SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  16
Table	
  des	
  matières	
  
	
  
TABLE	
  DES	
  MATIERES III
TABLE	
  DES	
  	
  FIGURES IV
INTRODUCTION 5
1 PRESENTATION	
  DE	
  L’ENTREPRISE	
  D’ACCUEIL......................................... 6
1.1 PRESENTATION	
  DE	
  L'ORGANISME	
  D'ACCUEIL .....................................6
1.2 LES	
  SERVICES	
  DE	
  TRICK	
  CONSULTING......................................................6
2 OBJECTIFS	
  VISES	
  (CAHIER	
  DES	
  CHARGES) .............................................. 6
2.1 DESCRIPTION	
  DU	
  TRAVAIL	
  DEMANDE .....................................................6
2.2 SPECIFICATION	
  DES	
  BESOINS ........................................................................6
2.2.1 Les	
  besoins	
  fonctionnels....................................................................................6
2.2.2 Les	
  besoins	
  non	
  fonctionnels ..............................................................................7
2.3 MODELISATION	
  DES	
  BESOINS ......................................................................8
2.3.1 Les	
  diagrammes	
  des	
  cas	
  d'utilisation ...................................................................8
2.4 LA	
  CONCEPTION	
  GLOBALE..............................................................................8
2.4.1 Architecture	
  physique.......................................................................................9
2.4.2 Architecture	
  logique.........................................................................................9
2.5 CONCEPTION	
  DETAILLEE ............................................................................... 10
2.5.1 Schéma	
  de	
  la	
  base	
  de	
  données ......................................................................... 10
2.5.2 Diagrammes	
  de	
  paquetages ............................................................................ 11
CONCLUSION 11
3 JOURNAL	
  DE	
  STAGE .........................................................................11
4 TRAVAIL	
  REALISE .............................................................................12
4.1 CHOIX	
  TECHNOLOGIQUES ............................................................................ 12
4.1.1 Choix	
  du	
  Java	
  EE ............................................................................................ 12
4.1.2 Choix	
  de	
  Framework	
  Spring ............................................................................. 12
4.1.3 Neo4j .......................................................................................................... 13
4.1.4 Spring	
  MVC .................................................................................................. 13
4.1.5 Spring	
  Data	
  Neo4j.......................................................................................... 13
4.1.6 Spring	
  Security .............................................................................................. 14
4.1.7 Spring	
  Social ................................................................................................. 14
4.2 RÉALISATION.................................................................................................... 14
4.2.1 Timeline....................................................................................................... 14
4.2.2 Profile.......................................................................................................... 15
5 CONSOLIDATION	
  DES	
  ACQUIS............................................................17
6 CONCLUSION ..................................................................................17
BIBLIOGRAPHIES 18
WEBOGRAPHIES 18
	
  
	
  
	
  
Table	
  des	
  	
  figures	
  
	
  
	
  
Figure	
  1	
  :	
  Diagramme	
  des	
  cas	
  d'utilisation _____________________________________________ 8
Figure	
  2	
  :	
  Architecture	
  physique	
  de	
  l'application _________________________________________ 9
Figure	
  3	
  :	
  Schéma	
  de	
  la	
  base	
  de	
  données _____________________________________________ 10
Figure	
  4	
  :	
  Diagramme	
  de	
  paquetages _______________________________________________ 11
Figure	
  5	
  :	
  Chronogramme	
  du	
  travail ________________________________________________ 12
Figure	
  6	
  :	
  Architecture	
  de	
  la	
  plateforme ______________________________________________ 14
Figure	
  7	
  :	
  Deux	
  offres	
  dans	
  le	
  	
  Timeline ______________________________________________ 15
Figure	
  8	
  :	
  Éditer	
  profile _________________________________________________________ 15
Figure	
  9	
  :	
  Une	
  offre	
  détaillée _____________________________________________________ 16
Figure	
  10	
  :	
  Un	
  autre	
  utilisateur	
  suiveur	
  de	
  l'offre ________________________________________ 16
Figure	
  11	
  :	
  La	
  liste	
  des	
  personnes	
  qui	
  suivent	
  l’utilisateur___________________________________ 17
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
5
	
