SlideShare une entreprise Scribd logo
Psycho de la personnalité
Cours 1
« la personnalité est l’ensemble de nos attitudes » - P.Dion
3 grands courants
1. Humaniste
2. Psychodynamique
3. Behavioriste
1re
vague : Psychodynamique
• ça/moi/surmoi, pulsions de vie ou de mort
• moi = égo = instance du milieu qui décide qui va agir. Parfois il est coincé entre la
pression du surmoi et du ça
o Psychodynamique : stade de développement psychosexuel (Freud) Libido qui va
animer – moral, anal, phallique, latence, génital.
L’inconscient : Schopenhauer
Libido : énergie de vie, énergie sexuelle
Ex : Schizoïdes typiques : du groupe A ayant une libido plutôt faible.
2e
vague : Béhaviorisme
• Pavlov : équation béhaviorale
o Stimulus – réponse
o La réponse est crée par le stimulus (conditionnement classique)
• Skinner : conditionnement opérant :
o on s’intéresse aux comportements après la réponse
o scientifique car on s’intéresse au mesurable et observable, jamais d’interprétation.
o Reproduction, diminution, extinction : la somme de nos habitudes
« la punition n’enseigne rien d’autre qu’a éviter la punition »
Greffe t.c.c : référence a la pensée, notre raisonnement n’est ni mesurable ni observable. On
introduit les pensées, les émotions.
o Beck – dépression
o Lucien Rogers : thérapie émotivo rationnelle
Les théories naissent en réaction a une théorie ‘défaillante’, réaction contraire inefficace.
Le courant béhavioriste est né post-guerre
• Skinner : début avec de pigeons continuité avec des rats. (temps que ca prend
conditionner un rat a retrouver son chemin dans un labyrinthe : 3-4 minutes)
3e
courant : Humaniste (plus tard, l’existentiel)
• Ex de thérapie existentielle : rebirth
Philosophie existentielle (Kierkegaard, Sartre et Simonne) le plaisir se trouve dans la discussion,
pas dans la réponse.
Angoisse de mort :post guerre = angoisse de guerre.
Usa : workshop sur le bonheur, inter religion
Mouvement de potentiel humain : non conformiste, veulent refaire le monde, envie d’accomplir,
ancêtre des sit-in
1er
concept : responsabilité – com. émotions, idées. C’est central dans l’humanisme existentiel.
2e
concept : icitte pis lâ : ne va pas mettre l’accent sur les traumas de l’enfance mais plutôt sur ce
qui se passe maintenant.
« le feu qui vous brule a été allumé pendant 40 ans, si il brule encore c’est que quelqu’un y ajoute
des buches »
Cours 2
Les renforcements augmentent les comportements
Psychologie humaniste
• Dans le sens contraire de l’approche béhaviorale (scientifique) qui réagissait elle même à
l’approche psychodynamique
• Introduction plus humaine
• Thèmes principaux : « ici et maintenant » et le concept de responsabilité
Histoire des trois secrétaires
Nous n’avons aucun pouvoir sur le monde extérieur. Les évènements ne nous demandent pas la
permission avant d’arriver. La perception subjective des émotions qui en découle nous
influence.
Traits – Types – Troubles (les 3 T)
Caractéristiques durables : Disposition à se conduire d’une manière dans une situation
1. Trait : Caractère durable (timidité, empathie, ténacité)
• Impulsivité vs la réflexion
2. Type : Assemblage de différents traits, qualificatif global (dans la normalité) qui englobe
différents traits.
• Exemple : type extravertis
• Doit être suffisamment vaste pour englober des traits
o Ex : intravertis englobe les traits timidité, solitaire et passif
3. Trouble : La pathologie dans l’axe 2 du DSM
• Peut aller de léger – Moyen – Sévère
Critères permettant de différencier les 3 T
1. La fréquence (est-ce 1 fois de temps en temps)
2. L’intensité (léger moyenne ou forte)
3. Le disfonctionnement (social, familial, professionnel)
4. La souffrance
Le groupe A
« Bizzards et excentriques ils sont loin du centre et sortis du sens »
Schizoïdes :
• Ils sont solitaires, ne vivent généralement pas d’émotions forte (si ils ont de émotions) Le
volume des émotion est très bas.
• Peu d’énergie, peu mobilisé, amorphe, impassible.
• Peu expressif et n’ont pas de spontanéité.
• Le visage est souvent sombre et sérieux ce qui laisse croire qu’il est dépressif.
• Ne cherchent pas le contact humain, sont plutôt indifférents aux autres.
• Ne manifestent pas vraiment d’étonnement et vont choisir des activités solitaires
• Ce sont des individus un peu froid et détachés.
• Rarement en couple
• En thérapie, ce sont des gens qui parlent peu, l’erreur du thérapeute serait de parler à sa
place
Paranoïaques :
• Méfiance
• Se sentent comme dans un territoire ennemi
• Ils ne se dévoilent pas
• La paranoïa est un emploi a temps plein
• Possibilité de contacts basés sur l’appréciation d’abord de l’environnement qui est au
départ hostile
• Modalités de fonctionnement normal ou ajusté
• Il ne parle pas, il enquête
Schizotypique :
