RAPPORT-CDI-PDF

257 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
257
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
13
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

RAPPORT-CDI-PDF

  1. 1. TROT-LIB! RAPPORT D’ACTIVITÉ ! ! CDI - Consulting Development Investment - 5 janvier / 6 février ! 
 1RAPPORT D'ACTIVITÉ - CDI COLAS HUGO ! SENTISSI MEDHI Grâce à l’étude du marché touristique marocain, déterminez la faisabilité du projet de Trot-LIB.
  2. 2. ! SOMMAIRE ! ! ! ! Introduction …………………………………………………. 3! Analyse du marché touristique ……………………….….. 4! Analyse du marché hôtelier ………………………………. 6! Le Maroc et l’écologie …………………………………..…. 10! Legislation ………………………………………………….. 13! Résultats des entretiens clients ……………………………14! Conclusion ……………………………………………………16! ! ! ! ! ! ! ! ! ! 2RAPPORT D'ACTIVITÉ - CDI
  3. 3. ! ! ! ! INTRODUCTION ! ! ! ! ! Nous avions comme objectifs de cette mission export d’analyser le marché touristique et surtout hôtelier marocain afin de déterminer la faisabilité du projet de TROT-LIB. Ce projet est innovant puisqu’elle propose la location de trottinette électrique dans un pays soucieux de l’écologie et qui est de plus en plus tourné vers les nouvelles technologies. ! L’entreprise CDI nous à proposé de réaliser pour elle une étude de marché d’une durée d’un mois dans le cadre de notre projet professionnel au sein du cursus scolaire de l’ESCE. ! ! Pour répondre à la problématique proposé, nous avons porter notre analyse sur quatre points principaux, à savoir : L’analyse du marché touristique et hotelier, la thématique de l’écologie, le transport et la législation. ! ! L’entreprise nous a demandé de lui fournir un recueil d’information lui permettant de comprendre de façon synthétique la situation actuel du pays et d’avoir un premier aperçue générale de l’impact de ce projet au Maroc. ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! 3RAPPORT D'ACTIVITÉ - CDI
  4. 4. ! ! ANALYSE DU MARCHÉ TOURISTIQUE MAROC : ! ! ! L’environnement international! ! Le Maroc se situe dans une région du monde constituée par les pays de la Méditerranée où, malgré une stagnation relative des arrivées touristiques internationales , le tourisme est un secteur parmi les plus développés du monde. Cette région connaît toutefois une très vive concurrence, notamment du fait de la montée de nouvelles destinations telles que la Turquie, Malte… ! ! Lors des dernières assises du tourisme, tenues à Ouarzazate du 13 au 15 janvier 2005, l’Office du Tourisme du Maroc a clairement identifié les marchés allemand, anglais, espagnol, italien et français comme prioritaires dans le plan d’actions du tourisme.! ! ! Offre touristique :! ! L’offre touristique est actuellement à la fois considérable en termes de capacité et largement diversifiée avec des produits thématiques à forte notoriété, tels que le golf ou les SPAs, et des produits plus larges de loisir balnéaire, de découverte de la nature et de richesses naturelles environnementales.! ! Les capacités d’hébergement sont actuellement concentrées sur l’offre hôtelière globale de catégorie haut de gamme avec un grand nombre d’établissements quatre et cinq étoiles ! ! Sauf exception, cette situation permet de répondre à la demande actuelle d’hébergement hôtelier, notamment pour la clientèle internationale.! ! 4RAPPORT D'ACTIVITÉ - CDI