   Introduction	
  
TANT donné la place prise par le e-commerce dans le monde 2.0 avec des ventes de
plus de 1.4 Trillions USD pour 2014 et le nombre de sociétés qui se convertissent
dans le e-commerce et dans la vente en ligne, le commerce en ligne est devenu une
partie importante de la vie occidentale et une manière de faire de très bonnes affaires.
Dans ce cadre, plusieurs types de commerces sont apparus depuis deux ans :
Le m-commerce ou mobile commerce enrichissant et proposant des services de commerce sur les
smart phones permettant aux utilisateurs de consulter les offres facilement, de recevoir des
promotions live en fonction de leurs positions et de faciliter le payement en ligne en utilisant le
téléphone.
Les promotions en ligne ou les coupons permettant de faire diminuer les prix pour vendre plus
et pour attirer le consommateur.
Les sites d'achat groupé qui consiste à valider une offre souvent avec une réduction de -50.
Les plates-formes de social shopping permettant de vendre des produits en intégrant la notion
sociale, de partage et de découverte des offres.
Le but de ses plateformes est d'attirer encore plus d'utilisateurs pour trouver la meilleur manière
d'augmenter les ventes, de fidéliser et de faire découvrir un nouveau service. Sauf que dans un
monde de plus en plus connecté où le client est plus que jamais roi, les consommateurs
s'attendent à être traiter de manière personnelle, à découvrir une offre unique et à faire de très
bonnes offres.
D'un autre côté, les sociétés cherchent à augmenter leurs ventes et la loyauté de leurs
consommateurs en gardant leurs marges et sans diminution des prix. Pour cela, les solutions
existantes présentent chacune des lacunes qui ne satisfassent pas la demande des sociétés, certains
comme les coupons et les sites de ventes groupées ont montré qu'après 8 ans d'existence que les
sociétés perdent de l'argent dans des offres sans un retour sur investissement et une loyauté à la
marque quasi nulle et une qualité de service en détérioration. Il est donc impératif de travailler sur
une nouvelle façon d'attirer les consommateurs se basant sur les préférences des consommateurs
pour lui proposer une offre personnalisée au lieu de proposer des discounts qui font perdre de
l'argent, diminuer les charges et les prix et ne fidélisent pas le client.
E
6
1 Présentation de l’entreprise d’accueil
1.1 Présentation de l'organisme d'accueil
La société Trick Consulting est une start-up dont le siège social est sis au 16, Rue Habib
Thamer 1000 Tunis-Tunisie, est une société de consulting et d'ingénierie informatique en analyse
avancée des bases des données et des Big Data travaillant avec les leaders de la
télécommunication, du e-commerce et des services financiers en Europe et en Afrique.
1.2 Les services de Trick Consulting
Consulting et solution Big Data : Le BigData et Advanced Analytics est devenue une
branche à part entière en informatique permettant une analyse d'une très grande quantité de
données pour extraire des informations importantes a n de comprendre le comportement des
clients pour augmenter les ventes et la fidélisation des acheteurs, proposer de nouveaux services
et améliorer les offres existantes.
2 Objectifs visés (cahier des charges)
2.1 Description du travail demandé
Dans le cadre de son travail, l’entreprise est amenée à réaliser une plateforme de commerce
personnalisée, c'est dans ce contexte que s'inclus notre projet intitulé « Développement du back
end user pour une plateforme » qui consiste à la conception et la réalisation du module destiné à
l'utilisateur (le cyberconsommateur) de cette plateforme avec un couplage faible basé sur la
spécification REST (Representational state transfer)1
.
2.2 Spécification des besoins
Dans ce paragraphe nous allons citer les différents besoins fonctionnels et non fonctionnels
que le système doit assurer.
2.2.1 Les besoins fonctionnels
Notre Solution doit permettre un ensemble de fonctionnalités répondant aux besoins de notre
acteur unique pour ce module de l'application « le cyberconsommateur ».
1 REST (REpresentational State Transfer) est un style d’architecture pour les systèmes hypermédia distribués. Ce
style d'architecture est particulièrement bien adapté au World Wide Web mais n'en est pas dépendant
7
Une Timeline de suivis des activités de ses amis et de sa Community : L'utilisateur en se
connectant va voir dans sa timeline :
Les offres dont le statut dans « Offer-Status-table » est Public, qui sont dans la même localisation
que l'utilisateur et qui appartiennent aux même Trend suivis par l'utilisateur ou publié par
la « Community » de l'utilisateur.
Importer les Like et les Commentaires sur avec les offres pour les montrer dans la Timeline
Un système de pagination pour importer les données par tranche. L'utilisateur peut alors cliquer
sur Like, commenter ou adhérer à cette offre et AngularJS envoi les informations en temps réel
vers la base de données pour mettre à jour les tables.
Les autres utilisateurs qu'il ne les suive pas (suiveurs ou commentateurs sur des publications dans
son timeline) avec le lien d'accès à quelques informations de son profil ainsi que les options
« follow » et « signaler ».
La gestion du profil de l'utilisateur et des trends suivis : L'utilisateur peut mettre à jour les
informations sur son profil, chercher des amis grâce à leurs noms ou gérer les trends qu'il est en
train de suivre.
Gestion des offres Privés : Le client a accès aux offres qui lui sont destinées. L'utilisateur peut
alors rejeter l'offre qui ne lui correspond pas ou la publier dans son espace public.
Gestion des offres en cours : Visualisation des offres en cours dont le statut est Public avec le
temps restant, le nombre de personne adhérent, le nombre de Like et de commentaire.
Historique des deals : Liste des anciens deals de cette personne avec le statut
« Closed », en cliquant sur un deal alors les informations sont importées pour consultation.
2.2.2 Les besoins non fonctionnels
• Ergonomie :
La page d'accueil du portail présente une importance primordiale : elle doit donner à
l'utilisateur et l'entreprise une vision de ce qu'il peut attendre du plateforme.
Le module doit présenter une interface claire, simple et facile à utiliser.
• Rapidité :
Le système doit répondre à différentes requêtes dans un temps très réduit.
8
• Robustesse et sécurité:
Le système doit évoluer avec l’augmentation de nombre des requêtes et garantir en même temps
la sécurité d’accès pour tous les clients.
2.3 Modélisation des besoins
La modélisation au niveau de la spécification est basée sur les diagrammes des cas d'utilisation.
Ces diagrammes décrivent les utilisations requises d'un système, ou ce qu'un système est supposé
faire.
2.3.1 Les diagrammes des cas d'utilisation
Figure 1 : Diagramme des cas d'utilisation
2.4 La conception globale
Dans cette section nous allons définir les architectures physique et logique que nous avons
utilisées pour réaliser notre plateforme.
9
2.4.1 Architecture physique
L'architecture physique (également nommée architecture technique) décrit l'ensemble des
composants matériels supportant l'application. Pour le nôtre, nous avons opté pour l'architecture
3-tiers qui vise à faciliter le déploiement, la maintenance ainsi une amélioration de la sécurité des
données.
Ces trois composants sont :
− Un client, c'est-à-dire l'ordinateur demandeur de ressources, équipée d'une interface
utilisateur (généralement un navigateur web) chargée de la présentation.
− Le serveur d'application (appelé également middleware). chargé de fournir la ressource
mais faisant appel à un autre serveur.
− Le serveur des données, fournissant au serveur d'application les données dont il a besoin.
Le principe de l'architecture est illustré dans la figure suivante :
Figure 2 : Architecture physique de l'application
2.4.2 Architecture logique
L'architecture logique est la manière dont les composants logiques d'une solution sont
organisés et intégrés. Nous avons opté pour une architecture en couches.
Le principe des couches applicatives repose sur le fait que chaque couche ne traite de manière
autonome qu'une partie bien précise du système, un ensemble de fonctionnalités bien définies
dans un cadre de responsabilités restreint. Cela contribue à diviser un problème global complexe
en une suite de petits problèmes simples et permet une résolution plus facile, plus structurée et
plus pérenne de l'ensemble. Ainsi la couche d'accès aux données sera en charge des opérations de
10
lecture/écriture depuis ou vers des sources de données externes diverses ; la couche de services
(ou couche métier) fournira quant à elle la logique métier, etc.
Chacune des couches publie ensuite ses services spécialisés à destination d'une autre couche du
système de niveau supérieur. Chaque couche se concentre donc sur ses préoccupations propres
(accès aux données, logique métier, présentation, etc.) et fait appel à une ou plusieurs couches de
niveau inférieur lorsqu'elle sort de sa sphère de responsabilités.
2.5 Conception détaillée
2.5.1 Schéma de la base de données
Ce diagramme sert à présenter d'une manière formelle les liaisons qui existent entre les
différents nœuds de la base de données. La figure 3 montre les différentes nœuds et relations de
la base de données graphique.
Figure 3 : Schéma de la base de données
11
2.5.2 Diagrammes de paquetages
Figure 4 : Diagramme de paquetages
Conclusion	
  
