SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  2
Télécharger pour lire hors ligne
V o t r e g u i d e d u w e e k - e n d
ÉvasionVSD
Grand   angle
Destination Polynésie
VuesducielSursonparamoteur,lephotographeBenjaminThouard 
défieledangerpourtraquerlesplusbellesdéferlantes,de
TahitiauxTuamotu,cesatollsperdusauboutdumonde.
P a r S a b i n e B o u v e t - P h o t o s : B e n j a m i n T h o u a r d
Aérien Ben en plein vol au-dessus
du lagon aux Tuamotu. Suspendu sous
son aile, il shoote Manu Bouvet en stand
up paddle en train de surfer une vague
translucide derrière un requin gris.
Un cliché mémorable et inespéré pour
le photographe.
I
lest16heures,auxîlesTuamotu,enPolynésie.
Le Sauvage vient de jeter l’ancre aux abords
d’unatollquirelèvedupurmirage.Àborddu
voilier,BenjaminThouards’apprêteàréaliser
la photo de ses rêves. Prendre le windsurfer
Manu Bouvet en pleine action. Cette photo,
ill’adanslatêtedepuisdessemaines,illapren-
dra de son paramoteur. Il faut agir vite, car
sous cette latitude australe, le soleil se couche
dans moins d’une heure. Une chance, aujourd’hui il
n’y a pas un souffle d’air, et les vagues sont fabuleuses,
les meilleures conditions de vol et de surf sont réunies.
«Depuisqu’onvoyageensemble,avecManu,oncherche
ces instants. Quand ça arrive, inutile de se parler, nous
savons qu’il ne faut pas les rater »,
raconte le photographe.
Le temps est compté. Ben met son
ailedeparamoteursurlecanotpneu-
matique, et fonce vers l’aérodrome
local.Cinqminutesaprèsavoirrécu-
péré son autorisation de vol, Benja-
min déroule les fils de son aile, court
sur la piste et décolle au-dessus du
lagon.Soncorpsfrémitsousl’effetde
l’adrénaline.
Dans les airs, un autre exercice pé-
rilleux l’attend : pour prendre ses cli-
chés, il lui faut lâcher les commandes
de son paramoteur ; un vrai numéro
d’équilibriste quand on sait que l’aéronef est particuliè-
rement sensible aux turbulences. Manu témoigne :
« Parfois, je le vois descendre droit sur moi, il se rap-
proche,ilestà15mètresdel’eau[aulieudes150mètres
réglementaires, NDLR], il shoote et remet les gaz. Il
suffirait d’une rafale ou d’une panne pour qu’il aille au
tapis!»Uneprisederisquequisevoitàl’image:lespho-
tosaériennesdeBenprésententunangleinédit,radical.
Du jamais-vu ! Il est le seul photographe de glisse à uti-
liserleparamoteurpoursesphotosd’action.Lapremière
fois,c’étaitdanslePacifique.Benavaitrepéréunelangue
de terre qui émergeait à peine. Il a dû attendre la marée
basse. Le terrain mesurait à peine les 30 mètres de long
dont il avait besoin pour décoller. Quand il s’est élancé,
ses pieds touchaient encore l’eau. « Benjamin Thouard,
c’estleYannArthus-Bertranddupauvre,s’amuseManu.
Le plein d’essence de son réservoir revient à 15 euros
alors que celui d’un hélico coûte 500 euros. »
Ben a fait ses classes à Hawaii, la Mecque du surf. Il y
a rencontré les windsurfers français Manu Bouvet et
Carine Camboulives. Ces deux-là, toujours en quête de
vaguesvierges,invitentBenjaminàlessuivrepartoutsur
la planète. Depuis cinq ans, Ben les accompagne dans
tous leurs surf trips : Pérou, Mozambique, Timor, îles
Vierges,Papouasie,îlesMarquises, Tuamotu,etc.«Ben
estunexcellentsurfer.Illitlesvaguesetsaitlesapprivoi-
ser.Àl’eau,ilalemeilleurplacement. Ilsaitprendredes
risques en allant shooter au plus près l’action, dans le
creux du tube », explique Manu Bouvet. À seulement
