SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  22
1
2
Territoire de la RBIM
Les partenaires de la Convention-cadre pour le Développement Durable de la RBIM
3
Définition & concept :
La Réserve de Biosphère est un concept cadre, mis au point et adopté par le Comité MAB (l’Homme et la Biosphère) de
l’UNESCO, qui permet de concilier la conservation des ressources naturelles et le développement économique dans
une grande zone comportant des écosystèmes complexes.
Cadre de l’action de l’Agence du Nord :
• Développement économique des côtes méditerranéennes : grandes infrastructures etles grands projets de
développement
• Souci de concilier les objectifs dedéveloppement économique et social avec les impératifs de préservation de
l’environnement
• la RBIM a faitl’objet d’une convention cadrevisantledéveloppement durablede ses zones côtières
Objectif de l’action de l’Agence du Nord dans la RBIM :
Promouvoir un modèle de développement durablemoyennant la conservation et l’utilisation rationnelledes
ressources naturelles par la population localeet les acteurs
Le zonage de la Biosphère
• Une zone centrale ou zone de protection : comprenant un échantillonnagereprésentatif des écosystèmes les
moins artificialisés dela réserve.
• Une zone tampon ou zone de développement soutenable : c’est une zone peuplée qui entoure la zone centrale
et est destinée à la protéger de toute perturbation ; les activités possibles concernentles usages traditionnels
du milieu naturel mais aussi letourisme,les activités pédagogiques et de recherche.
• Une zone de transition ou zone d’extension : c’est une zone non délimitée et qui correspond habituellement à
une zone d’ouverture vers l’extérieur.
4
Note de synthèse de l’action de l’Agence du Nord
Renforcement de la gestion durable des plantes aromatiques et médicinales (PAM) et création de coopératives
d'exploitation et de valorisation des PAM dans la la réserve de biosphère intercontinentale de la méditerranée au
Nord du Maroc
Dans le cadrede la convention cadre pour le développement durablede ses Zones Côtières signée en février 2009, sous
la présidence effective de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, ainsi que la convention de partenariat entre
l’Agence du Nord et La Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement signée le 25 Mars 2011 visant
l’appui à la consolidation et au développement durable dans les 7 provinces de la RBIM
Préambule :
Dans le cadre de l’accompagnement des régions du Nord, l’Agence continue a déployé ses efforts, aux côté de ses
partenaires, pour mieux contribuer à la lutte contre la marginalisation et la pauvreté et ce à travers la mise en œuvre
des études et projets visant la création d’emploi, la promotion de la femme tout en préservant l’environnement et les
ressources naturelles.
Cadre :
Dans ce sens, l’Agence a mené une étude visantl’identification des potentialités en plantes aromatiques et médicinales
ainsi que la création de coopératives d’exploitation et de valorisation des PAM. Cette étude s’inscrit dans une
convention cadre de développement durable des zones côtières de la réserve de biosphère intercontinentale de la
méditerranée regroupant l’Agence pour la Promotion et le Développement du Nord (APDN), la Fondation
Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la
Désertification, la Direction Générale des Collectivités Locales , l’Agence Spéciale Tanger Méditerranée, l’Office
National des Chemins de Fer, et la Société Nationale des Autoroutes du Maroc.
La démarche :
La démarche adoptée par l’étude repose sur une approche participative et approche filière. Elle vise le développement
de nouvelles compétences et le renforcement des capacités des producteurs ainsi que la promotion des terroirs et du
management de la qualité basée sur la le respect de l’environnement et de la biodiversité.
Résultats :
Cette étude a concerné deux missions complémentaires, la première relative à l’étude des potentialités en PAM et des
possibilités devalorisation etla seconde concerne la création de coopératives d’exploitation et de valorisation des PAM.
Offre Ressources Naturelles :les PAM
Dans ce sens, un travail cartographique sur SIG a été élaboré, il comprend un inventaire des principales PAM de la
RBIM, les formations forestières ainsi que la richesse de biodiversité en matière de faune de la RBIM.
Les différentes investigations de terrain menées au niveau de la région d’étude, ont guidé à sélectionner les espèces à
étudier sur la base de plusieurs critères principalement :
 Retenir toutes les PAM connues et qui font l’objet d’exploitation officiellement;
 Donner la priorité aux espèces spontanées,
 Tenir compte de la disponibilité et du potentiel de production de chaque essence
 Tenir compte des plantes très recherchées qui présentent un grand intérêt commercial pouvant faire l’objet
d’une éventuelle valorisation ;
5
(*)la zone d’étude (RBIM) quis’étend sur unesuperficietotalede 470613,22ha,a étédéclaré comme parcnational, érigépar l’UNESCO en«Réserve
de biosphère » et intégréde cefait dans la «Réservede biosphèreintercontinentalede Méditerranée » (RBIM) avec d’autres espaces protégés du
sud de l’Andalousie.
La Superficie des PAM est égale à 470 613,22 ha; soit 98% de la superficie totale de la zone de l a RBIM. Ce chiffre
traduit réellement la grande richesse de la zone de la RBIM en PAM. Les provinces de Chefchaouen et de Tétouan qui
présentent respectivement des potentiels de 150 767 ha et 131 040 ha, regroupant la majoritédes faciès des PAM de la
région du nord, constitue un vrai sanctuaire de la biodiversité marocaine.
Tétouan
28%
Chefchaouen
32%
Tanger-Assilah
0%
Ouezzane
10%
M'diq-Fnideq
2%
Larache
23%
Fahs Anjra
5%
6
Liste des principales Plantes aromatiques et médicinales Exploitées dans la région de la RBIM
N
°
Abréviati
on Espèce Famille Nom français
Nom
vernaculaire Partie exploitée/produit
1 A.u Arbutus unedo : A.u Ericacées Arbousier Bakhanou fruit
2 C. lr Cistus laurifolius: C.lr cistacées Ciste
Chtapa-
Touzzalte Feuilles
3 C.ld Cistus ladaniferus: C.ld cistacées Ciste
Chtapa-
Touzzalte Feuilles
4 C.s Ceratonia siliqua
Papilionacé
es caroube Kharroub gousse
5 Ca. A Calamintha ascendens:Ca.A Labiées Calamenthe Mentha
Partieaerienne, huille
essentielle
6 Ca. b Calamintha baborensis:Ca.b Labiées Calamenthe Mentha
Partieaerienne, huille
essentielle
7 Ca. g Calamintha granatensis: Ca.g Labiées Calamenthe Mentha
Partieaerienne, huille
essentielle
8 I.g Inula graveolens: I.g: Composées
Aunée
odorante Tijjert Feuille,racine
9 I.v
Inula viscosa=Disttrichia
viscosa I.V Composées
Aunée
visqueuse Terhla Feuille,racine
1
0 I.m Inula montana:I.m Composées Aunée Aunée Feuille,racine
1
1 Ld Lavandula dentata: Ld Lauracées Lavande Khouzama sommités Fleuries
1
2 Ls Lavandula stoechas:Ls Labiées
Lavande
stoechase Lhalhal sommités Fleuries
1
3 M.c Myrtus communis: M.c Myrtacées Myrte Arrihane
Feuilles :Circulation
sanguin
1
4 Mt p Mentha pulegium: Mt p Labiées
Menthe
pouliot Fliou
Partieaerienne, huille
essentielle
1
5 O.e Origanumelongatum O.e Labiées Origan Sahtar- Zaetra
Partieaerienne, huille
essentielle
1
6 O.g Origanumgrossii O.g Labiées Origan Sahtar-Zaetra
Partieaerienne, huille
essentielle
1
7 On.n Ononis natrix:On.n
Papilionacé
es Bugrane Fazaz Partieaerienne
1
8 Pl PistacialentiscusPl
Anacardiac
ées Lentisque D’Rou Feuilles
1
9 R.o Rosmarinus officinalisR.o Labiées romarin Azir feuilles
2
0 Ta Tetraclinis articulata:Ta
Cupressacé
es
Thuya de
berbérie Alarar Rameaux
2
1 Th. v
Thymus vulgaris
var.capitellatus:Th.v Labiées Thym Z’itra Rameaux herbacés fleuris
2
2 Th.a Thymus abylaeus:Th.a Labiées Thym Z’itra Rameaux herbacés fleuris
2
3 Th.c Thymus ciliatus:Th.c Labiées Thym Z’itra Rameaux herbacés fleuris
2
4 Th.cp Thymus capitatus:Th.cp Labiées Thym Z’itra Rameaux herbacés fleuris
2
5 Tn.a Tanacetum annum:Tn.a Composées Tanaisebleue M’Khinza Feuilles
7
La production des PAM au Maroc se révèle ainsi riche et diversifiée, ce qui constitue un important atout pour la