  5. 5. Les capacités de la restauration classique, en dehors des restaurants d’hôtels et des multiples établissements de rue, peuvent être estimées à plusieurs milliers de places, principalement dans les villes touristiques telles que Marrakech et Rabat, selon les services spécialisés de l’ONMT. Cette infrastructure en restaurants diversifiés et de qualité permet de renforcer l’offre touristique du Maroc, grâce à l’atout touristique que représente une richesse gastronomique remarquable et particulièrement diversifiée. ! ! La demande touristique : ! ! La demande touristique doit être appréciée d’après les critères de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) ainsi qu’en fonction de la nature de la clientèle touristique. ! Les motivations peuvent être les loisirs et les vacances, mais également les visites à des parents et à des amis ou des voyages d’affaires, de congrès ou d’initiatives. ! ! Les estimations officielles de la demande touristique au Maroc ont été, pour 2004, supérieures à 5 millions, y compris les nationaux résidants à l’étranger (Daoud, 2005)! ! L’évolution de ces arrivées permet de remarquer une progression depuis 2003 de plus de 10 %, avec, notamment, l’accroissement de la clientèle européenne, française en particulier.! ! La commercialisation par les tours opérateurs de la destination Maroc a fortement progressé du fait de l’action combinée du ministère du Tourisme et des réceptifs locaux. Actuellement, le nombre de voyages à forfait vendus sur le marché français a progressé de +20,1%. Le Maroc se situant au premier rang avec 432 493 forfaits vendus en une année. Le Maroc fait partie des offres de tous les grands tours opérateurs (FRAM, Étapes Nouvelles, Marmara, Nouvelles Frontières, Club Med, etc.). Cette progression de la demande touristique est fortement liée à l’évolution du transport aérien.! ! ! ! 5RAPPORT D'ACTIVITÉ - CDI
  6. 6. ! ! ! ANALYSE DU MARCHÉ HOTELIER MAROC : ! ! ! ! Le développement du tourisme au Maroc s’est amorcé en 1970, avec l’apparition d’un tourisme de masse, majoritairement balnéaire.! ! ! Les équipements et la fréquentation touristiques ont connu depuis lors une croissance spectaculaire, notamment soutenue par des politiques touristiques très ambitieuses, à l’image en Tunisie du plan de la « Vision 2010 », relayée désormais par le plan 2020.! ! Outre une importante densification de l’offre touristique, cette évolution s’est également manifestée par une diversification des produits, avec le développement à partir des années 90 de nouvelles formes de tourisme (culturel, de montagne, de désert, …), notamment encouragé par la montée de l’individualisme et de la conscience écologique. Au Maroc, elle a de surcroît favorisé l’émergence d’une offre Congrès et Salons (MICE), avec son impact sur la saisonnalité.! ! La première destination du Maroc reste Marrakech qui est sur un trend haussier qui se poursuivra certainement pour les années a venir. ! ! Selon les saisons, les situations reste différentes d’un hôtel à l’autre. Si les clubs cartonnent en été, ce sont les établissements spécialisés en Mice (meetings, incentive, congrès et exhibitions) qui font le plein en automne.! ! Il y a eu une reprise réelle en 2013, mais ce n’est qu’un rattrapage par rapport à 2011 : Avec un taux de remplissage inférieur à 50% et une durée moyenne de séjour de 3,5 jours. ! ! 6RAPPORT D'ACTIVITÉ - CDI
  7. 7. Aux yeux des professionnels hôteliers, Marrakech a résisté au prix d’une dégradation des prix.! ! En 2001, le Maroc lança un programme de développement «  Plan Vision 2010 , prévoyant la construction de 160 000 lits. Le pays comptait aux débuts des années 2000 environ 97 0000 lits classés). ! ! Parmi les groupes hôteliers majeurs du pays, on peut notamment citer le groupe Kenzi Hôtels (groupe marocain créé en 1988), il compte une dizaine d'infrastructures hôtelières ; le groupe Atlas Hôtels (groupe marocain, 1986), filiale de la compagnie Royal Air Maroc ; la filiale du groupe Accord détient le plus important nombre d'établissements dans le pays avec 5  % de la capacité répartis dans 17 établissements classés de 3* à 5*.! ! En 2013, le Maroc compte