26 ans, Benjamin a une maîtrise de son environnement
digne des plus grands photographes de surf. Depuis
quatre ans, il a élu domicile à Tahiti, sur la presqu’île,
“Là-haut, tout mon
corps frémit sous
l’effetdel’adrénaline”
faceàTeahupo’o.Leredoutablespotoùcertainssurfeurs
ont trouvé la mort, est devenu son terrain de jeu.
Chaquematinauréveil,BenjaminThouardalemême
réflexe : consulter la météo. « C’est elle qui va rythmer
ma journée. » Pour connaître sa mission du jour, il lui
faut pas moins de trois sites Internet : un premier pour
lacouverturenuageuse,undeuxièmepourleventetun
troisièmepourlahoule.Ensuiteilobserveleciel,lacourse
desnuagesetleurforme.«C’estauleverdujourqueles
vaguessontlesplusbellesetquelalumièreoffresesplus
beaux rayons. Je décide alors d’aller photographier les
surfeurs dans l’eau muni de mon caisson étanche et de
mapairedepalmesoudechargermonparamoteurdans
unsacàdos,pourallervoler.»SiBensaitattendrel’ins-
tantmagique,ilsaitaussileprovoquer
et le mettre en scène. À Moorea, l’île
voisinedeTahiti,Carinejouelamuse.
Depuis longtemps le photographe a
une image en tête : Carine passera en
planche à voile sur le lagon au milieu
des requins, comme dans un aqua-
rium géant. Ben plante le décor. Il se
met à l’eau, des morceaux de poisson
à la main et attend. Très vite, une di-
zaine de requins de récif de 2 mètres
viennentl’encercler.Alors,sansperdre
un instant sa concentration, Ben im-
mortalise Carine tirant des bords au-
dessus de cette faune agitée. Au-delà
des sensations fortes, la liberté qu’il ressent dans les airs
l’enivre totalement. « Là-haut je me sens fort et tout
petitàlafois!Ausol,j’aitoujourslenezenl’air,àobser-
ver le ciel. Quand je découvre un lieu, je m’imagine sa
visionaérienne.Jepensesansarrêtàça.Aprèstout,voler
n’est-il pas le plus grand rêve de l’homme ? » J
V o t r e g u i d e d u w e e k - e n d
évasion Grand angle
Y
ALLER : Paris-Papeete (Tahiti)
A-R à partir de 1 500 €. Ensuite,
pour rallier les Tuamotu,
Papeete-Fakarava A-R. airtahiti.com.
• NAVIGUER sur le Sauvage, le voilier
de Sophie et Didier Wattrelot qui a
embarqué toute l’équipe aux Tuamotu, et sur plusieurs
autres surf trips. sauvageocean.com.
• OÙ LOGER Sur la presqu’île de Tahiti :
- Vanira Lodge, une charmante pension dans un fare,
bungalow local en bois, en hauteur, avec une vue imprenable
sur le lagon. vaniralodge.com
- Anakena Surf Camp, cette pension propose des séjours
organisés de surf. wavehunters.com.
Aux Tuamotu : Tetamanu village, la seule pension dans le
cadre idyllique de la passe sud de Fakarava, un des meilleurs
spots de plongée au monde. tetamanuvillage.pf.
• EN SAVOIR PLUS Tahiti Tourisme. tahiti-tourisme.pf
• SUIVRE le travail de Ben : youtube.com/watch.
benthouard.com J
Les bons plans de Ben
Pratique
De la presqu’île de Tahiti, où il vit sa dernière
expédition, il nous confie ses meilleures adresses.
Destination polynésie
ParadisiaqueImmergé et encerclé de
requins, Benjamin Thouard a photographié Carine naviguant
à Moorea (1). Plus tranquille, Manu et Carine se promenant
sur les eaux calmes du lagon, au large d’un atoll (2).
Dans le redoutable tube de Teahupo’o, Ben capte
l’action, muni de palmes. Son appareil est protégé par
un caisson étanche (3).
1 2
3
Prises des airs ou du  
creux de la vague, les photos  
de Benjamin imposent sa
signature par leur angle
radical et inédit
leprevost/thouard