structuration et l’organisation de cette filière. Plusieurs produits sont connus sur le marché international comme étant
des produits typiquement marocains. Cela signifie que la profession d’exploitation des PAM au Maroc, malgré ses
faiblesses, a réussi à introduire sur le marché international plusieurs produits nouveaux.
L’étude quant à elle a identifié six filières PAM les plus importantes dans la région et ce selon 11 critères de
développement durable notamment des critères économiques, des critères sociaux ainsi que des critères
environnementaux. Les six PAM sont les suivantes :
1. Ciste Ladanifere/Chtapa Touzzalte
2. Thym / Z’itra
3. Myrte /Arrihane
4. Origan / sahtar zaetra
5. Romarin/Aziz
6. Lavande/Khouzama
Rappelons que l’APDN compte dans son périmètre d’intervention, à savoir les régions Tanger- Tétouan et Taza-Al
Hoceima-Taounate, de nombreux sites à grands intérêts écologiques. Ainsi on retrouve :
· Parc National de Talassemtane (Tétouan – Chefchaouen): qui revêt une importance particulière et jouit d’une
notoriété qui dépasse les frontières nationales, puisqu’il fait officiellement partie de la Réserve de Biosphère
Transcontinentale de la Méditerranée (Maroc- Espagne)
· Parc National de Tazekka (Taza): qui joue un rôle écologique vital puisqu’il est le principal pourvoyeur d’eau de toute
une région située à l’aval
· Parc National de d’Al Hoceima : très riche en faune et flore.
· SIBE JBEL MOUSSA (Tétouan) qui abrite des espèces riches et diversifiées, et constitue le lieu de reproduction, à une
altitude remarquablement basse pour l'Afrique du Nord, du Merle de roche, du Rouge-queue noir, du Grave à bec
rouge et du Chocard à bec jaune.
· SIBE de BARRAGE IDRISS I (Taounate) étalé sur une superficie de 5700 h
· SIBE de PERDICARIS (Tanger) dont la végétation naturelle est très luxuriante et dont plusieurs arbres représentent les
plus anciennes plantations du Maroc.
· SIBE de JBEL BOUHACHEM (Chefchaouen et Tétouan) qui dispose de formations forestières parmi les plus belles au
Maroc et qui sont marquées par leur biodiversité floristique élevée.
· SIBE de BRIKCHA (Chaefchaouen) dont la végétation dense climacique est organisée par le chêne liège, le chêne vert,
le chêne zène et le chêne kermès avec cortège floristique très riche.
· SIBE de JBEL TIZIRANE (Chefchaouen) qui constitue le refuge de plus de 14 espèces de mammifères, 48 espèces
d’oiseaux et 11 espèces de reptiles.
· SIBE de Ain Bouadel (Taounate) qui est caractérisé par une flore et une végétation variées et uniques dans la région
8
Offre Ressources Humaines : les Coopératives
Expérience pilote de l’APDN en matière de création du 1er GIE du Maroc spécialisé en plantes aromatiques
médicinales au niveau de la RBIM.
Autres
Quant au second volet, L’Agence du Nord (APDN) a créé le 1er groupement d’intérêt économique (GIE), spécialisé dans
la filièredes plantes aromatiques au Maroc. Ce GIE, qui est composé de 14 coopératives qui opère au niveau de la zone
de la RBIM sur une superficie totale de 479 618 ha, est le fruit de plusieurs mois d’assistance technique financée par
l’APDN et réalisée par le bureau d’études TTOBA.
La création de ce GIE ainsi quede cinq coopératives féminines spécialisées en PAM s’inscritdans lecadre de la stratégie
adoptée par l’APDN pour la promotion des activités génératrices de revenus et la valorisation des ressources naturelles.
Les cinq coopératives créer dans le cadre’ de l’étude sont :
1. Nouara/Tétouan
2. Azhar Bni Iddir/ Tétouan
3. Azhar Asjen/Ouazzane
4. COOPAM/Tétouan
5. TTOBA/Tétouanr
La répartition géographique des membres est présentée dans le graphe ci-après.
9
Il est important de signaler les avantages du GIE qui sont principalement :
 Possibilité de mettre en commun des moyens
 Grande souplesse et liberté de fonctionnement
 Frais et formalisme de constitution réduits
 N’exige aucun capital minimum à sa constitution
 Accroître les moyens et les ressources, réduire les charges Les investissements qu’une coopérative ne pourrait
assumer seule deviennent à sa portée dans le cadre d’un GIE, où les coûts sont partagés entre les membres
 Développer une offre plus complète, plus crédible et plus attractive Regroupées dans un GIE, des entreprises aux
compétences complémentaires peuvent unir leurs forces pour décrocher de gros clients, en combinant leurs
prestations dans une offre globale. D’autant plus que le GIE permet de produire une seule facture
 Effets de synergie résultant de la mise en commun de ressources (personnel compétent, ...) qui permettent
d'améliorer la prospection et la représentation des différentes entreprises
 Economies d'échelle
 Bénéficie d’un soutien aux fonctions administratives et logistiques (lors des opérations d’exportations)
 un outil de promotion qui permettra d'aborder le marché international avec un minimum de risque.
Un plan d’action :
Un plan d’action d’assistancetechniqueest établi en atelier participatif regroupant les coopératives membres du GIE. Il
devrait avoir l’avantage d’un encadrement technique et économique pour mieux valoriser les ressources naturelles,
générer un revenu et ce d’une façon durable.
10
Les résultats de l’étude en chiffres :
 51 Communes sont concernées par les PAM dans la RBIM
 La population est de 567 729 Habitants avec 100.335 foyers
 6000 foyers sont directement concernés par les PAM dans la RBIM
 6000 MO qui travaille dans les PAM de la RBIM
 La production moyenne des PAM au niveau de la RBIM ne présente que 1.5 % du potentiel
 20 coopératives PAM œuvrent ou niveau de la RBIM avec 420 adhérents
 70% des coopératives sont du genre féminin et 30 % mixte
 70% des coopératives se trouvent à Tétouan et à Ouazzane
 60 % des coopératives ont un niveau d’instruction primaire
 15 % des coopératives ont un local et 15 % ont une pépinière
 35 % des coopératives ont un savoir faireliéà la domestication,45 %à la valorisation notamment la mise en sachet
et 35 % à la distillation
 Les principales contraintes à la production des coopératives sont :
-1volet organisationnel et institutionnel
- absence d’organisation et de coordination entre institutions et coopératives
2-Volet technique
Encadrement insuffisant en culture, valorisation et commercialisation
3-Volet financement :
Difficultés d’accéder aux crédits
4-Volet commercial:
- Dominance des intermédiaires
- Commercialisation
 La production des 20 coopératives ne présente que 2 % de la production moyenne de la RBIM dont 90% est
produite par 5 % des coopératives
 Le chiffre d’affaire basique est de l’ordre de 18 Millions de DH réparties sur l’ensemble des acteurs de la filière
11
Annexes
Photos des plantes aromatiques et médicinales
Exploitées dans la région de la RBIM
12
13
14
Exemple Présentation du SIG des PAM de la RBIM
15
16
17
18
19
20
21
Témoignage d’un expert
Bonjour
Comme convenu dans mon précédent message dans lequel je vous informais demon impossibilité de participer à votre
réunion, je vous adresse par écrit les réactions suscitées par la lecture des deux rapports que vous avez bien voulu
m'adresser.
Au delà des remarques qui ont été insérées dans les textes à télécharger sous forme de commentaires, je vous fait part
ci-dessous de mes observations générales :
Tout d'abord j'ai été très impressionné par l'étendue qualitative (le champ des observations) et quantitative du travail
réalisé : la problématique est complexe (enjeux économiques sociaux & environnementaux), le terrain est difficile
même s'il offre des opportunités certaines, les opérateurs sont nombreux et diversifiés, notamment en ce qui concerne
les instances de décisions.
Les auteurs-animateurs ont bien pris en compte ces multiples dimensions respectant ainsi les vrais standards du
développement durable
J'ai beaucoup apprécié que dès le départ le projet s'appuie sur les usages et débouchés locaux ce qui me semble tout à
faitindispensablepour assoir sapérennité; si les marchés internationaux ne sont bien sur pas à négliger, leur maturité.
22

