SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  24
Télécharger pour lire hors ligne
La Programmation Urbaine,
Pratiques actuelles et nouvelles
perspectivesperspectives
Séminaire doctoral
Université Salah BOUBNIDER Constantine 3
Département Management de projets
Le 23-05-2017
1
La pratique actuelle dans la maîtrise d’œuvre urbaine (PDAU & POS)
Elle est Préoccupée par créer de nouvelles ZU
et répondre aux besoins différents secteurs:
logements, équipements et divers
infrastructure.
ZU= ZA+ZHUN+Lotissement+équipement+…
2
(source: Hamitou, 2004)
La pratique actuelle dans la maîtrise d’œuvre urbaine (PDAU & POS)
Elle est Préoccupée par créer de nouvelles ZU
et répondre aux besoins différents secteurs:
logements, équipements et divers
infrastructure.
ZU= ZA+ZHUN+Lotissement+équipement+…
2
(source: Hamitou, 2004)
4
(source: Hamitou, 2004)
(source: Hamitou, 2004)
5
(source: Hamitou, 2004)
…, des références programmatives à caractère règlementaire
zones non-aedificandi ou périmètre de protection dans la détermination des
sols constructibles et les droits de construire.
• La géotechnique et la sismicité des sols (La loi 04-05 du 14/08/2005 )
• Obligation d’engager des études sur la portance des sous-sols et leurs chimie
• Obligation d’engager des études de zonage par rapport aux failles sismiques,
• Le réseau de voirie (voir tableau)
Types de voirie Habitat
(couloir en m)
Autre
(couloir en m)
Chemin communal 12 12
Chemin de wilaya 24 24
Route nationale 70 50
autoroute 100 80
Source: décret exécutif n° 91-175 du 28 mai 1991définissant les règles générales d’aménagement et de construction
la servitude par rapport aux différents types de voirie
• Le réseau de transport en site propre : emprise ferroviaire
6
• Le réseau de transport en site propre : emprise ferroviaire
(loi 90-35 du 25/12/1990 et arrêté)
Varie selon les lignes simple ou double , soit de 12 à 24 m
• Le réseau gaz et électricité: Couloir de servitude (DE 10-331 du
29/12/2010)
Ligne électrique de haute tension: 70 m
Ligne électrique de moyenne tension: 30 m
Conduite de gaz ou hydrocarbure: 150 m
• Le réseau eau et assainissement
Les conduite de transfert d’eau à partir de barrage impose un
couloir de protection de 25 m
• Les zones naturelles; littoral (loi 02-02 du 5/2/2002, DE 07-206 du
30/06/2007)
urbanisation interdite dans une bande de 100 à 300 m
Pas de route parallèle au rivage dans une bande de 800 à 3 km
• Les zones naturelles; oued, champs de captage
La loi 04-05 du 14/08/2005 et 90-29 du 1/12/1990 les zones inondables sont
inconstructibles, La loi 04-20 du 25/12/2004 dit nécessaire d’engager des
études pour les zones exposées aux inondations
• Les périmètre de préservation du patrimoine culturel
(Loi n° 98.04 du 15 Juin 1998)(Loi n° 98.04 du 15 Juin 1998)
• Les zones touristiques
des arrêtés délimitent des périmètres de protection de zone et sites
touristiques de diverses dimensions (voir loi 03-03 du 17/02/2003)
• Les zones agricoles
Il est interdit de les convertir en zone urbanisable à moins de passer par un
arrêté de soustraction ou défalcation pris par le conseil des ministres. (loi 08-
16 du 3/8/2008 et loi 10-03 du 15/8/2010)
7
• Les zones forestières
Il est interdit de construire en zone forestière à moins de passer par un
arrêté de soustraction (loi 84-12-16 du 23/6/1984), ou défalcation pris
par le conseil des ministres.
• Les zones fonctionnelles spécifiques: carrières
Impose un périmètre de protection périphérique de 50 m (DE 93-74 du 6/3/1993)
• Les zones fonctionnelles spécifiques: cimetières
L’ordonnance 75-79 impose un périmètre de protection périphérique deL’ordonnance 75-79 impose un périmètre de protection périphérique de
35 m
• Les zones fonctionnelles spécifiques: CET
Obligation de respect d’une bande de protection de 200 m (décret 84-
378 du 15/12/1984)
• Les zones fonctionnelles spécifiques:
Station d’épuration des eaux,
dessalement d’eau
sites industriels présentant des risques d'accidents majeurs (sevezo)
8
La nouvelle programmation urbaine (Pr Berezowska Azzag E.)
Elle est promue à l’EPAU par Pr Berezowska Azzag E. et son équipe du
QUEDD, pour qui la programmation POS et PDAU est défaillante.
