BOILLAT	Martin		
	
	 	
Rapport	de	stage	en	
entreprise	
BTS	Industrialisation	des	Produits	Mécaniques	
STAGE	REALISE	CHEZ
1	BOILLAT	Martin		
	
Je	 tiens	 à	 remercier	 le	 directeur	 général	 de	 l’entreprise	 Clément	 Heckel	 pour	 avoir	 acce...
2	BOILLAT	Martin		
Sommaire	
	
1-Présentation	de	l’entreprise	Motus		
1.1	Activités	et	caractéristiques	
1.2	Les	clients		...
3	BOILLAT	Martin		
1-	Présentation	de	l’entreprise	Motus	Creutzwald	
	
1.1	Activités	et	caractéristiques	
	
L’entreprise	M...
4	BOILLAT	Martin		
1.3 Organigramme	de	l’entreprise	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
1.4 Les	produits	
L’entreprise	 fabrique	 e...
5	BOILLAT	Martin		
	
	
	
	
	
	
	
	
	
L’ensemble	 est	 ensuite	 soudé	 à	 haute	 fréquence	 dans	 une	 presse	 au	 milieu	 ...
6	BOILLAT	Martin		
	
Ci-dessous,	le	même	ensemble	après	soudure	par	haute	fréquence.	Les	feuilles	de	PVC	ont	
pris	 la	 fo...
7	BOILLAT	Martin		
La	dernière	étape,	réalisée	en	bout	de	ligne,	est	la	soudure	de	la	gaine,	le	clippage	de	l’enjoliveur	
...
8	BOILLAT	Martin		
2-	Déroulement	du	stage	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
Mon	stage	en	entreprise	s’est	principalement	d...
9	BOILLAT	Martin		
3-	Premier	projet	:	étude	enlèvement	chutes	ligne	
Audi	B8	Flex	1	
	
3.1	Présentation	de	l’étude	:	
	
M...
10	BOILLAT	Martin		
3.1	Objectif	de	l’étude	
	
Après	analyse	de	la	ligne	de	production	Audi	B8	Flex	1	et	de	son	efficacité...
11	BOILLAT	Martin		
	
3.2	Analyse	de	la	situation	actuelle	
	
Afin	d’analyser	la	ligne	de	production,	je	me	dois	de	choisi...
12	BOILLAT	Martin		
	
Afin	de	calculer	le	TRS	d’une	ligne,	il	faut	au	préalable	effectuer	un	suivi	sur	celle-ci.	J’ai	
don...
13	BOILLAT	Martin		
Par	ailleurs,	il	est	également	utile	de	comparer	les	gammes	temps	effectuées	sur	chacune	
des	lignes.	...
14	BOILLAT	Martin		
Ci-dessous	un	tableau	résumant	les	résultats	obtenus	lors	de	la	réalisation	des	gammes	
temps	
	
	
	
	...
15	BOILLAT	Martin		
3.3	Proposition	d’améliorations		
	
Bien	que	la	machine	arrachant	le	surplus	de	PVC	après	soudure	ne	s...
16	BOILLAT	Martin		
3.4	Cahier	des	charges	de	la	machine	
	
Le	cahier	des	charges	permet	de	définir	clairement	les	besoins...
17	BOILLAT	Martin		
DESCRIPTION	:	
	
a) sous-ensemble	1	:	prise	pare-soleil	
La	porte	latérale	de	la	presse	s’ouvrira	en	m...
18	BOILLAT	Martin		
	
	
	
	
	
	
	
La	commande	de	cette	machine	a	été	passée	à	l’entreprise	CMS	Automatisme	(Située	à	
Schw...
19	BOILLAT	Martin		
3.5	Mise	en	œuvre	de	la	solution	et	étude	comparative	
	
La	commande	d’une	deuxième	machine	ayant	été	...
20	BOILLAT	Martin		
3.6	Conclusion	
	
Les	améliorations	proposées	ont	été	jugées	pertinentes	par	les	responsables	concerné...
21	BOILLAT	Martin		
4-	 Projet	 complémentaire	 :	 création	 d’un	 magasin	
pour	outillage	machine	
	
4.1	Présentation	de	...
22	BOILLAT	Martin		
4.2	Cahier	des	charges	du	magasin	
	
	
Ce	magasin	doit	se	composer	:	
	 	
• d’une	 part	d’un	 fichier	...
23	BOILLAT	Martin		
4.3	Définition	d’une	stratégie	de	classement	
	
Afin	 que	 le	 classement	 soit	 optimisé	 et	 compréh...
24	BOILLAT	Martin		
1
2
2
3
1
2
2
2
1
2
3
1
2
3
1
2
3
1
2
3
2
3
1
2
1
2
3
2
3
BMW 50159
MB 50130
Honda 50140
? ?
? ?
Honda...
25	BOILLAT	Martin		
? 17042
? B0207
Gabarit	étiquette
Gabarit	étiquette
entrée	rayon
Vue	de	face,	entrée	rayon	à	droite
A	...
26	BOILLAT	Martin		
A	01	01 X2 B	01	01 X2 C	01	01 X4 D	01	01 X4
A	01	02 X2 B	01	02 X2 C	01	02 X4 D	01	02 X3
A	01	03 X4 B	0...
27	BOILLAT	Martin		
Cependant,	quelques	difficultés	ont	été	rencontrées	lors	de	l’étiquetage,	comme	la	
faible	adhésion	de...
28	BOILLAT	Martin		
4.5	Conclusion	
	