Tout au long de cette partie, nous avons décrit les différents aspects conceptuels de notre
travail. Nous avons commencé par présenter l'architecture globale de l'application ensuite nous
avons illustré l'architecture détaillée.
3 Journal de stage
Il est nécessaire de tracer un diagramme qui décrit la répartition des tâches du projet tout au
long de ces quatre mois de stage, afin de donner une vue globale de la répartition du temps par
rapport au travail demandé. La figure suivante représente le chronogramme des tâches.
12
Figure 5 : Chronogramme du travail
4 Travail réalisé
4.1 Choix technologiques
4.1.1 Choix du Java EE
Plusieurs technologies capables de déployer une application web existent sur le marché. On
peut citer PHP, .NET et Java EE. Toutes ces technologies offrent sensiblement les mêmes
possibilités, mais utilisent un langage et un environnement bien adéquats à chacune. Le choix fixé
sur Java EE pour certaines raisons :
− La richesse de la documentation
− La richesse des librairies, Framework et composants que cette technologie permet
d'utiliser.
4.1.2 Choix de Framework Spring
Spring est un framework libre, qui permet de construire et définir l'infrastructure d'une
application Java, dont il facilite le développement et les tests.
Spring est considéré comme un conteneur dit « léger », il prend en charger la création d'objets et
la mise en relation d'objets par l'intermédiaire d'un fichier de configuration qui décrit les objets à
fabriquer et les relations de dépendances entre ces objets.
13
Le gros avantage par rapport aux serveurs d'application est qu'avec, les classes n'ont pas besoin
d'implémenter une quelconque interface pour être prises en charge par le framework. C'est en ce
sens que Spring est qualifié de conteneur « léger ».
4.1.3 Neo4j
Neo4j est un système de gestion de base de données au code source libre orienté graphes,
développé en Java. Neo4j vous permet de représenter les données connectées naturellement, en
tant qu'objets reliés par un ensemble de relations, chacun possédant ses propres propriétés. La
base de données de graphes, permet au développeur de commencer immédiatement à coder, car
les données stockées dans la base font le parallèle direct avec les données elles-mêmes.
Pourquoi nous n'avons pas utilisé un SGBD-Relationnelles ?
Comparé aux bases relationnelles, la base de données de graphe Neo4j peut être jusqu'à plusieurs
milliers de fois plus rapide pour traiter les données associatives, tout en simplifiant
considérablement les requêtes qui peuvent s'étendre plus facilement à de larges ensembles de
données, car elles ne nécessitent pas de recourir aux coûteuses jointures du monde SQL.
4.1.4 Spring MVC
La mise en pratique du patron de conception MVC II (Model View Controller) offre une
meilleure structuration du tiers de présentation des applications Java EE en dissociant les
préoccupations de déclenchement des traitements de la construction de la présentation
proprement dite. Le framework Spring offre une implémentation innovante du patron MVC II
par le biais du module nommé Spring MVC, qui profite des avantages de l'injection de
dépendances employée par Spring. De plus, à partir de la version 4.0, Spring MVC intègre un
support permettant de gérer la technologie REST dont nous avons besoin dans notre projet.
4.1.5 Spring Data Neo4j
Spring Data un projet supplémentaire de Spring créé pour répondre aux besoins d'écrire plus
simplement l'accès aux données et d'avoir une couche d'abstraction commune à de multiples
sources de données NoSQL2
. Pour Spring Data Neo4j il est dédié à l'interfaçage avec Neo4j en
fournissant des entités, repositories et des templates orientés graphes.
2 NoSQL (Not only SQL en anglais) désigne une catégorie de systèmes de gestion de base de données (SGBD) qui
n'est plus fondée sur l'architecture classique des bases relationnelles. L'unité logique n'y est plus la table, et les
données ne sont en général pas manipulées avec SQL.
14
4.1.6 Spring Security
Spring Security est un framework permettant de sécuriser et de contrôler l'accès
aux applications web qu'elles utilisent Spring ou non. Comme tous les frameworks issus de la
communauté Spring, il repose sur le principe de la CoC (Convention Over Configuration). Il est
donc facile à intégrer tout en offrant des options avancées aux développeurs voulant
personnaliser la sécurité de leurs applications.
4.1.7 Spring Social
Spring Social est un module Spring qui va nous permettre de connecter notre application
à plusieurs services en ligne, tel que les réseaux sociaux Facebook ou Twitter.
Tous ces choix nous donnent l'architecture suivante de la plateforme :
Figure 6 : Architecture de la plateforme
4.2 Réalisation
4.2.1 Timeline
Dans le timeline les offres qui apparaissent ne sont pas détaillées, et les boutons qui mènent aux
détails sont clairement au-dessous.
15
Figure 7 : Deux offres dans le Timeline
4.2.2 Profile
Lorsque l'utilisateur choisit de modifier son profile un formulaire s'affiche pour les données
personnelles ainsi qu'une liste pour les trends, préférences location ...
Figure 8 : Éditer profile
Lorsque l'utilisateur se fixe sur une offre choisit sous le trend « smartphone », l'interface montre
des données supplémentaires sur l'offre.
16
Figure 9 : Une offre détaillée
L'utilisateur choisit de se fixer sur l’un des suiveurs d'une offre consultée, la personne est déjà
suivie par l’utilisateur.
Figure 10 : Un autre utilisateur suiveur de l'offre
Une liste des personnes « followers » qui ne sont pas suivis par le user (indiqué par
« unfollowed »)
17
Figure 11 : La liste des personnes qui suivent l’utilisateur
5 Consolidation des acquis
ANS ce rapport nous avons mis en œuvre le bilan complet de notre travail qui se
situe dans le cadre du stage d'immersion en entreprise. Notre mission était de
développer la couche de la logique métier pour une plateforme de commerce personnalisé.
Ainsi, pour atteindre ces objectifs nous avons commencé par mettre le projet dans son cadre
général en présentant l'organisme d'accueil et en détaillant les objectifs de ce projet.
Ensuite, nous avons effectué une étude théorique qui nous a permis de mettre l'accent sur les
différentes technologies qui feront l'objet de notre projet. Par la suite, nous avons entamé la
partie analyse et spécification des besoins permettant de tracer les objectifs à atteindre à partir des
besoins fonctionnels et non fonctionnels. Puis, nous avons passé à l'étude conceptuelle de la
future application et cela à travers la conception globale et détaillée de l'application. Enfin, nous
avons terminé par la réalisation qui nous a permis de recenser les différents outils matériels et
logiciels à utiliser pour développer l'application.
6 Conclusion
L'application réalisée reste un point de départ qui laisse des grandes possibilités d'extension
et d'amélioration voir l'aspect intelligent du Framework dans le traitement des données
personnelles pour dégager une image pour la personnalité du « cyberconsommateur » afin d'aider
les « companies » à envoyer les offres personnalisées et minimiser le plus possible le temps de
réponse pour donner aux clients l'impression que les données sont traitées en local.
D
18
Bibliographies
[1] M. Hunger, D. Montag, A. Kollegger, Good Relationships The Spring Data Neo4j Guide
Book 2.0.0.RELEASE, 2010 – 2011
[2] Mark Pollack,Oliver, Gierke,Thomas Risberg,Jon Brisbin,Michael Hunger, Spring
Data Modern Data Accesss for Entreprise Java
Webographies
[1] http ://fr.wikipedia.org/wiki/Big-data consultée le 30/06/2014
[2] http ://www.jmdoudoux.fr/java/dej/chap-j2ee-javaee.htm consultée le 02/07/2014
[3] http ://projects.spring.io/spring-data-neo4j/ consultée le 12/07/2014
[4] http://fr.wikipedia.org/wiki/NoSQL consultée le 06/07/2014
[5] http ://projects.spring.io/spring-framework/ consultée le 03/07/2014
[6] http ://www.neotechnology.com/neo4j-graph-database/ consultée le 04/09/2014
[7] http ://www.neo4j.org/ consultée le 05/07/2014
[8] http ://docs.neo4j.org/chunked/stable/index.html consultée le 15/07/2014

Contenu connexe

En vedette

Jyeguas Llopez
Jyeguas LlopezJyeguas Llopez
Jyeguas Llopezjyeguas
 
Galagovsky _quimica_organica
Galagovsky  _quimica_organicaGalagovsky  _quimica_organica
Galagovsky _quimica_organicaGlenda1961
 
Merit Order Effekt
Merit Order EffektMerit Order Effekt
Merit Order EffektErhard Renz
 