1. Absence de politiques locales de développement urbain dans le
domaine sociale, économique et environnementale avec enjeux et
objectifs claires à long et moyen terme.
On doit aller sur une programmation stratégique de développement locales
exemples: politique des migrations démographiques locales, de localisation des
programmes de l’habitat, de priorité accordée à telle ou telle activité en fonction
des atouts locaux, de partage de finances locales, d’encouragement dedes atouts locaux, de partage de finances locales, d’encouragement de
l’utilisation des énergies renouvelables, économie de l’eau, de revalorisation du
foncier et l’activité agricole, revalorisation patrimoniale, etc.
2. Le PDAU navigue à vue dans le brouillard des politiques sectorielles,
on réagit au coup par coup, au lieu d’orienter les actions
d’aménagement de manière coordonnée et cohérente dans le temps
et dans l’espace, comme c’est le cas du projet urbain.
9
3. Les périmètres de programmation sont obsolètes, pour le PDAU c’est
le périmètre administratif (communale ou intercommunale) plutôt
que le bassin de vie, aire urbaine ou biorégion. Il en résulte des zones
de non-programmation, d’exclusion urbaine qui aboutissent à de
fréquents déséquilibres spatio-fonctionnels.
4. Les normes, ratios et règles d’aménagement définis par les grilles ou
textes règlementaires sont dépassés ou inadaptés au contexte géo-
climatique local (voir exemple)
5. L’absence d’une vision holistique et écosystémique des milieux5. L’absence d’une vision holistique et écosystémique des milieux
urbains, les programmes sont définis en fonction des approches
sectorielles mais aussi sans évaluation des impacts sociaux,
économiques et environnementaux des actions proposées
6. L’absence d’obligation de vérification de la faisabilité de
programmes et de leur rentabilité est souvent à l’origine des erreurs
dans la mise œuvre, lourds en conséquence. C’est alors des surcoûts
en études et des retards dans la réalisation,
10
7. La logique linéaire: une aberration par rapport aux principes de
développement durable urbain
11
(source: Berezowsak-Azzag, 2012)
« La nouvelle programmation peut être définie comme un
processus d’identification des capacités d’accueil du contenant
pour répondre aux besoins actuels et futur d’un contenu,
reconnu possible en fonctions des états limites de ces capacités.
Cette approche exige la connaissance des états limites. »
Prof. Berezowska Azzag E., 2012.
12
(source: Berezowsak-Azzag, 2012)
La nouvelle programmation
• C’est la définition des caractéristiques d’une amélioration urbaine ou d’une
future urbanisation dans son contenu (population et activités) et dans son
contenant (support physique: territoire et cadre bâti) de sorte à répondre
aux besoins du contenu tout en respectant l’harmonie et la fonctionnalité du
contenant.
Cette mission incombe au maître de l’ouvrage et ne peut être déléguée.
• L’enjeu est de donc de définir les objectifs du projet au niveau politique,• L’enjeu est de donc de définir les objectifs du projet au niveau politique,
économique, social, environnemental et urbain de sorte à apporter au
maitre d’ouvrage tous les éléments nécessaires pour prendre les bonnes
décisions et au maitre d’œuvre tous les éléments nécessaires à intégrer dans
la conception.
• les éléments peuvent êtres qualitatifs ou quantitatifs, désignant les besoins à
satisfaire mais aussi les contraintes, les exigences de qualité sociale,
urbanistique et architecturale, paysagère, fonctionnelle, technique et
économique, ou de protection de l’environnement
13
La pratique urbaine en Algérie
préoccupée par la compétition
des usages du sols entre:
• Le logement,
• Les activités économiques,
(primaires, secondaires et
tertiaires)
• Les équipements collectifs,
• les infrastructures de• les infrastructures de
transport,
• Autres infrastructures
logistiques.
3
Accessoirement elle utilise quelques ratios,
normes et standards en usage: Grille
d’équipement du CNERU 1989 (source:
Zucchelli 1989)
15
La boite à outil de la programmation urbaine durable:
• Identifier les nouveaux périmètres de programmation à trois
niveaux: aire urbaine ou bassin de vie, unité urbaine ou
