Le bulletin de Mar Traducciones. Volume 2, décembre 2014.

1 002 vues

Publié le

Recueil des articles mensuels publiés en 2014 dans le bulletin de Mar Traducciones.

Publié dans : Business
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Le bulletin de Mar Traducciones. Volume 2, décembre 2014.

  1. 1. Le bulletin de Mar Traducciones Volume 2, décembre 2014
  2. 2. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 2, décembre 2014 Index Commerce extérieur Les contrats internationaux 4 Points importants 4 Clauses essentielles 4 Principaux types de contrats internationaux 5 L’Observatoire de la complexité économique 7 La carte des investissements en Méditerranée 7 Communication interculturelle Comment optimiser les coûts de traduction ? 9 Sites Internet sur la communication interculturelle : notre choix 9 Huit conseils pour optimiser la relation client 10
  3. 3. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 2, décembre 2014 Commerce extérieur
  4. 4. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 2, décembre 2014 Les contrats internationaux Points importants Dans le cadre d’une relation commerciale avec un partenaire étranger, le contrat établit les droits et garantit les devoirs de chacune des parties et confirme leur acceptation ; en outre, il protège votre entreprise face à l’émergence d’un litige avec le partenaire étranger. Avant de rédiger le contrat, il est essentiel de prendre en considération les points suivants.  Gestion de la multiculturalité. Une connaissance préalable de l’environnement économique, culturel et commercial de votre partenaire étranger, notamment des usages et des règles du commerce, est essentielle.  Connaissance des différents systèmes juridiques ; ils diffèrent d’un pays à l’autre.  Détermination de la langue du contrat. En raison de leur valeur juridique, les contrats sont souvent traduits dans la langue de l’autre partie. La rédaction doit être claire, concise, cohérente et concrète et exclure les ambigüités et les généralités.  Vérification de la capacité juridique de vos interlocuteurs à engager juridiquement leur entreprise.  Collecte d’informations sur le futur partenaire. Informez-vous sur la fiabilité, la situation financière et les procédures collectives de l’entreprise de votre interlocuteur, pour vous protéger contre d’éventuels risques, avant d’entamer les négociations. Grâce à la connaissance et à la détermination de ces informations, vous serez en mesure d’engager les négociations pour rédiger les clauses du contrat avec votre partenaire commercial étranger. Nous en parlerons dans notre prochain bulletin. Clauses essentielles Loi applicable et juridiction applicable en cas de litige Le choix de la loi applicable à un contrat international est primordial et stratégique. Si les parties choisissent de se soumettre à une juridiction étatique, il est préférable de préciser quel sera le tribunal compétent, au moyen d’une clause attributive de compétence. Les parties préfèrent parfois faire appel à l’arbitrage pour trancher un litige commercial. Dans ce cas, le contrat devra inclure une clause compromissoire. Les cours arbitrales sont généralement composées par trois arbitres : chaque partie désigne un arbitre puis ces deux arbitres en choisissent un troisième. Les clauses financières Les parties doivent déterminer au préalable la monnaie utilisée et le taux précis de la monnaie choisie. Cela leur permettra d’anticiper le risque de change, au moyen des clauses En l’absence de contrat ou en raison d’une rédaction incomplète ou inexacte, la relation commerciale peut être compromise et votre entreprise est susceptible d’en subir des conséquences financières. [Citar su fuente aquí.]
  5. 5. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 2, décembre 2014 d’indexation, en cas de variation du cours de change de la devise choisie.  Moyens de paiement : les moyens habituellement utilisés sont les suivants : chèque, virement bancaire, mandat poste, lettre de change et billet à ordre.  Techniques de paiement : elles sont au nombre de trois : encaissement simple, contre remboursement et encaissement documentaire (remise documentaire, crédit documentaire ou lettre de crédit stand-by).  Délais de paiement : il est généralement soumis au droit d’application du contrat. Il est conseillé d’inclure une clause de pénalités de retard et de l’appliquer le cas échéant. Les incoterms Cet instrument sert à sécuriser les opérateurs du commerce international concernant la livraison des marchandises, car il détermine les obligations pour le vendeur. La clause de force majeure et la clause de hardship protègent les parties face à des imprévus non maîtrisés. Les annexes ont la même valeur juridique que le contrat, il est donc préférable de les faire traduire dans la même langue que le contrat. La clause de révision et l’avenant au contrat modifient partiellement un contrat. Pour être valable, la clause de non- concurrence doit déterminer la période et la zone géographique concernées. Quant à la clause de confidentialité, elle doit être encadrée par une durée et ne pas dépasser un délai précis. Principaux types de contrats internationaux Le contrat de vente international Il peut adopter soit la forme d’un acte écrit entre les parties et négocié, soit la forme de conditions générales de vente imposées par le vendeur, soit la forme de conditions générales d’achat imposées par l’acheteur. Le client peut demander que les CGV soient modifiées ; elles seront complétées par des conditions particulières de vente ou un contrat qui prévoie des dérogations aux CGV. L’acceptation de l’offre doit se faire par écrit. Elle constitue l’accord du client et permet la conclusion du contrat. Clauses principales  Description des contractants  Nature du contrat  Prix et moyens de paiement  Modalités de transport  Modalités de livraison  Force majeure  Garanties  Juridiction en cas de litige  Langue du contrat Le contrat de distribution internationale Son but est de mettre en place un ou plusieurs points de vente, dans une zone géographique, à partir duquel les produits ou services sont offerts à une clientèle déterminée. Le fournisseur ou concédant s’engage à assurer l’approvisionnement du distributeur pendant la durée accordée dans les contrats d’application. Le distributeur doit commercialiser les
