Mediaplanet_Senior_

69 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
69
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mediaplanet_Senior_

  1. 1. MichelCymes Sesconseilssantépour«bienvieillir» Une édition thématique réalisée par Mediaplanet WWW.BIENVIEILLIR.CH MAINTIEN À DOMICILE Conserversonautonomie04 ALIMENTATION Lesseniors fidèlesàlaqualité09 RETRAITE Offrez-vous unesecondevie10 Senior PUBLICITÉ Le spécialiste Bico en Suisse Romande Home Literie J.J. Rousseau 5 1800 Vevey 021 / 922 18 00 www.home-literie.ch Home Literie Mauverney 18 b 1196 Gland 022 / 364 54 64 Offre spéciale Bico jusqu'au 11 juin 2016 Ouvert Dimanche 5 juin de 9h à 18h Garantie 10 ans matelas Bico dès 629,- lit complet dès 5495,- 160x200cm. livré monté PHOTO: NATHALIE GUYON
  2. 2. MEDIAPLANET2 WWW.BIENVIEILLIR.CH DANS CETTE EDITION Tourisme En route pour le dynamisme 05 Nutrition Comment baisser son taux de cholestérol? 08 Managing Director: Fredrik Colfach Production et Direction Editoriale: Marcel Koller Layout et retouche d’images: Janine Simmen Project Manager: Mehdi Traifa Business Developer: Carina Martins Regional Manager: Virginie Loertscher Coordonnées: Tel: +41 (0)21 320 67 30 E-mail: redaction.ch@mediaplanet.com Impression: CIE Centre d’Impression Lausanne Distribué avec:Le Matin Dimanche Photos: iStock/DR Cessons de caricaturer la vieillesse! A force d’alerter sur le défi que représente le vieillissement,les politiques publiques en viennent à réduire nos aînés à un problème à résoudre. A l’inverse, les publicitaires renvoient l’image idéalisée de seniors actifs, reniant la fragilité, qui caractérise également les années qui passent. Camille-Angelo Aglione Secrétaire romand des EMS (CURAVIVA Suisse) Les années qui passent sont comme autant de pas vers une nouvelle aventure. Jamais dans l’histoire nous n’avons vécu aussi longtemps et en aussi bonne santé! Quelle heureuse nouvelle,voilà qui de- vrait être célébré et pourtant… A lire les ouvrages spécialisés et les articles de presse, on constate qu’au mieux la vieillesse est un défi, au pire c’est un combat. Tels de vaillants soldats, les politiques partent à l’assaut du «tsuna- mi gris» tandis que les seniors avisés compulsent les «guides du vieillisse- ment réussi». Sans sombrer dans l’an- gélisme, ne pourrait-on pas considé- rer les années qui passent comme une grande randonnée? Un événement pal- pitant, dont on sait que certains pas- sages seront difficiles, mais qui tan- dis que l’on prendra de la hauteur nous offrira de splendides panoramas. Une telle excursion se prépare en effet: on se renseignera sur les refuges de mon- tagne; on anticipera une météo éven- tuellement chagrine et l’on s’équipera en conséquence, mais l’on marchera le sourire aux lèvres. Ce changement de point de vue doit éga- lement être celui de la société. Certes, les «seniors» comme on les appelle, ont de- puislongtempsrévolutionnél’imagedela retraite.Voyages, voitures, médias, la pa- noplie complète des biens de consomma- tion se décline désormais à destination des plus âgés. Ces évolutions ne doivent cependant pas cacher l’essentiel: la vieil- lesse n’est ici valorisée que lorsqu’elle est active, lorsqu’elle correspond à l’idéal de la jeunesse. Quant à ceux qui ne peuvent plus suivre, devenus invisibles, ils ne se sentent plus utiles, quand ils ne laissent pas tout simplement leur raison au ves- tiaire,àquoibon? Certes les défis ne doivent pas être niés. Notre société vieillissante ques- tionne les systèmes de financement des retraites. En valorisant parfois à l’extrême notre désir d’autonomie, on en vient à préférer l’aide de l’Etat au soutien des proches et de la famille (de peur d’être un poids, de déranger). En refusant de voir l’image entière, on en vient à rendre invisibles celles et ceux qui sortent du cadre. Sans le vouloir, les politiques publiques aggravent encore le mouvement. En considérant la prise en charge des personnes âgées comme un défi, elles stigmatisent encore un peu plus une partie de la population qui s’en serait bien passée. En insistant sur l’augmentation des coûts, elles culpabi- lisent encore un peu plus celles et ceux qui n’ont d’autre choix que de recourir aux soins. En se focalisant sur les sys- tèmes, elles en oublient ce qui se cache derrière les graphiques: des vies hu- maines, des histoires mais surtout des destins. Et nous voici devant les statistiques de tel canton se félicitant d’un taux d’institutionnalisation au plus bas, grâce au développement de soins à domicile. Et tant pis si derrière cette image se cachent parfois des personnes dont les derniers contacts sociaux ré- sident dans le passage quotidien d’un soignant chronomètre en main. Pour- tant, tant les compétences que les idées sur le terrain ne manquent pas. Para- doxalement, c’est en mettant provisoi- rement de côté les coûts que des solu- tions plus économiques émergeront, c’est en acceptant de sortir des grands modèles que l’on s’assurera que chacun y trouvera sa place. Les solutions sont là, le vrai courage politique réside dans le fait d’accepter de les regarder et ac- cepter que le monde ne se divise pas en deux catégories: ceux qui réussissent leur vieillissement et les autres. Considérez cet éditorial comme un appel à dépasser cette binarité stérile. Vieillir n’est pas seulement l’image d’Epinal que nous renvoient les publi- citaires. Mais vieillir ce n’est pas non plus qu’une lente progression vers un