SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  1
Télécharger pour lire hors ligne
LE MATINAL, PORT-LOUIS, SAMEDI 28 DÉCEMBRE 2013

La MCB se restructure

w w w . l e m a t i n a l . c o m

LA BOURSE

CLOSING VOLUME
PRICE
TRADED
(RS)

P/E
RATIO

7.15
8.14
211.00
100.00
123.00
1.04
300.00

7.22
8.14
211.00
100.00
123.00
1.05
300.00

361.00
11.15
11.63
6.87
10.57
10.36
14.67

0.28
2.70
2.89
3.50
4.07
3.33
2.83

1.34
3.66
123.76
93.45
72.35
0.69
183.97

27.00
108.00
51.75
101.88
152.00

27.00
108.00
52.00
102.00
152.00

13500.00
11.74
12.88
24.64

1.67
2.78
3.46
2.45
1.32

41.93
160.38
49.81
63.37
14.22

35.00
0.04
185.25
24.00
28.00

35.00
0.04
185.25
24.00
28.00

Suspended

Suspended

77.00
94.18

77.00
95.00

44.76
13.33
31.78
68.57
20.00
16.24
15.68

2.57
4.32
4.17
5.00
4.22
3.16

14.65
0.10
165.03
35.09
11.98
47.87
111.12

Alteo Ltd
Belle Mare Holding Ltd
Caudan Development Ltd
Fincorp Investment Ltd
ENL Commercial Ltd
MDIT
National Inv. Trust Ltd
Promotion and Dev. Ltd

37.40
235.00
1.13
18.50
22.50
6.00
40.60
82.20

37.40
235.00
1.13
18.50
22.50
5.98
40.60
83.00

14.33
6.44
22.60
68.52
7.12
88.26
-

2.01
3.40
3.54
1.62
7.11
5.18
1.48
1.81

50.59
353.58
3.53
33.70
25.71
4.33
69.65
182.55

POLICY

7.59

7.60

17.27

5.26

5.52

Rockcastle GREC Ltd
Rogers & Co. Ltd
Terra Mauricia Ltd
United Docks Ltd

1.30
198.76
38.85
72.21

1.30
199.00
38.80
72.50

4.30
17.64
-

0.92
3.02
2.06
-

1.20
265.54
72.40
176.12

115.00
88.43
39.29
40.10

115.00
88.50
39.35
40.10

17.69
38.65
43.24
222.78

5.22
1.13
-

10.10
82.45
31.70
57.93

14.29

2.86

0.93

LE MARCHÉ OFFICIEL

DIV.
YIELD
%

NET
ASSET
VALUE(RS)

BANKS & INSURANCE
Bramer Banking Ltd
CIM Financial Services Ltd
MCB
Mauritian Eagle In. Co. Ltd
Mauritius Union A. Co. Ltd
SBM
Swan Ins. Co. Ltd

103524
20500
10038
12245
405672

COMMERCE
CMPL
Harel Mallac Ltd
Innodis Ltd
Ireland Blyth Ltd
Vivo Energy Mauritius Ltd

1000
841
21

INDUSTRY
Gamma Civic Ltd
Go Life International PCC *
Phoenix Beverages Ltd
MCFI
Mauritius Oil Refineries Ltd
MSM
Plastic Industry (Mauritius) Ltd
UBP

81

INVESTMENT
9400
7000
500
139687
2600
2200
9456

LEISURE AND HOTELS
Automatic Systems Ltd
New Mauritius Hotels Ltd
Lux Island Resorts Ltd
Sun Resorts Ltd

9830
9520
149

PROPERTY DEVELOPMENT
Le Meritt Holdings Ltd

7.00

7.00

SUGAR
Omnicane Ltd
89.00
ENL Land Ltd
50.50
ENL Land Ltd ( Preference Shares ) 45.00

89.00
50.50
45.00

723
2100

15.19
8.56
-

3.09
2.42
6.22

112.14
67.62
-

16.00

3300

-

-

29.94

3.80

-

-

-

5.5

-

-

5.51

TRANSPORT
Air Mauritius Ltd

16.03

FOREIGN
Dale Capital Group Ltd
3.80
FUNDS / GBL COMPANIES ^
SACREF Ltd ( USD )
5.5
EXCHANGE TRADED FUND( ETF )
NewGold Issuer Limited ( R F )

361.4

361.4

XAVIER-LUC DUVAL

“2014, l’année
de toutes les
possibilités”
Le Matinal News Service
Port-Louis, 27 décembre