• Solitaire
• Se base sur des signes qu’il va percevoir de l’univers
• Très « nouvel âge »
• Croyances excentriques
• Ethnopsychiatrie
Approche / Technique
Approche : Général et vaste
Technique : Petit outils pour une petite chose
On ne fait pas de psychothérapie avec une ou 2 techniques. Certaines techniques peuvent
s’insérer dans plusieurs approches (Ex : relaxation qui est utile en humaniste, dentisterie,
alouette)
Modèle : Un modèle n’est pas un mode d’intervention (pas comme dans « modèle a suivre » on
doit le prendre comme un modèle réduit, une maquette.
Modèle du champ
• Sert à vérifier la qualité du contact avec l’environnement
• Entier ou partiel? Absence de contact?
• Comporte le nous avec l’environnement et les éléments nourrissants ou toxique qui
influence le nous
N E
Frontière contact
(la frontière contact est la ou le moi finit et ou l’environnement va commencer)
-Une bonne façon de négocier le toxique est de le transformer en nourrissant « qu’est-ce que cette
chose va pouvoir faire pour moi? »
-La Frontière contact est un lieu psychique, un lieu ou on apprend.
-Lieu d’apprentissage, moment, être en contact se nourrir quand il y a saturation, on se retire.
Alternance (contact retrait)
Cours 3
Les mécanismes d’adaptation :
• Fonction : s’adapter en évitant le contact – le contact peut être menaçant.
• Éviter le contact et va apaiser l’anxiété. Beaucoup plus sain que la médication
• Déforme la réalité
• Analogie du reflet dans l’eau + vague = flou (déformation de la réalité).. c’est
malcommode.
• Plus on se sert de mécanismes d’adaptation, plus on est insécure.
Afin de définir si il s’agit bien d’un mécanisme d’adaptation, il faut regarder si il y a eu contact
ou non avec l’émotion. Si la réponse est oui, il ne s’agit pas d’un mécanisme d’adaptation. Le
m.a. sert a éviter le contact dans la frontière contact.
Il existe 6 mécanismes d’adaptation :
1. Confluence
2. Introjection
3. Projection
4. Rétroflexion
5. Déflexion
6. Proflexion
1-Confluence :
• Je fais disparaitre la frontière contact entre moi et l’environnement. Le moi va se fondre à
l’environnement (un peu le phénomène des « gangs »
• Référence aux nous : « on » est fatigué pour éviter le « je »
• Donne une certaine force
• Perte d’identité temporaire dans la confluence
• Cas des femmes battues dans certains cas
2-Introjection :
• Mécanisme d’adaptation par lequel l’individu va avaler tout rond une chose venant de
l’environnement
• L’individu va gober comme si ca venait de lui
• Ex : tradition et culture sont de l’introjection
• Introjecter c’est être crédule
3-Projection
• Je vais attribuer a l’environnement quelque chose qui m’habite et que je vais désavouer
4-Rétroflexion
• Par lequel je me fais a moi même quelque chose que je voudrais faire à quelqu’un
d’autre.
• Ex : masturbation
5-Deflexion
• Frôle le moi mais retourne direct vers l’environnement
• Ex : « tu as une belle chemise » « elle ne ma pas couté cher »
6-Proflexion
• Je fais à quelqu’un d’autre justement ce que j’aurais voulu qu’il me fasse
• Ex : c’est beau tes cheveux alors que l’on voulait recevoir justement ce compliment
Le groupe B
Narcissique normal :
• Consultent beaucoup en thérapie. Il est fier de lui et va le dire abondamment et de
multiples façons.
• Complexe de supériorité
• Il n’a pas d’amis, il a des fans
• Tout est dans la vitrine mais il n’y a rien dans le magasin
• Il a besoin du public et tolère mal la critique
• Consulte pour colmater des zones d’insécurités
• Blessures narcissiques, blessures d’amour propres (abandon, fragmentation, dissociation,
envahissement)
Personnalité limite :
• La dominance est l’instabilité émotive
• Manière particulière de vivre une relation (tantôt fusionnelle tantôt hostile)
• Les relations sont difficiles du a l’instabilité
• S’accroche dans sa phase de fusion (mal à lâcher prise, à quitter le bureau peut passer
d’une douleur intense a une intensité grandiose à travers une même entrevue)
Cours 5
5 stades de développement psychosexuels
• Dynamique
• Structure (surmoi, ca, moi)
-Oral (0-2 ans)
-Anal (alouetteans)
Fixation à un stade de développement = personnalité normale fixée a ce stade
• Parce que le stade n’a pas été complété (manque)
• Parce que le plaisir extrême a été vécu a ce stade
-Stade oral (bouche, +++ terminaison nerveuses, outils) outils d’exploration de l’environnement.
Caractéristiques du stade oral (personnalité)
• Manque, perte, abandon
• De chose utile a sa survie
o Père, mère absent/présent mais indisponible
o Peu d’interaction (pas papa pas maman)
• Peur (du manque, de l’abandon, du vide, de la solitude)
• Dépendance (personnalité dépendante : groupe C)
• Égoïsme
• Victimisation d’elle-même
• Fusionnelle (aime bien se coller)

