Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Gestion f abdelah : Téléchargeable sur www.coursdefsjes.com

487 vues

Publié le

: Téléchargeable sur www.coursdefsjes.com

Publié dans : Économie & finance
  • Identifiez-vous pour voir les commentaires

Gestion f abdelah : Téléchargeable sur www.coursdefsjes.com

  1. 1. Gestion financière Cours S5 Economie et Gestion 2016/2017 Professeur : Abdelilah EL ATTAR
  2. 2. Contenu du cour Chapitre 1 : Généralités ▪ Section 1 - Objet et objectifs de la gestion financière ▪ Section 2 – Environnement de la gestion financière de l'entreprise ▪ Section 3 – Les cycles financiers internes à l’entreprise ▪ Section 4 - Notion d’actualisation ▪ Questions de compréhension Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 2
  3. 3. Contenu du cour Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Section 1 : La notion d’investissement A - Définitions d’investissement B - Caractéristiques d’investissement C - Typologie d’investissement Section 2 - Les critères d’évaluation des projets d’investissement B - La valeur actuelle nette (V A N) C - Le taux interne de rentabilité (TIR) D - L’indice de profitabilité (IP) E - Le délai de récupération du capital investi (DRC) Questions de compréhension et Exercices d’application Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 3
  4. 4. Contenu du cour Chapitre 3 : Les décisions de financement Section 1 : Les modes de financement d’un investissement A - Le financement par fonds propres B - Le financement par fonds quasi-propres C - Le financement par endettement Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 4
  5. 5. Contenu du cour Chapitre 3 : Les décisions de financement Section 2 : Les coûts de financement d’un investissement A – Les coûts de la dette B – Les coûts des capitaux propres C - Les règles de l’équilibre financier D - L’effet de levier Section 3 : Le plan de financement Questions de compréhension et Exercices d’application Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 5
  6. 6. Chapitre 1 : Généralités Définition de la gestion financière La gestion financière constitue un ensemble de méthodes d'analyse et d'outils opératoires qui permettent aux entreprises et autres organisations d'assurer une bonne gestion de leurs ressources financières ce qui permet l’optimisation des décisions. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 6
  7. 7. Chapitre 1 : Généralités Définition de la gestion financière la gestion financière est la partie des sciences de gestion consacrée à l’étude des flux financiers dans l’entreprise. Sa méthodologie procède selon deux étapes complémentaires : ▪ La première est l’analyse financière de l’entreprise ou le diagnostic financier, véritable état des lieux à un moment donnée ; ▪ La deuxième est la politique financière qui consiste à préparer et prendre les décisions financières qui engagent l’avenir et influencent les valeurs de l’actif et du passif, les résultats et la valeur de l’entreprise. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 7
  8. 8. Chapitre 1 : Généralités Objectifs de la gestion financière - La Maximisation de la valeur de l’entreprise ; - Le maintien du niveau des performances financières ; - La maîtrise des risques financiers ; - La maîtrise des équilibres financiers ; - L’évaluation des projets de l’entreprise . Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 8
  9. 9. Chapitre 1 : Généralités Environnement de la gestion financière de l'entreprise - Les instruments de paiement et de financement Documents représentatifs de droits de propriété ou de droits de créance, détenus par une personne sur une autre personne (les actions, les obligations, les bons, les billets de trésorerie…) - Les marchés et les agents financiers Les agents à besoin de financement (entreprises, organismes d'épargne, les sociétés financières…) Les agents à excédent monétaire (ménages, banques, organismes de crédit…) Marchés boursiers, marchés monétaires et hypothécaires, marchés d'options et des marchés de contrats financiers… Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 9
  10. 10. Chapitre 1 : Généralités Environnement de la gestion financière de l'entreprise - Les variables et procédures financières Les variables agissent sur la formation des prix sur le marché financier comme le taux d'intérêt, le taux de change … Les procédures visent à organiser et à réguler les comportements financiers comme les règles relatives au contrôle du crédit, à l'organisation des professions bancaires, à la fiscalité… Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 10
  11. 11. Chapitre 1 : Généralités Les cycles financiers internes à l’entreprise ▪ Le cycle d’investissement L’investissement peut être effectué à différente période durant la vie de l’entreprise. Le cycle d’investissement rassemble les opérations ayant pour objet l’acquisition ou la cession d’immobilisations. Le cycle d’investissement génère des flux monétaires négatifs au moment d’acquisition des immobilisations (besoin de financement) ou positifs lors de la cession d’immobilisations (excédent de financement). Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 11
  12. 12. Chapitre 1 : Généralités Les cycles financiers internes à l’entreprise ▪ Le cycle d’exploitation Le cycle d’exploitation comprend toutes les opérations relatives à la phase d’approvisionnement, à la phase de production et à la phase de commercialisation des produits de l’entreprise. Le cycle d’exploitation génère des flux monétaires positifs et négatifs, la différence entre les encaissements et les décaissements générés par les opérations d’exploitation au cours d’un exercice comptable constitue l’excédent de trésorerie d’exploitation. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 12
  13. 13. Chapitre 1 : Généralités Les cycles financiers internes à l’entreprise ▪ Le cycle de financement Le cycle de financement comprend toutes les opérations permettant à l’entreprise de disposer des ressources nécessaires à son activité. Il englobe les opérations d’endettement et de remboursement des emprunts, mais également les opérations d’autofinancement. Les opérations de financement peuvent être à long terme pour financer le cycle d’investissement ou à court terme pour financer le cycle d’exploitation. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 13
  14. 14. Chapitre 1 : Généralités Cycle d'investissement : Acquisition et Cession d'immobilisation Cycle de financement : Autofinancement et emprunt Cycle d'exploitation : Achat, Production et Vente de marchandises et de services Les cycles financiers internes à l’entreprise Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 14
  15. 15. Chapitre 1 : Généralités Notion d’actualisation ▪ Définition La valeur actuelle d’une somme à verser ou à recevoir dans le futur, dans n années, est représentée par le capital qu’il faudrait placer aujourd’hui, à intérêts composés, pour reconstituer cette somme future au terme de n années. L’actualisation permet de rendre comparables des flux monétaires qui ne sont pas perçus à la même date. La formule mathématique : V0 = Vn× (1 + t) –n ▪ V0 : la valeur actuel du capital à verser ou à recevoir dans le futur, Vn : la valeur du capital présent, t : le taux d’actualisation, n : la durée de prêt. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 15
  16. 16. Chapitre 1 : Généralités Notion d’actualisation ▪ Exemple 1 Calculez la valeur actuelle d’un capital de 1 000 DH à échéance dans 4 ans, au taux d’actualisation de 5% et de 10%. ▪ Solution 1 La valeur actuelle de 1 000 DH au taux de 5% est : V0 = Vn× (1 + t) –n = 1 000 x (1+0,05)-4 = 822,70 DH. La valeur actuelle de 1 000 DH au taux de 10% est : V0 = Vn× (1 + t) –n = 1 000 x (1+0,10)-4 = 683,01 DH. On constate que, la valeur actuelle au taux de 10% est inférieure à la valeur actuelle au taux de 5%. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 16
  17. 17. Chapitre 1 : Généralités Notion d’actualisation ▪ Exemple 2 Calculez la valeur actuelle d’un capital de 1 000 DH à échéance dans 4 ans et dans 10 ans, au taux d’actualisation de 10%. ▪ Solution 2 La valeur actuelle de 1 000 DH au taux de 10% pour une période de 4 ans est : V0 = Vn× (1 + t) –n = 1 000 x (1+0,1)-4 = 683,01 DH. La valeur actuelle de 1 000 DH au taux de 10% pour une période de 10 ans est : V0 = Vn× (1 + t) –n = 1 000 x (1+0,10)-10 = 385,54 DH. On constate que, la valeur actuelle pour une période de 10 ans est inférieure à la valeur actuelle pour une période de 4 ans. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 17
