance à la rotation d'un outil.
2 à 4 heures: 1 point
4+ à 8 heures: 2 points
1 0 1 0,7
5. Poignet: Flexions du poignet avec un angle de plus de 20°
ou extension de plus de 30° ou déviation de plus de 10°
2 à 4 heures: 2 points
4+ à 8 heures: 3 points
3 2 3 2,7 À corriger
6. Doigts: Prise digitale énergique pour maîtriser ou tenir un
objet. Hyper-extension des doigts pour enfoncer un objet ou
pour frotter.
2 à 4 heures: 0 point
4+ à 8 heures: 1 point
0 0 0 0,0
31© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Check-list OSHA révisée
Surpression
cutanée
1. Pression d'objets dures ou coupant au contact de la peau.
Notamment contact au niveau de la peaume, des doigts, du
poignet, du coude de l'aisselle
2 à 4 heures: 1 point
4+ à 8 heures: 2 points
2 2 2 2,0 À corriger
2. Utilisation de la paume de la main ou du poing comme un
marteau
2 à 4 heures: 2 points
4+ à 8 heures: 3 points
2 0 0 0,7
Vibration 1. Vibration localisée (sans amortissement des vibrations)
Vibration provenant du contact des mains avec objet
vibrant, tel qu'un outil électrique énergisé.
2 à 4 heures: 1 point
4+ à 8 heures: 2 points
0 0 0 0,0
2. Être assis ou debout sur une surface vibrante (sans
amortissement des vibration)
2 à 4 heures: 1 point
4+ à 8 heures: 2 points
0 0 0 0,0
Environnement 1. Éclairage (éclairement insuffisant, éblouissement ou
reflet sur écran) Présence de fumée, poussière réduisant la
visibilité. Impossibilité de voir distinctement.
2 à 4 heures: 1 point
4+ à 8 heures: 2 points
2 2 2 2,0 À corriger
2. Basse température, Mains exposées à une température
de l'air inférieure à 15°C pour un travail assis, à 4°C pour un
travail léger, à -6°C pour un travail modéré à pénible; air
froid soufflé sur les mains. Haute température: pour un
travail continu, 30°C pour un travail léger et 25°C pour un
travail lourd. (voir RSST, annexe V)
2 à 4 heures: 0 point
4+ à 8 heures: 1 point
1 1 1 1,0
Maîtrise des
cadences de
travail
1. Pas de maîtrise des cadences de travail. Cadence de la
machine, travail payé au rendement, surveillance constante
ou délais impératifs quotidiens.
1 élément: 1 point
2 éléments+: 2 points
0 0 0 0,0
Score 21 17 20 19,3
32© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Opération
Risque Situation dangereuse
Ouvertured’une
trappe
Nettoyageavecla
lanceàair
Fermeturedela
trappe
Scellerlatrappe
Score
Côté D G D G D G D G D G
TMS aux épaules (Entorse,
syndrome du défilé thoraco-
brachiale)
bras sans appui ou à plus de 80°
0 0 1 1 0 0 0 0 1 1
abduction du bras de plus de 80°
0 0 1 1 0 0 1 0 2 1
Extension des bras (vers l'arrière)
0 0 0 0 0 0 1 0 1 0
Rotation de l'épaule 0 0 1 1 0 0 0 0 1 1
manutention de charge lourde 1 1 1 1 1 1 1 1 4 4
- TMS au rachis cervical (entorse cervicale)
- TMS au dos (entorse lombaire ou dorsale, etc.)
- TMS aux épaules (Entorse, syndrome du défilé thoraco-brachiale)
- TMS au coude , poignet et main (Épicondylite, épithrocléite,
syndrome du canal carpien, ténosynovite, syndrome du canal
carpien)
Matrice de criticité des TMS
33
Cette matrice permet de
déterminer les risques de
déclaration de chaque TMS
pour les côtés gauche et droit
du corps.
Exemple pour la tâche de nettoyage des chaudières chez CEZinc pour les
risques de TMS aux épaules
© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Matrice de criticité des TMS
34
Opérations
Risque Situation dangereuse
Ouvertured’une
porte
Ouvertured’une
trappe
Transition
Nettoyageavecla
lanceàair
Nettoyageavecla
tranche
Fermeturedela
porte
Fermeturedela
trappe
Scellerlatrappe
Score
Côté D G D G D G D G D G D G D G D G D G
TMS au coude externe,
poignet et main
(Épicondylite, syndrome
du canal carpien,
ténosynovite)
supination de l'avant-bras ou
résistance à la rotation d'un
outil (sens horaire)
Hyperextension des doigts
Extension du poignet de plus
de 30°
Déviation ulnaire du poignet
Mouvement saccadé, répétitif
ou frappe
Prise digitale énergique pour
maîtriser ou tenir un objet ou
avec un effort de plus de 1 kg
© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Former un groupe de travail
Arbre des causes
Intervenir
35© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Groupe de travail
 Composition: employé concerné, ingénieur,
intervenant en santé sécurité, etc.
 Permet d’amener divers visions et savoir
 Permet de se contre-vérifier
 Permet le consensus à tous les échelons de la
hyérarchie
36© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Arbre des causes
 Ne pas s’arrêter à la
cause immédiate
 Analyser un risque à
la foi, en ordre
d’importance.
 Pourquoi? Pourquoi?
Pourquoi?
37
Pression sur le
doigt
Pièce difficile à
insérer
Tolérance trop
petite
Nouveau
fournisseur de
pièce
Panneau pré-
peint
N’utilise pas
l’outil
Perte de temps
Outil pas à
porté de main
Encombrant si
trop près
Outil difficile
Demande
grande
précision
Conception de
l’outil?
© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Intervenir
 Interventions possibles
 Formation des employés (attention à LA bonne méthode
de travail)
 Modification du poste
 Changement organisationnel
 Horaire, ordonnancement, temps de cycle
 Modification du produit
 Amélioration de l’entretien de l’équipement
 Ajout d’équipement
 S’assurer de l’appuis de la direction
38© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Appelez un ergonome
 Si la situation vous semble trop complexe
 Si vous avez de la difficulté à faire votre analyse
 Si vous avez des doutes sur les conclusions de votre
analyse
 Si vous n’avez pas le temps
 Pour la conception de poste de travail
 Pour la formation (en ergonomie et à la tâche)
 Si vous voulez être assuré d’un retour sur
investissement
39© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Conclusion
 L’implication des employés est primordiale
 Le soutiens de la direction est primordial
40© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
Bibliographie
 Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail
 Troubles musculo-squelettiques, un mal sournois, CSST
 Ergonomie pratique en 128 points, Bureau international du travail de
Genève
 Processus organisationnels et psycho-sociaux favorisant la
participation des travailleurs en santé et en sécurité du travail. Marcel
Simard, Marie-Claire Carpentier-Roy, Alain Marchand et François
Ouellet; Université de Montréal.
 check-list OSHA (Occupational safety and health administration -
Etats-Unis)
 Encyclopédie de sécurité et de santé au travail, Jeanne Mager Stellman
 Lignes directrices pour la prévention des blessures musculo-
squelettiques, Division de la sécurité et de l’hygiène du travail, Maitoba
41© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie

Contenu connexe

Tendances

Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402hammani bachir
 
THEME INDUCTION HSE .pptx
THEME  INDUCTION HSE   .pptxTHEME  INDUCTION HSE   .pptx
THEME INDUCTION HSE .pptxhammani bachir
 
Ergonomie en entreprise
Ergonomie en entrepriseErgonomie en entreprise
Ergonomie en entrepriseHR SCOPE
 
Fiche 4 management des risques
Fiche  4    management des risquesFiche  4    management des risques
Fiche 4 management des risquesHalim ARROUDJ
 
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE 0670255402
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE  0670255402La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE  0670255402
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE 0670255402hammani bachir
 
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobBriefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobhammani bachir
 
Stress au travail: comprendre et prévenir
Stress au travail: comprendre et prévenirStress au travail: comprendre et prévenir
Stress au travail: comprendre et prévenirHR SCOPE
 
Hygiène et sécurité au travail
Hygiène et sécurité au travailHygiène et sécurité au travail
Hygiène et sécurité au travailLaurent Metayer
 
Document f.risque impact 2018
Document f.risque  impact 2018Document f.risque  impact 2018
Document f.risque impact 2018hammani bachir
 
Cadre législatif et réglementaire HSE
Cadre législatif  et réglementaire HSE Cadre législatif  et réglementaire HSE
Cadre législatif et réglementaire HSE hammani bachir
 
Méthode inrs d'évaluation des risques professionnels
Méthode inrs d'évaluation des risques professionnelsMéthode inrs d'évaluation des risques professionnels
Méthode inrs d'évaluation des risques professionnelsThierry56
 
Bien-être et santé au travail : quelles sont les bonnes postures pour se prot...
Bien-être et santé au travail : quelles sont les bonnes postures pour se prot...Bien-être et santé au travail : quelles sont les bonnes postures pour se prot...
Bien-être et santé au travail : quelles sont les bonnes postures pour se prot...Nextformation
 
Les risques lies à l'activité la de maintenance
Les risques lies à l'activité la  de maintenanceLes risques lies à l'activité la  de maintenance
Les risques lies à l'activité la de maintenancechokri SOLTANI
 
Role et mission commissions hygiène et sécurité
Role et mission commissions hygiène et sécuritéRole et mission commissions hygiène et sécurité
Role et mission commissions hygiène et sécuritéhammani bachir
 
Formation sur la perception du risques et les comportements de sécurité au tr...
Formation sur la perception du risques et les comportements de sécurité au tr...Formation sur la perception du risques et les comportements de sécurité au tr...
Formation sur la perception du risques et les comportements de sécurité au tr...Mario Deshaies
 
Managers. Comment agir face aux risques psychosociaux ?
Managers. Comment agir face aux risques psychosociaux ?Managers. Comment agir face aux risques psychosociaux ?
Managers. Comment agir face aux risques psychosociaux ?INRSfrance
 
Circulation en entreprise
Circulation en entrepriseCirculation en entreprise
Circulation en entrepriseSoussi Abdellah
 
Mise en oeuvre d'une politique qhse dans une tpe pme
Mise en oeuvre d'une politique qhse dans une tpe pmeMise en oeuvre d'une politique qhse dans une tpe pme
Mise en oeuvre d'une politique qhse dans une tpe pmeGéraud TSEROKO-OSSETE
 

Tendances (20)

Diagnostic organisationnel
Diagnostic organisationnelDiagnostic organisationnel
Diagnostic organisationnel
 
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402
 
THEME INDUCTION HSE .pptx
THEME  INDUCTION HSE   .pptxTHEME  INDUCTION HSE   .pptx
THEME INDUCTION HSE .pptx
 
Ergonomie en entreprise
Ergonomie en entrepriseErgonomie en entreprise
Ergonomie en entreprise
 
Fiche 4 management des risques
Fiche  4    management des risquesFiche  4    management des risques
Fiche 4 management des risques
 
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE 0670255402
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE  0670255402La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE  0670255402
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE 0670255402
 
Risques généraux
Risques généraux Risques généraux
Risques généraux
 
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobBriefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
 
Stress au travail: comprendre et prévenir
Stress au travail: comprendre et prévenirStress au travail: comprendre et prévenir
Stress au travail: comprendre et prévenir
 
Hygiène et sécurité au travail
Hygiène et sécurité au travailHygiène et sécurité au travail
Hygiène et sécurité au travail
 
Document f.risque impact 2018
Document f.risque  impact 2018Document f.risque  impact 2018
Document f.risque impact 2018
 
Cadre législatif et réglementaire HSE
Cadre législatif  et réglementaire HSE Cadre législatif  et réglementaire HSE
Cadre législatif et réglementaire HSE
 
Méthode inrs d'évaluation des risques professionnels
Méthode inrs d'évaluation des risques professionnelsMéthode inrs d'évaluation des risques professionnels
Méthode inrs d'évaluation des risques professionnels
 
Bien-être et santé au travail : quelles sont les bonnes postures pour se prot...
Bien-être et santé au travail : quelles sont les bonnes postures pour se prot...Bien-être et santé au travail : quelles sont les bonnes postures pour se prot...
Bien-être et santé au travail : quelles sont les bonnes postures pour se prot...
 