Tribus urbanas
Tribus urbanasTribus urbanas
Tribus urbanasandrea0223
 
Prsentation slideshare (kurz)
Prsentation slideshare (kurz)Prsentation slideshare (kurz)
Prsentation slideshare (kurz)dafcommunity
 
Virtual Corp gestión y marketing
Virtual Corp gestión y marketing Virtual Corp gestión y marketing
Virtual Corp gestión y marketing heleo89
 
Modélisation 3D et calculs pour la gestion de bassins de sédimentation d'eaux...
Modélisation 3D et calculs pour la gestion de bassins de sédimentation d'eaux...Modélisation 3D et calculs pour la gestion de bassins de sédimentation d'eaux...
Modélisation 3D et calculs pour la gestion de bassins de sédimentation d'eaux...ACSG - Section Montréal
 
Entre pares
Entre paresEntre pares
Entre paresmonica
 
Mariazellerbahn - Einzigartige Schmalspurbahn im Dirndltal!
Mariazellerbahn - Einzigartige Schmalspurbahn im Dirndltal! Mariazellerbahn - Einzigartige Schmalspurbahn im Dirndltal!
Mariazellerbahn - Einzigartige Schmalspurbahn im Dirndltal! Johann Weiss
 
Livre blanc sur le crime organisé transnational
Livre blanc sur le crime organisé transnational Livre blanc sur le crime organisé transnational
Livre blanc sur le crime organisé transnational Council of Europe (CoE)
 
Selfpublishing und Barrierefreiheit - eine Odyssee?!
Selfpublishing und Barrierefreiheit - eine Odyssee?!Selfpublishing und Barrierefreiheit - eine Odyssee?!
Selfpublishing und Barrierefreiheit - eine Odyssee?!Kerstin Probiesch
 
Publikationsstrategien
PublikationsstrategienPublikationsstrategien
Publikationsstrategienuherb
 

En vedette (20)

Jyeguas Llopez
Jyeguas LlopezJyeguas Llopez
Jyeguas Llopez
 
Galagovsky _quimica_organica
Galagovsky  _quimica_organicaGalagovsky  _quimica_organica
Galagovsky _quimica_organica
 
Beitrag E Voting
Beitrag   E VotingBeitrag   E Voting
Beitrag E Voting
 
Merit Order Effekt
Merit Order EffektMerit Order Effekt
Merit Order Effekt
 
Tribus urbanas
Tribus urbanasTribus urbanas
Tribus urbanas
 
La Troncalidad #OrientacioMIR #OrientacioMIR
La Troncalidad #OrientacioMIR #OrientacioMIRLa Troncalidad #OrientacioMIR #OrientacioMIR
La Troncalidad #OrientacioMIR #OrientacioMIR
 
Guia 6.
Guia  6.Guia  6.
Guia 6.
 
Gestion de costos
Gestion de costosGestion de costos
Gestion de costos
 
Prsentation slideshare (kurz)
Prsentation slideshare (kurz)Prsentation slideshare (kurz)
Prsentation slideshare (kurz)
 
Virtual Corp gestión y marketing
Virtual Corp gestión y marketing Virtual Corp gestión y marketing
Virtual Corp gestión y marketing
 
Modélisation 3D et calculs pour la gestion de bassins de sédimentation d'eaux...
Modélisation 3D et calculs pour la gestion de bassins de sédimentation d'eaux...Modélisation 3D et calculs pour la gestion de bassins de sédimentation d'eaux...
Modélisation 3D et calculs pour la gestion de bassins de sédimentation d'eaux...
 
Web2.0images
Web2.0imagesWeb2.0images
Web2.0images
 
Entre pares
Entre paresEntre pares
Entre pares
 
Mariazellerbahn - Einzigartige Schmalspurbahn im Dirndltal!
Mariazellerbahn - Einzigartige Schmalspurbahn im Dirndltal! Mariazellerbahn - Einzigartige Schmalspurbahn im Dirndltal!
Mariazellerbahn - Einzigartige Schmalspurbahn im Dirndltal!
 
Décembre 2014 - Les Smoothies du Cube
Décembre 2014 - Les Smoothies du CubeDécembre 2014 - Les Smoothies du Cube
Décembre 2014 - Les Smoothies du Cube
 
Livre blanc sur le crime organisé transnational
Livre blanc sur le crime organisé transnational Livre blanc sur le crime organisé transnational
Livre blanc sur le crime organisé transnational
 
Selfpublishing und Barrierefreiheit - eine Odyssee?!
Selfpublishing und Barrierefreiheit - eine Odyssee?!Selfpublishing und Barrierefreiheit - eine Odyssee?!
Selfpublishing und Barrierefreiheit - eine Odyssee?!
 
Letabli
LetabliLetabli
Letabli
 
Publikationsstrategien
PublikationsstrategienPublikationsstrategien
Publikationsstrategien
 
Oración JAVA
Oración JAVAOración JAVA
Oración JAVA
 

Similaire à Ofamay.Backend.Report

eCommerce : Les clés du succès de la relation client 2.0
eCommerce : Les clés du succès de la relation client 2.0eCommerce : Les clés du succès de la relation client 2.0
eCommerce : Les clés du succès de la relation client 2.0Virtua
 
Passer de client a fan
Passer de client a fanPasser de client a fan
Passer de client a fankmatie
 
KUS PRO - Module5 - Business Modele
KUS PRO - Module5 - Business ModeleKUS PRO - Module5 - Business Modele
KUS PRO - Module5 - Business ModeleSoniaNaiba
 
Mohamed BENKHODJA - Thèse Professionnelle
Mohamed BENKHODJA - Thèse ProfessionnelleMohamed BENKHODJA - Thèse Professionnelle
Mohamed BENKHODJA - Thèse ProfessionnelleMohamed BENKHODJA
 
Business&Breakfast : Il n'y a plus de marchés, seulement des clients
Business&Breakfast : Il n'y a plus de marchés, seulement des clientsBusiness&Breakfast : Il n'y a plus de marchés, seulement des clients
Business&Breakfast : Il n'y a plus de marchés, seulement des clientsFabernovel
 
2 une stratégie digitale, comment faire
2   une stratégie digitale, comment faire2   une stratégie digitale, comment faire
2 une stratégie digitale, comment faireEntreprise Agile
 
Business Model Canvas by MAZAM
Business Model Canvas by MAZAM Business Model Canvas by MAZAM
Business Model Canvas by MAZAM MAZAM
 
lynkiD - In touch everywhere
lynkiD - In touch everywherelynkiD - In touch everywhere
lynkiD - In touch everywhereCYDMB
 
marketing
marketingmarketing
marketingpouuj
 
CONFERENCE – Fidélisation, relation client et innovation marketing
CONFERENCE – Fidélisation, relation client et innovation marketingCONFERENCE – Fidélisation, relation client et innovation marketing
CONFERENCE – Fidélisation, relation client et innovation marketingClubCommerceConnecte
 
Etude de cas - Transformation numérique du groupe de cinéma MK2
Etude de cas - Transformation numérique du groupe de cinéma MK2Etude de cas - Transformation numérique du groupe de cinéma MK2
Etude de cas - Transformation numérique du groupe de cinéma MK2Philippe Albert
 
Qu'est-ce qu'une entreprise ?
Qu'est-ce qu'une entreprise ?Qu'est-ce qu'une entreprise ?
Qu'est-ce qu'une entreprise ?Yannick Riviere
 