	
Ce	classement	a	pris	un	peu	temps	pour	être	adopté	par	l’équipe	chargée	de	récupér...
29	BOILLAT	Martin		
	
5-	Conclusion	sur	le	stage	en	entreprise	
	
As	it	was	my	first	training	period,	I	discovered	what	it...
30	BOILLAT	Martin		
6-	Glossaire	
	
T.R.S	:	sigle	signifiant	«	Taux	de	Rendement	Synthétique	».	C’est	un	indicateur	permet...
31	BOILLAT	Martin
32	BOILLAT	Martin
33	BOILLAT	Martin
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

BOILLAT-Martin-IPM-E63-2016

26 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
26
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

BOILLAT-Martin-IPM-E63-2016

  1. 1. BOILLAT Martin Rapport de stage en entreprise BTS Industrialisation des Produits Mécaniques STAGE REALISE CHEZ
  2. 2. 1 BOILLAT Martin Je tiens à remercier le directeur général de l’entreprise Clément Heckel pour avoir accepté de m’accueillir, ainsi que Dominique Decker, mon tuteur de stage qui m’a guidé tout au long de mon stage. Ses conseils pertinents m’ont permis de tirer le meilleur profit de ce stage en entreprise et de m’améliorer considérablement pendant un court laps de temps. Je remercie également l’ensemble du bureau des méthodes qui m’a accueilli chaleureusement et a facilité mon intégration rapide au sein de l’entreprise, ainsi que les gens rencontrés au détour d’un couloir qui ont acceptés de prendre de leur temps pour me guider et m’expliquer le fonctionnement de l’entreprise.
  3. 3. 2 BOILLAT Martin Sommaire 1-Présentation de l’entreprise Motus 1.1 Activités et caractéristiques 1.2 Les clients 1.3 Organigramme de l’entreprise 1.4 Les produits 2-Déroulement du stage 3- Projet de stage : étude enlèvement chutes ligne Audi B8 1 3.1 Présentation de l’étude 3.2 Analyse de la situation actuelle 3.3 Proposition d’améliorations 3.4 Cahier des charges de la machine spécifique 3.5 Mise en œuvre de la solution et étude comparative 3.6 Conclusion 4- Projet complémentaire : création d’un magasin pour outillages machine 4.1 Présentation de l’étude 4.2 Cahier des charges du magasin 4.3 Définition d’une stratégie de classement 4.4 Application de la stratégie 4.5 Conclusions 5- Conclusion du stage en anglais 6–Glossaire 3 8 9 21 29 30
  4. 4. 3 BOILLAT Martin 1- Présentation de l’entreprise Motus Creutzwald 1.1 Activités et caractéristiques L’entreprise Motus Creutzwald (S.A.S) a été créée en 1975. D’une surface de 13 800 m² pour 408 salariés, ses principales activités sont l’injection de corps en EPP* (polypropylène expansé), la soudure haute fréquence PVC* et l’assemblage de pare-soleil. La capacité de production est d’environ 45 000 pare-soleil par jour. Le chiffre d’affaire annuel s’élève à 79 Millions d’euros (Chiffre d’affaire 2013). 1.2 Les clients L’entreprise dessert de nombreux clients tels qu’Audi, Daimler (Mercedes), BMW, Porsche, Volvo, VW, …
  5. 5. 4 BOILLAT Martin 1.3 Organigramme de l’entreprise 1.4 Les produits L’entreprise fabrique essentiellement des pare-soleil. Voici comment sont fabriqués les Pare-soleil Audi, étape par étape : On assemble d’abord des demi-coquilles (ayant la forme de moitiés de pare-soleil) en EPP* (fabriquées sur place) autour d’une armature (noire sur la photo). Direction générale Direction générale Clément HECKEL Clément HECKEL Production François BRISTIEL Etudes et projets Stéphane JUNG Finances Jean Luc MAECHLING Méthodes Dominique DECKER Qualité Christophe CUNIN Ressources Humaines Danielle MULLER Maintenance Fabrice FABER Logistique Pascal PITTET Secteur dans lequel j’ai effectué mon stage Armature 1 Demi-coquille en EPP
  6. 6. 5 BOILLAT Martin L’ensemble est ensuite soudé à haute fréquence dans une presse au milieu de deux feuilles de PVC*. Les feuilles prennent la forme du pare-soleil, cependant il reste un surplus de PVC à enlever. Ci-dessus, feuilles de PVC encadrant les demi-coquilles assemblées avant soudure par haute fréquence* Demi-coquilles assemblées autour de l’armature Feuille de PVC Feuilles de PVC encadrant les demi-coquilles assemblées 2 3
  7. 7. 6 BOILLAT Martin Ci-dessous, le même ensemble après soudure par haute fréquence. Les feuilles de PVC ont pris la forme des demi-coquilles assemblées. Cependant, il reste encore le surplus du contour à enlever. La prochaine étape consiste en l’enlèvement de ce surplus : Ci-dessus la chute restant après arrachage du surplus Surplus de PVC à enlever Feuilles de PVC soudées sur les demi-coquilles Surplus de PVC arraché 4 5
  8. 8. 7 BOILLAT Martin La dernière étape, réalisée en bout de ligne, est la soudure de la gaine, le clippage de l’enjoliveur miroir, et l’emmanchement de l’axe du pare-soleil. Cette étape est suivie de contrôles effectués à l’arrière de la machine par un robot (contrôle du positionnement étiquette, du contact électrique, du placement de l’airbag et du couple de l’axe). Ci-dessous un pare-soleil fini prêt à être expédié au client Ci-dessus, on peut voir de plus près que la gaine est correctement soudée. L’intégralité des pare-soleil expédiés, peu importe la marque, sont contrôlés visuellement par un opérateur en plus du robot et répondent aux standards qualité de l’entreprise. Si le pare-soleil s’avère conforme aux normes qualité de l’entreprise, il est ensuite emballé et expédié au client. Enjoliveur miroir clippé Gaine soudée 6