Contenu connexe

Similaire à Vsd juin 012

GQ Magazine France: Good morning Vietnam - Croisiere Sur L'Emeraude
GQ Magazine France: Good morning Vietnam - Croisiere Sur L'Emeraude GQ Magazine France: Good morning Vietnam - Croisiere Sur L'Emeraude
GQ Magazine France: Good morning Vietnam - Croisiere Sur L'Emeraude Hang Do
 
Vsd131896 grand angle_copie
Vsd131896 grand angle_copieVsd131896 grand angle_copie
Vsd131896 grand angle_copieNathalie Garro
 
11 poèmes sur la mer
11 poèmes sur la mer11 poèmes sur la mer
11 poèmes sur la merFrancisca50
 

Similaire à Vsd juin 012 (6)

10079
1007910079
10079
 
Appel de l'île de cau
Appel de l'île de cauAppel de l'île de cau
Appel de l'île de cau
 
Les tuamotu
Les tuamotuLes tuamotu
Les tuamotu
 
GQ Magazine France: Good morning Vietnam - Croisiere Sur L'Emeraude
GQ Magazine France: Good morning Vietnam - Croisiere Sur L'Emeraude GQ Magazine France: Good morning Vietnam - Croisiere Sur L'Emeraude
GQ Magazine France: Good morning Vietnam - Croisiere Sur L'Emeraude
 
Vsd131896 grand angle_copie
Vsd131896 grand angle_copieVsd131896 grand angle_copie
Vsd131896 grand angle_copie
 
11 poèmes sur la mer
11 poèmes sur la mer11 poèmes sur la mer
11 poèmes sur la mer
 

Plus de Nathalie Garro

Plus de Nathalie Garro (20)

Secrets Poudrés
Secrets PoudrésSecrets Poudrés
Secrets Poudrés
 
L’appel du végétal
L’appel du végétalL’appel du végétal
L’appel du végétal
 
Profession Plisseur
Profession PlisseurProfession Plisseur
Profession Plisseur
 
Mots verts
Mots vertsMots verts
Mots verts
 
Mots de mode
Mots de modeMots de mode
Mots de mode
 
La fantaisie d'un parurier
La fantaisie d'un parurierLa fantaisie d'un parurier
La fantaisie d'un parurier
 
Repetto, la saga d’une ballerine
Repetto, la saga d’une ballerineRepetto, la saga d’une ballerine
Repetto, la saga d’une ballerine
 
Chios Ikaria, beautés grecques
Chios Ikaria, beautés grecquesChios Ikaria, beautés grecques
Chios Ikaria, beautés grecques
 
Maison Mythique : La Villa San Michele
Maison Mythique : La Villa San MicheleMaison Mythique : La Villa San Michele
Maison Mythique : La Villa San Michele
 
Vsd141938 adrenaline copie
Vsd141938 adrenaline copieVsd141938 adrenaline copie
Vsd141938 adrenaline copie
 
Vsd141914 inde
Vsd141914 indeVsd141914 inde
Vsd141914 inde
 
Inde
IndeInde
Inde
 
Helsink imad 21034-p186-191
Helsink imad 21034-p186-191Helsink imad 21034-p186-191
Helsink imad 21034-p186-191
 
Comporta
ComportaComporta
Comporta
 
Mad 21987-p130-135
Mad 21987-p130-135Mad 21987-p130-135
Mad 21987-p130-135
 
Mad 21406-p100-105
Mad 21406-p100-105Mad 21406-p100-105
Mad 21406-p100-105
 
Mad 20663-p070-075
Mad 20663-p070-075Mad 20663-p070-075
Mad 20663-p070-075
 
Mad 20533-p072-077
Mad 20533-p072-077Mad 20533-p072-077
Mad 20533-p072-077
 
Mad 20070-p102-105[1]
Mad 20070-p102-105[1]Mad 20070-p102-105[1]
Mad 20070-p102-105[1]
 
