ACSQ

1 219 vues

Publié le

Intervention à l'Association des cadres scolaires du Québec (ACSQ), « La génération C se forme, l'école se transforme ». Merci de votre accueil. En prime, cette liste d'éducateurs francophones du Canada présents sur Twitter, http://liens.opossum.ca/4c33

Publié dans : Formation
  • Soyez le premier à commenter

ACSQ

  1. 1. PRÉSENTATIONLa génération C se forme, lécole se transforme Mario Asselin Opossum, apprentissage et technologies www.mariotoutdego.com www.marioasselin.com 10 mai 2012 Château Frontenac Association des cadres scolaires du Québec (ACSQ) 1
  2. 2. « Au sens large, les TICE sont destechnologies de la communication quel’on peut utiliser dans des situationsd’enseignement/apprentissage, mais qui n’ontpas été conçues spécifiquement pour cela. » André Tricot, Rencontres d’été printemps 2010, au forum Retz sur le numérique. http://www.cahiers-pedagogiques.com/spip.php?article6997 2
  3. 3. Mes intentions de communication... Démontrer l’ampleur des usagesDécrire la nature des changements en train de s’opérer...Identifier quelques pistes d’actions pour s’adapter... 3
  4. 4. 4
  5. 5. 5
  6. 6. Enquête du Céfrio (printemps 2009) Enquête NETendances (mars 2010)« De grands adeptes des TI » « L’explosion des médias sociaux »• 84 % des 12-24 ans possèdent un lecteur • 78  % des internautes ont fréquenté de type MP3 (un iPod, par exemple) le contenu d’au moins un média• 57 % un téléphone cellulaire social, que ce soit un réseau social, un conventionnel blogue ou un micro-blogue• 5 % un cellulaire intelligent (comme un • La participation des internautes dans BlackBerry ou iPhone) les réseaux sociaux est passée de 34 % en 2009 à 48 %• 91 % des jeunes ont accès à Internet haute vitesse à la maison • Arrivée massive des 35-54 ans sur les réseaux sociaux 6
  7. 7. Une nouvelle génération L’enquête du Céfrio... «GÉNÉRATION C»Les jeunes de 12-24 ans: •De grands adeptes des TI •Les filles jasent, les gars jouent Communiquer, créer, collaborer! •La télé et le sport délaissés •Au travail... stabilité, salaire et Je gazouille flexibilité donc je suis? •Internet: source d’information •Les profs: c’est pas leur truc... Source : Le site du Céfrio... http://bit.ly/47zVDt 7
  8. 8. Une nouvelle génération délèves L’enquête de l’Institut TNS SOFRES... «GÉNÉRATION C»Les jeunes de 8-17 ans:• Près de 20% des moins de 13 ans ont uncompte sur un média social numérique Communiquer, créer, collaborer!• Les parents sont assez peu associés à cettepratique• Les enfants et les adolescents livrent leursidentités et beaucoup d’informations Je clavardepersonnelles donc je suis?• Un tiers des enfants ont été choqués ougênés par des contenus• Conscients des risques, ils ne savent pasforcément s’en préserver Source : Le site de la CNIL... http://liens.opossum.ca/8uuz 8
  9. 9. NETendances 2011 Évolution de lutilisation dInternet au QuébecSource : http://www.cefrio.qc.ca/fileadmin/documents/Publication/NET_1-MediasSociaux_finalavecliens_.pdf 9
  10. 10. NETendances 2011 Évolution de lutilisation dInternet au QuébecSource : http://www.cefrio.qc.ca/fileadmin/documents/Publication/NET_1-MediasSociaux_finalavecliens_.pdf 10
  11. 11. NETendances 2011 Évolution de lutilisation dInternet au QuébecSource : http://www.cefrio.qc.ca/fileadmin/documents/Publication/NET_1-MediasSociaux_finalavecliens_.pdf 11
  12. 12. NETendances 2011 Évolution de lutilisation dInternet au QuébecSource : http://www.cefrio.qc.ca/fileadmin/documents/Publication/NET_1-MediasSociaux_finalavecliens_.pdf 12
  13. 13. La génération C se forme, lécole se transforme Ça change en éducation... et les façons d’apprendre et de s’informer évoluent! ducation 13 13