  9. 9. 8 BOILLAT Martin 2- Déroulement du stage Mon stage en entreprise s’est principalement déroulé au bureau des méthodes, même si mes différents projets m’ont amené à agir dans d’autres secteurs, tels que la maintenance, la production ou l’informatique, ce qui m’a permis de découvrir la quasi totalité de l’entreprise par moi-même en plus de la première visite de présentation.
  10. 10. 9 BOILLAT Martin 3- Premier projet : étude enlèvement chutes ligne Audi B8 Flex 1 3.1 Présentation de l’étude : Mon étude concerne la ligne de production Audi B8 Flex 1, qui est organisée comme suit : • Une partie soudure corps (plateau tournant + soudure feuilles de PVC sur demi- coquilles) • Une partie arrachage du surplus de PVC • Une partie assemblage (machine Flex 1 effectuant l’emmanchement de l’axe et les contrôles de certains paramètres par un robot, soudure gaine par ultrasons et contrôle produit fini par opératrice en fin de chaîne). Mon étude s’est portée plus particulièrement sur le second processus, l’enlèvement du surplus de PVC sur les pare-soleil après soudure des feuilles de PVC sur les demi-coquilles, qui se fait automatiquement par une machine spécifique sur cette ligne. Quant à la ligne Audi B8 Flex 2, prise comme point de comparaison l’enlèvement de ce surplus se fait manuellement. Cet arrachage manuel est physiquement fatiguant et peut être la cause de problèmes de santé pour l’opérateur, à court comme à long terme.
  11. 11. 10 BOILLAT Martin 3.1 Objectif de l’étude Après analyse de la ligne de production Audi B8 Flex 1 et de son efficacité, l’objectif final de mon étude est de déterminer si cette machine est un bon investissement pour l’entreprise et d’établir un cahier des charges pour une machine similaire sur la ligne Audi B8 Flex 2 si c’est le cas. Je devrais ensuite procéder à la réception de la machine en question et m’assurer de son fonctionnement correct. Arrachage automatique Arrachage manuel
  12. 12. 11 BOILLAT Martin 3.2 Analyse de la situation actuelle Afin d’analyser la ligne de production, je me dois de choisir un indicateur qui me permettra de visualiser la productivité de la ligne tout en m’indiquant quels facteurs sont responsables d’un taux de production trop faible. Le TRS* (Taux de Rendement synthétique) semble tout indiqué pour cette tâche. Par ailleurs, c’est un des indicateurs principalement utilisés en entreprise pour calculer le rendement d’une ligne de production et l’améliorer. Ce taux est composé de trois pourcentage multipliés entre eux : Le taux brut de fonctionnement, le taux de qualité et le rendement vitesse. • Taux brut de fonctionnement : nombre d’heures effectivement travaillées / nombre d’heures du poste. Ce taux prend en compte les divers temps de pannes (absence opérateur ou problème machine) qui ont une incidence sur la ligne. • Taux de qualité : pièces bonnes / pièces fabriquées. Ce taux prend en compte les rebuts (pièces fabriquées mais non conformes à la politique qualité de l’entreprise). • Rendement vitesse : nombres de pièces fabriquées / objectif. Ce taux prend en compte la rapidité d’exécution des opérateurs. L’objectif de production maximal étant impossible à atteindre (cela impliquerait une absence complète de pauses et d’arrêts machine), l’objectif de production plafond utilisé pour le calcul du TRS représente en réalité 85% de l’objectif de production maximal. Par exemple, pour un objectif de production maximal de 130 pièces par heure sur une ligne, on utilisera un objectif de production de 110 pièces par heure dans le calcul du TRS
  13. 13. 12 BOILLAT Martin Afin de calculer le TRS d’une ligne, il faut au préalable effectuer un suivi sur celle-ci. J’ai donc réalisé 3 suivis de 4 heures chacun afin d’observer le fonctionnement de la ligne. A chaque fois, j’ai pris note : -du nombre de pièces fabriquées au terme de chaque heure -des objectifs de production de l’heure -du nombre de rebuts au terme de chaque heure -du temps d’arrêt d’un membre de la ligne et de son importance (il est significatif seulement lorsqu’il a une incidence sur la production de la machine suivante. Tant qu’il reste un stock tampon, l’arrêt n’est pas significatif). ‘ D’après les résultats de ces 3 suivis, le faible T.R.S est la conséquence d’une production trop faible dans la plupart des cas. Le temps d’arrêt de la ligne de production est la cause directe de cette baisse de productivité. Sont en cause les quelques inefficiences opérateur et les micro-arrêts de la machine. Présentation des résultats 1er suivi 2ème suivi 3ème suivi 0,923 0,8229 T.R.S 86,98 90,22 79,9 Taux brut de fonctionnement Taux de qualité Rendement vitesse 0,9875 0,9875 0,9708 0,9925 0,9897 1 0,8875 7 3 5 0 Arrêts significatifs (en min) Rebuts 430 450 400 488 488 488 3 3 Pièces produites Pièces attendues 85% des pièces attendues 415 415 415 Production insuffisante Remarques 3 min d'arrêt 3 min d'arrêt 3 rebuts 5 rebuts 7 min d'arrêt