Contenu connexe

Tendances

Problèmeéthique gestion de la colère
Problèmeéthique gestion de la colèreProblèmeéthique gestion de la colère
Problèmeéthique gestion de la colèreMichel Perrier
 
La dynamique humaine du changement
La dynamique humaine du changementLa dynamique humaine du changement
La dynamique humaine du changement
Françoise HECQUARD
 
Réadaptation pour toxicomanes souffrant de problèmes de santé mentale (TSTM) ...
Réadaptation pour toxicomanes souffrant de problèmes de santé mentale (TSTM) ...Réadaptation pour toxicomanes souffrant de problèmes de santé mentale (TSTM) ...
Réadaptation pour toxicomanes souffrant de problèmes de santé mentale (TSTM) ...
Portage
 
Border line ou etat limite par armandshneor.info
Border line ou etat limite par armandshneor.infoBorder line ou etat limite par armandshneor.info
Border line ou etat limite par armandshneor.info
cookys
 
les souffrances psychiques et comportements inhabituels
les souffrances psychiques et comportements inhabituelsles souffrances psychiques et comportements inhabituels
les souffrances psychiques et comportements inhabituels
Fabrice Le Peutrec
 
Character of human
Character of humanCharacter of human
Character of humanVandeth Chea
 
Coaching professionnel La gestion des conflits
Coaching professionnel La gestion des conflitsCoaching professionnel La gestion des conflits
Coaching professionnel La gestion des conflitsJHT Performance
 
comment controler la colere
comment controler la colerecomment controler la colere
comment controler la colereRabah HELAL
 
CRISE - INSTITUT 2012 - Ad Kerkhof - L'approche cognitive-comportementale: Tr...
CRISE - INSTITUT 2012 - Ad Kerkhof - L'approche cognitive-comportementale: Tr...CRISE - INSTITUT 2012 - Ad Kerkhof - L'approche cognitive-comportementale: Tr...
CRISE - INSTITUT 2012 - Ad Kerkhof - L'approche cognitive-comportementale: Tr...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
éValuation sm
éValuation sméValuation sm
éValuation sm
Michel Perrier
 
Colere et frustration
Colere et frustrationColere et frustration
Colere et frustrationRabah HELAL
 
Clin doeil-tre
Clin doeil-treClin doeil-tre
Clin doeil-tre
Alain Ducass
 
Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17
raymondteyrouz
 
Maturité Émotionnelle
Maturité ÉmotionnelleMaturité Émotionnelle
Maturité Émotionnelle
Alain Ducass
 
Pawer traducido
Pawer traducidoPawer traducido
Pawer traducidomagdalena
 
Janie Houle - Le suicide au masculin - 2014
Janie Houle - Le suicide au masculin - 2014Janie Houle - Le suicide au masculin - 2014
Clin doeil CNV
Clin doeil CNVClin doeil CNV
Clin doeil CNV
Alain Ducass
 
Powerpoint rélexes antistress irps_revu-vivoptim
Powerpoint rélexes antistress irps_revu-vivoptimPowerpoint rélexes antistress irps_revu-vivoptim
Powerpoint rélexes antistress irps_revu-vivoptim
CharlotteMaignan3
 
Stan grof interview_inrees
Stan grof interview_inreesStan grof interview_inrees
Stan grof interview_inreesElsa von Licy
 

Tendances (20)

Problèmeéthique gestion de la colère
Problèmeéthique gestion de la colèreProblèmeéthique gestion de la colère
Problèmeéthique gestion de la colère
 
La dynamique humaine du changement
La dynamique humaine du changementLa dynamique humaine du changement
La dynamique humaine du changement
 
Réadaptation pour toxicomanes souffrant de problèmes de santé mentale (TSTM) ...
Réadaptation pour toxicomanes souffrant de problèmes de santé mentale (TSTM) ...Réadaptation pour toxicomanes souffrant de problèmes de santé mentale (TSTM) ...
Réadaptation pour toxicomanes souffrant de problèmes de santé mentale (TSTM) ...
 
Border line ou etat limite par armandshneor.info
Border line ou etat limite par armandshneor.infoBorder line ou etat limite par armandshneor.info
Border line ou etat limite par armandshneor.info
 
Jmm exercer-soi-autrui
Jmm exercer-soi-autruiJmm exercer-soi-autrui
Jmm exercer-soi-autrui
 
les souffrances psychiques et comportements inhabituels
les souffrances psychiques et comportements inhabituelsles souffrances psychiques et comportements inhabituels
les souffrances psychiques et comportements inhabituels
 
Character of human
Character of humanCharacter of human
Character of human
 
Coaching professionnel La gestion des conflits
Coaching professionnel La gestion des conflitsCoaching professionnel La gestion des conflits
Coaching professionnel La gestion des conflits
 
comment controler la colere
comment controler la colerecomment controler la colere
comment controler la colere
 
CRISE - INSTITUT 2012 - Ad Kerkhof - L'approche cognitive-comportementale: Tr...
CRISE - INSTITUT 2012 - Ad Kerkhof - L'approche cognitive-comportementale: Tr...CRISE - INSTITUT 2012 - Ad Kerkhof - L'approche cognitive-comportementale: Tr...
CRISE - INSTITUT 2012 - Ad Kerkhof - L'approche cognitive-comportementale: Tr...
 