état de dépendance coûteuse envers la société. Les années qui passent sont comme autant de pas vers une nouvelle aventure. Inspirez-vous des pages sui- vantes pour remplir votre sac à dos et partir à la découverte de l’avenir,vierge territoire dont l’exploration n’appar- tient qu’à vous! Décider de sa vie jusqu’à la fin Prendre ses dispositions à temps peut être très simple, grâce au dossier de Caritas. Il contient tous les documents importants, des directives anticipées au règlement de votre succession. Afin que vous puissiez régler vos dernières volontés, de la manière dont vous organisez votre vie, conformément à vos souhaits. Il n’est jamais trop tôt pour faire les bons choix. Le bon moment, c’est maintenant. www.caritas.ch/prevoyance Tél : +41 41 419 22 22 Fax : +41 41 419 24 24 Courriel: info@caritas.ch Décider de sa vie jusqu’à la finDécider de sa vie jusqu’à la fin Prendre ses dispositions à temps peut être très simple, grâce au dossier de Caritas. Décider de sa vie jusqu’à la fin Caritas Suisse Adligenswilerstrasse 15 Case postale CH-6002 Lucerne Nom Prénom Rue / n° NPA / Localité Téléphone Signature Date Oui, j’aimerais étudier ces questions à temps et commande : ex. Dossier complet avec dossier : directives anticipées, mandat pour cause d’inaptitude, règlement des dernières volontés, guide du testament (CHF 28.– / ex.) ex. Offre combinée avec dossier : directives anticipées et mandat pour cause d’inaptitude (CHF 24.– / ex.) Documents uniques : ex. Directives anticipées (CHF 16.– / ex.) ex. Mandat pour cause d’inaptitude (CHF 16.– / ex.) ex. Règlement des dernières volontés (CHF 8.– / ex.) ex. Guide du testament (CHF 6.– / ex.) Me16 PUBLICITÉ Suivez-nous MediaplanetSwitzerland @MediaplanetCH @mediaplanetch mediaplanetchMediaplanetCH Évasion Retrouvez en image les destinations préférées des seniors sur bienvieillir.ch EN LIGNE deCamille-AngeloAglione
  3. 3. MEDIAPLANET3 WWW.BIENVIEILLIR.CH PREVOYANCE Nos obsèques, c’est notre affaire A envoyer à l’adresse d’Aléa Prévoyance Funéraire SA de votre choix ou par e-mail à alea@pfg.ch Je désire recevoir votre documentation sans aucun engagement de ma part Nom................................................................... Prénom............................................................... Adresse............................................................... NPA / Lieu........................................................... Le testament obsèques d’Aléa Prévoyance Funéraire SA vous donne le moyen de décider de la façon dont doivent se dérouler vos obsèques : cérémonie civile ou religieuse, inhumation ou crémation, choix de la sépulture, du culte, du lieu, du cercueil, des fleurs, etc… Tout ce qui concerne l’organisation et le coût de vos obsèques fait l’objet d’un contrat en bonne et due forme que vous pouvez régler en une ou plusieurs fois. Le testament obsèques vous garantit que vos décisions seront respectées à la lettre. Dès que vous avez signé votre testament obsèques, personne d’autre que vous ne peut le modifier ou l’annuler. Il est unique et personnel. Avec le testament obsèques, vous êtes assuré que vos proches n’auront à s’occuper d’aucune question financière ou d’organisation. Vos volontés seront respectées. Aucun supplément, en ce qui concerne les prestations des pompes funèbres, ne pourra leur être réclamé. C’est ce qui fait l’originalité de votre testament obsèques. À vous-même comme à vos proches, votre testament obsèques apporte la tranquillité qui seule permet de ne penser qu’à la vie quotidienne. Un testament obsèques avec Aléa Prévoyance Funéraire SA vous apporte la garantie de la plus grande société de prévoyance funéraire de Suisse. C’est aussi pour cette raison que des milliers de personnes ont choisi de lui faire confiance. Aléa Prévoyance Funéraire SA collabore avec les Pompes Funèbres Générales SA – Edmond Pittet – ses filiales et succursales dans le canton de Vaud et en Suisse Romande Rue du Maupas 6, 1004 Lausanne Rue St-Roch 19, 1004 Lausanne Rue du Pont 30, 1820 Montreux Av. de Vertou 8, 1110 Morges Rue du Collège 17, 1260 Nyon Rue Sainte-Claire 8, 1350 Orbe Route d’Yverdon 23, 1530 Payerne Av. des Alpes 2, 3960 Sierre Av. des Mayennets 12, 1951 Sion Bd Paderewski 12, 1800 Vevey Rue des Moulins 39, 1400 Yverdon 1606_lematin_dimanche Aléa Prévoyance Funéraire SA 021 342 20 00 www.alea-pfg.ch Alea Prévoyance Funéraire SA est la plus ancienne et la plus importante société de prévoyance funéraire en Suisse romande Penser à soi et à ceux que nous laissons La prévoyance funéraire nous concerne toutes et tous. La prévoyance funéraire est un acte d’amour. Penser à soi- même, ainsi qu’à celles et ceux que l’on laisse derrière soi, relève en ef- fet autant de l’altruisme que de la res- ponsabilité individuelle. En signant un contrat de prévoyance, l’on soulage sa famille et ses proches de toute charge administrative et émotionnelle qui leur incombera en cas de décès. Les mentalités ont évolué. De nos jours, il n’est plus question seulement de se décharger de ses préoccupations ma- térielles. Tout un chacun a la possibi- lité de laisser des dispositions précises quant aux domaines suivants: admi- nistratif, organisation des obsèques, accueil de la famille, lieu de recueille- ment avant la cérémonie, accompa- gnement des proches lors de la céré- monie. Une fois déterminées,vos funé- railles peuvent être réglées à l’avance, y compris par mensualités. Cela