  14. 14. 13 BOILLAT Martin Par ailleurs, il est également utile de comparer les gammes temps effectuées sur chacune des lignes. Une gamme temps est un fichier listant l’ensemble des opérations sur la ligne de production par machine et indiquant le temps de cycle de chaque machine de la ligne. Au final, ce document nous permet de définir le temps de production moyen d’une pièce et de trouver les éléments de la ligne qui ne sont pas équilibrés (si la machine ayant le temps de cycle le plus long se trouve en amont de la ligne de production, elle impose des arrêts à toutes les machines se trouvant à sa suite sur la ligne, donc c’est celle dont il faut en priorité réduire le temps de cycle). Ci-dessous, la gamme temps réalisée sur la ligne Audi Flex 1 GAMME - TEMPS Audi Flex1 Service METHODES OPERATION : base = 136 TRS 85% Tg = 160 mn aux 100 p Ligne Audi Flex 1 (Soudure US gaine manuel et detourage auto) avec 3 personnes Pièces en 1 h = 113 Pièces en 432' = 811 Effectif : 3 Mn/ POSTES DE TRAVAIL N° OPERATIONS 100 p 1 2 3 4 5 6 7 8 frep 1 33,3 33,3 Sur le plateau tournant placer un cadre miroir , placer une demi coquille avec miroir et une F.PVC et appuyer sur DC. Récupérer la pièce précédente , placer l'armature sur la demi coquille sans miroir et placer le sous ensemble demi coquille + cadre miroir et EPP sur l'armature pour réalisation du sandwich Réaliser une rotation de 90° et appuyer sur DC 2 Montage axe / enjoliveur / rasage 43,3 43,3 Récupèrer la pcs et la raser des 4 côté, enlever la chute à l'œil. mettre le PS dans le posage de la flex, mettre l'enjoliveur dans le sabot de clippage Prendre une fixation déclipper l'embase et tourner l'axe, la mettre dans la pince d'emmanchement appuyer sur DCY 3 Contrôle / soudure US / Emballage 40,0 40,0 Prendre la pcs contrôler aspect, ouvrir volet pour contrôle miroir positionner la gaine manuellement a son emplacement, mettre le PS dans le posage pour soudure US de la gaine, appuyer sur DCY récupèerer la pcs et l'emballer suivant gamme 7 Appros / frequenciels EPP 1,0 1,0 Armatures 2,0 2,0 Axe 2,0 2,0 Caisson 1,0 1,0 PVC 2,0 2,0 Enjoliveur 2,0 2,0 Gestion du group,OP… 3,0 3,0 Total : 129,6 40,3 45,3 44,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 Soudure encadrement miroir & soudure pare soleil Dans l'éléctrode de soudure placer une feuille de PVC, placer ensuite le sous -ensemble ,
  15. 15. 14 BOILLAT Martin Ci-dessous un tableau résumant les résultats obtenus lors de la réalisation des gammes temps On peut ici constater le gain de temps conséquent autorisé par la nouvelle machine sur la ligne Audi B8 Flex 1 : Il faut désormais moins de temps pour effectuer la soudure encadrement miroir et la soudure PVC (cette dernière incluant le détourage) que pour effectuer la soudure encadrement miroir seule. Cependant, la soudure par ultrasons et le contrôle du produit fini se font séparément sur la première ligne, ce qui induit un temps de cycle supplémentaire. Il est actuellement prévu d’intégrer la soudure par ultrasons à la machine Flex 1, ce qui permettrait au 3ème opérateur de mieux contrôler tout en diminuant sa charge de travail. La qualité et la productivité s’en verraient améliorées, ce qui demeure l’objectif principal de l’entreprise. 43,3 39,9 Temps d'approvisionnement 13 13 soudure PS Montage Axe, enjoliveur, soudure US, contrôle, emballage Temps de cycle (en secondes) Temps de cycle (en secondes) Temps de cycle (en secondes) 40 51,5 33,3 38,2 Soudure encadrement miroir Montage Axe, enjoliveur, rasage Soudure PS + rasage Contrôle, soudure US, emballage Soudure encadrement miroir + Opérateur 1 Opérateur 2 Opérateur 3 Nombre d'opérateurs Temps de cycle total ligne (en secondes) 3 3 129,6 142,5 Audi B8 Flex 1 Audi B8 Flex 2Ligne de production
  16. 16. 15 BOILLAT Martin 3.3 Proposition d’améliorations Bien que la machine arrachant le surplus de PVC après soudure ne soit pas directement en cause dans la baisse de productivité, de légères améliorations sont à faire : • Le capteur optique qui permet la mise en marche du convoyeur à l’arrivée d’une pièce ne détectant pas le noir, celui-ci doit être en permanence en fonctionnement. Un remplacement de ce capteur permettrait donc des économies d’énergie et d’usure. • L’évacuation des chutes de PVC s’effectue mal dans certains cas, ce qui est dû notamment à une trappe d’évacuation des chutes trop petite et mal positionnée. Le temps perdu à nettoyer ces chutes pourrait être épargné par cette amélioration. Mis à part ces défauts minimes, la ligne de production souffre de relativement peu de défauts, la baisse du TRS dépendant majoritairement des micro-arrêts. L’implantation de cette machine a donc eu un impact positif sur la ligne de production, notamment en harmonisant la cadence de production sur la ligne (ce qui signifie que les temps de cycle de chaque machine composant la ligne de production sont à peu près équivalents, ou en tout cas mieux équilibrés qu’auparavant). Ces améliorations nous encouragent à valider la commande de la machine identique (avec la prise en compte et la correction des différents défauts décelés) pour la 2ème ligne de production Audi B8.