  18. 18. Chapitre 1 : Généralités Notion d’actualisation Justification de l’actualisation Le coût d'opportunité : la perception d’un montant dans un an plutôt qu'aujourd'hui entraîne une perte d’usage ou un manque à gagner qui peut résulter de l’utilisation de ce montant. Le coût du financement : Une personne endettée est soumise à l'obligation d'acquitter un coût de financement. En conséquence, la perception d'une somme immédiate lui permettrait de rembourser une partie de sa dette et de réduire le coût de son financement. L'inflation déprécie la valeur de la monnaie et entraîne par suite la dépréciation des sommes futures par rapport aux mêmes montants perçus dans l'immédiat. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 18
  19. 19. Chapitre 1 : Généralités Notion d’actualisation Taux d’actualisation Le taux d’actualisation d’un investissement est un taux minimal de rentabilité en dessous duquel l’investisseur considère qu’il n’a pas d’intérêt à investir ses capitaux , il peut être : - Le taux de rentabilité des capitaux de l’entreprise - Le taux moyen du marché financier - Le taux d’inflation En pratique, en ajoute un coefficient de risque (deux ou trois points) au taux d’actualisation pour tenir compte des aléas qui peuvent être liés aux investissements. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 19
  20. 20. Chapitre 1 : Généralités Notion de la capitalisation Capitaliser une somme, c’est renoncer à la consommer immédiatement et la projeter en une valeur future supérieure compte tenu du taux d’intérêt auquel elle est placée. La capitalisation permet de déterminer la valeur future d’une somme. La capitalisation repose sur la technique des intérêts composés : La capitalisation est l’inverse de l’actualisation : Vn = V0 × (1 + t)n où V0 est la valeur initiale du placement, t le taux de placement, n la durée du placement en années. ▪ Exemple Soit un capital de nominal 1000 DH à échéance 4 ans. Sa valeur Future au taux de 5% est : Vn = V0× (1 + t) n = 1000 x (1+0,05)4 = 1215,50 DH Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 20
  21. 21. Chapitre 1 : Généralités Notion d’annuité Les annuités sont des versements effectués à intervalles de temps égaux appelés périodes. Ces annuités, placées à intérêts composés, servent à constituer un capital (valeur acquise par ces versements) ou à rembourser un emprunt (valeur actuelle des versements) versées en fin de période (remboursement) ou en début de période (placement). Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 21
  22. 22. Chapitre 1 : Généralités Notion d’annuité ▪ Valeur acquise par une suite d’annuités constantes Si, pendant n périodes, on verse au début de chaque période une même somme « a » en vue de constituer un capital. La valeur acquise VCn par l’ensemble des versements constants au moment du dernier versement est donnée par: t: taux par période a: versement constant n: nombre de versements Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 22 t t aVC n n 1)1(  
  23. 23. Chapitre 1 : Généralités Notion d’annuité ▪ Valeur acquise par une suite d’annuités constantes Exemple On place chaque année, en début d’année pendant 4 ans, une somme a = 800 DH (taux annuel 5%, capitalisation annuelle): Calculons la valeur acquise totale notée VC4 au début de la quatrième année juste après le versement des 800 DH Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 23 3448,10 05,0 1)05,1( 800 1)1( 4      t t aVC n n
  24. 24. Chapitre 1 : Généralités Notion d’annuité ▪ Valeur actuel par une suite d’annuités constantes Si, pendant n périodes, on verse en fin de chaque période une même somme « a » en vue de rembourser une dette. La somme des valeurs actualisées VA0 de tous les versements, une période avant le premier versement est: t: taux par période a: versement constant n: nombre de versements Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 24 t t aVA n   )1(1 0
  25. 25. Chapitre 1 : Généralités Notion d’annuité ▪ Valeur actualisée par une suite d’annuités constantes Exemple Pour rembourser une dette, on verse chaque fin d’année pendant 4 ans une somme de 500 DH (taux d’actualisation annuel: 6%; actualisation annuelle). Calculons la valeur actualisée totale notée VA0. Le premier versement est effectué 1 an après la date choisie pour calculer l’actualisation. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 25 55,1732 06,0 )06,01(1 500 )1(1 4_ 0       t t aVA n
  26. 26. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements La notion d’investissement ▪ Définition comptable L’investissement est une immobilisation. C’est une dépense destiné à l’actif immobilisé. Il s’agit donc des élément de la classe 2: - immobilisation en non valeur - immobilisation incorporelle - immobilisation corporelle - immobilisation financière Cette définition présente un caractère restrictif, car elle ne prend pas en compte tout investissement qui n’a pas d’incidence sur l’actif de l’entreprise ou qui ne se prête pas à une évaluation monétaire explicite. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 26
  27. 27. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements La notion d’investissement ▪ Définition psychologique l’investissement conduit à décaler la consommation dans le temps, c’est accepter l’échange d’une satisfaction immédiate et certaine à laquelle on renonce, contre une espérance d’acquérir plus. le bien investi est le support. D’après cette définition la mesure de l’investissement reste très difficilement quantifiable. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 27
  28. 28. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements La notion d’investissement ▪ Définition financière L’investissement représente une dépense immédiate en vue d’un encaissement futur supérieur sur plusieurs périodes. Dès lors, tout décaissement immédiat susceptible d’entraîner des recettes ultérieures est supposé relever du champ de la politique d’investissement. Cette conception est plus large, car elle inclut la formation du personnel, la publicité, etc. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 28
  29. 29. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Caractéristiques d’investissement ▪ Le montant d’investissement Représente l’ensemble des dépenses directes ou indirectes nécessaires à la réalisation du projet (Prix d’acquisition des biens incorporels et financiers, frais accessoires d’achat, d’installation, de transport, de douane, de manutention, d’installation...). Un projet d’investissement conduit à une augmentation de l’activité et donc des besoins de financement d’exploitation (BFE). La prévision de cette augmentation est nécessaire et se comptabilise avec le montant d’investissement. Le montant total de l’investissement se comptabilise hors taxes. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 29
  30. 30. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Caractéristiques d’investissement ▪ La durée de vie d’investissement La durée de vie d’un investissement est la période durant laquelle il génère des flux de trésorerie. Elle peut être : ▪ Technique, varie en fonction des conditions d’utilisation des immobilisations. Valable pour évaluer la qualité technique des Immobilisations. ▪ Economique, varie en fonction du contexte économique de l’entreprise. Valable pour évaluer la rentabilité économique du projet. ▪ Fiscale, correspond à la durée d’amortissement de l’immobilisation effectivement utilisée par l’entreprise pour calculer le flux des cash-flows créés. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 30
  31. 31. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Caractéristiques d’investissement ▪ La valeur résiduelle de l’investissement Elle représente le prix de revente du bien objet d’investissement, à la fin du projet. Elle correspond à une plus-value, car les immobilisations vendues sont généralement amorties. Elle doit être intégrée au dernier Cash-Flow de la durée de vie du projet. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 31
  32. 32. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Caractéristiques d’investissement ▪ Cash-flow (ou Flux de trésorerie) de l’investissement Le profit des flux de trésorerie induits par le projet est le solde monétaire crée par l’investissement. Il est calculé sur une période d’un an pour toute la durée de vie l’investissement. Il égal à la différence entre les recettes et les dépenses induites par le projet. ▪ Cash-flow = Résultat net engendré par l’investissement + Dotations aux amortissements ▪ Les cash-flows de la dernière année de l’investissement sont composés par le résultat net de cette année, les amortissements, la valeur résiduelle de l’investissement et la valeur besoin de fonds de roulement (BFR) de départ. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 32