plus de 3000 établissements classés. L'Annuaire statistique de l’Observatoire du tourisme révèle que l'offre majoritaire au Maroc est constituée par les maisons d'hôtes (48  %), alors que celles-ci ne représentent que 11 % de la capacité en termes de lits. ! ! Les établissements hôteliers classés 4* et 5* représentent ! respectivement 6 % des structures d'hébergement touristique (mais 23 % de la capacité) et 3 % des établissements (soit 16 % de la capacité litière). ! ! La position des quatres principales villes (Agadir, Casablanca, Marrakech, Rabat) reste dominante avec plus de 58 % de la capacité litière.! ! Le Maroc encourage le développement de l’hôtellerie haut de gamme, notamment à Marrakech, où les projets rivalisent de luxe, tel que le Pearl by Hivernage Marrakech et son chef Michel Rostang qui supervise l’ensemble de la restauration. Avec ses boutiques Vuitton, La Perla et une joaillerie, l’hôtel est une destination dans la destination.! ! ! Le Taj-Marrakech s’etend lui sur 53 hectares au cœur de la Palmeraie. Il dispose de 135 chambres et 26 suites, dont une suite présidentielle de 950 m2. Son Jiva Grande Spa de 3 800 m2 et ses 4 restaurants thématiques permettent d’y séjourner en complète autonomie.! ! 7RAPPORT D'ACTIVITÉ - CDI
  8. 8. Enfin, on peu citer le Four Seasons Hotel Marrakech. Il comprend 141 chambres et suites qui disposent toutes d’un balcon ou d’une terrasse avec vue sur l’Atlas, les jardins de la Menara ou ceux de l’hôtel . Le resort qui s’étend sur un domaine de 16 hectares comprend un Spa et deux piscines, dont une pour les familles.! ! # ! ! ! ! PLAN D’AZUR : ! ! ! Plusieurs perspectives de stratégies pour le développement du secteur privé touristique au Maroc peuvent être formulées ; elles reposent notamment sur la mise en place du Plan Azur. Ces stratégies ont pour but d’améliorer les conditions d’exercice de la profession touristique, de telle sorte que le tourisme puisse véritablement jouer un rôle moteur dans l’économie du Maroc. C’est ainsi que les perspectives portent à la fois sur les moyens de favoriser un développement durable du secteur touristique et sur les possibilités offertes au secteur privé. ! ! Plan Azur, également nommé « Vision 2010 » est issu de l’accord cadre 2001/2010, signé en janvier 2001, qui fixe comme objectif le drainage de 10 millions de touristes à l’horizon 2010. Il vise un choix stratégique de 8RAPPORT D'ACTIVITÉ - CDI
  9. 9. produits touristiques : créer des stations balnéaires sur tout le littoral marocain et, partant, inverser la tendance 20 / 80 des touristes qui visitent le Maroc (20 % pour le balnéaire et 80 % pour les autres thématiques, essentiellement les villes impériales et le sud).! ! ! Les investissements! ! Les investissements dans le secteur touristique présentent une spécificité par rapport aux autres secteurs productifs. En effet, le tourisme, plus particulièrement l’hôtellerie, s’apparente à la fois à une industrie lourde qui nécessite des immobilisations très importantes sur une longue période et à une industrie de main-d’oeuvre qui nécessite une formation de plus en plus élevée. Dans ces conditions, les investissements touristiques doivent pouvoir bénéficier d’un environnement politique et économique stable, ce qui est le cas particulièrement au Maroc, mais aussi de conditions financières adaptées au contexte spécifique du secteur.! ! ! Favoriser les micro-projets et les PME du tourisme! ! ! Le développement de micro-projets touristiques et des petites et moyennes entreprises (PME), notamment dans l’intérieur du pays, peut permettre la mise en place d’actions concrètes de développement! ! Pour favoriser ce type d’initiative et pour assurer le succès de ces micro- projets, il est indispensable pour le ministère du Tourisme de faire dépendre l’octroi d’aides ou de facilités au respect des critères du tourisme durable, selon les normes internationales en vigueur. ! ! ! ! ! ! ! 9RAPPORT D'ACTIVITÉ - CDI
