Porfolio articles

227 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
227
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Porfolio articles

  1. 1. Merkel dit non à Sarkozy pour 130 milliards de plus Elections USA Ted Stanger« Prendre Sarah Pallincomme colistière était un mauvais choix » Décryptage et révélations du plus français desécrivains américains Sébastien Nuzzo Vrai papa d’Amélie Poulain ? mag info semaine du 29 oct au 5 nov 2008 7
  2. 2. en couverture international Merkel dit non à Sarkozy pour 130 milliards de plus ! Nicolas Sarkozy nest pas parvenu à convaincre Angela Merkel hier de mettre la main à la poche pour soutenir le plan européen concocté à Bruxelles. A près une heure dentretien mar- di 24 novembre avec la chancelière alle- mande, le président français a conclu le à 130 milliards deuros, soit léquivalent de 1% des produits intérieurs bruts des Européens. "Le risque que nous courons situation économique, on a fait le même constat (...) on est daccord sur la coordi- nation, on est daccord sur la nécessité de 10e conseil des ministres franco-allemand un peu aujourdhui, compte tenu dinfor- prendre dautres mesures", a-t-il énuméré, d’une formule laconique pour exprimer mations qui ne sont pas toujours faciles il y plus de convergences que de diver- les positions des deux pays. "la France y à interpréter, cest que les événements se gences, beaucoup plus". travaille, lAllemagne y réfléchit". précipitent", a-t-elle mis en garde lors dune conférence de presse. Merkel es- Baisse de la TVA: time que lAllemagne a déjà engagé une Sarkozy partage l’analyse bonne partie de ces mesures de relance de la Chancelière avant de renvoyer au début de lannée prochaine une décision sur son éventuelle Parmi elles, le refus des deux voisins de participation. recourir à larme de la baisse généralisée de la TVA, que le Premier ministre britan- Merkel: "Il y aura une réunion début nique Gordon Brown sapprête à diminuer janvier et on verra si ce que nous de deux points. avons fait est concluant" "Je crois pouvoir dire quune baisse géné- rale de la TVA, qui est peut-être la répon- Défendant son quasi-équilibre budgé- se pour certains pays, nest pas la bonne taire, la chancelière avait déjà fait savoir réponse pour la France et lAllemagne", a quelle ne voulait pas "verser un sou de ainsi estimé Angela Merkel. "La France plus" pour le plan de Bruxelles, estimant partage lanalyse de lAllemagne", a abon- avoir déjà "fait son devoir" européen en dé Nicolas Sarkozy. Dans une situation débloquant 32 milliards deuros sur deux d’économie chan-cellante, qui du lièvre ans pour soutenir son économie. Parti- Français ou de la tortue allemande insuf- san dune "stratégie offensive", Nicolas flera le maintient de l’Europe. Prochain Sarkozy souhaite, lui, absolument entraî- grand rendez-vous les 11 et 12 décembre ner lAllemagne, première puissance éco- prochain avec le conseil européen nomique du continent, derrière le plan de Merkel dit non pour Bruxelles, qui doit être proposé à ladop- Michaël Zberro 130 milliards de plus. tion des 27 lors du Conseil européen des 11 et 12 décembre prochain. La France et lAllemagne s’étaient accor- dées lundi dernier pour coordonner leurs Sarkozy reste optimiste efforts de relance économique face à la re- cession. Un bilan qui concerne les mesures "Nos organisations ne sont pas les mêmes: de soutien que la Commission européenne il y a dun côté un pays fédéral, de lautre doit proposer mercredi à ses 27 membres. côté un pays qui est plus centralisé", a-t-il Devant Nicolas Sarkozy, la chancelière a relevé. Sur la crise financière, on a agi en- en effet confirmé ses réticences à ouvrir le semble, sur lanalyse de la gravité de la porte-monnaie pour financer lélaboration de ce "paquet" de relance économique, dun montant estimé 8 mag info semaine du 24 au 30 nov 2008