“2014 est l’année de toutes
les possibilités et nous espérons réaliser ce que nous
avons annoncé dans le budget. C’est une année où
nous voulons continuer
notre objectif, qui est de
faire de Maurice une
économie à revenus élevés.
L’année prochaine sera cruciale en ce sens”, a soutenu
le ministre des Finances,
vendredi, à son bureau lors
d’une signature d’accord
avec les Etats-Unis sur la
taxe.
“Ce budget est entièrement réalisable”, a-t-il précisé. Et d’ajouter qu’il “jette
des bases concrètes pour
continuer le développement
surtout dans les nouveaux
secteurs identifiés”. Le
deuxième objectif du budget 2014, selon le ministre
des Finances, est d’aider les
secteurs faibles et de consolider l’aspect social dans
le pays.
Fait non négligeable
pour Xavier-Luc Duval est
la dépendance de l’économie mauricienne sur

l’économie
mondiale.
“Nous sommes largement
tributaires de ce qui se
passe en Europe”, a-t-il rappelé. La France passe par
des moments économiques
difficiles en ce moment, notamment avec la croissance
du chômage. “Ces problèmes nous interpellent et
nous devons continuer
notre politique de diversi
fication du marché et des
secteurs économiques pour
que 2014 soit une bonne année”, a-t-il dit.
D’autre part, Xavier-Luc
Duval a exprimé sa satisfaction de la performance
économique de 2013. “Nous
sommes sortis très honorablement avec une croissance de 3,2 %, une inflation de 3,6 % et un taux de
chômage raisonnable”, a-til dit. S’agissant du chômage, le Grand argentier a
parlé
du
désir
des
Mauriciens
d’accepter
d’autres emplois que ceux
qui sont disponibles en ce
moment sur le marché.
Par ailleurs, le ministre
des Finances s’attend à
un taux de croissance de
3,8 % à 4% pour 2014.
—redaction@lematinal.mu

7

MUNIRUDDEEN LALLMAHAMOOD

VENDREDI 27 DÉCEMBRE 2013
OPENING
PRICE
(RS)

Les actionnaires de la Mauritius Commercial Bank (MCB), réunis en assemblée spéciale vendredi,
ont entériné la nouvelle structure du groupe. Celle-ci sera désormais répartie en trois segments distincts, à savoir le ‘Banking’, le ‘Non-Banking Financial’ et les ‘Other Investments’. Cette nouvelle organisation sera opérationnelle d’ici à la fin du premier trimestre de 2014. L’exercice du vote s’est
déroulé en présence du commissaire électoral, Irfan Raman, et de son équipe.

‘‘La finance islamique évolue vers
une nouvelle phase de maturité’’

2013 a été une bonne année pour la finance islamique. Ce mode de financement gagne du terrain et le nombre de banques islamiques croît plus vite que les banques conventionnelles. Avec l’avènement du sommet de
l’‘Islamic Financial Services Board’ (IFSB) à Maurice l’année prochaine, le terrain se prépare pour que
Maurice se positionne sur ces marchés financiers. Le Dr Muniruddeen Lallmahamood, AAOIFI Certified
Sharia Advisor & Auditor en parle davantage. — Propos recueillis par Anisha Madayah.
,
la finance islamique. Auparavant, les Etats non islamiques qui tenaient ces
rencontres étaient le Singapour, le Luxembourg et le
Royaume-Uni. Je ne crois
pas que Maurice soit différent dans la mesure où
notre vision et nos stratégies
visent à faire le pays devenir
le centre financier de l’océan
Indien et le pont financier
institutionnel vers
l’Afrique. Ce sera une opportunité pour chaque joueur
de se positionner en vue de
récolter les opportunités
d’affaires qui découleront de
ce sommet. Je dois admettre
que tenir ce sommet fait partie de notre positionnement
sur les marchés financiers
mondiaux. Nous devons remercier la Banque de Maurice et le gouverneur de la
Banque de Maurice pour
cette initiative.

Quel a été le progrès réalisé par la finance islamique en 2013 ?
2013 a été une autre bonne
année pour la finance islamique à travers le monde.
Les banques islamiques
croissent plus rapidement
que les banques conventionnelles et l’industrie bouge
vers une nouvelle phase de
maturité, une phase qui est
encore riche avec des opportunités. Nous avons noté que
le financement de projets
structurés augmente, non
seulement sur le grand
marché de l’Arabie saoudite
et la Malaisie mais encore
ailleurs. D’autre part, les
institutions financières islamiques doivent davantage
se focaliser sur les efficacités opérationnelles de ces
institutions.
Quels sont les pays qui
ont adopté ce mode de financement en 2013 ?
Ce mode de financement a
été généralement adopté par
la plupart des pays de l’Organisation de Coopération
Islamique. Outre les 57
Etats, qui sont les membres
de l’OCI, nous avons constaté un développement majeur au Luxembourg, à Hong
Kong, au Royaume-Uni, aux
Bermudes, en Corée du Sud,
en Australie et aux EtatsUnis.
La finance islamique est
peu connue à Maurice.
Comment pouvons-nous
mieux éclairer la population à ce sujet ?
Il y a plusieurs moyens. Le
premier et le plus important
de ces moyens est de porter à
la connaissance du public
les produits et les services
offerts par les banques islamiques sur le marché do-