bassin de gestion, quartier ou unité de vie (voir l’ONS)
• Établir une grille des équipements réformée; cette grille
devrait donner la possibilité de l’adapter aux contextes
locaux ou régionaux, Elle doit être souple et intégrer des
procédures de participation de type public/privé (PPP)procédures de participation de type public/privé (PPP)
• Élaborer un recueil des normes et ratios définissant les états
limites. Une banques de données relative aux seuils locaux
de croissance urbaine
• Moderniser des méthodes de diagnostic urbain, exemple:
audit urbain opérationnel, analyse de la qualité urbaine,
évaluation des performances urbaines, évaluation du profil
environnemental territoriale et urbain, etc
16
• Les études préalables permettent une pré-modélisation, elle
doit attentivement aborder les trois échelles:
• stratégique (long terme),
• tactique (moyen terme) et
• opérationnelle (court terme).
• Procédure « d’étude de définition » en amont de l’élaboration
des cahiers de charges des instruments d’urbanisme, projet
urbain, projet urbanistique d’envergure (type ZAC).
L’étude s’attelle à :L’étude s’attelle à :
• Définir les enjeux de départ,
• Prospecter les potentialités de développement et d’aménagement,
• s’assurer de la faisabilité des actions proposées,
• définir le pré-programme en concertation avec les différents acteurs,
• arrêter l’enveloppe financière globale et les modalités de mise en
œuvre.
17
Ces méthodes doivent êtres innovantes:
• L’audit urbain
• L’analyse stratégique
• La construction de scénarios
• La programmation aux états limites
L’analyse de la vulnérabilité urbaine
L’analyse de la capacité de charge urbaine et environnementale
Le diagnostic du métabolisme urbain
Organismes qui ont pour mission la programmation urbaine:Organismes qui ont pour mission la programmation urbaine:
À l’échelle nationale, auparavant on avait le CNERU (Centre Nationale
d’ Etude et de recherche en Urbanisme), maintenant il y a l’Agence
Nationale d’Urbanisme et l’Observatoire Nationale de la ville.
Un métier nouveau:
L’urbaniste-programmateur, il constitue un maillon indispensable dans
la chaine des spécialistes de la maitrise d’ouvrage ou dans les équipe
pluridisciplinaire des Bureau d’étude.
18
• l’avant doit prépare l’après, l’intelligence urbaine impose la
maitrise:
• des techniques d’analyse prospective,
exemple l’analyse SWOT
Strengths (forces), Weaknesses(faiblesses), Opportunities (opportunits)
, Threats (menaces).
• Analyse des seuils acceptables, ex: SMaR²T-TI• Analyse des seuils acceptables, ex: SMaR²T-TI
• l’étude de scénarios possibles de développement qui visent
à orienter et à préparer des scénarios d’aménagement
• Les guides techniques et méthodologiques, normes et
standards au service de la programmation urbaine
1. exemple canadien
2. Exemple français
19
Révérenciel à l’usage de la programmation urbaine canadien: Ligne directrice en
matière d’aménagement axé sur les transports en commun (1992)
20
21
Les ouvrage techniques et méthodologiques du CERTU (Le centre d’études sur les
réseaux, les transports, l’urbanisme et les constructions publiques) en France.
22
23
Références bibliographique:
• Zaidi Hamitou I., « Éléments de lecture des densités urbaines et leur intégration
dans la planification locale selon les objectifs du développement durable, étude
du cas d’Alger », mémoire de magister, EPAU 2004.
• Louzri H. La maitrise du foncier, condition indispensable de développement
urbain planifié », mémoire de magister, EPAU, 2002.
• Berezowska-Azzag, E. le Projet urbain Guide méthodologique, Tome 2,
comprendre la démarche, éd. Synergie, Alger, 2012, 302 p
• Journal officiels de la république algérienne démocratique et populaire,• Journal officiels de la république algérienne démocratique et populaire,
• Province de l’Ontario, « lignes directrices en matière d’aménagement axé sur les
transports en commun », 1992.
• HOCINE, M. 2017. Expérimentation de la notion de seuil de développement pour
l’élaboration d’un outil de planification urbaine locale ; cas d’un territoire agricole
et écologiquement sensible en Mitidja centrale algéroise. Doctorat, Ecole
Polytechnique d'architecture et d'urbanisme.
MERCI POUR VOTRE ATTENTION
24