  17. 17. 16 BOILLAT Martin 3.4 Cahier des charges de la machine Le cahier des charges permet de définir clairement les besoins actuels afin d’obtenir une machine qui y correspond exactement. Il s’accompagne toujours d’une checklist de réception. Cette checklist indique le but de la machine, les fonctions de l’installation, la description de ces fonctions (détaillés ici) ainsi que les objectifs qualité, la maintenance, la sécurité et l’environnement ainsi que la formation, les prestations du fournisseur et les prestations de l’entreprise réceptionnant la machine (que nous n’examinerons pas mais qui font quand même parti du cahier des charges). Tant que l’ensemble de la checklist n’est pas bon, la machine n’est pas réceptionnée définitivement et le paiement complet n’est pas effectué. BUT DE LA MACHINE : Cette machine devra, en mode automatique, prendre le pare-soleil après soudure haute fréquence sur l’électrode située dans la presse et le ramener sur un poste pour détourage (enlèvement de l’excédent de PVC autour du PS). Ceci est valable pour des PS gauche et droit. FONCTIONS DE L’INSTALLATION : a) fonction 1 : prise pare-soleil La soudure haute fréquence étant terminée, l’électrode supérieure monte, la porte latérale de la presse s’ouvre et un bras manipulateur/robot saisi le pare-soleil, l’évacue de la presse afin de le mettre en référence pour le détourer. b) fonction 2 : détourage Le pare-soleil étant en référence sur son posage, un bridage/maintien se fera et 2 à 4 pinces se saisiront des angles du PVC. Un mouvement vertical tire l’excédent de PVC vers le bas pour le séparer du PS. Un moyen de découpe coupera cette chute qui sera évacuée (convoyeur par exemple). c) fonction 3 : évacuation pare-soleil Le détourage étant terminé, un manipulateur/robot évacuera le PS sur un convoyeur qui l’acheminera vers le poste suivant.
  18. 18. 17 BOILLAT Martin DESCRIPTION : a) sous-ensemble 1 : prise pare-soleil La porte latérale de la presse s’ouvrira en même temps que la montée de la presse, mais toujours avec la porte avant fermée. Le pare-soleil soudé devra être dégagé de l’électrode de soudure HF inférieure (attention à la partie supérieure de l’électrode) sans le détériorer/marquer. Le manipulateur/robot placera le pare-soleil sur sa référence (celle-ci devra être facilement interchangeable pour d’autre modèle). b) sous-ensemble 2 : détourage Le pare-soleil est placé sur sa référence et maintenu (attention aux marquages, rayure, casse miroir …). Des pinces (2 ou 4) saisiront les coins des feuilles de PVC et feront un mouvement vertical de descente pour enlever l’excédent de PVC du pare-soleil. La chute de PVC étant séparée du pare-soleil, il faudra la sectionner afin de l’évacuer sur un convoyeur. Ce convoyeur devra permettre la mise en place d’un bac de récupération de 800 X 600 X 400 mm. c) sous-ensemble 3 : évacuation pare-soleil Le maintien du PS n’étant plus nécessaire, un manipulateur/robot évacuera le pare- soleil détouré sur un convoyeur pour le poste suivant. La position finale du PS devra être aisément accessible (idéalement réglable) par l’opératrice. Je ne détaillerais pas les sections concernant les objectifs qualité, la sécurité, les normes environnementales et les prestations, mais il faut garder à l’esprit qu’elles sont nécessaires et font partie intégrante du cahier des charges.
  19. 19. 18 BOILLAT Martin La commande de cette machine a été passée à l’entreprise CMS Automatisme (Située à Schweyen, Lorraine), spécialisée dans la conception de machines industrielles spéciales. Le coût de la machine s’élève à environ 58 000 euros, livraison et installation incluses. Le versement est de l’ordre de 20% à la commande, 60%) à la livraison et 20% à l’installation définitive. Cette entreprise a également réalisé les presses de soudure à haute fréquence des lignes Audi B8 Flex 1 et 2, ce qui a été un critère important pour la commande de la nouvelle machine, étant donné qu’elle interagit directement avec la presse.