per- met une sécurité financière: les prix et conditions étant arrêtés à l’avance, il n’y a plus de surprises par la suite pour vos proches. Les institutions de prévoyance répondent à des questions pratiques: quel médecin choisir pour constater votre décès? Quelle est votre détermination par rapport à l’achar- nement thérapeutique? Vous pourrez préciser qui sera averti au moment de votre décès, de quels habits vous sou- haitez être revêtu, dans quel lieu dé- sirez-vous reposer jusqu’à la cérémo- nie, quelles seront les personnes qui se recueilleront à la Maison funéraire. Culte, messe, cérémonie laïque, ac- compagnement musical, vous pouvez tout régler dans les moindres détails. Et, bien entendu, vous déterminerez si vous souhaitez une crémation ou un enterrement. Pour réaliser votre pré- voyance funéraire, vous pouvez comp- ter sur des personnes profondément sensibles à vos attentes et expérimen- tées dans l’accompagnement. ©Tdh/Favre ©Tdh/CélineMichel Siège | Hauptsitz | Sede | Headquarters Avenue de Montchoisi 15, CH-1006 Lausanne T +41 58 611 06 66, F +41 58 611 06 77 E-Mail: info@tdh.ch, CCP/PCK: 10-11504-8 «En rédigeant mon testament, j’ai envie d’apporter ma petite pierre à l’édifice du monde de demain. Je fais confiance à Terre des hommes qui contribue à rendre meilleur l’avenir des enfants d’aujourd’hui qui seront les adultes de demain. Mon dernier cadeau sera le plus beau!» Anne Dominique Walther Membre puis vice-présidente du Conseil de fondation de Terre des hommes de 2003 à 2014 Calculez votre part d’héritage disponible sur www.tdh.ch/testament. Commandez gratuitement nos guides des successions en contactant votre partenaire: Vincent Maunoury, T +41 58 611 07 86, vincent.maunoury@tdh.ch. Votre dernier cadeau sera le plus beau. Avec un héritage ou un testament, vous aidez les enfants vulnérables et leur redonnez le sourire. Faites de votre dernier cadeau un investissement durable pour leur avenir et soutenez une cause qui vous tient à cœur. des sommes récoltées sont directement affectées à nos programmes, donc aux enfants. Les frais administratifs sont limités au maximum. Votre don atteint son but 2,1mio. 36 de bénéficiaires. pays d’intervention. 86% 32 projets santé. 73 projets protection. Ensemble, donnons à ces enfants l’espoir d’un avenir meilleur! 160524_Tdh_AnnLegs_290x213_Fr_MatinDim.indd 1 5/24/2016 4:16:55 PM PUBLICITÉ PUBLIREPORTAGE deChristianMaillard
  4. 4. 4 WWW.BIENVIEILLIR.CH MEDIAPLANET MAINTIEN A DOMICILE PORTE DE BAIGNOIRE PORTE POuR BAIGNOIRE ExIsTANTE sANs DémONTAGE APPEl GRATuIT 0800 725 725 WWW.hysEcO.ch AvANT APRès PUBLICITÉ De nombreux seniors souhaitent rester à la maison même lorsqu’ils commencent à perdre légèrement leur autonomie. Des solutions architecturales existent. Rencontre avec Valérie Koenig, conseillère romande en architecture adaptée. Avec l’âge, il est nécessaire de procéder à quelques aménagements techniques dans son quotidien. Grâce à ceux-ci, la vie peut suivre son cours de la manière la plus normale possible. Quels sont généralement les premiers travaux à entre- prendre lorsque l’on vieillit? Nous commençons d’abord par sup- primer les obstacles les plus impor- tants. C’est généralement le cas de l’accès s’il n’est pas de plain-pied. Il faut alors, par exemple, installer un ascenseur ou un monte-escaliers. Vient ensuite l’adaptation des sani- taires. Cela peut aller de l’installa- tion d’une simple barre d’appui pour éviter les chutes jusqu’à la mise en place de rehausseur pour les toi- lettes ou une porte dans la baignoire et un siège. Ces travaux peuvent-ils toujours être réalisés? Il y a la question du financement qui n’est pas anodine. Il est nécessaire d’avoir quelques économies à consa- crer à ces adaptations même si cer- tains organismes peuvent contri- buer aux transformations les plus urgentes et indispensables. Ensuite, si la personne est locataire, l’accord de la régie ou du propriétaire sera indispensable. Là encore, certaines associations ou les services sociaux peuvent apporter une contribution. Ces transformations sont-elles souvent interdites aux locataires? J’ai l’impression que les proprié- taires immobiliers comprennent de plus en plus l’importance d’accor- der ce genre de modification et éga- lement la plus-value que cela amène au logement. Le besoin d’apparte- ments adaptés à des locataires en perte d’autonomie est grandissant. A partir de quel moment faut-il absolument agir? Dès que l’on sent que les tâches du quotidien se compliquent, la visite d’un conseiller spécialisé avec une ergothérapeute est indiquée.Il s’agi- ra parfois simplement d’apprendre à réaliser quelques gestes différem- ment. Ensuite, il vaut mieux assurer son quotidien avec quelques aména- gements plutôt que de devoir tout adapter après une chute qui res- treint l’autonomie. Qu’en est-il des instruments de surveillance? C’est vrai qu’un détecteur de chute ou de malaise peut rassurer la fa- mille, mais le principal intéressé ne souhaite parfois pas être trop sur- veillé. Les nouvelles technologies se développent vite, mais les gens ne sont pas tout à fait prêts à ce type de technologie. Pour une personne fragili- sée,à fort risque de chutes ou avec des antécédents de ma- laise cardiaque, un service d’alarme est fortement recommandé. Il s’agit même parfois d’une condition pour un retour à la maison après un sé- jour à l’hôpital.Pour rappel,il consiste en un interphone relié à la centrale des