SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  45
Télécharger pour lire hors ligne
1
MECANISME DE GESTION DE LA
SECHERESSE EN TUNISIE
2
7 8 9 10 11 12
30
31
32
33
34
35
36
37
38
3
PLAN
• INTRODUCTION
• LES ETAPES DE LA GESTION DE LA SECHERESSE
• LE SYSTÈME DE GESTION DE LA SECHERESSE
• LES PRINCIPAUX INDICATEURS DE LA SÉCHERESSE
• PLAN D’ACTION DE LA SECHERSSE
• LA GESTION POST SÉCHERESSE
• COMMENT AUGMENTER l’EFFICACITE DES ACTIONS
RELATIVES A LA GESTION DE LA SECHERESSE
INTRODUCTION :
• Pour réduire les effets négatifs de la
sécheresse en Tunisie, qui se manifeste deux
ou trois fois tous les dix ans, un système pour
le déclenchement du mécanisme de gestion
de la sécheresse a été développé et utilisé à
plusieurs reprises. Ce système a montré ses
capacités à limiter les dégâts occasionnées
par les sécheresses
4
1. La phase de préparation de la sécheresse
2. La phase de gestion de la sécheresse
3.La phase post sécheresse
5
Les étapes de la gestion de la sécheresse
La phase de préparation de la sécheresse
• Cette phase consiste à avoir un système
permettant d’identifier les réserves d’eau et
les stocks en semences et en aliments pour
bétail ainsi que les programmes
d’intervention en cas de déclaration de la
sécheresse
6
7
SYSTÈME DE GESTION DE LA SECHERESSE
• Le système comprend trois phase successives:
1. La déclaration de la sécheresse par une note de
conjoncture établie par les services agricoles,
économiques et hydrologiques du Ministère de
l’Agriculture
2. cette alerte est transmise au Ministre de
l’Agriculture qui propose un plan d’opérations à la
COMMISSION NATIONALE qui est composée de
décideurs et bénéficiaires
8
3. Cette commission supervise tous les plans
d’actions et d’exécution durant toute la
période de sécheresse avec la participation
étroite des comités sectoriels et régionaux :
9
Comités sectoriels:
• Le comité de gestion des ressources en eau
• Le comité de sauvegarde du cheptel
• Le comité de gestion du secteur céréalier
• Le comité de gestion du secteur agricole
 Comités Régionales:
 Les représentants des différents CRDA
 Les représentants des directions régionales des autres ministères
 Les autorités régionales et locales et l’UTAP
Elle supervise en plus les préparatifs relatifs au
démarrage des travaux des agriculteurs une fois la
sécheresse dépassée.
10
LES PRINCIPAUX INDICATEURS DE LA SÉCHERESSE
• La pluviométrie du mois de septembre et
octobre constitue les premiers indices d’une
sécheresse probable
• La température élevée (30°C et 35°C) au
cours de la même période avec dominance
des vents du sud Ouest
• Le déficit pluviométrique durant la même
période aura comme conséquence
11
LES PRINCIPAUX INDICATEURS DE LA SÉCHERESSE
• le manque de pâturage,
• l’augmentation des prix des aliments pour le
bétail,
• le desséchement des oliviers,
• le report des travaux des premiers labour,
• l’absence des grands crues d’automne,
• la diminution des stocks dans les barrages.
Tous ces éléments constituent les principaux
indicateurs de l’acuité de sécheresse
12
• Tous ces indicateurs font l’objet d’une note de
conjoncture établie par les services du ministère de
l’agriculture.
• Cette note est préparée d’une façon périodique
• La note est adressée au Ministre de l’Agriculture
pour décider des instructions relatives au
déclenchement de la préparation d’un plan d’action
13
PLAN D’ACTION DE LA SECHERSSE
• Le plan d’action est préparé en étroite
collaboration par :
• la commission nationale,
• les comités régionaux et les comités
sectoriels.
Une fois ce plan est approuvé par tous les
intervenants, il est transmis aux différents
opérateurs à l’échelle nationale, régionale et
locale pour exécution.
14
• Si la sécheresse se poursuit au cours de la
deuxième année, le plan d’actions est reconduit,
mais sous des conditions plus sévères étant
donné que les réserves ne sont pas reconstitués
et deviennent limitées.
• La gestion de la deuxième année exige de la
commission nationale une vigilance concernant
essentiellement
• la gestion des stocks de semences,
• la mise à disposition des aliments pour le
cheptel
• la gestion des ressources hydrauliques
15
• Quand la sécheresse s’achève et que les
conditions hydrométéorologiques du début
de l’automne sont prometteuses, un plan
d’actions pour le démarrage de la période
post sécheresse supervisé par la commission
nationale est conduit afin de permettre aux
agriculteurs de valoriser ces conditions
favorables par des mesures spécifique
assurant la réussite de la campagne et
favorisant la reconstitution des réserves en
semences et en eau.
16
• Cette phase nécessite des moyens financiers
important afin de permettre aux agriculteurs de
surmonter les difficultés engendrées par la
sécheresse subie.
• Dans ce même cadre une attention particulière est
donnée aux petits agriculteurs qui n’ont plus les
moyens de financer le démarrage de la campagne
agricole;
• Après la sécheresse, un bilan d’évaluation est à
élaborer afin de dégager le points forts et les
points faibles du plan de gestion qui a été adopté
pour gérer la sécheresse et par conséquent
d’enrichir la méthodologie pour mieux maitriser
les prochaines sécheresses
17
18
LA PHASE DE GESTION DE LA SÉCHERESSE
• CINQ SCÉNARIOS:
SCÉNARIO 1 AUTOMNE SEC:
Si l’automne est sec il y a une probabilité de 78% d’avoir
une année sèche dans le nord et de 90% dans le centre
et le sud où la pluviométrie de cette période représente
environ 40% de la moyenne annuelle.(d’après une
étude climatologique sur la sécheresse)
• La sécheresse affecte en premier lieu les superficies des
céréales emblavées dans le centre et le sud
• Les superficies fourragères dans le nord ainsi que l'état des
parcours.
Cette situation nécessite des mesures préventives pour toute
éventualité de prolongement des conditions climatiques
défavorables à savoir
19
• Identification des zones affectées par la sécheresse.
• Renforcement du programme des céréales en
irrigué dans le centre du pays.
• Evaluation des stocks d’aliments pour le bétail et
des importations éventuelles par l’établissement
d’un programme d’importation vers le mi-
novembre
• Approvisionnement des zones sinistrées par l'orge
et le son.
• Préparation des schémas d'exploitation des
barrages selon l'évolution des conditions
climatiques.
20
21
SCÉNARIO 2 HIVER SEC:
la pluviométrie hivernale est la plus importante au
nord du pays où elle contribue avec environ 41% de
la moyenne annuelle. Elle a un impact très
significatif sur la production des céréales et sur les
apports au niveau des retenues et des nappes
souterraines.
Par conséquent tout déficit pluviométrique
enregistrée au cours de cette saison provoquera une
baisse sensible aussi bien au niveau de la production
céréalière que des réserves hydrauliques disponibles.
En cas de sécheresse hivernale, un ensemble de
mesures sont à prendre afin de faire face à cette
situation ;
22
• Identification des zones touchées par la
sécheresse afin de cibler un programme
d'intervention.
• Evaluation des stocks d'eau dans les barrages
afin de choisir le scénario spécifique
d'exploitation des barrages .
• Incitation à l’irrigation d’appoint des céréales et
surtout au niveau des parcelles réservés à la
production des semences
• Prévision d'importation de produits de première
nécessité selon les différents scénarios de
production liée à l'évolution des conditions
climatiques.
23
24
• SCÉNARIO 3 PRINTEMPS SEC
La pluviométrie printanière intervient essentiellement
sur les niveaux de production des céréales, de
l’arboriculture , de l’oliveraie, sur l’état des parcours
et sur les stocks des barrages
Les mesures à prendre sont:
• Renforcement du programme d'irrigation d'appoint
des céréales afin d'assurer un minimum de
production tel qu'identifié dans la stratégie.
• Evaluation de l'état des parcours afin de cibler un
programme d'intervention dans l'objectif de combler
le déficit par une distribution d'aliments de bétail.
• Evaluation de la production céréalière afin d'arrêter
un programme d'importation
• Evaluation des stocks d'eau et des allocations pour les
différents usages.
25
26
• SCÉNARIO 4 : PREMIERE ANNÉE SÈCHE
• une année est considérée sèche lorsque le déficit
pluviométrique est supérieur à 40% par rapport à la
moyenne, la probabilité d'avoir une année sèche
varie de 7 à 23% dans le nord du pays et de 25 à 30%
dans le centre et le sud
• Cette situation implique une réduction substantielle
des ressources en eau disponibles,
• une chute de la production agricole et des parcours,
• des problèmes d'alimentation en eau potable dans
certaines zones sensibles à la sécheresse et la
propagation des maladies au niveau du cheptel.
Pour atténuer l'effet de la sécheresse, un ensemble de
mesures doit être arrêté et appliqué selon l'acuité de
ce phénomène :
27
• Afin de préserver le cheptel il y a lieu d'identifier les
stocks d'aliments disponibles et le déficit à combler par
d'éventuelles importations.
• Prévoir des campagnes de vaccination du cheptel contre
les maladies spécifiques aux périodes de sécheresse.
• Afin de satisfaire les demandes en eau potable urbaines et
rurales, il y a lieu d'exploiter les forages et les points d'eau
de secours, d'intensifier l'exploitation en eau souterraine
et minimiser l'utilisation des eaux de surface, mobiliser les
moyens de distribution des eaux pour les zones rurales.
• Arrêter des schémas d'exploitation des eaux des barrages
selon l'évolution des conditions climatiques et
essentiellement l'éventualité d'avoir une deuxième année
sèche.
• Intensifier les préparatifs de la campagne agricole de
l’année suivante(les crédits de campagne, les travaux du
sol, distribution des semences….)
28
29
Scénario 5 : Deuxième année consécutive de sécheresse
• La probabilité d'avoir une deuxième année sèche est peu
fréquente pour le Nord du pays ( de l'ordre de 3% ), alors que pour
le Centre et le Sud du pays elle est plus fréquente ( de l'ordre de
10% ).
• Cette situation bien qu’elle n’est pas très fréquente en général,
pose beaucoup de contraintes au niveau de la gestion de l'eau, de
la production agricole, des importations des produits de première
nécessité.
• Cette deuxième année de sécheresse génère une déstabilisation
du système de production et menace essentiellement la durabilité
des structures fragiles du système.
• Elle a par conséquent un impact très défavorable sur les revenus
des agricultures qui se traduit par un état psychologique
contraignant touchant tous les intervenants du secteur par la
migration de la population rurale vers les villes à la recherche d'un
emploi et par la perte du capital cheptel. 30
• Au cours de cette période, le pays se trouve à la
limite de ses réserves en ressource naturelle ce
qui nécessite des mesures plus diversifiées que
celles prises au cours de la première année.
• Afin de se protéger contre les effets négatifs sur
le secteur agricole et les autres secteurs
économique et social, le pays doit être équipé
d'une infrastructure hydraulique et adopter une
approche de gestion de ces ressources
permettant de répondre aux besoins minimum
en période de sécheresse.
• En conséquence, le pays doit disposer de
structures et de programmes d'intervention
dans les secteurs économique, technique et
social
31
• Au cours de cette période les réserves d'eau
étaient à leur niveau minimum, une gestion
prudente des ressources établissant les
priorités et arrêtant les allocations selon les
réserves disponibles est nécessaire
• Renforcer l'exploitation des nappes d'eau
souterraine afin de soulager la demande en
eau des retenues de barrages
32
• Renforcer les mesures entreprises au cours
de la première année relative à l'eau potable
rurale essentiellement dans les zones les plus
vulnérables
• Limiter les superficies agricoles irriguées aux
cultures stratégiques d'une part et les
cultures à faible consommation d'eau
33
• Encourager l'exploitation optimale des eaux
usées en agriculture afin d'augmenter la
production fourragère
• Intensifier la sensibilisation à l'économie
d'eau au niveau de tous les secteurs en
utilisant tous les moyens moderne de
communications tels que , les spots
audiovisuelle, les affiches et les contacts
directs avec les grands consommateurs
34
• Importer les produits destinés à l'alimentation du cheptel
et les distribuer au éleveurs à des prix subventionner.
Cette subvention sera couverte par des taxes imposés sur
l'importation des viandes.
• Intensifier la couverture sanitaire afin de protéger le
capital cheptel des maladies spécifiques à la sécheresse
• Organiser et contrôler rigoureusement les circuits de
distribution des produits sujets à la spéculation tels que
les aliments pour bétail. Les opérateurs concernés sont :
l'OEP, les CRDA, l'UTAP, les autorités régionales, le
Ministère du commerce.
35
36
GESTION POST SÉCHERESSE
• Les principales mesures à entreprendre sont:
Intensifier !a campagne de sensibilisation
auprès des agriculteurs afin de les inciter à
préparer toutes les terres à vocation
céréalière et de profiter au maximum de
l'année pluvieuse post sécheresse. Les
intervenants sont : l'AVFA, l'UTAP, les CRDA
et la DGPA
37
• Arrêter les grandes lignes d'un programme
de rééchelonnement des crédits en
identifiants les types de crédits, les
agriculteurs et les zones cibles de ce
programme afin de leurs faciliter l'accès aux
crédits de campagne post sécheresse. Les
différents intervenants sont ; Les CRDA, les
banques, l'UTAP, Les autorités régionales et
locales, la DGFE, la DGPDIA, la DGPA
38
• Mettre en œuvre un programme de
distribution des semences des céréales et des
fourrages suivant l'état du stock disponible
en semences sélectionnées et ordinaires chez
les entreprises étatiques et les agriculteurs.
Les intervenants chargés de l'élaboration et
de la mise en œuvre de ce programme sont :
TOC, l'OEP, les CRDA, la DGPDIA, la DGPA,
l'UTAPE, la CCGC, La Cocéblé et la COSEM.
39
• Evaluation des stocks d'eau dans les barrages et dans
les nappes d'eau souterraines. Les intervenants sont
la DG/ETH, la DG/RE et les CRDA.
• Reconstitution des réserves en eau souterraine par la
recharge artificielle et le soulagement des nappes
surexploitées pendant la sécheresse telles que les
nappes sollicitées pour l'alimentation en eau potable.
Les intervenants sont : la DGRE, la DGETH, la
SECADENORD, la SONEDE et les CRDA
40
• Evaluation de l'impact des différents
programmes relatifs à la gestion de la
sécheresse qui consiste à estimer le coût de la
sécheresse, la perfection du programme adopté
et d'identifier ses défaillances. Cette évaluation
touche les aspects économiques, commerciaux,
sociaux, hydrauliques et agronomiques et
nécessite l'intervention de toutes les directions
centrales et régionales et les entreprises
publiques du Ministère de l'Agriculture ainsi que
les Ministères du Développement Economique,
des Finances et de l'Environnement.
41
• Implication des instituts de recherche et des
universités à développer des programmes de
recherche spécifique tels que l'amélioration
des semences, du cheptel et de
l'arboriculture résistant à la sécheresse tout
en profitant de l'expérience vécue.
42
COMMENT AUGMENTER L’EFFICACITE DES ACTIONS RELATIVES
A LA GESTION DE LA SECHERESSE
• Sécheresse et assurance agricole
• Sécheresse et banque
• Législation et sécheresse
• Relation entre les acteurs
• Incendies des forêts et sécheresse
• Pollution et sécheresse
• Comportement des projets pendant les
périodes de sécheresse
43
• Equipements adaptés à la sécheresse
• Formation à la sécheresse
• Ouvrages hydrauliques et aménagements
(surélévation des barrages, installation de la
recharge des nappes, CES et sécheresse)
• Campagne de sensibilisions pour la
population et sécheresse
• Programme de recherche pour améliorer la
maîtrise de la sécheresse
• Gestion de la sécheresse et structure
44
MERCI POUR VOTRE ARRENTION
45