Les risques lies à l'activité la de maintenance
Les risques lies à l'activité la  de maintenanceLes risques lies à l'activité la  de maintenance
Les risques lies à l'activité la de maintenance
 
Role et mission commissions hygiène et sécurité
Role et mission commissions hygiène et sécuritéRole et mission commissions hygiène et sécurité
Role et mission commissions hygiène et sécurité
 
Formation sur la perception du risques et les comportements de sécurité au tr...
Formation sur la perception du risques et les comportements de sécurité au tr...Formation sur la perception du risques et les comportements de sécurité au tr...
Formation sur la perception du risques et les comportements de sécurité au tr...
 
Managers. Comment agir face aux risques psychosociaux ?
Managers. Comment agir face aux risques psychosociaux ?Managers. Comment agir face aux risques psychosociaux ?
Managers. Comment agir face aux risques psychosociaux ?
 
Circulation en entreprise
Circulation en entrepriseCirculation en entreprise
Circulation en entreprise
 
Mise en oeuvre d'une politique qhse dans une tpe pme
Mise en oeuvre d'une politique qhse dans une tpe pmeMise en oeuvre d'une politique qhse dans une tpe pme
Mise en oeuvre d'une politique qhse dans une tpe pme
 

Similaire à Prévention proactive des troubles musculo squelettiques (TMS)

Ed6011 Prévenir le Stress au travail
Ed6011 Prévenir le Stress au travailEd6011 Prévenir le Stress au travail
Ed6011 Prévenir le Stress au travailKhaireddine Yacoubi
 
Présentation mesure stress by aequa anima
Présentation mesure stress by aequa animaPrésentation mesure stress by aequa anima
Présentation mesure stress by aequa animaChristophe Vigliano
 
Souffrance physique et psychologique chronique
Souffrance physique et psychologique chroniqueSouffrance physique et psychologique chronique
Souffrance physique et psychologique chroniqueMario Deshaies
 
Les services de santé au travail - volet salariés
Les services de santé au travail - volet salariésLes services de santé au travail - volet salariés
Les services de santé au travail - volet salariésHarris Interactive France
 
Les services de santé au travail - volet dirigeants
Les services de santé au travail - volet dirigeantsLes services de santé au travail - volet dirigeants
Les services de santé au travail - volet dirigeantsHarris Interactive France
 
Webinar Le burn-out : signaux d’alerte, moyens d’y faire face
Webinar Le burn-out : signaux d’alerte, moyens d’y faire faceWebinar Le burn-out : signaux d’alerte, moyens d’y faire face
Webinar Le burn-out : signaux d’alerte, moyens d’y faire faceHays France
 
La prévention des risques psychosociaux en entreprise
La prévention des risques psychosociaux en entrepriseLa prévention des risques psychosociaux en entreprise
La prévention des risques psychosociaux en entrepriseNeedeo
 
Doc organisation1
Doc organisation1Doc organisation1
Doc organisation1pyronnet38
 
Dossier de production 143
Dossier de production 143Dossier de production 143
Dossier de production 143Sophie Colpin
 
L'avenir de la prévention via Kinessens Votre prévention entre de bonnes mains
L'avenir de la prévention via Kinessens Votre prévention entre de bonnes mainsL'avenir de la prévention via Kinessens Votre prévention entre de bonnes mains
L'avenir de la prévention via Kinessens Votre prévention entre de bonnes mainsRégis MARCHAL ip
 
Risquepsychosociaux 111020071008-phpapp01
Risquepsychosociaux 111020071008-phpapp01Risquepsychosociaux 111020071008-phpapp01
Risquepsychosociaux 111020071008-phpapp01Obsrps Fpt
 
Santé et bien étre au travail
Santé et bien étre au travailSanté et bien étre au travail
Santé et bien étre au travailHouria2
 
La prevention des risques - Massolia
La prevention des risques - MassoliaLa prevention des risques - Massolia
La prevention des risques - MassoliaMassolia.com
 
Travaillons ensemble pour préserver la santé dans l'entreprise
Travaillons ensemble pour préserver la santé dans l'entrepriseTravaillons ensemble pour préserver la santé dans l'entreprise
Travaillons ensemble pour préserver la santé dans l'entrepriseAST Grand Lyon
 
Gestion de situation sensible.
Gestion de situation sensible.Gestion de situation sensible.
Gestion de situation sensible.Serrerom
 
ACTIVITE PHYSIQUE & STRESS PROFESSIONNEL
ACTIVITE PHYSIQUE & STRESS PROFESSIONNELACTIVITE PHYSIQUE & STRESS PROFESSIONNEL
ACTIVITE PHYSIQUE & STRESS PROFESSIONNELDaniel Hallifax
 

Similaire à Prévention proactive des troubles musculo squelettiques (TMS) (20)

Presentation services
Presentation servicesPresentation services
Presentation services
 
36 Fassier Jfk 2009
36 Fassier  Jfk 200936 Fassier  Jfk 2009
36 Fassier Jfk 2009
 
Ed6011 Prévenir le Stress au travail
Ed6011 Prévenir le Stress au travailEd6011 Prévenir le Stress au travail
Ed6011 Prévenir le Stress au travail
 
Présentation mesure stress by aequa anima
Présentation mesure stress by aequa animaPrésentation mesure stress by aequa anima
Présentation mesure stress by aequa anima
 