  6. 6. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 2, décembre 2014 produits ou les services sur le territoire concerné. Il existe trois modalités de contrat de distribution : 1) Le contrat d’agence commerciale : le distributeur intervient au nom et pour le compte du fournisseur. Il agit en tant que mandataire. 2) Le contrat de commission : le distributeur intervient en son nom, mais pour le compte du fournisseur. Il agit comme commissionnaire. 3) Le contrat de distribution : le distributeur intervient en son nom et pour son compte, en revendant les produits qu’il a achetés au fournisseur. Il agit comme distributeur. Ce contrat peut être exclusif ou sélectif. Clauses principales  Désignation des produits  Usage de la marque  Désignation du territoire  Conditions de l’agrément  Tribunal compétent  Droit applicable  Durée du contrat Le contrat d’agent commercial L’agent commercial est un professionnel indépendant qui agit au nom et pour le compte de son mandant. Il est rémunéré par le biais de commissions et a le droit de percevoir une indemnité en fin de contrat. Il conclut des contrats entre son mandant et les tiers, ses clients, et exerce son activité de façon permanente sur la base d’un contrat à durée déterminée ou à durée indéterminée. Clauses principales  Objet de la relation (préambule)  Identification des parties  Prescriptions légales  Objet du contrat  Spécification des produits et des services  Définition du territoire contractuel et exclusivité  Exécution du contrat  Paiement de la commission  Cessation du contrat  Indemnités  Clause de non-concurrence après la fin du contrat  Droit applicable et tribunaux compétents  Modifications du contrat Pour en savoir plus  Le petit guide des contrats internationaux, édité par Entreprise European Network et la Commission Européenne, en partenariat avec les CCI françaises.  Cour arbitrale de la Chambre de commerce internationale  Chambre arbitrale internationale de Paris ()  Directive 2011/7/UE du Parlement européen et du Conseil du 16 février 2011 concernant la lutte contre le retard de paiement dans les transactions commerciales Texte présentant de l'intérêt pour l'EEE. Il est primordial de faire appel au cabinet d’avocats rattaché à votre entreprise pour rédiger un contrat qui s’adapte à votre secteur et qui précise les accords conclus au cours des négociations.
  7. 7. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 2, décembre 2014 L’Observatoire de la complexité économique L’Observatory of Economic Complexity, créé par le MIT Media Lab en 2010, permet de représenter graphiquement les principaux produits d’exportation et/ou d’importation des différents pays. Il est également possible de visualiser les échanges bilatéraux entre deux états et les flux d’exportations et d’importations dans le monde d’un produit concret, le tout en filtrant les résultats sur une année ou plusieurs années, de 1995 à 2012. Les visualisations peuvent être téléchargées sous format pdf, svg, png ou csv. Les exportations de France l’année 2012 Les données sont disponibles dans plusieurs langues, dont le français, et le site est complété d’un atlas sur la complexité économique (The atlas of economic complexity) disponible uniquement en anglais. La carte des investissements en Méditerranée Le programme Invest in Med est un projet ambitieux qui vise à augmenter le volume et la qualité du flux des investissements, les partenariats entre les entreprises des deux rives et le commerce en Méditerranée. Dans le cadre du programme Invest in Med, ANIMA a élaboré en 2010 La carte des investissements en Méditerranée, un guide sectoriel des politiques publiques pour les investissements en Méditerranée. Le guide présente des informations sur les neuf pays méditerranéens partenaires par secteurs, zones d’activités économiques et industrielles, infrastructures et dispositifs financiers, par le biais des documents suivants :  Des cartes légendées sur les principaux secteurs, les infrastructures et les zones aménagées pour le développement économique ;  Des fiches de synthèse décrivant la stratégie économique et le positionnement du pays vis-à-vis des investissements étrangers, ainsi que la législation en vigueur ;  Une liste des pays où les 15 secteurs au développement prioritaire sont présents. Même si le guide date de 2010, il recueille dans ses 186 pages des données détaillées sur les neuf pays méditerranéens partenaires. Il regroupe les 28 pays de l’Union européenne ainsi que neuf pays méditerranéens partenaires (l’Algérie, l’Égypte, Israël, la Jordanie, le Liban, le Maroc, l’Autorité palestinienne, la Syrie et la Tunisie) et des pays candidats. [Citar su fuente aquí.]
  8. 8. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 2, décembre 2014 Communication multilingue