Contenu connexe

Tendances

La réutilisation des eaux usées épurées
La réutilisation des eaux usées épuréesLa réutilisation des eaux usées épurées
La réutilisation des eaux usées épuréesKawtar SALIK
 
Organiser et présenter son plan de com interne
Organiser et présenter son plan de com interneOrganiser et présenter son plan de com interne
Organiser et présenter son plan de com interneCap'Com
 
GA4 La communication des territoires en déficit d'image
GA4 La communication des territoires en déficit d'imageGA4 La communication des territoires en déficit d'image
GA4 La communication des territoires en déficit d'imageCap'Com
 
Mettre en place une stratégie de veille professionnelle en bibliothèque
Mettre en place une stratégie de veille professionnelle en bibliothèqueMettre en place une stratégie de veille professionnelle en bibliothèque
Mettre en place une stratégie de veille professionnelle en bibliothèqueAnne-Gaëlle Gaudion
 
La qualité de l’eau
La qualité de l’eauLa qualité de l’eau
La qualité de l’eaurickyand
 
AC4 Réhabiliter l’action publique avec le numérique
AC4 Réhabiliter l’action publique avec le numériqueAC4 Réhabiliter l’action publique avec le numérique
AC4 Réhabiliter l’action publique avec le numériqueCap'Com
 
Module 1 : Introduction - Changement climatique et agriculture
Module 1 : Introduction - Changement climatique et agricultureModule 1 : Introduction - Changement climatique et agriculture
Module 1 : Introduction - Changement climatique et agricultureFAO
 
Cours assainissement
Cours assainissementCours assainissement
Cours assainissementHiba0Jouadri
 
GA2 Génération engagée ? Les nouvelles mobilisations des jeunes
GA2 Génération engagée ? Les nouvelles mobilisations des jeunes GA2 Génération engagée ? Les nouvelles mobilisations des jeunes
GA2 Génération engagée ? Les nouvelles mobilisations des jeunes Cap'Com
 
Mise en place d'une stratégie de communication digitale : cas du Moulin d'Aug...
Mise en place d'une stratégie de communication digitale : cas du Moulin d'Aug...Mise en place d'une stratégie de communication digitale : cas du Moulin d'Aug...
Mise en place d'une stratégie de communication digitale : cas du Moulin d'Aug...MathiasBinyam
 