Souffrance physique et psychologique chronique
Souffrance physique et psychologique chroniqueSouffrance physique et psychologique chronique
Souffrance physique et psychologique chronique
 
Les services de santé au travail - volet salariés
Les services de santé au travail - volet salariésLes services de santé au travail - volet salariés
Les services de santé au travail - volet salariés
 
Les services de santé au travail - volet dirigeants
Les services de santé au travail - volet dirigeantsLes services de santé au travail - volet dirigeants
Les services de santé au travail - volet dirigeants
 
Webinar Le burn-out : signaux d’alerte, moyens d’y faire face
Webinar Le burn-out : signaux d’alerte, moyens d’y faire faceWebinar Le burn-out : signaux d’alerte, moyens d’y faire face
Webinar Le burn-out : signaux d’alerte, moyens d’y faire face
 
La prévention des risques psychosociaux en entreprise
La prévention des risques psychosociaux en entrepriseLa prévention des risques psychosociaux en entreprise
La prévention des risques psychosociaux en entreprise
 
Doc organisation1
Doc organisation1Doc organisation1
Doc organisation1
 
Dossier de production 143
Dossier de production 143Dossier de production 143
Dossier de production 143
 
L'avenir de la prévention via Kinessens Votre prévention entre de bonnes mains
L'avenir de la prévention via Kinessens Votre prévention entre de bonnes mainsL'avenir de la prévention via Kinessens Votre prévention entre de bonnes mains
L'avenir de la prévention via Kinessens Votre prévention entre de bonnes mains
 
Risquepsychosociaux 111020071008-phpapp01
Risquepsychosociaux 111020071008-phpapp01Risquepsychosociaux 111020071008-phpapp01
Risquepsychosociaux 111020071008-phpapp01
 
Thème13
Thème13Thème13
Thème13
 
Thème12
Thème12Thème12
Thème12
 
Santé et bien étre au travail
Santé et bien étre au travailSanté et bien étre au travail
Santé et bien étre au travail
 
La prevention des risques - Massolia
La prevention des risques - MassoliaLa prevention des risques - Massolia
La prevention des risques - Massolia
 
Travaillons ensemble pour préserver la santé dans l'entreprise
Travaillons ensemble pour préserver la santé dans l'entrepriseTravaillons ensemble pour préserver la santé dans l'entreprise
Travaillons ensemble pour préserver la santé dans l'entreprise
 
Gestion de situation sensible.
Gestion de situation sensible.Gestion de situation sensible.
Gestion de situation sensible.
 
ACTIVITE PHYSIQUE & STRESS PROFESSIONNEL
ACTIVITE PHYSIQUE & STRESS PROFESSIONNELACTIVITE PHYSIQUE & STRESS PROFESSIONNEL
ACTIVITE PHYSIQUE & STRESS PROFESSIONNEL
 

Plus de Mario Deshaies

Conférence du journal Les Affaires. -Comment mobiliser les ressources humaine...
Conférence du journal Les Affaires. -Comment mobiliser les ressources humaine...Conférence du journal Les Affaires. -Comment mobiliser les ressources humaine...
Conférence du journal Les Affaires. -Comment mobiliser les ressources humaine...Mario Deshaies
 
La manutention de charge et les maux de dos. Mario Deshaies, Kin. Bachelor of...
La manutention de charge et les maux de dos. Mario Deshaies, Kin. Bachelor of...La manutention de charge et les maux de dos. Mario Deshaies, Kin. Bachelor of...
La manutention de charge et les maux de dos. Mario Deshaies, Kin. Bachelor of...Mario Deshaies
 
Incident Investigation “Working to Prevent Recurrence“
Incident Investigation “Working to Prevent Recurrence“Incident Investigation “Working to Prevent Recurrence“
Incident Investigation “Working to Prevent Recurrence“Mario Deshaies
 
Intervenez avant que vos employés ne craquent pour de bon
Intervenez avant que vos employés ne craquent pour de bonIntervenez avant que vos employés ne craquent pour de bon
Intervenez avant que vos employés ne craquent pour de bonMario Deshaies
 
Étude de cas.Traitement individuel de l’absentéisme par une prévention de typ...
Étude de cas.Traitement individuel de l’absentéisme par une prévention de typ...Étude de cas.Traitement individuel de l’absentéisme par une prévention de typ...
Étude de cas.Traitement individuel de l’absentéisme par une prévention de typ...Mario Deshaies
 
Sensibilisation aux maux de dos
Sensibilisation aux maux de dosSensibilisation aux maux de dos
Sensibilisation aux maux de dosMario Deshaies
 
Aqhsst optimisez l’efficacité de la gestion des risques sst
Aqhsst optimisez l’efficacité de la gestion des risques sstAqhsst optimisez l’efficacité de la gestion des risques sst
Aqhsst optimisez l’efficacité de la gestion des risques sstMario Deshaies
 

Plus de Mario Deshaies (7)

Conférence du journal Les Affaires. -Comment mobiliser les ressources humaine...
Conférence du journal Les Affaires. -Comment mobiliser les ressources humaine...Conférence du journal Les Affaires. -Comment mobiliser les ressources humaine...
Conférence du journal Les Affaires. -Comment mobiliser les ressources humaine...
 
La manutention de charge et les maux de dos. Mario Deshaies, Kin. Bachelor of...
La manutention de charge et les maux de dos. Mario Deshaies, Kin. Bachelor of...La manutention de charge et les maux de dos. Mario Deshaies, Kin. Bachelor of...
La manutention de charge et les maux de dos. Mario Deshaies, Kin. Bachelor of...
 
Incident Investigation “Working to Prevent Recurrence“
Incident Investigation “Working to Prevent Recurrence“Incident Investigation “Working to Prevent Recurrence“
Incident Investigation “Working to Prevent Recurrence“
 
Intervenez avant que vos employés ne craquent pour de bon
Intervenez avant que vos employés ne craquent pour de bonIntervenez avant que vos employés ne craquent pour de bon
Intervenez avant que vos employés ne craquent pour de bon
 
Étude de cas.Traitement individuel de l’absentéisme par une prévention de typ...
Étude de cas.Traitement individuel de l’absentéisme par une prévention de typ...Étude de cas.Traitement individuel de l’absentéisme par une prévention de typ...
Étude de cas.Traitement individuel de l’absentéisme par une prévention de typ...
 