  33. 33. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Caractéristiques d’investissement ▪ Le risque lié à l’investissement L’investisseur estime le degré de risque auquel les ressources investies seront soumises et réalise un arbitrage rentabilité/risque avant de prendre la décision d’investir. Le risque peut se mesurer en comparant les coûts des ressources propres et le taux d’intérêt des dettes financières. Pratiquement on ajoute deux à trois points, spécifique au risque, au taux d’actualisation utilisé pour augmenter la pertinence de l’investissement. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 33
  34. 34. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Caractéristiques d’investissement ▪ Exemple Soit un projet d’investissement comportant du matériel pour 200 000 DH amortissable linéairement sur 5 ans. L’augmentation du besoin de fonds de roulement (BFR) est estimée à 12 000 DH. Les charges fixes, hors amortissement, supposées constantes durant toute la période sont estimées à 24 000 DH. A la fin du projet, le matériel a été vendu au prix de 17 000 DH. Les prévisions d’exploitation relatives à ce projet sont les suivants (en milliers de DH) : ▪ Taux IS = 30 %, ▪ Déterminez les caractéristiques de cet investissement. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 34 Années 1 2 3 4 5 Chiffre d’affaires 110 150 190 220 240 Charges variables 70 83 95 104 118
  35. 35. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Caractéristiques d’investissement ▪ Exemple 1 - Le montant de l’investissement 2 - La durée de vie d’investissement est égale à 5 ans. 3 - La valeur résiduelle de l’investissement est égale à : 17 000 DH. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 35 Le montant de l’investissement est égal : Le prix d’achat du matériel 200 000,00 Augmentation BFRE 12 000,00 Le montant total de l’investissement est égal à : 212 000,00
  36. 36. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements 4 - Les cash-flows générés par l’investissement Tableau des cash-flows générés par l’investissement (en milliers de DH) : Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 36 Années 1 2 3 4 5 Chiffre d’affaires 110 150 190 220 240 - Charges variables 70 83 95 104 118 - Charges Fixes hors amortissement 24 24 24 24 24 - Amortissement 40 40 40 40 40 = Résultat avant impôt -24 3 31 52 58 - Impôt IS 30 % 0 0,9 9,3 15,6 17,4 = Résultat net -24 2,1 21,7 36,4 40,6 + Amortissement 40 40 40 40 40 + Récupération du BFR 12 + Valeur résiduelle 17 = Cash-flows 16 42,1 61,7 76,4 80,63
  37. 37. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Typologie d’investissement Classification selon la destination - Les investissements en non-valeur (frais préliminaire, charges à repartir sur plusieurs exercices…) - Les investissements corporels (Biens physiques) - Les investissements incorporels (Recherche, publicité, brevets…) - Les investissements financiers (Actions, droits de propriété) - L’investissement humain (recrutement, formation, mise à jour des compétences…) Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 37
  38. 38. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Typologie d’investissement Classification selon l’objet - L’investissement de remplacement - L’investissement de modernisation - L’investissement d’expansion - L’investissement stratégique - L’investissement de restructuration Classification selon la finalité - L’investissement productif - L’investissement non directement productif Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 38
  39. 39. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement La valeur actuelle nette (V A N) La VAN est égale à la différence entre les flux nets de trésorerie actualisés, prévisibles par un projet durant sa vie, et le montant des capitaux investis pour réaliser ce projet. VAN= Cash-flows actualisés – Investissement initial Mathématiquement la 𝐕𝐀𝐍 = −𝐈 + σ𝒊=𝟏 𝒏 𝑪𝑭𝒊 𝟏 + 𝒕 −𝒊 Avec: ▪ I : l’investissement initial ; ▪ CFi: cash-flow de l’ année i ; ▪ n : durée de vie de l’investissement ; ▪ t : taux d’actualisation ; Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 39
  40. 40. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement La valeur actuelle nette (V A N) Remarques : ▪ Les cash-flows de la dernière année de l’investissement sont composés par le résultat net de cette année, les amortissements, la valeur résiduelle de l’investissement et la valeur besoin de fonds de roulement (BFR) de départ. ▪ La VAN est une fonction décroissante du taux d’actualisation : chaque fois que le taux d’actualisation croit, la valeur de la VAN diminue. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 40 VAN Taux d’actualisation
  41. 41. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement Les critères de choix d’un investissement On accepte les investissements, dont la VAN ≥ 0 ▪ Si la VAN = 0 alors la somme actualisée des CF à un taux t d’actualisation donnée a permis la récupération du montant initial de l’investissement. ▪ Si la VAN > 0 alors la rentabilité de l’investissement est supérieure aux taux d’actualisation retenu. ▪ Si la VAN<0 alors le projet n’est pas rentable aux taux d’actualisation retenu. La VAN est un critère de sélection entre deux projets, sera retenu celui dont la VAN est la plus élevée. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 41
  42. 42. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement Exemple Reprenons l’exemple traité dans le cadre Caractéristiques d’investissement Soit un projet d’investissement comportant du matériel pour 200 000 DH amortissable linéairement sur 5 ans. L’augmentation du besoin de fonds de roulement (BFR) est estimée à 12 000 DH. Les charges fixes, hors amortissement, supposées constantes durant toute la période sont estimées à 24 000 DH. A la fin du projet, le matériel a été vendu au prix de 17 000 DH. Les prévisions d’exploitation relatives à ce projet sont les suivants (en milliers de DH) : ▪ Taux IS = 30 %, taux d’actualisation est égal à : 18 %. ▪ Déterminez la VAN de cet investissement. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 42 Années 1 2 3 4 5 Chiffre d’affaires 110 150 190 220 240 Charges variables 70 83 95 104 118
  43. 43. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement Les cash-flows générés par l’investissement (en milliers de DH) : Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 43 Années 1 2 3 4 5 Chiffre d’affaires 110 150 190 220 240 - Charges variables 70 83 95 104 118 - Charges Fixes hors amortissement 24 24 24 24 24 - Amortissement 40 40 40 40 40 = Résultat avant impôt -24 3 31 52 58 - Impôt IS 30 % 0 0,9 9,3 15,6 17,4 = Résultat net -24 2,1 21,7 36,4 40,6 + Amortissement 40 40 40 40 40 + Récupération du BFR 12 + Valeur résiduelle 17 = Cash-flows 16 42,1 61,7 76,4 109,6
  44. 44. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement Les cash-flows actualisés générés par l’investissement (en milliers de DH) : Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 44 = Cash-flow 16 000,00 42 100,00 61 700,00 76 400,00 109 600,00 x (1,18)-t 0,8475 0,7182 0,6086 0,5158 0,4371 Cash-flows actualisés 13 559,32 30 235,56 37 552,52 39 406,27 47 907,17 Cash-flows cumulés 13 559,32 43 794,89 81 347,41 120 753,68 168 660,85
  45. 45. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement Montant de l’investissement en DH : La VAN de ce projet est égale à : 168 660,85 – 212 000,00 = - 43 339,15 La VAN est négative, ce projet est non rentable au taux d’actualisation de 18 %. Il faut revoir les conditions de lacement de l’investissement. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 45 Le montant de l’investissement est égal : Le prix d’achat du matériel 200 000,00 Augmentation BFRE 12 000,00 Le montant total de l’investissement est égal à : 212 000,00
  46. 46. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement ▪ Avantages de la VAN Le critère de la VAN présente une rigueur conceptuelle faisant de lui le critère de décision préféré des experts financiers parce qu’elle : ▪ indique directement la valeur créée par un investissement ; ▪ tient compte de la valeur temps ; ▪ tient compte du risque à travers le taux d’actualisation Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 46