Muniruddeen Lallmahamood, expert de la finance islamique.
mestique. Il s’agit d’un des
facteurs cruciaux pour éduquer la population. Ce qui
est important dans ce cadre,
c’est que la banque explique
ce qu’elle a à offrir, les avantages à utiliser ses produits
et services plutôt que de les
associer avec la religion.
Quels sont les avantages
de la finance islamique
pour Maurice ?
Les avantages sont énormes.
D’abord, la finance islamique ou les banques islamiques ne ressemblent
pas aux banques traditionnelles que nous avons sur le
marché. La finance islamique a pour but de participer à l’économie réelle
ou aux principaux secteurs
économiques. Ses activités
majeures consistent à participer activement avec les
clients. De cette façon, les

opportunités seront réelles
pour tous les principaux acteurs, tels les entreprises qui
viennent de démarrer, les
Petites et moyennes entreprises, le gouvernement et
les investisseurs.
Eventuellement, davantage
d’emplois pourront être
créés. Il y a un secteur où
l’on pourra rapidement tirer
profit : celui de l’offshore.
Croyez-vous que la finance islamique puisse
créer de l’opposition à
Maurice ?
Définitivement oui,
lorsqu’elle est mal comprise.
C’est là que le fournisseur
devra créer une campagne
d’information. Nous devons
admettre que nous vivons
dans une société très complexe à Maurice. L’une des
plus grandes banques islamiques en croissance au

Qatar, la Barwa Bank, qui
est à 100 % conforme à la
charia, se focalise plus sur
la prestation et l’offre d’un
service de première classe à
ses clients. Personnellement, je vois que ce concept
est facilement compris et
mieux accepté par les
Mauriciens qui ne sont pas
de foi islamique que par
ceux qui le sont, ce qui est
très triste.
L’IFSB (Islamic Financial
Services Board) tiendra
son sommet annuel à
Maurice l’année
prochaine. Croyez-vous
que cette réunion intervient à un moment opportun ? Sommes-nous préparés pour la finance islamique à Maurice ?
Le sommet de l’IFSB est l’un
des événements les plus importants dans l’industrie de

Si Maurice veut devenir le
pont entre l’Asie et
l’Afrique, comment la finance islamique peut-elle
aider ?
Il y a dix ans, on disait que
les Technologies de l’information et des communications (TIC) étaient un catalyseur du développement
économique. Aujourd’hui,
c’est un secteur important
représentant 7 % de notre
main d’oeuvre. La finance
islamique est aussi un catalyseur pour le développement économique. La plupart des pays africains n’ont
pas assez de banques. La
Banque islamique de
développement et la Banque
africaine de Développement
ont récolté des milliards à
travers le financement des
projets islamiques dans des
principaux projets infrastructurels pour la

prochaine décennie. Les régions nord de l’Afrique se
reconstruisent et l’administration égypti-enne cherche
à émettre des bons islamiques. C’est là où nos
institutions devraient
chercher des opportunités.
La résilience de la finance
islamique a été prouvée
durant la crise. Quelles
sont les forces de la finance islamique ?
Bien que la résilience de la
finance islamique ait été
prouvée durant la crise financière, l’industrie de la finance islamique n’était pas
complètement à l’abri. Les
institutions islamiques dans
le ‘Golf Cooperation Council’ et à travers le monde auraient pu ressentir les
mêmes conséquences si une
bonne évaluation des
risques n’avait pas été pas
mise en place. Toutefois,
l’impact aurait pu être
moindre pour les institutions financières islamiques.
Croyez-vous que la finance islamique a son potentiel à Maurice ? Quels
sont les mécanismes à
mettre sur pied pour voir
sa croissance ?
Avant tout, aucun
développement de la finance
islamique ne s’opérera à
Maurice s’il n’y a aucun acteur commercial ou domestique sur le marché. Les
marchés financiers locaux
et les banques ont été assez
résistants aux chocs
exogènes. Le marché
mauricien a toujours le
potentiel pour des acteurs
financiers, et pourquoi
pas des institutions
financières islamiques ?
—anisha.m@lematinal.mu