Les enjeux du Paysage, son incidence, son impact, ses effets
Les enjeux du Paysage, son incidence, son impact, ses effetsLes enjeux du Paysage, son incidence, son impact, ses effets
Les enjeux du Paysage, son incidence, son impact, ses effetsBenoît Browaeys
 
Abh Sebou : Prevention et protection inondations
Abh Sebou  : Prevention et protection inondationsAbh Sebou  : Prevention et protection inondations
Abh Sebou : Prevention et protection inondationsOECD Governance
 
Participation et co construction avec les usagers
Participation et co construction avec les usagersParticipation et co construction avec les usagers
Participation et co construction avec les usagersFrançoise HECQUARD
 
Forage seed production (Anis Zaiem & Fethi Gouhis)
Forage seed production (Anis Zaiem & Fethi Gouhis)Forage seed production (Anis Zaiem & Fethi Gouhis)
Forage seed production (Anis Zaiem & Fethi Gouhis)ICARDA
 
Thème 03 – Irrigation
Thème 03 – IrrigationThème 03 – Irrigation
Thème 03 – IrrigationFAO
 
Irrigation 03
Irrigation 03Irrigation 03
Irrigation 03rachidbsi
 
La Finance Climat : une opportunité pour mobiliser des ressources financières...
La Finance Climat : une opportunité pour mobiliser des ressources financières...La Finance Climat : une opportunité pour mobiliser des ressources financières...
La Finance Climat : une opportunité pour mobiliser des ressources financières...NAP Global Network
 
cycle de l'aazote.pptx
cycle de l'aazote.pptxcycle de l'aazote.pptx
cycle de l'aazote.pptxNadiaaAdjovi
 

Tendances (20)

Analyse prospective des catastrophes climatiques et de leurs impacts sur les ...
Analyse prospective des catastrophes climatiques et de leurs impacts sur les ...Analyse prospective des catastrophes climatiques et de leurs impacts sur les ...
Analyse prospective des catastrophes climatiques et de leurs impacts sur les ...
 
La réutilisation des eaux usées épurées
La réutilisation des eaux usées épuréesLa réutilisation des eaux usées épurées
La réutilisation des eaux usées épurées
 
Organiser et présenter son plan de com interne
Organiser et présenter son plan de com interneOrganiser et présenter son plan de com interne
Organiser et présenter son plan de com interne
 
GA4 La communication des territoires en déficit d'image
GA4 La communication des territoires en déficit d'imageGA4 La communication des territoires en déficit d'image
GA4 La communication des territoires en déficit d'image
 
Mettre en place une stratégie de veille professionnelle en bibliothèque
Mettre en place une stratégie de veille professionnelle en bibliothèqueMettre en place une stratégie de veille professionnelle en bibliothèque
Mettre en place une stratégie de veille professionnelle en bibliothèque
 
La qualité de l’eau
La qualité de l’eauLa qualité de l’eau
La qualité de l’eau
 
AC4 Réhabiliter l’action publique avec le numérique
AC4 Réhabiliter l’action publique avec le numériqueAC4 Réhabiliter l’action publique avec le numérique
AC4 Réhabiliter l’action publique avec le numérique
 
Module 1 : Introduction - Changement climatique et agriculture
Module 1 : Introduction - Changement climatique et agricultureModule 1 : Introduction - Changement climatique et agriculture
Module 1 : Introduction - Changement climatique et agriculture
 
Introduction a la permaculture
Introduction a la permaculture Introduction a la permaculture
Introduction a la permaculture
 
Cours assainissement
Cours assainissementCours assainissement
Cours assainissement
 
GA2 Génération engagée ? Les nouvelles mobilisations des jeunes
GA2 Génération engagée ? Les nouvelles mobilisations des jeunes GA2 Génération engagée ? Les nouvelles mobilisations des jeunes
GA2 Génération engagée ? Les nouvelles mobilisations des jeunes
 
Mise en place d'une stratégie de communication digitale : cas du Moulin d'Aug...
Mise en place d'une stratégie de communication digitale : cas du Moulin d'Aug...Mise en place d'une stratégie de communication digitale : cas du Moulin d'Aug...
Mise en place d'une stratégie de communication digitale : cas du Moulin d'Aug...
 
Les enjeux du Paysage, son incidence, son impact, ses effets
Les enjeux du Paysage, son incidence, son impact, ses effetsLes enjeux du Paysage, son incidence, son impact, ses effets
Les enjeux du Paysage, son incidence, son impact, ses effets
 
Abh Sebou : Prevention et protection inondations
Abh Sebou  : Prevention et protection inondationsAbh Sebou  : Prevention et protection inondations
Abh Sebou : Prevention et protection inondations
 
Participation et co construction avec les usagers
Participation et co construction avec les usagersParticipation et co construction avec les usagers
Participation et co construction avec les usagers
 
Forage seed production (Anis Zaiem & Fethi Gouhis)
Forage seed production (Anis Zaiem & Fethi Gouhis)Forage seed production (Anis Zaiem & Fethi Gouhis)
Forage seed production (Anis Zaiem & Fethi Gouhis)
 
Thème 03 – Irrigation
Thème 03 – IrrigationThème 03 – Irrigation
Thème 03 – Irrigation
 
Irrigation 03
Irrigation 03Irrigation 03
Irrigation 03
 
La Finance Climat : une opportunité pour mobiliser des ressources financières...
La Finance Climat : une opportunité pour mobiliser des ressources financières...La Finance Climat : une opportunité pour mobiliser des ressources financières...
La Finance Climat : une opportunité pour mobiliser des ressources financières...
 
cycle de l'aazote.pptx
cycle de l'aazote.pptxcycle de l'aazote.pptx
cycle de l'aazote.pptx
 

En vedette

Перелік стоянок та місць відстою транспортних засобів при тимчасовому обмежен...
Перелік стоянок та місць відстою транспортних засобів при тимчасовому обмежен...Перелік стоянок та місць відстою транспортних засобів при тимчасовому обмежен...
Перелік стоянок та місць відстою транспортних засобів при тимчасовому обмежен...mynizhyn
 
Valoriser les fonctions du du végétal pour développer son marché
Valoriser les fonctions du du végétal pour développer son marchéValoriser les fonctions du du végétal pour développer son marché
Valoriser les fonctions du du végétal pour développer son marchéHortea
 
Chlorophylle et pigments chlorophylliens
Chlorophylle et pigments chlorophylliensChlorophylle et pigments chlorophylliens
Chlorophylle et pigments chlorophyllienssection-scientifique
 
Recepteur Master23 10 09
Recepteur Master23 10 09Recepteur Master23 10 09
Recepteur Master23 10 09bio svi
 
Cellule végétale et cellule animale
Cellule végétale et cellule animaleCellule végétale et cellule animale
Cellule végétale et cellule animaletchessy
 
Lamini&farsane traitement de_signale
Lamini&farsane traitement de_signaleLamini&farsane traitement de_signale
Lamini&farsane traitement de_signaleAsmae Lamini
 
Presentación clasificación plantas ---
Presentación clasificación plantas ---Presentación clasificación plantas ---
Presentación clasificación plantas ---CJVE
 
Septimo 2. las plantas sin semillas
Septimo 2.  las plantas sin semillasSeptimo 2.  las plantas sin semillas
Septimo 2. las plantas sin semillasFrnndo Bltrn
 
Abiotic stress resistance @ sid
Abiotic stress resistance @ sidAbiotic stress resistance @ sid
Abiotic stress resistance @ sidsidjena70
 
Plantas sin semillas y con semilla
Plantas sin semillas y con semillaPlantas sin semillas y con semilla
Plantas sin semillas y con semillaTono582
 
Le distancage des_vegetaux__2_
Le distancage des_vegetaux__2_Le distancage des_vegetaux__2_
Le distancage des_vegetaux__2_benneka
 
Mémoire professionnel : La stratégie digitale dans la relation client
Mémoire professionnel : La stratégie digitale dans la relation clientMémoire professionnel : La stratégie digitale dans la relation client
Mémoire professionnel : La stratégie digitale dans la relation clientFloriane Akpa
 
Power point histologie_vege
Power point histologie_vegePower point histologie_vege
Power point histologie_vegeMohamed Mansouri
 
Biotechnologies végétales
Biotechnologies végétalesBiotechnologies végétales
Biotechnologies végétalesLoïc Lepiniec
 
Mémoire Yves Tindon 2012 VF
Mémoire Yves Tindon 2012 VFMémoire Yves Tindon 2012 VF
Mémoire Yves Tindon 2012 VFYves Tindon
 
Le stress des plantes des solutions ?
Le stress des plantes des solutions ?Le stress des plantes des solutions ?
Le stress des plantes des solutions ?Agriculture Nouvelle
 

En vedette (20)

Перелік стоянок та місць відстою транспортних засобів при тимчасовому обмежен...
Перелік стоянок та місць відстою транспортних засобів при тимчасовому обмежен...Перелік стоянок та місць відстою транспортних засобів при тимчасовому обмежен...
Перелік стоянок та місць відстою транспортних засобів при тимчасовому обмежен...
 