  47. 47. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement ▪ Inconvénients de la VAN - La VAN ne peut pas être utilisé dans la comparaison des projets de durée de vie et/ou de montant d’investissement sont différents. - La méthode suppose que les cash-flows dégagés seront réinvestis au cours des périodes suivantes au taux d’actualisation, or le taux de placement peut varier d’une année à une autre. - Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 47
  48. 48. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement - Le taux interne de rentabilité (TIR) Le taux interne de rentabilité est le taux qui égalise entre le montant de l’investissement et les cash-flows induits par ce même investissement. Le TIR est le taux d’actualisation qui annule la VAN. Il est calculé à partir de la formule suivante : 𝐈 = ෍ 𝒊=𝟏 𝒏 𝑪𝑭𝒊 𝟏 + 𝒕 −𝒊 ▪ I : montant de l’investissement initial ; ▪ CFi: cash-flow de l’ année i ; ▪ n : durée de vie de l’investissement ; ▪ t : taux d’actualisation. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 48
  49. 49. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement Courbe de la VAN en fonction du taux d’actualisation Le TRI est égal au taux d’actualisation qui annule la VAN. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 49 VAN Taux d’actualisationTRI
  50. 50. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement Les critères de choix d’un investissement par le TIR ▪ Tout projet dont le TIR est inférieur au taux d’actualisation utilisé par l’investisseur sera rejeté, car la réalisation du projet entraînera la chute de la rentabilité globale de l’entreprise. ▪ Le TIR permet de sélectionner entre deux ou plusieurs projets, le projet dont le TIR est le plus élevé sera retenu. ▪ Le TIR correspond au coût maximum que l’entreprise pourrait supporter sur son financement pour que l’investissement demeure avantageux. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 50
  51. 51. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement ▪ Exemple ▪ Calculer le TIR de l’exemple précédant traité dans la VAN. ▪ Solution Pour la détermination du TIR, on procède par approximations successives du taux d’actualisation de façon à cadrer la VAN entre deux valeurs l’une positive et l’autre négative les plus proches possible de la valeur zéro. Dans notre exemple, nous avons : ▪ VAN (10 %) = 3 930,17 ▪ VAN (11 %) = -2 932,46 Les résultats des calculs confirment bien que la VAN est une fonction décroissante du taux d’actualisation et permettent de situer le taux qui l’annule, c’est-à-dire le TIR, entre 10 % et 11 %. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 51
  52. 52. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement Solution Le TIR peut être déterminé par interpolation linéaire nous avons : ▪ Première méthode : ▪ VAN (10 %) = 3 930,17 ▪ VAN (11 %) = -2 932,46 Donc : ▪ 11 % – 10 % = 1 % et (-2 932,46 - 3 930,17) = -6862,63 ▪ 𝑇𝐼𝑅 = 10 1 % + 3 930,17 6862,63 % = 10 % + 0,57 % = 10,57 % ▪ Donc le TIR est égal à 10,57 %. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 52
  53. 53. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement Solution Le TIR peut être déterminé par deux méthodes : ▪ Deuxième méthode : ▪ Cash-flows cumulés ( 11 %) = 209 067,54 ▪ Cash-flows cumulés ( TIR ) = 212 000,00 ▪ Cash-flows cumulés ( 10 %) = 215 930,17 ▪ 10 215 930,17 , 𝑇𝐼𝑅 212 000,00 , 11 209 067,54 → 10−𝑇𝐼𝑅 215 930,17−212 000,00 = 10−11 215 930,17−209 067,54 ▪ 10−𝑇𝐼𝑅 3930,17 = −1 6862,63 → 𝑇𝐼𝑅 = 10 + 3930,17 6862,63 = 10 + 0,57 = 10,57 Donc le TIR est égal à 10,57 %. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 53
  54. 54. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement ▪ Avantages du TIR Le TIR étroitement lié à la VAN et mène généralement aux mêmes décisions, il se comprend et s’exprime facilement. ▪ Inconvénients du TIR La principale limite du critère provient du taux d’actualisation utilisé. En effet, la méthode suppose que les cashflows dégagés seront réinvestis au cours des périodes suivantes au taux d’actualisation, or le taux de placement peut varier d’une année à une autre. ▪ Dans certains cas le TRI est inexistant, ou le résultat obtenu est en contradiction avec les autres indicateurs. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 54
  55. 55. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement L’indice de profitabilité (IP) L’indice de profitabilité mesure le profit induit par une unité du capital investi. Il mesure l’avantage relatif susceptible d’être retiré d’un projet d’investissement. Il est calculé par la formule suivante : 𝐈𝐏 = σ𝒊=𝟏 𝒏 𝑪𝑭𝒊 𝟏 + 𝒕 −𝒊 𝑰 ▪ I : l’investissement initial ; ▪ CFi: cash-flow de l’ année i ; ▪ n : durée de vie de l’investissement ; ▪ t : taux d’actualisation. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 55
  56. 56. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement L’indice de profitabilité (IP) L’IP est un critère de rejet pour tout projet dont l’indice est inférieur à 1. Pour deux ou plusieurs projets, sera retenu celui dont l’indice de profitabilité est le plus élevé. ▪ Exemple Calculer l’IP de l’exemple précédant traité dans la VAN. ▪ Solution Pour un taux d’actualisation égal à 18 %, l’IP de ce projet est égal à : 𝐈𝐏 = σ𝒊=𝟏 𝒏 𝑪𝑭𝒊 𝟏 + 𝒕 −𝒊 𝑰 = 𝟏𝟔𝟖 𝟔𝟔𝟎, 𝟖𝟓 𝟐𝟏𝟐 𝟎𝟎𝟎 = 𝟎, 𝟖 Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 56
  57. 57. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement On constate que, l’IP de ce projet est inférieur à 1, on peut confirmer que ce projet est non rentable au taux d’actualisation de 18 %. Pour un taux d’actualisation égal au TIR, soit 10,57 %, l’IP de ce projet est égal à : 𝐈𝐏 = σ𝒊=𝟏 𝒏 𝑪𝑭 𝒊 𝟏+𝒕 −𝒊 𝑰 = 𝟐𝟏𝟏 𝟗𝟔𝟔,𝟔𝟓 𝟐𝟏𝟐 𝟎𝟎𝟎 ≈ 𝟏, 𝟎𝟎 Le projet est à la limite de la rentabilité. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 57
  58. 58. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement ▪ Avantages de l’IP L’IP est étroitement lié à la VAN et mène généralement aux mêmes décisions ; Se comprend et s’exprime facilement ; Permet de comparer des projets qui ont des montants d’investissements différents. ▪ Inconvénients de l’IP Mêmes inconvénients que la VAN. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 58
  59. 59. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement Le délai de récupération du capital investi (DRC) Le délai de récupération du capital investi correspond au délai au bout duquel le montant cumulé des cash-flows actualisés est égal au montant du capital investi, c’est le délai le plus court possible. Le DRC est tel que : 𝐈 = ෍ 𝒊=𝟏 𝒏 𝑪𝑭𝒊 𝟏 + 𝒕 −𝒊 Le DRC doit être inférieur à la durée prévue de l’investissement, sinon le projet est non valable. Plus le DRC est court plus l’investissement est intéressant, car il permet de récupérer le capital le plus vite possible et minimise les risques que le projet peut courir dans le temps. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 59
  60. 60. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement ▪ Exemple Calculer le DRC de l’exemple précédant traité dans la VAN. ▪ Solution : Pour un taux d’actualisation de 18 %, les cash-flows générés par ce projet sont comme suit : Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 60 1 2 3 4 5 = Cash-flow 16 000,00 42 100,00 61 700,00 76 400,00 109 600,00 x (1,18)-t 0,8475 0,7182 0,6086 0,5158 0,4371 Cash-flows actualisés 13 559,32 30 235,56 37 552,52 39 406,27 47 907,17 Cash-flows cumulés 13 559,32 43 794,89 81 347,41 120 753,68 168 660,85
  61. 61. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement On constate que, le montant des Cash-flows cumulés lors de la dernière année du projet est égal à 168 660,85 inférieur à 212 000, montant de l’investissement. Donc le projet est non rentable sur la période de 5 ans. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 61 1 2 3 4 5 = Cash-flow 16 000,00 42 100,00 61 700,00 76 400,00 109 600,00 x (1,18)-t 0,8475 0,7182 0,6086 0,5158 0,4371 Cash-flows actualisés 13 559,32 30 235,56 37 552,52 39 406,27 47 907,17 Cash-flows cumulés 13 559,32 43 794,89 81 347,41 120 753,68 168 660,85