éValuation sm
éValuation sméValuation sm
éValuation sm
 
Colere et frustration
Colere et frustrationColere et frustration
Colere et frustration
 
Clin doeil-tre
Clin doeil-treClin doeil-tre
Clin doeil-tre
 
Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17
 
Maturité Émotionnelle
Maturité ÉmotionnelleMaturité Émotionnelle
Maturité Émotionnelle
 
Pawer traducido
Pawer traducidoPawer traducido
Pawer traducido
 
Janie Houle - Le suicide au masculin - 2014
Janie Houle - Le suicide au masculin - 2014Janie Houle - Le suicide au masculin - 2014
Janie Houle - Le suicide au masculin - 2014
 
Clin doeil CNV
Clin doeil CNVClin doeil CNV
Clin doeil CNV
 
Powerpoint rélexes antistress irps_revu-vivoptim
Powerpoint rélexes antistress irps_revu-vivoptimPowerpoint rélexes antistress irps_revu-vivoptim
Powerpoint rélexes antistress irps_revu-vivoptim
 
Stan grof interview_inrees
Stan grof interview_inreesStan grof interview_inrees
Stan grof interview_inrees
 

En vedette

Wilhelm Vogel -
Wilhelm Vogel - Wilhelm Vogel -
Wilhelm Vogel -
Semantic Web Company
 
Evolution des Publishing | Reflexionen
Evolution des Publishing | ReflexionenEvolution des Publishing | Reflexionen
Evolution des Publishing | Reflexionen
Jörg Oyen
 
Dmni dmg 2015 1 s08 - modelo de negocio i
Dmni dmg 2015 1 s08 - modelo de negocio iDmni dmg 2015 1 s08 - modelo de negocio i
Dmni dmg 2015 1 s08 - modelo de negocio i
CursoDMNI
 
Dmni dmg 2015 2 s03 - explorando la necesidad1
Dmni dmg 2015 2 s03 - explorando la necesidad1Dmni dmg 2015 2 s03 - explorando la necesidad1
Dmni dmg 2015 2 s03 - explorando la necesidad1
CursoDMNI
 
Conversiones de decimal a octal y de octal a decimal
Conversiones de decimal a octal y de octal a decimal Conversiones de decimal a octal y de octal a decimal
Conversiones de decimal a octal y de octal a decimal
Blanca Guaylla
 
Ampliacionsobrerodamientos
Ampliacionsobrerodamientos  Ampliacionsobrerodamientos
Ampliacionsobrerodamientos
yeisonkmilo
 
Reseaux sociaux Quelles opportunites ?
Reseaux sociaux Quelles opportunites ?Reseaux sociaux Quelles opportunites ?
Reseaux sociaux Quelles opportunites ?
Catherine Epstein
 
Agile Tour Tunis 2013 : REX l'agilité en cascade
Agile Tour Tunis 2013 : REX l'agilité en cascadeAgile Tour Tunis 2013 : REX l'agilité en cascade
Agile Tour Tunis 2013 : REX l'agilité en cascadeXavier Galleri
 
smscl2012
smscl2012smscl2012
smscl2012
Fabbi Sébastien
 
cuadernos expresion escrita
cuadernos expresion escritacuadernos expresion escrita
cuadernos expresion escrita
Norma Asención
 
Multilingual Families : Präsentation des Projekts
Multilingual Families : Präsentation des ProjektsMultilingual Families : Präsentation des Projekts
Multilingual Families : Präsentation des Projekts
Joel Josephson
 
Spendenbericht 2014 web-low
Spendenbericht 2014 web-lowSpendenbericht 2014 web-low
Spendenbericht 2014 web-low
Fundraising Verband Austria
 
Jurgen habermas
Jurgen habermasJurgen habermas
Jurgen habermas
Clases De Ipc
 
Curso de Competencias en Información na Contorna Dixital (BUSC)
Curso de Competencias en Información na Contorna Dixital (BUSC)Curso de Competencias en Información na Contorna Dixital (BUSC)
Curso de Competencias en Información na Contorna Dixital (BUSC)
canavillar
 
09juni_234
09juni_23409juni_234
09juni_234
Andre Harsevoort
 
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence, Bouchaib MOUKHTARI et...
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence, Bouchaib MOUKHTARI et...De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence, Bouchaib MOUKHTARI et...
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence, Bouchaib MOUKHTARI et...
Nabil Gharib
 
Ensayo
EnsayoEnsayo
Ensayo
dayaska
 
RFID en Hoteles
RFID en HotelesRFID en Hoteles
RFID en Hoteles
AUMAX S.R.L.
 