Contenu connexe

Tendances

Initiative Entreprises Climat Maroc : Renforcement des capacités du secteur p...
Initiative Entreprises Climat Maroc : Renforcement des capacités du secteur p...Initiative Entreprises Climat Maroc : Renforcement des capacités du secteur p...
Initiative Entreprises Climat Maroc : Renforcement des capacités du secteur p...NAP Global Network
 
Schéma d'aménagement et de développement révisé de la Ville de Laval - Premie...
Schéma d'aménagement et de développement révisé de la Ville de Laval - Premie...Schéma d'aménagement et de développement révisé de la Ville de Laval - Premie...
Schéma d'aménagement et de développement révisé de la Ville de Laval - Premie...Ville de Laval
 
La planification stratégique de la commune urbaine Martil
La planification stratégique de la commune urbaine Martil  La planification stratégique de la commune urbaine Martil
La planification stratégique de la commune urbaine Martil Ayoub LAHLOUH
 
PLAN DE DEVELOPPEMENT DES AGGLOMERATIONS RURALES (PDAR)
PLAN DE DEVELOPPEMENT DES  AGGLOMERATIONS RURALES (PDAR) PLAN DE DEVELOPPEMENT DES  AGGLOMERATIONS RURALES (PDAR)
PLAN DE DEVELOPPEMENT DES AGGLOMERATIONS RURALES (PDAR) sabouni21
 
Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...
Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...
Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...OECD Governance
 
PLAN DE ZONAGE (PZ)
PLAN DE ZONAGE (PZ)PLAN DE ZONAGE (PZ)
PLAN DE ZONAGE (PZ)sabouni21
 
Shema directeur d'aménagement touristique de la wilaya de bejaia
Shema directeur d'aménagement touristique de la wilaya de bejaiaShema directeur d'aménagement touristique de la wilaya de bejaia
Shema directeur d'aménagement touristique de la wilaya de bejaiaArchi Guelma
 
PÉRIMÈTRES URBAINS
PÉRIMÈTRES URBAINSPÉRIMÈTRES URBAINS
PÉRIMÈTRES URBAINSsabouni21
 
Semminaire forme urbaine et mode de deplacement
Semminaire forme urbaine et mode de deplacementSemminaire forme urbaine et mode de deplacement
Semminaire forme urbaine et mode de deplacementHiba Architecte
 
Julien Langumier : La prévention des risques en france
Julien Langumier : La prévention des risques en franceJulien Langumier : La prévention des risques en france
Julien Langumier : La prévention des risques en franceOECD Governance
 
ARRETE DE MISE A L’ETUDE (AME)
ARRETE DE MISE A L’ETUDE (AME) ARRETE DE MISE A L’ETUDE (AME)
ARRETE DE MISE A L’ETUDE (AME) sabouni21
 
DGPC : Communication acteurs locaux prévention risques
DGPC :  Communication acteurs locaux prévention risquesDGPC :  Communication acteurs locaux prévention risques
DGPC : Communication acteurs locaux prévention risquesOECD Governance
 
Abh Sebou : Prevention et protection inondations
Abh Sebou  : Prevention et protection inondationsAbh Sebou  : Prevention et protection inondations
Abh Sebou : Prevention et protection inondationsOECD Governance
 

Tendances (20)

عرض الدورة التاسعة للمجلس الإداري 2019
عرض الدورة التاسعة للمجلس الإداري 2019عرض الدورة التاسعة للمجلس الإداري 2019
عرض الدورة التاسعة للمجلس الإداري 2019
 
Initiative Entreprises Climat Maroc : Renforcement des capacités du secteur p...
Initiative Entreprises Climat Maroc : Renforcement des capacités du secteur p...Initiative Entreprises Climat Maroc : Renforcement des capacités du secteur p...
Initiative Entreprises Climat Maroc : Renforcement des capacités du secteur p...
 
Gestion des inondations. Cas de Martil
Gestion des inondations. Cas de MartilGestion des inondations. Cas de Martil
Gestion des inondations. Cas de Martil
 
Schéma d'aménagement et de développement révisé de la Ville de Laval - Premie...
Schéma d'aménagement et de développement révisé de la Ville de Laval - Premie...Schéma d'aménagement et de développement révisé de la Ville de Laval - Premie...
Schéma d'aménagement et de développement révisé de la Ville de Laval - Premie...
 
La planification stratégique de la commune urbaine Martil
La planification stratégique de la commune urbaine Martil  La planification stratégique de la commune urbaine Martil
La planification stratégique de la commune urbaine Martil
 
PLAN DE DEVELOPPEMENT DES AGGLOMERATIONS RURALES (PDAR)
PLAN DE DEVELOPPEMENT DES  AGGLOMERATIONS RURALES (PDAR) PLAN DE DEVELOPPEMENT DES  AGGLOMERATIONS RURALES (PDAR)
PLAN DE DEVELOPPEMENT DES AGGLOMERATIONS RURALES (PDAR)
 
PDAU sétif 2010
PDAU sétif 2010PDAU sétif 2010
PDAU sétif 2010
 
Sdatw setif livre- i
Sdatw setif  livre- iSdatw setif  livre- i
Sdatw setif livre- i
 
Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...
Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...
Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...
 
Les formes du tourisme au maroc
Les formes du tourisme au marocLes formes du tourisme au maroc
Les formes du tourisme au maroc
 
PLAN DE ZONAGE (PZ)
PLAN DE ZONAGE (PZ)PLAN DE ZONAGE (PZ)
PLAN DE ZONAGE (PZ)
 
Shema directeur d'aménagement touristique de la wilaya de bejaia
Shema directeur d'aménagement touristique de la wilaya de bejaiaShema directeur d'aménagement touristique de la wilaya de bejaia
Shema directeur d'aménagement touristique de la wilaya de bejaia
 
PÉRIMÈTRES URBAINS
PÉRIMÈTRES URBAINSPÉRIMÈTRES URBAINS
PÉRIMÈTRES URBAINS
 
La gestion différenciée des espaces verts
La gestion différenciée des espaces vertsLa gestion différenciée des espaces verts
La gestion différenciée des espaces verts
 
Semminaire forme urbaine et mode de deplacement
Semminaire forme urbaine et mode de deplacementSemminaire forme urbaine et mode de deplacement
Semminaire forme urbaine et mode de deplacement
 