  62. 62. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement Pour un taux d’actualisation de 10 %, les cash-flows générés par le projet sont comme suit : ▪ Le DRC est situé entre la quatrième et la cinquième année, donc le DRC est égal à : 𝟒 + 𝟐𝟏𝟐 𝟎𝟎𝟎 − 𝟏𝟒𝟕 𝟖𝟕𝟕, 𝟏𝟗 𝟔𝟖 𝟎𝟓𝟐, 𝟗𝟖 = 𝟒, 𝟗𝟒 Soit, 4 ans et (0,94 x 12 = 11,31) mois. ▪ Le projet ne va être rentable qu’après environ 4 ans et 11 mois. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 62 1 2 3 4 5 = Cash-flow 16 000,00 42 100,00 61 700,00 76 400,00 109 600,00 x (1,10)-t 0,9091 0,8264 0,7513 0,6830 0,6209 Cash-flows actualisés 14 545,45 34 793,39 46 356,12 52 182,23 68 052,98 Cash-flows cumulés 14 545,45 49 338,84 95 694,97 147 877,19 215 930,17
  63. 63. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement ▪ Avantages ▪ Le DRC permet de tenir compte de la valeur temporelle de l’argent ; ▪ il est facile à comprendre ; ▪ Exclut les investissements dont la VAN a une estimation négative ; ▪ Favorise la liquidité. ▪ Inconvénients ▪ Parmi les inconvénients du DRC ce qu’il : ▪ Peut exclure des investissements dont la VAN est positive ; ▪ Ne tient pas compte des flux monétaires au-delà de la date limite ; ▪ Défavorise les projets à long terme tels que la recherche et le développement ainsi que les nouveaux projets. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 63
  64. 64. Chapitre 2 : Les décisions d’investissements Les critères d’évaluation des projets d’investissement Pratiquement, pour prendre une décision d’investissement : - On devrait considérer plus d’un critère de décision ; - La VAN et le TIR sont les critères les plus souvent utilisés ; - Le délai de récupération est le critère secondaire le plus utilisé, c’est-à-dire qu’il vient appuyer la décision prise basée sur la VAN ou le TIR ; - La VAN mesure directement la valeur ajoutée du projet pour la firme ; - Lorsqu’il y a contradiction entre la VAN et une autre règle de décision, on doit toujours utiliser la VAN pour prendre une décision. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 64
  65. 65. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les modes de financement 1. Le financement par fonds propres - L’autofinancement L’autofinancement correspond à des ressources nouvelles engendrées par l’activité de l’entreprise et que celle-ci parvient à conserver durablement pour financer ses opérations à venir. L’autofinancement (AF) est égal à la capacité d’autofinancement (CAF) moins les dividendes distribués, AF = CAF - Dividendes Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 65
  66. 66. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les modes de financement 1. Le financement par fonds propres ▪ – L’augmentation du capital L’augmentation du capital peut être faite de trois façons : - Augmentation par apports en numéraire ou en nature. les apporteurs de fond se voient reconnaître une augmentation de leur part dans le capital de l’entreprise. - Augmentations par incorporation de réserves. Les propriétaires de cette entreprise vont bénéficier d’une distribution d’actions gratuites, au prorata de leur participation dans le capital. - Augmentations par conversion de dettes. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 66
  67. 67. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les modes de financement 1. Le financement par fonds propres – Les cessions d’élément d’actif Le financement par cessions d’immobilisations permettre à l’entreprise de financier son investissement de ressources tirées de la plus-value de ces cessions après impôt. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 67
  68. 68. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les modes de financement 2. Le financement par fonds quasi propres Les fonds quasi propres sont des ressources stables classées dans de haut de bilan d’une entreprise, ils peuvent pour certains être transformés en fonds propres à l’échéance. Comptes courants d’associés Les obligations convertibles Les prêts participatifs Les subventions d’investissement Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 68
  69. 69. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les modes de financement 2. Le financement par fonds quasi propres Les fonds quasi propres sont intéressants lors de crises financières et boursières où il est très difficile de trouver des fonds pour se financer surtout pour les petites et moyennes entreprises. Toutefois, ils ne sont pas des fonds propres et les personnes ayant avancé ces fonds pourront les retirer ce qui peut perturber l’équilibre financier de l’entreprise, notamment dans le cadre des comptes courants d’associés ce qui peut perturber l’équilibre financier de l’entreprise. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 69
  70. 70. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les modes de financement 3. Le financement par endettement - L’emprunt obligataire L’emprunt obligataire ou l’endettement par appel direct à l’épargne constitue un mode de financement particulièrement sélectif et ne concerne que les grandes entreprises et les importantes institutions publiques ou privées. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 70
  71. 71. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les modes de financement 3. Le financement par endettement – L’emprunt bancaire L’emprunt bancaire correspond à une somme d’argent mise à la disposition de l’entreprise par un organisme financier, avec obligation de la rembourser selon un échéancier préalablement défini. Le mode de remboursement peut-être par amortissements constants, par amortissements dégressif (annuités constantes) ou par remboursement in-fine. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 71
  72. 72. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les modes de financement 3. Le financement par endettement – Le crédit-bail Le crédit-bail est un contrat de location d’un bien pour une durée déterminée, souscrit entre une entreprise et un établissement spécialisé, assorti d’une promesse de vente à son échéance. Lorsqu’une entreprise finance un investissement par le biais d’un crédit- bail, l’organisme financier possède le bien, le loue à l’entreprise et s’engage à la lui vendre après une certaine période selon des conditions prédéfinies. En général, la valeur résiduelle correspondant au prix de vente final. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 72
  73. 73. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette – Les crédits bancaires le coût de l’emprunt, représenté par le taux d’intérêt, va être déterminé en fonction de l’offre est de la demande des crédits. le coût réel de l’emprunt est calculé par le coût actuariel de l’emprunt qui est le taux d’actualisation qui égalise la valeur actuelle des annuités au montant du capital emprunté et initialement encaissé. C’est un coût explicite calculé généralement après impôt compte tenu de la déductibilité fiscale induite. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 73
  74. 74. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette – Les crédits bancaires Mathématiquement, le taux actuariel net de l’emprunt est calculé à partir de la formule : : 𝑴 𝒆 = σ𝒊=𝟏 𝒏 𝑲 𝒊+𝑰 𝒊(𝟏−𝑻 𝒔) (𝟏+𝑻 𝒆)𝒊 𝑴 𝒆 = σ𝒊=𝟏 𝒏 𝑹 𝒊−𝑰 𝒊 𝑻 𝒔 (𝟏+𝑻 𝒆) 𝒊 ▪ Me : montant de l’emprunt encaissé ; ▪ Te : taux actuariel net de l’emprunt (coût de la dette recherché) ; ▪ Ki : Créance amortie de l’emprunt ; ▪ Ri : remboursement de la période i = (Ki + Ii ) ; ▪ Ii : charge d’intérêt de la période i, égale au taux d’intérêt de l’emprunt (Tt) multiplié par le capital restant dû ; ▪ Ts : Taux d’imposition ; Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 74
  75. 75. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette – Les crédits bancaires ▪ Dans le cas où le remboursement est effectué par amortissement unique (in fine, cas de l’emprunt obligataire), le taux actuariel net de l’emprunt peut être calculé à par la formule : 𝑴 𝒆 = σ𝒊=𝟏 𝒏 𝑰 𝒊(𝟏−𝑻 𝒔) (𝟏+𝑻 𝒆)𝒊 + 𝑴 𝒆 (𝟏+𝑻 𝒆) 𝒏 ▪ D’une façon générale et après simplification, le taux actuariel net de l’endettement est donné par la relation : Te = Tt x (1- Ts) ▪ Tt : taux d’intérêt de l’emprunt ; ▪ Ts : Taux d’imposition. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 75
  76. 76. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette – Les crédits bancaires ▪ Exemple On considère un emprunt de montant 800 000 DH, remboursable en 8 périodes au taux d’intérêt de 10 %. Le premier remboursement est effectué à fin de la première période, taux de l’IS = 30 %, le remboursement est effectué par amortissement unique (in fine). Calculez le taux actuariel net de l’emprunt. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 76