  10. 10. ! ! LE MAROC ET L’ÉCOLOGIE ! ! ! De prime abord, il faut préciser que le Royaume du Maroc est une destination touristique par excellence.! Il est confirmé que l’industrie du tourisme compte toujours parmi les créneaux stratégiques les plus en vue pour le développement économique et social du pays. Tous les spécialistes, d’ailleurs, s’accordent à placer ce produit au centre des préoccupations de l’ensemble des parties prenantes! marocaines.! ! Il est important de mentionner que le secteur écotourisme est généralement associé,! pour ne pas dire confondu au développement du tourisme de nature, vert, rural. Même si on ne dispose pas de statistiques fiables concernant ce marché, il faut avouer que l’écotourisme représente une niche qui reste compatible avec une clientèle bien déterminée.! Ainsi et au-delà de la confusion dans les définitions à accorder à ce segment du tourisme au Maroc,! le ministère donne un chiffre de 150 000 visiteurs par an, dont 50% pour la seule destination de! l’Atlas et 30% pour le produit désert! ! Face à la demande des marchés émetteurs de plus en plus sensibles à la démarche environnementale, les établissements touristiques marocains sont obligés de s’adapter. En 2012, 57 d’entre eux ont obtenu l’éco-label international ''Clef verte’'! ! A en croire le ministre marocain du tourisme, Lahcen Haddad, plus de 10 millions de touristes ont visité le Maroc en 2013, soit une hausse de 7% par rapport à 2012.! Le secteur touristique au Maroc, qui génère plus de 60 milliards de dirhams de recette, soit 5,5 milliards d’euros, est le deuxième contributeur du PIB. Il se situe à 8%, derrière l’agriculture, et emploie près de 500 000 personnes sur un total de plus de 32 millions d’habitants! Les villes les plus visitées sont Marrakech- Agadir-! - 1099 hôtels à Marrakech! - 103 hôtels à Agadir ! 10RAPPORT D'ACTIVITÉ - CDI
  11. 11. - 57 hotels ont le label « the Green Key »! ! ! Moyens de locomotion pour les touristes à Marrakech- Ranat: sensibilisation à la pollution! ! ! La wilaya de la région Marrakech Tensift-Al Haouz, le conseil de la ville de Marrakech et le conseil régional de l’Ordre des architectes en partenariat avec le Centre de développement de la région de Tensift ont organisé récemment avec le soutien de «Diputacio Barcelona» une journée de réflexion sur «La circulation à Marrakech : situation actuelle et perspectives d’avenir». ! Cette journée a été programmée pour identifier les problématiques relatives à la circulation dans la cité impériale et les démarches à adopter pour améliorer la qualité de vie, le trafic routier et la qualité de l’air. Ainsi, plus de 120.000 véhicules circulent dans la cité ocre, soit une croissance évaluée à 4% par an. ! Par conséquent, d’après des substances toxiques relevées par la Fondation MohammedVI pour la protection de l’environnement, la qualité de l’air propre à Marrakech demeure au-dessous des normes établies par l’Organisation internationale de la santé. Un constat qui incite à plus de vigilance. «Marrakech est la ville des véhicules à deux roues, 170 .000 motocyclettes et 40.000 vélos ont été recensés dans le cadre de l’étude relative au plan de déplacement urbain! ! Le marché du transport ! ! La marche à pied est incontournable pour visiter Marrakech et notamment les souks ou la médina. Mais un certain nombre de lieux intéressants sont un peu éloignés de la ville nouvelle ou de la Médina, alors quelles sont les solutions ?! ! DEUX-ROUES! Une bonne formule pour découvrir Marrakech est la location de deux-roues. ! propose un VTT, très bon état, 18 vitesses, pour 50dh la demi-journée et 75 dh la journée.! 11RAPPORT D'ACTIVITÉ - CDI