Contenu connexe

Tendances

Organisation du tissu urbain
Organisation du tissu urbainOrganisation du tissu urbain
Organisation du tissu urbainSami Sahli
 
la ville de sétif entre histoire et modernité.ppt
la ville de sétif entre histoire et modernité.pptla ville de sétif entre histoire et modernité.ppt
la ville de sétif entre histoire et modernité.pptHichemChaib2
 
Projet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaineProjet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaineHiba Architecte
 
Projet urbain 04
Projet urbain 04Projet urbain 04
Projet urbain 04Sami Sahli
 
Planification urbaine 04
Planification urbaine 04Planification urbaine 04
Planification urbaine 04Sami Sahli
 
Analyse de lecture kevin lynch
Analyse de lecture kevin lynchAnalyse de lecture kevin lynch
Analyse de lecture kevin lynchMinocha Archit
 
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchAnalyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchHiba Architecte
 
Centralité urbaine 01
Centralité urbaine 01Centralité urbaine 01
Centralité urbaine 01Sami Sahli
 

Tendances (20)

Pdau
PdauPdau
Pdau
 
Organisation du tissu urbain
Organisation du tissu urbainOrganisation du tissu urbain
Organisation du tissu urbain
 
Methode typomorpho
Methode typomorphoMethode typomorpho
Methode typomorpho
 
La composition urbaine (2)
La composition urbaine (2)La composition urbaine (2)
La composition urbaine (2)
 
la ville de sétif entre histoire et modernité.ppt
la ville de sétif entre histoire et modernité.pptla ville de sétif entre histoire et modernité.ppt
la ville de sétif entre histoire et modernité.ppt
 
El harrach
El harrachEl harrach
El harrach
 
Methde sensoille
Methde sensoilleMethde sensoille
Methde sensoille
 
Mohamadia.
Mohamadia.Mohamadia.
Mohamadia.
 
Projet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaineProjet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaine
 
Atelier projet urbain
Atelier  projet urbain Atelier  projet urbain
Atelier projet urbain
 
Projet urbain 04
Projet urbain 04Projet urbain 04
Projet urbain 04
 
LES FORMES URBAINES
LES FORMES URBAINESLES FORMES URBAINES
LES FORMES URBAINES
 
Planification urbaine 04
Planification urbaine 04Planification urbaine 04
Planification urbaine 04
 
Analyse urbaine et architecturale
Analyse urbaine et architecturaleAnalyse urbaine et architecturale
Analyse urbaine et architecturale
 
Analyse de lecture kevin lynch
Analyse de lecture kevin lynchAnalyse de lecture kevin lynch
Analyse de lecture kevin lynch
 
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchAnalyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
 
Centralité urbaine 01
Centralité urbaine 01Centralité urbaine 01
Centralité urbaine 01
 
Analyse hamma.pps fin
Analyse hamma.pps  finAnalyse hamma.pps  fin
Analyse hamma.pps fin
 
Kevin lynche
Kevin lyncheKevin lynche
Kevin lynche
 
Approche 5 architectes
Approche 5 architectes Approche 5 architectes
Approche 5 architectes
 

Similaire à La Programmation Urbaine - Pratiques actuelles et nouvelles perspectives

Les instruments d'urbanisme en algerie
Les instruments d'urbanisme en algerieLes instruments d'urbanisme en algerie
Les instruments d'urbanisme en algeriesoufianeB
 
1502 concertation1 150625 registre concertation
1502 concertation1 150625 registre concertation1502 concertation1 150625 registre concertation
1502 concertation1 150625 registre concertationquentin74500
 
SCoT_Lorient_orientations aménagement
SCoT_Lorient_orientations aménagementSCoT_Lorient_orientations aménagement
SCoT_Lorient_orientations aménagementAudéLor
 
Stratégie foncière et Plan Local d'Urbanisme intercommunal - Soutenance
Stratégie foncière et Plan Local d'Urbanisme intercommunal - Soutenance Stratégie foncière et Plan Local d'Urbanisme intercommunal - Soutenance
Stratégie foncière et Plan Local d'Urbanisme intercommunal - Soutenance Ambre Legrand
 
Sensibilisation aux fondamentaux d'urbanisme en France
Sensibilisation aux fondamentaux d'urbanisme en FranceSensibilisation aux fondamentaux d'urbanisme en France
Sensibilisation aux fondamentaux d'urbanisme en FranceEurovilles EV
 
1_-_Rapport_de_presentation_cle2c1775-1.pdf
1_-_Rapport_de_presentation_cle2c1775-1.pdf1_-_Rapport_de_presentation_cle2c1775-1.pdf
1_-_Rapport_de_presentation_cle2c1775-1.pdfEryouness
 
Les études de gisement foncier, par Suzanne Fritelli
Les études de gisement foncier, par Suzanne FritelliLes études de gisement foncier, par Suzanne Fritelli
Les études de gisement foncier, par Suzanne FritelliCAUE85
 
Prise en compte de la TVB dans les documents d'urbanisme
Prise en compte de la TVB dans les documents d'urbanismePrise en compte de la TVB dans les documents d'urbanisme
Prise en compte de la TVB dans les documents d'urbanismeCAUE85
 
Guide PLU durable
Guide PLU durableGuide PLU durable
Guide PLU durableRAREreseau
 
Synthèse avancement étude
Synthèse avancement étude Synthèse avancement étude
Synthèse avancement étude FDupuis
 