En vedette (20)

Wilhelm Vogel -
Wilhelm Vogel - Wilhelm Vogel -
Wilhelm Vogel -
 
Evolution des Publishing | Reflexionen
Evolution des Publishing | ReflexionenEvolution des Publishing | Reflexionen
Evolution des Publishing | Reflexionen
 
Dmni dmg 2015 1 s08 - modelo de negocio i
Dmni dmg 2015 1 s08 - modelo de negocio iDmni dmg 2015 1 s08 - modelo de negocio i
Dmni dmg 2015 1 s08 - modelo de negocio i
 
Dmni dmg 2015 2 s03 - explorando la necesidad1
Dmni dmg 2015 2 s03 - explorando la necesidad1Dmni dmg 2015 2 s03 - explorando la necesidad1
Dmni dmg 2015 2 s03 - explorando la necesidad1
 
Conversiones de decimal a octal y de octal a decimal
Conversiones de decimal a octal y de octal a decimal Conversiones de decimal a octal y de octal a decimal
Conversiones de decimal a octal y de octal a decimal
 
Ampliacionsobrerodamientos
Ampliacionsobrerodamientos  Ampliacionsobrerodamientos
Ampliacionsobrerodamientos
 
Reseaux sociaux Quelles opportunites ?
Reseaux sociaux Quelles opportunites ?Reseaux sociaux Quelles opportunites ?
Reseaux sociaux Quelles opportunites ?
 
Agile Tour Tunis 2013 : REX l'agilité en cascade
Agile Tour Tunis 2013 : REX l'agilité en cascadeAgile Tour Tunis 2013 : REX l'agilité en cascade
Agile Tour Tunis 2013 : REX l'agilité en cascade
 
smscl2012
smscl2012smscl2012
smscl2012
 
cuadernos expresion escrita
cuadernos expresion escritacuadernos expresion escrita
cuadernos expresion escrita
 
Multilingual Families : Präsentation des Projekts
Multilingual Families : Präsentation des ProjektsMultilingual Families : Präsentation des Projekts
Multilingual Families : Präsentation des Projekts
 
Spendenbericht 2014 web-low
Spendenbericht 2014 web-lowSpendenbericht 2014 web-low
Spendenbericht 2014 web-low
 
Carolo
CaroloCarolo
Carolo
 
Jurgen habermas
Jurgen habermasJurgen habermas
Jurgen habermas
 
Curso de Competencias en Información na Contorna Dixital (BUSC)
Curso de Competencias en Información na Contorna Dixital (BUSC)Curso de Competencias en Información na Contorna Dixital (BUSC)
Curso de Competencias en Información na Contorna Dixital (BUSC)
 
09juni_234
09juni_23409juni_234
09juni_234
 
2011 10 05 15-15 rolf künzi opacc
2011 10 05 15-15 rolf künzi opacc2011 10 05 15-15 rolf künzi opacc
2011 10 05 15-15 rolf künzi opacc
 
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence, Bouchaib MOUKHTARI et...
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence, Bouchaib MOUKHTARI et...De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence, Bouchaib MOUKHTARI et...
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence, Bouchaib MOUKHTARI et...
 
Ensayo
EnsayoEnsayo
Ensayo
 
RFID en Hoteles
RFID en HotelesRFID en Hoteles
RFID en Hoteles
 

Similaire à Psy4090 H2013 partie 1

Guide psychopathologie à l'usage des intervenants sociaux
Guide psychopathologie à l'usage des intervenants sociauxGuide psychopathologie à l'usage des intervenants sociaux
Guide psychopathologie à l'usage des intervenants sociaux
REALIZ
 
Desequilibre psychique.ppt
Desequilibre psychique.pptDesequilibre psychique.ppt
Desequilibre psychique.ppt
Khaoula509835
 
Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007
Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007
Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007Elsa von Licy
 
Theories cognitives.pptx
Theories cognitives.pptxTheories cognitives.pptx
Theories cognitives.pptx
HamidHajaoui1
 
2ème séminaire-psychopatho-tcc-14.01.10
2ème séminaire-psychopatho-tcc-14.01.102ème séminaire-psychopatho-tcc-14.01.10
2ème séminaire-psychopatho-tcc-14.01.10
Luca DI Tomasso
 
Atelier de bioflexibilité 10 juin 2013
Atelier de bioflexibilité 10 juin 2013Atelier de bioflexibilité 10 juin 2013
Atelier de bioflexibilité 10 juin 2013
Jose Mario Horenstein
 
Groupe de Balint
Groupe de BalintGroupe de Balint
Groupe de Balint
Fabrice Aimetti
 
L essentiel en psychiatrie
L essentiel en psychiatrieL essentiel en psychiatrie
L essentiel en psychiatrieRose De Sable
 
La qualité de vie en entreprise
La qualité de vie en entrepriseLa qualité de vie en entreprise
La qualité de vie en entreprise
Brigitte Friang
 
495144444444444444448888855579986464583.ppt
495144444444444444448888855579986464583.ppt495144444444444444448888855579986464583.ppt
495144444444444444448888855579986464583.ppt
DarrajBrahim1
 