Sensibilisation aux maux de dos
Sensibilisation aux maux de dosSensibilisation aux maux de dos
Sensibilisation aux maux de dos
 
Aqhsst optimisez l’efficacité de la gestion des risques sst
Aqhsst optimisez l’efficacité de la gestion des risques sstAqhsst optimisez l’efficacité de la gestion des risques sst
Aqhsst optimisez l’efficacité de la gestion des risques sst
 

Prévention proactive des troubles musculo squelettiques (TMS)

  • 1. Mario Deshaies Health and Safety H&S Manager/Expert/Executive Advisor strategy, leadership, culture and employee engagement © 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 2. A. Pourquoi est-il important de prévenir les TMS de manière proactive? B. Détection des premiers signes de TMS et intervention préventive C. Priorisation des interventions et analyse des risques D. Recherche des déterminants et intervention 2© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 3. Conséquences des TMS 3© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 4. Conséquences des TMS Pour l’employeur Pour le travailleur  Augmentation des cotisations à la CSST  Formation d’un remplaçant  Gestion du dossier d’accident ou de maladie  Retard dans la production  Heures supplémentaires  Répercussions sur les relations de travail  Publicité négative  Souffrances physiques et morales  Traitements multiples  Usure prématurée de l’organisme  Choix limité d’activités et de loisirs  Détérioration de la qualité de vie  Difficulté à trouver un emploi convenable ou adapté 4© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 5. Informer les employés Encourager la déclaration des douleurs et malaises Gérer les déclarations de douleurs et malaises Reconnaître les signes de troubles musculo-squelettiques Intervention préventive immédiate Encourager les employés à proposer des changements 5© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 6. Mettre les employés à contribution  Les former sur les troubles musculo-squelettiques  Les encourager à déclarer leurs douleurs et malaises  Les encourager à proposer des changements  Les faire participer au changement 6© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 7. Informer- former les employés  Il doivent être informés afin de prendre en charge leur santé.  Il doivent connaître  Quels sont les signes de TMS?  Quels sont les facteurs de risque propre à leur milieu?  Comment contribuer à diminuer les risques? 7© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 8.  Tous les employés doivent être au courant et en connaître les avantages.  La personne qui recueille les déclarations  doit être une personne en qui les employés ont confiance.  n’est pas leur supérieur, est en position neutre  Est infirmier, préventionniste, ergonome, etc.  Doit écouter l’employé, ne pas sous estimer sa douleur  Colliger toutes les données recueillies  Prendre des mesures d’intervention rapide  Considérer des mesures d’intervention durable Encourager les employés à déclarer leurs douleurs et malaises 8© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 9. Déclaration des douleurs et malaises  Excellents indicateurs de performance  Les données doivent être normalisées  Noter (dans un système informatisé, formulaire)  L’intensité de la douleur (Échelle de Borg)  Période de la journée où la douleur apparaît  Le site de douleur ou de malaise (précis)  Le type de douleur ou de malaise  Sensation de chaleur de brûlure, picotement, engourdissement  Le(s) mouvement(s), opération(s), événement associés  Essayer d’obtenir des informations précises 9© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 10. Intensité de la douleur Échelle de perception de la douleur (Borg 1982)  Évaluez la perception de la douleur pour 3 périodes  Pendant le quart de travail  Après le quart de travail  Pendant la période de sommeil  Si la douleur persiste après le quart de travail, il faut agir immédiatement. La douleur a été déclarée trop tard.  Si la douleur persiste la nuit, il est probablement trop tard, une visite chez le médecin s’impose 0 aucune 1 Très légère 2 Légère 3 Modérée 4 5 Forte 6 7 Très forte 8 9 très très sévère 10 Extrême 10© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 11. Signes de TMS  Inconfort  Douleur  Malaises persistants  Engourdissements  Mobilité réduite  Gonflement ou enflure  Les TMS se manifestent habituellement de manière progressive bien qu’ils peuvent aussi surgir subitement après une période de travail intense. 11© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 12. Épicondylite Syndrome du tunnel carpien Définition Inflammation des tendons s’attachant à l’épicondyle latérale. Inflammation des tendons dans le tunnel carpien compressant le nerf médian Symptômes Sensibilité de la face externe du coude au toucher, lors d’effort et de la rotation de l’avant-bras. Engourdissement, picotement de la main, douleur, perte de dextérité Facteurs de risque Redressement des doigts, extension et déviation ulnaire du poignet, supination de l’avant-bras, mouvement saccadés Mouvement répétitif des doigts et du poignet Position non-neutre du poignet Pression sur paume Troubles musculo-squelettiques 12© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 13. Maux de dos Bursite Définition ligament étiré, articulation irritée, tendon enflammé, spasme musculaire, aplatissement et dégénérescence des disques intervertébraux etc. Inflammation des bourses séreuses situées entre les tendons et les os. (les bourses séreuses permettent de réduire la friction lors de mouvement) Symptômes Douleur, raideur, engourdissement Perte de mobilité, sensation de raideur Facteurs de risque Posture statique, non neutre, effort excessif, maintien d'une posture assise prolongée Mouvement répétitif, compression mécanique Troubles musculo-squelettiques 13© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 14. Intervention immédiate  les douleurs peuvent se transformer en lésions si la situation de travail reste la même.  Déplacer l’employé  Attention: le remplaçant est lui aussi exposé au risque  Occuper un nouveau poste peut être stressant, l’employé est moins habitué donc moins efficace, il dépense plus d’énergie et se repose moins.  Suggérer la rotation  Assignation à un travail léger  Dans tous les cas, le nouveau poste assigné ne doit pas comporter le facteur de risque à l’origine de la douleur.  Amener l’employé à se trouver une autre méthode de travail.  Ce ne sont pas des solutions à long terme, l’employé est éloigné du risque qui est toujours présent.  Visite chez le médecin  Repos  L'inactivité prolongée est généralement néfaste pour le processus de guérison d'une personne souffrant de TMS.  Toujours effectuer un suivi 14© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 15. Encourager les employés à proposer des changements  La valorisation : les superviseurs reconnaissent l'utilité des initiatives des travailleurs pour améliorer le niveau de santé- sécurité au travail  Le support organisationnel : capacité du personnel hiérarchique et du sous-système de prévention à faire un suivi efficace des demandes et suggestions initiées par les travailleurs  la qualité des relations entre les travailleurs au sein des collectifs de travail : la cohésion interne aux groupes de travail favorise un processus de collectivisation de priorisation des initiatives individuelles de travailleurs.  