Achats et création de valeur
Achats et création de valeurAchats et création de valeur
Achats et création de valeurMed Adam
 
Livre blanc ecommerce
Livre blanc ecommerceLivre blanc ecommerce
Livre blanc ecommerceYann KERVAREC
 
Stratégie marketing foliweb de l'entrepreunariat social
Stratégie marketing   foliweb de l'entrepreunariat socialStratégie marketing   foliweb de l'entrepreunariat social
Stratégie marketing foliweb de l'entrepreunariat socialNeocamino
 
INTERNET : nouvelle circulation de l’information, nouveaux comportements, nou...
INTERNET : nouvelle circulation de l’information, nouveaux comportements, nou...INTERNET : nouvelle circulation de l’information, nouveaux comportements, nou...
INTERNET : nouvelle circulation de l’information, nouveaux comportements, nou...Ninon Gregoire
 
Plan de lancement d'une entreprise
Plan de lancement d'une entreprisePlan de lancement d'une entreprise
Plan de lancement d'une entrepriseJean Roger Mably
 

Similaire à Ofamay.Backend.Report (20)

eCommerce : Les clés du succès de la relation client 2.0
eCommerce : Les clés du succès de la relation client 2.0eCommerce : Les clés du succès de la relation client 2.0
eCommerce : Les clés du succès de la relation client 2.0
 
Passer de client a fan
Passer de client a fanPasser de client a fan
Passer de client a fan
 
App capped
App cappedApp capped
App capped
 
KUS PRO - Module5 - Business Modele
KUS PRO - Module5 - Business ModeleKUS PRO - Module5 - Business Modele
KUS PRO - Module5 - Business Modele
 
Mohamed BENKHODJA - Thèse Professionnelle
Mohamed BENKHODJA - Thèse ProfessionnelleMohamed BENKHODJA - Thèse Professionnelle
Mohamed BENKHODJA - Thèse Professionnelle
 
Business&Breakfast : Il n'y a plus de marchés, seulement des clients
Business&Breakfast : Il n'y a plus de marchés, seulement des clientsBusiness&Breakfast : Il n'y a plus de marchés, seulement des clients
Business&Breakfast : Il n'y a plus de marchés, seulement des clients
 
2 une stratégie digitale, comment faire
2   une stratégie digitale, comment faire2   une stratégie digitale, comment faire
2 une stratégie digitale, comment faire
 
Matransfonum2017
Matransfonum2017Matransfonum2017
Matransfonum2017
 
Business Model Canvas by MAZAM
Business Model Canvas by MAZAM Business Model Canvas by MAZAM
Business Model Canvas by MAZAM
 
lynkiD - In touch everywhere
lynkiD - In touch everywherelynkiD - In touch everywhere
lynkiD - In touch everywhere
 
marketing
marketingmarketing
marketing
 
CONFERENCE – Fidélisation, relation client et innovation marketing
CONFERENCE – Fidélisation, relation client et innovation marketingCONFERENCE – Fidélisation, relation client et innovation marketing
CONFERENCE – Fidélisation, relation client et innovation marketing
 
Etude de cas - Transformation numérique du groupe de cinéma MK2
Etude de cas - Transformation numérique du groupe de cinéma MK2Etude de cas - Transformation numérique du groupe de cinéma MK2
Etude de cas - Transformation numérique du groupe de cinéma MK2
 
Qu'est-ce qu'une entreprise ?
Qu'est-ce qu'une entreprise ?Qu'est-ce qu'une entreprise ?
Qu'est-ce qu'une entreprise ?
 
MATRANSFONUM
MATRANSFONUMMATRANSFONUM
MATRANSFONUM
 
Achats et création de valeur
Achats et création de valeurAchats et création de valeur
Achats et création de valeur
 
Livre blanc ecommerce
Livre blanc ecommerceLivre blanc ecommerce
Livre blanc ecommerce
 
Stratégie marketing foliweb de l'entrepreunariat social
Stratégie marketing   foliweb de l'entrepreunariat socialStratégie marketing   foliweb de l'entrepreunariat social
Stratégie marketing foliweb de l'entrepreunariat social
 
INTERNET : nouvelle circulation de l’information, nouveaux comportements, nou...
INTERNET : nouvelle circulation de l’information, nouveaux comportements, nou...INTERNET : nouvelle circulation de l’information, nouveaux comportements, nou...
INTERNET : nouvelle circulation de l’information, nouveaux comportements, nou...
 
Plan de lancement d'une entreprise
Plan de lancement d'une entreprisePlan de lancement d'une entreprise
Plan de lancement d'une entreprise
 

Dernier

BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VLBOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VLidelewebmestre
 
Cours polymère presentation powerpoint 46 pages
Cours polymère presentation powerpoint 46 pagesCours polymère presentation powerpoint 46 pages
Cours polymère presentation powerpoint 46 pagesPierreFournier32
 
BOW 2024 - 3-3 - Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
BOW 2024 - 3-3 -  Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...BOW 2024 - 3-3 -  Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
BOW 2024 - 3-3 - Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...idelewebmestre
 
BOW 2024 - Logement des veaux laitiers en plein air
BOW 2024 - Logement des veaux laitiers en plein airBOW 2024 - Logement des veaux laitiers en plein air
BOW 2024 - Logement des veaux laitiers en plein airidelewebmestre
 
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...idelewebmestre
 
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatiqueBOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatiqueidelewebmestre
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_APC.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_APC.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_APC.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_APC.pdfSKennel
 
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcinsBOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcinsidelewebmestre
 
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdfActions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdfalainfahed961
 
Accompagnement de l'agrivoltaisme - Focus sur l'étude système en Merthe et Mo...
Accompagnement de l'agrivoltaisme - Focus sur l'étude système en Merthe et Mo...Accompagnement de l'agrivoltaisme - Focus sur l'étude système en Merthe et Mo...
Accompagnement de l'agrivoltaisme - Focus sur l'étude système en Merthe et Mo...idelewebmestre
 
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitièresBOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitièresidelewebmestre
 
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleurBOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleuridelewebmestre
 
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitièresBOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitièresidelewebmestre
 
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chairBOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chairidelewebmestre
 
Agrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
Agrivoltaïsme et filière ovine en DordogneAgrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
Agrivoltaïsme et filière ovine en Dordogneidelewebmestre
 
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcinBOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcinidelewebmestre
 
BOW 2024-3-10 - Batcool Petits ruminants
BOW 2024-3-10 - Batcool Petits ruminantsBOW 2024-3-10 - Batcool Petits ruminants
BOW 2024-3-10 - Batcool Petits ruminantsidelewebmestre
 
Compersseur d'air a vis atlas copco avec huile
Compersseur d'air a vis atlas copco avec huileCompersseur d'air a vis atlas copco avec huile
Compersseur d'air a vis atlas copco avec huileMBouderbala
 
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en FranceCadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en Franceidelewebmestre
 

Dernier (20)

BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VLBOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
 
Cours polymère presentation powerpoint 46 pages
Cours polymère presentation powerpoint 46 pagesCours polymère presentation powerpoint 46 pages
Cours polymère presentation powerpoint 46 pages
 
BOW 2024 - 3-3 - Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
BOW 2024 - 3-3 -  Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...BOW 2024 - 3-3 -  Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
BOW 2024 - 3-3 - Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
 
BOW 2024 - Logement des veaux laitiers en plein air
BOW 2024 - Logement des veaux laitiers en plein airBOW 2024 - Logement des veaux laitiers en plein air
BOW 2024 - Logement des veaux laitiers en plein air
 
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
 
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatiqueBOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_APC.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_APC.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_APC.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_APC.pdf
 
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcinsBOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
 
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdfActions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
 
Accompagnement de l'agrivoltaisme - Focus sur l'étude système en Merthe et Mo...
Accompagnement de l'agrivoltaisme - Focus sur l'étude système en Merthe et Mo...Accompagnement de l'agrivoltaisme - Focus sur l'étude système en Merthe et Mo...
Accompagnement de l'agrivoltaisme - Focus sur l'étude système en Merthe et Mo...
 