CRISE - INSTITUT 2011 - Suzanne Lamarre - Une tentative de suicide: un change...
CRISE - INSTITUT 2011 - Suzanne Lamarre - Une tentative de suicide: un change...CRISE - INSTITUT 2011 - Suzanne Lamarre - Une tentative de suicide: un change...
CRISE - INSTITUT 2011 - Suzanne Lamarre - Une tentative de suicide: un change...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Transformation personnelle et changement sociétal
Transformation personnelle et changement sociétalTransformation personnelle et changement sociétal
Transformation personnelle et changement sociétal
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Ripgro 2014 mentalisation a.mercier et c.martel paillard
Ripgro 2014 mentalisation a.mercier et c.martel paillardRipgro 2014 mentalisation a.mercier et c.martel paillard
Ripgro 2014 mentalisation a.mercier et c.martel paillard
Cyrille BERTRAND
 
HyperSENSibles- vous êtes doublement exceptionnels
HyperSENSibles- vous êtes doublement exceptionnelsHyperSENSibles- vous êtes doublement exceptionnels
HyperSENSibles- vous êtes doublement exceptionnels
Liliya Reshetnyak
 
Conférence grand public Conf epsylon par Pascal Nouvel
Conférence grand public Conf epsylon par Pascal NouvelConférence grand public Conf epsylon par Pascal Nouvel
Conférence grand public Conf epsylon par Pascal NouvelLaboratoire Epsylon
 
Psychologie résumé
Psychologie résuméPsychologie résumé
Psychologie résumé
ClaireISE
 
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
Patrice Machabee
 
Troubles de la_personalite
Troubles de la_personaliteTroubles de la_personalite
Troubles de la_personalitefatou974
 
Impact stress emotion_performance_conference_science_performance_tennis
Impact stress emotion_performance_conference_science_performance_tennisImpact stress emotion_performance_conference_science_performance_tennis
Impact stress emotion_performance_conference_science_performance_tennis
Gérard Vaillant
 

Similaire à Psy4090 H2013 partie 1 (20)

Guide psychopathologie à l'usage des intervenants sociaux
Guide psychopathologie à l'usage des intervenants sociauxGuide psychopathologie à l'usage des intervenants sociaux
Guide psychopathologie à l'usage des intervenants sociaux
 
Desequilibre psychique.ppt
Desequilibre psychique.pptDesequilibre psychique.ppt
Desequilibre psychique.ppt
 
Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007
Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007
Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007
 
Theories cognitives.pptx
Theories cognitives.pptxTheories cognitives.pptx
Theories cognitives.pptx
 
2ème séminaire-psychopatho-tcc-14.01.10
2ème séminaire-psychopatho-tcc-14.01.102ème séminaire-psychopatho-tcc-14.01.10
2ème séminaire-psychopatho-tcc-14.01.10
 
Atelier de bioflexibilité 10 juin 2013
Atelier de bioflexibilité 10 juin 2013Atelier de bioflexibilité 10 juin 2013
Atelier de bioflexibilité 10 juin 2013
 
Groupe de Balint
Groupe de BalintGroupe de Balint
Groupe de Balint
 
L essentiel en psychiatrie
L essentiel en psychiatrieL essentiel en psychiatrie
L essentiel en psychiatrie
 
La qualité de vie en entreprise
La qualité de vie en entrepriseLa qualité de vie en entreprise
La qualité de vie en entreprise
 
Schizophrenie cours IFSI
Schizophrenie cours IFSISchizophrenie cours IFSI
Schizophrenie cours IFSI
 
495144444444444444448888855579986464583.ppt
495144444444444444448888855579986464583.ppt495144444444444444448888855579986464583.ppt
495144444444444444448888855579986464583.ppt
 
CRISE - INSTITUT 2011 - Suzanne Lamarre - Une tentative de suicide: un change...
CRISE - INSTITUT 2011 - Suzanne Lamarre - Une tentative de suicide: un change...CRISE - INSTITUT 2011 - Suzanne Lamarre - Une tentative de suicide: un change...
CRISE - INSTITUT 2011 - Suzanne Lamarre - Une tentative de suicide: un change...
 
Transformation personnelle et changement sociétal
Transformation personnelle et changement sociétalTransformation personnelle et changement sociétal
Transformation personnelle et changement sociétal
 
Ripgro 2014 mentalisation a.mercier et c.martel paillard
Ripgro 2014 mentalisation a.mercier et c.martel paillardRipgro 2014 mentalisation a.mercier et c.martel paillard
Ripgro 2014 mentalisation a.mercier et c.martel paillard
 
HyperSENSibles- vous êtes doublement exceptionnels
HyperSENSibles- vous êtes doublement exceptionnelsHyperSENSibles- vous êtes doublement exceptionnels
HyperSENSibles- vous êtes doublement exceptionnels
 
Conférence grand public Conf epsylon par Pascal Nouvel
Conférence grand public Conf epsylon par Pascal NouvelConférence grand public Conf epsylon par Pascal Nouvel
Conférence grand public Conf epsylon par Pascal Nouvel
 
Psychologie résumé
Psychologie résuméPsychologie résumé
Psychologie résumé
 
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
 
Troubles de la_personalite
Troubles de la_personaliteTroubles de la_personalite
Troubles de la_personalite
 