médecins de garde. La personne porte alors chez elle un système d’appel sur simplepressiond’unboutonavec,siné- cessaire,un détecteur de chute.Ce sys- tèmeimpliqueensuitedeproposertrois contacts de personnes proches géogra- phiquementpouvantêtrealertéesparla centralepourvérifierrapidementcequi s’est passé.Ensuite,en cas de nécessité, l’ambulanceestappelée. Faciliter le quotidien Le choix de la bonne canne,du bon ap- puiroulantvoiredufauteuiladaptéetsa personnalisation offriront un outil pré- cieux de liberté à celui qui en profitera. Il arrive également très souvent que les moyens auxiliaires soient simplement de petits accessoires,utiles notamment pour se relever,s’habiller,se tenir ou se laver.De tout petits objets mais qui font toute la différence lorsqu’ils sont com- binés avec la volonté profonde de gar- der son autonomie.A noter que lorsque ces moyens auxiliaires ne sont pas rem- boursés par les assurances AVS ou AI,il est possible de faire appel à des organi- sationsspécialisées. «Ilfautdésormaisconstruire autourdesgens» Indépendance – Des solutions de plus en plus innovantes pour garantir l’autonomie des seniors. Devéritables solutionspourgarder sonautonomie deQuentinHonsberger deQuentinHonsberger Recevez gratuitement par la poste le GUIDE PRATIQUE DU MAINTIEN A DOMICILE. Tél. 021 633 71 71
  5. 5. MEDIAPLANET WWW.BIENVIEILLIR.CH 5 TOURISME PUBLICITÉ Liberté, pouvoir d’achat accru, forme physique entretenue: lesseniorsd’aujourd’huiontlabougeotte. Nelaissezpasvosdouleurs vouspriverdesjoiesdelavie! La vieillesse à venir ne sera plus celle d’il y a vingt ou trente ans: les seniors entre 60-90 ans vivront un 3e et 4e âge réussi pour autant qu’ils ne soient pas victimes de «tueurs silencieux» comme le surpoids et la sédentarité. Ceux-ci peuvent transformer votre vie et ce qui était avant un plaisir peut devenir un calvaire. L’excès de poids et le manque d’exercice favorisent l’usure prématurée des articulations et provoquent l’arthrose qui frappe la moitiédesplusde65ans.Lamobilitéreposantsurlesdeuxplusgrandesar- ticulations,les hanches et les genoux,c’est sans surprise que les douleurs decelles-cisontlesplainteslespluscourantesdèsquel’onprenddel’âge. L’humainnedisposepasdemoyensefficacespourfairetairetouteslesdou- leurs! L’étude «La douleur en Europe» a montré que 100 millions de per- sonnes souffrent de différents maux tous les jours et un adulte sur cinq souffre de douleurs chroniques. L’institut de recherche «IRDES» a aussi montré que «l’excès de médicaments fait peser des risques importants sur la santé des personnes âgées…en raison de la polymédication et la surve- nue d’effets indésirables et d’interactions médicamenteuses,etc.».Ainsi, bienquelamédecineaitfaitdenombreuxprogrès,laprisedemédicaments pour mieux gérer la douleur n’est pas toujours la solution,car un pourcen- tage important de patients se trouvent encore insuffisamment soulagés mêmeavecdepuissantsanalgésiques. Associer les médecines complémentaires pour traiter les douleurs! La médecine allopathique n’ayant pas toujours toutes les solutions,pour- quoi ne pas associer des médicaments naturels comme l’homéopathie qui peut se montrer très efficace, par exemple en diminuant l’intensité des douleurs notamment chez les personnes ne supportant plus les anti-in- flammatoires et la cortisone? Ou bien pourquoi ne pas utiliser d’autres thérapies comme l’acupuncture,l’hypnose,l’hydrothérapie ou l’ostéopa- thie qui ont fait leurs preuves pour soulager certaines douleurs et ainsi di- minuer les doses des médicaments conventionnels et leurs effets indési- rables?Enattendant,ilestànoterquelesmentalitéssontentraindechan- ger en Suisse. L’annonce de l’entrée des médecines complémentaires au CHUV pour 2017 permettra peut-être ainsi de découvrir des possibilités de traitementsnonconventionnelsmaisefficaces. Tourisme seniors – En route pour le dynamisme. On n’a plus le temps d’attendre Plus on avance en âge plus le temps passe vite.Cela s’explique par le fait que pour un enfant de 2 ans, une année représente la moitié de sa vie, alors que pour un sexagé- naire, cette même année n’en représente qu’un soixantième. A référence identique, perception différente. Arrivé à un certain âge, il est donc important de profiter de chaque instant, de faire au présent ce que l’onseraitenclinàdifférerparhabitude.In- terrogéssurcepoint,lesseniorslesplusac- tifs s’accordent à dire qu’entrer dans la cin- quantaine n’est pas une fin en soi,mais un début. Un nouveau chapitre dont le titre pourrait être: «Plaisir».En ce sens,la philo- sophied’Epicureestréellementpertinente. La mine réjouie de jeunes retraités que l’on croise parfois dans un amphi ou sur une plageexotiqueenestlapreuve. La jeunesse: un état d’esprit avant tout Loin d’être un phénomène de mode, les hobbies, le bénévolat, les études, la culture, les excursions et les voyages font de plus en plus d’émules chez les se- niors,y compris ceux qui sont encore ac- tifs sur le marché du travail.