  20. 20. 19 BOILLAT Martin 3.5 Mise en œuvre de la solution et étude comparative La commande d’une deuxième machine ayant été passée avant mon entrée en stage (il était déjà prévu de commander 2 machines identiques avant même d’avoir réceptionné la première, partant du principe qu’elle aurait forcément un impact positif, même minime sur la ligne de production), j’ai pu assister à sa réception et installation le jeudi 25 juin. Après avoir pris les mesures et effectué les marquages au sol nécessaires à l’implantation de la machine, les employés de l’entreprise CMS automatismes ont pu procéder à la mise en place et à la mise en service de la machine. Une fois sur place et raccordée, ils ont commencé à procéder à des essais des différentes fonctions de la machine, permettant de vérifier point par point la conformité avec la checklist de réception. L’installation et la vérification de l’ensemble de la checklist de réception a duré toute la journée, de 7 heures du matin à plus de 18 heures le soir. Machine effectuant l’arrachage automatique installée sur la ligne Audi B8 Flex 2
  21. 21. 20 BOILLAT Martin 3.6 Conclusion Les améliorations proposées ont été jugées pertinentes par les responsables concernés, notamment en ce qui concerne le capteur optique, qui constituait un réel problème. Le capteur de la première machine a donc été remplacé, tandis celui de la deuxième machine a été changé d’avance par CMS automatisme. Au final, c’est un gain de temps relativement conséquent qui a été permis grâce à l’ajout de cette nouvelle machine, sans compter l’impact positif sur la santé des opérateurs qui n’ont plus à procéder à l’arrachage manuel des chutes. D’un point de vue subjectif, l’étude de cette machine était pertinente et m’a offert une opportunité unique d’apprendre à gérer l’ajout d’une machine, de l’analyse du besoin jusqu’à la réception, en passant par l’optimisation de la ligne de production. C’est donc un projet que j’estime avoir été fortement enrichissant personnellement, et que je suis heureux d’avoir pu mener à son terme.
  22. 22. 21 BOILLAT Martin 4- Projet complémentaire : création d’un magasin pour outillage machine 4.1 Présentation de l’étude Suite à la relocalisation d’un certain nombre d’outillages machine divers, il m’a été confié la tâche de créer un magasin répertoriant les divers outillages afin de pouvoir les retrouver et les ranger plus facilement. Etant donné le nombre élevé et la grande diversité des outillages, il faut opter pour un système de classement rigoureux. Aperçu du magasin outillages
  23. 23. 22 BOILLAT Martin 4.2 Cahier des charges du magasin Ce magasin doit se composer : • d’une part d’un fichier Excel incluant l’ensemble des outillages classés par type, marque et référence. Un filtre doit pouvoir être appliqué afin de retrouver immédiatement l’outillage recherché. • d’autre part d’un étiquetage complet des outillages et des étagères sur lesquels ils sont entreposés. Chaque outil présent physiquement dans le magasin devra également l’être virtuellement. L’étiquetage devra par ailleurs être exhaustif. Le fichier Excel devra en outre comporter un mode d’emploi permettant la compréhension aisée du système de classement pour quiconque aurait besoin d’un outillage machine. Ce mode d’emploi sera distribué en version papier et expliqué au cours d’une réunion réunissant l’ensemble du personnel concerné. Exemple d’affichage mis en place permettant de se repérer dans le magasin
  24. 24. 23 BOILLAT Martin 4.3 Définition d’une stratégie de classement Afin que le classement soit optimisé et compréhensible, j’ai décidé d’opter comme expliqué ci-dessous : La position de rangement d’un outillage est indiquée par une lettre suivie de deux chiffres, séparés par des espaces. Exemple : Voici comment procéder pour lire l’emplacement de l’outil à partir de son étiquette : • La lettre indique la rangée de l'étagère. Le compte se fait de droite à gauche, la rangée A étant la plus à droite lorsqu’on fait face au magasin. • Le premier chiffre suivant la lettre indique la colonne de l'étagère, en partant de l'entrée du rayon. Ainsi, la rangée la plus à gauche (en se tenant face à l'étagère) est la dernière si l'entrée est à droite. • Le dernier chiffre indique l'étage de l'étagère correspondant à l'outillage recherché. Le compte se fait de bas en haut. Exemple : L’outillage numéroté A 01 03 se range donc sur l’étagère de la première rangée, au niveau de la première colonne et au 3ème étage. Dans le tableur répertoriant les outillages, la première colonne est celle de la lettre, la seconde est celle du 1er chiffre et la troisième celle du dernier chiffre. Les colonnes suivantes indiquent le type d’outillage, la marque de l’outillage, ainsi que sa référence. A 01 03 A 01 03 A 01 03 A 01 03