Tourisme d'affaires
Tourisme d'affairesTourisme d'affaires
Tourisme d'affaires
 
Julien Langumier : La prévention des risques en france
Julien Langumier : La prévention des risques en franceJulien Langumier : La prévention des risques en france
Julien Langumier : La prévention des risques en france
 
ARRETE DE MISE A L’ETUDE (AME)
ARRETE DE MISE A L’ETUDE (AME) ARRETE DE MISE A L’ETUDE (AME)
ARRETE DE MISE A L’ETUDE (AME)
 
DGPC : Communication acteurs locaux prévention risques
DGPC :  Communication acteurs locaux prévention risquesDGPC :  Communication acteurs locaux prévention risques
DGPC : Communication acteurs locaux prévention risques
 
Abh Sebou : Prevention et protection inondations
Abh Sebou  : Prevention et protection inondationsAbh Sebou  : Prevention et protection inondations
Abh Sebou : Prevention et protection inondations
 

En vedette

Públicos do gauchão 2015
Públicos do gauchão 2015Públicos do gauchão 2015
Públicos do gauchão 2015Rafael Passos
 
Públicos do gauchão 2015
Públicos do gauchão 2015Públicos do gauchão 2015
Públicos do gauchão 2015Rafael Passos
 
Evaluation question three
Evaluation question threeEvaluation question three
Evaluation question threethaliajade
 
2016 rsc-advance-tc-c-qinggao wang - 6 pp 16197-16202
2016 rsc-advance-tc-c-qinggao wang - 6 pp 16197-162022016 rsc-advance-tc-c-qinggao wang - 6 pp 16197-16202
2016 rsc-advance-tc-c-qinggao wang - 6 pp 16197-16202Konstantin German
 
4Q12 Results Presentation
4Q12 Results Presentation4Q12 Results Presentation
4Q12 Results PresentationTegmaRI
 
Campeonato gaúcho 2015 artilharia
Campeonato gaúcho 2015   artilhariaCampeonato gaúcho 2015   artilharia
Campeonato gaúcho 2015 artilhariaRafael Passos
 
Sa invatam culorile, formele si literele
Sa invatam culorile, formele si litereleSa invatam culorile, formele si literele
Sa invatam culorile, formele si litereleLuiza Boerescu
 
Melanie Resume.BKG.CV
Melanie Resume.BKG.CVMelanie Resume.BKG.CV
Melanie Resume.BKG.CVMelanie Smith
 
Enquête serdaLAB-GFII sur la réutilisation des données publiques
Enquête serdaLAB-GFII sur la réutilisation des données publiquesEnquête serdaLAB-GFII sur la réutilisation des données publiques
Enquête serdaLAB-GFII sur la réutilisation des données publiquesVirginie Boillet Pro
 
Handy-Programmierung mit Python
Handy-Programmierung mit PythonHandy-Programmierung mit Python
Handy-Programmierung mit PythonAndreas Schreiber
 
Nachvollziehbarkeit mit Hinblick auf Privacy-Verletzungen
Nachvollziehbarkeit mit Hinblick auf Privacy-VerletzungenNachvollziehbarkeit mit Hinblick auf Privacy-Verletzungen
Nachvollziehbarkeit mit Hinblick auf Privacy-VerletzungenAndreas Schreiber
 
The Nuts and Bolts of Social Media AKA How Do I Use This Stuff? #ASNR16
The Nuts and Bolts of Social Media AKA How Do I Use This Stuff? #ASNR16The Nuts and Bolts of Social Media AKA How Do I Use This Stuff? #ASNR16
The Nuts and Bolts of Social Media AKA How Do I Use This Stuff? #ASNR16Neil Lall
 
Lei nº 9.274 2009 (sabatistas)
Lei nº 9.274 2009 (sabatistas)Lei nº 9.274 2009 (sabatistas)
Lei nº 9.274 2009 (sabatistas)Jerbialdo
 
Agenda escolar 2015 2016
Agenda escolar 2015 2016Agenda escolar 2015 2016
Agenda escolar 2015 2016America Magana
 
Gettiing Started with IoT using Raspberry Pi and Python
Gettiing Started with IoT using Raspberry Pi and PythonGettiing Started with IoT using Raspberry Pi and Python
Gettiing Started with IoT using Raspberry Pi and PythonMartin Christen
 

En vedette (20)

Públicos do gauchão 2015
Públicos do gauchão 2015Públicos do gauchão 2015
Públicos do gauchão 2015
 
Públicos do gauchão 2015
Públicos do gauchão 2015Públicos do gauchão 2015
Públicos do gauchão 2015
 
VampirTrace und Vampir
VampirTrace und VampirVampirTrace und Vampir
VampirTrace und Vampir
 
Evaluation question three
Evaluation question threeEvaluation question three
Evaluation question three
 
The rainforest heritage of sumatra
The rainforest heritage of sumatraThe rainforest heritage of sumatra
The rainforest heritage of sumatra
 
Gorbaciov. Fumetto di Asya
Gorbaciov. Fumetto di AsyaGorbaciov. Fumetto di Asya
Gorbaciov. Fumetto di Asya
 
2015 product line
2015 product line2015 product line
2015 product line
 
2016 rsc-advance-tc-c-qinggao wang - 6 pp 16197-16202
2016 rsc-advance-tc-c-qinggao wang - 6 pp 16197-162022016 rsc-advance-tc-c-qinggao wang - 6 pp 16197-16202
2016 rsc-advance-tc-c-qinggao wang - 6 pp 16197-16202
 
4Q12 Results Presentation
4Q12 Results Presentation4Q12 Results Presentation
4Q12 Results Presentation
 
Campeonato gaúcho 2015 artilharia
Campeonato gaúcho 2015   artilhariaCampeonato gaúcho 2015   artilharia
Campeonato gaúcho 2015 artilharia
 
Sa invatam culorile, formele si literele
Sa invatam culorile, formele si litereleSa invatam culorile, formele si literele
Sa invatam culorile, formele si literele
 
Melanie Resume.BKG.CV
Melanie Resume.BKG.CVMelanie Resume.BKG.CV
Melanie Resume.BKG.CV
 
Enquête serdaLAB-GFII sur la réutilisation des données publiques
Enquête serdaLAB-GFII sur la réutilisation des données publiquesEnquête serdaLAB-GFII sur la réutilisation des données publiques
Enquête serdaLAB-GFII sur la réutilisation des données publiques
 
An Overview of The Moving to Opportunity (MTO) Experiment
An Overview of The Moving to Opportunity (MTO) Experiment An Overview of The Moving to Opportunity (MTO) Experiment
An Overview of The Moving to Opportunity (MTO) Experiment
 
Handy-Programmierung mit Python
Handy-Programmierung mit PythonHandy-Programmierung mit Python
Handy-Programmierung mit Python
 
Nachvollziehbarkeit mit Hinblick auf Privacy-Verletzungen
Nachvollziehbarkeit mit Hinblick auf Privacy-VerletzungenNachvollziehbarkeit mit Hinblick auf Privacy-Verletzungen
Nachvollziehbarkeit mit Hinblick auf Privacy-Verletzungen
 
The Nuts and Bolts of Social Media AKA How Do I Use This Stuff? #ASNR16
The Nuts and Bolts of Social Media AKA How Do I Use This Stuff? #ASNR16The Nuts and Bolts of Social Media AKA How Do I Use This Stuff? #ASNR16
The Nuts and Bolts of Social Media AKA How Do I Use This Stuff? #ASNR16
 
Lei nº 9.274 2009 (sabatistas)
Lei nº 9.274 2009 (sabatistas)Lei nº 9.274 2009 (sabatistas)
Lei nº 9.274 2009 (sabatistas)
 
Agenda escolar 2015 2016
Agenda escolar 2015 2016Agenda escolar 2015 2016
Agenda escolar 2015 2016
 