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
 
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitièresBOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
 
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleurBOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
 
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitièresBOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
 
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chairBOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
 
Agrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
Agrivoltaïsme et filière ovine en DordogneAgrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
Agrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
 
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcinBOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
 
BOW 2024-3-10 - Batcool Petits ruminants
BOW 2024-3-10 - Batcool Petits ruminantsBOW 2024-3-10 - Batcool Petits ruminants
BOW 2024-3-10 - Batcool Petits ruminants
 
Compersseur d'air a vis atlas copco avec huile
Compersseur d'air a vis atlas copco avec huileCompersseur d'air a vis atlas copco avec huile
Compersseur d'air a vis atlas copco avec huile
 
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en FranceCadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
 

Ofamay.Backend.Report

  • 1. Table  des  matières     TABLE  DES  MATIERES III TABLE  DES    FIGURES IV INTRODUCTION 5 1 PRESENTATION  DE  L’ENTREPRISE  D’ACCUEIL......................................... 6 1.1 PRESENTATION  DE  L'ORGANISME  D'ACCUEIL .....................................6 1.2 LES  SERVICES  DE  TRICK  CONSULTING......................................................6 2 OBJECTIFS  VISES  (CAHIER  DES  CHARGES) .............................................. 6 2.1 DESCRIPTION  DU  TRAVAIL  DEMANDE .....................................................6 2.2 SPECIFICATION  DES  BESOINS ........................................................................6 2.2.1 Les  besoins  fonctionnels....................................................................................6 2.2.2 Les  besoins  non  fonctionnels ..............................................................................7 2.3 MODELISATION  DES  BESOINS ......................................................................8 2.3.1 Les  diagrammes  des  cas  d'utilisation ...................................................................8 2.4 LA  CONCEPTION  GLOBALE..............................................................................8 2.4.1 Architecture  physique.......................................................................................9 2.4.2 Architecture  logique.........................................................................................9 2.5 CONCEPTION  DETAILLEE ............................................................................... 10 2.5.1 Schéma  de  la  base  de  données ......................................................................... 10 2.5.2 Diagrammes  de  paquetages ............................................................................ 11 CONCLUSION 11 3 JOURNAL  DE  STAGE .........................................................................11 4 TRAVAIL  REALISE .............................................................................12 4.1 CHOIX  TECHNOLOGIQUES ............................................................................ 12 4.1.1 Choix  du  Java  EE ............................................................................................ 12 4.1.2 Choix  de  Framework  Spring ............................................................................. 12 4.1.3 Neo4j .......................................................................................................... 13 4.1.4 Spring  MVC .................................................................................................. 13 4.1.5 Spring  Data  Neo4j.......................................................................................... 13 4.1.6 Spring  Security .............................................................................................. 14 4.1.7 Spring  Social ................................................................................................. 14 4.2 RÉALISATION.................................................................................................... 14 4.2.1 Timeline....................................................................................................... 14 4.2.2 Profile.......................................................................................................... 15 5 CONSOLIDATION  DES  ACQUIS............................................................17 6 CONCLUSION ..................................................................................17 BIBLIOGRAPHIES 18 WEBOGRAPHIES 18      
  • 2. Table  des    figures       Figure  1  :  Diagramme  des  cas  d'utilisation _____________________________________________ 8 Figure  2  :  Architecture  physique  de  l'application _________________________________________ 9 Figure  3  :  Schéma  de  la  base  de  données _____________________________________________ 10 Figure  4  :  Diagramme  de  paquetages _______________________________________________ 11 Figure  5  :  Chronogramme  du  travail ________________________________________________ 12 Figure  6  :  Architecture  de  la  plateforme ______________________________________________ 14 Figure  7  :  Deux  offres  dans  le    Timeline ______________________________________________ 15 Figure  8  :  Éditer  profile _________________________________________________________ 15 Figure  9  :  Une  offre  détaillée _____________________________________________________ 16 Figure  10  :  Un  autre  utilisateur  suiveur  de  l'offre ________________________________________ 16 Figure  11  :  La  liste  des  personnes  qui  suivent  l’utilisateur___________________________________ 17                                                              
  • 3. 5   Introduction   TANT donné la place prise par le e-commerce dans le monde 2.0 avec des ventes de plus de 1.4 Trillions USD pour 2014 et le nombre de sociétés qui se convertissent dans le e-commerce et dans la vente en ligne, le commerce en ligne est devenu une partie importante de la vie occidentale et une manière de faire de très bonnes affaires. Dans ce cadre, plusieurs types de commerces sont apparus depuis deux ans : Le m-commerce ou mobile commerce enrichissant et proposant des services de commerce sur les smart phones permettant aux utilisateurs de consulter les offres facilement, de recevoir des promotions live en fonction de leurs positions et de faciliter le payement en ligne en utilisant le téléphone. Les promotions en ligne ou les coupons permettant de faire diminuer les prix pour vendre plus et pour attirer le consommateur. Les sites d'achat groupé qui consiste à valider une offre souvent avec une réduction de -50. Les plates-formes de social shopping permettant de vendre des produits en intégrant la notion sociale, de partage et de découverte des offres. Le but de ses plateformes est d'attirer encore plus d'utilisateurs pour trouver la meilleur manière d'augmenter les ventes, de fidéliser et de faire découvrir un nouveau service. Sauf que dans un monde de plus en plus connecté où le client est plus que jamais roi, les consommateurs s'attendent à être traiter de manière personnelle, à découvrir une offre unique et à faire de très bonnes offres. D'un autre côté, les sociétés cherchent à augmenter leurs ventes et la loyauté de leurs consommateurs en gardant leurs marges et sans diminution des prix. Pour cela, les solutions existantes présentent chacune des lacunes qui ne satisfassent pas la demande des sociétés, certains comme les coupons et les sites de ventes groupées ont montré qu'après 8 ans d'existence que les sociétés perdent de l'argent dans des offres sans un retour sur investissement et une loyauté à la marque quasi nulle et une qualité de service en détérioration. Il est donc impératif de travailler sur une nouvelle façon d'attirer les consommateurs se basant sur les préférences des consommateurs pour lui proposer une offre personnalisée au lieu de proposer des discounts qui font perdre de l'argent, diminuer les charges et les prix et ne fidélisent pas le client. E