  77. 77. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette ▪ Me : montant de l’emprunt encaissé = 800 000 DH, Te : taux actuariel net de l’emprunt (coût de la dette recherché) = ? ▪ Ri : remboursement de la période i (Amortissement in-fine) = 800 000 DH ▪ Ii : charge d’intérêt de la période i = 10 % x 800 000 = 80 000 DH ; ▪ Economie d’impôt de la période i lié à la charge d’intérêt de la prime amortie = 𝐼𝑖(1 − 𝑇𝑠) = 80 000 x (1 – 30 %) = 56 000 DH ; ▪ Donc : 𝑀𝑒 = σ𝑖=1 8 𝑅 𝑖+𝐼 𝑖(1−𝑇𝑠) (1+𝑇𝑒)𝑖 = 800 000 = σ𝑖=1 8 80 000+56 000 (1+𝑇𝑒)𝑖 ▪ = 800 000 = σ𝑖=1 8 136 000 (1+𝑇𝑒)𝑖 ▪ 800 000 = 136 000 𝑥 1−(1−𝑇𝑒 ) −8 𝑇𝑒 ↔ 5,882 = 1−(1−𝑇𝑒 ) −8 𝑇𝑒 ▪ D’après la lecture dans la table financière correspondant à cette formule Te est sensiblement égale à 7 %. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 77
  78. 78. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette ▪ D’après la formule Te = Tt x (1 - Ts), le taux actuariel net de l’emprunt est égal à : 10 % x (1 – 30 %) = 7 %. ▪ Le coût de l’emprunt est sensiblement égal par les deux méthodes et il est inférieur au taux d’intérêt de l’emprunt. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 78
  79. 79. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette - Remboursement des crédits : 1. l’amortissement unique (in fine) Pour l’amortissement unique, l’emprunteur ne verse que les intérêts à la fin de chaque période. À la fin du contrat, il rembourse le capital et les intérêts de la dernière période. Le capital est généralement accumulé grâce à un fonds (de capitalisation) qui porte le nom de fonds d’amortissement. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 79
  80. 80. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette Remboursement des crédits : 2. l’amortissement dégressif (annuités de remboursement constantes) L’amortissement dégressif, consiste à payer la même somme globale à la fin de chaque période au service de la dette, cette somme est composée de versement des intérêts plus les remboursements d’une part dégressive du capital. L’annuité totale (Amortissement + Intérêts) est constante mais le capital restant dû est décroissant. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 80
  81. 81. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette Remboursement des crédits : 3 . ’amortissement constant (annuités de remboursement dégressif). Pour la méthode d’amortissement constant, l’emprunteur paye les intérêts de la période courante ainsi qu’une partie constante du capital à la fin de chaque période. En conséquence, l’annuité d’intérêts décroît d’une année à l’autre. Par suite, l’annuité totale (Amortissement + Intérêts) comporte un élément constant (amortissement du capital) et un élément décroissant (intérêt). Le calcul des remboursements se fait dans des tableaux appelés : tableaux d’amortissements. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 81
  82. 82. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette ▪ Exemple On considère un emprunt de montant 500 000 DH, remboursable en 8 périodes au taux d’intérêt de 10 %. Le premier remboursement est effectué à fin de la première période. Présenter le tableau d’amortissement correspondant à chacune des trois modalités possibles de remboursement. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 82
  83. 83. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette ▪ Tableau d’amortissement par amortissement unique (in fine) : ▪ L’inconvénient de cette méthode et la charge élevée d’intérêt que l’emprunteur paye. ▪ Cette méthode suscite les prélèvements les plus faibles au début du processus d’amortissement. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 83 Périodes Annuité de remboursement Intérêt Créance amortie Capital restant dû Ri= Ii + Ki Ii = Ci x Tt Ki Ci = Ci-1 – Ki - 500 000,00 1 50 000,00 50 000,00 0 500 000,00 2 50 000,00 50 000,00 0 500 000,00 3 50 000,00 50 000,00 0 500 000,00 4 50 000,00 50 000,00 0 500 000,00 5 50 000,00 50 000,00 0 500 000,00 6 50 000,00 50 000,00 0 500 000,00 7 50 000,00 50 000,00 0 500 000,00 8 550 000,00 50 000,00 500 000,00 - Total 900 000,00 400 000,00 500 000,00
  84. 84. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette ▪ Tableau d’amortissement par amortissement constant : ▪ Tt : taux d’intérêt ; n : la durée du prêt ; C0 : le montant initial du prêt. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 84 Périodes Annuité de remboursement Intérêt Créance amortie Capital restant dû Ri= Ii + Ki Ii = Ci x Tt Ki = C0/n Ci = Ci-1 – Ki 0 500 000,00 1 112 500,00 50 000,00 62 500,00 437 500,00 2 106 250,00 43 750,00 62 500,00 375 000,00 3 100 000,00 37 500,00 62 500,00 312 500,00 4 93 750,00 31 250,00 62 500,00 250 000,00 5 87 500,00 25 000,00 62 500,00 187 500,00 6 81 250,00 18 750,00 62 500,00 125 000,00 7 75 000,00 12 500,00 62 500,00 62 500,00 8 68 750,00 6 250,00 62 500,00 - Total 725 000,00 225 000,00 500 000,00
  85. 85. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette ▪ Tableau d’amortissement par amortissement constant : La méthode de l’amortissement par amortissement constant entraîne le versement d’annuités dégressives et, par conséquent, une charge plus élevée sur la trésorerie de l’entreprise au cours des premières années d’amortissement. Mais elle a l’avantage de payer moins d’intérêt. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 85
  86. 86. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette ▪ Tableau d’amortissement dégressif (annuités constantes) : L’annuité constante est égale au montant du remboursement, elle est calculée par la formule suivante : 𝑅 = 𝐶0 × 𝑖 1−(1+ 𝐓𝒕)−𝑛 Avec : ▪ Tt : taux d’intérêt ; ▪ n : la durée du prêt ; ▪ C0 : le montant initial du prêt. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 86
  87. 87. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette ▪ Tableau d’amortissement dégressif (annuités constantes) : Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 87 Périodes Annuité du remboursement Intérêt Créance amortie Capital restant dû Ri Ii = Ci x Tt Ki = R – Ii Ci = Ci-1 – Ki 0 500 000,00 1 93 722,01 50 000,00 43 722,01 456 277,99 2 93 722,01 45 627,80 48 094,21 408 183,78 3 93 722,01 40 818,38 52 903,63 355 280,15 4 93 722,01 35 528,02 58 193,99 297 086,16 5 93 722,01 29 708,62 64 013,39 233 072,76 6 93 722,01 23 307,28 70 414,73 162 658,03 7 93 722,01 16 265,80 77 456,21 85 201,83 8 93 722,01 8 520,18 85 201,83 0,00 Total 749 776,07 249 776,07 500 000,00
  88. 88. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette ▪ Tableau d’amortissement dégressif (annuités constantes) : La méthode de l’amortissement dégressif (annuités constantes) entraîne un prélèvement régulier sur la trésorerie. Le montant d’intérêt est légèrement supérieur au montant de la méthode de l’amortissement par amortissement constant. Elle est favorable pour les personnes qui ont un revenu fixe (salariés et fonctionnaire). Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 88
  89. 89. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette ▪ L’emprunt obligataire L’entreprise s’endette auprès de plusieurs prêteurs en émettant des obligations. Le coût de l’emprunt obligataire correspond aux charges financières supportées par l’entreprise pour financer l’opération de récolte de fonds. Elles sont composées des frais de montage, des charges d’intérêts, des primes de remboursement et de tous les frais annexes à cette opération. Les charges d’intérêts, qui dépendent du taux d’intérêt, représentent la grande part de ces charges. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 89
  90. 90. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette ▪ L’emprunt obligataire Le taux actuariel net de l’emprunt obligataire est le taux d’intérêt assurant l’équivalence à intérêts composés entre les sommes versées et les sommes reçues. Il est le taux de rendement pour le souscripteur et de revient pour l’emprunteur. Il est calculé de la même façon que l’emprunt bancaire. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 90
  91. 91. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette ▪ L’emprunt obligataire Le taux actuariel net de l’emprunt obligataire peut être calculé à par la formule : ▪ 𝑴 𝒆 = σ𝒊=𝟏 𝒏 𝑪(𝟏−𝑻 𝒔) (𝟏+𝑻 𝒆) 𝒊 + 𝑹 (𝟏+𝑻 𝒆) 𝒏 ▪ Tt : taux d’intérêt de l’emprunt ; ▪ Ts : Taux d’imposition ; ▪ Te : taux actuariel net de l’emprunt ▪ R : le prix de remboursement de l’obligation ▪ C : coupon (Intérêt versé pour un titre = O x Tt) Après simplification le taux actuariel net de de l’emprunt obligataire est donné par la relation : ▪ Te = Tt x (1- Ts) Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 91