«Restervissé dans un canapé, c’est vraiment has been, nous confie Patrice, ce baby-boomeur de 62 ans au retour d’un périple dans le Sud-Est asiatique. L’important, c’est de rester jeune dans sa tête, ajoute-t-il en souriant».Associés aux progrès de la mé- decine, il est vrai qu’une bonne hygiène de vie et un état d’esprit positif ouvrent des horizons. Parmi ceux-ci, le tourisme arrivedansletoptendesactivitéslesplus prisées par les seniors. Sous forme d’es- capades à la journée, d’excursions ou de longs séjours,ce loisir a levent en poupe. Epanouissement pour tous Selon une étude d’Eurostat, les plus de 55 ans représenteraient 30% du tourisme européen, et les plus de 65 ans seraient les plus dépensiers en voyages. L’Of- fice suisse de la statistique nous indique quant à elle qu’en 2014, chaque résident de notre pays a entrepris en moyenne 2,9 voyages par an. Dans la tranche d’âge des 45-65ansetau-delà,lamoyenneestde2,6 voyagesparpersonne,avecunetendance à la hausse. Ces chiffres prouvent que les seniors bougent, prennent soin d’eux et participent activement au développe- ment économique du secteur des loisirs et de la culture. Le temps libre, le pou- voird’achataccru,l’accessibilitéauxnou- velles technologies et les «formules de voyages» avantageuses leur permettent de maintenir une vie sociale épanouis- sante. Autre fait marquant: les aînés du XXIe siècle recherchent désormais la mixité générationnelle. Plus question pour eux de rester confinés entre pairs. L’ouverture, le partage et la volonté de nourrir des projets au quotidien est le nouveau paradigme de cette génération que beaucoup de jeunes envient. Unepériodedesaviequi donnedesailesauxloisirs Informations et Réservations Rail Center MOB | www.mob.ch | info@mob.ch | tél +41 (0)21 989 81 90 TRANSPORTS MONTREUX - VEVEY - RIVIERA SA Offre spéciale dès 55 ans VEVEY - LES PLÉIADES Du 6 juin 31 octobre 2016 Offre combinée Train + menu dès CHF 35.- avec ½ tarif Mediaplanet seniors Pléiades 2016 172x143.indd 1 19.05.16 10:59 deEmmanuelViaccoz deJosephMartin
  6. 6. 6 WWW.BIENVIEILLIR.CH RENCONTRE Partir sans avoir rien dit? Quel dommage… Exprimez vos souhaits maintenant, de votre vivant. www.thanatosandme.ch 44, rue Ancienne CH-1227 Carouge, Genève T +41 22 301 02 44 contact@thanatosandme.ch PUBLICITÉ Le «bien vieillir» est un concept à la mode, mais qu’est ce qui se cache derrière cette idée? Derrière le bien vieillir se cachent des choses recommandables mais aussi beaucoup d’arnaques. Le «bien vieillir» signifie simple- ment prendre soin de sa santé.A côté de ça, il y a ceux qui essaient de pro- fiter de cette tendance pour faire de la médecine «anti-âge»,il faut se mé- fier de cette médecine «anti-nature». A partir de quel âge doit-on être plus vigilant avec sa santé? Dès le plus jeune âge! Sauf que quand on est jeune, ce discours ne passe pas. C’est généralement à partir de la quarantaine que les gens font plus attention car ils commencent à res- sentir la fatigue des excès, sauf qu’il vaudrait mieux éviter d’attendre que le corps nous envoie ce type d’alertes. Est-ce que vous êtes contre un verre de bon vin par jour (avec une sieste crapuleuse)? La sieste crapuleuse, c’est bon avec ou sans vin (rires) et ça fait du bien au moral! Pour le vin, un verre par jour ne pose pas de problèmes; le problème c’est l’interprétation de certains qui vont penser que si un verre c’est bien, alors quatre c’est Rester en forme, avoir l’air jeune et profiter de la vie à tout âge, ce n’est pas si difficile! LeDrMichelCymes,médecinetco-animateur stardel’émissionLeMagazinedelasanté, diffuséesurFrance5,adécidédefairedu«bien vieillir»unconceptsimpleetouvertàtous. Découvrezsesconseils. Ils sont de plus en plus à anticiper l’organisation de leurs obsèques. Focus sur les points essentiels à retenir. Lessecretsdu DrCymespour bienvieillir Penser à «l’après» pour mieux vivre «le présent» 1 Accepter la finalité Nousnesavonspasàquelmomentlafinitude noustendralamainpourunallersimpleversl’inconnu,maisnous pouvonsnousypréparerpsychologiquement.Cettedémarchepermet d’allégerlachargeémotionnelleetparconséquent, deprofiterd’une vieplusépanouissante. 2 Mettre en ordre ses affaires Banques,assurances,contrats, personnesàcontacter… touteslesinformationsimportantesdoivent êtrerenduesaccessibles.Ilenvademêmepourlesmotsdepassedes comptesinternetafinqu’ilspuissentêtredésactivés.Letravaildela familles’entrouveainsigrandementfacilité. 3 Faire part de ses souhaits pour les funérailles Souvent désemparées,lesfamilless’enremettentalorsauxprofessionnelspour desidéesdecérémonies.Cependant,nouspouvonsquitterlemondeà notremanièreenmarquantcetteétaped’uneempreintepersonnelle :choisirlelieudelacérémonie,lamusique,lediscours,ledécor,une vidéo… l’idéalétantdecentralisernossouhaitsdansundossier.C’est uninestimableservicequenouspouvonsrendreànosproches. 4 Rédiger ses dernières volontés Pourtoutcequiconcernele partagedevotrepatrimoineetd’unpointdevuelégal,rienneremplace letestament.Unnotaireouunofficierpublicesttoujoursdebon conseilpournousaideràlerédiger. 5 Vivre pleinement sa vie Profiterdumomentprésentavecses prochesets’accorderdespetitsplaisirsauquotidiendansunsentiment permanentd’accomplissementetdebien-être. ORTHOPÉDIE PODOLOGIE BANDAGE Fabrication sur mesure Conseil à la clientèle Cabines d’essayages Exécution rapide 98 route de Chancy à Onex Horaires: 8h30-18h du lundi au vendredi www.cite-generations.ch www.egg-ortho.ch Tél. 022 310 16 07 EGG Orthopédie CITÉ GÉNÉRATIONS-MAISON DE SANTÉ A 10 min. de Bel-air tram 14 arrêt Bandol Travail avec: AI/AMF/SUVA/Assurance privée EGGA2113x143.indd 1 24.05.16 08:59 Le Dr Michel Cymes est à retrouver le mardi 7 juin à 20h45 dans le documentaire diffusé sur France 5,Enquête de santé: accidents vasculaires cérébraux,les bons réflexes,suivi d’un débat en direct. deMarinaBorriello