Mad 19537-p124-128[1]
Mad 19537-p124-128[1]Mad 19537-p124-128[1]
Mad 19537-p124-128[1]
 

Vsd juin 012

  • 1. V o t r e g u i d e d u w e e k - e n d ÉvasionVSD Grand  angle Destination Polynésie VuesducielSursonparamoteur,lephotographeBenjaminThouard  défieledangerpourtraquerlesplusbellesdéferlantes,de TahitiauxTuamotu,cesatollsperdusauboutdumonde. P a r S a b i n e B o u v e t - P h o t o s : B e n j a m i n T h o u a r d Aérien Ben en plein vol au-dessus du lagon aux Tuamotu. Suspendu sous son aile, il shoote Manu Bouvet en stand up paddle en train de surfer une vague translucide derrière un requin gris. Un cliché mémorable et inespéré pour le photographe.
  • 2. I lest16heures,auxîlesTuamotu,enPolynésie. Le Sauvage vient de jeter l’ancre aux abords d’unatollquirelèvedupurmirage.Àborddu voilier,BenjaminThouards’apprêteàréaliser la photo de ses rêves. Prendre le windsurfer Manu Bouvet en pleine action. Cette photo, ill’adanslatêtedepuisdessemaines,illapren- dra de son paramoteur. Il faut agir vite, car sous cette latitude australe, le soleil se couche dans moins d’une heure. Une chance, aujourd’hui il n’y a pas un souffle d’air, et les vagues sont fabuleuses, les meilleures conditions de vol et de surf sont réunies. «Depuisqu’onvoyageensemble,avecManu,oncherche ces instants. Quand ça arrive, inutile de se parler, nous savons qu’il ne faut pas les rater », raconte le photographe. Le temps est compté. Ben met son ailedeparamoteursurlecanotpneu- matique, et fonce vers l’aérodrome local.Cinqminutesaprèsavoirrécu- péré son autorisation de vol, Benja- min déroule les fils de son aile, court sur la piste et décolle au-dessus du lagon.Soncorpsfrémitsousl’effetde l’adrénaline. Dans les airs, un autre exercice pé- rilleux l’attend : pour prendre ses cli- chés, il lui faut lâcher les commandes de son paramoteur ; un vrai numéro d’équilibriste quand on sait que l’aéronef est particuliè- rement sensible aux turbulences. Manu témoigne : « Parfois, je le vois descendre droit sur moi, il se rap- proche,ilestà15mètresdel’eau[aulieudes150mètres réglementaires, NDLR], il shoote et remet les gaz. Il suffirait d’une rafale ou d’une panne pour qu’il aille au tapis!»Uneprisederisquequisevoitàl’image:lespho- tosaériennesdeBenprésententunangleinédit,radical. Du jamais-vu ! Il est le seul photographe de glisse à uti- liserleparamoteurpoursesphotosd’action.Lapremière fois,c’étaitdanslePacifique.Benavaitrepéréunelangue de terre qui émergeait à peine. Il a dû attendre la marée basse. Le terrain mesurait à peine les 30 mètres de long dont il avait besoin pour décoller. Quand il s’est élancé, ses pieds touchaient encore l’eau. « Benjamin Thouard, c’estleYannArthus-Bertranddupauvre,s’amuseManu. Le plein d’essence de son réservoir revient à 15 euros alors que celui d’un hélico coûte 500 euros. » Ben a fait ses classes à Hawaii, la Mecque du surf. Il y a rencontré les windsurfers français Manu Bouvet et Carine Camboulives. Ces deux-là, toujours en quête de vaguesvierges,invitentBenjaminàlessuivrepartoutsur la planète. Depuis cinq ans, Ben les accompagne dans tous leurs surf trips : Pérou, Mozambique, Timor, îles Vierges,Papouasie,îlesMarquises, Tuamotu,etc.«Ben estunexcellentsurfer.Illitlesvaguesetsaitlesapprivoi- ser.