Contenu connexe

En vedette

Real conditionals
Real conditionalsReal conditionals
Real conditionals
Les Davy
 
Mmorpg rise
Mmorpg riseMmorpg rise
Mmorpg rise
powsrareti1983
 
INPUT , OUTPUT AND STORAGE
INPUT , OUTPUT AND STORAGEINPUT , OUTPUT AND STORAGE
INPUT , OUTPUT AND STORAGE
Rajihah Razali
 
Ketahanan nasional
Ketahanan nasionalKetahanan nasional
Ketahanan nasional
Adita Utami
 
Guião informativo e orientador do projeto individual
Guião informativo e orientador do projeto individualGuião informativo e orientador do projeto individual
Guião informativo e orientador do projeto individual
antoniopedropinheiro
 

En vedette (20)

Makalah Pengantar Bisnis
Makalah Pengantar BisnisMakalah Pengantar Bisnis
Makalah Pengantar Bisnis
 
Real conditionals
Real conditionalsReal conditionals
Real conditionals
 
Mmorpg rise
Mmorpg riseMmorpg rise
Mmorpg rise
 
Elena Isinbaeva
Elena IsinbaevaElena Isinbaeva
Elena Isinbaeva
 
الرشوة
الرشوةالرشوة
الرشوة
 
storyboard
storyboard storyboard
storyboard
 
INPUT , OUTPUT AND STORAGE
INPUT , OUTPUT AND STORAGEINPUT , OUTPUT AND STORAGE
INPUT , OUTPUT AND STORAGE
 
Ketahanan nasional
Ketahanan nasionalKetahanan nasional
Ketahanan nasional
 
Keilla
KeillaKeilla
Keilla
 
IMG_2883.jpg
IMG_2883.jpgIMG_2883.jpg
IMG_2883.jpg
 
Tarefa 02 disc 03 [salvo automaticamente]
Tarefa 02   disc 03 [salvo automaticamente]Tarefa 02   disc 03 [salvo automaticamente]
Tarefa 02 disc 03 [salvo automaticamente]
 
Tic ciclo de la vida
Tic ciclo de la vidaTic ciclo de la vida
Tic ciclo de la vida
 
35.janeiro 2012 revista
35.janeiro 2012 revista35.janeiro 2012 revista
35.janeiro 2012 revista
 
Dna II
Dna IIDna II
Dna II
 
Guião informativo e orientador do projeto individual
Guião informativo e orientador do projeto individualGuião informativo e orientador do projeto individual
Guião informativo e orientador do projeto individual
 
CIO Published Article
CIO Published ArticleCIO Published Article
CIO Published Article
 
Trabajo colaborativo #3
Trabajo colaborativo #3Trabajo colaborativo #3
Trabajo colaborativo #3
 
Level C1 Certificate
Level C1 CertificateLevel C1 Certificate
Level C1 Certificate
 
A bicharada
A bicharadaA bicharada
A bicharada
 
12ºGPSI - 1º Jantar de Turma
12ºGPSI - 1º Jantar de Turma12ºGPSI - 1º Jantar de Turma
12ºGPSI - 1º Jantar de Turma
 

Similaire à 2013 12-28-lm07 eco

Plaquette salon v2.0
Plaquette salon v2.0Plaquette salon v2.0
Plaquette salon v2.0
americankaze
 
Recherches et applications en finance Islamique.pdf
Recherches et applications en finance Islamique.pdfRecherches et applications en finance Islamique.pdf
Recherches et applications en finance Islamique.pdf
fati327052
 
La newsletter de mgrh 17
La newsletter de mgrh 17La newsletter de mgrh 17
La newsletter de mgrh 17
CABINET MGRH
 

Similaire à 2013 12-28-lm07 eco (20)

11th IFSB Summit
11th IFSB Summit11th IFSB Summit
11th IFSB Summit
 
10
1010
10
 
2015 07-06-lm06 act
2015 07-06-lm06 act2015 07-06-lm06 act
2015 07-06-lm06 act
 
frenchart
frenchartfrenchart
frenchart
 
Revue cub Afrique IAE Paris- Sorbonne Business School- Juillet 2021
Revue cub Afrique IAE Paris- Sorbonne Business School- Juillet 2021Revue cub Afrique IAE Paris- Sorbonne Business School- Juillet 2021
Revue cub Afrique IAE Paris- Sorbonne Business School- Juillet 2021
 
Rapport du stage Agence Inbiaat Agadir Banque Populaire
Rapport du stage Agence Inbiaat  Agadir Banque PopulaireRapport du stage Agence Inbiaat  Agadir Banque Populaire
Rapport du stage Agence Inbiaat Agadir Banque Populaire
 
rapport de stage 2022.pdf
rapport de stage 2022.pdfrapport de stage 2022.pdf
rapport de stage 2022.pdf
 