  25. 25. 24 BOILLAT Martin 1 2 2 3 1 2 2 2 1 2 3 1 2 3 1 2 3 1 2 3 2 3 1 2 1 2 3 2 3 BMW 50159 MB 50130 Honda 50140 ? ? ? ? Honda 50202 Mitsubishi 50162 Ford 50126 ? 2528284 ? 1913056 ? ? ? ? Honda 50121 ? 50131 Jaguar 50127 Mitsubishi 50161 MB 50128 VW ? ? ? BMW 50171 Volvo 50103 Volvo 50111 Opel N50163 VW 50166 VW 50169 ? ? Volvo 50062 Smart BR451 Volvo 17022 Volvo 50105 MB 50166 ? E36 ? ? BMW 50102 MB CL 203 ATIA + W203 BMW KD 50113 VW 50119 Opel 50134 MB N50200 Volvo ? ? ? Opel 50100 BMW 50112 Volvo P066 Cabrio Kia 502204 Opel 50099 Volvo P066 P80 P90 Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit ? (objet cylindrique fixé) Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit A B 6 1 3 4 1 5 1 Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit ? Gabarit ? (objet cylindrique fixé) Gabarit ? (objet cylindrique fixé) Sealing machine Gabarit Gabarit Gabarit Carton Carton Gabarit Type Marque référence ? Porsche P80 G 50183 MB Audi BMW 50138 ? N50172 3 7 8 1 2 3 4 5 1 3 1 1 2 3 3 Gabarit Gabarit Gabarit Gabarit 4.4 Application de la stratégie J’ai commencé par évaluer les besoins en rubans d’étiquetage (l’étiqueteuse qui nous sert à créer les étiquettes pour outillages fonctionne avec ces rubans). Longueur pour outillages : 437*40 = 17480 mm Longueur pour étagère : 116*40 = 4640 mm Longueur chutes : 0,15*(17480+4640) = 3318 mm Longueur ruban nécessaire : 17480+4640+3318 = 25438 mm Un ruban complet mesurant 8 m, il en faut donc quatre (4*8000 = 32 000 mm) 24 000 < 25438 < 32 000 Une fois la commande effectuée, j’ai commencé la construction du magasin virtuel, en marquant les différentes sections par un code couleur pour permettre leur identification rapide :
  26. 26. 25 BOILLAT Martin ? 17042 ? B0207 Gabarit étiquette Gabarit étiquette entrée rayon Vue de face, entrée rayon à droite A 02 03 A 02 02 A 02 01 A 01 04 A 01 03 A 01 01 A 01 02 A A 03 03 A 03 02 A 03 01 A 02 04A 03 04 CDEF AB Pour chaque outillage différent, j’ai spécifié sa position (avec le chiffrage expliqué auparavant), son type, la marque pour laquelle il est utilisé ainsi que sa référence (les outillages sont généralement référencés lors de leur achat par un chiffre ou un code particulier). Certains outillages étant relativement anciens (la création de l’entreprise date de 1975), les références ou les marques des outillages peuvent avoir disparu ou n’avoir même jamais été inscrites. Ce manque d’informations rend le référencement difficile, voire impossible pour certains outillages. J’ai donc remplacé les données manquantes par des points d’interrogation, afin de montrer qu’elles ne sont pas présentes sur l’outillage. La durée totale du référencement est d’un peu plus de 9 heures. Ici, les marques de ces 2 gabarits étiquettes ne sont pas spécifiées. Après vérification de la bonne correspondance entre le magasin virtuel et physique, j’ai commencé la rédaction du mode d’emploi. Ce mode d’emploi est situé sur la 2ème feuille du magasin virtuel. Il est accompagné de ces deux schémas explicatifs permettant de se situer dans le magasin.
  27. 27. 26 BOILLAT Martin A 01 01 X2 B 01 01 X2 C 01 01 X4 D 01 01 X4 A 01 02 X2 B 01 02 X2 C 01 02 X4 D 01 02 X3 A 01 03 X4 B 01 03 X2 C 01 03 X4 D 01 03 X4 C 01 04 X4 D 01 04 X4 A 02 01 X3 B 02 01 X2 C 01 05 X4 D 01 05 X4 A 02 02 X2 B 02 02 X2 C 01 06 X10 D 01 06 X16 A 02 03 X2 B 02 03 X2 C 01 07 X9 D 01 07 X1 C 01 08 X9 D 01 08 X6 A 03 01 X2 B 03 01 X2 A 03 02 X2 B 03 02 X2 C 02 01 X4 D 02 01 X4 A 03 03 X3 B 03 03 X2 C 02 02 X3 D 02 02 X4 C 02 03 X4 D 02 03 X4 A 04 01 X3 B 04 01 X2 C 02 04 X4 D 02 04 X4 A 04 02 X2 B 04 02 X2 C 02 05 X4 D 02 05 X4 A 04 03 X3 B 04 03 X2 C 02 06 X5 D 02 06 X1 C 02 07 X7 D 02 07 X1 A 05 01 X3 B 05 01 X3 C 02 08 X5 D 02 08 X6 A 05 02 X2 B 05 02 X2 B 05 03 X2 C 03 01 X4 D 03 01 X4 C 03 02 X4 D 03 02 X4 B 06 01 X2 C 03 03 X4 D 03 03 X4 B 06 02 X2 C 03 04 X4 D 03 04 X4 B 06 03 X3 C 03 05 X4 D 03 05 X4 C 03 06 X5 D 03 06 X3 B 07 01 X2 C 03 07 X6 D 03 07 X1 B 07 02 X2 C 03 08 X6 D 03 08 X15 B 07 03 X2 C 04 01 X4 D 04 01 X3 B 08 01 X3 C 04 02 X4 D 04 02 X4 B 08 02 X2 C 04 03 X4 D 04 03 X4 B 08 03 X2 C 04 04 X4 D 04 04 X4 C 04 05 X4 D 04 05 X4 C 04 06 X5 D 04 06 X1 C 04 07 X5 D 04 07 X1 D 04 08 X7 C 05 01 X4 C 05 02 X4 D 05 01 X4 C 05 03 X4 D 05 02 X4 C 05 04 X4 D 05 03 X4 C 05 05 X4 D 05 04 X4 C 05 06 X9 D 05 05 X4 C 05 07 X4 D 05 06 X2 D 05 07 X3 D 05 08 X4 A B C D Par la suite, j’ai préparé une checklist de l’ensemble des étiquettes nécessaires afin de n’en oublier aucune. Ci-dessous une capture d’écran de ladite checklist après réalisation des étiquettes : Chaque étiquette différente y est inscrite accompagnée par le nombre à produire (nombre d’outillages par étage + 1 pour étiqueter l’étagère) Une fois l’ensemble des étiquettes réalisées, j’ai procédé à leur mise en place sur les divers outillages et étagères.
  28. 28. 27 BOILLAT Martin Cependant, quelques difficultés ont été rencontrées lors de l’étiquetage, comme la faible adhésion des étiquettes à certains outillages, du fait de leur état de propreté. En effet, une couche de poussière conséquente empêchant l’adhérence de l’étiquette, j’ai dû également procéder à un nettoyage partiel de la plupart des outillages. Ce nettoyage imprévu a pris plus de 2 heures supplémentaires. Par ailleurs, certains outillages ont été déplacés entre le premier inventaire et l’étiquetage, ce qui a causé quelques problèmes au niveau de la mise en place des étiquettes. Au final, l’ensemble des opérations a été réalisé en l’espace de quatre jours.