Àl’eau,ilalemeilleurplacement. Ilsaitprendredes risques en allant shooter au plus près l’action, dans le creux du tube », explique Manu Bouvet. À seulement 26 ans, Benjamin a une maîtrise de son environnement digne des plus grands photographes de surf. Depuis quatre ans, il a élu domicile à Tahiti, sur la presqu’île, “Là-haut, tout mon corps frémit sous l’effetdel’adrénaline” faceàTeahupo’o.Leredoutablespotoùcertainssurfeurs ont trouvé la mort, est devenu son terrain de jeu. Chaquematinauréveil,BenjaminThouardalemême réflexe : consulter la météo. « C’est elle qui va rythmer ma journée. » Pour connaître sa mission du jour, il lui faut pas moins de trois sites Internet : un premier pour lacouverturenuageuse,undeuxièmepourleventetun troisièmepourlahoule.Ensuiteilobserveleciel,lacourse desnuagesetleurforme.«C’estauleverdujourqueles vaguessontlesplusbellesetquelalumièreoffresesplus beaux rayons. Je décide alors d’aller photographier les surfeurs dans l’eau muni de mon caisson étanche et de mapairedepalmesoudechargermonparamoteurdans unsacàdos,pourallervoler.»SiBensaitattendrel’ins- tantmagique,ilsaitaussileprovoquer et le mettre en scène. À Moorea, l’île voisinedeTahiti,Carinejouelamuse. Depuis longtemps le photographe a une image en tête : Carine passera en planche à voile sur le lagon au milieu des requins, comme dans un aqua- rium géant. Ben plante le décor. Il se met à l’eau, des morceaux de poisson à la main et attend. Très vite, une di- zaine de requins de récif de 2 mètres viennentl’encercler.Alors,sansperdre un instant sa concentration, Ben im- mortalise Carine tirant des bords au- dessus de cette faune agitée. Au-delà des sensations fortes, la liberté qu’il ressent dans les airs l’enivre totalement. « Là-haut je me sens fort et tout petitàlafois!Ausol,j’aitoujourslenezenl’air,àobser- ver le ciel. Quand je découvre un lieu, je m’imagine sa visionaérienne.Jepensesansarrêtàça.Aprèstout,voler n’est-il pas le plus grand rêve de l’homme ? » J V o t r e g u i d e d u w e e k - e n d évasion Grand angle Y ALLER : Paris-Papeete (Tahiti) A-R à partir de 1 500 €. Ensuite, pour rallier les Tuamotu, Papeete-Fakarava A-R. airtahiti.com. • NAVIGUER sur le Sauvage, le voilier de Sophie et Didier Wattrelot qui a embarqué toute l’équipe aux Tuamotu, et sur plusieurs autres surf trips. sauvageocean.com. • OÙ LOGER Sur la presqu’île de Tahiti : - Vanira Lodge, une charmante pension dans un fare, bungalow local en bois, en hauteur, avec une vue imprenable sur le lagon. vaniralodge.com - Anakena Surf Camp, cette pension propose des séjours organisés de surf. wavehunters.com. Aux Tuamotu : Tetamanu village, la seule pension dans le cadre idyllique de la passe sud de Fakarava, un des meilleurs spots de plongée au monde. tetamanuvillage.pf. • EN SAVOIR PLUS Tahiti Tourisme. tahiti-tourisme.pf • SUIVRE le travail de Ben : youtube.com/watch. benthouard.com J Les bons plans de Ben Pratique De la presqu’île de Tahiti, où il vit sa dernière expédition, il nous confie ses meilleures adresses. Destination polynésie ParadisiaqueImmergé et encerclé de requins, Benjamin Thouard a photographié Carine naviguant à Moorea (1). Plus tranquille, Manu et Carine se promenant sur les eaux calmes du lagon, au large d’un atoll (2). Dans le redoutable tube de Teahupo’o, Ben capte l’action, muni de palmes. Son appareil est protégé par un caisson étanche (3). 1 2 3 Prises des airs ou du   creux de la vague, les photos   de Benjamin imposent sa signature par leur angle radical et inédit leprevost/thouard