Paiement en ligne - Enjeux de l'inclusion financière UEMOA
Paiement en ligne - Enjeux de l'inclusion financière UEMOAPaiement en ligne - Enjeux de l'inclusion financière UEMOA
Paiement en ligne - Enjeux de l'inclusion financière UEMOA
 
Plaquette salon v2.0
Plaquette salon v2.0Plaquette salon v2.0
Plaquette salon v2.0
 
Rapport de stage Crédit du maroc
Rapport de stage Crédit du marocRapport de stage Crédit du maroc
Rapport de stage Crédit du maroc
 
LA BANCASSURANCE
LA  BANCASSURANCELA  BANCASSURANCE
LA BANCASSURANCE
 
Recherches et applications en finance Islamique.pdf
Recherches et applications en finance Islamique.pdfRecherches et applications en finance Islamique.pdf
Recherches et applications en finance Islamique.pdf
 
Synthèse des travaux SEPL 2014-2015
Synthèse des travaux SEPL 2014-2015Synthèse des travaux SEPL 2014-2015
Synthèse des travaux SEPL 2014-2015
 
Le royaume du Maroc. Terre d'opportunités
Le royaume du Maroc. Terre d'opportunitésLe royaume du Maroc. Terre d'opportunités
Le royaume du Maroc. Terre d'opportunités
 
Intervention de mr Rachid Sfar au forum magreh 2030
Intervention de mr Rachid Sfar au forum magreh 2030Intervention de mr Rachid Sfar au forum magreh 2030
Intervention de mr Rachid Sfar au forum magreh 2030
 
Intervention de Rachid Sfar au forum 2008 à Rabat sur le thème Maghreb 2030:...
Intervention de  Rachid Sfar au forum 2008 à Rabat sur le thème Maghreb 2030:...Intervention de  Rachid Sfar au forum 2008 à Rabat sur le thème Maghreb 2030:...
Intervention de Rachid Sfar au forum 2008 à Rabat sur le thème Maghreb 2030:...
 
Revue Echos Finances #21.pdf
Revue Echos Finances #21.pdfRevue Echos Finances #21.pdf
Revue Echos Finances #21.pdf
 
THEME-DU-BANQUES-ISLAMIQUES-SNINY SAFAA.docx
THEME-DU-BANQUES-ISLAMIQUES-SNINY SAFAA.docxTHEME-DU-BANQUES-ISLAMIQUES-SNINY SAFAA.docx
THEME-DU-BANQUES-ISLAMIQUES-SNINY SAFAA.docx
 
La newsletter de mgrh 17
La newsletter de mgrh 17La newsletter de mgrh 17
La newsletter de mgrh 17
 
La mondialisation et le maroc
La mondialisation et le marocLa mondialisation et le maroc
La mondialisation et le maroc
 

Plus de Muniruddeen Lallmahamood (Dr.)

Plus de Muniruddeen Lallmahamood (Dr.) (13)

EIU Global Forecast Report Q4/2020
EIU Global Forecast Report Q4/2020EIU Global Forecast Report Q4/2020
EIU Global Forecast Report Q4/2020
 
Iifa symposium recommendations on the novel coronavirus final version
Iifa symposium recommendations on the novel coronavirus   final versionIifa symposium recommendations on the novel coronavirus   final version
Iifa symposium recommendations on the novel coronavirus final version
 
Crypto currency in Islamic finance by Muniruddeen Lallmahamood
Crypto currency in Islamic finance by Muniruddeen LallmahamoodCrypto currency in Islamic finance by Muniruddeen Lallmahamood
Crypto currency in Islamic finance by Muniruddeen Lallmahamood
 
The mejelle
The mejelleThe mejelle
The mejelle
 
S&P in the the Banker.... Sukuk & Economic Growth
S&P in the the Banker.... Sukuk & Economic GrowthS&P in the the Banker.... Sukuk & Economic Growth
S&P in the the Banker.... Sukuk & Economic Growth
 
Century Bank! What does it offer
Century Bank! What does it offerCentury Bank! What does it offer
Century Bank! What does it offer
 
2015 07-06-Le Matinal Front Page
2015 07-06-Le Matinal Front Page2015 07-06-Le Matinal Front Page
2015 07-06-Le Matinal Front Page
 
Islamic Banker Magazines Chat with MM & Dr Munir
Islamic Banker Magazines Chat with MM & Dr MunirIslamic Banker Magazines Chat with MM & Dr Munir
Islamic Banker Magazines Chat with MM & Dr Munir
 