Gettiing Started with IoT using Raspberry Pi and Python
Gettiing Started with IoT using Raspberry Pi and PythonGettiing Started with IoT using Raspberry Pi and Python
Gettiing Started with IoT using Raspberry Pi and Python
 

Similaire à Réserve Biosphère Intercontinentale Méditerranée

présentation de l'ONG l'Homme et l'Environnement 50429 2,9 MB
présentation de l'ONG l'Homme et l'Environnement 50429 2,9 MBprésentation de l'ONG l'Homme et l'Environnement 50429 2,9 MB
présentation de l'ONG l'Homme et l'Environnement 50429 2,9 MBRenee Meyer (MBA/MIM)
 
Catherine MARLAS, conseillère régionale et Présidente du Parc Naturel Régiona...
Catherine MARLAS, conseillère régionale et Présidente du Parc Naturel Régiona...Catherine MARLAS, conseillère régionale et Présidente du Parc Naturel Régiona...
Catherine MARLAS, conseillère régionale et Présidente du Parc Naturel Régiona...AREC Occitanie
 
Présentation projet 11 mai 2012
Présentation  projet  11 mai 2012Présentation  projet  11 mai 2012
Présentation projet 11 mai 2012Apidae
 
Songadina 21_Avril-Juin 2014
Songadina 21_Avril-Juin 2014Songadina 21_Avril-Juin 2014
Songadina 21_Avril-Juin 2014hraoeliarivelo
 
La gazelle dama sur le mont Takoulkouzat dans la Réserve Naturelle Nationale ...
La gazelle dama sur le mont Takoulkouzat dans la Réserve Naturelle Nationale ...La gazelle dama sur le mont Takoulkouzat dans la Réserve Naturelle Nationale ...
La gazelle dama sur le mont Takoulkouzat dans la Réserve Naturelle Nationale ...Sahara Conservation Fund
 
Diaporama de présentation du projet "Trame des milieux ouverts herbacés du Ma...
Diaporama de présentation du projet "Trame des milieux ouverts herbacés du Ma...Diaporama de présentation du projet "Trame des milieux ouverts herbacés du Ma...
Diaporama de présentation du projet "Trame des milieux ouverts herbacés du Ma...IPAMAC
 
Document Repères du petit-déjeuner / débat " L'atout nature en Midi-Pyrénées...
 Document Repères du petit-déjeuner / débat " L'atout nature en Midi-Pyrénées... Document Repères du petit-déjeuner / débat " L'atout nature en Midi-Pyrénées...
Document Repères du petit-déjeuner / débat " L'atout nature en Midi-Pyrénées...AREC Occitanie
 
Document ressource remis aux participants à l'occasion du petit-déjeuner de l...
Document ressource remis aux participants à l'occasion du petit-déjeuner de l...Document ressource remis aux participants à l'occasion du petit-déjeuner de l...
Document ressource remis aux participants à l'occasion du petit-déjeuner de l...AREC Occitanie
 
Powerpoint rnp version définitive
Powerpoint rnp version définitivePowerpoint rnp version définitive
Powerpoint rnp version définitiveklemi2005
 
Guide tropical ecophyto
Guide tropical ecophytoGuide tropical ecophyto
Guide tropical ecophytoPatrickTanz
 
Sciences marines et littorales en Occitanie, Dossier Agropolis International,...
Sciences marines et littorales en Occitanie, Dossier Agropolis International,...Sciences marines et littorales en Occitanie, Dossier Agropolis International,...
Sciences marines et littorales en Occitanie, Dossier Agropolis International,...Agropolis International
 
Bulletin de veille N° 238
Bulletin de veille N° 238Bulletin de veille N° 238
Bulletin de veille N° 238Fatimata Kone
 
A la decouverte de chréa
A la decouverte de chréaA la decouverte de chréa
A la decouverte de chréaHiba Architecte
 
Présentation des activités réalisées par le Ministère de l’Environnement. Pro...
Présentation des activités réalisées par le Ministère de l’Environnement. Pro...Présentation des activités réalisées par le Ministère de l’Environnement. Pro...
Présentation des activités réalisées par le Ministère de l’Environnement. Pro...laurentlamothe
 
Peuples sommet 2014 le climat de l´onu
Peuples   sommet 2014 le climat de l´onuPeuples   sommet 2014 le climat de l´onu
Peuples sommet 2014 le climat de l´onualianzabosques
 
Contribution du secteur forestier au développement des économies nationales e...
Contribution du secteur forestier au développement des économies nationales e...Contribution du secteur forestier au développement des économies nationales e...
Contribution du secteur forestier au développement des économies nationales e...International Bamboo and Rattan Organisation
 
Manuel gestion plantes exotiques Loire Bretagne
Manuel gestion plantes exotiques Loire BretagneManuel gestion plantes exotiques Loire Bretagne
Manuel gestion plantes exotiques Loire BretagneSMBS contact
 

Similaire à Réserve Biosphère Intercontinentale Méditerranée (20)

présentation de l'ONG l'Homme et l'Environnement 50429 2,9 MB
présentation de l'ONG l'Homme et l'Environnement 50429 2,9 MBprésentation de l'ONG l'Homme et l'Environnement 50429 2,9 MB
présentation de l'ONG l'Homme et l'Environnement 50429 2,9 MB
 
Catherine MARLAS, conseillère régionale et Présidente du Parc Naturel Régiona...
Catherine MARLAS, conseillère régionale et Présidente du Parc Naturel Régiona...Catherine MARLAS, conseillère régionale et Présidente du Parc Naturel Régiona...
Catherine MARLAS, conseillère régionale et Présidente du Parc Naturel Régiona...
 
Présentation projet 11 mai 2012
Présentation  projet  11 mai 2012Présentation  projet  11 mai 2012
Présentation projet 11 mai 2012
 
Songadina 21_Avril-Juin 2014
Songadina 21_Avril-Juin 2014Songadina 21_Avril-Juin 2014
Songadina 21_Avril-Juin 2014
 
Songadina 21
Songadina 21Songadina 21
Songadina 21
 
La gazelle dama sur le mont Takoulkouzat dans la Réserve Naturelle Nationale ...
La gazelle dama sur le mont Takoulkouzat dans la Réserve Naturelle Nationale ...La gazelle dama sur le mont Takoulkouzat dans la Réserve Naturelle Nationale ...
La gazelle dama sur le mont Takoulkouzat dans la Réserve Naturelle Nationale ...
 
Diaporama de présentation du projet "Trame des milieux ouverts herbacés du Ma...
Diaporama de présentation du projet "Trame des milieux ouverts herbacés du Ma...Diaporama de présentation du projet "Trame des milieux ouverts herbacés du Ma...
Diaporama de présentation du projet "Trame des milieux ouverts herbacés du Ma...
 
Document Repères du petit-déjeuner / débat " L'atout nature en Midi-Pyrénées...
 Document Repères du petit-déjeuner / débat " L'atout nature en Midi-Pyrénées... Document Repères du petit-déjeuner / débat " L'atout nature en Midi-Pyrénées...
Document Repères du petit-déjeuner / débat " L'atout nature en Midi-Pyrénées...
 
Document ressource remis aux participants à l'occasion du petit-déjeuner de l...
Document ressource remis aux participants à l'occasion du petit-déjeuner de l...Document ressource remis aux participants à l'occasion du petit-déjeuner de l...
Document ressource remis aux participants à l'occasion du petit-déjeuner de l...
 
Partie b présentation
Partie b présentationPartie b présentation
Partie b présentation
 
Offshore oil fr
Offshore oil frOffshore oil fr
Offshore oil fr
 
Powerpoint rnp version définitive
Powerpoint rnp version définitivePowerpoint rnp version définitive
Powerpoint rnp version définitive
 
Guide tropical ecophyto
Guide tropical ecophytoGuide tropical ecophyto
Guide tropical ecophyto
 
Sciences marines et littorales en Occitanie, Dossier Agropolis International,...
Sciences marines et littorales en Occitanie, Dossier Agropolis International,...Sciences marines et littorales en Occitanie, Dossier Agropolis International,...
Sciences marines et littorales en Occitanie, Dossier Agropolis International,...
 
