Théories de l’information et de la 
communication 
M3103
L’ORIGINE DE LA PROPAGANDE 
LA GUERRE DE 14-18
1914-1918: UNE GUERRE DE 
PROPAGANDE 
Documentaire de Mathias 
Haentjes et Heinrich 
Billstein, Allemagne, 
2004, 1h30mn, ...
Le public de masse 
La perception du public de masse n’est pas claire quand commence le 
conflit. 
Les grandes théories de...
Propagandes positive et négative 
Le réflexe des gouvernements est le recours au 
traditionnel outil de la censure: la pre...
Réclame et propagande 
La propagande naît, en fait, de l’adoption de 
pratiques privées de la réclame à des fins de 
souti...
M3103 7
M3103 8
De nombreuses affiches 
mettent en avant l’image 
du soldat au front et 
travaillent par le biais des 
choix de représenta...
M3103 10
S’appuyant sur certains 
faits (le torpillage du 
paquebot Lusitania, 
l’exécution de l’infirmière 
Edith Cavell, les exac...
M3103 12
M3103 13
M3103 14
Maladroite, la contre 
propagande allemande 
tente d’abord de réhabiliter 
le soldat de l’Empire avant 
d’utiliser l’image...
Au lendemain de la guerre, la propagande 
française et anglo-américaine sera perçue 
comme l’une des raisons de la victoir...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

M3103 cm2

904 vues

Publié le

M3103 CM2

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
904
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
354
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

M3103 cm2

  1. 1. Théories de l’information et de la communication M3103
  2. 2. L’ORIGINE DE LA PROPAGANDE LA GUERRE DE 14-18
  3. 3. 1914-1918: UNE GUERRE DE PROPAGANDE Documentaire de Mathias Haentjes et Heinrich Billstein, Allemagne, 2004, 1h30mn, Diffusion Sur ARTE le 30 juillet 2004 à 22h15 http://www.arte.tv/fr/191 4-1918-la-guerre-moderne/ 587286,CmC=58 7174.html M3103 3
  4. 4. Le public de masse La perception du public de masse n’est pas claire quand commence le conflit. Les grandes théories de la fin du XIXe s. ne considèrent encore souvent l’opinion qu’à travers l’extrapolation de la psychologie individuelle à la foule; pour quelqu’un comme Gustave Le Bon, (la Psychologie des foules, 1895), l’âme de la foule est régressive, impulsive, irrationnelle. La guerre sera l’apprentissage du public de masse et des méthodes pour l’embrigader: «le bourrage de crâne», d’abord dans la presse puis selon de nouvelles méthodes avec l’appui de l’image. M3103 4
  5. 5. Propagandes positive et négative Le réflexe des gouvernements est le recours au traditionnel outil de la censure: la première arme de propagande est «négative»; il convient de ne pas démoraliser les troupes ou l’arrière par des nouvelles délicates. Ce n’est que progressivement que se mettent en place des méthodes de propagande «positive». M3103 5
  6. 6. Réclame et propagande La propagande naît, en fait, de l’adoption de pratiques privées de la réclame à des fins de soutien de la guerre; l’appel aux grands emprunts effectué sous la responsabilité des préfets par les organismes bancaires marque le début de la propagande. M3103 6
  7. 7. M3103 7
  8. 8. M3103 8
  9. 9. De nombreuses affiches mettent en avant l’image du soldat au front et travaillent par le biais des choix de représentation sur les rapports entre le front et l’arrière. L’une des représentations les plus célèbres de la guerre, une affiche d’Abel Faivre de 1916, joue avec beaucoup de talent sur cette imagerie. M3103 9
  10. 10. M3103 10
  11. 11. S’appuyant sur certains faits (le torpillage du paquebot Lusitania, l’exécution de l’infirmière Edith Cavell, les exactions des soldats allemands en Belgique (rapport Bryce), les destructions du patrimoine: bibliothèque de Louvain, cathédrale de Reims) et sur les rumeurs provenant des zones occupées, la propagande construit l’image du barbare allemand (le Hun) en opposant Kultur et civilisation ou humanité. M3103 11
  12. 12. M3103 12
  13. 13. M3103 13
  14. 14. M3103 14
  15. 15. Maladroite, la contre propagande allemande tente d’abord de réhabiliter le soldat de l’Empire avant d’utiliser l’image des troupes coloniales pour renvoyer l’accusation à l’encontre de l’Entente. M3103 15
  16. 16. Au lendemain de la guerre, la propagande française et anglo-américaine sera perçue comme l’une des raisons de la victoire. La fin des hostilités marque une croyance durable en l’efficacité d’une propagande qui ne cesse d’être théorisée aux Etats-Unis, en Union soviétique ou en Allemagne, appliquée à de nouvelles techniques, utilisée pour l’accession au pouvoir puis amplifiée dans le cadre de régimes totalitaires. M3103 16

×