Doc synthèse étude_urbaine_oct2010
Doc synthèse étude_urbaine_oct2010Doc synthèse étude_urbaine_oct2010
Doc synthèse étude_urbaine_oct2010FDupuis
 
Planification urbaine et développement durable
Planification urbaine et développement durablePlanification urbaine et développement durable
Planification urbaine et développement durableSami Sahli
 
2- Modalités et adaptation de la gestion urbaine.ppt
2- Modalités et adaptation de la gestion urbaine.ppt2- Modalités et adaptation de la gestion urbaine.ppt
2- Modalités et adaptation de la gestion urbaine.pptmarginekbm
 
cours architecture aménagement urbain et planification du territoire
cours architecture aménagement urbain et planification du territoirecours architecture aménagement urbain et planification du territoire
cours architecture aménagement urbain et planification du territoireSaraRimas1
 
Elaboration Dun Plu Un Enjeu DéMocratique 06 02 2010
Elaboration Dun Plu   Un Enjeu DéMocratique 06 02 2010Elaboration Dun Plu   Un Enjeu DéMocratique 06 02 2010
Elaboration Dun Plu Un Enjeu DéMocratique 06 02 2010dnvblog
 

Similaire à La Programmation Urbaine - Pratiques actuelles et nouvelles perspectives (20)

Les instruments d'urbanisme en algerie
Les instruments d'urbanisme en algerieLes instruments d'urbanisme en algerie
Les instruments d'urbanisme en algerie
 
1502 concertation1 150625 registre concertation
1502 concertation1 150625 registre concertation1502 concertation1 150625 registre concertation
1502 concertation1 150625 registre concertation
 
SCoT_Lorient_orientations aménagement
SCoT_Lorient_orientations aménagementSCoT_Lorient_orientations aménagement
SCoT_Lorient_orientations aménagement
 
Stratégie foncière et Plan Local d'Urbanisme intercommunal - Soutenance
Stratégie foncière et Plan Local d'Urbanisme intercommunal - Soutenance Stratégie foncière et Plan Local d'Urbanisme intercommunal - Soutenance
Stratégie foncière et Plan Local d'Urbanisme intercommunal - Soutenance
 
Sensibilisation aux fondamentaux d'urbanisme en France
Sensibilisation aux fondamentaux d'urbanisme en FranceSensibilisation aux fondamentaux d'urbanisme en France
Sensibilisation aux fondamentaux d'urbanisme en France
 
1_-_Rapport_de_presentation_cle2c1775-1.pdf
1_-_Rapport_de_presentation_cle2c1775-1.pdf1_-_Rapport_de_presentation_cle2c1775-1.pdf
1_-_Rapport_de_presentation_cle2c1775-1.pdf
 
Les études de gisement foncier, par Suzanne Fritelli
Les études de gisement foncier, par Suzanne FritelliLes études de gisement foncier, par Suzanne Fritelli
Les études de gisement foncier, par Suzanne Fritelli
 
Prise en compte de la TVB dans les documents d'urbanisme
Prise en compte de la TVB dans les documents d'urbanismePrise en compte de la TVB dans les documents d'urbanisme
Prise en compte de la TVB dans les documents d'urbanisme
 
Documents d'urbanisme et incidences de la loi ALUR
Documents d'urbanisme et incidences de la loi ALURDocuments d'urbanisme et incidences de la loi ALUR
Documents d'urbanisme et incidences de la loi ALUR
 
Guide PLU durable
Guide PLU durableGuide PLU durable
Guide PLU durable
 
Support atelier du 6 décembre 2011
Support atelier du 6 décembre 2011Support atelier du 6 décembre 2011
Support atelier du 6 décembre 2011
 
POS n 15.pptx
POS n 15.pptxPOS n 15.pptx
POS n 15.pptx
 
test
testtest
test
 
Synthèse avancement étude
Synthèse avancement étude Synthèse avancement étude
Synthèse avancement étude
 
Doc synthèse étude_urbaine_oct2010
Doc synthèse étude_urbaine_oct2010Doc synthèse étude_urbaine_oct2010
Doc synthèse étude_urbaine_oct2010
 
Planification urbaine et développement durable
Planification urbaine et développement durablePlanification urbaine et développement durable
Planification urbaine et développement durable
 