  14. 14. Le levier de la publication Web au service de la construction de lidentité numérique 14 14
  15. 15. La génération C se forme, lécole se transforme La théorie de la «Longue Traîne» de Anderson...Source: Chris Anderson, http://www.longtail.com/the_long_tail/2005/03/index.html et Wikipédia, http://fr.wikipedia.org/wiki/Nouvelle_économie15 15
  16. 16. La génération C se forme, lécole se transforme 16 16
  17. 17. Source : http://www.mediassociaux.fr/2012/02/20/panorama-des-medias-sociaux-2012 17
  18. 18. Mobiquité... • La mobiquité (contraction de Mobilité et d’Ubiquité) désigne cette nouvelle capacité de l’individu à se connecter sans contrainte de temps, de localisation ou de terminal. Cette situation nouvelle est le fruit de l’évolution d’Internet («cloud computing», réseau 3G…), de l’arrivée de nouveaux outils (ordiphones (téléphones multifonctions), tablettes…) et permet de nouveaux usages.  Source : http://blog.autrans.net/2011/index.php?2011/01/23/23-la- mobiquite-pour-lancer-les-rencontres-dautrans-2011 18
  19. 19. Mobiquité... • Mobilité et ubiquité • Désir d’accéder au service dont on a besoin quand on le souhaite, où qu’on soit et avec l’équipement dont on dispose. Cet équipement peut être un ordinateur, un téléviseur, un téléphone, un PDA (un assistant numérique personnel), une console de jeu ou multimédia… Nous sommes enfin rentrés dans l’ère de l’ATAWAD (AnyTime, AnyWhere, Any Device) Source : http://www.arenotech.org/2008/mobiquite.htm 19
  20. 20. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Informatique_ubiquitaire 20
  21. 21. La génération C se forme, lécole se transformeCommunication organisationnelle : http://com1500g.opossum.ca 21 21
  22. 22. Quelles sont les tendances ? Mobilité – accès à tout temps Contenu créé par lutilisateur Interactions sociales pour lapprentissage 22
  23. 23. La génération C se forme, lécole se transforme Le prisme des TIC... 23 23
  24. 24. La génération C se forme, lécole se transforme Voici un natif des TIC… il est dans le paradigme de l’apprentissage 24 24
  25. 25. Nous sommes tous au service de la construction de lidentité numérique Le levier de la publication Weble prénumérique dequelquun! 25 25
  26. 26. Le levier de la publication Web au service de la construction de lidentité numérique 26 26
  27. 27. La génération C se forme, lécole se transforme Source: Émilie Ogez, http://www.emilieogez.com/2008/10/20/les-wikis-en-entreprise-par-xwiki/ 27 27
  28. 28. « Apprendre à partager la mission en répartissant la charge... sur un plus grand nombre d’épaules » Les caractéristiques du virage...• Mobilité – accès à tout temps• Importance du contenu créé par les citoyens• Faire partie de la conversation• Passage du « one to many » à « many to many » ! 28
  29. 29. 29 29
  30. 30. La génération C se forme, lécole se transforme Publié avec la permission de l’auteur, Alec Couros, professeur en technologies et médias éducatif à la faculté d’Éducation de l’Université de Régina 30 30
  31. 31. Le contenu généré par les utilisateurs...‣ On ne peut rien escompter d’une communauté composée de membres avec qui on a oublié de tisser des liens‣ Les gens aiment intervenir dans des lieux animés et bien tenus‣ Une charte d’utilisation (netiquette, politique éditoriale, etc.) est indispensable‣ Il vaut parfois mieux laisser les gens répondre à des détracteurs que de répondre soi-même‣ L’authenticité doit être valorisée‣ L’important, c’est la qualité de la conversation‣ En général, on n’entretient pas la conversation avec des organisations, mais avec des individus‣ La transparence, c’est d’appliquer ce qu’on s’est promis d’appliquer‣ Les internautes apprécient un souci de la qualité de la langue‣ Échanger des points de vue divergents, c’est aussi développer des solidarités à partir de ce qui nous unis plutôt que de se quereller sur ce qui nous divisent‣ Les relations publiques traditionnelles ne fonctionnent pas bien sur les médias sociaux (contrôle du message, autopromotion en fort %, traitement de faveur aux journalistes, «off the record», etc.)