  9. 9. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 2, décembre 2014 Comment optimiser les coûts de traduction ? Si vous envisagez de vous projeter sur les marchés extérieurs, vous devrez enrichir votre communication d’une ou plusieurs langues étrangères. Sans doute, à un moment ou à un autre, vous devrez faire appel à des services de traduction, que ce soit pour présenter vos produits ou services aux prospects et clients étrangers ou pour conclure des affaires. Votre image est en jeu. Il s’agit donc de bien choisir vos prestataires linguistiques pour assurer une communication optimale avec vos futurs clients. Faites part de vos doutes et de vos projets en matière linguistique aux prestataires concernés, même si les projets sont à moyen terme. Ils seront à l’écoute de vos besoins et vous aideront à cerner l’essentiel pour bien communiquer vos services ou vos produits sur les marchés étrangers. Sites Internet sur la communication interculturelle : notre choix Internet regorge d’informations sur l’export et le commerce international ; il est par contre plus difficile de trouver des sites ou des blogs consacrés à la communication interculturelle. Les différences d’une culture à l’autre sont toutefois très importantes et ont une influence capitale sur le déroulement des échanges commerciaux. La plupart des sites que nous avons découverts au fil des mois sont en anglais, ce qui nous montre que les anglophones s’accordent une grande importance à ce sujet !  Stratégies américaines, de la société Strat’America  Gestion des risques interculturels, de Benjamin Pelletier  Le blog de la société Kwintessential  Intercultural Communications Insights, de Sherwood Fleming  Anne Egros, Intercultural Executive Coach  For your brand only, de Véronique Mermaz  The culture prophecy, de DFA Intercultural Global Solutions Le site Gestion des risques interculturels fournit une vision globale du sujet ; les autres se concentrent, pour la plupart, sur les marchés anglophones, mais sont tout de même très intéressants à lire. Nous partageons plus d’articles sur le sujet dans notre revue consacrée à la communication multilingue sur Scoop.It! 1. Réservez un poste de votre budget annuel aux traductions. 2. Anticipez vos besoins et évitez les urgences. 3. Analysez la documentation et l’objectif de la communication. 4. Épurez les contenus. Une image vaut mieux qu’un long discours. 5. Fournissez la version définitive à vos traducteurs. 6. Incorporez les traducteurs à votre équipe. 7. Nommez un interlocuteur unique.
  10. 10. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 2, décembre 2014 Huit conseils pour optimiser la relation client Grâce à l’essor des technologies et des réseaux sociaux, il est plus facile d’établir une connexion directe et personnelle et d’instaurer un dialogue avec nos clients. Les coûts d’acquisition d’un nouveau client sont élevés et demandent du temps (prospection, offre, négociations, suivi, etc.). L’article Relation client : les sept péchés capitaux des entreprises de Laurent Dupuytout, publié sur l’e-magazine Marketing professionnel nous a inspiré pour établir une liste de huit conseils pour optimiser les relations avec les clients. 1) Les informations sur les clients et le savoir doivent circuler au sein de l’entreprise ; évitez le cloisonnement des départements. 2) Tous les départements de l’entreprise interagissent avec les clients ; la relation client ne dépend donc pas uniquement du service client. 3) S’adresser au client dans sa langue pour établir une relation de confiance. 4) Établir des procédures et adopter des outils sur les besoins des clients pour éviter à tout prix la répétition des informations de la part de ceux-ci lorsqu’ils contactent différents départements. 5) Utiliser les technologies mobiles pour accéder aux informations à tout moment et pour être en mesure de répondre aux clients s’ils nous contactent hors des horaires de bureau ou en déplacement. 6) Offrir un éventail de canaux (SMS, chats en ligne, réseaux sociaux, téléphone, site Internet, courrier électronique, etc.) pour que les clients choisissent leur canal préféré. La communication sera plus fluide. 7) Être à l’écoute sur les réseaux sociaux. Cela vous permettra de devancer d’éventuelles crises et impacts négatifs sur la marque de votre entreprise. 8) Mesurer la satisfaction et la fidélité des clients. Les interactions sont une occasion magnifique pour améliorer l’image de notre entreprise. Les échanges positifs font revenir les clients. Au contraire, les médiocres repoussent les clients, qui soit vont chercher de nouveaux fournisseurs, soit expriment leur mécontentement sur les réseaux sociaux. Veillez à soigner les interactions avec vos clients et à connaître leur avis sur vos produits et vos services pour qu’ils soient satisfaits et en vue d'établir des relations durables.
  11. 11. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 2, décembre 2014 Newsletter Chaque mois nous publions un bulletin dans lequel nous abordons différents sujets concernant la communication multilingue, le commerce extérieur et l’internationalisation, disponible en trois versions (français, espagnol et catalan). Il est dirigé aussi bien aux sociétés qu’aux indépendants qui souhaitent développer leurs projets sur de nouveaux marchés. Abonnez-vous à la version que vous désirez ! Site Internet et réseaux sociaux Nous vous invitons à découvrir tout ce que nous pouvons faire pour vous sur notre site Internet. Nous partageons aussi des articles et d’autres ressources sur notre blog et les réseaux sociaux. www.mar-traducciones.com |El blog de Mar Traducciones Twitter | Facebook | Scoop It! © Martine Fernández Castaner | Mar Traducciones, 2014.

×