  92. 92. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette : L’emprunt obligataire Exemple : Une entreprise décide de se financer par un emprunt obligataire représenté par 70 000 obligations de 800 DH de nominal. Le prix de souscription est égal au prix d’émission est de 812 DH par obligation, payable en une seule fois à la date de règlement. Les rémunérations globales dues aux intermédiaires financiers sont de 698 400 DH. Les frais légaux et administratifs sont de 41 120 DH. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 92
  93. 93. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette : L’emprunt obligataire On suppose que, la date d’émission, la date de jouissance et la date de règlement sont le 01 janvier 2009, la durée de l’emprunt est de 12 ans. Le taux d’intérêt annuel de ces obligations est de 7,5 %, le coupon est payable en totalité à terme échu le 01 janvier de chaque année et pour la première fois le 01 janvier 2010. L’amortissement est fait par remboursement in fine le 01 janvier 2022. Le prix de remboursement est égal à 800 DH. Le taux d’impôt est égal à 30 %. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 93
  94. 94. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette : L’emprunt obligataire 1 - Spécifiez les éléments caractéristiques de cet emprunt obligataire ; 2 - Déterminez le coût de l’emprunt ; 3 - Déterminez le prix de revient de l’emprunt ; 4 - Le taux actuariel net de l’emprunt obligataire (Coût réel de l’emprunt) ; Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 94
  95. 95. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette : L’emprunt obligataire 1 - Caractéristiques de cet emprunt obligataire - Le nominal ou principal, noté (O) = 800 DH ; - Le nombre d’obligations émis, noté (N) = 70 000 ; - Le taux d’intérêt nominal, noté (Tt) = 7,5 % ; et le coupon (Intérêt versé pour un titre = O x t) = 7,5 % x 800 = 60 DH ; Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 95
  96. 96. Chapitre 3 : Les décisions de financement - La date d’émission coïncide avec la date de jouissance et la date de règlement : 01 janvier 2009 - Le prix d’émission, noté (E) = 812 DH est égal au prix de souscription, car les dates de souscription et d’émission coïncident ; et la prime d’émission (E-O) = 12 DH. - Le prix de remboursement, noté (R) = 800 DH ; et la prime de remboursement est égale à la différence (R-O) = 0 DH ; - La maturité ou date de remboursement : 01 janvier 2022 ; - La durée de vie de l’emprunt = 12 ans ; - Les modalités de remboursement : remboursement in fine le 01 janvier 2022. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 96
  97. 97. Chapitre 3 : Les décisions de financement ▪ 2 - Coût de l’emprunt Le Montant des coupons versés chaque année par l’émetteur = N x O x t = 70 000 x 7,5 % x 800 = 4 200 000 DH. L’émetteur a payé 12 coupons les 01 janvier de 2010 à 2022, donc le montant total des coupons versés est : 4 200 000 x 12 = 50 400 000 DH ; Les frais annexes sont estimés à : 698 400 + 41 120= 739 520 DH. Le coût de l’emprunt = Total des intérêts + Total des frais = 51 139 520,00 DH Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 97
  98. 98. Chapitre 3 : Les décisions de financement ▪ Le prix de revient actualisé de l’emprunt Pour faire la comparaison entre les flux monétaires encaissés aujourd’hui et les flux décaissés dans le futur, on procède à l’actualisation des flux futurs. La valeur actuelle de 11 annuités de 60 DH (7,5 % x 800) payés les 01 janvier de 2010 à 2022, est égale à : 60 × 1−(1+0,075)−11 0,075 = 438,93 DH. On a 70 000 obligations, le total sera égal à : 70 000 x 438,93 = 30 724 781,41 DH Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 98
  99. 99. Chapitre 3 : Les décisions de financement La valeur actuelle d’une annuité de 860 DH payé le 01 janvier 2022, est égale à : 860 x (1+0,075)-12 = 361,07 DH. On a 70 000 obligations, le total sera égal à : 70 000 x 361,07 = 25 275 218,59 DH. Donc le montant actualisé des remboursements de l’emprunt est égal à : 30 724 781,41 + 25 275 218,59 = 56 000 000,00 DH. Le prix de revient actualisé de cet emprunt est égal au montant actualisé des remboursements + les frais = 56 000 000,00 + 739 520,00 = 56 739 520,00 DH Le profit actualisé de cet emprunt est alors égal à : Le prix de revient actualisé de cet emprunt moins le produit net de l’émission 56 100 480 - 56 000 000 = 100 480 DH. Avec ce type de financement l’entreprise peut dégager un surplus potentiel de 100 480 DH. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 99
  100. 100. Chapitre 3 : Les décisions de financement 4 – Taux actuariel net de l’emprunt obligataire Le taux actuariel net de de l’emprunt obligataire est donné par la relation : Te = Tt x (1- Ts) = 7,5 % x (1 – 30 %) = 0,075 x 0,7 = 0,0525 = 5,25 %. Te = 5,25 %. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 100
  101. 101. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette ▪ Le crédit-bail Le coût réel du crédit-bail correspond au coût actuariel net annuel égalisant la valeur actuelle des encaissements et des décaissements nets des économies d’impôt créées par les loyers et réintégrant les pertes d’économies d’impôt issues de l’interdiction d’amortir le bien puisqu’il n’appartient pas à la propriété de l’investisseur. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 101
  102. 102. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette ▪ Le crédit-bail Mathématiquement, le coût de crédit-bail se présente comme suit : 𝑀 𝑏 = σ𝑖=1 𝑛 𝐿 𝑖 1−𝑇𝑠 +𝐴 𝑖 𝑇𝑠 (1+𝑇 𝑏) 𝑖 + 𝑀 𝑎 (1+𝑇 𝑏) 𝑛 Mb : Valeur d’achat de l’immobilisation ; Li : loyers de la période i, Ai : amortissement perdu correspondant à la période i ; Tb : coût actuariel net annuel du crédit-bail ; Ts : taux d’impôt ; Ma : montant à payer pour bénéficier de l’option achat. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 102
  103. 103. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette ▪ Le crédit-bail Exemple Soit une entreprise réalisant une opération de crédit-bail portant sur un bien d’une valeur de 150 000 DH. Le contrat prévoit le paiement le versement de 5 loyers annuels de 34 000 DH, premier loyer payable un an après la mise à disposition du bien. 1) Calculer le coût net de cette opération compte tenu d’un taux de l’IS égal à 30 %. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 103
  104. 104. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 1. Le coût de la dette Le crédit-bail Mb : Valeur d’achat de l’immobilisation = 150 000 DH ; Li : loyers de la période i = 34 000 DH ; Ai : amortissement perdu correspondant à la période i = 150000/5 = 30 000 DH ; Tb : coût actuariel net annuel après impôt du crédit-bail = ? Ts : taux d’impôt = 30 % ; Ma : montant à payer pour bénéficier de l’option achat = 0 DH. 𝑀 𝑏 = ෍ 𝑖=1 𝑛 𝐿𝑖 1 − 𝑇𝑠 + 𝐴𝑖 𝑇𝑠 (1 + 𝑇𝑏)𝑖 + 𝑀 𝑎 (1 + 𝑇𝑏) 𝑛 150000 = σ𝑖=1 5 (34000𝑥0,7)+(30000𝑥0,3) (1+𝑇 𝑏) 𝑖 = σ𝑖=1 5 32 800 (1+𝑇 𝑏) 𝑖 = 32800 𝑥 1−(1−𝑇 𝑏)−5 𝑇 𝑏 ↔ 4,573 = 1−(1−𝑇 𝑏)−5 𝑇 𝑏 D’après la lecture dans la table financière correspondant à cette formule Tb est sensiblement égale à : 3 %. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 104
  105. 105. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 2. Le coût des fonds propres Le recours aux capitaux propres entraîne une contrainte économique qui impose à l’entreprise d’assurer une certaine rémunération à ses associés. une entreprise qui assurerait à ses associés une rémunération insuffisante ne serait plus en mesure de solliciter des apports nouveaux en capitaux propres. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 105
  106. 106. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 2. Le coût des fonds propres Modèle de Fisher Un investisseur envisageant d’acheter les actions d’une société au cours P0 (détenir des fonds propres de la société) est confronté à un problème d’investissement. L’opération considérée entraîne : - une défense immédiate de P0 - des recettes futures sous la forme de dividendes D1, D2, ...Dn, et éventuellement, sous la forme de Pn un prix de revente futur de l’action. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 106
  107. 107. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 2. Le coût des fonds propres Modèle de Fisher Cet investissement ne sera rentable que si le taux d’actualisation utilisé égalise le taux interne de rentabilité (TIR) du projet. Ce taux est un taux d’actualisation r qui annule la valeur actuelle nette (VAN) de ce projet et vérifie ainsi l’expression suivante : 𝟎 = −𝐏𝟎 + ෍ 𝒊=𝟏 𝒏 𝑫𝒊 𝟏 + 𝒓 −𝒊 + 𝑷 𝒏 𝟏 + 𝒓 −𝒏 ↔ 𝐏𝟎 = ෍ 𝒊=𝟏 𝒏 𝑫𝒊 𝟏 + 𝒓 −𝒊 + 𝑷 𝒏 𝟏 + 𝒓 −𝒏 Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 107