‣ La régularité est beaucoup plus importante que la quantité‣ La communauté est plus riche de réponses que peut en apporter une seule personne‣ L’écoute active est garante d’une communication bidirectionnelle 31
  32. 32. Les blogues : les avantages... Favorisent la conversation Le référencement y sont accru Facilitent l’édition du contenu Déconcentrent la production du contenu N’exigent pas des moyens techniques lourd Ils démocratisent les échanges Augmentent le sentiment d’appartenance Agissent en tant que levier pour susciter l’adhésion Sont faciles à gérer et responsabilisent 32
  33. 33. J’affirme mon identité... 33
  34. 34. La génération C se forme, lécole se transforme Identité numérique La somme des traces que je laisse lors de mes interactions, interventions et publications sur Internet ou grâce à Internet. http://webo-id-numerique.wikispaces.com 34 34
  35. 35. PRÉSENTATION Quelques mots-clés...GoogliserPortfolio numériqueAdresse IPNom de domaineHypertexte 35
  36. 36. 36
  37. 37. La génération C se forme, lécole se transforme Deux applications phares... Facebook 37 37
  38. 38. http://www.youtube.com/watch?v=YCsGjsk_2WI 38
  39. 39. http://twittclasses.posterous.com/ 39
  40. 40. Twitter n’est pas sans danger...Conseillère politique au Cabinet de la ministre de lÉducation, du Loisir et du Sport 40
  41. 41. Twitter n’est pas sans danger... 41
  42. 42. Twitter n’est pas sans danger... 42
  43. 43. Twitter n’est pas sans danger... 43
  44. 44. Twitter n’est pas sans danger...Directeur des communications au Parti libéral du Québec 44
  45. 45. Twitter n’est pas sans danger... 45
  46. 46. Twitter n’est pas sans danger... 46
  47. 47. Twitter n’est pas sans danger... 47
  48. 48. Twitter n’est pas sans danger... 48
  49. 49. Source: http://www.denishirst.fr/fr/2010/05/questce-votre-web-communauté-sur-twitter-.html 49
  50. 50. Même fonction... Différentes appellations ! 50
  51. 51. « Le gestionnaire de communauté nest pas - en premier - au service de linstitution qui lemploie; pour être efficace et signifiant, il doit agir de façon à bien servir les intérêts des membres de sa communauté ! » 51
  52. 52. Une communauté ? En trois points, une définition de Bruno Boutot:• Les membres font quelque choseensemble, avec au moins un lieuprincipal d’activités communes;• Un « membre » a une identitéstable; Je gazouille• « Guide de participation » clair et donc je suis?système de « signal auxmodérateurs » (flag)... Source : eBook, « Le gestionnaire de communauté au Quebec » 52
  53. 53. 53
  54. 54. 54
  55. 55. La génération C se forme, lécole se transforme Proportion du contenu généré par un animateur de communauté20% : Partager une trouvaille liée à sa ligne éditoriale15% : Relayer un contenu en provenance d’un membre de lacommunauté15% : Intervenir dans les espaces numériques des membres dela communauté15% : Répondre à une sollicitation ou donner un feedback suiteà une mention15% : Échanger sur un sujet hors de sa ligne éditoriale sans «setirer une balle dans le pied»15% : Autopromotion ou message de l’organisation5% : Modérer des contributions de membres de la communauté Le défi : de «one to many» à «many to many»... 55 55
  56. 56. 56