Islamic finance today interview with lallmahamood
Islamic finance today interview with lallmahamood Islamic finance today interview with lallmahamood
Islamic finance today interview with lallmahamood
 
Mauritius - a hidden investment for Islamic Finance
Mauritius - a hidden investment for Islamic FinanceMauritius - a hidden investment for Islamic Finance
Mauritius - a hidden investment for Islamic Finance
 
A primer on islamic finance & banking by Century Banking Corp
A primer on islamic finance & banking by Century Banking CorpA primer on islamic finance & banking by Century Banking Corp
A primer on islamic finance & banking by Century Banking Corp
 
2014 05-12-lm06-07 cnn
2014 05-12-lm06-07 cnn2014 05-12-lm06-07 cnn
2014 05-12-lm06-07 cnn
 
IFSB SUMMIT 2014
IFSB SUMMIT 2014IFSB SUMMIT 2014
IFSB SUMMIT 2014
 

2013 12-28-lm07 eco

  • 1. LE MATINAL, PORT-LOUIS, SAMEDI 28 DÉCEMBRE 2013 La MCB se restructure w w w . l e m a t i n a l . c o m LA BOURSE CLOSING VOLUME PRICE TRADED (RS) P/E RATIO 7.15 8.14 211.00 100.00 123.00 1.04 300.00 7.22 8.14 211.00 100.00 123.00 1.05 300.00 361.00 11.15 11.63 6.87 10.57 10.36 14.67 0.28 2.70 2.89 3.50 4.07 3.33 2.83 1.34 3.66 123.76 93.45 72.35 0.69 183.97 27.00 108.00 51.75 101.88 152.00 27.00 108.00 52.00 102.00 152.00 13500.00 11.74 12.88 24.64 1.67 2.78 3.46 2.45 1.32 41.93 160.38 49.81 63.37 14.22 35.00 0.04 185.25 24.00 28.00 35.00 0.04 185.25 24.00 28.00 Suspended Suspended 77.00 94.18 77.00 95.00 44.76 13.33 31.78 68.57 20.00 16.24 15.68 2.57 4.32 4.17 5.00 4.22 3.16 14.65 0.10 165.03 35.09 11.98 47.87 111.12 Alteo Ltd Belle Mare Holding Ltd Caudan Development Ltd Fincorp Investment Ltd ENL Commercial Ltd MDIT National Inv. Trust Ltd Promotion and Dev. Ltd 37.40 235.00 1.13 18.50 22.50 6.00 40.60 82.20 37.40 235.00 1.13 18.50 22.50 5.98 40.60 83.00 14.33 6.44 22.60 68.52 7.12 88.26 - 2.01 3.40 3.54 1.62 7.11 5.18 1.48 1.81 50.59 353.58 3.53 33.70 25.71 4.33 69.65 182.55 POLICY 7.59 7.60 17.27 5.26 5.52 Rockcastle GREC Ltd Rogers & Co. Ltd Terra Mauricia Ltd United Docks Ltd 1.30 198.76 38.85 72.21 1.30 199.00 38.80 72.50 4.30 17.64 - 0.92 3.02 2.06 - 1.20 265.54 72.40 176.12 115.00 88.43 39.29 40.10 115.00 88.50 39.35 40.10 17.69 38.65 43.24 222.78 5.22 1.13 - 10.10 82.45 31.70 57.93 14.29 2.86 0.93 LE MARCHÉ OFFICIEL DIV. YIELD % NET ASSET VALUE(RS) BANKS & INSURANCE Bramer Banking Ltd CIM Financial Services Ltd MCB Mauritian Eagle In. Co. Ltd Mauritius Union A. Co. Ltd SBM Swan Ins. Co. Ltd 103524 20500 10038 12245 405672 COMMERCE CMPL Harel Mallac Ltd Innodis Ltd Ireland Blyth Ltd Vivo Energy Mauritius Ltd 1000 841 21 INDUSTRY Gamma Civic Ltd Go Life International PCC * Phoenix Beverages Ltd MCFI Mauritius Oil Refineries Ltd MSM Plastic Industry (Mauritius) Ltd UBP 81 INVESTMENT 9400 7000 500 139687 2600 2200 9456 LEISURE AND HOTELS Automatic Systems Ltd New Mauritius Hotels Ltd Lux Island Resorts Ltd Sun Resorts Ltd 9830 9520 149 PROPERTY DEVELOPMENT Le Meritt Holdings Ltd 7.00 7.00 SUGAR Omnicane Ltd 89.00 ENL Land Ltd 50.50 ENL Land Ltd ( Preference Shares ) 45.00 89.00 50.50 45.00 723 2100 15.19 8.56 - 3.09 2.42 6.22 112.14 67.62 - 16.00 3300 - - 29.94 3.80 - - - 5.5 - - 5.51 TRANSPORT Air Mauritius Ltd 16.03 FOREIGN Dale Capital Group Ltd 3.80 FUNDS / GBL COMPANIES ^ SACREF Ltd ( USD ) 5.5 EXCHANGE TRADED FUND( ETF ) NewGold Issuer Limited ( R F ) 361.4 361.4 XAVIER-LUC DUVAL “2014, l’année de toutes les possibilités” Le Matinal News Service Port-Louis, 27 décembre “2014 est l’année de toutes les possibilités et nous espérons réaliser ce que nous avons annoncé dans le budget. C’est une année où nous voulons continuer notre objectif, qui est de faire de Maurice une économie à revenus élevés. L’année prochaine sera cruciale en ce sens”, a soutenu le ministre des Finances, vendredi, à son bureau lors d’une signature d’accord avec les Etats-Unis sur la taxe. “Ce budget est entièrement réalisable”, a-t-il précisé. Et d’ajouter qu’il “jette des bases concrètes pour continuer le développement surtout dans les nouveaux secteurs identifiés”. Le deuxième objectif du budget 2014, selon le ministre des