DIAPOSITIVE_INDE

249 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
249
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

DIAPOSITIVE_INDE

  1. 1. LES MINORITÉS SEXUELLES EN INDE 1
  2. 2. Les naiká comme amants de toutes les créatures. Kotah State Rajasthan (1780). 2
  3. 3. Les naiká comme amants de toutes les créatures. Kotah State Rajasthan (1780). 2
  4. 4. LES SEXUALITÉS EN INDE Perception des sexualités dans les Indes À travers l’hindouisme : Une philosophie ambigüe, La pratique dans la société. À travers l’islam : Au Xe, Au XIIe. L’influence britannique Vivre sa différence sexuelle dans l’Inde contemporaine Une police persécutrice soutenue par l’Etat, Les minorités des minorités, Les traitements et les thérapies. Un militantisme en développement Le 7e art militant, Une prise de conscience sanitaire, L’immobilisme des intellectuels, Un militantisme contre. 3
  5. 5. PERCEPTIONS DES SEXUALITÉS DANS LES INDES À TRAVERS L’HINDOUISME : UNE PHILOSOPHIE AMBIGÜE Dans les principes : Une seule âme mais plusieurs vies, Une âme qui n’a ni genre, ni sexe. Une âme qui, selon les vies, change de genre. Dans la littérature ancienne : Dans le Kamasutra : l’Auparashtika. Auparashtika 4
  6. 6. Dans la littérature ancienne : Dans le Rajatarangini (chronique des rois du Cachemire), Dans le Shilapadikaram (texte des épopées tamoules), Dans le Valmiki Ramayana (texte mythologique). Dans les temples. Temple Khajurâho, Madhya Pradesh 5
  7. 7. PERCEPTIONS DES SEXUALITÉS DANS LES INDES À TRAVERS L’HINDOUISME : LA PRATIQUE DANS LA SOCIÉTÉ Une société soumise au dharma (devoirs temporels) du cycle de la vie, Des peines sévères prévus dans le Dharmashastras, Le brahmanisme orthodoxe s’appuie sur le Manusmriti : Écartement des Klibas (homosexuels, hommes castrés et impuissants), Condamnation de certaines pratiques sexuelles, Condamnations plus dures des rapports sexuels entre femmes. Exception dans l’Arthashastra (texte de lois laïque) qui punit plus sévèrement les actes sexuels entre hommes qu’entre femmes. 6
  8. 8. PERCEPTIONS DES SEXUALITÉS DANS LES INDES À TRAVERS L’HINDOUISME : LA PRATIQUE DANS LA SOCIÉTÉ L’homosexualité est moins punis que l’adultère et les relations sexuelles inter-castes, L’hétérosexualité est primordiale pour le cycle de la vie, L’homosexualité peut se vivre mais doit rester discrète, Pas de persécutions violentes ni d’exécutions vraisemblables comme en Occident. 7
  9. 9. PERCEPTIONS DES SEXUALITÉS DANS LES INDES À TRAVERS L’ISLAM Plusieurs écoles d’interprétation du coran et de la sounnah, dont : L’école hanbali, L’école hanafi. 8
  10. 10. PERCEPTIONS DES SEXUALITÉS DANS LES INDES À TRAVERS L’ISLAM : AU Xe SIÈCLE Introduction des cultures perse, turque et arabe, L’urbanisation rassemble les élites et favorise l’homo-érotisme, Les hommes se rencontrent : Sur les marchés, Dans les tavernes, Dans les maisons de divertissement, Dans les bordels, Et même auprès des tombeaux des saints de l’islam. 9
  11. 11. PERCEPTIONS DES SEXUALITÉS DANS LES INDES À TRAVERS L’ISLAM : AU XIIe SIÈCLE Création d’un courant issu de l’idée que la beauté de Dieu ne pouvait être aperçue qu’à travers ses créations, Utilisation de métaphores homo-érotiques par les soufistes et les poètes mystiques de la Perse. 10