  57. 57. Qu’est-ce que l’Open Data ?« Ouvrir l’informations publiques, c’est toutd’abord améliorer la transparence de l’État et deses institutions... » Source : Les Données publiques au service de l’Innovation et de la transparence http://www.slideshare.net/siliconvillage/rapport-donnes-publiques-2011-opendata 57
  58. 58. Qu’est-ce que l’Open Data ?« ...éclairer le débat démocratique, et rapprocher lapuissance publique des citoyens. » Source : Les Données publiques au service de l’Innovation et de la transparence http://www.slideshare.net/siliconvillage/rapport-donnes-publiques-2011-opendata 58
  59. 59. Qu’est-ce que l’Open Data ?« Favoriser la réutilisation de ces données, c’estpermettre à la communauté des développeurs etdes entrepreneurs de leur inventer de nouveauxusages. C’est donc encourager l’innovation, etcontribuer au développement des secteursstratégiques d’avenir, de l’économie numérique audéveloppement durable. » Source : Les Données publiques au service de l’Innovation et de la transparence http://www.slideshare.net/siliconvillage/rapport-donnes-publiques-2011-opendata 59
  60. 60. Qu’est-ce que l’Open Data ?« C’est donc encourager l’innovation, et contribuerau développement des secteurs stratégiquesd’avenir, de l’économie numérique audéveloppement durable. » Source : Les Données publiques au service de l’Innovation et de la transparence http://www.slideshare.net/siliconvillage/rapport-donnes-publiques-2011-opendata 60
  61. 61. Un exemple à Québec depuis l’automne...• Hackathon, en collaboration avec la Ville de Québec• Données officielles libérée par le service TI de la Ville• Données également ouvertes du RTC• Créer des applications à partir des données ouvertes http://capitaleouverte.org 61
  62. 62. Un exemple à Québec depuis peu...• Activités de loisirs gratuites• Arrondissements• Bibliothèques - catalogues - liste et horaires• Chantiers routiers http://donnees.ville.quebec.qc.ca 62
  63. 63. Qu’est-ce qu’un Gouvernement Ouvert ? « Le gouvernement ouvert est axé sur le CITOYEN et la STRATÉGIE: les meilleurs résultats sont généralement dictés par des partenariats entre les citoyens et le gouvernement, et ce à tous les niveaux. » Source : Billet de Lyne Robichaud sur le site Government In The Lab http://govinthelab.com/quest-ce-quun-gouvernement-ouvert-ma-t-on-demande-sur-le-site-de-la-caq/ 63
  64. 64. Qu’est-ce qu’un Gouvernement Ouvert ? « Entièrement axé sur la réalisation des objectifs grâce à une efficacité accrue, meilleure gestion, transparence de l’info et engagement des citoyens. » Source : Billet de Lyne Robichaud sur le site Government In The Lab http://govinthelab.com/quest-ce-quun-gouvernement-ouvert-ma-t-on-demande-sur-le-site-de-la-caq/ 64
  65. 65. Qu’est-ce qu’un Gouvernement Ouvert ? « CARACTÉRISTIQUES: Données accessibles. Format ouvert, manipulable par un programme. Données centralisées, facilement accessible à partir d’un même catalogue. Données permanentes. Licence ouverte. Droit à la réutilisation, transformation et re- distribution. » Source : Billet de Lyne Robichaud sur le site Government In The Lab http://govinthelab.com/quest-ce-quun-gouvernement-ouvert-ma-t-on-demande-sur-le-site-de-la-caq/ 65
  66. 66. Qu’est-ce qu’un Gouvernement Ouvert ? « Les problématiques sont transformées en défis. La relation de co-production co- création citoyen/gouvernement est positive. La "sagesse des foules" contribue à régler les problèmes par des solutions inattendues, car un gouvernement n’a pas toutes les réponses… » Source : Billet de Lyne Robichaud sur le site Government In The Lab http://govinthelab.com/quest-ce-quun-gouvernement-ouvert-ma-t-on-demande-sur-le-site-de-la-caq/ 66
