Les origines de la colonisation

751 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
751
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les origines de la colonisation

  1. 1. Les origines de la colonisationLes causes de lexpansion coloniale européenne, les processus de colonisation et les résistances quils rencontrent.Comment et pourquoi, l Europe étend-elle sa domination politique et territoriale ?I Les motifs de lexpansion coloniale.a) La pression démographique.La forte croissance de la population européenne rend nécessaire l émigration . 1 M de migrants européens au début du20 ° s. Les colonies absorbent donc une partie de cette émigration.b) Des motifs économiques.Les puissances impérialistes recherchent des produits bruts agricoles et des matières premières.Cela permet également découler les surplus de production. Il sagit de trouver des débouchés .Cf grande dépression de1873-1896.c) Des raisons politiques.Volonté d affirmer une puissance et un prestige. En France, c est une façon de redorer le blason après la défaite faceaux prussiens en 1871.d) Les prétendue raisons morales.Un prétexte moral Les européens se croient investis d une mission civilisatrice. Convaincus de la supériorité de la raceblanche, ils sattribuentle devoir de faire progresser les races inférieures. Rudyard Kipling " Fardeau de lhomme blanc "Il sagit également pour les Européens dévangéliser des peuples considérés comme primitifs.e) Des intérêts stratégiques.Les tensions restent fortes entre puissances européennes. Après la défaite face aux prussiens la France reste un tempsisolée dun point de vue diplomatique. Les conquêtes coloniales permettent de renforcer la puissance militaire française.Conclusion: Les motifs de l expansion coloniale sont nombreux .Les intérêts économiques et politiques européens sontprivilégiés ;les devoirs de civilisation et d évangélisation servent de prétexte.f) le débat colonial en France.Il y a en particulier vers 1880 un débat entre " colonistes " et " anticolonistes ".Les " colonistes " sont souvent des r épublicains modérés et des r épublicains radicaux qui mettent en avant lintérêtcommercial et les motivations humanitaires. Parmi eux figurent Gambetta, Ferry. Eugène Etienne est à lorigine de lacréation au parlement dun groupe qualifié de parti colonial.Les" anticolonistes " dénoncent largument raciste de la colonisation, son coût financier (Clemenceau (radical), Jaurès(socialiste)). Certains considèrent que sur le plan géopolitique la priorité nationale doit être la reconquête de la ligne bleudes Vosges ( récupérer lAlsace et la Moselle). On peut citer le nationaliste Barrès.Jules Ferry (1832-1893): Avocat, journaliste, Jules Ferry est un républicain sincère. En 1868, il publie une célèbrebrochure : Les contes fantastiques dHaussmann. Membre du gouvernement de la Défense Nationale après le 4septembre 1870 et maire de paris, il organise le rationnement. Devenu de ce fait impopulaire, "Ferry la Famine" doitquitter la ville au moment de la Commune en 1871. Député des Vosges à partir de 1876, il est lun des chefs des"opportunistes" et lun des "pères de la IIIème République". Ministre de lInstruction Publique de 1879 à 1883, Présidentdu Conseil de 1880 à 1881 et de 1883 à 1885, il joue en effet un rôle essentiel dans ladoption des grandes loisrépublicaines, notamment en matière dinstruction. Il fait voter lobligation, la gratuité et la laïcité de lenseignementprimaire, créée lenseignement secondaire des jeunes filles et réorganise lenseignement supérieur. Il engage la Francedans une politique dexpansion : la Tunisie, Madagascar, le Congo, le Soudan et le Tonkin passent sous protectoratfrançais. En 1885, il est renversé par les adversaires de sa politique coloniale à cause dun échec en Indochine et ilcompte parmi ses adversaires les plus acharnés Georges Clemenceau. Surnommé "le Tonkinois", il échappe de justesseà un attentat en 1887 et il est battu aux élections de 1889 par un candidat boulangiste. Il ne peut par la suite revenir aupremier plan, bien quil soit élu Président du Sénat en 1893.Impérialisme : Volonté politique d un État d en dominer un autre de différentes façons (impérialisme culturel,économique , militaire )II les conquêtes coloniales .a) 1850-1870 époque des initiatives individuelles .colonie : territoire placé sous la souveraineté dun autre état.La colonisation est relativement lente. Elle est liée pour beaucoup à des initiatives isolées (explorateurs, missionnaires,commerçants )Ex : Livingstone David, explorateur écossais , né à Blantyre ( 1313-1873 ). Missionnaire protestant, il inaugura, en 1849une série de voyages en Afrique centrale et australe. Il recherche également les sources du Nil. Cest un adversairedécidé de l esclavagisme.Stanley John Rowlands : Journaliste britannique au service du New York Herald. Il fut envoyé en Afrique à la recherche