Bulletin de veille N° 238
Bulletin de veille N° 238Bulletin de veille N° 238
Bulletin de veille N° 238
 
A la decouverte de chréa
A la decouverte de chréaA la decouverte de chréa
A la decouverte de chréa
 
Présentation des activités réalisées par le Ministère de l’Environnement. Pro...
Présentation des activités réalisées par le Ministère de l’Environnement. Pro...Présentation des activités réalisées par le Ministère de l’Environnement. Pro...
Présentation des activités réalisées par le Ministère de l’Environnement. Pro...
 
Peuples sommet 2014 le climat de l´onu
Peuples   sommet 2014 le climat de l´onuPeuples   sommet 2014 le climat de l´onu
Peuples sommet 2014 le climat de l´onu
 
Contribution du secteur forestier au développement des économies nationales e...
Contribution du secteur forestier au développement des économies nationales e...Contribution du secteur forestier au développement des économies nationales e...
Contribution du secteur forestier au développement des économies nationales e...
 
Manuel gestion plantes exotiques Loire Bretagne
Manuel gestion plantes exotiques Loire BretagneManuel gestion plantes exotiques Loire Bretagne
Manuel gestion plantes exotiques Loire Bretagne
 

Plus de Massolia.com

État des lieux synthétique de l'éclairage public dans les villes membres d...
État des lieux synthétique de l'éclairage public dans les villes membres d...État des lieux synthétique de l'éclairage public dans les villes membres d...
État des lieux synthétique de l'éclairage public dans les villes membres d...Massolia.com
 
Massolia.com - Corporate Brochure - English
Massolia.com - Corporate Brochure - English Massolia.com - Corporate Brochure - English
Massolia.com - Corporate Brochure - English Massolia.com
 
Tribunes Massolia Bilan_7 Conférences Professionnelles : Energies renouvelabl...
Tribunes Massolia Bilan_7 Conférences Professionnelles : Energies renouvelabl...Tribunes Massolia Bilan_7 Conférences Professionnelles : Energies renouvelabl...
Tribunes Massolia Bilan_7 Conférences Professionnelles : Energies renouvelabl...Massolia.com
 
Ambassade-paysbas-nvrd-expertisehollandaise-dechets-231013
Ambassade-paysbas-nvrd-expertisehollandaise-dechets-231013Ambassade-paysbas-nvrd-expertisehollandaise-dechets-231013
Ambassade-paysbas-nvrd-expertisehollandaise-dechets-231013Massolia.com
 
Centre Marocain de Production Propre - Gestion et valorisation des déchets in...
Centre Marocain de Production Propre - Gestion et valorisation des déchets in...Centre Marocain de Production Propre - Gestion et valorisation des déchets in...
Centre Marocain de Production Propre - Gestion et valorisation des déchets in...Massolia.com
 
Enjeux du développement des énergies renouvelables
Enjeux du développement des énergies renouvelablesEnjeux du développement des énergies renouvelables
Enjeux du développement des énergies renouvelablesMassolia.com
 
Développement Energies renouvelables Maroc
Développement Energies renouvelables MarocDéveloppement Energies renouvelables Maroc
Développement Energies renouvelables MarocMassolia.com
 
Centrelec massolia
Centrelec massoliaCentrelec massolia
Centrelec massoliaMassolia.com
 
La prevention des risques - Massolia
La prevention des risques - MassoliaLa prevention des risques - Massolia
La prevention des risques - MassoliaMassolia.com
 
Présentation Smaico Energy
Présentation Smaico EnergyPrésentation Smaico Energy
Présentation Smaico EnergyMassolia.com
 
Veolia Innovation Accelerator
Veolia Innovation AcceleratorVeolia Innovation Accelerator
Veolia Innovation AcceleratorMassolia.com
 

Plus de Massolia.com (12)

État des lieux synthétique de l'éclairage public dans les villes membres d...
État des lieux synthétique de l'éclairage public dans les villes membres d...État des lieux synthétique de l'éclairage public dans les villes membres d...
État des lieux synthétique de l'éclairage public dans les villes membres d...
 
Massolia.com - Corporate Brochure - English
Massolia.com - Corporate Brochure - English Massolia.com - Corporate Brochure - English
Massolia.com - Corporate Brochure - English
 
Tribunes Massolia Bilan_7 Conférences Professionnelles : Energies renouvelabl...
Tribunes Massolia Bilan_7 Conférences Professionnelles : Energies renouvelabl...Tribunes Massolia Bilan_7 Conférences Professionnelles : Energies renouvelabl...
Tribunes Massolia Bilan_7 Conférences Professionnelles : Energies renouvelabl...
 
Ambassade-paysbas-nvrd-expertisehollandaise-dechets-231013
Ambassade-paysbas-nvrd-expertisehollandaise-dechets-231013Ambassade-paysbas-nvrd-expertisehollandaise-dechets-231013
Ambassade-paysbas-nvrd-expertisehollandaise-dechets-231013
 
Centre Marocain de Production Propre - Gestion et valorisation des déchets in...
Centre Marocain de Production Propre - Gestion et valorisation des déchets in...Centre Marocain de Production Propre - Gestion et valorisation des déchets in...
Centre Marocain de Production Propre - Gestion et valorisation des déchets in...
 
Enjeux du développement des énergies renouvelables
Enjeux du développement des énergies renouvelablesEnjeux du développement des énergies renouvelables
Enjeux du développement des énergies renouvelables
 
Développement Energies renouvelables Maroc
Développement Energies renouvelables MarocDéveloppement Energies renouvelables Maroc
Développement Energies renouvelables Maroc
 
Centrelec massolia
Centrelec massoliaCentrelec massolia
Centrelec massolia
 
Phenixa Massolia
Phenixa MassoliaPhenixa Massolia
Phenixa Massolia
 
La prevention des risques - Massolia
La prevention des risques - MassoliaLa prevention des risques - Massolia
La prevention des risques - Massolia
 
Présentation Smaico Energy
Présentation Smaico EnergyPrésentation Smaico Energy
Présentation Smaico Energy
 
Veolia Innovation Accelerator
Veolia Innovation AcceleratorVeolia Innovation Accelerator
Veolia Innovation Accelerator
 