  12. 12. PERCEPTIONS DES SEXUALITÉS DANS LES INDES : L’INFLUENCE BRITANNIQUE Condamnation de “l’acte contre nature” dans l’alinéa 377 du Code pénal indien : De dix ans d'emprisonnement à la perpétuité, L’exception de New Delhi. Condamnation des mariages arrangés, des mariages des enfants, du système de la dot, de la polyandrie, de la polygamie, des structures matrilinéaires, Condamnation des épopées et mythologies ainsi que de la philosophie hindou., Acculturation du puritanisme britannique, Reproche envers les musulmans de l’apport de l’acte contre nature. 11
  13. 13. VIVRE SA DIFFÉRENCE SEXUELLE DANS L’INDE CONTEMPORAINE Une police persécutrice soutenue par l’Etat : 36 cas d’utilisation de l’alinéa 377 du Code pénal indien, Demande de rançons, extorsions, accusations de viol, de meurtre, rafles, arrestations illégales, agressions verbales, physiques et sexuelles. Les minorités des minorités : Les Hijiras : Communauté organisée adoptant le genre féminin, Regroupant des hommes castrés, des transsexuels, des travestis, des homosexuels ou des hermaphrodites, Censés être respectés par la société. Les Khotis : Biologiquement hommes mais adoptant un genre féminin, Ne sont ni castrés ni travestis. Un hijiras 12
  14. 14. Les lesbiennes : Une homosexualité féminine plus difficile que l’homosexualité masculine, 1987, le mariage de deux femmes agents de la Madhya Special Armed Force, Un nouveau phénomène de suicides conjoints de couples de lesbiennes, En 1998, le film, Fire, crée des réactions au sein du parti politique Shiv Sena. Les bisexuel.le.s, Les traitements et thérapies. Fire, de Deepa Mehta 13
  15. 15. UN MILITANTISME EN DÉVELOPPEMENT : LE 7e ART MILITANT Sridhar Rangayan Producteur, réalisateur de films, Militant à travers : Ses films, Le SIDA, Le Magazine Bombay Dost. 14
  16. 16. 2 festivals : Kashish Mumbai Queer Film Festival, Bengalore Queer Film Fest. 15
  17. 17. UN MILITANTISME EN DÉVELOPPEMENT : UNE PRISE DE CONSCIENCE SANITAIRE Naz Fondation (India) Trust ONG fondée en 1994 par Anjali Gopalan, Lobby pour les droits des LGBT, Programme de santé sexuelle et HIV/SIDA, notamment pour les LGBT, Programme pour les orphelins séropositifs, Agit à New Delhi. Anjali Gopalan 16
  18. 18. UN MILITANTISME EN DÉVELOPPEMENT : UNE PRISE DE CONSCIENCE SANITAIRE Humsafar Trust ONG fondée conjointement en 1994 par Ashok Row Kavi et Sridhar Rangayan, Lobby pour les droits des homosexuels, Programme de santé sexuelle et HIV/SIDA, pour les hommes, Agit à Mumbai et Goa. Ashok Row Kavi 17
  19. 19. UN MILITANTISME EN DÉVELOPPEMENT : UN IMMOBILISME INTELLECTUEL Silence des chercheurs et savants sur les minorités sexuelles, Des journaux en langue anglaise qui se lancent timidement. UN MILITANTISME EN DÉVELOPPEMENT : UN MILITANTISME CONTRE Interventions d’individus sans qualifications et de célébrités, Des journaux locaux de plus en plus homophobes et sexophobes. 18
  20. 20. LES MINORITÉS SEXUELLES EN INDE : POUR ALLER PLUS LOIN TIN, Louis-Georges, « Inde, Pakistan, Bangladesh », in Dictionnaire de l’homophobie, Presses Universitaires de France, 2009, p. 231-234. « Homosexualité en Inde », Wikipédia, http://fr.wikipedia.org/wiki/ Homosexualité_en_Inde. « List of LGBT rights activists », Wikipédia, http://en.wikipedia.org/wiki/ List_of_LGBT_rights_activists#India. 19

×