Finances, est d’aider les secteurs faibles et de consolider l’aspect social dans le pays. Fait non négligeable pour Xavier-Luc Duval est la dépendance de l’économie mauricienne sur l’économie mondiale. “Nous sommes largement tributaires de ce qui se passe en Europe”, a-t-il rappelé. La France passe par des moments économiques difficiles en ce moment, notamment avec la croissance du chômage. “Ces problèmes nous interpellent et nous devons continuer notre politique de diversi fication du marché et des secteurs économiques pour que 2014 soit une bonne année”, a-t-il dit. D’autre part, Xavier-Luc Duval a exprimé sa satisfaction de la performance économique de 2013. “Nous sommes sortis très honorablement avec une croissance de 3,2 %, une inflation de 3,6 % et un taux de chômage raisonnable”, a-til dit. S’agissant du chômage, le Grand argentier a parlé du désir des Mauriciens d’accepter d’autres emplois que ceux qui sont disponibles en ce moment sur le marché. Par ailleurs, le ministre des Finances s’attend à un taux de croissance de 3,8 % à 4% pour 2014. —redaction@lematinal.mu 7 MUNIRUDDEEN LALLMAHAMOOD VENDREDI 27 DÉCEMBRE 2013 OPENING PRICE (RS) Les actionnaires de la Mauritius Commercial Bank (MCB), réunis en assemblée spéciale vendredi, ont entériné la nouvelle structure du groupe. Celle-ci sera désormais répartie en trois segments distincts, à savoir le ‘Banking’, le ‘Non-Banking Financial’ et les ‘Other Investments’. Cette nouvelle organisation sera opérationnelle d’ici à la fin du premier trimestre de 2014. L’exercice du vote s’est déroulé en présence du commissaire électoral, Irfan Raman, et de son équipe. ‘‘La finance islamique évolue vers une nouvelle phase de maturité’’ 2013 a été une bonne année pour la finance islamique. Ce mode de financement gagne du terrain et le nombre de banques islamiques croît plus vite que les banques conventionnelles. Avec l’avènement du sommet de l’‘Islamic Financial Services Board’ (IFSB) à Maurice l’année prochaine, le terrain se prépare pour que Maurice se positionne sur ces marchés financiers. Le Dr Muniruddeen Lallmahamood, AAOIFI Certified Sharia Advisor & Auditor en parle davantage. — Propos recueillis par Anisha Madayah. , la finance islamique. Auparavant, les Etats non islamiques qui tenaient ces rencontres étaient le Singapour, le Luxembourg et le Royaume-Uni. Je ne crois pas que Maurice soit différent dans la mesure où notre vision et nos stratégies visent à faire le pays devenir le centre financier de l’océan Indien et le pont financier institutionnel vers l’Afrique. Ce sera une opportunité pour chaque joueur de se positionner en vue de récolter les opportunités d’affaires qui découleront de ce sommet. Je dois admettre que tenir ce sommet fait partie de notre positionnement sur les marchés financiers mondiaux. Nous devons remercier la Banque de Maurice et le gouverneur de la Banque de Maurice pour cette initiative. Quel a été le progrès réalisé par la finance islamique en 2013 ? 2013 a été une autre bonne année pour la finance islamique à travers le monde. Les banques islamiques croissent plus rapidement que les banques conventionnelles et l’industrie bouge vers une nouvelle phase de maturité, une phase qui est encore riche avec des opportunités. Nous avons noté que le financement de projets structurés augmente, non seulement sur le grand marché de l’Arabie saoudite et la Malaisie mais encore ailleurs. D’autre part, les institutions financières islamiques doivent davantage se focaliser sur les efficacités opérationnelles de ces institutions. Quels sont les pays qui ont adopté ce mode de financement en 2013 ? Ce mode de financement a été généralement adopté par la plupart des pays de l’Organisation de Coopération Islamique. Outre les 57 Etats, qui sont les membres de l’OCI, nous avons constaté un développement majeur au Luxembourg, à Hong Kong, au Royaume-Uni, aux Bermudes, en Corée du Sud, en Australie et aux EtatsUnis. La finance islamique est peu connue à Maurice. Comment pouvons-nous mieux éclairer la population à ce sujet ? Il y a plusieurs moyens. Le premier et le plus important de ces moyens est de