  • 4. 6 1 Présentation de l’entreprise d’accueil 1.1 Présentation de l'organisme d'accueil La société Trick Consulting est une start-up dont le siège social est sis au 16, Rue Habib Thamer 1000 Tunis-Tunisie, est une société de consulting et d'ingénierie informatique en analyse avancée des bases des données et des Big Data travaillant avec les leaders de la télécommunication, du e-commerce et des services financiers en Europe et en Afrique. 1.2 Les services de Trick Consulting Consulting et solution Big Data : Le BigData et Advanced Analytics est devenue une branche à part entière en informatique permettant une analyse d'une très grande quantité de données pour extraire des informations importantes a n de comprendre le comportement des clients pour augmenter les ventes et la fidélisation des acheteurs, proposer de nouveaux services et améliorer les offres existantes. 2 Objectifs visés (cahier des charges) 2.1 Description du travail demandé Dans le cadre de son travail, l’entreprise est amenée à réaliser une plateforme de commerce personnalisée, c'est dans ce contexte que s'inclus notre projet intitulé « Développement du back end user pour une plateforme » qui consiste à la conception et la réalisation du module destiné à l'utilisateur (le cyberconsommateur) de cette plateforme avec un couplage faible basé sur la spécification REST (Representational state transfer)1 . 2.2 Spécification des besoins Dans ce paragraphe nous allons citer les différents besoins fonctionnels et non fonctionnels que le système doit assurer. 2.2.1 Les besoins fonctionnels Notre Solution doit permettre un ensemble de fonctionnalités répondant aux besoins de notre acteur unique pour ce module de l'application « le cyberconsommateur ». 1 REST (REpresentational State Transfer) est un style d’architecture pour les systèmes hypermédia distribués. Ce style d'architecture est particulièrement bien adapté au World Wide Web mais n'en est pas dépendant
  • 5. 7 Une Timeline de suivis des activités de ses amis et de sa Community : L'utilisateur en se connectant va voir dans sa timeline : Les offres dont le statut dans « Offer-Status-table » est Public, qui sont dans la même localisation que l'utilisateur et qui appartiennent aux même Trend suivis par l'utilisateur ou publié par la « Community » de l'utilisateur. Importer les Like et les Commentaires sur avec les offres pour les montrer dans la Timeline Un système de pagination pour importer les données par tranche. L'utilisateur peut alors cliquer sur Like, commenter ou adhérer à cette offre et AngularJS envoi les informations en temps réel vers la base de données pour mettre à jour les tables. Les autres utilisateurs qu'il ne les suive pas (suiveurs ou commentateurs sur des publications dans son timeline) avec le lien d'accès à quelques informations de son profil ainsi que les options « follow » et « signaler ». La gestion du profil de l'utilisateur et des trends suivis : L'utilisateur peut mettre à jour les informations sur son profil, chercher des amis grâce à leurs noms ou gérer les trends qu'il est en train de suivre. Gestion des offres Privés : Le client a accès aux offres qui lui sont destinées. L'utilisateur peut alors rejeter l'offre qui ne lui correspond pas ou la publier dans son espace public. Gestion des offres en cours : Visualisation des offres en cours dont le statut est Public avec le temps restant, le nombre de personne adhérent, le nombre de Like et de commentaire. Historique des deals : Liste des anciens deals de cette personne avec le statut « Closed », en cliquant sur un deal alors les informations sont importées pour consultation. 2.2.2 Les besoins non fonctionnels • Ergonomie : La page d'accueil du portail présente une importance primordiale : elle doit donner à l'utilisateur et l'entreprise une vision de ce qu'il peut attendre du plateforme. Le module doit présenter une interface claire, simple et facile à utiliser. • Rapidité : Le système doit répondre à différentes requêtes dans un temps très réduit.
  • 6. 8 • Robustesse et sécurité: Le système doit évoluer avec l’augmentation de nombre des requêtes et garantir en même temps la sécurité d’accès pour tous les clients. 2.3 Modélisation des besoins La modélisation au niveau de la spécification est basée sur les diagrammes des cas d'utilisation. Ces diagrammes décrivent les utilisations requises d'un système, ou ce qu'un système est supposé faire. 2.3.1 Les diagrammes des cas d'utilisation Figure 1 : Diagramme des cas d'utilisation 2.4 La conception globale Dans cette section nous allons définir les architectures physique et logique que nous avons utilisées pour réaliser notre plateforme.
  • 7. 9 2.4.1 Architecture physique L'architecture physique (également nommée architecture technique) décrit l'ensemble des composants matériels supportant l'application. Pour le nôtre, nous avons opté pour l'architecture 3-tiers qui vise à faciliter le déploiement, la maintenance ainsi une amélioration de la sécurité des données. Ces trois composants sont : − Un client, c'est-à-dire l'ordinateur demandeur de ressources, équipée d'une interface utilisateur (généralement un navigateur web) chargée de la présentation. − Le serveur d'application (appelé également middleware). chargé de fournir la ressource mais faisant appel à un autre serveur. − Le serveur des données, fournissant au serveur d'application les données dont il a besoin. Le principe de l'architecture est illustré dans la figure suivante : Figure 2 : Architecture physique de l'application 2.4.2 Architecture logique L'architecture logique est la manière dont les composants logiques d'une solution sont organisés et intégrés. Nous avons opté pour une architecture en couches. Le principe des couches applicatives repose sur le fait que chaque couche ne traite de manière autonome qu'une partie bien précise du système, un ensemble de fonctionnalités bien définies dans un cadre de responsabilités restreint. Cela contribue à diviser un problème global complexe en une suite de petits problèmes simples et permet une résolution plus facile, plus structurée et plus pérenne de l'ensemble. Ainsi la couche d'accès aux données sera en charge des opérations de
  • 8. 10 lecture/écriture depuis ou vers des sources de données externes diverses ; la couche de services (ou couche métier) fournira quant à elle la logique métier, etc. Chacune des couches publie ensuite ses services spécialisés à destination d'une autre couche du système de niveau supérieur. Chaque couche se concentre donc sur ses préoccupations propres (accès aux données, logique métier, présentation, etc.) et fait appel à une ou plusieurs couches de niveau inférieur lorsqu'elle sort de sa sphère de responsabilités. 2.5 Conception détaillée 2.5.1 Schéma de la base de données Ce diagramme sert à présenter d'une manière formelle les liaisons qui existent entre les différents nœuds de la base de données. La figure 3 montre les différentes nœuds et relations de la base de données graphique. Figure 3 : Schéma de la base de données
  • 9. 11 2.5.2 Diagrammes de paquetages Figure 4 : Diagramme de paquetages Conclusion   Tout au long de cette partie, nous avons décrit les différents aspects conceptuels de notre travail. Nous avons commencé par présenter l'architecture globale de l'application ensuite nous avons illustré l'architecture détaillée. 3 Journal de stage Il est nécessaire de tracer un diagramme qui décrit la répartition des tâches du projet tout au long de ces quatre mois de stage, afin de donner une vue globale de la répartition du temps par rapport au travail demandé. La figure suivante représente le chronogramme des tâches.