  7. 7. MEDIAPLANET La Nouvelle Roseraie Le Chalet Florimont Le N° 1 des SÉJOURS de VACANCES SENIORS ! Situées sur la Riviera et dans le Chablais vaudois, deux Maisons de Vacances pour votre bien-être. Chambre en pension complète dès CHF 115.- par jour, animations et excursions incluses. Renseignements et inscriptions : 022 420 42 90 de 8h30 à 12h www.maisonsvacances.ch maisonsvacances@hospicegeneral.ch Plutôt lac ou montagne ? PUBLICITÉ mieux… Il faut simplement savoir s’arrêter. Est-ce que le manque de sommeil influe sur le vieillissement? Oui,le sommeil a été inventé pour ré- cupérer: si on ne dort pas,votre orga- nisme et votre cerveau ne récupèrent pas; ils sont donc plus fragiles et dé- génèrent plus vite. Quelles activités sportives faut-il privilégier après 50 ans? Il n’y a pas de sport à bannir, il faut simplement considérer que votre cœur et vos articulations ont 50 ans. Il faut donc faire du sport en fonction de votre entraînement et de ce que votre corps est capable de supporter. Côté alimentation, faut-il modifier ses habitudes avec l’âge? Seulement si les habitudes alimen- taires sont mauvaises, sinon, faites- vous plaisir! Le maître mot, c’est l’équilibre. On dit souvent: «Rester jeune, c’est dans la tête»! Qu’en pensez-vous? C’est vrai, mais ça passe par le sport: si on est bien dans son corps, on est bien dans sa tête et on fait automa- tiquement plus jeune.L’activité phy- sique est essentielle pour l’estime de soi,elle nous pousse à nous dépasser, c’est une source de satisfaction qui rejaillit à l’extérieur. Faut-il s’aider des compléments alimentaires? Si on a une alimentation équilibrée, les compléments alimentaires ne servent à rien! Vous avez écrit un livre intitulé «Vivez mieux et plus longtemps», Ed. Stock, il regorge de conseils pratiques, pouvez-vous nous en donner trois? Numéro un: bouger ses fesses! Trente minutes de marche par jour suffisent. En deux, manger équili- bré et en trois, prenez du plaisir. On peut prendre du plaisir dans la vie en ayant un mode de vie sain! Que répondez-vous à ceux qui pensent qu’il est trop tard? Il n’est jamais trop tard! Même si vous commencez tardivement à suivre ces trois conseils,ce sera tou- jours des années de gagnées. Le «bien vieillir» signifie simplement prendre soin de sa santé. Le bien vieillir – Mythe ou réalité? Le Dr Cymes vous donne ses éléments de réponse.
  8. 8. 8 WWW.BIENVIEILLIR.CH MEDIAPLANET NUTRITION A partir d’un certain âge, il est normal de devoir surveiller son cholestérol. De quoi s’agit-il vraiment? Et comment faire? Voici enfin quelques explications! D’abord,même si la plupart des gens pensent que tout le cho- lestérol est mauvais pour la santé, il joue un rôle important à la santé du corps. Ce dernier l’utilise en effet pour construire des parois cellu- laires et sert à fabriquer de lavitamine D, de sucs digestifs et de nombreuses hormones. Votre corps ne peut pas fonctionner adéquatement sans une certaine quantité de cholestérol. Ce- la dit,il existe du «bon cholestérol» ou du «mauvais cholestérol». Le second, en excès, favorise la formation de la plaque qui vient boucher les artères et créer ainsi desAVC ou des accidents ou maladies cardiaques. Le bon cho- lestérol,lui,est bénéfique car il prend en charge le trop-plein de cholestérol dans les cellulesvers le foie.Ce faisant, il protège la santé cardio-vasculaire. Les médecins peuvent facilement vé- rifier quel est le taux de cholestérol dans le corps et surtout déterminer à partir de quelle quantité cela devient dangereux,selon le profil de risque de chacun. Facteurs divers Le taux de cholestérol est influencé par de nombreux facteurs tels que l’âge, le sexe, les habitudes alimentaires et sportives, la ménopause ou encore le patrimoine génétique. Aujourd’hui, plus de 30% de la population adulte en Suisse présente un taux de cholestérol élevé.Les seniors sont particulièrement concernés. A eux de réagir en fonction. De nombreuses personnes ne savent cependant pas que leur taux de cho- lestérol est trop élevé, car celui-ci n’en- traîne pas de symptômes immédiats et passe donc inaperçu. L’un des premiers conseils à donner est de surveiller son alimentation et surtout sa consomma- tion de graisses.En effet,un régime sain est une chose très importante et cer- tains stérols végétaux peuvent s’avérer d’une aide précieuse.Dotés d’une struc- ture comparable à celle du cholestérol, on les trouve par exemple dans les cé- réales, le soja ou encore le maïs. D’autre part, il est prouvé que ces stérols em- pêchent de manière efficace l’absorp- tion du cholestérol dans le système san- guin. Combinés à des extraits d’huile végétales, on obtient le soi-disant « es- ter de stérol végétal » qui se dissout très bien et peut ainsi être mélangé à des aliments tels que les produits laitiers. De toute évidence et se- lon les récentes études de l’OFSP (Office fédéral de la santé pu- blique) ces produits ne sont recommandés que pour les personnes ayant un taux de cholestérol élevé. Lutter contre le cholestérol: de bons réflexes à adopter Réduit votre cholestérol. Simple et efficace. www.emmi-benecol.ch Réduit votre cholestérol. Simple et efficace. Grâce aux précieux esters de stanols végétaux que contient Emmi Benecol® , la consommation quotidienne de ce yogourt à boire permet d’obtenir une réduction avérée du taux de cholestérol de jusqu’à 10% en trois semaines seulement! PUBLICITÉ deQuentinHonsberger Pyramide alimentaire – Une alimentation équilibrée pour réduire son taux de cholestérol.