2- Modalités et adaptation de la gestion urbaine.ppt
2- Modalités et adaptation de la gestion urbaine.ppt2- Modalités et adaptation de la gestion urbaine.ppt
2- Modalités et adaptation de la gestion urbaine.ppt
 
cours architecture aménagement urbain et planification du territoire
cours architecture aménagement urbain et planification du territoirecours architecture aménagement urbain et planification du territoire
cours architecture aménagement urbain et planification du territoire
 
urbanisme_cours.pdf
urbanisme_cours.pdfurbanisme_cours.pdf
urbanisme_cours.pdf
 
Elaboration Dun Plu Un Enjeu DéMocratique 06 02 2010
Elaboration Dun Plu   Un Enjeu DéMocratique 06 02 2010Elaboration Dun Plu   Un Enjeu DéMocratique 06 02 2010
Elaboration Dun Plu Un Enjeu DéMocratique 06 02 2010
 

Dernier

Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfAtelier Canopé 37 - Tours
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Gabriel Gay-Para
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAmar LAKEL, PhD
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Atelier Canopé 37 - Tours
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfAtelier Canopé 37 - Tours
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilfrizzole
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfSylvianeBachy
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxMartin M Flynn
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24BenotGeorges3
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursStagiaireLearningmat
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 

Dernier (16)

Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceurs
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 