  108. 108. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 2. Le coût des fonds propres Modèle de Fisher Cet investissement ne sera rentable que si le taux d’actualisation utilisé égalise le taux interne de rentabilité (TIR) du projet. Ce taux est un taux d’actualisation r qui annule la valeur actuelle nette (VAN) de ce projet et vérifie ainsi l’expression suivante : 𝟎 = −𝐏𝟎 + ෍ 𝒊=𝟏 𝒏 𝑫𝒊 𝟏 + 𝒓 −𝒊 + 𝑷 𝒏 𝟏 + 𝒓 −𝒏 ↔ 𝐏𝟎 = ෍ 𝒊=𝟏 𝒏 𝑫𝒊 𝟏 + 𝒓 −𝒊 + 𝑷 𝒏 𝟏 + 𝒓 −𝒏 Le taux r mesure le rendement actuariel attendu par les investisseurs disposés à payer P0 pour l’action de la société. Il correspond donc à une exigence de rendement formulée par les actionnaires actuels de la société. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 108
  109. 109. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 2. Le coût des fonds propres Le modèle de Gordon et Shapiro Dans le cas où le versement du dividende est stable et perpétuel, la formule de Fisher peut être écrite comme suite : 𝒓 = 𝑫 𝑷 𝟎 D : Dividende est stable; P0 : prix de l’action à t = 0; r : taux de rendement actuariel qui représente le coût du capital Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 109
  110. 110. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 2. Le coût des fonds propres Le modèle de Gordon et Shapiro Dans le cas où les actionnaires potentiels d’une société anticipent le versement d’un dividende croissant à taux stable g: le taux d’actualisation r qui représente le coût du capital est donné par la formule : 𝒓 = 𝑫 𝑷 𝟎 + 𝒈 Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 110
  111. 111. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 2. Le coût des fonds propres Le modèle d’évaluation des actifs financiers (MEDAF) la théorie du MEDAF permet d’établir le taux exigé par les actionnaires en fonction du risque selon la formule suivante : 𝑻 𝒓 = 𝑻𝒊 + 𝜷(𝑻 𝒓𝒎 − 𝑻𝒊) Tr : coût des fonds propres ou au taux de rendement exigé par les actionnaires ; Ti : le taux de rendement des placements sans risques (Ex : bons du Trésors); Trm : le taux de rendement moyen du marché ; β : la coefficient de corrélation entre le projet et le reste du marché, il mesure la sensibilité de la valeur des fonds propres du projet par rapport à l’évolution du marché. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 111
  112. 112. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 2. Le coût des fonds propres : Exemple Une personne a le choix d’investir entre deux sociétés, ABC et XYZ qui ont émis des actions qui cotent sensiblement le même cours de 1 000 DH par action. La société ABC offre sur son dernier exercice un dividende de 25 DH avec un taux de croissance de 5 %, alors que XYZ offre un dividende de 50 DH qu‘elle compte maintenir à ce niveau au cours des prochains exercices. Le  de ABC est estimé à 1,75 tandis que celui de XYZ est 1,50 l’espérance mathématique de la rentabilité du marché est de 8%. Le taux des actifs sans risque est de 4%. Calculez le coût des fonds propres ou du taux de rendement exigé par les actionnaires pour les deux sociétés. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 112
  113. 113. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 2. Le coût des fonds propres : Exemple - Calcul du coût des fonds propres ou du taux de rendement exigé par les actionnaires en se basant sur le modèle de Gordon et Shapiro. - A court terme l’action de la société XYZ est plus intéressante que celle de la société XYZ, mais à long terme l’action d’ABC devient plus rentable. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 113 ABC XYZ Taux de rendement exigé (immédiat) : 𝒓 = 𝑫 𝑷 𝟎 2,5 % 5 % Taux de rendement exigé (dans le futur) : 𝒓 = 𝑫 𝑷 𝟎 + 𝒈 2,5 % +5 % = 7,5 % 5 %
  114. 114. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 2. Le coût des fonds propres : Exemple ▪ Calcul du coût des fonds propres ou du taux de rendement exigé par les actionnaires en se basant sur le MEDAF. La formule : 𝑇𝑟 = 𝑇𝑖 + 𝛽(𝑇𝑟𝑚 − 𝑇𝑖) Pour la société ABC Ti = 4%,  est estimé à 1,75 et Trm = 8% Donc Tr = 0,04 + (1,75 x (0,08-0,04))= 0,04 + (1,75 x 0,04) = 0,11 = 11%. Pour la société XYZ Ti = 4%,  est estimé à 1,50 et Trm = 8% Donc Tr = 0,04 + (1,5 x (0,08-0,04))= 0,04 + (1,5 x 0,04) = 0,10 = 10%. En se basant sur le MEDAF, le coût des fonds propres de la société ABC est plus élevé que celui de la société XYZ. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 114
  115. 115. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 2. Le coût des fonds propres Coût moyen pondéré du financement Le coût moyen pondéré du capital correspond au coût de financement de l’entreprise, c’est le taux de rentabilité minimum que l’entreprise doit dégager pour satisfaire l’exigence de rémunération des apporteurs de fonds créanciers ou actionnaires. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 115
  116. 116. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 2. Le coût des fonds propres Coût moyen pondéré du financement Dans le cas d’une entreprise mettant en œuvre des actifs d’un montant A, financés par capitaux propres pour un montant C et par endettement pour D, on écrira : 𝑻 𝒎 = 𝒓 × 𝑪 𝑪+𝑫 + 𝑻 𝒅 × 𝑫×(𝟏−𝑻 𝒔) 𝑪+𝑫 = a x r + (1-a)(1-Ts)Td Tm: coût moyen pondéré du capital; r : coût des capitaux propres C ; Td: coût des dettes D ; a : la part (en pourcentage) financée par les capitaux propres (𝑎 = 𝑪 𝑪+𝑫 ) ; Ts: Taux d’imposition. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 116
  117. 117. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 2. Le coût des fonds propres Coût moyen pondéré du financement : Exemple La société ABC prévoit d’investir, pour développer son activité, un montant de 1 200 KDH. Elle a obtenu, auprès des établissements de crédit, un prêt de 200 kDH remboursable en 10 ans par amortissements in-fine. Taux d’intérêts 5%, le reste de l’investissement est financé par autofinancement. Le cours moyen de l’action de la société ABC est de 50 DH sur le marché boursier. La société prévoit de verser un dividende de 1,1 DH par action puis de faire croître régulièrement les dividendes de 5% par an. ▪ Calculer le coût moyen pondéré du capital utilisé par cette société (taux impôt sur les bénéfices de 30 %). Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 117
  118. 118. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 2. Le coût des fonds propres Coût moyen pondéré du financement : Exemple Coût des capitaux propres. On applique donc la formule de Gordon dans le cas de dividendes croissants ce qui nous donne 𝒓 = 𝒅𝒊𝒗 𝑷 𝟎 + 𝒈 P0 : le prix de l’action = 50 DH ; r : le coût des capitaux propres = ? g : taux de croissance des dividendes (avec g<r) = 5% div : dividende constant = 1,1 DH r = (1,1/50) + 5% = 0,022 + 5% = 7,2%. Le coût des capitaux propres est égal à 7,2%. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 118
  119. 119. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 2. Le coût des fonds propres Coût moyen pondéré du financement : Exemple Coût des dettes Le coût de la dette est représenté par le taux actuariel net de l’emprunt qui résulte de l’égalisation du montant encaissé de l’emprunt à la somme des flux de remboursement actualisés induits par cet emprunt compte tenu de la déductibilité fiscale induite. Le taux actuariel net de l’emprunt est calculé à partir de la formule : 𝑴 𝒆 = σ𝒊=𝟏 𝒏 𝑹 𝒊+𝑰 𝒊(𝟏−𝑻 𝒔) (𝟏+𝑻 𝒆) 𝒊 Ou par la formule : Te = Tt x (1- Ts) = 0,05 x 0,7 = 0,035 = 3,5%. Le coût de la dette recherché est égal à 3,5%. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 119
  120. 120. Chapitre 3 : Les décisions de financement Les coûts de financement 2. Le coût des fonds propres ▪ Coût moyen pondéré du capital 𝑻 𝒎 = 𝒓 × 𝑪 𝑪+𝑫 + 𝑻 𝒅 × 𝑫 𝑪+𝑫 = a x r + (1-a)Td Tm: coût moyen pondéré =? r : coût des capitaux propres C = 7,2% Td: coût des dettes D = 3,5% a : la part (en pourcentage) financée par les capitaux propres = (C/C+D) Ts: Taux d’imposition = 30% La part de l’investissement financé par autofinancement est égal à : C = 1 000 kDH Le montant de la dette est égal à : D = 200 kDH (C/C+D)=a = 0,83 et (D/C+D)=1-a = 0,17 Tm = (0,83 x 0,072) + (0,17 x 0,035) = 0,06 + 0,006 = 0,066 =6,6%. Coût moyen pondéré du capital est égal à : 6,6%. Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 120
  121. 121. Chapitre 3 : Les décisions de financement Gestion financière S5 2016 - 2017 Abdelilah EL ATTAR 121

×