Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Etude de cas - L'oréal

475 vues

Publié le

Comment re-dynamiser le secteur de la coiffure et ré-enchanter l'expérience client grâce à l'affichage dynamique ?

Publié dans : Commerce de détail
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Etude de cas - L'oréal

  1. 1. Comment re-dynamiser le secteur de la coiffure et ré-enchanter l’expérience client grâce au digital media ? L’ORÉAL ET SON PROGRAMME SALON ÉMOTION Etude de cas
  2. 2. CONTEXTE Etude de cas - L’Oréal Le programme Salon Emotion, pour un accompagnement personnalisé C’est dans le cadre de son programme Salon Emotion que L’Oréal Professionnel Paris a noué un partenariat avec Crown Heights. L’ambition de ce programme est de dynamiser le secteur de la coiffure afin de répondre aux nouvelles attentes des client(e)s, aujourd’hui en quête d’une expérience unique, personnalisée et émotionnelle. Ce programme unique et novateur qui place le client au cœur des réflexions, repose sur 3 piliers : la formation et la sensibilisation aux services proposés par un salon de coiffure, l’apport d’un conseil personnalisé et l’accompagnement opérationnel de la transformation du salon. L’objectif final : ré-enchanter l’expérience client via un parcours émotionnel et relationnel unique et redonner aux salons leur attractivité.
  3. 3. CONTEXTE Etude de cas -L’Oréal Comment dynamiser le secteur de la coiffure et ré-enchanter l’expérience client grâce à au digital media ? Ecrans digitaux HairStore
  4. 4. CONTEXTE Le secteur de la coiffure est lui aussi en pleine transformation digitale Face à l’essor du digital et l’évolution des comportements des consommateurs, davantage connectés et en quête d’une réelle expérience unique, continue et émotionnelle, le secteur de la coiffure se doit de s’adapter et se digitaliser. Ainsi, le client est au cœur de toutes les réflexionsstratégiques.Sonaccompagnement tout au long de son expérience est primordial. Dès la vitrine, le client doit être immergé dans l’univers du salon et de la marque, afin de pouvoir s’y projeter. En tant que premier point de contact avec les futurs clients, la vitrineestincontournabledansladigitalisation du salon. Etude de cas - L’Oréal Vitrine affichage dynamique Jean-Marc Joubert
  5. 5. SOLUTION Etude de cas - L’Oréal De la formation au réagencement des salons, le programme initié par L’Oréal assure une transformation totale des salons pour garantir une satisfaction des clients et une hausse des bénéfices. L’affichage dynamique est l’un des éléments essentiel à la modernisation et dynamisation des salons. La vitrine est l’atout stratégique des salons de coiffure pour attirer les clientes et inciter à entrer. « La vitrine digitale est faite pour impacter et inciter le passant à entrer. Elle permet de diffuser des clips de marques, des films publicitaires relatifs aux différents produits que propose le salon » précise Laure Labadens, alors Directrice du Retail et de l’Innovation au sein de la division Produits Professionnels de L’Oréal Professionnel. Le rôle de l’affichage dynamique dans la modernisation des salons
  6. 6. SOLUTION Etude de cas - L’Oréal Quelques chiffres clés L’affichage dynamique génère 10 fois plus de contacts visuels 33% de trafic client en plus (source Media Report) 89% des consommateurs sont favorables à l’affichage dynamique 67% des consommateurs disent être influencés par l’affichage dynamique. De quoi constituer une véritable opportunité pour dynamiser les vitrines.
  7. 7. SOLUTION Etude de cas - L’Oréal Afin de répondre aux attentes de L’oréal Professionnel Paris et de son programme Salon Emotion, plus de 135 salons de coiffure bénéficiant de cette initiative, ont été équipés de la solution d’affichage dynamique myTV de Crown Heights. Les vitrines disposent donc d’écrans permettant de diffuser un contenu attractif afin de capter l’attention des passants et les inviter à entrer dans le salon. Pour simplifier la diffusion des contenus, deux interfaces de gestion ont été créées. Une interface « administrateur » permettant au chef de réseau de gérer et mettre à jour les contenus de plusieurs salons de coiffure à partir d’un seul et unique endroit. Et une seconde interface « client » permettant à chaque salon de gérer sa propre communication en toute autonomie. myTV, la solution d’affichage dynamique pour animer la vitrine et générer du trafic
  8. 8. SOLUTION Etude de cas - L’Oréal Vitrine affichage dynamique chez Dumazet