Réserve Biosphère Intercontinentale Méditerranée

  • 1. 1
  • 2. 2 Territoire de la RBIM Les partenaires de la Convention-cadre pour le Développement Durable de la RBIM
  • 3. 3 Définition & concept : La Réserve de Biosphère est un concept cadre, mis au point et adopté par le Comité MAB (l’Homme et la Biosphère) de l’UNESCO, qui permet de concilier la conservation des ressources naturelles et le développement économique dans une grande zone comportant des écosystèmes complexes. Cadre de l’action de l’Agence du Nord : • Développement économique des côtes méditerranéennes : grandes infrastructures etles grands projets de développement • Souci de concilier les objectifs dedéveloppement économique et social avec les impératifs de préservation de l’environnement • la RBIM a faitl’objet d’une convention cadrevisantledéveloppement durablede ses zones côtières Objectif de l’action de l’Agence du Nord dans la RBIM : Promouvoir un modèle de développement durablemoyennant la conservation et l’utilisation rationnelledes ressources naturelles par la population localeet les acteurs Le zonage de la Biosphère • Une zone centrale ou zone de protection : comprenant un échantillonnagereprésentatif des écosystèmes les moins artificialisés dela réserve. • Une zone tampon ou zone de développement soutenable : c’est une zone peuplée qui entoure la zone centrale et est destinée à la protéger de toute perturbation ; les activités possibles concernentles usages traditionnels du milieu naturel mais aussi letourisme,les activités pédagogiques et de recherche. • Une zone de transition ou zone d’extension : c’est une zone non délimitée et qui correspond habituellement à une zone d’ouverture vers l’extérieur.
  • 4. 4 Note de synthèse de l’action de l’Agence du Nord Renforcement de la gestion durable des plantes aromatiques et médicinales (PAM) et création de coopératives d'exploitation et de valorisation des PAM dans la la réserve de biosphère intercontinentale de la méditerranée au Nord du Maroc Dans le cadrede la convention cadre pour le développement durablede ses Zones Côtières signée en février 2009, sous la présidence effective de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, ainsi que la convention de partenariat entre l’Agence du Nord et La Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement signée le 25 Mars 2011 visant l’appui à la consolidation et au développement durable dans les 7 provinces de la RBIM Préambule : Dans le cadre de l’accompagnement des régions du Nord, l’Agence continue a déployé ses efforts, aux côté de ses partenaires, pour mieux contribuer à la lutte contre la marginalisation et la pauvreté et ce à travers la mise en œuvre des études et projets visant la création d’emploi, la promotion de la femme tout en préservant l’environnement et les ressources naturelles. Cadre : Dans ce sens, l’Agence a mené une étude visantl’identification des potentialités en plantes aromatiques et médicinales ainsi que la création de coopératives d’exploitation et de valorisation des PAM. Cette étude s’inscrit dans une convention cadre de développement durable des zones côtières de la réserve de biosphère intercontinentale de la méditerranée regroupant l’Agence pour la Promotion et le Développement du Nord (APDN), la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification, la Direction Générale des Collectivités Locales , l’Agence Spéciale Tanger Méditerranée, l’Office National des Chemins de Fer, et la Société Nationale des Autoroutes du Maroc. La démarche : La démarche adoptée par l’étude repose sur une approche participative et approche filière. Elle vise le développement de nouvelles compétences et le renforcement des capacités des producteurs ainsi que la promotion des terroirs et du management de la qualité basée sur la le respect de l’environnement et de la biodiversité. Résultats : Cette étude a concerné deux missions complémentaires, la première relative à l’étude des potentialités en PAM et des possibilités devalorisation etla seconde concerne la création de coopératives d’exploitation et de valorisation des PAM. Offre Ressources Naturelles :les PAM Dans ce sens, un travail cartographique sur SIG a été élaboré, il comprend un inventaire des principales PAM de la RBIM, les formations forestières ainsi que la richesse de biodiversité en matière de faune de la RBIM. Les différentes investigations de terrain menées au niveau de la région d’étude, ont guidé à sélectionner les espèces à étudier sur la base de plusieurs critères principalement :  Retenir toutes les PAM connues et qui font l’objet d’exploitation officiellement;  Donner la priorité aux espèces spontanées,  Tenir compte de la disponibilité et du potentiel de production de chaque essence  Tenir compte des plantes très recherchées qui présentent un grand intérêt commercial pouvant faire l’objet d’une éventuelle valorisation ;
  • 5. 5 (*)la zone d’étude (RBIM) quis’étend sur unesuperficietotalede 470613,22ha,a étédéclaré comme parcnational, érigépar l’UNESCO en«Réserve de biosphère » et intégréde cefait dans la «Réservede biosphèreintercontinentalede Méditerranée » (RBIM) avec d’autres espaces protégés du sud de l’Andalousie. La Superficie des PAM est égale à 470 613,22 ha; soit 98% de la superficie totale de la zone de l a RBIM. Ce chiffre traduit réellement la grande richesse de la zone de la RBIM en PAM. Les provinces de Chefchaouen et de Tétouan qui présentent respectivement des potentiels de 150 767 ha et 131 040 ha, regroupant la majoritédes faciès des PAM de la région du nord, constitue un vrai sanctuaire de la biodiversité marocaine. Tétouan 28% Chefchaouen 32% Tanger-Assilah 0% Ouezzane 10% M'diq-Fnideq 2% Larache 23% Fahs Anjra 5%
  • 6. 6 Liste des principales Plantes aromatiques et médicinales Exploitées dans la région de la RBIM N ° Abréviati on Espèce Famille Nom français Nom vernaculaire Partie exploitée/produit 1 A.u Arbutus unedo : A.u Ericacées Arbousier Bakhanou fruit 2 C. lr Cistus laurifolius: C.lr cistacées Ciste Chtapa- Touzzalte Feuilles 3 C.ld Cistus ladaniferus: C.ld cistacées Ciste Chtapa- Touzzalte Feuilles 4 C.s Ceratonia siliqua Papilionacé es caroube Kharroub gousse 5 Ca. A Calamintha ascendens:Ca.A Labiées Calamenthe Mentha Partieaerienne, huille essentielle 6 Ca. b Calamintha baborensis:Ca.b Labiées Calamenthe Mentha Partieaerienne, huille essentielle 7 Ca. g Calamintha granatensis: Ca.g Labiées Calamenthe Mentha Partieaerienne, huille essentielle 8 I.g Inula graveolens: I.g: Composées Aunée odorante Tijjert Feuille,racine 9 I.v Inula viscosa=Disttrichia viscosa I.V Composées Aunée visqueuse Terhla Feuille,racine 1 0 I.m Inula montana:I.m Composées Aunée Aunée Feuille,racine 1 1 Ld Lavandula dentata: Ld Lauracées Lavande Khouzama sommités Fleuries 1 2 Ls Lavandula stoechas:Ls Labiées Lavande stoechase Lhalhal sommités Fleuries 1 3 M.c Myrtus communis: M.c Myrtacées Myrte Arrihane Feuilles :Circulation sanguin 1 4 Mt p Mentha pulegium: Mt p Labiées Menthe pouliot Fliou Partieaerienne, huille essentielle 1 5 O.e Origanumelongatum O.e Labiées Origan Sahtar- Zaetra Partieaerienne, huille essentielle 1 6 O.g Origanumgrossii O.g Labiées Origan Sahtar-Zaetra Partieaerienne, huille essentielle 1 7 On.n Ononis natrix:On.n Papilionacé es Bugrane Fazaz Partieaerienne 1 8 Pl PistacialentiscusPl Anacardiac ées Lentisque D’Rou Feuilles 1 9 R.o Rosmarinus officinalisR.o Labiées romarin Azir feuilles 2 0 Ta Tetraclinis articulata:Ta Cupressacé es Thuya de berbérie Alarar Rameaux 2 1 Th. v Thymus vulgaris var.capitellatus:Th.v Labiées Thym Z’itra Rameaux herbacés fleuris 2 2 Th.a Thymus abylaeus:Th.a Labiées Thym Z’itra Rameaux herbacés fleuris 2 3 Th.c Thymus ciliatus:Th.c Labiées Thym Z’itra Rameaux herbacés fleuris 2 4 Th.cp Thymus capitatus:Th.cp Labiées Thym Z’itra Rameaux herbacés fleuris 2 5 Tn.a Tanacetum annum:Tn.a Composées Tanaisebleue M’Khinza Feuilles