Il sont les mieux placés pour relever les problèmes et trouver les solutions. Source: Processus organisationnels et psycho-sociaux favorisant la participation des travailleurs en santé et en sécurité du travail. Marcel Simard, Marie-Claire Carpentier-Roy, Alain Marchand et François Ouellet; Université de Montréal. 15© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 16. Proposition de changement  Écouter  Interroger sur les raisons  Demander des détails de son idée (notes, croquis)  Évaluer la proposition  Le changement va-t-il vraiment régler le problème?  Le changement pourrait-il nuire à d’autres personnes?  Interroger les autres employés au poste de travail?  Le changement est-t-il faisable? (coût, délais, etc.)  Mettre en action le projet  Faire participer l’employé 16© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 17. Statistiques de déclaration de douleur Indicateurs de performances ou les statistiques de lésion Analyse des facteurs de risque Outils d’analyse des facteurs de risques 17© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 18. Priorisation des interventions  Utiliser les statistiques de déclaration de douleur  À quel poste y a-t-il eu le plus de déclarations de douleur?  À quel poste les douleurs étaient les plus intenses?  Ex: 5 déclarations, échelle de Borg: 5, 4, 3, 7, 2, donc un score de 21.  Quel site de douleur revient le plus souvent?  Utiliser les données de productivité et de qualité  Parfois, si les employés n’arrivent pas à faire leur travail selon les exigences de qualités et de productivité, cela peut être dû à un problème d’ergonomie  Éplucher les dossiers de lésions professionnelles 18© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 19. Indicateurs de performances  Coûts et pertes  Coûts directs  Nombre de réclamations (par heures de travail totales)  Coût des réclamations  Coûts indirects  TMS  Nombre de déclaration de douleur (par mois)  Nombre de déclaration de TMS diagnostiqué (par heures de travail totales)  Taux de gravité (par heures de travail totales)  Nombre d’heures en assignation temporaire 19© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 20. Analyse des facteurs de rique  Quels sont les facteurs de risque de TMS? 20© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 21. Analyse des facteurs de risque Posture Mouvement Durée Effort Vibration Stress 21© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 22. Facteurs de risque Posture non neutre  Posture neutre  position détendue du corps à la verticale où les bras pendent confortablement sur les côtés.  Posture non neutre  augmente la pression qui s’exerce sur le système musculo- squelettique.  réduit le débit sanguin dans les muscles sollicités  accroisse l’effet de levier (plus le levier est long, plus grande est la force nécessaire).  Moins la posture est neutre (grande amplitude articulaire), plus importants sont les effets. 22© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 23. Facteurs de risque Facteurs psychosociaux  facteur le plus significatif: la qualité de la relation avec le supérieur.  Confrontation plutôt que de collaboration  Rémunération au rendement  Rythme de travail imposé  Manque d’autonomie 23© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 24. Facteurs de risque Posture ou travail statique Augmentation de la pression à l’intérieur du muscle + Compression mécanique des vaisseaux sanguins = Blocage partiel ou total de la circulation sanguine (diminution de l’apport d’oxygène, augmentation des déchets) = Fatigue musculaire rapide 24 Maintien de posture ou de charge pendant une période prolongée © 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 25.  Exemple 25 Facteurs de risque Posture ou travail statique © 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 26. Facteurs de risque  Répétitivité  Le travail est considéré comme étant répétitif lorsqu’il n’y a pas ou peu de relâchement musculaire entre les mouvements.  Le travail répétitif a un effet semblable au travail statique.  Durée  Durée du quart de travail  Si rotation (attention, les 2 postes peuvent comporter les mêmes risques) 26© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 27. Facteurs de risque  Effort  Effort au dos, épaules, bras, poignet, doigts  Distance de la charge du centre de gravité  Vibration  Locale: outil électrique, pneumatique  Générale: véhicule  Compression mécanique  appuis ou serrement prolongé d’objet dure, pointue ou comportant des arêtes vives. 27© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 28. Test!  Quels sont les facteurs de risque?  Comment tente-t-il de réduire le risque?  Qu’est-ce qu’on peut faire? 28© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 29. Outils d’analyse des risques  Il en existe plusieurs, pour plusieurs situations: manutention de charge, travail répétitif, cycle court, etc.  OSHA, QEC, OCRA, OWAS, RULA, REBA, OREGE  Manutention de charge: NIOSH, Moore-Garg, Snook  Avantages  Simplifie le travail  Assure une analyse égale pour chaque poste  Permet d’obtenir un score pour comparer les postes  Peut en faire des indicateurs de performances  Inconvénients  Ne considère pas tous les facteurs de risques  Difficile à utiliser pour des situations le moindrement complexes  Parfois laborieux 29© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 30. Check-list OSHA révisée Données générales reportées Poste Nettoyage des chaudières Description des tâches réalisées ou des poste occupés Comprend l'ouverture de la trappe, le nettoyage, la fermeture de la trappe et le scellage de la trappe. Travailleur 1 Travailleur 2 Travailleur 3 Nom Roger Richard Bernard Date, heure 18/02/2001, 11h25 18/02/2001, 14h25 19/02/2001, 09h10 Check-list OSHA révisée Évaluation des facteurs de risque relatifs aux membres supérieurs et au dos Facteurs Critère figurant le facteur de risque Durée. Pour plus de 8 heures, ajouter 0,5 pour chaque heure supplémentaire Inscrire le pointage Moyenne Notes T1 T2 T3 Répétitivité (mouvement des doigts, du poignet, du coude, de l'épaule ou du cou) 1. Mouvements identiques ou comparables effectués à intervalle de quelques secondes. Mouvements ou gestes répétés toutes les 15 secondes ou moins (pour l'utilisation d'un clavier, voir point 2) 2 à 4 heures: 1 point 4+ à 8 heures: 3 points 1 1 1 1,0 2. Frappe intensive sur un clavier 2 à 4 heures: 1 point 4+ à 8 heures: 3 points 0 0 0 0,0 3. Frappe intermitente sur un clavier (25% à 50% du temps) 2 à 4 heures: 0 point 4+ à 8 heures: 1 point 0 0 0 0,0 Effort manuel (répété ou maintenu) 1. Tenir un objet pesant plus de 5 kg ou serrer fortement avec la main dans une préhension puissante. 