  • 10. 12 Figure 5 : Chronogramme du travail 4 Travail réalisé 4.1 Choix technologiques 4.1.1 Choix du Java EE Plusieurs technologies capables de déployer une application web existent sur le marché. On peut citer PHP, .NET et Java EE. Toutes ces technologies offrent sensiblement les mêmes possibilités, mais utilisent un langage et un environnement bien adéquats à chacune. Le choix fixé sur Java EE pour certaines raisons : − La richesse de la documentation − La richesse des librairies, Framework et composants que cette technologie permet d'utiliser. 4.1.2 Choix de Framework Spring Spring est un framework libre, qui permet de construire et définir l'infrastructure d'une application Java, dont il facilite le développement et les tests. Spring est considéré comme un conteneur dit « léger », il prend en charger la création d'objets et la mise en relation d'objets par l'intermédiaire d'un fichier de configuration qui décrit les objets à fabriquer et les relations de dépendances entre ces objets.
  • 11. 13 Le gros avantage par rapport aux serveurs d'application est qu'avec, les classes n'ont pas besoin d'implémenter une quelconque interface pour être prises en charge par le framework. C'est en ce sens que Spring est qualifié de conteneur « léger ». 4.1.3 Neo4j Neo4j est un système de gestion de base de données au code source libre orienté graphes, développé en Java. Neo4j vous permet de représenter les données connectées naturellement, en tant qu'objets reliés par un ensemble de relations, chacun possédant ses propres propriétés. La base de données de graphes, permet au développeur de commencer immédiatement à coder, car les données stockées dans la base font le parallèle direct avec les données elles-mêmes. Pourquoi nous n'avons pas utilisé un SGBD-Relationnelles ? Comparé aux bases relationnelles, la base de données de graphe Neo4j peut être jusqu'à plusieurs milliers de fois plus rapide pour traiter les données associatives, tout en simplifiant considérablement les requêtes qui peuvent s'étendre plus facilement à de larges ensembles de données, car elles ne nécessitent pas de recourir aux coûteuses jointures du monde SQL. 4.1.4 Spring MVC La mise en pratique du patron de conception MVC II (Model View Controller) offre une meilleure structuration du tiers de présentation des applications Java EE en dissociant les préoccupations de déclenchement des traitements de la construction de la présentation proprement dite. Le framework Spring offre une implémentation innovante du patron MVC II par le biais du module nommé Spring MVC, qui profite des avantages de l'injection de dépendances employée par Spring. De plus, à partir de la version 4.0, Spring MVC intègre un support permettant de gérer la technologie REST dont nous avons besoin dans notre projet. 4.1.5 Spring Data Neo4j Spring Data un projet supplémentaire de Spring créé pour répondre aux besoins d'écrire plus simplement l'accès aux données et d'avoir une couche d'abstraction commune à de multiples sources de données NoSQL2 . Pour Spring Data Neo4j il est dédié à l'interfaçage avec Neo4j en fournissant des entités, repositories et des templates orientés graphes. 2 NoSQL (Not only SQL en anglais) désigne une catégorie de systèmes de gestion de base de données (SGBD) qui n'est plus fondée sur l'architecture classique des bases relationnelles. L'unité logique n'y est plus la table, et les données ne sont en général pas manipulées avec SQL.
  • 12. 14 4.1.6 Spring Security Spring Security est un framework permettant de sécuriser et de contrôler l'accès aux applications web qu'elles utilisent Spring ou non. Comme tous les frameworks issus de la communauté Spring, il repose sur le principe de la CoC (Convention Over Configuration). Il est donc facile à intégrer tout en offrant des options avancées aux développeurs voulant personnaliser la sécurité de leurs applications. 4.1.7 Spring Social Spring Social est un module Spring qui va nous permettre de connecter notre application à plusieurs services en ligne, tel que les réseaux sociaux Facebook ou Twitter. Tous ces choix nous donnent l'architecture suivante de la plateforme : Figure 6 : Architecture de la plateforme 4.2 Réalisation 4.2.1 Timeline Dans le timeline les offres qui apparaissent ne sont pas détaillées, et les boutons qui mènent aux détails sont clairement au-dessous.
  • 13. 15 Figure 7 : Deux offres dans le Timeline 4.2.2 Profile Lorsque l'utilisateur choisit de modifier son profile un formulaire s'affiche pour les données personnelles ainsi qu'une liste pour les trends, préférences location ... Figure 8 : Éditer profile Lorsque l'utilisateur se fixe sur une offre choisit sous le trend « smartphone », l'interface montre des données supplémentaires sur l'offre.
  • 14. 16 Figure 9 : Une offre détaillée L'utilisateur choisit de se fixer sur l’un des suiveurs d'une offre consultée, la personne est déjà suivie par l’utilisateur. Figure 10 : Un autre utilisateur suiveur de l'offre Une liste des personnes « followers » qui ne sont pas suivis par le user (indiqué par « unfollowed »)
  • 15. 17 Figure 11 : La liste des personnes qui suivent l’utilisateur 5 Consolidation des acquis ANS ce rapport nous avons mis en œuvre le bilan complet de notre travail qui se situe dans le cadre du stage d'immersion en entreprise. Notre mission était de développer la couche de la logique métier pour une plateforme de commerce personnalisé. Ainsi, pour atteindre ces objectifs nous avons commencé par mettre le projet dans son cadre général en présentant l'organisme d'accueil et en détaillant les objectifs de ce projet. Ensuite, nous avons effectué une étude théorique qui nous a permis de mettre l'accent sur les différentes technologies qui feront l'objet de notre projet. Par la suite, nous avons entamé la partie analyse et spécification des besoins permettant de tracer les objectifs à atteindre à partir des besoins fonctionnels et non fonctionnels. Puis, nous avons passé à l'étude conceptuelle de la future application et cela à travers la conception globale et détaillée de l'application. Enfin, nous avons terminé par la réalisation qui nous a permis de recenser les différents outils matériels et logiciels à utiliser pour développer l'application. 6 Conclusion L'application réalisée reste un point de départ qui laisse des grandes possibilités d'extension et d'amélioration voir l'aspect intelligent du Framework dans le traitement des données personnelles pour dégager une image pour la personnalité du « cyberconsommateur » afin d'aider les « companies » à envoyer les offres personnalisées et minimiser le plus possible le temps de réponse pour donner aux clients l'impression que les données sont traitées en local. D
  • 16. 18 Bibliographies [1] M. Hunger, D. Montag, A. Kollegger, Good Relationships The Spring Data Neo4j Guide Book 2.0.0.RELEASE, 2010 – 2011 [2] Mark Pollack,Oliver, Gierke,Thomas Risberg,Jon Brisbin,Michael Hunger, Spring Data Modern Data Accesss for Entreprise Java Webographies [1] http ://fr.wikipedia.org/wiki/Big-data consultée le 30/06/2014 [2] http ://www.jmdoudoux.fr/java/dej/chap-j2ee-javaee.htm consultée le 02/07/2014 [3] http ://projects.spring.io/spring-data-neo4j/ consultée le 12/07/2014 [4] http://fr.wikipedia.org/wiki/NoSQL consultée le 06/07/2014 [5] http ://projects.spring.io/spring-framework/ consultée le 03/07/2014 [6] http ://www.neotechnology.com/neo4j-graph-database/ consultée le 04/09/2014 [7] http ://www.neo4j.org/ consultée le 05/07/2014 [8] http ://docs.neo4j.org/chunked/stable/index.html consultée le 15/07/2014