Valoriser les fonctions du du végétal pour développer son marché
Valoriser les fonctions du du végétal pour développer son marchéValoriser les fonctions du du végétal pour développer son marché
Valoriser les fonctions du du végétal pour développer son marché
 
Chlorophylle et pigments chlorophylliens
Chlorophylle et pigments chlorophylliensChlorophylle et pigments chlorophylliens
Chlorophylle et pigments chlorophylliens
 
Presentation
PresentationPresentation
Presentation
 
Recepteur Master23 10 09
Recepteur Master23 10 09Recepteur Master23 10 09
Recepteur Master23 10 09
 
Cellule végétale et cellule animale
Cellule végétale et cellule animaleCellule végétale et cellule animale
Cellule végétale et cellule animale
 
Lamini&farsane traitement de_signale
Lamini&farsane traitement de_signaleLamini&farsane traitement de_signale
Lamini&farsane traitement de_signale
 
Presentación clasificación plantas ---
Presentación clasificación plantas ---Presentación clasificación plantas ---
Presentación clasificación plantas ---
 
Septimo 2. las plantas sin semillas
Septimo 2.  las plantas sin semillasSeptimo 2.  las plantas sin semillas
Septimo 2. las plantas sin semillas
 
Abiotic stress resistance @ sid
Abiotic stress resistance @ sidAbiotic stress resistance @ sid
Abiotic stress resistance @ sid
 
Plantas sin semillas y con semilla
Plantas sin semillas y con semillaPlantas sin semillas y con semilla
Plantas sin semillas y con semilla
 
Le distancage des_vegetaux__2_
Le distancage des_vegetaux__2_Le distancage des_vegetaux__2_
Le distancage des_vegetaux__2_
 
Plant stress responses
Plant stress responsesPlant stress responses
Plant stress responses
 
4ºeso Chapitre 1 La Cellule
4ºeso Chapitre 1 La Cellule4ºeso Chapitre 1 La Cellule
4ºeso Chapitre 1 La Cellule
 
Mémoire professionnel : La stratégie digitale dans la relation client
Mémoire professionnel : La stratégie digitale dans la relation clientMémoire professionnel : La stratégie digitale dans la relation client
Mémoire professionnel : La stratégie digitale dans la relation client
 
Power point histologie_vege
Power point histologie_vegePower point histologie_vege
Power point histologie_vege
 
Biotechnologies végétales
Biotechnologies végétalesBiotechnologies végétales
Biotechnologies végétales
 
Mémoire Yves Tindon 2012 VF
Mémoire Yves Tindon 2012 VFMémoire Yves Tindon 2012 VF
Mémoire Yves Tindon 2012 VF
 
Le stress des plantes des solutions ?
Le stress des plantes des solutions ?Le stress des plantes des solutions ?
Le stress des plantes des solutions ?
 
La callogenèse
La callogenèseLa callogenèse
La callogenèse
 

Similaire à Mecanisme de gestion de la Secheresse en Tunisie

Tour d'eau dans les périmètres irrigués
Tour d'eau dans les périmètres irriguésTour d'eau dans les périmètres irrigués
Tour d'eau dans les périmètres irriguésHichem Achour
 
Climate Change and Agro-meteorology
Climate Change and Agro-meteorologyClimate Change and Agro-meteorology
Climate Change and Agro-meteorologyWeinerJulia
 
Abou: Rôle des différentes sources d’information dans l’adaptation des éleveu...
Abou: Rôle des différentes sources d’information dans l’adaptation des éleveu...Abou: Rôle des différentes sources d’information dans l’adaptation des éleveu...
Abou: Rôle des différentes sources d’information dans l’adaptation des éleveu...AfricaAdapt
 
Watershed Management involves the community beyond farm level (French)
Watershed Management involves the community beyond farm level (French)Watershed Management involves the community beyond farm level (French)
Watershed Management involves the community beyond farm level (French)ICRISAT
 
Présentation des activités réalisées par le Ministère de l’Environnement « LE...
Présentation des activités réalisées par le Ministère de l’Environnement « LE...Présentation des activités réalisées par le Ministère de l’Environnement « LE...
Présentation des activités réalisées par le Ministère de l’Environnement « LE...laurentlamothe
 
Système hydraulique de la Tunisie à l'horizon 2030
Système hydraulique de la Tunisie à l'horizon 2030Système hydraulique de la Tunisie à l'horizon 2030
Système hydraulique de la Tunisie à l'horizon 2030طارق الكحلاوي
 
perspective-de-l'agriculture-à-léchelle-planétaire
perspective-de-l'agriculture-à-léchelle-planétaireperspective-de-l'agriculture-à-léchelle-planétaire
perspective-de-l'agriculture-à-léchelle-planétaireRamanandraibeIorenan
 
Un million d’hectare supplémentaire 2015/2019
Un million d’hectare supplémentaire 2015/2019Un million d’hectare supplémentaire 2015/2019
Un million d’hectare supplémentaire 2015/2019NENAwaterscarcity
 
DRPE : Evaluation du risque d’inondation
DRPE : Evaluation du risque d’inondationDRPE : Evaluation du risque d’inondation
DRPE : Evaluation du risque d’inondationOECD Governance
 
Enjeux et défis en matière de communication pour les techniques d'agriculture...
Enjeux et défis en matière de communication pour les techniques d'agriculture...Enjeux et défis en matière de communication pour les techniques d'agriculture...
Enjeux et défis en matière de communication pour les techniques d'agriculture...Eldoux
 
Aménagements pastoraux au mali - Jean Mbayahaga (PRODEZEM, CTB Mali)
Aménagements pastoraux au mali - Jean Mbayahaga (PRODEZEM, CTB Mali)Aménagements pastoraux au mali - Jean Mbayahaga (PRODEZEM, CTB Mali)
Aménagements pastoraux au mali - Jean Mbayahaga (PRODEZEM, CTB Mali)BTC CTB
 
5. elisabeth castellan adaptation au changement climatique par le systeme f...
5. elisabeth castellan   adaptation au changement climatique par le systeme f...5. elisabeth castellan   adaptation au changement climatique par le systeme f...
5. elisabeth castellan adaptation au changement climatique par le systeme f...Institut de l'Elevage - Idele
 
Ji selune 2017_enjeux_et_strategie_adaptation_bsn
Ji selune 2017_enjeux_et_strategie_adaptation_bsnJi selune 2017_enjeux_et_strategie_adaptation_bsn
Ji selune 2017_enjeux_et_strategie_adaptation_bsnSMBS contact
 
Recensement Général de l’Agriculture 2017-2019 en Union des Comores sous le t...
Recensement Général de l’Agriculture 2017-2019 en Union des Comores sous le t...Recensement Général de l’Agriculture 2017-2019 en Union des Comores sous le t...
Recensement Général de l’Agriculture 2017-2019 en Union des Comores sous le t...ExternalEvents
 
Gestion de la sécheresse vision de la profession finale.pptx
Gestion de la sécheresse vision de la profession finale.pptxGestion de la sécheresse vision de la profession finale.pptx
Gestion de la sécheresse vision de la profession finale.pptxsghairi mnaouer
 
REPUBLIQUE DU NIGER: culture RECENSEMENT GENERAL DE L’AGRICULTURE ET DU CHEPT...
REPUBLIQUE DU NIGER: culture RECENSEMENT GENERAL DE L’AGRICULTURE ET DU CHEPT...REPUBLIQUE DU NIGER: culture RECENSEMENT GENERAL DE L’AGRICULTURE ET DU CHEPT...
REPUBLIQUE DU NIGER: culture RECENSEMENT GENERAL DE L’AGRICULTURE ET DU CHEPT...ExternalEvents
 
Economie-d-eau-d-irrigation-au-Maroc.pptx
Economie-d-eau-d-irrigation-au-Maroc.pptxEconomie-d-eau-d-irrigation-au-Maroc.pptx
Economie-d-eau-d-irrigation-au-Maroc.pptxRabaiNoureddine1
 
Aclimel - Comprendre - 3. Quel climat demain en France ?
Aclimel - Comprendre - 3. Quel climat demain en France ?Aclimel - Comprendre - 3. Quel climat demain en France ?
Aclimel - Comprendre - 3. Quel climat demain en France ?Institut de l'Elevage - Idele
 

Similaire à Mecanisme de gestion de la Secheresse en Tunisie (20)

D5
D5D5
D5
 
Tour d'eau dans les périmètres irrigués
Tour d'eau dans les périmètres irriguésTour d'eau dans les périmètres irrigués
Tour d'eau dans les périmètres irrigués
 
Climate Change and Agro-meteorology
Climate Change and Agro-meteorologyClimate Change and Agro-meteorology
Climate Change and Agro-meteorology
 
Abou: Rôle des différentes sources d’information dans l’adaptation des éleveu...
Abou: Rôle des différentes sources d’information dans l’adaptation des éleveu...Abou: Rôle des différentes sources d’information dans l’adaptation des éleveu...
Abou: Rôle des différentes sources d’information dans l’adaptation des éleveu...
 