porter à la connaissance du public les produits et les services offerts par les banques islamiques sur le marché do- Muniruddeen Lallmahamood, expert de la finance islamique. mestique. Il s’agit d’un des facteurs cruciaux pour éduquer la population. Ce qui est important dans ce cadre, c’est que la banque explique ce qu’elle a à offrir, les avantages à utiliser ses produits et services plutôt que de les associer avec la religion. Quels sont les avantages de la finance islamique pour Maurice ? Les avantages sont énormes. D’abord, la finance islamique ou les banques islamiques ne ressemblent pas aux banques traditionnelles que nous avons sur le marché. La finance islamique a pour but de participer à l’économie réelle ou aux principaux secteurs économiques. Ses activités majeures consistent à participer activement avec les clients. De cette façon, les opportunités seront réelles pour tous les principaux acteurs, tels les entreprises qui viennent de démarrer, les Petites et moyennes entreprises, le gouvernement et les investisseurs. Eventuellement, davantage d’emplois pourront être créés. Il y a un secteur où l’on pourra rapidement tirer profit : celui de l’offshore. Croyez-vous que la finance islamique puisse créer de l’opposition à Maurice ? Définitivement oui, lorsqu’elle est mal comprise. C’est là que le fournisseur devra créer une campagne d’information. Nous devons admettre que nous vivons dans une société très complexe à Maurice. L’une des plus grandes banques islamiques en croissance au Qatar, la Barwa Bank, qui est à 100 % conforme à la charia, se focalise plus sur la prestation et l’offre d’un service de première classe à ses clients. Personnellement, je vois que ce concept est facilement compris et mieux accepté par les Mauriciens qui ne sont pas de foi islamique que par ceux qui le sont, ce qui est très triste. L’IFSB (Islamic Financial Services Board) tiendra son sommet annuel à Maurice l’année prochaine. Croyez-vous que cette réunion intervient à un moment opportun ? Sommes-nous préparés pour la finance islamique à Maurice ? Le sommet de l’IFSB est l’un des événements les plus importants dans l’industrie de Si Maurice veut devenir le pont entre l’Asie et l’Afrique, comment la finance islamique peut-elle aider ? Il y a dix ans, on disait que les Technologies de l’information et des communications (TIC) étaient un catalyseur du développement économique. Aujourd’hui, c’est un secteur important représentant 7 % de notre main d’oeuvre. La finance islamique est aussi un catalyseur pour le développement économique. La plupart des pays africains n’ont pas assez de banques. La Banque islamique de développement et la Banque africaine de Développement ont récolté des milliards à travers le financement des projets islamiques dans des principaux projets infrastructurels pour la prochaine décennie. Les régions nord de l’Afrique se reconstruisent et l’administration égypti-enne cherche à émettre des bons islamiques. C’est là où nos institutions devraient chercher des opportunités. La résilience de la finance islamique a été prouvée durant la crise. Quelles sont les forces de la finance islamique ? Bien que la résilience de la finance islamique ait été prouvée durant la crise financière, l’industrie de la finance islamique n’était pas complètement à l’abri. Les institutions islamiques dans le ‘Golf Cooperation Council’ et à travers le monde auraient pu ressentir les mêmes conséquences si une bonne évaluation des risques n’avait pas été pas mise en place. Toutefois, l’impact aurait pu être moindre pour les institutions financières islamiques. Croyez-vous que la finance islamique a son potentiel à Maurice ? Quels sont les mécanismes à mettre sur pied pour voir sa croissance ? Avant tout, aucun développement de la finance islamique ne s’opérera à Maurice s’il n’y a aucun acteur commercial ou domestique sur le marché. Les marchés financiers locaux et les banques ont été assez résistants aux chocs exogènes. Le marché mauricien a toujours le potentiel pour des acteurs financiers, et pourquoi pas des institutions financières islamiques ? —anisha.m@lematinal.mu