  9. 9. SOLUTION « Le Gérant a aussi la possibilité de faire passer ses propres messages : afficherseshorairesd’ouverture,annoncerdesévènementsparticuliers. NotreprestataireCrownHeightsdédieunehotlinepouraiderlessalons dans cette démarche. De notre côté, nous proposons régulièrement du contenu vidéo (nouveautés concernant nos marques Kerastase, L’Oréal Professionnel.., innovations produits, film publicitaire…) que Crown Heights met à disposition des salons de coiffure dans « une bibliothèque », conclut Laure Labadens. Etude de cas - L’Oréal myTV, la solution d’affichage dynamique pour animer la vitrine et générer du trafic
  10. 10. SOLUTIO L’expérience digitale ne s’arrête pas à la simple animation des vitrines. En effet, les dispositifs digitaux sont également présent à l’intérieur des salons. C’est le cas notamment de tablettes code-barres, afin d’accompagner les clientes dans leurs achats. Ces tablettes, installées en rayon au milieu des produits, permettent, par le simple scan du produit, d’accéder à des informations complémentaires : caractéristiques produit, conseils d’utilisation, autres produits de la même gamme, etc. Lespossibilitésdecontenusontmultiples.Ilestégalementpossibledeproposer aux clientes de s’envoyer les contenus par mail, ce qui permet au salon de collecter les données de ses clientes afin d’adopter une communication personnalisée. Etude de cas - L’Oréal Le digital media, pour une expérience prolongée et sans couture
  11. 11. SOLUTIO Etude de cas - L’Oréal Le digital media, pour une expérience prolongée et sans couture Nos tablettes code-barres au sein des linéaires
  12. 12. SOLUTIO D’autres salons sont allés plus loin dans l’expérience digitale, à l’image du salon Dumazet, qui a intégré à ses espaces notre borne selfie. Parfaitement intégrée au salon, cette borne selfie permet d’animer les ventes, d’alimenter les réseaux sociaux du salon de manière virale, d’acquérir une image de marque innovante et avant-gardiste, mais surtout, de collecter les données des clientes pour personnaliser ensuite la communication. En effet, un fois le selfie capturé, les clientes peuvent se l’envoyer par email en remplissant un formulaire de contact. Il est ensuite possible d’envoyer la photo accompagnée d’une newsletter personnalisée par exemple. Etude de cas - L’Oréal Le digital media, pour une expérience prolongée et sans couture
  13. 13. SOLUTIO Etude de cas - L’Oréal Le digital media, pour une expérience prolongée et sans couture Solution mySELFIE chez Dumazet Toutes ses technologies ont pour double objectif d’apporter une expérience digitale unique, interactive et sans couture aux client(e)s. Et surtout, pour les salons équipés, de se doter d’une image innovante et moderne, de créer des relations de proximité, d’animer les ventes, d’attirer et de fidéliser ou encore de mieux connaître ses client(e)s pour mettre en place une communication ciblée, personnalisée et donc plus efficace.
  14. 14. Grâce à ce disposition innovant, les salons de coiffure ayant suivi ce programme ont vu leur salon devenir plus dynamique et attractif avec + 10 pointsentermesd’acquisitiondenouveauxclientsparrapportàlamoyenne du marché. Et quant aux ventes de produits de la marque L’Oréal, elles ont augmenté de 10 à 30%. Des salons redynamisés, un secteur redevenu attractif et une expérience client ré-enchantée, l’affichage dynamique n’en est qu’à ses prémices. RESULTATS Et les résultats témoignent du succès du programme Salon Emotion
  15. 15. CROWN HEIGHTS C’est en 1990 que Jean-Pierre Layani, Diplômé en Génie Electrique et Electronique et passionné par le marketing expérientiel, a décidé de créer Crown Heights, afin d’accompagner les marques dans la création de leur identité téléphonique personnalisée et harmonisée, à vocation commerciale et publicitaire. Dès les années 2000, avec l’arrivée des nouvelles technologies et des nouveaux modes de consommation, Jean-Pierre Layani et son équipe ont développé de nouvelles activités, et notamment des solutions digital media personnalisées et innovantes, ainsi qu’une solution d’ambiance musicale et sonore. Aujourd’hui Crown Heights propose des solutions de digital media, d’attente téléphonique et d’ambiance musicale performantes et toujours à la pointe de l’innovation, grâce à son pôle de Recherche et Développement. Toujours à l’affut des dernières technologies, Crown Heights s’adapte à l’évolution du marché du digital pour proposer les meilleures solutions intégrant des technologies innovantes. Crown Heights APROPOSDE

×