  9. 9. MEDIAPLANET WWW.BIENVIEILLIR.CH 9 Santé, joies et plaisirssontétroitementliésàlaqualitédesproduitsquenousconsommons. Selon une étude financée par le Fonds national suisse de la recherche scientifique, les moyens financiers du consommateur influenceraient di- rectement la qualité du régime ali- mentaire (sic). De toute évidence, nous pourrions y ajouter trois autres facteurs, à savoir: l’importance qu’il accorde à la santé, à la saveur et au temps qu’il se donne pour en appré- cier les vertus sur les plans physique et psychologique. Prise de conscience Sans vouloir stigmatiser les dif- férentes générations, force et de constater que les habitudes alimen- taires diffèrent en fonction de l’âge. Ainsi, on ne s’étonnera pas si les se- niors sont plus exigeants que les adolescents et les jeunes adultes dans le choix d’un produit. Comme indiqué supra,le pouvoir d’achat des plus de 50 ans est supérieur à celui de leurs cadets, certes, mais les cri- tères santé et plaisir revêtent, di- sons-le encore, une importance si- gnificative à leurs yeux. Passé un certain âge, les consommateurs prennent conscience des effets de la nutrition sur l’organisme.Il ne s’agit plus de s’alimenter avec n’importe quoi, n’importe quand et n’importe comment. Que ce soit d’un point de vue nutritionnel ou guttural, ces néo-amateurs de bonnes choses re- cherchent désormais la qualité,avec son corollaire,le plaisir du goût. Une génération préservée Les personnes de 65 ans et plus sont quant à elles restées fidèles aux va- leurs sûres et à leurs saines habi- tudes alimentaires. Elles semblent avoir été préservées de la malbouffe qui, du temps de leur jeunesse, n’avait pas encore donné naissance à certaines pratiques alimentaires peu recommandables. Les produits de marque ont toujours fait partie du quotidien des aînés. Par ailleurs, ils apprécient certainement plus que d’autres les instants qu’ils s’ac- cordent à savourer des bons petits plats et des collations agrémentés de boissons tout aussi délicieuses. Sacralisation du goût et bonnes habitudes Histoire de bien commencer la jour- née,le petit-déjeuner reste pour eux un auguste moment avec son incon- tournable rituel dans lequel s’ins- crivent parfois les nouvelles du jour. Il en va de même pour le goûter,sous l’égide d’un chocolat, d’un thé ou d’un café dont la marque et la saveur ont traversé le temps. Leurs enfants et petits-enfants se réjouissent de partager avec eux ces moments de plaisir à l’occasion d’une fête, d’un après-midi de congé ou d’une visite dominicale. Fidèles à la qualité Si les ressources financières jouent effectivement un rôle important dans l’alimentation, il n’en demeure pas moins que la volonté de porter son choix sur des produits de qualité reste tout de même un état d’esprit, une preuve de maturité et de respect pour son organisme. Et c’est bien sou- vent au hasard d’une rencontre avec dame saveur qu’on finit par lui rester fidèle... Alimentation: les seniors champions de la qualité Instants bonheur – Prendre une petite pause pour savourer les produits de qualité. POUR BIEN DÉMARRER LA JOURNÉE www.facebook.com/incarom LA FORCE DU CAFÉ NATURELLEMENT RICHE EN FIBRES ALIMENTAIRES. LA DOUCEUR DE LA CHICORÉE UNE RECETTE INCHANGÉE ET PRODUITE À BÂLE DEPUIS 1957. PUBLICITÉ deEmmanuelViacoz ALIMENTATION
  10. 10. 10 WWW.BIENVIEILLIR.CH MEDIAPLANET RETRAITE Une belle ferme en Pro- vence,un superbe appar- tement au centre de Mar- seille ou une maison de bord de mer sur la Côte d’Azur. Les avantages d’une vie remplie de so- leil poussent de nombreux Suisses à passer leur retraite de l’autre côté de la frontière. Les villes moyennes de la façade Atlantique et de la côte méditerranéenne sont particuliè- rement prisées. Elles offrent un ex- cellent compromis entre qualité de vie, loisirs, infrastructures de santé et de transports. Choisir le meilleur bien immobilier Les résidences privées et maisons de retraite haut de gamme s’y sont for- tement développées ces dernières années. Les retraités suisses pro- fitent à la fois de l’envolée du franc suisse, qui augmente leur pouvoir d’achat et des banques helvétiques qui pratiquent des taux négatifs sur les dépôts. Plutôt que de payer pour laisser leur argent dormir sur leurs comptes en banque, les Suisses pré- fèrent venir investir dans l’immobi- lier. Les résidences pour seniors se trouvent sur Internet, les maisons et appartements à vendre ou à louer par l’intermédiaire d’un agent ou d’un portail immobilier. Demander conseil à des professionnels Avant d’acheter, un examen minu- tieux est indispensable, mais l’am- bassade et les consulats suisses sur place peuvent également re- commander l’adresse d’un avocat digne de confiance. Les profession- nels du secteur considèrent qu’il faut compter environ deux ans pour tout bien préparer et s’éviter trop de surprises désagréables. La proxi- mité avec la Suisse permet des for- mules intéressantes, en achetant par exemple un bien pour y séjour- ner durant une partie de l’année et le louer durant les périodes trop touristiques. Un grand choix est possible, de l’achat d’un logement pour ses vieux jours à la location d’une résidence de standing qui prévoit un accompagnement en cas de perte d’autonomie. Le plus