Watershed Management involves the community beyond farm level (French)
Watershed Management involves the community beyond farm level (French)Watershed Management involves the community beyond farm level (French)
Watershed Management involves the community beyond farm level (French)
 
97 3
97 397 3
97 3
 
Présentation des activités réalisées par le Ministère de l’Environnement « LE...
Présentation des activités réalisées par le Ministère de l’Environnement « LE...Présentation des activités réalisées par le Ministère de l’Environnement « LE...
Présentation des activités réalisées par le Ministère de l’Environnement « LE...
 
Système hydraulique de la Tunisie à l'horizon 2030
Système hydraulique de la Tunisie à l'horizon 2030Système hydraulique de la Tunisie à l'horizon 2030
Système hydraulique de la Tunisie à l'horizon 2030
 
perspective-de-l'agriculture-à-léchelle-planétaire
perspective-de-l'agriculture-à-léchelle-planétaireperspective-de-l'agriculture-à-léchelle-planétaire
perspective-de-l'agriculture-à-léchelle-planétaire
 
Un million d’hectare supplémentaire 2015/2019
Un million d’hectare supplémentaire 2015/2019Un million d’hectare supplémentaire 2015/2019
Un million d’hectare supplémentaire 2015/2019
 
DRPE : Evaluation du risque d’inondation
DRPE : Evaluation du risque d’inondationDRPE : Evaluation du risque d’inondation
DRPE : Evaluation du risque d’inondation
 
Enjeux et défis en matière de communication pour les techniques d'agriculture...
Enjeux et défis en matière de communication pour les techniques d'agriculture...Enjeux et défis en matière de communication pour les techniques d'agriculture...
Enjeux et défis en matière de communication pour les techniques d'agriculture...
 
Aménagements pastoraux au mali - Jean Mbayahaga (PRODEZEM, CTB Mali)
Aménagements pastoraux au mali - Jean Mbayahaga (PRODEZEM, CTB Mali)Aménagements pastoraux au mali - Jean Mbayahaga (PRODEZEM, CTB Mali)
Aménagements pastoraux au mali - Jean Mbayahaga (PRODEZEM, CTB Mali)
 
5. elisabeth castellan adaptation au changement climatique par le systeme f...
5. elisabeth castellan   adaptation au changement climatique par le systeme f...5. elisabeth castellan   adaptation au changement climatique par le systeme f...
5. elisabeth castellan adaptation au changement climatique par le systeme f...
 
Ji selune 2017_enjeux_et_strategie_adaptation_bsn
Ji selune 2017_enjeux_et_strategie_adaptation_bsnJi selune 2017_enjeux_et_strategie_adaptation_bsn
Ji selune 2017_enjeux_et_strategie_adaptation_bsn
 
Recensement Général de l’Agriculture 2017-2019 en Union des Comores sous le t...
Recensement Général de l’Agriculture 2017-2019 en Union des Comores sous le t...Recensement Général de l’Agriculture 2017-2019 en Union des Comores sous le t...
Recensement Général de l’Agriculture 2017-2019 en Union des Comores sous le t...
 
Gestion de la sécheresse vision de la profession finale.pptx
Gestion de la sécheresse vision de la profession finale.pptxGestion de la sécheresse vision de la profession finale.pptx
Gestion de la sécheresse vision de la profession finale.pptx
 
REPUBLIQUE DU NIGER: culture RECENSEMENT GENERAL DE L’AGRICULTURE ET DU CHEPT...
REPUBLIQUE DU NIGER: culture RECENSEMENT GENERAL DE L’AGRICULTURE ET DU CHEPT...REPUBLIQUE DU NIGER: culture RECENSEMENT GENERAL DE L’AGRICULTURE ET DU CHEPT...
REPUBLIQUE DU NIGER: culture RECENSEMENT GENERAL DE L’AGRICULTURE ET DU CHEPT...
 
Economie-d-eau-d-irrigation-au-Maroc.pptx
Economie-d-eau-d-irrigation-au-Maroc.pptxEconomie-d-eau-d-irrigation-au-Maroc.pptx
Economie-d-eau-d-irrigation-au-Maroc.pptx
 
Aclimel - Comprendre - 3. Quel climat demain en France ?
Aclimel - Comprendre - 3. Quel climat demain en France ?Aclimel - Comprendre - 3. Quel climat demain en France ?
Aclimel - Comprendre - 3. Quel climat demain en France ?
 

Plus de NENAwaterscarcity

Session II: Crop Water Productivity Case Study Tunisia, Nabil Sghaier
Session II: Crop Water Productivity Case Study Tunisia, Nabil SghaierSession II: Crop Water Productivity Case Study Tunisia, Nabil Sghaier
Session II: Crop Water Productivity Case Study Tunisia, Nabil SghaierNENAwaterscarcity
 
L’evapotranspiration, Lotfi LAATIRI
L’evapotranspiration, Lotfi LAATIRIL’evapotranspiration, Lotfi LAATIRI
L’evapotranspiration, Lotfi LAATIRINENAwaterscarcity
 
Session I: Water Consumption – Evapotranspiration (ET) Case Study Tunisia
Session I: Water Consumption – Evapotranspiration (ET) Case Study TunisiaSession I: Water Consumption – Evapotranspiration (ET) Case Study Tunisia
Session I: Water Consumption – Evapotranspiration (ET) Case Study TunisiaNENAwaterscarcity
 
Agriculture and Irrigation at the Ministry of Agriculture, Saleh Alluhaydan
Agriculture and Irrigation at the Ministry of Agriculture, Saleh AlluhaydanAgriculture and Irrigation at the Ministry of Agriculture, Saleh Alluhaydan
Agriculture and Irrigation at the Ministry of Agriculture, Saleh AlluhaydanNENAwaterscarcity
 
Palestine Status Outlook, Farah Sawafta
Palestine Status Outlook, Farah SawaftaPalestine Status Outlook, Farah Sawafta
Palestine Status Outlook, Farah SawaftaNENAwaterscarcity
 
Drought monitoring in Morocco, Noureddine BIJABER
Drought monitoring in Morocco, Noureddine BIJABERDrought monitoring in Morocco, Noureddine BIJABER
Drought monitoring in Morocco, Noureddine BIJABERNENAwaterscarcity
 
Moroccan Experience RS: Case Studies
Moroccan Experience RS: Case StudiesMoroccan Experience RS: Case Studies
Moroccan Experience RS: Case StudiesNENAwaterscarcity
 
Adaptation au changement climatique en Mauritanie
Adaptation au changement climatique en MauritanieAdaptation au changement climatique en Mauritanie
Adaptation au changement climatique en MauritanieNENAwaterscarcity
 
Use of Remote Sensing to Investigate Striking Challenges on W R in Lebanon, A...
Use of Remote Sensing to Investigate Striking Challenges on W R in Lebanon, A...Use of Remote Sensing to Investigate Striking Challenges on W R in Lebanon, A...
Use of Remote Sensing to Investigate Striking Challenges on W R in Lebanon, A...NENAwaterscarcity
 
Remote Sensing and Water Management, Awni Kloup
Remote Sensing and Water Management, Awni KloupRemote Sensing and Water Management, Awni Kloup
Remote Sensing and Water Management, Awni KloupNENAwaterscarcity
 
Crop Water Productivity in Iran, N. RIAZI
Crop Water Productivity in Iran, N. RIAZICrop Water Productivity in Iran, N. RIAZI
Crop Water Productivity in Iran, N. RIAZINENAwaterscarcity
 
Drought Management in Iran, Masoud Bagherzadeh Karimi
Drought Management in Iran, Masoud Bagherzadeh KarimiDrought Management in Iran, Masoud Bagherzadeh Karimi
Drought Management in Iran, Masoud Bagherzadeh KarimiNENAwaterscarcity
 
Why do we need a nexus approach in addressing?, Bahram Taheri
Why do we need a nexus approach in addressing?, Bahram TaheriWhy do we need a nexus approach in addressing?, Bahram Taheri
Why do we need a nexus approach in addressing?, Bahram TaheriNENAwaterscarcity
 
Water Consumption (Evapo-Transpiration- ET), B. Taheri, S.M. Nabavi & MousaviMr.
Water Consumption (Evapo-Transpiration- ET), B. Taheri, S.M. Nabavi & MousaviMr.Water Consumption (Evapo-Transpiration- ET), B. Taheri, S.M. Nabavi & MousaviMr.
Water Consumption (Evapo-Transpiration- ET), B. Taheri, S.M. Nabavi & MousaviMr.NENAwaterscarcity
 
Can we able to enhance water productivity under Water scarcity?, Dr. Alaa. Z....
Can we able to enhance water productivity under Water scarcity?, Dr. Alaa. Z....Can we able to enhance water productivity under Water scarcity?, Dr. Alaa. Z....
Can we able to enhance water productivity under Water scarcity?, Dr. Alaa. Z....NENAwaterscarcity
 
Advanced Irrigation Scheduling Model Utilizing Remote Sensing and Low Cost Fi...
Advanced Irrigation Scheduling Model Utilizing Remote Sensing and Low Cost Fi...Advanced Irrigation Scheduling Model Utilizing Remote Sensing and Low Cost Fi...
Advanced Irrigation Scheduling Model Utilizing Remote Sensing and Low Cost Fi...NENAwaterscarcity
 