  2. 2. de Livingstone quil retrouve en 1871.Savorgnan de Brazza (1852-1905)France : conquête de lAlgérie à partir de 1830 (prise dAlger)Progression en Afrique noire : Sénégal1853 . La Nouvelle-Calédonie est annexée .G-B : Fin de la conquête de l Inde en 1857Réseaux de comptoirs complété sur les côtes d` Afrique occidentaleDéveloppement des colonies de peuplement : Canada , Australie , Nouvelle -Zélande, Afrique du Sud.Comptoir : établissement de commerce d une nation en pays étranger.b)1870-1914 : La fièvre colonialeLes conquêtes de la France et de l Angleterre se poursuiventE n Méditerranée Fr. Protectorat sur le Maroc et la Tunisie.G-B Occupe lÉgypteEn Afrique : Fr. Constitution de deux ensembles. LAOF en 1895, lAEF en 1908.G-B: Kenya, Soudan.En Asie : Fr. Indochine .De nouveaux pays entrent dans la course aux colonies.Belgique :. Etat libre du Congo. Souverain Léopold II.Allemagne : Implantée au Cameroun ,au Togo et au TanganyikaItalie : Libye , elle ne parvient pas à conquérir l Éthiopie .Russie en SibériePays-Bas : En IndonésieÉtats non- Européens : E-U 1898 La victoire américaine sur lEspagne lui permet d annexerPuerto Rico et decontrôler Cuba, Domination sur Hawaï ,Contrôle des PhilippinesLe Japon: en 1895, la Chine est vaincue. Lîle de Formose, la Corée et la Mandchourie seront ensuite annexées.c) les limites du processus de colonisation.Des rivalités :Les crises entre puissances coloniales se multiplient malgré la tenue de la conférence de Berlin 1885 qui réglemente lepartage de l Afrique. Ex Fachoda. En 1898, une colonne militaire française commandée par le capitaine Marchand prendFachoda au Soudan et refuse de céder la place au général britannique Kitchener. Les tensions sont vives. Un ultimatumBritannique oblige les français à abandonner la place. La France et le Royaume-Uni furent an bord de la déclaration deguerre.1905 Conflit Russo-japonais : Première victoire dune puissance non européenne.Des résistances :Elles sont manifestes dès la première phase de la colonisation. Le général Britannique Mac Carthy envoyé par la reineVictoria vers 1847 pour imposer sa domination sur la Gold Coast en fit les frais. Il fut décapité par les Ashanti quicontrôlaient lor de lAfrique de louest.Samory Touré chef malinké du Niger : 1882, première confrontation avec les français.1898, il est capturé. Déporté auGabon , il y meurt en 1900.Behanzin, roi du Dahomey. Attaque Cotonou en 1889.Obtient une rente annuelle de 20000 francs. Trahi , il est capturé etdéporté en Algérie.Abd el Kader ,après sêtre opposé à la colonisation française en Algérie, meurt en exil à Damas en 1883.A Madagascar, les résistances précédent la domination et perdurent après la mise en place de la tutelle française. Apartir de 1895, débute la révolte des menalamba (toges rouges) qui coloraient leurs vêtements de terre rouge pour passerinaperçus. En 1913 est créé une société secrète : vyvatosakelita - fer pierre ramification (VVS). Elle à pour modèle desouveraineté et de développement le japon. La répression par Gallieni des mouvements de résistance de l’île fait entre100 000 et 700 000 morts sur une population totale de 3 millions de personnes.Conclusion : Les origines de la colonisation sont multiples. Elle est justifiée en Europe par des arguments économiques,démographiques, stratégiques et prétendument moraux. Lexpansion coloniale est particulièrement forte à partir de 1880.Mais elle connaît tout de même des résistances et des oppositions.Bibliographie :
  3. 3. Comité scientifique international pour la rédaction d’une Histoire générale de l’Afrique (Unesco), Histoire générale del’Afrique, VII L’Afrique sous la domination coloniale, 1989Dernièremise à jour : 03/12.

×