Impact stress emotion_performance_conference_science_performance_tennis
Impact stress emotion_performance_conference_science_performance_tennisImpact stress emotion_performance_conference_science_performance_tennis
Impact stress emotion_performance_conference_science_performance_tennis
 

Psy4090 H2013 partie 1

  • 1. Psycho de la personnalité Cours 1 « la personnalité est l’ensemble de nos attitudes » - P.Dion 3 grands courants 1. Humaniste 2. Psychodynamique 3. Behavioriste 1re vague : Psychodynamique • ça/moi/surmoi, pulsions de vie ou de mort • moi = égo = instance du milieu qui décide qui va agir. Parfois il est coincé entre la pression du surmoi et du ça o Psychodynamique : stade de développement psychosexuel (Freud) Libido qui va animer – moral, anal, phallique, latence, génital. L’inconscient : Schopenhauer Libido : énergie de vie, énergie sexuelle Ex : Schizoïdes typiques : du groupe A ayant une libido plutôt faible. 2e vague : Béhaviorisme • Pavlov : équation béhaviorale o Stimulus – réponse o La réponse est crée par le stimulus (conditionnement classique) • Skinner : conditionnement opérant : o on s’intéresse aux comportements après la réponse o scientifique car on s’intéresse au mesurable et observable, jamais d’interprétation. o Reproduction, diminution, extinction : la somme de nos habitudes « la punition n’enseigne rien d’autre qu’a éviter la punition » Greffe t.c.c : référence a la pensée, notre raisonnement n’est ni mesurable ni observable. On introduit les pensées, les émotions. o Beck – dépression o Lucien Rogers : thérapie émotivo rationnelle Les théories naissent en réaction a une théorie ‘défaillante’, réaction contraire inefficace. Le courant béhavioriste est né post-guerre • Skinner : début avec de pigeons continuité avec des rats. (temps que ca prend conditionner un rat a retrouver son chemin dans un labyrinthe : 3-4 minutes)
  • 2. 3e courant : Humaniste (plus tard, l’existentiel) • Ex de thérapie existentielle : rebirth Philosophie existentielle (Kierkegaard, Sartre et Simonne) le plaisir se trouve dans la discussion, pas dans la réponse. Angoisse de mort :post guerre = angoisse de guerre. Usa : workshop sur le bonheur, inter religion Mouvement de potentiel humain : non conformiste, veulent refaire le monde, envie d’accomplir, ancêtre des sit-in 1er concept : responsabilité – com. émotions, idées. C’est central dans l’humanisme existentiel. 2e concept : icitte pis lâ : ne va pas mettre l’accent sur les traumas de l’enfance mais plutôt sur ce qui se passe maintenant. « le feu qui vous brule a été allumé pendant 40 ans, si il brule encore c’est que quelqu’un y ajoute des buches » Cours 2 Les renforcements augmentent les comportements Psychologie humaniste • Dans le sens contraire de l’approche béhaviorale (scientifique) qui réagissait elle même à l’approche psychodynamique • Introduction plus humaine • Thèmes principaux : « ici et maintenant » et le concept de responsabilité Histoire des trois secrétaires Nous n’avons aucun pouvoir sur le monde extérieur. Les évènements ne nous demandent pas la permission avant d’arriver. La perception subjective des émotions qui en découle nous influence. Traits – Types – Troubles (les 3 T) Caractéristiques durables : Disposition à se conduire d’une manière dans une situation 1. Trait : Caractère durable (timidité, empathie, ténacité) • Impulsivité vs la réflexion
  • 3. 2. Type : Assemblage de différents traits, qualificatif global (dans la normalité) qui englobe différents traits. • Exemple : type extravertis • Doit être suffisamment vaste pour englober des traits o Ex : intravertis englobe les traits timidité, solitaire et passif 3. Trouble : La pathologie dans l’axe 2 du DSM • Peut aller de léger – Moyen – Sévère Critères permettant de différencier les 3 T 1. La fréquence (est-ce 1 fois de temps en temps) 2. L’intensité (léger moyenne ou forte) 3. Le disfonctionnement (social, familial, professionnel) 4. La souffrance Le groupe A « Bizzards et excentriques ils sont loin du centre et sortis du sens » Schizoïdes : • Ils sont solitaires, ne vivent généralement pas d’émotions forte (si ils ont de émotions) Le volume des émotion est très bas. • Peu d’énergie, peu mobilisé, amorphe, impassible. • Peu expressif et n’ont pas de spontanéité. • Le visage est souvent sombre et sérieux ce qui laisse croire qu’il est dépressif. • Ne cherchent pas le contact humain, sont plutôt indifférents aux autres. • Ne manifestent pas vraiment d’étonnement et vont choisir des activités solitaires • Ce sont des individus un peu froid et détachés. • Rarement en couple • En thérapie, ce sont des gens qui parlent peu, l’erreur du thérapeute serait de parler à sa place Paranoïaques : • Méfiance • Se sentent comme dans un territoire ennemi • Ils ne se dévoilent pas • La paranoïa est un emploi a temps plein • Possibilité de contacts basés sur l’appréciation d’abord de l’environnement qui est au départ hostile • Modalités de fonctionnement normal ou ajusté • Il ne parle pas, il enquête Schizotypique :