im- portant est de s’adresser à des pro- fessionnels bien au fait des spécifi- cités de chaque pays et qui sauront conseiller le client au mieux de ses intérêts. Il existe des banques en Suisse actifs des deux côtés de la frontière permettant l’achat de ré- sidence en France à des conditions suisses. Assurance maladie garantie Pour ce qui concerne le régime d’assurance maladie, deux choix existent: choisir le régime fran- çais – privé ou public – ou le régime suisse. Dans ce dernier cas, vous pourrez être rattaché auprès du ré- gime français de sécurité sociale sans y verser de cotisations dans la mesure où votre retraite suisse fait déjà l’objet d’un prélèvement par l’organisme suisse débiteur de votre pension. Vous bénéficierez ainsi de la prise en charge de vos soins de santé selon la législation applicable en France. Les caisses maladie hel- vétiques peuvent toutefois propo- ser des produits pour les Suisses établis à l’étranger. Assurer sa retraite Les rentes AVS/AI des retraités suisses peuvent également être versées sans aucun problème sur un compte français. Mais atten- tion, depuis l’entrée en vigueur des accords bilatéraux, les préretrai- tés suisses n’ont plus la possibilité de cotiser facultativement à l’AVS s’ils sont domiciliés en France. Ce- la signifie, en cas de retraite antici- pée, que la rente vieillesse sera in- complète. Une année de cotisations manquante se traduit en principe par une réduction de la rente d’au moins 2,3%. Il faut également sa- voir que les personnes qui vivent à l’étranger au moment du versement de sommes d’argent provenant de la prévoyance professionnelle ou privée ne paient pas d’impôt sur le capital mais un impôt à la source. La Suisse a également conclu des conventions sur les doubles imposi- tions avec la France.Il est donc pos- sible d’en demander le rembourse- ment, avec à la clé, des avantages fiscaux considérables. Garder le contact Conserver des liens avec les amis et la famille restés en Suisse n’est sou- vent pas évident. Des organismes helvétiques, tels que des associa- tions humanitaires et sportives,des clubs traditionnels ou encore des groupes folkloriques existent dans beaucoup de régions en France. C’est l’occasion rêvée d’y rencontrer des compatriotes qui peuvent vous donner de précieux conseils pour faciliter votre retraite ensoleillée. Le sud du pays reste un lieu de séjour recherché par les retraités suisses, pour son charme et son climat. Tour d’horizon des détails à ne pas négliger avant de s’installer. Passersaretraite enFrance:lesoleil àpetitprix La French Riviera – Un lieu idéal pour une retraite bien méritée. deNicolasVelle
  11. 11. Un désir d’évasion en France? résidence secondaire* • Financement exclusif depuis la Suisse • Accompagnement dans l’expertise du bien et dans les démarches administratives Nous finançons votre *Voirconditionsenagence.*Voirconditionsenagence. 0800 829 830 www.ca-financements.ch
  12. 12. A tout âge de la vie, le CMD+I (Centre de Médecine Dentaire + Implantologie Dr. Rossier) vous propose une solution esthétique et fonctionnelle à vos problèmes dentaires. Si les dents, et parfois jusqu’à un âge avancé, sont en bon état, nos différentes techniques de blanchiment dentaire donnent, à moindre frais, d’excellents résultats (Thèse de doctorat Dr Sandrine Rossier Brunet) Dr. Sandrine Rossier Brunet Responsable du CMD+i A tout âge de la vie, le CMD+I (Centre de Médecine Dentaire + Implantologie Dr. Rossier) vous propose CMD+I Dr. Rossier Centre de Médecine Dentaire + Implantologie Dir: Dr. F. Rossier, ancien chef de clinique universitaire, Genève. 14 avenue Mon Repos, 1005 Lausanne (en face du parking Mon Repos) www.cmd-i.ch | 021.312.21.53 Les anciennes obturations à l’amalgame ne profitent évi- demment pas de ces techniques de blanchiment mais peuvent être facilement remplacées par des obturations en “matériau composite “ Par contre, lorsque les dents sont en mauvais état, une re- constitution par couronnes céramiques ou facettes céra- miques est une excellente solution. Cette technique (couronnes céramiques) permet aussi de remplacer quelques dents manquantes (pont ou bridge céra- mique) et donne des résultats parfaits, aussi bien sur le plan esthétique que fonctionnel. Et lorsqu’il n’y a plus de dents ? Nous pouvons proposer alors plusieurs solutions : • Une reconstitution complète, fixe, sur implants, donne au patient l’impression et le confort qu’il avait à ses vingt ans • Une autre solution, plus simple, permet de redonner le sourire au patient par la confection d’une prothèse par- tielle ou totale. Cependant, si au maxillaire supérieur, la prothèse totale est souvent satisfaisante sans pose d’im- plants, au maxillaire inférieur, par contre, la tenue de la prothèse est toujours plus problématique. Dans ce cas- là, la pose de deux implants (voire quatre) munis de bou- ton pression assure une bonne stabilité de la prothèse. A noter que tous les travaux sont exécutés par notre propre laboratoire, situé dans nos locaux, ce qui permet une étroite collaboration avec les techniciens-dentistes. Les retouches ou modifications esthétiques peuvent ainsi être faites im- médiatement sans devoir renvoyer le patient à un prochain rendez-vous. PUBLIREPORTAGE

×