  12. 12. ! ! CALECHE! La calèche est une façon agréable de découvrir Marrakech et pas spécialement onéreuses.! Elles circulent dans toute la ville, environ de 7h à minuit. Il faut compter environ 75 dh pour une heure de calèche et 200 dh pour une après-midi. ! ! Taxis Marrakech! Beaucoup de Marocains ne possédant pas de voitures, les taxis sont d'usage fréquent et vraiment pas chers.! un petit taxi ne peut pas transporter plus de trois personnes. Il est quasi impossible de passer outre cette règle, les policiers sont vigilants et les peines lourdes pour le chauffeur. coûte 8 dh.! Les grands taxis, de vieilles Mercedes blanchâtres, transportent six passagers, deux sur le siège avant et quatre à l'arrière.. ! ! BUS LOCAL! La ville de Marrakech est très bien desservie par ses bus relativement neufs. Le trajet coûte 3 dh et il faut prendre le ticket à l'intérieur du bus. ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! 12RAPPORT D'ACTIVITÉ - CDI
  13. 13. LÉGISLATION ! ! ! ❖ Aucun texte spécifique national ne réglemente spécifiquement la circulation des engins à roulettes (rollers, trottinettes, skateboards, planches ou patins à roulettes). Cette activité n'est pas assimilée à un moyen de transport, mais à un jeu, y compris si les engins à roulettes sont mus par l'énergie électrique: code de la route R412-34! ! ❖ Le port du casque semble obligatoire! ! ❖ Une demande de chaque ville semble nécessaire: les maires peuvent interdir ou autoriser.! ! ❖ Une des démarches importantes est de discuter avec les villes sur l’installation possible de bornes de recharge des appareils. Ainsi que les hôtels.! ! ❖ Le droit Marocain trouve sa source sur le droit français (après la loi de Dieu et la loi du Roi), sur les textes de droit il n’y a pas de spécificités spéciales : voir entre le piéton et la mobylette. Mais la règle peut être coutumière sur la ville, il faut donc prendre des rendez vous avec les différentes instances.! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! 13RAPPORT D'ACTIVITÉ - CDI
  14. 14. RÉSULTATS DES ENTRETIENS CLIENTS! ! ! Afin de mener a bien l’étude de marche hôtelier marocain, nous avons mis en place une étude qualitative en proposant un questionnaire a plusieurs individus ayant le profil d’un client potentiel. ! ! Les interview réalisées ont durée en moyenne 30 minutes, elles ont été faites par téléphone et en face a face.! ! Deux propriétaires d’hôtels ont été interrogés ainsi qu’un directeur d’hôtel, les trois sont des établissements de haut de gamme.! Après la présentation du flyer de TROT-Lib, les trois personnes interrogées étaient toutes d’accord sur le fait que le projet été très porteur du fait de son caractère écologique et de sa facilité d’utilisation.! ! Il a été souligné, que les principaux atouts du produit sont un investissement peu couteux, un caractère pratique, ainsi qu’une facilité d’utilisation et de prise en main. De plus, la clientèle visée est ici très large, elle englobe aussi bien les adultes que les enfants.! ! Les personnes interrogés étaient aussi très confiantes et intéressé du fait que le projet n’a que très peu de contraintes en terme de réglementation étant donner que la circulation en trottinette électrique est toléré, elle ne requiert pas de permis, une simple assurance peu être prise par l’hôtel.! ! Il n'y aucun concurrent potentiel sur ce marché a l’heure actuel au Maroc et des aides étatiques tel que des exonérations fiscales sur l’activité de location peuvent être éventuellement envisagés si un dossier est déposer par les hôtels a une commission au prés du ministère.! ! Néanmoins, certains points on fait l’objet de réticences, c’est le cas pour l’autonomie des trottinettes (en cas d’utilisation sur un long trajet ou durant toute une journée), la longévité de l’équipement a long terme.! ! ! 14RAPPORT D'ACTIVITÉ - CDI