2 à 4 heures: 1 point 4+ à 8 heures: 3 points 3 3 3 3,0 À corriger 2. Prise digitale avec un effort de plus de 1 kg 2 à 4 heures: 2 points 4+ à 8 heures: 3 points 0 0 0 0,0 30© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 31. Check-list OSHA révisée Posture contraignante 1. Dos: Torsion du tronc de plus de 45°, extension de plus de 10°, flexion de plus de 45°, latéroflexion de plus de 30° 2 à 4 heures: 2 points 4+ à 8 heures: 3 points 3 3 3 3,0 À corriger 2. Cou: Rotation du cou d'un côté de plus de 20° ou extension vers l'arrière de plus de 5° latéroflexion du cou de plus de 30° 2 à 4 heures: 1 point 4+ à 8 heures: 2 points 0 0 1 0,3 3. Épaules: membres supérieurs sans appui ou coude plus haut que le milieu du torse. Le membre supérieur est sans appui s'il n'a pas d'accoudoir pour des travaux de précision des doigts ou lorsque le coude est plus haut que le milieu du tronc. Ou mouvement du bras vers l'arrière (extension) 2 à 4 heures: 2 points 4+ à 8 heures: 3 points 3 3 3 3,0 4. Avant-bras: mouvement rapide, mouvement de rotation de l'avant bras ou résistance à la rotation d'un outil. 2 à 4 heures: 1 point 4+ à 8 heures: 2 points 1 0 1 0,7 5. Poignet: Flexions du poignet avec un angle de plus de 20° ou extension de plus de 30° ou déviation de plus de 10° 2 à 4 heures: 2 points 4+ à 8 heures: 3 points 3 2 3 2,7 À corriger 6. Doigts: Prise digitale énergique pour maîtriser ou tenir un objet. Hyper-extension des doigts pour enfoncer un objet ou pour frotter. 2 à 4 heures: 0 point 4+ à 8 heures: 1 point 0 0 0 0,0 31© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 32. Check-list OSHA révisée Surpression cutanée 1. Pression d'objets dures ou coupant au contact de la peau. Notamment contact au niveau de la peaume, des doigts, du poignet, du coude de l'aisselle 2 à 4 heures: 1 point 4+ à 8 heures: 2 points 2 2 2 2,0 À corriger 2. Utilisation de la paume de la main ou du poing comme un marteau 2 à 4 heures: 2 points 4+ à 8 heures: 3 points 2 0 0 0,7 Vibration 1. Vibration localisée (sans amortissement des vibrations) Vibration provenant du contact des mains avec objet vibrant, tel qu'un outil électrique énergisé. 2 à 4 heures: 1 point 4+ à 8 heures: 2 points 0 0 0 0,0 2. Être assis ou debout sur une surface vibrante (sans amortissement des vibration) 2 à 4 heures: 1 point 4+ à 8 heures: 2 points 0 0 0 0,0 Environnement 1. Éclairage (éclairement insuffisant, éblouissement ou reflet sur écran) Présence de fumée, poussière réduisant la visibilité. Impossibilité de voir distinctement. 2 à 4 heures: 1 point 4+ à 8 heures: 2 points 2 2 2 2,0 À corriger 2. Basse température, Mains exposées à une température de l'air inférieure à 15°C pour un travail assis, à 4°C pour un travail léger, à -6°C pour un travail modéré à pénible; air froid soufflé sur les mains. Haute température: pour un travail continu, 30°C pour un travail léger et 25°C pour un travail lourd. (voir RSST, annexe V) 2 à 4 heures: 0 point 4+ à 8 heures: 1 point 1 1 1 1,0 Maîtrise des cadences de travail 1. Pas de maîtrise des cadences de travail. Cadence de la machine, travail payé au rendement, surveillance constante ou délais impératifs quotidiens. 1 élément: 1 point 2 éléments+: 2 points 0 0 0 0,0 Score 21 17 20 19,3 32© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 33. Opération Risque Situation dangereuse Ouvertured’une trappe Nettoyageavecla lanceàair Fermeturedela trappe Scellerlatrappe Score Côté D G D G D G D G D G TMS aux épaules (Entorse, syndrome du défilé thoraco- brachiale) bras sans appui ou à plus de 80° 0 0 1 1 0 0 0 0 1 1 abduction du bras de plus de 80° 0 0 1 1 0 0 1 0 2 1 Extension des bras (vers l'arrière) 0 0 0 0 0 0 1 0 1 0 Rotation de l'épaule 0 0 1 1 0 0 0 0 1 1 manutention de charge lourde 1 1 1 1 1 1 1 1 4 4 - TMS au rachis cervical (entorse cervicale) - TMS au dos (entorse lombaire ou dorsale, etc.) - TMS aux épaules (Entorse, syndrome du défilé thoraco-brachiale) - TMS au coude , poignet et main (Épicondylite, épithrocléite, syndrome du canal carpien, ténosynovite, syndrome du canal carpien) Matrice de criticité des TMS 33 Cette matrice permet de déterminer les risques de déclaration de chaque TMS pour les côtés gauche et droit du corps. Exemple pour la tâche de nettoyage des chaudières chez CEZinc pour les risques de TMS aux épaules © 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 34. Matrice de criticité des TMS 34 Opérations Risque Situation dangereuse Ouvertured’une porte Ouvertured’une trappe Transition Nettoyageavecla lanceàair Nettoyageavecla tranche Fermeturedela porte Fermeturedela trappe Scellerlatrappe Score Côté D G D G D G D G D G D G D G D G D G TMS au coude externe, poignet et main (Épicondylite, syndrome du canal carpien, ténosynovite) supination de l'avant-bras ou résistance à la rotation d'un outil (sens horaire) Hyperextension des doigts Extension du poignet de plus de 30° Déviation ulnaire du poignet Mouvement saccadé, répétitif ou frappe Prise digitale énergique pour maîtriser ou tenir un objet ou avec un effort de plus de 1 kg © 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 35. Former un groupe de travail Arbre des causes Intervenir 35© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 36. Groupe de travail  Composition: employé concerné, ingénieur, intervenant en santé sécurité, etc.  Permet d’amener divers visions et savoir  Permet de se contre-vérifier  Permet le consensus à tous les échelons de la hyérarchie 36© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 37. Arbre des causes  Ne pas s’arrêter à la cause immédiate  Analyser un risque à la foi, en ordre d’importance.  Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi? 37 Pression sur le doigt Pièce difficile à insérer Tolérance trop petite Nouveau fournisseur de pièce Panneau pré- peint N’utilise pas l’outil Perte de temps Outil pas à porté de main Encombrant si trop près Outil difficile Demande grande précision Conception de l’outil? © 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 38. Intervenir  Interventions possibles  Formation des employés (attention à LA bonne méthode de travail)  Modification du poste  Changement organisationnel  Horaire, ordonnancement, temps de cycle  Modification du produit  Amélioration de l’entretien de l’équipement  Ajout d’équipement  S’assurer de l’appuis de la direction 38© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 39. Appelez un ergonome  Si la situation vous semble trop complexe  Si vous avez de la difficulté à faire votre analyse  Si vous avez des doutes sur les conclusions de votre analyse  Si vous n’avez pas le temps  Pour la conception de poste de travail  Pour la formation (en ergonomie et à la tâche)  Si vous voulez être assuré d’un retour sur investissement 39© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 40. Conclusion  L’implication des employés est primordiale  Le soutiens de la direction est primordial 40© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie
  • 41. Bibliographie  Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail  Troubles musculo-squelettiques, un mal sournois, CSST  Ergonomie pratique en 128 points, Bureau international du travail de Genève  Processus organisationnels et psycho-sociaux favorisant la participation des travailleurs en santé et en sécurité du travail. Marcel Simard, Marie-Claire Carpentier-Roy, Alain Marchand et François Ouellet; Université de Montréal.  check-list OSHA (Occupational safety and health administration - Etats-Unis)  Encyclopédie de sécurité et de santé au travail, Jeanne Mager Stellman  Lignes directrices pour la prévention des blessures musculo- squelettiques, Division de la sécurité et de l’hygiène du travail, Maitoba 41© 2013. Mario Deshaies B.Sc. Kin-Ergo.Directeur, Solutions conseil-Prévention, réadaptation, ergonomie, kinésiologie