  3. 3. Elections U.S en couverture “ DECRYPTAGE Prendre Sarah Palin comme colistière était un mauvais choix “ Ted Stanger, Le compte à rebours à commencé. journaliste et essayiste Après 2 mandats catastrophiques pour Georges W Bush, américain à succès. Ted Stanger, le plus français des américains et fin obser- vateur du pays de l’oncle Sam, décrypte dans un entre- tien exclusif pour Mag Info, les dernières tendances de ses compatriotes à moins de 6 jours du lever de rideau.Mag Info: Hier soir sur Arte a été dif- cas où. Pour résumer sa côte de popu- surtout pas de solutions. On a vu avec lesfusé Being W, un documentaire satyri- larité n’a fait que baisser donc il faut en Anglais et les Polonais qui se sont notam-que de George W Bush par Karl Zéro. conclure que c’était un mauvais choix. ment retirés. Les européens laissent entreY’a t’il des riques de censure pour une les mains des américains ce bourbier.sortie sur les écrans aux USA ? Mi: Après 7 ans de guerre, quel can- didat semble le plus apte à sortir les Mi: Les services fédéraux ont révéléTed Stanger: Je pense qu’il ne sortira américains des bourbiers iraquiens et la tentative d’assassinat d’Obama parpas aux Etats Unis vu la mauvaise qualité afghans? deux jeunes skins heads néo-nazis. Y’adu film. t’il une volonté de la part des médias T.S: Il n’y a pas de solutions proposées américains d’imposer le vote ObamaMi: Lors de sa mise en avant-scène il pour en sortir concrètement. Dans le comme une victime du racisme desy a quelques semaines, Sarah Palin cas de l’Irak, Barack Obama a promis noirs par les blancs ?s’est révélée une allier de poids dans la de sortir les troupes dans les 16 mois àcampagne de Mc Cain. Un choix qui venir par contre il nous promet de mettre T.S: Tout d’abord cette tentative d’as-d’après vous, va s’évérer payant au l’accent sur l’Afghanistan en y envoyant sassinat n’était pas très crédible. C’étaitfinal pour le camp républicains ? encore plus de troupes. Et John Mc Cain deux zozos comme on en a beaucoup aux nous assure qu’il veut rester en Irak Etats Unis. Le FBI avait besoin de justi-T.S: Elle a été très utile pour consolider jusqu’à la victoire finale. fier son budget en montrant qu’il faisaitla base du parti républicain parce que un travail sérieux en amont. Donc ce n’John Mc Cain qui n’est pas très croyant, Mi: Aux yeux de l’Europe et du reste était pas du tout une menace réelle.qui n’est pas contre l’avortement, est jugé du monde, quel candidat semble incar-trop à gauche pour la base conservatrice ner le plus d’espoir de sortie pour cesde ce parti. Par contre elle n’est pas très conflits ? Recueillis par Michaël Zberroutile pour le soutien des votes indé-pendants, tout le problème de John Mc T.S: Je ne pense pas que les européensCain. En plus avec plusieurs bourdes lors pensent beaucoup à la manière « ded’interviews, elle laisse penser qu’elle ne gagner la guerre »pour les américains,serait pas prête à assumer le pouvoir au c’est pas leurs affaires et ils ne proposent mag info semaine du 29 oct au 5 nov 2008 9
  4. 4. en couverture People ZOOM SUR Sébastien Nuzzo Le vrai Papa d’Amélie Poulain ? Amélie, le poulain de Jean Pierre-Jeunet a attiré en 2001 plus de 8 millions de spectateurs dans les salles obscures Jean-Pierre Jeunet aux Oscar pour la nomination du Fabuleux destin comme meilleur film étranger En 2001, alors que sort « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain », Sébastien Nuzzo constate un parallélisme troublant entre l’œuvre de Jeunet et son court- métrage de 1992 « Lucille et le photomaton », primé et diffusé près de 40 fois. L’affaire ira devant les tribunaux. Sébastien Nuzzo a bien voulu nous recevoir à son domicile. Lumière sur un réalisateur aussi poète que discret qui dans l’ombre, aimerait aussi vivre son fabuleux destin. 10 mag info semaine du 29 oct au 5 nov 2008
  5. 5. Médias en couvertureParce que la justice humaine est loin d’être chés abandonnés du même inconnu dans marchent », allusion à l’affaire « Némoparfaite, il espère inconsciemment que divers photomatons de la capitale. Intri- » de Walt Disney et un dessinateur fran-c’est par l’art, son essence, que son travail guée, elle part à sa recherche... çais. Fait curieux pour ce genre de procès,sera reconnu. après verdict, la partie perdante se doit de Un parallélisme troublant entre autres payer les frais de partie adverses. Il n’enEn Avril 2001 sort « Le fabuleux destin dans la candeur d’Amélie, le cadre (Mont- est rien pour Sébastien Nuzzo. Il veut faired’Amélie Poulain ». Un succès colossal martre, la musique, la connivence de la appel de la décision, mais par manque