  15. 15. ! Il a été notamment demander si la société procuré un suivis et un service après vente pour son équipement, ainsi qu’une garantie.! ! Le prix a la location a aussi été aborder, étant donner que la location d’un scooter en zone touristique coute en moyenne 8 a 15 euros par jour, assurance comprise, il nous a été demander si les prix serait au moins 30 a 40% plus bas ce qui rendrait la trottinette compétitive en terme économique.! ! Un des interlocuteurs a également justifié le prix qui se doit d’être plus bas étant donner qu’un scooter peu être utilisé par deux personnes alors qu’une trottinette électrique n’est utilisable que par une personne, d’ou la contrainte de baisser suffisamment le prix même si elle ne requiert pas de carburant.! ! ! ! Les questions posées : ! ! ! - Les principaux attraits que vous trouvez a notre projet ?! - Que peuvent être selon vous les inconvénients majeurs ?! - Que pensez vous de l'attrait écologique qui apporte une réel valeur ajouté face a la concurrence sur la location ‘’normal'' ?! - Votre avis sur le positionnement en terme de prix ?! - Le projet est il viable selon votre expérience ?! - Etant donné qu’il n’y a pas de concurrence direct, sériez vous prêt a vous lancer sur le projet ?! - Pensez vous que nous pouvons apporter une solution durable aux besoin de mobilité des clients étrangers dans les hôtels ?! ! ! ! ! ! ! ! 15RAPPORT D'ACTIVITÉ - CDI
  16. 16. ! ! ! CONCLUSION ! ! ! ! Grâce à l’étude de chacune des caractéristiques précédemment citées du marché marocain, nous pouvons nous rendre compte des nombreuses qualités du produit qui seraient favorables à son implantation sur le marché. ! Le Maroc est un pays en phase de devenir l’une des plus grande destination touristique du bassin méditerranéen et présente de nombreux avantages en termes de développement comme par exemple le projet Plan d’azur. ! Tout au long de notre étude nous avons pu voir certain points comme notamment l’aspect écologie qui semble être l’atout majeure de la trottinette électrique, le prix qui semble être en accord avec les attentes des consommateurs, la simplicité d’utilisation, l’originalité du projet qui est intéressante du point de vue des clients potentiels. ! ! Les entretiens que nous avons eu avec les clients potentiels ont été la plus grande source d’information puisqu’elle prend directement en considération les motivations précise des prospects. Elle nous montre que ceux-ci semblerait être intéressé par l’acquisition de ce mode de transport écologique pour leurs hôtels. ! De plus, les personnes interrogées tous souligné le point positif du produit : L’écologie. ! ! Selon nos premières analyses, le projet de mettre en place la location pour les touristes de trottinettes électriques pour les touristes , nous permet de pouvoir avancer :! ! ❖ Le projet est viable! ❖ Il peut avoir un accueil favorable des autorités! ❖ Peut être considéré comme « innovant » pour les touristes et ludique! 16RAPPORT D'ACTIVITÉ - CDI
  17. 17. ❖ Les villes de Marrakech et Agadir peuvent être propices à la location pour touristes mais la ville de Rabat, nous conseillons plutôt aux locaux.! ! ! ! ! Il nous faut maintenant, regarder :! ! ❖ La réglementation plus en détails en présence de professionnel du droit ! ❖ L’exportation, les droits de douanes et le transport ! ❖ L’accueil des hébergements sur place! ❖ L’acceuil des touristes! ❖ Pour ce faire il nous faut nous rendre sur place et selon une grille d’interviews interrogés des sites et touristes! ! 17RAPPORT D'ACTIVITÉ - CDI

×