  29. 29. 28 BOILLAT Martin 4.5 Conclusion Ce classement a pris un peu temps pour être adopté par l’équipe chargée de récupérer et de ranger les outillages, mais au final son efficacité ne fait aucun doute. Il permet un gain de temps conséquent lors de la recherche d’outillages et optimise donc les processus de fabrication nécessitant ces outillages. Au final, ce projet m’a appris à analyser un problème (comment classer efficacement les outillages machines ?), à rechercher la solution la plus adaptée (faire en sorte que le système de classement soit facile à appliquer et à comprendre) et à la mettre en place. Ayant été chargé seul de ce projet du début à la fin, j’ai pu m’organiser en toute autonomie et mener toutes les actions nécessaires seul. Bien que la tâche était d’apparence ardue au début du projet, je me suis adapté et ait fourni le travail en conséquence, ce qui m’a permis d’amener le projet à son terme en moins de deux semaines, ce qui est inférieur aux délais qui m’étaient impartis. Ce projet a donc été utile à l’entreprise avant tout, en comblant un défaut gênant pour l’équipe concernée, ainsi qu’à moi-même en me responsabilisant à travers un projet.
  30. 30. 29 BOILLAT Martin 5- Conclusion sur le stage en entreprise As it was my first training period, I discovered what it is like to be part of a relatively big corporation. I appreciated the people working there, they were all friendly and kind to me. One fun thing I found is that the company is American, but located in France and working mostly with German customers, so a lot of people there are speaking the three languages! The work I did was interesting so far and taught me many things, especially how to be efficient and organized with my coworkers. I had one main project and two additional ones which I have been working on. The first one was an analysis of a production line where a new machine was added recently, in order to find out if the machine was a good investment. It appeared to be increasing the productivity quite a bit, which led me to approve the command of the same machine for a similar production line. Then, as my first study was done, I had to find a way of sorting all kinds of tools (that still only be used for after-sale purpose). This project was quite interesting, except for the part when I had to do an inventory of all the tools, which took many hours, but it was useful for the company and I’m glad I did it. Finally, as I was done with all the projects which have been given to me, my help was requested to install two new cabinets and rearrange the space around. In addition of that, I had to make a Kanban sorting system in order to keep the shelves organized. It wasn’t the most interesting job to do, required a lot of efforts (especially considering the temperature there which was at about 40°C at the time), but it was as useful as the previous project for the company and I felt good about achieving it. Overall, I found this training period at Motus Integrated Technologies enjoyable as it was my first time working in a firm. I discovered many things I wasn’t aware of, mainly about the whole organization and production process. On top of that, I learned to know all kind of people, making It a great experience so far!
  31. 31. 30 BOILLAT Martin 6- Glossaire T.R.S : sigle signifiant « Taux de Rendement Synthétique ». C’est un indicateur permettant d’évaluer la productivité d’une ligne de production EPP : abréviation anglophone pour polypropylène expansé (Expanded Polypropylene). On obtient des objets en EPP en injectant des billes de polypropylène dans de grands moules où ces billes seront chauffées à la vapeur à 145 °C. Sous l’effet de la chaleur, leur volume augmente et elles prennent la forme du moule. On utilise l’EPP pour les demi-coquilles de pare-soleil. Gamme temps : une gamme temps est un fichier listant l’ensemble des opérations sur la ligne de production par machine et indiquant le temps de cycle de chaque opération. Soudure haute fréquence : Soudure par ondes électromagnétiques avec une électrode (par énergie électrique donc) Soudure par ultrasons : Soudure par l’envoi d’ultrasons (vibrations) sur une zone en particulier provoquant un échauffement, et donc une fusion ciblée de la matière. Elle se fait avec une sonotrode. Kanban : mot japonais signifiant « Panneau », peut aussi désigner un système de rangement par bacs avec étiquettes interchangeables. PVC : abréviation de « polyvinyl chloride », se traduit en français par « polychlorure de vinyle », qui est une matière plastique très courante dans l’industrie.
  32. 32. 31 BOILLAT Martin
  33. 33. 32 BOILLAT Martin
  34. 34. 33 BOILLAT Martin

×