Drought monitoring and early warning in the MENA region: The ICBA contributio...
Drought monitoring and early warning in the MENA region: The ICBA contributio...Drought monitoring and early warning in the MENA region: The ICBA contributio...
Drought monitoring and early warning in the MENA region: The ICBA contributio...NENAwaterscarcity
 
Overview of Drought Indicators and their application in the context of a Drou...
Overview of Drought Indicators and their application in the context of a Drou...Overview of Drought Indicators and their application in the context of a Drou...
Overview of Drought Indicators and their application in the context of a Drou...NENAwaterscarcity
 

Plus de NENAwaterscarcity (20)

Session II: Crop Water Productivity Case Study Tunisia, Nabil Sghaier
Session II: Crop Water Productivity Case Study Tunisia, Nabil SghaierSession II: Crop Water Productivity Case Study Tunisia, Nabil Sghaier
Session II: Crop Water Productivity Case Study Tunisia, Nabil Sghaier
 
L’evapotranspiration, Lotfi LAATIRI
L’evapotranspiration, Lotfi LAATIRIL’evapotranspiration, Lotfi LAATIRI
L’evapotranspiration, Lotfi LAATIRI
 
Session I: Water Consumption – Evapotranspiration (ET) Case Study Tunisia
Session I: Water Consumption – Evapotranspiration (ET) Case Study TunisiaSession I: Water Consumption – Evapotranspiration (ET) Case Study Tunisia
Session I: Water Consumption – Evapotranspiration (ET) Case Study Tunisia
 
Agriculture and Irrigation at the Ministry of Agriculture, Saleh Alluhaydan
Agriculture and Irrigation at the Ministry of Agriculture, Saleh AlluhaydanAgriculture and Irrigation at the Ministry of Agriculture, Saleh Alluhaydan
Agriculture and Irrigation at the Ministry of Agriculture, Saleh Alluhaydan
 
Palestine Status Outlook, Farah Sawafta
Palestine Status Outlook, Farah SawaftaPalestine Status Outlook, Farah Sawafta
Palestine Status Outlook, Farah Sawafta
 
Moroccan Water Strategy
Moroccan Water StrategyMoroccan Water Strategy
Moroccan Water Strategy
 
Drought monitoring in Morocco, Noureddine BIJABER
Drought monitoring in Morocco, Noureddine BIJABERDrought monitoring in Morocco, Noureddine BIJABER
Drought monitoring in Morocco, Noureddine BIJABER
 
Moroccan Experience RS: Case Studies
Moroccan Experience RS: Case StudiesMoroccan Experience RS: Case Studies
Moroccan Experience RS: Case Studies
 
Adaptation au changement climatique en Mauritanie
Adaptation au changement climatique en MauritanieAdaptation au changement climatique en Mauritanie
Adaptation au changement climatique en Mauritanie
 
Use of Remote Sensing to Investigate Striking Challenges on W R in Lebanon, A...
Use of Remote Sensing to Investigate Striking Challenges on W R in Lebanon, A...Use of Remote Sensing to Investigate Striking Challenges on W R in Lebanon, A...
Use of Remote Sensing to Investigate Striking Challenges on W R in Lebanon, A...
 
Remote Sensing and Water Management, Awni Kloup
Remote Sensing and Water Management, Awni KloupRemote Sensing and Water Management, Awni Kloup
Remote Sensing and Water Management, Awni Kloup
 
Crop Water Productivity in Iran, N. RIAZI
Crop Water Productivity in Iran, N. RIAZICrop Water Productivity in Iran, N. RIAZI
Crop Water Productivity in Iran, N. RIAZI
 
Drought Management in Iran, Masoud Bagherzadeh Karimi
Drought Management in Iran, Masoud Bagherzadeh KarimiDrought Management in Iran, Masoud Bagherzadeh Karimi
Drought Management in Iran, Masoud Bagherzadeh Karimi
 
Why do we need a nexus approach in addressing?, Bahram Taheri
Why do we need a nexus approach in addressing?, Bahram TaheriWhy do we need a nexus approach in addressing?, Bahram Taheri
Why do we need a nexus approach in addressing?, Bahram Taheri
 
Water Consumption (Evapo-Transpiration- ET), B. Taheri, S.M. Nabavi & MousaviMr.
Water Consumption (Evapo-Transpiration- ET), B. Taheri, S.M. Nabavi & MousaviMr.Water Consumption (Evapo-Transpiration- ET), B. Taheri, S.M. Nabavi & MousaviMr.
Water Consumption (Evapo-Transpiration- ET), B. Taheri, S.M. Nabavi & MousaviMr.
 
Drought in Egypt
Drought in EgyptDrought in Egypt
Drought in Egypt
 
Can we able to enhance water productivity under Water scarcity?, Dr. Alaa. Z....
Can we able to enhance water productivity under Water scarcity?, Dr. Alaa. Z....Can we able to enhance water productivity under Water scarcity?, Dr. Alaa. Z....
Can we able to enhance water productivity under Water scarcity?, Dr. Alaa. Z....
 
Advanced Irrigation Scheduling Model Utilizing Remote Sensing and Low Cost Fi...
Advanced Irrigation Scheduling Model Utilizing Remote Sensing and Low Cost Fi...Advanced Irrigation Scheduling Model Utilizing Remote Sensing and Low Cost Fi...
Advanced Irrigation Scheduling Model Utilizing Remote Sensing and Low Cost Fi...
 
Drought monitoring and early warning in the MENA region: The ICBA contributio...
Drought monitoring and early warning in the MENA region: The ICBA contributio...Drought monitoring and early warning in the MENA region: The ICBA contributio...
Drought monitoring and early warning in the MENA region: The ICBA contributio...
 
Overview of Drought Indicators and their application in the context of a Drou...
Overview of Drought Indicators and their application in the context of a Drou...Overview of Drought Indicators and their application in the context of a Drou...
Overview of Drought Indicators and their application in the context of a Drou...
 

Dernier

Saint Georges, martyr, et la lègend du dragon.pptx
Saint Georges, martyr, et la lègend du dragon.pptxSaint Georges, martyr, et la lègend du dragon.pptx
Saint Georges, martyr, et la lègend du dragon.pptxMartin M Flynn
 
Présentation_ Didactique 1_SVT (S4) complet.pptx
Présentation_ Didactique 1_SVT (S4) complet.pptxPrésentation_ Didactique 1_SVT (S4) complet.pptx
Présentation_ Didactique 1_SVT (S4) complet.pptxrababouerdighi
 
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
Bernard Réquichot.pptx   Peintre françaisBernard Réquichot.pptx   Peintre français
Bernard Réquichot.pptx Peintre françaisTxaruka
 
le present des verbes reguliers -er.pptx
le present des verbes reguliers -er.pptxle present des verbes reguliers -er.pptx
le present des verbes reguliers -er.pptxmmatar2
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdfSKennel
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdfSKennel
 
Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024
Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024
Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024Alain Marois
 
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...Faga1939
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdfSKennel
 
Cours SE Le système Linux : La ligne de commande bash - IG IPSET
Cours SE Le système Linux : La ligne de commande bash - IG IPSETCours SE Le système Linux : La ligne de commande bash - IG IPSET
Cours SE Le système Linux : La ligne de commande bash - IG IPSETMedBechir
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdfSKennel
 
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 37
 
Principe de fonctionnement d'un moteur 4 temps
Principe de fonctionnement d'un moteur 4 tempsPrincipe de fonctionnement d'un moteur 4 temps
Principe de fonctionnement d'un moteur 4 tempsRajiAbdelghani
 
Presentation de la plateforme Moodle - avril 2024
Presentation de la plateforme Moodle - avril 2024Presentation de la plateforme Moodle - avril 2024
Presentation de la plateforme Moodle - avril 2024Gilles Le Page
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdfSKennel
 
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 37
 
Le Lean sur une ligne de production : Formation et mise en application directe
Le Lean sur une ligne de production : Formation et mise en application directeLe Lean sur une ligne de production : Formation et mise en application directe
Le Lean sur une ligne de production : Formation et mise en application directeXL Groupe
 
Cours SE Gestion des périphériques - IG IPSET
Cours SE Gestion des périphériques - IG IPSETCours SE Gestion des périphériques - IG IPSET
Cours SE Gestion des périphériques - IG IPSETMedBechir
 
Annie Ernaux Extérieurs. pptx. Exposition basée sur un livre .
Annie   Ernaux  Extérieurs. pptx. Exposition basée sur un livre .Annie   Ernaux  Extérieurs. pptx. Exposition basée sur un livre .
Annie Ernaux Extérieurs. pptx. Exposition basée sur un livre .Txaruka
 

Dernier (20)

Saint Georges, martyr, et la lègend du dragon.pptx
Saint Georges, martyr, et la lègend du dragon.pptxSaint Georges, martyr, et la lègend du dragon.pptx
Saint Georges, martyr, et la lègend du dragon.pptx
 