  • 7. 7 La production des PAM au Maroc se révèle ainsi riche et diversifiée, ce qui constitue un important atout pour la structuration et l’organisation de cette filière. Plusieurs produits sont connus sur le marché international comme étant des produits typiquement marocains. Cela signifie que la profession d’exploitation des PAM au Maroc, malgré ses faiblesses, a réussi à introduire sur le marché international plusieurs produits nouveaux. L’étude quant à elle a identifié six filières PAM les plus importantes dans la région et ce selon 11 critères de développement durable notamment des critères économiques, des critères sociaux ainsi que des critères environnementaux. Les six PAM sont les suivantes : 1. Ciste Ladanifere/Chtapa Touzzalte 2. Thym / Z’itra 3. Myrte /Arrihane 4. Origan / sahtar zaetra 5. Romarin/Aziz 6. Lavande/Khouzama Rappelons que l’APDN compte dans son périmètre d’intervention, à savoir les régions Tanger- Tétouan et Taza-Al Hoceima-Taounate, de nombreux sites à grands intérêts écologiques. Ainsi on retrouve : · Parc National de Talassemtane (Tétouan – Chefchaouen): qui revêt une importance particulière et jouit d’une notoriété qui dépasse les frontières nationales, puisqu’il fait officiellement partie de la Réserve de Biosphère Transcontinentale de la Méditerranée (Maroc- Espagne) · Parc National de Tazekka (Taza): qui joue un rôle écologique vital puisqu’il est le principal pourvoyeur d’eau de toute une région située à l’aval · Parc National de d’Al Hoceima : très riche en faune et flore. · SIBE JBEL MOUSSA (Tétouan) qui abrite des espèces riches et diversifiées, et constitue le lieu de reproduction, à une altitude remarquablement basse pour l'Afrique du Nord, du Merle de roche, du Rouge-queue noir, du Grave à bec rouge et du Chocard à bec jaune. · SIBE de BARRAGE IDRISS I (Taounate) étalé sur une superficie de 5700 h · SIBE de PERDICARIS (Tanger) dont la végétation naturelle est très luxuriante et dont plusieurs arbres représentent les plus anciennes plantations du Maroc. · SIBE de JBEL BOUHACHEM (Chefchaouen et Tétouan) qui dispose de formations forestières parmi les plus belles au Maroc et qui sont marquées par leur biodiversité floristique élevée. · SIBE de BRIKCHA (Chaefchaouen) dont la végétation dense climacique est organisée par le chêne liège, le chêne vert, le chêne zène et le chêne kermès avec cortège floristique très riche. · SIBE de JBEL TIZIRANE (Chefchaouen) qui constitue le refuge de plus de 14 espèces de mammifères, 48 espèces d’oiseaux et 11 espèces de reptiles. · SIBE de Ain Bouadel (Taounate) qui est caractérisé par une flore et une végétation variées et uniques dans la région
  • 8. 8 Offre Ressources Humaines : les Coopératives Expérience pilote de l’APDN en matière de création du 1er GIE du Maroc spécialisé en plantes aromatiques médicinales au niveau de la RBIM. Autres Quant au second volet, L’Agence du Nord (APDN) a créé le 1er groupement d’intérêt économique (GIE), spécialisé dans la filièredes plantes aromatiques au Maroc. Ce GIE, qui est composé de 14 coopératives qui opère au niveau de la zone de la RBIM sur une superficie totale de 479 618 ha, est le fruit de plusieurs mois d’assistance technique financée par l’APDN et réalisée par le bureau d’études TTOBA. La création de ce GIE ainsi quede cinq coopératives féminines spécialisées en PAM s’inscritdans lecadre de la stratégie adoptée par l’APDN pour la promotion des activités génératrices de revenus et la valorisation des ressources naturelles. Les cinq coopératives créer dans le cadre’ de l’étude sont : 1. Nouara/Tétouan 2. Azhar Bni Iddir/ Tétouan 3. Azhar Asjen/Ouazzane 4. COOPAM/Tétouan 5. TTOBA/Tétouanr La répartition géographique des membres est présentée dans le graphe ci-après.
  • 9. 9 Il est important de signaler les avantages du GIE qui sont principalement :  Possibilité de mettre en commun des moyens  Grande souplesse et liberté de fonctionnement  Frais et formalisme de constitution réduits  N’exige aucun capital minimum à sa constitution  Accroître les moyens et les ressources, réduire les charges Les investissements qu’une coopérative ne pourrait assumer seule deviennent à sa portée dans le cadre d’un GIE, où les coûts sont partagés entre les membres  Développer une offre plus complète, plus crédible et plus attractive Regroupées dans un GIE, des entreprises aux compétences complémentaires peuvent unir leurs forces pour décrocher de gros clients, en combinant leurs prestations dans une offre globale. D’autant plus que le GIE permet de produire une seule facture  Effets de synergie résultant de la mise en commun de ressources (personnel compétent, ...) qui permettent d'améliorer la prospection et la représentation des différentes entreprises  Economies d'échelle  Bénéficie d’un soutien aux fonctions administratives et logistiques (lors des opérations d’exportations)  un outil de promotion qui permettra d'aborder le marché international avec un minimum de risque. Un plan d’action : Un plan d’action d’assistancetechniqueest établi en atelier participatif regroupant les coopératives membres du GIE. Il devrait avoir l’avantage d’un encadrement technique et économique pour mieux valoriser les ressources naturelles, générer un revenu et ce d’une façon durable.
  • 10. 10 Les résultats de l’étude en chiffres :  51 Communes sont concernées par les PAM dans la RBIM  La population est de 567 729 Habitants avec 100.335 foyers  6000 foyers sont directement concernés par les PAM dans la RBIM  6000 MO qui travaille dans les PAM de la RBIM  La production moyenne des PAM au niveau de la RBIM ne présente que 1.5 % du potentiel  20 coopératives PAM œuvrent ou niveau de la RBIM avec 420 adhérents  70% des coopératives sont du genre féminin et 30 % mixte  70% des coopératives se trouvent à Tétouan et à Ouazzane  60 % des coopératives ont un niveau d’instruction primaire  15 % des coopératives ont un local et 15 % ont une pépinière  35 % des coopératives ont un savoir faireliéà la domestication,45 %à la valorisation notamment la mise en sachet et 35 % à la distillation  Les principales contraintes à la production des coopératives sont : -1volet organisationnel et institutionnel - absence d’organisation et de coordination entre institutions et coopératives 2-Volet technique Encadrement insuffisant en culture, valorisation et commercialisation 3-Volet financement : Difficultés d’accéder aux crédits 4-Volet commercial: - Dominance des intermédiaires - Commercialisation  La production des 20 coopératives ne présente que 2 % de la production moyenne de la RBIM dont 90% est produite par 5 % des coopératives  Le chiffre d’affaire basique est de l’ordre de 18 Millions de DH réparties sur l’ensemble des acteurs de la filière
  • 11. 11 Annexes Photos des plantes aromatiques et médicinales Exploitées dans la région de la RBIM
  • 12. 12
  • 13. 13
  • 14. 14 Exemple Présentation du SIG des PAM de la RBIM
  • 15. 15
  • 16. 16
  • 17. 17
  • 18. 18
  • 19. 19
  • 20. 20
  • 21. 21 Témoignage d’un expert Bonjour Comme convenu dans mon précédent message dans lequel je vous informais demon impossibilité de participer à votre réunion, je vous adresse par écrit les réactions suscitées par la lecture des deux rapports que vous avez bien voulu m'adresser. Au delà des remarques qui ont été insérées dans les textes à télécharger sous forme de commentaires, je vous fait part ci-dessous de mes observations générales : Tout d'abord j'ai été très impressionné par l'étendue qualitative (le champ des observations) et quantitative du travail réalisé : la problématique est complexe (enjeux économiques sociaux & environnementaux), le terrain est difficile même s'il offre des opportunités certaines, les opérateurs sont nombreux et diversifiés, notamment en ce qui concerne les instances de décisions. Les auteurs-animateurs ont bien pris en compte ces multiples dimensions respectant ainsi les vrais standards du développement durable J'ai beaucoup apprécié que dès le départ le projet s'appuie sur les usages et débouchés locaux ce qui me semble tout à faitindispensablepour assoir sapérennité; si les marchés internationaux ne sont bien sur pas à négliger, leur maturité.
  • 22. 22