depour un réalisateur bien connu du public voix off du narrateur avec l’héroïne). Une moyens après un procès jonchés usant mo-français pour les films Delicatessen, La intrigue centrale résolument identique ralement et financièrement. Il désire tour-Citée des Enfants perdus et Alien IV. Le autour de clichés oubliés dans un pho- ner la page.film fera plus de 8 millions d’entrées en tomaton.France, 4 millions à l’étranger, recevra Michaël Zberromaintes récompenses dans les festivals Pendant près de deux jours, Sébastieninternationaux et manque de peu en ce- Nuzzo réfléchira à la façon d’aborder lerise sur le gâteau, l’oscar du meilleur film sujet avec Jeunet. N’étant pas de nature àétranger. plonger tête baissée dans ce qui aurait été à l’époque, un pavé dans la marre, SébastienÀ la deuxième semaine d’exploitation, Nuzzo décide de lui envoyer une lettre.Sébastien Nuzzo et sa compagne de l’épo- Elle exposeraDavid Pujadas, lors de la son appréciation positiveque Pascale Lafay (actrice interprétant le du travail de Jeunet en premier lieu, mais première des Infiltrés.rôle de Lucile) vont au grand complexe de qu’il planait après son visionnagecinéma de Bercy afin de découvrir la der- nière réalisation de Jean-Pierre Jeunet. plusieurs points d’ombre avec « Lucille »Sébastien et Pascale ressortent subvertis . Jeunet ne fera pas suite à la lettre. Nuzzopar ce qu’ils viennent de vivre. Nombre décide de poursuivre Jeunet. À l’audien-d’inspirations entre l’œuvre de Jeunet et ce, Jeunet ne se déplace pas en personneleur court-métrage « Lucile et le photoma- et envoie un représentant de sa maisonton » leurs sautent aux yeux : de production U.F.D. Le tribunal rendra en 2003 son verdict à la faveur de Jean-Le court métrage parle de Lucille, jeune Jeunet. Atterré, Nuzzo commentera que lecaissière excentrique et rêveuse qui adore seul argument de la partie adverse était lese faire tirer le portrait dans les photoma- pointage sur une tendance actuelle dans letons. Elle découvre régulièrement les cli cinéma de traîner en procès les films qui Sébastien Nuzzo en queques dates : Né le 3 janvier 1963 à Rome (Italie), Sébastien Nuzzo débute des études d’acteur dès 1980 au Cours Florent puis aux USA où il rejoint le Lee Strasberg Théâtre Institue de New York. Il y crée sa première Mise en Scène : « Coffee Shop » de Cathy Hilton. A son retour, en 1989, il coécrit et dirige un spectacle pour une comédienne seule en scène, « C’est Tout », crée en Avignon Off en 1989, puis tourné dans diverses villes de province avant d’être présenté à Paris au Théâtre du Tambour Royal.Vient ensuite « La Finale », pièce de Théâtre qui obtient un Prix de la Fondation Beaumarchais en 1991 et qui est publiée aux Editions Lansman. La pièce fut enregistrée par RFI et jouée près de 150 fois à travers la France par la Compagnie de l’Attrape Théâtre, dirigée par Christophe Thiry. C’est cette même pièce « La Finale » qui fut adaptée pour la télévision (coproduction France2 / Arte) dans une réalisation de Patricia Mazuy (Peau de Vache, Saint Cyr etc.) avec, notamment, Emmanuelle Devos et Jean-Pierre Daroussin. Ces premières expériences conduisent Sébastien Nuzzo - alors qu’il achève l’écriture de sa seconde pièce de Théâtre : « Le Lit » - à réaliser son premier court métrage en 1992 : « Lucille et le Photomaton ». Ce film de 17 minutes sera sélectionné dans une multitude de Festivals parmi lesquels le Festival de Pantin qui lui consacre son Gand Prix de la Jeunesse. Le film est acheté par la Vidéothèque de Paris pour ses collections et diffusé à la télévision près de quarante fois entre 1992 et aujourd’hui (Canal Plus, France 3, TPS, CinéCinemas etc.). Grâce à ces premiers succès, Sébastien Nuzzo est lauréat de L’Académie de France à Rome (Villa Médicis) où il séjournera 6 mois entre 1993 et 1994. A son retour d’Italie en 1995, il réalise son second Court Métrage : « On y verra plus clair quand il fera nuit » qui participe égale- ment à de nombreux festivals, remporte une mention du Jury au Festival de Brest et est diffusé à la télévision (France 3, CinéCine- mas). Faites votre avis : Lucille et le photomaton est acuellement en libre visionnage sur le site de Dailymotion mag info semaine du 29 oct au 5 nov 2008 11

×