Présentation_ Didactique 1_SVT (S4) complet.pptx
Présentation_ Didactique 1_SVT (S4) complet.pptxPrésentation_ Didactique 1_SVT (S4) complet.pptx
Présentation_ Didactique 1_SVT (S4) complet.pptx
 
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
Bernard Réquichot.pptx   Peintre françaisBernard Réquichot.pptx   Peintre français
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
 
le present des verbes reguliers -er.pptx
le present des verbes reguliers -er.pptxle present des verbes reguliers -er.pptx
le present des verbes reguliers -er.pptx
 
DO PALÁCIO À ASSEMBLEIA .
DO PALÁCIO À ASSEMBLEIA                 .DO PALÁCIO À ASSEMBLEIA                 .
DO PALÁCIO À ASSEMBLEIA .
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdf
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdf
 
Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024
Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024
Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024
 
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdf
 
Cours SE Le système Linux : La ligne de commande bash - IG IPSET
Cours SE Le système Linux : La ligne de commande bash - IG IPSETCours SE Le système Linux : La ligne de commande bash - IG IPSET
Cours SE Le système Linux : La ligne de commande bash - IG IPSET
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdf
 
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
 
Principe de fonctionnement d'un moteur 4 temps
Principe de fonctionnement d'un moteur 4 tempsPrincipe de fonctionnement d'un moteur 4 temps
Principe de fonctionnement d'un moteur 4 temps
 
Presentation de la plateforme Moodle - avril 2024
Presentation de la plateforme Moodle - avril 2024Presentation de la plateforme Moodle - avril 2024
Presentation de la plateforme Moodle - avril 2024
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdf
 
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
 
Le Lean sur une ligne de production : Formation et mise en application directe
Le Lean sur une ligne de production : Formation et mise en application directeLe Lean sur une ligne de production : Formation et mise en application directe
Le Lean sur une ligne de production : Formation et mise en application directe
 
Cours SE Gestion des périphériques - IG IPSET
Cours SE Gestion des périphériques - IG IPSETCours SE Gestion des périphériques - IG IPSET
Cours SE Gestion des périphériques - IG IPSET
 
Annie Ernaux Extérieurs. pptx. Exposition basée sur un livre .
Annie   Ernaux  Extérieurs. pptx. Exposition basée sur un livre .Annie   Ernaux  Extérieurs. pptx. Exposition basée sur un livre .
Annie Ernaux Extérieurs. pptx. Exposition basée sur un livre .
 