  • 4. • Solitaire • Se base sur des signes qu’il va percevoir de l’univers • Très « nouvel âge » • Croyances excentriques • Ethnopsychiatrie Approche / Technique Approche : Général et vaste Technique : Petit outils pour une petite chose On ne fait pas de psychothérapie avec une ou 2 techniques. Certaines techniques peuvent s’insérer dans plusieurs approches (Ex : relaxation qui est utile en humaniste, dentisterie, alouette) Modèle : Un modèle n’est pas un mode d’intervention (pas comme dans « modèle a suivre » on doit le prendre comme un modèle réduit, une maquette. Modèle du champ • Sert à vérifier la qualité du contact avec l’environnement • Entier ou partiel? Absence de contact? • Comporte le nous avec l’environnement et les éléments nourrissants ou toxique qui influence le nous N E Frontière contact (la frontière contact est la ou le moi finit et ou l’environnement va commencer) -Une bonne façon de négocier le toxique est de le transformer en nourrissant « qu’est-ce que cette chose va pouvoir faire pour moi? » -La Frontière contact est un lieu psychique, un lieu ou on apprend. -Lieu d’apprentissage, moment, être en contact se nourrir quand il y a saturation, on se retire. Alternance (contact retrait)
  • 5. Cours 3 Les mécanismes d’adaptation : • Fonction : s’adapter en évitant le contact – le contact peut être menaçant. • Éviter le contact et va apaiser l’anxiété. Beaucoup plus sain que la médication • Déforme la réalité • Analogie du reflet dans l’eau + vague = flou (déformation de la réalité).. c’est malcommode. • Plus on se sert de mécanismes d’adaptation, plus on est insécure. Afin de définir si il s’agit bien d’un mécanisme d’adaptation, il faut regarder si il y a eu contact ou non avec l’émotion. Si la réponse est oui, il ne s’agit pas d’un mécanisme d’adaptation. Le m.a. sert a éviter le contact dans la frontière contact. Il existe 6 mécanismes d’adaptation : 1. Confluence 2. Introjection 3. Projection 4. Rétroflexion 5. Déflexion 6. Proflexion 1-Confluence : • Je fais disparaitre la frontière contact entre moi et l’environnement. Le moi va se fondre à l’environnement (un peu le phénomène des « gangs » • Référence aux nous : « on » est fatigué pour éviter le « je » • Donne une certaine force • Perte d’identité temporaire dans la confluence • Cas des femmes battues dans certains cas 2-Introjection : • Mécanisme d’adaptation par lequel l’individu va avaler tout rond une chose venant de l’environnement • L’individu va gober comme si ca venait de lui • Ex : tradition et culture sont de l’introjection • Introjecter c’est être crédule 3-Projection • Je vais attribuer a l’environnement quelque chose qui m’habite et que je vais désavouer 4-Rétroflexion • Par lequel je me fais a moi même quelque chose que je voudrais faire à quelqu’un d’autre.
  • 6. • Ex : masturbation 5-Deflexion • Frôle le moi mais retourne direct vers l’environnement • Ex : « tu as une belle chemise » « elle ne ma pas couté cher » 6-Proflexion • Je fais à quelqu’un d’autre justement ce que j’aurais voulu qu’il me fasse • Ex : c’est beau tes cheveux alors que l’on voulait recevoir justement ce compliment Le groupe B Narcissique normal : • Consultent beaucoup en thérapie. Il est fier de lui et va le dire abondamment et de multiples façons. • Complexe de supériorité • Il n’a pas d’amis, il a des fans • Tout est dans la vitrine mais il n’y a rien dans le magasin • Il a besoin du public et tolère mal la critique • Consulte pour colmater des zones d’insécurités • Blessures narcissiques, blessures d’amour propres (abandon, fragmentation, dissociation, envahissement) Personnalité limite : • La dominance est l’instabilité émotive • Manière particulière de vivre une relation (tantôt fusionnelle tantôt hostile) • Les relations sont difficiles du a l’instabilité • S’accroche dans sa phase de fusion (mal à lâcher prise, à quitter le bureau peut passer d’une douleur intense a une intensité grandiose à travers une même entrevue) Cours 5 5 stades de développement psychosexuels • Dynamique • Structure (surmoi, ca, moi) -Oral (0-2 ans) -Anal (alouetteans) Fixation à un stade de développement = personnalité normale fixée a ce stade
  • 7. • Parce que le stade n’a pas été complété (manque) • Parce que le plaisir extrême a été vécu a ce stade -Stade oral (bouche, +++ terminaison nerveuses, outils) outils d’exploration de l’environnement. Caractéristiques du stade oral (personnalité) • Manque, perte, abandon • De chose utile a sa survie o Père, mère absent/présent mais indisponible o Peu d’interaction (pas papa pas maman) • Peur (du manque, de l’abandon, du vide, de la solitude) • Dépendance (personnalité dépendante : groupe C) • Égoïsme • Victimisation d’elle-même • Fusionnelle (aime bien se coller)