  67. 67. Le PM de Grande-Bretagne sur la transparence et les gouvernements... Source : http://www.youtube.com/watch?v=tQTt4l2Qmd4 67
  68. 68. Un exemple chez nos voisins du Sud...• L’Open Government Initiative, http://www.whitehouse.gov/open/about/milestones• À sa 1re journée au pouvoir, B. Obama signe le Memorandum on Transparencyand Open Government• Migration vers une culture du pouvoir plus transparente, plus collaborativelimitant linfluence « indue » des lobbies par des règles éthiques claires etpubliques• « La participation du public améliore lefficacité du gouvernement et améliore laqualité de ses décisions » Plus d’information : http://fr.wikipedia.org/wiki/Open_Government_Initiative 68
  69. 69. 69
  70. 70. Des fuites au Devoir... 70
  71. 71. Le rapport est maintenant disponible...http://www.mce.gouv.qc.ca/publications/rapport-gautrin-web-2-2012-03-06.pdf 71
  72. 72. 72
  73. 73. Les résistances...Le contrôle du message 73
  74. 74. Les résistances...La politique partisane 74
  75. 75. Les résistances...Une certaine méfiance envers les fonctionnaires 75
  76. 76. Les résistances...La centralisation autour du bureau du Premier ministre 76
  77. 77. Les résistances... Sentiment d’être responsable - imputable - de ce que lesdéveloppeurs pourraient faire avec les données Source : @dgpelletier 77
  78. 78. Les résistances...Une conception de lÉtat qui serait là pour gérer les citoyens au lieu d’une autre où lÉtat est le regroupement des citoyens Source : @NicolasRoberge 78
  79. 79. Les résistances... Privilégier une structure organisationnelle procédurale,pyramidale, infantilisante, à lopposé d’une autre plus déclarative et responsabilisante (culture Web) Inspiré de : @joplam 79
  80. 80. Les résistances...Les groupes de pression (lobby) ontun accès direct au « pouvoir » qu’ils ne veulent pas perdre. Entendu au #GouvCamp 80
  81. 81. Le défi... Passage de...ouvert par nécessité / secret par défautEntendu au #GouvCamp et inspiré de Jeff Jarvis dans son nouveau livre « Public Parts ». 81
  82. 82. Le défi... vers... ouvert par défaut / secret par nécessitéEntendu au #GouvCamp et inspiré de Jeff Jarvis dans son nouveau livre « Public Parts ». 82
  83. 83. Une organisation ... Apprenante...Définition de «Organisation» de Henry Mintzberg : Cest un ensemble de personnes entreprenant une action collective à la poursuite de la réalisation dune action commune 83
  84. 84. Une organisation ... Apprenante...Selon Peter Senge:«Une organisation apprenante doit doncdévelopper l’art de la conversation, c’est-à-dire, mettre en place tous les mécanismespermettant aux employés et aux gestionnairesde s’exprimer librement, sur les bonneschoses comme les mauvaises.» 84
  85. 85. Notre organisation apprenante…• Être inspiré par le changement• Encourager l’expérimentation• Communiquer la réussite et l’échec• Faciliter l’apprentissage en s’appuyant sur les conditions environnantes• Faciliter l’apprentissage en s’appuyant sur les apprenants• Récompenser l’apprentissage• Donner un sentiment de sollicitude et de soutien mutuel. 85
  86. 86. PRÉSENTATION 86
  87. 87. PRÉSENTATION Vos questions Merci de votre attention! La suite sur mon blogue : http://carnets.opossum.ca/marioMerci à Christophe Batier, François Guité, Clément Laberge, MichaëlCarpentier, Carl-Frédéric De Celles, Martin Comeau, Émilie Ogez, FredCavazza, Isabelle Dremeau, Geoffroi Garon, Benoît Descary, ChristianAubry, Étienne Chabot, Michelle Blanc et Julien Beaudry pour leur aide ouinspiration dans plusieurs diapositives...N.B. Informations complémentaires à propos des natifs du numérique:http://atelierduweb.ning.com/profiles/blogs/web-20-natif-ou-immigrant-du 87

×