Notes de l'éditeur

  1. Copié de CSST
  2. C’est un peu comme les passé proche ou les incidents en sécurité. Est-ce qu’il y a un système de déclaration de douleur dans votre entreprise?
  3. Certains signes sont associés à des TMS en particulier
  4. Il est normal qu’au début d’un nouvel emploi, on ressente de la douleur
  5. Quels sont les TMS que sont les plus courrant chez vous?
  6. tendinite
  7. 80% maux de dos non-spécifiques
  8. On revient aux déclarations de douleur…..Éteindre le feu, on reviendra pour l’intervention à long terme (long terme applique aux résultats pas au délais)
  9. Nuire: autre personne de grandeur différente, espace, communications Faire participer l’employé: dans tous les cas, c’est le meilleur moyen de minimiser la résistance au changement
  10. Ex: 4 douleurs au poignet, peut analyser risque au poignet seulement. Ex qualité: strippe vis, nettoie pas au fond. Ex. productivité: déplacement/mouvement inutile, perte de temps, pièces éloignées, désordonnées. Manque de formation.
  11. 6 ou 7
  12. Tout est interrelié certains facteurs combinés multiplient les risques. Survol, plus complexe et subtil. Posez des question à l’employé, essayez le travail (comprend mieux)
  13. (montrer amplitudes) Pas toujours facile à voir, se positionner en plan franc ou filmer pour pouvoir voir le mouvement au ralenti
  14. Manque d’autonomie : encourager comportement d’initiative, bien d’autres tel que organiser son temps, travail en équipe
  15. analogie éponge ou pipette, eau reste, moisis. Exemple: dos droit, bras en l’air, transport de charge
  16. Effort: pas seulement manutention, effort main assemblage, doigts en pince
  17. Bras haut, épaule relevée, flexion du cou, effort (ne peut pas utiliser son poids), pression mécanique aux mains, vibration
  18. Simplifié et simpliste car l’ergonomie c’est pas simple. Exemple: torsion et flexion en même temps, long cycle,
  19. Il est ensuite possible de comparer les postes de travail entre eux. Comparer avant après modification
  20. Permet d’analyser le nombre de foi que l’employé fait le même mouvement
  21. Formation par un ergonome ou intervention si complexe.
  22. Formation: toujours bon, rarement suffisant. Si pas bien fait, peut être nuisible.