Mecanisme de gestion de la Secheresse en Tunisie

  • 1. 1 MECANISME DE GESTION DE LA SECHERESSE EN TUNISIE
  • 2. 2 7 8 9 10 11 12 30 31 32 33 34 35 36 37 38
  • 3. 3 PLAN • INTRODUCTION • LES ETAPES DE LA GESTION DE LA SECHERESSE • LE SYSTÈME DE GESTION DE LA SECHERESSE • LES PRINCIPAUX INDICATEURS DE LA SÉCHERESSE • PLAN D’ACTION DE LA SECHERSSE • LA GESTION POST SÉCHERESSE • COMMENT AUGMENTER l’EFFICACITE DES ACTIONS RELATIVES A LA GESTION DE LA SECHERESSE
  • 4. INTRODUCTION : • Pour réduire les effets négatifs de la sécheresse en Tunisie, qui se manifeste deux ou trois fois tous les dix ans, un système pour le déclenchement du mécanisme de gestion de la sécheresse a été développé et utilisé à plusieurs reprises. Ce système a montré ses capacités à limiter les dégâts occasionnées par les sécheresses 4
  • 5. 1. La phase de préparation de la sécheresse 2. La phase de gestion de la sécheresse 3.La phase post sécheresse 5 Les étapes de la gestion de la sécheresse
  • 6. La phase de préparation de la sécheresse • Cette phase consiste à avoir un système permettant d’identifier les réserves d’eau et les stocks en semences et en aliments pour bétail ainsi que les programmes d’intervention en cas de déclaration de la sécheresse 6
  • 7. 7
  • 8. SYSTÈME DE GESTION DE LA SECHERESSE • Le système comprend trois phase successives: 1. La déclaration de la sécheresse par une note de conjoncture établie par les services agricoles, économiques et hydrologiques du Ministère de l’Agriculture 2. cette alerte est transmise au Ministre de l’Agriculture qui propose un plan d’opérations à la COMMISSION NATIONALE qui est composée de décideurs et bénéficiaires 8
  • 9. 3. Cette commission supervise tous les plans d’actions et d’exécution durant toute la période de sécheresse avec la participation étroite des comités sectoriels et régionaux : 9
  • 10. Comités sectoriels: • Le comité de gestion des ressources en eau • Le comité de sauvegarde du cheptel • Le comité de gestion du secteur céréalier • Le comité de gestion du secteur agricole  Comités Régionales:  Les représentants des différents CRDA  Les représentants des directions régionales des autres ministères  Les autorités régionales et locales et l’UTAP Elle supervise en plus les préparatifs relatifs au démarrage des travaux des agriculteurs une fois la sécheresse dépassée. 10
  • 11. LES PRINCIPAUX INDICATEURS DE LA SÉCHERESSE • La pluviométrie du mois de septembre et octobre constitue les premiers indices d’une sécheresse probable • La température élevée (30°C et 35°C) au cours de la même période avec dominance des vents du sud Ouest • Le déficit pluviométrique durant la même période aura comme conséquence 11
  • 12. LES PRINCIPAUX INDICATEURS DE LA SÉCHERESSE • le manque de pâturage, • l’augmentation des prix des aliments pour le bétail, • le desséchement des oliviers, • le report des travaux des premiers labour, • l’absence des grands crues d’automne, • la diminution des stocks dans les barrages. Tous ces éléments constituent les principaux indicateurs de l’acuité de sécheresse 12
  • 13. • Tous ces indicateurs font l’objet d’une note de conjoncture établie par les services du ministère de l’agriculture. • Cette note est préparée d’une façon périodique • La note est adressée au Ministre de l’Agriculture pour décider des instructions relatives au déclenchement de la préparation d’un plan d’action 13
  • 14. PLAN D’ACTION DE LA SECHERSSE • Le plan d’action est préparé en étroite collaboration par : • la commission nationale, • les comités régionaux et les comités sectoriels. Une fois ce plan est approuvé par tous les intervenants, il est transmis aux différents opérateurs à l’échelle nationale, régionale et locale pour exécution. 14
  • 15. • Si la sécheresse se poursuit au cours de la deuxième année, le plan d’actions est reconduit, mais sous des conditions plus sévères étant donné que les réserves ne sont pas reconstitués et deviennent limitées. • La gestion de la deuxième année exige de la commission nationale une vigilance concernant essentiellement • la gestion des stocks de semences, • la mise à disposition des aliments pour le cheptel • la gestion des ressources hydrauliques 15
  • 16. • Quand la sécheresse s’achève et que les conditions hydrométéorologiques du début de l’automne sont prometteuses, un plan d’actions pour le démarrage de la période post sécheresse supervisé par la commission nationale est conduit afin de permettre aux agriculteurs de valoriser ces conditions favorables par des mesures spécifique assurant la réussite de la campagne et favorisant la reconstitution des réserves en semences et en eau. 16
  • 17. • Cette phase nécessite des moyens financiers important afin de permettre aux agriculteurs de surmonter les difficultés engendrées par la sécheresse subie. • Dans ce même cadre une attention particulière est donnée aux petits agriculteurs qui n’ont plus les moyens de financer le démarrage de la campagne agricole; • Après la sécheresse, un bilan d’évaluation est à élaborer afin de dégager le points forts et les points faibles du plan de gestion qui a été adopté pour gérer la sécheresse et par conséquent d’enrichir la méthodologie pour mieux maitriser les prochaines sécheresses 17
  • 18. 18
  • 19. LA PHASE DE GESTION DE LA SÉCHERESSE • CINQ SCÉNARIOS: SCÉNARIO 1 AUTOMNE SEC: Si l’automne est sec il y a une probabilité de 78% d’avoir une année sèche dans le nord et de 90% dans le centre et le sud où la pluviométrie de cette période représente environ 40% de la moyenne annuelle.(d’après une étude climatologique sur la sécheresse) • La sécheresse affecte en premier lieu les superficies des céréales emblavées dans le centre et le sud • Les superficies fourragères dans le nord ainsi que l'état des parcours. Cette situation nécessite des mesures préventives pour toute éventualité de prolongement des conditions climatiques défavorables à savoir 19
  • 20. • Identification des zones affectées par la sécheresse. • Renforcement du programme des céréales en irrigué dans le centre du pays. • Evaluation des stocks d’aliments pour le bétail et des importations éventuelles par l’établissement d’un programme d’importation vers le mi- novembre • Approvisionnement des zones sinistrées par l'orge et le son. • Préparation des schémas d'exploitation des barrages selon l'évolution des conditions climatiques. 20
  • 21. 21
  • 22. SCÉNARIO 2 HIVER SEC: la pluviométrie hivernale est la plus importante au nord du pays où elle contribue avec environ 41% de la moyenne annuelle. Elle a un impact très significatif sur la production des céréales et sur les apports au niveau des retenues et des nappes souterraines. Par conséquent tout déficit pluviométrique enregistrée au cours de cette saison provoquera une baisse sensible aussi bien au niveau de la production céréalière que des réserves hydrauliques disponibles. En cas de sécheresse hivernale, un ensemble de mesures sont à prendre afin de faire face à cette situation ; 22
  • 23. • Identification des zones touchées par la sécheresse afin de cibler un programme d'intervention. • Evaluation des stocks d'eau dans les barrages afin de choisir le scénario spécifique d'exploitation des barrages . • Incitation à l’irrigation d’appoint des céréales et surtout au niveau des parcelles réservés à la production des semences • Prévision d'importation de produits de première nécessité selon les différents scénarios de production liée à l'évolution des conditions climatiques. 23
  • 24. 24
  • 25. • SCÉNARIO 3 PRINTEMPS SEC La pluviométrie printanière intervient essentiellement sur les niveaux de production des céréales, de l’arboriculture , de l’oliveraie, sur l’état des parcours et sur les stocks des barrages Les mesures à prendre sont: • Renforcement du programme d'irrigation d'appoint des céréales afin d'assurer un minimum de production tel qu'identifié dans la stratégie. • Evaluation de l'état des parcours afin de cibler un programme d'intervention dans l'objectif de combler le déficit par une distribution d'aliments de bétail. • Evaluation de la production céréalière afin d'arrêter un programme d'importation • Evaluation des stocks d'eau et des allocations pour les différents usages. 25
  • 26. 26
  • 27. • SCÉNARIO 4 : PREMIERE ANNÉE SÈCHE • une année est considérée sèche lorsque le déficit pluviométrique est supérieur à 40% par rapport à la moyenne, la probabilité d'avoir une année sèche varie de 7 à 23% dans le nord du pays et de 25 à 30% dans le centre et le sud • Cette situation implique une réduction substantielle des ressources en eau disponibles, • une chute de la production agricole et des parcours, • des problèmes d'alimentation en eau potable dans certaines zones sensibles à la sécheresse et la propagation des maladies au niveau du cheptel. Pour atténuer l'effet de la sécheresse, un ensemble de mesures doit être arrêté et appliqué selon l'acuité de ce phénomène : 27
  • 28. • Afin de préserver le cheptel il y a lieu d'identifier les stocks d'aliments disponibles et le déficit à combler par d'éventuelles importations. • Prévoir des campagnes de vaccination du cheptel contre les maladies spécifiques aux périodes de sécheresse. • Afin de satisfaire les demandes en eau potable urbaines et rurales, il y a lieu d'exploiter les forages et les points d'eau de secours, d'intensifier l'exploitation en eau souterraine et minimiser l'utilisation des eaux de surface, mobiliser les moyens de distribution des eaux pour les zones rurales. • Arrêter des schémas d'exploitation des eaux des barrages selon l'évolution des conditions climatiques et essentiellement l'éventualité d'avoir une deuxième année sèche. • Intensifier les préparatifs de la campagne agricole de l’année suivante(les crédits de campagne, les travaux du sol, distribution des semences….) 28
  • 29. 29
  • 30. Scénario 5 : Deuxième année consécutive de sécheresse • La probabilité d'avoir une deuxième année sèche est peu fréquente pour le Nord du pays ( de l'ordre de 3% ), alors que pour le Centre et le Sud du pays elle est plus fréquente ( de l'ordre de 10% ). • Cette situation bien qu’elle n’est pas très fréquente en général, pose beaucoup de contraintes au niveau de la gestion de l'eau, de la production agricole, des importations des produits de première nécessité. • Cette deuxième année de sécheresse génère une déstabilisation du système de production et menace essentiellement la durabilité des structures fragiles du système. • Elle a par conséquent un impact très défavorable sur les revenus des agricultures qui se traduit par un état psychologique contraignant touchant tous les intervenants du secteur par la migration de la population rurale vers les villes à la recherche d'un emploi et par la perte du capital cheptel. 30
  • 31. • Au cours de cette période, le pays se trouve à la limite de ses réserves en ressource naturelle ce qui nécessite des mesures plus diversifiées que celles prises au cours de la première année. • Afin de se protéger contre les effets négatifs sur le secteur agricole et les autres secteurs économique et social, le pays doit être équipé d'une infrastructure hydraulique et adopter une approche de gestion de ces ressources permettant de répondre aux besoins minimum en période de sécheresse. • En conséquence, le pays doit disposer de structures et de programmes d'intervention dans les secteurs économique, technique et social 31
  • 32. • Au cours de cette période les réserves d'eau étaient à leur niveau minimum, une gestion prudente des ressources établissant les priorités et arrêtant les allocations selon les réserves disponibles est nécessaire • Renforcer l'exploitation des nappes d'eau souterraine afin de soulager la demande en eau des retenues de barrages 32
  • 33. • Renforcer les mesures entreprises au cours de la première année relative à l'eau potable rurale essentiellement dans les zones les plus vulnérables • Limiter les superficies agricoles irriguées aux cultures stratégiques d'une part et les cultures à faible consommation d'eau 33
  • 34. • Encourager l'exploitation optimale des eaux usées en agriculture afin d'augmenter la production fourragère • Intensifier la sensibilisation à l'économie d'eau au niveau de tous les secteurs en utilisant tous les moyens moderne de communications tels que , les spots audiovisuelle, les affiches et les contacts directs avec les grands consommateurs 34
  • 35. • Importer les produits destinés à l'alimentation du cheptel et les distribuer au éleveurs à des prix subventionner. Cette subvention sera couverte par des taxes imposés sur l'importation des viandes. • Intensifier la couverture sanitaire afin de protéger le capital cheptel des maladies spécifiques à la sécheresse • Organiser et contrôler rigoureusement les circuits de distribution des produits sujets à la spéculation tels que les aliments pour bétail. Les opérateurs concernés sont : l'OEP, les CRDA, l'UTAP, les autorités régionales, le Ministère du commerce. 35
  • 36. 36
  • 37. GESTION POST SÉCHERESSE • Les principales mesures à entreprendre sont: Intensifier !a campagne de sensibilisation auprès des agriculteurs afin de les inciter à préparer toutes les terres à vocation céréalière et de profiter au maximum de l'année pluvieuse post sécheresse. Les intervenants sont : l'AVFA, l'UTAP, les CRDA et la DGPA 37
  • 38. • Arrêter les grandes lignes d'un programme de rééchelonnement des crédits en identifiants les types de crédits, les agriculteurs et les zones cibles de ce programme afin de leurs faciliter l'accès aux crédits de campagne post sécheresse. Les différents intervenants sont ; Les CRDA, les banques, l'UTAP, Les autorités régionales et locales, la DGFE, la DGPDIA, la DGPA 38
  • 39. • Mettre en œuvre un programme de distribution des semences des céréales et des fourrages suivant l'état du stock disponible en semences sélectionnées et ordinaires chez les entreprises étatiques et les agriculteurs. Les intervenants chargés de l'élaboration et de la mise en œuvre de ce programme sont : TOC, l'OEP, les CRDA, la DGPDIA, la DGPA, l'UTAPE, la CCGC, La Cocéblé et la COSEM. 39
  • 40. • Evaluation des stocks d'eau dans les barrages et dans les nappes d'eau souterraines. Les intervenants sont la DG/ETH, la DG/RE et les CRDA. • Reconstitution des réserves en eau souterraine par la recharge artificielle et le soulagement des nappes surexploitées pendant la sécheresse telles que les nappes sollicitées pour l'alimentation en eau potable. Les intervenants sont : la DGRE, la DGETH, la SECADENORD, la SONEDE et les CRDA 40
  • 41. • Evaluation de l'impact des différents programmes relatifs à la gestion de la sécheresse qui consiste à estimer le coût de la sécheresse, la perfection du programme adopté et d'identifier ses défaillances. Cette évaluation touche les aspects économiques, commerciaux, sociaux, hydrauliques et agronomiques et nécessite l'intervention de toutes les directions centrales et régionales et les entreprises publiques du Ministère de l'Agriculture ainsi que les Ministères du Développement Economique, des Finances et de l'Environnement. 41
  • 42. • Implication des instituts de recherche et des universités à développer des programmes de recherche spécifique tels que l'amélioration des semences, du cheptel et de l'arboriculture résistant à la sécheresse tout en profitant de l'expérience vécue. 42
  • 43. COMMENT AUGMENTER L’EFFICACITE DES ACTIONS RELATIVES A LA GESTION DE LA SECHERESSE • Sécheresse et assurance agricole • Sécheresse et banque • Législation et sécheresse • Relation entre les acteurs • Incendies des forêts et sécheresse • Pollution et sécheresse • Comportement des projets pendant les périodes de sécheresse 43
  • 44. • Equipements adaptés à la sécheresse • Formation à la sécheresse • Ouvrages hydrauliques et aménagements (surélévation des barrages, installation de la recharge des nappes, CES et sécheresse) • Campagne de sensibilisions pour la population et sécheresse • Programme de recherche pour améliorer la maîtrise de la sécheresse • Gestion de la sécheresse et structure 44
  • 45. MERCI POUR VOTRE ARRENTION 45