La Programmation Urbaine - Pratiques actuelles et nouvelles perspectives

  • 1. La Programmation Urbaine, Pratiques actuelles et nouvelles perspectivesperspectives Séminaire doctoral Université Salah BOUBNIDER Constantine 3 Département Management de projets Le 23-05-2017 1
  • 2. La pratique actuelle dans la maîtrise d’œuvre urbaine (PDAU & POS) Elle est Préoccupée par créer de nouvelles ZU et répondre aux besoins différents secteurs: logements, équipements et divers infrastructure. ZU= ZA+ZHUN+Lotissement+équipement+… 2 (source: Hamitou, 2004)
  • 3. La pratique actuelle dans la maîtrise d’œuvre urbaine (PDAU & POS) Elle est Préoccupée par créer de nouvelles ZU et répondre aux besoins différents secteurs: logements, équipements et divers infrastructure. ZU= ZA+ZHUN+Lotissement+équipement+… 2 (source: Hamitou, 2004)
  • 5. (source: Hamitou, 2004) 5 (source: Hamitou, 2004) …, des références programmatives à caractère règlementaire zones non-aedificandi ou périmètre de protection dans la détermination des sols constructibles et les droits de construire. • La géotechnique et la sismicité des sols (La loi 04-05 du 14/08/2005 ) • Obligation d’engager des études sur la portance des sous-sols et leurs chimie • Obligation d’engager des études de zonage par rapport aux failles sismiques, • Le réseau de voirie (voir tableau)
  • 6. Types de voirie Habitat (couloir en m) Autre (couloir en m) Chemin communal 12 12 Chemin de wilaya 24 24 Route nationale 70 50 autoroute 100 80 Source: décret exécutif n° 91-175 du 28 mai 1991définissant les règles générales d’aménagement et de construction la servitude par rapport aux différents types de voirie • Le réseau de transport en site propre : emprise ferroviaire 6 • Le réseau de transport en site propre : emprise ferroviaire (loi 90-35 du 25/12/1990 et arrêté) Varie selon les lignes simple ou double , soit de 12 à 24 m • Le réseau gaz et électricité: Couloir de servitude (DE 10-331 du 29/12/2010) Ligne électrique de haute tension: 70 m Ligne électrique de moyenne tension: 30 m Conduite de gaz ou hydrocarbure: 150 m • Le réseau eau et assainissement Les conduite de transfert d’eau à partir de barrage impose un couloir de protection de 25 m
  • 7. • Les zones naturelles; littoral (loi 02-02 du 5/2/2002, DE 07-206 du 30/06/2007) urbanisation interdite dans une bande de 100 à 300 m Pas de route parallèle au rivage dans une bande de 800 à 3 km • Les zones naturelles; oued, champs de captage La loi 04-05 du 14/08/2005 et 90-29 du 1/12/1990 les zones inondables sont inconstructibles, La loi 04-20 du 25/12/2004 dit nécessaire d’engager des études pour les zones exposées aux inondations • Les périmètre de préservation du patrimoine culturel (Loi n° 98.04 du 15 Juin 1998)(Loi n° 98.04 du 15 Juin 1998) • Les zones touristiques des arrêtés délimitent des périmètres de protection de zone et sites touristiques de diverses dimensions (voir loi 03-03 du 17/02/2003) • Les zones agricoles Il est interdit de les convertir en zone urbanisable à moins de passer par un arrêté de soustraction ou défalcation pris par le conseil des ministres. (loi 08- 16 du 3/8/2008 et loi 10-03 du 15/8/2010) 7
  • 8. • Les zones forestières Il est interdit de construire en zone forestière à moins de passer par un arrêté de soustraction (loi 84-12-16 du 23/6/1984), ou défalcation pris par le conseil des ministres. • Les zones fonctionnelles spécifiques: carrières Impose un périmètre de protection périphérique de 50 m (DE 93-74 du 6/3/1993) • Les zones fonctionnelles spécifiques: cimetières L’ordonnance 75-79 impose un périmètre de protection périphérique deL’ordonnance 75-79 impose un périmètre de protection périphérique de 35 m • Les zones fonctionnelles spécifiques: CET Obligation de respect d’une bande de protection de 200 m (décret 84- 378 du 15/12/1984) • Les zones fonctionnelles spécifiques: Station d’épuration des eaux, dessalement d’eau sites industriels présentant des risques d'accidents majeurs (sevezo) 8
  • 9. La nouvelle programmation urbaine (Pr Berezowska Azzag E.) Elle est promue à l’EPAU par Pr Berezowska Azzag E. et son équipe du QUEDD, pour qui la programmation POS et PDAU est défaillante. 1. Absence de politiques locales de développement urbain dans le domaine sociale, économique et environnementale avec enjeux et objectifs claires à long et moyen terme. On doit aller sur une programmation stratégique de développement locales exemples: politique des migrations démographiques locales, de localisation des programmes de l’habitat, de priorité accordée à telle ou telle activité en fonction des atouts locaux, de partage de finances locales, d’encouragement dedes atouts locaux, de partage de finances locales, d’encouragement de l’utilisation des énergies renouvelables, économie de l’eau, de revalorisation du foncier et l’activité agricole, revalorisation patrimoniale, etc. 2. Le PDAU navigue à vue dans le brouillard des politiques sectorielles, on réagit au coup par coup, au lieu d’orienter les actions d’aménagement de manière coordonnée et cohérente dans le temps et dans l’espace, comme c’est le cas du projet urbain. 9
  • 10. 3. Les périmètres de programmation sont obsolètes, pour le PDAU c’est le périmètre administratif (communale ou intercommunale) plutôt que le bassin de vie, aire urbaine ou biorégion. Il en résulte des zones de non-programmation, d’exclusion urbaine qui aboutissent à de fréquents déséquilibres spatio-fonctionnels. 4. Les normes, ratios et règles d’aménagement définis par les grilles ou textes règlementaires sont dépassés ou inadaptés au contexte géo- climatique local (voir exemple) 5. L’absence d’une vision holistique et écosystémique des milieux5. L’absence d’une vision holistique et écosystémique des milieux urbains, les programmes sont définis en fonction des approches sectorielles mais aussi sans évaluation des impacts sociaux, économiques et environnementaux des actions proposées 6. L’absence d’obligation de vérification de la faisabilité de programmes et de leur rentabilité est souvent à l’origine des erreurs dans la mise œuvre, lourds en conséquence. C’est alors des surcoûts en études et des retards dans la réalisation, 10
  • 11. 7. La logique linéaire: une aberration par rapport aux principes de développement durable urbain 11 (source: Berezowsak-Azzag, 2012)
  • 12. « La nouvelle programmation peut être définie comme un processus d’identification des capacités d’accueil du contenant pour répondre aux besoins actuels et futur d’un contenu, reconnu possible en fonctions des états limites de ces capacités. Cette approche exige la connaissance des états limites. » Prof. Berezowska Azzag E., 2012. 12 (source: Berezowsak-Azzag, 2012)
  • 13. La nouvelle programmation • C’est la définition des caractéristiques d’une amélioration urbaine ou d’une future urbanisation dans son contenu (population et activités) et dans son contenant (support physique: territoire et cadre bâti) de sorte à répondre aux besoins du contenu tout en respectant l’harmonie et la fonctionnalité du contenant. Cette mission incombe au maître de l’ouvrage et ne peut être déléguée. • L’enjeu est de donc de définir les objectifs du projet au niveau politique,• L’enjeu est de donc de définir les objectifs du projet au niveau politique, économique, social, environnemental et urbain de sorte à apporter au maitre d’ouvrage tous les éléments nécessaires pour prendre les bonnes décisions et au maitre d’œuvre tous les éléments nécessaires à intégrer dans la conception. • les éléments peuvent êtres qualitatifs ou quantitatifs, désignant les besoins à satisfaire mais aussi les contraintes, les exigences de qualité sociale, urbanistique et architecturale, paysagère, fonctionnelle, technique et économique, ou de protection de l’environnement 13
  • 14. La pratique urbaine en Algérie préoccupée par la compétition des usages du sols entre: • Le logement, • Les activités économiques, (primaires, secondaires et tertiaires) • Les équipements collectifs, • les infrastructures de• les infrastructures de transport, • Autres infrastructures logistiques. 3 Accessoirement elle utilise quelques ratios, normes et standards en usage: Grille d’équipement du CNERU 1989 (source: Zucchelli 1989)
  • 15. 15
  • 16. La boite à outil de la programmation urbaine durable: • Identifier les nouveaux périmètres de programmation à trois niveaux: aire urbaine ou bassin de vie, unité urbaine ou bassin de gestion, quartier ou unité de vie (voir l’ONS) • Établir une grille des équipements réformée; cette grille devrait donner la possibilité de l’adapter aux contextes locaux ou régionaux, Elle doit être souple et intégrer des procédures de participation de type public/privé (PPP)procédures de participation de type public/privé (PPP) • Élaborer un recueil des normes et ratios définissant les états limites. Une banques de données relative aux seuils locaux de croissance urbaine • Moderniser des méthodes de diagnostic urbain, exemple: audit urbain opérationnel, analyse de la qualité urbaine, évaluation des performances urbaines, évaluation du profil environnemental territoriale et urbain, etc 16
  • 17. • Les études préalables permettent une pré-modélisation, elle doit attentivement aborder les trois échelles: • stratégique (long terme), • tactique (moyen terme) et • opérationnelle (court terme). • Procédure « d’étude de définition » en amont de l’élaboration des cahiers de charges des instruments d’urbanisme, projet urbain, projet urbanistique d’envergure (type ZAC). L’étude s’attelle à :L’étude s’attelle à : • Définir les enjeux de départ, • Prospecter les potentialités de développement et d’aménagement, • s’assurer de la faisabilité des actions proposées, • définir le pré-programme en concertation avec les différents acteurs, • arrêter l’enveloppe financière globale et les modalités de mise en œuvre. 17
  • 18. Ces méthodes doivent êtres innovantes: • L’audit urbain • L’analyse stratégique • La construction de scénarios • La programmation aux états limites L’analyse de la vulnérabilité urbaine L’analyse de la capacité de charge urbaine et environnementale Le diagnostic du métabolisme urbain Organismes qui ont pour mission la programmation urbaine:Organismes qui ont pour mission la programmation urbaine: À l’échelle nationale, auparavant on avait le CNERU (Centre Nationale d’ Etude et de recherche en Urbanisme), maintenant il y a l’Agence Nationale d’Urbanisme et l’Observatoire Nationale de la ville. Un métier nouveau: L’urbaniste-programmateur, il constitue un maillon indispensable dans la chaine des spécialistes de la maitrise d’ouvrage ou dans les équipe pluridisciplinaire des Bureau d’étude. 18
  • 19. • l’avant doit prépare l’après, l’intelligence urbaine impose la maitrise: • des techniques d’analyse prospective, exemple l’analyse SWOT Strengths (forces), Weaknesses(faiblesses), Opportunities (opportunits) , Threats (menaces). • Analyse des seuils acceptables, ex: SMaR²T-TI• Analyse des seuils acceptables, ex: SMaR²T-TI • l’étude de scénarios possibles de développement qui visent à orienter et à préparer des scénarios d’aménagement • Les guides techniques et méthodologiques, normes et standards au service de la programmation urbaine 1. exemple canadien 2. Exemple français 19
  • 20. Révérenciel à l’usage de la programmation urbaine canadien: Ligne directrice en matière d’aménagement axé sur les transports en commun (1992) 20
  • 21. 21
  • 22. Les ouvrage techniques et méthodologiques du CERTU (Le centre d’études sur les réseaux, les transports, l’urbanisme et les constructions publiques) en France. 22
  • 23. 23
  • 24. Références bibliographique: • Zaidi Hamitou I., « Éléments de lecture des densités urbaines et leur intégration dans la planification locale selon les objectifs du développement durable, étude du cas d’Alger », mémoire de magister, EPAU 2004. • Louzri H. La maitrise du foncier, condition indispensable de développement urbain planifié », mémoire de magister, EPAU, 2002. • Berezowska-Azzag, E. le Projet urbain Guide méthodologique, Tome 2, comprendre la démarche, éd. Synergie, Alger, 2012, 302 p • Journal officiels de la république algérienne démocratique et populaire,• Journal officiels de la république algérienne démocratique et populaire, • Province de l’Ontario, « lignes directrices en matière d’aménagement axé sur les transports en commun », 1992. • HOCINE, M. 2017. Expérimentation de la notion de seuil de développement pour l’élaboration d’un outil de planification urbaine locale ; cas d’un territoire agricole et écologiquement sensible en Mitidja centrale algéroise. Doctorat, Ecole Polytechnique d'architecture et d'urbanisme. MERCI POUR VOTRE ATTENTION 24